Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04589
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-15-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04589

Full Text





s'maMnt MAhoIiIRl
DIRECTEUR
SRe Americaine, 1358
$I._PHONE N' 2242


j


N' 6226


S


Un liomme d'tsprit tire tot -
jours profit du mual qu'noli (lit
lui. GiO(itSE SAM)


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


'usi, cette institu-
oufjaeux, cetic voie de
alation a longue dis-
entre les individus oil
ti a pris une exten
aosidrable. On a mis A
gi ia tus les perfec-
quts, apportls par le
.botapin, toutes les in-
s,'toutes les creations
mme : I'automobile, le
d-fer;t ltat nld'aulres
temps.ci. line des plus
p! proccupilions 1 es
Been!s et des grain-
lles de 1'industrie eAti
re I'aviatiol, Ie dernier
nhven.ions hlimaines,
ition de la Poste.
perle, dans ie monde
que de rItablissement
oes po tales acrie:Anes
o lIablir raj)idlment la
lnication en Ire ceux
e eun inlinense ocean
I longueur d'un .u nti

au milieu de lounc
IY e I)erfectionne-
tioUS parlions un pleu
s de la Poste, de
pas. It est,cerles,
de jeter un regard
ur vu'r ce qu'c-
d'autrefois.
ir autrelois r'im
uc lui a doun6 au-
aile champ sans cesse
eut des aflaires, et la
en prlocc!ionnjei.nlt
ai de moyens des comr-
tIlion, on cput dire cc-
I Ique la i)oste est un
bmiers organs sociaux
Volt a)pparatlre aussi-
es les peples, sorlant de
drieanarchique native,
enc i se dotercde
lnisa iojn rudimen-
eic civilisation nais-
i'aube de la vi en so-
i homn 0mes onl cominlu-L
Ire eux i I'aide de
Les sauvages eux-
hit leurs messagers.
I exislait d6s l'anti-
us reculee, en lii-
lee, en Assyric et
ilon cl Ilrodote ra-
que Cyrus I'avait or-
0in &on imni( n-e em-
erses.
'Wetes plus expedlif.
le, que Ic mode de
llon des messages in-
Sploye par les ptr r
.chaqoue route soat
de distance en
S l par chaquejour
lrche, d e s relais
tt de chevaux, re-
des stations sp6-
ltablies ai cet ellet.
ieichalcur, rien ne
her les courriers
1 lear office el de le
la plus grande c6l-
mmier qui arrive
iPAches au second,
69 i'i^me, et ainsi
.itqU'h ce que le
AB r destinationn)
.lbliqucs grecques
gPkieul lciurs cour.
r'd postal etait dile.
Sulo scus la do-
r: il convient
la France ne la
S(lPuis. Dans la
Sre 6tait por'6
'... lui etait la
L'ns' chez les
Auvergnats d'au-


I es empereurs remains se
taisaient ravitailler par leurs
ccurriers de poissons loin-
lains et de gibiers rares,et c ela
leur arrivait beaucoup plus
commoddment qu'au particu-
lier qui, de nosjours, compete
sur quelque.bonne nouvelle
en esp6ces tr6buchantes qui
doit leur arriver de quelque i
parent loign.
Sous Dioclhtien,la pole com-
mence de transporter d'au-
Ires lettres queccellcsde I'Enlat.
el se char.-a (des corresp')n-
dances privies.


Port-au-Pripcienne
i C 111 GRAND'RUE.AncieniOe Maison Keitel.
Maison s'occupant exclusivenient d'Optique et0 o vous
trouverez les verres et les montilres don't vous avez be-
so in.
VENTE EN GROS ET EN IETA L.
Nots attirons Itentiddbicitveillante des ofrulistes
Les prescriptions de verres cyliitlriques on prismatiques
peuvent 6tre ex6cndtes en deinx 4, Itrois semnaines.



Installation de la Nouvelle

Commission Communale


Au moyen-Age, les posies, de 1 (
come toules cho)ses, subti- d l
rent un recul. Les courrieis ----=
de Charlenigiie qui pot-l e rt ial in, co ie nous
ses missives en Italie, en l- anecions, ce m omme nousu
le I I l lOnlciols, cc |oUi'-tl, NI. (J6-
lemagne,en I.sp g.Ic,n rcep- ,ment Mgiolire, Proitl de Port-
lalent pas les leltres des p1.r- au-Prince. I:' s it la Capitalc en
ticuliers qui devaient env,vyer chvaloupe automobile pour La
par qui et come ils p)ii. (Gonave ol it allait protd-dr Ai
vaient, Icuis correspond in- Fiistaliliaon de la noavelle C.n
ces lointaines 1 ',ssiol Co ,nImmunale. co.nlpos'(.
Louis XI perfectionna les c";nmle lnous rivous djah dl i
posleselleurs relais.Henri IV 1M11. Jules Narciss-., p)r6sile!,
6galement.us eis cHlait to-r I)cvze I'arjoni et Lal'onlant An-
rgalemeuit. Mpo is ecluaiv e)1 glade, ineinhrcs et nominne par
ours une posted exclusiveinent ArriM6 d(u Pr6sident de la R pu-
royale et ce nest que sous blique pour g6rer, jusqu'aux pro
Louis XIII que les suiels du i chaines elections, les inltrets de
roi eurent licence de taire cette Commune. Dans la ch:i-
transporter leurs lettres par loupe, tres bien aminag.e,d'uie
Ies courriers de So Majest. propret6 irrkprochable pourvue
Pour deux sols sous Louis e tout le contort d6sirab'e et
Pour deux sohs, sons Louis raise ainabltement it la displ si
XIV, unc leire allait de Pari a' mse an ialement par lae Gdips'ra
a Lyon: mais, chose enriewe, rtns .hf |e la (ienrlari *rie
dau s P-'aris la poste full plts d'liiili, a'aienit l'ris i)lac : I
diffi:ile a orguniner (lu'ii tra- I rlelt,le Major Valenlino WVoo.l,
vers le royaume: (( poste) Ai un son, desservie Co.uAminale, M. len6 Laleau, se
par deux cents lacteurs, tonc- cr6taire particulierdu Prltet.Par
tionnaitl ort mal...mais c'l6ail tied D))lck de BIIzolon *1 9 ) ras,
la fatle d'un public qui tron- le caolt olliciel abordait IIle de
vail amusant de saboter les Li Gonave, A la ointe A Galets
bottles a leltresi Sous Louis midi et demie. La traverse
s y en avaieffectua done en 3 heures 1/2
XVI, i11'y en avait qie six de temps avec la plus grande [i-
pour toute la ville. Ce nes cilit6. Ce fut r6ellement un char-
qu en 1848 qu'on. adopta en me qnue de voir avec quelle g.a-
France le syst6me dui taril cieuse aisance le petit nIl\vire
unique p-ur loutes destina- voguait sur la grande iner. I'est,
lions a 1'inltrieur des frontli I'occasion d'adresser les plus vi-
res, suivant en cela, tardive- ves t16icitalions au Maijor` \\owo
ment, 1'exemple de la Grande- qui pilolait la clialoupe jvec 1:,1-
Bretagne qui en donna, des inaestria quie luietvieraient bi;iL
1839, un ,vigoUreux essoriAses de vieux loups de mer. i
poses en lixant Ai un penny Quclques moments apres so) i
le port des lettres. arrive, le Pr.-tA se rendit A .i
En 1817, une leltre de Paris .. ----
La Marseille coultail tin tranc,
et dc Paris A Vcr's:iillcs, 20 r fl
centimes. AIijotirdhui on a G ra nd in Af
unifi les prix. Les leltlresar-
riveni plus vile ... qotiand elles
arrivenitI I .de


Un curicux

II y a des curieux (ui sunt
vraimeintcurieux.Un de ces
ypes enlra au Granld Magasin,
ihuri des milliers (I coulcurs
de tuilequi brilljient, et se
mit par mani6rededistractit n
A computer les pieces exposes.
Et apr6s un long temps il re-
ioint son ami qui I'attend im-
Satiemment,6ponge son front,
ance une demi-douzaine de
out! et il announce:
a Trois cent dix pieces.
Qnoi done ? lui dit son ca.
marade.
Les pieces de toiles expo-
sees.
Et puis?
C'est une 6tude delicate uuc
je viens de taire, car avec les I
prixde toite a bon marche,on I
peut se risquer" se marier.


Frtneais

Articlea


ijof ve
1;ll-V-


Maison Coi n Tila'e ot d *v. i
avoir lieu la eer6mo I e d'iiisltl
laion de la Conimmission,.
Prenant la parole, le Prclel fc-
I ci!a les Membres de la Coinm-
mission ode Il; dislincliOln do il ils
vent i'nil dtI 're I'obj,.'t de Ii p:1rt1
(di r'i sidenti de la l-'|idb i I I.
11 letir exp(ioa out ce (pe le (i n
vernie:ieni tallteiild.i de ,tlir n1ler
gie, de leur feni'leh e de leur
honlletd i)outr une irrtcprocha-
ble adininistration de la Com-
inune don't les intlr6its venaient
de leur 6tre confiUs.11 leur dit,en
terminant, son espo r que I'at.
lente du Goilvernien'il ne sera
po)int d6tie et que lui-minme es-
li1'r )it q i'cn tous ses .; ctes la
(Co) liiiisin nl e s'iil )piieri( qile
d leii-(ire ile s'es ad n n's'ri s.
i.e Prssi.lenlt de Ili Cointnis-
s ) i r'p ) idlit :

Je vousi r,nercie,\l' Ic Pro
let, des paroles dc c urtoisie
tiCe vo is Vene/ de pronoinceri
i inon geird' eln i)pro *6 ln1 a
mo1n installation comme Pre-
sident de la Corlmmission Co(n
inmtale oe la (iGonAve.
.le sais la grande rcconnais-
suince que jc vo'Is doil )po)r
le otonconIrs de&siiiteresse (Iue
volis mI'ave d&)ln16 elln Ie rIe
ominman lant i cetle f,)n'tlion
q(ie je c.);isidee com1:1 le
i)lus grand )pas tlS s appr&
ciable (|iie j.-' I'lis lire a(minilistralive. Je n'ai
pas besoin l,, vousdire q(i'elle
est I'6icrgie cl le dc\")leimn 'nt



jasil

diasimier s

Anglais
dtv rI


RUE BONNE FOI 217 ( A c6t6 des' Cables franais )
GRANDE LIQUIDATION


Drill couleur Gourdes 1,75 aune
Drill A 1,50 l'aune
Kaki blanc G. 1,75
Kaki jaune G. 1.75 4
Casineltes simple larger Gdes 1,80 anne
Casinettes double larger sup. italienne ci. 4 5')
Casimir lavable ilalien gourde* 7,50 lunee
Drap bleu noir et marron 7,50 aune
Casimirs francais pure line 8,00 aune
Serge bleu et noir G. ),3(0 aune
Satin dt Chine sup6rieur pmur lai! eur 3 glI a'ne
Casimirs sup6rieur gourdes 10,00 aune
Serge bleu etnoir anglais gdes 12,00 aune
Gab irdine angIa I gs)ardcs 15,)0 aune
Casimirtextra qualti. g)iiurdes 15,00
Diagonale noir sup-riicur gdes 17,50
Chintong pur fil A prix r:iisnnabl)e
Vcnez constater et votis serez salisfait.
V. SIANO
Port.-au Prince, ( Haiti)


.


I- b .


"ronique du Sasmedi...
eb ----e*----

poste d'aujourd'hui et

, celle d'autrefois


Avis
Dr DANIEL parti pour New-
York, annonce A sa clientele
que sa clinique sera fermbe
jusque vers fin Novembre.


o


.6 ~


I


SI-- -* rV-Wq -


sans 6gal que je porterai
dans 1exercice de mes non-
vellcs fonctions pour servir
dignement Ie Gouvernement
du Clihet q(iresligieux (pi'cst Mr
-om no el ca. realisation de son
programimeappe1l 6 fire le
)onheur du people hailien.
Je nc me dissimule pas les
di ficullts de I'heure, mais,
certain (Iu concourse tie mes
chels ct d(u d6vouement de
cetl c lh(boricuse ct paisiiblt
population nous arriverons
skrcmentl i l'cxcution dun pro
gram me g o u v crnem en einl.
NoLIs lnous soilinles tous, (de-
puis longlemps, groups anu-
tour :lu (Governement qui
I Creirselnte i` nos yelix, Ia 6 -i
table forc- tenduie vers le pl)o
gits, Iendis quc de 'atulre co-
te, nous voyons des homes,
(I-esprit ras-is pouria t et
d'une culture qui leur aI p
p)ris a irasoinner,ai pr'voir mie-
iue et ai vouloir, mais (qui
n'ont plus pour la pl)nse ic
pour I action, die p)rogramme
p.6:is. Its altei de..t :eis v6-
iic 'il'lnts, ils al nIldenit I'ini o:i1
nil. (:'st 1;', it laut I'avouer,
une alt .ite assez |)p rillcisei
p Jur tin peipllcaussi bl)ien qiu
)()illr' til l lioi cle. L'iniconitl
de elemain it l lint Ie deviner,
Ic pr('();mrer, le conjuirer ali
besoin. S'a l)indoinner i' lti "i
I'avance, regarder clenir ce
mysterieux personnage qui,.
ains ses mi ins fermdes nous
appurte on Ie bien on plus
souvnt le mal, sans m6me
tenter de lui driander qui it
est et ce qu('il vent, c'est s'ex
poser atx pir, sdes aventittres
(el les, tn people ne fail pas
san; 1lontie toul son (lestin, il
eu tissue cependant l)n.A(oL'-
Iment li traille. Pour no's, ce
I 11 ii lis eilcoUrat goe c'est (ique
110,K voy0(ns grodplsi a;ii ourl
Itl po) 'V, ir tout ce (tle ce
Pl'ias comlptle (I cuer'gie el
(d'lioniil tel. El ne vivantl p)lu
di. L cliTim'res, latiguee (IC'S v\i
iC's I)r)on.esses louitjoiurs irric
lisil)les,h I p)Ol)ilitio'l enitiere
Ace 'llc le la (ionave, atn noi
de l;(uiclle j'.i I'lhonneur de
parler, a c()llpris, qu'il l eta il
Ic son inte.dl tde se ranger e(n
Dl(ocauiloutr (ItI ((ou.'ernem t iill
ctluel et de Imelrc Ietote so
bonnie ilv \tlon c, toute sa scie;l
cc son service. N')ms s.:isis
sonls donlC celle liel rliTIIS
)(a,;sio i I)o rvotlus renonve-
!er (cIs sentilnens's, M itsieiur
e pr('lel,en vons dlem ni(ln a t
devouloi il)en trans.nei ci anl
Gouvernemeint notre seri nCl
Ic li ielcti et (I aillicieinllt'l.

Un vin d'honneur lut set \
el Ci.ien n nil ti la Ia )prosperi t
Ic la Commune de la Go-
nave.
Elnsuite Ie Pretel s'i norill
de la maichc ides div-r1, sc -
vicesde la Coin t tlen.
Cc n'est que IC leiCilCmain
nat in |ue le Prefet quitlait lIa
G )nlve pour la Capitale oLt >
arrivait vezrs les 11 hl s /2
du martin.


Gsompagnie G6n6rule
Transatlantique.
Le pna(uchot a Macor'is i parli
dIe Pordeaux Ic 13 courant
avec 179 passagers est attend
a f ort-au-Prince via San-Juan
et Puerto-Plata v"rs le 28.
Port-au Prince, Ie 1 (
bie 1927.
E ROBELI\ & Co. gent


SAMEDI 15 OCTOBRE 1927


_ | I NW~


~n "' ---'


-


... a vu, hl icr 1i kin, , ,
lierc exheritr, 1 1 i n L. ,ii,
dIe biscuits et dc ;iu -, ,,i-
rfi il sa mIlioirclil di i -s I i ,: .
h)ac depoturvu de tolet Il i\
ture.
.. ailn:eraii Iiknt v ir i ,air'
lin i ces iiIprt leict,,r qp lilt.
leni ell d aliger I i ,
-
... v' il, Ih I(It .i r. ;o !w: ,'
es r s I ie s 'eoPllCi t' c. I '.
Forts, un ogrouipetn' 1i4 t ,' I
files det I( i ,, 1 1 ,
el, p;ar le r s I >pr i i .
tes, les sctllenes scAtllil .
elles provoquetil, cuL('reit
hioliineles gens tu il, i dc
pire, c''est i(f e, ll r .; t t, .
geii(l:ri .'s sst'e itlt l I,
el, p:r leurs ri't", Ct' l tn 1 1i
ba ion, e'lC()toii'i- l ]tI .I
zell cs ;'i co iy c ifr i' si i,
ol)sc6:w' q(ticlls ol 'ir .l
(' Ir il d It e l Ia vl i, |C II |(|I I
.. ; v t, II t' r, v\ r'rs I "* I L
res 1 2 Ii nuti.tlin, I( l 1 1 '
stiriloillilll" i ra l >t (IL t I | I I lI
I'.l des CU'.rs les ts )r (i l,i -
nilds.
I)cs g:lnins IagI,-'aient I' 111..-
boul et celui-ci ret'iaini itout til
long vocal)ulaire d'otoilures i t d
mots les plus grossiers.
... verrait inol1 sa;.Is I l
poser le In u1 )( 6 il ,I ; : 1)
plus nuire Ia o r l t i I"I
... pric dances et temii
lorsq(t'elles fon0 t le r ,l il, ', '
n p)o)iil Iroip) s i) lit
llneil'es )() 'l' V escI I & H '
Car, Sails c le )rt'.' :;
( i es' arrive, l r c ', i
lie tl rts ( n it .i i :'I .
Centre, 'i "Iti (le rilitn 1',
blien jll venir 'i (Id',i: ,.
... cut so dtilain ill Ii1 t ,
lAI plus li 'lle et lttl <(I. 11 i < i
il ci Con ev ir I'e pI u1 I i ,
sritlpl lur.
La f6te de St.. -.,',''ard
dans la Co.u- i nV
de L6og i- .
[)er' itriem ct l .' ;, *;;
I l i t : I' e ,1 '
I'tll l'" tite l. : ,,
L'| l i ,M il ,l,' I t,
'iie "t i t i 'l I




I) 'llQ iit" ,t St'ls e i I, I, ,
1 2 (Idu tin.
(ui veiu nti l ; i asl
tlu'eul |>;iss;alt i l S : ,,t ; ,
:)ourlont, c,i atito, i v:\ i ,' l; t
l)l's dle la chalp elle.
La culte deslivres
et d3as niF icril.s
I.e illo Vetl ;i. t' ;i\' 1 ,i p ',
grand respect ).)i 1 m,
critsclclircs. Nowts e
pour po) sC !et I14ln t) 4i) i, o-
dole ii y av.il tit I' ii .i ,, i s
i.itermninabl)es e'.lrc ITI le ii ..
Lin grand seigniieur di \!!i
sie'le offrit un lic C ( 11 ,n !i:..
d'un Tile Live, el i ;i m titi t ( 4 -
que une melairic i't oil ilec | itr
un psaiulipr.
Une lois acquis, Ie PIl ,i1
manuscript devenait I taliel l'uti
vLritable cuite etil itait esnoti;',
de peur de vol, des plus cx'1 ,-
ordinai cs pr.caution,. On
eColihia ilf curtains. l'.uo i .
munication uiena 'ail It v,. i
Lne 'bible c eht'ri se ', i
par des ilinpr calic(is a i iu,'.
r celles de Catnlltlh :;, 'i< -
qu'un dTrohe ce I 1
ineure ole m t(iort v ioi e 1''
soil r6Li dat ns ia p(o.. e .
tiovres et Ie mral caduc It d-.
rent. Qu'i! soit round et I) L .
Ainsi soil- il.
1. e l)l lie tub ;iS v ittce


- -









15 Octobre 1927


Artivee
,
Presilde ilI lit l. Aerial 'E |r<-ess
Avant-hier, est arrive( a Port-
au-Prince, NM. IJ1. .Bonnet, pre-
sident de la V'est India Aerial
EAxp irss.o,
M. BoInlinet (i'accomipagnait M.
'onsl;atin, Agent (Hntral de la
(;oit imgunie enllaili, Ious a lait
visible, IIhZ iniatin, aux lu rcaux
du M.\ n\.
Le 'Prt'sident de la \V. 1. A. A'.
nous a (lit qu'il a voulu tIre A6
Port-au-Prince pour assisted '
I'arrivec des (Idux grands avions
de la Compagnie qui ont cdja
laiss6 New-York et qui seront
ici d'in moment A I'autre. L'un
de c(s pvions est un grand 1 i-
plan trimioteur avec 2 pilots ct
oLiivanit nilever 10 )passagel's
I autrc st till monoplanii i I pas-
sagers. Coinmme nos lectcurs lI
savent dil(', la ligut de l IAerial
Express comi)end l Poo-l ico ,
Saunto-lDonmi i o, Porlt-.iu-l-Prin 'e,
La llavane. I iliii rair'e (i d l init
se ra fix kiltlriicture'ii enl. l.t's
avions volcront avec i alle et
passages.
Nous avons tel htureux de
celte visit de I'h onorable pr(si
d(ent ct du dishlingu" Agent en
1laitli dC la \V. I. .\c'ia il K\)I'css,
ui ,(ul nous aivons soulliat tout
le success d6sirablle.

Le ct(i'lrial dc la I n.Comllaqnie
Le conltra decelle Coinimagnie
pent se r6sunier dans les gran-
des lines suivantes :
II y ;iura, deux lois par sc-


Inaine, triansport, ailer 0i rc-
tour, aerien, te'rrestre el maIn-
time, de malle et entire Porto-lico, Salto-I)o-
mingo, Port-au-'Prince, Santia-
go de Cuba et La Ilava'ne. Ce
service doit conncIIicer ia tonic-
tionner dans les 120 jours I par-
tir de la signature du Contrat,
done, au plus lard, Iv 25. no-
vembre procluiin..
La Comlipagne i recoit de I'Etat
dominicaiin un subside mensuel
de 2.0)(l0 dollars el 'ltat s'en-
gage i lui veniidre la gasoline et
auitre comllbuslible au prix d'a-
chat. IElle est exempte de droils
d'attlrrissage on d'amn'rissage
danls It's lb)libsseinents du Gou-
vernemnieiil.
Elle a la laculti de transltrer
le control saul a u c nii Elal
Mtrangeret, en cas de venite tid
I'Enttr'prise, In prlt'-0 rence doil
Mtre accord( e a I'ETtal domini-
cain. I.x t'rnme du Conlral est de
3 ans. L'lrrespomsabilit6 de la
Colinpagnie est (al)lie ell cas
de sinistre et les Trihunaux do-
minicains sont comllptents pour
I'excution de la Convention.


Autour
Du Service Postal
Une note du 4 Nonvelliste v
Sous la rubrique : (Hien aux
Haltiens,- tout pour les Ainm-
ricains., "Le Nouvellisle"a pu-
bli6 dans son edition de jeudi
un articulet ou il s'Mtonne de ce
que le service postal enttre cer-
taines villes du Nord soit assure
p ar la Direction G nirale des
ravaux Publics qui a pris ce
*djohb au prejudice des Hai-
liens.
Ayant rencontr6 M. A. Che-
valhler, administrateur general
des Posies, nous avons 6th ame-
nd A lui parler du contract con-
fi6 par lui A la 1). G. T. P.
Mr Chevallier ne inanifesta
aucune surprise inais partial d'un
6clat de rire: Gros Ernest est
un farceur! nous dit-il.
a J'ai trouv6 A desservir Port-
au-Prince,Cap-1Iallien, Port-de-
Paix deux lois par se iniiaine
inoyennanit 200 dollars par moios,
jai vite saisi cette occasion ex-
C:ptionnelle Je suis pr1t nMan-
moins A acccrder A mon ami
Chauvet ou A tout autre le me-


ime conlrat aux m6mes condi-
tions, et si on veul avoir, en ou.-
tre, le contract postal par avion
aiin ricain (jili ne co ele pas un
centime i I'e T ltt, el q(jui luIi rap-
porte gros,- ne serait-ce qu'a-
vec les philatelisles,!- Je suis
encore a la disposition de ceux
qui roclamenl.,,
-- El bien i tort, ajoutons-


Varite


nou S. -
C o in in e vous le voyez,
mon cher l)ircctcur, conclut Mr Le odes er Li
Clievallier qui poursuivit : Lev1esaialls slm li
o Pour le contract du Sud, j'ai pu I>Rns- Dieudonnl Ciosle et le
decouvrir un oiscau rare -P- euenant oseph rix o
p1 DI)elva qui, depuis deux .euenant osep i Lebrix ot
ans assure r6guliretment le Ser- exout6 la i'lnieere ape oe
vicens c O (lICre le~l Ie- ~leur voyage a rien jusqu'it Bue-
vice. e viens de renouveler leno-Airs. Ce ma is ot t-
conlrat avec lui, bien que la DIi- er A S i n s
reclion G6n6rale des Travaux terri SI Louis, Sond gal, sur la
Publics ait install un service cte occiental de rique
servicel11 heures 10 du nialin. lls out
priv6 dans le Sud. parcouriu les 1700 nillcs qui st-
SA revoir. par'ent Paris de St Louis en 25)
.iood Bye. h leures 27 minutes f unlie moyen
ne de 10)6 iniles ai I'heure. Ce
Pour lach6vement do long vol est le plus long de leur
la Cathedrale voyage. 11 est plus long que leur
des Cayes deuxiome ntape ode St Louis 'i
.\ la seance d'hier du C.onseil I'ernam'boLc (Ihr-sil). Cetlle Ira
d'Etat,j M. Camille L.on, Secrc- verse aetricine n'a pas encore
taire d ltat des Cultes a depos6, eW1o accomplice quoique on ait d'&
sur le bureau de I'Assemble, un ja 'fait six tentatives pour voler
project de loi de credit de 30.000 de l'Afrique jusqu'en .mAirique
gourdes destinees ,A pourvoir du sud.
aux frais des travaux 'acheve- P.Aums- Des messages radiot,-
mient de la Cathtdrale des I ayes. 16graphiques expedies d'-ibord
l.e project, avant bIntficid de du ((Nungesser-Coli, o ,t re-
lurgence, a etd vote immediate- qus A Poitiers A midi hier ; on
ment. n'a pas requ d'autres messages
Sdepuis quoique on ait vu l'a6ro-
Les programmes plane au-dessus de Casablanca
do Parislana et de Port Etienne et que la r6-
Decidnment la Direction de gularit6 du vol ait prouv6 que
Parisiana ne laisse rien aux au- tout allailt ben.
tres et tout ce qui touche al ST-LOUIS ( Sendgal )- Les
charmantl Elablissement client le aviateurs Costes et Lebrix soul
premier rang par lart et le goCit en conditions physiques partini-
d(licat. tes. Ils reparliront tries probable
.\Aprs les mille et une trans- meant ce soir.La population leur
lorinations apportkes, c h a q u e a fait un accueil enthousiaste.
jour, pour plaire a sa clienhtle, Les provisions m6teorologiques
voilA quela Direction vient d'ap- sont lvorables.
porter aux programines des soi- ____
Sces son cachet d'originalit,.
Tous ceux qui assisteront de-
mnain A la inatinde et A la soirde


de Parisiana, pourront se ren-
(Ire compile de I'originale trans-
forinmaion apport6e par la Direc-
tion de Parisiana aux program-
imes des representations.


Petites

Nouvelles
PARIS- Un avion dul service
commercial ( Latlcore 1) pilot
par Mernioz a effeclu6 Toulou-
se, St Louis, Senegal, en 23 heu-
res 40.
L'Universitl de New-York
a decide de subventionner I'-
cole du Louvre ( Cours sup6-
rieurs d'histoire pour les 6tu-
diants ambricains.
Le prince Ribeau, fr6re du
Mikado,a pos6 la premiere pier-
re de la mason du Japon i la
cit6 universitaire.
Le 19tii.e Congres de la
M6decine s'est ouvert sous la
pr6sidence de M. Fallieres, mi-
nistre de I'hygiene.
Le Congi s -onomiique
franco-s.rrois s'est ouvert A .,ir
rebruck.Y participent les pr6si-
dents, vice presidents des chain
bres syndicates des grades so-
cil6ts industrielles de France.
Le nombre des congressistes est
de 227.
LONDRES- La chambre de
I Etat Libre d'lrlande a relu M.
Cosgrave comme president du
Conseil Exy.cutif.
ST-I.()IIS (ltunion) Le na-
vigaleut Alain Gerbaud est ar-
rive ici.
WASHIINGTON-Le Herald.,
annonc2 que la Trrsorerie am6.-
ricaine accorderait un etmpr|nt
A la Prusse A condition qfe le
l,1n 1)awes soil exccut. P
MONTEVIDEO Le Parle-
ment uruguayen a vot6 un cre-i
dit de 18.000 trancs pour la mai
son de chitnie A I'occasion du
ceutenaire de Berthelot.


11 $move ie amede contre ia fathgue muaculaio

EXPLIQUE COMME ON EL-

MINE LA FATIGUE DE
L'E RINEMN T


Un athlete conseille une methode
simple pour conserver les mus-
cles en bonnes conditions.

Tous ceux qul uertent beaucoup leur mus-
Cem peuvent emayer cette methode efficace *t
ure d viter la douler et la rigidity musculairv.
"Pendant lea p6riodes d'entratnement dans
leI dernier einq ana-nous &crit un athlete Pa-
rtien renomm-j 'ai employed le Liniment de
Sloan parce que je s'ai trouv4 d'une efficacit in-
aupiable pour 6viter la fatigue mmculaire apra
de violent exeriem. C'oat auia un rem de in-
cmparable pour 6viter la congestion des con-
L'efft vraiment morveilleux du Liniment do
Sloan et on peut dire preque magique en touts
ort de doueurs Imusculaires. II suffit de l'ap-
pliquer sain frotter pour que lea timuea fatigues
as tonihent et lea muscle uiaent de faire mal et
Kcupirsnt leur vigueur. Jllye. ci calme-dou-
1mr dseffet rapid et aute. De vented dans la
pharmacies la plum proch aia *



SLiniment

de Sloan
Anmnt Toute DW


DI\.\('CHIIE 5 lis. 1'2.-- Matinee cl
Su 'prise.-- Touchie ide Velours lie
6pisod,. ( Les Mvslres de New-York ,
ler 6pisode.- 0.50.
A 8 ls. ((Oatrie-, G( parties en couleur.
celIbreroman de Victorien Sardou
Interprdte : Vera Sergine.


PORT-A-PIWENT


Nous avons eu le plaisir de
Srevoir noire ami. Mr Leon Lu-
llin, Agent Agricole, qui revient
du congress annuel des Emplo-
yes, Directeurs et Professeurs
dtu Service Technique d'Agri-
culture, tenn a Port-au-Prince
(Iln 15 au 21 Septembre 6coule. I
Ce congri.s, parait-il, a tc d16 -
cond ln cri'sullals heureux, par-
ni lesqiuels, en dehors des ques-
tions d'administralion, il faut
noler la creation d'une Associa-
tion des Employ6s et Arciens
Etudiants du Service Techni-
que, don't notre compatriot
Lubin a mrrit6 I'honneur d'6tre
(lu President du Comit6 Provi-
soire.- Nous lui pr6sentons,
avec notre cordiale affection,
nos compliments les plus sin-
ceres.
*' *
Nous avons 6galement pu sou-
haiter la bienvenue A Mon-
sieur C. R. H6bert, Inspecteur
General de ITExtension Agricole
du Service Technique.
Mr Hebert est un gentilhom-
me, de la Louisiane, il parole Ic
francais, par cons6quent, il pos-
skde des manieres qui s'adap-
tent A nos m(eurs.
Maliheureusement pour lui, le
Samedi du 24 Septembre coule,
ayant voulu co linuer ses ins-
pections agricoles en compa-
gnic de Mr Lubin, malgr6 les
conseils de celui-ci qui lui lai-
sait remirquer le inmauvais tat
des senliers de nos mornes, reu-
dus mpiraticables par la saison


FORTIFmIZ VOTRE CI
OU VOTM FILU


I)IMAN liE, Maiin6e A 5 heurcs

Monte la Dessus
0,50
SS he;ires

LE FAUTEUIL 47
Comedlie de I'auteur 5 la mode : Louis Verneuil.
Interprie0e par Dolly Davis, Andri Roanne, Erna Morena.
Decor modern, action gaie, acteurs de ler ordre.
Entre e: 2, 3 et 4 Gourdes.


Hominage


au Soldat Inconnu


II connail son devoir, le brave ebimmandalt
Qu'un obhs a eonehe face an soleil... L'henre allM
Les yeux a demi clos, ces paroles sublimes
Relenlissent: (Iehboul les orls !l...Puis. ( El asa1
I eonsigne, le soir, grandit les ceurs vaillat :.
Ie clairon mulil#, sonne jusqu'i I'aanroe.
De valeurenx guerriers martyrisbs encore
DNsirent conserver loul le secleur sagtal$.
Et cent qni reenlaient se remetlent an rang;
El d'aulres Iorhlurs par la faim si lerribtle
llare lent I'ennemi qui senmble bonne eiMe
Fauchies, on les dirail sans cesse renaissail.
Lenr couranie iarouche aflele I'adiersaire.
Leur effort siirhumain rend sa relraile c hre
Affaiblis par Ie nombre, ils le laissenlpartir...
Le soleil erlairail la rulilanle lerre.
In surihaiu creisala fosse anu imelifrt.
Ie Ihfros reposait dams Ie sol des marlyn.
Prosper CHRISP IlONTi
"---'-- ---- - -- --ii=


lpluvieuse. II fit une chute ter- p6e d une faVon prodigieuse par nait ainsi lieu A d
rible qui aurait pu lui cotler rapport A sa position, bAtie sans nombre. Les
che". quelle est au confluent des talentt obliges (ra
Au premier abord, il crut Trois-Rivi6res, servant de d- leurs inter6ts et le
qu'il s'i;ait clss6 une jambe, bouch6 natural A la majestueuse occupations pour
mais, apr6s examen,on ne cons- chaine de la Hotte. journhe, aller et
tata qu'une foulure au talon du Sa population s'est accrue Chardonnieres, ta
pied gauche. considerablement, son co in jourd'hui, A un iet .
Des soins actils lui iurenl pro- merce se doveloppe admirable- c'est-A-dire, qu'ils n
diguc6s Ioujours par notre in"a- ment, ses constructions magni- versercelteriviere
ligable amni Leon Lubin qui par- fiquemient a mn liio rce es; nous ver dans la ville mi
vint, apres de multiples difli- constatons mtme dans sa soli- A-Piment.- C'est
cults, seul avec lui dans la dit6 et son 'l gance le ciment- sion pour nous de
nuit noire i le. transporter f armn de Mr Francois Saint- Commission de rd6
Liol, habitation de Mr Alceste Diet, maison qu'il vient de re toriale d'avoir pe
V. Seche. construire sur l'ancien empla- tionner judicieusel
On rentra en ville de Port-b- cement de cello en bois dispa- situation en 6lar
Piment le lemideniain Dimanche rue dans le famcux incendie.du mites de notre comr
I I1 s. de Iaprs-midi. 20 Mars de cette ainuee. Les habitants de
Sur la demnande (ILdu premier II est incontestab!e que notre joie, Orangers, Delil-
Lieutenant Titus, la chaloupe ville ait progress( tant au point ville, etc. ne sont
de la Gendarmerie lut expbdiee de vue iateriel qu'intellectuel; de cette measure d'i
des Cayes, le lundi 25, pour ve- nous avons lieu, chaque jour pour la bonne
nir le prendre, avec A son board d'appr6cier sa puissance 6cono- n'ont fait com n
un m6decin et un olticier ame- mique don't le dernierP ian se Port-A-Piment.
ricains. tera assureinent avec la pro-| Par ailleurs, la
C'est pour nous l'occasion chaine route publique Cayes- mitation faith rent
d attirer laltenlion du Gou\er- Tiburon don't nous parlions 'quement la Fermo
nement sur l'isolement de ce p:us avant. ioie sur Port-A-Pi
coin de terre si intcressant A Notre 6glise paroissiale, ebau- d6pendait du re8*0
tous les points de vue et lui de- chie par le R. P. Poul :in de cellte anomalie des i1
wander de nous donner la regreltle minmoire, est mainte- les deux communlsh
Grande route Cayes-Tiburon. nant un bijou sous la main ha- Tout arrive A p
Cat, s'il nous laut Iravailler sd- bile et iutelligente du H. P. Si- savent attendre, be
rieusement la terre, il nous faut, b ril; nous avons actuellemnant, falle, ici, rendre
en premier lieu,des routes pour en construction uni mason Monsieur Pluviot_-
le transport facile de nos den- aussi en ciment pour loger con- Gouvernementda
roes, surtout dans:nos mornes oi venablemenlt I'cole des Reli- etant notre brillasIt
il n'y a que de vrais tasse-cou gieuses de St-Joseph de Cluny. s'etait point asses
En outre, Mr Hebert ou n'im- Au point de vue administra- en defendant le I1
porte quel aulre, serait conduit tif Port-A-Pimeitl est revenue de la Nation, de
aux Cayes ou mdme A Port-au- le siege d'un sous-district mili- de justice pouarsa
Pri, ec le jour de I'accident et ne taire; nous y avons 6galement .. ,
soutfiirait ni des retards du Ser- l'nspection scolaire, 'Agence
vice tl66phonique, ni les alas Agricole du Service Technique La fete du Roswti-
du voyage par mer. d'Agriculture, le Service d'Hfy- gnifquement C6lbrJI
Nous presentons, cependant, giene. 6e. On y a 10
nos plus vives sympathies A Mr Ce qui nous manquait, c'tait Id'entrain.
H16bert et lui souhaitons un plus dair, plus d'espace enrai- La chorale paro
prompt et complete retablisse- son de nos efforts progressifs, une messe et unsal
me'n. car il ne se pouvait pas corn-, que cous la directio-',
. prendre que la Grande Riviere tro Julien Lacri L
Depuis un quart de siecle, put toujours servir de limited na-
Port-A Piment qui n'dtait qu'une turelle entire notre commune et
simple bourgade, s'est d6velop- celle des Chardoaun res, don-


Ice ddo


'Un enfant cui grandit 6prouet 1
grandes dificultes a maintenir is
Cest en _dme Buie la phipart dw- |
onis et floes subisent la ip -,im '
niportante 6preuve de leur w ndm
et de leur vitality.
L'tmulsion Scott l' Phuile de ti0
de more vivifiante contenant des v.
mines, glycerine et hypop p
chaux et de soude, resoudrait facil
et agr6ablement ce problame etd
A conserver votre gargon ou file I
bonne sant6e.
EHe fortifie le system par P'ab"m
dance de vitamines qui sont si nii '
saies pour nourr emcacement un i a
fant qui grandit.
Le corps, le cerveau et les nerfs ik
agissent toujours plus facilement qumo
le systime est nourri au moyen
vitines. Donnez vos enai
I'E mulion Scott rich e oen
mines et nourrissante.


_ _


AlK


I lr I Ir


111 ___1 --III


_


__ ____


-e ---


LE N" i' N


I


I


-1











MATIN- 15 Octob re 1997


ALUMINUM LINE
,Aew-Orlams & Sonl' Anierica-Sleamship Company lie.
Le Steamer "Th illin" byant laisSd New-Orld'
.0 octobre sera i port au Prince le 17 et c
nuera pour Gonaives et (ap Hailien.
On steamer lais;era New O'lians le 18 Ucto!b


rochain directed nent pomu Port-au-prince et
orts du Sud.
Ce 12 Octobre 1927.

A. de laltens x Ci


AGENTS G9N


ifRAUX
... . T I


- I ___ r I II I


LA VERITABLE LIQUIDATION
Repondant 'u d.'sirs ex, r in a, | ar ro si o br ux lii iats en %ute de 'tuis at h i's pour la renltr'e
des clats',, rous I ub ions .uujout d hutl otol.t: cir.quti me i.-le ptur ;e tmois I )( Tt i ttl'.
CclLe lite con ient tou'As t.!- D e ,site t pour ItIle.Les etl ga.t; irtl s qu it ltouis Lnit llrous
i, des prix speianlenment bon nmauitl.


CrApe PIasubio,roi dts citp)C 2,0) couleur cuir paire
Satin liberty soie cou er 8.0)) Chaus.elte lil couleur et
Ratine laime toie ang 8,1:0 h1 atit lie pour 'oute ge
Jersey oie co,.(:ur 8,10( hausette A jour pour enfant
boir.tte soie couh ur 7 :0 lone quality de nappe could.
Crpe marn cain ei' e Nappe blanc sup. larg.extra
quality, ( IranaiLs ) 4, 0 Napl e. blant h(I sup.
Crtpe (,icain Lts s.,p 5,)(00 N. pre pure lii couleur
Crepe soit A dessin 4 0( "'eiPus pongg# pour sorti
S mroain s. de bain I irgeur extra
c~sstir.)l,00 Viiiable toile drop pur
Popelineblanch ,e fm.>ino ;e ;3,
Ratine noir A car. en soie 3,00 1 largeur tune 2 I11
Foulardine des. demi-deuil ,5 Drap tiou ftail ur ,A
Lain~gedemi-deui! &coul sup.2,50 pique la maclie grandeur
Beps noir a barres soie 3,00 240 x % )0 pare t
Triccline de soie i bjrre i,(0 Colon A drap sup. tris Lorge
ti s sup. a bare could. 2,50 (don a drap sup. laig 9L4
is sup. a barue coulml0 O.ir
Soyeux coul. belle quality t,00 'ulle 111 pour inousl'jutire
Trico!iie couieur 2,0 s large
Voile mnerserise a ramege 7,)0 u, lt I atelat d ume Irg.
Tricol.ue demie deuil .bO Damr te pour late
d uiektr en I't
Voile perle A fleurs uota dtieur en h i
ches couleur 2 00 par a e iure
Vo.le p[r.e demi dtuil 0 Gtdeservie
Voile d mi dtutl s p. 1,7 tr ems SUprelur Iodt ;ine
Foulardione dez, in io l. ur 2 0)0 S jlrelle de urilelle I ie
Voile co I'. A deMiou 1,40 S. velle deIll i s
Voile bulgare 1 : o0 ,o .1, ,t ne1
Voile campaign 40(1, j, ~ evillede toilette dzI
"V oC uleur &c esiu 1, ouv. piqu s sin>i ie s)ie 4
Soiuleur & ed sia k C5 Gvetule de voyage 3
Voile rnerseiid IraLcais ,mo le!orn (eL Sui.
largeur extra couleur I 1 ) nt lI Ine s< ur ,it g, D
Voile blaLc a jour deb.ia l1,Suo p:-tee 5 .u s
Voikl pour eihap, itris lit 1,75a Iti ele pour inge"ie
N irsAuk bi iec I 1I' 0 i :
Riline couleur 1,5()0 lichor pour dame d v i.
Nan ouk ,ui Le blar c 1,1 u prd. s l id/.
Vo le per e cou eur sul. ,5)0 1 ,de ,,uissc inde et
TIo e pour cli mise tes
sup6titure & birre sole 2 O0 ', ,i e t re /
Tuile pour liheu.i.se sup. i.8) (i r .n e d(cs on e de lit
pr g e reb zi.u u 1. I,5 ,n ,.,7,
Zephir pour ( Ii ruse Ui ,(rtnd choix de l.pis.
Satin pour umeubileneut Ir,0i 1 d :r e I is
Cretonne & bar, ep ur Tt'lpis ci 6 li. s suptricur
rideiux larger e):ra 1,) Ph^,) ogr, I.-. pltlil
Satin noir sul.(genre liberty) .1 )( Ci apeaux en Lulre pr bb
Satin coto unoi grande lr,. 250 )iran I clox le Iole pour
Tuesor ceme et co.hl u !.:,0 i di', grand choix de c*i,e
Ponbrd (ot urt destiun 0 O pour deuil, ra1nd choix ce
PIque blanc 2,('0 b" s soie et i
Toile satin cotl or 1,?0 1)cil it blanc xa quality I
Pong6 neir ,ui,. (, i' l)rl t i t ulI 1
Cach(mirieune noit sup 1,75 AIlpag .ot q ailtL extra 1
Zephir Javable ()1,8'.) C nr Itr t'1 nl s i ur lane I
Indleune fanQ ise, gatanlie noir ii yu e bl nothle
lavio!e grande latieur 1,10 Diagonal voir up. t
Calic 1 percale us s8r. t,10 9 xtra ,up. 2
,i p6 cale l i,"0 Pqu so.e lp giel le coup 2
Calicot L dor6 g, tude larg. I 0)Dr fil n itr A barre sole
"4 moyenne l rg ur O(,SO Drill .ardiu pr fil
Sw atlr potr dame 10,10 CAssindte double larger
Bda mererrid s r ies ,o.'iles 1,0o Ci tl Iran,~ispour costume
Bas fil poir Ii :o e2,0 d'alanl brni prougr cobleu
lJ~: rtrrcerise toule coulbur Gibardine eCtn pr eroiumal
.n les paires 41,0( Kaki b ane extra sup.
;as Moie noire qutIitdr tra Ii,O K ki b :iunc sup.
nOir e bldanc a fourchelle 7,10 K ki blanc
Ss fit v. ritable paire 0,00 K kil jaune extra up.
uni b l'e..ui etajour 4,o0 Drill b:anc sup 2
Sill blanco p oire 3,00 Drill b!anc I
s toltte 2li pour gar oonut Belre. quality drill couleur
li cttl 6 2,5) A Ii mme et enfst 1
b, s o 1.50 Drill italien noirI
bas pour g( It 'illelP 2.00 D, k fil sup. bane
l1s celle coulkur I,25 Drill noir sup.
Lhaussette fil pont enfant Drill sardine
unette Ecaille 1,50 Huille q oine.
IIouppe hvcc po, 1bele ch qie 1,00






iral l ila asit


3,00 Di ill braban 1,7'
Imitation f aw; lle ,t i m -2.0i1
1,A0 in sI te coulcur -.0 )
!,'t0 blan(l, sup. I. '
0.'3 ( al ',n cnl l Ir i 1t l lt, 'I lI
3,.1) il.nne chemiselte ,ii s t
3: 00 marron ( geinr e nal to ) .()
6( 2 ( h niisette el ca.t l n ien
line pour voyage 11111 i 7, )
1 ,.3 ( Clemitette b anchi It, sup, .:,.
h bo selsete m r( r e,'i- I ..'/. illll
) 00 p )ur hoinime d i /..ie 8,()A
pr horm en li d'1 co e till l)
h hl usse!te soie A r.'yii p;ile 2'..',i
60,00 l~aussette soi ,iin ait :l.( )
',:i(| < n niit! ;.,(00
1,50 :ih m se blanc.a p i tr6- suIp .0
iiillie plis ie v,,rno ble l ,0()
,50) i Ihemise ci lait.e .-,,)0
t.;,0 Cliem st couleur :. O
(id. d puur chaulleur #,.)
3,0) ComnitinaH on ( n loi i
,h emis~itte et ca'ct t i 0NO
2,0 ( 'om n ti o 01 trick t 0
I'yj imLs todluI r I.,0
22()0 ;. p lis S p rik:rl 1t7 .0
Chem se de nuit 7.50
20,00 'tsqu ille e laitne pr tom. .>,00
16,t0O M cloirt LI blanc tl ( o '. /.l:i,(0
40,00 Mouichl.r) bac do ie (,00)()
0,00 M ,uhoi coul;eur '" ()00
7.50 Parapluie .-up. noir 110,)(


1,20

7,:0(
20,00


:1,( 0
i.00
20

7.. .,






0 OJ
),C 00O
:i.O()

5,00

5 0
>,00

4,00
2,540

1,75
1,)50
2,25
S00
1.,75
30
1,75
t,()0
,,00
!.; .*(
!.<)0


Sweater o () lihomnme
Grand III. x le caIv,.ILs (< I,'
', t 1 S 1 .
Cravl s sul .<,t Ire*ol h .< ,I
Faux- o! uleur do' /.
I it I (I I /.
Fl ix-f o. bl;ni plu uP l '.
I vll, x de I,:l IIIn I e
pour i mine
(n giltlt' l X I t l, Iet aU
leiil I p a l,:
iFaux puign t ptiIe
L IKlanr 1 e par aune ictup.
lianelle par utice plus i up
M ,i ,I ,l pi q.e )',,g c.
I / ,;i ll.
',jlhl dt I ,. lht ,i ntl t i ,m inI
qualil etxtri,
Pocelte en o e
Iluulon poigiet pa"'I.
arel sup.'ritur I,;) 0et
'I g'ofit'li i uix de mill tes
Casquetle pour 'coli r
genie ii'i;U'ine,
Bon lr ;lh ;ic pour culanti
C(iha,rat:x [,Lure pour enfant
Un iuit tch peaji Jean
B.rd a bon mnirchl.


S'10,00





G( 21i





1 ,(()
4)

-,00


,2,
1 ,.01)
ti,00


Sup6bieu're biosse de iI 1,25
Pcai.ne Iat melir .
C i;, u ttOle loue. up.blanc 4,
C t.,; *n couleur court sup 5,00
C: iipitaax toile pour enfant 5,00
:ij.sstitte Illt couleur a
fou. cette & jour pr enlant l,50
Bla.reaux grand et petil 2 et 2,.)0
Beret pour enfant 0,25
Indienne mersrii.6 granpe
largeur pr role hllele 1 .25
, Z 'pir Acarreaux lavable 1,()0
, Cravate coul. !es,3
cravales pour 5.,ou
Corset 5,00
ChA e en cadhemdrinne
,eiature poor hom-n j en cuir 3el4
Ch tussette franq.k barre d/.. 10,(
P'arfum houbigant i bon march.


2()t6-208 Rue

Traversicre


A. de Matt6is&Co


- L


Represcntants pour Haiti


Bm


_ __


Direclien nEri.'iale
des Tr 1 u Pihi'" s

A vendre
,4 Machine .t 6'"rire de euxibm
main. 1 \1 chije &i indogrts-
phe.
S'adresser B1 eai de l'lngA
nieur en Chef
I Attomobilb 'gc 5 pa a-ers
de deuxibme ma..
S'..dresser au G-ragc des T. vv x
Publics.


EXCE.LLENTE1 ()OCASI ) N
A Vl:NDlE
t'ne 1Buick 4 Cylindres,nmo


250() dollars ctaslh.
Ct H1111 A '1 .I\l)l.A (i (NCO
P. (). lit \ 1 17
IPOI'-H1ii-Pfil t 1C


_ _( _? I_ __ __


Aqw .~ll


.r,


I








LE MATIN 15 Octobre 1927


Les j)roclains elections

prlSid(eniellesA \ LiEtats-Un is
--g---- *< -S' _- ^- -

A I11n o in i m liiin r'i1ii1u lir;ineI' d I'ltlal dI' \ w-\'I rk, Ic colonel Ion Eosel eI
cri*liqulil|1' 1id n isiilion du i louwrin ell'u Smith,
Pouir I.1n Ip mitree lois ;ld ns du lil. (lngllil);inli le 'ervico de
i'hlsl(ir I r '-om i)rc (it. "rutm r'hybigli e
nv s'('t(i( en liri\ cri s d(i l Mlii- i. stiirilcindei in, lIt gouver-
SOil luiincli'' hlVe 1i c' iii(didil- llll Sinm lit s'vsl bor ;A ta'ire In
lur'' lii gti ci mcli r Sinilli :' ll toiirl (lc l r lioii si ivanl : ;'I I pro
pr( sitlcitt, l. I. (,Icl <.( 'i l .'(i I (( i i p Id u (in dis ut s 1I) i io (' p;ir
re (,,icvtc i I.ill 1 (l,'i(t ;It i- Itr .,ifli.i Tli t.'. iltir lR ,S vpell
tion pri lalc !i. I ll (n lis- 'i l ,i conv( tiilion r'i )iilibcll dte
comu s p ); o n i i (, i \cnlil I' l l .il dc \v Ne \v orlk :
le 30 scp,'l( illc fi 1 r Il .outvcrlw iillr, tc-, dc si m n il-
Le (.(ilo l 1 ~i (Icliilii(t and ix ri vI;is ILti'l ti si iniaiii'stm1e enl tn
pub)licains d(c dissil)( r" ( tle conilraii'L re ix f:ils (Iqu'il soul'-
ombrc Ies u.sll:isil (int il n'ex\is- v'ri l Irnprol)alioni des pri'in i-
tail pis de (ilt ss lt lles (|lii' pii | x)i \ ii il)ibres (it' son parli s;ins
Snouveaui T'l'niiiaiinv ". pir'lt' ir es coilons de l'Elatl de
I a '" pi,:i cli m e ". : uli'pCe a N(\ew- rk on tl 'i l'Ti'l i>.
l'u aniniil('i'i n i' p s lail ill'simni l D'aulir pairl, iA l'aIpl s M. M cl-
:'i l pr ilhilitiol I (i c ilil ,r lIon, s Cl'|;ii -e (i I T r',sor des
priii.iliI) il i I I l li pn1 lil i(lii u lis I ;k. ils I'nis, I, pIv rt'sidci l (C oolid-
cale (lii a. V ri lt i r Iiil S nn 'c s ,r;iil r(i cllciiit'l d( cidc6 i ne
opp)osIli i i 111 i ii.,l t dc I ;ills plus st p)ir scilt'r collilni.e candi
pour, L ii\ Iu i in i I son i l It'ii- i! n;ix i) i nI ( iiels e elections
dull diela:i : r'|.l,rilllcr l scaiil e l ilnc sildciIticllcs. I1 aurail iintincl


H. Balloni Fils
No .I 20, Il UIjBONNEIBHOI1
o i'trouvri /u n n > mir nt ct C1, nplet .des .,marchandises les
plus irn a. ti,,'- Il ,:iIa ,''r It n c c i vre, en tous genres et
do toill.e tiinlli ri- ,.)' *. cl p'tli, t imir irrsbiseautes, articles
f'ra,: u c piettes, dLsc ,ite- io Hli, Il ihtiscs et dodines am&ricaines
et vie inoise:s, eniadcrncti h l- e :td iaux, lampes, couvre-lits, tapis de
table;et tti,; poui tapi- de ta.le, Tables avecr marbres ct marbres
pour tble-. Seilette,, ,cr,,ices do toilelttcOen porcelaine,:service de
table en .ri til taill6 ct grai ,.de t )pi'', es, lits de cam p,;rideaux et
(montures cn 1irc piouir ridletux, ;arg-nterie poinoounnee de S',
grainmme-, couteatix, lavabos-, en miarbre et 6maill6s, articles de
grand tlxe,liidet.l et ,th taiucis \ main, pendules et lous autres ar-
ticles de beauty el lt c ,j;i,till sanis tgales et don't le seuided faut esl
d'Mtre bon'miarich.
Vous trouvcere/. aussi des vitres 10 x 20.
La Maison reserve le meilleur accueil aux acheteurs.



Grand Hotel de France
P. 1P.t ATII/I PropiZilaire,
"Cet .Etahllissement renomm6 don't l'61oge n'est
plus ai laire vient d'ttre complete ment restaur6,
et rernis : neuf. l'es chiinbres ont tout le con-
fort moderne, le s r vice irreprochable, le Res-
tatirant soigne est detout premier ordre, I'116-
tel n'ayant rion neqJlige pour fair plaisir a sa
charimante clientele.
D6jeuner a la carte, Table d'H6te -a
Plat du Jour au choix ,' .
Pellion ii i s a ia hi III s ntaille, par jolur
Garage mis giratuitement a la- disposition des
voyageurs. Bains, )ouches a toutes les heures.
IT616phone: No 341
I)ans ea Magasins souch6s it l'[16tel, on trou-
vera toules sores de provisions, Vins, Liqueurs,
ci(. t/r('.ls, l'it s d, islst/l te, e lir0oiryo(nc, d'llalie, Grand
C'ti.r de Co(nservtes.
tin y trouve a li'rriv6e, pendant le s6jour ou
au d6part tout ce que l'on d6sre au Grand lo-
tel de F'rance. 1. P. PATRIZI, Proprietaire.


I iHilenlion de someii'ir la (andi-
E'ltuire i la prcsidencc lie M.
ChiI ilcs Eval s Hu;'ics, anitien
sec .taire d'I tal.
l)h cc lail, i pu )(' ar M. Coo
lidge ct p):r N. Mllon, NI. Hu-
. hl.s devieindiait tin (!des ci ndi-
danis Its i)lus iimpi)ortiints el au-
rail beaucoup) de chaiices d'6tre
Olu pir le parli rdpublicain.
,- . .. .. .. .


Comme o ile voil, les pro
haines le Ilio'is pr6sidenliel.Ls
aux Etals-Uniis seront des pl is
intiressantes, car, ( es mcllent
en presence les hlommes ls plus
en vue de I'un cl de i'autre par-
lis politiques, Ic piarti i/)publi-
cain et le paiti dcinocrate quij
ont loujours, lour i tour, assu.
me le gouvernenu nt de I'Unio


MElICERlE,
30BONNETERIE
PAIFUMEIlE.
NOl'VEAl:, ,
i (res bon march (cicz:
Mmne l):DEs IFENEILON
1425, IRue Nontalais.


Im)lr',m rie Centralb
Henry Jones, proplriltaire
16(4, iPlace (ellanrd
l,;vl Oi()))CS Columerc(i.le$
)lanlches sup(ricurcs avcec im
p)ression ii deux (2,00)) le ent.


POSITION WANTE'I)
Al cccnl yoniig man spca
kinlg aand \wriilig Flenclih and
English, go() I stenograp)her
and typist seeks position in
office.
Apply to -Lc Malin))


Rialto
H6tel Pension
1319, Che m in (d(s Dalles
CIt Et ablisscmcnt situti a
iroximite (du liCham1p de Mars
se recomm ;inide par l'excellcn
ce de( Son Il n ie u lonjiurs varied,
ses choainmbrs spiutii, uses et
bien "Criecs et ICs soinw, atten-
tit3 donni s la Cli ntil'31e.
english Spoken
Sc huI)la Caragc p)(ouir autos.
Ph n' 21()09.
SMme atsion 'l II EA ID1),
l'ro( l)ri )Iire.
FORl SALEI
T"wo hli't rc- quu tecr Ton
used D( de 13ioss Scr n Bcdy
1 licks Gcod l3argains.
Apply KNEEIA'S (:Saage.


Inutile de command
W sachets d 4I'egrang

EPICIERS & D9TAILLANTS, VOUS en trouvert J
sur place et detoutes,lesdimensions A desalrix
Demandez des 6chantillons et la listed es
taites une visit Ai la Fabrique
1731 Rue du Centre 1731
EDOUARD MArHON, Fabricant
.La grande production journalibre;de la labriq
dle liver rapidement les plus tortes commande-


Ne buvez pas ou bu

Le Rhum Nectar
No 1940, Rue do Nagasin de l'Etat.
Le seul.Rhua qii, tir6 d'Alcools naitumnb
aireetement parDistillation"simple du Sioii
d'un Uoique et toujoursmime plantationa td
vieillit par P'action du temps dans les d6p6ts am
rigoureuse de tous dangereux secrets de fI
et sans adjonction d'aucun ingredient d'usine, em
jugement de la plupart de uos Notabilitis M1ed1ig
vant 1'appr4ciation de bone amateuis, la suavitiE
du bouquet etiles plus remarquables qualities higel'
M6me pris avec exces,,Rhum Nectar n'enivre m
duit pas I'Alcoolisme bla longue, come lea autl
similaires et comme Ics autres spiritueuz.


A ELDORADO
Le Cafe le plus chic de la Ripublique.
Le meilleur Billard des Antilles, vous le trouverez 1F4
Vous y trouverez aussi la meilleure Bibre
Les meilleurs Champagnes, de d6licieuses Liqueuvnr
Le plus chic Orthpohoi'ique, '
Le fameux cocktail ONE THREE FOUR, et uu patron eb
L'ELDORADO est le rende-vous du mondi 61idgal
CHAMP DE M4is, Tdlphone : 2037.
Prix Mod4r6 defiant toute concurrence,
Un:visite"''ce chic caft et on y retourne satis uffa
4M


Ce que vous pouvcz don.
ner de plus precieux a
votrc enfant, c'est "la sante.
I.es I precautions clemen.
tairs d',.ygicnc sent faciles
A prendre. C'est par la,5
mi'lproprct6 que vient la.-
maladie. Attaquez la
crassc avant qu'eile ait eUl
Ic temps de p6netrer dans'of
les porcs dc la pcau. l
Veillex a ce que votre enfant
*a lave souvent ct soilneuse-
ment avec le Savon o-A


I Ii


P le Savep
pour la S
Levi,-


'\
* ..**


--""i


/ /


L .


- -


HIER

?Itreslon


DEIMAIN


Pourquoi ? Pour la bonne raison que le conalis eur de la valhtir du linu n
col state tous les jours davantage que le pneu Salloon Firestone et la Chambre
i air roule'"Firestou, ,de pai leuir. excellentes qualiteIs,sont ce qui lui laut
pour'son ,uTto.,lfbile.
Nlous pre nc plaisira aviser nos amis que nous avons re.u Assortiment d
routes les dimensions dc Pneus Balloon, Heavy Duty et (hambre i a-r roui e
Firestone. v v ntqje i acheter li marque

rIR STONE
pour voire conlort et volre shcuritW.
EN VEN'I E : St-Marc, chez Mr Clment Pinard. Gonaives, chez Mr Antoine t;et.
frard Port de Paix,.he/ Mr F. Maurasse.Cap-Haitiev, chez MM. Jtan Luciani & Co.
.lacmel, che/, Mr Edmond Lauture. Aux Cases,chez;lMr. Jean D. Leonard Jrd6
mie. ,I(, Mr Desquiron.
srI


Pllus de KilrmicltC avc.


Par 20 Dollars


L. Prce, /manan-Aqgierholm & Co.
AGENT GENERAUX


jv"
I v


^H^^Hl
KM la

^Ai^ye.


_I --- ---- --- - -- -- c ----_


-----r~u-i - -~~" -~ -~----~~ '~1 ~ -~~~ ~--~r~llr~-


~loin


II m ---


- -- -


&.-ML-


- ,, ,-e


mffimlwmmm


|Vous pouvezvoir
grandir tes enfants
Sbuvant le KLIM
Le developpement physique et mental de 1'enfant
depend grandement du choix minutieux et de la
quantity suffisante d'aliment approprii. Dans la
nutrition de 1'enfant le lait est universellement re-
connu comme la base de formation de la sant&.
KLIM-lait frais pulverise-est uniform en quality
et assure une riche provision de lait, toujours a la
portee, sans perte.
MOHR & LAURIN
Distributors
Port-au-Prince, Haiti


sKeawMwo


arsrPrrmaame


"











LE MATIN- 15 Octobre 1927


SOfire sans precedent





|A MAISON ABITBOL, DAYAN & CO

RUE COURBE

Sc jail un plaisir doffrii a son a-


i able clientele dii DRIL BLANC anglais


ur fil au prix exceptionnel de [in Dollar


i gt cenlimes faune.


UJn pcu de tout...


w'lVce postal a6rien qu'il fit la Iraversee de I'Atlan
Ontre les ltats-Unis li ic aNvec Chlioilierlaiin.
et la Havane. Ei n ciilr'ant,il I)loya le genoii
$on extension future deviant Ie pi)lpe. ct elinlrirassa
t L'ouverltue i u plrei'er scr son ainetIl II deuliar atl St
'v*e postal interlalional ue- Irc ue 1 i neu ti il lii
lieD aux El;ls- lnlis amit- lieu !lhsaitl cn !'a(n.iclanl ell alt-
ke 19 Oclobre crl. lorsqueile dle(ience ImC p'itilicl''re, lait Ile
ice de Key Wst la la lla pltius grand (i lui ait iamais
ne sera inauigUi''. e1t ait.
La Companies i( l(an-Am- --
,ean Airwyvs, Inc. de Ncew- Les heures de la
Yokqui en cst cliargee,envi- naissance etdela mort
i--- mr>^xrt .. I,, il n I te> I'I I I *


iUll! B \L.11it& il Al 1 411 i4.1 4.. i
Honduras, britannique, all
mala, au Salvador, au
H 'uras a U N icaragua a
Rica, au Panama et ai
Rle du caial. I

riage
des mineurs
Am, Etats-Unis.
Iaimariage des miincurs de-
ra p)lus lificile par suite
auses ide la I i .enks sur
marriage d(Is miincurs, volce
la legislature des E.-Untis
na dernire session et qui
lentreeecn vigueurdepuis le
rOctore 1niu bureau pour
pDlermis de inariage.
'.rmi ses alitrec prescrip-
la loi slilpule q a n'ii cune
ne a -dessus de 21 ans
raniarice d (ans la chia
dela ville si cc n'est par
iaireou un juge el scule-
I len cas ('urgeuce.
jeunlies gens au-dessous
I21 ans devront iournir des
ificats de niaissauce et le
ientieieni de leurs pa-
dou dc leurs tuteurs. Les
.de 14 a 18 ans seront
Ises au\x mIindes regle-
its. Un j)rojet de loi pour
permit de niariage, vote
I tIe (der ii re.intlrdit d'ac-
r des Iiermiis aux filles
SMous dc 11 ans et aux
is au-dessotis de 16 ans,
ill cheil c de Iels ma-
danis iFEtat de New-


- 4w- --..


F*vlne au Vatican
dles Levinc qui accomplit
!eierement avec Chamber-
le, laid New-York,Allelma
ete t requ par le Pape, ell
dience splcciale, dans la ped-
blle du roene, :le lundi 3
Obre couraat.
h.Levine l'cail accompa-
,quepar M. Wrangel, un
eu du general baron Wran
,qilui sertde secr6taire
aulier.
SSint Pre s'est d6clar6
anI de saluer l'aviateur
ilantique. II lui a donn6
dcticon, ainsi qu'aux
POurI eprotegerdans
fulIu rs.
la premiere fois qu'uni
anest rciu par ie pape
Pelite salle du trene
ilormer t i'etiquette,
ent rigi(de, du Vati-
Seequi concern I'ha-
I. nIL. I'lvine s'est ren
Saudience du Saint Peirc,
el ei simple veston, le
Sbleu qu'il p)orait lot's-


Depnis longlemps on a for
nmule des conclusions relati
vces auix p6riodes de la jour
nee o6 se produisent la nais
sance on la mort. La question
a t6 C u(lice en pays divers,
et le rsultatl serait d'indiqluer
plul6t que l'usage et la mode
varient selon les milieux.Une
'oi biologiq(ite general n'appa
rail pas. M. Laignel Lavastine
a, a son tour examine la ques
lion. et present ses conclu-
sions et rllexions a l'Aeade
mic de medecine. L'cnquaIte a
0et conduitcle en milieu hospi
talier pendant un an. La sta'
tistique horaire des naissan
ces, ia la I iti, dans le service
du proflesseu r.cann in montire
(ue chiaqie mois le nomnbre
des nai sauces est plus grand
dle minuit i midi que de midi
A minuitl. 'onir ce (ui est de la
mnort, cl!e survient plus lre-
quenle durant la )er'iode de
sommeil de 18 A 6 heures
que pendant la period de
veille. En ellet, en un an,dans
le service de M. Laignel Lavas
tine, il est miort 113 malades
durant la p6riode de sommeil
contre 88 durant la d6riode
de veille ( de 6 (i 18 heures ),
En outre stir ces 113 inorts,59
se sont produites entire 18 ct
21 heures, dans la premiere
perodcede somnmeil. II y aurait
don't: une influence cosmique
lie la nuit sur les deces,
et aussi une influence cosmic
que dc la nuit finissante sur
les deccs, et .aussi petit tre
souvent, dil Mr. Laignel La
vastine, l'lnlluence du somr
meil. Ces deux actions, aug-
ment 1'excilabilite du pneuno
gastrique, collaboreraient A
predisposer i la m)rt. Telle
est du nmoins I'impression du
distingu6 palhologiste.

A 1'Acad6mie trangisea
L'Acadcmic a reiiu qualre
letcres dce candidature au tau-
leuil du regretth Robert de
Flers.
Ces lettres lui avaient et6
addresses pa r MM. Tristan
Bernard, Emile Hinzelin. C
briel de La Rochetoucauld .t
Louis Madelin.
M. Tristan Bernard s'6tait
dejia pr6sent6 le 27 Janvier
1927 atu laulteil de Jean Ri-
chepin, mais il avail retire sa
candidaltire avant Ie scrutiny
du 30 Juin, qni donna ce tan-
leuirAI M. Enlile MAle.
31. Emile Ilinzelin, candid It
au laulcuil de( Maurice Barr,'s,
cut, le 19 Novemnbre 1925, cinq1
voix conltire trois :' M. Taun-


CAS NO V.
V lIe':' i :ve da V t0o! :nont, e dans une ser.e de cas-
S' t f inip.ir d ms membres de la pro session
nmedicale.


. P.va, a.'a:t d'avoir
pr.s du V rral.


Le Bib; Povall, r apri avoir
pris du Virol.


De 3' 856 a 14 287.
L~e 11 be l' ,lvnl, de S.illord, av,.ilt dipt ri jts(ii';\ \ie
dc (> wH s, :ui)lU 1 il lno pt'slit (qu' 2 ') P) t t i n t'lit
l u' jli : qus( 4 lfi .iu c(t (Is. l) ,ins I''t~it tcl'rililc il
s t! il it n i id0 A (I;i ViI \ i' I t n a ll .itinM
1 I .f .... .. A k .. 1 I . A I .... .


crede Martel, trois bulletins I o 1.1, :p itio ,<, ,, ,, t ,,
blancs, ct vi ugl-(eCLI voix ,a \ it ,,.t 1 i 'lS7 x -ti,,n li ) it' sup.i,,rl.
M. Louis Bertrand,61u au pre- I
m ie r ' 1 I ,' ii ; , ,I L i' I.
M. Louis Madelin alfronta 'd I \!iald N ; ,1 '1' soop '!, fr1 n.
le scrutiny quatre lois le 15 c' I ( tun' im l t'i lr6ci.xda r, casd'Alinent.athin
d6ceiiibre 1921,1c 1,3Juin 19 2, '4 ."* I 1 t cu'.ue-u.e ,d. .Mar..,.,,' ,\-.nie, de Rachitimen,
Ic 19 Avril et Ie 1noveinmbre
1923 -- pour Ie liuteuil de
Jeanii Aicard. 11 cut Lie sept A
q(uinzc voix. Mais ni lui, ni
aucun de ses concurreniits ne
reunirent la majoril6 require, AGFN.vTY.
et quaire lois on dut ajourner I. ( T ', N I.IAM A, & Co, Port -u Prir.c HAITI, Boite Post.,'I 147.
l'61ection pour ce l auteuil de I I < I I I \' I N: 0' \\,',II'Ir I K1 I
Jean Aicard,qui devait choir, ...-- -
le'3 Avril 1924, A M. Camille Ies nomelles el la Lsrie" Les inconv6nieuts
Julian, elu A l'unaniiiite. I OT U)D klTASSIN de la gloire
Seu', le come Gabriel de 11 y a quelques jours, a la fin IE. iU. Be lsoin, ,..crivain l.M-
La Rocheloucauld se pr6sente du niois (e Septembre deriier, glais connu, est aik vivire Hye
pour la premiere tois. une dip6che i de Russie annon- oc1 il s'est log6 (lalls ule niaison
Assistaieni a la stance: M. <'ait que les Soviets pr6paraienl (1ui fuloc'rpee iarlienr'.lames.
Gabriel Hanotaux, M. Ren6 une grande champagne (le press 11 l'ivail ccrtes pasprlevu (luels
Doumic,M. lei marchal Joflre, conlre .les au tres Pays du inconvniiientls lui rserv:il la cc-
M. Louis Barthou, Mgr Bau- Monde. Cette champagne serait lwbrit6 de sa deimeure.
drillart et M. Paul Valhry. conduite par les I:veslia qui, II ne se passe guere de jour
On a faitl un pe de diction- en russe, veut dire ouiv/el bs et sans que plusieurs tourists ne
Oa adi de os par la Pravda qui signilie rihinl. viennent Soinler ai la porle pour
naire. O a admis deux mot Pa y a, ce sujet, un mot ypi- soliciter a per'issio de pourisi-
nouveaux: Mondial), impL que de Krassine sur ces deux 1ter la mn aison d'Hlonry Jues,
s6 par l'usage et don't tout le organs de la Prese rouge. tCe u' lais rien, ceen Jan, es,
mondeconall le sensdepuis -- Que voulez-vous, disait une plus grande surprise dtait
la guerre, et ( m(nonisme ), qui Krassiic, que nous fassions avec rAserv'e Mi. I|enson. I)crnicre-
ddsigine une theorie philoso notre Presse ? Nous avons deux iieni, utle (damie deliiaLda I5 lui
phique. journaux, les Nou ll//es et ia peaIler.
.-- -. Vcit. )ans les A'o'/rc//'1 s, il n'y 1- vor\' t is vivic quel-e
a aucune 'verilte e dlans la I ri- CtlS kii)s, lii ,iti.c|ll, plans
SLa Fayette, nous voici ),> t iln'y ajamais (de nouvelles!... c(,tle laisoi; ,ll( \''il Ilcilry
On a souvent rappel6 la '... ,latcs ') et, pI)lr ri'alir sr cc son-
phrase historique prononc ee Rien de nouveau... hail, dleip l)ro)osia i Sonlll lterlo-
cn 1927, par le general Pers- Les armoires en oisih iW riii iln iin culci', ( dC li I .I' ,irs11 lai-
hing, sti ia tom be de La Fa i 4I PIIInpi gttlilt li i 'jr ll, iiit l, ,u!rl
yette, au cimeticre de Picpus: Dernicirenment de nouvelles elil li t) ;raiil a tI'tier, afili
((La Fayette, nous voici Mais fouilles praliqucej s ii Poinpji on( 'iII ue it l :l t(Ct(' Iii S'-
comment la phrase a-t-elle I0d aieen6 la d6couverle d oblets s(.l insnnirI a iIssit lc dit-c
dite? Quel fut son context ? antiques d'une iniporhance par- ficilemnl Li c onvMiicrc IaI visi-
A ia suite de quelle d6clara- liculre pour I'histoi'e (le Poni- Iteuse cnnii, indvait UCIl (6sil
Iupsi. Darts n'atriu duuue maisonli .
tion vint-elle? pi. Dans l'atriui dune maiso i'ei' des 'acaccs.
I I f i" I a'1v., at on o, n re-


S. en coursU excU M l iAt. IIU u1 a i -
Cela va u t d'dtre precise, trouv6 une armoire en bois, Ires
d'autant mieux que les paroles bien conserve. C'est le premier
qui prcedderent n talent pas objet ei bois qu'on retroutve
moins saisissantes dans leur sous les cendres seculaires par-
brievel6. ni les ruines de I'antique cit6.
La d6claralion de Persling, On a exhume auss, ilne pelite
telle qu'elle tut enregistre par statue d'Apollon, tin service en
des 16moins a 06 exactement argent ct une g'raitie' coupe d'ai -
a suivante: gent repousse, (euvres d'une
((In heva time of our peri, grai.de finesse et de grande va-
In the lime of our peril, leur.
France came to our rescue. 'I
We have not forgotten. La
fayete, here 've are! v
((A I'hcure de notre p6ril, la
France vint a notre secours.
Aous n'avons pas oubli6. La
Fa ette, nous voidci I
ceux qui ailment les docu
ments historiques ont ainsi Ie
texte complete de la d6clira-
tiou du general Pershing.

Lalle iralernelle mais leclorale
II n'estpoint rare de voir des
parents bloignds 6tre en concur-
rence 6leclorale, mais il est peu
banal que deux frdres se dispu-
tent le ineme mandate.
Le cas, paralt-il, va se pro-
duire aux prochaines elections
16gislatives francaises. TA creme dentifrice
Dans la circonscription de AL. paraitre les re
Melle, plans le dSparkement des quifermententdans
Deux-S6vres, les radicaux unis lapellicule,d4tru'ttl
centre lea smaux ded
aux mod&rts veulent pose la ingivite, contribua
candidature de M. (Girard, jage len de la sant6 dan!
d'instruction A Pai-;, fils de M. enter.
Th. Giraid, ancien scnateur- Essayez le Kolync
inaire de ia Commnune, Iiicti'n La sensation de pr
ininstre Ide la Justice, landis cheur qu'il laisse d
que les socialisles vont taire at)- un vrai plaisir.
1)el ai i atiihle fils de M. TI (ii- CRtME DE
I rar, poum 'ie leur candidate.
M 'ineit si la Intte lectorle esl
i'aternielle, elle ne maniatKallra lra
certaicinemntel )s d'iMiipr'evus et I
Lt," piquant. [


Un pr6curseur
Au coi'i s d' ne r pt',,likin, Uni
(dc10'guti de I'Alli'iuigie 111 t (con-
g1 S in lir ei;lementu!alre.N, loil -
sieur Sch1lnc\ilg, il i"illl|),1', a I li-
gill'eC de l I'r' )i) ili o1(11 S, ('c
grand i 'rii'aiais (fiqi. eln Iain 1300,
deliiaidt;L la crclito:i l i'ulle so-
ci6dt des pl)eples '.
IL .. O=N- lmwmII mmf


e Kolynos fait dil-
&es de nourriture
la bouche, dissout
es germes, protege
lents, la care et a
int ainsi au main-
s I'organisme tout
Ds clds aujourd'hui.
ropret6 et de frai-
ans la bouche eat


NTIFRICE

INOS


~IIl


(Celle Evocation liistorique' fail
hon ) n e u r a I'lIru(diion de Mr
Schucking, allcndu (liln lIi r'e
D) IIois esl 1)111 ( ubill 'ii :;Llim lr-
(hliui. 11 seniiblc avoir '(. I, o I -
tail un curicux p'crsolilig.g. A\ o
C( l royal (()iCit(liUllC si vi!:('
nalale, il se plaisailt i ig (I s
paImphlets: dans I'sin, il, i son ;'l i
at plape onila(e V1ll i li;
avec Pi'.ilippe 1lhe l l :s (l ,i.
Ires,. il i la1 i:i 1 I l i 1, 11" I l -
qu le cde la T'I'rre sc iiilIC cl I 1
confiscationi t s liii I (!. I'l ,
glise au p)olil (d lIa (l in olin 0 .
E lin, il prt'(onis;i, lI's nicllit -


M;;is il nOlyiit v mil i Ir)| I A
di11ilS IIiiltionI l II l if'I i li \i
ii'e rl'( it aLUtciii' itlliicii i i ,I
oll e ili )o' ra i!lls.

liv secrS l (Io SliiV i V ill, ITl r l'
I'll iohonisI e t'Sl |:i,4V (| \;,.
inliCi Q iii'og; I nsilh dI cI 11
avoir d( couivr l I |i c. iii| )is 4 iit
d(ilCl'Ihl)b 'e verliIs e |lii )j\4 ,1
Stlradivariius, in l(t sins- ;i\ ii
livr son secrctil.
Les i el'rv'ilicitli\ v i )l i, ,
SI adivraiis 1n' s)iil :,
h ilelleln' ill ( 11 ( It-1, ,ill l ....
do< l/I" iiest l )o Ircil Ics, ( id i',, '
1712, 17211, et 172.P, Is lois i.1i
des aritcesdui latIciur dei' Cl ll ,
it'. Ccs illsh ll11cii ls ()iil I( 4 is i I
11011 sret lliitc lil lil Ic i cll i .
etl IouleI li' r d eli tilss, in ;i, t -
core la splel ldcu I dr1( I i lIi.i .
L4e inoilltlr'e Si nlivn i sv s \ il
.ujoiurd a lili ;!(l.(fil li .n1 t,, i,,
(I'l ii i illioil ,

Les chinoises a la pan ,I
Les chinoises, elles alissi, \
lcint lr'e i la | Igct i.. |I;l|.s ,lII
lail rt soluineinl Ii li d-Ii i '. c ,i,
tiliu ,s iancestralcs tl eiilnll ii t
lit le ciLder el rien i ; ei lt insl t s ,
)lanclies.
Confucius, iol.iiiiiin ll, 1 :i .
Irt1g-l1 a au greiiier, p):rini i
vieux accessoolres t: cesl Suit \;1
Sen qui est aujourd'hui le pi I'
losophe A la mode.
La c6r6nonic du imariiagci ,
clhbre sous son porlraiil t lc i
fiance elle-intuine lii sert ill \V i
branti discoursI
Le tradilionnel ;pilanqLiiin ,1
suivi Confucius, p1)il--,tre I|pis
au grenier, pace (ju'il esl Ii)Op
enicombrant, imais (l;il1s la rI.-
lise des voiltll'Cs lhors dc' s,'i-
vice. I'll voile rou)llc C \v- p()e
Id liallicI e i it(od tc ;i a ,x (i,1s Ilc
Mostco laqiutlle nilalIn li( I.-
I ililnt'nl l n chlinIl rI(voliiliiliin 11-
rI ()ourI' Si|I))Iltl a I 'l s.i ic ,1,
t'ilrieux rites <[uii I 'liii iic'iil ,1
pillNorcsquLe Ih'll i n c ;ilt.
\A vr i dire, ilc s (J ii,. (114 s. 1 '1 il
ri i invenli l, elli's n f()io l ((it'
c(opier les ImiiI tr;Ii is (1' (ll i .
bi'citen tln lissi' soils Il pi ( l .11Il
(Il (diellu [.nitii I




Elnjc
anicscl ii icn
b'(itl ('c Iiii ('01lil('il(t' I |I i

v\r' chcz I'.ilis ( | s l 1 i( ;.i.
(C s, le M\ ilr l. ill ,in \iIilI ,
IS1 1) ) \\1 1 )1 lic ,ll .1 il-
I)let I)r' i(l in i( ;i c Ilt li ,i I 1
MCi'ropolaitaiin,


A i V 1(li t'
ExcclleIit ct't':ocIsionii
ILic voiliur'e lHiick 4 Sporil
;v\CC |)()rle liagaigc, ii ';ia v it
I rohlc (jtI' 7,0011100 ille.s,
I'n ll|)(iia 'il dc ; il inai I'll
Iiie Bltay),al cc liiins cl acccs
Ssol res.


I Une machie -'i crilC p1)l)i:
live (( Underiwo)d ) claIvicr
nrn-ais.
S'adresser a
Mr Leon HI. T"liHllAl'l)


OFFRE D'EMPLO1
Pour stdnograplic bonI (l
ci'\uatit bien I'anglais (I Ic
is.
S dresser iJ. K\IlAAYAN\,
Ih1cld ,vcielr, HiiletCrou.


A vendre
Un alambic neil' et intoder-
lie pour ]a rectification dc l':il
cool pur et A' haut dehgrt.
S'idressetr :ialn Bilreant ,1
j )li i al.


-- -- --- -- -- ----- ~-----1 --- -*- --_ ------ -.rcl-r_ -- -----r-.


I II -P- II


_iI_ I ~ __


_ ~111 ~


II II


I I1| I -


1111


__ __


-











4 LE MATIN 15 Octobre 1927


NON, MONSIEUR
Cet holmnmc ne travailic pas pour nous. Nous ne traitons
p)asvolre pneu de cette maniere. Nous vulganisons votre
p)u1li e vous dlonnons ine reparation garantlie.
TIIIE Ul1) TO I)ATEI 'I'IiE
HIEP ll SHOP
1 3:66 Grand'Ilue


', crii e jaimais
l %r-sqlle i ls 1 ns no110 ii e I ,
C'esl, dul mlinls, enlc) cellc
lois, Li nlmoralilt" i tirer de ce
petit diraite conjugal relate
par le Manchester Guairdia I).
'lln hlaonnet anglais, assail-.
li enl mer par ulne lerriTbl 'cin
pitc, crut s l dernierc hi.eure
velnuite l jc.i partlesstus lordt
la boutile l tri(li(itionnellle Coll
lenalit it1 micssag'e I'aIdieu :i'
sa 'tinL i ,. Le l)I tcau t coulla
lli;iis le s pIt'.s".l It'rs li ii t t Sail-
ves ci pirtirnt rcR'iagcr let'rs
fovcrus.
)Or, plusic'urs' : ciiiii's ai[)rs,
nil ji tfr (II(' IC ul> '()inet(l t"-
jt.''inll it ,iv rc I s sicns, utin l it s-
s;i( I sC pr"s (it, t rcl ilt lilne
Ic'tlr ti a l lady. (C'liail Ie niis-
S SliP11I"l ni: l, 1 ; i1:111: Icd
s11 1tIL' (\ ill 1 ll tICil l; c' c.
ilitlinltlt' til i ,i\i ll firt ri |itt clic
al)ris S ()ir W l s" r i t '( ';III.
l'ei i( ise luil ave" clriosilt ct
lictill to \t '(cc olC' : aIn M -
icillent l le ii lt l'l', Icr l:i o iln ct
lui tcoiileCssait, enl (dt'lialn (d:1 it
pardonii, pliisieirs inltratlioins
i la ti(idclile jiulrte.
Si I l )bo leille avail livirt
son coiiteiin 111l moment oMi'I
le rescapit' ) (atit lle t it Ie son
voya"C, ir 'il l|ri()l);b il llciillt
k (, I)pirdhilll'. Maiis, fctl)iiis
ccttIc el'O( tl', li /zi/;imit s clait
miiise dans It liln'llt', et I'-
potse ) ntlense pull al'c iieri l'
co(iiiessioiin di l)biromilctl )(iir
ot)letlir nli divorce (I cllc
soiili:iitiit d( c i 1 i s (tlucll tle
te mps.

l ,s liiliK'n s .1 II Ilii <'.sile
II s a;iit dc IT'l iversit d OX()
lord l ol ,1 V ;i (iiualrt to cilint
lois pltiIs li(FudiinIs (11e d( -
tuldianiites. Touletois, le resul-
lat des concoi(' s tlde lai in d'an
IIn es ne itrcltii tic reitlliir l.it
tention.
(' st allisi qntle1' n constate
(lite, sur 92 dip)lonies 1)o1ir
ranglais, I potiur 'liistoiir, 1
mlour ll. bolallique el 1 i)our
a little rature niodenleli. l)as
une leinie n'a reiiport' dee
success dans les pi)reti'ves de
littlrature classique, de droit,
de chiinie, tie )physique on de (
nmatheina11iq(ues. (
De ces constatations, la sa-
gesse comlniiatidc de nti re l
aticune conclusion. (

POLYGLOTT.; I
On sail que, derniiCrcmenil,
M. Mussolini, an tours d'unie
reunion, prioiioniia trois dis- c
coi s en itrois leagues dille-
rentes, Ic tranm;ais, I'allemand, I
l'anglais. sans conipter l'ita
lien. Les auditeurs allemands
line s'alttendaient guere i en-
tendre Ie Duce parlor si
correcteinenit le u r langue.
Mais combien grande hit laI
surprise des assistants anglais
qui savaient que recemment
entorc M. Mussolini ne savait


pIs un mot d'anglais. Mais
voidc, M. Mussolini ai)pprit d'a-
bor(d seil Ilanglais, puis avec
til professeiir; et il parole
inaiilinenant la langue de Sha
kespi)eare avec an tlat assu-
rance qtie de tacilit&.

Autour du Sixi6me
Congr6s Panam6ricain
de la Havane
La Ih'ih1.llion des llats Inis
L. Si'r('rhlaire' K'(,'O!lg ldie
/c iI'sonncl df ith D/I /",;ttlioin.
i)c Washington, le 30 Sep.-
tembire, on annonce que le
Sccretai 're Keltlog, (liu est re-
touirnt ii \Washington apres
I 1 ljours die vacancies aura line
clionltlerence avec le President
Coolidge dans les 2 1)premieres
s'tiiini's ttde soln rielotur, p)olur
i ch(oix tit] personiicl (lqui doit
tormier la In )D l'gatiol(i des E ils
I'nis I' la Conl rence iPan
Amii1 icainie (q i Iitl se rlim itr
a ha l Iavancen jalvier 1928.
Oin dit que le Secireaire Kul
lo pentit aller i la f l avanie
po) lassisler aux seances de
lai (C ift'rence etI qtue s'il v va,
ct fie Sie sera pas commlle lmenli-
bre de li I h3lga ion aln1eri-
licn i le le l r-elsitlent Coo-
lildge al m;anilesit aussi le de(
sir ti'alier I' la llavane en
.in'in'er, on nlic croit pas qu'ii
i)poi'i' s'aabsenlterde Washing
to)n pendIiant la session dui Con
g ures.
Oi mcitel dans cette Capitale
(:liirlecs E'ail1 iiughes Collinc
Cliel' possible Ide la Delegatiotn
(its Litas-I' nis, ien tiqutle rie l
n'ii it Ianspi)ii sur cetle 0noil i-
iilation, tlans les centres auto-
rises.

La L6gion Am6ricaine
en Italie.|
SI sisih aI Valican provoiiue n11
liqer ineiidelnt diploimtiliqne.
I.a recent visit d'un grotn
|c de I'Amncrican Legion aun
"atican a etc cause d on leger
incident diplolmatique.
L'Allemagne et I'autriche
ont faith en terms amicaux
les rep')iesectalions au sujet
le certain I passages de l'al-
locution du 'pape dans les
liiels le Saint-PNre a fait allI
,ion (a i ,la contribution de la
eunc Aiierique, un mom int
l e:isif our l'avenir de la
vicille lEirope et du mnonde
nltier ). Ces deutx pays olt
c'onsidtlcr (lue ces paroles pa-
raissaient Olre une manilesta-
lion pro-allice de la part duU
Pape.
On comn ple cependant que
I'incident n aura pas de suite
apres les explications tran-
ches et cordiales du cardinal
Gasparri, secretaire papal, qui
a dticlare que le Souverain
P')nl.th n'i\,i.I pas eu l'inten
lion c )prleiidre parti ponr


'u n ou l'autre group des an-
t iens belligfrants, mais qu'il
avail seulenient voulu laire
allusion i des lails hisloriques
qui ne poiuvaienlt 6tre demen-
lis par aucun des parlis.


Ce qui se passe autour
do novw et dllifurs

Iesitlence di'1N
I es (deput6s Sada et Bonellt
iurgos ont Ipr6sent6 lit e I)ro
position la l hanibre des De-
put6s pour la construction
(d'nne residence (d'et, prol)a-
l)lmenlti 1 an Jos& de las \alas
pour le President de la lplim
l)lique. Le credit demanded est
de 8 25,000.
Assemnblhr ihe Chatmbre de Commterii
L.'Assemnl)ee des Chambres
de Commerce de la R6publi-
(ileC dominicaine se rtlnira
le 12 Oclobre I Santing) die
los Caballecos.
.I. Smiih futhir canilidail
UJne Conl6rence des leaders
Iln Parti i6nocrale de 7 Etalvi
de I'Union a recommand6 la
nomination de Alfred Smith
come candidate d6mocrate a
la Pr6sidence. Les Etats repre
sell s sontl Idaho, Montano,
Colorado, Calitorniel Dakota
du Sd, Utahl et Washington.
C|,illielisillon d'lln p(cr i ten
L'Ambassaderll du Peroil
press du Saint Si&ge a commu
niqu(e au Ministre du Culte
(que la cause de canonisation
dii Bienhlieureux Martin de
Porres, des iVreres I recheurs
a et inltroduite dans la Sa-
crec Congregui ton des RitesLe


lienhliurcux Nrlin de Porres
scra ave>c Sminite |IIse de L(-.
ina el I' \i clicv i|ue de Li mla,
Saint Tori ibio, le 3e sai in qule
tdonnem a I'Eglise I'a icienne
lerre des Inc:s.
tiMita I'lExpositioln l'd.rro-a
m ni',-ri ihii' ide Siille
Le P.ivillmon dIt (:I utl ` celic
Expo iti )ii qu( s'( uvrira en.
Oclo)rec 1928 pour se fei mnwer
enC juillct 1929, conlsistera en
(i etrees :;yinl)olisanl les 6
provinces (de la ie)publique.
11 eoCtlera 150.000 dollars.
Eglise 1mniieris'lle
S.S. 'ie XI avail tcodlie ai
des 136e dictl inlls ant 'i'ainss
one ornvl\ic gIiilios t: la cr&-
atlion d Llne aide l'niversilh
catholique chiinoise i pekin.
9'est chose tale aujourd Iu1i.
i'Unliversite esti lal)l:e dans


un immense el p)lldide pa-
his appartenainl t I'oncle duti
dernier emp ienr. 11 y a 350
locti ix. rTolt est en piur style
chinois. On a voulut laire une
,'uvre vraiment chinoise De-
ji uin graiid l )in')re de proles
scurs sont chi nois.
L'lJniversile coi mprend Its
5 faculle : Ithologie, philoso-
phie, literature, beaux-arts,
sciences,t de plus, louteu ne
serie de chairs d'cludes clhi
noises.
A lUniversilt est allt lie hun
1tablisseiielit d cnscigneii ent
secoiid.iire et itie Ecole Suel)
rieure d'lulides chinoifes.
L',glise chinoise a dejil des
eviqu' : elle aura son grand
elal)i-,seineCiti die haute cultu-
re catholique. Les Chinois ine
pourront pas dire tiu les ca
tholiques sont des strangers,
de race 6trangire. Its seronti
Chinois, de race chinoise. de


ie.leading mineral wat


La Boisson connue dans

le monde entire

EST UN


RAFRAICHISSANT'
ET UN


RCONSTITIUANT

FROIDE


EAU MINtRALE WHITE ROCK
GINGERAL WHITE ROCK

Le scul Gingeral fail

L'eau Min6irale )uIrc



des SOURCES



WHITE HIOCK


i)ANS TOUS LES MEILLEUIIS HOTEl S,
CLUBS, CAFrS ET RESTAURANT

Mohr & Laurin
Distrihuteurs, Port-au-Prince, Haiti


NICOLAS CORDAS


A I'honneur d'offrir au p.il lic les inc.Mni~Tiiranb
tures galables Camions ((Speed Wagon)) de la mmik,
r W avec leurs pi.cedere*
t 1Pneus et chameji
Mason) -Gazoline et
*,1 pour moteur -.Bic*'
((Sport)) & accessoire,

Pneus et chambre 6 air Michelin ) pour Bicycle
Assortiment de peaux et articles de cordonnerled
nbral. Chapeaux de paille d'Italie de toutes qi
Phonographes et disques t Path6 Globes et I
jours de toutes dimensions
pour lamps electriques. -
achines a coudre iMundlosi
et #Normauniai A pied et ia Art
main pour cordonnier, tail-
leur et courturiere.- Huile d'olive superieuie


culture de peniee el (d'a.ne
chinoise.
C'est June preuve nouveclc
de la merveillcuse t'ciullted'a -
dIiptation du catlhi icisme.
LT'glise e I vraiment call )li-
que, c'est a-dirc un;verselle,
de tous temps, tic touIes leC3
races.
Le grand Pape Pie XI pousse
hardimentla barque de P'er-
re repondant A I'immorrelle
parole du Maitre : ( A lel, en-
seignez toutes Ies nations i


"L'Aurore>
Convocation
Les mnembres des d(tix sec-
tions du ci'tiL' sO:A1t (onvoqults
en seance lill Hraire, le D 1)imian-
che 16 ()-lobret' ro'ichaini a 4 hs.
p. n;. au Ioral provisiire dtc I'A-
sociation( Av,.nue Lac 'mar i tire
( Bois-Vern.' ).
Ordre du Jour:
1 o.- Allocution d'ouverture
par le PI6i ident. I
20.- Po6sie dile par un
membre de la s'cliotn 16minine.
30o.-. us u-.
40.- Causerie par le Dr. P.
Nerret, Secr'ilaire g&ntrial du
Cercle. .
5 0 ._ ',Wisth. ,
60.- Po'sic tdlie par un
me. bre de la section l'iuniniine.
7 c .- Mu-ique.
8 : Allocution de cl6ture par
le Vi, e-Pr6sident.
A I',ssiac de la seance on dan-
:.eia. Le Sccrciaire (jal.
P. NI'1u-,rI.
-- ..-.. .
Le S6nateur
J. D. Altonseca
Venanl de I io-de-Janeiro, via
New Yoi k, onimme reprcsem t iil
de la 1 01 ub!ique Dominicaine
nu Coiig:os hIntelparlernenlaire
I)amn-aici .ain, le S6naleur J. D.
Allonseca, docteur en mndecine
et D)irccLtur du Parti National,
a pas.,e, avant-hlier, ii Port-au-
Prince, en route pour Santo-Do-
nuingo.
Dic grands manilestations se
preparenit en son honneur.

Imnmineiilc rise Inilisi. rielle
el loqoslaiep
A' IS-- Une ti6pt&he de l'a-
gencit'e Ilavas dI IBelgique a an-
ionc~ qni'u tie rise mninisl6rielle
est iminiincnle en Yougoslavie
par suite des diveigences de
vet's etilre les meimbel)s du ca-
binel sur la q(Feslion bulgare.
Un accird pour I'enmpriiln p.)')UlaiS
aii Elil.s-lnis
VAIISOVIE- Un accord en-
tre le gouvernement polonais et 1
des banqiuiers amkricains au su-
jet d'ui tliimprunt de 70 millions
de dollars consent i A la Pologne
a 0t6 entin conclu; le contract se-
ra probablement sign demain.


Echo de


Leo(


Nous avoins ct u I'lieu!
chsion de constaler i
ment scolaire ties Saiu
ti auction d'une jolie sali
Ire assez spacicuse.
eu aussi I'avanlage d
que c'est NI. L on J
les connaissances en
re sont bien connues,
la construction decent
theatre et il nous a adi1
nie manquencra pa.,panr
voueen et son a
I|6ogptnede de onner,
I'clion A cctteville
ours des grands
FE I'aI.
No'js avons aussi apo
p;;aisir que'))ienlt ledi'
.it1:6 auI Chami dei le
igi and:, ce don't la comq
L< ogAne serait bien re
sante.C, peiidn(il i, i
nt us signalions aussiI
ilorable dans Iequelil
e Champ de MNirs de,
et of, les ccoles coni(
(d s deux sexes, le dipCi
la salle de thdIre defl
vaux seront achev t I,
lemps ont ~ ~6 tlabll,
il convent d'at, e
dt s autorilts'suri1'U
Nane de i'Ancien
colonial, car il est
Ldogane est le be
couii) de personni
gu6es de ce peays .l,
nous nous laisonsi
prendre en consid
important ou p8
ment different a
sibles 6i la sanl
halliers gigantes
dc W. C. aux vag
vernie aux volcurs
aux nialfaiteurs i
grands fossis qu'ofy
souvent, et qui sol t.
delruire le niveil
Place.
Nous soinmes hel.
iner que l'onorable
lus Lochard, reveuano
de Kingston, a t
nialademais qu'il el
d'tlie entiiremenl
aux soins qui luli o4
guts. Nous I'n lic'
Nous annonconi3I
sir que le jeune
qui in subi une o
ces jours dernieris,
(&s de la science dO
cins. Nous noUS en
CoR


Chaises, Dodines, Glaces, Tableaux, Lits, Carpettes, ChezIIBallo|ll
-r A a .


Lavabos, Grand assortment d'artic'les pour cadeaux


Port-au-Prince


I


S i --mot--


_.__ I I- -


_~___ I Y IY -_ -- ----


...









MATI 15 Octobre


No-av;,aax J .- rn ac de ((L'Union ,, nouvel i jo irn'il
Nous avons requ, hier, le pre- d'fr .n ,lions et d'a i. vices.
mier numbro du a Progres ), s'ili. di, au Gonaives, v i I 1
nouveau journal d'inlorinations, direction de M. Beau nais Jn-
hebdo nadaire, s'6ditant au Cap- Franuois.
Hallien, A I'hinprimerie Moder- ( Li'Uiion i)parail (ous les sa-
ne et don't Mc Jean NI. L;mhert medis.
est le direcleur-propri.laire. Noussoulhilons Iongue vie A
Le m6me jour aussi, nous a ces nouveaux Membres de la
'61 remis lepremierc xemnlaire Presse hiiii icoic.



c*UarIwon sentevca'secis


ADOTI'I'EZ

S3-- In-One
'lluik d bonne (quali6.


Pur graisser lesappareils de m
Sage lels que les machines h co -
,'re, les ph nogiaphrn, les aspir -
eors, les ventilate i's electrique
e machines & laver, Its serrure
es charnieres, les v i rous, eic,
haut avoir soin d'emp'oyer de 1'hu
de boDne quality q ii st toujoa
6conomique. L'huile h boa march
'st toujours chere.
L'buile 3-in-One et deo BON'.q
qua'itd.


Evile la rouille Lubrific -
Nettoie el Polit.
Fvite l'usure e Ila rouille, res sra-
perieure auiz uiles fluids ordina
rep. A employer abondammjent'
n'b iuremn n.
Frottie sur une surface melall -
quo, l'buile 3-ir-one", pmn6tre
%itstablement dars les pores d
m6ta,le rend impermeable e t vi'N
Is rouille.
SUre idWe nouvelle Employez
i'hure, "3-in Oe *" poor nettoyer I
et i),1 leo nreuhles, lea boiserie-4
aIr. [
uel, I' es suiraces vern-oetou pei I
ii v-l nict doa eas quincailleries
l(s I h.i m aceo-,!e' armurriEs? el le.
magasirs, er lecons de troi- gr.n-
Jeure ft fni burettes
Demai.der un gros kchantil.on
et la lisle des applications.(ratuitg.
THREE-IN-ONE Company f
130 WILLIAM STREET-
NEW-YORK, E.IT. ,A.


Les 1h)b s (lbIeKe"



I leh l lei shn il eu hi
(IIIC l V I C I L1il1 II" et Y1




I s p ",td*p duTi'V J o s ,'', I. i pH I'll
provo.luent i'irrittlion de la pean d, li I des l .
Le Talc Bori(lu iMeniinen.
Adouicissant -- A)sorbalnl S.luldiuec.
L.giremrent m4dicamenil afin de calm *I
de combalire I'infection, (xli-rn mentmc l *-i.
.aut pour enlever les dlrii'Tres traces d'h ii
dil4 du bain dA. I'urine ow. l:i tii anpir,dliol /
Tale Iloriqu( ,LicenlIIi constiiue t un voile -
tecteur enm ,ichaint I'irriltdi,,n de la plri .
Apiri. (haque bain poundr / tde Mennen v
bb6' et imprignez-?n son ling,! II joiira du ,i
meil r~ arateur que vo s iui u s i it /. .A I r
r6vcil l vous charn.era par !on bt'-,ime:, t !
reconnaissance. '
Recommandd ct pres'ril d les m6definset 'es riurs s.



MIINN N


La Maison AC]IA
aujdurd'hiui S imedi i si cli.!&le ut ani
f e public tolecs sorles de(coni fe( 1iiscrni-
plets en 'ous genre, lingeriei, 1111 a.ssi-
timent vari6 el complclt de chemises, etc.
Le rayon de cra va les de Ia Maison ACl i,' plus
de rival et ses prix deillent loule conicTrrcin .
une visible a la Maison ACHIA vous edi ir. o ),
pltement.


SEA


SIDE


Cat6e Rfeshutra Hotel
i I'.l I .' MI(: I i t11H-.
L.'lablissemenl ollr. i ses cl.'ents ll i cnisi, .l- ;, plh s choi
sie: mets les pIS epl ,ss ,v,,is | !insic ,1 lil s.
I'our Ies grants diners et l soupers ,de v(,r" ,il;n l 'd:I'c:Sc/
vous ia :

Sea Side Inn.
i.c -- emodi cI dimal.ic (li o I ', i : l ,, agr,, Y,, :.
(ilic t'


I


lb rll- 1


u".-~ --


llr _


------ --------------- -- -----


LA PI.ls fIANDE PESTE DE L'IlOMME, LFS NOISTIRI:ES.


Les mousliques sonl plus qu'une incommodile, ils o:Is apporlreil u.1
mort lefle lous ; I \1 olre lamille. .Us dans des ialiiTcagres imilsails .;,
des nlarais qui prodiisent la fivre, ils esaimenl dans Iolre maison el
ious allaquenl a er leur aiguillon dangerent el inquiliinl. IIs surenI o-
Ire saig, cl laisseni A sa place Is gernres nmorlels de la malaria el des
inlres fiires d'hiilianales. D ri' z cel enneai qui liaIite dains Ie s:,1ii,
la solIreff im1u de foll-e ife. AArrosez aecr ie FIFI'.
Enqu1lituIS Iilinues le FLIr dbar.i'a.isse, une11:1 mis,:i d.s in. 'Si.'s mn I-
liques, punaises, puers el canrrelals, rtc.ll ph Ire dans les Irons oil
ces inserts se logentl c dliruil Ieurs lanres. Le FLIT lie les miles el
leurs lan es qui piquenl le linger. In procedhdee ralfinemnli fail que le
FLIT ne lachie pas les Holies Ies plus dblicales. Le FI IT esl d'un usalre
facile, Imorlel polur les insecles, miais inofflnsif pour eIs eiianlls.
I;(oliimanlii par eIs iaulorilbs Sanilaires. En ilile parloil.
NT.ANDA)AI OIL {:o NMW-JESEY The \iesl India Oil Co Ajnis


"CUM




|LULIL f[ourm'is, pumnise, miles .r'.
~rt Iit ot 'ic'l ift"seulIsti III i(eef


1927


INN








1- (), bre 1927


- -. - -


r'DPURATIF du D' MANGET-


combat
les Maladies de la Femme


U ra ea'~te, I ce slaes matints tIpube it. rpeaques. tour ai '). touffr
houjours illu ou prsum. ti mnar. comine Ia arrive i tent doe alheruuses.
si soauJ(.sirte p'errliititlues wnt perfols asls vives et asses prolongies
pour qirq ls thO'anles 'cux-rn-inutss lot ent pitaltres. c'Ost parce qlu. pour
*unilrutiler aU luitigage popuihlahs en e t ule sulgesllve, r aing As
travmallle
I'.,ur qier t' tIravall s'accumplisMs rdgulluzeasnlt. an pril du msoldre
elfirl. de lit inimindtir |' prlar. II limporte done>. dl Sout. o evidence que It Uso
ciai.n.' nvI 1, maxh.aua.) d'alsa ie t*1 de rapidllt. II ltat. per comulqaent.
qui'll resite c n ,..amllneit le plus fluids., partaul i* plus par possible. 01'll
viwn'iimec is'nt -,wsr. it arilpalnr. I se charger de rsidus encoobrntse OM
tml'l.i"'s, Ir traa|ltt va se :-tantir. It orgungas om nt eqibn| mDnerf.
If's < Icirth)im', prscatir uu *s'ttrei. rena nirs plus
v'I ittine t'Ajultianl p':s I rallldre que I nflu menilrut,. deonl I r6t e
rel miiltflh, er. iane ~Merlt de ptratllon sposaielso. iaystat pour ubjel murumal
I']l i'smitn'ai a. iech,'ld ws rsidii is de dodEti atlllutlo. des bu issiur pee-
.t o t ,min : 't .lit des viters et' des pu oimnft du Maling.
I)' os crtlt cmn tlul.wir iill. qu'ill faUl nna ai nt ir t n mas e tt 1 iitg pur e *
irlpim. re' est imrqurinl ret Jeunrs Bille. Imlt it fornatlion Pai duloutreuse.
eLr rivint e ilnal retgl-s onss q,.- itrrtourfl'n, la noilepausl, e trouveilt 6
iterseilllh' 'li DEPUPATIF DU DOCTEU t MAlOET.
Qu'on imaige en ellet qiur le EPURATll DU DOCTEURB llANET, eoumposd
ti' Iuli)zr plihl's relter ` aI Itus te nip1 puur leurs vertums dipWltrices.
a im' it t-s At ati'. I, r|)%I )l]]iln n...i ;r lnt eho'iisl pii,ar le rios quaintts rEsollatves.
titll it ,illi,. |,)l nam* 'm" eS '""' i% a lirt Ir, r' l tents pour texerer I'actlon
lu |>l'it 'lit.im. II 'm-i, lhttie 11 1 no 1 '\1,asl' lioiwraiatiul'.I s:iuns rilvlt poor
iotimin ,c lmt I I f l, |' 'nm r, ti. t -' ili' r I a' J .i iln lr ael J le.s..ng.
P'rm e i mI ~~'1 ism L.il '..im a I'IRmo)D I A'L... eta qu|a(t t UIne iarllntle de
1i 1laim,, Ir UL'RUATIa DUU DOC ICI NAMOLT r U surnommi t justIe ire.
sl lt ip .j|>| rlullr ll. Ir ,-I l ml, l ijill.lllI
Vollti ta qu'll w- li.na que ulsleF i frI e smI 1t 1I
lat.b ICh~itl.i'nfl GRANDS PRIX., FPnurnia.urw ies ,11lOseul ** Pe
2 r Va t -mm, n,.u Pares l et I tl '.lt'"*


see


vous avez besoin d'ustensilesde

menauje en emai1, en porcelai-

ne on en fonte, de 1 a mercerie,

de Ia tinjcaI'ller e, des tissue

et meme des artiSele piur instal


lationV eleclrique...

VENEL f la


0 ef


lion eerale


iA ole rue Roux &vrue Courbe


qui vend en detail et an meme

prix qu'en ros.


Panallia Railroad Steamship Line


Service


de fret et de passagers entire


NLW\-YOIK CITY N. V. ('CISTOBAL,' ANAL ZONEet lcs PORTS de la COTE
()tEST dc I AM-,lIQUFl' du SiI).-
|1li0 s iI, iil' I i I 1 t IIll',.'lc C'l sCrvic' Ic tr'tsl)corl dle piass igers et du I'r1t enire llaili
'cs pnt is I.ir( vl ''tns \ia Ncw-Yord et' Cristabl)l, (C i m:l );He, lslh:esl de l(:i 111..
\ ( it i k lisI It 'l ,o1, agents Iour les I 1'incil ux lp t-s de l'Europe :


Angleterre
Mrs, G. W. Sll1I.)DOMI & Co--
E\ 'llIN I :
Mrs. MllI.I 1 At1 1 soul r&i.p( silis
pair les mIIlii)oi s Mliiai l s :
(61! rA 1 1. 1 N I 1 N .\ (0&CO
21 P t itl. I, li) p bl)li tIc
Mlrsvill'c
)53 Quli Georges V
lHavre
It-:1\t 1'1 N &. (.Clie. hLtd
liie (I IMouli n va pcur
Houlo, si\lcr
lIII:n' iEKON Cie. Ltd
9 I'Mariis
111 KtN I'l:iON &S Ci Ltd
lu D) i.lkcrilue
llENU I'.HEONx & Cie Ltd.
IRueicI, \v
Blordta: wx


Ecosse France
17 amres Street, LIVEII'OOL., ENGVAND
C.'),E n.1 I :
1I)aIneImairk
M rs. !E. A. IBL:N;>I .: ;o.
21 Allengade, (Copenihag ic
lE'N i.(s
llalie
MIrs I1.:MlA Co( : & Ci..:nst
l'iazza S. Ml;i(tco, No. LS
Genvu]. Italiec
C(mIsTitN.I NOlW.iY
Intlerinaional
Sped itionssl skad
HAAMNO "KG, GERMANY
MNr II. Vo femannn
I la mhourg,(icrmalny
GOTTI'O'IuE SWI-. M'!" EDEN
Nordisk Express
(Gottetlburge Sweeden
1o'lT I.DAM, |ioLLANDh
Mr. 11. Vogemann
Rot len da111, Holland


0. B. Thonpson
i' t- eInl A e. I1t
Priv'itc' 1 cl pliotlit' No. 2,2.') (;neiel ail Otfice' Teleplione No.


! En LslUjine
0I n0steaii complot conlie le Direc
loire espalniol
'a rtinion de I'Assenblie Naliona'le


IILNI)A\Yi-- Cinq cens pcr-
?oi:Ces out 6-16 rrl'des en lspa
gne i la suite de la dncouvcrle
d'un complot rdvolutionnaire di
rig6 coalre le gouvernement du
geil',al I'rimo de Ilivera.Les ar-
restalions ont lW oppres prin-
cipalement Ia Madrid, Bar'elone
et Blil)ao; plusilitrs olliciers se-
raient pari i les conspiialeurs
presumDs. La police a cmpechi
en m m,' temps I'appcl /i la grd-
ve gl6nrale. (f'le grive anurait
Wt fomiente Iiltl.toI pIar les par
lisans d'Indalecio Prito, socialis-
le cxtlrmisle.
L(ONX)N I'tUe cp)che de
MadridId I 'Associaled Press an
non(a il qine la con(vocation par
le roi de la nouvelle Assembl)le
N.illion.iL lv i ti dI (Icr i t n avail
pas allir nulnlt (d'alt nation qu'-
on Iv sipl)osait, i1 ns que des
p)rcautillOnS com001W oil I'Cn a-
vail janmais vu avaiient 61( prises
par la police. Toiuts les niaisons
dans un rayon de plusieurs cen-
taines de inltres du I)Itilment de
f'assemblde av;icnt stW visitles
de fond Cen comb e pi'r des de6ec
tives. Il)apis la d(Iipchc la po-
pulation allend les e'vinements
avec une sorte id'althie ct on
ndmet en gcncral (lue I'a:ss -n-
1)16e ne rcl)trt'sen )eIs le's voloni
l1s de la nAition.

LE VO\I NEV-VY)IK-\IA S )!:
LA .VIA'TIM'c lu-ll l:l.lii1 '
NEWV Y(fOlK -- L.a dcuxieme
nuil de|)uiis i (L I); t (i1 Mulle
\uth{ Elert et N,. (Gcorge llahle
man pour irance dans leur ino
noplan (( Am'rican Girl n'a
inamen6 aucune rupture du silent
ce au suiet de leur piogres si cc
nest Ie Inss; ge requ six heures
apries leur dipairl : I)ernirc i u
re.RuthL Elbert aierri I' rge Hol
ilnde.

L'anniversaire de I'in-
d6pendance cubaine
PAI Un d6jeuner de la cof
Ionic cubaine a en lien ianion'-
d'hlni an cericle 6 Paris de I'Am6
rique la line sons la prksidence
(Ie M. de Cespedes, ministry de
Cunba pour comnmmrnor!'r I'nir
v(rfntire dc (en uerre de l'mnd6-
pendainc'. M. Cortlin a pronon-
Cf' un eloquent discours. Le mi-
nistre des aflaires Orsngdres de
Cul)ai 'artira de'nmain pour la Ha
vane.









GONZELI, \V I I1T1
Adu Big Jamboree Co)
Gonzelle White, la c6lhre ktoile,
la principal vedette du
Big Jamboree Com-
pany, une des plus
jolies actrices de lacontrbe; dit
(u'elle doit sa jolie chevelure a
usage regulier qu'elle lait de
UEXELENTO
QUININE I'OMMADE


Vous aussi vous pouvez avoir une
jolie chevelure en vous servant de
'Exelento. Elle git sur let raci.
nes des cheveux et le cuir chevela
re aprcs usage votre chevelure est
plus k(ngue et plus jolie qu'aupa-
ravant.
Les esthetes recommandent 1'Ex.i
lento" parce qu-elle est la vra
pommade de quinii e. IIs precoini-
sent aussi le savon Exelento Ski
qui conserve fraiche la peau et
enlve les boutons et leas tches.
INous sommes si eurs deces awe -
tions et quoe ous aurez enti& e
satistactionosvec ces products r -
marquablessi vous:vous'en s(rv i
rdgulibremeut, que"oous vouse
verrons gratis unlchantillon d(.
chacun.d'euz.Nouivous enverro -
aushi une brochure ecrite" par de!
spicialistes en chevelure et ,n
teint. Nous ivous ferons deslpro, o
sitions intdressantes si vou, you't
montrer et recommander nos'pro.
duits & vos amis. E I ro
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY .
ATLkNT4, GEORGIA
Agents demands pour tous pavy.
Ecrivez pour renseignemea'..


PENSION SLJIS
D:rig&e par Mine VVE 'V

Maison IIc famille (Id ler Ordre4 :.
Excellente cuisine Service irrep
PRIX MODtR.H -'
Prix spociaux pour tumille et pensionnael
Pont St Gdraud English Soiket
807 av. Gr6goire Th


Colombian Stea

Company I

te steamer Baracoa" y ven it d. R les p(, is du norJ, est attend k Port in,
15 Oc'ol.r c ror:, t I rerarlir le mgie
r cltre:ent pour Jir4mnie en route pour
ile la. Colombie pr na t Irit et Ipa);s8i r1.
Port au prince, le 12 Octlubre III?
Colon bian Steam-hil. Lonlanvy l ,1


Gebara & Co, iAgd



Aux Grands Maqasit
DE
Fourntures Gcnr

Tour la CordonnerA

Joanny Cordas
N0 319 Rue des Fronts-Forts ou Tho
T61lphone No 2357.-Port au Prince.,
Viennent d'arriver et A vendre: '
Automobile (NASl,) six cylindres; Seven DO.
Crjmkshatt.
Pneus et Chambres ai air Michelin TooutW:
sions en Stock. Trrs trais et A meilleur marpot4
tout ailleurs. 7
Talons Caoutchouc ( Good Years. Talons
XV et Bottiers.
Bicyclettes ( La Richelandiere ) avec :chap
6 VITESSES en mnarche.
Machine a coudre VESTA A pieds et Ai main, poWe
ri6res, Tailleurs ct Coidonniers.
Chaussures pour homes et pour dames.
( hambre de bain luxueuse; toilettes, lavalb, I
res. Nouveautes ?
Portes a coulisses de toutes dimensions.
Specialite de la Maison; L'assortimentW l
plet des Fournitures g6n6rales pour la Cor


Visitez le Bay

meubles et ar

d'ameubleime

Paul E AUXI0


C, qui n'a amnais
Ce qui oe peu'


tA fait


Kola Champagn

F. SEJOURN!.
Prdpare dans des conditions riago
D'ASEPSIE
Preparation et Vente
PHn RMACIE JE. SFJOJ ,NE
Anygle des Rues Roux et dtil,


_ ____


-- IOPiiii3L~L ------------ --iZY


-~--


1 E MATIN




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs