Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04505
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 07-06-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04505

Full Text



. nt LMAaLh1ORI
DIRECTEURI
I Rtm Am6ricaine, 1358
TEPHONE N 2242


\iNUMERO 20 CENTIMES


umeANNIE N 6140


PORT-AU-PRINCE( HAITI)


MERCREDI 6 JUILLET 1927


1 ioture faite...



eIbelle lettre

d'E
---- .. --.

*~ ~ d ;., i. i,..


tzer Vilaire


f% I I .,'1 f ... .. : I . .; I .-


fA avoir ln le in-L i ( Irel( e i ,cj I In ueiii i nl-e isi
lescouijlair, SIMPuI- feuillels avec un lies vit plai-
u Elzer, ilaire a adres- sir. .Je me suis associ6 de
Son *pays)l celle belle lel- (eur aux 6loges de votre pri-
n ous reproduisons: facier. Puis, j ai faith parlager
m111011n impression i d'autres A
gT.Prince, le3juillell1927 qui j'ai lu plusieurs de vos
.u GEOGI'ES LpiSCOoL'All )leccs.
G.e inalin avant de vous
En \i'le. 6crire, j'ai voulu contr6ler
Von chcr pays, ce'ce impression d'une pre-
et sais trop ce (qu'il tlu- micre lecture. Un crayon A la
ensr de I'astrologie; nain, .j'ai ouvert au hisad
e suis tentl de croire votre Simple Album, et de la
est vraie A l'dgard des page 53 < (i s' st ,flerle a moi
II en est d exce'lenIs lusqu a a page 70 oil je me
isfent sous ne mani- sills uarIl''L, il n est Pu sl une
iolile: je crains bien Pceu que j' ni marquee d'un
'vutre ne soil de ce iriit comme d un sined p
J'ai etc surprise et je plaudissemeiit initrieur et de
du silence prolonged slislaction pourlajouissance
it aintour de lui. s rt que vous mni'avez pro-
It cepenid:l de CeuIX cuir'ee. ((A mnon esprit ) est ori-
biveni 6veiller des eclins gI inal, distingue eti Iu r. Ce
Inlecceurs, produire des vers-ci de la pikecc suivnlee
prilons dans les Ames (Sully Prudhomme), heureux
Ite qu'ils exprilment des et vrai: ton euvre 9l une
s~eensibilil Itr6s rare et plcrc, et vient des proton-
Ilicis. (elurs.
S'ils ne paraissent pas re- VoilA au nloins de ces vers
irques, ce n'est done pas evocateurs, lout d'une venue,
lleurtaute. Ce serait celle moins penses que rev6s et
a lecteurs, si leur attention aentis, que seuls trouvent les
Mn derniers n'6tait pas, 6 vrais inspires.
iltion de votre Iivre. En voici d'autres qui m'ont
Nitait d6tourn,e du beau. arrWte:
Arconstances lui sont
res: oni n'est plus dis- e l ci iree su irtres,
i sentir une poesie inci- [EI In Volt lire des claiirres
ipenser, ayant en elle du DaBs les prolondeurs des forces.
let portant au rdve, vers
fondeurs lointaines ct Et cette strophe done:
de I 'idW al otl les ar is- Quc ce niali est bo I quele pai dams I azur.
se refugient dans Ui n C1 0 ile, par la Ic t lal ou ferle,
retrou e, flottant, que Je t, venir a iloi lFespolr de vir, pur
ont ta de pe Je s venir l r ,
O ut tant de peine a Comae loul ,e p:irfum de la camp3gne crteI
Sest que pour y
I porter des ailes; Je voudrais ajouter des vers
ter jusque li, ce du v Soir de Printemps, du
.4 assez, quand les Bon Livre:
al mauvais, d avoir Prestige d'u n e prose on
l ore: on doit encore d'un beau vers qui pleure jus-
,avec le don de la qua ceux-ci:
'ine faculIl puissante
:sla force d'abstraction. Je yous neis a seia de ma hbalitude,
certain que vous jouis- It nous aIme, 6 n livre aini que Ila luiire
ieoup vous-memc de Q0 dams fair faith leurir I'terniel reasoueau.
e-IA, qui est un bien-
ous pe met les fui Je ne crois pas me tromper
eles loin des A pres en d6clarant que la pikce A la
aucune des obliga Pensde, la derniere quej'ai re
tiois troites de la vie lue, pour ne pas vous faire
tivite professionnelle trop longlemps attendre ma
lrait vous emprisonner lettre, est un chet-d'ouvre.
lrs. Plus d'un poute en Oui, cette Pensbe est noire
; d'autres s'6vadent A palais de rave, notre bau-
,avec un bonheurque veur! Elle nous sauve de la
envie. Vous 6tes du vulgarit., des tristesses et du
de ces elus. ddsespoirl Elle sauve autre
f6trant assez blen chose encore que notice esprit
e sans modestie et notre coeur; elle sauve de
lure d'esprit, il me la destruction et de l'oubli
cque vous ne D Ame et le nom haltiens. Et ce
ere de l'accueil in- Palais de Rdve est indestruc-
it A vos doux po.- tible, echappant A toute prise.
pose qu'on laissait Heureux ceuxqui contribuent
de I'Hymette A a son edification et qui s'y
crt: commeelles, complaisent! 11 restera pour
votre nectar, tt leurs aoms le Temple de MW-
ftt: une 4hlitude moire; c'est un efflce d6ter-
latranquillitm silen- nile pour une race montee,
tont aucun mal au en depit de tout, des profon-
iret et str de lu| tes det I binhev lles,
vouh tes.' de la harce iumiis. c lhez
valeur le bruit u- ious tomt smbai e e in,
B apprtiaions dtou- eela frinerbit pout ie slecles
'Ue critique soovent A venir auid.ssus de la cendre
avis6e peuvent -ils devorante d'un ~dert, un s&-
S ouvIge qui serait pure prodigi ei, .ide peut
a m6trite, et qu'est- etre,' maisp~pr d'inscrip-
Ca6terait une ceu- liodns et de IgAues ^imnmot*
a durer et a triom- telles, notre grande pyramid
a1i suite. A nous.
s reception de la v6Itre J 'voedrais ajouter quell
t Prtsentaticn nmat6- que chose a mon apprecia-
I i coquelle et flat- lion, une remarque touchant


Chez A.de MATTERS & CO
lUE BONNE F''l
VIEN Luneltes, L.il llon, ince-z laveZ IllolliLures eii orr, en
ci ille cl on nickel cl de formies o 'vale I ton rI de.
Grand assorti'neiit ie verres coincaves (onvees, jp',ris-
cop)iques, )plans ou cyliii(liiiues. jaunes., bcus on noirs.
Avec ce nouveaui stock lan Maison est a iiinime d'ex&culer
tounes ordonnances de medecina occulislts dans le plus
bret dl(li, avec Ir)cCision etl onic garant:C
Vis, BIranchc.. el llessorts de rechalnge.
Produits de tlole lc )ilmi're q(lalilt des plus gra;l d s Fa-
bri(im s d.' Fr'anice p)articuliirenii ilt de la S .cil des illie-
li cis de Paris.
Venle en gros el (dleil.
Veiie visiler Itls noUi\'cUx r Ia'lls de lai Maison
A de MATTEIS & C"


prtci ux Itlisml1n: celtc perle
jIr'mieinni' -- Ila I)posic --.
gardez.-l hi iil. 0t continluez la
g'orieIse I ';l(l~ ion.
xcilsez- 11ii idet fie pasvous
rel ierie p'r llaldedicace in-
si eC aIn volume (qu e voIus
avz e hi la hon I de i'tuilrir.
Elle t'st si elogieuse, que ce
serail une laibte et un embar-
ras p)or moi de paraitre
i'a\voir Ine.
lien allect ticusenilnl Ia vous
ET/ZKn VIL \iI.


LA FLtlHME A!U C:(El Av
C0' qu'e dissent 'ls critiques
Dans le Mercure de France,
duc v critiques /ran('ais, M.i!. GI.
L. Laulain el Andrd Fontainas
out parle de La Flche auu Ceur,
la belle w(ruire de Leon Laleaiu.
oici cce qu'ils en disenlt:
M. L. L.'rr.ul : ((.li trolv6
dins ce reciiuil des clhan( brels
e doiloureux, ri'angl'scomniC'
uii i thme ou coinim'e lescr6pus.
cules violent el soudaiiis des
pays don't la Croix du Sud garde
le seuil. Ces vers out le plus
sOivent, ce goit essential que
secrete toute vraie po6sie, M.
ILon Laleau a trouv6 des miols
saisissants pour dire des peines
iont6es A icurs ullimnes accomn-
plissements. Tel qu'il nous ap-
parait, ce volume est lourd ce
sentiments d6finitivement ex-
primns. Et je ne sais si je dois
prdfrcer ceuix que IC pole a
conideiss jusqu'a Icur donner
l'aspect d'iees ou cCux qu'il aI
d6noues pour les eparpiller en
grAces souples. A travers les uns
perce partois I'clat cinglaqnt du
diamant mallarmien. Au rythme
tendre des autres on divine les
p I u i es versicolores don't les
odelettes d'Henri de Regnier dis-
persent la fluidity. Je suis heu-
reux d'avoir lu ce pokte.
Je Ie serai certainement de le
retire.)
M*
M. ANDRoFONTAINAS: M. Leon


u Sensationnels
En achetant vos complete chez NICOLAS
vous-obtiendrez une coupe Ires 616gante, un
travail soigneux a la perfection tailleur et
un prix raisonnable defiant toute concur-
Srence.
Malgre la hausse acluelle nous mettons A
[Ytt lournis h P.or 16,00 dollars.
Coi plet Plaii Ioea- l fait et fourni 10 dol.
Drill blanc suiplrieuir 5.00 dollars.
Nous acceptons trds courtoisement, sans
Sucun prdjudice,les clients qui veulent appor-
er leur tissus pour Lre contcctionn6s.
E. M. NICOLAS
* Marchand Tailleur
305 Rue des Miracles 306
Pris de la Pharmacie Notre-Dame


Laleau a dejA corsacr6 A Mau-
ice fostand une 6lude des plus
remarquables o6t I'on constate
au surplus que si son attllache-
nenl pour lui est dsintress
el sincrle, son admiralion juv6-
nile ne va pas sans qnueliues rt-
serves. ,I'ai pu,. A I iverses re-
prises, dtirantl ls tlr'p courts s6-
ours (tile fil a Paris ceechrmaniali
pt(uMle ha'ilit'n, onstater I'ardeur
el Il franchise de ses fultections
el de ses opinions qui admellenl
q'oiin l's discute, maisqui. 6tant
rinlchies, ne cedent pas A la
collrovere. Ses pmimns pl:is-
sionnes. piurs ft sensible, sont
imprUl)'gil's de 1-i iniiie IrIaichlise
d'accent, dtie la idmne dlicatesse.
Poenmes ,l'aiiour, tie sonige, ou
le souvenir nourrit el soutient
I'esi)oir. poles tie joie micIes
de Irislesse parlois et de nulan-
olic, je lie considtre pas M. La-
le:iu colinne un des potiles qui
sulemient daiis les lointains
exo!iquies miniiifesent let'ur culle
A la beaui6 de la hingue Iran-
,iaise, ;' I'hinirmonie el A Il no-
blesse de la civilisation fran-
'aist, P11 s'essayiill l tcrire des
vers I'rain'ais, a lh Ia'on donit
lanl d'anmis se r1vlent A nouss
an Canada, en l'gypte, a' IIle
Maurice, en Syrie, dans 1' Aliiu-
rique Litine. inais commine un
itllhenlique potle de France,
qui ne s'attarde pas aux routi-
nies surannies et qui, au 0oni
traire, prend sa place parmi les
jeunes qu'il importe de suivre et
d'observer. S'il apporte sa note
personnelle, c'est, en grande par-
tie, comme il le proclame :
I;'l que je suis e ce fa 0s oilde hm a rs .
1,2lusi, in lourd pleil cialle la chair demilm.
Elt qi'aux rudes biisers d fe Rloval turlIre
D'impeccibies dhiirs oil Iacre mon corps.
Cesl que jafuiis je 'ai seli sliis chiauudesleo m
Se lem prer de la lorpear des dun hiters
Rl qii'i circule ea *oi, puissail, ipre etpervers
In pI de ce sa39 loir d"s laces .lfricimues.
N'est-cc pas le ton d'un Othello
adolescent, par bonheur, assez
averli el allin6, pour ne livrer
sa destinde A nucun lago?
n r


une de vos sources d'inspira-
lion, on plutls exaclilllent line
des influences qelil voire na-
nii-e rc 'vele. J'ai dli (lo ce
lille raic joie a y reconnailre
cclle dc nolIre inoubliiable EI-
mnond Laforest. Vous vouis
rapprochez de lni par cc (lu il
y a (dessentiel en po6sie: la
seniibilil6 delicate et com-
plexe et je lie sais quoi du Ion
et du tour de pensee, come
entire des visages dillerents,
ces curieuses ressemblances
Ide famille qui ne tiennent pias
aux traits et aux tornmes mais
a I'expressioin et qui I rt s&
rdelles, echappent pou riant A
I'an'ilyse.
Enlin par ce caractere dec
delicalis.e et cc raflinementt
qui m'a le plus frappe en elle,
votre po6sie est jIremienne.
Devant vous, je n'ai giire t,
me ddlen(ire de Ie dii.c avec
quelquie fierlt, n'est-.c p)as!
Vous dies di tlerroi.. () celle
pelile cite qu(i ai quelque cho-
se de l'aire (dun aigle, comnme
je le disais l'an dernlier li un
a ud i itoi re de compatriotes.
cette cit6 posee an pench int
d'une colline lui faisant sur
le front on cercle d'miieraude,
en lace de sa mer.... Elle n'a
rien de plat et d'uni celle-I, A
exceptA iA de rares intervalles.
C'est une mer bien decide,
trs fiUre,assez savage m6mne,
mais si lelle, si belle jusqu'a
en Otre elouvantel Elle est
musicienne, elle; lle joue A
[grand orchestra; elle est dlo-
quente. La fameuse pobtesse I
Ses vagues d6chirces par les
ora ges priodiques roulent
sur Ie sable fin de la plage,
d'unjais si pur, une grande
perle que Ie flux et le reflux,
dans leur double lumulte,
montrent et reprennent en al-
ternant. 1 taut se d6p6cher
pour la saisir. Plusieurs de
chez nous I'ont cue tour A
tour ou ensemble, come un !


L ttaiire Daudet
Usie f ame emulm d 'rpalion de
fealio etsl arrlcr
SIl bb# de '4 nois re eallt asi
la pnisown
PARIS- Le juge d'instruction
a fait arreter sous I'inculpation
de complicitA d'usurpation de
tonctions Mme Charlotte Mou-
lard, standardiste A lA4ction
FranAcise *. L'incul pe a t6 en *
voy6e A la prison Saint-Lazare
avec son b6b6 de 4 mois qu'elk
allaite actuellemerA,


iotre iil
OMMO g


... a vu, dimanche soir, l P ,-
lion-Ville, des t1tards qui se li.
vraient A un curieux divertissel
inenl.lls ne pouvaient plus boire.
Mais, dausun estamiinet pris da
marchU, ils achetaient de non-
rceuses boutleilles don't ils vel-
saient le contenu sur leur I4ti,
leurs vtlemients, partout.
Ils puaient I'alcool. Iyres au
dernier point, ils nmarnonnaient
det irs airs ccliques tie leurs deux
voix lourdes.
*

.. a vu, avant-hier, vers 1 heu-
re 1a la Grand'Itie, un curiiiux
spectacle. C'ulail tout in'es du
Caef di'lyppolite IFlorvil, Ie vi-
lhicule deii passablement w6
n'avait que trois roues. A quelle
bataille avait-il perdu I'une de
ses jambes? On ne sail. En lo i
cas, il allait sur trois roues et le
plus curieux c'est qu'il 6tait trai-
n6 par 3 hommes. Vous voyez
que le petit spectacle rn'tait pus
banal du tout : : roues, 3 hom-
ines et hue cocottel I'on avan-
cait cahin caha!


... a vu, dinmancha, au Thi
dansant de ces Demoiselles, un
eune 616gant qui se pr6senta A
a porte pour entrer.
Votre carte, monsieur ?
II la tend avec son billet de 2
gourdes. El le voila dans la alnle,
en costume sans Ache, naturel-
lement. On n'enlrait au llh qu'en
faisant pate blanche.
Mais la carte n'Mtait pas vala-
ble. (.a vous Mtonne ? Ce n'%lait
pourtant pas plus ~lonnant que
ca : c'dait lout simplement une
carte d'invitation au bal bless
de ... Montnartre-Cabaret.
Montmnartre Cabaret A F6mi-
na?... Ce sont les loups dans Ia
bergerie...
*


... a \i, dinianche, un des ho-
norables et grands Princes du
Colinierce qui livrait une ba-
taille acharnee, aux clients. pen-
sez-vous? Nenni.Au Taril Dous
nier ? Pas plus ... A des gucpes.
A des upes qui avaient pi-
(u6 un de ses petils-enrants. Et,
i avait raison, le bon grand-pa-
pa, il faut d6truire les Irelons,
ceux qui ne produisent rien et
tont encore du final aux autres.
Si, en tout, on iniltait le Coni-
merVant, les choses iraient mieux
dans la R1publique. Allons, de
partout I Sus aux trelon, inutiles
*
... aimers bien voir jusquou
on laissera aller les choses A la
Place Gefirard. L-e kiosque est en
ruines, !'herbe croit, A profusion
dani Ie square. Le coup-d'osil
est lamentable. Si on pouvait le
changer
... a vu, lundi soir, u'i group
nombreux de gentilles demoi-
selles et de galants jeunes horn-
mes qui s'ofraient un charmant
souper... A la belle Atoile... au
Champ-de-Mars. L'on s'dtait mis
en round sur la pelouse et, joyeu-
sement, I'on mangeait et buvait.
Plus joyeusement encore I'on
riait et causait. Mais de meme
que poir I'amour, il n'y a pas de
rue sans fin (ou laim, cominme
I'on voudra) et la oluie qui est
le sifflet des complies en plein
air vint, sans crier gare. rappi-
ler A la belle compagnie, aux de-
moiselles surtout que, come
dans la chanson, il fallait ren-
trer lea blancs moutons, car.
mouill6s, et dans l'ombre, lee
moutons deviennent parfois des
loups. Et NomsB C(En vit la trou
pe joleuse rentrer, heuremse.
ment l Idtait 11 heures du soir4


0


* S
I


)


) NI


Qui n'aurait que Ia probi6
que les lois exigent et ne s'abs.
tiendrait que de ce qu'elles pu-
nissent, serait encore un assez
malhonn6te homme.
DUCLOS


*


---- --- ----- ---L, ~~ ~-----~ -7~ IICCIF~--


C-=


__


~~ -~ -- ----------- ----------- -..-_ ~_~ - ___---_L_-_.._ __


1 Y'1 '


rlw-


t,


re


-- -- ~- `-'~ -- --- -- -- --------- ~


a


Les deux routes
interoc6anlques
Douiiblra-l-on Ie canal
de Panama on reiisera I-on
celui de N.icaragiua ?
Actuellenment s'agile, auX
Etats-Unis, uine conlroverse qui
passionne I'opinion publiqtie.
Elle consist A savoir si' on
doublera leCanal de Panama ou
si l'on creusera celui du Nicara-
gua. Les avis son1 trWs partages.
Voici un curieux tableau dans
lequel les chiffres et les carac-
tNristiques des deux ro:iles sont
mis en parallcle.
Panama.- Traiet A surveiller
et A entretenir : 47 miles. CoOt
de construction : 375 millions
de dollars.- Dur6e du .transit:
6 A 8 heures. Doubles dliuses: 6.
-Ports : 2 beaux ports exis-
tants. Chemins de fer: chemil
de fer A racheter et A amdliorer.
Nicaragua.- Trajet A sur-
veiller et 6 entretenir: 183 miles.
Cout de construction : 500
millions A 1 milliard de dollars.
Duree du transit: 18 A 3(6
heures.- Doubles Mcluses : 8. -
Ports: 2 ports A cr6er.- Che-
min de fer : 120 miles de voie
ferree A construire.
Inutile d'ajouter qu'entre les
deux entreprises le choix du
journal qui public cc tableau
est fait. II vote pour que Pana-
ma soit double.


'Z`~L';


LN




BW^4.,JIII.,I.T-4,


LE MATIN 6 Juillet 1927


Olympia Bar


Etablissement Moderne

Grand 'Rue


-Musique delicieuse

LIQUEURS FINES SANDWII I de CIIOIX

lilI:IE Ai la PHESSION, etc.


BARde 1'ORDI)IE

SERVICE IRREPROCHKABLE


Eelan I Dancing


OuvIrt touted la nuit


Dc nouvelles amiili(oratiOls se Ipr)parent pour la
pl0te satisiaction d(i public.


co I


Phone : 2033


L'AlitldeduDroitoui-t'e' all i\ i'nmmes
en Iliuli
On n'a peut-drv point remar-
qu unri important rfl'orme so-
ciale qui s'est acconplie, chez
nous, par Ie dep)Ot sur les Ilu-
reaux du Conseil d'Etat, du lPro-
et de loi sur I'Enseignement du
)roit.
En ellel, I'ancienne loi ne coin-
portait aucune disposition ad-
mettant les lenimes A suivre
l'enseignement du Droit. 11 est
entendu que tout ce que la loi
n'interdit pas, est permits; mais,
en pratique, il a 61 toujours de
regle que les fennies daient cx-
clues de r'Ecole 'de Droit. L4a
nouvelle 16gislation, au deuxi&-
me alinda de son article 4, pre-
voit nettement q ue les temmes
peuvent y 6tre a miss. Elle (lit,
en eflet: a Article 1. L'Ecole
National de Droit est ouverte
*. ** j


Au ((Club-Union
lund i iiprs-midi cut lie
SClub-ltnion )), une trWs
reception, on y recevait
notiveaux nembres: MM. I
Terlonge, lF!ix Massac
Accacia.
Le Ir(esident du Cercl
Jlules Lizaire accueillit les
'eaux nieml)bres par les
belles p a roles de bieni
auxquetlles, tour n tour, ri
dirent MM. Terlonge, Acca
Massac. Ensuite une bni
reception fui faite aux now
veInus.
Au champagne, chacuI
son verre A la prosp6ri
Clul) et hbut \ a belle frat
de ss ineml)res.
Ce ult une tres belle 1
tion i laquelle assistaient
ques membres du Club.


Ii La fin du dift6rend
albano yougoslave
BELGHiADE-- Le drogman de la
Slgation de Serbie A Tirana don't
l'arrestation a et6 cause de la
tension diplomatique entire la
IYougoslavie ct I'Albarnie a 61
mis en liberal hier.
I'itiANA-Le Bureau de la Pres-
se announce que 1'incident alba-
I no-yougoslave a t regl d'line
manicre satisinisante. Le baron
de Vaux, ministry de France
agissant au nom du gouverne-
ment yougoslave, a rc'u du gou
vernement albanais la note du
premier government, cause
i des dfflicultts actuelles. Le ha-
ron de Vaux a remis en change
au ministry des Ailaires 6trang6
res d'Albanie une nouvelle note
de la Yougoslavie dans laquelle
ont ,616 supprimines les expres-
sions don't I'Albanie s'&tait offus-
qu6e ; en response af celte nou-
velle note le gouverineimet al)ba
nais a clarete que cominie preu
ve de son sincere et loyal esprit
ide paix, il apportait la libcra-
tlion du drogman Giourachko-
vitch, ce dernier avail etW arre-
t par les all)anais sous 1'inculpa
tlion d'espioiilagec et Ics relia-
tions (diplomatiques entire 1' \lba
ni> et la Yougoslavie avaient
Id16 rompues le mnis dernier.

n- Incident lu frontibre
franco-italienne
PA.us-- )'aprcs les journaux,
le maire de Ianslebourg(Savoie)
a adresso au prlelt et aux parole
i mentaires de ce deparlement ain
si qu'au consul d'ltalie A Cbham-
I )ery une protestation centre les
tirs executes par sept batteries
u, atu dartillerie italienne sur le pla-
belle teau du Mont Cenis sans avertis
trois segment. Ces lirs auraient provo-
llenri qued evacuation des habitants
et A. e. du retail et d6truit les recol-
tes ; le trait de 1861 aurait 6tW
e, M. viole.Le minister des Affaires
not0- ktrang&res n'a recu aucun ren-
plus seignement concernant ces inci-
venue dents la frontiere tranco-ita-
1pon- lienne au course d'exercices de
cia et tirs de batteries italcennes sur le
llante plateau du Mont Cenis.
irj-rk11Y


Sleva
ernit6
r6cep-
quel-


Un nouveau vol
Paris-New-York
Le raid compreniira I aller el le re-
tour
PARIS- Dans une interview
A l' dxcelsior), M. Farman a an
nonce qu'il est decide en princi
pe que Drouhin partira pour
New-York din tins u unizainc


aux candidates miunis dun certi- IA IPEllSEEIANCE c oiis, lieutenant L i
ficat dc fin d'Mtudcs secondaires Conine il avaitl M6 annonc6, I'acconilmgneira coliant Laiga-
classiques. la l alle Nationale a La Perse- teur. L'appareil posera 11.030 ki
A A fd laut de ce certifical, los v,,rancc,,organisee au profit de los, emporteria 5000 litres d'es-
candidats des deu.r sexes seront la Mutualit~ Scolaire du Bel-Air scIce qui lui permeltront .0)l heu
soumis .1 un examens special a pro,,cd( A so.n tirage fix au :1 res de vol. S'ils rdussissent, les
C'est done, conine nous le di- .uillet dimanche martin, a Cine- aviateurs veulent tenter le voya
sons au d6but, une itmiportante Varidtes, devant une assistance ge retour.
re0orme social qui vient de nombreuse et sous 'e contr6le
s'accomplir et chacun pr6voit de Mes. Dupiton et Pauyo. avo- -- ----- -
que bient6t nous aurons au cats, et Auguste Alexandre Lila- A la Conf6rence
Barreau- de v6ritables gens A... rois fils. Itripartite
robe. Les num6ros suivants ont ga- (ENEVE- Apri's des nn6go-
gn i les lots ci-aprns : ciations (qui durent depuis deux
UnIt nonlhle (EIRE de L'AI ITSTE 9881- G. 7000); 4099- G. 2.000; semainrs, la conference tripar-
11l1111111 CillAIuES 10010-G. :300. tile cominence a s'eclaircir. Un
(In Crucifix pour I'ille-Ihonheur Par approximation : a ccord a "e conclu quant au
Le jeune sculpteur Hluln-r- 9883 G. 200 ; 9884 G. 200). tonnage des destroyers mais la
mann Charles, fils de l'artiste Pour les autres numiros ga- question de la dimension dos
Normil Charles, vient d'achever gnants et approximatifs, on vou- sous-nmarins reste encore A r6-
un tres beau ( Christ en croix )) dra bien en consulter la liste gler.
ni lui a wti command( ppar le affichie au Bureau de ( La Per-
P're Bis0le. Cure dec Ville-Ilon- severance )) o le pavement a
heuir, pour 0tre plac1 au Cal- commence depuis hier martin. Un UIonlimentl rnh'ilis
vaire ol, clha(que anne, allluent -- I'eseadrille La Fayette
iui si grand nombre de p0Ierins. (La Petite Revue, | PAUs- ( Le Matin )) annonce-
Sutir l'aiinable invitation de Le numCro du ler juillet de (it demain la donation d'une
I'artiste, nous avons 'tW voir le La la etite-Hevue )) nous a 0de some de 50.000 francs aux
Crucifix. Le Christ lui-mnme remis. 11 rel'erme, commne tou- fonds destinds a I'rection d'un
miestire I metres 20 de( haul. ours, de tr~s belles pages; entire monument a l'escadrille La Fa-
IAcLuvre est Itrs reussie. La pa- autres : ung etude sur Mgr Mo- yette compose Ide volontaires.
lenr de la chair dui Crucitik, le netti, premier liepr6sentant du ----s___.==
front sanglant pliant sous la Saint-Siege en llaiti, une belle Un l.riqadier-G. (|ral des Etals-Unis
couronne d'(pines, les mains et complete chronique Wtran-
trotues qui se dechirent sous le gere et diverse autres pages tres prsidera la loaumission de Con-
poids du corps, la plaie du c6t1, mntiressantes et A la plus attra- tr61e des leclioins nicaraguayeniue
tout est (d'in realisme saisissant. yante lecture. WASIIINGT ON- Le brigadier
Les regles de la musculature ont Nous remircions pour l'envoi gneFral rank R1. Mc Coy, com-
tet bien obscrvees. grncieux. man(lant la iprem bre brigade
Cest done une belle (euvre d__artillerie A Fort Hoyle, a ctW
que vient de raliser le ieune o nomm6 par le president Coolid-
artiste et nous lui adressons nos Collision d'autos ge cl'f de la commission char-
plus vis coumpliments S Iler A 10 lutires a I angle des gte dn contr6le des Oelctions au
plus vis coompnlimients. rln,,Iah i'bg,. ,.',,u ..g..i... 1 ) i


IES ITPP. BRIIRE EiT KEBII1i \
iLeurs )prenii'res messes
)imainche dernier en I',gltse
paroissiale de J, rmie qui est
sa ville n:ilale, le PNre llr're. A
qlui Il iI I trise a ttM confit're, il
v ; quel('lues jours, .aux C('ayes
par \Igr I Archevcque-,vque J.
Picl on, ;i vcl6br6 sa premiere
me se 6 liquelle assistait l'abb6
KiN:; eau, ordohnn prltre en
meiu.e temps que lobb Brisre.
Ilui le jeuine Irittic a laissc .Ie-
rnm:c pour' I'Ansc-:'-Veau oi il
a '{' nomme Vicin r.
l. i' 1re kc4reau arrivera ;i
p Wt I '-Prin -' pr.obialeme il
auiourd'hni et oftic e.u pour la
i enirc foi diman -he, A' ain'-
J -seph.


merton Killick, deux autorno-
biles, une Dodge 0 2005 dans
laquelle se trouvait son propri6-
taire. M. James Thomas, Presi-
dent du Conseil d'Etat et une
Ford P. 3493, firent collision.
Les deux voitures ont Rt6 Ie-
gcremcnti eldoniuag6es.


A louer
A Turgeau a proximity' de la
Chapelle St Louis:ULne excellent
dt grande maiison de dontze
lpicces, avant tout le confort
modlcrne.6randcs dependances,
ardin etc.
S'i'drtstmr i *A
Mr L, n In. TIII'AUD


ci aragua en .


L'aviateur de Pinedo I,
au Vatican
P\RIS- On made de Rome
que le Souverain Pontife a requ
aujourd'hui le command an t
Francesco dc Pinedo.

LIes matches inlernationanxr
de tennis
WIMBiLEDON-Cochet vam-
queur de Tilden remporta aujour
d'hui dans les simple pour 0om
mes un grand success, il a battu
Borotra par 1/6, 4, 6. 6,3,6 4,7 5
Helen Wills, chlumpionne ameri
caine a battu Melle Elia de Alvw
rez par 6 2, 6/4. ]


-SSS9.-S


~I


s-


I =-r ,L -l


- ~ILI ------i-----~c-----------~-- -


_ _ __ 1 ___ _~P~__~J t~ ~


t~-~tr;


__ _L _






LE MATIN- 6 Juillet 1921


--- I-r --I. ~'1.-,- I _._ 1%


UNE VERITABLE








LE GRAND MAGASIN

est toujours en liquidation.
Notre deuxi6me listed pour le mois de Juillet.
I4S liquidations qui se tont g 'ne' .ileliment Ai T ort-an-Prince nce sent que des
ns partielles d'tln o tide denx articles et souvent incerlains.
Nquidatio et de GRAND M AG-ASIN tS i son


ipsubio le Roi des Cr6pes
liberty grande larger
Same soic angla is
roie
)Serge soie lcg6'rc
Imarocain tran'ais
tcoiea dessin anglais
0 soie dessin
ine a ramage
iae blauch. et crcme
Deuilet cou!eur franqaise
a barre
de soie a barre
I i noir grande larger
O c grande largeyir
blanc el coAlcur
couleur
erieur
) re
i otur blanc et noir
nMfranc.iavable grande large
Ibhmc A barre
irtdeesin lavable
i barres
lPiq q iue blanc
ot.pIa e grande larger
ter pour dame


20,00'
Gds 8,00
8.00
8.)0
7,50
5,00
5,()0
5,00
4,00
3.00
3.00
2,50
2,00
4,00
2,350
2.')5
1,50()
1,50
2.00
1,40
1.25
1,10
0.80
4,00
4,00
1,10
10,00
5100


dchoixde toile pour deuil
d ClOi: de crd e pour Deuil
SBas Fils et soie
pure laine extra sup.
boir a rayures blanches
Pjur laine coul.
isoir superieur anglais
Extra, blanc
ri blanc
rieur blanc
Ce pur fil
L r. trl's sup 'rieur
crnme pour costuCme homme


sup.


lr Is sup.


"*rayuresrougeset bletes 1
pouPr h'(inme et enfant
i- r Sup.)
acrres sole pour home
couleur


).ga n


120,00
25,00
15,00
15,00
15,00
10.00
5,00
2,50
3,00
4 00
2,50
2,00
2,00
1,75
1,50
1,25
1,25
. 4,00()
1,25
2,00
5,001
2,00


ftuvenir
Gau Blanc))
isage de I'appareil
o dams nI m fs hnulique
L'unique souvenir
I Nungester-Col. i,
f. age abandonnd
.vion eul quittl le
1w ou us.e de I'A6
48Meudon,


Grand choix de ipartum Iloubigant
i bon niarchI
Et mille autres articles.


BAR TERMINUS

PROPRIETAIRE: A. W idm aier
A 1 honncurd'informer sa bienveillante clientele qu'il
a inslalle i I l'age de son 6tablissement,un salon exclus
siveinent reserv6 aux families ol I'on trouvera des
consommations de premier choix et oh des lunch se-
ront servis sur demand.
Telephone N' 786


GR ANDE LIQUIDATION

,ir D!InB e t a's W% It


lit


iiqui
v6rita-
sltock.


Chemisette blanche
Chausetles lil d'Ecosse dotz.
Chauseltes fil rayees
hausettes merceris'es dz.
Ciletons tricot siti)p ric.ir
Chemisctte tricot sulp6ricur
Chemise mille plis v6rilable
(( chauffeurs
Chemises firainises a plis
Chemise couleir
Combinaison en tricol chemiselle el ca


1.75
40.00
30,00
10.00
(,O())
6i,00
13,50
12,'0)
7,50
5,00
lq. 8.00
1! 11\


Pyjamas 15,00
IChemise de nuit 7.50
Pyjanmas superieur 17,5'
Casquette sup. coille cuir el soie 5,00
Mouchoirs fil pour hornet could. blanc 15,00
Parapluie noir sup. 10.
Sweater pour home 10,00
Bas fil a cole pour garqonnet et fillet. 2,50
Motchoirs bhlncs ct could 6,10
Bas cole 1,50
Chaussetle mis has pour garqonnet 2,(H)
Grand clioix de c a vates 3.00)
Faux cols could. 10,00
Flanelle par aune bonne qualiIe 4,00
Grand choix de chapenux de paille
fine, feutreet line, grand choix de chapeaux
de paille line et casqueles (l'Ecoliers pour
enlants, grand choix de ceintures pour
hominme en cuir.
Nappe fil coulcur 5,00
Toile a drap fil extra large. aune 2 114 10,00


< t 2 6,00
colon a drap sup. 9/4 3,50
Satin a damage pour a iieublement 2.00
Tissus eponge pour sortie de bain g.larg.12,50
Chemisette e, ca.ec en tricot pour voyage 7,50
couverlure de voyage 35,00
c:ouverture de lit pi)ItiUe similie soie 40,00
Un choix de maleltes voyages
Tulle fit sup. pour moustiq(. trs large 4,50
Phonographe portatil jouant n imported
quell disque 25,00
1 oile a matelas double larg. sup, 2,50
Grand choix de tapis pour table
D)escente de lit 10,00
Grand descentle de lit en laine 20.0()


i 1


r Dutral t lhs mo(is d(I Jiillet ef Ao l de cetle nallne, nous
If'r ms Ics pcointlres P1iE CE & *0. QU1AII'1'E: EXT''i
au-dcssotns (ldi)rix de revitI It act l. Nous le l:isons afin
d(e pernmiire I Itos d'esssvcr ces pcinlurs (IU 'ils doi
venl adojpler; proe(le lole(1111 ol)len;nl l 1n Itr:vail l)beau
el dural)h. on econloillise Ic.M IeC( p 011) n les eiployinl.

Commercial Agencies

& Commission
ji ltac' dri lhi I)oiu:iie .,

C FAIBLESSE. DEBILIT



SIROP do
DESCHIEN8S
d I'H6moglobia*e
Rgn. d rateur du Sang., p merit ar e l'lltO mnm6lale.
tqjpdrieur Ia aInde orue e auxz ferrugianux. Admi da ae wle. J-pfsatx do Parl.
lU6 1 0MUA.: O NOHIENs. 9, ue Iaul .udr. PARiS .1 PLa. munos. .

Nouveaux Maqasins

M Gaelano Jodicc & C'"
RUE ROUX
( En lface de la Maison A. de MATT'EIS & Co. )
Vi(linn nt d'o( vrir nit (i raind ';gI;)si of I't i troiivcr;:
till stock compl )c (dc

Casimi,'s. SupI rieCUrs

toutes 11u1ances

Anglais & Francais
S i: notus visiler el vous atircz lollic salislaclion.


BRIQUES


BRIQUIES


La Man ufi cturede Briqucs


I S A LA BATIUDRY)I

i A lI'onneur d'inifionier NIMM. h's Archilecles t Ingii 6 ieit rs
il' i laili el Ions les a;iires iiinlresses qu'ils po)()rronil troiuver Ai
S Iar;tir de cc jour hIn untill (le l)ri b ques t(Isir'eptlic s on Iron-
Ces, de noiret labricalion. En vue (I la gnramle ulliuciu-e (t's
('o01mandes, la Fabriqlue les prie dc s'insc iire mainiienat )pour
O 're servis a temps.
SNos l)riues out invariab'iienti les dimensions suivanlcs
ongueur 21( minm. larger 1(00( min. |)pisseuir ).min.
( Girc 'e i A l'embrancli'he ntI('l diu Cliheiin ,de I-er. ,nous pouvotns
faire des expedilionis e bri(ues rseques si t lui l:ieISade
gnie (desCheinins de Icr Nalionale entire Port- u Prince t t la
Petlite ivii\ c.
CoNSTisriusE:z I: ntioiE :s, c'csl le materiel ideal de cousinr c
0 lion surloul pour les tropiques.
S S'AD)RESSEII i
SL. II:I'TZ\IANN-,-AGF,:RlOI)M & o
AgentI des venles.


00)-A


1
[ 'l leiieur de lives et slt-
,,nogrlaphe anglais, diplo)hme et
Sx\)perinicele, sollicitle unc si-
tLIlaion. 11 a appris la corres.
pol(ndance Internaiionale dans
les ec'les suL Pricures de
I omplabilite. II a certaines
connaissances en Iranpais et
en cir6ole. Files vos oflres a
I Arltigton, Box A'81,1Poit
; i I1 'iitnc .


IUne des plus fortes compaguni


A. de Matt6is&Co

Ip!resenfnI pour Haiti


n davaries, rien de demodes, tous

articles sont frais et garantis.




Ie lrai d laoiain


206-208 Rue Traversi"re

K" l1aerlel"o


-- -..~ ...... __ I


-- ___ __


SLe Purgatif Id6al
c-t la
Pilule d D' Dehaut
147,. Ea u du FeA*rl t-ftiatu Pw-is
Fa0tl I pftndr,
NH moesattant aueut ptW.U.
die a proveoque amael de 4gti
Supprimant la CIfte.
N'eirtant pas d repo s t m eham(
lid 0s casO aSocuat porte de tepL.
Plus otive que utoaw stmltatlrg,
oIes et, par coasiqueat., mofas ht.
DOSE: PUCATIIV. a s oi:ue
LAXATI., | sie.lu



A vendre 22 volume
richement relies des ru*-
vreR d'inatole France.
Excellentes condition?.
S'adresser au Journal
L Bali,




Brea&O'Nei Il
Ri pi'i'sculdn 111 (/(, U /(1111(it,\ '
AVIS
Nous pIol, ns : I: (Oli ; is-
S luuc(? tIll I) p b :c 0l t(111 ( ll -
1)11I'i (IV" 1. 1 <'|' iileli( i 4, '.
(mrcede as lclfue (li c lut i
(lpoills cOS allnsti .s (ioll llilis Mr
(G'o J' allsin'-t c .1 'HOlK ;i
I'administralitii" d( c iotre i. ;i
son l Port-vu-'il i-i c
Monsieur A. I C('O(io .- el,
boite postal A 85, 01 Prince, a t61 (!&sige (o ,ImC
note rcpresenltnl Ipour II .ilii
a quim nos inleressese tinci< us
clients po(iroll N s'idres t''
13IEA & 'NIEI I,
Santo l Domigo. 1. I).
A. M IiHl:\
Adminiiistrnlecur (Gi'ra l.


Avis
A position is solic led I1)\ a
(|u(i:lified and expcriencei(ld En-
glish book-keeper aind sleno-
graplher. IIas training of Ilhe
inlermnaioi0al ('orresp)ond(lince
schools in I higher accountian-
('v. Working knowledge of
l'renclh and ci eole. offer r of
l)esl lerimes invited by 1. Ai-
liinlIon, Box 81. Iorl-lu-
P'riime.


s- --- ~-~Z~--- -- - --=----- ------- ------- ---- -- --- --


4-7SSSSB&


v IV


' -,


^<^


a


'A-- - -1


-* a ,"


,






LE IMATIN 6 Juillet 1927


Nous aidons le


Venldeur


-NOUS GUIDONS L'ACHETEUR


. ... ----a-.- .-a. - -a1,-- m- -.


JUBOL
,; : laxatif physiologique
1I a llaent la r 4duc&tion fonctionnello de
,t .-lill...dlli^li- i- :


_Q.


it -m ad-Id
ournit I'l a-agar, cet' .lgue nalrine qui entlr' dans Ila con:osition du JUBOL


Smemo' taiteens;

wOlll le d morrold e,
Fhe reoxcet d'etmbonpoLnt.
gpultldas barnamone d s lorme

Constlpation
Entirite U
Vertises
H6tnorrolde -
Dyspepsie
Migraines
n.
tibtla C tlIfl'n. .v tS Ya n.
cioes. artils, e tt*- l**. La mor t


l'intest',in
* S1 nc, aneirlh alui-.nt
p'n. en a,ia t chaqie ir
quelque ronlpr,.ll.t (it Ju
but. rendre A I -,r n.iiiPtii
Pairfd l.par I ,l4t' d-. >ro-
tug% at da1 1Cv|11l!U WCU
tLiiltcl.t -it% a i tuIlI'Sbe,. flu,
va le.it Cu & 4l.i tervite Is
gtkjulieI. < Ik ree-ltcaUoil
gre I'ilotnI ilu Iy~t'*r
11tina par Itor-U. t wu'-h:
(Oinimerlf'it-ell" k in aitif
moln d'h'urrs lijtiolI EU
r varihe I'h tilrliti oflt de.-
onibi o dnld h ei il'e .Irn>Ati>
douni Il Apotiatrie'1. autant
que Ies niiadsld" flrr'nt, a
ItelteM If e i po'Usf le Iucnnt-fl
*inLu Lrtiai*, .
Dr BSmO!a -
4 IO Pac (s M6d f M aonitpil
R- rEMOROrDES -
InUOLITOIlES : sup
potlloirtls lnhIl mlrf'iP''I
uel. col anil. IUOLTmrnI : Pon*
4 coNir UIt atherk"'-.les
externe*.
EXTRAMITS BI LIAIMMS
du docteur Mmanorl Ro a.
Isrtsen l ie loncitons dui
teow.


A,.c *aa.( Il- %. IY


PROP1ETA IIES D'AUTOOMBI MILES


PNEUS


&


TUBES


Nous reconlmandous tout
sp&d'iialenent les preius pour
canmions 30 x 5,32 x 6, 36 x 6,
35 x 5, 38 x 7 Heavy Duty.

Les pneus FI ESTON Ei
BALLO()ON sont les lmeril-
leurs.
Toutes les dmensions Ide
pneus el Tui)es el acccssoi-
res en stock chez


Plus de kilom'tlre ave


far Dollar


L. Pretzniminn-Agqcrholm &
AENT GENERAUX


A VEND)IIE
Motocyclelte lIlir'hv -D -
v'ids ,n Singlec,Modltc U120
en pirtailt ct.li& .
173, luie di Quni,vIs :-vi
Col.s posltaux. Phli'C 2081

EmPresa Hadlera
de Cu
Ix, ste lnl r tlil nI a i vc-
n:ult ie S. iili.gio d (;.'I!,.i e
alt n ,i(.i ; I r .-n'I-l' ilte I
J iilc' ;t irlai;in. )t' en n I '
eLt p: ss:lge's poiir Port d ''i\
I'llertoP I ht.: & Porlo-ll co.
II scra de( ik'loiir I 'lor'l-:u-
Prince le Ili juilli. en outie
pour Santiago de uba el la
Havanc. accel.tant t';el et pus-
sagers.
F'ort-au-T'rincc, le :,() iuin
1927.
J. DAALDEI I r,
A' nt (.rni ral p) i I- illi


C


0,


a .. up


WI


A~~


X,, _


~JI


*(AIkAeod



SAV8ANCtl 80


A ei.die
Bonne proprit lofn,Ils et ba-
isses silti6e A a l i IPavce o-i
Da)ui(s I)( touches. en face de la
alhivdrale en conslrcltiol.
Fxcellentes conditions.
S'adresser au noltaire
Lon CtlAkLES
15!,, Rue du Peuple, 1518


AVIS
.c l)r N. C: mille part pour
l'ctralnge prit ses clients In nt
de la apita' ine de la Pro-
vince Ide bin ivotloir s'adres-
ser an Dr P. Tcleim que et L.
Camiille.
Les heures de consul litio ns
sont toniours mitin 7 i 9 et
soir 3 i 5.
Te6lphone 2567 et 2467.


Avis important ,
Le tirage de la Ralle de la
proprie6detie Mine Vve Durant
sise au Qarlicr di (o Inas pen
de Chose):, fixe an 7 aout pro-
chain. sera tail par une Com-
mission dolnt Ics rncmlbres
scront de(signics iprmi les
i;ort(iurs de billets prisente
anu nmon'cnl (i lirig I )e par Mr
St Foil Colin (|1ui en assuInc-
a ic hliiiit (onlrOle.
Mr St Foi I Cl'n a lbici you
lu gaio nlir lIa ,('ni iteI du Iira
Sge du 7 a( fit ar le prestige
de son nom.


Le Co


In'iit~


Avls


Le public est inform que
les Bons Provisoires de la I
Dette Inl6rieur 6e o/o s rie B.
1952 Nos 2881 dIe R. 250 el
2882 de $. 50 sont perdus.
Duplicata en sera demand
vla Banque Nationale de la
R6publique d'Haiti.
Port au-Prince.le 21 j.in 191'7
Sign' : Ve 1AIRB.\NCIOURT


A vendre
Ameublement de Salle A
manger ; chambrc A coucher,
meubles ct autres.
S'adresser A G. F. LYON,
A venue de Turgeau, apr6s le
Sacrt-Coeur. P


',. '
44




:4
". '".. .'I.,




,
--"


I

:I


/#d~'4
~ve


Grand H6tel de Frandi
P.IP. PATRIZI Propriktaire,
Cet .Etablissement renomm6 don't l'61
plus A laire vient d'etre complktement
et remis a neuf. Les chambres ont'tout
fort moderne, le service irr6prochable, la
taurant soign6 est de tout premier ordid,'
tel n'ayant rien n6g(liq6 pour fair plaisir
charmante clientele.
D6jeuner & la carte, Table d`'3t
Plat du Jour au choix
Pension an mois, a< la semaine, par jour
Carage mis gratuitement A la disposition
voyageurs.- Bains, Douches a touted l6s h
T616phonei No 341 .
Dansles Magasins souch6s A 1'fltel, onH
vera totes sortes de provisions, Vins, .iqi
cigarettes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'ltali, t
Choix de Conserves.
On y trou.ve a I'arriv6e, pendant le s6jo
au depart tout oe quo 1'on d6sre au GrraB
tel de France.- P. P. PATRIZI, Propri6taire.
__ __----10


La grade chapeller
DE

Genaro Hurta


Grand Rue et Rue des Miracles Port-au.Priane
A le plaisir d'annoncer a scs amis, clients et i
blic en gendiral que dans son elablissement on
I i (Chapeau pour cheque godt elt chaque
uirsi qui'ut e variety d'articles pour cadeaux y
n:nlI Iequs; vous tiouveiez un assortment de!
I.i(. u( urs,sans cublicr l.a punch creman, cette
L1 i.: on espagnole. Ce
I a Maison HUhTAIjO clrira un souvenir !I,
c1 eteur.


Fred. Gaetiens
No, 117 Rue Roux on Bonne-Foi. INO
T616phone: 6t7
ON TROUVERA :
Alcool fin pour li(iueur,-Siwrc IIasco bluWnC
"' os et d(tail,- Riz par sac et par livre,- Sibe
Grenadine, Peche, etc.- Cigarettes, ChesterU '
Chanteclere, Pantal on.- Manchetles Qualit6d
re,--Conserves alimentaires.--- Caf6 vieuxFJI
cafe en poudre Whisky, Biere PaVO
Champagne Mass6 Pore et fils, Champagne
valiser avec advantage avec n'importe quelled
la place.- Champagne Lanson.- Parfu ew
bllanc par gallons et par bouteilles. Vin
bouteilles et gallons quality sup&rieure-Ca'I"
par barriques et gallons.- Enfin le fam eU.-J
NECTAR.Et la non moins fame use ANISK'
Madame Frederic Gatjens.
Venez faire une visit et vous sortirez satisM'


r


1


.^-


r- - C- --- 'WI*CPSL


- 'U II I- I -------. ~~~I---


- II~LLII ~-I---


I)


i


--


---


.,r--nmrmiDO
14


noimvewowm-T m-Wv


At:zN


-.. . .:- t V


I


-AD




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs