Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04557
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 09-07-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04557

Full Text



-~ l~c*


IF VO U tinv

.CTEURI
1 Americlfl, 3W
ONN* EN2242

O 20 CENTI.MES


S


LII

A


N* 6193


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


.- S.


Les femmes les plus ardentes'
& reclamer I'6mancipation des
temme soot praciu6ment colles
qui ont donnd les preuves qu'il
ne faut pas les manciper.
Auguste COLPEY


MERCREDI 7 SEPTEMBER 1927



MERCREDI 7 SEPTEMBRE 1927


endance

de la Presse'


encore, aujourd'huij b,
i ssez nails et aveugl s par
'cr6dulit pour croire A r'exis-
mterle blanc qu'est l'indipen-
Presse.
est ind6pendante I Belle et go-
,clatante petition de principle
O4ans un article A manchettei
mais, en rdaliti, mythe auquet
les ing6nus, veritable miroir
*tle jou rnaliste est oblige,pour-
ieluire, chaque jour, aux yeux
basis person ne, parmi tous ceux
t leur temps e" leur intelligen-
ssion et qui en ont serieuse-
les (( genils decssous ne peut,
mer qu'il puisseexister, en au-
Presse ind6pendante.
chez nous, des joursaux, pour
*que les opinions qnl'ils 6met-
oent la !i l.reexpressfn dofpars
itutent journau.r inddpendants,
ueillir vltte pretentieuse affir-
le pltu ironique des sourires.
Pays, ilus encore, peut-6tre,
Iaqut, journal a des amities,des
t'il len 'It,toujours manager,
aimes laches dontil lui taut,
A tout rix, se souvenir dans
itl-divc: miles n6cessitls im-
aelle- i d(it cotle que codte,
lion qu'il doit miftatieuse-
B i" s'il v- I t I ,%ir les l6 -
sa a sow ei ma6ia. i
Certal ,ment quo nous som-
;s dec profession Qu'impor-
Ae coninuerons pas moins a
I main ,( i ne tremble pas, un
i en cax ie les dessous pour tai-
triste dulIrence qui existe en-
t lPintirieur, pareille A celle que
de saltinii'anques entire renvers
tia scae ou se joue la farce.
juurnam qui ont assume la taehe de
r politique du gouvernement, aujour-
culda A une op position aveugleA unie
LMat4alti que tous les attes offi-
resdes n (fs qui goOLent leurs 6crits
I ,.c^ leur est de leur sacrifler, en
Wipe-dance et.1a liberty de lear pen
ejuste,'quel que log.que, quel que
it que sot un acle du Pouvoir, rien ne
ditPar eux qui ne soil un mot de d6.
lio0 et de critique, car, A ous ceux-l I
Soal no:nbreux, chez nous- qui se
fuceiment des opposants, A tons
rassis, gels A cou'te vue pour
ue doit point eIre autre cho-
iWque, l'insalte, la critique et la
M. jour;naux indpendants ) ont
lgique et leur indpendance pour
dlles, com ne le flls d'lsaac. Plus
ltornber de leur plume qui ne soit
critique. Ils sont dans la dure n6-
urs faire plaisir i la foule des
Pables d'eftorts personnel qbl at-
Pouvoirs publics et qui en sort
Ods que ceux-ci ne leur procu.-
tislactions personnelles souvent
a rkclament. Et les joarnaux qui
-parole de celte categories de ci
discu!ablement, fatalement, les
'nis de notre Presse.
de la Presse I Trisle fiction I
SI',echine devant le touet d'un
.4m, dans le meuble devant le-
asseyons pour derire I'article ou
Mmas avons creuse la tente d'une
s qui grilnacen-t sur une corde
aux deux bouts par des mattres
ue dces oules imb-ciles applau-
SCoole un a peu; ce triste .6tat
'ent dans notre Pays; I'indm .
Ii1'eosse n'existe en iaucUn point
.tcemnment au course d'un ban-
otk M. John Sweuton, directeur
sl BUNEv, porta un toast a i'in.
evPir rsse am~nricaine qu'on se.
ftre i adpendante parce que ri-
Adnde vous qui ose 6crite hon-
e a.S- vous e Ifaisiez, vous
vous ne series jamais.im-
S Yopi150 dollars par emaine pour
ilIOt siUcre horsa du journal


l SENSATIONNEL1
SHalillez vous chz NI ICQ LS vous v
Irouverez un anortimenbt i be Casim ir
hanglais, palm beacli et Drill blanc sup6
rieur fait et fournis aux prix 'mpd6r6.

SATISFACTION GAR4NTIE.

E. M. Nicolas
' Marchand "ail'eur
305 Rue des Miracles 305
Pr6s de la Pharmacie Notre-Dame.


of je suis attach. D'autres re-
Voivent le m6me salaire pour le
m6me m6tier. Et celui d'entre
vous qui serait assez bete pour
a* crir'e Y hionnlement son opi-
nion se '.rouverail dans la rue,
i la recherche d'un emploi.
(Li besogne du journalisle
de New-York consiste a de-
truire la vr'ite tA mentir inm-
pudemm'niil, ai pervertir, avi-
lir, ramper atnx pieds de Mainm
man, A vendre sa race et son
pays pour le pain quotidien,
(Vous le savez etje le sais, et
aussi, quelle est Vextrava-
sauce de cc toast A la ind6pendante )!
.Noquss&,nmes lesvassaix et
les instruments des "ITinme~
d'argent cach6s dans la cou-
lisse: nous sommes les pan-
tins ; ils tirent les ficelles et
noui dansons.
'Nos talents, nos possibili-
t6s, nos existences,sont la pro
pri6t6 d'autres homes.
c Nous sommes des prosti-
tuWs intellectuals P.

Ces dares paroles peuvent
aussi s'appliquer a la Pressc
de tous les. pays. ((Jc ne com-
prends pas qu'une main pure
puisse toucher A un journal
sans une convulsion de de-
gouit.)) s'6crire Baudelaire
6eceure.
Et puis, chest I'aveu cyniq ue
de Lysis que Georges Anque-
til rapporte dans son beau
livre S ,tan conduit le bal: u II
est de tradition qu'en mati're
financiere notre press se ven-
dra au plus oftrant. Gette v6--
nalite menme est tellement en.


tr6c dans les imours qu'elle
est accept'c ct consid6ree
conmme toute naturelle par les
gens du milieu, mais le pu-
blic ne soupomine que vague-
mnent ces pratiques. 11 ne sail
pas (i qucl point il cest jou6. ,
Et voici l'opinion de J-R.
Rosny jeune : ( Ne nous lais-
sons pas trooper par des
journaux stipendi6s I
L'ind6pendaiice de la Presse?
Ecoutez le crj de d6tresse de
Jaures : ( Le' mal don't nous
soutfron c'eet tine d6'estable
organisation de la press. Elle
nest plus un organe d'epi-
vion, elle eat to seoqake d'iu-
tderts occultes. a
Et Ai tout cela, pour mieux
vous en convaincre, ajoutez
cetle terrible lamentation
d'Urbain Golhier pleurant sur
cette independence comme
jadis pieurait Jeremie sur les
ruines de Jerusalem : a Dans
( les entreprises de press ),
improprement appelees des
journaux, les journalists ne
compItenit plus ;ils sont, selon
le mot de Bunau Varilla, des
empooy'cs.
Et voili, en tout pays, le
n6tre come les autres,A quoi
se reduit celte sono.e formule
.la IPresse est ind6pendante !)
Ii n'l a J nais cu, de jour-
naux iidep)cndanls, il n'fy en
aura i ul-it. re jamais.

ON trouvera du bIon lail
toule la journey "a
La Laiteric BAILEY.
Par verre ou par litre.


La Nouvelle Cigarette

( Republicaine)
La Grande Manufacture de Tabac noir et de Cigarettes
(ANA"AONA- pr6sente i ses clients et an public en g6n6-
ral,tuic cigarette ncuvelle sous la marque f Republicaine.
Elle se distingue de la pr6c6dente par s former ovale.
D'cxcellentes combipaisons dans la preparation de3
meilleures qualit6s de tabac lui assurent un sncc6s nm6ritd.
Les tumeurs jugeront des excellent res'iltats oblenus,
grAce A la competence 6prouve d'un Expert Turc venu
des Etals-Unis pour dirigr le Laboratoire de la Fabrique.
La Cigarette c Republicaine # fera la joie de tous ceux
qui I'adopteront.
Elle constitute, en HaIti, UD progres reel dans, cette
branch d'industrie.
Et il est desirable que les Amatentus de choix en fassent
un usage continue, afin de i'appr6cier, chaque jour davan-

age. Dpt Cnral Manufacture de tabac noir et de Cigarettes.
206, Rue Justin Lhkrisson, 206.

Gebara &C'
Proprietaires-Fabricants
Port-au-Prince4 (Haiti)


LE MATIN
S'A611A\DIT A CAUSE DE SON SEHI-
l It IU. T DE PUBLICITE


(] Cowa:e nos Abonns elt lec-
fetfrs ton dei de/4 le remarquer,
depuis luinti, LE MATrIN a encore
ag-randi son format. En outre de
notre idilion hebdomnidaire en
8 pages, unis paraitrons le plus
souvent possible, presque tonus
les fours, en 6.pages.
Aous a(ons bont espoir (que
nos Abonnies, nos Clients et nos
IDcicurs a(pprcieront cet effort
fail, malIre laht crise du paper
el Iontes les autres difficultes
i cluell's, dans l'unique Ibu de
Sleir donncr pleine el entire's .a-
tisfacrtion tn assurant l)hurs
r l'elaies et annoncos la plus
large publicild tout en rensci-
gnant le plus e.xaclementi pos-
Ssible.


AtCIE:1lT D'AIUTO
lier, il etait 2 hcuims de
i'aipi s-mnidi, los squ'une aulo
I odge No 680 sortait du (Clu.
i Syrien, avenue de Turgcau
AlA minc inoment, une Olds
mobile No 591 remontail I'a-
venue, conduite par l'ingc
nicur Adrien Scott qui est son
Ip opri6taire. Lesdeux machi
nes entrerent en collision. La
Dodge eat son pare-choc trac
ture. .omme I'on ne pouvait
pas s'entendre, la Police dut
intervenir.
Lc Juge de paix dira qui est
responsible du petU accident.
: R6parez le pont I
Un accident qui aurait pu
avoir les plus graves cons6-
quences est arrive samedi der-
nier sur la route de la Croix-
des-Bouquets A Ganthier, pros
de-la proprit~t de M. Lys Duvi-
gneaud.
A cet endroit se trouve un
pont en mauvais 6tat offrarit ce.t
pendant un aspect convenable
en apparence. C'est sur'ce point
que lut renversee I'auto de M.
limile Peters et c'est par mira-
cle que les passagersqui laient
,ru noimbre de trois sortirent
indinnes de cet accident.
NouL sigialons le tait A la i).
G. 'T. P.
G Assurez-vous contre accidents
A la : GlAx:inl.\i Accim)NT FIRE&
Lwil;' AssIiAN.C: COII'POIATION LI-
M1IT1I).
V"' F. BERM INGHAM,
Agent Gneiral pour Haiti.
i


SFlangalleo
Nous enregisirons avcc plaisir
les lianianlles de Mile Lina Du-
ouux, lille de nolre ami Evrard
Dupoux avec Mr Leon Bauce.
Ni le urs compliments au
chuanrlait couple.

Le travail f6minin
on Allemagne
D'aprLs de rdcentes slatisti-
.ques, 10o/o des Ailenandes ga-
pnetft Ier vie.
A I ITp, plus de8.00.00 fem-
mes. ~fvail ent, ce chifire re-
prsiente plus d'un 1/3 de la
population feminine. Le nom-
bre des travailleuses est plus
considerable encore dans les
districtss industries et les Etats
ad Sud, ou 50 o/o des femmes
gagnent leur vie.
Coinme consequence directed
de cet lat de choses, le nom-
bre des marriages a dnormiment
diminu. II n'y a dans toute I'AI-
Jemagne, que 5.000.000 de fem-
mes marines, tandis qu'on en
compete 7.000.000 qui doivent
. ponrvoir A le u r subsislance.
Dans le Wurlemberg, 16 femmes
sur cent sont marines, 34 doi-
vent se r6signer au travail sala-
ri6 et au ce~ibat.


r~*I'I


... a longuenent conlempl'
dimnanlche iatiii, ,i P'iion-Ville,
(lcs villi iialurislcs quii, sans
rompre d'eiie semelle, deus-
taienit uine rlum-lOclhec dli-
cicux dans u n petit calic propret,
ia proximity (Ihn dlurcau ties Te-
1Igraphes. L[I patron aimable,
la servalllt jicune ct gentille,
IiCn inoultc, i'gere el gracieuse
ct ce sonit li, sails doute, les
raisoIl d! s fIrcqucntls visits
des aniatlcurs..
*
... a vII, dimii n l'c aprlis-mi-
di, a I'lcIUCi d(Iu cI('pIIusule, trois
geentleineni (lui, assis ; iliMne le
gI)Z.on s'cnItIu.lient d(I l'absence
al)pres (I' CLx d'c iiniporlc quel
reprl'escnlant (It ibeau scxe,
... les vit, 1la tin, liler une
iiarchanud dell (( ueqtiinpes ~, ache
Icr quelqucs tIruais ai'es, puis,
naturelletient entaier la con-
versation,
Ne portait-elle pas jupe et
cheveux courts: done: beau
sexe I i n'y a pas A dlire.
Tout de ineme, la inarchande
n'avait point vilain iminois et,
gentille, sans trop se laire prier
promit qu'on la retrouverait le
soir avec... ses fruits.

... a vu, avait-hier, vers les
I heures de l'apr's-midi, rue
des Miracles, un cocher qui con
duisait quatre individus dans
son (buss) dlablr6. porlant
le No. 212 et auquel ktait atte-
dle une vieille rosse maigre et
fatigue. Arrive tout pres des
Bureaux du Service Technique
de 1'Agriculture, le cheval qui
n'en pouvait plus, malgrd les
rudes coups de ouet dout le
cinglait le cocher impitoyable,
relusa d'Aller plus loin. C omme
(dans Il fable, tous lesoccupants
de la voilure taiLent descendus
et le cocher, luii aussi, iettant
pied a icic', I ril liia Ic par le
tours )pouir' essayer tie la faire
avaiic''. Nlais rien ny fit. Elle
.len pouvait. Les choses alltrent
si loin que, (ians un laux mou-
vement, le buss versa, les qua-
tres fers en l'air.
II laut d6teler les chevaux fa-
tigues I
... a vu, hier, vers les 10 heu-
res 1 2, rue Aini'icaine, le co-
rolaire de celti sccne. Un co-
cher venaiil (arrcler son buss,
No. 111 devait les Buireaux du
MATIN, lors(luct NOTnE: (ElL vit
arriver uin gendarme cyclist
qui mit pied A terre, prit dans sa
poche une carte rouge, y grif-
tonna quelques indications, la
remit au cocher et lui ordonna
de se rendre au Bureau de la
Police.
Mais, pourquoi, demand al
cocher naivemert.
Regarded le cheval I repli-
qua l'agent.
En efet, le pauvre animal por
tait maintes blessures, il avait
les chairs z6brees de coups de
touet, las, harassed, n'en pouvant
plus, avec une tristesse profonde
dans les yeux, il suait sang et
eau.
II taut deteler les chevaux fa-
tigues I
AVIS DE DEPART
Les deneches pour New.
York et 1 Europe (via New-
York direct) par le steamer
SCristobal seront ferm6es
mercredi 7 du courant.
Port-au-Prince, 5 Sept. 1927,


-A,.


a


.- a


-- ~~ .~- i - ~1.---- ~ - -I -r~ -~r^----, ~-rnrR11-----rT~--, -r --PI~ -.~ -


Y~IIIIIIII~IIICljl


-- a - L -------- i~


D1 -- 1 C


I~-


aaaa r I ar


i t m w I / I I Jm l







2 LE MATIN-7 Septembre 1927


ID toules ls iiquidliions qui ont

de tc:tis ); *!s, r s einps dpi'liers il n'y(


( 1*1


I'.l


r ,i Bij
W *JM^M i i^.vJBJ


L( Gros SuccCs lqua obtenu !e Grand


ALI


en .a


Liquidation, a incite


ScOiCO) Ll1a 1'imiter. Mais constatant

le reel sacrifice (Ilue


LE GRAND MAGASIN


endure en sa Liquidation, on lui a aban-

donnee cet honneur


La liquidation du Grand Magasin

C'st contin ielle jusa 'aua dernier objet.


:"j"l


IISITE 01 1 M. JIO.1iOIS A .11 llf.i E or~ive :a' ces dernitc"., (d," s'arrIter
el die no1e .'L'-;upetr de lii.
Le 'hf ,I' r, ,';cnhrm 'rie a S r '. I. .,hubo .i sc rctira prd
ltil les d ch(lti,,,in, s suiva le.: : cipi;i, l. I Iis conece.
A L: C tornm i: li. nX d VAici ls li;t vris o ccr
I, in:it II'hisloire du li-utenlant
son nunro < .) septemllli)e K' .ill qui :turail cherch (ile.
coutrant, s)ions le liire : L. (: Cii.-F rle M. Jolibois.
DE LA G(N(INI) t MIl':, n c;ili';l t' trise celtt- visible ,, .....-. ..-..... .... .... ........
coinime ayvait c1 inopin;e el di-
tWI'rsCmi,,1, ionIIntrme,. Celle es e a s
touirn6e ( iiuspLectin a 6lteff- a rS Cs' ,S c-
tude d('pros tilu plan ar0'Rtd i
I'avance (:depuis moln arrive jiAs LES IllLS l l, iLlCS
eu Haiti l 13 t .V, j'ivaii; visit
d'abord toinis le, c.liwl's-lieux de ti
District, eXceplt .1'1RAimic, Jac- It nous est sign 1 la (lue des
mel et Port (le-l'aix. eonnets de 12, 11 oin 16 ans
L( Je .g rIde deI(1i .1rlm ie at .-pris, ces jou:rs-ci. 1a min!-
meilleur, imiires-ion; i'v ai .- -\"ise etl dangel'ese habitude
qu la plus Liarge hopitalit, ct (laller, le soir, dans les d Irblis-
j'espLre y reornir l)ieitnl p.ur sLlients o0t ott lieu des l)s pu-
une vistte p!uis &lendue danis llics et oif, suivant Ie\emple de
cet imoorlant district. leurs ain6s. les prico'es no- .
a M. .olihois se plaint de ce ours lumeit, verscii lecuis pe-
que, pei de orti's avmnt 1m1n tits verres ft content fliurclttc
arrive i .1, i m I le licuteiinait ux ((fills ; .
KLEIN, (:Cinai,(lianlit d(I Sous- C'cst l'o:caisioii e r:1ppeler A
District, IIv ,it voU(lu lui chercher totut ce ux iui X I ,li a'ii~ t cs i) s
queL'rLlk-. \ oic les lails : qtie les r2glcinen's qilli conecr-
u A la (ilet dtu 30 ano tl expite, n nt le r's la t liss,,ei,,r.;,sI lear i
le Coimmn0i..duit du District de I[nt .Il plus rigoIuii-se illtertlc-
Jcrmie mi ofiicielleimntl rap- io011 d'v adminetre les mtieurs.
porlt quc M. Julibois lail arri- )'ultre par, it tinlI aIssi:Itlirer
ve en cell ville le 2.) du III'tLi I' tlention des parents sur tout
mois, trop tird pour assistcr I- le lingerie qul'i- y *i, ,)'1 oI et '.
ia I'te p1itri-onmile. U Ie giraciCuse surloLut po r l''CI- ni iti mi'ime,
reception p)i olete en son hon- I lui permiellre de( p:s''ss soi-
neur hit conipll-wiinei t deijo-'i-. es htl s di.i lhver [Iniiia;l. lis
par Ie fai qui t la ( IC usiiiU e rSI clsa loi ve' It re l' s i iiers I pire -
de partlciper a une dtenonistra- i1re lts ni :esu res n.-cessaires
tion tentCk pal' quciques aIdii- p),Ir iue les enfo4 nls nc' lir(qien-
raleurs d NI..lJolibois : six in- ent pas cs lie x dan..'reux
dividus en lout y prirentiL art. oitr )tn i uni:,s.
L Le sa'n.m.t, M. .Iolilois se I lin ii ei t sans d(ouc, inu-
presenta sur c Iterraii de la- tile de rappelcrtla : Police qu'clle
nu uvrIe d. la (IGda.; eiie, au doi(t d so ii c'ti, teniri u'in lerime
moment de l'inspectio I des : ix r l,.m'n'ii qui Itement les
troupes ; cl -u mioient ouilon l(ldan,(ciiis et ,als pubLlics auxen-
hissait le drapcau national, on fans.
lui demand d'enlever son clia-
peau combine ayanlt et le soul -..--_---.-._-.,,-,
parmi les pIerso)llcs I)re'senltes
a ne pas ndre loiniinai:e aux oonl.ght Picnic
couleurs aiitiennits. M. .Jolil)ois
refusa do i .', i:iit li hiuc l':;.' t,`, origin le t t chi r-l
voix : u Ce n,_.st pas 111011 dra- ilanite ntira ;:e. it l3Balcys Beach
peau, c'esl le d'drpeau atdes A.\in- sa:nedi 10 set.eml)re' 'oiirant a
ricains. .1' p)r'ferer.is inourir 7 houriecs et (emice tii soir. Les
ue de le s.luer!.,' A ces paroles invitations s )!It lani's. Ce sera
d.' deli, un sergeut de la (eni- utin agri6,lae l ique-niqueau clair
darnmerie et d ,s gendarmes d(t de la: lune .e.n ,!c0"". de jazz
service col'iieitlli vers lui ipour ) band.
I'arrfter. Le Capitaine Svenson, 1.'iley 1,e' )are une inmgnifi-
Cdmmandant du District, donna p:c lile..


Sl20U6 208 I1
T+VO+SI ,


uic


S % I -'
i Z".C


I


D6pai't dc

M.le Capt. Th onson
Aujould'hui part en cong Ile sympathtque
Capt. 0. I. Tilommion, agent' de la Panama Line
qui a so s'attllirer chez nous tani d'estime par sa
conduite et ses mnanier:-s aimables.
Le (ai)lt. est accompagn6 de sa dlistingube
II))s() .ls tou) r laque'le nous retnotivelo'ts nos sou
h-its de bone sintd.



La TAror e
Nous avons ).arcoaril avOc le ilus vit inter6t
I'excellente revue ( La Trouk.e .!,)iit Ie No de
Septembre vieiit (Ie o):railre( a I'":nprimerie Au-
guste llraux avec tides i:.;lires \ uri&cs et choi-


A la Lique

des Nations
L:' i)'I.I:ti dai Chili p:'r'side hi sY ni:' ,!i: Con. scil
Unei pi.a idli i d u it.'pLi'!'i i:i; l du J.apon
GENF.VE I. soa:wc,, d(' cois-.il de la Ligue
des Naiio)ls S s'esi o:verke aljomurd'lli sous la
pVn's id'lce de M. Villeg-is, dp116 4 du Chili.
'apreis I' reiwp se'ihtni iIt (Chill. il 'v a pas de
raison emplchant la 1Ligue des Nalions de s'in-
Ihresser au x )roble mes po'illqti(s eni dehors de
l'lEoroipe. Celle dclaralionI a &(' inlerprdltec
co0:niue uic allusios n i i la ios-;iiliti d'6tendre
I'iinlueIIce dt la1 Ligue aux p)robliet)ls qui affec-
tent les nation ls liaiilo-ai 'riicr :i nes.l)aIns les mi-
lieux de la Ligut., il &tait jusq i,,' pri'sent enten-
du que itls pays dL. I'A.\lilL'qIUe laline priMtraient
arranger (eIre ('1ix lI's coltrovers' qui pou-
vaient surgir eitre eux au moyen ae I'arbitrage
lequel est puisaim:nn-nt de6vlo)pL. Si le point
de vue de .M. VI!':%as ttait approav6, la Ligue
obtiendrait u'ie noIvelle force l un nouveau
prestige dr)l'iT ;)olitique qL(li pli permettraient
de firefi un eCll' t pour r6soudce la question de
Tacno et Ari,:.
GENEVI' --V E dclt'gin, japonjis D)atchi a sou-
mis auO c;iV,'1 ,;l> la liue unni;on pour l'en
voi 'llune mis ieon o; Argentioio, Paraguay et
Uruguay dans le hut de concer:ler une conf6ren-
cesanilaireIa MIontlvideo en juin 1928.Datchi a
ajoul& qu Cut.1 ;_L conference aur'ait pour "but de
resserCir la co, )p6ration des pays visits au pro
(it des tr:iv:Nx tlve niq esl deu li li'ig Les dtlk-
guts de l'Uruguay et M. Villegas o appuy6 la
proposition de M. Datchi.


H. SILVER
Nul o'igmore qof les plus jolies tissas tant poor Hme
pour femmei se vendent A la Maisou H. SIVERA. Ne
rions noit dtspeaobr de Ie rappeoer car tout h monde
non seulemer.t nons vendons h meilleur march qup stV~
Smais encore que nns articles sout de tonte fraichear et 4
'miAre quality. II est dans I'it6r6Ab do tout achateur,. *Yt4
ailleurs, di pa.. r chEz Unou.' ou Is meilleur acueil
. servA et qu'il tIuvra les articles suvants reQu pnr Ien
bateai)x, A des pv, x defiant toite concurrence.


Diagonal noir extra supAri*ur
Serge bi u marinee a
* Alp]s noil sUo.
.' Pa!m Beach grise
Satin do chine noir et gris
Dril blanc union .up6rieur
',CrApe marocaia blanc
!,CrAp( ginette routes nuances
'-;Radioux chiffon
&Tricoline sup. unie, blanc,
.noir et cr ne.
I;Imitation casimir italien
.Crepon franc. birra de sole
" Toile jiumrnelle frat-iise
,Joile frtncsaise birre de soie
pour japes.
Batiste fil ex'ra sup6rieur
Percale 1'Tnchr pour lingerie
5 Simili b!anc
.,Voile blanc et cooler sup. &
carreaux ot A barres de soie
M Madras a barres de soie sup.
pour chiumis s
*- ** ? *"I


Grand assortiment do Inilj
chemises
Po, ige f flaur swp.
,atinr foulalrd pour ro'i t
Orgndi suiWse blamc ijptail
Tu le pour voiles
Tt'ssor imiprims
Grand aEsortiment de ,ile
el co.ilcur
Gabardine blanche sup.
Ratine blanchb nnie et &ib"
Sole lavable toutes coulutoo
Grai-d as-orliment do era.t
Chemisos blanches frat"JmW
Chemisette sup.
Kaki blanc supdrieur
. june eatgi.
Chap. aux do paille d'I.all
Bas et chauseettes do tootu
litts ele, etc, etc. .
Cretonne pour rideau
.Serviette ;e brain tuoot
Couve&ture piqude blano 4A
i ur ..


."." Lt.BILITEt


a. o + '.


r- ' ''

Pigiq6nArateur da hag, prnmerit pwr l'6tlite mdtii. *
; .de crus as aux tirrugiaefu. Admid dans a leap Hp
I u1 ,*r.iAS.;: CfOHisNMe 9. Rae Poul ntdry. ARI st PLma.,

GRANDE LIQUIDATE
Voulez-vo'v4 protlter d'uae excellent occasiondOe was-u
A b ,n march tout ce don't vous avez besoin ?
Allez au num6ro:
205-209 Rue Travers.ire.


MAGASIN DE Mie VVE


Bas soie sup,
* sole sup. fine
mere.

B i colon
" jour mucre. coOl,
coail.


Bas fit b'anc
Bis ? cotte .up. hique
Ch Lus.sette fil raiy
Chaussette mere. dz. paire
vdritab!e lit
soie fup. pair
allemande dz
pairs
eitlant til
... paire
olanc til enfant
Mou( hoir da p~'oche sup.
poche baev a. tcoul."6 &
Dentelle valen;ienne la boife
die 20 p. pour lingerie
Coliers perle la gr.
chaque
Mil ier aigallics
Drill A horn. sup. aune
Dris, italiennec alm.aune
Cuvotte chaque
Chapeldutrand dz.coul.
Drill Ilaniclle sup. aune
Dl)il tius:o)r sup. crame ,'une
morceria6 aune
Fianelle sup. pure line
Couv>,r:r t' d. voyP'ge
) > ,


Li:,- blane pi'que
th 1a
tiat c '


7,50
o10.00
1,00
1,.25
0.75
2,00
10,00
2,00
1.50
30
2,50
9,00
40.00
5'00
12.00
1.00
15.00
1.25
.1,25
s,00
10,
35,00
10,00
1,00
2,30
120
3,75
2,25
2,50
21,00
3.00
1,75
7,00
5.0Q
7,50
20,00
25.00


b!anc 10,00
clear li, 15,00
Fiano.lesup. itune 500
'eical sup. it imme 1,75)
Toiie A drap snp. fil 7,5o
Fd &f broder la boite 1,50
Pr(ssions la grcsse (6,00
Soalicrs cooutchcuc 5,00
iavn p::r citron 9,00
Clapeau entant de 3 A 6
Chapeau A home de 5 A 8
Ctavates sup. dc 1,25 A 2 5')
Tusor t home aune 1P,00
a A femme 4'50
Bouzon poignet la paire 1,00
Satin blanc et blcu sune 8,00
Ci S" union 7,50
de chine sup. fianQ 12,50
Sliaruwoise couteur 12,50
Sole lavable conl. et bl. aune 3.00
Drill jtmune fil auns 2,50
Drill bhomme et cnfat aune 1,00


I

I


ABRAnlAM MOURR&N
Soulier enlant aoirk
Colier t con touted
Poudrier ik femnme e
Codteau manche fotII
Soyeux aune
Toile bri,laite blIt
Grise sup. til
Calicot perca!
Toile matelas (rasP
i A
Bas toie
t' sop.
Casinette laine et colt.
Cbnemis-:ette franQ. st
S b. sup. e
could. hom. ,
Chemise sup.
ussor bl,
a jours blas
Chemise couleur
Imitation mille
Chaussette enfantebu
Tapis desceate delt
pr table salon I
,, ** la-be" l'171
Pongee arnnr b
Popeline de soie b!
et creme,Hule ,
Voile sup. brod4 t r
Crapc marocain toG
Voile jaune sopfri
Nap. blanche sup.
b'. bord6 bleaU
coukiur frant slU
Indierne, nmne
," giandc lirgear.i j
Zepbir gr. 'arg.
," pour pyjamS
k barre soie
CrApe marocai bhi
Demi deuil noirr.
6 6j.


Serviette de baiu l 1._
de bain 'gr
Ratice- blanc sp ;
boule coil.
Tele indienne blit ,
bonne quality
Verre could. fran."'
Drill blanc sap.
" noir sup.
A.nos cool. touts .
** crtoledep 1e
Ruban 0,40 &
Kaki blanc sUp.
jauce sup
,, bianc .
Drap h. noir et
Pommade .(.Ille d*


Vpnez-voir et vous serez slit""I
Don Marchb Boune quatitL6


_____ _____ _~ ~____ _~____ I__ i_ __


_ _____ ___


___ ~___


I


*. _. t


f (0,! [*







LE MATIN -7 Septembre 1927

".'."I .. . L--L .. . . _IIIIINONE


- mm...- .


VOSOES
(France)


I VITTE


W ACTION ELECTIVE SUN L- RWIN
cure conmpl6te de I'ARTHRITISME
Salmon du 20 Mai au 25 Septembre
S.fVh' ae TENNIS sOLF. -POLO THfA TrE OASINO
SPARitO SPOIAL POUR LES ENFANT
T'ras edir *t PsuARM <(ar1 do I'Bet) A vrrIM
Sd a pl u r ncipalel Pharma ois., Drogueries et Maisons d',Allmeontule
i; _


Lo Dr W. Lemke Une enqu6to so faith
A8luoue i sa clien tele qu'ii eat
o doe Port au Prince juqu'? it Lp semoainedernicve, ulusieurs
de Port an II reprendra c a journaux de Port-au-Prince nr -
i rde 30 courant lal6rent qu'A la suite d'une con-
sis a__ __ _0 n ltestation survenue au course
d'une op6ralion d'arpenlage A
Slaquelle, elle assistai:. Mme Ma-
L A etes rie Basquial, appartenant i i'une
des plus honorables families
1 haltiennes, lut mise en ,tatld'ar-


I CI, JLCUL-OLO :
alihil( de la SA:il-Vierile
Domain. 8 seplembre, I'Eglise
Obiera la ualivile de la Ste.
erge. C'est la f6te comm6mo-
ve de la naissance de la
||ge Marie. C'est une tr6s
e fle catholique qui est,
ue annee, nil:iqu([tIe, diais
ises, par de belles ceri.-
i rcligieuses.
tains autcurs calholiques,
des moindres, aulirient
londation de ctlce 1lte
des temps apostoliques.
l suppose, et i just ti-
FI!ene date que du ponti-
du Pape Serge et de l'an


ion d'automobiles
t-hier, vers les 4 h'"iUrcs
i rs-miidi, au coin dies rues
ntre et des Mirwaccs, tin
n de la D, (i. T. P. No.
qui allait dans la (iirkc-
60 de la rue D)ants-l).-stou-
. et une auto, un;.' Ford
.12qui remontait l : tie il es
Miracles, entrteiu en i collision
devantles Bureaux diu S,-rvice
Technique d'Agricull ur..
Lechoc fut assez v;ornt. L'i
Fordeutses roues d'avanil comn-
Apatd, ma ti btub ,. c
L ns'uen esl lire avec de
dommages. L'/on s'e'nc n-
sil l double, sr i's cau.sc.,, et
responsabililts de l'accident,
la Police i'eut pas A inter-
air.
n puts art6sien
& Thornazeau
Nous relations derniereinent
que des travaux de lorage de
puitart6siens pour les l)esoins
68 habitants etaient en vote
dexicution A la Croix-des-Bou-
quels et A Thomazcau.
Le Puits de Thomazeau est
comph6tement acheve. I1 tonc-
lionnedepuis vendredi dernier,
Iseptembre., On y puiise 1'eau a
hide d'uie ponipe qui fournit
liaemoyenne de 5 aliIons par
45 condes.
Le habiiajlts de 1a ville sC
Monlreat satislaits de cc pu;lt
leur IociiCe Linle c u p)o-
wepour leur consoiiunalion
fsqu'ils aitilt, commune aupa-
ant, A parcourir une iongue
latnceipour s'en:procurer.-,^"
.. .


a saute est une premiere n&


L'6tergie d'une mant mnagaifique
gagne tout dans ce noade. Les
tmaladies proviennent des germse qui
abondent dan la saleti. Le Savoa
Lifebuoy detruit tous les germes de
1% peau. II la purilie et la protege.


AVIS IrPORTArF ?
IMPOT SUR LE EVEN [t
Exercice 1927-1928


L'Adminis!nr1ion Gc :,' .
(ei (Col llilm il ils r.
anlx Comnmerntils e li
tIriels Iravaillantiut seils, |';
I'illpol sutr le revei) : I t,
base de la valeir l(l'oativi ;.,
inuelle dcs Magnsip, I iall.i' -


p6t et tera ins occUpCS,q,(t .
paiement (Iu premier sciin s-
tre de I'exercice fiscal 1927- 28
plriode du ler octobre 192'
arretec au 31 Mars 199.8, di i
s'eflecluer du ler au 30 Octo-
bre, au plus tard.
Les Contribuables sont in-
vites A faire leur declaration
an Bureau des Contributions
( Palais des Finances) du ler
au 25 Septnmbhre 19'7, conlor-
inenilc t a I'artic(e 7 (de i I oi
du let Ao out 1921. (()ll'cC l'l!llt
toule vc ite, clihaigemcnctl de
l(;cal,augmentalion de valcurs
locatives, SuccursaIles,(Cssion
de fonds de commerce, I es-
sion d'Eltabliescincnt, I, u ; lo-
gcments addti ion nels occ upC-
o0i deva.ntl i citrcic, cic, ; tii
lcur r61e,pour l'(cxe!cit e 1927-
28.Des forms imiiriimecs let r
scront delivrccs gralis i c('Ut
cite'.
11 sont en outre avises qu'n
cune reclamation ne scra )ri
se en consideration si clle
nest pas soumise dlans le d(e-
lai inmparti.
Portau Prince Ie 30 ano(it 1827




A4 0
Arir


'r~. F-sw-uwC C


i.E. MANDRIN
Sern't r la r6aration


C~t, I i ': ii- t,- l" e s'O ,

6 (i~xii... 1 arations dansf k
t I du tii ,ioitl, dbi.ictn l uusi
i)(Ol s (Itin quiind ils (Oaelaul neufbs ; reFe
rkii driiiiouLs uc ront pas clf: tues par
'i fa, ui.son, inai ,e ti, su r'tparaleur tor
me OIn imaIulIme avtc cclui du poeu.
Visitez.-oois et voyez ccml',ien il
o ,tis s erat facile d'&conomistr dt I'ar
gen!, dL; rduire Ic,coAtt d, vos pneus
,'t demetlre h neul ccox que vo:s pourru avoirendommagL.
N(us r(parons les ,r.eus d( toults groudtuif, dpuni. rui3 juF-
qu'A 44 x 10.
THF I -TC-DA F.. 1 1RE REPAIR SHOP.
HA BhIY R. KlNl,1Y, P'rcFrittaire.
Grand'Rue -Etabli 1920.


A vis


Le foussign, proprittaire de
Ca mioutfaitant le tragic enitre Poii
&u Plirce l (l(g ie (t 'lrti;i i,
'honriceLlt de cit er ; I;: ct L:.:is.
sance des inlies'.s cue dau t:
l art'r .(t'r l'etranger i. et piif
de s'adresser durant scn iabt nte
au Cabinet de Ms Char!es< ti
Pau lBouchereau pour tout cequi
est relatil au service de ton ttitic-
prisei.
Port au Prince, le 5 Se.ttmbre
i t27.
hNiguel SAV' ILLE
I I mr.mmlmg, m lllt lm "


I. J. Ades


restation par la Gendarmerie et
co-atrainte ', parcournr A pied le
trajet de MaTssade aux Gonaive:s.
Nous crovions d'abord .a une
erreur; et chest tout natural qu'il
ne nous lut pas possible de
croire qu'un pareil fait peit 6tre
vrai; car, Maissade-Gonaives
a pied esl une performance que
les il !;.; ,olides :,h!il&les de la
march ntc realisent point sans
dilloultll. Cep,,ndant, d'apres
des renseignemenis qui nous
sont parvenus, le fail s'est con-
firmn6.
.'>ous croyo:ns s voir qu'une
enquile srrieus. s.- fail actuelle-
ment pr talr ealr iiuels sont les
responsables eo rcette longue
march forch qui f'ut impose
a Mme Marie Bisqluiat et que
des inesures s: ercs seront pri-
ses ain quie de- p.iril-s fails, re
prouvables A' tos Ies points de
vu, ne so rvci) ivellct! plus.


(AonimeInII les lil;).;:1 ; Iells
t. nulliplieh i


So)ns ce litre i aDenl o-
cici) Ci!< Sd:in Juai de dPorto
Ric(,. ip hlie les chiffres sui-
vanis cxtiails de (( Manual of
Sugar Companies, 1926, diti6
i'.r I: lIou;rse de Nev York :
La Fl jaurdo -i' ,;: (, o ) a distri-
l)buide 1908 .i 19235 dcides s'elevantl i 151 olo de
son capital. Celle Compagnie
a );y ey en dividends le capi-
tal c mploye,plus 54 olo et par
coansquent elle est en posses
sion dul capital, a\cc le sur-
plus et en outre d'(in demi-
million de dollars que l'Attor
ney general pretend etre la
l)roI):telt du, iouvernemnent iA
lilre d implots.
Mais la Fajardo est une
mcndiantic )omparce avec la
(4iL nhiiic-i ct .\, A irirc. i ,' ii;i
niicai de 191019 1,925 .sleimntc
a distribute des dividcndcs
pour la valeur total de son
capital plus 111 olo ; la Aguir
ic, de 1919 i 1925 a distribute
1332 olo 112 de so(n capital en
dividends, c'est Si dire la va
ieur de son cap)il;al plus232o[o
en 6 ans.


Isaac

M. Abitbol
"29 l'i:e dves IuFuils-Folrs
in f11are d(II Marchl Valli le,
Vierpt (i v'ir :
'1 :1| In1.11.tiFi.( ii.11in |h d)
Po r, set n. ( ,jIh u 1il A ,blut-
fIrC- l nr ,ti .dlf,bl tcitn e
p 'ile (t ( i'n.( f t,((
G J.251l';une
Simiili bhlcc Lio,'d G. 3.


AVIS
Le Comidh dui Cercle Sporlil
de 1arimid.
A I'lcrint ur de ( itti l a c n
naissatre ce. MM. Its Mtmblis
qie la i' ale du dc xilme tliani-
pionnDt du Ct.S. M .Sour la couple
Garcia Mella, se j( L. ttdimnanhe
procbair., I SepFt(v ic, 3 liht.-
res de 1' pz* -niioi.
Les Mtmijres ou ( t t hs abitut s truialement
pri6s d'y -i.iter.
Inirmi ialtnmr lt a{ 'r le m:,lth
lA coupe sera r iiseC i uaitiqutur
A cetle occasicu, n t lea uni p[u
de mis!que (t I n dat tr .
LE t1,IlTIE


La caissc (ie 50 grosses i
dol. 35. Chcz
G. GILG


Panama Railroad Steamship Line

Service de ofrt et de phssaqgern entire
NEW-YORK CITY.N. Y. CRISTOBAL, LANAL ZONEet les PORTS de la COTE
OUEST de i'AMRIQUE du SUD.

I e plus rapid et le plusdirect service (1 I itis 'irtd( ldcpassag l t d fIt I "I i'il lii
cit les ports El lroplens via Nc\v- I c: ( is!i :, (:im il Z/ i :;li.in c de, I'.i.ii.
Voici la lisle de nos igentts polt: is prinIci)paux pOi s d(Ie I'iurope :

Angleterro Ecosse France
rs, G. W. SHELDOM & ,1 17 Jimcs Street, LIVEiavooL, !'xGtL.\


EN FRANCE:
Mrs. SHllEONOM tC sonl trepni',i;s
par les nuiisons sinvaihles :
GEiATrLi'Y IIANMI.Y & ( C
21 Rue de la R('piulliqiec
Marseille
ITEnU IPERON & ( ie lI
5' Qu:ai Geo;rgesi V
Havre
.lERNN' PI:RON & Cic. Ltd
loiue,, '!oulin t' v.pecir
lCou'gne s' Jicr
HlEilx I PI'EON ('e. Lid
95It (:Ic eIo 1, r.-is
Paris
HERNU I'ElARON & Cie. Lld1
Rue de la Trailquiliii&e
Dunkcrqiec
HIERNN I'ERON Cic Ltd.

Bolrdei ux


COP 'ENIIAGUE
D)imna rk
Mrs. E. A. B:ExIx &C i'o.
21 Alnlga(le, Copeoil, il.'
ilENES
li lic
.HIS I; 'ii: ;(o)K ." CLEISI
I I .I::..S' CO:Cli .1, N 11. i
(';enva. llialie
( I;iSI'INIA\ No ; .,v \ \
Iii: C i '. 1i0ioii
Spidiiioiissclskad

SiaIlilboirg, 'eriiaiy
(COTTOUIRE, SW\- N \: EDEN
Nordisk x press
(i)llc iu l)iilgC, Swecdei
I1OrTT:RDAM, I IOLLANil)
Mr. I1. 'Vo",; lin ila.
lltlteida nli, ilollaaiil


0. B. Thompson
Genceril Agent
Porltu Prince, Haiti
Private Telephone No. 2525 Geneiral Office Telephone No. 2425


- wr *. LM L Pwt Suaght A*K s iM


S InlIty I1pC*I I I


I r-


LZ~..I----~"-~L;rr~aurrruul. 1


- --. ;-


i


UMonsieur J. J. Adesde retour
L.e public est avis6 que la de New-York avise ses aima.
s')ussignce, ci-de\vanl Veti v e bales clients et le public en g6-
Maurice Comean Montasse, neral, qu'Ai partir du :9 aotit
tait ses reserve. (ant cin ccqui sa mason sera tran-sferec i' la
la concerne.q (u'cn cc q(uicon- rue Courbe, tout pros de la
cerne les droils genrnale- maison Chalom.
meant qu(Iilconques (de soi en- On trouvera dans son nou-
taut miineur. L&on (Coneau vel Etablissement cos mar-
Monitus e counre loutles ventes chandises de toute i-raichcur.
des bicns de la succession Articlesde finesse etgrosseric
Annibal Comneit Monlasse et A tres bon march.
plus parlicuililrecnent cointre La grande halle occupee
la vi1c flixec au 3 Scl)tembre actueilement par le Magasin
prechain enl'6tudedu nolaire et situ6e a la rue des Front-
Dieudonni Charles. Forts, No 310 sera mise en
Port-au-Prince, le 31 Acit location. Pour les condi-
1927. tions voycz le propri6tairc,M.
Mine J. M. LATOUR J. J. Adds.


1


d





LE MATIN-7 Septembre 1.927


Kemal Pacha
et les femmes
Kernal ipacho, le maltre de la
Turquie. a d e un des plus ar-
dents ad\versaires de la poIl'.n-
inic. 11 vN't (i qt c e invi i oi6
I'hlon)ll (I ll i, seule I e Il iIll ,
conl liut (1;ills le' 's'c' (I I't. ro-
e. SCii'I( iti ill, ai liI SiI.gU-
ii t',; ) ("n n(,l'.IC (i,. h1 s;:il (1ii'l l i : \ a I
it'( I.s :1 WI C l ille l'un ri he' ninr-
chlind de Sn.vi (o (qui lit l(,ng-
t ii)ps (, Igt ilc. Ilis, rai-
guant q(uc e t< i l' Ie til' ltic. Iort
inilelliL nlI C.l i li s iinstruii c. ine
gi-nal son bl)l ln t1 s 1 s lro-
jels, il l;i r pm tii .
Cepcnd; nl, ii :;v'ail ri. m nitr'.
*i IBroussc, uine .1'- lfille de 17
allS, elrlili av (c' Sonll pl'rC, ell
(qul6e dc travail. I-'II)pp6 tde sa
IhIoult, Ke idCIl Ipachalla i ill e-
ver el, tl( ix ;in,- al r6s, cuci'lit
la flciur ;i I 'ilt i e.
Ainsi, I nii ,:,itl t ts intelli-
geiniiient ofmlh i Ir' la i polygv -
1nie el t i a ll 11," iric,. Ullne setlle
terin e :1 I loits, mim ,is on peutila
(lchanger alitantl itt. his (jilt l'mn
Lout.

I '1\( I I Il: II \', Iui cs t pos-
l Its ;i iicn'ns \ ;1 (. h i le -
te Ilos ti s. Ii lin.
Sadi issrr a Moiisiitir 1'.


Gonzell\Whi-

te tjitj I'loqe

de I IExelento








,')\/L I VIlrl
G ,,rill hl 'h l l b l)

fI i( ISI I plu t )


J l ,'.) ( ll s jl I ILO vl lur; it
(iusag I ; S .lit r l<0C it hil
L"BEXELENTO
)IINNE IP()t.MIAI)DE
Vois aissi ouslt pou ve avoir une
jolie chevelrr en votis servant de
I'Exelen to. lie git u Iles raci.
nies de l. !if \t ux etl I cuir chievelu
re ap wls. I ae l\tti clihevelure est
plus lounge et plum jolie qu'aupa-
ravant.
Les esthlites recominandent I'E xe-
lento" pace qu elle tst Ia vraie
pommhd de quinic e. UIs prcoui-
sent aussi le savon Exelento Skin
qui conserve fraiche la peau et
enlwe les boutons et les teaches.
Nous sommes si s'ursde ces asser-
tions et que vous aurez entire
satisfaction avee ces products re-
marquables si vous:vous en served
riguliiremeunt, que nous vous en-
verrons gratis uu 1thantilHon de
chacun d'eux.Nous vous enverrons
aussi une brochure dcrite par des
specialistes en cbevelure et en
teint. Nous vous ferons des propo
stions interessantes si vous voulez
montrer et recommiander nos pro-
duits a vos amis.
EXELENTO, MEI)IULNE
COMPANY
'"'" ATL4NT., GEORGIA
Agents demands pour tous pays
lEcrive, pour renseignemenls.

Visited 1'Exposition
Parni let's mcrvcilles (Ie Ia
vilI il 'lidt cilc' Il'\j)<)siliC)n
(ll (iranil ,niagsimi, 0 galnist'c
p)our le iK(,is tt' SC)t.iml)re.
Cett l Expol()silion (tinit i
p)art l) (CiCiuCo)iio ('articles


uine caltegoric (hd loils nou-
velles. q( ;i (de I'avis de tons
est unil c l t (I'(ti'uv ', tant il v
de qlalit's, tn Ci(iilcur, enl
lblnnc (.11 u i1( ii t l n d( i-dci l.
El Ic plus su)rprtlalit, est
(qli toI iti cS s Is llcs toili's se
vendelitl u II)ri.x (de 1,00. 1,10.
1 2-), 1,30, I. 10. 1,50, 1,0(), 1.75
et 2,00 1 ourd'Is I'aunne, et ga-
ranties lvnablith S. V. P.
LE (IHANI) MAGASIN
20618 IRue Traversi're.


TWreston


HIER FIRESTONEE REMAIN
Pourquoi ? Four la bonne raison que le con- .
Daisseur de'la valeur du preu constalet tous
les jours"davantage.que lepneu Balloon Firesto
ne, et la Chambre i air.ronge'Tireston,: de par
leu's excellentes .,qualitetssont ce ,quit ,lui lawu'
oour soa '.: to-bile.
NOUS pi IED1 psaisir adviserr nos amis que nous
avons Iri'T- .1 Assortiment de totes les dimen- .
sons *J tneus Balloon, Heavy Duty et Chambre
A a.: 'o ~Oe Fifestone.
i : ':r.taje i acheter Is marque


I IRESTOINE

pour votre confort et votre skcuritg.
EN VENTE: St-Marc, chez Mr Clement Pinard. Gonaives, chez Mr Antoine Gef-
irard Port de Paix,chez Mr F. Maurasse.Cap-Haitiev, chez MM. Jean Luciani & Co.
.,Jacmel,'che;,'Mr Edmond Lauture. Aux Cayes,chez Mr. Jean D. Ldonard J6rd-
mie, chez Mr Desquiion.


Par 20 D1)ot!rs


L. Prtccs mann-Aqci'rholm & Co

~ .
. .. . I -L-... . . . .


.7


ro



9 "



.; ,


}1




., ;*

" ; ," !


* 1I -'





r ti (
n ^,,
1.1 ,"
:.0
c: [,
U) (


S ,'/



, .i
~I
'II






i kt


H.Balioni Fils

No 120, RUE BONNE.FOI
Vous trouverezjun assouitaent complete, des marchandises les
plus varies telles que lits en ter et en cuivreen tous genres et
de toutes dimensions, grands et petils, miroirs biseaut4s, articles
fraidais, carpettes, descentes de lhi, Chaises et dodines amdricaines
tt vieniuoises., encadiementh, tableux, lampes, couvrt-lits, tapis de
table et tissus pout tapis de table, 'ables avec marbres et maibres
Iour tables, S, ilttes, services (,e toilette en porcelain, service de
table en cribial taillI et grav6 de 0i pieces, lits de camp, rideaux el
mor.tures en cuivre pour rideaux, argeuterie poinconnee de 84
grammes, couteaux, lavabos, entmarbie et emailles, articles de
grand luxe, bidets et Ifoetaines a main, pendules et lous autres ar-
ticles de beauty et de quality sans ',a;es et don't le seul d6faut est
d'etre bon march.
Vous y trouvereZ aussi des vities 16 x 20.
La Maison r&erve le meil'eur aecueil aux acheteuis.

- -* M 7


L'Anciennc Pharmacic

Central d'Haiti
Cet enseigne 6tant d asormais interdite par arret du Tribunal de
Cassation en date du 11 F6vrier de cette ann6e est devenue la
Grande Pharmacie Commerciale
dans le mome local du No 1712 de la Grand'Rue.
Les atfaires ont repris avec le mi me personnel technique 6prou-
v6, le meme fond de products chimiques et pharmaceutiques
renouveld et augment mais avec des propri6taires nouveaux, nne
administration nouvelle et suivant les methodes lee plus modernes.
La Pharmacie a entikrement rafraichi son stock et elle attend
encore~un important approvisionnement de m6dicaments et de sp6.
cialit6 des m4mes fabriqnus de France, d'Allema gne et des EtatF-
VIins auxquelles la clientele ehez nous availt donn4 sa conflance de-
pu's plus d'un demi siecie. L 'tablissement mettra la plus grande
competence scientilique, la plus strict probite commercial, le z le
et la conscience les plus scrupuleux & donner une entire satisfac-
lion aux tid6les clients de Port au Prince, de la Province'et do ls
11dpub!ique Dominicaine.




A ELDORADO
I.e Cafl le plus chic de la"Rdpublique.
Le meilleur Billard des A ntilles, vous le trouverez 1'Eldorado.
Vous y tr,,uverez aussi la meil!eure Bire
Les meillkurs Champagnes, de dilicieuses Liqueurs,


le plus chic Orthpohonique,
Le fameux cocktail ONE THIREE t FOUR, et uu patron charmant.
L'ELDORADO est le rendc-vous du monde dligant.
C"tuMP DE M4ns, T61lphone : 2037.
Prix Mod~rd defiant toute concurrence,
Un visit A ce chic caft et on y retourne satisfait


4'--


Un point Inonsurf

se dansl'induistrie

Pnleu es11 la d(m1,a

croissanlte pI)ir e

Red Top +Fis 71


Plus Ide

besog ne
4L?


Aioins

d penii


FRANCK J. MAR IN
Port-au-Print
THE FISK TIRE EXPORT 0O.,Inc.
250 West 57th Street, New ) ., U. S.A.


..~M.... 1 e
N


14

op^-
fm^
*Va


CONSTiATrION
z: ocne,' Jes
COMP IM E.|
SUiSSES
do DELORT, Pharmacim",
1W, Rue Saint-AntOine
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
1posiT-AT7-PRNOU
SAleL-PZTRUS; Pbarmaciic ALBURTIat
Phsrmacl., du n, JusUn VIARD
toant le hotinea Pharma foW


a
1~


to-
,)
a a



I el
a 1




1 o
io
^"U
'r.i


_.s, t -






_0.,
aS4q



a
^ u


KLIM est le lit le plus pur,
duquel l'eau sculemcnit a cc en-
levee. Tuutes le, pr. i ict vi-
tales du lait sont int., ,c et en
plus, tou, t daner ile t tl or,t-
tion est elimin. Le K I.IM se
conserve in rimn ent ins la
bouite n i .t,,\ rte, ct j u(int
des se .t in ; i la -, >1 n
la boute r'n .it. lt) D.lICI-
EUX LAIT PP \I '0 U O
TOUS LL, BEsOIN .
MOHR & LAURIN
Distnrbutois
Port-au-Prit C, l ,nt
onun a


lq


I II II ____ ` -


--- M


rr -- __ _____~


c


. i4v


Plis ic niet'l c.' e.


I '






LE MATIN-7 Septenmlrel927
________ t _____


it ,- I7w-


F


I:


iIyal Wind. ,n qui se vit oblige que le Saint Si6ge avait agi
lin cudi Jcn-i' a rcprl s son vol vers auprs (les prelats minxicains
pour (;(iilsurrivent ;i un n-
bUT;- -L, (.pitaiinc Frainck I. Courl- cord uvec Ic Goiuvenlti(lm.u j,'
>asriicc minj i O ler eter uine fois de Fdra i base tic 9W '. s
iFiiol)e-A.\m':i-lue via les A 'orcs. ...
IES- Des d1pches de Madrid atinon pp'i)i(iu le s idispiosi!ions i
lek0noplOuUt (I Wh:ilc piloll par ile COnsii la princeespii rust'ei--
burlney wccoilnpagn( du liculelianIt g911 ia protiqjuedes cciei.io-
du nmi.nicien R. F. Little a 6 obli Ilies religiciiscs. I a Sccic -
sur la c6te espagnole pr6s de la Co tairerie d'E!at ponlificilec dlit
iey a dclar6 qu'il pensait conti- qu'aucun accord de ce genic
lidemnain si le temps le perniet. n'exislc, ce qui cst coi.Iir-
n m par le ddimenti( liiyi y
!* I(Iucl(tiics jours, Ie propre Se-
oute ensolelllee .crenr,, c i-'w,', n ic,
dti o r. e at Cllus a oin
rc ('un volume de vers que vient a Asocic.
ire imi Domin ique Ilippolyle aux I -- ..-,....-. , ...,
li a Icii.'-c laliile C .
tn M. lii:f;olite, plus .onnu dans ; .
us lc pscwtitiinyse de Pierre Br-
prodluisons ulie dcs pieces du vo.
nera uiCe ide de la inzunire du --

LAmulette
0 wis aiine et que vous le savez
II modeler loire usiage,
ibiras charilaiils quie ils avez
I (e corps affermi davanilage.
ilWlePrinte'nlispairii 0os eiaplivls
I1 i6 lers y iil\ dfilileure olre image,
rilt i'ea lou li Oil soiilever KI M
t It soirs oll 1111ie n dii liono inmllag e.
oiit,tkre enfaiu, vc!iinez le maill;iis u'il;
FT1i"s elil A iies siiralli'ics.
lusible aux voix empoisonnaes .
tfraie luheir qui m'a lier,. I 1PO Ta 1
multle el irois grains le collier. U- F o
^. Mlffi f_ I qu DE
^ 4 (a.,., a iop qui vous c
Igre


f 's nOIS t ilturs
Gene Ttunne iiiiuiiil en Syrie
Le champion de boxe, vain-
queur de Dempsey esl d'illustre
Origin, ahlsi que vient de le r6-
iierunjournal dt, Paranquilla,
(Colonlebi) (kns i ue note re-
troduile pqr le (Listin l)iario)).
eflet, le grand pugiliste s'ap-
pdleWadi YussCf 3Bulos Tunia
tI lquit fi Zgo la, village du
Nord du Li'T:. A l'ige i e. 2
In, Sai l j,;ii i'.;i : .. I N (. W -
York. Son icul t :'il li' ros
8 ori), conip;l;'Ioti ins(.paral)!e
IodipepdIance syrieine en
.A e suitt, un rapporte de
Sa iulros 'Tunia le faith
Want (lins line situation
onieaitee paoir It's pa-
: in i s, I'audacieux
r cL.;,rgca sur ses epaules
u l 'r:ni :,, (donlt les pro-
I tI... in r6ginient
de ide qi, cii(,rgucillir les
"hbreIux cotmpatriotes du
.pion mondiil et fair plai-
,lti'e anami Saulim Aun, I'o-
"i carivain qui i'ous ho-
"Ie sa collaboration.
Mit P mtiin lcniiiaie
e adresse siguie de deux
SIumines des habitants de
-ifo Saulana, ( Province de
)a W6 rcmise a la Dame
Mde Moya de Horacio Vas-
', POlr t'inlircsser au sort
paysiansafltc(".s par le juge-
Sdu Tribunal de Triies,
i le litige ( la Celtrale
laikg,


plaira

AMERICAIN

de KRAFT
La qualile siuperieure ca rac.-
teristique de tous les eroduils
de la compagnic des 'lrolngcs
de KRAFI, se relrouve dan
le Fromige Ain6vicain de cetle
Illiir'(Li". II s'liit (IL'ui Fronri g
qui ii'a p;js de rival iii en saver
ni en p[ rete(' iii ca corisisitan -;e.
la inclhole dce K It A FT
pour niulauiger les in.2illciirs
Frolnaige:; ain ( 'iains le ilianie-
rie A donnier naissan,.> 11i un pio
duit iarlt:iil, l.ourni c t1.s ,;i\' r
ex nii is,' qui a tail d' f,-o:ii i,(s
KlRAFT les Froinagos d, p.i'>li-
leclion. Si consistance pei'lli[
de Ic ,16COli)B' likileC.uimlt Cel
coinn1u il n'y a pas de croAlte
dans le Fromagc. de KRAFT. il
y pas non plus ,Ie declht.
fLi aclic.:i lla Fromage de
KRAti.,: v,:us avez aussi ta ga-
ranlic <;dicheter le meillear en
qualil6 et ea saveur.
Chaque paquet de vrai Fro
mage KRAFT porte cetlc
marque


SAgent Gneral pour lhiili
1THE I'AVLEY SALES C"
I INC,
oI Port a uPrince (Iaiti)


la r
n.
10 i
L
('e i


Ie'

bie


V


RI K


-UBJaBfflB


liaIs-Unts I
SAI ioccnsion l d unc inforima-
et le M exiq tioe )' lan' c I' r lIc io-nal
w Hl. crlsinr) tW Mex'o le 8
nbas. lec des Elils-Unis a re- Ao t h, tri er.(|lil itd6\ quest
da),vei '.-inet mnectai confir- nieM iains dcpor-Ls d s des itro us '-r.iles aux inines tloire national Iseraicnl ao.ito-
dans lc "ut e Cpr o:dgcr' Ia vie et les 1'i8sS a rentIler CLs !e |'is,le
inmricains.CcL etnvi1 ce troupes a 616 i6mc journal ajoiule que se-
rcertain' dls:-rcs qui current lieu nii-officiellemient le Mliiistlre
execution de S'lco-Vaizetti. de 1'Inlricur n' a"uctni con-
S- ------naissince lIcs prlai: ime-
idesral*,-nnn6 ts-a6riennes xicains -1ii'icnt deml"ilnd6 ,'
D- i's vs!"ii'rs a.nericains Brook revenir, iniun Minisi&re na
- is r mln in 7 heires Ades- non plus des inlominntions
uBlner Ab ihs. sur iln changemeni de p1liti-
lj-_Apf| s un ?D>I D() 10 hcurcs -Pride ie
,aalmri a !.!;'d, J D autre' part, le 17 uoat, le
JEAN DE TE-I.IE-NEUVE Le mo- Vatican a (dnCinti la notvelle


La Surprise de 1'Annee


LIa .n: llhJ' ;': cs; i;i in';liain' la plus pnissan' de son g n "i; "'it r.' ; I.
IUJi(, .SIX ( i ic ll i __. I I -spel cI"101)
nem ,nlts i linlt .iC, i ; .s le l i 1 I j
;vcc r ;n s wit, m .,-rci- mnw p! *s


|) '. l .S ; (:i ,'ilr B ,, ; i:( ' i I '.l
'r e t' (,'t l : (1.:i 1 1.,: :1


1Sc) s'on ii!i ( I < ic (1 4li;; n.s. :;.
d S-
ULne volilic coushruile i'lns po);r plus igrl'ii: k u il : so:]: ; i.ij :110:u1til,aveC
iD) nm p!c esl) ;i cc, p '!e'i e!;;inl :-, i :>ivt'!nCl i's ijiltiicuirs, et (es iralfinemen n!s (de p ': c'ul;it'o,'.
Voyez la W'll' ET SIX. c ill;parcz-la p;)i t po()ur point i AVCc .' vail,'nirs dcs ;i-
tres, vous comnprend'rez alors cc (in') 1i direction niecaiiiq iic 111 W\il!'ys O)'Irland
signiiie pour 1 uihclcur de In Iegnrc Six cvlindres
TOURIN.V; lBARl 'r : 10(0
Presenitd en Six styles tries cl6g'ints. A iull prix has (pie sca. C I g;' :'aiilc lpoplu-
la. ite dc la Wiipel I crmet'l d olr.



WkhippetSix
GAliAGE KNEIE!-, Distrilbu)itur
Rue l avcc -- 'ort.ou-Prilnce.


UI- ---- - - ----- --- -


ulit. I
'est avec de bien vilIs re-c
ts que notls avons appris
north de Mme Vve C.IAiL:s
GufmY, survenue, hicr, i
heures du niatin.
,es flin6railICs aMlron: lieu,
nalin, a1 il Caltli'drale.
laisoun im)rtluairc a I'angle
rues Dantls-Desto !ch's
)r Aalbry, en li:e dIc 'Ilis- i
lion S-olni.e.
kulX p)ciints e)'rotivc par
leuil, IlnuS enivoyoiis lnos
I sinceICis coin(IolCnccs.


BAR1 TERMINUS


I;O1PI:llTAi'lE:


A.


Wid naier


A Il'h<>.i:;ie i (1 ir l } in s;i l ',i 'i,' i t ii i'iiiiictle (|'i'il a
in il'il'. ;i 1' ange d,', s')i dl i).;is ; i *iii, On sllS:i ), exclc u ive-
111in il rese v.' ati fI, i.eI s )A; i"' .1 *) Iv ','.a ( );- s S l'l -
li is iL i)r ini'-c :ix el )i :!'t. I,' -;( sel'roitl serves sur
'il,'iho)niiNo 78(6.


IAUFACT REL LIFE



Insurance Co

|Une des plus fortes *otipapne

Scanaidienues d'assurance sur

la vie

4. Euq Le Bosse k Co


- -~~~c


IA. de Matteis&Co
Representants pour Haiti


C capital: Or 18.0ooo



ugLe .LBosse # eo

Agents Gelrantx


HIE

uUI


-L


DA"~~~


I -" v .,1 n '.


. N


i,





7 Septembre 5927


Iv
N










.3.*14

.14
.,t:4 (
..(
* 4!
w
(


c~c bQ[(


/


nos lc6qa'ntes Mondlaines.On est unanime a dire (Juon


('Ive, ux


lesjolies choses exs()secs dans


de e cotluet MacjtIsin (lLi ne desemplit


est rese'rveadi tous.


)CaIleI


cc solnt


!lde nie cri, aIxl


pas et


Sntrcautres articlesde toute


(Id'bord (de Malpiifiliqus CHAIESS


coI ileurs


modlCrds; de ,JOLI1


1*j'
'j..


Ml Iros


n'a p


ocw le Im.itllour


e ci toi


'HA1llPESi


I


chatovanteC, de toutes le: dimensio;is (


B\AS tout


su peIicuI'e et 5 bon Imarc'hdc;
r (iarco:inets et Filiettes, (du


des


sole,
SOU


Celebre I


ii i1anc


(ie Ions


trCS


S
I ~L L.L, ([ii


LIEI-4
y CA1I


\ ien1nicn si Ii'n anx pieds(Icts ddlicats,causede leuIr (ranIde-o'V c) i.c aux Eta


iiondte entire.


en oilre les articles suivants r cenC ulnhnIl


defiant toute concurrencle:


mariajles, etc.
ormes chapeaux


Trjs jolies ianuicut es
rudre, Pommade,Savoanne


1)


Chausselte, ptour Hommes.-Chausseltes pouri Euanl
Has pour Filletles,- Cravates derni6re Mode.- STACI
Lotion & Parfumerie de toules les raarques


Montre pour pwch


Chapeaux depaille..- Tusso: de soie.- Tussor impril
,Bracelels seras de pierres precieuses.derniere aode
Chemisettes pour Hommes.-Cihemises de Tussor


VALISES a MAIN POU I DAMES & DEMOISI
SERIVIETTES DE TOILETTE RADIO CHI
SOULIElIS POUR I)AMESk SOULIERS POUB E


ETC. ETC. ETC.
X.a . S,, .' '-.
. R9'"f9.', 'I"g -8


LLES
FFON
;F ANTS


e i


Ihi

Iril


1

Ics


Pa is Baza!r Paris /Az ar
de PETE BROWN

Rlue Bonne-Foi en face des Maqasins de MM. leinl)old & Co.

Le Seul Ii vgisiu vitire e a ille

IAIUlS IBAZA. come ch~-cun le sait, est le rendLz--vous du moni


.4
" 4
1'4


*I:


.t.j4
"*1 4
*C4

'*1?


po)01u


nis ct dans


IT


!


d(rn(icl rss


steamlers1,


a des pIrixa


Cadeaux pour Bapthmes, Fianetilles,
Balles el Ballons en caoutchouc.- F(


Jolies Services f liqueurs,
Harmonicas, Accordeons, I


Reveil-matin.- lonItres Bracelels.-


I rll ~~ ---


_ _ ____ __


IF MATIN


s


frin c l e -


Onq)i / IrotrIrI r


(1tarrivets patl


#


pouTr aldmirer toutes


PC




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs