Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04574
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 09-27-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04574

Full Text






gt MA OIlRIl
DOIECTEUR
l Amoricasie, 1358

8PONE No 2342


SO CENTIMRS


AINNE N* 6210


PORT-AU-PRINCE ( NALTI)


MARDI 27 SEPTEMBRE 1927


e ---- 0 ,p.nuanit nuiti mois, jusqu ace
ucke une grossie qu'il ne puisse plus se lever,
inee, plul6t uln et il se leve tout dc im6me...
i, lne s'en trouve plant qu'un martin .. Je revois
k3 plus humbles ce mialin du 7 avri! 1803,alors
L'humidile est que la ieige recoivre encore
le r'ce;.t badi lout le pays, (le le vent est
pix de a voue, glacial et qu il tait encore
Pcherns LeCou moins 18 degres de froid, en
cher...Le CoMr- hiver ilifait moins25ou moins
alle, le terrible 30. Je revois la mdme petite
ae lrfets nu pimce, avec son pauvre ameu-
tlacre des lieux. blement.Helas. Apres Fontai.
lars daas la Re- nebleau, le Louvre, les Tuile-
adaire ) du 6 s, la miserable maison de
i* eprodult des ste l6lene. Et sur la pauvre
lettre:...Quant chaisqdans une altitude de
6 o pinsounier,e prostration,accabl6, appuye.'
SCeto 'en pr'leA, la cheminte, mort e con-
U leIlocal, qu'il somption,de mis6reetde roid
inssib tile nc ile pauvre corps...Nous demeti
ansitit, s'e.va rons immobiles...Ce4te mistre,
en avait, s'va. est plus 6monudnte que toute#
ie h-aite 6tant sprendeur. Ce'cachot humide,
environn6 de et sombre, cette voAte base,
E par laquelle ces marsl ias te barreaux
oitr ayant triple rouilles, qui aurait pu ne pas
1,, des bri- pleurem,? Aprts e table, le
X0,de ffianire Calvaire. Apres ia Case de
Siiparvient que Breda, le Cachot du Fort de
UX StIpe6rieurs joult.,.
dpeut former
S e huit dix .Fort-de-Joux, 31 AoLt 1927
sur Lur eU !
Cefte crois6e NEMOURS
niut, par un con-.
Sde torte t61eet K La fin d domain)


Un chailc dc Maailka qaq ner
ASARH-- frr es ouvrironl en cellc ville, Ic ler Ocldobrc piro
chain la G(rand'llue, No 1620. un mnagusin auiquel ils de-
sirent donneicr un nonm.
Pour cela, ils organisent un concours Juquel parlicipe-
ront toutes les Gentilles Demoiselles qui scroni,sans dotei
de leur client61e.
Elles n'out qu'ai reaiplirle coupon qui se lrouve dans cc
journal, le ldetacher, le remplir el I'expdier, sous pli ca-
chetl ai lSpol's 'af6 , la lGranditiue. on an Diirectcur
du MATIN.
Les cnv.jlppes seront ouverles le 2') Septembre courant
par MM. Salim Aun, CI6ment Magloire, Antoine G6bara,
Najib Kouri, et Fetek Bouez qui d6cideroiit stir Ic nom ab
accepted.
Un joli chAle de Manil sera olert A I, demoisclle de)l
le noin accept aura 616 celui design par elle.


AS&3.I F*RM IE
CONCOURSa


Nom dlsigne.


Nma de la concurrence.
Adresse . . .


Port-au-Prince, le


Septembre 1927.


aI tour
amoli
SBer
Rte
Svi
tio
L entry

de Tou,
une I
e. Ell
Iwnguet
do ba
I~s hi
osqu'au
et ne
erture
Li


don
leoin
I ce
0.
l .Nou


de
.Pa
pas
us



L
e e
m
Jej
taiso
ede
sais
Je re
lid...
pa
ong
arge
t d
,etde
Via
tenl

*1l


I ---r __m


Sdu President de la publique Nous prcsentons ins ri,
pour obtenir leur giace, car ils leurs v'uux de bonhaur ; .,I;JL -
sont absolument irresponsables. moiselle V6turic Bastien c :i
SL'audence est ensuite levee. Monsieur Antoine L. D)uroseir
doni la carte de fiat,'aillcs 11nu011
, (Le Matin, 27 Seplembre 19)0;) a et irtniise, hieir.


- ='4


j


La force seule conniit ce com-
bat ; la fail)1lsse est au-dessous
de la dlailte iiiine ; elle est noic
vaincue.
Mine Scilwr.rcliii:


--I - 1w=


-- I


- . I


_ ____ ___~_ ~L--LC-------- --~~ --- --


a


W


- .


~~~~^ ~~~~ '""


. .


3lerinage

au Fort de .oux

uite. -(Voir ie numro d'hier). *aucin
Port-au-Princienne
de gauche ap- clous, avec verrous lernant ... .
it oii la kIgen- adenns, don't l'officier de 111 GRAND'RUE.Ancfknne Maison Keitcl.
the de Joux et garde a seul Ia clet; ce contre- aison s'occupn exclusive d'Optique e o vous
qu habia M- vent do are ferm6 une he- Irouverez les verres et iles moitures don t v'ous avez )be.
eu x Atiment re avant la nuit, et ouvert une set.
res grillag6es demi-henre apres le jour. Le '
isieme teneIre ccr.s de garde de Iolficier VENTE EN GROS ET EN I)ETAIL.]
ge esl celle du est dans la premiere votlte Nots attirons litlctition )ilnveilhinle des (ornJClises
ssaint-Louver- d enlr6ede laquelle I'oni passe Les prescriptions de verres cvtiindriques on1 prismnliqueI s
unguecil mince dans deux autres vofies ter- pceuvent etre ex6cnidres n deux onl Irois sem liincs.
le c,lt blrrbe, mecs par trois porles, Iros
ir. par ti tri- verrois, trois sernires el delux
arreaux de ler c:denas; la froisimne voAut I
e rangdainssa alboulit ,i celle occupee par Ouverture deo regis- o1. IHOIEl IIlAIRI, .
iques la hiou- Toussaint; elle e s ferm6e tres dorapl ns C 'esl avecle plus grand plaisir
ux deuxienmes par une tIres to le porfe, ver- 'que nous avons revi notrechalr
laissaienti qn'- r;oqs et sermire; ioi seul penx Par uni Arie6 en dateduti 2.3 mnal amni loger Ililire. J.gi
dc (qiuelques- ie voirr..rentree (de la voIle... Septeiilbre courant, la 0 oi- dTIslriw(on e ( Agent-Corres-
a luminire e qn'occupail ci-(levant sou (d- mission Commonale de Port- pond(int general (il MA.r I de-
le cachot que mestique) et eIgalemenit danis au-Prince, en vue de la pro- puis 20 ants : .16remiie.-
:arreaux supd- la troisieme voile. (Cesont chain reunion des Assem- M. Hoecr Ililaire qui esi arri-
nt-Louverture bien les lieux qua decrits lcces IPrimaires appeals 6 v6 d PorI-anu rice sameli ler-
nc apercevoir Bai~le... Je les lmeule u pe- elire les Membres du Conseil nier y s6jouinera pendant qua-
de ciel. Nous lit lit, de ki table, des denx Communal de la Capilale. in-re 00 iU r ivtn excov-s
rh ,vile bous les citoycns (lde la 61heurt'ux'de revoir en excel-
mur enormne, chaises; puis la chaise perc6e, vie ous les citoyens de a lente sani( notre amni doni ri-
Nous gravis- la chandelle. Afin de ponvoir Circoiscriplion Comnmunale nalI|.raible (dvoueiment pour
scalier d'u ne lout touiller A I'aise, Baille de Port-au-Prince se laire notre Maisor n'ajamais, un sel
usdebouchons qui a referm6 sur lui la lour- !nscrire sur les Registres qui instant, cu la moindre ddlail-
basse, sombre de porte que la rouille fait seront ouverts, A cet effect, a lance.
mate qui ser grincer, I'ouvre 6 nouveau. II fa Maison Communale, iA par- Nous lui renouvelons ici ex
garde a l'offi- fait conduire le prisonietir du samedi lerOctobre pro pression de notre afleclueuse
surveiller le dans le cachot voisin et altte- c ain. sympathie et lui souhitons un
r une porte nanl, qu'occupait, un lemps. Lei inscriptions seront re- heureux sejour A Ia Capitale.
sons Jlans un Mars Plaisir et o6, apr6s Bay- ques tous les jours ouvrables .... ,,---
plus has, plus len, lut enterm6 le general ide 9 heures (lu matint a I1 lieu
humide qui, Dupont. En passant dans le re de I'apres-midi jusqu'a la a IJ ion de Priires
orle, donne ac- couloir ou I'air glacial et hu- cl6ture des listes electorales pour le INeique
iron pea plus miue s'engouffre, le prison- qui aura lieu le 31 D6cembre Sur I'initialive de quelques
lel, a gauche, nier a le temps d'attraper i 5 lienres de I'apres-midi. catholiques de bonne volonle,
eux portes de froid. Baille le ait entermer La Commission charge de une << Union de Prieres s'est
,e premier est dans ce second cachet. Puis confectionner la lisle d'ins- formee, a Port-au-Prince pour
nlerm6 Tous lorsque la paillasse est se- cription et de signer lescarles la paix religieuse an Mexique.
rce. Nous en couee, la chaise perc6e vid6e, a d6livrer aux elecleurs est De tnoiTretuss personniis out
ie flil le signed reuouvels les maigres tagots compose de MM. Charles de ude ji celcloutt r'e (fu compile
me d6couvre. el la chandelle,apres s'etre as- Delva, President de la Comn- dj caucoup i m bres.
ns. La minute sur6 ainsi qu il i'crit mission ommunale. Presi- L'aulorilt religieuise de I'Ar-
I'semo.ioo qui uil n'y a ni cachette, ni rien dent, Edouard Baussan et chidiocese approve hautement
sis cl nous ml- d insoltle, Baille tail refaire a Ernst Leon, membres. cette initiative et eincorag VI -
igael dcuIIho.,- .i f veimie les caltholtiques i i'ai
gardejaihor- son risonnier le m me tra- Ecole zUe Dubola parie de celte l i ion ides
Le cachol cst jet. Et de nouveau le vent Vendredi 30 Septembre La 8 PrnLres ,.
as mi'me neut lroid el humide, lacial,lesur- heuresaura lieu ruedn Centre
sur a peine prend. Et tout ceMa sans qu un au local de I'Ecole, I'exameu
don't le pla- mot soil echang6 entire les ac- d'admission A I'Ecole proles-
olue I)asse. Le teurs de cette scene, sans qu'-1 sionnelle.Les demoiselles qui Mariage
le hois porri une parole soit dite. Ces d6sirent prendre part aux Le samedi 8 octobre prochliii
n conglom6rat hoinnies q i s'agilent ains, compositions doi vent pro- a 5 heures de lapres-midi, serI
pierres. Pres- sans bruit, dans cette pres duire outre le certilicat d'6 c616br6 en I'tlise Sinie Trini-
porte, .I l'au- qu'obscurit6 semblenlt lesom- ludes primaires et Icxtrait de6, le marriage de Madiemioisselle
neurtrirefer res de uelue enbres de quel nbreue naissance, rtial Ade lia Louis vec Mons e ur
elre. A soil ex. region souterraine... onne conduite enanantl (I Nous b envoyoA1s nos eillcurs
rdces barreaux. la directrice de la derniere vIenx de bjnilheur aux lulurs
ces barreaux, Et c'est ainsi chaque jour cole tr6quent6e. conjoints.
Y (ie ne ra 1 10 A..... ., .... .. ., __


Il ya 20 Ans1

Le Conseil special militaire
s'est r(uni hier soir sous la pr'-
sidence du Gal. V. Leconte, avec
come aceusalcur mililaire le
Gal. L. Larencul.
Au bane de la defense se Irou-
vent Mes lBonamy et Pradel.
Vers 10t heures el demic, les
accuses sont introduiis. Ce sont a vu, samedi i:ili. vit
les gen raux Georges 13rice, an- ii1pilal G(niral, I (c'( 'i cien Dllegue Extraordinaire du s o.92 (jli, 'vvtnl >ni lil
GouverneVnent de la (irand'Anse I de sag ouler (i' li); plC( II
el (ie Tibl): on, Oclave Brice, an- son cheval a ;.i ,los. I ,cotL
cen chel i de la mitaison Inililaire io soni si'g, soll .\tv ci l.i.I
dc S. I. le Prelsident d llil; hllto, essivtlr 1l pl i sons
Ch. (iU:rin el Dest)ornes, ex- s ret'gards'de N ,i. -clar-
adjolliS u (IGal. (G. Brice. (qtiill0 de slil) I l,.ri, li ;.I -
L'ace d'accusaltiol les |)lour- polundier <('l mt' IIc 1 11i )t
suit, l premier conIIled atileur, de Ictrr rial;isiassc Nt 1 ,i i-ln .
les (ruis autres conmme com- Pa.nvrech tlieval I
p)lices (l'issa ssinata;l avec p)rmlL'-
diilalion l itgticl-i-i)ens sur lIa ... aI vii u sMii i \cr s .,s I .
personne dlu (al. Cttrisloplh.I tu tn a I( iliA uin cl;I It-lirr iiilir.
comitllae l a de la com(ll nll'ti e ,I|ii s nit usin d a'- ( 1a doliit.i 't'-'
des Abricols. (it iLl (; Grllid' ut. el Itutieii;ildclr
Apl)rlrexpos (Ides lans d(e rac- e'ss;layer \l e ir pare dl. I)ins 1" ,
cusaleur militaire,, Me Pradel lidsle souliers. Mais lorqii'l i;n-
Wrend la parole pour le Gal. G. l'\' eva unii des claulissiure's (lu'il
rice et ciherche A IMabl)ir l'op- porliiti, c 'ut vrailim nllil )i lc
positilion qui t'xistuit entire le v'()ir I' atl d't sa chaitssetll 0l,
droit et le devoir de son client. clieis el marchand dinriil s'
L'avocalt blame I'acle du Gal. voucher 0les narines ta de loti (c I
Brice, car, dit-il, il est un parti- lorce de leturs deux doligs.
san convaincu des lilertts pu- Le miarchand lie pe)r(l I)s Ili
bliques et il estime que la vie curle, il consteill ;i inl chatilliiur
humane dolt btre respected. de se pCayer une I)aire de ch.ius
Mais il trouve cet acle excusa- selles nerves. Celui-ci cul le
ble ayanti t6 command par bon esprit de suivre le coinsil
une mauvaise conception du de- et les soldiers neuls ailanl lson
voir militaire. 11 n'ira pas, ajou- pied, il s'en chauss., paylI ct
te-t-il, jusqu'A demander tac- t parlit tier come iutn litros.
quitltement du Gal. lBrice, mais ... I'a revu, le tlendemtain, so
il prie le Tribunal de tenir pavaiant par lai villa ;ori\,c ses
compile des traditions niilitaires chausseltes et ses chatlssi res
Iransmises de generation en g&- neuves.
n6ration pendant un si6cle, tra- *
ditlions qui ont doan .A son ... a vIi, di(iliu'llche 'rc -,
client une lausse idse de son iheures 1 2 III iiiin, 'i Il Inrtio lu
veritable de\voir. II parle ensuile MiNgb ;sil de I'l'ta l i l'l.l:l. li
des deux adljoints. nlmil)iUm 'e Fran i'Oist' l(111, ii s'len-
Me lion:iinv pr'6setlle la (de- I'nildant pointil \' ve r ,'
lense du (;ll. (Octave lBrice, donit v,()isils, )P nVe ifIC, iln 'ii !-'1il',
()on a votilu dil-il, aillinit re c.liIi- i(< ')ianl sCi ).'lilt s ;:ll iii s,
I hlonneur l iliti 'ire. !1 s'Illtu lhe lui. )Ippre aiil -c 1 i lC ( il elle li-
.i (Ilmontrer t'absence (lte i-en ves conltre e e prevelltl dont 1 1 ;I in'lr iIt'Is iateil;s d ;i!lr i.
I()\ovjulte (de sold il ';I jian is Il1 i'' ;irll, (IIIs iin :'.f il n)t omit
soup tu toin le et qit s:' silu tiliio) son li titilntr (|(i il Ii l I' de chel (l lat-niaijor )pri silden- ll it n t.il dinl'i 'i i.. \lais,
liel obligeait 'I la plus gr'.indelt I f11 t '('l ini :I t it oI n i i Nori
reserve. 11 protesle conltre lont ('l'r vil Ia tilitail h !.iiil i i vioi-
participalion de son client L\ sin. le p.iendre ) irt I,. I Ls, le
r'acle reproch6i au Gal. G. lricie | et dolt celui-ci (d'ailleurs, ai pris s It. It'itim r li r1hpork1, Lm li-
loule la resi)onsulil)iltll mlnt er i ri 1 lpond(-m a I : nli'r ltnii
l.e Gal. Larencul 'pond o n nl Ce ( fll, t lains l'(i: ,'n ', |i..;-'
p)recisanil davainlage I acle d (L ianlt I)ls .l ine iti c le l -
G(al. Gi. Brice (uil U (iuali(ie s'Iv'- liit I )II1 s O )SL-'C,I'. I. ,i x
rementi etl terinine (Iclarant (liq e letiilt's se r'iditi;inei les piies
ces circoiislances s nl It elleilciiI inut ires.
accabla tiles (u'll n'v a pais liti .
tie s'v ar ler plus longleulips. ... viit i' tili
MIe Pradel reprend la parole vers les ., lt'ii'r t 1i1 u.iinl I.Itie
et iap'es avoir d 'lvelopp) ses i :;' I'M' de li : i v a' I i I '
mnmes lth ories conclut ((11 go 11ii i n It i 1 l > .
laul quei vore jugeimeni l soil t n cofliiie in Iii' 1 t! ,, i i l ile
exeinple et marque unet tar ue date l de ljux ;Ji 'liL-, It. i I Oi i
(lanll s anons iles politiques et Cuba, 1.1i. 1irc'lc1:Li il ii ,
n ilitaires )). ino( uailt d'elie, .i r .i l1aii i-
Le Tribunal suspend I'aiu- to voix, les pires ifi)in Ai ,\ !i
dience el se retire pour le ver- biliats (du quarlictr |i- i\ i iit
dict. 11 revient une heure apr's le miallieur de li regalerd \-
avec un verdict alfirnimaif pourile d(e par line de ss antices, 1)..
Gal. IBrice, aveccirconslancesal- A.... elke d(hita, penlinti plus
lenuantes pour lesdeux adjoins de deux liecures, les pires insa-
et n6gatif pour O. Brice qui est nites.
renvoyr de la prevention el mis
en liberic. .*.
L'accusateur militaire reclame Arrie'e A Prlt-au-Princ'
I'application des peines. Le T'ri- du (itlratl Joill III SELL
bunal se retire pour delib6rer. i
Quelques instants apr'^, il Avant-hier, 6 heures 1 2 <'u
retourne avec le jugement, coni- rine, so" orl dvs-, s1l1 'i-
damnant le G6ndtral Georges Price, bod d semr is-
Brice i la peine de mlort; el les to/,al de ia Panamr -i;e. le
deux adjoinils A dix ans de tra- Haul Conntissaime M s "d e Is-
vaux f'crcts.
Le G6nral Brice prend la pa- It. Russell, retour de leur v,,-
role et declare ttre seul re4- yage de vacances 'rLtL en Fr~in-
ponsable de fexecution du G4- ce e h aux Elals-Uais.
nral Christophe. Scos deux ad- Au Whore an baaitlehm dii-
joints n avaient pas le droit die fa'nerie de marine (hI's Iahls-
*ne pas excuter l'ordie qlu't Uniisrendit acs honneuts ii,-
leur avail donned. II protesle de taires au 6Ginral Iussell.
leur innocence et prie le Tribu- annaLlu,
nal d etre son interlprte aupres Fiantalles









LE MATIN 27 Sc-ptemibrc 1927


----- cU ~-~I---- -l----- I---- U-~-- I


Le dleuxioix'' mi temnbr d il < I lhllin de lhi Q,1 uin
zaine ,Ic a ru (iiiiunii'cl'.
I'll cwnllplldir c h( e nunm, ro
nous ai 'l 1r. iins. Nous- I'oV(IIs
a1co" it ;:;III I to'l(ll tlusl's,;IV rt
plaiisir. II coniilic il (Il' l,'It',css illi-
tes tii liciiin | ts cl tlw ilu ", iiilit)i'il;I
Chl i lls 4it'l listcI 's (Ioiit t. inl' i ( :IIit
chidio t'' t! a t 1 li,1 < "1 's dI'll l~n-
ti.
*N lt ll l ml' l l l' 'c 1v+)'l
grIci i uix t ln lll .ro ll ( 11 ill us i

(Ita" hi"P ( Iilld.I
N\ l\. ,M' i -Il 'llr l

f itl", in .' l t 1'" I. ,, . 'I4 'lf; nI I
( ,O llllll '.ll tl > I \ , '. t i l l il'r .
N ow ;11 .1 .

Nouveau.x Ing6niertss
dui GouvernemientL
n ,Veli i i l Ii d l ll t r I i I ll' -
pibl inqlc M I. l nlri 'i/.(l s.v
C hl 'is i.iil l ii't/, ( t i lr: ii l i i r)
chli r .l I l i n S Iv \ 1. : lilt "I",
oIu tlt ( ,S i l(t I l iC'I14(its I ( i\CV-.
.It' ll t's c It'l lilt '' l ,. It ,I t, (p| i
I re l ltlV ':llx l\ in 1' 'li, ill s It'll-
droiil, ct l.iitinll t I i ld It's p lus
utilcs sr vl'it" ,',i l, ic noIlli-
Vell' es l ', i j lid ni \ |ii. llcd s i!,
o u t i"t' il l" I .

L'olehi .\itionhlale de iledehinl
oI -1i Pl-hirtii iiiic
Inll iiin igu i a'll (i tl niii / l I'll local
(C ollii li) o s, I',n\1s (| l I'' re-
(il li tll'\t .l \ i i l i i ln) ruc i lioin
(iidu no 1 1.i1 l>11iiin( (mn dniO
Ire li>(li ', I I ti c (d c 11doth'c 'l
el dtI Pl .i iiA lIti lit' l l, (t c s
JO 'it'- *il ll alit I iO tll l ti t il.
loct1l tie 1'l''olle (nL'i li.U 11 luntS l
pIO'(Ai'l Eii in :i I i))'d, ;i 1 li11 .,res
de l'; "-rfs-miiili.
N- ^
de v

I'l1\' (dI 1p ch' Ir', |>irveInIl siilie
tli il)r's-Iiitli 'Ii lP( t -m i-lP riicet'
a lannmii ti 1 :i l rl Aliilnbrom lHolly ( iui s'lail niiov6
le mnatin, datins rivierc de +n
vaillan. L.c c tl d 'r, ri, tiltr i d
i'eau, a t tra ln ; x(lr (;i\'tve
O il It ,, I lll,.i .lll nl ill i| | (
nv .till-lilit -r.
t .\i\ finiil Irs r[)tiuv'ts par ct
rist accidelilt, Inous ellnvovn
Illos silc&,rts, t (ol l <,t',iiiatcs.


6I8 I OI



L'institutrice


et4 la tiode
Nos Icclctirs se ra.ippellero'o l,
,.ills thloil, (ilCe SOUs ce lilrc Cel
(dilis ni ire 1 t'dilion du 2 juin
11011t11, mill i (' I'vions 5is deIours
Unoluird1'lluiti piar nos Institutri-
J."', ChI ri'm,-es d'inslruire notre
linc'ssc el di la plit'r aux belles
'.lI- 11101 i lies. d(i suivre ,' s i
i ILdIts i a liClles dals !tteur'S pirTes
rxccnlricilits.
c It,- t II S.)l' .ila,1 iinln s, It, s
ilNous soili ii t a ilt' Llors qul ii
i e Is ;Iors finrss nIIs inla ches, les
11i1)| 's all', 1 t pI niii uJUs(inu a1 x
,, x(il \ Its l rs t Iits (d'it( olles
l( ''.i 4's iisi4li etci iiin til trians|)a-
Ir t'i s, 'wl It) s jii lusil 'l 'i l'vt iraa-
.Ilt' I'rl (lql i ili llc il ItI s chairs
It'!; lo ill i'. i ce 's p chlils c i ll it'a l
| '.4l'l)"'1 S iV 'S (I t'll s I tillutri-
(', ', ;!iKsa ;'i :i L l fI o l/ ces I
I vri-s cl c1 s C i, ts, in;qu illi's i
Ililt. crill iinIIodIcslic etcepeu
SIc smi'i i l&ion ,m tll dans I'h:li
Ilill iint ill ( il)lins rand nloin-
lr, dO t lltilnst i itrices, toutes
It"s oli I .s o t11 s its xc'cntricits ti
d(i (iilu s a-.liui llces lors(u'elles
soll sUlivies ir dil i's Instilulri-
1C'Is suscilitI. i il It i)lus rave
(tlig i tliu i u 'ti lime .iacer' la tlor-
n t:ii(on tmri'ati lt r la jeunesse
Id'uIn I) i's c l iisn. lt croirt, queL
nous aVolI c.onlic I'tlIuc'altioin
dc nos enlaiils t'it es )1 oiles)
dt' dan ti1 i on u c des < ias I de
cineimia.
Noire cri d'alarmne n'a pas l W
puiss6 en vain. Eln effect, M. Aut-
,4iislte Scott. Secrt'liie d'Et'la de
l'lnstruclion PI ublique vient d'a-
vi sr Is Ins sections scolaires
cls div, rscs Circonscriptions de
hi l 'lipubtlique d'avoir i\ inhor-
iLr ICs ins, ilulnrces qu'elles
dcvroint, dlesor'innais, lorqu'elles
vont Ifai'e lIieu'rs ours dans les
*coles, ou lors(qu'elles accomi-
plagieent leurs 61ivesdans des
crminonies publiques, se gar-
der de suivre toules les excen-
triques seductions de niodes ac-
huelles, se vytir avec modeslie
- (eI obIrver dans leur habille-
, ii e I It, iiuc 1 q ui cadre avec
l la haute et belle mission qui leur
, esl conlie.
I. M.\iix qui, coinimne nous ve-
' no1s d(e I( dire, a 6t le Ipremier
s )irletr dIe cotlle ques!"on, teli-
iU tleC vive en tl le SecriLaire dT'l-
tail de I instruction 1 u i1) 1 i q t e
S piourl I'hl u'iire ,se decision qu'ilt
s vient de prenidre et est d'avance
p 'rsuad' Ique Inos I .slitutrices


-L - .


L'USURE ENRAYEE
La ou 90', des chaussettes de soie donnent
des mecomptes
1, 1ha1i:.Icte ,II l. ,,, 1 x- ,"I '. i .< '., i:'.>.ntc, e tihbriquee
p. ,ir re .cir spt.t i lCiii r." .ti ; p1,.1 4ir( c1r! s chiussettes
t ura'u n trsi *U'uM-iit ,*'.l>,.i I "i t. i,, 1z, *:.. l i" t'l it 4 ,p,,1 r ,,it un ren-
f,.r>ecni 'i t n( 4 t A l .i inl r: *, c ti ch. 4 thiussette
"IH olepro ft .Ex-' ',c" ,! 4r. .t. i ui '.. ,- >,, ilini 3n a I*
I'lo, k' tli l t '( 1" .lA11."
Hic 4 .-1 p !.,], ,ln ,1 sagAe.
Lcs n ,io..ir.u L1, l ctn : "l ,,;pT I.'' .- ',,c" i,,.,:r Xa hnguc duree
I: A 1 *l .., .1! lct i / >.. l ; ," t'.i i, plu us t ,c\ 4]e pour lec
artit l s ,,rdinairc<. I')uin".n ./ 1- n..;ii
I4 lie -- } I' 'r.' ";\ -'',ie' CAM-
exigez l'etiqu tte de tibmiur.

\MOI'I lA'.\t1.1N. I.\gtinls Port-au Priitc
PONNE T RIE
Hoteproof Ex-Toe
S .lrplb,,! Ib,, L ,v \ ll, lli , .. A
t nn ,rr .i t Ip, i-l .r c ijlr* Ij tjbi j oi c tioi nbnnettefi


onll np(. I'ldronI
ie plus grand
ciitlailts conlfis


qcu'clle st poi"r
bien moral des
A lentis soins.,


A Geneve


Diclarations de M. Strescmann
GENEVE- On continue une
ardente campagne contre MM.
I itvinofl et akowsky. La repri
se en champagne de la SociWtc
des Nations pour le d6sarme-
menient a 6t provisoirement fi-
xKe au 7i dLcembre. M Strese-
mann a announce aujourd'lui que
I'Allenmagne avait appos6 sa si-
gnature A la clause d'arbitrage
obligatoire de la Cour perma-
nente de justice international.
GENEVE Le Dr Gustave
Stresemann, ministry allem mnd
des AtTaires Etrang6res,a decla-
r6 hier soir (levant I'assembl6e
de la S. I). N. que IAlleinagne
(,tailt d('sorinnis cornpl6lement
d(sarniie et qui'lle altnduait
calmemenit que ses voisins sui-
vent son exeniple.M.Stresemanii
d6clara avec emphase que la s&
curit'i ne pouvait cOtre base sur


MR I I i ...




I Insurance o G


I


[IIi


, des pils filtes rCOmlpaqi


44


les armemnents don't I'clTel ini6vi Lo p6lorinago
table, prilend--il, est d'amuener on France
la guerre avec les autics a- de 1'ArnA rlaai Legion
lions. lPaul Boncour ( linc t'), i !,' lii,'l I liIfliliti e-;lll ih 1,1
le Dr Loudoni ( ollande ), Ie j 1|i(inailres C(lirz, CIt.ilr ;I
I)r Stresemann el Ie senaleur deIC | l |ii|ih II ;iire lillniil l P'ris psnir
Breouck re, socialsle helge,ont I iihleIs 'lllllns d-' b.it;aille
prononi' des discours. A,-pres
q(ue les proiets de dIsarmemient PIAl!S-M. IE lou:rid Spdafor(l
eui iient l1t sotllis a l'assetill e, coilinenei s lonll-tions de
M. Pail l oncour d6clara q.i c'iiia nd.lt nal(oi.l de IA.n,.-
I'e lvie de pt aix coimmll glier- ll 1:gio' a iil' -, d hai en ae -
re clail chose de lon tgue hatleine Il 1! l'>r inier sas ril-s cs i .IM
exigem de la pAtilence et l di 11a 1 1< ;ii ii. c >-m i n::il.ii
persev 'rancelt. Si l a Socilet deiis S ll"ord l :iiia a c )tll[) lgi'ii pli' r
Nations ne tirouve pas le mo- 1,' 'i.erl11 I'Crhing ICe -co'n
yende do1nner aux peuples un ili lanit de la Iio, M. lHo-
sentiment dtic securil sains ie- \i 'rd 1 S v:ig, et une d le( 1 'i-
qtlel eIs nations lie peiuvent pLs tio(n ; le < Tigre les a 'reCjs A
desairmer, 'opiin Ipublique lie lias oiverts.. C1. 6,Ineceau
verra dlans la S. )N. qu'unl vas- tAl li Pari's 'i cause du in tuv:iis
t liisco, ( `!t ide saWnt l de sti soeur ; il a
lin1 tnlltilon de i etourner dans sa
---.. .- il lion 4 de Vendee aussitol qu'il
L's 1ii .i'alllisipill' h I ',r i 'lt I i. L l aur a3 p1,.ur reprdrentre ses
i h ls hi t iaIu S sh ai l l t4'girIli'tt v, li\i1X it!6raires.
des Idlles de' la Russit i l hiFrane p.\ IlS- Ls L 'gionniires ,
PARIS Une nole ollicielle IA, is o irLesqu1, lous quilt
cite divers textes chalng6s en L' 1is. On n'en voit plus sur les
mars el el juillet dernier en rIe iievads et oiln n'nlend plus
les delegations tranlqaisecerusse It"s mIles accents des fanfares
prouvanit incontestableiment qu'- anricaintes. La 1Igion avant ter
aucun accord i a alors ete r.- rin ses travaux a evacus la ca
lis6 ; or, depuis,les Soviets niont ile Oe iir al leri v isi ter les
cominmuniqu aucune proposi- chaipi d b:Iitaille tie St Mitiel,
lion nouvelle. Si les points de V cert n, I .l ilca-Thie'rry et del
vue des deux d616gations rela- er.\g, n Paris, mains les le-
ifs aux inonlanits annuels ou gi.,I Tirvs, a reprise s. ph'sio-
aux modalihts essentielles du re o,, (ii's, ( ll.|,i essl' grille v o
glementldes dettes se sont rap- Lie ctt avialemrs a ex&cut un
proches elfectivenent les russes ol ,ii-dessus de li'arodrome
onlut prsistle isubordonner leurs du Ionirgeten I'lio0ieur de IA-
propositions i I'octroi de cr.6- nerican legion.
dits don'tt le montant tries supe- A occasion de la visible de
ricur L celui des premieres an- i'American Luegn ii lI'ell'oir, NM.
nuiles ollertes aux porteurs Iran Poincare molltra que 1Belforl,
;.iis lie permettait aucun exa- ome ia iace, stborne
men utile. lin consequence, nuil I 1ipole quan'rL o e, 'a as a-
niest autlors6 a allirmer Iexis-q tis is en mois e
tence d'un accord complel.D)e us. Ptrois dmi-siecle apie s,
puis la conference na pas dell- elle duti letter centre I'invasion1
re stir les qluestiolns des in- 0rangere. L'heureuse Amnrique
demiilts tlues aux f r a a i ii pas i redoiter tie scmblables
ayant subi d'injustes dommtages dange rs, L, a'i(raiCe plsLsiolin6-
in lussic et ltd rigleicnlt des lit al!achl6e a la paix, v ve-
dettes de la itrsorerie ; ces ques enitn ilt6ress6e a Ila ni1intenir',
tioi tqutii soni liics i tlout ac- ,i'est jamnis sutre dtc la t'onscer-
coid W ont pas cess6 dt'trc po- v hre (Ile l pai' x i l 'EuropeI
sMe. e Molzedu Lo, d end beau.oiip plus des au .
M.de Monzies6naleur du Los, Ires que d'clle-il..ne. Si la tL.
c'lt de ila dtlgation charge liai st ir d: la sti-elt nus t
des n6egfciations avec les So- s ,,l quilex'cstc d
vi'is, a I'c'tl une note de la d lc li 1e l t'tt'U c. iu (Vt) j r
g i>m n sovieiule itisse sig ee | ,, i t ti Ii d I'|< |,r.,
lkikow ki datee du 21 st ptchi Pt, .i er 'c 1 I n !e I'
Itr i'Oilcii ail detic ilotltl\'_.ln li 4r 'll ii fI i- i .c i' It'S 1 it i', s
positions sovietiques qti co lir (i 1i I ci) C d s N IIlion I i s
inent les assurances veirbales ai> llt( U' N ..
iieures.M I)mItonill e tu la 1). N. rai'i l- I
PARIS La ltussie lrop)ose pr.ri i' pe il lti it'p Us e-,
de verser (61 anni iits tde ()i mil li lU, l s a,, r
o los tral llCs OF CIacuin1. ll ipioCues el au besoinl assagira
ecihalngt elle demitantle uin credit
de 12 millions de dollars accor-
d piar branches annuelles de 2
millions pendant six ans. Ce ci6
dilt sera idesinI pour deux lies
ai des commilal 11des et pour Lnill
fliers Li des :it'claIs tide prc l ils
fran i' s inu Ltis ai'ls el i agricollcs.
11 serit aun ntissable en 6 aiiiies. r e
La Itussie s'eng ige a assure le
painemenl regu icr -tes iiinteiots ct
du principal de ce cirdit.

L,' D io A MAISON
L. erby n | os rieR
S.CoKANEl N. Jde 'a 11rod de d1
Wiltlow Grove ( ensyvaln:ce) est


sorli vi'orse miie do ggon p ut I au p
l Ia la course national aouriel ILI t1 xl



pour apparels de l'arnltee avcu
une vitesse de 159 :ni lies 412 a V7;ng t J
I'heure. Vigt centim


I ;sse & Co


ALUMINUM LINE
,iew-OrlIans & Soulh America-Steankip Company Is.
On steamer laissera lew Orl.-ns le ler ctd
prochain directement pour Port-au-princedi
ports du nord.
CeL22 Septembre 1927.

1. de Matteis & 0
AGENTs GNARAUX
1


les )uvci'nalCi l's. P),llr Ie mi3-
menit, ces tenrli, hves de coop6ra
tion si n6cessaires ie peuvent
enc('ore nous apporter la sccuri-
1 coinll'lei, c'est poirqunoi notis
dhvons envisager come pro-
bables sinon possibles les 6ven-
tualil6s (qui nous meltrilinte dans
la i'cessitle de nous prot6geraiin
si que nos amis. Eu cons6quen
ce nou1s ne tIouvons pas nous
passer de lmoyens, de d6tense,ce
(ui n'est aucunement incompa-
tible avec un fervent 'dlal de
paix.

Le disco:irs dui President
Ilin 'inihnrg
.\l'AS- Une longiic dep.l:he
;i'Cr'sste ai4 << Maitin 1 1onir1e aL
qucl j)oinl le Idisc.u s de Von
Hindienl)irg ai' Tannitnemberga pro
duit la plus pinible i upression.
Un terrible accident
d'avlation
iarl il!' l' i ;lass;ilih ir d'lleri:inq e ;
1n\ ltals Unis i
BEll! IN- Le haron Ago von
Mallz.il, ambniassadeur d'Allema
gne aux Etats-Unlis ct cinq au-
tres personnel ont etd lues au-
jourd'lui q u and I'aeroplane
d.i:s sequel Ie baron voy.igeait
pour aller retrouver sa feminme
et son enfant est tonimb pr6s de
S ,il'i /. n T'l "'I fringe. L'accideint,
un des iJ'u; ter'riblls l:iu,' I'his-
toire (ILd l aviiltion comim 'l'rciu le1
a'lelliln l :i |)1 oii,'1 l:i nation
al.et in I.-- d ins la l oulcur etl ii
c:il. I g ian 'le conslternl i0li.
d ii l,:s illicux dtI Liv.alioun
ale:i rule.
\W AS;IIl I(iT ):, -- Le biioii
.\A;o, V \ M l ilZ, i cl:it coi sid.re
coi0 lie i uii dt, Iplus b'illantis di-
1l'. II C it 'ti v llu1i a W ashinigon Ie
i2 in irs 192T )o:rir succdCer au
Dr Otto Wiedfldt.,


karisiami
CE SOIR ..

MandriW
(FIN)

Phros|
en 2 6o pi',s de 5
cune. llerc Eoque. IB
Mass. de bout
de Pan&6t
Hier a (i heures
tut chantec en I'E
Joseph, une nmesse
I',n en mnmoire d'A
Deverson qui lot,
longtemps, organism
6glise.
Ce lit le Chanoimi
Cu 6 de St Joseph,qas
Syalnt pour diacre't
diacre, l es s'6res~'
ncau et Bliguet.
chant ls de l'office
tees par un choeurni
d'organistes amis
Une nombreuse
6tait present a la 18


CONSTIPA'
preneas
COMPRI

de DELORT, Ph

C'EST LE Mau
DES PtU


sans precede



ABITBOL, DAYAN

UE COURBE

in plaisir d'offrii a son

le du DRIL BLANC an

x exceptionnel de (Din


es faune.


eanadinu es d'assurante Iur

1: vie


_ _____


- .'"m


I


4


vra A










LE M\TIN 27


VERITABLE LIQUIDATION
s dhsirs exprim6s par nos combr ux clients eon ue de leurs h (bats pour la reotr e
, nous publion aujourd'hui notice quali6m lihte Four le n ois de Septembie m
Content routes lea or cheitdee pour filledes el gai ontls que nous melhouLS
Sdes prix sp6cialeseat bon march.


1,75 couleur cuir paired
emae 2,00 Chuuselte fil couleur et
2,00 blanche pour touted ge
e1sup. 1 .50 Lbauvsette & jour pour eno
em tricot chaq. 5,00 Bonne quality do nappe co
aM Irm et Nappe ulanc sup. larg.ext
4maillot) 5,00 Nape blanche sup.
a en Nappe pure fil couleur
Ipchaque 7,50 T'us e poag6 pour sorti
aobs fitil sip, 3,50 do* ain largour extra
rijp.b.dz. 10,00 Veritable tile A drap puo
Iitas (ouzaine 8,00 1i largeur,aune 2 114
A l d*Ecoese 40,00 Drap tout lait ourle
-ii rayure pair 2.50 piqu6 & la machine grand
| fraraisie 3,00 240 x 300 pair
Wa- 3,00 toton a drap sup. tried lai
plis trio sup 7,50 (,Aton a drsp sup. laig
,j04mrritab e 13,50 ulle hi pour mouatiquair
lais 12,50 trio large
iealeur 5.00 lilte pi m2telas double la
eabalufieor 2,50 Duamase pour taie
Son toilde d uieier toen I'll
'o*t cale, 6 ()0 trdtaux per aune guipure
iic 7,50 fraaiiyimw
our 15,00 Grande serviette. de brain
pdriaur 17 50 tr6ae updrieur uouzaine
it 7.50 Serviette do toilette tr6s
aine pr hom 5,00 6pongee douzaine
blanc et coul.dz.15,00 bjsuue brviettoee Luiletle
Ibsuc do zaiue 6 00 touv. piqu6 similie s'.ne
wal eur 5,00 Couvertuie de voyage
noir 10.00 molleton nles sup
home 1000 Dntklle hue puur lii,ge-i
,do cravutes coal. 3,00 pikce de 5 aun. s
S" p us sup. 4,00 Ventelle pour lingerie
.ot tricot chaq 2,00 | pi6te de 3 euneb
isur douz. 0 (,00 Mtouchoir pour dame douz.
ke douz. 12, pr aume lies lti dz.
,latc plus sup. 16.00( Brod6 suisse grande et
kp Uille mole petite larg. 3, 4
g- 6'25 Poudribre


to.is de -hapeaux


ri paire 2,00
ilP eus sup. 4,59
I per plus sup. 6,0')
pmiqu6 blaoc 4,0O
5,00


pour lomme
15,00
I 3,00
Plire 1,00
1,50.et 2,


de maletLes
,

6,15
1,50
6,u0

1,25
5.
4,
5,00
5,00
1,50
2,50
6,25
1.25
1,00


poor enlant
,pour enfant
*aox Jean


Isup.blanc
Cour sup ,
pour entant
li COuleur &
pr p enfant
et petit 2 et
Iktosu granpe
611iette
ia is lavable
Il.3 .


5,00
5,00
homme en cuir 3et4
Mg.. barre dz. 10,00
igent A bon march.


Grande descenwe de lit
en jaiae
Gtirid choix de tapis,
pour tbbie 2
Tap's cc.r trd6 bupirieur
Pho ,ographe portatil 2
Uhapeaux en feutre pr be d
Graud Lho x de toilet pour
ueui',, grand choix de ci6pe
our douil, grand choix de
ba sole et fil.
l)I iJ u laauc x'tra qtalit6 I
Drdt til sup.
A paga noir quality extra 1
Ulamuir fantaisie pur line 1
noir & rayure blanche I
Diagonal Doir sup. 1
," extra sup. 2
P.qud so e pr gilet le coup. 2
L)rul lil nojr a barre soie
Urill sardine pur til
Cassindtte double larger
Coutil iranqais pour costume
d'entant a barre rouge,&1bleu
Gabardine cr6me pr costume
Kaki blanc extra sup.
Kaki blanc sup.
Kuki blanc
Kakiijaune extra sup.
rill blanc sup.
Drill blanc .-...
Belle quality drill couleur
A home et enfact
Drill italien notr
Dock fil sup. blanc
Drill noir sup.
Drill sardine
Huile quinine


3,00 CrApe Pasubio,roi dis crdpes 20,00
Satin lib' rty soie couleur 8,00
1,50 Hatine laine soie al g ale 8,00
rant 1,25 Jcrsey boe couleur 8,(o0
oul. 5,00 boirette soie couleur 750
Ir 3,50 CO6pe marocain belle
3,00 quality (Iranoais) 4,0
6,25 Cr6pe marocain tids sup 5,00
Cr6pe soie A dessin 4,(k.
12,50 *' marocain tlis sup. 5,00
r Popeline blanch ,cri6ri&noire 3,
10,00 latine noir & car. en soie 3,00
Foulardine & des.demi-Jeuil 2,5 i'
our Laitgedemi-d uil couldl sup.Z,50
60,00 Reps noir a barrels bole 3,00
rg 4,50 'Trnicline de boie a barre 4,0
9i4 3,50 tits sup a ba'u, coul.2,50
e Soyeux tout. btlle qualite i,0
4,50 Tricoline coj.eur 2,00
irg. 2,50 Volv menejSis6 a ramrgd z,50
Tricoli.e a tmie da uil 2,50
3,00 Vuile perle a iflurs aela-
3 cbee cou.eir 2.00
2,b0 Voile pere demi deuil 2,0j
Voile ti mi deuil sup. 1,7'
22,00 Fuulardmed det,iu to-leur 2,00
Voile COun. a dOebbu 1,'0i
20,00 Voile bulgare 1,30
dz 16,00 Voilt cAmpagne s p. '2,0o
4000 cuulteur a uebiin I .i
30,UU / Voile meraeriA6 frauyais I
7,50 larger extra couleur I 50
e Volea bhlat a jouret i dess.o 1,50
1,920 VoiLb pour 6chape tibs lia 1,75


20.0
!5,00
5,75
,5,00
5,00


0,00
5,00
5.00
5,00
5,
!0,00
25,00
2,00
5,00
4,00
4,00
4,00
2,50
2100
1,75
1,50
2,25
2 00
1,75
1,30
1,75
2,50
2,00
2,60
2,00


Nansjuk b.anc
hatune couuieur
iNauouk suaiPbe blanc
Voile perle couleur sup.
Tl'ui.e pour themise hies
sup6rieure & barre soe
'lode pour chemise sup.
*' pr geure b: iu z up.
Zephir pour cotuiuse
baitun pour ameublement
Gretonne & bare pour
idtLaux larger eaira
Satin uon sup.(genre liberty)
auian cotou nouir grande larg.2
Tuasor ci6me et coukur
ktoug6 coultura dessin 4
Pique blanc
Towe satiu couh ur
Ponge An.r tup.
4gacbhmirieune noir sup
Zepbir lavable
lodieune francaise, garantle
lavaotle grande larger
Caiic.t percale tres sup.
up6ciale
t'alicot L dor6 gtaude large.
r nyeune larger
Sweater pour dame I
bas merserisse tris soliles
Bas lil pour little
lisa mercerise loute coulaur
fin. les paires
B.8s soie noire quality extra 1
" nuir et blanc a fourchette
BAts fil veritable piire
uni,& fleur etajour
Bas til blanc paire
Bas cotte fil pour'gargonuet
et fillette
Bas cotte "
Mi bas pour garq. et fillette
Bas cotte couleur
Chaussette fil poui enfant
Lunette ecailloe
llouppe avec pochiette cheque


1 <
I ,5u
1,50

2,u0
1.80;
1,5
1,50 i
2,0<

3,00
2,50l
1.)50
0 W0
2,.0O
1,50
2,01P
1,75
0,80
1,10
1,10
),90
1,00
0,80
1,00
2,00
4,0()
(),0>
7,50
5,( O
4,00(
3,00
2,50
1,50
2.00
1,25
1,50
1,00


206-208 Rue

r llPda Il Traversiere


Capital: Or IK8.OO.ooo



tug .Le Bosse jtgo


SAgents Gen6raux


VI
1
L
sl

g4
d
n,
t


A


Lc Promage

de KRAFT

1c011i pl us sa-

vouruLIX les


1e pa)S


Co rin;ue 11. Illcrio pi, r I le -
hlis el safl lt'.a l Ion | ul I' ip lil
1I 11 V :1 I I i t Ilcl. ril fu iIl'l (| i
S pla re-pare ;\f cc lu l), I",) ',ro-
niage. 11 y a 1 des p i soiin.s ipori
s(jtiviilh'.', Ics aissiso l e()iiili.' lls lS
iVCCe (Il '0i Iii" C Si O 1 I s) Ic iiVl l-
< urs. El L.' b)(ol rl-o.ll .I. mUO -
oliliC exceCllIIIIIIIlt Uiln piil tSLC-
culent.
Li g.l igin lb'i )lc :i I)Ibe'l OIII)up
Ie t- i II(illeI ', : I 1| Kl ii .' ellel'
cur action cl tldoI le)ti ll i lovev l
Iltrai' t Iu rI )a-,. L: Inc ;ir6aIl)Ic
i ', prisc vous atllid, si vols
'jVtz ji1n;iiIs '1 s.i \ |ay iul des
o ,Inl. u' .. \se i, !a trIl dc' lai onol-
;e KlRAFT dalns la pr6tpara lilo
e vos ass;iisoinn)11111'1111s..
Chaque paqiuet de vrai Fro-
mage KHAIt T porle cele


KRAFTCHEESE
kgent General pour Ilaili
ItiE I'A ., iEY SAL ,S CG'
INC.
Port-au -Prince (IHaiti)


NON. MONS1E"UH
('t Il0 1 1l ie l r; I vI cii IIc!is. N o nlS I ilon
tias to I' e V etii d(I II Ic ,it( I ;t'i> \ mi % vI llga nisoiis "otp
o.''v i v us dol iii , 1,. I n ii a ., in .
T IiI; I"' T1" I .\T TI '11) iE
RIP IIR Si )Ip
136((; Graud'Rue


A la Concurrence
Mr TOUFIK SAOUD
Pour rdpondre au d6tir de sa nombreuse clientele, a overt
1no nouveau Magasin 'i 'ang'e de lia Grand'flue et de la rue des
Fronts Forts.
On y trouvera de tout : Comestibles, 1)uincaillerie, etc.
Dans ses deux succursales : augle des rues d(iu I uple et des
Fronts Forts, en face de l'ancien march deja Calhlidrale, et A
la Grand'Rue, No 204(0 en face de intalton Guilbaud, ainsi que
daas sa nouvelle mason, il reserve 1 accueil le. plus s)mpathnque
& tous les acbeteurF.
Accourcz:-!, en loul'i
I -- I In ... ]i1


LA PLUS ANCIENNIE ET LA PLUS EFFICACY
INJECTION PEYRARD
D'ALGER *
contre Ia BLENNORRHAGIE
et tous dcoulements anclens
ou ricents.
231 Arphes girls
sur 232
(Rapport do. Md.cin. d'Als.,r)
Le traitement eat compltd
par le
DRAG ES PEYRARD No1Z KITINE
qui calment la douleur, clarifient let urines,
purifient le sang et guerissent la cystite.
S TOUTED BONNES PHARMACIES A
.CATS PEYRARD. 46 rm & Gremlk., PARS


Au Public


Nous portions a la connaissa cce des ui-

bitants deIC estimi c ville de PorI-al- -

Prince, cta routes lesauitrcsvilles dc I

liepublliquc 'Haiti, lqu'' la (in id mois

d'Octol)c p rochain aura lieu dlans celitt

ville,l'ouverture du Grand ela llissCn 'n t:

LA PAII1SIENNE ,
Situde i I'Angle des Rues 14publicaine & Fdrou

La maison s'occupera exclusivement
de la vente des souliers pour hommes'
Dames et enfants, el aussi des costumes
strangers pour homes, de la marque
trds repu(de IHeslfil.1

Ai'nsi donc Fort-au. rince pourra se rdjouir ddji de r'ouverture pi ochaine
de cette maison qui sera la mieux assortie de cette place pour ce< articles.
et en mame temps user les dernitres modes de souliers At coslu n s, sans
Mre oblige de les commander I'ltranger, puisque dlins cette maison vous
trouveez toujours ce que vous disirez, avec l'ava~i ile (,i'itl n'existe qu'un
seul prix pour tous et qui ddfie toute coli.,rrence. Ce sfra notre devise

FRANCO & VICENTE. S. en C.
POnT-AU P'I\(;I '( I[,AirI ).


de Matteis&Co

Representantspoiur" I Iiti


I


bame dent


'Le Purgatif ideal
c'ast ia

PILULE Dr DEHAUT
147, Rue du Faub. St-Denis, Paris
Facile & prendre,
Ne nece.sitant mucun proparalif,
elic n provoque jamals de degoit.
Supprimant la di.te,
elle ne dibililte pas Ic malad.
N'exigeant pas de repos & la chambre,
elle an cause acam prte de temps.
Phu active quo tous I i imilairw,
llc est, par consiquetl, moins chre.
DOSE PURCATIVE, 2 & 3 Piuli
( LAXATIVE, 1 Pilule


A.


- -- c-- ---


-


September i )-


t
00


r -


I


BSUB~N~C







- 27 Septemnbre 1927


i;n ,/, .1,
Lu d


1 .


Pour
Corstatc !
j air lro( i'n F.i
pour soli ,


Nous p.
toutes Its
Firestone.


''Iii"


LIN

i l t



Plas (r i


----. 'incomnara'able puel ,---
-/I, du ii re de lale / :' '
lil-t.U UN
\ /T ,s ls Ici/blan'cs cn/ l c('lnnre'is- \
!/I e 11n s 1). u l "',
a J itl de lui dles pmi. par- *
S "11 toil .uln acheteruni, e \
pour aucun prix un au- -" ''"MA;
LV'>'- ie Ipelerre de lalde.
III T TXT U, .i l, c IlJ,'J B(El su /chs I erbhlans el
S, ,/ ,*n,' t ,'tl. I l' I ,, s /i r'n l 'i i i ,l 'i c i 'i l o ir hle
dc r l ,1 / i, tl III
S' I ..N l. 1 I h' 1 : r /L : l I,' u l'oin ousc en

lBeurre Bruun

I I n Ivt(I e Ilas11 toutes les e,/ ,,,
on IO( li' piceries partout wit^
Sen Haiti .,,


SPour vos commannndesdi- e
rec 'les, p)rire de vous .
s iabresser A U.. C(


i,,iiin-A(jqei-holi & ( Co.
.' I;l\l i L-XCLUSIF


fi~I~i


.: i'nC ,.on >t (eo l le collaisscur lJe la valour du pneu
',: (L:,n':t(!l,. isele pneu Balloon Firestone et la Chambre
,i, 1 ,1 Iens excellerles quolit's, sonI ce qui lui laul
i ,
", a .isetr los amis (pue nous avons r' Assortiment de
e':* Balloon, Heavy Duqt et (.iaminre I axr rog..
S4je a lheler b marque

I It ESTONE

Pour votre confort et voire shcurite.
. -. -Mac, chez MV Clment Pinard. Gonaives, chez Mr Antoine Get-
C' e l/ Mr I'. Maurasse.Cap-llaitiev, chez IMM. Jean Luciani & Co.
*, MNir 'imond laulure. Aux Cayes,chez Mr. Jean D. L onard J6rd-
S- oli lOI.


L. lPr,, ,\GENT, (;ENElHAUX


Evioc


I. J. Ades
Monsit ur J. J. Adds de retour
de Nw- York avise ses aima.
bWes cli( iits et le public en g6-
neral qu'a partirdu -9 aoilt
sa maiison scra transferee a la
rue Courbe, tout pres de la
mais(n Chalom.
On trouvera dans son nou-
vcl Elablissemenl res mar-
chandises de toute fratcheur.
Articles de finesse et grosserie
A tnrs bon march.
La grande halle occupee
aclucllement par ce Magasin
el situee i Ia rue des Front-
Flrls, No 310 scia mnise en
location. Pou les condi-
tions voyez le proprictaire,M.
i.J.A\dcs.
Ecole des Sciences
Appliqu6es
Le concours (I'Admission A
PE,'olc des Scivnces Appli
quees est lix\ atl ina: di 4 Octo
b)ie prochain.
Le registry (l'insci option e,
omU\tl, tons ls jours, aiL S
cre'lai:il (!de I'o e de 9) hrc,
i 12 I. a. in.
Ioir I mI i'l-i' c e 22 Sept|le
brc 1.127.

l.lJh Depns
Maitre tailleur
huR d(ies C'.s(trs 312,en face de
la fabriqm' de kola D.Ascencio
Anuonce a sa clieuthle tant de
la capital que de la province qu'il
vient de rece'oir par le derniei
franqais un grand assortment de
chapeaux feutre & femmes ct Av
homes de toutes nuances cha-
peaux paille tine, Chemise zdphyr
fran;ais,chemises blancbes,chemi-
ses lainejaune pour Boys Scouts,
Chemises laioe fantaisie, Che-
mises de nuit, Chemises tennis en
cellular. U; grand assortment
de cravates fantaisie, cravates a
nouer noires et fantaisie,faux cola
pour c6remonies et cravates, cale
,'ons blancs, Costumes Marine et
Berets, Chapeaux toile, Casquettes
croupes, Chaussures pour bdb6s
et Beguins.

i i Line
ic 'e.mcr (( .M rie Horne ))
(dc rcilw'r de (rCu;'(ao,viaKings
to s r.i ic le 7 O()ctobrl)e pi,-
chalin .c ('Wit)inli'lic'ir le mciml(
jour via les 1)(,rts du i Nord
I)Iriiant f l c\ p.-sager's [poC
i'. .ur1ip .
1.e sltamiwr ( ( iNiI Horn n)
a I.iisS \il\\'irI) le 17 d(1 c( u
r'1nt, el c st :illn t lu ai In pCa i-
lale via Ics oI1S di Nord le
12 Octob( l c 1927 en routc
,o.r Kingston.

Impriieile Centralg
Henry Jones, propri6taire
1(Qi4, Place Geflrard
Envcloppes commerciaics
blanches superieures avec im
pression a deux (2,00) le ten


pour la i
Levi-


Cordonnerie Mont-Car"

Hyppolite R. Jeu

Fabricant de iChaussures
1722,lGrand'Rue, 1722 a cote de la :'Poste.
(A i'honneur d'annoncer & ses fiddles Clients tant de i' (
que des autres villes, qu'h I'occasion de la rentrge des clag
Octobre prochain. ils trouveront des chaussures de' toiut A1
et de toute beauty, pour hommes,femmes et enfants,de jei
souliers decouverls vernis pour b6b4s, les marchandsi M
trouver de grands assortiments de chaussures qui peovqn(4
vrdes a meilleur march que partout ailleurs. Les commaad
ex6cutles avec le mAmo soin et la mime promptitude.
Souliersde Tennis.qualitd supdrieure pour home itsl


Grand Hotel de Frar


P.IP. PATRIZl"Prprittaire,
Cet Etablissement renomm6 don't 1'61e
plus A laire vient d'6tre oomplitemont
et remiss A neuf. Leas ohambres ont tout
fort moderne, le servioe irr6prochable,
taurant soign6 est de tout premier
tel n'ayant rien n6glig6 pour faire p
charmante clientele.
Plat du Jour au choir
Pension au mois, a la semaiTe, par jte
Garage mis gratuttement A la disp
voyageurs.- Bains. DouoheA & toutesil
T616phone i No
Dans les Magasins souoh6s A P'HOtel,
vera toutes sortes de provisions, Vins,
ci arettes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'ta
,hoix de Conserves.
On y trouve a 1'arriv6e, pendant le I*
au d6part tout ce que o'on d6sre anu 0
tel de France.- P. P. PATRIZI, Propri6tairW


A ELDORADO
Le Caf6 lejplus chic de la Republique.
Le meilleur Billard des A nilles, vous le trouveres 1'
Vous y Irouverez aussi la meilleure Bibre
Les meilleurs Champagnes, de delicieuses Liqueou


La session extraord I Le plus chic Orthpohonique,
naire d'examens Le fameux cokltail ONE THREE FOUR, et uu patron .1
Lat'eertairerie d'Etat de l' In- L'ELDORADO est le rendezvous du monde dl6g4
truction Publique porte A la con-
naissance des .Intdressds que lea CIAMP DE Mis, T61phone : 2037.
diff6rents examens pour la session Prix Moddr6 defiant touted concurrent, e
extraordinaire d'Octobre dans les Un viite ce chic caf on returned
circonscriptions scolaires de la R4 Un visit c chic caf t on rtourne sa
publique sont fixEs aux dates sui
sautes :"r
Certifiat d'4tudes primaire B1)
tobre192 BAR TERMIN1
lxamens de classes de Thme A T
OAtobre1927. P NILTAInA: A W idI
Brevet Simple de Capacitet et -
pdrieur 10 Octobre 1927. A l'honneur d htormer sn blenveillante cli
Ocxamen de elessede 46me 0 i stal6 Ai l'6tage de son 6tblissement, un sal0
Oclobre 19 d'7.tues seco ent riserv6 aux families ohi l'on trouveradet
claiques ( ca t dues scconarti ) ions de premier choix et oi des lunchsserootl
classiques ( Preoet 26me 'artiM
17 Oceobre 1'i.7. demand.
Concourse d'admission A I'E e T61iphoneNo 78,-


H. Balloni nW
M No 120, RUE BONNE.FOI
Vous1trouvereazunasoruiient complete. deidW
plus varies tlle qu.: lits en ferret en coivri e .
de toutes dimensions, grands et petals, airtirrs b
francais, carpettes, descentes de lit, Chaises et dedian
et viennoises, encadrements, tableaux, lamps, cou -^
tableuetetissus pour tapis do table, Tables avec marbr i
pouiltables, Sellettes. services de toilette on porcelain
table.en criktal taill6 et grav6,de 1 pies, lits dea. Pg
InoBture:"en cuivrepour rideaux, argenter" *s Mll
grammes,.couteaux, lavaboe, enimarbre et eimai"I,
grandpluxe, bidets et fontaines & main, pendules et Ito
tiles de beauty et deaqualitdsans:gales at doot le-
d'etre bon march. ...-
(Vous y trouverez'aussi"des vitres'it i20.
La Maison reserve le meilleur accuell aux schetw


I Normale de jeunes filles 1 0
bre 1927.
bait la aSecr6taireinie d'Eta do
I'Instruction Publique & Port- .-
Prince le 14 Septembre 1 27.

Avis

,e I)6parteme'it le la Jhis-
tice donne avis aux interes-
ss quela Session Extraordi-
naire d'examen l'Ecole Na-
tionale de Droit s ouvrira leI
.Octobre prochain a 9 heures
pr6cises du martin.
or a Prince, e 20 Spel-
bre 1927.


~1
'I.


_ U_______ __ _____ _


'- ~-- -- ~~- .`~~ -- -~-C"-~C--~------~----, ~-,~~_ _


-- - --


LE MATIN


...


Ce que vous pouvez don.
ncr de plus precieux A
votre enfant, c'est la sante.
Les rprecautions elenien.
taircs d'lygiinc sont faciles
a prendre. C'est par la ,
malproprete que vient la -
mnaldic. Attaquez la
crasse avant qu'elle sit eu
le tcmps dc penetrer dans *
les 1:ores de !a ,eau. y
Veillex a ce que votre ealant
s lave souvent et soignems.
waat avec le Savon A& f


.^~~p


^


* .v.\ ,l>iPar 21i dollarss


-)-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs