Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04534
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 08-09-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04534

Full Text

I


1


MARDI 9 ABOUT


Sdivra eltistoire...
|R -^~--


lEuvre de restau-

ation national


constitutionnel d'un Gouvernement Ior- U -i-I l
de paix et de progress, ayant, d6s le 1G11 GRAND'RUE.Anc
"i&.jour de son av6nement A la Premiere
Creature de l'Etat, resolument adopt un Maison s'occupant exclusive
.flnme rationnel de d6veloppement eco. trouverez les verres et les mo
ioique pour le people haYtien, le Pr6si- soIn..
4ploorno, en routes mati6res, s'est tou- VENTE EN GROS
ja pr6occup6, de doter le Pays d'un ou-
e cpononique necessaire a sa definitive Nous altirons l'attention bi
S toDn, indispensable, si l'on vent qu'il Les prescriptions de verres cv
g"pa qu'il puisse suivre les autres peuples peuvent 'tre executees en deu
#jol s grandes et large voies du Progrs
gtdela Civilisation.
N]turellement, et c'est, sans doute, 1
'il taut'rechercher les v6ritables causes du Pour 1alimentation n
tpitde quelques-uns, pour r6aliser cette eau des villes
aude oeuvre de reorganisation et de res- haltiennes
tiraion national, le President Borno s'est *--
tourn6 des politicians. Avec raison ettler- Actuellement de grands tra-
sdCil a reject& leurs principles su ranni' UIvaux sont entrepris pour l'ali-
a. pQvaient plus convenir aux noCelles inentation en cau des dil'erentes
coaditions tant politiques que social dans villes d'Hilli (ui sont jusqu'ici
Jalquelles doivcnt desormais s'accot plir les d6pourvues d'un service hydrau
1ates du people haiti&n, i sacritie6 lique conforine aux hesoins des
kfclamations interessees, Ier e l'orcille habitants.
aleli-cmeur-s passionnees. E c'est vers C'est ainsi que i'on pursuit
rImflioration des conditions existence (des activement-lles travaux de re-
iudiyidus qui composent les classes labo- construction deI laqueduc de
rieusesdu Payv, I'ouvrier, le paysan, I'agri- Plaisance.,
cUlteur qu'il nstaninrent dirig6 ses el- A Petit Goive, on achve la
torts qrsonn is et ceux de ses collabora- pose d'une conduite en tuyaux
ortspersonls et Ceux de ses collabora- de 8 pouces qui devront relier
'tCB1t les sources a un reservoir do
II est done utine injustice supreme de 200.000 gallons situ6 au-dessus
ver dans legislation r6paratrice qui de la ville. A Ganthier, les tra-
\ abore actue iement, dans les lois de san- vaux de captage des sources et
vegarde et dec rotection qui ont 6tc chaque l'installation d'une conduite en
jour, pr6sente par le Pouvoir Executit a la tuyaux de 2 pouces, conduisant
action du (, ps legislatif, dans les amen- I'eau A, une lontaine central,
doients A la u institutionn proposes au Con- sont achev6s. Et la fontaine pu-
aIi e tat et :\ la sanction populaire, (( des ique fournit 'eau aux habi-
tants A proximity de leur doni-
menaces et tdh- promesses de mort pour les cile en hen et place dune source
IlItritts haitit )? ), des attentats a la sou- boueuse situde tr6s loin de la
Terainete de la nation. ville.
W Des le 15 mai 1922, courageusement, sa- Un puits a Wt lor6, A Grand-
Dant deji a quelle formidable routine il al- GoAve, et une pompe y a et
hitse heurter, sans craindre d'atlronter les install6e. Cette pompe alimente
prjogeset lee 'rincipes &goistes d'une mi- deux autres pompes places enl
irit6 qui trolivait dans la mis6re des mas- deux points de la ville, ce qui
UI populaires et l'ignorance des populations 6pargne aux habitants la neces-
Mnales un element pr6cieux a laccomplis- cite d'aller trop loin pour avoir
"iment de letirs vues politiques, un solide leur eau d'alimentation.
t.emplin A leur fortune personnelle, Ie Pr6- pD'autre part, un puts de 13
d pouces a 6tW creus6 A Hatte-La-
ient Borno declara haulement quil netait than pour les besoins du Servi-
. plUspossible qu'en face du monde civilise, ce Technique et la machine a
Smotre d6mocratie ofirit le triste spectacle torer a W6t transported A la Croix-
aed'ane petite bourgeoisie ins'ruite, elegant des-Bouquets o utin puts sera
*traffin6evivant c6te c6te avec une im creus6 pour les besoins de la
SItfese masse populaire en guenilles, ne sa- population.
jdaint ni lire ni ecrire, plong6e dans la su- Ce sont lAd'utiles travauxdont
Prstition.) le but est d'am6liorer les condi-
Et, dressed, face aux politicians, le Chet de tions existence des habitants
Ntin, apres avoir convi tous les hai- des difllrentes villes ou ils sont
i gu I entrepris. 11 taut souhaiter qu'ils
e t hse grouper autour de lui pour la se g6neralisent le plus possible et
Ire tfche de la r6g6unration national, i s'6tendent a routes les autres
S4aut le gant a tous ceux qui voudraient villes de la Republique depour-
Rsd m me quc le people haitien passAt en- vues de Service hydraulique.
6,aux yeux de lCt. anger,pour etre une ag-
iom.6ration d'illettrcs, se complaisant dans
11nr6ration, vivant dans le vice. Et it s'6cria: Bur la route
*._ laut que cela cesse, il taut que ce crime do P6tn-Ville
Ucial disparaisse, it faut que chacun puisse
tavailler et s'1lever: il taut des routes et des Tous ceux qui parcourent, en
1ooyeas de transport; it faut que les terres voiture, la ro ue de Port-au.-Prin
Silent arros6es; il laut l'Ecole et I'Enseigne- ce A Pltion-ille reconnaissent
leatProlessionnel; il taut la bonne Justice la necessitW des travaux qui
Stiprolege le droit, qui sauvegarde les tai-
a"l; il taut la bonne police qui assure la _ _ _
acritb6A tous .
Si ces grandes et recontortantes paroles F a
it.nat le trouble et le mecontentement Faites VOtrF
di ns les groupements des politiciens, elles
ret un 6cho formidable et solennel dans de Ca
sctasses rurales, dans les campagnes, dans
droits enfin, ou le travail est a sle iLa Maisa Ch. N. 6AEITJENS avisi
pr!^^.8^ 10 *l .. a.aais i IOUVM qa'|h peurre.l
PfactUpation de I'individu, de (elui qui n'a par easderuiers S(S frais, ilsdeu
s rdsclam6 de 'Etal que justice et pro- grades labriques de membles, et d,
, sde ses droits. l *las m1 denes- garaiina
Sces milieux, ou tressaillit d'aise a lea plus lmedees- a mltl ium pJ
( Voir suite en 2e page)


U?!!


rincienhe
-ienne Maison Keitel.
ement dl'Optique et oi vous
intures don't vous avez be-

ET EN) DETAIL.
ienveillante des occnlistes.
ulindriques ou prismltiques
ix ou trois semaines.


ont ti' ex6cutes sur cette voice
publique.
L'angle des courbes a 616 ag-
grandi, la larger de la voice a
W6t augment6c et la circulation
des voltures y est plus facile.
Des travaux sont actucilement
entrepris sur une derniire sec-
tion de la route et, d6s qu'ils se-
ront terminus, elle sera achev6e.
Et les conducteurs d'automobi-
les s'en rcjouissent, car, pendant
cette saison, ou la circulation est
tr6s intense sur cette route, ces
travaux diminuent les risques
d'accident.
. . .-- - -- -- .. . r
Au concern%
du Chamnp-de-Mars
Avant-i-ier, favoris6 par le plus
bea;u temps, le concert domini-
cnl de la Musique da 'alais, atu
Chai-ip-de-Mars, eut un success
habi uel.
l)e noinbreux promeneurs oc-
cuplient les pelouses aultour du
kios(ique pour (couler les beaux
inorceaux que la musique exe-
culait avec un brio remarquable.
Coinnience iS 8 heures, Ie con-
cert prit fin vers les 10 lieures.


A 1'Ecole

J.B.I)amicr
Des amiliorations soul, cha-
que jour, npportles A celte cole
afin que de plus en plus eller1-
ponde aux lins pour lesquelles
elle a ete cr6ee.
Pour les Iravaux typographi-
ques, par example, on a regu un
grand nombre d'accessoires et
de pieces additionnelles d'im-
primerie. I es ateliers sont occu-


p6s A divers travaux deinenuise-
rie et d'&benisterie.
II y a e6t construit, derni6re- L. nouvelle E ole de Mndeeine
menl, 8 grands bureau d'otices Les travaux de construction
qui ont 6t6 ex6cut6s avec un soin de l'EcoleNationale de M6decine
et un gout remarquables. et de Pharmacie progressent ru-
Le nombre des eleves de cet iden h i
bise ens1e 23 ca pidement.
itablissemeni s'T61ve a 293 avec Toutes les parties en mavon-
une moyenne de presence de 87 nerie du btiment ont id ache-
o/o. Les travaux execut6s Ai 1'6- nesie time ni outeete
cole durant le mois de juin t ves et les travaux de venture
fourni AI la caisse de I'Etablisse- sont presque termin6s.e
ment, 1.425 gourdes 94. On espre A ouvoir bigentt e
Ce sont d encourageants r6- pro6der l'nauguration de
sultats auxquels l'on ne peat FEcole.
qu'applaudir. 11
SLIGATION DU REICH ALLERAND
A l'occasion de l'anniver-
e de ande saire de a Constitution Alle.
e dem ande mandeleCharge6d'Aflairesa.i.
du Reich Allemand et Mada-
taloque me Edmund Helmcke rece-
a vroit, dans leur residence A
e le bre clients des Gr Turgeau, lejeudi 11 Aot de
Slea uambreux lieuis des Gdrs 11 h. a. m. 1 Ih. p. m.
Ivisiter les 6ehautilloes d't r - -
reuat asssi voir les Catalognes des
es masfaclures, des papiers peimls Avis
Meg. A louer, gentille ct contor-
il es emmandes. table maison a Peu-de chose.
S'adresser au Dr J.THEBAUD.


v-UUg ,U|L ,.IU3 ai, 11lIVIII
prit par e bras, le calma etfi-
nalement une auto emporta le
couple reconcilii.

BAILEY'S BEACH
Bain de la mer envellopante
Douche d'eau douce rafrai-
chissante.
Une verdure ravissante.
Une rise marine cares-
sante.
Des (boissons satislaisantes.
De la musique entrainante.
II tait toujours traisa BAI-
LEY,S BEACH.
Une tois goit6 toujours re-
cherch6,




CE SOIR

Nantas
|2e epoque
Entree : 0,50; Balcon : 1,00.


went MAfflLO
/ DRECTEUR
/ S Rue Am6ricaine, 1358 N
T gpHONE N T 2242

i $U)MEIIO 20 CENTIMES


* .


J


)


S


I --- ~- -


1927


I ~


_I __ __


_ I -- '-II


__~


i


"11 faut se souvenir de ce que
l'on apprit aux grandes heures
de la vie, aux heures sublimes
come aux heures terrible :
I'homIne ne voit la vkrit6, lace
a tace, que deux fois : dans I'A-
mour et dans la Mort.
Edouard Scuinmt


A Parisiana l
SParisianla montraitavant-hier,
SLa Closerie des GenCts . C'est 1 11
I un film don't, sans doute, il est
bien inutile de laire de plus
longs eloges; car, tous ceux qui
I'ont d6jA vu, sont unanimes A
en vanter les beauties.
Aussi, dimanche, Ia salle etait
comble de la plus belle assis-
tance qui applaudissait avec en-
thousiasme sans egal les dine-
rents episodes de c beau rodman- ... a vu, avec plaisir que toutes
se dtroulant au milieu d'une v6- ls belles machines u Buick qui
ritable fkerie de lumiire et de figurent A 'Exposition de la
couleurs, interpr6tc p.,r des ar- Wcst Indies, pour tre bien
tistes considers, depuis long- chaussees)) sont montoes sur
temps, come des as du cinema. des pneus t lialoon firestone *
On a done passe, avant-hier, ...vcrracertainementla sup6-
a P'arisiana les heures les plus i ds aches Bck a-
charmanles ct les plus dli- li bes A celle des pneus o Balloon
cieuses. Firestone leur amener de nom-
breux acheteurs.

A ... a vi, (deux gentilles demoi-
Vaf ll^t setlcs inviler plusicurs Ide leurs
amis ,n 1111 hal qui devait avoir
Ies deux representations cin- lieu, dimanche, A Ia 3NC'ie Ave-
matogr. phiqi(s de Varietel cu- nue dt.'e Iolosse. LAes galants mes-
rent, dinianclhe, le plus beau sieurs font de griands prepara-
succs. tils pour prendre part i la fete.
)ans I'apros-midi, les enilants. Elt. ava1nl-1ier, les voilA, frais et
en htrs grand nombre, se pres- pimlpants, gravissant la pente de
saicnl danis la salle pour assis- l'Ave1nue.
ter aux 12e et 13e episodes du lls arrivent, les cheveux relui-
a Masque aux Dents Illanches sants, poidtr-s, sentant l'Houbi-
dont les sensationnels episodes gant A dix lieues A la ronde, cra-
firent liur joic pendant toute vates de prix, chemises A mille
I'apres-midi et m6rit¢ leurs plis, smoking et pantalons iim-
plus enthousiastes applaudisse- peccables, chaussettes de soie et
ments. souliers de( I dollars. I fut tre
A 8 heures 1 2, conimenca Ia elegant pour danser... Mais quel
representation en soiree. Les d&sappointeiueiilt Le p ii o
pelits avaicnt faith place aux c'est ni long I; iiibor o niniie,
grades persoiilies qui adtumir- les assuie'ts, I ton les ati'l t's,
rent, sans reserve, les beaux claienit remplis dtl'iie in oiac(lhine
films qui leur fIurent iontrs: de niets bizarres, el les deux
les I parties des Plumes du Ielles demioiselles, v'liu,;: de
IPaon ii let I dernier episode ((ILI oilC grossirve v tI lla Ie ceinte
G irand Secret ,. I de foul.airtis (a S:i;iieil (Iteilqitc-
La repr6sentat ion ne pril Iinl chose t uil n'ail ii It, I x trot,
que vers 11 heures. ni le oie-stiep. .Illis, rglaiecnt
leurs peti les o ,iluires)). Les
ir Concert i din lausique beaux messieurs qui ne sont ja-
n I'rlole Centra In smas pris au d6pourvu, mirent
d bas leur smoking, retroussorent
Ce soir, A 7 heures, la Musique les mancliesde leurs fines chetni-
(Ie I'Ecole Centrale des Arts et ses et se mirent A se trcmousser
MNtiers ofriiri, au Champnl de comime il convient lorsque les...
Mars, son premier concert. lois sont la.
L.es jeunes inusiciens execute- *
rolt: 1.-- ULne march s(,len-= l
i'O te 1 Lii' n 'cle s(ales- a vii. dim anclie, vers les 2
nelle ; 2.- t'ne ouverture : Lia (jie.lllx ath, Lrnou-se
fiiic e (IeCCuisciI 3. .- ,'reux q ui ne sentcntaient pas au
siana, une valse ; 4.- La Pelite Portai de L og6une.
fle-l)ieu, marche ; 5 --Mignon- y et, en ux, une r
netlte, une ouverture ; 6. Une vive discussion. Le glant, pour
n s ne pouvons qe. 'engagerune lois, fut le plus fort, il tour-
Nous nepouvons qu'engager nale dos et sen alia. La file.
le public A assisted A ce concert, coml rit qu'elle perdait tou ce
ce qui contribuera A apporter quelleaurailpu gagner, aussi, ne
u n e preuve d' encouragement voulant point O6re la vaincue elle
aux jeunes artistes. co uruti nnrs. l t i.vnilma iP
parIc ras ~c~mema fi


r2#me ANNEE N 6169


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


W., Q


A


I








LE MATIN 8 Aodti1927


Suite de la I6re page

LUEUVRE de RESTAURATION...
1'6cho de la voix du Preisideit lBorno.
Mais mieux que Jes longues discussions
acad6miques, voici des taits, voici des actcs
qti sont comme le burin avec lequel sera
giav6e sur une grande Page de ['histoire na-
tionale, la longnu enumeration des v/rit6-,
qui, 6ternellement, b)rilleront du (Iplus vit
clat aux yeux des ciloyens futures (ini, eux,
sauront rendre justice et fire un holmnige
m6rit6 Lu cc que realisa, tque realise ac-
tuellement le Gouvernement de la Wlpubli-
que qui a M. Borno pour Chcl.
CoQmprenant qt!e la classes des paysans est
la plus int6ressante de notre population
come l'a trs justemcnt dit, une fois;, un de
nos 6crivains, le 'President liorno a lail pr6-
senter la loi du 11 d 6icemlire 1922 (I:u; assure
aux paysans toute protection contre ics olli-
ciers minist6ricls sins scrii pule et les agio-
teurs qui exploitaicnt leur credulite.
Se rcndant c, mp1le (ie l'avenir du Pays
depend pour une large part de son divelop-
pement agricole, 'est sons son inspiration
qu'a et0 crec le Service Technique d'Agricul-
ture, institution qui organism, rchausse et lait
aimer, chez nous, le travail agricole.
L instruction agricole? Elle sc chillre parI
la tondation de .17 ecoles agricoles don't
2.883 616ves suivent les course.
Le cat6, noire unique product d'exporta-
tion n'a pias eti negligee dans le vaste pro
gramme economique du (ouvernement. I1 a
Sf I 1' 7 -- Ul.. .--- l- II1AZ -


Olylil


Etablisseneilt Moderne

Grand'Rue

Musique d1dicieuse

IIQOUEURS FINES SANDWI 11 de CHOIX
lIEAE :i la PRESSIQN, etc.


BARde 1I' OIRDRE


SaRVICti IF.RRiPROCHABLZ

Elkegan' Dancing

Ouvert touted Ia nuit


c nouvelles


amelioratic ns se pre'parcnt pour la
plete satisi action du public.
Phone : 2033


co li-


grande partic des objets volecj
au course du premier entire le/
maills dc dili,-renLsn mr 1'
changes du c6'1l du .; :I:CI-
de la CathedralLj
Defere Li la justice, cle
declare sc nomnmi r ic.i; "..
Jeau, dite Marila11:, o0'ig1:I'
de '6tii ile.

PETITC9 NOU'i7 .'*.
riveC C, Ft.i'" N ';2,':w:i' "2 l' I
IA eiiI ( : <
t LLIPs i' S d .'s i:)'. i" .\ a L 1
;.ctuelle.e;,t e France l'l ) 1 ;
patron ; (die tla Fondaiion (c
negie 1nt visit hier le ii
de Versailles.
Dns tin dis'-o-:rs prioi 'n
(ans'l I Lo et (:ironNe M. (co ,
i ge Leygues :i expo, 0 :gistlrif'-
n ment l(euuvre ,le i tluilSi:ice d.
la n 'ilLr;i l'i'111i(,;isit.
!.es rlnreC Viclor Vitrolles
se sount rendus par li vo'ic des
airs de :'iris :a Kovo Ce en l1
I heurs de vol pr' un venti dV'-
bloul eten plein o-'iae.
-- Le iir'k",ch ,I Lya ute'y a i:'I
c6 hier a ve, sw; collab')o i -.
i teurs un vaste pl.n de Iravail dei
S!'organisation de l'Exposition i o
'lonia e.

Les ra ii; ariens :i'i-deiissui5
dl fI.[ lanlti 2.


et cree centres de production ue caiu pour elle se rendit dans sa chammbre PARIS- l-s experts ot ,-
vus chacun d'une machine a decortiquer. Un 1 n( VOlI por sen,'r de liin c t ckr que le >onoi)pn i..
syst6me pratique de bonum s a e oe institute. Au i quell s'aperqut (que s I ete lan iqle i )ibul i ,, ,Lt i .I
course de ces dernicrs mois, ila 1le 6paye plans laquelc el lle avail iai,s parlir pour New-o'' C,
pour plus de 11.700 jeunes calciers dans ia D)ernier.ement, nous disi )ns 'ses cCs eLt;, olvrle ivi V I 1 ,.:.' 1")i '' .
Der vinY e (iei c""nlions en' l''-1.
scule region de Jacmel. El les agents du her- lrievment que Mr. Geor,(s Par un m,)ve1i inYieux ,,.r vn i 1o (
vice echnlqicue out et6 requis d'inspecter nerds, sie sympa hicueo nt maine en avit < :oil6 ,es o encore, rvesn L
plus de.(.00 ijeunes plants. connu, avail requ, la nuit, la charnicrs e 'vait mis e icien Coru out dIar
Tout un vaste programme de routes, de visite(ilune voleuse. c.nu i1' '. 10 l()isci BIleu Farn'in "
poUIs, d'importants travaux d'irrigation Voici quelquesdetails corn p bli
daus les Plaines d l.I ii est elI bonne voie pldmentaires sur c vol. n 1": n. <1'1 0 ci:tin c.tte IcIr nation .;i
d'execuition. l* e 15juin dernier, Mi (er- I I ( it.. ir I;,l.. s, e. v ,! lessi;i Itn !.owis (ld qu
Ella liste strait longue de tout ce qua des se vit daiIs l'(o)lli!tion ( :e qc ei irsicl, 'i . i )i I i aIix lu.isp )V ki
realise, de tonut ce que rea lisra encore lc prenrdre ai son service un ..i- *i uste, e.I'' (I i : ri :n s.Les ro.s d dl'()s
Chel actuei de la Nation pour le bien moral t'redomesIiqu',cllej u'il avail t ihns l salle a inil cr-)i' ",,,.'i sA so l snt bi',. i1
ainsi (que la prosperity im.ldriel!e de cette dcIpuis pl u:iirs s inn ;ii rllloul ',Clt t,",' ; (1'. t' t ; q1 il qd'ai reitr'it l':,viou dais
masse paysanne si longlenmps assoilklee de Ivent dei.man la permi .ion devait ~-1i ) ier ; hve i l ;, h: n I r.l
paix, de justice, ne demanhlanti u'(l ivrIe ( sC rcndre dans sa ltt:ille o l ce ( --I
du product de son labotur. pIre quC souillranle,et(l 'cl !e Ii 1 .. .s I' :; i ..:I 11. i ':V e.le' ri |s pr| rhhlii > *
Et c'st, come nous le disons plus hautl reviendrait prendre ses ITts I 1., ." i p llnlin *s dan\ h,,li: ,
une supreme injustice que d le )0111nt you- confis aux bons soins d(e 1c occupa gil;'; A '. cert i I.1\PlI) NlIT'Yi- On a *e
loir voir dans celte grande trvre le Ie d&sir, la erdes. Inoment il vi' aitlre u n1 a l residence de'6 d prsid,
volontle e conduire people hliitien par Le 29 d(u mnme ois,a n.1 .ci tl I IW (ICne' L 'tres de sa (lO i Ce q I ce dernier ,: p,
les voiesdui progress et (lt travail vers la ve- ti, Mr Ge:(le s avant 1 lul ti c ,ull)'t., lI liiaL'uen' i p d,' q (Iitter son pos!, le '
ritable ind6pendance, line .rande inustisce tudce de preCndre sI cal. a snula de so's it ct se mit Ai lal Mlrs 1'.'A20, mains I. Cool i, ':
que d'essayer de imonlrer que tous les actes liIt, a pelh a plusieiCur re- pou 1rsuiltie ( l'i ;vidln. II l, riL i. votlu iUjoIutI r la l i di ;i.,-
politi(lues du (;GouveCriCieni t portent atteinte rises la nouvelle Ionne qui poursuivit. A r i v e d: 1 s is li (.i 'Ie imr.idi << ii nc ii l ,i'
aux droits, i la liberate des citoyens. rdJpond aIl noml)ll si Vmi)alhi- C )ur, II trol'a, C 'c d 'ri ,I a, le me ,;';eiler culi'ie .
Et, la grande, la belle justice a rejidrc au (1 de(I Germaine. Maies Get- i un plaa dle malngI ne dit,1 a l p:r. .leC en c I 2
courageux Cliel actlel de la Nation lailien- mine ne rdpondit pas et Mr lemme e) .h 11i I. n'tit te I om Il e ee IMS ( 11'
ne, c'est que plant d'in justices, tant de ea Gcrds diut s lever s uns ireln- duirc (c (iin q(i e ll lL
lomnics, lan de passions ne I'ontjamais, un d re son cale au lit conlaire-, relournie, nuitaim:nent, d( ns
seul instant, decourage dans sa ternc ct inu- ment I ses habitudes, II cher- Ila mlaisoni, 1o1 j)S c\t'ii le- i[1 no0'..ia rc'io0rd pl!' iiistanl e,
branlable resolution de doler le ays d'uni cla Germaine dans loule la l meant pour ltii se:vir du cale, p ." J
outillage economique qui I'aide ai sortir de maison et nela l roua tl point. I' linltin, al)it,liusql'enCs in- 1)ASSA!U Cornliu., E lz..d
1'ornimre o l'avait plonge plus d'un sicle de eile avait d ispar u peindaut Iroa uis:iat a1 dl.; L chamber e Johani listi' z out latlteli
desordre social et de turbulence politiques. la nuit, mais Cn ayant soin Ie M~'r (rdes, ellc availt ci e 10 ho'urcs 13 ;:i ),C avoid" clablii
d'a|)pporlter avec cle de la lin-i soij l ldpr,:'iire,sotis les oreil- iui iou.'.>;i eC7' ord de dnr lc -':
I- gerie appartenant ic Madlame lers de soil epouse, des clels avion de hllles 23 1miu1les

Un nouel tave Ge'rds. La Polie, avertic, se (11 turent retronuves d ils d in.s a avion(( Junkers .A23 ,,
Une nouvelle traverse titls e i e ave.. s" n e malle dei, ouverte el de acien ordl5e ) 1lhres 11 ili-
de la Manche Ala nage n"it" la a recherche de Gei nai- n11 malle Gen ouvcte (e ce nles 25 seconds avaite 5 li
DOUVRES -- E. Terune, nageur anglais, a le, mais elle n cut pas plus a ll Germaine avai ca le p Camberlain et lBerit AcL sa.
lemps de prendre de la liele-
accompli la traverse a la nage de la Manche. dechance que Mr Gerdes, Ie ce. pre 1 0la a nie, --:
C'est la premiere tentative qui ait Wtl fate cette meatin. rie. Pr6s de la barrisre, Mr
season. Dans la soiree, l'anienne Gerd6s retrouva les chaussu-a A vn, dl
-^, domeslique dtail de retour.Mr res, les bas et la robe de Ger- Une chcvrolet &Grand Daby
Autourdu tr6ne de Roumanie (Gerdes, tr6s heurcux de la maine qui pour, plus lacile- en parlaitelatau prix de $100I
BUDAPESTI- Les d6ptches de Budapest di- revoir. lui raconta l'aventure nmeut escalader la cl6ture, s'e- pour renseigneimenlLi iaUdrcs-
sent que tout en manifestant ouvertement de la qui lui 6tail arrive. Mais tait mlise a son aise. ser h la Pension La ".iv.,l4e
loyaut6 envers le gouvernement, le nouveau quelle ne ful pas la surprise Arret6e, elle se reconnt au Champ de(I Mars de io a 7
souverain et la rgence, lou verruit avec plaisir de laniennc bonne quand auteur des dux vols, res I soir.
se produire un changemnent de dynastie qui ren eancienne one quand aueur des deux vols, et ne reesoir.
verserait le rtginime d(I premier nIinistre 1 'ratia-
1o. Ce sont desrev)tiis rCes de ,3ucaresl


uO est L6on Daudet7 r 'NI
PARIS- Snivant iune dNpithe de B13uxelles,
on confirte que M. Loin D)audet est arrive au
manoir du due de Guise. Le due I)audel et
Maurras ont leni une contienlce il a cl6 d" -
cid6 que D)audet ne sejournerait pas chiez le due
mais s'installerait danis la villa voisine.

L'6chec de la Coni6rence navale
tripartite
Opinion de lan Presse franiaise,
PARIS Les journaux constatent le franc
Schec de la conference uavale en raison de l'in.
transigeance de I'Amnrique et de I'Angleterre e'-
aboutissant A une impasse.( LXe Journal ctrit: I V
a Voili les puissances lies par une longue ami- i
tie, sans sujet de discord, absolunient r'solues a
A ne pas se battle et incapables de se mettre a
d'accord sur le tonnage en croiseuirs et le calibre
de I'artillerie. Que penser de la rdductio : -
ndrale des armeients ? ,
JILOND)IES --- I.e g)ouLvernement britannique
manifeste un certain optimisme au sujet de la
coni6rence d.( ~ iiv' ct estime que 1 ajourne-
nicnt s : i ,,N : i :i' atnlosphere telle
que la cause du Ai .r ei, nt n'en soutlrira pas.


i--


k


0 A 1' ole Sp6ciale

no ,.a -ylog^.pplrle


L'I

SI


.1
iN




'II

"i"


IU
11


e'
N'(
SI


/ iii m N LA in comn0,le nous
',- ,n :, ::.w; ', an eu lit i l 'E-
S, .' ,' Sthno Daety-
S:' i ivv(' M. M'rcel
,,i 'pc'; s(,anc'L r" cr6a-
S ) ,it (l la re.iaise
,', I.1 :*' .... ." "',* hie,

inil une
e potatlive -
*:.!.:'i'm .-. a d0 aI6-
(, )iOS.
l'ile ftle iiime
i'l, vrainic1,'. ori-
111I iq' d'eil, tui y
S, tour ,' our,
S" e''rctte, (.1 un
i ; ' .'Ies Fl :', et
N. '.. : l' s ie
'. . I I. ilier,
c N h Paul
S N" Iis le
S : lit
"' lmnond
N;. ,, N : ,' .i ,'Ler de
I. .vi .


. 1
; I '


.s 111's do
i iri'as-
;; ,in 'ltarles
,t ,.) D) cteur
* m j;nuq elle
Vi,,, qui
A "l.;aste Scott,
.'Insl! ,;ltion
ll '. In I du
ci 'Iela:I ns A
: l isst-nent,
Si '.'ur :eI, et
', son .este,
i i,; ge'ii t de


L !)Tun,(.rce et le public
; qi mon il; Gilbert iw1ac-
nls et ua nevu Clodornir P.'
lacqu s ouLt conjointement lapro-
curot:on ,!, .na mason de commer
ce 't'ib i. iwr ceteo place.
Sji :J, le i cr Aost 1927.
o J'.CQ ES


N,

.9
-'9
- ~-. a


N h'to -
I 7raf It
,'ix sanid-

. : ""3"6 d
-i .i 1 1 j a


i


\n ,i fl"rhabri-
S| i i, ceit va-
riedt ,,l, ,' ,1 ., sel votre
ve ,.' cetlid' ,cetle fapon
t'' n '!;,, disposition
'1, ,N .:.,liil asso.it'm ent
., ,:',.' ,,11 le I(l iyer
S' n i;,) \ neri ti de
S'.\ i'la t le
N ' )"i' aI' lout
' I i 'a fll'ddic co'am-

:. N' KR AFT
s paqiets 'une
'. ,l' ia Puari deli--
A H :,i'i', tnne t de
s ei l s, ) )ts el en
: 's. i 'rive su r vo-
N1 i ) ,I ;si traii quant
i ilbri:ation,
Y 1" iue variete de
So1 ; KR, \FT pour re-
'Ini' "IoIx desirs de cha-

C i,(qiaie paquet de vrai
Fo, naec K 1 A FT portes.
celie marque


Aqent ih:'. ra.l polr ijaili
THE PAWLEYSALES (G
INC,
Srt-'uLa-Prince (Haiti)
A


N U A I'UE iNIIPI'



i insurance o


des plus (Urhs O)aQpwsnie

iaadieniues d'assurance 'sur


la vie

hg issuee & Co.

l.^^j^9^BC- wBH


I_ ~ -- L-L----- _~ ; ..___ --- -


.._1 t- ... 11111 ,II I


-


35~C~


M -#lg







LE MATIN 8 Aolt 1927


205-209 Rue TraverAsire.
MAGASIN DE Mme VVE ABRAHAM MO II\\IA


Chaussetie ntaalchlaque G. 1,00 iPercal sup. A temme 1,75
Tapis descente de it 15,00 Toile a drap sup. fil 7,50
pr table salon 150 1 150 5,00 Fil habroder.la boite 1,0O
,, "table" t70j200,; ,25.00 Pressions la grokse 6,00
Pong6e aune 2,00 Souliers caoutchouc 5,00
Popeline de soie blanc et:noir Savon pur citron 9,00
etcrame,aune 5,00 Chapeau entant de 3.i 6
Voile sup. brod6 frangais 5.00 Chapeau&i homme'de,5 a 8
Cr6pe marocain toute coul. ;3,75 Clavates sup. de l,25.a 2,50
Voile aune suptrieur 2,50 Tussor & homine aune -. 10,00
Nap. blanche sup. qualil6' 3,50 t L femme 4*50
bl. bord6 bleu et rcuge 3,50 Bouton poignet; la paire :;00,C
couleur franoais 6,00 Satin blanc et bleu.aune;, 8,00
Indienne, aune 0,80 Cripe de chinet& fleurjauLe 12,50(
grande larger 1'25 union 7,50
Z6phir gr. large. 1'40 de chine sup. franq.iji2,50
pour pyjamas et ch. 1,50 Cliarmoise couleur, 12,50
k barre soie italien 2,50 Sole lavable coul. etbl anire 3,00
Cr6pemarocain blanctA dessin;5.00 Soulier entant noir :'. 10,00.
Demi deuil noir gr. larger 1.25 Colier a cou toute could. 2,50
0,90 Poudrier A lemmeisup. 4,00
Serviette de bain could. 18,00 Couteau manche fir la gr. A10.00
s" de bain gr. larg.| 24.00 Soyeux aune 1,75
Ratine blanc sup., 2,00 )Toile briilante bl.etcoul.,25&2.00
boule coul. 2,00 Grise sup. til 1,20
Tote indienne blanc et coul Calicot percall 1,00
bonne qualit6N*.!g 2,00 0,90
Verre coul. franc. fin 7,00 Toile matelasI'ran ais 5,00
Drill blanc sup. 2,00 3 -"
noir sup. 3,00 Bas ,cie 3,00
Anos could. toute'qual.cehaque 1,00 " sup. 5
creole depuis I g. 2 g. Drill a homme et enfant aune 1,00
Ruban 0,40 & 1,50 Casinette lane et cot. d. larg. 7.-0


Bas soio Nur,
'" ie ;sup. tire
a > mere.
Bas ctAon ,
" j i'r nt ere. ul

Ba Iili hinc.
Ba; i cole pup. I liq,
Clu ussettc fil ri\,
' ') *


7,b0o
10.00
11,00
1 ,25
0.75
2, U
10,00
1.50
30
2 oF


Chtuassel. m i. (7. Iaire ,
varitalb lii 1
soie sc t ,ir,

(niih nt 1il 1
blauc i et-Lan,"
Mot cLoir de oclie sup'.
", coche i taiic it Ic ul. ii 1
Deitelle viALii it i nie la boiled
de 2-( p. pour ligc tie 3
Cdlier.- peile 1a gr.
Miliier aigullks-
Drill A hom. ?Fpi. aine
Drill italienic On'.auce
Cuvette chaquc
Chapelet grand '/,. ccul.
Drill flanelle fut. iure
Drill tusscr sup. crimfinune
1" mercrise alue


'i li





20.






1,0
3,00


1.)


CONSTIPATION
prenez ies
COMPIMals
SUISSE |
de DELORT, Pharmacin,
s1w, Irua sSInt-AntOlne
C'EST LE MEILLEUR
Dr,% PURGATIFS
.,e --r -y... .:.t -ipm xfl ra B
^ AI :.*.T. C : A .'I
L~~~~~~~ t A ^...,- .-


Ermrcs Naviera
de, ..uba


Lc -trcnr "linlina"' de retcA.r
de tilf O I'- '0 I" a ;. 'orl-lu
ti r, !' l ,,> a 'i! rom ilI ; ilit r-
ii, Ie n ri.e jour, i rentun frrt
el szapa" rour Snntiago de Ct ba
et I lla libe.
Poit au Princc, le 3 aoit l1921
.i PDA A.L Ell ,ir.
~i \ 'i. r, ral


-- - - e .


L'aflaire Sacco

i




PARIS- i G<"r-
natilbnil svI tic'S lI (: i i i' t)i i I .L
E ltat :.is i t i ' 'l
*onic la co nfirinlioit da I ".c d( miort conl
re .S:cto el Vanzclt;.' . itl i n ii()i'w m
eur a 1 vol i i le i't.s(1"lilH! (" i" i r'sois- -
.ant sur l'action de I t:o I c ,nu dis "i':;-
Uni,. pWilr la non ex ,lt ioii l's coinl indI.1 .
P.\Al:; Le com:i' ( <: S'iwco et
Vanzelli so propose d('o.gini.scr uiiic. ,rla(e mlia-
nitebtation sur les Imulevoilrd. cxitr eimrs dinial i
c ie apri. midi. ' L'(E'uv.:e )> pCnse (JlU' Ie gou-
'll['ml I. pcrmeltnra cellemiai ilestalio. parce
que le c< :iit' a .iinonce qu'elle soiait paciliquc ;
de plus, i.i tddratioii du Itravail unile -i d(hcCdd
d'ordoio:-.t unce give de 21 licures.
Sl'l:.' r iuilhe Olgiorg e 'iilisl, a :'ivid le
prolti' i::t A se serve r to ;s les iniyL !is pour
sauver la vie de Sacco et Vauzilli : r uinioi:;,
r6sohili,,.:.-s, m allinilesla io .s d It:-: l-s l ii t. l gl'-
ve gll6-, Ie. Si Sacco et Vmal /.zCt sol' xCu'ls! ,
ce que ous rcel'usoiis ellt(. t.';idLi i li 6 dit le
journal, tout ongi'res de iC'IA; ,eiCal i I':-.",I de-
viendr a bsoluiiient iniiip ., Isi c u itiIs.
Le co:,ii de dfne ns e S:nco e VanzAtlli a an
nonc6 qiIiv, l'avocait se prise'nler.,iL (.,i:inclht.- de-
vant la I.:ir Sup rieure du colti de Nr 'olk ;i
et Dedh n et deinmiideri;'t u t noivea pioceC-
pour Sa, o et Vanz.Lti solis\ pil ext, ( (lini a d(6
couvert d, nouvellts preuv,'. ; le co.mnle cher-
chera d',hblenir un d liai d;n:; r' x ,c lion.
WASHINGTON- On a placiLume 'i1rlO sp)c
ciale au".)ur de la liaison du( SecrLtaire l\'.log'
pour le ,rolteger coi.re toutlle laiuIque (I; )ir-
railt se I'roduire par suite de i'alfiire S1''co-V:!ni
zetli, le !)ureau du sccri-tairc est aussi gr1l,, la
Maison Bhlnche est 6galmiuniit girdde; le chef de
police di! qu'on ne s'atteiidait pas a des ddsor-
dres.
NEW YORK- )es hbmbes ont .kcll6 la ,nuit
dlerni6re a -" Ic .le mls ('i. 'ervlale eI (ldeux
points du2 r6st.. l- 1 ,- ;i;ltaiii suitr t i'i! deI
New-York. Les d(.. e .p'osions, pari:citlice-
i ent la prem iere, fini :.\'\.: cik' VI'I 1 (
produlsirci' d le! ; i'; il' sti difl'.:ide
d'inlaginer qui'il n'y i a' ;'L i ,, -- L" A
l'heiire oui surviir.rii l's (l x ;ii; lils 1 h I. is
sur les dIcux liglcs ':i3lOI c C '..i),.". Si v' ::
furent les CXl)!eo .i,.S que ( i;n s ::!e i ii, t '
deux hsttiolns ui'ciit a p" u pre.s Ionl ii)!
d6niolics, l mais aussi la plupa it des inlii:d les
dans Ie \oi:-inuge.Le noinbre' dt s )blsses dv,-as-
se la ciiui1anltainc. 1ecu uaprs iiimiluit i 'hiladcl-
phia une bombe &clala i.are;iltinentl dins n1i1
kglise piesbi)yterieine la dinoiolissaaL coiliplit'I-
ment, endonmmag'aant graveillenil lous les :n
meubles d' is un rayon da 2 kilominres ; il 1y
eut heurec'sement pas de victinies.
SB.VLTIMlORE- Ce martin une bombne explo .
4galeneiilt sous le porche de l:> villa litbitbi
par le unire Wil!iam l,,'owaiig .::s: di. L
porlants doinmages et boucvc-s.i:i" tou't Ic qua i
tier ; il n'y eut pasde victiinei.


f Pourg i ev.ter
MIORAINe" .:;;7'PA7tON
COUME3TI'- : I1SL'ZENTS
SM1 Ar. AF .; ., .RIQUal
IL SUF *t. de prandre

c' o v7a re p a s 1
,;5t.3 I:? 0 Uju : i t;: a Luts,,mcr, t


147, ru-3 d 2 .. I .:-. i, 7aris


1 s ii -iab,


II U. I U St- I -' )C
J A F3
Son" a .f iT e on


A CIl I' ....



Siet Me I'enr 'Joniie)s 'ts leurs
Seixs t eleurs enfants, 0r le Pas-
nc.s i,;i1s p)'i\s.l'ive h)ic'!i.
S'(r et M.ss- 'i Mo ones. Mri F.
A!nmputi-!, i'otel de France.
ort-:iu--la-P :: >e.


* Mr et Mme Henry Jones (t leurs
enfants, Monsieur et Mme Carl E.
Seixas el leurs enfants,Mr le Pas-
teur et Mine lon Jones. Mr le
Pasteur et Mme EJouard Janei et
leurs enfants, Melle Marianne .Io-
nes, Melle Therese Jones,Madam-
Seide Pierre Louis, Mr Raoul Ma-
xan remercient le Rev6rend PHre
Wagner,le Clerge de l'Eglise Epi -
copale, le personnel! du Bureau
du Receveur Gr/--il et les am:s
tant de la Capitate que de la Pr. -
vince qui leui ont dond des prew.
yes de sympathie & I'occasion de :a
Ferte doulourw use de !eur regret-
t6e m6re, belle-merefgrand'mrie,
belle-scuur et tante.
,Mine Vve Pierre Em-,ry Jones
> n6e 4d6lia Max AD
entevee a leur affection leldimar.-
che 24 juilletet les pri.cot de cri-
re 6 leur reconnaissance 6mue.

lambanrg-Amerika Lieis






L, steamer "Cuba" venan.u 1e
I'Europe,via Kingston et Santia:;
de Cuba, est atteadu a Port-a'-i
Prince vers le 15 laot courant. 11
repartira le m6me jour 'pour Ie
Cap.Haitien'et les 'ports domini-
cains. '
Port au Prince,~ls 8 Ao1t 1.Tq 7
OLOFFSON, LUCAS & Co.
Agents-G6neraux.


... .... :.. ,ILo.
i Co, o Bo-ton Mass., U.S.A. **


i e sl t, 's lo r.i o1 .la tI our i t. , i lilu.,
.1_ ,Ii .

e di \ Nl i u li t: tlI y1' W' r q u pv i' (1U" e *t n a"t Ri i e 'ii
h dA'c i i la qrI- l o e t UoiW v ,, ; '0 I1 Pi i t '
._ ^,de ^ ] vilel8 1v^ .:u, i aO'F cl ,t Cr" ,m131, )0
.... l' " li t il r. I ir l.t !ll 1 ^ i


Si FV:


!
~1

,/-
'4
:2
,*2


i ~ ntijimv 1etf'e' i i'i i t' '0 ,' i' de I ,
\^ m etieiene '.nrns o ; 3 I
i consiste se |focuI'eP des pi'ills






^7IF

la wP l
SA -s

:CP '


S 49 '
HI I'i11;'J'a

~lA8Ii16 SIi~i.'


ai


4-,


L


- b~. U '-'. *'- 2-,..' '-''-' .4*44",' 4C.S4..


i


P I4If.LC L(k


r/ r v E,
ka J" 'IP'


. il G el. I


A. de ME Tthis&Co
i ( "l i I" ; C
Ii .S.


A :it.i


-.J


titp/^s '%


Toq

"*- .. J .-Y, ,





.. .. ii t -.est"
.. .c 7 J.
;. '-ct Ia '' .- '"

,. ;, 'ible de = ',7,
v r c toute
is soir et.' ','
la
usallge tdu
,.' ..... .,c 4. -!.7
--.- -'.


4L:- I Z ,. % flt . s. -, a '. -


I -L - __ = __ __I ..


~uruu


,I-- -


'!"N a s'2dv


T),,T


!I ~~~7 MEI "I=i l 1 : =





LE MATIN 9'Aoit 1927


SNICOLAS CORDASCO


A i'honnenr do'll'ir >u public les incomparables vo-
tures ((IEq,)) Scda.: (:ouipe-Touring ar-Sport etllcs iOn
galables Camions (Spced Wagon)) de la midme marque
,a ivcc leU's picede iecliauge.
l'ncus cit clhm)re i air
,, %snI i (Gazoline et huiles
Stil n iolcu' .Bicyclctties
(('Iportb & acceSsoiries,
P.1eus' tC ,,i i ,,brea ,- a a Michelin )) pour Ihcyclettes.
.. t les ei0 COl (IOlnllerlc eln g -
Assorltmenti (Ie pctuLx et Ir i c lsdecordoneric
n6ral. Cha)eanux d(e pailll d' tali del o tes qn.li s.
Phonographesct disiques ( I'a 1 aGlobes et abnt-
jours de tonics (diiiiensions .)
pour lamps 61cciriqtiues. -
Machi'nes i icoudre ( lund ot l
et ((Normiunina ni pied ci ':I
cl l p il.r col idoi nic. r. tiil- Su i Lre
lcur cl c.)urlulriiTre. llnlc d'olive supcricure


Faitcs une visited

All BON MARCHE
ANGLE DES ItUES Ri:PUILICAINE

I)ANTES DESTOUCHES.
Vjl!;NiNNT ,'.ANRiVE.l:
'sm li ii.wnc,, cit dc forms vaiidi
S ic, : ainas en cuir, ea toile et en colliers
Mw.rc.s plaques, or et urgent de forces diverse
S chiae buisso ).
'' iis pour 'i ir lit '.
!Iroses A de'it; ,\t ie
lildircauxQ
Hasoirs de'suret6
HoLes et Casaquin'de[sole
Omnbrelle.s de coulnirs varies
Caiine parapluie pour home
Chemises ii homme'-`-4--
:'QC!e/o; ciuir! blanco, et coulkurs varies
i'd tr'-cols coul ists \,ri(' s h 0,10 or la pi eccs,
Essence d'i ner.de payi 0s flacons
E1sscncC ,': K a4 : ,, .(
Exltritic\ it i .i 0 dollars
H uil ,i :1 *. ,it ,. la,'' 1.50
Iluit, t uu < 1 0
radyouns ( ;';!PiLt ) par ]oite de 12
S.iv .rtc eii '.': p avec dessin pour (pique-ni-
i,:;').





VALTINE
friparation speciale des EVi blissevient phoscao

Ailment parfait desenfants
Le lait de la femme constitu l'alimentation ideale pendant la pre-
miere entrance : cecilest une regle absolue, :ungaxiome fondamcntal
do pu6riculture. Mais ii arrive fr6quemment que Ia mbre.ne pent
nourrir son b6bd, ou parce qu'elle manque delait, on bien (parce
qu'elle eat malade ou simplement trop faible pour supporter les fa-
tigue de l'allaitement r6gulier. Dans les conditions de la vie mo-
derne, que do fois les 6xigence doe la position social on cells de Isi
profession ne viennent-eoles pas s'opposer & l'accomplissement de'
ce devoir. Et aloreounbioenc'est,h la nourtice qu'il'jant recourir.
on bion e'eat an biberon. Au poiat deo'vue physique; et m6me au
point de vue moral, neuf fois sur dix,lebiberon est encore pr6f4ra-
lie k la nourrice 6trangbre. -t L.
Lorsque le biberon devient insuffisant, on aiimente Ia valou
nutritive da lait en y additiomnant]de la VALTINE a la dose d'uun
e1ulleree a card par 125 grammes environ.de lait .boulli, doseoqu
1'on augaeaterm progressivement, I partir de 6 mois. Pour cela, on
m61ange la Vitine am lait atl on laisse bouillir pendant quelque-
minute en remaant sans interruption, pour obtenir une 6mulsio
bMen hom g6ne.
Jn b d ainal nourri dolt augmenter dei 25 grammes par jour
en moyenon pendant le premier,trimestre, de 20 grammes eaale-
ment peandeat le deulmae, et ainsi do suite, 1'enfant devant avoir
dosbl de polds a 6 moia et triple en un an.
A palrtr de ol'Ie de 3 ans, remplacer par le PHOSOAO
WLPEqN ViT.ra .A Port au Prince, chez Simon VIEUX,Lope Rivera
A. Boltd, Ch. Picoulet, E.tDereix, B. N. Sada.
L6on R.PF6quiere, Ed. Estbve, Alphoane' Dseir.
A Saint Marc, chez MmejMaurice Clesca, )Mme Olment Colcou,
Mmine Lacochetibre. 16ment Pinard.
AuzlGonalve8,;cbez Lacroix bt Rminy, Mme~Eugneo Dbrose.
Aux Cap Haitien, chez F. M. Alti6ri,.Cb. Javaux.
A Petit Goave, chei B. P. Reid.
Et dans toutes lea bones Maisons d'alimentation.

Alfred ViEUX
Seul Representant pourHaiti.


Ica
r ]
_u


Obhositl
C..1 lru'


'.i.RNUl PRIX

. t lit I .. r ;, I' ~. |p l. N
4 I il{ II e }, l;llI. Ill S o 0 il"


ODONALI


Nettole

.e Rein

I-t': .'e A -'f
et les articulationn,
di .soit !',-.cide urlri.,
active Ia nutrition
st oxyd des grasses

Partnut o I! p ,tr, rasi'r *'ri
ne sour.iL lni.i nI ", .in iliq[. i.-
h.olveint et r;" ' ** ,l t; i .,
ohlt ipil ct C elt. I n, .. i s.' .t' ,l.
Cmv I ldo I si,.. c i.' | ri rH.., cU t i > M 1
musculktire l ii iii s 'ili. Ivrtlu .l I
coronne deti l>:,11s vuw >, :s. ar, Ii>
q|U'll IncrLmale ; (Idl ril, i- e llt c ii rM.
me (ti< nt!MWtv o iti t.,,ij..,,m f t.f 11S *lifnl
,nerv x1' ii i i .. ot -I 'lL,,' vi :i I
niulllpllclU(, d'ellcl. 1 ;,.','al-til i',.in; I 'nv 1g de Ioi; i 1.L ,ih' ,; .1 lui r **u; rtU; ,,b *iM
concrete r tant ( tnuat iin rI Illi., jii.n tt| s
la vsaiur.
Ce :A -'Ucu, ,t! L.r .t. recan, it ,Alolpek .


J "-.*. M *.


ULNE VERIT BLE








La Liquidation di GRAND 'MAGASIN


est continuelle jusqu'Cau dernier objet.
Notre troisicme et plus cotmpljlte listle du mois d'Ao6it.


Kaky blanc sup.
Kaki blanc
Kaky jaune sup.
Kaky jaute
Drill sup. lWant
Drill coul pour h mlie ct entant
Drill noir ia Iarre
Drill noir uni sup.
Drill fil noir i barre soic
Chemisette coulh ir
Chemisetle bl t.eic
i hauscltes mer -risccs
Chauselles filt d cosse dolt
Chausetlcts fl r ('Ces
Chausselte soic ,;','s fanlaisic pa
soic J)barre
Calecons tricot supcrieiir
Chemisette tricot superieur
Chemises blanche a plis sup6rieur
Chemise mille plis franpais
a veritable
Schlaulfcurs
Chemise couleur


dz.
z.
ire'


Combinaison en tricot chemiselte et calq
Combinaison chemissette et caleqon
Pyjamas couleur
Pyjamas sup6rieur
Chemise de nullt
Casquettesup. pour homme
Mouchoirs fil blanc et coul. douz.
Mouchoirs blencs dz
a could. pour homme
Parapluie noir sup.
Sweater pour home
Dock blanc supkrieur
Drill Sardine pwu fil
Drill sardine fil etra,
Gabardine creme pour costume !'omme
Drill fil blanc
r fil blanc extra superieur
Alpaga noir tr6s sup6rider
Casimir coul.
Casimir noir ~ raytres blanches
Diagonale pure laine extra sup.
Diagonale noir pure line extra sup.
Pique soie blanc pr Cilet coupon
Bas hil a colle pour garconnet et fillet.
Mis-bas pour garconnet
Bas a colte pr enfant
Grand choix de cravates
Faux cols could. (dou.


1,75 kFleinelle par anne bonne quality 4,00
1,50) pur line extra superieur 6,50
200, Grand choix de chapeaux de paille
1,.5 fine. feutre, casquetes d'Ecoliers,
2,(0) Grand choix ceintures cuir.
1,251
1,75 Crepe Pasubio le Roi des Crepes 20,00
2,00 Salin soic 8.00
5,00 laltine lame soice anglais 8.00
2.00 Jersey soic 8,00
1,50 Petite Serge soic legere 8,00
10,00 Crepe marocain 4,00
40,0() Crde|C marocain Iranqais 5,00
30,0 Crdpe soic i dessin 4 a 5,00
3,0) Popeline blanchI et cr'me 3.00
2,50) Ratine demi deuil et couleur frangaise 2,50
5,00 Tricotine de soie a barre 4,00
5,00 Satin colon noir grande larger 2,50
7,50 Piqu6 blanc grande larger 2.00
9,50 Toile satine blanc et couleur 1,50
13,50 Soycur couleur 2,00
12,50 Voile a dessin 1,40
5,00 Toile biulgirc 1,30
q. -.50 Voile mercerise blanc el coul. sup. 1.75
6,00 Indienne iranw. lavable grande larg. 1,10
15,00 Calicot percale grande larger 1,10
17',5 Piqu6 blanc pour gilet 4,00
7,50 Sweater pour dame 10.00
5,00 Corset 5,00
15,00 Grand choixde toile pour denial
6,00 Grand choix de crepe pour Deuil
5.00 N f( Fils et soie
10, Nappe fil couleur 5,00
10,0 T(( blanc sup. extra large 3,50
2,50 Tissus epoing pour sortie de bain g.larg. 12,50
2,50 Toile a dirp fil extra larg. aune 2 114 10,00
4.00) 1 4,00
2,50 Colon i (dralp sulp. 9/4
5.00 Satin colon a damage pour ameublement 2.00
1,0: chenmisette et cajse en tricot pour voyage 7,50
15,00 COUerhitre dc voyage 35,00
15,00 Tu1 e fisup. pour moustiq. tr6s large 4,00
15,00 Phonographe portalit jouant n'importe
20,00 quelle disque 25,00
25,00 Gloile cnatelas double large. sup, 2,50
25,00 Grand choix de tapis pout table
2,50. Grand descenle de lit en lae 20
1.50 Grand choix de parium Houbigant
3 00 a bon march
1'001) Etlmille autres nrtic.le.


ci


lien d'avaries, rien de demodes, tous

nos articles sont frais et garantis.


le rand In 26-28 Rue
I IIIa (lluasdU Traversiere-


C- I


IIII 1 I


- __


-- -------- ---


..~~~_; ALA dh -Marnema3cra u mee
. .,i- ..^-^ ..^ Jk -,: agl f gg a J' *K^lM - *fc ..-.ca ,a^
*r.,


11A r


- ,-r




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs