Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04510
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 07-12-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04510

Full Text


miont MAaIiOlRI
DIRECTEUR[
O5g, Rue Amdricaine, 1358

TELEPHONE N* 2242
10, R,


1 NUMERO


20 CENTIMES


J


** ~~~~1

o
- *m~m / 4j~


Sad


II- ___


21 me ANNEE No 6145


PORT-AU-PRINCE( HAITI)


MARDI 12 JUILLET 1927


Le P6ril rouge...


Pourquoi le Bolchevisme

a faith faillite
--------- -


La Russie rouge est A l'or-
drdu jour de I'Univers qui
rtgarde les doctrines bolche-
Yiques comme le plus grand
desdangers qui aient jamais
menace I'ordre social dans le
Monde.
De partout, c'est une solen-
elle levee de boucliers con-
trece regime don't le princi-
p. fundamental est la
association des l6mni ents
directeurs de l'ordre public
dans les Etats. Les Etats-
Unis n'ont jamais voulu noucr
le relations avec la Russic re
volutionnaire. La Grande-Bre-
bpe, qui, sous la direction
doParti travailliste, avail es-
un rapprochement avec
I Mfutvile obligee de reve-
1 sur son imprudknle er-
r. Dernir'remcnt, M. Sar.
git,ministre framnais de lin
*or, prononIa ia Conslantine
1aretentissant discours on il
d6clrait que le (omnimunismen
ilaitl'ennemi. P.A il y a quel-
quesjours,MN. Strcsemianin,nii-
histre deb Atlhires Etrantg6res
du Reich, ami ICde la Rlussiceil
oblige de convenir, a Gen6ve,
qu'il 6tait intolerable qu'un
Elat puisse librement susciter
le d6sordre politique et social
chez les autres.
A ce malaise caus6 par sa
politique international, le
iouvernement bolchlvique,
loinde renoncer I ses doctri
wno,r6pondit par I'intensifica-
tion desa politique inamica
I, envers les autrcs Pays, par
loe furieuse pri'paration a la
guerre et des executions capi
tales qui ont souleve l'indi-
Pation du moAide entier.
Mais la doctrine rouge pecut-
eleIdevenir un principle uni-
MlIel de gouvernement ? Ce
'tttpas possible. La taillite
steme est trop 6vidente
| ussie mdme pour qu'un
Pays soit tent& d en tai-
Otexp6rience.
Ainsi on sail comment le
ntvernenment russe, qui ne
wait pas participer aux tra-
1a12 de la derniere Con6iren.
ctde Genive, s'est decide, au
drnier moment I y en voyer
.d% del6gues. Leur arrive a
01u06 une certain motion et
adonn6 lieu A bien des cornm
mentaires. A dire vrai, leur
Psence allirmaitsimplement
quela Russie ne croit plus
pouvoir vivre en dehors du
reste du monde.


taillement en matieres premier
res. Le Gouvernement bolch6.
vique a done chou6 comple-
tement dans l'application de
son syst6me de commerce ex
t6rieur, tout entier aux mains
de l'Etat.
D'autres causes sont inter-
venues anssi pour diminuer
la production industrielle et
agricole. de telle sorte que la
revolution a rejete le people
russedansundenuement qu'il
ne connaissait plus depuis
longtemps: il a revula famine
que la civilisation avait reussi
.a fire disparaltre de notre
monde occidental.
Pour que I'6conomie bol-
clievique eit des chances de
vivre, il aurait fallu que tous
les autres pays se missent
aussi I cc regime. Alors les
conditions eussent ete gales
et le monde en'ier aurait con-
nu la m6me misere.Le gouver
nement russe fa bien compris
et c'est ce qui nous explique
la vigueur avec laq.ielle il pour
suit sa propaganda pour r6-
pandre chez les autres la doc-
trine nouvelle. Elle a echoue
jusqu'a present. II est done
oblige de renier sa doctrine et
de reconnaltre la soci6tl capi-
taliste qu'il n'a pu d6truire en
core. C'est pour essayer de re-
nouer ces relations que les
Russes sont venus A Gen6ve.
D'ailleurs, ils ne veulent re-
nier aucun de leurs principles
et se glorifient d'Otre en con-
tradiction tormelle avec les
autres pays. Mais peu logi-
ques avec eux-mmes, ils re-
connaiFsent implicitement 1 6-
chec de leur syst6me, puis-
quils font appel au capital
pour sortir'de leurs difficult6s
et reparer les ruins qu'a cau-
sees application du commu-
nisme integral.

Le capital, en Russie, se
trouve 61imin6 par le fait que
la revolution a expropri6 les
anciens industriels.Chacun de
ces trusts comprend soit deux
ou trois usines, soit toute une
branch d'industries concen-
tr6es en une region. A la tlte
de chaque trust, I'autorit6 ter-
ritoriale nomme un president,
le plus souvent ouvrier, assis
te d'un directeur technique et
d'un conseil d'Administra-
tion. Meme syst6me dans cha-


Si jamais gouvernement a que usine. Mais le trust n'est
taress6 le rdve insens6 de pot propri6taire ni des bAtiments
Voir r6aliser l'anarchie co- ni des installations industriel-
Wmique, ce fut le gouverne- ls qui continent d'apparte-
t boIlchvique. I esperait nir L la collectivist. Seuls, lui
passer dans la prat e appartiennent en propre les
th6or;es d'apr6s lesque les products de son exploitation.
t pouvait, dans le domai- Ces trusts sont en conflict per-
coomique come dnsmanent avec l'Elat : ils ten-
ornaine politique, faire ce dent a leur autonomie. 11 va
il veut. jais s'il lui est pos venir up temps, sans doute
ede r6aliser le communis- un peu 1oign6, out, au fed6ra-
parce que c'est une aflaire lisme politique, viendra se su
ment int6rieure, ia ques- perposer en Russie un t6d6
se complique d6s qu'il ralisme economique.
it denriger un system co En tin, et ceci m ri t e
s ique qui 6tablit des con- d'etre note, le prinnipe de 1'6-
is avec le dehors ; les ac- election ne joue que pour la
as exterieures, s'exercent pr6sidence du trust et du co-
conlmedes forces natu- mite ouvrier de chaque usi-
lies avec le.qquelles il ne, mais toutes les tonctions
t'bien computer parce qu'il de direction sont donr*es au
1 P possible de I e s choix et non A I'lection. C'est
'itraindrc. Or, la Russie indispensable pour sauvegar-
Peut pas ,viter ces contacts tder les r6gles de 1a hierarchic
ree qu'elle depend de 1'6- et de l'autoritW sans lesquelles
eager pour une parties de son aucune entreprise industrielle
bentation et de son ravi- ne peut vivre.


Port-au-Princienne
1611 GRAND'IRUE.A ncienne Maison Keitel.
Maison s'occupant exclusivement d'Optique et oi vous
trouverez les verres et les niontures don't vous avez be-
soi n.
VENTE EN GROS ET EN DETAIL.
Nous attirons I'attention lhienveillante Ides occulistes.
Les prescriptions de verres cvlindriques ou prismatiques
peuvent etre exhcutdes en deux on trois seinaines. *


Lea Distributions de
prix dans les 6coles

Celte ann6e, A cause de la
g6ne qui existed dans toutes les
lamilles, beaucoup d'etablis-
sements scolaires de Port-au-
Prince ont decide de suppri-
mer les f'tCtes qui d'ordinaire
cloturent, chez nous, I'ann'ec
scolaire, les Directenrs ou Di-
rectrices de ces 6tablissements
jugeant, non sans quelque
raison, que les frais qui sont
indispensables a I'occasion die
c s fetes poir permettre aux
enlants d'y assister, grevent
parfois lourdement le budgetI
ties pcres et meres.
Cependant plusieursde nos
ecoles ont tenu a ce que,mal-
gr6 tout,cette gentille tradition
ne soit pas completementsacri
fi6e. Aussi, elles out decide,
d'organiser iA la termeturedes
classes, des reunions qui,quIoi
qu'elles n'auront point l'Mclat
d'antan, ne contribueront pus
moins IA rendre heureux les
petits et A encourager leurs
efforts.
Ainsi, l'Institution St Louis
de Gonzague, dans son beau
thIhtre, olfrira I ses 61&ves et
a leurs parents, une charman-
te fete th6atrale au course de
IIm. .Id ~Ip .... fl u ..... a ,;"..


qu'ia 'Ecole die Melle Corinne
Scott, rue (des C sars, on de
gentilles sayntes, accompa-
gn6es (de chants et dce ch urs
choregraphiques, scront inter
prctees par les petits.
Lorsque les dates de cos
t1les scolaires seront fixees,
nous les iin iqliierons A nos
lecleurs.


LES BEAUX SONNETS


A M"e M. M...

< Je vous ai Tue enfant, maintenant que j'y
Pense,
Fralche come une rose et le cur dans les yeu.
-Je vous ai vu bambio,boudeur el paresseux ;
Tons aimiez lord Byron, les graods vers et la
dause ).
Ainsi nous revenaient les tours de notre enhance,
El nous 'parlions deja le language des vieux ,
Ce jmue souvenir rail entire Dous deux
leger come un echo, gai come I'espkrance.
Le lache crail le temps parce qu'il laul mourir;
II croil soB mor gatl iorpqu'ume dear y pouoss.
0 volageur ami, pire... du souvenir I
C'est ta main consolanle, et si sage el si douce,
Qni consacre & iamaisu n pas faith iur la mousse,
Le hochel d'un enfant, no regard, un soupir.


iaquele une attrayante pece AlfreddUSSIf
sera jou6e: QUAND ON CONS- Alfred de
PIRE. Au Petit Semiuaire,mai-
tres,parentset ielves se reuni
ront au:Musec du C llege. Le NOUJVEAUI MIDECIN
palmares de l'annee sera pro- .M. Laurent St-Amand, qui
came, et des recompenses se- Vient de subir avec successes
ront distributes aux coll6- derniei's examens de medecine,
giens. LA aussi une fete thea- est pass6 en nos Bureaux pour
trale accompagnera la rcu- nous demander d'ajouter son
union. Au Pensionnat Stc Rose nom a la liste des nouveaux
ion. Au Pensionna St Rose nidecins que nous avons pu-
de Linma, au Lyce Potion, la bli6e jeudi dernier.
tradition de la distribution de Nous reparons avec plaisir
prix sera aussi gardde, ainsi cette omission involontaire.



La Nouvelle Cigarette

( Republicaine)
La Grande Manufacture de Tabac noir et de Cigarettes
ANA',A ONA pr6sente I ses clients et au public en g6n6
ral,une cigarette nriovelle sous la marque (a Ripublicaineo-
Elle se distingue de la pr6ccdente par sa forme ovale.
D'excellentes combinjaisons dans la preparation des
meilleures qualit6s de tabac lui assurent un succ6s m6rit&.
Les tumetrs jugeront des excellent r6suillats obtenus,
grAce A la competence eprouv6e d'un Expert Turc venu
des Etals-Unis pour diriger le Laboratoire de la Fabrique.
La Cigarette e R6publicaine ))fern la joie de tous ceux
qui l'adopteront.
Elle constitute, en Haiti, UD progres r6el dans cette
branch d'industrie.
Et il est desirable que Ics Amateurs de choix en fassent
on usage continue, afin de I'apprdcier, chaque jour davan-
tage.
Dlp6t C6n6ral a ANACAONA ).
Manufacture de tabac noir et de Cigarettes.
206; Rue Justin Lh6risson, .206.

Gebara & Co
Proprietaires-Fabricants.
Port-au-Prince, (Haiti )


A Parisiana
C'est en tIrs grand nomibre que
les hiabituts de Parisiana Wy
Mtaient donnas rendez-vous, di-
iancahe, pour voir se derouler
sur I'eciaan, le beau lilm quest
, Sans Famille ).
Pendant plus de 2 heures la
nombreuse assistance udmira el
applaudit sans reserve les divers
episodes de cetl motionnant ro
man interpret avec un art ad-
mirable par les acteurs au mi-
lieu des plus leriques d(tcors.
On passadonc avant-hier soir,
A Parisiana les plus agreables
moments.



Un accident
AI C1 URS DIE PATIEDE CIIASSE

Avant-hier, quelques lervents
amateurs du fusil prenaient part
A une parlic de chasse (dans la
region de MiragoAne qui passe
pour '1lre une des plus giboyei-
ses d(Hilti.
La partie lerminte, I'on ren-
trait A Port-au-Prin-ce, le car-
nier bond(1 de canards et d'autres
giblers. Arrives au Pont de Mi-
ragotine, les chasseurs firenltune
court lialte pour casser une
crolte et vider un petit verre
rrconfortant. A ce momnient-h',
'un d'enlrc eux, M. Luc lie
voulut d6charger son revolver,
un Colt autoniatique. (,:a part
tout seul, dit-on. Aussi, A la sur-
prise de tous ses autres compa-
gnons, un coup de feu retentit
soudain et M. Elie recut une
baile au pied. Le sang coulait
abondamment et ces messieurs
rentraient A MiragoAne oIo le Dr
Faublas fit un premier panse-
inent au i)lesi6. L'on reprit le
chemin de la Capitale. A Petit-
(GoAve, un nouveau paasement
plus complete fut faith aprds le-
quel les chasseurs purent rega-
gnier Port-au-Prince.
Le bless a Wl adm a l'.ll6pi-
tal General ou son cas na pas
1tW jug6 grave.


Un grave accident d'au-
tomobile sur la route
de Carrefour
Ginq blesses
Dimanche apres-midi, sur la
route de Carrelour A Port-au-
Prince cut lieu un grave acci-
dent d'automobile'
Un camion Dodge, No. 30610,
voulant d(epasser le cami on
Ford, No. 3264 qui le prcc6dait,
se trouva soudam en face d'une
auto qui allait en sens inverse.
Pour 6viter la collision,le chaul-
feur du camion donna un coup
de volant trop brusque qui fit
chavirerle vlhicule.
Le camion Mtait charge de
passagers. On releva de nom-
reux blesses. Cinq en tout.
Trois tlemmes et 2 homes par-
mi lesquels le chauffeur qui est
grievement bless.
Les victims de I'accident ont
Wte conduites A l'H6pital Gend-i
ral ou le chauffeur est dans le
coma. Le camion Ford que le
camion Dodgevoulait d6passer
eut une aile brisee.



Le Record


C'cst le samedi 9 juillet qui
a eu le record de la vente du
Grand Magasin depuis le ler
uin, commencement de la
Liquidation.
Trois cents quatre-vingt on-
ze paquets, petits et gran ls
ont ct6 livr6s aux acheteurs
durant ce jour, et nous som-
mes sr que ce record sera
battu par les jours suivants vu
extension de ia nouvelle de
la Liquidation a Port-au-Priu
ce et en Province.
LE GRAND MAGASIN
206208 Rlue Traversikre.


V 0re Uil,,





... a vu, samedi, Place Sainte
Anne,deux commntres, A.. et A...
habitant la rue de la R6volu-
tlion, se prendre de la plus vive
querelle au beau milieu du mar-
cli. Les deux peronnelles se
battirent furieusement au grand
dcsespoir ties marchandes don't
elles renversaient les ia-
lages. Ce tut un beau d6sordre
qui dura tres longtemps.
*
...a vu, dinancihe, vers les 4
hlieures 1,2 du (miatin, uni jeune
galant qui, laisant, *1 cieval. une
promenade matinale, tomnba dt
tues, en croisi nt s.a ( promise ),
au bras d'lin chairman cavalier.
Elle revensit, (it-Celle, de la
messe et I'autre lui renidait l
service de I'accompagner chl z
elle. II n'y eut as de reprochl,
mais NOTUE ('IL vit deCux larit s
couler le long des joues du I),.-
sechant6.
Pauvre hommne! Eli bie, lut
n'urlas pas assez le marines A
verser pendant la vie, si iu Ldois
pleurer cliaque l)lessure Ilite i
ton cieur par une cemme I
*
... a vu, dimanclie. vers les .4
heures de I'apr s midi, rue L.-
mai-re, d(eux d(illes ) qui se par-
tageant le ceur du imie galant,
se le disputaient avec la plus
lurieuse haine. L'une d'elles avait
uti enfant sur le bras et 'hlomme
se mit entire les deux, essayant
de rbtablir la paix, sans quoi la
vie A tous nest plus possible.
Mais cell qui supportait seule
tout le poids de cette existence,
invita le galant it chercher ail-
leurs de quoi subvenir aux be-
soins de sa belle.


Les allumettes
ftont parlor d'ellesa

Des trembles.
M.de 'happedelaine propo-
s:ut de planter des trembles,
pour que nous n'ayons plus
besoin de chercher a I'etran-
ger le bois ntcl(ssaire' a tla a-
brication des allumetles.
Passe encore de batlir,dit
M. Poincare, mais, planter A
inon Age.. C'cst bon pour
voUS...

Une opinion personnelle
Si, come on Ic sait, les
allumettes de la R6gie ne pren
neut pas. (lit M. de Chappede-
laine, ce n'est pas ai cause des
allumet'es elles-mdmes.
C'est peut-dtre la lautede
I'acheteur, lance M. Le Maire.
Non pas, riposte M. de
Chappedelaine, c'est A cause
des boites, qui prkcis6ment
sont fabriqubes par I'industrie
privee.
-C'est uie opinion qui vous
est tout A tait personnelle, fit
observer M. Louis Rollin.
*

le tremble...
S'mirnl Jaure^ est humo-
-; te. Pendant que M.de Chap
nedelaine parlait des allumet-
tes, il etait aux aguets.
Le rapporteur de la commis-
sion des, finances disait que
les allumettes se fabriquent
avec du bois de tremble.
Je crains.. dit-fl.
L'amiral I'interrompit:
Dites plut6t aje trembles
pour rester au cceur du sojet.


11 ne faut pas Mtre si prompt
A condamner la conduite des
autres, et ceux |qui veulent glo-
ser doivent bien regarder chez
eux s'il n'y a rien qui cloche.
MOLIERE


:~----.- .-.-- ----~~-~------ -.~- - -- ------~~--- --------------- --; _____ __


--




mm- oI-- ,w t


LE MATIN- 12 Juillet 1927


INICOLAS COIDASCO


A l'honneur (d'offrir au public Ics incomparablcs voi-
tures ((REO)) Scdan.Coupl-Touring Car-Sport ct Ics in6-
galables Camions ( Speed Wagon)) de la cmme marque
avec lIurs piece de rechauge.
Pneus et chambl)re a air
*Mason -Gazoline et huiles
)pour mnoecur -- Bicyclettes
S(S,)()i'rt) & accessories,
Pneus et chaml r .iC n ir Michelin Ipour Bicycleltes.
Assortiment dcipea.ux ct articles (se cordonnerie en ge-
neral. -Chalpeaux d e paille (iItalie de routes (unalites.
Phonograplies et disques PatIh 1 Globes et abat--
jours dc toutes dimensions
pour lampes elcctriqiues. -
achines a cou(lrc( Mui(dlosi ,
et #Norinaunia- ia pledc, ;u a
main pour cordonnier, tail-
leur et courturicrc. lluilc d'oI li suc s tl el('i c.
minor,


On reclaine...


D1)e )outi(ue


f~9c~


-.... -" Ia- VIo t-a *tb to '
Port-au-Prince, I !) juillict 1127. I V COliu francLa Stabilisation
du franc,
S Monsiu )irc (n i r(ecltillent inllumll e P.AiS.- lien (lile li question i
Monsieu le Dres e cinmlierte isralite dle e la stanilisalioui du IIriaI soil i
A 'appiroch de la si isnals 'i d1 \ illsdei ili holinme (lqui, tliscultec de(I s s mili ux I )un. i
r.ous ryons c Sdevoir, dalnsl fin- p); soni geniic des allaii's el ca ies iinteriitionaiux (des 'talts-
trit de' la collectlivil, allirer i ; l I's services ileslilih lcs L'nis, I. Poilc'.ii;' reste lpa ti-
bietnveilante attlenlion d(u 1)6- 'il .ili is i s )all'it (',i- s;n1 (1 I la stal)ilisaitio pr li' tique
apartment des Travaux Publis afI *)ii,3 Is 'It'11'i s p( 1 ii cx tl q iste Iact ulencl I 1 ic ii squ -
|> .(It)' idt > 1 de (p I'l p lu si
sur I'6tat ri elli ent de iploral)le i lt ii ol' s't c ii ll i pili e l'els selections. II v ai deuC .
de la pente siltue non ioin tde la lll>t'r o maison IFernand IKivi2ri'e A I)N- d Alelerre. t .arcus SnIiiC l n, i rt |I Cours atclul i
tion-Ville et coindtisaint ;'i la I' t'le li 'li 18-.i:l,et'lil It Iils I'tiil ) it dienviron '25 iraintss au dollar
de l'eau, laquelle constilue n11 )()iii iir del'est de Londrs. csl stillisa neiint lev pour le
v ritable 'asse-cou ( inti poi url Iii jour, Ites pa)i'reilts Itiurenl ilo eiiClt. Latitre q (ii est pi'obi-
les pi6tolis (que pour les eava 1- laire i le r s elfntllls itne ex1c iir IlhIiinl 'tlFop)inioni iniinorilaiire
liirs, voiire pour tles autos. Cest sioin alln bord de la 1iC1er. Ceuix- est que Ie l'raii pet eii'e stali-
ainsi (lu'uine auto 't'revetit e te'i a;iVtll l)oire leurs lorlies lise i ui taIux plus Clev6.
Kenskoll ces ours derniers. iC de (' ()(lillnges, Creitil I'ide .e,.
(ut jua lhail h' (u ,haulh'ui r i(' s ii lal mi sonl,(c Is, ()l'- L'tnialo r i' 1 ill t hii l Ch' l|
de i avoir lpjs chavi.r6 dans ih It',r S.ll les i t) s ( ,i a i |li L's- -i- rk i liil..| 1l
raiVilne. ( iclts i ls 'ts ll l)tl maieli t icul"t l l d
Cettle route qui est die pluhis en: (h".cl is i's e' portle. I l eu)e r tl
>lus tr(luentn de)puis que Keis- Va..'"1 [,coleIer ol u 1.: l lov ,i.i.- I' aviateur tI
inll est devet'nu le lieu d(I vill- va I'idt"( lont' : xplo llr c ruhin I tlotnl le aiColuminl)ia
giature ideal, mn rile cerles quel- ciItCtll'' c t0le .i(nlerl etll S t iS niien Mathis sont
ques amnliorations, ne serait-ce )()is s i las dcoes de coi i aI I 'li 20( Io ietiires venailt de (I
qu'un l)on rentil)aii et une cu- llqu'otl vend dalls to)ltes les sli- ondi( s. I)rotul-iu a cU nlirinl
veltte en l)b toii dans la riviere, lions riverniies (olnmine sou- 1 1u'il avai rinle tioni d'elc lticer
en atte.daniit queles disi)onil)ili- veliirs ainx ti'rangersde I)ss;I l. voI l Iaris-Ncw-York. II s'est
tes du l)6parleiient lui pt,'rniel- t le siic's lul ii('or ie ; il t llcira s lisltail diu tCo(lti ni l,)i
telt. de colistruire uii1 po1 ,. pe.i leriiilt Ia boutiquier d'0ten- ldoit l on chain erla setlein t le Ie
Nous Liavo'llS Ic frtlintlle' espoir l r' sns recall' I ns des firc \c- (elni);is. (n igltlie la date du
(ile la D. (. T. 1. itoliliors so -i ls il S ,( d p.I I t llateou.
ci1 '(eus It.' d th i t.'er s ailisfi( Sli on a'-(h rA V n.
il co iiins de doau nite l lir ili h,- .11 1 villages e'al'st elL'gailltsd[ i it'i 'is l-5 'ii..i) (New-York ). -
diatement la niaini 'Ia e elillrt t)itr aiit'lt' Sil a ice s e Colhn arsil) Aire teu ll Cr u-
vail indtispWisalIle. C :t'C t iInII )()taioli(i etl d ie laisser C r (t ralt
Vous rlemertianlt, Mosii l Mier I jun arcus n I (et'('e po)r la Flance vel l c oieu ii
D)irecteur, de I'hospitalite (lue i )roI spare. l.e ills pri"vil le 1ile d'aert'oplane alvee C lquel Chaii-
VOus voudrez bien accorder ii du perole,ci lit 'e colimmerce, herlain ei Acoste )bailirenlt le
notre requetc, nous denieurois ptiiS oil rechercIhii Is gise- recordI d'eiindurance. Ce inoteur
Vos FIDI.LES A.BtNN:S I lmenlts, lonlda la ( Shell I', Ill- (qui ;a tt eli tirelellel recolls-
sionna avec la I Koininglijke' tIru il Iusinie \Vriiglt seta ins-
c_ erlandaisc, appliqua les taIll stir Ie iliolop)lan Columbi)ia
taiiks all Iranspolrl dul con- pollur 1' vol plrolelt par NI. Le-
La premiere messe I)ustil)e liquid et tlul t i _, vine etl irouliin.
du P6re K6breau e, pelanl l.1 glt'uerre, de )o ...
An- curr a i g viiernement bl)ii- Il iissioit de I' luiiilssiaduir des
Avant-hiern anicomme nous latiliilquet et s' ses :llis utie lils-I nis Iul Mehiqiue
)rliunall isai 1 sa p' re il i ics i' i arle at du pIi'lro)le l'e | W .\SINlTON.-- I'U e d pti)che
'I Saint Joseph. ccssilte par led's iostilites. SuLt- de Rapid Citv Dakota iu sutd
Ilne l)nll)reusc htelle assis-. ccsivenient sheirifl, mail'e de announce que .lames N. Shiel-
lance uomplreuse esa elle assis' Londi'es baronet iet aroni, it filield, Ambnassadeur des Elats-
tance emplie csail nlisei a cea- tn atifiU en 1925 de la col- UInis an M exiqu, a prse nt s
sion de(C uctne ebinone. C'estau ran1 eIIi d In Cecom- admission an Preslent ol-
niaitre-autel par6 de ces beaux rlOliie de vicoinie cli rl li- l Secrs auIire iellt oo-
ornemiens de 16de que le jutine dense tie ses services. lde usli(e cL ommeuer la dKellois-
PrtMre haltien c616bra 'ollice di- ses lils lifultiu eln 1917 en l sion t.I Shif iel(ld. I1 est pro(l)a-
vin enltour6 des PP. lBliguet, vi- Flandres. ble itu'il decotulera du leiiup)s
care I St. ,Jose h et Brtlere, vi- .-- -- Ivant la oiiiulatio du succes-
catire 'Anse-ai-Vau,commiedia A Ste Rose de Lima sur lde l'Ainlibassaideutr.
cre ct sous-(liacre. ID)imanclic 17 L.! i lIS


Les chlrurs ties eleves de i1
Sagesse et de l'Institution Saint
Louis de Gounzague ont. chaniiL
de touchan i cantiques au course
de la mniesse don't la muinsiquie de
St. Louis de Gonzague rihaussa
I1'clat par I'execution de quel-
ques beaux morceaux.
A I'Evangile, c'est le Ptre ltW-
I eIi;g tr q(ui montl en ll aire. 11
priliono;Wi le )plus healu el Ie plus
iliiouvalli 'eriiOll, retlra a'il, el
avec (quelle eloquence! toute la
beaute, toute la noblesse, toute
la gir.iiile I don't est faite la vie
de cclui (411 se cos1ii('rTe lau plus
grand des sacerdoces: Ie Pretre.
i Iotlice st' lioursuivit eii suil'
la;ns I recuC 'illeiient etl l la i'i iT.
S Le jcune lc'iiauiil aipportla la
S Co)muliunii i deux de ses plus
r ptn c ei' s pairentis. 'l c'est nt'. iiIi-
S ieai id,; tlemation gienerialet qti
Sprn lit'llt lin cette tlouciante c -re"-
mtuille, li iauelle assistait M1. Ie
Chanoine Vic irc general 1e
(Gouaze.


Martli 19juillei -- st li'ei(i'n
au PLensionliiit Sic tose e Li
in1l, I'exl)osiltiou innuellet dates
divers ltrav'aLix 'i L'aig ille, Ide
Peinture et t' I)essin ties e'
ves dc:et important Etablis-
scinenltj.
Lessalles allectles Ai cetlte
exposition seront ouvertles au
Publ)lic de 8 h.li midi et tie'2 h.
a 6 iheures.
A Ste Rose do Lima
()n Stinda 17 th- On mllo
(lav I1 tI' ;tld on TuCsdyIl
19 th July will take phce at
tihe Boarding School St Rose
l Liima, Ithe annual xhil)i-
tion of various pieces of Need
le-work. Painting and I)ra-
wving done by the P'upnils oft
this imiportlanlt Establishmnent.
Thie exhibition will be ope
tied to the Public from 8 a.nm.
lo 12 aiid fronim 2 p). in. to 6.


L.l discussion di la rt(iflornir
lclh' dIo a i t ; li i t .:h iibi'c f'a;i,; i,
P.uiis.-- A rs ;ivoir disculW
lotle i:1 nuit I.I !,)i 'lectorale, 1:1
(:Cihaml)i'e l eve la seance ai 7
hliures cidu Luintin. L;I discus--
sion a continue aiijour'd'hui.


1:l1l:11' 4id fhi s 1s <'n I 1101 u111 r ih
Ihrdi il tc' ses (ompaglpois
PA'tUS a semaine tie rcel'
lions et d'honneurs que Piaris a
tlonn6e aux six aviateurs tran-
satlatilques s'est cl osc au-
iouldI.1mi. Delliain le coliininln-
thull BIyrd et ses conlpagnolns
pariloli tl pour Dunkerque lquoi-
qu'il e quilter pas la France
ava'nt de s'eilibarquer sul le
, Leviathan l) a Cherbourg marp
di prochain. IL coumlllialnd.ltlit
11yrd a prullOlnce un discours I
d'adieu par radiotl'plirh)nie.


II


A la Conference tripartite
Le Japon soul.eve 16pine use question des
sous-marlins
La discussion devient de plus en plu3 difticile
M(' nltce ie entire la firandie llreht.iaqne les lalis-I nis all sijel
totall dIes a i '0 .:iI,
GI:f:vi: Apres avoir( ccho.u6 q( i s 0().000) tonnes soient ac
loanss ses elforls I)p0n olbeiiir co 1s ; .1pol. LOe pro,)l)eiL
I dloit dc conslrtiire ire l I :11- des Is-1, 111lll S (pile Ie .1 i'-,i
bre illiiniti de pe ils so tiins, le .Japo ia rc lanie 1111 plus rail '; etn)mbar,-:ilnte, .li (, 0.1
SIgrand toililnagt de (IC O S-intianSl 1 )Wi (qu I'auiirail S:itil) s'en
J uIlir la colslruclion dles(.ils tiien I avec toenicitc i' si 1"I
11 demand lautitorisation d'a- mat. 1, comnme le.Itl)pon )possetie
pr) s un trait naval tliip) rlit'. d ,"i ; sous i :l'iiins loInn:Ige IC1'
La ; (lelgatllon ainericainiu a pro ta i 1 0001) y c(:cllris doI'.e eln
P s()e i ;i conll'ere' ice q(i Ic ton- coi n iwtio( l 7 ))potlr les(ltels
nac (des s.)lS imrins pour les d, s out d&,ii C voles.
I'il,,-L' is et I'A\ngleterre so! i. ls-t'nis o)ll 121 so .is-Inll
lix .1 cn',re e0 ;H).)000t ) toiines etl rinse t ill oi o,"' total (e i.. 0,
l)()lur Ie .l )po ln etire :; et I. pl n s o()uit p :. i de' 2.000 t l l-
0( !.':.iiiii l S:itlo dit .Ia )uo I 'i ;s I lus n ,' io() soult hours
de. nli. t 7l0.()0" to t ;ls i ,,'. ; ,R e.
tide II ; : nll; ic n i i. tic se ,, ;S. (,.i)' :i. celtr de' la
t s. .1 ll pilltntt p I t l l" (it; ) uitlu't i e ll M 1
,li.e- ()()O toI n s Il s (): n qU. .' ,,ge)!: -:t', I ):c ;ii Lietr lord de c
c ,ml-n it la ro) ition n 'i- .\ i l 'in' noivetl _e_
c iinc 1 1 Ilil h : i til chv ch t t, c< .e .., r :,ii <1 s,,nv,.r la
\ ashi iig'( l pollur Irs iviesavi c I sil, ( In(l11t q ;iC"te i 't c-'i
e ,I p o ii ,ilnlu !;1 l'(,r; e 11.,- ;il ,i '"l ;ilZ io s :; iiI'rnt':il, ; i '
V L e \ l lii^ l;llu e ', l i'' l l : l ;n .. ,r ;'1 'l l',ir' n.l' l ;!
i -torpill'- ri li 17,->,li)C(i tonl i i's, ( s l i o ii;i lo,;d d>"s 1r11i-
il SU gl 'ere (ie l' s 4t.' 0.(ll) toi- s 'l 1. (iil)son ;i n ex 'ini eO l'e.">-
nles so( lit tljliie's coll ne l1ini- p)o.i 'oii liiiir.iit |),r liouvtrl
te )otr les Ehlits-L'ins el t 'An- ilun l )l)proii1s. O()l i dt cid deC
gleterre |))ourl s cr iscurs el Con i c AILn u'er li to'ii'Treiice dl ( o-
Slre- it)r illeurs i' s en lSeiin,.le et


TO'UT, EN DEUX MOTS niit.
- )cs I.n I) .( fi0i ( ilc ll es' ,S h'urcs, coninl nt'a Il re-
p);i Co ( n it itl It;\ i('t : i "st II'I lio):. |It'p i 'r les g ir ndes
i,; l i r .x eritc ;r (I (C 0. s. )n do lit Part
Il 'o, ,'ii( il ( i. :.! l > ) I N i l I i l t'l ps >, tries
)W : (dltci i 'tee s. )u si)l1' i, l,'; ili:m k i i u(; i ,ml ; | ',,t hi .ns
i. ll',it, 2.15 0 oi1l 'l' li- ! s i e ['C li IO il cuse ssis-
't .r la c ntiioliiualioi i tdes 'tnllce.
i',a , i Cto., iii l. |,Is : (i 'r.s 11niitir l h. h.iih lih
1. dernitr No ( lluilletin Lc Servic, IS:nillire ipouiisuit
liime l MA il u !i pl):i r I'Ollic.e dil dliuns les Ct'ls ti niUltr s (t ll)alis-
C to I 1ili0'r l'iiianiciIr- lIecIveuL r St,'ili11WIls tIl a, irO lVuv int des aIg-
(IL' ,l tconii l nii l niigue |;.l i!'. ia ii-. ('rnl'alils, la vac-
Cil- lre adl 'tr sse l;iar ct, lui-ci cmit tion i ;i li-l\ iloiqtue.
auti Co(llecleurs ldes l ) ni n e1, s S. inedi. ()ri.'linal it .' la
re ,iL in.'l aLt Service td.C s (C o- Ma(tl t, iinc et lia M.iisoi Ctii'rale
lis l atix. des Arts et M 'i.'rs nll ret'n la
1- (Clo i ullie .luste accIuse visible des mi dic ilns sn:itIlaii',I s et
de :'::iinlte et coi( ld lliuie, le l ous Is e iCS !nis (10 ces lt' l)blis-
linC ,.-,'di 2.> juini 0 11oull, i>.ir la L em ents'll'l i l I't l I i v tinll (uii
Cou., .lAssises ;a .1) allies tde les prolegera centre la ti0vre
reclioii, a signi son poiur'voi typhoide.
enl (.-.isalioni. Scs avocals olit
dtione dIposapar devatl le Ilau 11
'ril final, ine rc(lCuete en ;iss i- .' 1
lio) ontrle Ie jugemenl de la
Coi d'Assises. C SOIR
C '- ( 1iiii lie pr)':1ii n ,1. N L, ii'n -; ,lnit rl i'- episode.
que i.La iIt de' Notre-D) M )nl-;i-rlun l sC'lra cC leIA re en C EIi ; :i'. l i';, lcoa n 1,1)1).
la ci.ih )ell ( de 1 )elm is. .. ...
- 'est Ie iir Co0ii'.1il t''lI IeuriT' duIL iialii t ie i( lIl 'Il S
S'otm 'i L "i V1 SI-'"1%ioL;I .i '.I'llt J l "11" 1 c
(l'ex "iii, n It l''ctlUC Ndliih!i. e i (IC'
1)miL La Laniu acti
S- imedli apris-ilidi, utitl es-
cudriile de 5 o ;it'i[oplailes a sur-
voll' PoIrl-iu-Ptrince pend-int A plus de deux hicures. Les avia- A A.
teurs, (lui volIient assez Ias, out
execute de n)uoil)bruses accro- 0 I'hoinnt ur 'iiilriller M iN
blaties airieiliies. ll li cl itons It'es aitres- iTiltr
- )imainlic, tin Irt s gr;ild pii'ir de ce jour It l (iuanti (leIC
nuiblre (Ide p)leriIIs se reiidiirclit ces, de illotre ;ll)rication. Enl v
ii a SLrSre ) pour Lassist'r i\ la coi'ilinnes, la Fabri(lue Ies pr
ctltb)ratiion de Ii 'lte de Notre- elr" servis a tc'nips.
Damue du IPerpt)(uliel Secours. "()s lbri([ies olut invari;ibl)le
I 'estl e r0I cnseiCe d'une t I'ioule Il11i teur 10211 n n. larger 100
nolir1 Ouse el recueillie fqlie ful ( na ce ;' l'tiiil)',iir clthein iit di
clebhl' I')llic' e diviii. "air des exp dilitions Ile b)rique
Noi( s iaili 'e'ons (lilue c'sl i ei des C(lie('iiiis (It' r Natlio
L I'.\Si. l''riiI;iitis (I e It. Mclinis- I lii l tiviere.
tre dc I"raii'ce rec vrt' i l i '! o- ( n\ I lL Ii il. l :., "
nie Irf int:CIis' el ls iniis (I ;i i lio i surloutl in i tr l I'jIr( i (ues
,,l.'.' ;' Ia ,, :i,1i.) '1 1 i'n l, lt .& IS'A D ) ESS i: 5
-- (:'t1 ;npli 's dl" miiin I1 I jutil-
let, t' le i Ic, 1 I Alliak ucl L I. ':iIETZ\XI
tfrninic.tis I It' 4 ic tiitlt' l ribl ,!,I
fllrenl leur belle soir'e tli(6'i-


la~il~ktllur


iniatin.-- Ies exameiis de sortie,
au dit etablissement auroltlieu
le 18 Juillet couranit.
A 'Ecole N at i o n al e de
D)roit, les examens e6crits, com.
iiiencceront le mardi 19 Juillet
Courant.



lBrea&O'Neill


iRepl' ,;sell(iint de nlillufactcure .
AVIS
Nous portons a la connais.
stance du public et du com-
lierce de la Ripublique que
i(pour cause de chanlgclnents
dans nos allaires en Haiti, Mr
Geo .Jeansmei a renonc6 a
I'.idniiiiistration de notre mai
s')n i Port-au-Plrince,
Monsienur A. Ieoncio Issel,
bI),ile poslale A "S5, Port al
Prince, a et6 desigiue come
not1e rI'epresentant pour Haiti.
i i (i noes iiit6resstsetanciegs
clients pourront s'adresser.
B11EA & O'NEILL
Santo Domingo. R. D.
A.M 31BREA
Administratcur G6n6ral.


BRIQUES

LiurdeBriques

BAUDRYO
I. les Architectes et Ing6niei
esses qu'ils pourront trouver
*! briques desi re,pleines ou tro
te de la grande affluence d
'ie de s'inscrire maintenant p
lent les dimensions suivantel
iimm. i6paisseCur 55n.ii.
u Chemiin de Fer, nous pouvo
s sur tout le rcseau de la Comp.
inale entire Port- u-Prince et la

est le materiel id6al de constrmC


INN-A-GERHIOLM & Co
Agent des ventes.


I


Capital: 0Or 18. 000



Eug.Le Bosse Co

A9ents Generaux


_ _i~~___ __


FI FLlETE ;l ""ELE DE





GOUTTE a GRAVELLE DIABfTE ARTHRITISpl
RHUMATISME GOUTTEUX
-, doe n: din ror itr les Arthritique
ll I,-- i+p . . <.l h rms' els, Drogueries, M fainorls d Ali.nn ,o.*
trait el in!-ica;>!e Li Plarisin!na. l s IEUt1iIIIs4 lis e fihl d'AlnneeScolaire
-- c, .i1s S:.itnledi soil- a Com -
~Xt ex, (d's p lCtr'ins vers Les examens pour l'obtention
Vill e-lionljeur. ()itne peut plus des Brevets Simple et Sup6rieur
,omlter l ",l1 s I(ul, soit c ()ont prisrfin vendredi aprs-midi
ti i n. s it I: clh 'vl sO' rItenlent- f I'Inspection Scolaire. Le r6-
i la vI;e ic, Noti' 1) l (du siilliat a t16 pro',lamn6 samedi
Molan -(:,n m !. main
Icsnl tii i hs 1 2 ii Brevet Simple : (2 jeunes.
soir (i'n i liit ;tn I'.11tit c'hi- files surlI (i et 8 gar' ons sur25
i;i., l, hi .n .!n Ipi ; i';n ll out reussi.
nell'rri ar I ls Iv, d. I' I1l'l- Bl revel Snp rieur: Les 4 can.
uiciSs 1ineiil. Ie (O) ( It SL rI luliles itis riltes: Melles Lanier,
d'(ol s', )Ir l.i l I n II. ii. .K Pierre-Pierre. Jones et )eas
tic PvI',tt-rt --l'i ii e. (o t it- aIdm isus.
-_ \ I)r!i- d-' C'l: scii(iie, Nos coniplinments A tous ces
i's (cl'li s dil nI'udi :i i I h i ni) llauireals.
de' N1iI" :iirmitroit li l i1 L hiures /*
d soir. Les exa nens (de rilttorique et
... ..- ^ ^de Philosophiie ont cominenc
A Vari.53 hir.1 itle :ui .-, de li'nspec.
l)ii nt I l t V 'l "n i -, l, -,'it, 1 m ) Scol: ire.
'l ii',ii', :. enl i'.l Ile Les examen s de passage i
'.;,,(tt ii \ ,1's !,,,' n s ". R 'l'cole des Sciences Appliquief
i l i Iil )lll solIle- u l ,, i t c in n hi


va le plus l)riv:inl, nclihll si ns-
tiie pi;riii I'tlth'ule des posses.
uilli Ce ilis p s,in.i!l :i l le de( Va-
i' ".t I'ii n'iiiills l'ois, tc'c par
de longs .iJ i|)litliSSliss nicils(jii'ils
1('nl(io il{'ie'C l lelur joiCe et leur


I___


~p~S~B~j


I I


,m,


liKil-11 QOM





LE MATIN- 12 fillet 192/


VERITABLE









LE GRAND M AG ASIN

est toijouores en liquidtion.
Notre deuazi<5me liste pour la mois do Jullet.


Les liq( id(l lidio s ui oo toni g',ils'r cin n :;' I-; -Prince lne oull
a 0lioDS partielles (I'lui nll ( 'dc dclN i 1liclc s cl ti t l .t ill.'crtains.
isa liqudation GRAND MAGAS
we liquidationed eI JATNID ) MAGASIN


rpeasubio Ic Coi des Cir'pcs
in liberty giral(le I 'ge r .
ne lane soie anglis
y soie
le Serge soie lgcre.
marocain Iranciais
soie a dessin ainglis
dn soie a dessin
ardine a damage
line blauch, e cml ciVe
e Deuil et cou!eur 1'ranqaise
line a barre
otie de soie a IiareC
0hton noir grande largetnr
blanc grande larger
.1 satine blau'nc l tCoulIiur
eerle coulecur
lup6ricur
boik blgare
fite c aeur blanc cl noir
lieAfiranV.lavaIl)e grande lairg
bileblanc a barre
biri dessin lavablec
ps4 barres
gnique pique l)lanc
licot percale grande lIH guri
cater pour dame


(ids


nd choixde toile pour (euil
ind choix de cr)pe pour 1)eCiil
a< Bas Fils et soie
agonal sup. I
a"onal pure lane extra sup.
mmir noir a ravures lI)a ldi'es
simirpur aine ('conl.
Panoir supericir ii,,lais
I fl extra, blanc
AI blanc
. superieur bla nc
B Sardine pur fil
fr ,( tres supiieiur
dine creme pour, costllIle hoinme
SM P. blanc
nune sup.
S-V tr6s sup.


gelle
larayurcs rouges(I i)Cues pl).garc.
o.pour h mie elt enla nt
r unfi sup.
Ia barres sole pour hlomme
Itte coulcur1

Rien d'avaries,


20.00
8, (,()
7,
5,00
4,()o
3,00
4,00

2,,5)0
2,00(


,:,1()
4 ,,1)1 i

1.25 ;
1,10
1.00
0.s801
4,00
4,200
1,10
10,0)
5,00 j


20,00
15,00
15,00
10.00
5,0o i
2,50
i,00
4 .00
',1 0 1)
2,00,
2,00
1,75
1,:)0


1,2o)
1,2.
1,2o
2,00
5,00
2.00


(lic'izisclte I)l;IHkilcl
( lii l, 1il (l' (O s:;e
(liaiusc!tes fil ravc't's
I11 s l'lkC s 11ierci 'is es
(;;i!('(i)Is tricot sUii)Hi(.'.ir
C(hemIisette trictl stii)( 'let'
Cliiemise mille plis \'6verit
<( cliaiiitI'uurs
Chemises ft' naqaises a plis
C(heinise couhll'u
LCoimltii aison o lir iico ch(
i.


'yj' unns
'rc, it' (le nuil
'-jomin is stlipl ri ri!,
;isp(l etSlle su )). ()o l cl- 1 ri
lSoiicl i's fil O ir !'..,n
I l lltlieii nl ) I' sit ).
lias Iil a cote It pou r: ;
Mlouchdirs i)l.s et c(t oul
lIns colte
Chali ssetle I1is 1 ), pou),r ,
Il'ran(i chloix (Ie ci .vules
Faux colis coul.
Flanelle par atiine )honie


CQ (.1 S


1i1(1 i


(csI 1 H \"(i'ili-
illt SOll o'"I t .

1.7)
dotz. i,0()
(dI. 10,00
i(,00
uir
)le 13,50
12,')()
s 7,:)0
5,0()0
emiscIll et c;il'. g (10
(4 (6,0()
15.0()
7.5)0
177) I
el soie 5.00
]lI coul. blanc 13.00
10,
inet el fillcl. 2,0()
(;,10
1.50
.i ri'c)inet 2,00
;i.O()
10,00O
(Ilailile 4,00


Grand choixt de cihipeatx de paille
fine, feutre et lainc, g azid citix dei ch:apei)ux
de paille line el c;'qiULtes d'Elcoliers )ourr
cnl:ints, grand I c:oix de ct intlules )poUr
hlomine en cuiir.
Nappe fil cou I ulr 5,00
Toile a drap) pil extra larg. aune 2 114 10,00
St 2 6,00)
colon a drap sup. 9/4 :,51)0
Salin a Irmage i:C P Tissus t6longe u'iir sortie de bain g.larg.12,50
Chemisetle et cxa.et' cn tricot p)our voyage 7,50
(:Coivertlre dIe voyage 335,0()
(;oli\1er'lt're deIt lit piiquCe sinli!ic soic 40,00(
I'll cloix do iiiirlles vov:)g('s
l'tiic lit S )ip. p)>) I i'uJisl. t'res large| 4,50
Pllomggraphl)le )orllatill jouat n11'imporle
iquelle disque 15,())
101lic a miatlas double lIa'g. siup, 2,50
G(razd choix de tapis pour l;oble
I)Cesc'CtCe de lil 10,00
G(itl tldescenlie de litl en line 20),00
Grand choix Je parlum ltoul)igant
a l)o11n march
El mille autres articles.


rien de demodes,


tolns


sont frais et garantis.


20()6-208 iReITraversiere


I I T LA PLUS EIFICAC.
TION PEYRARD
D'ALGER *
centre la BLENNORRHAG!E
O* tOus dcoulements inclonl
ou ricents.
a231 Ar'bes girls
sur 232
S(R. pn det Midi, d'Alser)
Le traitement est complit
II par les
.N I1a KITINE
! lkcw. clarifient les urines,
1, at trissent !a cysit .
*BONNES PHARMACIES *
r01 41re de Greselle. PARIJ


ESTOMAC
Foie Intestin*
Manquez-vous d'app6ti?t Avez-vous de digestions lentes et pnibles?
rEprouvtz-vous d s lourlurs de iopp..ssion aprel les rtpaa ATmz-TOUS
Sides renvns acids, de s gaz ab mndan,, ,h's anaux de tite, de eriges, des
Sbdiemnts, de la somnolence? A c.: Is a langue charIde, Ialeine
j fetide, I venture ballonnd ?Avez-vou> ,,ouvent de. inJdigetionas des nausees,
des vomissements, des alternative c diarrbhe et de constipation ? Sentez-
vous des douleurs au creux de 1 nomrae, dans le centre, dans le dos,
entree les deux paules? Etes-vmus vte fatigue, vite aesouffleP Ets-vous
opqresse pendant la nuit? Avz >vous les cauchmoars, des instmni'?
Enfoncez-vous bien dans la tI e que, rule. les POUDRtS doe COCK
peuvent vous d(barr.sser de touted <..- inieres q'u e- i;ol,'; Ieni src
existence, parce quo les POUDIS ce OC r mettent mnedJa r ment
'e. a nuf. Avec les POUDRC dOl COK, rn man' w .,vec gt, on
dadre fcn's r ,rtequl a t on a tout sus ,.r'an, s I j. !,!e cocur, la e',, 1 .,rl au, le
fo e, les rc, l,,i t 1 (J L, si b M t 1 ou e
Is sate. c- pOURIES dO COOK se rouvent dans t,. I- P rma.ie. i t. I, C, ,,
t,,en4', 2 Leboratolr'o dcs POUDORES W, COCK. LO' "C. r a
gr's^ ^szar~a^^^^^^ .


ien n est si ddsagrgable, si obsidant pour un automobiliste (pe d'a I
voir sa voiture equip.e avec des pneus de qualn4 intercure su-
jets i de continuelles pannes qui piovoquent la rua"vate humneur
. decoura(jement et ouvent mime la perte d'un temps prfcieux- Insup
Sortable ddji, vite ils deviennent inutilisables et doivent tire remplaces
.* V.'i nnent ainsi une d6pense (qui amait pu 6tre vitee.


La meilleure forme pour pair i de
1,ut cunsiste A se procurer des pn( us


tela dhsalg (ments es l elle


GE N ERAL

CORD

qui 1r6alisen[ u (loul)le C canlage :

Qualitc irr1ep)ochai){ct l)eile apil)apeLice


EN STO()C(I( CHEZ
(1ONSTANTIN-1 T. M.AUSl'r1E
1R. CONSTANT1 IN MI.A A(,L STE


Itue (ds


IA, IL4AFiiAFI.Xj:i
l)imi ndhe, eul lieu, a Varidl',
e Ilii'age (de La IieIil'iiAiunce ,.
Le grmos e l (le 100)) gon ks
en marchandises a l. 1 ,a,,,e
pir I' No 111t. Le No (iio a .'L
Ign le 2enie lot de 25)0 gourdes
ct les No)s (95), 2291, (i{7, 899,
'26, 29,59 ont gamri, I'es (deux
premiers 100 gourtdes et les 1
derniers, 50 gourdes.

Royal Rail Steamship
Packet Company







I[ steamer "Teviol" venani
de I'iogstol et des porls 1I
SI1d estI attenidu ti Port- n-l')ce
:e 20 ijuillet courant, (in route
pour les ports dlu Nord ct l'Iui
ope, )prenant tlit.
Port-au--Prince, le 11 iuillel
19d7.
J. )AALDIIR .Jr.
A gc n .l 5. l'* i r.:i I pour 1 lIaili,


Un Cadillac Sed(an a )onii
mnarcl b.
S'aId resselr e('n face (Ide la Corn'
imIgnic (c's I-'OIipicis (rand(
I Lue. .


.Fl


s.d
.5" I

I
*,'4)
~o1-i






I

4)

I


(:eCScars


IlHue 1R 'ce


.- I I
,i. t ,l r", pgCrnirt
S*S -;lr > s u1f , t sP.r o,Ln cik reA d.1.**{


A VI-'1 lll i:
[ ie un toni I i'e K'-. ex
ronci)']n) elln p]). (" .
S (Irsscr ;S1 .u I '.( \.C.A\ \'
l'u rac iii l (I; nG i pr' v(


Aux Grandis Mlajsills
1) I.:
FournitlirTs (iCIRI'aleCS

I)OUr la ( Cordn'( neri'.

JOANNY COIDAS(CO
N" .i19 Hue (d's Frontls l ors (on Tlihm:s MFdloil.
cT1lephone No 2357.- I)rl au Prince, (llait )
Vien icuil d'arriv'r l i vCendrc :
Aulonmol)ilc ((NAS, l) six (ylii ndres, Seven il',all clearing,
Crinik"sI;ill .
I'llcl t; etl (Ch:il)llrcs 'i iir Mliche'llii )) o()ut!es !cs- illmc
sions n Sl Si k. 'i'i Ir;iis n'i i cimiillcuiii' I rlit '1IlI' pa
Iou t ;iiilt i r.s.
T'al<) S (:( l iOcll( AC (( (;. () l )IL ''ui. l I . .
XV Cl I )iotlirs.
IB iC\cl' tlt's ( ( lI.K', i(*l:i';; (!I"'T ) I1VC r ('1l 11ii,( IIn t'I l d( '
?Ix V I\'I'issI.s l' 1l 1IIl: rci( l .
S.n h li ;C\ \ 'iI *(i11Is ct ;t mnviin, I':I I' coiil--
ereiri's, la. ilacir's e (. orl d i r' s.
'-llho ssiti s |t I)(mll lho m)ll s l i. ouir < (lIc's.
;'hiimi lrc (i, I ),c ln u~ci.,in;iiuse toil .. s, l.i\V;l)0)s, l) ig)lnoi
res. NouvcauIl's
Porlc's i ('co lidsses c' e l( Sl i s liniic si"s'ii .
Sp(cialilc (ite li h0 ison ; m.'.sorliiiii Ic I|t ns co'
Ipl el 'es l'o:irliiililrcs Igfc, ',:ii s I)(lr |a (;oirl o vllncrit.


.amum......FB


Insurance


Ine des plus fores iompaqni


canadiennes d'assuraw e sur


la viV


Eug Le Bosse & Co


A.


iK, Uil.


de Matteis& Co

iieprescntants pour Ha-i


sw articles


Le


_~_I _~___ ~_


~RY~r I


lBwl


.3h~;~tr;l~PIlrPl~ut~*li~a~2s~a~l~~,


i~tp~lC ~sP


-- -- "- ~'--"~ -" ~ -~e -~"-`P'"


4e


. I


I

(

]
(


I,


--













Nous ail(0ots


LE MATINj12 Juillet 1927






e Venideaur
EaM.SE"'Mr-saE.ka-Eraf'WI %"s,. AJ


La santi est une premiere nicessiti
L'energie d'une sant6 magnifique
gagne tout dans ce monde. Les
#maladies proviennent des germes qul
abondent dans la salet#. Le Savon
Lifebuoy detruit tous lea germes de*~
la peau. II la purifie et la protege.
Lever Bros, Ltd.. Port Sualight. Angletwre -


Fred. Gaciens
No, 117 ,te llonx oni lBonne-Foi. No 117
'l'pl)h()nc : ((667
ON T''ll()UVIlA :
Alcool lfin pour li(i( iitr. Si en'c llisco bl() ne i r gonge,
gros ct l('t il, H'/ ',:irs'- l i parlivri', Sirop, (Orgcat
Grenadinc, lchlc, vt". Cigaurcls, Chester lichld, Ca:rcl,
Chanitechl'r, I'.iail:d16,n. MA n'hl tlrs (inualitl sti)rricll-
re. C(oinscrvcs Alimnult:iiri.s. <;dc vic x |):,r livi'r ,
cafe en )upiidtl \\'lisky. Iei're ta i ClIzc liI), i'r.-
Champi1i nuiic ?u .ss', I't'n (t lils lih:Iil)pag i. ; i Ipe t ri-
valiser iver ;\ ii)l e :i\-r 1i\ |111portc u(ielle miai'quie (lde
la )plaL'. (Cliiiiipi:WIIn1 L.Insoi-. PurtfiiiT7cric!- Vin
blanc pair gallons ct par b()uliilles. -- Vin ronge par
homlcilles ct ,aillons (qiulit& suipericure-Chatriln vierge
par harri(qpies ct galols. En fin le fa m c u x \ 111 U M
NECTAIl. Et lAi n ii.oitns l'a min u se A N IS ETTE Ide
Mada;me FIrdiric (ia.jeis.
Vcncz fiie uine visit ct vous s(rl;t.rez satislaits.


I--


Grand H6tel de France
P. P. ilATRIZl"Propriotaire,
Cet .Etablissement renomm6 don't I'6loge n'est
pus A laire vient d'etre oomplkiement restaur6-
et remis A neut. Les chambiets cat tout le con-
tort moderns, le service irr6prochable, le Ites-
taurant soigu6 eat de tout premier ordre, P'HO-
tel n'ayant rien n6glig6 pour fair plaiair a saa
garmante clientele.
D6jeuner & la carte, Table d'R6te
Plat du Jour au choix
Pensiou au nois, t lia sewmaun pa irjoi.r
Garage mis gratultarnent a 14k dizspobi.ion des
voyageurs.- Bains, Douche < i touted les heureo.
T616phoneI No 3411
Dans les Magasins souch6s A l'H6tel, on trou-
vera toutes aortes de provisions, Vins, Liqueurs,
cigarettes, Vins d'EspaiUne, de Bourgogne, d'Italie, Grand
C(hoix de Conscri'es
On y trouve a I'arriv6e. pendant le s6jour ou
au depart tout ce que l'on d6sreo u Grand Ho-
tel de France.- P. P. PATRIZI, Propriictire.


La Flenhe au ChWr
Par L6on Laleau
O()n iroiveTi Ile vo'l'i lc l
pri\ i '2 goulrd s i l i I )rii
Wi, I)ucis \'i ird, uI li ))o .)c
I"I i.

Service Hydratlique
AVIS
IaI Dircctlion (l Scrvice
IIv' ;l'nlii()u r.llppcllc \ ses
ai)olnlCs (juii Ic (dcriicr dlaiW
)(111ii Ic) p:ieiicnil dcl. mn10is (IC
juini t juill t doit Cxpirer le
1. juillct en courts.
Elln conseqIu'iici,cllc IcCs avi-
sc (ile, )IaSS6L cotiC d(Ltetolites
le.i 1) ises Iponir Ies(ltilles la
ti\xc n'ali ;i ),;\, LIC, i)J'iCeC sC-
ront sIip)|)riin'les ct itli Valetiur
(I. on/ goulI des sor;i ecxi[i)ble
pour I rtlII)Isscii iin'!.e,con
lo'( l"ieiiIt ;ia seIs regl CintII s.
I'o(l .t l 'riiictlc 0,juillet 11)27
LA i)I1ECCTION



Avis
MoNisieuIr lI,0onU Cli.igiau a
I'lhoin -ur (1d'anioicer au public
ct I' Messieurs Ics Industricls
(,'il a o(uvLei soil aelier au No.
1 931 rue du Ceiitre et qu'il se
tientu i leur (disposition pour
tons lcs tra;vaux de r6paration
d'tautos iiiacliincs ldiverses,
colistiructioll en ller enl tout genre.
soudlure autogtne. montage et
rdeparation d'usinc.



Horn Line
Le steamer Minr Horn venant
de Kingston via Gonaives et Sa;nt
Marc CLra 6 Port- u-Piipce le 16
courant prerpat frAt et passagers,
etcontinucra le m6me jour via
Cap-Hlaitien et Puerto Plata pour
le Havre.
Le steamer "Mira" a:laiss ItIam
bourg le 2 courant et es attendu
ici vers le 4 aodt prochain.
Port-nu-Prince, le 5 juillet t927
HIAEHNER & Co, Agents-

Panama Railroad
Steamship Line
Les chargers soot pri6s do no,.
ter que le tdteamer "Cristobal" est
atteqdu a Port-au-Prince, venant
de tristobal. canal zone, le mer-
credi 13 ju'llet 1927.
Les permis d'embarquement se-
ront d6livrhs pour le fr(%t A desti-
natioa de New York et des ports
Eu opens sur demand faite a ce
Bureau.
Ce steamer partira le ornte jour
directement portr New York.
0. B. SHOMPSON
Agent Gen6ral.


- --~----~ --- ,N


.I


N IPC-f C


i- -


----------~-~-.- .~-.~ .-- -- ---- -----I _---


-NOUS GUIDONS L'ACHETEUR




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs