Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04579
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-04-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04579

Full Text






Ctffflgnt MA~aLOIRH
DIRECTEURj.
pi5W R Am6ricaine, 1358
TEPHONE No 2242

.uA 2Q CENTIMES


S


J


me ANNliE N* 6216


PORT-\ U-PRINCE (HAITI)


MARDI) 1 OCT'UBI. lU27


De la lumiere!...


Ai'aube, sitot que I'ombre sesvoiles aux scintilluments
taiuit, silt que I'horizon, (lde diamants, elle s'cloigne.
sbal, s'ouvre et rosil au lond L'oml)re revient. C'est I'hcure
a beau ciel,laissons arriver trisle oei les portes pleurent,
,iA nous on raNon .de lu. ofi se lamentent ceux-li qui
purequi nous ranimera. vonit lre sculs dans Ie silence
Uit qe nous I'attendons, le du soir avec leurs lassitudes
rayon, menu come un el leurs inquietudes. Plus de
dor et il accourt, tendre, lumi6re I... L'ombre arrive, se
rie, viviliant, resserrant pose sur tout, embue tout
Otreinle aini autour de d'une lourde venture de deuil.
A mes'rec que le jour Nos Ames sont tristes, les ar-
eetp.end ou firmament, bres, tous pnreils aux gran(ds
eschose,, partout, toule sales qui se pencheint sur les
aice des te6nbres de la sepulcres, tendent vers nous


E peu de lumiere, lien
1peu et 'out ce qui nou1 s
re se transtorme aussi
que nous-maines El ce
rqui se glisse ent e les
unes de la lenIlre n'est-
chaque matin, fait (td'Lnl
plus sublil, plis pr--
:?... Pour console r des
nset des trislcs.',es,pour
r dans I es ciirirs in-
i les amcrtlIumes et Ics
s, pour ranimer dans
times la flamic de 1'espe-
eet de I'amotur (iui se
uan peu de lumierC, uni
le lunire ( dorce suflit.
qa'il 'est plus nuil, ou-
mi aotre tendire toule
e. Laissons-la enter a
i*' laissons-la p 1netrer
N1la chambre, 1'6clairer
Stluminer tous les cjins,
Idrejoyeuse,aiusi qu'une
p 4apparic parltout avec
labouriire et sa beaule,
Ulastueux tapis et ses jo-
tk iblouissan Is.
IwItons... Elle vient d'O-
Sla sourianle Princesse
ire. Sa ca avane myst6
faite de mille chos1 s
isantes et inagnifiques
averse lers cl montagniles.
a touche de ses doigls
t, les clochelons d es
kieriques et les fruils
tis qui mfirisseat aux
mysterieux, enchian-
Princes, h&ios de con-
S. Que de partlums,
rtves d(ans tiun beau
dg, flltmiere CombienL
GDt espere captiver la
de-joie, l'ont price
VOQtes tendres I Com-
sages, croyvat p)ou-
prisonner 'et la rete-
is vuainement sur
in des miroirs et dei
Out1 les iaccttes scin-
Sllnlomelt, I l'clat
etga(ids!... Elle n'a
cune bJ)uchle humai-
tlt a travers les pa-
Cfislal, Ca)ricieuse et
bible elle a p)oucsui-
'.e hlabituellc, trai-
Sgcimes d'or de lai
aureole (diapree, sa-
sa mission est d'6-
lePalais el la chau-
tilluminer et le front
sur les coussins de
be le visage qui doit
odroreiler de pail e.
e'antique quiv enjitde
Ueutpointescorte plus
.1e nil ne lut point
f11aisante que la lu-
Sil'irradie de I'ori-
Slatin clair.
qui 1a laissent entrer
r tveil e qui requ 1
aisersurleurs joues
vent iunle joie s2 rete
Sme leur dtre, come
Sseule les allegeait de
leurs fardeaux. La
Oius penible i sui-
Sy voit, des le
R*tun peu de lu-
K tlvt-cep0in pour
i 3 yageuse el)andd
r, son tapis dor
4reni des tmortels?
rv lesoir, ellie retire


de grands bras d ombre. La
lumir'e a lui, clle s'en est al-
16e vers le palais d'or d'(.( elle
s'6tait echappde Ie matin.Mais
ce qui nous console de son
depart, c'est de savoir qu'elle
reviendra demain. a laube,
jeune, brillante, belle comme
hier.
Oui, elle reviendra, elle
sourira da(is Ious lcs yeux de
l'aul)e au crpuscule. P[our
nous reveiller,elle s'allumera,
caline, caressante et tendre.
Attendons, chaque jour, sa
venue; car, nous avons be-
soin d elie afin que le scuil de
la journey nous soil plus ta-
cile a franchir. Sa clarity trans
forme routes choses autour
de nous et nous envelope
d'all6gresse... Ne p I e u r o n s
plus, 6touflons nos sanglots,
oublions nos haines et nos re-
volles, regardcns Ie jour qui
monte des lointains radieux :
un peu de Inmi're slffir-ia i
apaiser Aeflacer nos cauche-
mars.
Notre joic doit venir de la
source in6puisable d'oo les
joics s'echappent. Ce rayon
qui descend/du ciel, se mielc-
ra a la nature comme le par-
lunm se mele iA la fleur, conm-
me la saveur se mele au truit,
pour nous fire oublier l'epi-
ne qui se cache sous la corolla
aux mille couleurs, I'amertu-
me que recele la pelure du
fruit. Entermons notre joie
dans la lumiere fragile ainsi
qu'une tflammes'enferme sous
un globe transparent. A tous
ceux qjui vivent aupr6s de
nous, donnons notre rire et
la bonte que renferme notre
coeur. Lorsque le crlpuscule
radieux se 16ve, laissons-nous
doucement p6n6trer par ses
efliuves qui r6chauffent et re-
confortent. Laissons-le nous
envelopper, laissons le rire ct
la gale nous plonger dans
une longue extase, come
l'oiseau qui, devant Ic soleil
qui sc 1eve, tail entendre ses
tiilles les plus melodieux. Et
bient6t, ce sera la douce ma-
t:nee ti61c, souriante come
une p:omesse; puis ce seia
lesoleil de midi, chaud, palpi-
tant de vie qui ranimera en
nous les dernieres ncrgies
que la longuenr de la nuil
avail ramolies et, au fil des
heures, se d'roulera Iapr-s-
midi ti availleuse et came. Et
toute cetle joie d'une belle
journee, qui nous l aura ap-
porte, sinon la belle luminre
que nous aurons vue le ma-
tin, des notre r6veil.
Vers le soir, come hier, la
lumiere s'6eindra ; le vent arr&-
tera son haleine, les grands ar-
bies reveliront leur teuillage
ombreux, mais niusnous senti-
rions moins tristes, moins aban
donn6s, moins seuls, si nous au-
rons notre coeur de tout ce qu'il
aura pu contenir de chaude lu-
miere.
Quelle chose est plus passage-
re au monde que ia vie. Seule la
lumiere est 6ternelle, scule elle
peut nous aider a nous con-
tenter du pale rayon de e joie qui
penetre jusqu'A nous ei Ie Irans


Lunettes


Lunetles


Chez A. de MATTEIS & CO
RUE 13ONNE-FoI
VIENNENT D'ARRIVER :
Lunettes, Lorgnons, T ince-nez avec momnures en or, en
6caille et en nickel et de forces ovalec ou ronde.
Grand assortment de verres concaves convexes, peris--
copiques, plans ou cylindriquies, jaunes, bleus ou noirs.
Avec cc nouveau stock la Maison est a midme d'executcr
toules ordonnances de miedccins occulisles dans le plus
bret delai, avec precision ct toute garantic
Vis, Branches et Ressorls de rechange.
Produits de toute pj)remire quality des plus grande's Fa-
briqics de France particulierenictt de la Societ des l.une
tiers de Paris.
Venic en gro)s et detail.
Venez visitor les nouveaux rayons de la Maison
A. de MATTEIS & Co
i - ---li . . . : - . .


former par la magie de nos chli-
nimres en un gigan esque so-
leil ).
De la lumiere I 1 nous en taut
chaque jour. II1 nous en faut
pour regaillardir nos coeurs
meurtris par les lourds soucis.
II nous en laut pour bercer et
consoler nos ames endeuillkes
par routes les deceptions et tous
les orgueils blesses, toule les
vanil 6s d6cevanles et touts les
esp6rances p.rdueq.
De la lmniere II en taut A
1'enfant pour eclairer ses pre-
-miers pas dans le dangereux
chernin. 11 en taut Ai 'homnme
pour qu'il march loujours vers
I'iddal qui fera de lui le Chef
qui doilt marcher a la tote des
6tres vivants, il en faut A tous
pour qu'ils y lisent les lois im-
muables qui doivent rendre les
hommes m eilleurs.
De la lumiere I Tel doit lre
le grand cri qui doit monter des
foules tourment6es et inquires,
car,seule,la lumiere guidera vers
les 6blouissants somm.ets o&i
clles gouteront enfin les grande
Joies qui apaiseront leurs in-
qui6tudes et leurs bonheurs
dun paradise jusqu'ici vaine-
ment cherche6.
It- -- -- --- I ... I .
ndle
Excellence occasion
Uuc voiture Buick (Sport .
avec porle bagage, n'ayant
roule qIue 7,000 miles,
Un apparcil de I .inema Pa
the Baby),avec films el acces-
soires.
Une machine i\ ecrire p)orta
live ( Underwod )) clavier
tranmais.
S'adresser it
Mr Leon II. THEBAUD


NVouveaux
compatriots
Iai Secrlairerie d'E(at de la
Justice informed que Madame
Vve Toussaint Ferrandini, nec
Marie Lucie Aurelie, de natio-
naliti fran'aise, risidant aux
Cayes. en vue d'acquerir la qua-
li6 d'(haitienne, a satislail, con-
lormnment aux prescriptions de
la loi du 22 aoCit 1907, aux pre-
mi6res lormalits exiges en la
matir'e, en declarant devant
I'autorit6 competence qu'elle re-
nonce A sa nationalist trangere.
De m6me, M. David St6phan
a fait au Parquet du Tribunml
de Premiere Instance de Port-
aut-Prince, la d(Iclaration d'op-
tion prevue p ir article 13 de la
loi du 22 aout 1907 sur la n:'a-
tionalit"e.
I)'autre part, par Arir~6 du
Prdsidenlt de la Ipublique enc
date du 22 septelmbre 0coule, la
U u lit d'haitienne avec les
droils, prerogatives et charges y
allachles a t6 coinl(ree la dame
Biagio Lavitola Mastroli, nie
L )uise Brigitte Fred6rick (qui
recouvre par la naluralisation
sa q u a I i t 6 (d'halienne qu'elle
avail perduc le 27 mars 1926 par
suite de son imariage avec Mon-
sieur Lavitoli Mastroti de na-
tionali,! italienne.


MERCEIlE,
BONNIETEIEIE,
PARFUM 11ElIEll '.
NOLVEALTL,
t Ires bon i march chiez:
Mine DENIs FENELON
1425, Rue Montalais.


AL'

Conseild'Etat
Hier martin, le Conseil d'l:tlat,
apr6s la stance ordiniire, s'est I I
r uon til mtn A tV..... I.'.. ,.


,,.i, ue ell ci s i m.S IIimem ? A, io-
nale. Le Secretaire d'EIat des
Relations Exltricures (d p o s a
alors sur le bureau du Corps une
Convention radiot1degraphique
international ralilie ei I.Londres
tepuis le 5juillet 11912 et pour


AM .'


L'annee judicialre
Comine nous le disons autre
part, le President du Tribunal
de Cassation a fail, hier, un ex-
pose complete de l'oeuvre judi-
ciaire accomplice pendant I'an-
nre qui vient de finir.
Pendant cette annbe, Ie Tribu-
nal de Cassation a rendu 275
Arrets, le '1 ribui.al de Ulre Ins-
tance de Port-au-Prince s'est
pronone6 sur 1075 allaire.s, les
autres Tribunaux de 1cre Ins-
tance, moins celui du Cap-Hai-
tien ont rendu 3288 jugemen s.
Les sentences rendues par le
Tribunal d'Appel de Port-au-
Prince s'6levent 5a 221; et les Jus
tices dePaix de la Capitale ont
p rononcd 4339 jugements, (Iont
616 pour la Section n;ordf, 1182
)aour la Section sud et 1.-)41 pour
a Section est.


Angle Grand'llue el des Casernes.
Phone 2032
La Direction de cet claIblis
semient a l'avanliace d'aviscr
sa clientele, qu(ellc a clabli
des BONS iliMrS:s qui leur sc-
ront remis pour le montant
de chaque achat an comptiiiti
a i-. du( ler Oclobre.
Centre un total de Or 2.'
repr6sentc par ces coi)pois
(qui scroUn retlouLIIrnes, il se.ra
ollcrt au po)neiur ii" b llou-
teille dec ChanmIIpane l e mair-
(lIle siu I(riri'ie.
tLes ('liiuls hablltu l. s< iit
pries d(' viser leurs a ,iis c
cet ;av.iltage (li esl ctw'uro(
i)n (u1'l, s 1it i p|olilncil aulssi
p((ui Ics Icles dc lin diaUiLce,


Si queilque chose peult I.i11
mau(tire les passions politiques,
("e'sl (de voir ( qu'elles (Pl.:provent
isez/ CCux (Lui s'en laissent d(o-
minirclpour leurt otier 'i lfi os Ic
sells moral et I sens de li lp)i-
(deur. .It u.;s SIMON

iI


La Nouvelle cigarette

SRepublicaine)
La Grande Manufacture de Tabac noir et de Cigarettes
((ANAC ONA" pirsente ia ses clients et au public en g6ne-
ral,une cigarette in uvellc sous la marque KR1epublicainex.
Elle se distingue de la pr6cedente par sa forme ovale.
D'excellentes combinaisons dans la preparation de3
ineilleures qualit6s de tabac lui assurent un siicces mnrite.
Les tumeurs jugeront des excellent res'iltats obtenus,
grace a la competence 6prouvee d'un Expert Ture venu
des Etats-Unis pour diriger le Laboratoire de la Fabrique.
La Cigarette a RI6publicaine o fera la joie de tous ceux
qui 1'adopteront.
Elle constitue, en Haiti, UD progres reel dans cette
branch d'industrie.
Et il est desirable que les Amateurs de choix en fassent
un usage continue, afin de 'a pprecier, chaque jour davan-
age.
D6p6t C6n6ral c ANACAONA ).2
NManufacture de tabac neir et de Cigarettes;
206, Rue Justin Lhbrisson, 20(X6.

Gebara & C3
Proprietaires-Fabricants
Port-au-Prince, (Haiti )


-- I ---- --


IaqLuelie i lelnaiida el ol)lil| Ie ... a v' di, (ciii ulc \'i rs Ics 10
b6iu' fice de 1'urgence el du vohe heuresl 1 2 (itl n lil !;ti, ti,
ininMidial. (ICe lux| ap))arhmiIl ;i ,li !) ,-
LAsseCmiblee vola Ie i)derel jean et (ui, cilgcI' i |issLcl .
sanctionnint la dite Convenlioni. SC renduaitl i In (Crix dcs ion-
P'uis, tapes 1laboralti (i1n quel's. lit I 'Cra versionn l i 'viri ,
setnce ordinaire, de I'ordre du au Pont de Tubarre,. la voiltuir
jour de la prochaine reunion, la s'emubourba Ualu )eat II iliCu dc
seance I1 t lev'e. Li Irivilere. Pais i o()\ 'nl d"'iv:nt'lcer
p ;is miloyeii de( rectiler (l' sOLns
La i6te de Notre-Dame ls roues (le l uL111 immoili"ci,
du Rosaire la I'eat, loteulse, (uctinil.
Croix des-Bouquets. 1ers Ilil IC 111L C. c p',ass -
gers l>aiieul Ires ii)(iiiits, I's
Avant-hier, ave cc I' alt c f li euiiines jetalenlt uil coup-d'i il :'i
liesse accoultulincs, la Croix- leurs bellesc laussures etl ii cu s
des 1ou(quets cclcbrait la kf'le bes de sole.
Sde sa saiiite Paronne, Notre Le l oprinio el lIt ('0ill('cldmii
)anie (du ilosaire. se mnirent en Icsluite l'(.\Il;ii\
Des le martin, lcs rues (le la el cnlranl nt(Lhns 'cali l'S Iu' (1
genoux, purent ;i)rt',s in n <,s
ville claicnt animecs et b ru- ellors tire le vt Ic ,ule I c ( I
yantes, car, de toutes lcs cites mauvais pas.
voisines, de toutes les regions *
de bl' Commune, de Poirt-au- ... a vu. ( imtnuh.aclic, I Civ,,.'
Price, itune grand afllcunce des-Bouquets. ui n (cILI: .l s:
(le p6lcri s, dtie lid !es, d 'cx- Iail i'op ou0)1li. 11 a'aiil i )i-
cursionisles s'Mlaient rnciuts p)Iletucnt pCrtu la cIIal tl.,~i ll.s
A la Croix des Bouquels onllr peur, des mille v'uv (ini lt ir
assister ii la ldcelralion de garduient. sans crier gaie, il
la WIC.t mit has ses culottes. Des dem(ioi-
Une.foule 6nornme ernmlis- selles se boucherent les yeux,
sail I'glise pend(lant la mess dles honmmes s'indigneenlt,.se-ii
qui lut cel6br'e 8 hlcuircs do port''rcul conlric e rou -I.lc-lI
tiatin ct a laquclle assislaient 11 dans le lumt' lle, qu a I'(Urda sol sang li"id ecl CSoi SCIIS
ele numbrcux persMoniagcs i rdas u, l it e '.re t
ofliciels parini lesquels on re- i pis 'cX et s'approcaflmi l diI let-
ima:rqiiait : le Capitaine LUnro- ta rd, il fclhir e p:diilr l(1n. On
chle,C hef d(e I'Etat-Maior diu comtprendra le gesle, lorsqu'oni
)President delay Inl Repuli(ue,re saiura que le ( d6chireiur c esl...
pr senlant le Presidenl,B1rno lailleur.
M.Elrincst Levy',Chiefdt CLibinetl *i
i)irliculicr dlu lretsi(deL Cii le lt ... a ] vu, (diunlt lche, ;'i l C: ('roix-
lIep l)liflue, C(l cm il Mlagloi- les-lI outK(I els, ail\ (I (tlA ).o s
re, lPrefcl (e (Porl- -l'l-Priiice, (It e l llle I't1"' lon-ille st I -
Ilence DoIrsiInvil, Consclle "r c 1J)iIc avO'c t un (IC I:Ic' vCl's
d'Etat cl )irectc ur (Ic((l' sso)r. I'gl l'> ,il e l( a It lelpo n(
Genral Eivans, I hf I ce lla ';ell elli e ut soin long.
(G e; d irm i ie d Hl aiti, le .1I a- Iou lai l t i lev a. g i ,is N i ... I,, ,.
glislrat Comnmutnal de la Croixo ;ac)rd(It-l-lci ceylC i IL dIe-
dcs-3loiu ctiels, Ic licuteianuit imiLiid;il la bellc, cm ,, lu(s(ii'ell
Kl)reau D)cvcsin, ecc. :'Vi\;i, nuiid(i avu it sI, nt', dIl)piu s
Adrcs la ceremonies religict lI()onlitii)s?
se, uine )brillante reception cutt
lieu clwz le Magis"tral t .Couiiiil ... a vU, (11)12;'n:ll ,. tonioni -, ;'
intl ti ),pluis tardc'c.st le liiiulc la (Cr ix\-(ls-li)tii, .. n u, t-
Itilil IeCVCSiIt (l ii rec'vL iil lttL'r ein inr leti'nc ,i ;:i l"; ili-
avcc son ainabiltb I)icn c,1 n- eI ... roi()lll) lli ii' (i llt(i)lcillt
nue tons les listingues lih tcs le repos (IC' Coutllx (t"i < 'liit'il
( li lleVil .i ltu ( tC llii tl' ; '.) 1 ii. 1 11 C i Nll l -
Ie la villle, l t I tJ' Uta l eu rll .W li S 1' u I 11' ),P .1-
c tndallnt loIlc la jouirn(ee, *loult Cul irtis u'; ( '1\I b i,, -..
l (Croix-des-lBoiui els It l en iri |Iu T rIVtc li lc ,le rln (I.'l
grande liesse, nIt pen pi)artouli con(le n)lail Ic va vi t vn ni '
il y e tu des 6iitnions joVycu- 1dotteur (i ui flI || ,rappo t II I ; ,
ses. des sauteries auxq(I elll's moml en paltsi chlautiis. s:nil\\i-
l)renait partly uni je IlnesseC c- ches '; kola ;' s&a .((o1i i,."I (|isl
Igante gaie et gac.La reLlnion ciicz l'attCIndi(ti bi'n :Isis, sur Ilt), .
Mr. R ac inc lut particuliirc I)lcre. I'eiens"ia:t-ils .i (t I L
meant brillante. les voylyait'? Mals n):l, (ar, IV l )
Ces tees duri6rent ltrs tlard sdol'eurvl bhcue 'lln',p mil ha-
sard, trou]v0 leIC lltJ' iIC (/ui sou-.
(ans la soir6e et I'on peut lge ia (Iouleur di tTeux (qui
d(ire quc Nictre Damne d(u Io pleurent.
saire cut dimnanche, A la Croix
des Bouquets la plus belle --.
journey. -J l,. ,-


pppw"-


I__


.qouw,-


I










LE,4MATIN 4 Octobre 1927


1)] S:




Ilier, cut liie (lmII' d(e d cou-
I llile, i a i C(hllilt edi 'll e, I Il.es '
du hSiint-l ';.spi'il (p i est celIli c,
chiique nl(' le ill jourIe I i r('-
toivertre des t(-oWs et des Tiii-
l)tli ti\x.
C'ct 'l e N iie Monlcil, dll 'c-
liI-Selininaire, q[Ui ce l)ebra I'olice
et Ie sermon de cilconislaice fI t
prolnone iC par Ie Ptre Sc lic'rur'.
Les Secri(laircs i lt(il, i's Prt'-
sidents decs clivers riliin:llil\ t I
les M iemi les diil Ie i.iJ Idi-
claiii leIcs M niiibres l ItI'll spc --
lition S ot'li; e el du C( il l" I lisel
giant. It's M clibl)cs du II ,riiic:;i
de P rtlr-anii li i lt cl t i grn'iild
liolliilbr'e I't olicti s ;, islait'liil i
l:i 'tIi o i. nii e.ic.
A pl'r.,s !;I ll ,s',c Ie c i''l ;il'
d(I l ;Il (I h I .lilsl i e, les P'resi-
dcnlls cl I s Mclinblrs tics ii-
l li ix st, i ilill ('il :;ii lo i c: li
i iiIllc I c it' l c ifi 111 : 1 l ':llx
invoil li n li I,'o veut sVlllllh' iolei-
nicllvt d cs Triic l.5l lii i.
I St vS 'u il;>ii ( 11-il de la .Ins-
I .e, is lmn |);' Ie li. l: i, ll ( it -
Intiit't', Itcii il t liii c ti i t' It'
I )essi i in ie |i I:e [S l cIi m li-
s lue dull l mil.ns, esl illnliid lli
p: ir M I' c 1) iimiilii t'lie, C(o ii-
Illinssii e (I1 ''l ii vec 'crinellt' |c i t -
te It' d>lii:il Ie (cic ;' illin
I lt is 1 1 il 'I ri' A iic a l, pri si-
l tde )i r i iI.l intAliiii 'l l i 'lii acl.
)r i int (l i sli"e' I'.1 Ic s I l iil plui l
i lnce t 1'( ll\ cl Il e sol() i -nI lle desc
T rii Aliiill iix. II l':iil ienst ili e i nil
li'el llais siug teslil e\[as (' l d
I (e I'vre i c liilt iJirec ;ie( l i pl llc
p r l i c inl l l I'in ilit illii vicii tdi .
s'( I '( tle ir. II lt1i ciilile Ic \' Cr '
(f 'i i I l 1 l i n c i lel soil0
ili tes 'e Alill (|l c ii s Ir de lIia ii
( i l, l <' d i' ; I i i i ,ill li,
ich: liciie (l r. ,ip:1 I'e 'odl iimv ir A.Ii -

l"nsi e, ~1me 1.lie ltn li li S< llliu ili t :i liilen\t' iie ;i Se(ct '.c -
Iiire it T' :il. 1.1 cc InIl M e \\igl4.
(lli p rl; mnl l oi n l e lc 'Ordre dtes
ALVails el, on nreisie lIu, Ie
S ereairo e p)ro' ll, i line elle illociilion
oi' il redli tloilne la .s lli.'ilulde
d(ill G i verneii lieilt |),o !r (jI e II
sh lit' lt i. iilnitne e lt'r c t
(li'cll' e 1 )ii (tJ iirs I l ; e'( st -'i-
(lirc, ciill.e t ii cii n il t l d' i i' e
etl l .; illui(liie l ejou:i lai i )ess;i-
limn iie. l.a c lol lli lne :ivall
pris ilin. ['ie ctilt le r t e'm.)di:le
rdicepiion S.uivil tii c Ic I elle I u-I
'in.t

A I'6cole des Soeurs
de i6ogAtno
\( llre (Cor1rc.ll(,spo d l ( de I -
0ile nislll iil,'il ine (l ie I'e' l
II l ..1'14. (I i | ie ii l f loi(fi i t

I.es [l' ; l\ i l' I( ii,,Irlie liom
(l e elle S lle se [ol irs ci\',l l;ic-
uIV lli'l t 'l (e sl tliln t li lcri se
mini;liv (|ill 11 e i inlle ltb i x

s n .m lle tde i elllcs lls t'senltiir s

mill ns toidhe s ;', lcurs ue ils .



des boy scouts de la

Nos h, ctuis seI rdrpip cllcriinl,
S.i don ihe (jite ine Pie i tdr-
Sov-S'oults de t l < .nentni eillc


ve, en colie dernire v 1 ille Ie
j llr iliiite el (0luils eoill ii eiil,
d es lc surlendiiiaii,. se reinel-


tre enll Ioutelt puurl Ie re l1'.
lls iso l, ell el i, 1 .i- t is
Pir't-Salut, It' vet'l i d ernie' r,
30 5'se[(iiiil)rt, I I heuri I s i ia
till. i11 s)IInIl iarlivts a;i\ (Caves le
mnlie llr *I 1 i lieulC de l' "p)r s
midi. Sutir l' iiviatilii o 1ii Pr6si-
dent des I'claiircu'trs des ( ayesc,
ils outi s'joutrn pendant 2 ours
en cctte ville. IIs en sonl parties
liter i 2 h'lures dL Inatin pour
Aquin.
ies Iov-scoiuts ar'ri'vrontiI a
Port-atiu'rince vendlredi ou sa-
inedi.


Parisiana
CE SOll
I A NOI'VELLEL Al 'IO)I1 I
Icr, 2c el : )e episodes.
'ntree : ),5)0.

La Contmmision i diIIcripliis
de I'Arrahalite
l;ir Arroii cii dale du 2:3 sep-
Clini)re tc.ouil, la ('onConission
(oiiiiiii ilc dle i'Ai cah aie 'i
vie de l roci ) i;iine rci-iiion dtes
Assembnll'.i's iPrimnaiires, a invidi 6
lolls Ic .c'itlovycisdc Il. (lnoiitiune
jouiissant i ;i (eai),('itc 'cto-
rol ;'i sc lir iniscrire sur l es
r(''i slrcs 1 ii cri)pliois (lec'tora
l ts ouvl rtl ;i c'tl fll't, is l a M ai-
soil C ohliil iltille, It' l 'r o( tlob)i'
t'c lll';r i ll.
;i 'l inst i l') n rl : M M lI'lio
(;;ss gni'l .1. I'r sild ltil eI' (i in
ilissioni ( iiiiiiin ile, |pr si'ihilnl.
Aul.le \'V l ill 1 it ('. l)cs ;liul,
,iHll bI)H .I.
Lcis r i isli's st c iil ouiv is,
;ilX IliictAiix (It i'.\cA liiliiis'ia-
lio n1 (' ,m iiiiii 1 l< l. i m 1 n1 ll )( ur
(I 9 li)rilcs dlt d iiaitii i 1 Iihcure
(de i'ptl s i (hii.


MARRIAGE
Ilh n i/ ()'// r (iidun/.
Merciedli :l i" s niili ;i n' lieu
danis les silcns de' M el Mine
.Jil 'es S!t'i li l, Ie 1 il;ii i g (e civil dc
1 ,ilni i w ellte A. ll; 1 ri li i) o i s
iav'c< .N'l Iseiir ecrt'gcs (Ci:irle-
miagiine l nil I It'.
Les tI.ioins I ;(.iienl pour l a
iirie'i ; M1 I. l ii (':Iss:I lio lI,
D)('iollllithenell s .\Ag nill, Anajlilloul"
M\ iliclie el A IgI:iII .\rin;iid;-
ln ccltI diu liiari" : Cla iiiusl
(ie ges, Leonii l iclihereat G(ia-
lien .\k ide l t 'i'rrle Pierre-
(dilles.
Lecs I' rmnalites dc la Loi rein-
piles, I llicier de I I latl Civil,
\i; J.uls S!'t.rlin ; ldress'a lies pa-
sIles, I1 es I( Liclhu iiilt ;"!ix jeullices
epoux.
I.c l'ndICtinauin a i lieu 'i 7 lis.
cdii 1iiiltin Ii lineticci l n niUlp)-
tiale. I,es iari' s ; i iiV llenl, poutir
ip.irr i! el ii,,,r ;ain'c, M 'r I '.lio
Cassalioll et Mille Imiiiostlhi-
nles ierlai(llt.O ( iIel q ti':Mclles
Yv\elle A\LiiilI ain li)ras ide I u-
,gl;'s Ihrin10do1ll et .\ll Ilgusla lier--
niidlotllte aiin blr's de Nlllouin
A. \ I'lla g 'i!> l iiiinlibr d'aiiis
Vi nt'lit aissiste les tpoux\.
A. li,"s i ccrimoni c reli i'il se,
line brill,nite r('cept'ion ;i i l
Iiilt ;iaix i 'nvits dains les sailonsi
de Mr et Mt iiic .les Sterlin, pa-
reIll de l(a iiaiice.
A pi')s IC discours d'Iusage du
parrain, Mr Charlemlagne Iker-
nadlltte, per ciit mari6', adressa
des conseils et des Ir'coiin aii-
dations ni;x ijenes 6'poux.
l.ai niusiique locale 'gava I'as-
sist'inc ic t>ir dc lolis iore't'eaiix.
(IiH ', I- si ilvec) tn1(iill ji,-
(|ti'a .c hclir'cs dc i'a|)cs-iliidli.
NOs illeillttrs s li 5i111S M ;iX
It' iUiCS ('IoCillx.

,i ii1 i ul I 41 1i l .. . .a i i i lI d 1ii;iiii i
jI rilirais
PAlItS Li repoi1tse dCe la
l''rince ai liiu liinralindluii de AI'.-
iit'iirtlle sm h:i (liiestion dti la-
ril iuanier a et' re ic ise i M.S .
Slihcldon \\'hilcholiuse, charg
da';llai'res aiiit'ric iin.te s Ir 'a 'rails
iimise t' \\ashiiingtln aujourd'ht'i
t'ii ii .l a t c invenu et i e lit M.
\lItehluse el tM NIlikantowski
(liie Ite p)utlic liese aill pas iis
,an tou:nt de li nature de la
iponse de la F':;aince ava il Ique
ce le ci line sollil l.irveiue I a' \\'a-
.Silligtlol. Celle litsurt'e a 61teju-
te n't't'e aire 'I laI suite des ctii
lb:irra.s dtians I.'S iiuels se soC lt
trlouvlis ies g iiVnelilrncilnens amec
ih ail e l Il i .iis l Iors.I le la
lltess a public Io ct'eiilii' l e's
prt'lilt i ', cs tiol es 'c'lilllgc''s sur
Ia t|ueslioltl.
I'A S -Ix.e onseil hde cailinet
iui a cu lieu auM1ourd'hui (11In IKn
iboillet sous Ia presidency de
M.. D)ouierglue a app))ouve les
tLcriees tde la note que la France
.idi'tsst':i lunchi ou mardii 1a Iam
bassade des E.tats-lUnis au su-
jet du nouveau tarit do lanier.
t l'cru lii1i il Iin ral Prime d.,' Ii-
er.i 1l dI M. Chliamberlain
O\LAM ( lie de Majorque )-
La silualiton politique particulhi
reiiitiii les iqu?sions qui int6res
sciil i1'spagnue el 'Angleterre a


Wd6 discut6e A une entrevue en-
tie Prinio de Rivera et sir Aus-
ten I chamberlain. Un communi-
qu6 olficieux pubih6 aujourd'hui
dit qu'on n'a conclu aucun ac-
cord.
PALM."- Sir Auslen Cham-
berlain et le G(6nral Priino de
Rivera se sont entretenus Ai board
da ( Dolphin ) de questions de
polilique mondiale et particulii
recent de questions d'intrcit
t'comnlun pour les deux ipays.Au
ciin accord et auculiC entele
ne sont inltervenus.
MAI)1DI)- Le gouvernement
cspagnol a public une nole d&-
mnentant calego'iquenentl que
I'entrevue entre entire sir Aus-
ten Chamberlain et le General
Primo de Kivera ait eu pour b
jet de discuter la question de
Tanger. Le seul oljet de cetlre
A . d, A n t


rencontre a )i' t une vi etic
courloisie a sir Austen dans le
port espagnlol.
La France
et les Soviets
,le (iul 'rl t' 4 lilll f'ilf li iti'is ifi lli1lih1
hc rilpil (1; I'iil iSmlti l' I'lr islsi
si I'Prisi
PAIUS- Le conseil des minnis
Ires s'esi proC Lt'i dIs n16gotia
lions pcumsul'SiVieS aveC' les So-
viets mais auiict comimuni(niu
1n'a 1t. fail lA ce sujet. )'a pr)s lI
c Pelit Parisien ), tl geiivternie-
lilent a charge avant-liir I'aiin-
l)aIssaide ur dce l"'rance de riitierr
a Moscou les dciinarchlies en vuc
Ilu i-ripel de M. la]kowsky don't
lai pIn'esence ai Paris entrave 1's
iiugociations aclte'les; onil ass.u-
re qu le le conseil des niinistres
i charge M. Briand d'indormler
M. Tehitchirine lque M. Itakow-
skv a cess6 d'tire persona grata
et deniander son replacement
en pirecisant sa volonti de ne
.is I'roipre les relations avecc
Ioscou.


Ii


Au c Club-Union )
Samnedi soir, le Club-Unioni
outirait la saison des 16tes enl
lmalugurant lhi srie des same-
dis danisaint que le Conmite de
direction dui Club) suivant en
cela les 1cglemnlt a ddcid6
W'otl ir Ir l il .S S LIV 1il Dlossi-


ble.
D)a us lensilons du Club bril
lamminni illuminis et delica-
temcent ones dc leurs, il y
eul, des8 hecures du soir, la
plus charin.anle reunion. On
v rem'irquiail, M. le Hiui Corn
miiisslire et Mime John Hl. lRus
s', tles Secrtdairtres d'Elat ,At-
guisle Sott, (Charles Folmbrun
el Eniinitnuel IBeauvoir, Mr
I l ient l M ig'(ire Prelet de
Port aii Piiince, M James Tho.
Inlas, Pi eidient du Conscil
id'lal, M. ]elincke, thJiargP
d('all'aircs (liI leich :illeinand,
11. iross,('lhargte d Atlairces ides
Etals I'nis i A I' irl an I'rlice,
M. Ite oinlissaiire l :I oilover
11 n i iil |)I&'S Ie T ibunill Al dle
(;iss ild 'i et l Mlii ic I)o.lii
nil ii I MMN ii. Its Cl isl illrs
ci [ltlil Mr ittl Piel't"t'an, .Jiisliin
Sm,ilg.idi(,M.liiig:lI,Ie |)ldl)c li iPin-
cliiillI, N.M. A\t'casia, )Dou ",
I Aui isic' iBlo ;iiiv, ancit'i E.
I'. Ministre PlenipotenliaireI
d iii i Paris ei 1111t ill grand
nlomllr<' de (lin, es ('g hintes et
dc persolnnialitls de' la sCcieO1
i port-ali- lirincieeiie.
L clielstre dirige |lar ?MIr
I.lie .lean liitliste, aliiimail l:
b)rilale i t'iiili (tde sets illei
tles pilus eltrailaiinles el les
plus hiari'monioeiuses On d lansa
jiis tiUe tries tar I' dains l nuit, '
ave' I'cnltrailn et In gai lt j i i
niarquentl toltei ls hl1sesqui
olt lieu dans ce Club 1(legaul.
Elt lorsque les derniiers ac-
cors de I ia niisique indiquent
q(ie la Itle avait pris fin. c'est
a: regret quie ciacun laissa les
Salons du (.ub) heutretx cc-
penliant des i)ons lmoilnts
cqlil iclait d'y 4passert c aux
jquiels il ne trouvait (Iui'un re
fprochc, celui d'avoir 6te troll
courts.
La tornado de t-Louis
Les morts
SAINT LOUIS La liste des
morts dans la terrible tornade
d'hier A St Louis continue A mon
ter ; elle est arrivee A 88 aujour
d'hui quand on a trouve d'au-
tres cadavres et que certain des
blesses ont succombe.


7---j


IPour obtenir un bon gout cui-
sez vos mets avec du Fromage
KRAAFT.

Vousaimerez
A
surement

le goUit
D)' FROMAGE KRAFT
AMEIIICAIN

LE froinmage K-AFT Am6ri-
cain donline a beaucoiiup de
nilcs une saveur p)ariculire,,
c'est ce qui Ile rend Ie lavori des
tables. La qualilt6 et a rinonm-
mnie du Fromage Cheddar out
Wtc Mlablies par IKAFT en fa-
ricant le r o in a g e Kl I.T
A nerican-Cheddar.
Par emnpaquelage soign(,, le
bon gooult et la h0aonne odeur de
ces Firomages ainsi que leur
molle consistlhnce el leur douce
texture ont tC0 conserves dans
les KlAFT. Ainsi le Froinage
Kralt n'a pas de cro0le, rien ne
tie perd. Le Fromage KRAFT en
boile se coupe en Iranches uni-
fornies et en rots, il s'clale faci-
lenient. Le Fromage K 11IA FT
vous parvient touiours fiais et
sain.
D)emandez la marque KRAFT.
C'est pcur vous une garantie de
puret6, d'uniforme quality et sa-
veur.
Chaque paquet de vrai Fro-
miage KIIAFT porte cette
marque

KRAFTCHgEESE
Aqenl (ii-nirail por01 II ili
TtlE PAW LEY SALES C0
INC,
Port-au-Prince (Haiti)


vis de ( dprt
1,. '6 h sq poir N. -Y k at
i inop- via N w-Y, k direct i
par I" sle m ( ( )is) b;tl .eront
rprm6t,- mertre li I N CO'Ira't.
Poit aui P in e, ',1 ctobr, 1927


is


7-1~


L'USURE ENRAYEE
La oi 90% des chaussettes de soie donnent
des mecomptes
E chaussette "Holeproof Ex-Toe," riche, ilgante, ett fabric
pour resister specialement li ca IA plupart des chiauMi
courantes s'usent d'abord. Uine nouvelle invention pourvoit un r".
forcement tenace i la pointe et au talon et empiche Ia chauapmj
*'Holeproof Ex-Toe" de sc troucr ainti qi'.1 c.t cunommun dans la
production courante.
Cette solidity spiciale explique pourquoi la chaussette IIleproof doam
de 4. 5 fois plus d'usage.
Les ie.icurs prprren I oof L.x-T,,c" por l.lngue due
ct la qualite-et notez que le prix n'est pa iulus eve que pour leI
articles ordinaires. Demandez Ie nom
mime--" Huleproof Ex-Toe"- -
exigez l'ctiquette de fibrique.
Em visit danl t Ul te1 blo maganimi.
N110 liI & I AL'lIiN, |Agents Poil-au-1iince
BONNETERIE
Holeproof Ex-Toe
Mloleproof Hosiery Co.,M iwak(.e, WI.., U.S.A.
6 51 at.nes d'experienc dans la fabrication de bionneterie.
-2_


Trolsky eslt 1e ilsi" I lil lion d' I'Assei'mbilwe.N
d(' I ilIrrrii:ilion ll e 'co1111n' ish1 ms espagilde ,
MOSCOU M. Lonl T'rolzky !I \IICEIONE -- |.-
a ee6 exumlsc ce soir de I'Inter- Pr.m,) de Rivera a awau
nalionale ctoiniaiuniste. Cette ex- jouid'liui li niiouvelle a-ella
)ulsion avail t recommnialid6e nialionaile qii liendra mup
le 25 juin dernier pIar le comiil6 re session le 10 oclobre.
central pori violation de la dis
cipliae dut parti Trotskv fut cen 4
sur6 a miois de m'i par I'literna iis rnmeiirs d'iun solltovemle|
tionale coiniininiste pour avoir Espliqnie slddmlke ';hs
critique lIi poli'i jue de la Rus-'i M \)l11!) Des rni l
sie en Chiine.Celte attitude de sa nant d' Heuilye dit qu'4a
part avail tlW consideree comn- veient s'Mtait product et
me un manquement A la disci- gne et que le inouveme
pline du parti. 6W enray.Apr6s deno
-- -- arrestations, out 616
Les longs railds auirions menii demnentiei auj
BAI i).m- L'avialeiir allcmand -
Roennecke don't I'avion lecGer-
mania)) a 6t endommage lors- En 1'lonneir del'lA
que le lieutenant essaya anjour .6.rard
'hui de c.)iitinuer soa vol vers ARS- M. JainesW
i'Anmcrique devra rester quel ancie i ainbasade'ur
ques jours 1Bag lad jusqu ce U'nis en Alleniagne,a 6
que I'al)paril soit repar6. d'hiui I'invile d'hunneofl
Dieutlor.n Costes et le lieute- b-inquet offert a M.
nant I llrix qui envisagent de Knecht el auquel aqsista
fair Ii Ira.ivrsee de Fl'arice aux haules personnalites p O
E las-L'nis en 6iro'phl;iie voIt qtii.ont endti ui vibrlnii
tenter le raid Paris .A nrique mnige a AI'eavre de i'ansi'
diu SiAl en d-ux tapes. D'onnrs I)assadeur pour les lriNtll
ce q(Iu'nii ainniin ail auj)iird'iiui, fran ais alors qu'il occultiltll
ilk pairaitiient le 8 ou le 9 octo- polite a 1B.-rlin p)-'idaul at
I)re. re.


ASSURIEZ-VOUS CONTRE INCENI




La Norwich Union Fir insural


SOCIETY LIMITED


Norwich. (England)


G'ni(l le Compl agnied'Assurance'


Fo01nd6 en 1797.




Capital 3o.ooo.ooo de Dollars ;|


Sous-Agents:

J. BOURGEOIS: Aux Coyes L.\VAUD FutREs, Jciimie
1). IOMiBACE, Pelit-Goave A. TURNIER, Jacmel
A. GEFIFRAIID, Gonaives S. SYLVAIN & Co. Port-de-Pst
L. de CATALOGNE, Cap. I lien Ip. IIIPPOLITE Aquini


J. DAALDER Jr

Agent (ienidral pour Haiti |
Port-au-Prince
.---- -. . .. . ---- ) -au-


A. de Matteis& Co

Reprcsentants pou r Haiti


~-~ ---


-- ~-U P I. -C --


_ ----


. . . .g- . . . I


I


. .1.. . .- "


,


- -i


-- -___ _


I








LE MATIN 4 Octobre 1' 7


A Public"r


Nous)portons la i cofllnissa'nce dles ha-


-Insurance Co

e des pluslIfortes companies

inadiennes d assuran e sur
la vie


Eug Le.Bosse & Co


(J


bitants de I'cstimde oille


Prince,


Icj)publicquC d'Haiti, (qu'i la fin cu


Popl-aii-


llois


d(IOclob-reprochain ium lieu clins cette
ville,l'ouvertu Lre dli Grand el b lissemcnl:

LA PARISIENNE *
Si'ue i I'Anqle des Rues Rlpublicaitne & Frou


wd magasin
de Casimi s


rancait


Articles


- Anglais


divers


AVIS
:ompanIiiiie national. des Clumini
de Fer d'lliili.
A parlir d(u Icr ()cltore, le
MAotor-traln )Cxpicss po )()url p.s-
sagcis cl l)Ceits cilis nire'C SI-
larc el I'orl-au-l'i ince pa -
lira (de St Marc Ions les joais
(Ie semaine 6 7 hleures du
matin et lesdimanclics a 6( hs.
pour Port-au-Prince.
L e. Irnin liissera IPotrt-an-


BONNE FIl) 217 ( i, c6lc des Cables franq.is ) Prince tous les jours a 3 hen
GRANDE LIQUIDATION res de I'ap:es midi p)our Sainil
Ma rc.
couleur (oirides 1,75 aune Dans les deux senls. ii s'ar
i I gour(He 50) i'a une rlera aux principal s statioi.s
l.aincG. 1, 5 de la ligne. Le prix du passa
j.une G. 1.7. ge est dIe 6 gourdes en pre
es simple Ilrgeur G(es 1.80 anne ui]ire et quatie gourdes en
iettesdouitc Ib ; rge r st n). italienn e1. 4,50 secole de Port an Prince ;i'
irlavable italien gourdes 7,50 aune St Mare ct vice versa eL pro
.bleunoiret inarron 7,50 aune portionnellement pour les
irs fran'ais pure laine 8,00 aune stations intermbdiaires.
bleu et noir G. 9,50 aune Le trajet se lera ordinaire
dt hCinc supIrieur pour tailleur 3 gds aune meni en moius de 3. leurcs
irssuperieur gotrydes 10,00 ane avec tout le contort desiral)le,
rdleuetnoir anglais gdes 12,00 a ne La Compagnie espere que
rne anglais gourdes 15,00 aune le public, appreciant tous les
inmirextra (ialil|e gourdes 15,00 eilorts qtuelle fait en vue de(
)1gonalenoir silip6rienr gdes 17,50 lui donner un meilleur scr-
iMong pur lil a i)rix raisonnal)le vice, encouragera ces ellorls
Venp7co la n patroninant c- nouveau
VC Cz Consikaltr et vous sercz satisfail. train.
V. SIANI II n'est rien change an scr
I ort-au iPtincc, ( iti ) vice du train mnixte ordinaire.
e LA DiI r.c'rlo


'i re sais pr'cedenl
[I.


4AISON ABITBOL, DAYAN
HUE COURBE


&


he fail lun plaisir d'offrii


L


son ai-I


clienit le du DRIL BLANC anglais


IR'


atl l pnx exceptionnel de (in


yt centimes


Do llWl


1


faune.


lHiBia0ilipa


a Pita: Or 18O00 0o

g.Le'Bosse go

Ag9enis Generaux


La mais
de la venit
Dames, el
Odrangers i
ltrs repu.


on s'occupera exclusivement
e des soutiers >our\ hommes
enlants, ej.aussi des cosunmes
pour hoinmes, de la marque


se


Ai si done Port.au.Prince pourra se rejouir dj'i de I'ouverture proclhaine
de celte mason qui sera la mieux assortie de cette place pour ces articles,
et en mime 'emps user le& dernisres modes de souliers At costumes, sans
A(re oblige d les commander Ai strangerr, puisque dans cetle maison vous
trouverez toujours ce que vous desirez, avec l'avantaqe qu'il n'existe qu'un
seul prix pour tous et qui dnie toute concurrence. Ce sera notre devise


FRANCO


&


VICENTEI.


S.


lPoir-At l:' I'IN .:( l ).
i m l


PENSION SUISSE
Dirig6e par Mine VVE DELAQUIS
Maison de famille de ler Ordre.]
Excellente cuisine Service irreprochable
P)IX MOI)IAl .H
Prix speciaux pour tamille et pensionnaire uti mois.


Iont St G6raud
L)11'7-- r'-Ac,,.:..,


7 u av. Gri;g


English Spo) ken
Tel phone 20(i0.


Ill


A la concurrence
Mr TOUFlK SAOUD
Pour r6pondre:au d6sir de sa.nombreuse client le, a o-ert
un nouveau Magesin a .l'angle de la Grand'Rue et.de.la rue des
Fronts Forts.
On iy trouvera de tout : Comestibles, y.incrtilleric, etc.
Dans ses deux succurales : aglee ds uuts du 1'euple L des
Fronts Foits, en face de I'aucien march de.la Cathedralt, el 6
la Grand'Rue, No 204() can face de r'ntalion Guilbaud, ainwi que
dans sa nouvelle mason. il reserve I accueil le"plau.sympiatlique
a tous les acheteurs.
.0-'-- " Accourez-b en fl ouhl,


A vendre
Un alainbic niuf el motel-
ne pour la reclitication de I al
cool pur el a haul (legre.
S'adresser au Burcan du
journal.

Ftr OR l ..Ev
MICRAINES, CONSTIPATION
CONGESTIONS,tTOURDISSEMENTS
EMBARRAS CASTRIQUE
IL SUFFIT de prendre
A l'ua do voa repas
(to.. Ies du jouri aulment), Sos
PILLE .lrDEHAUT
147,RiadaFaubourgSt-Denis,PARIS
laisl llidtlxger sviritailn
qul sont tout & felt blanches
I row chbccu deoquelleA Ie motr
DEHAUTAPARIS
sent trs lisiblemot imprimubs e.i noir


en .S


centre
CONSTIPATION
j pronez Ies
OOMPRIM 8
SUISSES
de DELORT, Pharmacin,
119, Rue Saint-Antoine
C EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
1'*O1KT- J-manTroV
eAle.PETHU;, Pihr-mncri' AI.fFRTLIU
Phirmaci, du lj' Ju-it;.: .'.\mD


A\ VIS I I ': 1,..\ *:I'a()LICI,.
Le d6!ai !ixd par le IDpiirtemewt
a I I'olice *oncernatl les por-
curs d. lieenices, (I'imes h feu
tant (,xpir6 le )0S p nim mhre,&co::-
'I,' : cetu x q< i ,'ontt I.; W 4 i) m [)p 1 I'-
mUX obliL;tlion (du pit ,'c.let i n\i-,
sont ;niti ?th .e p eniiter sans
eti~rd inu I urie u de la 'Police.
()'ctbre 1927.
.1 I1 I. 'RA I(
1 10,r d 1, Po)li,,.

Emrressa avera
de Cuba
lyc steamer (( ll"l))ia )t ve-
nant (le S.an-Juain ( P. 1. ) et
P)ucrti -Pl l;,ia (R. I)) est a it lC -
(IIIu Po -a-Print c, Ic )10 ()c-
'obre couratii. II )artira Ic le
memc jour pour Santiago de
Cuba et la Ilavane,penant tirt
el passagers.
J. )AALDc. It Jr.
Agent, General

Hamborg-lmerika LiUle


Le s nmer Kreta ) venant
d(s polts du Sud est attcndu
6 Port-ain-I'Pnce vers le 5 Oc-
tot)re prochain. 11 rep)artira le
mcine jour, via Ics ports dlu
Nor(l, pour l'luIro|.', l- ,iuciant
seulemnent du frt.
I'orl-aluI tince, Ic 29 S7ptcii-
bre l 27.
()LOI-ISON, Ut'CAS & C ,
A"t nitS (ciliciaux.


et a toutes les aulrcs villes de la


THE ROYAL MAIL
STEAM PACKET
COMPANY
Le steamer a Teviot i
venant de Kingston et des
y ports du sud, est atteudu
i 4 Port-au-Prince, le 13 Oc
Sure courant. II partira
Sc ienie iour pregnant le
trot pour le ports du
- nord et de l'Europe.
Port-au-Prince,|le 3 Oc-'
tobre 1927.
J. DAALDER Jr
Agent General pour Htalli
i~~ -- et


* ,, 1C


1111 _ I I I I- -


-dm


Em


--il Ir II


~rrr


I~i~i


a


i


I


W-


p -IF A %, I


----


LlI


cliestfit.


I








LE MATIN I ()ctobre 1927


cJ


-i
~J ~W'CkO


Ci


", .', "i\


46 t
:ILG:.c


c;v P


ifr.'kr# tni( .- a ticalitr
qU prut r,r center Ic :>"rj--
thh pic a tll ltlle, do .t c .*
* purfi, tunii fair '- no
muthido c.ap.ble de rer.ipia-
cer In tr. ,fi.sion '.np ~'cs
*lle-nimee rl ce i v c avan.
kR e. J1,ai un, m r( 1 t;'ll
fall oUjoutli avoii- reC-. U.
A ell, au motis dalia le, -11


ConvalesccrTice
Neurasthenic
Tuberculose
Anemie


La Cure de CI.OBCOL
eugmentc 1a I, re nervemlte
*t fend aux It rl'- ralt>r,'
toute leur inergic. leur
soupleaet44 leC ( v.-'-reut.


7 Juli 1910


L3L~ - ---


-- S--


I .t I


sante est une premiere necessui
L'energie d'une sant6 magnifique
gagne tout dans ce monde. Lea
v maladies proviennent des germes qui
abondent dans la saletk. Le Savon
Lifebuoy d&truit tous les germes de 4
I .. 1 II la r rifie et la orottCe.


we


1a -.au. & ..---r -- -- ...-- f I
Lover Bro. Ltd.. Port slullht. Angletar* wa




ALUMINUM L N IE
oe#-Orl ans & .Sol!., Ainerira-Sleamhlilp .Companl Inre.
in steamer laissera New OQrans le l er Ociol) e
prochain directement pour Port-.,u-prince et leS
ports du nord.
Ce 22 Septembre 1927.

A. de Matteis & Co.
AGENTS GtNfIRAUX


Aux Randd s MaI'asins
1)E
Fournitures G(ncrales

pour la Cordonnerie

Joanny Cordasco
N" I31 tiu dics Fronls-l'oIrts o liThomas Madiou
Tl hi|lionc No 2357. ,.. il n 'rince. ---( l;ili)


\' !; i- i r; r ;'it ve I l e :t
\ ',, N n\'I si\ ii 1, S.vn' Ball Bl I i gs
( ,i I l I!1
e' i o, 1 i '> s ; : ir L' l o routess I *s ,I i en- -
,,. I ck. T'rrs ti:iis il ;i incillcur iimarche quc par-
S ',i (i clutch, ( o I '. i ir,. 'lalois 1~ As Louis
SI I'.t rs.
S;. c cl' t L.a I lichelan li, rc avec ch:l gement de
(; ''i 'I. r s in m arche.i'.
'i1 Il.<.' :'I W' dire \ C t r.\ :* iie s Il a main, po'1r coutu-
i S t' 1., .T It i c', . (I.<)t .:: it;'r s.I i i i
I C ,s1, vi r l e s tl oi lr daInlles.
l -I' " lit\ ll i > I I 1 1 . > .. "l ign o i
: 1 ", ,, ,, I c toll'c s (1 i nll i, |,.
i) "' I 1)." i "on: 1 I. isso l il *nl 'I i s c ';S c ill
i ; .' t" ,; t s p ir'.ll's ))tr la ( ) C ol)lieric.


I


r.urgent. rio n. -1 cr,.u, sna
Sque I* iiroethraple pI s,,
d Bonner. ein une fo''t (i d "as,
let rtsuila' remarquables
qu'cn peut jblentr d'urie .v-
re ;!.-olongie de (;lobjl1. En
face d'un organism & re-
mooter, t reflviller, A refal.
re. c'cst toujour k& cc der-
Sler que iou, donneroos la
prftrence.
Irteinced # $s science.
Loakuo.I dc 1.1 rFcu.d do
Vd.co.ec de aur s.

b i bliemenr. f Chatell
C~rands Priz
2. F,*u, de p rlIt, se ia r.
pl, o ,u V tc r t s, cs


Inutile de commander vos
sachets ad l'tranger
Ericii:i s &Dl)Iir'Ai.I.,ANTs, vous en trouverez maintenant
sur place e dctoutes,lesdimensions A (Ies prix raisonnable .
IDcumandez des ichantillonis et la listed des prix, ou mieux
laites ine visit A la Fabrique
1731 Rueddu Centre 1731
EIDOUARD M [HION, Fabricant.
L.a grande production journali;re de la fabriquec perme!
de liver rapidement les plus fortes comimandes.


Ne buvez pas ou buvez

Le Rhum Neclar


IPlus ae K Itlenet" ave.


e


No 1940, Rue du lagasin'de] FEI'at.
Le seul.Rhurn qvii, t, d'tlcools nalurels obtenuo q
directement parDistillation simple du Sirop des Cannes
d'un Unique et toujoursmfime ilantation et le seul qui,
vieillitpar I'action du temps dans les dbp6ts avee exelus'on
rigoureuse de tous dangereux Secrets de labrication
et sans adjouction d'aucun ingredient d'usine, conserve 1
jugement de la pliipart de nos Notabilits M6dicales et s
vant l'appr:ciation de bonds amateurs, la suavity incomparable
du bouquet et les plus remarquables qualities higidniques.
M6me pris avec exces, Rhum Nectar n'enivre pas et ne o'o
duit pas I'Alcoolisme Ala longue, comme les autres produ
similaires et comme les autres spiritueux.


A ELDORADO
Le Cafe le plus chic de la R publique.
Le rr.eil'eur Billard des A utilles, vous le trouverez 1'Eldorado.
Vous y trouverez aussi la meilleure Bi6re
Les ateilleurs Champagnes, de delicieuses Liqueurs,
Le plus chic Orthpohonique,'
Le fameux coltail ONE THREE t'O B, et ut patron charmant.
L'ELDORADO est le renic-vous du monde 6Igant.
CIIAMP I)1D Mi s, T6phlione : -23,7.
Prix Modr 6 ddtiant toute concurrence,
Un visit & ce chic cafa et on y retourne satisfait.


Grand H6tcl de France
P. I1. P.I I/,IZi l'n ielaire,
Cet .Etablissement renomm6 don't 1'61oge nest
plus A aire vient d Otre completement restaur6,
et remis A neuf. Les chambres ont tout le con-
fort moderne, le set vice irr6prochable, le Ites-
taurant soign6 eat de tout premier ordre, I'HO
tel n'ayant rien n6glg6 pour fair plaisir a sa
charruante clientele
D6jeuner & la carte,' Table d'H6te
;Plat du Jour au choix
Pension all nois, a la semaine, par jour
Garage mis gracuitementA la disposition des
voyagou. a.- Baium, Douches a touted lea hours.
T616phone, No 341
Dans lea Magasins souch6s A l'Hotel, on trou
vera toutes aortes de provisions, Vins, Liqueurs.
cigarettes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'Italie,!Grand
Choix de Conserves.
On y trouve a l'arriv6e, pendant le s6jour ou
an depart tout ce quae l'on ,d6sre au Grand HIo-
tel de France.-- P. P. PATRIZI, Proprietaire.


Par 20 Dollars


o LE MANDRIN


Le denier mot do sla t
scientilique des pneus.
Ces machines sont install,
tout dans notre atelier.
Ces machines, qui ont i i
pees aux grandes Usines
rendent possibles nos BEPA,
GARANTIES rparaMtio'
quel'es les caoutchous soat A
6tat doe tiavailler, absolaUi-
bons que quand ils talent IW
reparations ne sont paS ell
Ia cumiaon, mais le tiHsu I
me u :n smalgame a1. c4111
Visitez nous et voyoz il
vous Fera facile d'6cnomwiu
gent, dt r6duire le c t de W


'4


t demeo're k neuf ceax que vous pourrez avoir on I mmlad.
Nous rkparons les pneus do toutes grandeur depuais .*
u'A.44 x 10. ....,^ ',InD 'DDAlP CI P.
lut U'-1I-I& I E RE I A~ R SHOP


Grand'


THE IUP- T -UAITE li ni R l.r u-, .. .
IIARIY R. KINNEY, Propri6taire.
Rue Etabli 1920.


BAR TERMINUS


A


Widma


A '"' ncIr I (I informer sa bienveillinle clients'
install I : Ic .dc son c,,l. lissument, un salon 01
.ii iC C ,(''\ V 1lix f',iiilles (o)i I'on tl-ro()ulvera descOl
I n (I pc n i-ic nier chix el oil des luncisseront a1
( ma d!e. C -
I" ('jl 1, No Y6.


- -.


Visitez le Rayon

meubles et artiji

d'ameubleme n

Paul E AUXILi


Voir ses .leo de SdioW
t on Bois recdorbdos, t
Vienna avoc et mall sIW
Sea Lits en for cOuleur bi*
armoires avoc etlsanspowP
- 3s Panneau dEcor0
belin, etc.
Grand choix de cbi .
dames derniers modalO'
tors I prix moddrisls ti

Paul I .low


Visitez cetto
VOs intirets yvos


room
Ie-"
!e coll


itre$stOe & DEMA
Pourquoi ? Pour la bonne raison que ie connoisseur JP laIvalIar
constate tous les jours davantage que le pneu Balloon Fireston,' et la
I air rouge'"Firestoi, de psi leuis excelleptes qualitis, sont ce (qi
pour so0 auto0n0bile.
Nous pronenns laisir i adviser DOS amis que nous avons r' a80oFiIn
routes les dimensions de ?neus Balloon, leavy Duty et Lhambre j ta
Firestone. I' 7 z avart'je i acheter h1 marque


FIR E ST 0 N E
Pour votre conlort et volre sacuritd.
EN VENTE : St-Marc, cbez Mr Cldment Pinard. Gonaives, chez Mr Antoine Gei.
fi ard Port de Paix,chez Mr F. Maurasse.Cap-llaitie, chez M l. Juan Luciani & Co.
Jacmel, chez,'Mr Edmond Lauture. Aux Cayes,chez Mr. Jean D. L4onard J6r6.
mie, chez Mr Desquiion.


L. Preel lmann-Aggerholm & Co.
AGENT ,GENERAUX


La


T --- -~


-- ~..~. ... ----- ------ ---------------


_ ---c-- ------ -- ----- --


-- - ---- --


P*-YIIIU~S


~G'4~,


IPROI IETAIIU:




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs