Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04504
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 07-05-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04504

Full Text


fiomnt MAIL01RB
DIRECTEURJ
l Be Amdricaine, 1358
TELEPHONEE N" 2242


NWMERO '20 CENTIMES
R; '; ,.


uC.-


0


j


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


ANNIEE N" 139
MS."


MARDI 5iJUILLET 1927


La Constitution de 1918
ET LE

Project d'amendements.


rparquoi los citoyens iront aux Urnes le
tO Janvier prochain et ratifleront lea
amondements a la Constitution.


TROISIEME ARTI LE


rdidernier, au course de pour rep6ler la vigoureuse
deuxiinme article sur le expression de Berrvyer.
t d'amendemnents A la Mais nier sans prouver que
Option proposes par le I'on a reason de nier, n'cst pas
irExecutif, nous avons la bonne flaon de discutler,
rlesarguments les plus On nous a di que notre voix
et les plus judi- clait interessee, que nos oui-
i pour etablir que, au onions ~6aient la consequence
tdevuejuridiqne, par ce torcce de notre attitude poli-
iolas,Berryerappela.in tique. II nous parait bien inu-
alogiquc.irrelragable tile de renouveler une nou-
I. constitutionnel des velle lois la declaration, que
ns et des Corps po- nous limes en diverse cir
V, le Conseil d'Etat, constances, que nous savons
r notre Constitution prendre nos responsabidites,
lons dia orps 16gis- que nous les prenons libre-
amit,dece fait,la pleine mentet que, dans toute ques
I uere capacity constitu- tion d'interet national nous
~Ile, d'adopter les amen exercerons pleinement notre
=ib proposes acette Cons droit, plus que notre droil.
NMon. .notre devoir de dire ce qui
1ust nous sommes, a just est la v6rit6.
a, Mtonn6 de voir que Nous acceptons la discus-
Squaisot en 1922, soit en sion le coeuir 16ger,pour cm-
ll. et ea maintes autres ployer le mot, en une heure
sionM, ,convinrent sans grave, d'un c6elbre Mtnistre
0t6i2;ct ue le Conseil d'E- franqais qui avait fait I'Empi-
sIltib Ouvoir de se cons re liberal, et, nous Ic disons
(t.Assemblee Nationale naturellement, dans le sens
li, d'a'rks la definition que lui donnait Emile Oli-
nelle, la reunion vier lorsqu'il le prononpait A
Branches du Corps la tribune de la hambre au
tIfsujent, aujourd'hui, course de cette memorable
Wquiviennent objecter seance du 15 juillet 1870 et
ite Assemble ne pot- non dans celui que lui pr6
In temps ordinaire ou tIrent plts lard ses d6trac-
Ane circerns:ance tell curs. Mais nous tenons A dta-
e que nous occupe, blir ds l'ouverture de ce d6
lestonctionsdes deux bat public que nous m6prise-'
du Corps LUgislatil rons les injures et nous nous
geant, sipardment. garderons de preter attention
vons,sans detours, aux arguments, si ais6 qu'il
question : quest nous sera possible de les re-
seil d'Etat lorsqu'il pousse, lorsqu'ils re seront
.:des travaux legisla- point exprimes dans les r6-
Ires, sinon les deux gle de la convenance et de la
qui torment chez courloisie.
tOuvoir 16gislatif, iui Certains crient au sabotage
cas exceptionnels des libert6s publiques par les
rIrpotreloitondamen Amendements proposes A la
pouvoir nullement Constitution, certain y
par personnel. de se violent une consecration de la
en Assemble Na- destruction de la souverainet6
reunion des deux nationale,toute une suite d'at-
du Corps legislatit ? tentats aux droits des cito-
ant nous-mdme A yeas. Ils s'opoumonnent a es-
iOD, nous avons dit sayer de protver A la nation
oe e Corps p.liti- qu'en ratifiant ces amende-
'pe pouvoir indenia- menis qui ne lui ont tW pro
3 Coustituer en Assem poses que pour mettre fin aux
Natiwnale, 6tait oblige de antagonismes politiques aux
afin que ses delibera- Irictions interieures qui ont
L'sent, en certaines trop longtemps paralyse no-
Oce, conformes A la tre marine vers la conqudte
41onstitutionnelle, au de la veritable ind6pendance,
aes travaux ordinai- celle qui s'acquiert par I or-
fOlctions n'6taient au dre la discipline, le travail,
du Snat et de la prosp6rit national engen
des Reprdsen- drant le respect et la conside6
at s6pariment ration, elle consacrerait une
/ qpiqu on dise,quoi sorte de dictature incompa-
Ite grande v4rit6 tible avec les principles d6mo-
cratiques.
/ Wl s bien que pous Ce rerail vrai si ces princi-
ns pas de ette pes avaient toqjours 616 gar-
l minority qu'aveu- d6s par nous tous comme une 1
Passions d'une politi- r6gle sacr6e, si chacun de
si-ion irraisa'eW. p9us Svai toujourp opmpris'
e"fly'ya)ogt' qu$e sa. liberI s arrMlai' ou
I q :ceux lttJiAe 'un, aulre copipmencait,
] fllndre,de.pi z4 l etunbieat el un peu trop
q ux qui a vepg t*iemenl, ceux-la que les
r r1yuels uuesoient Republiques qui aspirant ,
l i^aFrM'u&blesque duer,que les mgfbmrptions
ra4a. s la codtri6 tmanaiaes qpi ,eulent comp-
I Srtront toujours trpour quelqqe chose dans
S pourtant, dans les I'Histoire, que la perennite de
cb 'tuelles de la vie l'ordre social dans un pays,ne
SUunaxion poLj- | ilcepti,p point star des
.i'"ogique juridi que, ( expiessions politiques a, si


1


'K


Port-au-Princienne
1611 GRAND'RUE.Ancienne Maison Keitel.
Maison s'occupant exclusivement d'Optique el ofN vous
trouvercz les verres et les monlures don't vous avez be-
soin.
VENTE EN GROS ET EN DETAIL.
Nous altirons I'atlenlion bienveillante dties occulistes.
Les preset ipltios de verres cvlindriques on prismaliques
peuvent dOre extcui tes en deux on Irois scmaines.


on vett bien nous permeture tie I'Auforil' pIuhliqie el rende
de rappeler encore une parole possible le dIveloppliment con
ceilbrc.. linu du proqres ilans ce Pays
Or. ne peut-on point consi- u.i se relieve encore de ses
d(rer ijuste litre comnie de rules. ))
platoniques expressions poli- Le Chefde I'l'at a encore rai-
ti(ques certaines prescriptions son iorsqu'il : joe que ( le pro-
de notre Charle fondamen gr&s general L us(iL que le progres
tale, judicieuse, et-re regional doivent s'accomplir par
tale, judic ieusez Ieut-6tre la vraic libeirl,la liberIt la plus
au moment oCi tlies s'la)bo- complete dans le bien pour le
raient mais q(ui aujourd'lui, ienii, par une comprehension
ne repondent plus aux verita plus pratique ties divisions t r-
l)les inter6ts de la nation, ne ritoriales et de leur fonclionne-
peuvent plus conditioner meant administration. par I'assu-
l'ordre social chez nous, n'ont rance de plus en plus profonde
plhs le pouvoir d'assurer la de la stability dans le Gouver-
perennitl des nouvelles con- cement, par la protection la
dilions dconomiques et poli plus eflicace des paysans, des
tiques qui doivent 6tre de- travailleurs de toutesles classes,
sormais les r&gles de la vic protection par une organisation
soais onles nogles e la vieoulons plus sre de la Justice, protec-
nationale si nous ne voulons tion par une organisation plus
plus 6tre dans I hmisphere large de notre force armee.)
occidental ce que Bismark di. VoilA les justes raisons des
salt de l'Empire de Napoleon amendments qui seront soimis
IIl, un archaisme politique. le 10janvier prochain a A ila rati-
On parle avec fracas de liber- fication du people. Le people
t6 publiques, on parole de des- est bon juge en ces inati res. 11
traction de la souveraincte na- saura discerner ou se placenta
tionale, on parle d'attentat aux ses v6ritablcs intfrcts. C'est en
droits des citoyens; mais pour- vain que cerlains tenteront. par
cquoi encore essaver de feindre des subterfuges et des artifices
(ie ne point admeltre que la politiques qui ne cachent que
triste parodie du suffrage uni- la poursuite de buls personnel,
versel, pour ne citer que cela, de le dissuader d'apporter son
qui s'es toujours jouee chez ineftlaable sanction aux amen-
nous a toujours 6t6 ce qui sabo- dements que le Gouvernement
tail les libert6s, d6truisait la lii propose pour la garantie de
souverainete national, appor- son avemnir el le developpemient
tait le trouble, !e desordre dans conlinu du progr6s sous toutes
I'administration publique, per- ses forces dans ce Pays qui se
mettait les attentats aux droits relive encore de ses ruines.
d(is citoyeus ? Fatigue des troubles politi
Et c'est le Pr6sident de la lBR- tiques, lasse des d6sordre qui
publique qui pense juste lors- ont boulevers6 I'administration
qu'il dit, dans son Message au de ses int6r6ts, la majority du
Lonseil d'Etat accompagnant le people, celle qui ne se compose
Project d'amendements, que ( les point de politicians, comprendra
changements considerables qui que pour que le Pays puisse
se sont opdres dans notre vie cvoluerd6finitivementdansl'or-
politique, dans notre situation dre la discipline, le travail, il
social et 6conomique, rkcla- faut que la Loi tondamentale de
ment une adaptation conforme, la nation comporte une adapta
qui facility I'action bienfaisante tiion plus conforme au nouveau


La Nouvelle Cigarette

( Re ublicaine)
La Grande Manufacture de Tabac noir et de Cigarettes
I ANAA ONA* prdsente A ses clients et au public en 6end-
ral,une cigarette ncuvelle sousli marque ( Republicamen
Elle se distingue de la pr6cedente par sa forme ovale.
D'excellentes combinaisons dans la preparation des
meillecures qualii6s de tabac lui assurent un succes merite.
Les lumeurs jugeront des excellent r6s'ltats obtenus,
grAce a la competence 6prouvee d'un Expert Turc venu
des Etats-Unis pour diriger le Laboratoire de la Fabrique.
La Cigqette a R6publicaine fera la joie de tous ceux
qui I'adopteront.
Elle constitute, en Haiti, UD progr6s reel dans cette
branch d'industrie.
Et il est desirable que les Amateurs de choix en fassent
un usage continue, afin de l'apprecier, chaque jour davan-
tage.
Dep6t Cen6ral ANACAONA .
Manufacture de tabac noir et de Cigarettes.
206, Rue Justin Lhdrisson, '.206.

Gebara & C0
Proprietaires-Fabricants. I
Pttiau-Prince, (Haiti )


r --- ---- ----- -----~-~~-----, .-.. ,-----


i ,
Acheter o'st blen...
Ialo blen sohoter
c'est mieux...
Aussi sans h6siter,rendez-
vous chez PAUL E. AUXII,\.
ou vous aurez toute satisfic-
tion pour vos emplettes, qu'il
s'agisse de Tissus de so!e ou
de colon, de Bas de soie ou
mercerist, de Cretonnes ou
toile A drapjd'Eventails ou de
Partumerie, d'articles' pour
cadeaux ou products de beau-
t6 et d'Hygi6ne, de Meubles
ou de Cbaussures,de Casimirs,
i.etc. Les prix sont doux.


stalut polittque qui la rcgit ei
facility action bienfaisante de
I'Autorit6.
Et voilA pourquoi les cito-
yens, sourds aux appeals interes-
s:,es, iront aux Urnes, 1P jour de
la retunion des Assemblies pri-
maires et consacreront de l'im-
partiale auitorilb de leur voix les
nouvelles modifications A ap-
porler A la Loi constilution-
nelle.


LES BEAUX SONNETS


Adieu!
Alieu C'est le sul mt qu'il *ereste i te dire I
Le mode sous spare et le rappelle ailleurs
T Tupars devant iesT velpour den pas meilleunr
El j e rle Ia borne ou le caur w dechire.
t*
Tu saisque je perds 1at ei perdail tleo urre,
liserable ecrivaio bathi par leg railleurs,
Le caprice charmant de ta jeunesse em Aeurs
Peopdit ma sol'lade el ralmail moo marl!re.
J'elais saus embarras cease loi UaR ornueil
Et moo pauvre logis prevail des airs de Itle
lornque lu paraissais si gaiemeut sur le seuil.
Ilais-li blauche el rose et blonde, 6 ma
conqulle !
El ie mets, ea portal la mimeire au cecueil,
La tele de I'Ameor sur men cachet de dead.
RBee ritiil

LA

Saint-Pierre

a Petion-Ville

Avant-hier la Itde de Saint-
Pierre a 6t6 commdmor6e A Pd-
tion-Ville avec I'entrain et la
liesse accoutumbe.
Des la veille, camiors et au-
tes sillonnaient la route qui con
duit de la Capitale A la char-
mante petite ville voisine, trans-
poirtant des groups nombreux,
joyeux d'excursionnistes et de
jplerins allant fire leur d6vo-
tion A Saint-Pierre et prendre
part A sa tW'e.
En l'dglise admirablement d6-
corse, montrant ses plus beaux
ornaments des jours de joie, il
y eut, le matin, A 8 heures, en
presence de la plus brillante as-
sistance une belle messe c616-
br6e par le P re Mahot, Direc-
teur de i'Ecole aposlolique. Au
tr6ne president iel dans le cha'ur,
le President de la IRpublique
rehaussait de sa presence la c6-
rdmonie. A I'Evangile, c'est le
POre B1renger qut inonta en
chaire et pronouna un tIrs beau
panegyrique du grand Sa int,
exha tant ses vertus, magnifiant
la glorieuse vie de cet humble
pecheur qui devint le Chef des
Ap6tres et le Chet de I'Eglise de
Jesus-Ahrist. Apres ce vibrant
sermon, le P re Schneider, du
Petit-Sdminaire, fit la qu6te au
profit de 1'6glise.
Apr6s la c6remonie religieuse,
la foule se r-pandit dans .a ville
oun un peu partout furentorgani-
sees des reunions joyeuses et
de gentilles petites ietes de fa-
mile.
Chacun passa, dimanche, A
Petion-Ville la plus charmante I
journee.


A (La Serre
La f6te do Notre-Dame
du Perp6tuel Seooour
C'est dimanche prochain 10
|uillet que sera cl6brde en la
chapelle de La Serre I la fMte
de Notre-Dame du Perp6tuel Se-
cours. II y aura, 6 cette occasion,
grand'messe A 8 heures du ma-
in.
Chaque annie de nombreux
)plerins soe rendent A s La Serre
pour assister I la fete.
Les camions attendront lea pas
pagers, dimanche dls 6 heures
iu martin, pr6s de la Gare du
Nord.


Prolongation
Do la SedIon ordl ae- l
du Consei d'tat
Par Arr6tl du Pr6sident de la
R6publique en date dua 2 jauilet
la prisente session ordinaire di
Conseil d'Etal, ouverte le 4 avril
dernier, a 614 prolongeC d'a
mois. Elle prendia done fi le j
Aout prochain.


s


La sensation la plus puissante
qui ait Wt6 octrovye A l'homme,
c est de se sentir A tout moment,
de taille A se mesurer au plus
grand dcsastre. L. Df:rnI:z


--


P-oi -- - TV!


orce ilil,,





... a vu, dimaache martin, chez
T... T..., un group de copains
qui jouirent au loto lorsque so
pr4senta un oartenaire qui tait
un peu en retard. 11 salua A la
ronde, prit sa place autourde la
table, tira de sa poche un bilk t
de 5 gourdes, se lit changer
centre ) de I gourde, prit son
carton et ouvrit la parties. 11
in a rq u a consciencieusement
tous les Nos. cries. Mais malgr,
cela, par une guigne noire, il
perdit la premiere manche. La
second aussi, la troisinme de
m0ime. L'enjeu ttait d'une gour-
de par part:e, les 5 gourdes n'6-
taient plus que 2. La 46me par-
tie lut aussi perdue. II ne restait
qu'une gourde.
11 se command un petit verte
pour se donner du cceur car, it
avait remarqud que s'il perdait
son dernier billet, il serait obli-
g6 de reprendre A pied le che-
min de son home et sous le so
leil brilant, ce n'etait pas bien
all6chant I
l.a 5Ume partie se perdit de
meme. II prit le a depart l, com-
me on dit aux estaminets, bourra
sa pipe qui le console aux heu-
res de d6veine, 1'alluma et NorTE
(EIL le vit suivre, stoTque, la
voie terr6e pour rentrer chez
luii. D6cav6, ayant jou6 manais
n'ayant rien gagn6!

...a vu, dimanche martin, un
camion ui filait vers Pdtion-
Ville bond6 de passagers. On y
tMait commune des sardines, pres-
s6, coinc4, on allait come on
pouvait.
Les messieurs braillaient des
airsjoyenux, les flIles riaient, heu
reuses de l t16te A laquelle elles
6taient. Mais un des 1etards qui
d'ailleurs n'etait pas tes fraiset
aqui lesautres ne laisaient point
assez de place, arrive au haul de
Lalue, A la courbe pros de In
maison du Dr Mercier, perdit
equilibre et dogringola come
un paquet de Iinge sale sur laI
route. Le bonhomme se releva
tant bien que mal, plutot mal
que hien. Mais la chose curieuse,
C'est que, quoique le camion se
soil arrt.e, NoTrEn: (EIL le vit
refuser d'y reprendre place, re-
Inser d'accepter cc qu'il avait
payC, renoncer A sa ,bambo-
che ) A P6tion-Ville et repren-
dre en titubant le chemin de
Port-au-Prince. La logique de
I alcohol t





LE MATIN -5 Juillet 1927


CAS NO V.
La valour nutritive du Viro! demontrie dans une sirie de cas-
dont les di&tails ont te fournis par des membres de la profession
medicare.


We*
_ ' . . i ', -, -. ^ -_"
Le Bbe PovaI, avant d'avoir
pris du Virol.


Le BieW Povall, apres avoir
pris du Virol.


De 3 Kg 856 a 14 Ks 287.


"" c P8b Povall, d(I S;lford, avait di(pcri jusqu'a I'Age
de 6 mnois, auqu 'l il no pesait que 2"' 9.49 et il n'ltait
plus alors que pe au ct os. lDans l'6tat terrible oiu il
se trouvait, on lui (lnna d(u Virol et une amilioration
se produisit imrnmdiatcmcnt. Apr5s 4 mois d'alimentation
au Virol, il gain un prix a I' Exposition de libess de Salford.
11 pse inauuntenant 14 287 ct est dans unu tat superbe."
m-7- 7 Le Virol ,st u. pre par.;tit)rn como'o-e de Graissede
2 "Ml le, d Extrait (;lv,'rimn(' e Aoelle Rouge d'Om,
d'l.,,trait d N MNilt, 1't (I ulfs, et de Sirop de Citron.
C'e-.t un aimenlt r6cieuxidanslescad'Alimentatica
Lttectueu.e, de Marsaine, d'Animie, de Rachitime
et id Phtisie.



VIROL
AG/ivNTS:
W. QUINT N I TITI.AM & Co Irt au Princo, HAITI, Bolte Postae 147.
V \ i ,' i i t I. 1 i I A N(;l'rI II RI
-" -- .S-a


Impressions
de Cour d'Assises
Nous relevons (/d l'tn de nos
abonnds la lellre sutiubantl quil
comtporlh' tn stiIges'lif poinld de
vue uridiqte inspired par l'a/ffirt
de biganie.j/gt(' aux Assises 1(
semaine dernii',re.
Port-au-Prince, 2 juillet 1927.
Mr Cl6ment Magloire,
Directeur du Matin )
En Ville
Monsieur le D)irecteur,
Au course de l'alfaire de biga-
mie qui s'est plaid6e mercredi
dernier en Cour d'Assises, un
point de vue juridique tr6s ju-
dicieux a 6l6 soutenu par les
avocats de la dlense. Et quoi-
que je ne sois pas avocat, il a
retenu, A un tres haut point,
mon attention.
Les avocals out (lit que lcn ma-
riage 6tait inexishtIli. Ils ba-
saient leur opinion sur la d6-
claration de I'ollicier d'6tat-civil
lui-mcme qui avoua n'avoir pas
eu en sa possession 1'acte de
d6ces de la premiere leinime de
I'accus6.
Donc, Mr le Directeur,je crois,
avec la d(lense, que le second
marriage est inexistant vu qlu,
d'apres le veu de la loi, le ma-
riage valablenient conlracte ne
peut 6tre prouv6 que par 'acte
de marriage inscr't au r6gistre
d'etat civil Or, si l'aclte, sur le-
quel l'olticier pul)ublic s'6tait base
pour dresser lacle de marriage,
est lui-mcme inexistant, cet acte
de marriage devient ipso faceto
inexistant et le marriage ne peut
6tre prouv6 par cet acte.
Dc plus, Mr le Directeur, si ce
marriage est inexistant, je ne
vois point commn'.t it pourra
6tre dissout conmme I'ordonne
la loi.
Veuillez agr6er, Mr le Direc-
teur, mies respectueuses saluta-
tions.
ABONNI"


AU COUIIS NOI1MAIL
A ST-LOUIS DE tiO.ZA(iGlE
I.es erxamens
Depuis hier ont commence, A
'Institutiou St-Louis de Gonza-
gue, les examens des el6ves de
2mine anm'e du ( Cours Normal
annexe rcette lustitution.
Hier les candidates, au nom-
bre de 20, avaient A taire une
dissertation fran qaise ayant
pour sujet : La psychologies
applique A l'6ducation ).
Demain, ils subiront les 6preu
ves pratiques; c'est A-dire q(u'ils
seront appel6s, devant unJury
dksign6 par le d6partement dt
I'Instruction Publique, a fair
la classe ai des 61eves du course
prniaire ou du course moyen
et, tes jours suivants, ils seroni
interrog6s sur les autres matii-
res que comport'- le program iii
diu Cours Noniual.


Le temlps

fi


At


liI


.ul


Conseild'Etat
A la stance d'hier du Conseil
d'Etat, ntaient presents les Secre
taires d'Etat de Ilntcrieur, de la
Justice et des Finances.
Le Consciller Marc Arty don-
na lecture du Rapport de la
commission charge d'6tudier le
project de loi relatif aux loterics
et souscriptions publiques. Le
Rapport a 616 vot6 .d'urgence.
Le project de loi sera discut6 et
vot6 A la seance ide mecredi.
Puis le Conseil d'Elata renicu
vele son bureau pour le pro-
chain mois de la session.Le Con
seller James Thomas a 6tW r6-
lu president et les Conseillers
Em. Destin et N Mrcel Pr6zeau,
ler et 2e secr6laires.
Puis la since tut lev6e.


TOUT, EN DEUX MOTS
Depuis hier a 7 heures du
soir, M. Maurice, le danseur pa-
risien, a commienc6 danser a
Cin6-Vari6l6s. II1 s'arrdtera de-
maiu soir. De nombreux specla-
teurs assistant a la performance
du danseur.
Samedi soir,unt public noni
breux assistant a la deuxinme re
presentation du Pia:rm, au Mu-
s6e du Petit Seminaire.La piece.
iunterpret&e avec on beau taleiit
et dans des d6cors admirables,
cut le m0me succ6s qu'A sa (pre
mi6re et fut tres applaudie.
-- Parisiana montrait, diman-
che soir, devant une belle salle,
Monte-Carlo, film qui souleva,
en maintes fois, dans I'assistance
la plus vive admiration se tra-
duisaut par des bravos prolon-
ges.
S 1) manche, Varietes laisail
voir, en matinee aux gosses le
i 20ie episode du o Masque au
Dents Blanches)) et, en soiree
aux grandes personnel, ((La Va'
gabonde.,.
C'est dimanche prochait
10 juillet qu'aura lieu le second
tirage de laH iafle Notre-Dame
et le premier tirage de juillet d
a Ia lHinl'nlisance n. I e ler aur


Nous avons requ le premier lieu ai Varil(s et le second a la ne
fascicule d(u ((Bulletin mensuel a Crlche 1. dis
donnant des pr6cisions du temps
des mois A 'avenir dit6 b 'Itn-
prinmerie Edmond Clieuet, 135, Al Parquel de Port-au-Prince L
rue Roux et don't M. L. Gentil et au Ipartemient des Finances
Tippenhaucr, Ing6nieur est le Di- \'iotveaui Suibstitit el nouveau I
reclteur. I Chi'fde' ButreuiIl
Voici les provisions que done Par Commission du President
le Bulletin pour le mois d'AoMit de la RL6publique, Me Christian .
prochain. Elles indiquent les p6- Michaud, Substitut du Cominis- vil
riodes de pluie et de beau temps miissaire du Gouvernement pros ton
pour la region de Port au-Prin- le Tribunal de Prenmire Instan- cde
ce. ce de Port-au-Prince, a t& nora ri v
Irieinh',( d(i'cad lehr a(i 10 mt Ch, f de Bureau au Departe da
Aoil.- Le baronmetre est lege- ment des Fin ances et Me br
remient au-dessus( de la normal Gra uvi ill e B. Auguste q u i 'I
eltla temp6ratureest plultt trai- occupait cette function a 6l 6 dcl
che au commencement du milois nomme Substilut du Comiissai P1h
pour ne monter au-dessus de la re du Gouvernement en rempla- tge
normal qu'a la tin de la decade. cement de Me Michaud. ca(
Une l6gre descent du baro- Hier matin, le nouveau :Chel rin
mitre aminera la preniiere p6- de Bureau a (I6 install' au I)- sali
riode des pluies du mois du 4 partement des Finances et le I'a
au 8. nouveau Substitut a pr0t6 ser- all
Dleu.ri"nme decade : 11 aIn 20 ment p1.r devant le Tribunal de riv
Ao'dI.-'C'est la (decade du mai- Premiere Instance presi(16 par no
vais temps. La temperature hau- le .uge Grevy .Jean.. e Commis-
te au commencement de la dd- saire Lahens lui souhaila la bin le
cade d(gringole pendant une venue. t
baisse trWs accentue de la pres- Nos compliments. na
sion atmosph6riq(ue sous l'ac- p___a ... _.__.... pa
lion des plus lortes pluies du ml
mnois; ces pluies d'un caractcre L'entant perdu nu
gfhniral tomberont du 14 au 18. tei
ITroisin-me dh;cade : -1 au 31 IHier, nous relations qu'un en- au
Aod .- La temperature au-des- fant, un petit garcon, de 7 i 8 va
souls de la normal i pres les alns environ nomm6 Atbertus, in
grandes pluies remontec pour se avait disparu depuis lundi der pc
tenir l6g0rement au-dessus de, nier de la mason de Melle Dus- re
la normal A partir du( 24. Le sek ohi il habitait.Nous ajoutions l'a
barometre montera i sa plus lque, malgr6 toutes les recher- re
haute position du 19 au24 1 haul ches, I'enfant niavait pas pu etre le
baromclre et haute temperature retrouv6. Ile
ameneront proba.emelit (Ies D'apres des intormations que de
pluies d'oragedu 21 au 24. La io avoi0 pu l voiro, lenfant so
letiuire senmaine du miois sera ) avai 6tI aperu le jour mnme to'
caractl6rise par un beau temps te sa dispanlion la rue du
avec une temperature l6gere- Peuple, out ll's diu march6 de
meant au-dessus de la normal, la Calthedrale.[I pleurait. lt aux
accompnagnLe d'un barometre passants qui lui demandaient la
phtt bLas. raison, il r pondit qu'il venait
e' 1 gEn ralle ois d'Aot In d''ariver'a lort-au-Firince, que
sera pas done tr's chaud et les ceix chez qu il habitat I'n avait
pluies seront ht's galemIent r6- envoy' laire une commission et
plries o trave's e mois onr-ant qu'il s'%tait 6garnL Une femme v6
Sparties travers le n ois of'antrue id'une robc de toile blue pa
- te bone pride pour planter il clq o esi-
les premiers trois jours eiL du 10 reille A celle que porte les cain-
I a u ie ou4. pagnardes et coifflie dun clha-
Pour iun villt'giature, la fin peau de paille large board, s'4p
- du mots sera la plus approprie. pr ha de 'enfan, uidemanda
e Le Bulletin deM.Tippenhauer st, nom octlemnmena. c I
t readra les plus utiles services Nous ournissons ces rensei-
e au, agr ,'.tteurs, aux planteurs guneients ina Polir e south aitant
et au public en g~n6ral. Nous le quils iaident A retrouver Ile petit.
- remercions pour l'eiAvoi gram- .
s cieux qu'il nous a lait du pre- A louer .
V uiin'ascicute. A Turgeau A proximity de la
C Chapelle St Louis:Une excellent
s A VENDR et grande mason de douze
pieces, ayant tout le confort
S Une automobile a Essex moderne.Grandes dtpendances,
- Coach)) en Partait tat. jardin etc.
- Saadresser an Capt. CANAVAN S'adresser A
B bureau du Grand pr(vot. Mr LUon R. TIIEBAUD


les matches d!i lirmlliiOiinal
iiihrualiolail d*1 lellis
\ViMisi)N-- \\imbl)ledonh a
tcI le nmnoin atLij)our(l ui deI la
deuxinime d(f i!e successive de
W. Tilden nprls sa t'l'aile hier
d(ans les simnpics pIr I(eii Co-


I ,


; des toasts extremement cor
ux out et changess.


Epilogue du raid
transatlantique de
lAmerica ,
a~iat'llirs soul sains c sallis
imais 'iapipareil esl elldlomma#ig
;ot'IlL' I.i I:s-SUR-M i-;< L'a-
m du commandant Byrd est
mibl A la mer A 1800 metres
Ver-sur-Mer L 300 metres du
age.Les aviateurs s'efforpaient
tterrir et cherchaient dans la
june 'cstuaire de la Seine,
1is sans buile, sans essence ils
cid reniit de gainer la lerre la
us proche ; apres l'anierrissa-
ils pnrient leurs canots en
outchouc et ai(s de deux ma
us ils atteignirent la plage
ins et saufs et lurent re idjoint du maire chez sequel ils
(rent se reposer. Le prefet atr
ra peu apres et les telicita au
m du gouvernement.
L', imericana e6l mis i sec et
s deux moteurs out 6.e demon
s. La mer a ananti le gouver-
il et la carlingue. La loule des
ysans, des baigueurs a longue
ent acclanie les aviateurs extL
les mais satis'aits d'avoir at-
int la France. B\yrd a declarL'
repr6sentant de 'Agence Ha-
's qu'il etait joyenx d'apporter
lact A M. )ouleigiue 1111n dra-
eau amnricaimi. 11 a exprimtn sa
conn IiIissance aix oLiVrielSs de
aviation du Tr ol 0:1 (ui pe'rmi-
mn de sauver l'apparedl.\. Pain
v6 aa (lare.ssea ilyrd iune leitre
6llicitant de Il'leuiuL;se issue
e sa grandiose entreprise et de
n h6roisme qui triompha de
us les p6rils accumul6s.


S- -i

EI MCN PAL.E NATURELLE DE

m. g 3


GOUTTE GRAVELLE DIABETE ARTRANm
RHUMATISME GOUTTEUX
Eaus de R6dflme pour lea Arthr|tiqt
En Vents dan. I,. p;tncipatle Pharmaciet. Drogx ,riM. ari .... 4.


,GRANDE LIQUIDATION]
AnA


Frel iures


ch l. Tilden i (i u I avait ('0111
partenaire Mme Molla Vallory,
cliimplionne amniricainie, a ele
,limini aujourd'hui des doubles
mixtes. L'6quipe amiricaine a
t6 b)attue par le Ibaron vonl
Kehrling dce hongrie et Melle
Eileiin Beinntt d'Angleterre par I
3/(i. 6/1, 6,/4. 1F. Hunter et Melle
E. llyan,aurec 6quipe am6ricai-
ue dans les doubles mixtes, out
remilort6 une victoire assez fa-
cile sur A. Berger et Mme I am-
berv Khambers par 6/1, 7/(;.I-'6-
quipe lraneaise des doubles mix
tes .Jkan Borolra et Mmne Bordes
a (16 -limin&e par II. W. Aus-
tin et Betty Nulhall par 6/4, 9/7.
lleltai Wills a jouc6 brillammeni
dans les doubles lenmmes quand
elle et Melle E. Ryan out 1limi-
n6 Mme M. WVatson et Melle E.
A. (ioldsach d'Angleterre par
(/2, 61/2.

Les aviateurs Chamber
1ain et L6-ine A Paris
FARIS MM. Clarence B
Chamberlain et C. A. LUvine onut
6t6 reus par le Pr6sident de la
Iipubl)lique cet aprs-muidi. Ils
6tLient accompaguns par M.Shel
don Wlitelouse, charge d'affai-
res amiricain.C''tait la premiere
reception ollicielle des aviateurs
tr.msatlanti(laes depuis leur ar-
riv6e ai Paris. Un peu aupa-a-
vi nt ils av'ient elM fLire une vi-
site 1 Madanie Nungesser.
1 --**-*** e-- -
U R6ceptlon
x diplomatique
Ps- M. .lJose Antiuna a of-
Sfcrlt un l)anquet enu 'honueur de
M..Julio Sosa, doyen (Idu corps
n dilplomati(que. M. Per.lta pr6si-
d diut la ceremonie Y assistaient
Slehs ministries de l'Uruguay, du
SChili, de l'Equateur et de nienm-
a I rcs de la colonic uruIttuaYen-


&


Bcn0oit &

O'Neill
RIlpr selItan d i1(c antltuf(ctulre
AVIS
Nous portions a la connais-
sance du public et du coim-
mlrc'e de la Rpbl)li)tquc (jue
p)our causee de changemcints
d(ans nos allaires en Ilaili, Mr
Gco Jhans&n'e a renonce a
I'admninistration de notre mai
son a Port-au-Prince,
Monsieur \. I.Concio Issel,
l)oite i)ostale A 85, Fortlau
Prilncea etc design commllen
notre reprsenltant pour Haiti
aIqui nos init6resss et anciens
clients puitrront s'ad resser.
HREA & O'NEILL
Santo Domingo. R. 1).
A. M BFREA
Administrateur Gdneral.

Lir:s I,iviu:s NouvI:.A'ux
SA I LEC:,II Al 1:tlit I,
Notre ami el collaborateur
Lion Laleau vient de taire pa-
raitre son livrc tant attend:
La P'Fiche (I n Catwr.
C'est un recueil de pomCies oil
le po0e, tour li tour, change les
lCdears, le soleil, les beaux soirs
6loiles oi pleure des amiours
perdues ou des songs sains len-
d(ciaiit. .Iamais reve de )poete
n'a et( plus Icond et sous le
souffle ardent, tristes souvenirs
(( g'rav6s au miarbre de In stele ,,
so(ges bleus devant le ((Clair
de lune ou a i souvenir (( d'un
coin d(I sol natal don't le I'rin-
temips s'dprit )), tout cela s''par-
pille, en trilles melodieux, roses
aux parlums saves, poussiere
si .tincelaite qu'on cligne des
Vy x Imais on regarded quand
C'est un tres )bau livre don't
LIon Laleau vient de parer
notre literature.
I.e volume a une belle preface
de Maurice Rlostand.
Nous felicitons vivement no-
tre ami pour sa nouvelle euvre
eu souhaitant, ce qui d'ailleurs
ne peut manquer, que d'autres
la suivent.


Commissi4
ln face dela Douane

La Trou6e
C'est le titre d'une ex
revue d inlt ii' g6ndral
raitra le ler Id lchaque
(ul a )pour l)irecleurs [
chard Salnave et Jacq
main.
Le premier nunilro
a Wti gracieusement re
ferine de belles et inlW
pages.
C'est d'abord le salut
reclion, plein de foi,-
d'ldans et de courageuge
ensuite uine belle c
L' Universelle mn,lee, Un
live etude sur La ('ba,Is
japonaise, d'aulrs s pa
prometteuses d'une f
sogne.
Nous souhaitons IonpM
la nouvelle Revuetl
nos meilleurs compliiB
fondateurs.

LA FETE du 14 MU
LA t::CEt'TION DE Ui
DE FRAl '
La Legation deFrance
vant indisponible per
travaux de reparation|
nagement qui s'y e
M'inistre de Franceen|
'lionneur de recevoir
Itran raise et les amisde
A l'occasion de la FMte
lranlaise, le jeudi 14|
9 A 10 heures du matl
grande small de de Asile

Naissane
Nous sommes he
noncer la naissance
vendredi A 11 heures
Ilermitte et
lilles de Me P. D. P
Mine n6e Amelie Pa
Aux deux jumelles
voyons nos meilleult
onliheur. .


Parisis
CE SOIR
Mathias SauI
3e episode
Sepi de Trilte
2e et 3e 6pisodeai
Entree: ,OA S
Balcon: l,I,
i


4;


Capital: Or ig.oO00.


Eug.Le Bosse/44


Agents Gen6raux


- I I


I I r ---- ----.; --I; I..~---~-~..~-


L


Durant les mois deC .JuillCt eo Aofit de cette annie,
offrons les peintlures PIERCE & Co. QUALITt
au-dessotis (luiprix de revient ncluel. Nous le taisongi
de permnetre i tous d'esssyer ces peinturcs qu'ils
vent adopler; i)parcc que lout en iobetnant un travail
et durable. on economise beaucoup en les employsIa


Commercial Agencies


- .....". -,T .r, V-M ,


,


dle


IWISURANCE





LE MATIN- 5 Juillet 1921


LIEM VERIITABLE






I I

LE GRAND MAGASIN

est toujours en liquidation.
Notre deuxibme hate pour le mois de Juillet.
I t iquidipi( lions (ii sc lont gcn pardielcs d'in oti de (eux articles el soiuventi ineerlains.
a liquidation du (r0 G-1 Nulne '
liquidation et de SAND MA A IN tson


Pasubio le Roi des Cr6pes
liberty grande larger
lame soic angla is
sole
Serge soie lkgcre
marocain Iranqais
Wie a dessin anglais
soie a dessin
ine a ramage
ne Olauchl et crcme
4Deiet coulcur franqaise
a barre
de soie a barre
on noir grande larger
nc grande larger
nie blanc el coulcur
le couleur
updrieur
egare
Uleur blanc et noir
nefranD.lavable grande larg
Ibblanc a barre
ir i dessin lavable
Sbarres
feqpi u6 blanc
ot percale grande larger
tater pour dame


20,00
Gds 8,00
8.00
8,00
7,50
5,0()0
5,00
4,00
3.00
3.00
2,50
2,00
4,00
2,50
2.'.j5
1,50
1,50)
2,00
1,40
1.25
1,10
1.00
0.80
4,00
4,00
1,10
10,00
5.00


dnchtxde toile pour deuil
I.dchoix de crdpe pour Deuil
. Bas Fils et soie
sup.
I pure laine extra sup.
noir a rayures blanches
r pur laine could.
Snoir su erieur anglais
il extra, blanc
Vblanc
pirieur blanc
dine pur fil
e r mtr6s superieur
lcrCam c pour costume lominme


,E h'-cs sup.


Ile
a rayLres rougeset blees :
100Pour in)mm c et enfant
,oir uni sup.
1a barres soie pour horn me
little couleur


).gar


liqlui


v6ri a -
sltok.


LI
I ~
2

I'

~ .4





1




it


Chemiscite blanche 1.75
C(hauselles fil d'Ecosse donu. 40.00
Chause'tes fil rayecs 30).00
hauselles mecerisdes dz. 10,00
Caleons tricot supericar (,)0(
Chiemiscitc tricol suip)rieur (6.00
Chemise mille i)lis veritable 13,50
cliauffeurs 12.' 0
Chemises fran'aises a plis 7.50
Chemise coulcur 5.0(0
Combinaison en Iricol chiemiselle et calh. 8.C,0
0 t (< (A.00
Pyjamas 15.00
Chemise de inuit 7.50
vPyjamas superieur 17.5 i
Casquette sup. coille cuir el soie 5.00
Mouchoirs fil pour humnme coul. blanc 15.00
Parap)luie loir supll. 10.
Sweater potur holilliCe 10.00
1as fil a cole pour garconnel et fillet. 2,50
Mouchoirs blancs et could it,10
Bas colle 1.50
ChaussetIc mis has pour garVonnct 2,00
Randnd choix de ciavatcs 3.00
Faux cols coul. 10,0()
Fl:anellc parauneIC bonne (Ialit 4,(X00)


Grand choix de chapeanx de paille
fine, feutreet laine, gi and choix de chapeaux
d il1 I i ;, o it ... t. E l .,


Ue, Jpaiii ici.1 L a tniel lcuesui n i iers pour
enlants, grano choix de ceintures pour
120,00 home en cuir.
15,00 Nappe fil coulcur 5,00
15,00 Toile a drap fil extra larg. aune 2 114 10,(X00)
15,)00 2 6,00
10.00 colon a drap sup. 9/4 2 1,50
5,00 Satin a ramnage pour anmeullemnent 2.00
2,50 Tissus eponge pour sortie de bain g.larg.12,50
3,00 Chemisette et ca, q' en tricot pour voyage 7,501
00 (couverture de voyage 35,00
S,50 (ouverturede lit piquee similie soie 40,00
2',0 Un choix de malettes voyages
2,00 Tulle fit sup. pour mollsti(l. tr6s large 4,50
1,75 Phonographe portalil jouant n imported
Squelledisquce 25,00
1,50 1 oile a matelas double larg. sup, 2,50
1,25 Grand choix de tapis pour table
1,25 D)escente de lit 10,00
- 1,)) Grand descent de lit en laine 20,00(X)
1,25 00 Grand choix de parlum Houbigant
5,00 A bon marchie
2.00 Et mille aulres articles.


ien davaries, rien de demodes, tous

Oos articles sont frais et garantis.


1e


ralld llagsii


206-208 Rue Traversiere


Souvenir
r l'Oseau Blanco
Sd'allerrisage de I'appareil
Pae dams un muse
a*enmautique
L 'unique souvenir
de Nungesser-Coii. it
jStterrissage abandoim,
te1 I'avion eul quitI6 It,
Piace au Ivuse de l'AM
tu'de Meudon,


BAR TERMINUS

PROPIlETAIRE: A. W idm aier
A 1 honneur d'informer sa bienveillante clientele qu'il
a install 6 i I'dlage de son ltablisseinent, un salon excliis
si-nciint reserve aux families ou I'on tro veraI d.-
(onsonummations de premier choix et ofu des lunch se-
ront scivis sur demand.


TC~16ho'


ne N 786(


A NT ;3RTIQUE inofensif. ais effirace, ln PAte
I,\ !., *.ufr Ke olyl.,,ss (ittruit par inillions l e. gr-
S ",.\:.. i.iri '(.'i fl ('C a L .) .-.h e Aiii ronq.t Ie priciux
(,ntii o l u rn. eri4f nidrtmt IA car ,c, Ita doult, riet
c ,\ .' ,,,I -rate 6 'e; t ln x a i 'Cde I'* 'gansi>>'. l .- l'-4te
.."\ .olv..bl ddin.' ,I ,varCu 1. ,I.1Iidre parlici1u de
n: rit ...- ..t pau l'u I eti lh,' lainp.cr hns
S \. I, ,, wh oni .n U li -ixix. L tU.. ur In I rm.pr. I t
^ M, s **1*1 ,,"'' i ', < i l.-1A it1 3 -'-t lpa r ..'. ,.q tu l '* "
... ; ... ,.....,.d-'\ i~f e : ,,, ',1 eI.K.B it. y^i...Iu'. i d unll n
.,i -.. iw ai bi :. .hc ..u hajque
PAT1 0 D Er ?VTI F RI C E-




IN- A


IVI"" (]M I CIuIlO j(o o ic cv i
RUE ROUX
( ln l e de Ia M:is.ii A. dei MATTEIS & Co. )
Vi1'ieiiin oil (d'i Ilrir nil (risi id .;iigasin ol'i I'li tro
i' il stock tC i ll li SCasi r s s p ri"
"ISII111 i) CILII'S

touts I uiancOS


Anglais & Friancais
Hlendez ilnous visiter et vous aurz loute satisfaction.


-A



I ~'era


BRIQUES BRIQUES

; La Manufacturede Briques

SSA aLA BAUDRY,
A l'honncur (d'infl'orimer MM. les Archiilkclcs et Ingcnieurs
i d'laili el Ions l Is ilies iil c('resse s (u'il )0oulrront trouver i'
i parlir de c jour li qiuinl '1 il l' I)riis(lIS sir ,.p liiies (on i otin-
dcs, edc nolv laibicialioin. Eni vue Ie li igraniidc ialliie'nce des
Scoinll i and Fs, hli l )Fabriqu( ls prie de s'i scrire S iiainleiiail pour
1re servis a tlil)i)s.
Nos brliques out inv\'ariabllnienl les i liiLmensionis suivianlcs
ongueur 21I mmll. larrgtr 100 mnii. 1paisscuir 55mnin.
Griace emihraIiinchen'iidil (d lChiemi (ItLe Fer, nous )po' iios
'aire des exp)6ditions del briqlies stir lout I le :s ci Ldel Ia I:m )-
Rnie desChemins de Fer Nationale entire Port- u Prince ce la!
Petite Hivilce.
CONSTi i IS I N lRIQiorth Ai.;s, 1c'sl I inlh.iriel hid'al (de ct'o sliiic
lion sliirlotnlt poiir les Irop)iques.
S'ADRESSERH i
L. PII:ET.I'ZMANN-Ar.GE:InIOIM & 'o
Agent dcs venues.


1


A. de Matt6is&Co

Reprcscntan pour Haiti


N ,


o~~ *T i--~~- '


I- ,,I-.. . . .


- ------------ IC I I -r I Ir w rr Ir


--


II -- -


IY]lllb~s~s~lRI


49, RuE P.AUMUa
88-90 QtrIw rvAc ItoAStopoi
PARIS
endant
i MEh!LZU MARGIN DU mslos
haoduits de sPmire MuRqut
jt tojours doe premirs Itfls
UNE SRULE QUALnt,
'LA MEILLEURE i
RAYON SPECIAL
POUR LES COLONIES
DROGUBIUB, HERBORISTBRIB
aPdoIAUT*s
lrangea* *t tm*wg*h
SELS DB QUININE PURS
Tous products en flacon#,
ampoules, comprimes, cacheUt.
SOLUTIONS HTPMODRlMIQUS *e
BANDAGES, CEINTURES,
BAS A VARICES
APPAREILS HYGItNIQUDS
pour toun usages
APPAREILS ORTHOPDOIQUSt
Seringues hypodermiques
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAGE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usincs, Communes, etc.

Projets de Facturea
et ous renscignements
sur demand adressae I
PHARMACIES PRINCIPAL
49, RUE RtAUMUR
86-S8, BOULEVARD SIBASTPH.L
PARIS
MASON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
1 ',ii France id & l'Etranger.





Avis
A position is solic ledi b% ;i
glisl I)(ok-kc'|)ci'r ,ii slfi)'>-
,fiaj)lher. I lais Ir:iniiii of o lle
inlern tli)ionai)l co llt spintolIIiCt
schools in Il1ighe1r ; a 'co nti ,-
cv. VWorking knowledge <,1
l'rench and clrcole () Ilcr l'
best terimes invild lby v Al -
liingtol, Box A 81. Porli-an-
I'jriiCe.

CI'll I nI cuVII'r livi's et sIC-
.logra.lphe aigla.,is. ilip)loan I
expj)rii'nclltl so licilc lne, ,i-
tiPllion. 11 a )op ris la corrts-
)oll(lanc In ilelri- aii luoilc (l,1ns
les ec" Is stul)i'crin'cs ( do
Co~n|)lpaili e. II a cerluii.es
coIIIIaiss nIII'ceS 1 I1';111(,r1;iis cl
on cwrole. l'\>il~s vs onllrrs
">. A li g nl 1S^. A',I .S ,, l\,
a li-Pince.


I


I


W,%k




U- *.-JI-Y -- __~ -l


/,


LE MAIIN 5 juiillel 1927


Ces mole= s


Volls iiUrPCSSCen


lisez-le


du


DEPURATIF


. a


Vices duo Sang
VarIce00 Glandes
Muvatu CCsramiintem
Maladies de Peas
Avarle
Mealadies des Femnmes


Itabliesements Chalelate
GRANDS PRIX


FALg 'eriquse II a'clairch.,i tUal nd Ul
t beat ct e *& peau.
It cons tue u excellent traltemp.l de
rPrtirlo.sclkrose en abaissant la tension
arterielle, en diminuant la viscoslt6 san.
g.ine cL en facilitanl le travail des reins.4
I.aliwrat. de I'I'rodonal. 2. rue Valencie,..,
S I'iar.e t l '" Ilharimac'l.


PROPII II 4TAIRES D'AUTOOMBI1I MILES


PNEUS


&


TUBES


Nous recommandons tout
sp6cialement les pneuis pour
camions 30 x 5,32 x 6, 36 x (6,
35 x 5, 38 x 7 Heavy Duty.

Les pneus FIES TON
BA L, LOON sont les meil-
leurs.
Toutes les tiimensions(dec
pneus et Tubes etl accessoi-
res en stock chez


Pins de kiluo tr i\'ue ia~* t 'ar l),Iiar
c 71 ?


L. Prctzmann-AAqqerholm & Co,
AENT GENERAUX


A VENDRE
Molocycletle llarlev Dl-
vids n. Sin gle,Mod lc19216
en iarlait cOat.
1735, Rue da Quai,vis-I'-vis
Colis postaux. Phionc 2084

Empress avlera
de C84a
Le steamer ( Hlai ina ) ve-
nant de Santiago attend i lPort-au-Prince Itc )
Juillet p)rochain.! 'n 0 i. l I ,'
el pIissagers potlr I'orl d
Puertlol-Palai & i'Uo lo-lico.
II sera de rclour Ih'< r!-;i-
Prince le 16 jnili. t, tn ironutc
pour Santiago de Cu)ba cl la
Hovane, acceptant frril t pas-
sagers.
Port--au-Prince., le :(0 in
1927.
J. DAAI.)EI .Ir.,
Agt nl (6nral pour Haiti


@ be


S;^

~' h '


V I


A


U

'S


BA4IANCOUJ


va


A vei.die
Bonne pro pri6tl fonds el ba-
lisses situ6e S la Rue Pav6e ou
D)antcs I)(stouchlies, en face de lai
ath '-drale en coiislnriclio),'.
Excellentes conditions.
S'adresser an nolaire
IAon CIIHAllLES
1518, ilu e du l'Pe pl-, 1.)18..


AVIS
Le Dr N. Camille part pour
I'6tranger prie ses clients Itant
de la i apitale qu(e de la Pro-
vince de bien vouloir s'adres-
ser an Dr P. Tolemaque et IL.
Camille.
Les heures de consul lotions
sont touiours martin 7 a 9 et
soir 3 :i 5.
Te0lphone 2567 et 2467.

Avis important
Le tirage de la Ralle de la
propri6t6 de MmeVve Durant
sise au Qartier dit ( Bas peu
de Choser, fixcan 7 aout )pro-
chain. sera lait par in e Com-
mission donti les mcmbres
seront d6signics parmi les
portentis de billels r(' -,sentlc
;in momcnl du lir:ige paIr Mr
St Fort CoIin 11(iii en issueu mc-
ra le haln I co role.
Mr St lorl o in a biet ou,
lu gar'iltI r a stc nAilte du ( iri ,
ge du 7 t I':l p.r le prestige
de son nom.
Le (,Comitl


Avis


Le public est inlomu qu1(Ie
les Bons Proviv)ircs (de la
Dette Inl6rieure 16 o'o s6rie B.
1952 Nos 2881 de $. 250 et
2882 de $. 50 sont perdus.
Duplicata en sera dlemand6
ela Baitque Nationale de la
Republique d'Haiti.
Port au-Princele 21 .iin 19 i"
Sige : V e BARB \NC()URT

A vendre

Ameublement de Salle a
manger ; chambre a coucher,
meubles t autres.
S'adresser a G. F. LYON,
Avenue de Turgeau, apres le
Sacir-Ceur.


Grand H6tel de Framt

P.JP. PATRIZI Propritaire,
Cet Etablissement renomm6 don't '61'Aoe
plus & laire vient d'etre completement
et remis A neuf. Lee chambres ont to
fort moderns, le service irr6prochable, If
taurant soign6 est de tout lpremler o
tel n'ayant rien n6gllg6 pour fair pl
charmante clientele.
D6jeuner & la carte, Table d
Plat du Jour au choix
Pension an mois, a la semaine, par jour
Garage mis gratultement A la dispo@tMl
voyageur a.- Bains, Douches a toutes* Il
T616phonee No 84
Dans lea Magasins souch6s A lI'Hotel, On
vera"toutes sores de provisions, Vins,
cigarelles, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'Itali
Choix de Conserves.
On y trouve a I'arriv6e, pendant sle 8 6
au d6part tout oe quo 1'on d6sre anu GrM,
tel de France. P. P. PATRIZI, Propri6taireo


La grants. cEha
DE


11 *


Genaro Hurtad
G aind I uc Ie IuIe des Miracles Poit-au.Princl.
A le plisir Id'annoncer a ses amis, clients et co
blic en gnc i (ral (lUie dans son 6tablissement on toi
L n (haptau pour chaque goit et chaque p
ainsi (ui'uime variilO d'articlcs pour cadeaux nol
imeiil iens; vous Irouveuez un assortment deSiV
Liqui uLrs,sans oubliert La puiinlch ciena, cetteprw
boison espagnole.
La Maison llU'tTADO offrira un souvenir 1d#
cheteur.

Fred. Gaetiens
No, 117 Rue Roux on Bonne-Foi. INo 111'
T1eephone: 667
ON TROUVERA :
Alcool fin pour liqueur.-Sucre Hasco blancet61
vros et d(tail,-Riz par sac et parlivre,- Sir0i
Grenadine, Peche, etc.- Cigarettes, Chesterfieled, t
Chlanteclerc, Pantalcon.- Manchettes aualit 6..
re.- Conserves alimentaires. Cnf6 vieuxi pI
cafe en poudre Whisky,- Bi6re Patz .Il2
Champagne Mass6 Pere et fils, Champagne qul
valiser avec advantage avec n'importe quellUe
la pla e.- Champagne Lanson.- Parfulner _i
blanc par gallons et par bouteilles. Vin
bouteilles et gallons quality sup6rieure-Clarina
par barrio qus et gallons.- Enfin le fameuxR
NECTAR.Et la non moins fameuse ANISEn
Madame Fred6ric Gaetjens.
Venez faire une visit et vous sortirez satislai, "


D' MANGET


A 7
SLir -a n U
l^vet L'i^b. U.S.&
l aW
Lever noti >.,., ..uiui, Ma .., U.S.A.


-CII ---


_


Emommomm


~


&


L.


I -


~1 g~yl--- -- ---- -I- -


I


~L~ ~


f~l


~CLL;CI


12 4,


A




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs