Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04556
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 09-06-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04556

Full Text


'-'C. -


et MAGOlh01RI

ol A caine, 3t
dayhdNE N 4
#, 7 rT Ml 's
S20a CENTIES


S


I


.I


L lONprend I'habitude de
'argerA come il avait pris
celfe de la gene. Mais quand il a
golt6 6 I'un,il ne peut plus sup-
porter rI'autte.
IF'ernand VANDfItEM


- Il


E N* 6192


PORT-AC-PRINCE( HAITI)


MARDI 6 SEIPT MBRE 1927


ges oubliees

ns dans le numdro du 91 juillet
nONIMT, rette lettre qu'un des
Wdujournal,qui signe DEs LAURnwlM
e vieille armoire oi dormaient de
res et qu'il luiremit en place du
sur la question haltienne ,qu'il
.La leltre etait,paralt-il, d'un di-
ifun penseur profound, d'un sty-
nomr? / Vous ne le sure: pas ',
s. Mais qui done a dcrit cette
i retrouiee, si froldement vraie
ad vrement le people d'Raiti et
de franchise de la liberty de la
SI. le 11 septembre 1919
aml,
re lettie avec plaisir. Je cro-J
ariage, le sentiment de vos nou-
sabilit(s. auraient un peu chan. I
talite. Mais je crois que vous
lCo(ni'''e vous pousseriez de
je.vous idisais jque vous vous
et que ,: vous (d sesprez, c'est
re est prolond6ment triste,soit
itu atreilctimenlt,soit que de longs
Irvitudcs (n de so uflrances l'aient
11 s'agit d, rtlagir, et de preparer
e nous 'nine des generations
ous per sons d'6goisme, et de
lrgoistm c :' nos pres nous a per
Isme t-,rifie I avenirde notre
present, A notre present de
Itrtes an,-es. Nous ne persons
ies; si firent nos peres et
'pre, a Ice r6sultat don't nous
sielem<,'.
l bn ne condamne au silen-
us p. 'cher ; on me crierait:
x, v i% s! I
p ralei: nt que je ne sais pas
en.fi; ii. Je sais, je sais tout.
view de ce qui se passait
is que c ,st ceci qui nous vaut
rdevers l'avenir.L'avenird'Hai
lep.I y a plus de 15 ans,Belle
(etrlmin aussi,en d'autres ter-
rpogr ischangera la face des cho-
it! avant longtemps, tatalement,
rtiestoa est de savoir si nous en se-
lartisans, ou bien si d'autres vien-
I's I'imposer. On est en train de
Spoer I Mais je dis present : (( l'a-
ill est merveilieux, toute la ques-
lavoir dans quelle measure les Hai
.(uiront ,.
ntdaiis la proportion de leur
crde leur aclivite;de leur intelli-
cter adaptation aux conditions de

Mal est qu'on veuit tre un cito-
0,oil u'est pas un home ; qu'on
W..roits en se d6robant aux de-
Ites bourres de prejug6s, preju-
brdre. con tre le travail, centre le
routes ses formes. Vous n'avez
line, et tel qui voudrait r6gen-
peut pas ordonner sa propre
voulez placer un po6te qui
nm et ce peut payer I'Mducation
au-dessus d'un 6picier qui ga-
sa lanmille et donne A ses i Is
*qui lui a manque. Quelle folie I
'prenez rien a la d6mocratie; 1'e-
le reste de la nation come
us croyez que la libertede la
0s important que la protection
fe et I'tablissement des 6coles
'le savez pas que le premier de-
s la tamille, que quiconque
devoir est un trattre A la patrie.
BIignez de i'Oc.cupation qui ter
Bautrappe son directeur d'a-
Ous ne voyez pas qu'il n'y a pas
Ursoulenir un journal ou une
a personnel ne veut payer un
I dequarante sous armois?Ceux
alre' larbilraire ont le journal
maix qui crieul le plus tort, ne
,,le des abonnes, des abonn6as pa-
jefconsiderent pas que I'acte de
han accident, landis que I'in-
o Public haitien a toute oeuvre
1m 2 6tat CONSTANT et perma-
'i, ous nouts payons de mots,


nous sormmes des hypocrites -
nous ne pensions pas ce que
tous disons; de IAe m6pris
de l'dtranger. Voulez vous un
example : II n'y eut qu'une
voix dans tout le pays pour
reprover I executionn de M is-
>sil on Coicou, et quand Nord P t u
Alexis fut tombl et que l'indi. POrt-au-P
nation publique put s'expri-
mer, elle ne manqua d'orga- 1611 GRAND'RUE.An
,nes 61oquents. Mais oii est le Maisn s pant excsi
buste de assillon ? Mason socrupan ls s exclusi
Sur quelle place publique ? trouverez les verres et les m
Ou est le conite charge d'im- son.
rdmer les manuscrils de va- VENTE EN GROS
eur qu it a laissis? Coinbien.i Nous allirons lallcitlfon
sont-its qui veulent donner I.es presc ip)lionse de verrcs
une gourde, le prix de dcux peuvent trce execulves en d(
* grogs) )pour honorer sa me
mfoio eeti f6trir le crime?
La toi qui n'agit ( qu'en pa
roles) est-ce une foi sincere ? ves s'occuper de sa protes -
i pie d'hypocrites ? Rappelez-vowu. quel lait vo,
Et un people de tous Car tre 6tat d Ame de B(te traquee
on souscrit pour les Mai- qnantd vous dliez cach6 chez
sons claires ) d'Yvonne Bris- moi, et que c'est at peril de(
son, de Sylvain, pour les or- ma vi come de la votre,
phelins de Lille ( de Viard ) quejevpiis ai amenic au C()n-
et pour nos freres d'Afrique sulat. t etaient-ce les Aim6ri-
de ( Mr J6rcmie ). Mais nos cains, cela ?
aicux attendent leurs monu- Mais vous ,ubliez vile, et
ments et nos pauvres leurs sous couleur de patriotism,
hospices et nos ignorants leurs vous nn aissez pas oulr 1e
tcoles I J'en lrmis d'indigna- ben du paysdans IrIa splre
tion. Pairtma part, j'estime- ien d pays ans a sphere
ais.f l at, u eqtnme- ou cependant vous ne rencon-
rats plus quelqu un qm fon- treriez nulle entrave. Pensez
derait une cole du soir dans done cela- pensezdone au
sa ville, que celai qui ecritui people, 'avenir- et pene
bel arti eou un beau po6me; aussi Ai voi mme---6 I'hom
Iet cest moi qui le dis, moi, med'abord,au citoyen ensuite.
ournaliste, 6crivain. po6te. Pour ceux qui sant vraiment
.a charity, I'amour, le patrio- patrioles, ii y a b)cacoup a
ismrie, inspirent le premier; fire, et en v6rit, je regret
a vanity seule anime le se- de ntre en it pour
cond. Personnel ne pense au nre pas en ii pople.
people ; quand on prend saeem ple
defense, c'est pour se meLtre Si vous ne le savez pas. de-
en RELIEF; personnel ne veut manIez-moi et *e vous dirai
donner une here de son ce qu'il y a a raire et corn-
temps ou une gourde de sa ment c'est facile. 'omme ic
poche pour instruire ses fre- serais heureux si je voynis
res; on souffle la haine, on des gensde votre intelligence,
r6siste l'ordre, au progress; le peu. jeter Ie masque (d'hli.
on encourage I'anarchie et la pocrisie et se mettre ai prichcer
bancitisme. et A agir. Ce qu'il faut le plus


II vous est peut-4tre delendu
de critiquer un acte de I'Occu
pation'; mais vous est-il d6fen
du d'acheter, de vendre, de
planter, d'6tudier et d'ensei
gner? de gagner de I'argent et
d'elver vos enfants ? Vous
vous plaignez, 6 larmoyeurs !
Mais regardez donc les Syriens
et tous les ( blancs manantsa
jusqu'aux chinois qui font for
tune ou gagnent I eu r vie,pen-
dant que vous vous lamentez,
tandis que vous dcoutez la
chanson du vent dans vos
Anies aceroch6es aux sales
du rivagel Etes vous moins
intelligent que ces blancs?
Moi je vous dis. si je n'6tais
pas Ministre...., je ferais for-,
tune en Haitil Entendez-vous?
Personne ne pourrait m'en
empeclier.
Es,-ce que vous vous rap.
pelez que vous et d'autres
amis, m'avgyet igt # 6 vesir A
St Marc-'pidid 'ie excalor~
A la Crtte-A-Pierrot ? D6put~
dui people, ayant le droit de
vbyageo gratis sur le chemin
de fer, je n'ai janMais os6 me
ddpla.er, je i*ai pas osc- et
ie suis brave, aller a J6r6-
MWie pour nom mer I entant,
d'ua de mes amis. Est-ce que
vous vous rappelez, Edouard
Latortue, prisoanrier dans sa
maiso : de Port-au-Princme
(pendant que vous tAiez un
des mattre de la Republique I
et ne pouvant aller GdoM


h notice pauvre people, ce sount
des ap6ore, 6 des apotres qui
descendent dans (la masse
pour I'clairer et clevere. L'eu
vre est plus aisde qu'on ne
croit pas, mais les ouvriers
manquent.
Avotre service, si vous ne
pouvez trouver cii vous-mnmec
l'inspiralion necessaire.
Sinc6rement votre.
X.


cienne Maison Keitel.
vc ment d'Oplique et ou vous
ontlures don't vous avez be-

ET EN DETAIL.
l)i(nveillh nic des ociulisles
cvlindriques on Iprismaliquties
ulN on Irois scmiaheis.



P. P. (C.
I)c\vm;it partir pour tin vo-
dI. l....~~ P'fl l~t


...a vu, saime(i, vcers les :il s'
de I' pris-mildi, rue de la R6u-
nion, un lraive niusicinl qui, ne
pouvanil plus accord.vi les ins-
Irtuinellis, s'iucordail avec sa
chtre collbitante. Le couple,
sous un ianguier, prenait bien
son ltemps el, ii iimesure, on ca-
Ildenc, s'olirail le plus delicieux
'oncC it. I IlidlIc disciple d'Or-
Piak tdevit blin sc demander
p lus (Jtl t I'i tll t .
4, vai ~


r ,P,,,u ... I v.I I qie, lgl, l<: l.LX 0 ou
sig i s ollt l e plalsir dte prie lt'ois j ut. cert is slii.s s int
(Ir' conigde leurs amis el de iou \US dln i'utinel louvc.ui.
lucirs connuaisances. IIs otli iin cliice I lianiC sur
II les p)rient de croire *I tol ltauiellc s'lasseoiC 'L i pialicnt )).
te leur gratitude pour I'aima (I)n ltire inie- .or' d tiroir et
Ile ancuetil don't ils ont i l6 aptur'cil1 oti thic iC)poscr le sou
p)rtotnt l'obl)el. lier i astiquer vient deiluoi-nmine
o oe se placer sous les semelles. C'est
D. FRANYO & F. SZABO coniortable el pratique. Come
chez les blancs!

POUR une misere, vous ... a vu, samedi, au Champde
avez une robe mi-contection- lir de la G. d'H. d'oiu l'avion de
n6e. en voile ou ttssu plus la W. I. A. E. prend son vol,
6pais avec champagne chez un tout jeune enlant qui accom-
PAUL AUXILA, etsans insis- pagnait son pore, G... E... Le
ter, ses aimables employes petit s'intercssait ort 'i tout ce
vous fournissent les has cor u'il voyait. Puis, au moment
respondents, en colon. Ill ou iu d6collage, NOTH: (ELn. vit le
soie : votre choix et ia votre re hisser dans la carlingue de
avion, le gosse qui n'a que 4
prix. ans. L'hllice tourne, le moteur
S-ronfle, le jeune Lindbergh d6-
colle el le voilA A 4.000 pieds au-
U S dessus du sol. II rit, s'amuse,
S S H et veut tout voir. Lorsqu'on le
S*remet A terre, il veut reprendre
(VWOCATlIN I'air. II tit taut et si bien, qu'on
1'emmena encore le lendemain
Les Dl)gu6s des Clubs alti- das le pays des oiseaux et des
li6s solnt convoqu6s en assem- images. Bravo, petitI
hlee general le dimanche 11
Sepleminbre courantA i 9 heures
du nmatin ati Pare Leconte. ... voit avec peine 1'6tal d6plo
O)IDl)1 E I)' .1()01'H : rat ldans Itquld s c truve la
1 c.- Lecture .e l a corres- place deti tion-i'Vll'e. Les her-
pondalce. i bes lolleks v crmis tIl :' itoison,
2 Sa.ncioil des proces-ver- pas tillu banc po)ti st irlp)oser et
baux. I'hori>ge, lit-l)is, tli lii q (iue les
0. o Rapport du Secrt'aire. heures ct nti ls sonic jauniais.
I 0 Election du Conseil. Le coup-d' 5 0 Formation d'une com-I
mission charge de v6rifier la j vu,5inli.lc, vvrs les 5
caisse du T'rrsorier. ... eures, in m)icl. vers lequi
Le Secrdtaire G6n6ral. heures, tn Directeur ('6cole qui,
F. HrARI) pou se ride stir hla place,
F.lv A DIntI t11i r" b' 1.rd~cfl


avan ari or son paru essus.
flanibiant neuf. 11 I'exlibait,sans
double, en nminiiere de r6clame,
car il faisait beali Iclnmps. Las,
(d'6tre allubl Idu lord v6tement,
NoTHe (Ei. le vil, la lin, I'd-
tendre sur l'ierl)e et s'asseoir
1dessus en coinpagagnie d'une
gentille demoiselle. Pour ce jour
l,. le barouietre de M. Tippen-
hauer indiquadt qu'il feraitbeau
temps. Alors, pourquoi le par-
dessus? On a raison de dire que
l'on nest trahi que par les siens.

La relraite des Aneiennes EIves
de I'Ecole Elie DObois
Depuis avant-hier, comme
nous I'annoncions, a commence
A I'6cole Elie Dubois. la retraite
annuelle des anciennes 616ves
de I'Etablissement.
II y a, tous les jours, exerci-
ces pieux et instructions reli-
gieuses. C'est le Pire Brunet,
aum6nier de I'Institution Saint
Louis de (ionzague qui pronon-
ce les sermons de la retraite qui
se cl6turera, jeudi martin, par
une messe cl~ br6e en la chn-
pelle de l'Institution.


Ch. N. GAETJENS
itIE DU MAGASIN DE L'ETAT No 1940

Rhum Nectar

fHrs CoonemP3. H i' d'or.
Pour permettre a'iK clients de bue ticier des prix arrd
t6s suivant classification :
II a 066 d6cid6 que le RHUM NECTAR sera vende en
gros, par .lons et en detail au d6p6t Central rue du Ma-
gq-in de lElht No 1940 et au b,)is Verna chez Mme R. Jean
-Bapliste.La vlsnte e n bouteilles continuera come par le
pass dans les dpiceries, aux prix suivants: Sans 6toile la
bouteille 2 Gourdes. -- Une e oile 2,50.- Deux 6toiles 3 G.
Trois 6toiles 4 Gdes. Quatre etoiles 5 Gdes.- Cinq 6toi-
les 7.50. Rbum surfin 10 Gourdes. Hours coucours. ,0
Les clients trouveront aussi le W. Tine Old Scoth-
Whisky aux prix suivants 3 6toiles 5 Gdes. 5 6toiles 7,50
Liqueurs &urloes 5 gourdes. Sirop sucre la bouteide. Gre
nadine, fraise citron etc.la bouteille 2,50.
Eau de Lavande. Lotions partum6es pour coifleurs
pour Irictions 90 10 o o de rabais sur les achats en gros.
Rtelamez un bon prime vous donnant droit au fetich
Nectar le seul vrai porte bonheur.
**-+ '" i ll' + --+ I I'i I I II I


r . -,


-.~~. ---I-~--~-~--- __ _ _~__ __T------- ------__ -,_ --~- -~~----- - ---~---.- _--~~-------~- -i-rlC~


- I I


:,


PP*


,~,~~ ii,


II. -


I


<


ilotre CEil.;







LE MATIN-6 Septembre 1927


Trm ta"l amJ -t dl-i& r

UN FAUX PAS IA FAITH TOM-

BER PLUIEURS MARCHES

D'ESAUER

Les contusions et les foulures se
soulagent facilement avec
un simple remade.

US lie remAdee famille employ anum
utde n1pe hAtera le eoulafemnot de con-
l failures ot btlaureB. C'at inai que
aw Scrvent frnju.uiuent dee permonnes du
ConaiUnt Amrerican.
"A nt ft tn frux p e--noua deit une belle
dune d Nice. France je tombs plusiours
dmeluc d'epc.!ir. Jo me leva avoc le corps
m01 W pouamvit & peii tne bouger, ai que-
qap pp atinr deLontrmmti e Sloan m'n tva-
Mitt la douleur et firent disparaltre 'inflamma-
Uton."
P1 d ant Wiann dhmQ et dana Ie monde entier
b Ua nt de Sloan a t6 reoonnu commue le
vnt in nadoukur. Une application, saw trot-
tr, uWge ilA coagwtiQli, tonifle aIe muscle
Op O *t =, aussitort on effet curati. Gar-
n tujours un flaonu A'votre port6e. En
vnte dnl toutee hIs pharmacies.



l iniment

Sde Sloan
A nlit TouteDoleur

Le h ,id;111i l ( 1d l inis
pour i Chi '.i '! Gin arcia al
Les (" 'lii1,.oi Ies ((11 cha. l-
pionnal !t(I, Ilzi i'.( (In C rcle Spor
tit de Mariiani lour In a coupe
Garcia :,'ella out pris fin,
avant-hitkr.
II ne rest plus en presence
uc 3 joueurs,M M. \\atershoodt,
arnes, Bobleit Nadal, qnui vont
se disputlir la coupe.
Un tirage Ou sort a d(Isigne
pour se meseI'r dans la h (I i-
inale, MM, W\i cirshoodt et 13ar-
nes et le vail(; ur' jotiera la
finale contre !l'' r N:alal.
La deni-lii l(t si oktjoti ra samle-
di prochlin 1ii -p 'lembre', i
heures de i'.iiit .- nidi et la I i-
nale, le leIi il' .in, dilniauche,
11 septcmlru', ,, lia i iine hle1' e.

SL a Rose du Paradis ,
a Pa'isiana
C'est daevanit ie tlIrs belle
salle que lut moi iuilr, dililanche,
A Parisioana le )heIiau lilm qu'est
( La 1 t6 par %N. .\.: *
Le succcs ,i)l iu par le filin
tutaussi .lnlid, ,, .. :, l)':'i u que
celui de a iru iL :'as ). l.Ie pu-
blic noilmbrclix qui assisnitI a la
reprcsent-tiion, ',itnerveill ipar
ses grande-'s hc K ts, in::iil'esti,
fort s.,:\'vent, p r d.' l(.', gs et
chauds a:pplu'l.tisscuienIls, sonil
enthouslasIlc s ;)ii ,itin;,lIa i(on.1.
C'est .!onu's ,i hr., 1 u l filmi
qu'omit lia '. i .iiiaclit.', It's
impr(esario ,'Ic, fie I'avis g -
n r'al, i.l.iCin 1 vvrr' ait avec
plaisir.

Visitez l'zxpositfion
l'artm : i' c i v, illh s de |l;
ville. il I' lut du Grand ,.la ,, i *. , pour ie nuil> (it' Seplicinl)'e.

part It i)to.ttu ,;1) articlesle s
urie caitt';.- .;r tl-' 1 >!'cs ;n )tl-
velies. tJ.i d '.F 'vis ide tons
est 1n1 ( Ic' l tI(.' i\rc, tant il y

bl.inu c., i,.. c >. dem i-d ,itil.
i t1 ( l) i l?, ,', ,,, l t ll, C St
qu* toutli 'cs hCt, I'l;s railes se
wvent lc *ttl )"u '!'" l,1, '. 1.10 .
1.25. 1,:!;, t !,). 1 *O, l .(t0), 1.7.)
et '.0.0 ;outIrd' s'-;inne, el ga-
ra'ntics !a \iltc S. V. P.
1.e (;11.\\1> MAGASIN
20ti18 liue Tnivcrsiere.


I.a question Syudicale e Ilialli



Autour

du Syndicate

des Typos


Mr Cl6nent Magloire,
Directcur du Matin )
En Vill i


Monsieur le Dirccleur,
EI'n tout teim ps, nin m e anix - _, .. L... .... - --- __ _
*,;'< s les plus rccuiis de 'liis- On nous le:1 i ptl Rivibr> o/o nioins chhe que les cainions
l C, ,s i; lo r'ions hn S .r0ih i ih' It; cl e -evant le Irt a domicile, il
liiit s s s n1 toL j ti 'ver- est oo;I[tlue qile tolt ItO Iinc ic,
i!t'ts,-+- i m Vyen (! .roti. e- levrItn s':ati'ess?r :a c!!e. Poir'-
nicills (Ioi insiliilioIiL, e-a 'r- Lo Ltrul '.i d o la '-* '. L;oni, r est lu contil'iire quti se
chI'rchr 'cCrlai'1es ;iiiCliora- Donald & la Patita Ri- produit.
tion's atix conidilioi. ('i fta, .io n- v'br, I En gcral, le conducteurr du
nelnt'ii de lI'Iur indurl.-ie, (e -.. C.iiO de la Coipignie refuse
Iiir i, o'cs.sion tl de r co1-- -ia )e. ,vWO r l ssacs di ; d.ni re"s,
m : ici; i ilis, Ik -; d'- l't(11 ii!t'S i.li'- I)De i s f !qiie len l.i (Co i tr,):.iv:;it Ioujo iu s n1111 pr'texle
rTen'1 s iS lohtl0 (ertvW c d. hIlV- p(wgiic '-l -Do)lnal i i ii! s p )-ir le laire et, des iidi. de-
taisauiti c et d'.rig', is ti1o' so- qiltu pSs'I) t.'l rceCtle( s ;i L.i I' P lil': Uare ;'I cenx qui Ic rit' ili-;ilion-
ciale o tl souvelit i l'ndu difllicile R Iivic'i' (i I'.\rlib,,il(. (Cl ) it'it u'iil es! trop) tarid l q il
l'Nvolution d ie t lls i.lSiillutions. vint i. l )tilb i'ellSs irit ti!i uil ci peut plus alltendre. 11 est vi-
() Q L d':Lni-'('s sC s-;oi (.coUcl S l ritCes qui .', piod) uise.i tl.i s le sIible qtle d ptl' i. bieit6l 3 i 3 ois
vid'es dIe rlidi, ls S: s,', i ssants. c service t!I la Gair d itc l1: rive l Iraiii nl irinspo'rte pr'esqueie
llitr (nlitoi.' IS i 't!ions les plus gaulner iO e i'Ai Ibolitel. [I1 t l ai ni colon, ni canimp cihe, Ce s)tl
.v ',isu. 'L he chl aictii C l e irl'ec- suppi) ; i' ( les A. 'its d ie la s ca ions (lti loit l tralic..
live ;iiix Associ;' oiio s tl (Ch)lin- C Cotipip i: St air i ,Iorc, ls si)zitlluc't11-icr t l denr'es ""
| k is y',.dicti'al'.s, ;ilix corpot ra- ces i'i c/'A. rl';. s lui nok ).'ti\-ii so5 l[ conic,'. t L's da;illIii;:, pl'sr
liLis i 'i*gicusis t ,f l "trs or'g:- I conlri !)i'r 'Lu:1 lignti ier c' lie phis doiti er de lrit t' la I Coin
inisat!iolls siiildliciLs, i'indill'- tl1e el iV ir i)lnr ri'siliLils q pie pag e lout! Ie temps que leurs
it.it V s ui1; let la ni iitIvai.t foi de dim utiner les rc't L ts (! la i ti'rIl nie s-'raientl liieux sauve
tdLs aulrI's onl, jiisque-l con- Comlpag, ie. llne l1t' s pri-i ipi- gardt's.
Irairi leiur iiiarcthe ascention- les st ,, ic:r:i ;a)po : ii;s l:i L":e siinpic enqu 1le fate pu-
iclc'. la livri'aisoii des coli ; et cetix A binil inil nt 0 1 a in c r a les
SDc nos jours, iimilgr les ol)b (qui ces rl 1;:'ids ca'sLeC;t tdes p:- etiils d(i- t C.)ilial niite.
I;:clcs Seiis louti an long du judi cs se I) aignlne di ,iu a ' liiemiin, les ri'alisalions obte- )ressenw'iiin! q ,I ; :,. :i- cos tuciies !olances i la C"',
InNCS par les groulpei ents syn- ployv s < i: (L a r ir )o' :,': :,,i;i.nt bient qu'eile prendra
','iix Sol nt conlnlles die l'uni- aux r'ci:i'..i;io ,, t l b- r- au.s.siltM IolS 1nCei'es e ntie ct'ss r'i1'es
\'T s it'ir ci t les aiva tn'iags in1a- valions. pour d nti no r s itisfacti(on aux ini
t.'iicls ct tociaux qu'en onut ob- On sui i)bfhn qu'a c.alse de t tressants sp')eolateurs de la Pe
l.inus les adherents se passe;it I'Artihoii!'', Ic tlrailn 'i'tc':lint tite Riviere de 1 Artibonilte.
de coniunientair'es. pas la Petite Rivifre ct Sa' ..
En Haiti, les corporations on en lace de cetle ville, dans la
syndicals sont, nallieui eise- Commune des Verretles. Le j M. 'IGEN.E POULLE
iiieni, r(prouves par la classe transport des denrees etl nar- Nous avons revu avec infiiii-
pi)roltaire. EIlis protessent un chandiscs par le bac etint re- nient de plaisir notre grand
eloqueut (1hliir. pour ces ou- connu d i s e n d i e x, In plus aii Eagt. i oulle d(1nt 1I'at de
v',A! s.:i i ge professionnel, grande ,arilie du Ifrt s',coule sanil insp)irait des inqui6ludes
ref .:.nt de comprendre le but done vers Saint-Mare par les ces ours derniers. Le Comte
de tels organismles et le profit ai camions. La Compagnie, dans des Iles, souriant et frais, faisait
en tirer. le but dc soutenir la concurren- bier sa pelte promenade mati-
11 est temps cependant de se- ce, se pri-')L'ia un cainion Dodge nale, et, en le voyant vert, pas-
coner le Ioug et de sortir de et prend a sa charge les Irais d(e ser, avec son (ternellejeunesse,
l'isolemnent, de l'indolence qui tr;ans,)or!'t, l a maison del ex- nous nous sColmes rappedl le
constituent le d6taut caractlris- ptedileur an train y comprise la vers du sonnt quite lui d6dia
tique du proletariat haTiten.- 11 traverse dui fleuve. Rl'gulus :
laut s'unir, se reconnaitre, se Mai.s de nonibreuses dillic'ul- i ~tus bai z 'c its tir les a enouil
soutenir, s'aider et se secourir (tessuirgirent el les cominer.ints ... ..-- .. ..
inituellenieni; rechercher et r6- (eprouverent des pertes. La l'.i *
aliser pour la prosp)ril de sa verse se laisant la nlit, souventi Le cinquantenaire
profession routes les ns aunlIiora- no ni b re d'objets s'ga'-rent eni de 1'(Assommoir
lions qu'il est possible d'obte- cleniiin et n'arrivent point h iiEn octobre prochliii, sera c6-
nir; sans quoi le )proletariat destination.Ordinaireinmeit po r l(ru 'l'anniversaire de la niort
n'est qiu'une masse confuse, une les rclamnations concernant ccI d'Emile Zola et le ciequante-
banide diso'gminisee servant de objets disparus, le chel de garc nairC de la publication del C As-
Ihochiet i l'huluianiii et incapa- s'entend de grd i gri avec le. soinunoir)). Pour clIbrer ces
ble d'assurer, *i chacun, un len- propriltaires, d autres toi;, 1. deux dates, l'Odd(,n fera, i calte
demain meilleur. reclamations so lout a St. ,Muac' 6poque, une reprise de ((As-
Cetle pens'e a s-rieusenment La coinpagnie deniandantl 50 solumoir ).
doniin( quelques typographes _
haitiens. En jiuin 11)20, aun len- .. ---- ... -
deinain de la grande guerre en-
rop6enne, alors que les condi-
tions de l'existence en l tait des ,. -' .." .'
1)lus111 priea;icres, pour les priol- ( / '-
Inres du monde, its convin-
rent d'un inouVellenit d'enseli- /( i .
)re I la suite duquel naquit le '* '
Syvndicat des Typos ).- Je les. ,
revois encore, les leaders du n..
niouveient, dl1ibdrlant ce lundi wk I ,
nutin, dons une humble maii-
son de la itue Danws Destou- *-......
d:hcs. oil se trouveacinellement
la r'dactlton ( ii Nouvellisle V),
le rI'-galti :Lnxieux, I itront Se-
rein, inlei rogeant l'avcnir sur \
le sort du Syndical encorem- en-
brvt'nnairit, qui devait regle-
niilerlelur procession. A S A
Par un ;,ppel vile lanc6, une lM A 1 o .
pircmiere reunion eut lieu; des
changes dI' vt'us cordiaux, des Le- MENNEN, proc6d6 scientifique
siltuts vots ;ui milieu de dis- our calmerles eftets dela barbe.
cussiolls c.urilt.ises; ct, eiUin un
Ihn'ean (l~fiilif. La CBEIME b raser MENNEN vous prepare unet
Et deuit:, tiunt scission a ger- douce et rafraichissante barbe dea le moment ouf
nm nticre n It'noOiu duI grope 'S elle prend contact avec votre rasoir.
syndical ct le Comlnt d'Adnu- i9 Usez de beaucoup d'eau-chaude ou froide du-
nmsltrat ion 1pom1r des liaisons re ou tendre. Achetez le gros tube raydde vert. Sn
d() (ic a iil.trieur, sans intri'ts. I l vente partout.
I. :"l scux s'agilent, vournt It K Apr^ s la barbe d6licieuse- le baume MENNEN
(onilt" it I'execration. Ce der- Lqfgyc pour la peau, enlbve le luisant de la figure ratrai-
mcr mail des actes conserva- l^ (chit et guerit les petites coupures et les tches. Ra.-
toires, e.ssl' e viuneinent de conI- If pidement absorbde. SansgraiMe. Continue dans n
cilier les pa.rties. Mais preundre tube portatit pour les trousses de voyage.Rien A ca
dts lncsur. ; prevcntives ct dis- "p ,-,re.
'iI)i L .aiti't, I, ,,teus, r, rion no pent so r6andre.
c'e'it tlc' c pird les choses:- la 1r
Voir suite en luatrinmel aLe ) RBVING CIRtE AI


Nouvelles Diy0

Par CabIe

GENEVE- Dans les milieu
D. N. ou consid4re la r6epuan l
me candidat probable au siggiH
en quality de membre non
bres sortant a la prochaine att
Belgique et la Tch6coslovaquie.'-
Arriv6e deoW. Chabtn.
PARIS- M. Chamberlain est
M1. I'riand est all le saluer A )a
Unique exempl.ire epitom6 de4
France et d( touted les gloires
inoignage de l'affectucuse aMrii
reconnaissance de la nation
de I'EImpire britannique. MM. HBr
en ont crit la preface. M.X DoU
rand, .aofTr', Foch. PMtain, Lyautli
ceau ont donned des autographs.
Arrlv6e de M. Claudel &
NEW-YORK-- M. Paul Claudln
de France aux Ettls-Unis. est arr
< PariNs '. II a confirm autaat qa'a i
sible en tant quo di:)!o)mate du do
cisitn au sujet du bruit d'apri6s
ce chercherait i conclure un nowi
de 100 millions du dollars nux Etl
bert Lncour Gayet, allachy finani
sade de France, ia donn6 des in
precises. II a declare qu'on che
toules probabilit6s, (le conclure
qui servirailt A re:ubourser f'tinisiiQ
tioi, S o)i3 nwgocit s avec J. 'o
Cc novel emprunt portrait uni
a i'heure aclu-lle, la dettede lre
nest que de 72 millions de dollars
vel emprunt est conclu, nouts poUl
cier (d'in laux d'intqr6t infyricur g
tioa lintnciire de la France quis
blenicet amiliorte. de D'apres une d6p6che de I'A
on c'oit savor que M. Poinca$
priu'ip,: A;e convertir ou deracheter
partli les obligations 80/o du
francais 6rnises en Amrique. :
Le relitir de Levine allx Etals-Unis par
I.OND)IIES- M. Levine a d6cla
ciated Press ,, qu'il abandonnerait
revenir aux Etats-Unis en avion si
Ilanilton el Minchin rsussissent
tative actudlle.
les #qulipajes de avions transatla
out repn I'ordre de se lemir
DESSAU Les 6quipages des
ker (( Bremen )) et (( Europa oant 't
dre de se tenir prets quoique les
mentent qu'un vol soit imminent. -
L'amortissement de la dett
PARIS- La tr6sorerie a ina
lions d'anmortissement sur une l
Les 4 milliards 612 millions de
prunt close en juillet dernier,
au remboursement des 3 milliard
de francs de billet, un milliard 115
bons de la detense national ve
en 1927, 1928 et 277 millions venal
ce en 1929.La totalitN de la some
avances faites par la banque de
vant actuellement A 24 milliards 660
francs contre 38 milliards 350 mli
1926. La traverse de la NManee l
GRIS NEZ Deux anglaises M9t0
Weigman et Melle Lorno MarriotteO
de nageuse Jane Darwin se sot
saut de la Manche.
Petites Nouvey
PARIS- M. Levine a rofnpuaso
Drouhin moyennant un d6dit del
PARIS- L'ossuaire de Dousa
gur6 olficiellement le 18 septemlbW
LONDRES Lord Onslow,
guerre, remplacera lord Cecil Al& i
laS. D). N.
BRUXELLES- L'ambassadeG
port A la connaissance du gon
ge r'accord tranco-britannique r
lion du corps d'occupation en
TAM ,TAVE- Les d6gAts cal
cyvclone au port ont 6t6 compltt
ROME-- Un nouveau reglemi
I'immigration italienne est entry6
jourd'hui.
GENEVE- ILa republique ar.
de reprendre sa place A l'orgal
t( des Nations.
BUFFALO- M. Bokanowski
casion die la convention du
un discours trcs applaudi dans
br( 'amiti6 franco-amnricaine.

L'Allenmagn4


BERLIN- Un communiqh.m
Parker Gilbert, agent general
reparations, a annonc6 qu'an
lieu aujourd'huipar !'AllemagIt
marks or. Grace A ce paie0te,j
comply'. le verssment annuel8I
Dawes.
Prochain trailed coalmaerdial
WASHINGTON-Le geouV
! a pressenti tres prochainele'2
t nouveau traits commercial leinJO
SIles Etats Unis bask sur Il priam
la plus favoris6e.


-- -- - --- -. -W -- -- -- -. -


I -~ I


I






LI MATIN *-6 Septembrc 1927 8


es cartouches WINCHES-
taynless a percussion
ire sont un nouveau
tionnement et repr6sen
Ltdernier cri dan's L>n-,
edes munitions A petit

Scartouches a percussion
. re WINCHESTER Stayn-
imdent'inutile le nettoya-
Ilcanons des tusils com-
Bepratique apris l'usage
enfitions ordinaires. La
la corrosion et le
|ain qui sont les princi-


pales sources des Inconv6
nients dans le tir, sont main -
tenant limin6s par l'usage
des eartouc)he, WINCHESTER
Staynless. W
D'ua fistift~ uniform, d'une
exactitude 6vitant les rates,
tels que lescaract6ristiques
essentielles des anciens pro
duits sont conserves dans les
cartouches Winchester Stayn
less lesquelles sont augmen-
tees par les plus hautes qua-
lit6s. tell l absence de d6p6ts
sont les caracteristiques de ce
nouveau genre de munitions.


nt pas pins cher que les munitions ordinaires.
WINCIII ESTERREPEATING APMS C
NEW-lIAVEN, CONN., U. S.:.


AVIS URGENT

alletin de Victoire du Pneu

ENGLEBERT


LGIQUE

lemagne


UISSE


Li6ge Biarritz -Lige 2300 1
ler MINSARi sur BiUGATTI ,ai
p6nalisation ni aucun changeme
de pneus
Hohe Wursel-Circuit
du Nero Berg


.4.


b~


I


K.
ns
nt


ler H. KAMPER Jr. sur OPEL
Course du Curnigel
ratbgorie sport experts 1100 1500 c. c.
ler SCHNEIDER sur BUGATTI
Categorie sport experts 1500 -2000 c. c.
ler THOMS sur BUGATTI


TOUS SUR


SChevron Corde Englebert


En vente chez ; R.d'ADESKY,
L. DANIEL, Rue Pavee


Port au-Prince


'A-_ -_ l-_.~'


Is au MATIN
eu, hier, apres-
x du Malin, la
-scouts de l'((As-
Boy-Scouts
nnent d'extcu-
le relations en
belle performance
ied, de Port-au-
.-Paix et retour.
SJunes Edouard
SFranVois Vieux,
t Wrault Carries.
P ars, frais et dis-
'6avant-hier A la
Ipagn6s par tous
U qui avaient Wte
rA IArcahaie. Le
edition, le june
urt, nous a four-
belle aisance des
aints sur son vo-

%Vlons toutes nos
6tk.b FNix Dorleans
"Oe et belle initia-
k COPlimentons vi.
Saeahureux boy-'
s de la randonnee.


Parisian a
CE SOIR;
Pour la derni6re fois:
Mandrin
0,50

9. .. a

-si, C"'r.-r.. .


t lr7, u* d -t, r'iria a
- ..- "** *** 1
t &i Ch:;" t t & ft.'f t0!: la s b.

-. i .r '.\'..:' ,t lr r l p J


*'r'- TI-rU1) -~.--- rr .-- ______1


I .


Si vous e

quo cc so


I&


I


c~- -- -- ---- --- -: -;- -~w


Remerciemeots Avi
Monsieur Gab61us Leonard ct ses I e soussign6, propriktaire de
* fants, Mesdames Iricia et Maria Camion faisant !e tralc entire Port
Gab6lus Ldonard, MM.Duroch ort au Prince LUogane et Trouin, a
Leonard, Louis Fortun6,Solon Li- l'lionneur de porter i la connais
t nard, Melle Jeanne Gaston, Mr& since des intiresses que devant
Mme Abner Josaphat, Mesdames paitir pour I'Atranger on est pri6
Augustin Constantin et AngNle de s'adresser durant son absence
Coradin, les families Etienne,Ro- au Cabinbt de Mes Charles" et
temond,Boco, Pdrigord,Dote,Nu- Paul Bouchereau pour tout ceoqui
ma et Itous lea autres parent's et est relatif au service de son entre-
alli6a, remercieat sincerement prise.
tous lea amis qui leur out donr6 Port au Prince, 1e 5 Septembre
des marques desympathie a l'occa tui7.
sion de la mort do leur regrett6e Miguel SAVAILLE
Marie Louise LOUISINA ET IEN AE
spouse Gab6lus L6onard, d~c6dde Vente & 1'encan
le 27 aoftt courant.
lls les prient de croire A leur Mardi 6 Septembre 1927.
profonde reconnaissance. sera proc6d6 aujourd'hui
V ---L-. 1- 0 l A Jk 111 I. ......


Institution V'" A.Paret
Madame R. Florez anitonce aux
families de la Capatale et de la
Province quo la reotrde des clas-
ses aura lieu, comme & 1 ordinaire,
le ler Lundi a'Octobie. L Etablis
segment recevra dcs p nsiou;Ai t1


o Septemire 1Oi,, a iu iLeures
du matin, devant les portes
du magasin de Mr B.A.Wollf,
No 323, rue Dantes-Destou-
ches, a la suite de la vente
commence le 3 courant.
Montbrun ELIE
Eucanteur Public.


AVIS
Le Comieh du Cercle Sporlil
de Alariani.
A'l'l.crneur de potter larcon
raissance de MM. lea Membres
que la inale du deuxi~me cham-
pionnat du C.S.IM .pour la coupe
Garcia Mella, se joutra.dimancbe
prochain, 11 Septembre, a 3 heu-
res de 1'apras-midi.
Les Membres du Cercle, se invi
tas habiluels sont cordialement
prits d'y assiter.
Immidiatement apres le math
la coupe sera remise au vainqueur
A cette occasion, en fera un peu
de musique et on dansera.
LE, COMIT


Allumettes
La caisse de 50 grosses i
dol. 35. Chez
"'"" G. GILO


P Inama Railroad Steamship Line
nalla altea earn 1


Service


NEW-YORK CITY.N. Y. CRISTOBAL, LANAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUEST de 1AMeiRIQUE du SUD.
I e plus rapid ci le plusdiret service de transport d' passa"crs et (hl fr't centre nlaiti
es !cs p)orls Li-u pens via N .w-V'ord el Crisob.I, Caii .'l Z0one, Is'liiie (I, c d iPanamu.
Voici la lisle de nos agents i)oar les principaux ports :(e lI'Europe :


Angleterro
rs, G. W. SHELPOM & C,; -1

par es .,i s li i s :
(;I..A LEY I l\x: ;I:,!Y & Co
21 1'.:cdc la lk )puiiliqtIc
Marseillc
II:iJxu I)ERON & (Cie L
53 Quai Gecrges V
Havre
HERNs PI'RON & Cie. Ltd
Ruc .du Moulin i\ vapeur
loulogne s/Mer
IIE.NU PERON Cie. Ltd
9.1ueic dC Marais
Paris
HERNU V'ERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillite
'Dunkerqtie
HERNU PERON & Cie Ltd.
Riue Roy
Bordeaux7


Ecosse France
7 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND
CO 'iENHAG UI"
li's. EK. A. lBEND)IX & .0.
21 \Alleig:nle, ()op;c.ni'rigu(
G;ENES
Italic
Mrs ;?!';.itt (JO; & CrEnS!
Piazza S. 3'tlcteo, No. 1i
Genva. Italie
CI RISTINIA NORWAY
Interniliaonal
Speditionsselskad
IHAMBOURG, GERMANY
Mr H. Vogemann
Hambourg,G ermany
GOTTOURCE, SWi- \;. EDEN
Nordisk Express'
Gottcmburge, Sweeden
ROTTERDAM, HOLLANDh
Mr. II. Vogemann
Rottedaum, Holland


0. B. Thompson
General AXcnt
Port-au Prince, Haiti
Private Telephone No. 2525 General Office Telephone No. 2425


touches STAYNLESS


de ir6t et de pr:sagersentre


,i


- --- --l---cs--* ~----- -- ~------.~a~-rcle iT~IZ-;*rr*;~~~rml..__


---


-~ II I II "


U


I


I


I


>


nmployez de l'Huile,

)it BONNE HUILE.
La manuvaise buil eat come Ie mauvais ouvrier. Elle
d6t6riore et gAte au lieu d'am6liorer et de piotiger. bvi-
tez lea huiles nuisibles A botn march. Employes l'huile



Evite la roullie LUBRFIRE Nettoie et Polit.
Employez-la pour raiser Ia tondeuse, le secateur; les
patine & roulette et tous micaniames lgers ayant des
roues. des rockets ou des coussinets. En outre, I'huile 3-IN
ONE, frottee our lea pieces m6talliques, lea empche doe as
rouiller.
t L'huile 3 IN-ONE eat un lubrifiant de qualityi superfine
ayant lea propridtis exactement n/cesFaires pour le grais-
sage appropri6 de toua mncanismes ligers. Pour usages in-
t6rieurs ou extdrieurs.
UNE ID;,E N0t1VELLE
Employez I'hulle 3-IN-ONE pour nettoyereet polir vos
meubles etvos boiseries.Demandez le prospectus depcriptif.
En vente dans les quincailleries. les pharmacies. lea
armureiies et lea s mgasins, en flacons de trois randeure
et en burettes.


Thr7ee-In-One Oil Coml any
110 \VI L.IAM STREET-- NEW-YOI ', LE .


1t


i


1SUr~






6 Septerbre,59~I


le *soul fqlsant


Sponge et nettole l'inestn.,
vibto I'Append'cite ct I'Ent6rite.
Supprime ies frAnmoroilC3,
Emptchot 1excf's d'embonpnlt.
Riga.aia.e l'bta:mcitd des Itrmes


hlaxatJf fhysid'logit7 .:e
l reduchic:on i(ncti.,nn't-'. o cld


Con "t" j:.>. un


ter.trro'. lea
%-',:rtiint


r1.- .- W - %-.-- .-- .
I .41.1 ., 1 j .. -Lnm e, -t '


e J'i1tec.&en
$1 agnn t tis c aiernt
f p-. en avalanto mitll pJlr
suo')ue: roBnj-mi de Jil
bul. rendrl & Itur inlestln
p.traal. C)r abus ii ir C-
S cil< t ilel itlatij'i; ELAI
IfiCtl.Ot el UP' 3 e, i "S
avateilt r.:t*uiI deu I rftdlucAlicit
Int iiinle it sadmiritblreifoit
reMist.. par Ii .'iibo. p ' tire I>'tstoiret %u tl$yst1r
voi ipteiit-eille io:W acttif
inoins 'lheturs: ,UhtirIi B
revarinch. I'httuman:l elt de-
r.ombitl mctni de og.ia1rhlncej
4ont Ci Apoutlcalres, auulant
que le mlaldes se firent. 6
tulntes let f poques les taco5n-
.iro, 8ri1an 0 "
& It Fac de Mtd oas .zoatpeille
H- HE ROnmDE5
| U POLIaOUiE : snu.
j q cclmantsi, d&icoes.
Iuo .ia iil.l
JUDOLITAN Pomma
Spi ontre Id ?arl-,Ies
eL terlrti.
IXTRArS DILAlIICS
d dOCtiur Manefrt 1'09u-
I. rlis u i tes I ,* rifnni dt.
tolul.


ti1. ,1*. r. oF ttU *lj-e la-,irjmr 4qui *nre, dars la con. positionn te. JiBOL


GRANDE LIQUIDATION
V ifrz-vois protiter d'ane excellentt- oci-.ion d-- vous procurer
ai n m: 'ichI tout ce d'itl vous avfz besoin .
Allp / nunm ,rn :
205-209 Rue Traversi6re.
MA(ASIN DE Mme VVE AIit\iAM MOUIJIRA


IHs s:' suip,
'' soi SI lT. li:e
mere.


I., 101
1~
4-


O L ,l.


1; I i ilL "
;* f U c 4 .
11' li 1 1\r

[ I .-~. L n t *r . pair
rit ,b'e ilI
-o' Oie IIp. p;ire
lientln le (Il
paire
enlmnt til
paire
oWtiu til enfant
M in h ir d 'o o'ihe b'aan, eI c ul. 6 A
l.inlel e valnroieinne la boite
de -20 p. poo lingerie
ClIiers perle I gr.
chaque
Mil fer aigalllhs
Drill A horm. sup. aune

hip 'ft gr. irii c(I. catll.
)uill Ilinelle .up. aiiune
Drill tuss r .-il,. cr.fm3 I ain
mercdrise aune
Flanelle sul'. -u,, e lain
Couverture tde voyg ~
'I 5'


Laine blann piquo
I franl i


7..'< SS ulier erilanrt noir
I i.OO Colier A con toute coul.
i,0o Poiidrier fImnime sup.
1 ,.,0; o.ale.au maitche fr la gr
().7.' S.yeux anne
2 T() 1ich: b i laute bl.etcoul
] ,()00 ( rice up. lit
2',l)n t alicot crca!


30

-9,00
:; '0()
1 2.00
1.00
15.001
1.M)
1 ,'2:;


35,001
1(),0()

1,00
2,301)
1 20
3,7-)
2,25
2,50(
2,0()
3.00)
1,7:',
7,100

7,;)0

*2.00
20,00
25,00


blanc |1 00(
cou'eur Hil 15,00
Flanelle sup. anne 5 00
Percal sup. A lemme 1,75
Toile ii dr.ip sup. fi6 7 50
Fil h brol',r la boite I ,0
I'ressioas !a gros;e 6,00
Sauliers ,:aoutchn'uc 1,00
Savon pur citron ",00
Chapeau entant de 3 A 6
Chapeau'A homine de 5 A 8
Cravates sup. de 1,2i A 2.50
Tusror i home aune 10,00
4 h femme 4150
Bouton poignet la paire 4,00
Satin blanc et bleu aune 8,00
CrApe de chine h fleur aune 12,50
< '* union 7,50
de chine sup. fianq 12,50(
Charmoiso couleur 12,50
Soie lavable could. el bl.aune 3,00
Drill jaune fit aune 2.50
Drill a home t enfant aune 1 ,00


SEA


r.

2,20<


Tulle P; tels (ram(4 os


Bts uoie
.4 .


Din -.


Casinelte laine et cot. d. larg.
I'lhemis ette franc. sup.
i horn
1' b. sup. cliaque
(oul. A homr. sup.
Clhmise sup.
*ussor banc
A jours blhnc
Chemise coaleur
Imitation mille plis
Chaussette onlaut chaque G.
I'apih descent de lt
' pr table silon 1501 150
* tLab!e," 1701200 2
Pongee ainee
Popeline de soie blanc et noir
et c ime,'iione
Voile sup. brod6 trangais
Crpc marocaia toute c)ul.
Voile june siupbrieur
Nip. blanche sup. qualile
bl. bord6 bleu et rouge
*' couleur franqais
Indienne, aune
grande largeur
Z'.hir gr. iarg.
pour pyjamas el ch.
A barre soie italien
Clepemarocain blanc A dessin
Demi deuil noir gr. larger

Serviette de bain c)u.
t" de blin gr. large. 2
Raliae blanc sup.
boule colil.
TAte indienue blane et c ul
bonne qualil6
Verre coul. franc. lin
Drill blanc sup.
no;r sup.
Anos coul. Loutse quai. zhaque
.** Iroii tapui p I & g. 2 g
Rubarn 0,40 a
Kntk Lianc sup.
j" aujLe sup
b'anc
Drap A h. noir el leoubmarin 1
Pomumade mli!-e de bmout


Venez-voir et vous seiez salisfail.
Bon Maichi Bonne qualiiO.



SIDE


2, :,0
4,1.1
10.' 0
I ,7."

1,-Jo
1,00
'J,9')
5 0;:
3

705
7.511
"-,01)
1,75
,t l
5,0:1





5o,0 i
7,50 i
5.00




2,0)



3,7
4,5)
3,50
3,: 5
5,0t)
0,8
1 "il
t'40
I ,;iti
1,50


0,9011
8,O()
4.00

2,00

2,00
7,( ()
2.0:)
3,00
1,00

1,50i
2,00)
1,51)

2,2


INN


Caf Restauralit Hotel
DE PIHEM IEP ORI.RE
L'E!iblissement olre A ses clieitls lai cuisiile in plus cho1
sic : niets les plus eCXq\(is 1t vinslls plus fins.
Pour les grands diners cl soui)ers de reception adressez
VIIIS a1


Sea


Side


Inn,


Avis
Le public est avis6 que la
soussignee, ci-devant Veu v e
Maurice Comean Montasse,
fait ses reserves tant en ce qui
la concern. (qu'en cc qui con-
cerne lcs (roits g6nirale-
ment quelconqutes de son en-
tant mineuir, L6on Comeau
Meontis e coutre routes ventes
des biens de la succession
Annibal Comeau Moiitassc et
plus parliculi6rement conire
la venl, lixecau 3 Scltembre
prochain enl'ctudcdu notaire
Dieudonn6 Charles.
Port-au-Prince, le 31 Ao6t
1927.
Mme J. M. LATOUR


I. J. Ade(CS
Monsieur .1..1. Adesde retour
dIe New-York avise ses aima-
lilcs cl icill(s cl le public cei g'--
niral (iut'. i );lii du ".9 aout
sa maiisoi scra Lransferee a la
rue Courbe, lout pr6s de la
miaison Chaloim.
On trotivera dans son n')tl-
vel El l)lisse'eiiit es nar-
.chandis:s de loute f'raicheur.
Articlesdtie finesse et grosseric
A tr&s bon march.
La grade hill occup)de
actuellement par le M:igasin
etsituee a 1:i rue des Fronlt-
Forts, No 310 sera mise en
location. Poir les condi-
tions voyez le proprielaire,M.
J. J. Ad&s.
i- -- -- ----------- --


ACili'lE Tnimbres pos -
les ancecics et moder-
I CS iSols p i)S. lPaye bien.
l'csser ai MtNtlsieulr F.
Aiipi.i ii, h6tel de Fran ce



Avis
T e vDnartement de la Police in
former les portPurs .'armes a fen
d'avoir a se priePnt6r an bureau
de la Police A parlir pu Ier Sep
tembre 1927 pour lre renouvelle
ment el la rdaularis' tion de leurs
licences pour I'exercice 27128.
Le delai prenati: Iin le 31 Sep
tembre aucune demarche ne sera
prise en connidr-ation et toutes
les licenses non renouveldes se-
ront annul6eF.
J.11. GRlIG
Chef de ia l','ice de Port-au
Prince.

Cbanement d'adresse
LE BUREAU DE
HAEHINER & Co
Agents G6enraux
Dt. l.\
HOiLNE LINE
se trouve, a partir de lundi 5
Septembre comran', la rue
Thomas Madion, A6 cot: de
Fdw. G. MEVS & Co.
Phone 2393.


- -' ... p l J -- -- --.._1 ^ I -o


at


HIER FIRESTONEE

Pourquoi ? Four la bone raison que Ie
naisseur de"la valeurgdu ,pseu out.t.me
los Joursd.avantaqeque le phneue to oo" ?rr
ne, et la! Ohalmbre I air ronge Firestou, de
liuiv.'sexcelleptes qualit4o, sont ce" qui "(ul 1t-il
oour son automobile. r
Nous pienons plaisir i viser nos amnp .que P0s
avons 'r Qu un assortiment deitoutes les ditoe..
sions doe ?neus balloon, leavy Duty et Chambf'.
Sa'rv rouge Firestone. '
I v F.-,antje i acheter Ik marque


E IR ESTONNEI

pour votre confort et val'
EN VENTE: St-Marc, chez Mr Clement Pinard. Gonaives, ,rhes-
frard Port de Paix,chez Mr V. MN.iurasse.Cap-IHaitier,ebez MM Jeaf 1
Jacmel, hrz, Mr Edmond LaAuture. Aux Csyee,chez MIr. JeaaD.
mie, chfz Mr Desquiion. if


iiis ie '. m eot % e _


L.


o -
(. rS V


0


-o
W
1


P :'cc~


- "

S, ;
Sa- -

S5- .'-
'A .. P
I- C
CD CD .

CD-i *o '


2.
'- 0


Sl a1


n- nn- \iAqlerllholm
AGENTi GENE


&fli'


peuvent a
keur Lhanmbi
lawant awsn




-INDISPENI


~---^3



A ELDORADO
LP Caf6 le plus chic de la ;R6publique.
Le meil ur Billard des Antilles, yous le trouverez I'Sid
Vaus y trouverez aussi la meilleure Bibre
Les .eil'eurs Champagne-, d. ddlicieuses Liqueurs,
Le plus chic Orthpohonique,"
Le fa 'e'-x coktail ONE THREE F"OUR, et us patron chb
L'EDOORADO est le ren Ie.vous du monde 6elgaunt.
CHIIAMP IDE Mns, T6Ihphone : 2037.
Prix Mod4r4 dftiant foute concurrence,
Ua vid.ie 6 ce chic catt et on v retourne satisfail


~I.BaI~oni Fils
No 110, RUE BONNE.FOI '-
Vhns trouverez un assortuinet conplet des narchdls
plus v .ri.es talles que'. lits eu fer et en caivre en tot0.
de routes diimensinsio, grand et petit, miroirs biseasu iL
francAis, carpettes, descentes de lit, Chaises et dodinesai
it vieunoise., encadrements, tableaux, lampes, couvre-4lih,
table et;tis.us pour tapis de table, Tables avec marbras s*.
pour tab'es, Sdlleties. services de toilette en porcelain,
table en cristal taill6 et grav6 de 61 pikce, lits dei amp, 1
montures gramme-, couteaux, lavabos. en]marbre et 6maills, a3l0
grand luxe, bidets et fontaines A main, pendules et o100
tides de beauty et de quality sans 6ples et don't le Is W
d'atre bon march.
Vous y trouverez aussi des vitres 16 x 20.
La Maison reserve le meilleur accueil aux scbeht* -


~--~ >j~.


-- Plr __ - _


-


I


LE MARTIN




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs