Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04552
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 09-01-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04552

Full Text






DIRECTEUR
R oe Am6ricaine, 13V8
dOLPkIONE No 2242

_ao SO CENTIMES


' h


1


L *M'e ANNIE N 6188


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


JEUDI ler SEPT'EMBRE 1927


II I -- -- I-- ..-. s -----1 __ --


lvipate du
Vasque
l'o

sessions de our-

Itesdominicains

0j fo Sylvesire est un journalisle do-
E i accompagna le President Vas
iww de sa sitee d notre Capitale.
a &~rii, dans le LISTIN DIARI les
quil a emporhl de son s jour 6
nce. Elles sent toutes fort indtres-
en reprodunsons quehlues-unes
nemenil. scroni parcourues a v ec
nos leaders.

le savent dbjA nos lecteurs, j'ar-
-au-Priuce, sous une pluie torren-
irraissait ne pas devoir finir.
i'es autos allait on peu plus vite
cession par la rue principal de
Dgue d'cnvirorl deux kilom6tres,
ent inond6e ct remplie, d'une
rree qui se prcssait sur les trot-
galeries pou; r ne passe mouiller et
illait d lonites les tacons.
ais tou! ce ):niorama derriere les
I'auto cl !du rideau de la pluie in-
.Humi'lc, nal a I'aise, fatigue du
lvec une envie tolle de. umer, car
io mein cigares un peu apr6s le
I Cabris, nion ennui touchait aux li.
iTdiapcir. quand nous arrivAmes a
Wi lsior.
Iaelis& to1i wcr dans un lauteuil et je
at in whi vet Lsoda. Ce qui me re-
1cS4l0peu.
qt il 1; allttendre les bagages...
pe qui st ible ne pas cesser...
'luis-je enu? Eufin,les bagages
ibui tonifie mn s nerls. Un autre whis-
taoda. Des antis viennent me voir. 11
Hit.
premiere impression ne pouvait etre
iagreable.

Mlabulant dans la nuit
tiheures. II ya : une liheure que la pluie a
. tl unidemii lieure que la plupart de
. pagnons (it voyage se sont retires
Iroposer, pour dormir.
i*hule par Ihabilude, je n'ai pas som-
161; mais je n'ai |pas non plus d'auto,
afleur a (Icinaie tilln repos ct il I'a

I0 seul, je s:);-s (de I'l 16el pour me
par lcs rues dc la ville inconnue.
.estsercine .l c(.tlmude, nuit tropicale
huiriditc; le clel clair et beau me
s bhas et 1 eclait ides ctoikts plus


l1i'e (dc haules collins qui entouIrc
uie uc borne d'obscurit6 impene-
coupe I'horizon de la terre et du
gue au hasard sans direction ni
,par les large rues de la ville,
s et vides de passants.
ce d'iini tango guide mes pas:
et Montinartre.
y a 1h tic contusion qui ne me
je sors immediatement et je retais
parcouru.
.ta contre aucun passant.
*8aDni la grille de l'H6tel, une heurec
Woule et rbre-e. iD)j c'est un autre

rilles matinaux
ladomestique, a qui j'avais de-
, apporter e caf6 de bonne heu-
Otussi un matinal inv6ter6 ar-
6 heures avec le delicieux nectar;
r h1- r6veiHll6 ct je joaissais du
Udan mtlatinal des oiseaux vivant
11ns 1es arbres qui entourent I'H6-1

tnche d'un orange que je vois ai
itrs'iennes, je distingue un rossi-
arae de ses arpeges et de ses

ureux et poete...
eIentre I'ennui de larriv6e


Lunettes


Lunettes


Chez1A. de MATTERS & Co
RUE BONNE-FOI
VIENNENT D'ARRIVER :
Lunettes, Lorgnons, Pince-nez avec montures en or, en
6caille et en nickel et de forces ovale ou ronde.-
Grand assortment de verres concaves convexes. peris-
copiques, plans ou cylindriques, jaunes. bleus on noirs.
Avec ce nouveau stock la Maison est A meme d'ex6cuter
toutesordonnances de m6decins occulistes d'iis le plus
bret d61ai, avec precision et toulc garantic
Vis, Branches et Ressorts de rechange.
Produits de toute premiere quality des plus graiindcs Fa-
briques de France particulierement de la Soci6le d(s L uine-
tiers de Paris.
Vente en gros el d(iail.
Venez visiter les nouveaux rayons ide la Maison
A. de MATTERS & C


et cc gai reveil! te de la ville, quarliers sc
distinguant de la base ville,
La ville et see Port an-Prince propreinmen'
faubourga dit, par ses rues 6etroitcs ct
Se borne fortueuses,q ui tont des cou r-
la vitesse de he ure, 'a es et serpentent seion Ies
la vi Cess tie lan to, j ai accidents du terrain, c anssi
parcoun, auant q e o par ses constructions de sty-
sible, la ville, qui parait ca- le trancais imitant d'antiques
able de contenir le double chAteaux et palais q u i lui
de ses habitaiuts. E I e est donnent un aspect vari6 et
grande. Elle se divise en trois attravant.
parties. DeWs tauitcurs de ces quar-
La ville basse et coinmme;r- tiers, on domine la ville com-
ciale, qui s'6tend de I' trc-de- merciale s'etendant anx pieds
Triomphe au Chainp-de-Mars. de l'observateur et la belle et
(1I'in c6te et va finir dans les vaste haie cermine i I'horizon


environs du port, avec d'am-'
pies rues et avenues, traces
au cordeau et bien pavees,
dans lesquelles et ccci les
enlaidit et cheque alter-
nent des maisonniettes tr es
pauvres a c6te de belles et
modernes constructions; le
Champ-de-Mars qui est une
magnifique promenade de
plus d'u n demi-Kilom6tre
carri, le poumon de la ville
don't les jardins voisincnti
avec Ie Palais National et les
plus somplueux edifices pu-
blics, quelque chose de veii-
lablement merveilleux; ct Iis
quar iers arislocratiqueLC:
Bois Verna, Peu-de-C'hose et
P6tion-Ville, q u i con en-
cent au ChainI de-Mari et qi /1
occupant toute la p ir ie ha in


par ia ligne blue verdaire
que dcssine la silhouette de
file de la Gonave.
LE FLEURS Les lecurs,
cetic t'uvre parfaite de la na
ture, soul 'un des charms
de Port-au Prince. 11 y a des
roses de toules les classes et
de routes les coUec rs ; des
roses incarnat et d'un par-
min enivrant, come ceS Ie -
vres tentatrices que jo n'ou-
bIlierai jamnlis ; roses commne
la leinte des jones d'une
deesse; blanches come des
f ocos (IC e ieige; pales com -
inme les mains d'une fiancee
1 more.
El ccs roses, il y en a eln
qtuaiile, i' profusion et elles
rcjottissent de leur sourire


La Nouvelle Cigarette

( Republicaine)
La Grande Manufacture de Tabac noir et de Cigarettes
(ANA "A ONA, pr6sente a ses clients et au public en gene-
ral,uine cigarette ncuvelle sons la marquec a Rpublicainef).
Elle se distingue de la prec6dente par sa former ovale.
D'excellentes combinaisons dans la preparation de,
meillcures qualihts de tabac lui assurent un succs merit&.
Les tumeurs jugeront des excellents rs'iltats oblenus,
grace a la coimp6teDce eproivec d'un Expert Turc venue
des Etats-Unis pour diriger le Laboraloire de In Fabrique.
La Cigarette a Repatblicaine fIera lajoie de tous ceux
qui 1'adopteront.
Elle constitute, en Haiti, uD progres reel dans cette
branch d'industrie. ..
Et il est desirable que_les Amateparde choix en fassent
un usage continue, afin de l'appr6cier, chaque jour davan-
age.
DNp6t C6n6ral c ANACAONA .
Manufacture de tabac noir et de Cigarettes.
90 f Rue JuTniin L.hrissonn 206f


Gebara & C'
Proprietaires-Fabricap Is
Port-at-prince, (dAi) )


partume les vases de I'alcove
et la table de tHl6tel.
Les fleurs sont le saltit odo-
rant avec lequel Port-au-
Prince reqoit sesi v'iieurs.
LES YEUX D'UNE FEMME.
Je les croisai et its me regar-
d6rent fixement, le martin de
ma premiere journ6e dans
cell ville dans line encoi-
gnure, quana le policeman
de la circulation : rrcta son
auto pour donner place -a'la
mienne. EIle me cloua de ses
regards pleins de curiosity etl
el d'indignation come pour
savoi qu(iii lui disputailt le ps
snge. Elle me regard lixe-
ment. Quels beaux yeux
Noirs, bicn tend us, luimi-
'neux et expressils, fixes (daPS
I'ovale partait (d'ill visage
Ilaeinc mat (uni paraissait ,de
l'ivoire grcce ati noir des che
veux et dlu velement. .Ie p)en-
sai quie c'O.ailt ne gitla e des
sierras de Greiiadc.
Un hoimmine rolbuste d's-
pect nordi(que petit tre soil
mari conduisait I'auto.
.Je Ia revis troisjours apres
al 'ah lis National, dains tine
rcepplion.je me fis prsenilcr.
Elle parlait l'espagnol cor-
rcctement, cc qui me fit croi-
re qn'ellc taitl une pitane gre-
nadine; mais non: elle est de
Port-au Prince, ha'tienne pu-
re. pale rose de ce jardin (le
mer veilles.
.Ic n ai jimais vu c des eux
plus beaux (que coix de cetlc ,
do(0ce hailienne ; beatix et
noirsilumineiux et xDpressifs.,


... a vu. avant-hier, i\ Leoga-
ne.a la fee de Sle-Rose,un grou
pe nonmbreux de demni-mondai-
nes qui, A ciheval, parcourait la
ville en tons sens. II 1lait midi.
Le soleil dardait ses plus chauds
rayons et les ainazone. Ite nue,
lras nus, Ir'oissaientl, sans pour
cela inlerroipre leur pro-
iennide. I I e s 6 talent en
silncllr, letirs V'tlcii'ens de toile
Itg're taieiin Ireminp6Es EIlles pa-
i aissaicent soi lir ('ui latin, mais
iilassablcmi m t illes galopaient,
Ivlelnl d('ulin i n111 la lbrid et de
I'utili cessav'iit, I'tl solivent
i \'v:iin, l. rie :iblissr Icurs ju-
pes Irop| c oirils q(ie I, V\' il sou
lc'al e iiva n i eg.i'r s ind;screts.

... vi vi, encore a L.ogane,des
pi'tines lilles lire pendant plu-
sieurs mniiutes les cenl pias de-
vant 1'6glise. Elles attendaient
nidi ponr aller implorer Sie-
llose.Et des messieurs, terrifies,
passaient vile. craignant que la
bonne Sainte, naturellenient pr6
dispose le jour de sa fete, ac-
corder routes les demands qu'-
on lui rtrait, ne les choisiiss
ptlo r ll.n ide c ts ipotil)('S. olbjels
lort encomibrianils auijourd'hui.


dloux et veloutes. ... a vui, touijouris LIogane. un
Scoil'ieur, provolquert ui sicen
UN DOUX SOII '.UR. -, publiqite des plus tuniullueuses.
Les matins je passais pres deI 11 voulait assisted a in f te en
sa porte ct chaque jour der- i bonne compagnie et changer un
riere les persiennes, le ri- pen son ordinaire, aussi, ii faus-
deau de dentelles soulev6, la sa compagnie A sa cohabitante
lIuer de son sourire me di- et prit, pour la journee, une au-
sait le honjour.QOi etail-elle? tre compagne.Mais,'i beau mi-
Comment s'appclait-clle ? .I et h I de la Ie, voIli (que la mai-
DV saOis lVas..lCi 'ai ISrsiCher- Iresse tombe come un 6nor-
ch 1 iisavoi, me hi:iA.,neon dals l( soupe (I 'u-
Cl sav i. ssiet (.nercll, bruil, Itl-
(AI NT'RI:EiU' I 1StESiliEN- imulte. (C I' ful lt s th l1t, peWn-
TIE' LE. La o lanliterie est (111 ,l u'nll so <,luei'llil, voilli
unll sentim ent, in verl in (U 1 iliilel ill 1:1 '6 1il1111 ,1i1 Iail
noi is polirrionsa ippel rinuti e St il t'tl"""ll i*i). I. oh olli
chz tout hi eii collie. il ill ul home. YVos lju-
S)ans une (Idu Palais National, peniidait 'est trop.
!U jc jotlissli:. ,deit' holini tir IFlt Normii.: (IEi. vo\y',it un chef
de tcauser aiVc le Pr'sileniil orchesire <-s.;av1r'('ld ramener
et Madame Il.)no, le Presi- Ia paix dans le qu.ilor.l.ui qui a
dent et moi de) libi. jc li Ide- I'habitude de meltre Ics instru-
inailidii : (Comin ent tIroivez inliits ('liCL'or I, il vy p rvinil. Et.
voIs les (dilmes q(i accoln- cone les tIhories d'Anquetil
lagil(iCleI Prc sident Vas- stir les mnaitresses I gitmnes ne
que '? L, i m C gallant c soeul pllt e'icorei lhioneur
(I U l ir i w(r1 1 1 et ici l'i6potnse irlit avc son lhien,
mondiiln I domina tout de iiss', -'S ,I,. ,,it v r ll iir,
Suite hoi ,' ,poli tiqe i tc sur les stirprises de u.iiurpation
avec uin surire de satistac de titre et de fonctions... inti-
tion. le P'rsideinI mel repon- ins.
'lit: L:i 'ocille C de Port-alu-
Prince est e chanltee. Elles --'
sint si b) Iles. Hommliles et | l ii S I.I Ii
femnmes lie cessent de les
admirer. Quant ;i moi, dans d Iltiltali I
admirer. hllin I1nloi,(allsI- dieri l'occasion du47,mean-
iln sens es'h1elique elevI ,pmr- ler I'occasion du mean-
idon le Borno et le Presi- niversaiire de in rei' Wilhel-
on M e B o eine de Hollande, le distlingu6
dent fit une correct et gaain- Consul g n ral des Pays-Bas A
te inctlinal on de reverence Port-au-rince, M. .1. Daalder.
devant sa lemme je suis offrait une aimable reception el
amoureux de toutes. )> un souper auxquels assistaient
E'l le sourire de satisfaction des membres du C nrps diplo-
fleurit de noIuvqatn sous la matique et consulaire et de nom
br6ve moustache qui ombre breux amis de la Ilollande. Les
sa bouche. convives du charinant Repr6-
sentant des Pays-Bas en Haiti
ont -pass- les hleures les plus
vi OUS parlez de Bas et agrsables, charms par le plus
i : a u sseit es supe- aimable accucil.
rieures.I utt allerchez PAU 1 La gracieuse souveraine des
eres ut llPays-Bas est iie A L i ye, I e
E. AUXIf.A. voir Iassorli- i3 aot 1880, son avnementau
ment 6palant de ces articles, tr6ne cut lieu le 23 novembre
tant en quailit6s cloris, gen- 1890(; mais clie nt tlut procla-
S oAt Iirix. To tll t-o r i I' m-U i 1,A...i I .1 *t l . i i t


* -.- 'P


, I.es connaissances que nous
avons acquises ne doivcnt pas
resscmbler A une grande bou-
lique sans ordre et sans inven-
lane.: nous devois savoir ce
que nous poss&dons et pouvoir
nous en servir, au besom.
LEIl3NITZ


- I .. r r I III Ir r


. .... /


I H I I _


- _~ I __ __


I -~-~ -


I __ -'


(


m e rene
q
ue e t.


rI U l. I)LI A.Il l Vb iV.Uinl i&..








LE MATIN ler Septembre 1927


Ir* I ____,_, -- "----- P s---- -. -I~III


I


detenteur de la Coupe et M- Ni m s p to tes
.---- ----........ loberit Nadal, interrompue, di- U
manche, par la pluie, reprendra
1 ,,r( en 1I'tat suivant les r gle- ic 'a s
Dans les Postes ments deschampionnats inter- Cadierit s iU

Haitiennes la vi'
A partir du Iler octobre prochain, le transport ,
de Iamalle poTst ,l-' de d Port-au-Prince-Calp e t ~ trouIvera du bon lait
Port-au-Pina ;'. L-' e ml -Paix, ne se fera plus :" U t aroten 5 S W
dos d'animaux, ii ,is en ctmion automobile. tate la joturnc a J P
Ie transfer du 'ourrier aura lieu deux fois p;: La Laiterie BAILEY.
.. ..... .... Par verre ou n mr litir


A I'Usine


I





4

t
I
I
1

I

I
I
C


I
I
I
1
I

I
C
1
C


(
I


9 0 0,. 1. AMdr# Chevallier, Officier
Nouvelles Diverses L'incident du Congres de, ,.aes
I Le sy rnmhiquc Consul G6-
0 ndral des Pays-Bas A Port-au-
SPar CMbles acnsde SaintBMarca a .
Par CableS AVES CI IUDEannonc6 qu'A.loccasion de I'nn-
AV D ,RATIONS DU ~JURE BE P niversaire die S.M. la reine Wil-
---- ....-------- helmine, une promotion a eu
[me *s cl es ,.crt.,c lieu danns 'OrdreI Royal d O-
'a gr nda coupi-d'aile Saint-Marc, 29 Aod 1927. Gouvernement. Des brigands, range Nass. d-
vers New-York Au jirecleur du journal au nombre de plus de ci, me orange i Ass h er
LE BOURGET Drouhin a veill6 le Co- Le Malin ). suivirent, arms de bhti nss o i hrdre
mbia )) et a d&lar6 nepasde-Port-au-Prince. manifest~rent Ai haute voix, leur 61a ,t, prornu Orficie:" de l'Ordre
mbia et a dlar6 qu'il ne partirait pas de- ortauPrinintention de me lapider pou Roal d'Orane Nassau.
nain sauf si Costes devancait, mais les departs Mlon cher Directeur, avoir condaIue Its prvenus Nous elvovns a Admis-
le demain semblent impossible. .Je vous enwoie, sous ce cou- don't je viens (ie parler lis e trnteur Grn li de.s Postes, tons
Le paote do paix perp6tuelle ierl, une delaration que Ae vous menactrent de !eurs b:.tonis et nos conplime&s pour cctte
bntre la France et lei Etats-Unis priLe (It publier da(ns le plus pro- ius profil6rent des t bres pour nstouvelle distmhneiop bilen reti-
chain nuinmro de votre inhfres- tenter de in'assassiner. lls au- t6 don't it vient d6tre l'objet.
PARIS- Le Matin a croit que les ntgocia- sant quolidien. II est urqen! /raient ixecd isa ssma per Sone I_
ions pour le pacte de paix perp6tuelle entre la 'elle soi mblide ss ret rd, te t r es corporlles, is e e e
France et les Etats Unis sont en trs bonne voie car les aulorites sup;rieures d, : ;auraient o pect comtd les A dnlonvelles trollpes
et que le retour de M. Claudel, ambassadeur de l capitahe doivent tre au c,'ou- avolatonnairtpecs vicnt e dlinlanteri d r e ,e
France A Washington, leur donnera une nou- rande eel aci de sauva eriequi, le Prsidont Viirun Guila e, Har main des EtasUnis, de' lar-
elle impulsion esl aussi iune enterprise crime si routes les portes des 1 isons marine des Etals-Unis, 1( Ar-
nellc. Les eandils donlt e as s gonne est arrive 6 Port-au-
e fon onn ires ransals i delure L qu'ils prolel rot(, i.taent dea fenc (l et iai pre- Prince. Un contingent de 200
Sdolvent pas aller en Russe o q monde le di draient la clef le; chal par- fusiliers du Marine Corps des
PARIS- Le Go vrnemcnt a invir t les 1direc 8 1 u ce don't its sont capable. sn des olt i s .I s-)) Etals-Unis a 616 debarqu6 et a
eurs des grades administrations A rejeter tou- Si vois Hie: presenl sur 's suivirent, ien que e fusse sanus lgpn les Casernes l)essalines,
es les demands des fonctionnaires d6sireux liii.r P/ous auirie: conslale cela arme, jusque devait la mason nLeusique ren te aa.
l'aller 6tudier la Russie. avec horreir. Je m'attendais, en du Commissaite du (ouverne- Le tn)rt embarquaun
( ; ci nlessiLirs, /' f mel noIvi'Ce dL Lea M6moires du Mar6chal Foch condan;l es messier urs meant, et au moment oil jy en- tropes occupation qi se
PARIS-- D'apros le Petit Parisienn, le ma- ,anres, mais je ne talletai's ise t neteies rendent aux Etats-Unis.
r6chal Foch actuellement en Bretagne 6crit ses pas h ccelleentreprise criminelle. reconnai!r,'. A p ord d transport se trou-
M6moires qui n seront publi6s qu'apr6s sa C'esl danscelespoir, mon cher Cette etreprise criminelle v it aussi le Brigadier-G6n6ral
Mort. Le marechal a d(j,' 6crit une douzaine de Directeutr, tque /e vol0S pr,:sente C lilend du Marine Corps ides
volumes et a refus6 une fortune pour leur pu- lines salutalions les nmeille'res. p0voir recourr aux armentas-nis. L lrig.u >ii-(;i-
alication actuelle. Xardin Ph. AU(GUSTE. jusu' ceite lheire; cr s'ils res- ril ;'est rendu, hiier, vers I lieu-
jusqu .ct here cr si rs- res-midi au Palais oui
U[ne d6l6gu6e des m6res am rical- ,, pectaient la police, qui est la i lit visit resident de la
nes sur la tombe du Soldat Inconnu o stilel forc sur laquelle les au- I tpbiiqsi Un bataillon de lai
l o bd odn .l'attire attention die toulcs to'it6s civiles peuvent computer, iq Un i laite I la
PARIS Madame Robinson, d61guee des les nations civilis6essur un acte ils ne so serpent pas rendus gtd O5,hlentie'le rendo't le
mnres anidricaines de la guerre accompagnse de sauvagerie qui vient d'etre coupables (d'un pareil alientat. 'o' Pre a'S .,
des membres de I'American Legion, a depos6 commis a Saint-Marc (Haiti): Ceux qui oeront prendre leiur av" e a uitt' ort-au-
Ine nerbe de leurs sur la tombe du Soldat In- Le Commissaire du Gouver- plume pour djine'utir cet!e d(- Prince, hier soiru a minuit.
:onnu. nement du resort de la dite claration seron t consid16ds ""
Les longs raids a6riens ville, Monsieur Leonce Wades- co;anr1 s l o.i"( ll'Ts d(. c'.s
IHAVRE I)E GRACE- Le monoplan Pride tiandt, me requit, le mercredi briganus; t ivtroit s'est envole cc martin 5 h. 14 lieu- vingt-quatre de ce mois, de ju- nietIr.
Irede 'est pou Crovdon (A 'iel erre). ger lafair, dcssieurs Calis Lh6- Le Parti Natio::il P,'ogrcssiste CE SOIR
LONDil FIS- La station (l lT. S. :. (dIe Valen- risson, Clement Coicou, Hector doit tre siir la dflcnsive car, M-.ssieurs Ascir pr6senteront
ia (Irlade)annonequelle a reui paquebot I Paultre et Marc Cauvin sous ia d(j'i: les at'nques contnencent.
SCalifornia n message suvanrt lu pquems o prevention de violation de la ,le suls dispose AI p iter le lait e8C1 61 1ras
en de Greenwich 21 heures latitude 51 degrLs loi.sur l cxerclice du droit de r6- que avanlcepr I' a aque gravc t 2 et 4 rides
lonitud 24.....u..(10nntjrA6tirbitA Iapart ntr : 2, 3 et 4 gourdes.
O1 nord longitude 21 degrs ouest aperqu lEn vertu d' cette requisition, de ces brigands. -- Madame Taldy nyan
monoplan s10 dirigean vers ilest une hauteur ugeni ces imessieurs et je les .achve cetle dclaration ensa salle M Asear 1ioudi lor
d'environ 1000 pieds. Suppose qui le monoplan Je
aperci par IP leaCalitornia ) ost Il ((Pride o fD condamnai, en me basant sur la r.'imercia[tNMr I)3mls Ilhiodtle Septeiibie etl Ile i)imunche 4
aperqu par le Caitlornia r est le (Pride oy D6- loi relative, a len ur cas. A cmnq I.)lsis el Io, 1i16i ( .louvo r Sept.mbre :avise que les abon-
troui en route pour lrodrome de Crodon. cents gourdes d'amende etl i Nobranme Roberl qai, pour pa. neinents ne soat pas valuables
La visile en F'rance dle I'Ammrie'i L'egion une gourde de frais chacun. ralyser certain b:1il Is et re- pour ces deux represeatations.
PARIS-M. Dl)ouiiergue scra 'invit6 d'hon- Ils refusrent d'oblemp6rer i con'i aitlre ceux qii arient mis "- \-
neur de la L1.gion Amricaine au banquet qu'elle cette condemnation. .Ie les lis la main sur moi, inarchliient Ia.S ItI '-SI,01TS L'A iIRlIE
donnera le 2 septembre prochaiu. reconduire en prison. Avant de mes c6is avec 111011 neveu Sal- C'c iHitin li 3 heures, sont
rentrer cliez moi,je lus me ren- nave PIilippe-Auguiste. parties pour i'Arcahaie les bvy-
En C dre chez le Coinmissaire du NA.KIN PI'i. .L'USTE. scouts de l't association des(
n .nin......... ........ -. ......... b scouts d'Haiti don't M.
PEKIN- On a nce (r la <( Coiupe Grina Mella 1 3 Sc6ne pablIque Feiix I)orl6ans est le direc-
PEKIN-- On announce que le gnral Sun I IIer main, i Pen de hose, ettur.
Chuan Fang s'est enmpard de In ville de Nankin Les matches du second chain- d.evant la bou(h' I::-i :' '. I.Ev.- L scouts qai to-t le
si6ge du gouvernement nationalist sous le g6- pionnat de tennis du C.-rcle i rasto Alvrez, d ux le'iioes eu- t t ot ( i ren 'I-le
n6ral Tchiang Kni Shek. Sportif de Mariani, pour la rent une vive querelle provo- trijeL p I vont i a reon-
( Coupe Garcia Mella out quee p.,r la jalousie. L'aiant, le Ire (IC leurs 4 camar es qui
S..... ........commence dimanche, A 3 heu- nommn Guillaume, qai travaille revientient de Port -de-1(lix
res de I'apres-midi, A Mariani, dans la boulangerie, prit parties oil, ii a quelques .jours, its
en presence d'une belle et dis- pour l'une des deux teInmes, avaicet tait une randonnee
Par sans il tinge assistance. nomine Ninie cet, ii deux, aides que nouts avions relate.
Six parties 6liminatoires out encore par tons les gens de la Dclin tin, les h )y-scolts or-
6td joudes. La pluie btant sur- boutlange-i e iccourus au bruit, ganis.ront unI grande mani-
WASHINGT'IN Une foule de 10.000 mani- veu, on dut inrroipre ces its vinrieit tort ui nal i I'autre stion'i 1'Aireali'i a coulrs
festants Sacco-Vanzetti a eM6 charge "i New- 'liminaloires qui seront conti- temmne. Le pugilat 'ut des plus (e hia uee, ils rcnouveleront
York par la police.Coette foule etait conduite par nues dimanche prochain. vioIents ; m0nme, Guillaume me- leur se'ment' ).ir devait l es
la Veuve Nicolas Sacco et voulait parader n Coinnie on le sait, c'est M. na;a (d'ua rasoir an nomtuin Al- Ha toils ie !a vilIe et leurs
masse mardclint vers le Stuvvessaml aill oni les Williams, sous-dircctu'ir de la tenor qui intervenait en favour c ville t ur
mas ues (des deux lecltroculs taint exhibis. Banque NatioAiiee (iqi, vai;i- ie la femiiie attae. chels. Dais 'aprs.-midi, it y
La charge i di conuiccle par la catvlerie, des iqucur au dernier tOurnoi, est le La police arrival sur les)jlicux. aura s i Ia Place d'Armes,
escadrons de motocyclete et des automobiles i ldolenteur de la CoMe q(iue cha- Les co:ubAltants,exceplde Ninic. jeux, evoltLi ns, exercices de
blindbes. Les manil'eslants ont et1 disperses, cun pent admirer 'i la tlInque prirent le clhe:iiin du Huma'ctl ct clure ph)iysi([que e x d c ut s
Madame Sacco est arrive de lbonne here of eilc trone gracieuse et fii're la victi.ne, lt)rtement contui'mn par les boV-scouts qui rega-
lundi de Boston sans les cendres de sont mari. sur le bureau dusous-dirclteur. ni~c, ful condaile a l'ii',pit.il '..- ,-r' 1l Port-au-Prince s- -
ni cux de Vanzetti. Son plan tait d'exhiber Voici les noms des gagnants iiral. media.
ces cendres. l1enlrepreneur des funcrailles re- (desbliminatoires die dimanclhe:i
tusa au (ter l ieoii l d l' s li vrcri. lHertnanit Peters a battt Vilz- *4t ]yKf
--Virgil I lymol', mi, sirin't ri anmu .rcain, le thum pir 6-3, 0-.1.
Dl)octleour 'ilch'ener. denli-lc all('mand et un mnis i' a i t I B i
sionnaie :ini n ats ont Il" t ,s sin s par des ti- ,-- .
bus t la Ironlie I' du Thitii ().1, I h'ait a atui P; 'Il I
-Alors (lla' les intonn alions (h' Car'cas an-
mnoncent la (lis|);riti(n e i 'a l l' dfeirn, I'avia- par 6 1 6,1.
leur nurail lt vu pou la de'rniere Iloi vendredi \ateirstoo It a bttlu (lf j
au delta de I'()renoque.()n esp're qu'il a 0t fort- O()hilson par d(laiut.
ceO de Lscendtre et qnl'avcc sa grande quantild PIlipi-p a battu lgen Olotr(o *
Cde provisions 1 oi o risis. p sons, p S
-Cgarles I.vlnte a vol e Paris I'Angleter- haul, o lulte pours le d iisons, -I
re et fiillil capoter Ocn adcendant. 11 a enta hautm la lutte e pour lesi iminin-
des n~gociations avec le capilaine Waller Ilin- sure s poutsuiva dCe anche9
cheleffe pour le piloter ai travers l'Atlantique. suLr les courts dtu Cercle.
SLa partie entire M. William, ,


I U0




'eCo~


eomnap


.raU4 oc


& Co


Quoique nous eansie
en maintes fois, r.s
reUsitme Glace sur ies
breuses irrgalstirri
produisent dans le Srvtt
cune amelioration ny' .t
portle. Malgr6 laverti
donn6 par le Seryigi
d'lygiene et pubt 6
nier A Balletin du BAi
iCo useiller Finaucl&H
Geaeral ,,, disant q6
cimen de glace exalONB
pital Gdnfral 9 ont
I nus gravemcut conlUg
cune measure 'a f tiB
Iamliorer les condition
glace qui, en I'6ta i
serve au public, ce
veritable danger pour
de la population. .
D'autre part, malgrd
lui ayions d6montr6
don't pAtissent bea
abonn6s de I'Usine et.
teurs en general, Ia
n'a pas voulu revenir i
cision de supprimerti
net qui transporlait Ioa
I'Usine au ddp6t dT
qui perettailt de satl4
plus gi and nombre d'~i
en un moindre temps,
elle a maintenu sa d
n'avoir qu une seule
livraison pour la
quarters suburbaink,
casionne que les abo
desservis A des heuire
gulires et avec de lona
Puisque la Directioun d
ou se trouve plac6
jourd'hui, un Expet,
Sdans ses decisions
bles au public, nous
dans la n6cessit6 d'tud
prochainement, asrie -
longuement la que
sine et d'oblenir quei
de la glace soit tait ave
rkgularit6.
in-- ii
La 1~te des dltves
de lEcole CeMIA.

Un public nombremi
I i


raum, dimanche aprbi
Champ-de Mars pouarN
la fete qu'y donnaientl
que et les 61eves de Frl
trale des Arts et Mitiqt
A 4 heures 55, les I
ves de l'Ecole, au nQ
0)6, arriverent devaali
nes, en formation ral
aussit6t, sous la
leur professeur its
avec un ensemble etl
sion admirables, di
cices de gymnastiqUA-
ture physiqae et des i
militaires tres coMl
l'om put admirer learN
cipline.
Puis, musique en iwt
ves suivis du public set
au kiosque du ChaMtp;
o6 devatt avoir liea 1
Mais, malheareusem
xieme morceaux, la
veaant, interroipit.
Les jeunes music
cole Centrale le red
soir, a 7 heures, au
Champ-de-Mars.


-<


`"


semaine, conune par e .


I l NU I U U1 1. 1 lt






LE MATIN -ler S~tembrc 1927
-~'. -J


1i na qu/NE PlSilPAlINE.


PHOSPHATINE

FALIERES
'go IDtAL DE8 ENPANTS 4 _0





9l0Io- I Pieam'hOp ( be'

[ebe prochain, 4 -- Lea chargers sont
,ouvnra na soi- pris (C noterque le steam er
r n Cristobal est attendu
ids-ea, Port-u,-P ncc, venant (i e
lcP dvalson. s alcaial zone.1 e mler
bpe ia io- 2. Les pchargermis d'mbsonr-
uensent serontdelivres pour
rnanmatcf i Cristobal esinaion atte New-

NIT.AU-PI-I\tE Yorket(es ports Europeens
b tonnhes de sur ePort- ande f-Prince c bde
c p d'aisse, aujoui reacanal zone le mer-

de la Gendr. cre 3.iCe steamre pr927a le
Sd uement seront dirctcm npour
frdestinainnotiobrabe e NeNew-York.
.Aso-PEINCE York etdes p OMPSON s
shonnkside sur dernnde faite A cc bu-



s'ationlc trds1 Agent general.
i "-rend la cir- I------
oint e R e lmeots
SI, Spont d ot. Mosieur Gablu9sUozardete?
silion sonti (n. Mesdames Iriciapet Maria
her daus a rue Gads Leonard, MM.Ddurochefort
rt souvenlt, sa- I onard, Louis Fortun.,Solon U-
oueuse qui giNe w k
rauesdesiuiit 05oard, Mle Jeanne Gaston, Mr &
roude oes aprs.
qruedes epara-T MmeAbner Josaphat, Mesdames
*e ugutin Cosstantin et Angale
au ruesi, deve- Coradin, les famles Etienne,.Rj-
a rues e emond,Boco, Pdrigord,Doc,Nu-
Sma et tous les autres parents et
nsod' ' allies, remercieat sinc6~ement
AIO[eKVRE ous les amis qui leur ont donn6
I pous ds u t des marqu s de sympathie & 1'o ca
.stion deCIamonsdetlear regrdt6e
Une pouvair plus 1ve C i l es delesr Etiene
)Ise verifier que pen Marie Louise LOUISINAETIENviE
etchement de Pari posee Gabdius Ldonard, dic6dee
u pr~verbe quii dit ie 27 aoft courant.
t loaqu'on manque Is les priest de croire A leur
onbthtose qu'on en profonde reconnaissance.
etl S cie toute la ---- -- .. .......
W ldernier, corn- Isaac
BIdParisiana avait
MTarces bien Abitbol
s aossit6t, il v cut,*
i dire,ungrand ride 229 )Ite des Fronts-Forts
vie port-au-prnncien- en flre dn Alareht Vallire,
amip-de Mars elant V.en! .'1r 'f[toir:
I les amaleuis des TETEI D'~NIEN(Indian iHead)
8irtes se desolaient Rose, urrcr,bleun (al,b!t-
ivoir tpuver oi pas-; fn,'e niraive.,vw~i,blanc,crAme
liies heures char aie e! ci4me fonc, ?.
G 1.2S''ilu nt
arisiana rouvre, ce S:mili ;anc bror' G. 3.
grandes scs p-rtes .---
*edes beaux spc. toi- ACCO I IEZ VITE, CA S'INL'EVE.
intaDt interromlfc, Consulado Ge(i rni0 1)omiiiicafiio
lre. Se pine en conoci n:i EICto
S( de los inlteresaIdos, que la
<> .i h .1 s1:ub do* i' it i!.li


I<< lat~u too i % me-
*"'";!*:.' *
... l^ .- i


i)inan


i i tl 'i t .anii l I I I o n./ lii l l'" 1 '
Ccnc; n!, ha si(o insitla(aa
en cl N<, 840(I dl ( heminiiii
de l)als, lion's dc ()i1.cno
lodr's !os )dios ltivoia.l- es l
de 1 ant. ;'i 1 p. in.
[),.! m I'riaicc, 31 de
Agosio 1927.
.Lnandro MORA LE'
Consul (ipiiral

Steamship


Company Inc.

Bogota"venant de Rew Tork,via
I nord,est attend i PFort au-Prince
abre courant.lIr repartira le mnsie
4fnent pour J.rgmie,er route pour
de la Colombie pregnant frat et pas-

a. prince, e ler'Septembre 1927
IbianSteamship Company Inc.

ara & Co, Agent


re a w
r^U '
i --.. ^ '*

e












0 o y Bft
i y g' i




i aw _
I..,
















c. .. .

Jr >
n -- ..
i 0 -














"o'
S-1 0-
l ci o K
Q 02 ^
S -' *" V'S
i^ i .,
I


"

III li-V?
S, h ..-- -



I T E '. 6 2..


=U y; c/ ^
S-- ^ ( 5

? -0r.-3 V C-B '
t. .
0 *- 3 **






I' ," I-c ai
-^00-.
c~'ic *,





o x- ./<. ^ ~i
A -2.-
-. -U,^
0 =I


Le de.'.I /


t--it dune propret6 ;-.:'S ",s-
r.^,,s ct sa fraich.:.:. i'.',:.
'c . ~;.:': .
cr't.::e, ct rvous vcz ,U i :'t
fr!'ir, -e.' *oate la vz',-.r u-.
tritive rie ct aline-..-'' :K ;i
origine. ] u LeIM consat e 1;
pl. sfire t la plus i..o:.-.
provision d: lait.
.OHi-' & LAUr-,:I
L.-'=ti:b atars
Port-&-a-Prirce, Ha;.l


JANsE


La Liquidation du GRANi),' MA((ASIN


CSi[continuclle IusV
Not, e tioisieme el plu
Ki;kv blanc sup.
K:ki iblan c
Kauky june stuil.
Kak v jutnne
D)ri'l sup. blanc
I' 1 c'oii )potur 11 .in1nul cl (1 i ntil
1)riMl noir ai hbirre
i )-ill noir uni s I,).
D)I ill fil io r :1 i}'r;c '*:(
(hiteniisctile comel'r
Cl cmisetai e l!iiO, !i,..
]i;ih uscll.s m e 'r ris-L'.s Cl :"iu sclt(; s fil (P' -'e .z.
( ih cll'e ,s fi > r:P,:* .,,.
(Chi s:selic soie 'v",, ; f,, i;:I!.sic P:iieIc
I oll f ;i 5).1 i '
('i'itco s Iici t i, crI t.
( rlc is lle ri ,)l s! ),i.,'i, r
Cilmi ,es ( )l :Ce h : p j) ; i ,c.o i- or
l(hcm ise iill-. p1:i i,,: c:Ir.
(( t l \cra ;! ('
(:I\, ,m:isc c,,,/ill.



jal.. as ,i r 'ricr -v
Cligcniisce d e rni il
(isiguli tle supn. poil r lhwine r,
MoBuchairs flil ~ Hue el coti!1. dohuz.
Mo.a choirs bl; i(.as zd/
a coul. pour l.mii1ne
lm'aplnie noir s"lp.
Swc'',, r )>')inr hlinme
"), b k llai, sui ,rieur
Drill Sardine tpur fil
DriH sardine lil c:ltri,
Galard(linecrcine pourl co.:!inmne lOi:ilnc
Drill fil blatic
fil blinc extra' sui 6riciir
Alpaga noir li.s supdricur
Casinmir could.
Casimnir no ir r'i-ares l) bnIlnes
Dingpnale pl:e lwine extra sup.
DiJ.gnale noir piae f;ainc exlra sup.i.
PIque sole iblIc .pr (Ciul ,coupon
Bus fil 1 coltc p.,ir gar,:ounet e( lill,..
; i;-bas pour g pclInncl
Bas a cottle I)r entIl
Grand choix dc craviles


qu'au ternier oI"et.
: complete lisle du mnlis tl'Ao'l.
1,7., Fl:.uclic (ln;;oaltm ('e oniK ,l'.,ith
1,.) ,I i;I" ;liin extin ',u il rili ir
2,0()0 (radl co(ix d I cChapcaux dc )pa
1.5 iline., r uii I caspIne'cs ('lEcolier
*)(, r ;. :n'Il rchcix tcilltiti cs cuni


1225
2,00
5,A1)
2 ')
i.:0
1.0 1



5,

(,.: ()


.I),(')
5,0;0,

), 0 0
S-;,.' ;i

20,01)
7..5,'
15,!)0
5.00)
10.
10,0()
2,5;0
4.00
5.0()
,000
15,00
15,00
15,00
20,00
21,00
25.00
,.50
2.00
1.50


C? 1('I .*' 1 V I 1h ,i (deI', C 'lpt)sS
S 'lli ';, '
I. 1: awl
'v S( .tic


I l C .' A 'Ai ; 1 l l
I't :' .. I 1I ; I tc'; I","- t I,
;'C :(,,I cs : 'I '1 t '
Si v 4 .I Ids '
i oi i c (' ;i o
T.,; nli a : l e ; ba .e : l
: i( I. i w .'i ,ri c ai;tne

i n' ;V 'i ""o ursi o01
('"o i e i ; i 're'





(r.Ild "'8(lI ix de c; (j)V l)0 11)ric il
o '' s : cOI. 1so
Fils rl sole


il
.5


4,.0)




20,00
8-00
8.00
8.00
8,00
4,00
5.00
4 a 5,00
2,50
4.00
2.5.0
1,40(


1.75
1,11
1.10
,0()()
10.00
5,00


Nappl( lil coultur 5,00
(( I,: !c s |up. extra large 3,50
'lTi- uss 'ponigec pour sortie de chain g.larg. 12,50
',;i :e l (drap fil extra Inn. e anne 2 114 10.040
4 1,00
( ;'I drop;I) sp). 9/4 :,50
:!iI : Cifn n) rampage J)our ameiublement 2.00
(if, ni.sclcl e c'a.ec en Iricotl pour voyage 7,50
(o. ivcrlt'i e L!e vd oy.ig. 35,00
liih lt (i slip. pour moustiq(. trs large 4,00
1 i,!,n.;gr;!pll e porlaiil jotuant niimlporte
'cf bisquee 25,00
lI ilca ima:elas double large. stpU, 2,50
(;'ani cholix d (e la iis pour ltable
Randd des< c le de lit en lane 20,00
Grani ( hoix de parlum Houbigat
a i()11 niiirchic
E l mille aultres articles.


8.t l cd* uil


I .... --........ uUuz. I
Rien d'avaries, rien de demodcs, tons

nos articles sont frais et garantis.


S206-208 Rue

11 li (111 IldgdSU Traversicre

p 10:4m


.Co


I. Et


Capital: Or 1 .000 000


Eug. Lef osse tCo

Agents fi-eurgiux


hm~


dA. de Ma-eis0 & o

Representants pour 11aiti


V' RITABLE


UES 1 T


liliDIlN


I


qop gw


I


I Naft


i
,


kl M %lt'". %,..,.. ." -.


- LYI~'ll-rw-~-~ C ~U- ---


I







LE MATIN ler Scplemlrre 5927


La santi est une premiere nicessiti


L'6nergie d'une sant6 magnifique
gagne tout dans ce monde. Lee
*, maladies proviennent des germes qui
abondent dana la saletd. Le Savon
Lifebuoy dOtruit tous lea germes de *
la peau. II la purifie et la protege.
Lever Bros. Ltd.. Port Sunlight. Angleftm g-


V


Aux Gi rands Maqasins


)Otil


la


Cordon()11eliC.


JOANNY (C)I I)ASCO
N' lT !'ic ls I u k I ) is oin Thiomis ;d)liou
L'' ; lioi, No '2:). i7 i l ;tI nI l'rii,.c (Ill iti)

\,,lm l 'ile ,.\ N \'l .si \ i lIrV .: S \cv'n I all I1curings
C i i (, ) .I
I'l). I ,, (u..C h 'i ,res :i : ir M ichelin ) 'I'outcs les (linen--
sions c( .Sl I k. li''s Ir: is 'i icillcur imarch6 (1u )par-


l e. Ilrltics 1 a I: i -{ilicl'n lire n i\ve c hl nmem n t deI
(i \ I I ,I I'll 111 1 '!rc h .
Machin li' c IldIrec \'.I 5 ;' I pictris tl i I;inll, Ipou'r could-
ri'ri s, 'T:ii lear s ct ( ( l nIm ir s.
Ch.llatssuiircs Iur 1 l min .l',s (l Imour" (l lil 's..
I( Il;l dr' l 1' e liin liixu1 ic s ; toilttlc's, lvalbos, Iluignoi
res. N o' l\'t';i:i ('s '.'
fori :s :'I co lisstes dl t.ImuI s dimensions.
Sp])ciA;lilt ( dcI la M:isoi, I, assortliim n le plus (clni-
plet des I ourni ilires )LiIrales pour la I oirdoilncrie.


I firestone


HIER & FIRESTONE DEM AIN
Pourquoi ? FOui lia lOIe iaion (jque e e co
naisseur de"la.' valeiiurduI ,,(u coolate tous
les jours davanta(le (8tC Ie pneun Balloon Fireslo
ne et la Glhaibre a air rontle Fireston, de pai
leurs excellentes qualit(s,(sonce' .ui lui laut
our soi0 :auioria-bile. ,
Nouse pi enas ULaisir i aviser nos amis que nous
avons rI.rT u run Assortiment de'toutes:'les dimen-
sions '2e Pneus Balloon, Heavy Duty et (hambre
I air reuge F!i stone.
I : -'..t je A acheter h marque


fiBfLSTOONE

pour vote consort et votre securitA.
EN VENTE : St-Maic, clhez Mr Clement Pinard. Gonaives, chez Mr Antoine Gef-
frard Port de Paix,che/ Mr IF. Maurasse. Cap-Hlaitien,echez MM Jean Luciani & Co,
Jacmel,'chez,'Mr Edmond Lauture. Aux Cayes,chez Mr. Jean D. Leonard J6rd-
mie, chez Mr Desquiion.


Plus ae 1, I--ii n t ca c.


0 1 I: r


L. Prec. man-Aqqrhol m & Co,
__ AGENT GENERAUX j


U


combat landmie


SL'.f *3 otuirv-U' form*
U .t < ( de
:, C R"fCabll b'fLi.
S...,: : .;. t .. t I

Te -.IIlos- onte
Nz 22rc3thenio
Tuberculota


Ang #I S.
hia"- *


" .;it


0
F u l. t *t t eroallueK atv. 1's*b-.
d(,ull .u e je P ee*& du Gvliotok


Instl tutlon Vve A. Paret
Ma Line R. Flhrez anjonce aux
families de la Capitale et de la
Province qua la rentrae des clas-
ses aura lieu, come A I ordinaire, U
le ler Lundi d'Oclobre. L'Etablis
segment recevra des pensionnaires. dir


& vendre
Quatre roues de BuIggy,.mr-
que Feltch. Conditions avan-
tageuses.


SU(


ALUMINUM L)
,ew-Orlaus & South America. Steamkfipmi
i steamer laissera New OrIgan. 0e


ectemnent pour
i.


for-au-Prince et 1


A. de Matteis


lygi e md0lcale GRANDE
^ de la eomne.
1,1d HYDRALINf Voulez-vous proliter d'd"
Sntptique r lica I bon march tout ce don't
ntiseptique gyncologique Cca A n um6ro:
trisant, Astringent, D6congestif,
Ddsod:risant, Adoucissant. Ni- 205-209
caustiqIe, ni tonique, oe tachant
pas. IMAGASIN DE ME
'Curatit e!t rventif des atfec- s so s
tions, vagiaales. Toilette iatime o Js sole (sue
journalibre. llygiene intime. mere 4' **I
Mdtrites. Pertes et fluFurs blat- ,, "
chess V ginite,iSilpingite. Prurit s con
Accoucheuenl.!ygiane de lagros- our er. cou ton
s sse. u ,,uere. could. 1
Ssse. oul '
L'hvdralin (-st un produit des Bas fi b .
grands laboraloires G. Caillaud. Bas fil oeane .
Tres employee actuellement par les Bas s cotteeup chque
eommit6s medicales francaises Chau.se.te fil ra6 .-
pourles soins intimes dela femme, usse mere. d. ir
S pent Mre conidr commel' Chaussette mere. dz. pairoS.
it pent ,'tre con.iderd come Ian- veritable lit
tiseplique gynkcologique id6al. 11 soie srup. paired
se ptd-ente sous la former d'une so' emande dz
poudre agr~ablement parfume, ,,ande dire
diviise en achA.4 et don't la solu- ,I pa iret
hi t4 est parf ,ite.Gra'te A sa compo .itnt pair
siticn, corue uivant les donnes pa i re
de lascience moderne, rhyidralinolanc tl enfant1
diterg,, assainit, d6congestionne Moucheir de poche sup.
et rafl'errmit les muqueuses. poche t lan-c .iecoul.k I
Mode d'emploi: en ijectioai et Den elle valenienne lafboie e
lavages h la dose d'un ou deux da .() p. pour lingerie
sachets par injection. Cjllers per1e li gr.
Ea vente a la phartiacie Can. M claque
tave, Place Petit-Four Port-au- Nil ier agulllbs
Prince. Prix de la boite, I dollar. Drill A hon, sup. aune
Pour tous autres renseignemeats Drl i'a lenne alm.aune
concefrnant ee medicament,q'adres 0uvette Cail'ie
ser au Dr Charles CANTAVK, Cliapelet grand d.. could.
-D- iii l-tussor sup. crtimc) iliLe
merch lisu aune
E d J h Fauelle sup. pure laine
Couverture de voyage
Ialtre talleur ie ane piqu6


Allumettes
La caisse de 50 grosses a
dol. 35. Chez
G. GILG


" tra


nci;3


blanc
couleur fiI
Fianelle sup. auce
Percil sup. A femme
Toile a drap sup. fil
Fid & broder la boite
PIressions la grosse
Smuliers caoutchouc -
Savon 1 ur citron
Chapeau enfant de 3,a 6
Chapeau homme.de 5 A 8
Cravates sup. de t,15 A 2 50
Tus-or homaie aune
a a femme
Bouton poignet 'la paired
Satin blame et bleu aune
Crepe do chine flour aunse 1
6a union
d, chine sup. f:an 1
Charmoise coulenr i
Soie lavable coul. e: b!.aune
Drill jaune fll aune
Drill A home etenfant anne
Venes-voir
Boa Mard


AGENTS GINAR uz f.
- n- --- n -- Tr -7 -^ wa


LIQUID
ne excellent occasion
vous avez besoin ?

Rue TraveoraMj
ne VVE ABRAHAM


7,50
10,00
1,00
1,25
0.75
j2,00
10,00
2,00
1.50
10
2,50
9,00
40.00
5'00
12.00
i lIu


Soulier .nlia
Colier ( cou
Poudri. 1lI
Coutea. :nanchel
Soyeuv acnuin
Toile b illtath
Grise i. t8
CalicoL erca!
Toile ;.telas fi
Bas s-oi
Casineel ettai
Chemikette frff


M" "' a hb.6 s
15.00 ". coul. & hoSi
1.25 Chemise sup. ,,
st,00 & jours blU,,
10. Chemise cotenOl
Imitation mi
35,00 Chaussette anti
10,00 r'apib desceate
1,00 pr table salo0t
2,30 .. tal!e" i
1,20 Pongee aune
3,75
2,25 Popelineade sol
2,20- et cr~me,,uune.
*',50 Voile sup. broil
3.gB Crepe marocesi
31,7 Voile jaune so
7,00 Nap. blanche
510 bL
7, couleur fra
20,00 Indienne, aun&
25,00 grande la
10 00 Ziphir gr. !arI.
15,00 pour pv
500 &barre ae
1,75 C6pemar9
7,50 Demi duill a
1,50 "
6,00 Serviette'd&d
6,00 ,
%00 RBtioe blap
Tete indienao *
bonne quL"
1P,00 Verrecdo
4150 Drill ia-g1
S n no s.'
8, Anos coul.
7.50 Kuban 0,40
2,50 Kski blanco s.
12,50 jaa ai e I
,50 Drap t&h. .
l,00 Pomln"nd.
et vou.Base* i *'
S- BB -


----- ,,


I


I


Ifue des tesars 31: ',en face (de
la fabrique (I' kola D. 4sccncio
Annonce a sa cdie tle tant de
la capital que de la province qui'il
'lent de recevoir par le dernier
francais un grand assortirrent de
(hapeaux feutre I femmes et ?t
hiommes do touies puaaces chlA
peaux paille line, Chemise z~phyi
f ntais,chlcm'ses blanches,chemi-
t's lainejaune pour Bo\s Scouts,
Chemises laiae fantaisie, Che-
mises de nuit, Chemises tennis en
cellular. UPo grand assurtimeat
< e cravates fantaisie, cravates A
nouer noires etfantaisie,faux cols
I our cir4monies et cravates, cale
'otts blence, Costumes Marine et
Berets, Chapeaux toile, Casquettes
roupes, Chaussures pour b6bbs
it Beguine.


1


~1


--~-~-~~




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs