Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04585
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-11-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04585

Full Text







it AOIOh01RI

SAm mrican, 1858
OHONE_ NT 2242

2O CENTIMES


N* 6222


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


MARDI 11 OCTOBRE 1927


-%,-U*-- 4I 0 1


petnoiseie ou maaame,
lequel?... F

qu'on ne vent plus Ii de a Ipre am dt mii
le titre de Mademoi- lie I's deid rapes mWde Port-au-Pf
designer les jeunes li tr e M ik nl de ve t revir
p'en veu t plus. La kug nto a unsi r imt eW, 1611 GRAND'RUE.Anc
Alte de tell sorte Ii po'r raismin rur ua & e. Maison s'occupant exclusive,
lasse de tout, meme Idl p dil "rIa ch ita lr e h trouverez les verres et les mc

als toute la grAce,la son.
iet la poesiecaline ... Lebon billet qu'a Glati- IVENTE EN GROS
jttachions A cejoli gnyl Le talisman u'il cher- Nous attirons I'attention U
divent se per re che, on l'a tout oucement Les prescriptions de verres cv
|l .venir d'unehppel- replace par un changement peuvent etre ex6cuties en del
vliellote et suraun&t II de mots. On n'a, peut'-tre,
tpeu vrai que ce titre, point grand tort et celi ne
Idouze lettres presque tombe pas trop mal aune 6po-
e svoyel es,est un peu que ou le 1ype demoiselle de- ne o p1 c
et Iaflectation que cer- vent de plus en plus rare. D iner ottc l
i;1ettent en le pronon- Elles ne sont pas lgon, de -
rt lendants rus6s etlnos jours, cells que Victor
es du monde bases, I'a Hugo contempl.it de son cil Samedi, A 8 heures et denmie
pp4d'unesoredevoile de poete, Iranstormant tout du soir, le Secr6taire d'Etat
jiosit qui ne lui sied en puret6, voyant en tout des des Relations Ext.rieures et
ihentaujouid'hui.Mais beaut6sd'aurorc ct dessplen-1Madame Camille LUon ot-
Itauxgenssages A qui deurs de crdpuscule magnifi- fraient u ndiner en lenr villa
It des retormes moder- que, celles don't du Bois-Verna, en I'honneur
is point encore tourn6 des diplomats rubains qui
. ece sont 1a des con- .. I grrAce empil les di-seapt ams, venaient d'etre revus au Palais
secondaires don't Leegard dat: mais elle froit dil: fritieju... National dans l'apr6s-midi.
|g| suffit pas a moti-
ressimuffit n mpas ot Dans les salons du Secr6taire
session d'uu mot. Cependant, plus d'un, et d'Etat, admirablement ornes
enseze-vous qu'o n jesuis -, ae se revoit pas de corbeilles, de jardinimres
ettre a place acilement A ne plus dire Ma- dbordanles de belles roses,
iselle? Oh, bien demoiselle., ertains propo. de gerbes partumbes et de
rose. On veut tout, sent d'employer ce tit-c jus- flours multicolored disposes
i a u e sns tam i re us-1fleurs mulmicolores disposees
t q u e sans tam- qu''Age de vingt anrs. llest avec le gout le plus rare et
peie nous ree- trp au, disetls, pour lea Ilia nt harmonieusement
antiquee Maame, supprimer compl6tement. Ce leurs 6clatantes couleurs, s6-
iadissontis u is tntait oi. .Vpnion de Ri- tatt runie la plts briliante
I se sde masoumises chepin qui n'aimait-pas qu'on assistance,tormantsous l'clat
Ile as de mariu- le se trompe nii qu'on trompe des tulipes 61ectriques la so-
4Wl pas dqe nous-, et personnel, tut-ce une demoi- cit6 la plus choisie et la plus
*S tcellcs qui, malgr6 selle. distitiqu~e. Ont y rcmarquaii
simrent l s'y soumettre. se e. a i distinguee. On y remarquait :
pices aur s'y soueitre.a En tout cas les plus belles le Capitaine Laroche, 'ihet de
mices autres, ilya les chases ne durentqu un main. I'Etat-major du Pr6sident de
, y a aussi celles que Il est vrai que, dans celui qui la R6pnblique representant le
Sappellvie d es deni- nous.occupe, ce mating a dur6 President Borno, M. R. Mas-
d y a les viilles illes'des si6ces et de quelles auro- vidal, E. K. et Ministre Pl6ni-
d'autres encore. Mais res merveilleuses, suaves et potentiaire de la R116pblique
nes le litre de Made- partumes,ea tous temps, nDa- de Cuba a Port-an-Prince et
ples prot dies de sa ilasnuminl Santo- Domingo, M. Miguel
laine nsgernte s i-t que de sourires, qu" Angel Carbonnell, Miistiie
lene seront point, d'innocenceet quedecharmes Plnipotentiaire en mission
dlfe utre et d'ponticosacr6 amaislestrait sp6ciale, le Secretaire d E.
es dec titre etsotre gracieudecelle que nos al- tat de I'Interieur et Madame
e es de cese sortnesn6s appelaient de toute leur Charles Fombrun, M. Em na-
pceurmaneu que des Ame: Mademoiselle l... nuel Beauvoir, Secrt!aire d'E-
cieux leur servaient, Mais tout ici-bas a une fin, tat de la Justice, M. Augiuste
or, en guise de om- les choses, les gens, les mots. Seott,Secr6taire d'Etat de I'Ins
ucscependaint qel. La r6lorme est en march, on traction Publique, M. i'l1esti
6sones, en darudiae ne dira plus, dans uelque no Bencomo, Charg6 d'AfT ii-
tonns, en tude iant temps: Mademoiselle. e mot res de la R6publique de Cuba
clasiue, e oir est,A la ois trop jeune et trop A Port-au-Prince, M. le Prd.
d he deuse iamine a vieux. On vous dira: (( Ma- et de Port-au-Prince et Mine
Itereuse Iphigeni dame),g6n6ralementetlloutes Cl6ment Magloire, M. .lames
t si sage. Eh bien, vous aurez vieilli, que vous le Thomas,Pr6sident du Con ,'il
risb rne nouvelle, vouliez ou pas. Et, ma toi, ce d'Etat et Melle Thomas, Ic
a bimen oligs d'ap sera bien.run pen de votre Chet de la Gendarmerie d'llai
Sn_ e fjon ates taute. Pourquoi avez vous
es. Iph1genises aux routes reuonc&e a tout ce qui
eSc elt atx cheveux vous taisait inl.iteir ce petit -
ur eles, je ne cros titre calin, toult plin d'inno-
eltes nous 0ud Ont cenceet du arunm d'unPrin- La N ouive
fills atcendeni im temps sur equel n'avait en-
Sce momenent bien' core pass le souffle d'aucun
oi ce moment bien.' hier i
Ot on pourra lea con- hiver.
Rvec leurs grandes' __*, ,
.aies. Dans g ma e La Grande Manufacture d(
ie ya de a consid- r*- 9 aANAC \ONA. pr6sentea sce
i certain respect. IaUllSlotns ol Eta ral,une cigarette ncuvellc so'
etmlut, une 6vere~uce A la sance d'hier, le Se 6- Elle se distingue de la prec
&ce ltre sous entend lae d'Elat des Finances a 6 t D'excellentes combinoison
E astrement intures- posA tn project de Lot cr^antune Imeilleures qualitls de labac
he celle service avec la section speciale au D6partement Les lumeurs jugeront des
Dtn 6pic6e de Made. des Finances, laquel e section grAce A la comp tence epro
.ldlque vous vos VOU. ett denommm6e ,Service d e Etas-Unis pour dirar le
aslui disant: Ma maine r lv de I'Elat.. Ce -l La Cigarette Rdpublicain
Spar erreur,voire J tde: Lt "t b6nt ki du vote Jqui l'adopteront.
,ce o'aura certaine- dTurgence et imm~diat. ,1 Elle constitute, en Haiti, u
.lttdire etavecelle A l'ordre du jourde remain branch d'industrie.
tbien des eune*' 5 0anoac6 lea tctionapour Elt lest desirable que les t
gert. de Icel .e reIouveulemnnt du blweu. un tiaige continue, afin de l'ap
_at chagutees[ age.
s seraient l Depbt Cdn6ral r ANAC
IU'ltes de nos MERCERIE, Manufacture de labac noir
SPoutr elles. i/ ONNhTERIE, 206, Rue Justin Llheris


-en sa satire cin- PARFUMERIE.
Ime on coup de NOUVEAUTI, oPr
lUropr
i6l tres bon march chez:Port-a
i .lliul dr al sed "Mme DENIS FENELON
P'l|aunnui, 1423, Rue Montalais 1 11


rincienne
eienne Maison Keitel.
Ament d'Optique et oif vous
ontures don't vous Oavez be-

ET EN DETAIL.
)ienveillante des occulistes
vlindriques on prismatiques
ux ou trois semaines.


ti et Mine Evans, MN. Fr6duric
Destouclies, Chet du Proto-
cele,1'Adminnistraleur General
des Posies et Mme Andrd Che
vallier, Mine Camiche, M. F6-
lix Courtois. Chet de Division
au Departement des Rela-
tions Ext1rieures.
La reception et le banquet
qui suivitl iirentdes plus bril-
lants et empreints de la plus
haute courtoisie. An champa-
gne, le Secretaire d Etat des
Relations Ext6rieures souhai-
ta,en ces terms, la bienvenue
A ses h6tes distingu6s.
Messieurs les Envoyes Ex-
traordinaires,
Le Gouvernement Haitien
se rdjouit vivement de consi-
d6rer que votre mission res-
-pectfie A part les b6nfices
mutuels qui en r6sulteront
pour les deux Pays marque
un temoignage incontestable
du d6sir de son E. le Pr6si-
dent Machado de voir so res.
scr'rer, le plus possible, les
liens d'amilil qui existent si
heurcuscaient deja entire Cu-
ba et Haiti.
.Jc suis particiliereinent
heureux de donner l'assuran-
cc que ce sentiment corres-
pnd pleinciement a ceini dec
Son Excellence le President
Borno, qui accord un soin et
un inttret particuliers a tout
*ce qui est de nature A contri
bcer au m liinien et au ldve-
lopement de nos relations
d ins la cordJialit la plus elroi
tc, spcialemennt avec les lRe-
Ilpubliques s(eurs du conti-
nent Amnricain.
11 m'est agreable de vous
renouvelcz cc soir les compli
ments de sincere bienvenue
dui Gouvernement de la R&pu-
blique d H iiti et de vous expri
mer notre vive esp6rance de



lie cigarette

licaine)
e Tabac noir et de Cigarettes
a. clients et au public en gn6-i
ns H marque ( R(publicaine.
.edente par sa former ovale.
is dans la preparation de
lui assurent un sncc6s merit6.
excellent res'iltats obtenus,
uv6e d'un Expert Turc venu
SLaboratoire de la Fabrique.
C fera lajoie de tous ceux
ID progr6s reel dans cette
A nateurs de choix en fassent
pricier, chaque jour davan-
AONA .
et de Cigarettes
son, 20t.1

bara & C'
ietaires-Fabricants
lu-Prince, (Haiti )
I'


pwIm --41I


I


i es acles coinme celui-ci,
si agreables a la cordialitO
inter amiricaine sont un
bon augure de ce que le pre-
sident Machado ne se trompe
pas en pensantque cette Sixi6-
nme Conference sera le grand


__ _r __


__


1


ZI


La vWritable science pour nous
rendre heureux, c'est d'aimer
son devoir et d'y chercher son
plaisir.
Mine de MOTTEVILLE


I


~ __


~ll~illlllll ~ _~


voir votre mission s'accomplir
a i'enti6re satisfaction du
Gouvernement Cubain et de
vous m6mes.
Je 16ve monverre A la santl
de Son Excellence le Pr6si-
dent Machado, h la prosperity
de votre mnagnifique pays et
votre 1elicit6 personnelle,Mes
sieurs Ics Envoycs Extraordi
naires.
M.Miguel Angel Carbonnell,
pienant ensuite la parole,tant
en son norm personnel qu'en
celuii du Ministre Masvidal,
prononia le discours suivant:
Mr le Secrtlaire d'Elat des
Relations Exterieures,
Excellences,
Le Ministry Masvidal ainsi
(tue mioi sominivs hlereiux de
correspondre i vos paroles de
gen6reuse ct cordiale hospita-
lit6, confirmnant volre atfirma-
lion que notre presence ici est
i'express!on parlaite des sen-
timents dniPresident Macha-
do tendant a allermir chaque
jour davantage les lieni qui
devront unir en tout temps
les peuples de I'Am6rique.
Hlaiti et Cuba s'orientent ai
I'heure actuelle par des che-
mins ide. tiques. Ils cultivent
avec la meme terveur le ro-
mnantique nationalism qui
nous stimule et nous r6con-
forte dans le souci de la cho-
se publique et orlentent leurs
pas au delhors d'apr6s les re-
gles invariables de cordialiti&
r6ciproque de respect mutuel
et de cooperation resolue qui
doivent pr6sider tons lesactes
des peoples de I'Amerique.
L'hcure du Continent colom-
blien a sonn6e I'horloge du
temps et nous devons en pro-
liter par dessus tous les anta-
gonisnies et toutes les preoc-
cupations heors de saison I a
paix eslt la seule fortune el le
plus grand signe de la civil
station des peuples. La paix
est la valvulel lui pent orien
ter les, ideaux pan amer:canis
les auxquels tant Votre Excel
lence que le Pr6sident Borno
sont fermement intereasss aii-
si que I'etablissent des anlk'ce
dents loquents el come V.
'. vient de Ilexprimer ici ce
soir. Les peuples des Antilles
doivent s'ellorcer davanlage,
si possible, A cc que les liens
d'amitid tranche et cordiale en
Ire tous les peoples du Conti
nent soient lune ralitd. Le
panamnricanisme fe ra du
Nouveau Monde le refuge du
D)roit, l'arche sainte de la con
fratcrnitl. Si tous nous mar
chons unis, sans arriere pen
sees ni suspicions, la force de
notre droit rendra inutile
pour toujours le droit de la
force De li les enthousiasmes,
les esperances chaque jour
croissantes du president Ma
chado pour la celebration de
la Sixieme Conterence qui au
ra ponr sidge la capital hos
pilalire en mcme temps que
gentille, de ma parie. L'Am6
rique est I'id6a du President
Machado. Son union sur les
bases salutaires et solides de
1-arbitrage consitne la plus
grande aspiration de son Gou
vernement. De IA que, quand
ce n'est pas lui, ce sont ses
ambassadeurs qui parcourent
le Continent apportant son
cordial message et co ,.,
quant pour la gande asc .
blke don't il espere voir surgir
pour 1'Amerique des orienta-
tions bienfaisantes


Congr6s o6 sera scelle sans
exceptions ni preldrences
dette union continental que
nous d6sirons tous et qui se
consolide dans les Antilles
oomme le temple d'une d6vo
tion qui se fait d'autant plus
necessaire que notre croissan
cst plus grande.nos devoirs
ilis 6lev6s el nos obligations
plus nombreuses et plus im
p6rieuses. Cuba, ainsi m'a
charge de le proclamuer le Pre
sident Machado en in'hono
rant de l'investiture d Envoye
Extraordinaire de la lepubli
que qu'il a cousolidee scion
I iddal des tondateurs, duba
est fraternellement ouverte .;
toute I'Ameriquc et notrE


...a vu, jeudi dernier, A la rue
du Centre, une petite scene qui
n'a dur6 qu'une ininuie imais
nui nutrite Tavoirt vue. II ltait
7lieures 1/2 du miatin, par une
port entre-baillei. ine petite
fille a v i a (n discrteleent sa
main qui tenait I'objet nocturne
que Piron s'Mtonna de ne point
retrouver dans I'atichamnbre de
son anciiene teicin. t le coidc-
lu 6cU1'iCxi e(tl rig'menit Ipar-
Shuie s' ala soir lIe beloed, isous-
seux, jalne. lbiofr digeree. Lus
passantis se houiicerncit les na-
rines ct les voisins crinhrent: au
secours! nu (Service d'llygione.
La maitresse di logis, A ce u-
nille, engueula lai soubrette.
Maies cle, mialiciuse et nIpes i-
nente. maugrt : Eli I oui, comn
me si ca venait de nmoit)
... avu, samedi dernier a Imi-
di tapunt, un auto, Line Ford N"
724 qui longeait A toutc allure
la rue Americain2, important
une torte cargaison de filesls a
riant, criant, eiitasses pPle-
mle sur les cousins de la voi-
ture. La fete, come on le voit,
commenVait t6t et dPjA chacun
p ,ouvait prvoir cc qu elle serait
orsque les omibres Ide la nuit
auraient assure a chacun leur
obscene protection.
... a vu, dimanche, vers les 11
lheures du soir, A I'angle des rues
du Boulevard des Veuves et du
Centre, uu hal qui lul des plus
tuniultueux. La miusiquc execu-
tait meringues et chlarlestons
avec il entrain elidlial)i et les
cI couples touri'ovaiet, joyceux,
heielix de tou tes cesdl (ises (fll
pernieltaieni cliAactin de paro-
dlier des attitudes pernises qu'en
ces reunions.
Mais voilna uue lia itresse de
Scens pretend (u'on iii a d6ro-
tbl un miroir (qui ornait son sa-
flon. Elle ordonine aux imusi-
ciens dei s'arreler et delande
(ii'nne eii(quile soil iilte pour
(lt'out vri Iia ndli.cat qui.i ose
s'a; (roprier l'ol) l. lcs beati X
IIIa ssIUers (e iar t oitc leI vait
trie (lteS1iOI1 (file (m'Cix se 'i
client, s 'emipoltentocreit, voci-
fI'renl. Ce Ilt bienIV un inIdes-
criptible I)(l bro ariai. Dtes injures
et de(IL'S gros Ilnots, on en arrival
bienltol aux coups et datis l.
sai!le inmultueuse, volerelt, tler-
ribles rojecCtiles: sanilw'diches et
botei tles dte kola, ltaidis ( iu'nI
deluors, la tiroipe dets curietix
laiS iel )ICl'uvoi si it II inaiso
uLie verilable grilt (t [ierres.
Au (levant de 'e scatindale, Ic
bal tul reunvoye pouir le lende-
miin. ULn chaulfcur intelligent
gioupa quelques amis et its ein-
portlerent les plus gentilles
danseuses qu'ils eurent pour
toute la nuit...
La scene ne finit point sur cet
enlmvement nocturne, demain
vous Iirez le reste dans NOTII
Ghi L.


I
i .


1


I









LE MATIN-1 Oltobre 1927


04ire sans precedent


A MAISON ABITBOL, DAYAN & Co

RUE COURIBE

; .n, la wL r d//,o<,. son ar


W it I l I I IL )t Q1 It F A a %^-> %a I


able clienltle du DRIL BLANC anglais

pur fil (ll prix exceptionnel de (in Dollar


Vingi centimes l'atine.


accuecil,inotrc bienveillanc el
noi 1re:1v lnli rl le IVVpro t'veront
par desiacles en janvier l 1928..
Alorssera codific toiut cequi
concerne les lieiislui ldolvent
tiiir nIos peoples co')formnii i
ment I D)roit lntel rniliona;l et i
ce lien juridique q(Ji ne pett
pI)lus tire Ujo0.urne seI'r cons)I I
cr" ;i 1: Hliava e pI r la volonit
(e tolls C()onlllll e ccst a ssi
notrc voloonIt.
Ce desir esIt tin desir Ij:.1 i 0111
111111 come cNix pour lesquels
les }ascs soolt d(Ial j'tets. l'F. ce
lie scrm pas toil I li I :ltIlns (('tie
ville (Il'o l i ia ppelt"c Ii clef du
(GIlle du McxliquL', d-vri ('tIre
instaurl--j'espire s;ins discuis-
sion ii mllodification oliCUint'-
quieliu c llws J q( ii esl aissi I':is-
piiralion d(L t1 o s c o IlltiI e
elhC ('sl IIa l) is d'uLl I)CSOiI (IC
toLus Ic l Trl-lbun l I Peiniauinilt
d';rlbitr.gc )liai-aii'itii ini. I'l
Cnli ne 111 d C l' I'ind('z-vous nlie
niyii i!i' -(oll) t ipas dc r'tpollndre-
Ucs ii;ilnoiis sw'urs qui lureit alb-
(l t, Mcexim'(1 le P rou, la l. olivie,
C'est li, dans iin, ciriconistance
qui sera a tout point de vue, mn
niorabill (lUC l unibt, ani'ritainc e
scra scellec, avec I'espoir que
dallns I'.Ivnir di'auitres tendances
preiiiient co 1>s corps a Ierin'
tour et se ma, le lent conine la
n&:essitd, poi. t lu tout climn-&
rique, l'unc I lus grande colh-
sion e (I'un d ve )ppwlicil plus
pI)OspllI rc t' pi is li 'clleux.
I.e \M ilislil' N M lsv\'ilal cl 1iiol,
linous (c*orrI'( sp iid iis 'I votl' sinll
c( re souliait tli lnit'nv'null' et ('n
rtloiir tc voirL toast, nous lor-
iiinulo s des V(' LI\x c\)x'ressils
nour la prosp. ritl d'ilaiti, pour
Ie boil1ieul r de voire illusitre I'-
sident et pti le Icboinhlieulr de
V. !'xc llence.

(Cs chaltrIlli'eulses paroles
l lcllent t(o ltes :ivec C ) I plus
prololile lltenlioln et viVe
inieni ti )ppIlii es pc liar ia .haiiile'
assisltalce (1 1 ii prcnaiil I part
Ai ce banquet.
11 ctait lard dans la nuit lors
que les distiiigles lites d(ILI
Secrt('aire (1''kit et de Nlime
C(;in lle I' L(on pl ireint longer
d'eiix et c lic i ll)i il lin iette
belle fIlc.



Petit accident

Ilier ualtin, vers les 8 heures
la Grand'llue, un lolird ca-I
lnion du Marine Corps portaniit
le No 126; Conduisait i la Ireior-
que un auLrte vehicule.
On venait de d6passer le car-
refour de la rue Juslin Iuhiris-
son, lorsque, pour tevier i d'tcra-
ser un pinton, le conducteur du
camion donna un brusque coup
de volant qui fit rompre la lor-
lte chain quli attachait 'un
'autre les deux vw'hicules. Par
la vitesse acquise,celui qui tail
remorque se C rtcipit e sous la
galeric de la liaison de (M. St
Flixi el en brisa net un des trois
au Qu-rtier General de I'U. S.
M. C. et le t'revot Marshall, en
personne, arriva aussit6l sur les
leux. 11 tit les constatations ni-
cessaires et prolnit que le dofm-
mage cause serait rtpare.Ce qui
fult fail en moins dune demi-
heure plus lard.

AssIieZ-vt is ontIre acci
dents : la :I (..',. nr' Accidlen
l'tire & t.ih ,sI t iia C orpL
ration Lin it"d. Veuve F
IRMLMING(HAM, Agent g6n
1 l pour Hlaiti.


Au Palais


Foot-ball


Avant-hiuer, s'est jou6 au Parc
N national Leconte le grand match de lool
ball annonc6 entire un onze de
S-- de Saint-Marc.
Saonediu a lie iu u al heiurts iod La parties qui fut joule en pre
sir, a cu lieu ae Palais Nali- sence dune nombreuse assis-
nal ulie lhillale reception i tance fut des plus animees et
I'io ,neCIr de Mr Ilual Masvidal, des plus int'essaites.
Ministre Ple'nipotentiaire de Ies ioueurs de Saint-Marc eu-
Ilpubliquei de Cul)a a Santo- rent un jeu tr s brilliant. U[s d6-
Dominiigo, qui prsentiit ses fendirent leur but avec une vi-
leItres de c'lrealice colliline Mi- gueur et un entrain qui mnrit&-
alsire Ii'ii, l (.IlMr ueI An Port-e rent, en plusieurs fois, les aip-
Ciarhncel I e 1Mr MioneC I -I plaiud.sseinents du public.Cepen
(C;iloniell nolmniml pir son G(ou- dant la victoire rest A 1'6quipe
verneeiiinl pour reIiierei ceuxL port-au-princienne parl 4 buls
d Sanlito-l)omingo et d HlaIi de A 0.
leur participation hi l prise de Aprs le match un punch
possession de la prsideniice par d'honneur tut offert aux qui-
le (itniral Machado. piers de St-Marc, le Pr6sident
Inlroduit avec le ceremonial prononca une claleureuse allo-
d'usage, Mr Masvidal, salu. par caution et les joueurs des deux
hymne National cubain, lult teams l'raternircent avec la plus
aecomipagnie au grand salon di- franche cordialilt.
pllonmati(jile o t eIl liet la elrd. -
inolnle toijours iiinpressioinnaile
de la presentation des lettres de i
trance. Nous publieros les Palr S IanS il
discours prononc-s en la cir-
constance. Les t mlpes rebelles sonl bombatrdes
Tout de suite aprls, dans les par les.ai1io.s nalionalisles
appartleminents priv6s, eu lieu I Les qetriil n Gomez el Almada sonit
reception a laquelle prenaient i e i I
part, outre les distinguds di- en fuite1
plomates en I'lionneur de qui Le' DI)parlemenit 'Elat s'inql!iiie lde
Mtait donnde la I'le et qu'accom- i questions mexicaine
pagniait Ie synipatlhiqiu'' M Ce-
Icstino helncomo, Charge d'Af- MEXICO-Les avions du pre-
fairts de Cuba : sident Calles out bombard les
Mr FI.\Al)issadeir Ilussell et troupes mexicaines et les g6n6-I
Mine Russell, le Secrdtaire d'E- ranx Gomez et Almada sont
tal de 1'Inlrieur et Mmlue Fom-i poursuivis. Les insurg6s sem-
brun, le Secretaire d'E;tit des blent avoir subi beaucoup dei
Finances et Mine lRouziier, MM. dommages du bonibardement
Camille Ieon. SecrItaire d'Eiat aerien. Les rebelles dans leur re
des Kielations Extrieures, lEmn. traite se livrent au pillage des
lieauvoir, Secri'aire d'Etat de la villes, villages et ferii.es oiu ils
justicee, Auguste Scott, Secr6- pssent. En attendant on croit A
laire d'Elat de I'lnstruction Pu- Washington que le D)parlement
blique, Ernest Leyvs, Chef du d'Etat s inquite de la question
Cablinet particulier de Son Ex. nmexicaine ; et. que si Ia rvollte
le Pl.rsident (de la Inlpublique, contlinuait des munitions I e se-
.Iiines ThoImas, J.os(ph La- raient plus vendues ni aux na-
noineelt Tribid, president et se. tionalistes mexicains ni aux re-
Cretaires du IConsi il d'S I tat, le belles.
President du Tribunal de Cassa- ... .- __
tion et Mine Emiinci. Etlhart, le n Tn, .., ea e,,cor,.. Aea


PrOfelt de Port-au-Prince el marche en auto
Nline Clemnent Magloire, I'd-
ininisiraleur (n'rual des Postes Oil se rappellera, sans doute,
et Mine Clievallier, le Chel de le record de duree (de nmarche
bureau du Cabianl Particulier hihli ici, dernimremenl par 1M.
et Nline 1)I)Drosse, le Chel de la IOtto Richier, ex-capitaine de l'a-
Gendarnerri cl Mnie Evans; viatlion allemande qui irdussit,
S. Ex. M. Nelon, E E. et MI- avec uine auto Chevrolet, A niar-
nistre PllnipoLtentairt tIe ln li clier centl heures cons6cuiiives.
pulblique Franeaiste.leVice-Con. - Ce tut un bel exploit ,
sul de France el Minet Canibo.- nious a dit N1. Richer qlii est A
nie, MM. le Vice-Consul de S. Port-an-lPrincedepuis unelquin-
MI. Britanniquue el Mine Geo. zaine de jours et qui nous a mnis
Pava.es, Edmiund Watll, Chargi sous les veux de nomllbreuses
d'Afairs Itde S. M'. Iritaliiique, photographies et des comple-
Gantier, Charg6 d'ATlaires de la rendus de journaux qui Mall -
|)publique Dominicaine, Bug. sent qu'il rdussit a conduire sans
Le Boss6, Consul, Luc )Doini- i'rrt, 6 la flavane, pendant le
que, Coni.nissaire du Gouver-. mim6e temps, une voilure Olds-
uemnent prt s le Trib)unal de Cas- mobile. Et apr6s cell pertor-
sation; mance, M. Richter, sans donner
Mr et Mine Clement Deslandes, aucun signe apparent de fatigue,
Mine Flchier Anselme, Mine lit une longue promenade A pied
Hlurh, Mine Lemeke. Melles dans les rues de la ville,
Claire lDenis el Roy, le Chel de Mais, aioute I'ex-capitaine
Division au Dpartemient de I'In- d'aviation, ie inme propose de laire
terieur el Mrne Leon Laleau, Imieux A Port-au-Prince, ces
Melles Yvonne Matlhon, Ethart, jours-ci. Le record nondial de
Germaine Kohler, Mine Michel march en automobile est de 115
Beauvoir, M.Destouches, Charg6 b eures. Je me propose de le
du Protocele, etc. baltre en conduisant sans arret
Les onneurs de reception une auto pendant 140 heures.)
furent faits avec cette courtoisie M. iclhter a choisi. pour ac-
eC cette di tinction qui caract- complir sa performance u..eau-
risetni Ili cn e et charmante to e la marque Chrysler don't
personnirlil6 de Mme Borno. Mr Franck J. Martin est le Re-
pr6sentant A Port-au-Prince.
Le moteur sera mis en marche
r a jeudi prochain 13 octobre pour
nie s'arrter que le mardi sui-
vant 18.
a l 'est lonee p'end:i t res de (!
Ps Ijours que I'automobile miarchie
B-- p t ."-OI ra sans arr6t.
Ir C'est la un bel exploit, pour
"'"La oiaviei Aoreore lequel nous avons so uh a i I
et, i3 io les.- 0,50, bonne reussite ai M. Richter.


Petites

Not
Pa

9 Octol


Nouvelle soir6e


avelles


r cAble


bre


I
(
(
I
!


. .. 1-- s . 'i--' -


I



r
6


Arriv e


Avant-hier dinm tnche est en-
tr6e le s/s ( Ancoui ) de la Pana-
ma Line avec les passagers sui-
vants venant de New-.York:-
Mr et Mine Eliott, Mr Woo-
rhies, famille Nortz. Heni'i Hou-
zier, Jean Baboun, Antoine Mou-
ra:l, Dr Manning, George Ioussi,
Marcos Talamas, C. B. Gardner.


des artistes sy. lecns
Lcs deux arlislts s;ytict%,
MNL. Mourad el tMol)Ied tiui
)int ofllcr r[c tiiinient aun Jlub
Syrien une 1:tc q (ii enit tunt
de succ6s, ont e e)pe i la Ide-
mande de tous ceux qui assis.
Rent A la prcin,,rc ite, de
donner une second& soiree Ie
jc udi 13 Octobrc a 8 hres 1/2
dii soir, A la Vil:i t(( Dieu-Pru-
l'ge ), Champ-dc-Mars, entire
Cin6 Vari6lds el la mason
K iwas.
Ce sera encore tine li6s bel-
le soirc a1 laquclic, ccrtaine-
ment, ne manqucra pas dWas-
sister ie plus n,,mbreux pu-
blic.


__~_. IC-l I


I --


- "


- --- ---- ----- -


I - -


- I II -- I -II I


I


*JC,


PARIS-Sir Au.ten Chamber-
lain et sa famille sont arrives h
Paris. M. Chamberlain a rendu
visit A M. Briand avec lequel il
i'skst longtemps et cordialement
entrelenu des questions intlres-
sant les deux pays ; les deux
homes d'Etat ont constant I'i-
dentil de leurs vues.
PARIS- ( Le Matin ) announce
qu'une :quipe de 5 aviateurs
ont le colonel Antoinat pr0pa-
re un raid de 40.000 kilomntres
de Paris a Sanos et retour en
300 heures de vol.Le depart au-
ra lieu A la fin d'Octobre.
PARIS- M. Herbette, ambassa-
deur de France A Moscou, re
mineltira aujourd'hui A M. Tchit-
cherine, commissaire sovietique
aux Affaires Etrang6res, une no
te motivee du gouvernement
tranqais, r6clamant le rappel de
M. llakowsky, ambassadea r so-
vietique.
Y'apres (, Le Journal ) la de.
made 6crite du rappli de M.Ra
kowsky precise que ce dernier
a manqu6 A In correction diplo-
matique en signant le manifest
de l'opposition faisant appel A
I'opinion Irancaise contre le gou
vernement.
LONDITES- Selon le corres-
pondant de I'ageptce Reuler A
New-Yoi k 13 ELt.ts mexicains se
sont revoltds contre ie gouver-
nemenl.
BERLIN-Ilepoussant les con
vulsions de M. Schachlt, direc-
teur de la Reichsbank, le cabi-
net de I'Enmpire a autoris6 un
emprunt 6trange'.
e ASHINGTON D'apr6s le
aNew-York Herald) M. Lowas,
sous-secr6taire d'Etat du Tr6sor
ayani do(cid6 I'el6vation des pro
duits trancais sans consulter M.
Mellon aurait itW amen& A d6-
inissionner.
SHANGHAI- Wu Chao Chu,
miunistre des aflaires 6trang6res
du gouvernement de Nankin a
envoy une d#p&6he aujourd'hui
A Ke'nkichi Yoshizatna, minis-
tre du Japon A P kin d6clarant
que des rumeurs inquidlantes
indique, t que le gouvernenenit
japonais a intentioni d'adopter
une nouvelle attitude econoini-
que et politique A l'g:ird de la
Chine particulirementen Maiud
,hourie et en Mongo'ie.

La guerre civil
au Uexique
MEXICO Le bureau pr6si-
dentiel annoniait ce soir que
les rebelles,sous la conduite des
gen6raux Arnullo Gomez et llet
tor Al.nada, avaient abandonn6
leurs positions au ranch de El
Triumro pr i de Prote (dans I'E
tat de Vera Cruz et qu'elles bat-
taient en retraile vers le sud est.
les troupes fed6rales sous la
conduit du general Elscob)ar
out occupy le Triundo sans coup
l'f r ;la situation g6nerale de-
nicure inchange. lDeux colon-
nes de tlioupes Iddrales, l'ure
sous le general Escobar, l'aiilre
sous le general Aguirre manueu-
vrent de inon a cerner les rn-
h(Illes ou A les lorcer a livnrtr
b taille.
)'apre's le journal El Sol
d(es ieroilhines Icderaux out l) m
b.rd- Ie gros des troupes Co-
mcz-.Alinladai quie des avions de
chasse avaient repere au sud-
est de Pdrole ; on croit que es
insurg{s ont eu beaucoup de
lus et )blesses et se sont, parait-
il, eotuis dans routes les direct
tions. D)es avions attaclihs aux
contingecnts du general Escobar
a'inoncent que les rebelles sem-
blent se diriger vers la ctole El
Sol ajoulent que les insurges
pilleni le pays et inetlent A aca
ranches et village,'. I
Los ANGELES-M.Adol'o de la
Suerta, ancien president provi-
soire du Mexique, a confirmed
que ses partisans et Ia taction
rnullo Gomez au Mexfque
6taient en complete accot d.


L'Ancienne Pharma4

Central d'Hai
Cet enseigne dtant ddsormais luterdite pear.at .
ar'asation en date;do 11 6vrler de cets anatB<
Grande Pharmac S oMle
dans le mome local du No 171t:de.la GranOlReS.
Les affairs out repris avec Ise ire Per$oDen
vd, le mAme fond do: produits cbimiquf IA.
renouveld et augment mai avec des propridtOIWf
administration nouvelle et uivsnt lea gaithbod 0
La Pharmacieoa entibrement rafraichi s10on it
encorejun'.importalit approvisionnemet .do
cialit6 des m6mes fabriquds de France, d'Aukt
1inslauxquelles la clientele ehez nous avait dos at
puis plus d'un dcmi-.tiele. L'deblissemDent me*"l
competence scientifique,la plui stride iorobit9'
et la conscience.les:plusoscrupuleazx b o nftO 30
tion aux fiddles clients de Port-au.Prince, de la
R6publique Dominicaiuw.


I


Le Purgalif idalt
'jt hi


147, Rue du Faub. St-Oai, Pw'i
Facile & prendre,
No nicesstant aucun prdpratif,
elle a provoque jamuis die gl..
Supprimant lat dite
diae as dbilite pas Is malade.
N'*igeant pa de repo & Ila chamber,
el se cause accuse perte de tamps.
Plus actdie quo tou les almaira ,
de edt, par consquet, omds chrs.
MU( 2URCATIVE 2 3 P1ius
DOSE I LAXATER I Paul .


UNE FAVORITE du THE \TRE
FAIT L'ELOGE DE

I'Exelento









WATER IIARRIS a dil I'EXLEENTO
est fameux
Allter Harris une des actrices
impayables de la contr6e .
1W) dit qn'elle doit sa
jolie et joyeuse chevelure A l'a-
sage rpgulier qu'elle tait de
LVEXELENTO
QUININE POMMADE
Vous aussi vous pouvez avoir une
jolie chevelure en vous servant de
'Exelento. Elle agit sur lee raci-
nes des cheveux et le cuir chevelu
re apris usage votre chevelure eat
plus longue et plus jolie qu'aupa-
ravant.
Les esthl es recommandent 'Eoe-
lento" parce qu'elle est la vraie
pommade de quinine. Ils prdconi-
sent aussi le savon Exelento Skin
qui conserve fraiche la peau et
enlve les boutons et lea teaches.
Nous sommes si slrsdeces user-
tions et que vous aurez entire
satisfaction avec ces products re-
marquables si vous vous en servez
rdgulibremeut, que nous vous en.
verrons gratis un 6chantillon de
chacun d'eux.Nous:vous enverrons
ausi une.brochure dcrite par des
sp6cialistes en chevelure et en
tdit. Nous vous ferons des propo
sitions intdressantes si vous voulez
montrer et recommander nos pro.
duits 4 vos amis.
.EXELENTO, MEDIuINE
COMPANY
ATLkNTA GEORGIA
Agents demands pour tous pays
Ecrivez pour renseign meals.
Avis professionnel
D)evanl p]rtir pour I'etran-
lcr Ile Doclcur TIIrUllAUD 'aiss3
la direction de sa Clini.i e an
Doctlcr '11 II GAUD s') ass:'-
,a.nt.


IIin ioUxio.u iiULUoL! uU


I'


I











11 Octobre 1127


LA VERITABLE LIQUIDATION
R4pondant aso ddsirs e% r m4. at r o ombr. ux clients eo vut de leurs achat, pour f rentra e
de I clas.tt, o is o ob ion- Bulcud bui notre cisqut~6e liste pour Ie mois n OCTOBRE.
Celle lte con ieut tou as ics D#cissit6e pour illeltes et giar nnets quoe nous mettrons
S des prii sp6cialememt bon march .


S. couleor cuir paired 3,00
CrApe Pasubio,roi des civpes 20),00 coulter. cr pair l3,00
Satin liberty oise couleur 8.00 Chaus t fi couleur .
Ratin aiber soe osangle.i 8 00 bDanche pour toute &ge I'0 ,
JRasie lame soe aoglas 8,0,, it haussette a jour pour enfant ,to
orttey sole couleur 8,.0 Bonne quality do nappe coul. 5,05
Create olecoultur 7 NYppe blanc sup.l arg.extia 3,50
t.. marccain e e Nap e blanch sup. 3,00
4qu0 e ( Irancais) 4u,0 NppF pure fil cooler 6,25
OCrpe marocam sup 5,0 Tissu eporg pour sort
Crp solie A dessin 4 5 de bain larger extra 12,50
** maroca mo u. 5ire 00 Veritable toile k drap pur
Popeline blaoch ,c 6iae noire 3,0 ii largeur,aune 2 114 10,00
alide no*r acar en oe 3,00 tout fai ourl
tr.,lardine i dee.demi-deull ?). ,, ,) tu ai .u ,rad
Ldnageodemi-d uil &coulsup.2,50 piqu6 Ia machine grandeur
Hoes 40 x 300 paired 60,00
ep noir barrels soe 3,00 olon a drap sup. tr6s large t,51)
T.iceline de soie Ibarre ton a drap sup. larg 914 3,io
treux coul. aelebarrcoul.2,0 Tulle fil pour mousiquaire
S>eux coul. elle quality 2,00 ts l a
T..coli. e couleur 2,0 Toile pr matela; double large. 2,5,)
Voile merserisd a ramage z,50 Damass4 pour taie
Tricoline demie deuil 2.50 d oreiller en fil 3,0
Vulle perle A fleurs d ta iltaux par atne guipure
chbes couleur 2.00 franchise 2,5)(
Vo le p|r;e demi diuil 2,00 Graue servietl, de hia
Voile dctni deuil sup. 1,7) trsW supir;eur ,doi/aine 22,00
Foulardine& deaina couleur 2,00 Serviette de toilet ltrs
Voile coul. A design 1,40 pongde douzaiti 20,00
Voile bulgare 1 ,30 Boune servittlede toilette dz 1ti,0
Voile fi campagna ,0o0 Co-v. piqu6 sirilie s'ie 40,0()0
couleur A dessin l,25 Couvertuie de voy .ie 30,00
Voile merseris6 tranai molle.on trs sue. 7,:i0
largeurextra couleur I,5I( Dentelle ine pour lingerie
Voile blanc a jour & & dessia 1,50W < ,
Voile pour 6chape tr6s fin 1,75 entele pour lingerie
Nansouk b.anc 00 pice de 3 dunes 1,00
Ratine couleur 1,5()0 Mouchoir pour dame dot/. 7,:50
Nansouk Istue blanc 1,50 pr dame tr(s fio dl. 20,00
Voile per.e couleur sup. 1,50 tBrod6 suisse grande et
Toi'e pour chemise Ires pette large. 3, *. & 5,00
supdrieure A barre soie 2,00 Poudriere 4.00
Toile pour chemise sup. 1.80 Grande desceote de lit
pr genre bazin sup. 1,75 en lane 20,0
Zephir pour cheruise 1,5()Grand choix de tapis,
Satin pour ameublement 2,00 our table ,00
Cretonne a barre pour .Tapis cirW tries suptrieur t,75
rideaux larger extra 1,80 Phooographe portatit 25,00
Satin noir sup.(genre liber, y) 3,00 Chapeaux en feutre pr b6b6 5,00X
Satin coton noir grande larg. 2,50 Grand choix de toile pour
Tussor crdme et couleur 1.50 deuit, grand choix de crepe
PongW coultura dessin 0 90 pour deuil, grand choix de
PiTol blanc 2.0 as soie et lit.
Totle satin coulur 1,50 Drill 6. blanc ixtra quality 10,00
Pong6 nor sup. 2,00 Drill'lil sup. 5,00
Cachemirienne noir sup 1,75 Apaga noir q alit4 extra 15.00
Z6phir lavable 0,80 Ct.simir fantaisie pur laine 15,00
lndi:une frandise, garantie noir A rayure bl .nche 15,
avacle grande larger 1,O Diagonal noir sup. 10,00
Calicot percale trbs sup. 1,*0 extra sup. 25,00
apeciale 1,940 P.qud sole pr gilef Ie coup 25,00
C.alicot L dore grande larg. 1,00 Drill fil n)ir A barre soie 5,00
moyenne larger 0,8" Drill sardine pur fil 4,00
Sweater pour dame 10,() Cassinette double larger 4,00
Bas merseriss hies so:ides I,00 Coutil francais pour costume
has fil pour hille 2,00 d'entaot A barre rougej&jbleu 4,00
Bas mercerise toute coulhur Gabardine creme pr costume 2,50)
fin. les paires 4,0( Kaki blanc extra sup. 2'00
Bas toie noire qualitN pxtra 1lt,01 KHalki blanc sup. 1 75)
" noir et blanc a fourchette 7,)0 Kaki blanc 1,501
Bas fil veritable paire 5,00 Kuki jaune extra sup. 2,25
uni,&afleur etajour 4,01) Drill blanc sup. 2 O00
Bas fil blanc, pair 3,00 Drill blanc 1,75
Bas cotte fil pour garconuet Belle quality drill couleur
et flitette n W2,50 i home et enfant I :iO
Bas cotte 1,i0 Diill italien noir 1,75
Mi bas pour garc. et fillette 2.00 Dock fil sup. bWanc 2,:i)
iBas cotte couleur 1,25 Drill noir sup. 2,00
Chaussette fil pour enfant Drill sardine ,U, i
Lunette ecaille 1,50 lluile quinine 2,00
Ilouppe hvcc pothete (haque 1,00


Drill braban 1,7
Imitation f.a'ielle clt(me 2.0)
Cli misette couleur 2,0)
blanche sap. 1.50
et caleo;n en tricot chaq. ,00l)
Bonne chemisette gras et
marron (genre mai ot ) 5,00
Chemisette et cale;on en
line pour voyage chaque 7,M50
Ctiemiielte blanche [if sup, 3,50
Chaussetle merserisd p.h.dz. 10,00
pour homme douzaine 8,0)
pr horn. en fil d'Ecosse 40)00
Ch u Chatissette suie fantaisie 3,00
en lane 3,00
Chem'se blanc.a plistrIsr sup 7.50
>aille plis le veritable 1i3,:()
Chemise eu laiae L2,,)0
CIem st couleur 5.00
(land pour chaul'leur 2,5(0
Comtinaison en toila.
Sth,'missette t tae if n )Oi
Comb.naison trick )t 7,50
I'vs.jmas couleur 15,00
p'us superieur 17,50
Clheiise de nuit 7.50
'.asquotte en line pr Lom. .>,0)
li t Mouchoir blauc do.i/Aiue ,00()
Mouchoir Couiletr ,),0
'arraplie sup. noir (1000
Sweater | our home 1))00
Girauf i loix ,de cravalcs coul.'.)00
91 plus sup. ,0()()
Cravates sup.en hiicot chaq 2,00
Faux-col couleur dotn. 10(,00
b' lance dou/. 12.
Faux- ol blanc plus sup. 1i .)A)
Clhapeaux de paille rol.e
pour home 6-2!i
o;n grnd choix de -hapeaux
leutre et paille
Faux poign. t paire 2,00
SFlanelle par auue sup. 4,'.)
Fianelle par aune plus sup. (;,0'
Magnilique pique blanc ,0()
Hl,/oir sup. 5,00
jilet de lanelle pour homrue
qualile extra 13,00
Pochette en soie 3,100
Bouton poignet paire 1,00
r'artel superieur 1,50 et 2,
'ju grand choix de malettes
Casquette pour Acolier
genre un'i orme (6 ,2
lionne hretelle pour culant ,50
Chapeaux feutlr pour enfant 6,00
Un lot de chapeaux Jean
Bard a bon marclhe


Sipdrieure blosse dent
Peigue demeloire
CaleIou toile long sup.blanc
Cale;on couleur court sup
Clhapeaux toile pour enfant
( thaussette lil couleur I
lou'lrhette A jour pr enfant
laietaux grand et petit 2 et
1ieret pour enifant
lidienne merscris6 .ra,pe
largeripr pi robe lillettc
/Iplhirc carreaux lavabx e
( ravate coul. les :1


1,2
5. I
4,
5,0()


2 ))
I .-,I


cravales pour ,
CGr. et ,0
Cl., e cn cacllemri,n ie
I tlti. ,,cttlc Ili it .. ,t i/. |(i,(I)
I'arl'um t ni etu ao n mar i


Le ranIId ilaoasi 2 0i -8 lie
T V II1 1Il'Sl"eCic


Le retour
DE
G. M"' l'Archev6que
de Port-au-Prince


puis quelques I3jurs dan le Ipu-
blic, tendant A dire quc 1'Archc-
vwque de Port-au-Prince avail
(61 appel6 par le Saint-Siyge A
ilr,+,, n no tlin, 'ti Ionormons


Dans une letlre reVue par 'Ar- s ux pour qu u Mgr Conan
chevch, S. G. Mgr Archev- et us vceux pour qu i l'accompagnen
qae de Port-au-Prince, qui, coin- e tso usu 'n
qe odeiersau-Prinee psquel=oi- assent ia plus heureuse traver-
i e on le sail, est depuis quel- s6e et nous arrivent en excel-
que temps en France en mission e
sacerdotale, a a n nlo nc e qu'il ente sant6.f
s'ed.barquera A Bordeaux pour -
Haili, le 13 octobre courant, A Avis Commercial
bord du steamer la Cie. Gle. Translantique. Gommerce et au public en gdndra
SMgr Conan sera donc A Port- qn'i pardir du mois d'Octobretou
au-Prince vers la fin du mois. le commerce que je fais appartles
L'Archev6que sera accompagn4 A Mme Abner Pdtiote.
de 9 jeunss ecclsiastiques rE- ..me Michel C. W L.,,NS
comment ordonnfs prdtresdet de Marie Lefrui.,
.lsieie alihti le temps dda Saltrom ler Octobre 19:7-
co go aIc IIIt'i eI achev,.
Nous sonimmes heureux de pou-
voir apporter A nos lecteurs cette
nouvelle qui dement certaines
rumeurs qui avaient course de-


r m m A. de Matteis&Co


1
I





t
t
1

*


Representants pour I ai't i


'THE ROYAL MAIL

TEAM PACKET
COMPANY
Le steamer Tvi)t ,
venmant de Kingston et des
ports du sud, est Allctiidu
i Port-au-Prine, lel 13 ()c
tobre courant. 11 parliri
le meine iour preaillnt Ilc
tr6t pour le? ports du i
nord et de I'Europe.
Port-au-Prince, le 3 ()c-
tobre 1927. "" |
J. n r El Ir fti
'c ntl G6n6ral pour flaiti


i 1 I AI


---- --- -- --- ------- -- --- .-.JII


I


r ru


IEWlf I


1








LE MATIN = 1


I donne d
donne de la force


Convalescence
Neurasthenie
Tuberculose
Andmle


La Cure de GLOBEOL
aegmentlc I force nerveuse
d rend aux nerf rajeunis
route lutr dnerpre. leur
soupleae *t leurt vieuiur.

(omrmiuclltonf
7tcdti de MJdo ecini
7 Juin 1910


MItlgrd ltout Is *anteavl_
a. posat prdiutor Ia *dr-.
lhdraple artIflolello, doan on
Spariol voula lrs -N
mithode capable do rem pla.
eer In transfusion nftguls
ollo-emmoM et eel av *avan-
tole. disalt-on. malgrE q'tll
ail i loujourn avoir rene
b ell*, au moans dams le cas
argents., nou eo crqyom as
qu, I* ladroihbrp puss
donor, en uno touls d a-,
le** rwsltats remarquables
qu'en pout oblenlr d'uae ce-
re prolonged do Globiol. So
face d'un oranlime i
ftoater. A re4Viller, 4 frefl.
rt. c'est loujourm h c der.
mler quo nous donnreas ai
pr4ftrecne.
D' H. G*sssrt.
Lictnei *#a $sCenl
Laurat tdo la Facuult do
MdWdecnt de Paris.

ltab*tsSm"Mnt Chatllats
Grand Prix
Fourni* doi H6pIt. do Part.
L mit. Valenciennes. Pril". at
routes pharnmacles.


IC ~L~sa -C~~~5; -- ~~iilir~~- Ljl;i. Li;iLy,*t: ILrEipW 13aPISC f


vous avez besoin d'distensilesde

meumnje ean enii, en porcelai-

ne onl ui foi.ile, lte h wmer'erie,

de la quincaillerie, des tissue

et meme des articles pour instal

lalion elect ique..f.


VENEZ A la




Scile d' Illortalion Henerale


tingle rue Roux & rue Cou, be


ui vend en detail el anl mme


prix qu'en 6ros.


Rialto
|I 6tel Pension
13 9, Chemin des Dalle
Cet Etablissement situe b
proximity du Cehamp de Mars
'e reconm made par r1'excellen
ce deson mer iu ou jot' svarid,
ses chambres spa'icuses et
bien anrbes el les soirs atten-
litN donn(s ai la Clientile.
I' lish Spol e i
Sc habla ep" nol
G rage pcri r' os.
Phone 2()09.
Minc nC.slt n TI'lFA RD,
Propric'aire
P"O e--'()


FOI)I SAI.K
Two T'1)e-(i!,nrIecr To
used Do,1 BI os ccre1 Pod
Trucks. Good R:irgi ins.
A-ply KNEIR'S Carag .
a m =^^ ^ ._ ___ ._.__ _


n
y


Excellence oc c.sion
Uue voilure Buick (Sport
avec porle lbgage, n'ayant
roulo que 7.000 miles,
Un apparel de inema *Pa
the Baby)),avec films et acces-
soires.
Une machine n crire porta
live ( Underwod ) clavier
IranWais.
S'adresser L
Mr Lcon R. THEBAUD

OFIFRE D)'KMPI01
Pour stcn'graphe bon el
6crivant bien I'anglais et le
fra npais.
Sadresser iAJ. K %\TAYANY,
H6tel Avenir, RueFerou.


Elegance

masculine


Tont ce qui concern l'616-
gance masculine vous le trou-
vez chez I'arliste des Elegan-
ces, le Maitre tailleur Andre
ISIDORE, 1515 Rue du Peu-
ple. pres',f'ei face du Bazar
Metropolitain,


aEmpressa Navera
de Cuba
Le steamer ( Habana ) ve
nant de San-Juan ( P. H. ) et
Puerto-Plata (R. 1).) est allen-
du A Port-nu-Priiice, le 10 Oc-
tobre courant. II partira le
mdme jour pour Santiago de
Cuba et la Havane,penant fIrot
et passagers.
J. DALDER Jr.
Agent G6neral


_II~ _*~a~-i~s~


pewmat seconwW Am
lew charms at bmwU
laast aw e



-INDISPENSABLE I
TOUS LES.s


LeAv Bro. Co..
Cambridp.


mi


L I.


T restonet H


REMAIN


Pourquoi ? Pour la bonne raison que le connaisseur de la valour du pneu
constate tous les jours davantage que le pneu balloon Firestone et la Chanibre
b air'rouqe Fireston, ,de pa It hurs excellentes qualities, soni ce qui lui laal
pour son automnihile.
Nous prencn, plaisir aviser nos amis que nous avons r ,;u jssortiinent d
toutes les dimensions de Pneus Balloon, Heavy Duty et hiamLre i a' rau;e
Firestone. 1) v -, Pvrt-je j acheter la marque

I IRESTOI E
pour voire co ,fort et voire skuriil.
EN VENTE : St-Marc, chez Vr Cldmeat Pinaid. Gonaives, chcz Vr Antoine Get.
hard Port ide Paix,chez Mr I*'. Maurasse.C'F-llailiOv,chez MM1. Juan LuciaDi & Co.
Jacm I, chez, Mr Edmond Laulure. Aux (4aes,chez Mr Jean D. Lionard Jer6
n i ,, Il, IYr Desquito .


*1a


Plus ae KIi'-imt- e c.


Par 20 Dollars


L. Preci manan-Aggerholm & Co.
AGENT GENERAUX
_ -I l I II I- tII -


4.
;f-


----n------ ulr-------rr-,- ---~---- -- -- ---------r.--- ---- -r^--.


Inutile de command,
sachets i'tran1'
EPICIERS & DVO.AL-LANTS, VOUs en trOU
Sr place et de e,,les d tensions desprl
Demandez des ec ,ntilto ri et la listed des l
taites une visie eA la Fabriqu3
1"31 Rue du Centre 1731
EDOUARD MA HON, Fabric,
* La grande production journalire de la rai
de livrer rapidement les plus tortes common


Ne buvez pas ou b

Le Rhuqm Neetr
No 1940, RPie ds lapsin de rlMt.
Le eoui .flum qui, tar6 d'Alcools nat ua
dlrotement parDistillation simple do Shiop
d'un goique et toIuoursmime ~inte2tio
vieillit par I'action du temps dans les dep6ots a
rigoureuse do tjus dangereaux crets d I
et sans adjonction d'aucun iangidiant d'os~elt
jugement de la plupart de nos Notablijts Nt
vant 1'appr6ciatlon do bons amateus, la' suavit i
du bouquet et les plus remartuables qualitiu i
M6me pris avec exc6s,:Rhum Nectar n'enivhe p
duit pas I'Alcoolisme ala longue, come l a
similaires et come lea autres spiritueux.

A ELDORADO -
Le Caf6 le plus chic de la Republique. ,
Le meilleur Billard des A nlilles, rous le trouverex I
Vous y trouverez ausei la mielloere 11614i
Lee m-eilleurs Champpgoes, do deliciouses Liqoe
l.e plus chic Ortbpohonique.
Le fameux coktail OW~E THREE 'OUR, et uu patrol
L'ELDORADO east le rende-vous du mondo eWI
CHAMP DE M4RS, Tedlphone : 2037.
Prix Moderd defiant toutseconcurreno,
Un visit & ce chic cafa et on y retourne
i .I mm~-rfa.-.* - ^


---- ~rrLru


- I


__ _


Octobre 1927


_ m




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs