Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04583
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-08-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04583

Full Text







g1nnt MALO01RM
DIRECTEUR
Se hAm6ricaine, 1368

TELEPHONE N* 2242

o Z20 CENTIMES


PORT-AU-PRINCE t HAITI)


, -
Solronique du samedl...


LA LECTURE


3'.stJasde meilleur com- savoir se d6fier des langues
ZZ-, decamarade plus ac dor6es et se mettre en garde
aodnt que le livre qu'ou centre certaines seductions.
tans qu'il s'en indigne, Mais c'est IA que surgif la did-
retrouve quand la soli- ficull6. Par ce temps de sur-
yous pese et avec lequel production litteraire, ou I'on
p~prend, come pr6s de pourrait croire qu'il pleut d(s
ue Iinterlocuteur d une livres, ou le volume croit et
-. ble complaisance, la se multiple tout comme s'il
ie au point o0 on I'avait avait t61 compris dans les
mpue. promesses bibliques, faire un
ries nails et les blas6s, choix judicieux n'est pas lou-
fetitset les grands, les jeu- jours chose des plus ais6es.
Set les vieux, est-il passe- Un vieux conteur sign:!e, A
ps plus s6duisant que la ce sujet, I'anecdote suivante:
re, rien qui nous arrache (( Un roi de I'Inuijuslan, iso-
victorieusement a nos 16 dans quelque tastuu .e de-
idpatiois ou A nos Iris- meu e,sepiquait un beau jour
,'efface mieux le sou- d'6rudition et nm.niiestait le
des petites contrarietes, d63ir de tout lire et de tout
vexations sans nombre, connaltre. Le lendemain mid-*
lie et une qiqflres d'6- me, la litltrature ouvrait ses
i que existence nous liuses et mille dromadaires
eir6serve. apportaient au palais tout ce
A croire que l'oubli de qui avait 616 6l t dit6 jjsqu'al .rs.
des ennuis, le secret de Grand 6moi, com-ie VOLS le
ides resignations, lient pensez, de I'autocrate epou-
.ctte chose matirielle- vant6:
lieire, m a i s vivante, Quoi! moi I lire cc t-
I m 6 m e passionnante, tras I...
lun ouvrage bien conqu Aussit6t il ordonnait A ses
6crit. brames de taire le triage et de
-ce que le livre,apr6s ne lui presenter comme livres
ion le moyen factice de chevet que les chefs-d'oeu-
tait vivre tour tour vre dignes d'une auguste at-
toandment d a s le tenteon. Cent lettr6s se net-
[du reve, de la tantai- talent bravement a I'ouvrage,
I'abstraction ou du mris la besQgne dtait lasti-
est grAce A ce vo dieuse, la tAche ardue. La p.u-
des dtres ont laiss6 part de ces jolis volumes
Ame, que nous arri- 6taient just boas pour la
iffrir ou a nous 6ga- btte du bouquiniste, en at-
l'au'cur nous tascine tendant la hatte du chillon-
captive, et que cet nier, si biea que, lorsqu'on
S, qui tout A I'heure apporta au souverain les ifr-
FOiUnStait rien, dlont nous sors lilteraires de l'Inde, uin
DriOns toul, devient subi- petit bourriquot galopait sans
Sle talent aidan. et ellort sous leur taix.
e par une sore de ma- Quart au ro i, il elail si
me, en communication vieux, que peut-&tre biei nel
eavec sou lecteur. se souvenait il plus d'uine
ce A dire que tous les eph6m6re lantaisie, et les lec-
saonta lirc? teurs6tant, pour la plui)art,
n. certes Car dans le morts A la peine, n'61aient
rdes bouquins q u i mome plus lI pour la lui rap-
loondelit et nous deb.)r- peler,
lilen est de dangereux, i Je soupeonne le vieux con-
bNes, san s computer teur d'avoir vis6 beaucoup
se majority des m6 plus directement les habitants
; beaucoup d'oeuvres d'autres contr6es que les ta-
Oius pretexte de distrac- lents qui florissaient aux
le se lont pas scrupule bords du Gange... L'6pigram--
ser imagination, ne me, d'ailleurs, n'6ta I pas bieii
quent q u a legitimer m6chante et ie ne sache pas
is du bon sens et don't qu'elle ait d6courag6 person-
re souci est de recti- ne, si j en juge par la mare
Iraison. montante de iivres utiles et-
Sest ie ces lentaleurs de livres aimables qui nous
des faux amis; il laut Iinonde...



ijours la mauvaise

Squalite de la lace
-m______ tgl


Port-au-Priincienne
1611 GRAND'RUE.Ancienne Maison Keitel.
Maiison s'occupant exclusivdmenl d'(Optique et o0l vous
trouverez les verres et les montures don't vous avez be-
soin.
VENTE EN GROS ET EN D)ETAI T
Nous attirons I'attention hliNveillante des orculistes
ILes prescriptions de verres cvliindriqucs on prism dti(ques
Ipeuvent 6tre exdcutdes en dcuet on Irois semaines.
I __ l it I I - - I I .


les organismes pernicieux.
C'est la le danger et il ne faut,
pet tre, point rechercher
bien loin, nous a (lit un ll6-
decin de nos amis, la cause
(lu surprenant d6veloppe-
m e n t, ici, de certaines mala-
dies intectieuses.
Nous pensions qu'il est de-
venu urgent d(e rappeler la
direction de i'Usine A un plus
grand souci de la sant6 publi-
que; car, il est hors de doute
qu'avec quelque peu de vigi-
lance et observation des
prescriptions de I hygiene ins-
crites d'ailleurs dans le con-
trat de l'Usine, la nouvelle
Administration ou se trouve
pourtant tiun Expert b pour-
rail bien, comme par le passe,
fournir a la consommation
une glace pure de tonte pol-
lution et n oflrant aucun dan-
ger.



Ilya20ans

Oinerlure des Tribluauvi
Comine nous I'avions an-
nonce hier, la c6r6monie de
la reprise des Iravaux a eii
lieu, en notre Palais de Jus
lice, avec heaucoup de solen-
nite. LE rMATrN enrc gistre
avec plaisir le remarquable
discours q u'a prononce en
cette circonstance, le Secr6-
taire d'Etal de la Justice,
M" T. Laleau.
Ce discours caracl6rise mer-
veillcusement I'oeuvre natio
nale d6voluc a notre Magis-
trature dans noire milieu so-
cial.
SLe Malin )) 8 Oclobr,, 1:) 7.


C
s

s


"ta ces deo lUsin toire d'fTygi6ne Publique, 8
SaVons en __,__lontr&v616i une grande conta-
SIit ,a maites mination par les organisms
l I ma uvaie qu;- du groupe coli-a6org6ne.
.Ia glace que, depuls
I letemps, 1'Usine de En juiIet,sur 23 specimens
'Prince livre A la con- 6 sont reconnus contains.
tion. IEn aodt, sur 22,8 sont atteints
RieUtestatistique mon- de cette contamination. On
nient quel cas la Di- voit donc que I'Usine ne met
de I Elablisment tal aucin empressement et n'a
p"roches u'oo lui ad.-es. nul sMuci de livrr I la con
1vec quel e insouciance sommation un product meil-
,tes les dol6aacei du ,"'.au contraire.
I Lec6te inqui6tant de la
,eh_*. e Juin dernier, question, cest que lt.rsqu on
upllre du Bulletin a les moyensd danlyser la
( Bureau du Con- glace, c'est un demi-mal, tar.
-inoan.der Receveur on peut 6viter d'absorber les'
oe sacr~ a I'Hygione specimens contamii6s. Mais
d .Service National Ia g&uAralit6 du public qui ne
tde Ique sur 22 sp- dispose point de ces moyens
te et ae fabriquee par d'analyser,consommecette gla
unaiysee au labora- ce gravement contlimini e par I


A I'H6pltal G6n6ral
Depuis quelques jours, on; a
)rganis6 A i'H6pital G6n6ral unl
service d'ordre des plus regu-
iers. Chaque maladie ou consul-
ant, en arrivant, est price de
'asseoir et d'attendre piliem-
nent son tour. On ne flit ex-
ception A cetie measure que lors-
ju'il s'agit d'un cas grave ou
I'accident.
C'est 1a une cxcellenle measure
lui ajoule A la discipline obser-
6e A I'H6pilal.


La lutte contre
la syphilis
O)epuis qnelque temps, cette
terrible ma'adie se propage, chez
nous, dans ties proportions ter-
riliantes. Aussi A I'll6pital G(-
neral. on a organism contre elle
Une lutte acharn&e. Pour le seui
mois d'aotif, .1.53(0 injections
antisvphiliqi(es ont 616 laites el
1731 'injections dt neo-s:ilvarsan
pnt 6.6 administr~es et, au course
des mois suivants, ces chiffres
Ont encore augmnenle.
Nouscroyons qu'il devient ur-
gent de prendre tes pluss6v6res
wesures pour emp6cher la pro-
pagalion tie ce terrible mal don't
le principal et le plus redouta-
ble agent est la prostitution.

1,e Itlpheae aulomalique
6 Plion-Ville
romme nous l'avions annon-
ce A son hleure, depuis le ler
aost le r6seau du t616phone au-
Lomanique de Pdlion-Ville a W61
accord la Cenlrule de Port-
au-Prince. CeItx qui s'en servent
corrcspondentl doic direcle-
nment, sans passer rler ie Bureau
central.
Les Ihabitants de la ville voi-
sine onl, d(s le prcimer jour,
co:npris (oule la nccssitc de ce
moyen dtie communication ra-
pitle; aussi le Service de I'auto-
mitique coml)te dIij; 28 abon-
nds A P6lion-Ville.

D6partement
du Travail
jLa Confdilration Plan-Am6-
ricaine du Travail a ecrit au
President de la Republique
dI'H'iti |pour lui I'aire part de la
lPsolution du Congres tenui en
juillet (lernier i Washinglon ude-
mnandant la crllaionl d'lin 1
parlenicnl Tdtl lrvail dans Ious
les Gouvernenients de t' mI -
rique.


La communication to-
16phonique en t r e le
Cap et Milot
Nous annoncions derni6re-
ment que les travaux d'elal)lis-
sement d'une ligne tWlkphonique
entire le Cal) Haitien et Mi lot
avaient tc entreprepris par la
Gendarmerie d'Halli.
I Ces travaux ont 61e acliev6s le
mois dernier et la communica-
tion leliphonique entire Ie Cap
cl Milot a Wl ouverle.


SAME! 8 OCTOBRE 1927


U. S. S. H.
alamh sensalionnel de foot-hball
SaFiut-lare eoinlr Porl-an-Prince
C'est irrivocahlemnent demain
apr6s-midi A 4 heures qu'aura
lieu au Parc Leconte le match
de revanche plant altendu Saint-
Marc-Port-au-Prince.
Entree gcndralc : une gourde,
voiture: une gourde, Iribunes:


I


0loire h11,,,


M. E'nghnb L, 164. vice-oeansil
de Ia Rtpublique Argentine
C'est A notre ami, Eugene Le
Boss, dle sympathique Agent en
Haiti de Ia a Home laIsurance
Co. et de la Manufacturers
Life Insurance Co et I'actif
President de la Fabrique de ci-
gareltes a La Nationale *, que
la Secr6tairerie d'Etat des Rela-
tions Ext6rneures a ddlivr6, A la
date du 22 seplembre 6coui6,
I'Exequatur come Vice-Con-
sul de la R16publique Argentine
6 Port-au-Prince avec juridic-
tio i sur toute la t6publique
d Hlaiti.
Nous nous r6jouissons de
cette marque de distinction don't
a 6t6 l'objet notre ami Eugene
SLe Boss6 el nous lui envoyons
nos plus svympathiques felici-
tions.I


ia 3 heures de l'apres-midi, (de
M. Arlhur Hill, president de la
I West Indies Trading Co ).
Prince, le jeudi 22 septembre
dernier, pour son sejour die
conger annuel aux Etals-Unis. II
IMait alors en excellent santt et
rien ne laissait pr6voir que sa
mort dul 6tre si prochaine.
Nous envoyons nos condo-
l6ances A tous ceux que ce de ii
I il'lg .

\oniveaui Consul des iails- 'nis
A Porl-au-Plrinec
En late du 17 septenmbre
Icoule, la Se:'rlailir ifit d'lLtiAt
des leel .oiis Extericii.s a (!-
livr6 I'El.requatur a M. Sauiucl
WV. Honaker comnme Cons. I
des Elats-Unis d'Am6rique A
Port-au-Prince. -- Nos compli-
ments.


ANNIE N* 6220


L'homme est responsable,par-
ce qu'il est libre dans le Id6ve-
loppement de ses facult6s bon-
nes ou m uvaises,utiles ou nui-
sibles, justes ou injusles par
rapport A ses semblabh s.
Richard |MAISONNl:'V:E


* SENSATIONNEL.
fl abillez vous cliez N I C OLA S vous y
trouverez un assottiment de bon Casimir
anglais, palm beach et Drill blanc sup6-
Sa i-eur fait el If'Lurnis aux prix model 6.

SATISFACTION GARANTIE.

E. M. Nicolas
Marchand Tailleur
305 Rue des Miracles 305
Prks de la Pharmacie Notre-Dame.


~;---------~----------------~331


_ ~


_ I I


une gourtIzI-. eflin I "
"L r' 1 ".... a vu, il v a quielqvnes ours.
Arbitre : Million. Ia ru, e dIl i Peutic, \'ers les 11
,, heurcs 1 2 du soir, unc It'giliine
biein enll ioillllh]'t sons un Ilar-
Les phares do la c6te ge clle, '. venir ir'clailer ccui
d'Halti (lu'ell troil lui iaplartenir.
I i l 1I. h t iisant daInns la riue, de-
Tous les phares (,tallis el di- 1i 1i Ic its hl i llss Itle' sa ri-
vers points des co1es d'llaili oilt \all( I, plIus Iwa tIapllage. 1 le
donn1, suivant rapports des criait < 'Ul-It'-s q ii-le ctail ve-
Inspecteurs, pleine satisfaction ler ai lt i A le- I l Il, n eail uve-
par leur fonctionnemenlt. cI t. i, t, i irl l' i l) l SlieS li i.
1)ernilremnenl, les Irois plhares ToT l Ie quat icrt(it r itsei lla.
de la Poi nle Lamentin dans la cel tsclaidrlc nociln I, t exceplt
baie de Port-au-Prince, des lies lestel (lx qui, c ul s qu'ils Ma ieil,
Arcadinsl pi-s de l'Arc haie et sa I)ouchh ie, i les Orcilles A I'iie-
de la Poinlc Picolel pres du Cap)- htrieur dF la iiaiisIo et la lais-
Hailien, out tl munis de leux saicnt crier.
automatiques du systmie letx- *
eclairs. *
lairs. avai-iter, I e( panlcr
Us livres des coliers doihentl Irt, Ir a( tdes ... chien le paner
fails par des i'ritains dominHiains jo1 'nU nocturnet c raniasser
Le President Hioracio Vasqucz pas final de ces([uadrupe(des (qui
a 6crit le 25 juillet au Secr~taire lprofitalt de la pr'otetion lus)I
d'Eat de I'Instruction Publique proitntre de l'llna protein tion plus
pour lui recommander la d(ci- (e tout ,cmu sur la voie publi-
sion du Superintendant g&ntdral (Ite. L-autre ((pnier aurait (16
de I'Inslruction Publique, que Iienl inliter ce ii des chiefs. II
les Iivres scolaires pour l'ensei- I rolvera it certaiiicniel tie unoi
gnement primaire soient ad1- Iaire ample provision de de-
quals A I'enseignement national seuvres et de vagabonds, ca'.
et 6crits par des auteurs nalio-ces jours-ci, NOTRE (lil.voit que
n s d is qu'il tait nuit, chiens, chats
Set ... d6soeuvres sont gris.
Loes Repr6sentants doe
Cubw *re*t V9u ... a vu, avant-hier soir, vers
aulourd'hut par le les 10 Lieures, un camion A pas-
Pr6sident Borno sagers qui t)orle pourtant le loni
M. Miguel Angel Carb ncll, de rIun des saints les plus res-
I un des trois frbres Carbonell pe.lal)les du paradise, filer A
qui portent un nomi si dislin- lotile allure A la Grand'lt(ue, em-
guI dains les leltres cul)ittes, po1 lantt une lunllltluuse.scargai-
nomn parI le Gouivernei cnt ais:ol te i ilec pieds te n, z au
de Cu)ba poulr renliercier les Inassaiits
Gouvernements de S:nnto IDo) Ma is a 6llaieit done cloulies
mingl et d'll( lti de le r l )ir- c.s Illes-de 1nil que I' ca-
tici)pation A la prise (de pos- mion eip()railt d(' toile l vi-
session de la i)residence par tesse de ses ( quatre roues ? Elait-
le general Mach iado, esl arrive ce in enil),bir(ailellin i'pour quel-
mnercredi soir tdc Sto-)Domiingo) (lC ( 'VlllIIre pl)rochain.e on nyni-
et scra 'recu cet ,1)pr s niildi i l11- s 1 satyreI s F allaient vivre
) hircs par le Pic-sidcnt BoIor'o Etilli nlui tuimulmuse de s(mlp-
avec le cereinonial usuel. Itises orgies ?
En mine Icemps, PA. lutal -
MasvidalMinisrePleniipolen- .. hitr Inalli vrs Ies 7
M asvi d hl, NIiniri tI i)()l(n- l , lItr s, til s ItIeclace l)i' ell 6lr1c.
tiaire de Cuba i Sto- ))omin- (',slr la Place dca (Cal-
go, presentera ses I.elties de (I alt. I)e\ ill .,, :itl li,'
cr;ance comlli e Ministre Ple- (l Iii hcl. clr-ler intoir Icuil .n "1l-
nil)ptlenliaire de Cuba ;i Port m 1, 1n cniiploi lui, ,ilil, sl'onrlti
au I'rince d('oi' les delix (dis- irr I('s,;au Ibeau iliteu (de ld i lPla-
tinguii slloles regagiirliontr Sto- rc., a v a i n I (li ):irrassi leuIrs
I)om ingo (;fi Mr- Ma.vidail c((Is Il Ieirs licll-,, ls a\-vii:le t
co iitiil era de residcr, et l ot i aC6' s [ r a'la i l filt tilg l un
il jouit( d'u e grrainde |)o)pula tal>mbat (Jii l1durla sz 1)lug-
r ite t& mi")"s.
Mr M. A. Carbo:ell sc r; 1IHe C c le de badauids >vaient
i. i* ,i n u -I) 1f:1il ccicl au rill de la g:I-
lIobjet la son retloi Slto-)- ) iinl'ovisc el, cc jour-
imingo tdeplusieuirsireceplions i, lainls .liei,, ou u arri-
prepares elln son holnlletil el ver eln rellad ICClt)C.
continuera pour Cua p r ... ve-ait avec plaisir inlcr-
Puterto-lico on il a ete sollici (litre cCs spc i( icles en pleine
t1 de donner une conference. rue.
Nous )prsentoins Li cs deu x -- -- -
symnpathiques repr6sentants 11ol du Pii siile il lei WeslI Indies
de Cuba, notre cordial salt I'n cal)ble reu hier main ti de
et nos micilleurs souhaits de iNew-York a annonc6 la mort
succe6. i survenue. dans cette ville. ieidi







2 LE, MATIN 8 ()clo)'rc 1927


Au sujetdunouveau ta
ri f douanier franliais
d)c" l ,(al( -J l
lii rollin(i"r I
I "i i i il,-I 1111s i l ir I l l is-
la ia .rn d' liarilb.
I1 \ K i'l \ 1. V a,, n ' l ,, 1 lii


Si \ sII, i I d'sti. i. iii l, tic" h Sil'




VS l t i Ic tl I ( LICS. (i
e( !t i '.; "i a I t '!t c i( ") I i (C .1
tions l i i; t" Sill'n in l s 0
j l( 11 1 ,11 i t (ld oi llit i i ( l ll l -
Itre i II il or t'al i rliItr (l uo'i in It
ra il It .s ni 1 l, I 1 ,i 1 ri l ;i 1 ,51l
p o li' i ( ilr ., < i ,i .,, il ,s |) tl s s ut rl



(Its pridu ipV t i I lit u o I i IIC -
(ile )rI s dt lilt til ; i( t'i u ( i c Pi-
lions 1'arlied'tii s sur l:i fli )on
idonl uni Iialic ( dc abli, m ais l!i l val tiur ti1 c ,l iri,
des ini iiportatliois tillts I( c iarl Ic



louic Si i I n i' r i sIi p li I ic
ajo ill ( ii'il ,i s i i (ll' is. bl e

dea I 'll Ivrt'I I111 :ill ",t i ) lMi. ill
Calctl S (idl tl i iiis r (' ll.' t lltilllo 'r-





C) 'il viroin ii'i' i 'lli ii i 11 tll irs




(Ii IIC 011 e. It's 1 11 '11; c si ( III )II
d'illll)ortilions dcs l''l;ils I is
vout st' Iroiivc: .ill vclt Is peir It,
harif dilonl nl 'i IIuini i ln ;nIt'oar-









ill('1-cla( Ii0cLe(s :ll ()il til l l
d(t i I'.(t' )ll. int' 1' \ t 'i In t't i l C i iiiit rii jt.lt'il a ii a ilt, vi, i>
to e fM x 'li i 'I t l I rC i 'IC .1 I lo-
k ikaii\\s i d, ol.ir L i ilv 11 (t' p s-
ltl&ions sril Iinlil bcllfO i lK i
Vforiur' I' lier I ,Ht' i h d clarC.
W A' SHlNGlt'On -( iil etlil pr'sotll
Veris Ln i d.nt l ami.llIrci Cii l in t di-c
vaiient |l is Nir sil r ii i dL ,1 ,
dlil't'ric l.- s cilc ls dii C ,, ;iC
tnantilel i dio (uv ailui 'iit'do ; \ ai ,1 1
11on a ianXiOc i l I s l oil111iiii 1n hil
nillttion s d d(llmsl i la v.il i I de
ine 'arhandises (frai poaiii:a1in il
tm er in Frai l'e si I ;,iril d i a r ',i
ioulesntai la llpos, dTlrl l .. IlI
nowski.II esl ctriain, tu'alprs .
Bokanowski, (itin doit p In-
voir arriver a uil litnit.
be ASdHINi T)r N alx i)tUisor i i
pris dnuourd'lihui lIne Le supa
enattent(ue ita Ioccasio n d( ilr 1i
rend I'lranco-aliiKricain concfrl i-
nant le nouveau taril'douanier. I
I! a aninondt (tie leC s fncu lio)nllai et
instructions (d'iilii er i ulit sa
rie d'articles hrani ais une "(ii- i
mer'alin dc ( roils i6gt.il fit ral
mentalion iniposce |)ar Ic goU- -
vernreni t Irain ais lti s.t ,Inm-
bre dernivr autx irotluils airri-_
Cains de miie nahlre. I, d(par
tement du r (isor declare tit 'il
n'agire t td'iu I nie sure )t ,n Ce l








reali'is6 Oit "Sil "e Ia brall -
e diPloninaslr iquc (l i gli, lveri '.s
ener it 'i eiu la s l lai li : 17 l;Ia
rif Act prior parii des tesp.os iil-
les au ci.s i I, s Elals-t'lis sc
verraienl lfrla||)s par d'aillis,
pays de drills considers i.s. :
tili('s. An d li h|);, it ( l .i d'!0 e i
Ion prl't ei>)i i. | i'(;'polls, ; |;i d. r
nim re nlot t, 1 I; i tne. .!v\ t ; e,
poir qu'lii a onl poillra tl re
rdalis6. On sail (jue la brhin;-
che diplomatique du gouverniv.
nienl n'a eu cuonnaissance( d, la|
measure pnise tur le I'trsor que


lto I (ii,' (Ic lC ii it'surI a itc poi I Wlirll;l senl ie ; rinl
I CI i a cc( 1iilissan(c du I ulJ l c iitrr 'r1hlliroui, 01 hliinios-Avres
I11II II ilsl )Sliciil (dt.' I Is co(11 1 i-
iPt' lII i s til I'c(I l (lilt' cIle I' .\IlS- M. lIok:ilowski a d
111ll c tli Miil alvoir Wsi IC lit' l lar6 aujolur'lhui Ai la Comnis-
tol ll l tli)llll lil ics sion Ides linances tie la chambre
... i(lu'un service adrien regulier


Stni'ciolnerail sous peu centre
. i Toulo)lsIle 'C lunos-Avrcs. On


IS lil I I s. i 1I'itliic Iio
u Iaa*"I ttI' \ HI S Al i iiI~ ~ saI(iL]r n i .
H iit s d S'aiis'iC ti~in (pi( M. I ei ,
,ll I. IuIbassadeilur 11 France
M(ls (ll soll nt ,lrcte ini le
I'l(lo -rv i .vr ,. T hilcht'rinl
l';i;ciiCt' II ivas prciise que M
Iltfrh llo, p]'endinl rabslr nrc, dV i
.1. i lill'( 'riit 1 iii;lad a colli
S'iiiin u c i iveises rep)rise
Lvu'cc M.Ieilvinaoll ; e lni t iis(',ionl
cV, il SI ii)d(ispelisab)l (lte ;
It 'icss ;i ( lt s'lisle ollic'i ll||iii I |
*rs ti, ,!b i dl' i ll ri i intc .
I' il l 1 1 11 1 i i il I t. lvo v(VH r
il I'l il il nI lia fi .i Is i M .It'ilC l|it'
tllc 1ii | fnscriv,iV liil d'ililorillel.r
e t ,ll I VC i'lt'iI al l ii! t'ai I(ile (I l
vilt I Vl il( e ,ll ,Iti5ntilp IS [It C Ci ]
,i'tr Iii( plus' M I Iristia n IN :i-
lo t\\lsky c il lic )er.sonmi ll ra
c.t dNeIirCr iit (1ult in t I tI \ I el ami -
b)ssadil.r sovitlique li'il 'llvov('t
i l'arIis.

L'American L6gion
.A Londres
I()NI)IIES I.0 I)Mi G(i(or(g
lails de H ci kiiiitn :iin 1c il Ihol l-
ini r d |;i 'lt" alioin dlte I'A nlI(-
Ci Ci r I.1'' P i11 (pil fail ti le visible
,1ll w il d .,ijoursl 'i I.m l res.1.,
10i d .\inl"tcl re rt't, vri l,.s l(-
,iolliliallT,1 oil ll1 is pjl r |I t g nli -
vlll c -lt Ol i CO ii)i5l: n l 111 il 10 0IIIl

Ait sliil h' rli1'nlim lc dl iv rc VIi.ii ii
e li l iiiiI ( I .i ; lllCr l I .l.l,
P.\ llS 1 ,1. (C :lillil),l aiiin est
irriv :'1 M arseillr 'i hl ord till
( i'a te ,iiiin ;incog iitoo i))oIIr la.
Iis. D'aplr s l (( Matin o, 11 est
i()Ol)al)le (le I 'ai l).ib ssadM IuLI d'lEs
)aiite a i ronfirniit' '1 M. Briandi
iue sir Auslen (Challiabl)rlailn el
e gtn'*eral lPriio de llivera i'onti
illf icn i i ,i visai gt lilne tellntIeI
ii e la France.
-" -* 1- .I


I|)isc (plu Ic vol tliU l)iiidoniin
I ( I(le C V O I L ICn IC 8 OC-
o (sie doil entreprendre le 8 oc-
lobre pour se renldr de Paris A
I 'ernaml)oiic avec e.scale A Da-
kar oI'iurnir' a dIs rensciginclmenls
inltressantis a ce suijet. lBoka-
nowski a (deniiiainCd des credits
d(C 30 millions de francs en plus
de .:2 millions qui ont dj;'i ('16
vol6s.





L'AIlh ire

Cliarles N.

Gactjens
LAITH 10


Le Conseil Sup6rieur
de la Magistrature
conclut A l'irreceva-
bilit6 de la plainte
des avocats deo .
Charles N. Gaetjens
contre le Juge dIns-
truction.

Ilier natlin let Conseil Supd-
ricIur dI, ti' MaNgistraltre scc-
1 o is rilnies c en l chambil)re d(I
c tilisCl i- s's |l l)iolt'( 1sil'r la,
I)Liinl- (Iue, par l'inlernicdiiaire
(it )dparlemn t'nlt de la Jluslice,
liui iV Iit'Ill aLi ss ie les avocils
de NI. Cli. N. (G:ilens conlie le
,lug,' (rl\'vy .,It n.
I Le Conseil a conclu A I'irrece-
val)ilild de la i )lainlc jusqu'A
ce que soil rendue l'ordon-
nonce ddliniiive du Juge d'lis-
I uclioll, ce en vertu de dispo-
sitions fornmelles de la loi du 13
.Ianwvir 192)3 moldificative d(e
celle crdant le Conseil Sup6i ieur
(/e la Magistlrature.


La Maison

KHAFT

Le ilo:i Ki.\FT e,( cln'iii de
lO tll Ift l inic t'(,oiitiui' ( anlli a
Iii; t i lt s i illio rs i' ro iiiL(es.
eL st IJ uo., q i apii i t s lr
on1 glIn LIle a ( ii i t d l Fro-
iI is,, q i ionl jl r I).'il' ".iX ;ull i.
tenirs de |ro ,iN, i n, l)lv lle

Ai,t,llano, Swi ((lnlvre ),
i'lle! i' in.I, llet ',ht", tr : l

l l 12'. ChiaeLn h ft'ix ('st soi-
li (c'.lisf'Vto' )It III) I g tlil, LId
P D\ 1'1i r -i o! i, ( l l;l iL ir i i pt (),i.
reld 0ib)solI ?)I s )il | e, ii '.s
en fIi hllints, |) ,. s lo i a Ilt' s
cInvvclop)d! dtlai o afin le vo is
I's ias'llrer' ;ib!)s ,P lui il ', is.
Ll .", ilpil0t d KI. A :"I' se I'iil
uil (dIvoir (1 t' O S piOctirel' 10
li i' il s iIc liu ig S.
ChiqaI-,' pi quet le vrai Fro.
11,,,e K l 1' pI ;re ccele
IlI l'(11 lC


KRAEHEESE

A/l tiillh n- ral |iit ir 1 aili
Till HE I' I I. Y S.\ LS ('T
IN(C,
'(rl aul Prin ce (Ilkili)


* Les Amendements
A la Constitution
L'irlicle 8.3- cl Il s'l.ri'i
(Ii'1innl, fl'meitt
SC'scst palr unc pclicilerrcur (ue
le texte d |,i lot co.()portant les
aineiindeiite.ils, qule I'arlic!e 83
(It la C('onslilulili a 6l ino0 lii.
C'est pluIl 'arlicle 83i de la
loi cos)littioulinnielle q(ui a 06i
amend&, le lexle d.- articlele 853
n11' p(oillt vali6.


ny,U.. .Al a d,.. oooleur Grandiose recons
UN FAUX PAS LA FAIT TOM- Entr;e: 2

BER PLUSIU MARCHES ,-, ,

DESCALIER variety

Les contusions et les foulures se


uLage i acLi tut l ement ave
un simple remade.

Un seiaple remide de famille employ
doe temps hitera le souo t
on, flure et blIferi C'ut ain
tutventf*uemmnent des person
"Ayant fit un faux pas--noua ~frit u
diie do Nice France-je tomba plu
mar d'". JJ me Omeleva avc le
rn .,a douleur et brent daparaltre l'infl
Pdqant b n d'annDuk et dans le monde
bILNiAment do Sloan a 6t4 rconnu com
vni ralmJ doidour. UnV application am
. t.% f 1 coIsontl1o, ttonifto GM
un_ cumt auMsitt son effst curatf
deon touJoqn un flaconia votre portd
vente dans routes les pharmaces.


Linime


ca



dsi que
nem du
ne belle
sleurs


e corpe i
i quO- Cot enseigne (tant ddsormais interdite par arrtl du Triblall
aman.- Caalion on date.du 11 Fdvrier de ceotte anne est devMine s)
a eUM Grande Pharmacie Commerclale
S 1, dans Iemime local du No 1712tde'la Grand'Rue.
aud"i Los affairs out repris avoc le m(me peroCDnnzIetbniaqte
*. ln Is, m6me fond de produits chimiques et pharMUUM.mw
renouveld et augment mais avec des propridtaires 'Douveaul,
Sadministration rouvelle et suivant les m6thodes les plus mo0BUrS
La Pharmacie a enti6rement rafraichi son stock et 1lle eW
encore un important approvisionnement de m6dicaments et de pF*6
lNit dl memes fabriqu6s de France, d' Allemagne et des BM0.'
ui axquelles Is clientele ehez nous availt donnd sa confiance do-
puis plus d'u demi-sij6ce. L'Uablisement mettra la plus r
compdtenoe scientifique, la plus strict probitl commercial, I siM
tioa conscience les plus scrupuleoux donner une entire Watiif
ton aux fidles clients de Port-au-Prince, de Ia Province et doe S
46publique Dominicaine.


hiso lc..e n UUIelI..- oiJurpe
historiqiie; assassinal de Hicnri IV par le tanatique Ravailac


L'Ancienne Pharmacie


E)WARD G. ME \VS, ACa:xTs


I


-< T --;**_ -- -k










LE MAi


A


iiiti m.i


THE WORolDOVER


IRPNMO N I NG
\STit0PPING o5 HONING /


LES SPECIALISTES de GILLITTF GAllANTISSFIT que les LAEMS
GILEETTE sonl les plus afiles que lacier peln donner

Seulement en vous servant des lames aulhenliques
GILLETTE el des Rasoirs authentiques GILLETTE, vous pouvez
vous assurer le bndficcdes connaissances des exp rts
et des efforts lab'rieux du plus grand corps de m6tal
lurgistes, dechimistes et de techniciensqui aient jamais
consacri leur vie Ai controller la tabrication de rasoirs
et de lames.
Grace a leur habilete et li des machines d'une
simplicity parfaite qui appartiennent i Gillette, les la-
mes authentiques Gillette sont afili6es avec le plus fin
tranchant que I'acier pent supporter.
II n'y a rien de comparable i la parlaite propret6
dans l'operation de se raser, quand elle est faite avec les
.authenliquesl rasoirs GILLIETTE.
\ ..,.G GILLETTE! SAFETY RAZOR lloston, U.S. A.
Si" ..- *.,,j Mohr & Laurin, Agents


_______________________


T TT TT T ^A DELMAS
SIDE I N 11 y aura, remain A .Delmas,
N messe de deuxidme dimanche
R H I du mois. Comme de coutu-
ReStaurant H oteC tume, l'office divin sera c 61br6
DE P MI'IM11ER()R 1)H E A 6 heures 1/2 du matin. _
Iment olre i ses clients la cuisine la plus choi 'allez pas ailleurs
Splusexquis Lt vins!es plus fins.
Sands diners et soup)ers de reception adressez Acheclczde prclcrence volre
Kola- halimpagne la Fabri-
q(liiI 1H1 0ll)\V1, No 330,
Sea Side Inn r Thimus Ma(diou.
ettdimannlcho oin I o) passe la plus agr6able Prix (Gourdes 3.50 la dou-
etind' d l oc... s


soiree.


Jevous
a-o


vois


porter uil


. I1


)fold de Geo. S.PAKER'
I* plume qui surpasse une douzaine d'imitations.s
Pointe noire laqu6e rouge quant a la beauty. Or
Sie 25 ans pour la perfection mecanique et
sure Chambre de permanite incassablelanc6e
Nolere d'an artopfane saus dommage. Pas de
u-r e remplissage au c6t6 du tube. L'air ne peut
tPOur absimer le caoutchouc du d&p6t d'encre
s o les climats.
Sie trOuverez pas ces choses dans les plumes
kli'"Aui, r' Io,-doz avec soin l'imprim6. Geo
Uo, OD r .


"arker

Suoqfok


L11


LM- LATV )


Les vieux chasseurs et le. lire .rs
avisis font ce qui suit. Avant de par.
tir, ils injectent dtie 'huile 3 in One))
dans le mncanisme percuteur et 6jec-
teur de leur fusil, puis its flotteut le
canon el la crosse avec de I'hui'e
( 3-in-One ) alin de les proltger con-
ire Ile elfels de la pluie, des gants
mouillds ou des maius hum.des. De
retour chezeux,i!s netto ent et ,ch'nt
partaitement leur fusil et "enduisent
abondamment et d huile "3 in-One ',
i i'int6rieur et I l'ex'6rieur, puis ils
injectent de nouveau uue forte qaan-
titd de "3-in-One dans Ie percuteur
et 1'6jecteur.
Les fusils traits de ceile fnoon sont
toujours en parfait 6tat. Ils ne se
rouillent pas, na se piqucat pas et
dureant inddfinaimat.

3- inOne
Evite Ia rouille LUbRIFIE-
Nettoie elt Polit.
L'I uile "3-in-Onb edt ui lu':ri-
fiant de qualitL superfine, tellement
sup6rieure aux huiles ordinairesqu'on
ne peut pas 6tablir de comparaison.A
employer pour lubrifier tous m6canii
mes l4gers, pour dviter la rouille des
objets en m al et pour ne toyer et
polir.
En venic dans lea quincailleries,
les pharmacies, les armureries et les
magasins, en flacons de troir gran-
deurs et en burettes.
Demander un gros ichantillon et
la liste des applications.Gratuits.

Three-In-One

Oil Company
130 WI, LIA\M SIREET-
NEW Yl~iK, E. U. A.

Novuelhks Commissions Commuinales
Par Artn tes du IPrsident de
la lWpublique en dates du 12
anoit et 3 octobre 1927, trois
nouvelles Commissions Com-
mn, nales ot nomeiu es pour
gei er, jusqu'aux prochliaines elcc-
tions, les infarcts des Commu-
nes des C6teaux, de I'Acul-du-
Nord et de Saint-Jean du Sud.
La Commission Communale
qui replace le Conseil Com-
munal des C6teaux est compose
de MM. RWbecca Bonneann&e,
president, Claude et St-Cap Do-
rismond, membres. Celle de I'A-
cul du Nord est compose de
MM. Gerson Mathieu, president,
Francius Julien et Guillaume
Dagobert, membres.
Et MM. Sitphen Robrillard,
president, ;Barnave AlabW' et
Claudius DWcoste, membres, for-
celle de St-Jean du Sud.
L'afion allemand qui volail vers
New-York Ioube la Iser
LISBONNE-L'Amiraut por-
tugaise announce que I'avion Jun
kers 1)1230 est tomb6 a la
ni r a ij jie de Santa Cruz. Le
SHio ')ivln ient, a er.voy6 le na.
vire de guerre ( Vasco de Ga-
nia ) au secours de I'avion qui
se trouve, pense-t-on, entire le
cap Mondego et Santa Cruz.


G-


Aid z v,
Preservez-k,
uts, I hiimidite,


,1 reux.
.Xs plus achar-
(IOU .
Ia vie heiireuse an
Ii ,re pesante.Set ve/-vous
i ,oriqu6 Meen tn.
Le .ahle Ilriqu 6 Mennen absorbe
die la peau sensible Ioute Irace d'hui
midit,. 11 constit1e unec nvceloppe
**flicace qui prol'.t e 1ot lpeat d61icate
des 16bts c.ntie le froltteh ent des
M''temelts on de ('clIi lde ses petits
IL enm bre.
Depuis i87t;, ic I'alc leriqud
Mennen a dic corsaminent en usit-
.e pour legs Iitbs par les Mi1docius,
Its NursLi St les Miamans. 11s en
conuaisseut It,, apprciables pi-
litis.


Commode
Le coniiu Iant failt I
(de tenir .son :cversitrp')
portee dans sCs ll'orts P)(
se career iune c,l ic,n I t le
crative.- C'cst u11 allied
ne trahit jnmais, toujot
aiguise-- anxiCux d'aider
toujours a la port('c gr''c
ce clip.





THE WAHL COMPANY


SNEW YORK, U. S. A.


Vis!lez le Rayon de


meubles el articles

d'ameubleme al de

Paul E AUXILA


Voir fs Jeux de Sa'on en Osier
el en Bois recouibds, ses chaises de
Vienne avec et sans filets dorks.-
Ses I its en fer couleur boi'. Sea
armo res avec et sans por(esh glace.
- ., P I't r.canx d'c' rails genres

(G;.tid hoix ai dames de-niers modules et derniers
tors i ptix mc d&rs chcz

Paul E. AUXILA
\ifcite/ -11- u 1 i nhn


ik ill I N.MEI liS
ot veadcurs de rasoirs
I ulrelM Gillette el leurs
ts, peuvent obhleir
I lemaleriel qu'il (aul
opr.l rdnlames.
,


-f lre


M 4NN IN


-. , .S ARP
^M V.-9 WAAZ A


IC I I I '~


~ti-- ---- ------- i~___ I CI IJI --


zaine ca1,t I .





















La Boisson connutc (ans

le morde enlicr

E T UN


T UN

CONS TIT[TANT





EA M11AI -RALE WHITE ROCK
GIkCERfAL WHITE ROCK


Lc scul (in(ei'ral fail






(lCes SOlIC(IjS






DI)\NS '()' S iI S iF,1 ll.l.i i'is 11 'I"l .1 S,
ci. ls, (\ i.'s: T l "I' Al'II',1L\NT


AMol Ir


I.,ar c in


Distribulcurs, I'uil Ian-Prifwce, lI Ili


LI Mcuson ACIA


y; I tj unI l'liiI S mcli '`I sa clietl e el c an
SI C lbltch I. I ,ilct ,'s les le con Icl ions,ccom)-
pl>ls .1n 'oIms 'anec, lingerie, nil assor-
li ii Vli \;1I i Cl comi) I|l(t'el (d chliem ises, etc.
l. 1:i\' V 11 d tir.,'ivlcs de ia nMaison AC.A n'ai plus
tc i\ il tl st s iprix t lt( i ntotile coiicuirreniice.
(i \ isitc ison Ai\Ci{A voIs il 1i ri o 0111
plrtemelicllt.


reparation


Ces machines, qui ont t6 develop
pdes aux grartdes Usines Firestor.n
rendent possihhs nos REPARATiON,
GARBANTIES -, reparations dans It
quelles les caoutchous sont remis er
6tal de travailler, absolument a use
bons qui quand ils talent neufs; ces
reparations oe son, pas effectue6s par
la cuisson, mais le lissu rdparateur for
me un amialgame avec celui du4poeu.
Visilez nous et voyez combien
vous sera facile d'economiser d( I'ar.
gcnt, d rpduire le cotde vos pneus
I dermelire & neuf ceux que vous pourrez avoir endommag6.
1, us reparons les pneus de toutes grandeur depuis 26z3 jus-
-.14 x 10.
THE UP-TO-DATE TIRE REPAIR SHOP.'
HARRY R. KINNEY, Propridtaire.
C and'Rue Etabli 1920.


NON, MONSIEUR
(Cel lioiiiie ne travaille paus pour nous. Nous i.e traitons
],as xolire lpeu de celle a iitere. Notis vulganisons voirt.
plict l 'ous duis loniIo s unt e ilic ratio :r g rniilic.
TriIE UP 1'() DA.\ I'ld1,,1"t
REI'PAMI SHOP
1 :.(i(i Grand'llue


H. Balloni Fils


No 120, RUE BONNE.FOI
Vous~trouverez un assortment complete des marchandises le,
plus varies telles que : lits en fer et en cuivre en. tous genres et
de toutes dimensions, grands et petils, miroirs biseaut6s, articles
frai.eais, carpettes, descentes de lit, Chaises et dodines am6ricaines
et viennoises, encadrements, tableaux, lampes, couvre-lits, tapis de
table et tissue pour lapis de table, Tables avec marbres et marbrAs
pour tables, Selette'. services de toilette en porcelaine, service de
table en cristal taill6 et gravd de 61 pieces, lits de camp, rideaux el
montures en cuivre pour rideaux, argenterie poinqonnie de 81
grammes, couleiux, lavabo,, en marbre et dmaillis, articles de
grand luxe, bidets et foetaines A main, pendules et fous autres ar-
ticles de beauty et dequalit6 sans gales et don't le seul d6faut es'
d'etre bon march.
Vous y trouverez aussi des vitres 16 x 20.
La Maison reserve le meilleur arcueil aux acheteurs.


Inutile de cor mande
sachets d I'dtrange"
EPICIERs & Di1TAILLANTS,MiOUS Ce trouvere 'l
sur place et de toutcs'1esdimensions a des prix
Demandez des echantillons et la liste des
taites une visit la Fabrique
1731 Rue du Centre 1731
EDOUARD MArHON, Fabric
La grande production journalibre de la
de livier rapidement les plus tortes comma


Ne buvez pas ou

Le Rhum Necek-
No 1940, Rae dua Iaasifie].1tt atL
Le seOl Rhum qui, tar d'Alcools nlad
4gaeement parDistillation Simple du 81t.
d'un Uoiqu l et toujoursmame pine tatt&a
vieillit par l'action du temps dans lei dp6tl a
rigoureuse do t ) dangereux secrets d
et sans adjonction d'aucun ingredient d'usisw,
jugement de la plupart do uos Nolabilitg UV
vant l'appr6ciation do boos a -ateols, la.suayilt6.
du bouquet et.les.plusremaruaables quatis hi
M6me pris avec excbs, Rhuta Nectar n'einjvr
duit pas l'Alcoolisme la leaongue, commae le
similaires et comme lea autres spiritueux.


A ELDORADO
Le Cafe le plus chic de la R dpubl*q.
Le meilleur Billard des A ntilles, vous le trouverstm
Vous y Irouverez aussi la meilleure Bi"e
Lea meilleurs Champagnes, de d6liciouses Li
Le plus chic Orthpoboniquo,'
Le fameux cocktail ONE THREE POUR, et uh ptrea
L'ELDORADO est le rendezvous du monde
CHAMP DE MuRS, T6l1phone : 2037. 2
Prix Mod6r6 defiant touted concurrence
Un visit' a ce chic cafa et on y retourne


Grand H6tel de Fra
P. P. PATRIZI Propridtaire,
Cet Etabliasement renomm6 don't I
plus A laire vient d'etre complftement
et remiss A neuf. Lea oh. nbres ont
fort moderne, le aervioe rr6proohabl
taurant aoigu6 eat de tou. premier o
tel n'ayant rien n6glig6 pour faire p
charvmante clientele.
D6Jeuner & la carte,' Table
.Plat du Jour au choil
Pension au mois, A la semaine, par joer
Garage mis gratultement A la disp
voyageurs.- Bains. Douches & toutes l-
T616phone i No 34
Dans lee Magasins souoh6s a I'H6tel, i l
vera toutes sor es do provision, Vins,
cigarelles, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'ital
Choix de Conserves.
On y trouve a l'arriv6e, pendant leo
cu d6nart tout oe quoe 'on d6sre au
tel de France..- P. P. PATRIZI, Propri6tait


Pa1anaia Railroad Steamship Line


de Ifrt et de pass Tgersent


NE IW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, ANAL ZONEct les PORTS de la COTE
O()1 ST de lAMJI1IQUE du SUI).


plus rp de l Ic Iplus dirclt service
I's I orls ]lr,'peens via New-Ynrw(
VOit i la lisle de nos agcinls poll
Angleterre
Mrs, (G. W. S!II'LC)OM & (o--
1A\ IIl\(E:
Mrs.. S II11MA 1'." s i 'lnr .ui',l ,
par Ics nai,,solIns s-miaille :
(k; .l :v 1 1,I \:\1Iv :v & (.
21 !''i c ,, ; la .llpubliie
MI r.s- I lle
IlIM l'i:N \ & i'i lc .t
5') Qua ;ii iorgs V\
1i.1vre
IIi.: ~ C I'ino & Cie. Ltd,
Rtue du Mou)lin I1 vapcuir
ou()logue s/Mcr
II iK:Nt' Il:o)N Cie. Ltd
9): lue d(It Ma'irtis
IHl li. I 'I ,'\ (.ie I d1d
Itic dt la Trranl ,il to
I unkerque
II: IN' I'.UION & Cie Ltd.
I1twe l)oy
l'i(rdc:u ix


d(I I ra Isp t rl (i i; ss:agers e (Idu fret snire l ti
cl (:risl)b:il, (C;inal Zone, Islihme (e lana a.
r les Iprinicipix pol is de l'Europe :
Ecosse France
17 James Street, LIVI.:ROOL, ENGLND
C()I 'ENAGUE
l)iinenmrk
Mrs. IE. A. BI:;)Nni & Co.
21 Allcing:lte, Copen hague
N'ENIS
llalic
,Mrs Il:xmtl COE & CLERSt
I ia '/ S. Miateo.No. NO.
Genva. Italie
(, IIISTINIA NORWAY
International
Spediti mnssclskad
H.MtunoUG., GERMANY
Mr H. Vogemann
Hambourg,,Germany
GorrOUiRCE, SWIr.,." EDE2r
Nordisk Express
Gottemburge. Sweeden
BoTritm..AM, IIOLLAND
Mr. H. Vogemann
Rotteridam, Holland


0. 13. Thompson
General Agent
Porl--au Prince, Haiti
I iAt'c Tel'plione No. 2-.25 General O()ffice Telephone


No.


Service


a -wdm


*' j4


00'


~C-C-LIIII~~I~----- -- --L ~- ____


I -


I~


I - Szgl




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs