Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04530
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 08-04-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04530

Full Text




mpont MAaIiOlR]
DIRECTEUR
g5u Rue Americaine, 1358
TELEPHONE N* 2242


IS NUMh1JIJ 2 0 CENTIMES


216meANNEE No 6165


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


JEUDI 4 AOUT 1927


j^, galt6, bonheur..,


Le


secret de la vie
.- t =-->


Ne vous tces-vous jamais velopper de plant de bonne
dllin'Mdpourquoi le nombre humeur communicative qu'il
A, ceux qui Irouvent la vie en prenne la goAl et en gar-
ltiche, boiine et joyeuse est dent I'habiludce et I a m o u r
estreint ?... C'est tout sim toute sa vie.
itent qu'ils n'en possldent En travaillant joyeisemenlaau
le seee el l nc savnt ii as loyer, le petit senlira que son
la bonne humeur et la aide est n6cessaire etpi)rcieux
sont des talismans pre- et il prendra en meme lemps
x contre n ombr e de conscience de sa responsabi-
x, des vertus qui dissi- lite.Quel profit pour avenirl
tennui et melancolie. La Mais que touties ies lAches si
est la rayonnante po6sie modestes qu'elles soient, s'ac-
Ames fortes, bien trem- complissent avec all6gresse,
is, le reflect d'une nature le sourire aux 1wvres el la joie
sisnemen t dquiliibee, l'ex- dans les yeux. Nous avons e06
yprision la plus sirc du de- cre)s pour travailler, coimme
igraccompli et, li ufi autre I'oiseau i)our voler et cli.ilcr.
p1nt devue, I'aurole d'ulne come la fleur pour mn: mer
i mocilence pIIure ct 'u( coeur les couleursde sesi p liles et
Sli remordsel sans trislesse. prodiguer ses p)arfuins...
Celtte vriltable gail(* n'West Le travail, la lAche, c;ailiec
ctpendant point la gite bi)ru- jour accomplice soit cli scs
pte qucI:lchtc aitous l)io)os sacrees, incluctables. t1 niie
,d hors de propos et n 'st portent ils point en cux-nid-
Alvent que la prcuve 'u10 mes djai tous les f(uils, I(ile
mnque d intelligence. Non. la recompense de nos cnforts!
Ille dut tIre la saine gaitl o ombien de lois n'ont ils p)as
Wi fail supporter vaillam- etd ce qui contribuail iL a )ai-
eeat, courageusencnt ce quC scr tlne profonde douilcu r, iA
rfuisence a de diflicile, ce laire prenuJre gout't a Ia vie a
la vie a de peiible, la ceux don't le coetur saignail,
tt6 qui cache les larmes frapps (dans leurs alffeion.i
isun sourire poUi ne point les plus clihres, ce qui appor
mt souflr:r cetux qui vous tail 'oubli des lourdes pines
*ltoureua eI qnion aime et et des noirs desespoirs!
0i les aide, aii c(;ntraire, A L' prier leur propre fardeau. il ne doit pas se courber vers
it gens (It i vive it snIs la terre et I'arroser de sa
16etlsais gaite ressemible 'I sucur), disait Platon; ((Rien
tees pays tristes et troids, de genereux, rien de noble,
tihsoleil, o6i rien nc pousse, rien de pur ne peut sortir de
ila semence ne pett ger- de l'atelier ) s'6criait Ciceron.
tir, ou jamais les fleurs s'e- Eh bien, le travail que les
fnouissent,-ou le sol de- plhilosophes antiques m6pri-
*uie eiernellement aride et saient a ele rehabilite par un
@ile. Dieu qui en a fait la base el
Un foyersans gailt6 est mor- le dogme fundamental de sa
'et glacial; on y ressent cc religion, Jesus-Christ.
anise qui vous monte A la Ce serait un grand malhenur
en entrant dans un lieu pour I Humanit6 si le travail
t les murs froids et nus 6tait regard par tous come
tjamals rcu les chaudes une (lure n6cessit6 ou une
ivnfiantes caresses du so- contrainte accablante, humi-
l,ce!ie trislesvc qui vous lianle.
diatlecweur, le serre corn- Et lorsqu'il est accompli
dans un clau lou sque vous avec gaitl, il est la source
lhez dans une cha'nbre limpide qui ratraichitl,e rayon
lusire off s'dcale le lugu- de soleil qui 6claire lame, la
appareil de la Mort. Mais r6c nitorte, niml)e le c ce ur
bien dillrcnd est l'int6- d'une lumineuse aureole et
rjoycux, g.i, ol I'on vi I tail monster au c(uir unechan-
et choses en portent un sonjoyeuse pareillei celleque
rose; le hbleur quoli- devant un martin clair chance
ay accomplit avec une l'oiseau heureux d'un beau
grAce, sans dificulil, jour qui va naitre.
eI r *1p 1 .I i .. I ou q


1-" e ctiul, i ranch, ies
joyeux qui sont coi-
prc.;neres notes de
Sde vat Ile premier
Sdu solcil Mclcai ant un
radieux.
o qci quelques conseils.
Dan s Iles niages Li modes-
SresSour((cs ~ (t ils sono
.- cliacunn doil appor-
'aienicnl son aide a la
.nmari he de I'cuseible.
Plir joyeusement sa ta-
iIe devoir de chacun,
^Prenls come des en-
SQue la fillette ne se
Point iln maugreant lors-
jmiui demand uon service
le petit garcon n'ait
'air absent quand on
ait 0lui. Toute tache ac-
le avec bonne humeunr
procure ine ?atisfac-
htlime, agriable et rf-
Ide.
comprenl're i l'en-
que le travail est une
Peui-lre mmnie une re-
se, est le devoir de
n6re, de toule 6duca-
atyanf A coeur de faire
itres d';te dLe ctux qui
Sont conti6s 11 fault, des
t resvail alnees, lfaire ai-
letravail A l'enlant, I en-


A nos

Abonneds
_------ -
Le problkme s'est posd pour
nous de trois manieres en vue
d'assurer la bonne march de
notre journal et obvier a la si-
tuation diteicile faite aux jour-
naux par suite de 1'augmenta-
tion de tous nos frais et de la
hausse du papier.Il nous fallait:
1 Ou diminuer notre format;
2 Ou paraitre de temps en
temps sur une seule feuille ;
3o Ou cesser d'etre quotidien ;
4" Ou augmenter notre tarif
d'abonnement.
Nous nous sommes arretes,
apris un snrieux examen de la
question, A cette derniere deci-
sion et A partir du ler AoAt po
chain, notre taril est ainsi fix6 :
Port-au-Prince et D6-
partements, par mois G. 3.00
Eiranger 4.00
Le Numero conlinuera A tre
vendu toujours A Vingt centimes.
Tous les Numeros de faveur
sovt supprim6s.


IA 1 GRIANIYIIU'E.A ncienne Maison Keitcl.
Maisom s'occupant e'xcilusiveient (i'())'OptiueI et on ous
troiivcrcz les vei res el les montures (lo101 vous avez be.-
soi n.
VENTE EN GROS ET EN DETAIL.
Nots llirions 'naltention lienveillanic des occulisles'
Les prescriptions de verres cvliindriques ou prismatiques
peiuveint Ctre cxctit'(ccs c1n deux ou Irois scmnaines.



LE D)IPART
DU

PRESIDENT VASQtTEZ


LI Prl sideinl a relladIlr


Le President de lal Rtpublique
IDominicaine et Madame Vas-
quez ainsi que les hlauts Person
nages qui les accompagneit,
ayant laiss6 Port-au-Prince,
Savant-hiec vers 1 heure 1/2 de
I'apres-midi, arrivaient a Bella-
d6re quelques heures plus tard.
Avant de franchir la trontiere,
le President Vasquez adressa le
tleIgramme suivant au Presi-
dent Borno:
I1elladr'e, 2 Aoitl 1927.
A Son Excellence
le President Borno.
Palais National.
Permnettez-moi de rdit6rer ai
Votre Excellence et a. sa digue
spouse, en mon propre nom et
en celui de moon spouse, nos
cordiaux saluts (de part avec
I'expression de notre reconnais-
sance pour vos exquises atten-
tions.
President lloracio VASQUEZ.
2.
En rdponse, le Pr6sident de la
1I6publique fit aussit6t parvenir
cette d(p)liche a Santo-Domingo :
Son Excellence
le President Vasquez,
Santo-Domingo,
En rplonse au gracieux tIld-
gramme de Votre Excellence.


f iconds pour le Ionlicur et la
prosp(rilt de nos deux Pt up!es.
BO()NO,
Pi csildent I'llaili.


Le President lasquez a SIo-Doniinuio
Dans la nuit mn6me du jour du
depart de Port-au-Prince de nos
Illustres Visiteurs, la voiture
pr)sidenticlle atteignait la Capi-
tale de la hiepublique Dominiiii
caine.
Mbnsieur Charles Fombrun,
Sder6taire d'Etat de I'iuthrieur,
au noIn du Gouvernement et le
Capitaine I aroche, Chiel de la
Mason militaire du President
de la R publique, representant
le President Borno, accompa-
gnirent, jusqu'I la lrontiVre, le
President et Madame Vasquez.
De Cominm dador, le Secr6
taire d Etat de I'luterieur adressa
au President Vasquez les vueux
et les souhaits de bon voyage
dlu Gouvernement haitien.
De Santo-Domingo, ia minuit,
le President Vasquez repondit:
Santo-Domingo, 2 Aott Minuil,
Je vous remercie vivement
l)our le s lut de depart que vous
im'envoyez de Commendador et
je regrette de n'avoir pas pu vous
serrer de nouveau la main.


iadamne Hlorno e- moi Iprou-- .Je vous price d'expri-ner aux
vons le plus vif plaisir a renou- .mbres du Gouvernement Iai-
veler a Votre Excellence et A Mien brexprsssion ue ma grati-
Madame Vasquez nos cordlaux tule pour leurs iientions plei-
remerciements pour votre inou- de pour Iurs aets
bliable visit damiti&, donit les nes de ll' revnce.
resultats ne pourront tlrc qe (S) VASQLUEZ.




La Nouvellc Cigarette

( Republicaine)
La Grande Manufacture de Tabac noir et de Cigareltes
((ANA ;AO()NA I)r6senlc ia ses clients etl i) pl)lic en gene-
ral,une cigarette nc'uvelle sous la marque a ((lpublicaine)).
Elle se distingue de la )preccdente par s former ova'!e.
D'excellentes combinaisons dans la preparation des
meilleures qualitis de labac lui assurent Lin siicces m'rite.,
Les lumeurs jugeront des excellent i s'iltats obl)cnus
grAce a la competence eprouvee d'un Expert Turc venui
des Etats-Unis pour dirigcr le Laboraloir e de la Fabrique.
la Cigarette e Rpublicaine )) fera la joiC de i ts ctnux
qui 1'adopteront.
Elle constitute, en Haiti, ui progres reel d(ns ccite
branch d'industrie.
Et il est desirable que les Amateurs de choix ien fassent
un usage continue, afin de l'apprecier, chainuc jour da\ n-
tage.
Dep6t C neral wr ANACAONA .
Manufacture de tabac ioin d C(igarettes.
206, Rue Justin .heri o1,, 206.

Gebara & C
Proprictaires-Faibrica nts.
Port-au-Prince, (Haiti )
own


LES BEAUX SONNETS


MATIN

le soleil radieux emerge A 'orieal,
Projelant ses ravons sur les loinlains moroses.
Cue lacur dore envelo ppe les c oses...
Le jour s'fpanouit par e idel souriant.

L'horizon resplendit daus I'azur chaloyani,
Parmi les rougeoiments et les apolieoses ;
Des teinles do mating come des flears cloes,
Les mouts soot icaires par I'atre ilalboyant.
Eb'oui, je relois I'ineffable mirage,
Come on rellet divu de quelqe ri,,re ii
Qui brille inlteni ment dans le.s ibhers sans fonl.
In o lan de mon ceur, imu, vers Dieu s'dive,
El mor esprit u'envole lI mon tire se food
Darts le ca me idal el I'etase do rive
Pierre de PJiit


Les Fetes

religieuses

Hier et Aujourd'hul
Ilier, Mtail la foe de Notre-
Dame des Neiges.
Elle est, chaque annie, gran-
dipsemient cleObree dans I'uii
des rglises de Home );'istie sur le
NMont Esquilin apres tine appa-
rition (Ie la Saintle Vierge a i) a-
Irice Jeani et au paper Lil)rius,
vers 316( sur un emiplacemenit
recouvert de neige indiquant mi
raculeusencut I e plan et la grani
deur d( iiinonuniiint. Ie jlour d(e
la Ilte, des iiiillirs de p llerins
s'y rendent )pour coniniunorer
lan miraciletuse apparition et de
giianid s et belles ceri' otllie s re
ligieuses ont tou jours lieu a (et-
te occasion.
Aujourd'liui est la Tr'iisligura
tion tie N.-S. .1-C. Ccl Ite a
('Ie iniistludc eln 'lhoiincur du
jour OLI, sur Ile Mont-Tabor, .1J-
sus s Itranstigura en presence
de trois al)ires saint tPierretsaint
.lacques et saint .lan. (( Son vi-
sage deviant respleiidissant com-
me le soleil et ses vetements
blancs come la neige, landis
que Moise ct Elie apparaissaient
A ses c6t6s ,,, disent les licritu-
l-es.


A 'lEcole St6no-
dactylographique
La remise diiu PRIX (illi A
A I'occasion de la remise duI
ri.r Gily i Ila laureate des exa-
inens olliciels de Datylographie
du 2: juillet 1927, le Direcleur
(Ide I'cole Spkciale (de Stno-Dac
tylographic a I'lihoneur d'invi-
ler les amis et anciens e61ves de
I'Ecole, et en g6ndral, toutes les
personnel qui s'iiit6ressent i 'd--
tablissement i lne petite c6re-
monie qui aura lieu au siege de
'l'c,)le Spdciac le Idimanche 7
aouti 1927, sous la pr6sidence
d'honncur du Secr6taire d'Etat
e I'Instruction lPulblique.
Ulie allocation sera prol(onlice.
AucuIe invitation spkciale n'a
Wtl adress6e.



AVIS
Mr Pantalcon (Guiltl)ad a le
plaisir d'annoncer au public
ctl an commerce qu'en vued (
do(iner une plus grand exteln
sion la l MANt lAC:T IFI 11 .AI-
TI :NNE: DE: TA IA(s, il a fondc
tine noiuvelle association soilS
la raison social : P. Guil-
l)aud & Gehara.m
Les p)roduits seront toujours
les mimes et Ics clients trou-
veront, commeu par le )asse,eC
mene l)on accucil et es me-
mes soins planss 1'execution
des commandos.
Port-au-Prince Ie 29 juillet
1927.


... n'a pas vu conmmnent ce cer-
cleux qui, entre ses bras trem-
llants, faisait tournoyer Ulne
svelte EIegante, a pu laisser tom-
l)er dc son porteleuille celtte en-
velop)pe vierge el non parfunie
qui se recroquveilla sur le par-
quel. Etait-ce une laon de prou
ver Ai sa danseuse qu'il dtait un
lionme prudent (ui tient, avant
tout, a sa sant6.
*
... effar%, s'est ouvert d mesu-
rcment, lorsqu'il vit un1 person-
nage qui, ayant eu l'honneur
d'etre pr6sente 5 utine dame dis-
tingude, lui remit sa carlte au
lieu de ddcliner avec courtoisie
son norn el son titre.

... a vu, l'autre jour,i'une d'en-
tre cells qui n'onli pas retail sa ...
denture, et P... le dentiste, bon
prince et docteur lout court, lui
e(manida de passer i son cabi-
net, lui l)'ro lettanl l(Ic (oul ar-
ranger. Chz I le delitisle on coim-
pense dorc les (d6pelns Commelll On
peutl
-w- m.i -d
M1. :11,A)S )DEAilIOSIS M llTINS
I'a pas pu replirn seller ilre PasI'a
it Madrid
LlE NOUVELLIS'T, daus son
edition d'avant-hier, announce
ti'ioiii lalemiient (u't 'Congres
(de la Presse Latine q(jIi s'est te-
nu le mois dernier ;I Madrid,
c'est M. Deanmbrosis Martins
qui repr6senta Haiti.
Nous ne savons qui a pu donner
inandal tA M. Martins de repr6-
senter notre Pays a cc Congres;
en tout cas, nous dMclirons que,
pour nolic pait, nous nii'accep-
tons nullement celtte repr6sen.
station et que s'il y aviiit i d6si-
gner un liepresenliint de la
Presse liaitienue (dans la Capi-
tale espagnole, nou,, aurions
certainement su lair' un meil-
leur choix parni nos compa-
iriotes.
11 est done pueril d'c,,sayer de
faire croire, parce qu'il a eu les
honneurs ('unie maiillette de
<( L'Action Franqaise ,, que M.
Deambrosis Martins que nous
avons d'ailleurs, h6las I vu A
I'oeuvre en Haiti, airt pu tre le
Ilepresentant de la Presse Hai-
tienne A Madrid.


Le Direclenr du LIST\ INIAIIO
Comnme on le sailt, parmi les
Hauls lPersonmiages (uii accomi
pagnaient le President Vasquez
i )endant sa visible a Port-au-
Prince, se trouvait M. Arthuro
PeUllerano Sarda, l)irecteur du
LISTING DIARIO, depute et Ma:
dame.


O


J


C'es naulainement qi'il lant mar-
cher dans la ie ; I'Ame heIreusc el
Ia conscience libre. Qi'importe si Ic
cI'lir esil roui el si Ics jolins sans
soleils sont longs el nombreixi, il ap-
parlient aux sanileux suils de se
plaindre.
I.CImentiNAfGILOIiE


I I~_ I__IZ _Il ---- -C- --- iOplp


~---.~- -------- ------ -- -._ _~~~_ ~ _~ ~ __~_~_~ _~___ ~___ __


fv


__~_


F.;


... a vu, mardi soir, des genlle-
Ilen (qui, dans un cale de la
Grand'RuC, s'amusaient lolle-
ment en compagnie de belles
gourgandines aux chieveux cou-
pIs la I boy )). Les coupes, i
pei)cne videos, llicntl remiplies
avec la r,-pidit6 de ( tclair, les
cigars Ai peine allium1s 6taienl
jeCls d'un gesle eiihganl. Etl I'on
payit I'erme au ;igrcon (qui ne
ralait jamnais 1'occasion d'|appor-
ter la note. (Ces tilards fircnt
tart ct si l)icn qIuc No-um.:i (Ell.
lie ltarlda plas i a Issislcr a s)ec-
tacle autiuel il s'atlle dait : le
imomelnt de p rir arrIiviI, cha-
curt Cut l'inhte lito (l'accoul)a-
gner, respectivement, sa chClml(nc
au logis. Mais ils s'aplerurent
tous (u'ils n'availt plus de ... po-
gnon, except6i celui ilui avait le
moins command. Aussi NorIi:
(EIL le vit mettre paternellement
les autres en measure de se payer
le comnl6ment de la bombe.
Morn il : 1'xc: s en tout nuil.
I *t


te le





LE MATIN 4


Bas exquis et qui durent

E has "I I(icpr(>)ft","autrc s hi caut' ct d'licatcsse
dic tissai c, (ott'rc la r:Lra ruc rarc (I'1 c dtUrce
phls ho)inguL. 1l.lgalintc, clik lhati ,aists t 'rlahtcnicnt,
cha lonprtcinp\ ut c au .i tt!< (_ -
fabrication. / ..
Line notuv llt i.:iltil dc t i.i /
(brevctee par" I )lcprot "), i' / I
plus du force Li 1u la l.ii / i
autrcs );is '-t,', n t r11t pidc ni:ii I j
La pointic t 1 c tali n du B i /1
"Holcproof" sont rcntuIfU 1:. / t
spccialrnicnt.
TIn prix imoiotIn t n ti l;u 'I,, .
usage renlcntt Ic asva l i'por il' / /
doublcim nt t ,av ntiilt aLu it / t /


I)eniandc/, son notil
"Holeproof."
An 'venle Iiani .'o 1
magaiins.


*


rn ;


'I


NM()lIi & I A.l'lIN, Agents
IPor(tl-LI u-l-Pri ni,)


Bas ffoleproof

f .... ..... ,


L,'on so rappell le I b tliu ,'sle
tde solidaril6 (Iti'ell til ;i n)ie
t'qard, le D)irect' r (lII 1.1S1I1,'N
DIA IIO i I'i(ne de- f.'t -s dIoli-
lOes a I 'oct'rasio)n (dIl (IC n)il'.rs d(ts
.lournalistes (Jli s' I il, I't iin c'e
(lerniere, itaux t ls- 'ills : ctiii-
mie on allai phiotohraphier n'
lteune fille drape d iai'lienines t (jiu'il n'v avail I 'l
niicun le|eprlsenlaillt de n)ole
Pays, M. Salrda deit;i, sIlns h6-
sitation,- (Ie nouts repr' se !'r.
Nous avolns gard- i' n gra-
ble souvenir de ce geste de s(;-
lidarit, el nous a'vo()ls l(" lien-
reux de( voir, ai Porl-atu-Pr.c'it,
le Directeur de I notre i n(i Con-
frre I)onnihicain (l i lnous rI.-
nouvelons nos sineC'rs V('tlx\.

Versla paix permanon-
to centre le Japon et los
Etats-Unis
WASHINGT(ON -Les d6elgluies
6lrangers de I'Iislitul des rela-
tions pacifiq(ues out adop)le a
I'unaiiiiinit le 'iiojet rcI'Coliiiiall
dant aux Elats-nllis c t ill Itipol)
d'entrer en n6gocialions en viue
d(e meltre hours la loi It guierre
entire les deux pays. Les d(Ilt-
gus SC prononIOvTrenl n(' I' iveInl'
d'un Irailt s'inspiraii des I Irn,
des lines du 'LIaclc Ie (I loC(t;r'
en vertu (Idu[iUl T'',kio() on \w:-
shington refuseraieilt le p) 'r li
les arinles I'ln c IIntrie ntuire..

Les poursuites judicial
res centre M. Doriot
P.C lS- I'tn insl'truction jndi-
claire a W otiverle contre IM.
Doriot, d put( coIni; iiiistc de
la Seine, potir 1'atleintc ii la a i-
rete de l 1'Ltait eln Iisoli de (soni
voyage en Chine conliie tdle -
gu6 de .'lnternalionahe toiiii-
niste.


M. Bolcanowski
aux Etats Unis
PARIS M1. Mauilice i)ka-
nowski, ministry du coniunerce,
qui repr6sentera la France i lai
pvoclhaine reunion de i'Associa-
tion du barl-aClU ai tlricain ai
uLffala a Iiintent'ion de' p litcr
de son voyage pour iidier It,
dernieres l Imlodes d orianis:-
tioln C! (d'utillage des labri'ilu-S.
11 arrivera'i L New-Yorik Ie 17
Aoit el y res'erai iUS(qu'ai 21
al)i's (l i i il s rendrai ;i '.1To l
to pour Iassiste'r inll ( Ci )(1lS titi
:iriecau canadieni, 11 o(cIi|)era le
temps entree ce )ioni s et la Ilii
non11011 (I bL r'rea aim riiii ;'i \I-
siler les cenltres industriels aLin 1
ricains.


I I la dl( tll llO
CONSTI.\NIN()'I.i:- Kemnal
Paoha exerce iainienni uni noI
veau pouvoir : celui de nommer
chaque candidate di)putl aux ele
tions d'ai0to niiCe.II iin rCsi'tulte (ue
Keuinl esl pour ainsi dire dicta-
teur de Ila Turquie el il n'Vy :nra
par conse(ueii t p)as (I.' part'i (d'
position et le procliain pI le--
n eltl ai ra l 10 lt iioi iii dtit ,i
par Kemal Piila a 0)1 IR' ( 'inue-
raii, ainsi qul'st aLli>,'! I. presi
dent.Le retour rItccl il t CCe dcr-
nier sur le sol euilnl i 1lH ,
une absenl'ce de (I an, i iC.ilt, I
la vive op)l)osition Ie son Cl ii)-
nel esl interp.t'il comiii tuline '
cisioa d'a.lirnmer di noI(uvciLau s
nuialnce .


Le quarantenaire poll-
tique de M. Poincar6
Il'\;iis Le C i Ide I'nris' ))
|I)tllli;il lbt'e )t ll)do id ire, a consa-
Ilt l Ilo uilt'ero an iiilar lantenai-
It d.C l vWi' |poliiqLe de (I I. P0oiin
c .)'5 Le l'rt sil lent lutSil nnts il li
.:l I i I'eclairal ion suivatiie : I)e
ILo s les Iininiserses aux(iiels j'ai
ai )[). nuiii je i'ai ji ilais vt unt
!i leie it )lis de coidia:iilt.
('luici a appoi ll Jill dItvo)ue
in 1 1l, niik lh atiul, el tine lidhlilt
p illites, je n' il al ilis el co-t()
in issanliI e L intrigues i':ii lanli t'
lie loi r d lii es e(' oll'il);or'aIleurs
(l'i e i iill sct il s I c i .-:il, ;' lie
()\nsCl. verals p.is le pl)o voirl. M.
itPoiii cila'i aI ouIt (u'iiI n'V aL i-
lraiil ni re'valo(risation ni slaiili-
s:1ii'1 i i \ V Ii I It les AleCtio' .s (de

Les traverses a6rien-
nes de l'Atlantlque
l'i.LIN -- I'll sportsman aln
nvie ia lis l100.000l ) m arks i la
(d s, ()silio l i e I 'A 'roC lIl) d'Alle-
tii It.i e lo 1111 prix pour l10 Ire-
ii(r pil)lI e al'lei'nid iquii accom
i)lir;i in voIl lrans 1;inili(ue, il
i ai le ile li de01ose 7i.000 11 i'arks
t11'in11e prix ipoiur le pi-emielr pi-
lule allen11i t t 1 iiii bi llritt le re-
) i (F ILI it'ltl IIra I' e (e ,')i h ures
0tl ili p'lr Cliainlberlain el !t'rl
A.\ ili.
I)I'SSAI.' Sulivanl i ii arrlan-
Igement COIIc'l entre les 1 al!is-
cl''iilt il Inkels el de.s ,i rou i|)es
lian eit er de lireC ie et de t 'es-
sui., deuix limoiioplalis Junikerl's
W'. ;;il p)ailitronl iour I 'Ainii i-
(lue : .') nlinultes d illtervalle Iress
Ipri'ocli.ineiiient. I lun des a ippa-
I'eiln sera ilonte p|ar 1'aviateur
I'lntrd el I'aulre par Loose elt
IKoehlin.
In iaetopkilal i' l aiiil piir |ipassi(|Trs
SAN I)ll'GO(Californie) M1.
\\. BI. Mayo, ingenicur tde la
lFor oto M r,(qui esl arrive a Sanl
1)i6go dan un mnoaphlan Flortd
de Dlltroil, a dclar0 (lu'11 avail
Iis au point les plans et details
L'tl.n aei'()oplane polur p(i i ss:iers
bi ulltt)iiC I) pIlus I)iIN-, i;i (Iul (to ilt
'e ii i a e e onslnitil jiUS(u'ifi.
M. 0Mayo a .joitle (ue l'a" r()|)la-
nie selTit Inuni dte six iloteurs
(1e 1000 Clievau.I l'ero)plah e
po iir ra. t.ns)orler i100 p>lssagies
el sIal coali-.lrtiil hto l ell In I t l.
1 l,:1i ti)rie:.lion (ide cet a roplalne
St Idu i iolur C llllOln'neceria da siS
Sil ,)tinrs environ

Le r6veil du V6suve
N \'LIS- L'actiilvt0 (du Vsl-
ve S'es (iLiealue I)eCu rIalenItie an
joinu d lili a>il)i s la plus violeiile
.ruptiohn ([L'on all vue depilis
12 ans.Si l'eru))tion continue, onil
craint tie l veh 1v ne .s'eltende
sur tilne surllace tie I kilomirlles
carrs ()lus gri'aOlde Lqu'aiu in)is
de Noveinbre dernier.
N \II.,S -- La coudlte de lave
ruilanie a menace la ville de
Termino nce inali.i qiuml la hina
likere e llonnoille,ai'cs ulne uilou-
\elhe exl<)siotn A 1inleirieur dile
\'a ,;1ve, a la ke 'es inalires de
i, \ V ee >l li L '.. l dlans les iri-
vin 1 oAn ii sillt i a la lie de
Naples,.
H. Robert de Fiers
est anorlt
| '\'AlilS M !/,ilB ilrt de Il' rs
e nii t lik'l a 11 licures u1 VI-
tel.


I. i4nlia1r e se(retl d'Iiii Iron ld'oiIiI
\V.\WASHINGTON Le I.(' .prt'l
jient (idC l.i iiie're a ;t ii (oinicc
(iqu'oin ai d(6Cuverit (daIIL un trol
d'ol)bus en Flrance lcs (corps de 7
holineIs de ni 7! in e division
lu6s le 29 Sel)tclillre 191. i ia
l).t;iilh e de Mont laiucon, ils ont
ec ideihntiii ,s ; ce so lt : l llieute-
nant l \\'. A. s lIchl):in, I's soldats
I. S iollis, .. 11. Hl illl'er el
C'. Mor.ml, .1. 1E'. Sclhall, l'1:i1s FEs-
ko\vitz ct lie-nry l'aller.

I.e ricii i le (ialle Is ii C: ;ialit
Q)i'Ell-'(C -Le prince de (illes
Ic priinc' (George et le leir iinis-
tre liald\ving on visit au Camn;i-
(di J)oI'r I Irendre p):;I t aux dt'Cl-
bIratioins (du Jubil de la conl'fd6
rat.lion ()Il I i' re I, s ollic'ielle-
nie t ce 11iml et ouit (16 I 'obl)jCLet
t'iune rc.--)tio0 l enlho)usiaste.


I hi' 4iier-llhe sianhIilihill'
Avant-hier ilLa'in, verSs s 10
heCUres, h lIa iFabruitLte (Ie kola
Cliaimpalhne aInnee lit t. a h liar-
in itcle S.'ijo)ii'rni, angle des rules
H )i nel l'-'o elt d(I u Ci llnre, line
querelle eul lieu entre M..l11I'es
1'inijanii ni, 1 11 '.c niciein et till ou-
vrier, M. (org Ldol.uard.
l-e nin'I-ealiicien avait conli Uin
tIravail :'I I'ouvnIer ( i lie s'eCI
; (iut iilti )pas a soli gout et il Ili
lit de violentils repr)ioces. (ieo'r-
ges lEdouarld ir')0pondilt sur le
I miine Iton et altercation ldevint
de plus eln plus violent. l 'ou-
\vrier s'arii'l a id ('n rasoir et s'a-
\v., i conltre le inlcainien qui
til'i sun ri'evolver et fit feu.
La ball atteignil l'ouvrier a
S la joue. 11 s'al'aissa stir le sol.
()n se portLa iL son seCOiur's el,
;Ipl's les conslatiatonslLS g ,
' ailes paur 1. lProvidence, Su>p-
S)llanl-.luge ide Ilix (de la Sec-
ionl-li(rd, la viClii a 01et l con-
t'litic' ;'Hllopii l (i'en "al'l oit' son
Ci 'i -,i Cl' recoti)ll pe gl'rave
S\.. ;lu l's II1ll:|nin a elll e depose
V1 prc., on i,, \1 itl0 4 s dC e la ,IL s-
t 1 CC,


AVIS URGENT



Bulletin de Victoire clu

Pncu EN(GLEBEIT


EhLGIQUl E


AUTOS


Meeting de Spa L
1"- GEORGE sur F. N. gagnant la COUPE do la .
MEUSE, et les trophies de la
Chambre Syndicale,
Coupe du R A.C. de Spa, Primoen
Coupe Spidolbine,
Sl'l


Chevron Cord6e lnqle)ert
: I Q venltechez" i. (I'AI)SKY, IPorl aUl-Prince
L. DANhIEL, lue Pavee a





II11IQUTES ,131IQItIES


I


li'ts rIaiih mrici, im~-dessus
lie I'P.llain!; lie
So() lir.\II'\1 N --il' Iiii IIcs 'o, I-
ditions ttmtosphlh'riquI s si'r I'.\l-
.inliquil s'anll! iorenitl,) a il it I' ci
pitilaine (Courtliey, ap ts ivi)ir
rel,'i le dernir I bulletin in l t <
lo)gi(lu l. L ,';\ aletir ien pic it cce-
pendant pas fixer (Ids main:lle-
lnallt la dlat exacte de son (de-
l)iart. 11 coiiip)te )preidre I 'air,
dans deuix oni tlrois joiurs.

A la Conterence naval
tripartite
G(i 1INl'\l,- I))ans les milieux
1(C la CoiiT)ltreli'Ie navIle trii.)a'r-
lilt' on seinblle (roire (lue la ni'-
(ilit, lli ;i) Ioiai.,Ce eCS IC seul 111o-
ye'' ((ilp i)lisse ('cillp cher la c(a nl
ICTrL'ce die s term/ilier p)ar 11 ill
ti'rC. L.A h1.t'. lti)n j ).1)ponaise
a teiinl llnt li',giuce conl,rcnce
aiticurid'htli, cI'lt' conlretnce a
stlvi I'enltriLvuie centre le viconite
Islli et M. lridgemllan, principal
repriseltaint angl:lis a la(quelle
M. lidi(iligetiln aurail diemande a i
Ih ntiiiin e d'(lI t japonl ais s'il avail
des s iug estions 'a I)ffri'. I.' r i-
Ilion des reprisentanls ltiponalis
avail P)()lUr l )ut d e' :iiiiinin r la si
ttlltion sonis toolss es asI)ects
l)pour voir si i'on polurrait trou-
VCr l oIt. Il ni de rigler la dilli-
ciiel! dIk .s C(roisIeuts,cause (de tout
le conllilt. l)'a) s les reiseignie-
nients (U'on Lia )U obllenir, les ja-
lonais lie senll)leint );>s avoir
trouvc' la f1orniule niagi(ue caipa
blde ti ra)ipproclier les amiricairs
et les anglais stur ce point, inais
il c()ntiinueClta tLudier la qiues-
liot)n.
--- >*l I liI oIi0 'rellcer eiilre I'ainlll;essath1llr
aili laisi. \\ H a ilslin1i|l l 1. Itellll!
\V.\ASIN(GTO()N Sir Estne
llo)vard, aill),lbissadeur d'Anlgle-
teTre, slt revenue ii \Vashiiglotn
de sa vill(giaturc eCta en clne
c(olil'T(re'CC I)e IivIe ipen(dant plus
d'111ne1 dC( i-heire avec le secrC-
tiire Kello-.,. aiI i)'parieilcnt
('ltat ; lcs fonicioninaires de \\a
shinglon ii'nil [pas votIull dire
(luel rapport la visited de l'amil)bas
sadeur avait avec la coInlrence
de Gencve.

Latourn6e de Lind-
bergh aux Etats-Unis
lit'l"AL() Lee colonel Chs.
A. Lindl)ergh est arrive a 2 lieu-
res .) cel ap)ris-inidi terminant
la I)reminre senlaine de sa tour-
nee a6erieune rationale.

En Roumanie
BlUCAIllST- ILa reine Marie
Inanifeste une grande pidtle de-
puis lai iiorl d(l rol Ferdinand ;
ses nimis pensent (q'il est possi-
Ie (ti'elle entire idans un il C ( l-
venlt.


N ICOILAS CO IRDASCO


A i'hionne'ur d'olfrir an public les ilncomiparables voi-
tures ((ELO) Sedali.-Coulpe-T'ourinlg ar-Spoirt et tls ine
galables Canionls (SpCeeC \Vagon)) de la iliIine marqeii'
avec leIurs pi6'e de icchauge.
rinueus ec chamiibre Li air
SMl',son) -Gazoline ect uiiles
j)our lIIotCIeur 13icyclettes
Sp)ort)) & accessoires,
Plneus cthmi (il)re air (( Michelin )) I)our Bicyclettes.
Assortin'ent (Ie i)eaux et articles de cordonnerie en ge-
neral. Chaleaux dle i)aill (lltIlie de' routes qrnalilts.
Phonographlies et isqes la Globes ct abt-
jours d(e toules dimensions
poul' ILml)pt s e(lcctlri(lUCS. -
M('1 clhi iitLS i' ()mi '1 I t iundlos,
el t R .N()ri in'lllMI ti I;ic l e'l i'i
l al el l p0 ir, :'. I l n r, t -il
lCur cv rirlmil,":v., Iluil- ('olive sut:pericure


I


RIALTO
H6tel-PenOion


-- -------------~p


~i~_;_~ ---- I---_--~- -


,-I ---


1- l 70


I


Aot^t 1927


La iMinuL 1'ctl(rede l i(lu1es

S (LA / BAUDRY))
.A l'holonu r il'illrine"r MM. 'es .Arcr ittects e' In (nieurs
'll iti c tol s |1 ;i li's iit rt s ,.s (i i'ils t pouitrri nt troii uver t 'i
lt ird ci cr j (i',r 1' (|U nthliti' *I 'r(il ., s lAls e pleines o tl trou-
r.s, dc ni )r ,.)i i .ltitio. l. l n VI ide i 'la gr ilie alliteince des
S, iI 1 IlS, 1 i L)Iri(lue lCs p)ri I' s'i scriire ii:i nitelnant pour
,', e s'r i\ 1, i ite niis.
N(,O l)ri([ues oitl in 'varial)li iinent les (lilie'.sions suivanltes:
lnu. uCiir 21; in'ii. arguee ir I' ) 111iii. (C'Lmi.i,sC iir .)")).ti1.
(1'1ice ;'_ l'e >iit e':int C ile U ('li i.'i Ci de lcr, noui s pouvons
aire des ex|)celitlio', 'Ic blri(ipu s sir tout le ivs ieau (dI. l a (,oni )a-
,ni c (Is C( 'ihe ins i c lFcr N;t>ionat I cCnre I 'ort- u-l'Priince et la
Slietie-ltivire.
Co(S)llN It si' i \ tj iN it'iS:s, c'esl le lIatIlciel iledal de conistruc
tio'1 surLOut l, oi ICs troipiques.
S'AI~l(LSMSl i
L. rllITlZ.MANN-A GI;UllOLM, & Co
Agent (cs-ventes.


i


4







LE MATIN 4 Aolt' 1927


Colombian Steamship

Company Inc.
Le Steamer Baracoa" pari de New-York le 29
juilletderier jvia ,les ports du nord,test attends;
i Port-au-Puince le 6 aoft courant. 11 repartirl
le mtme: jour direclement pour Jdremie, en
route pour les ports~de la Colombie prenant
Itt et passaqers.1
Fort au prince, le 2 lout 1927.
Colombian Steamship Company Inc.

Gebara & Co, Agent

+ = ilil i-i----- i i


Visilez leRayon de


Meubles et articles

d'ameublemient de

Paul E. AUXILA


j Voir ses Jeuxide Salon en Osier
I I en Bois recourbds, ses chainss de
\ienne avec et sans filets dorcs.-
Fes Lits en fer couleur bois. Se-
rmoires avec et sans portes g'ace.
Ses Panneaux dkcoratil., genres
Sobelin, etc.
Grand choix de chaussutics powu
dames derniers~modcles et d.rnier,.
tors A prix moderns chez

Paul E. AUXILA
Visitez cellte Maison d', Lord
vos int its vousle coimmantdnt.

.aB i -s.12 E J lss. .- --


~ ~ 1 *n ._. W -r-* -- ... -,
+" + > ;, ; . + ,- k .'
/0* , . .. ... .k.
H *' *.' ** s- li .- .


\ T\',-1 t-c .'t ,, ur'ux il faut
1? J+l !c , ',, ,'lt. *" "M 'i" .res!
; 'i, A,,;, ill t i i eltIcs
.cJ r ' o'1 la sante l J
S" /\ito fai ;ill -. 'atnndcz
pa s o'tIc vs enliants soictnt
i u lu;l.:-s. II .sM plus simple
Sd'vii r ic f itiaiul 'c.
La m: i te purifiante du
S1av.,n I i'. b ity chasse lea
Schi b,, b.' n.: *,ib.'--%. Bien
que s,'n od-."r d s'paraisse,
actionni prscrval.rice n'sa
\per~t~te pas miioiia.




le Savon + _--'-
pour la Sante
LAr l;rus. Co., Boston, Mass., U.S.A. ....


MAIlaM


mU


0ar *


Capital: Or 18.00,0ooo


Eug.gLe Bosse iCo


Agents Generaux


011 i IoilS ( ct / (de o .p]ll?
PIHlQIOl .E PAS DI I I:
IA VEBITI ?
Mr le Directcur,
Le Clief du Parquet de Petit-
(ioave riemplissat, Ile devoir d(I
ses locations s'c('itircnliidu Leo-
anlle siUivait les plainites dt"'
nioniiins:s Ialil brahliain \\'bly
et Alexandre Kalil, syriens qlii
avaient un dillirend au sujtL
d'uine allaire conimerciae iel
apres avoir regi'g cet incident Ic
CoinlulissaiT dut (ouvternemeil
a rega ne son poste.- C'est tout.
Dans cc cas aucune insinua-
lion dioalc ne pCetit CLentainer
la dignity de cc fonctionnaire
intraunsigeant.
SLogiuc, Ic 20) .Juillelt 1927.
UN IMIPART.\I..
:1 L'lI4 ULE l tl iX l. \'l
C'est ce i;'tin ;. I hs (qu'aura
lieu ii 'I'C()LE MANI.Al'T uieC
petite it ci ilantlitil (qlui accoi-
[)gnra la (iislril)utioni dcs iCrix
aux livcs de eel .etillisscimenl.
,De cliariiiants sayntleis scroil[
ex6cu lees l;r lCS.lsp lits.


Parisiana
C1 S()I1 .
A hla denande -des.Clients et
avant (de retournier Ic filing, der-
unicrce d:

A'anlis
I 'l" b l l l ;1' ..l
I'll'lvr ;

'Varieles
CE SOll
M iil('r' i, tr ei il'inl.s
I1. }\wi9 I.1 \ Ili \Is I;I.\(! f ls
9c eel 10'e episodess
0,0).


Horn Line
Le steamer *HIeinz Horn venant
de'kliugston sera h la capital veis
le )i. p: ) ii et pirtir a
le me-me jour pour 1'Europe ( lit-
vre et Hambourg ) via les ports
du Nordprenant Ir't et pasba-
gers.
Le steamer "Rhu'n venant de
l'Europe via Porto-Plata et Cap-
llailieu est attend & la capit(ie
veis le 8 aoit prochain et continue
ra le mmrne soir pour liug-,on,
auto-Domiago City t Cuiaiao.
I'o t-Iu-Prince,l 20juil'et 1927
IlAEIINE. & Co, Agents.
am -- P


LW ance Masculine
j l'out cC qui conceirCe 1'clcd-
gaince masculine vous le troll
vcz chcz l'artistc ,os Ell'dgae-s
(cs, le Maitre Tailicur AM)i t
leII, )li(I'-, l")l liltl dill 1 ci
lpie, |)i'ts(|i 'tn latc (ld;i 1;iZ/i
Mtiropolitain.

Avis Commercial .
Le Commerce et le public sont
avis6s que mon fils Gilbert 0. Jac-
ques et mon neveu Clodomir P.
Jacques out conjointement la pro-
curation de ma.maison de commer
ce 6lablie surbcette place.
Gonaives, le ler Aout 1927.
0. D. JACOIES

Em ---WM'


le seul fa


la.atif h n'si.,ogiq.ze
ilsant la ri6duc&..on fonctio.ane!lo doe


Eponge at nettole I'lntestin,
nvite IAppcndUcite et1l'Entcrtte.,
supprime les Hsemionodes,
Emphche 1'excs d'emihonpint,
R6gtlartse I'harmonle des forms.


Constipation
Entnrite
Vertiges
Hemorroides
Dyspepsie
Misrainel

asbt'* Chatei-.tn. 9 t r Va'n-
ctim.lB. PAul., it *i phi".


-A ^^?^ -- ^v'
- ^ .-~ =. C *Sr. g .- ?



La ier urn t 'egaiager, cete sigue marine qui snte dens a composition doJUBOL


ALUMINUM LIN -
e w-Orl1i'Ils A Soilli ll lerica Slteamll ip s ihli|1n1 ilI Iic.
PROCIIAINS D)I:;'AIITS DIltr:CTS I'OUlt lOPO T-AU-PilIN:CE HAITI
Le stehimer Cihristian Kro l "i '' avt laisse
New-Orlhans le, 2) juillet sera a I'orl-an-'rince
le 5 AoAl, aux Cay'es Ie 6 e. a J:teiiel I 7.
Le steamer Polarli nd" laisiera Nhew Or'dans le
3 aotil, ltirlclement p1our o011 '-au-Priiice el les


ports du nord.
Ce '2 aoflt 1327.

A. de laltteis


Co


AGENTrsTGlhNtIAU x



VALTii AE

Preparation sphciale des Elablissement plhoscao

Aliment parfait desenfants
Le lait de la femme conslitu I'alimentation idWale pendant la pre-
miere enhance : c( ciest une regle absolue, un axiome fondamcntal
de pudriculture. Mais il arrive frequemment que la m.re ne pent
nourrir son bebi, ou pace qu'elle manque de lait, on bien Iparc.
qu'elle est malade ou simplement trop faible pour supporter les fa-
tigues de l'allaitement rogulier. Dans kls conditions de la vie mo-
derne, que de Ifis les exigence de la position ,ociale ou celles de Ih,
prohcssion ne viennent-elles pas s'olposera l'iaccom|lissement d(
ce devoir. Et alors, ou bien'c'est a la nour-ice qu'il faut recourir
>u bien c'est au biberon Au point de vie physique et minf le ti,
joint de vue moial, neuf obis sur dix,le biberon est encore prelra-
ble A la nourrice dtrangeie.
iJLorsque le biberon devient insuflisant, on augmente la valour
autritive du lail en \ additionnant de la VALTINE a la dose d'uit
cuillerde A cale par 12;i grammes environ de lait boulli, doselque
on augmentera progressivement, 6 partir de t; mois. Pour cela, on
inclange la Valtinb au lait et on laisse bouillir pendant quelques
minutes en remuant sans interruption, pour obtenir une emulsion
bien homogene.
'Vn b6be ainsi nourri doit augmenter de 25 grammes par jour
cn moyenne pendant le premier trimestre, de 20 grammes seule-
inent pendant le deuxieme, et ainsi de suite, I'enfant devant avoir
Ioubl6 de poids eu 6 mois et triple en un an.
A partir de L''ige de :1 ans, remplacer par Ic PIIOSCAO:
EN VENIE : A Port au Prince, chezZ Simon VIll-X,Lope Rivera,"
A. Boltd, Ch. Picoulet, E. Dercix, B. N. Sadp.4
(Ldon R. Fequiere, Ed. Estlve, Alphonse Ddsir.j
A Saint Marc, ,i, / Mime Maurice Cle.-sc, Mme Clement Coicou,4
Mme Lacochelikre. Clement Pinard.
Aux (onaives,'clie- Lacroix t'lteDmy,'Mme.'l'ug'ne D(biosse.
A ux ( ap lbiitien, (hiez. F. M. Altieri,:Ch. Javaux.
A Petit Goave, chte/ B. P. Reid.
Et dans routes les bones Maisons' d'alimentation.

Alfred VIEUX
Seul Repr6sentant 'pour Hiti. _____


I no'a qu'lNE PHOSPHATINE


.M-PHOSPHATINE

FALIERES $
(N.)M iEpost)-c
ALIMENV'C ;EAL DES ENFANTS __
LoXrt don r-T. VXor0oe e0 t flit. ta r.
C Cnolent aux Nourrices, Vieillards, Convalescents
Exiger la grande Marque
PHOSPHATINE FALItRES
etsem6flordi-. Loutes imitations. i
1 GE T73OUVE PARTOUT
P %t119. f0. , ,i, Tahrrle IL '


f .: .. t% A'~
'.f


d n lei. A t- (1 ., : nI
; ; :** *** *: .7 '-"1
. t; , ,^ *"",
J *" t* ,1 "* t '* D;. .... ,-
+ t+ ,* . ; ., v ,. I
ds
' ' ' '' * .
I :.1 .t t
ien ,t. ir I .I, ,,
fT" --I *, ,rl + ?; ,' ', ,
"i h "1 il r, ,
d'nt lis f d I rt
'H *'n le i X S r.. ,
n i' b"' I ri.,- :,1,,.. " L 'i ,...
Li' r nmo V -
Ii Fa1 r A? ".1i j '.lo titii.(|
- JiuMiORROIES -
7T!POLiTrnREs : s,.
pfi Ii .'lr?! .1,t1 h Pfm rra(,
uIV's I ilr u ej IIl t ro n, ,
Qufs 04APN.M,4fijdcO,ig,s
li in n111
IIBOLITrrAN mm
,l i unq rc, 'Ie t i.o.-, ,
EXTA1RTS i1LIAIRE-3
dlu diortriup unarl Rgu.
lar sput i t* ;(inc'lrnS du
foe.


Empresa Naviera
L de Cuba
Le steamer llabana venunt
de Santiago tie Ciia csl allendu :i
Portl a Prince, le fi aofit courai.
II partira le mme jour pour Puer'o
Plata el Porto Rico.
Le steamer Ihlaana de retour
de I'uer.o Plata scia A Port-a'i
Prince, le 1:;; aoit courait ; il par-
tira le mome jour, !ir 'ant fri't
et passagers pour SantAig,')de Cul'A
et la Ilavaue. A
Port au Prinuc ;:1i aoeit 192..
JrDAALI l';l Jr.
Agent (;6ndral

Administration Gendi ale
&les Posies
Avis de ddlIart
I.cs (eIp'cliis S iplilr Nv\\-
York el I'Erii ropi( via N.Yoirk
(irect)pir le sltciaie;" Merolpe
scr)lit IciliInL'res jcudi 4 u crt.
PIort-auu-rince,le ;3 Aoi'i 1927

fiamburn-Amnerika Linie





L.e stea't.el '" co t, at en-
',u t Port au Prince ver' I att
I ochain, venant d Piierto Plata,
Monte hlirisl el Saint-Marc. II
reparlira le mine jour, via Mira-
goatie ,et .lacmel, el prendra du
11't pour ['Europe.
Port au Prince. le 30 .loillet 19)7,
()OL()O1FS()N, I,1 (.\S & Co
,- Agentils-t ( iit rilix.


Ne Charge as
I'Estomnac our

L's N1;r~ |Prderer cet On-
.;uel, V..'.t. V : c e o Dri. -
tioni-.. a l'!-ui e Cou he..
,,, rn '


'---I


'I


-A ' . . . .. 1
R 4 ,



. I
S .

I's, Iss."
en ualge onnu< :t


'C f 5- l
PEN~OULES '- 7S

*, 1 1cu, o n ,,, ".e


Reprc sental ItIs )()oul'r Htaiti


O.
ft
r


IBIE


LLJ


M .-


An


_ ___ __


w . _ --'..1 -- .. .. &-LZA


--


ef






.E t\A'I IN 4 A\ot 10.7


Iti0s aite


-.4 L N-P-v mm


-. .. ........


Srestone



HI JR IET FIRESTONE DEMAIN.

dPorquoi ? Pour la bonre ralon que le co i;seur de la
t' d'un pneui constant oul;s les jour (' 'ta, que 'e
lon Fire;oe' ci Cliamuli e i Air r e Fireston,
oiW leurs cxcell 'i4 lil7t, sont ce qui I lmiu pour son
esobile.

1MS prenons plaiir auiser nos amis que nous avons recu
assortiment do tonites s dimensions de Pneus Balloon
ivy luty et Clhambre & airi role Firestone.
11 y a avontaie acheter bI' marque

FIRESTONE


& ~' z; IL' ~il ~ n 'l'.~ aV


Pour v9otr r1on


E


or 'et volre sdcurilt.


Vt'U l.


St-Ml,tr, cliez Mr Clement Pinard.
Gonaives, chez Mr Antoine Geffrard.
i ort de Paix, che. Mr F. Maur.i e.
Cep-llailiev, che M J(an Luciani


Jacmel, ch' Mr Edmond 'auture.
A ux Cayc, cliez Mr..lean I). Ltouard.
Jiitmie, thltz.Mr Desquiion.


ar Dollar


&


( ),


A NT ( IEN IA;l\L X


- ~'0~~~~ - -" -~-n.. S.


SFand Holtel deI France
P. I'. PATtIZ I'roprieta:ire,
Cet Etab issement renomm6 don't Fl' oge nfebt
plus A laire vient d'itre corn pletement restaure-
et remis ;i neui. Les ch:ai bies ont tout le con-
fort moderne, le service ii 6prochable, le lies-
taurnLt soign6 eat de tout premier ordr-, 116-
tel n'ayant rien n6jliq6 potr faire plalsir A sa
charmanutc clientele.
D6jeuner A la carte, Table d'H6te,
Plat du Jour au choix
'lesioii ;11u mois, a lI.se aiiie, par jour
Garage mis (Iratuitement it la disposition des
voyageurs.-- liains, 1) )uches it touted les heures.
T616phone: No 341
Dansles Magasins souch6s A I'lI6tel, on trou-
vera toutes sores de provisions, Vins, Liqueurs,
cigarelles, Vins (d'lspan(!ic, (e' liour)ojn'e, d('llalie, Gran I
Choix de Coutservc's.
Oik y trouve a ',ari've, p3aniant le s6jour ou
au depart tout ce q xo l'on d66 re au Grand l o.
tal dd Frauce. IP. 1'. P. U.TRllAI, lroprietaire.
-- -- -.-- -

Fre'Ci. ( i leti ns
No. 117 P11ic ltion oi l)in ce-Foi. No 117
iT Il'cJp)olnc :j(iti7
"ON TH()lT'V!';lA.':
AlcIs! lin |) urliquii r. Sn'rr'"ll wo~blaanc et' rougi,
gro et iltladil. li/ pir ict par,livre,-Sirop,Orgeat,
3renadive. P'cir, etc. Ciareltto', TChesterheld, r'amel,
i'hante'cler. Paptali.on. 'aiih tis ; h'i: ;' superieur. -
Cc serves alimentaire-. ' x p r i\ie. CI r' pn po:dire
\\ i..I,,- Ilibr, ';/' '. h!1 i ueP Ma-s6 eire et fits.
CI mtpa;ne qui pll u r av,,i n in pkrle
qu. Ill marqo'e l1 p .e. n I. tsfn. --'Par'm rip
Vin 'iar p gallors p p r lt eil < iI ...ao e pir bou eilles
et g lo s quialit uIo e '.ai:r i \i ouge par barritq )es et
g0i o is. -- Entin 'e f H i N clar. El 1. non moins
fam iu e A i. 'i e i' tle I ''ri' (.eltjens.
Venez f. ire uae \i tI vuu o, iliiez salisfails.


Cours de Vacances
PA Ri
L'lNs'rITU T TIPPENHUER I
Section Ciassi ue. Franqais, n-
ais, E'pagnol, Mathim: .iques
:iences Pl ysiques ct Nat elles,
Latin, Grec, Dessin etc.
Le tout'pc ir in prix reluit :
a partir (de % 3.00 (dol.
Ces course sort, en outre, fails
par der prolesseurs apfcialis6s, en
Shacune des wat -es.
Des course c x south; insti-
tuds p, touf ves en retard
et tous pas russi
auxd e is de la Ses-
sion dJ i el. I r ceux (qii se
. r6parenL uu; :ole supdrieure:
MWdecine, Droit i Gdnie.
'Encore une cha; ce certain, jeu-
nes gene puur at "o i' r avec suic-
cIs la S, s d 0 tob-e.
Rdviesii u-t en 2 mois du
rograr e el. le de i'avnde
colaire, our I( les clasle y
,. mplis 7e, la e l 't ori-
1qu0 et la Ph; os, :Il.revetsSim-
pie et Sup6rieuv p *r les demoi
S elles.
Section Pratique Dacldlogra
phie, st6aogi )ih'e, Complabili'.,
par i'lnsti at rippenhau fonc
tioinaut iu pai r da lcr Aodt &
Piton :ille et ei Vi le. Les Wlevcs
en r 'rd, ceux qui 'ont pas r(is
si a. si que c ux qu Neutent corn
mencer d'- n ainienant, trouv,
ro it ce qui leur manque et ce qui
leur faut.
Parents conscients de l'avenir de
vos infants.
tn aide ilTicace vous est offert
par 1 InsitutiTippe hauer.
ll'connu de de I oivrisit6 Hlai-
1t One.
Rue Lamarre en face de la Mai-
son de Mr C. Moravia.
Et Petiot Ville Rue


& Co


Ne buvez pas ou buvez

ie RbhumN' clar
No 1940, Rline du lagasin de I'Eat.
Le seul Rhum qui, t'r^ d' %llcools naturels obteu
directement parDistillation simple du Sirop'des CanneF
d'un Unique et tounjoursmme plantation et le seul qui,
vieillit par action du temps dans les dep6ts avee exclusion
rigoureuse de tous dangereux Secrets d, fabrication
et sans adjonction d'aucun ingredient d'usine, conserve au
jugement de la plupart de ro- Notabilites rdicales et sui
vant l'appreciation de bons air_. teuis, la suavi incomparable
du bouquet et les'plus.remat, tibles qualit6s hig;6niques.
Meme pris avec exc6s, Rhr a Nectar n'enivre pas et ne pro
duit pas l'Alcoolisme kla longue come les autres products
similaires et come les autres spi'itueux.



II ,-I ,I I

Un Excellent Produit
Nous avons requ un e&h:itilloi du Phl, pho-Can ielweiwdss
(pron. Evoiss;) produit lanc6 dans le commerce par Mme'Vve G.N.
TASSY ( noe Evoai Hector ) sage. femme.
Cet aliment tonique a 0t6 m~dailld l'exposition de Santiago de
los Caballeros et contr6le, ici, par le Service National d'llygi6ne pu-
blique sur la demand du Secretaire d'Etat ,de.:Il'lntrieur & 'qui
Mme Taqsy availt envoy un dchantillon.
Nous fflicitons Mme TassN, qui a bien voulu mettre 6 la portl6,
deo outes les I our es,, este excel'ente.composition et nous espdrons
que le public lii f. rta 2 bon accueil.
SIt ya ddj& ix ais qu'elle avait prdsentI jce produit aux made-
cins du Cap qji lui avaient donnd un bon coip d'6paule dans le-
premiers efforts qu'eile avait fa is pour le lancer et depuis quatrt,
ans elle a pu obtenir une bone cliiitile a la Capitale.
LE PHOSPHO-CAO EDIELWEISS( SE VEND
4 Gouldes la livre 2 G. la 12 livre.
11 y a aussi des paquets de 0.25.
On en trouvera en gros et et ,Uitail chezMrne Vve G. N. Tassy
956i rue de i'EgalitA.
'Au Grand et au Petit I 'n da 'ch et A l'Epicerie de Madame
VICTOR, derriere l'Exposition. i


Sports men Sports women
Vien at d'arriver :
Echarpeo poor sports et voyages
Swce.ers pour hommes
IChandails jour dares
Bli ytlet'f s r'i lai'es
Fru;I S1lt !o i pntrt-,vr volre sang
Virol ),r lnrichir votre sang
apres son netlovage.
Autos et Bicyciettes'sont a la
mode rr.intenant.
Caribbean TRADING Co.
Port au Prince.
Vis-a-vis de l'll6tel de France.


Bonne oc0 asI00
A vendre 22 volk
richement relies dq n
vres d'Anatole FrarM
Excellentes condiU
S'adresser au 1o
Lelatit,



Avis
La Fabriquc ANACOI
porte i\ la tco.il1issanMt
public qti ic, a liiii de
date, tous les blons coup(
les num3ros de lotel ie
trouvaient (l.ans Ics pIoc
PATRI )TES soum conl
come tiles.
GEBARA &
Port-au-Prince, le 22
1927.


Avis

Le public est info
au grand regret des
teurs, la Rafle de I'Aog
mobile) neuv,, nc pi
tinuer, les rifles ay
tendues pa:r la Loi
mnent piomulguee.
I cs per,onnlcs ayan
des billclsdce cette
vent les inemeltrean
p io Di),te Tire lie
1.6,;(;A; ra nd'RR
oli ,'.trr, ,cnl qi 'ellestl l
yc Iciir scra iniiln lJ
Ic In 1 ou1rs.0
lIc jpi;lic est avisk.
ime IC'. |)sS (ilCe I'Auto
while Initive estl i ven
trli li)nies coindili
II.\IlY R. K


A ELDORADO
T mus les soirs Rcpas Creole)) Or. 0.30
l'otage tons les dimanchcs martin
Vouis v i!ouverez aussi ,e meillcur BillhiW
dte I ort-au-Prince el da Dangereatit
d(e Mailtrc anmothe
Le lameux Cocktail One- Tree-- Four" qui
(le I'cpid6 iiic
Les meilleure Samuiwichs
Prix moderes.
Phone 597 Fre 1 '1110J!)9, [


I


_ ~


i~R1~:~~


-- -- --


i"~,/

~------ -- ~~ .~,~le~p~:Srli"";'-;" -`aP


---NOUS GUIDONS L'ACHETEU.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs