Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04503
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 07-04-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04503

Full Text

amolnt MAthLOIR
DIRECTEURI
*R, Bue Americaine, 1358

TELEPHONE NO 2242

NUME1O 2C)0 CENTIMES


!6meANNIE No 6138


PORT-AU-PRINCE( HAITI)


LUNDI 4 JUILLET 1927


Mo clhronique...


LES VACANCES


int6i, pour ecoliers, ma-
rats, citadins, ce seront les
SMs.
Icc un entraint bien com-
bansible, chacun de nous
Whera un petit vert et
p tranquille ou ii tAchera
s remeltre des fatigues des
jours de labeur.
i, les vacancies achev6es,
Sverrons revenir les der-
n enfants aux mines ha-
p. rquelques semaines de
idair et, pendant de longs
le souvenir de la liberty
i horizons lointains han
les esprits astreints l'ac-
6malsaine du travail des
Maiscombien pen au-
i tir6 un enseigne-
~tile de Icur court se-
cain op'agie..
cocances ne sont pas
iOurlravail er,dira.--on.
iiidins vount aiux champs
6blendre leurs nerts tn-
ilreposcr leur organis-
I ami6 et oub:ier leurs
cis.Etpuis quelqnes jours,
Imr me quelques semai-
lip0sdesau milieu des tra-
illea de laterre, ne peu-
lnt rien pprendre.
Ce ent 16 deux erreurs. Si
Vp~upncessont,en elef, ins-
pour permettre anos
de recuperer les for-
ues, nous pouvons
ent en jouir tout en
t de mcner quelque
l'existence du villa-
i est wdme certain que
vie serail aussi iepo-
et aunsi forlifiante que
ue I'on m ne dans la
des villes d'eaux ou

pour q u i sait
*our des vacances
utile et, parlois,
nlt, pour se faire
rn sur la m6ehode,
nce et la gravilt
iNrorale.
louvent, en effet, onil
.dans diflerents mi-
Uo on lit dans certain
x, des jugements er-
sur les campagnes et
population.
part, la question du
Dnuel des citadinsde-
toaque annee, davan-
4ne question difficile A/
ner.


Ou bien les bourses moyen-
nes ne peuvent disposerd'une
reserve suflisante i l'entretien
dans les hotels de toute une
famille, ou bien le repos
qu'on trouve dans les stations
baln6aires est une excitation
nouvelle et d6primante, une
fatigue difltrente mais r6elle,
malgr6 les coups de soleil qui
brunissent la peau.
Pourtant, point n'est besoin
de casinos, de routes empous-
sier6es par les autos, de len
uis a la mode, de dancing
pour revenir de vacances avec
une sante meilleure et des
forces r tables.
Dans chaque village, dans
chaque hamean,on peut trou-
verun air sauin. le calmne et le
repos.
Avec Ic progres de la pro-
pagande el les resources plus
etlndues des cultivateurs, les
bienfaits de I'hygi6ne se re-
pandent de plus en plus. Biei.-
16t, avec 1'electrificalion des
campagnes, le comfort s'y ins-
tal.era.
II suffirait done que dans
la plupart dIes villages cer-
tains propriklaires ainenagent
rapidement une ou plusieurs
pieces disponibles et assent
savoir par l'interm6diai e de
la mnunicipalit& qu'ils peuvent
recevoir un on plusieurs pen-
sionnaires pendant la saison
d'616. Cela aiderait ai un rap.
prochement plus troit eutie
la population des viiles et
celle de la campaign.
Vivant au milieu des pay
sans qui soulnt la grande force
morale et materielle du pays,
6coutant directement leurs
desirs, jugeant mieux leurs (f-
forts, les gens des villes corn
prendraient mieux leur im-
mense labeur.
Par contre, le paysan, lui
aussi, apprendrait A mieux
connaitre le citadin, as sez
semblable A lui dans ses ins-
tincts et dans les grands ca-
racltres de la race. lis s'aide-
raient ainsi mutuellement ai
creer des movements d'opi-
nions necessaires aux refor-
mes qui doivent, dans un ave-
nir plus ou moins rapproch6
de nous, assurer la s6curit6 et
le bonheur de la patrie corn
mune.....
SUZANNE: CARON


"Utage au A l'Ecole de I6decine
Grand Magasin Aux derniers examens qui
il a fallu du temps eurent lieu A I'Ecole de Mede-
,es precisions. L' cine, les ludiants Felix Jo-
q u i d a t i o n du seph, Henry Mevs, Pascal Sti-
pasin est arrive en nes et Gaston Salomon ont
n ce miot de Li-requ leur dipl6me de chirur-
suve e mot de Li-giens-dentisle.
M souvent repetl Nous leur adressons nos
niaisons,ila perdu plus vits compliments parti-
la loi de ceux uit culi6rement au jeune Gaston
1 Maintenant que Salomon, flhs de M. le Dr Sa-
us ot afirm la Iomon,qui s'est adonn/ i cette
S la liquidation profession.


lrs" o' exi vrnui-
Tlpat ses bas prix,
elt g~ndrale et
agasin eat devenu
Situ de pleri age.
D MAGASIN
we Traversi6re.

SVENDRE
Inttobile f Es sex
huparlant 6tat.
S3CtIt. CANAVAN
N dIGraid'r6vot.


AVIS
Le Dr N. Camille prti pour
1'tranger pFiOses clients tant
de la Capitleq'ie de la Pro-
vince de bien vouloir s'adres-
ser au Dr P. T6l6maque et L.
Camille.
Jes heures de consultations
soSt toujours matin 7 i 9 et
soir 3 6 5.
Tedlphone 2567 el 2467.


-- ----- -- -- -.

La Nouvelle Cigarette


( Reolblicaine)
La Grande Manufacture d 1 Tabac noir et de Cigareltes
< ANA ,., ()NA. present i se4 clients et an public en gl6n-.
ral,une cigaretle ni uvelle so s lai marque R epublicaine)
Elle se dislingue de la prie Idenie par si forme ovale.
I)'excellentes combinaiso ( dans la preparation des
meilleures qualil6s de tabac ii assurent un sncc6s m6rit&.
Les lumours jugeront des xcellents r6s'iltats obtenus,
grAcc i la comp6teice epro vc'ed'un Expert Turc venue
des Etals-Unis pour dirige li Laboratoirc de la Fabrique.
La Cigarette l Rlpub6licaii )) fera la joie de tots ceux
qui I'adoptcront.
Elle constitute, en Haili, itI progres iel dans cette
branch d'industrie.
El il est desirable (qu les mitaleu is ide cloix en fassent
un usage conliini, afin de I'apprcier, Ichiqu( jour davan-
tage.
[Dpot Cen6ral < ANACAONA .
Manufacture de tabac noiret de Cigaretles.
206, Rue Justin Lhirisson, 206.

G6bara & CG
lNroprietaires-lFaln icants.
Port-au-Prince, (Haiti )


Impressions de la Fete-Dieu


constant et aux disciples encore
pusillannues, qui avaient be-
soiu, pour croire au Sauveur, de
le voir acclani6 par des vivats
suspects. come ceux qui se
clanient en I'honieur du Suc-
c6s, vivals prols A se changer en
Ihaues, quand les agents de Cd-
sar auront mis fin A enthou-
simsme populaire, qu'un Judas,
adorateur de I'Or et premier
transluge de I'Eglise au berceau.
aura livir6 dans un baiser Celui
qii I'avait invitk a6 manger a sa
TableetA boire dans sa Coupe.
Aujourd'nui, a uc un nuage
n obscur it la clartt du jour,
1A.


A Lsein des tristesses et des an sliclu ;ilaunb, l a spue ieur u
goisses tie la Semaine Sainte, soleil ; aucun doute ne peu plus
l'Epouse du Divin Martyris6, un son deverls i qui vient ae la m
moment ravie par le prodige d'a son de Celu qu vent au nora
mour qui se r.alisa leJeudi, a la du Seigneur; car, dja, I'agonit
premiere C6ne, mais tout en- du Jardin des Oliviers, les igno.
tiereA sa douleur, a choisi un minies de la grande semaine se
jour special ou elle p.urra, sans Is cracacomps, lle s souts, les mo-
r6serves, fire 6claler sa recon- les les souetss les Io-
naissance envers le R1dempteur lueries, les insullesont faith leur
pour Ic don suprne de son w-uvre; la cohorle minLme, sol-
Corps et de son Sang. lgu~s aux dat esqUe ive, a d6 poulled I out
homes pour etre leur aliment uissant et tent de dushonorer
et leur consolation jusqu' lale Pur, Ia couvert dun manteau
Ifin des temps, et c'est vers le mi- d'carlate, a mis une couronne
lieu de l'ann6e qu'elle a place d'spiues str sa tte et un roseau
la date de ses transports, alors dans sa main droite, a fchi les
que dans les chants et elsur les genoux devant Lui et en un rile
instruments, in .ymnis et canti- sacrmlge I'a s a I u aRoi des
cis, elle exhalera son all6grasse Juils ).
et ses actes d'ad o r a t i o n, en ... Puis on I'a promen, char-
i'honneur d'un si grand Sacre- g6 de son propre gibet, A travers
ment: Tantum ergo Sacramen- les rues oil if avail pass en lai-
tum. sant le bien, et au terme de qua-
Aussi, pendant huit jours, le lorze stations, les unes plus dou
people chr6tien, A la voix des loureuses que les autres, sans au-
cloches, des grandes orgues,des tre soulagement que le coup
fanfares, mel1e autrefois chez d'6paule du Cyr6n6en et l'appa-
noul- au grondement des brown rition sublime de VWronique de-
zes, le people chr6tien rempli vant sa sainte Face devenue m6-
les temples ou reside le Dieu vi- connaissable comme celle d'un
vant, le seul qui se trouve si 1 lpreux, la Croix s'est dressed
pr6s de ses creatures- le Dieu n sur le Calvaire, pour Lui; la
de 'Eucharistie et ne pouvant Croix avec son cortege d'hor-
contenir sa joie et le besoin de reurs : les Cinq Plaies, le fiel.
crier cetle joie, le people chr6- le vinaigre, le coupde Lance, la
lien deborde des nerfs insuflisan vue de la Mere de Douleurs, I'a-
tes, gagne les rues, se press au- bandon, la Mort...
tour de I'Ostensoir, et accompa *
gne avec des fleurs et des pal- *
mes Celui qui faith ses ddlices Aussi, en vain aurions-nous
d'6tre avec les enfants des horn. suivi les processions, dressW
mes et qui, Visiteur infatigable, des reposoirs, port le dais,
se plait A se reposer parfoitdans commnnio, mdme tous les
des foyers trop heureux de re- jours ; si nons n'aimors pas
cevoir un-instant I'H6teAIgim,,, ie proc ain, si n:mus n'avons
porteur de benedictions e$ gnge pas pris a tAche de detruire le
de laveurs insoupgOn6a s 4ue la vieilhomme,de revdtir M'hom
foi connaitet pour lesquellesle nme nouveau qui est le Christ,
coeur adore, alors m6me qu'il lait d'amour et de pardon; si
ne peut comprendre: sola fides 005 n avons pas entrepris
sufficit. nouns nlavou s pas entrepris
Et cette fois-ci, ce nest pas une lutle de tous lesjours,de
conmme au jour des Radieaiq, tous les instants centre nos
un triomphe passager, une re- vices, nos ditauts, nos p s-
prnsentationanticiph, fate polfr sions, mnmes les plus inofen-
donner could ace an people in- sives en apparence, nos inte-


rets, mnme les plus l6gitimes,
quand ils sont en opposition
avec le devoir primordit de
charife; en un mot, si nous
n'avons pas la charity, nous
n'avous rieI ; il nous mnqne
Ie (dien de la perfectionu.
*
Car la charile te st patient
clie est pleine de botill, die
nest point envieuse elle n'est
pas t1mdraire et prkcipitle,
elle ne s'enfle point, elle n'cst
pas ambilieuse, elle ne chcr.
che point ses interns, elle ne
s'irrite point,elle ne soupVon-
ne point le mal; elle ne se
rejouit point de I'injustice,
nmais elle se rejouit de la v6
ritil, die endu e toul,elle croit
tout, elle espere tout.elle sup-
porte lout'".


E encore ( c'est toujour
I'admirable Epitre de Sain
Paul anx Corinthiens) quan(
jv parlerais les langues de;
homnmes ct des angessi je n'a
point la cnarit6, je suis corn
me un airain sonnant ou un.
cymbalc relent ssante. Qnan
j'au ais le don de prophdtie,e
I que je penitrerais t,:us les my.
tereset que je poss6derais tou tt
science; quand j'aurais mien
toute la foi, jusqu'A transport
ter les montagnes, si je n'a
point la charity, je ne sui
rien".
El encore "quand j'aurai
distribute tout men bien an:
pauvres et que j'aurais livr
mon corps aux flames, s
je n'ai pasla charild, cela nm
nme sert de rien."
El ne dites done pas que
vous aimez Dieu (car,si vou
n'aimez pas le prochain quc
vons voyez, comment pouvez
vous aimez vieu que vous n
voyez pas...0
Occelleus e la charil6
reine des vcrtus I...
.*.
Quand le people, pendani
loute une senmaine en; "Nous
voulons Dieu (c'est vers la
Charity qu'il lance ses aspira.
tions; quand il miontc en ldes
pelerinages r6pte6s, vers ]a
*colline voisine du ciel" pout
implorer N. D. du crp6tiucl
Secours; quand il entreprecn,
a pied,la roultede.Delma,poiur
invoquer N. I). Alltagracia,
c 'est vers la charilt, qu'il va.
La Charite6, c'est le royauine
de D)ieu el 1sa justice, qu'il
nous est recommanddeacher
cher d'abord, pour que nous
ayons le reste, par surc oit."
e est encore la Charild que
nous demandons chaque fois
que nous disons Que votre
R6gne arrive**.
Rien done d'etonnant ou
plut6t rien de plus consolant
que de voir prierr dans tons
les quarters de la ville" com-
me on I'a fort bien faith obser-
ver dans un journal, rien de
plus consolant que de voir les
oules qui excitaient nagu6re
et exciteit encore la pitie du
Christ, remplir les 6glises et
les chemius du p616rinage.

C'est qu'elle a faim,cette foule
elle a claim de char t6 et soil
de justice.Elle march vers un
id6al.sans s'en rendre compile,
vers cet ideal que le R Pere
Scldrer, dans un vibrant ap-
pel i la jeunesse, a propose a
cette jeunesse come mo li
du chrdtien, A 1'exemplc e
Saint Martial, patron du cher
College don't on e6 dbrait la
fMte jeudi.
Le people march vers cet
ideal don't il n'a pas encore
pleine conscience. Pour qu'il
sorte de sa modiocriti, c'est
anix plus sagesaux plus elai-
rcs qu il appartient de le gui-


Ntre til,,,
--- W


... a vu, jeudi vers les 10 heu.
res du martin, aux Caves de Bor-
deaux, une score des plus tu-
inultueuses, quelqu'un, charge
de recouvrer le inontant des bor
dereaux du Cerclc Bellevue, prt-
senta au client la carte A payer.
C'est toujours d6sagrcable. Aussi
I'autre qui tait, paralt-il, d'
mauvaise humeur, s'empara do
paper, le froissa, le d6chira ct
en jeta les morceaux A la fact'
de celui qui lui reclamait ce
qu'il devait au Cercle. On st
battit, ll yeut table renversce4 t
verres brises. Et c'est dillicile-
ment qu'on put mettre le holtI
entire ces deux messieurs.
i*
...a vu, vendredi martin, vei s
les 8 heures 1/4, A la rue des M i-
racles tout pros de la Place Gef-
frard, un cocher cingler un tout
jeune entant d'un vigouieux
coup de fouet. Le petit pleura
bien tort. Mais si le rustre savaIt
que l'enlant est mille lois plus
utile que lui, se permettrait-il de
le trapper?


x ... a vu, vendrdi soir, vers It s
6 10 heures 1/2, devant Olym-
ii pia Bar) une belle (fille))ui
e venait prendre part au bal. Elle
6tait tres el6gante, vltue avec
e le plus Ieau chic, mais, elle por-
tait des bas de couleur difl6ren -*
ste : 'un Mtait de couleur saunion
e el autre de couleur rose. Est-ce
une mode nouvelle?
e

der vers les hauteurs oi I'ap-
pelle le Christ les bras oun
verts, le Christ qui a le rem&-
t de pour tous les maux, qui d6-
sire qu'on aille A Lui, qu'on
lesuive a traversilessoulfran-
ces, les 6preuves, les doutes,
Sles Inquietudes.
Le people mnarche vers un
ideal : car, il a la foi nous
y reviendrons-et il sail d'ins
tinc, quc (( points les eve-
Snements se monlrcnt modi-
fiables, m o i ns on peut
leur assigner des causes hu-
I mdines, plus il y a lieu d'y
opposer des vues de toi, par-
ceque la part de Dien s'y dt-
couvre d'avantage .
Puis enfin, la Mort vaincue :
la Vie ternelle ddjouant les pr6
cautions humaines et brisant
son Tombeau, la R surrection,
suivie de l'616vation au Ciel,I As
cencion ; l'envoi des lumiareset
de la force avec le Saint Esprit,
la Pentec6te et pour effects cette
p.odigieuse via litd de I'Eglise
venant confirmer les promesses
du Fondateur et s'accusant par
les millions de martyrs de toun
6tals, sexes, nationalities, races,
deflant toutes les erreurs et re-
sistant A routes les apostasies, se
succddant A travers les sicIles
jusqu'au temps present, A I'heu-
re actuelle mdme ou sur telle ou
telle terre du globe,pas trop loin
de nous, sons un regime pers-
cuteur A outrance, vWritable ana
chronisme, la Vdnite foul6e aux
pieds, broyde, continue A enfan
ter des saints en la personnel de
de tout jeunes enfants, d'adoles.
cents qui meurent fusilles au,
cii de A Vive le Christ-Roi *
apres avoir puis6 la force de Ia
perseverance dans cette Hostlfe,.
que nous avons suivie, A travers.
les rues de Port-au-Prince, dSaz
lutaris Hostia I gage de notre
resurrection et aliment de la
Foi Catholique....
0*
Et ce sont ceslMystres scr
qui sont rappels chaque ann6ej
par les ceremonies deI'Egile *t


j


J


O


1Um,


Nos doutes sont des traitres
qui nous tont perdre le bien que
nous pourrions faire en nous
detournant de 1'essayer.
SHAKESPE RLRE


_ _


----- --


- ~-- ------------------ -- -- -----..--~~_T ~ ___~_ ---~,


---


l .9


La semaine a vi s'achever avec
le mois du Sacre-Ceut, le cycle
des solennmts liturgiques qlue
I'Eglise olre A la pi6t6 des id(6-
les, en celle saison de I'aimne,
et don't la plus grandiose est la
Ftec-D)ieu, avec la s'rie do ses
processions se rep6lant de pa-
roisse en paroisse, se droulaint
A travers tous les quarters de la
ville. significant le triomphe per-
peluel du Christ dans I'Eucha-
ristie et I'hommnage public au
)ieu cach6 dans le plus admi-
rable des sacremenis de notre
sainte religion.




LE MATIN -4- Juill(d 1927


GRANDE LIQUIDATION

1 I A


reinRiurc


D)ur.anl les mois d(e .1uillet el Aoil de celle an;na, nous
offrons les peintures PIERCE & Co. QUALITIf EXTR '
au-dessotis duprix de revienl actluel. Nous le taisons afin
d(e Iernelire i tons d'csssyer (cs pcintures qu'ils doi
vent adopler; parce quie tout en obtenant un travail beau
et durable, on conomiise beaucoup en les employant.,

Commercial Agqencies


&


( 'A T1l0i SSi O
Commission
En face de la Douane


qui se traduisent en dtlvotions Cuba cr6e un Institut
coiistilaiil,notn des lins en elles national de pr6voyance
miiimes-- coimne beaucoup sont Les ( Inlorimatious S, ciales ,,
tennis tde se l'iiiagimier- miis du t bureau inTlernaiional Idu tlra
des moyens tde vie spiriluelle, vail signalent la cr-ation l' Cuba
(Ide perfection, de salut, donit liI1 d'un Institut national de pre--
dispensa.ion a (tC remnise i I' I'- vov'~ince et ld'('l6ties socials.
glise par son l' lladtellur,llinvens L.'Instlilil est cliarg' d eludiert
(Ju'llle dislriluie al)olnid1ui -ient les problem ) mes quti si rapporten '
a tous, en verLu dti mandall fort dit'rectement i la la rvoyalnce
n1el c intenu dlans l'l'(I \'angile, II- scale, a;insi que (ie colln iler
vre aullhentlique, leslamtneil ir- la lCgislation ouvriere dcs anutes
qu dtiu sciaut divin el doIt les pays, alin de determiner dances
enIscigleinetils se r'sisullcit i (;tins t iu'lle inesuire elle pent ctre
le gra;tti et sntil cihttlt il', tlietlt adaptlce aux hesoils ide la nation
i To aiiineras Ic SC'i ,Lir ton culiaine. )'apres un lmnifesie
D)ieu det out tol l cr, (hr lon'e h[u'il a I)ulb)li rcenimnent, Ile
ton ameel de t lc ul lI ln Copl it el (Cnlti'- directeur tie I'Instilut i
tu ainierias ton piWrochin (It o lt' expritn' I'espoir di'ol)lenir la
toi-inlme *,. A.\illie-vos Its tiuns collal)oralioi Ides patrons, des
les autres ('on)nm/ /c ous (ai a(i- ou\vriers et des intellectluels s'in-
mrs. tI'ressant aux questions sociales.


C'est pourqutili, aiu leundemain
de l'(Octave de la vt-'le-l)ie ( pe
tile l',te-l)ieu sci ton Iappellit-
tion popular, ) I'l.glise omus
miontre le CGoAur de Iteu, lei T'ls
Sacrte-C(rur ide .Isus el(t (lui con
vie A venir puiser l'auirt!, plei
lieS coupes, I)our L e rt' i'M d
sur les autres.l nest pas de tern
ple oi ce symibole d'a.iour ar-
dent ne rayoiine. Une paroisse
speciule de notre ville est consa
cr6e A ce CA(.'Lr ui a lani a1inei
les hoinues. C'est d(ans cette pa-
roisse que le II. Pere Ls (ituen.
secrtai're de l'ArchevechW, (1rve
loppa eu un lig;ge |)r'6'is, d'a-
pres F'ilvocatlion (( CtLeur' de .I1-
sue, foui lmise de clariLW 'i le tile
me que I'esscnce du chritianis-
mne, c'esti la chaliit et ique toules
les iianiifestlaions de la D)ivinite
( Creation, Iyrcarnation, I6denmp
tion, Euchairistlic, Sacre-C(eur )
sont des preuves d'amour, de
'amiour infini du i)ieu qui est
amour, qu'amour est charity -
Dieu est charild.


LE (C:lWl.ATEN\lilll
IE WMES ITIASSEI
Le Conseil de l'O)rdre des
Avocals de Po'rt-au-Prince se
tait le plaisir td'annoncer qlue
c'est dlemain, 5)iuillet, i 9 bieures
du martin, qu'aura lieu la mani-
testation organis6e en I'hionneur
de Me Ednmond Lespinasse Ai
l'occasion de ses 50 ann.es de
profession au lBarreau.
D)es discourse seront pionoocs
par Me Auguste lonainy, ancient
Batonnier de I'Ordre, et Me Sle-
nio Vincent, Btalonnier en exer-
cice.
Tous le:; amis de Me Lespi-
nasse sonl cordialement invites
A cellte ctrdmonie qui aura lieu
dans les salons du Cer le Port-
au-lriniciei. Les damCes (ui
voudrolnt apporter, par leur
presence, nn plus grand echt'li
de dislinclion la rtunion, sse
ront les ienci venues.

LA FI lE l .i I M I EPEIDlACE
IDES ETI\S-I MIS
Aujoutrd'hlu, 1 juillet, mirlque
le I.1inme amniversaire dit jour
l. pt's iune longue ec saln-
glaie ulltte, Its 1:1 Provinies
unies de I 'mrique du N Nd,
no 'au ,le la Grande Con!,de-
ratio ~toil"', se r6unirent ii
Ph I Ilelhie et proclam6rent
l'in 6penrlance americaine. Ce
n'est que quelques annies plus
tart, en 1783. que la Grando-
llr, .;, reconnut l'ind6pen-
danTic di se' a cicnncs colonies.
A (' c'"siotn d'e cet anniver-
saire, les Consltalts ct Legations
des nation's Atl:an;'' :c; i Port-
au P'ince o01.;'r ore leurs cou-
let:rs el ie Cha, ': d Allaires des
Eta s-Uni de 11 heures du ma-
tiat A midi rveevrau dans les salons
de ka LUgatiun, rue Bonue-Foit


Les -\1lu,1 it-s p8ur l(es I'e lts
(hcinmenalhire el su in'rieur
('est aujourdi'hui Ai 8 heures
dI L iatin utiii'(uiroun lieu a f11Is-
per'li(on Scolaire les exanmens
pour l'obtentlioni des i eovets eic-
nmentaire el superielir.
Li's diverse's (,ol' tic' lid (i-
piille out 1)nlscir nt9 '9I) caididIts.
P'our I'e Brv'etl lIe entire, il y
a (61 lilies el 2t Vgar-ons. Pour Ic
Blevel suptrieur, 7 lilies.


Disparition d'un enfant
IUn enlant, .ig de 7 A 8 ains
en)viron, el c(m haitlait la mai-
son I)ussek, rue d- I Centre, a (dis-
paru depuis lundi dernier. Mal-
gdl ttolltes les recherches, on n'a
pas pu retrouver I'enl'ant.
La Police a lt6 avisec de cette
disparition et si quelqu'un ren-
contrait l 'enfant, ii est pri de(e
le conduire au Bureau de la
Police.

La ((Rafle Notre-Dame))
C'est dimanche prochain 10)
juillet qu'aur;a lieu Ie second
tirage la ( Ralle Notre-l)ame ,>
organisee, combine on le snit,
pour recueillir les fonds indis-
)pensab)les A acquisition d'un
minitre-autel en marlbre pour la
Cath6drale de Port-au-Prince.
IA' tirage s'extcuteran a Citi0 -
Varieles A 9l heieiis du martin.
Les billets s'cnleven rapide-
mient.

( La Blenfaisance
I)inianche prochaili, 10 uillet,
A 9 ieures du matin aura lieu ai
la Cr.clhee Ie premier tirage du
iloi de tjuillet de t La B1ie ifai-
sanuce ..
laapp1)elotus que cel!e rile est
au proLlit de(I '( Il ('LCrche 0 eetle
ulile Institution de protection
(Ie I'.niiince m:tillih'reuse, et
(lue leI l lot d',' 1000 gourdes
est en imiarcliandises.


An sujel fra.ii -;a I I'nm:i ils
P \ IS -le IReich idclare qItu'ii
lui tes im poti.sih.lei de proloh>Lger
les accords commilerciulx expi-
rIallnt le 310 j in neiis ajoute q(u'll
est tdispo(se L1 negocier iminidiia-
lement un tnouvel accord provi-
soire don't la porlee sera plus
6tendue et le conclude avaint le
15 juillet.

Les longs raids aeriens
\W iL';1-,lELI :1 l IE.Ll)(l lonol ilu))
Le plus long vol au-dessts (IC'
'eau (ti j unalats 'ti' lent' ;a (te
accoiml>li aujurd'11l111i l)ar 'I s
lieuten ills ester .1. MN itlauid lt
Albert Ilegcnlberg rdans cl';i6rot)i
nie de larnie C(-2. La Idistattce
parcourue d('Oakland en Cal'h;or
nie i HolnoIulu a ~6e de 2t100
miles. I a tdurce apppuroxiimatlive
du vol a t' 2 dt 25.) liures et 50
minutes.Les aviateurs militaires
parties d'Oakland A 7 here, 9
li ner im lin sont atriv s a t 1oilo-
lluu aI (i heures 21) ce miatin ( 12
lieures .59 ) die I'apri's-id hlieu-
re de New-York.

Collision enti'c soldats frani::is
et ijelmns (Ji' is illinianiIs
PAlUS- i es journauxl adois
signalent q('une collision s'est
produite a Lachen et Speyerdorf
entire des.ieunes gens allemands
et des soldats I'ranoais don't deux
grievement bless6s.

LIA SITI MllIOFIi \Il:illl:i
la Iiluh |>o1r le relin, ent d(I It'al'
PARIS- le journall O(liciel
Iranqais public un arrtl' du pr1)
sident du conseil et du ministr'e
des finances fixant A 460) francs
par titre dc 500) Irancs le prix
missionn des obligations (6 o,o
am)ortissables eln 504 ans dontI la
iise cn sussriplion a tit autori
see par un dlcret hdu 13 .luin.L't
emission ouverte du 27 juin an
23.juillet pourra cependmnt Ore
close avant cette date par arrite
du ministry des finances.

SOUS LA COUPLE
A5 l t!l;,rim an.l est \i aI filnietil ,(
Ie,';!' l'ln swe ,l M. ;ihl s'u ,i'rli' i
R .I IIn ili,'hl').il
PA.\IIS -- M.. l Abcl ilrm.ila ,
honu ti' de lettres et ipliiosoph)l.',
vient t'olrve Ilii mlembre dtie '\
ca ld-mie I'r uan' ise. 11 occupern;
le I'autenil de lien' liyles\e. c6-
lere roma ncier,. ,d6cc' en 192t'.


D6couverte doe tr6sors M. |Emile Male. directeur de
arch6ologiques 1'ecole ir'an'aise i It a ome, a te"
FO11LI (Italic)- On a decou- lu membre de I'Aeatadene fri'an
vert ici dans I'ancienne mitlro- 'aiseet succede(tc Jean Richepin.
pole Sirsinate des trisors ar-
clutologiques inestimables, des
blocs de pierre aver des iniscril)- Arriv6e a Paris
lions. ti,i\ .tuiniix, phlusieurs sta des aviateurs Chum-
tues 't de n)c\x t',: ,iuenis. berlainoLLevine
-,E- L iOl)t'R(IT -- Chamber-
Le gesle des am(rie.iin' de' Paris .lain lt L'vine sotnt arrives A 16
eivers les f;aiilh's ile' Nnjesser dt helres 6 au l ourgel apres avoir
de Col.i survol I n'.rodrolie. Leur appa-
P.IsU Le cotnti6 aminricain reil a attlcii impeccablementi et
a Paris a; dtcid c de repartir in, les aviateurs ont ite salues pari
i'ediatelment I million 190.010) ia f'oule. A lcur descenie Mine
lf.inc~entre les la:uilles Nunges Chamberlain et Mine L4vine
scr et Coli etile surplus entire leur ont remis des gerber de
celles de St-Roman et son equi- flours tandis que les notabilites
page. les t licitaient.


~


oe


A la 'onf6rence
tripartite
SlMennill' d,,l atraion *de Ih; Ith' -
(|;liot n brilhnni'lrue
GENIlVE- L-: Coni'rence lna
vale tripartiteIa plog1 sse ;iu-
jourd'liti danisi ulne aiospher(-
de confiance evenlIue'le p'ar I'm-.-
le spo itanl6 de I'Angleterre (liii
a proclaminc qui I'.itilire l tcatiglis
ne cherche p)as de suprmnialie
naval sur les Inals-Unis el (It'e
tout ce que ( 'Ainglelerre lpiOUrrnl
d6sirer construire pour laire I'iF-
ce A ses besoins du jour ipotIi-
rait 6galemeni e-tre construilt Iir
les l'tats-lUnis.Les experts nava'.s
sont arrives A uin accord polr ,,
que le tonnage nm:ixiimuti d.
tous les conlre-lorpillcurs a l'a-
venir soi ide 1)()0 tonn;es et quo
le tonnage maximum die la l)pis
grande unite de la flotlille ,(ilt
de 18.0) tonnes.11i at6 d(id e de
plus (qiue tolls Ics ilavires deit' gleI
re au-dlessus de 1i.5) ionines .:is
la classes des navires auxiliaires
de surface seraient d<'sornutis lde
signs conlille crolseurs. Les ex-
pertIs essayeront remain de r'-
gler la question des sous-marius
elt plus tard d'exainner le pio-
l)e:ne le l)lus i dlicat di e tous, t C0
In1i de satlisl'.iire tout Ia 1 is
l'Angleterire et le;s E'.its-lnis sur
la question d( calibre des col-
lions des crolieul'rs ainsi q( t' sill'
le tonnage des ctoiscurseux-m i
Illes.


chantiers navNils,. 5 ing6nicurs
ont 616 tarriiC s dnit ldeux il.i-
liens, des b1)elg's et de's scrbes.
Arrive
do ( 'lle de France
a TIew-York
NElA'-YOHK I I nouveau
pi(quebot ( I'lle le Frlrnce ) est
ar-rive. II a etleclu6 la traverstc
ai la vitesse d,' 23 nietnds.


Ea l'houneur
de Lindbergh
LE HotUl 'T- I'ne plaqiell
do in't-bre co( inl.n o!'.ifit le raid
in i.1g ilique de Ch (: rl, s l.ind-
h)i rgh le premier ia trtverser I'At
lritique en avion dexNew-Ylork a
l).iris a ('Il p!a'et e aujo()urI t hi i Li
l'e:idroil on 'le jic ne a\'ialeur est
venu atterrir le 21 mai dernier.


&


'41


S'adrcsser lix Sons-Agcnils suiiv'nts ;
P'ort-au Prince ;I ). G(il,
Miira"goanie ''O)VAP & Co.
i PcliL-(iotve 1). I()MIB CE
SD'auilres Sous Agents scront n;;) mn-s bineiit (1Imns les autres villes de la RMpo
^ ------------- --------- ----


LIex etion de tI
1} sTON. -1
neur Fller a 4
sarsis de treas
Nicola Sacco.etl
Vanzelli don't
tion pour meu
l'ttention do
Leur c\Lculion
:au 10 Juillet. ,


UIn a; ivpn 'il ett.
d'arap
13I:un.x 30. 1
(te stabilisation (I
on prl6end que
dl'accidents d'a6a
grandernentdimil
teiinit a i'essail|
de Nuernberg
bourg.


MOWi' 5.000
I'PE.BIlT'\ dc 2 Yi.:l'.N. l).;'. MEliMIHIE:S ou
(d'un (ElI. el l'N u:l';Mfill-2i1 5.000
P l 1 d'ui ( <]':llt U 'I on l 'N.\ iMI i, 2.500
Inciap)acile Iotal Itmipo: airF ti Iravail 30 Dollar.s par
se iii inc juIsqu'iT 2( semlaines
lncaii' ciLt' ):I ltiell e I porai' nireti'e de 'i. vail ,t ,f ,llr


par sen' ldiine jusqu Si 20 se aines

Des polices de Or 2.250 et de 1.250 sont auisi dmises avec prim
r'duites proportionnellement.



Assurance Maritime!

Assurance contre le Feu!

Assurance sur la Vie!

Assurance pour Au Los )OI(EFE
CHINE DOMMAGE CAUSE i AUTRUI, DOMMAGE PERSONNEL
Cette Corporation a des succursales et des aget<.
toute les contries du made
reprstentants sort i la disposition de tous les porteurs de poic4
pour leur pr6ter secours et. assistance au besoin.


Pour tous renseiqnements


FIRHE& LIFE ASSURANCE

Corporcation Limited


Veuve F. Berminnham
t CenIt G 6ci-a pour l!aiti


NOUVEAUTE SENSATIONNELL


Assurance ,coMnre accidents pour personnes de deux ,,
,x Uan e aqgoes de vingt A soixante ans i une prime ig
q if i nte de vingt-sept dollars etdemi par an donnant droit
en cas d'accidents ordinaires causant :


Arriv6ea Paris L'.ttaivr Daudet
de MS. Chamberlain
PARIS- M. Chaniberlain est \'mIc 1)D d I l) l rinlrc lranqtuil-
arrivt A Paris, il s'entretiendra t'leI'iin Ii (IrIS.
probal))lement avec M. BIriand L t LiPlic ,' '1pcul cniore ft'-
rentr6 de Cocherel. b /lir' f cs Ic' l ,,,h'lr rIollistIe
--- P'.AI;Is. Mmie Daui(lct (Jui
Disparition de docu- : .il.lisl)arteen 1me lemps
mentsint6ressantla d6 Ipson estretrtri
fense national qj illeient a Pa'is ie nitl der-
fran4gai e lilc..Innsqui'Atarileaniltr-
P-KIS--Les jornaux d- e Caen I1 i-police. .tisq u' Ic-tenaer la
annoncent qu'I a suite de la dis 11)lice ii| pit determier on
partition de documents intere.;- Ntme i )aulel a 1quittl son
sant la (1fens1e nalionaile aux 111i.ir.


Capital: Or 1 .000o



SEug.Le Bosse


I Agents Generaux


_-I __.__._.,---- ~ --


-)


uun .....e.. ___ ----- ...._ l




: iIe~'i Accndenl
FI... &IEASUAC


IPetdh


London


I
I


,
.


I


ISU~IIEC




LE MATIN- 4 Juillet 192/
. . . . .. -.... .. . ..i -I


U VERITABLE






,I I


LE GRAND


MAGASIN


est toujours en liquidation.
Notre deuxi6eme liste pour le moles de Jujllet.
Les liquidalions (ui se tont generalement in I oiI-au-Prince line sont (ue
SIAo s jpa iiielles d'uo on de deux articles et souvNcit Mncerlains.
a liquidation G AND MAGASIN u
Ijiquidation et de GRAND M AGASIN "("ti


pasubio Ic oi des Cr61pes
liberty grande larger
ne lame soic anglais
Serge soic legire
marocain trancais
soiea dessin anglais
n soie dessin
ardine a damage
line blauch- el crcme
ne Deuil et co!eu r franqaise
line a barre
tine de soic a barre
cotoll noir grande largetur
blanc grande larg'ur
saline bleiic el ItolIoul
perle couleur
supcricur
bulgare
couleur blanc el noir
lnie frang.Iavable grande larg
Volleblanc a barre
ihirA dessin lovable
ps Abarres
Manique pique blanc
, aicot percale grande larger
Sweater pour dame


20,00
Gds 8,(0)
8.00)
8.00
7,50
5,0()
),00
4,00
3..00
3.00
2,500
2,00
2,50
2.'.5
1,50)
1,50

1.25
1,10
1.00
0.80
4,00
4,00
1,10
1mm0(1


Corset
Gandchoixde toile pour detail
Greuachoix de cr6pe pour Deuil
, ( Bas Fils et soie
gmal sup. ;i
P{nal pure laine extra sut).
*uQmir noira ravures blanches
rimir pur laine could.
ga noir sup6ricur anglais
I fil extra, blanc
ur blanc
k supdrieur blanc
I Sardine'pur fil
( triess sulpericur
dine creme pour coslu me hoamme
9tp. blanc
une sup.
f nc sup.
hes sup.


.ne
Ifl a raylres rougesel I)enes I
JiOclir Iimille et enifant
noir uni sup.
fila barres soic 1)pour hommll e
fisette couleur


davaries,


des


liqui


une v6rila-
son slock.


Chemiselle blanche 1.75
Ch(msetlls fil d'Ecosse douz. 40,00
Chauseltes til ray'es 30,)00
Iuaseltes mercerisces d(. 10,00
Calecons tricot stii)eriCr 6,00(
(Chemistte tricol sUi)opricur (6,00
Chemise mille p!is veritablle 13,50
SchlaulTeuirs 12.0
Chemises franchises a plis 7,50
Chemise coiilctli 5,0)
Comblinaison en Iricol chleniisetle et'calc. 8.00
,< ( ( 6,(00
Pyjamas 15,00)
Chemise de n(il h7.50
l'yjpamas s1upericur 17.5'1
Casquiette sup. coillc cnir et soie 5,00
Mouchoirs fil pour homninc could. blanc 15,00
i'arapluic noir sup. 10,
Sweater pour hoimme 10,00
Bas fil a cole Ipour garoonn et e fillet. 2,50
Mouchoirs bl)I'ics et could (,10
Bas cotlice 1.50
Chaussette mis has pour garqonnet 2,00)
Grand choix de cl avates 3.00
Faux cols coul. 10,00)
Flanelle par aune honne (Iuliita 4,00


5,00 Grand choix de chapeaux de paille
fine, feutreet lainc, gland choix dc chapcaux
de paille line et casquetes d'Ecoliers pour
entants, grand choix de eciului Cs [our
120,00 houmme en cuir.
15,00 Nappe fil couleur 5,00)
15,00 Toile a drap Ill extra larg. aune 2 114 10,00
15,00 < 2 6,00()
10.00 colon a drap Siup. 9/4 3,5,0
504) Satin a ramiage pouri anicublemnent 2.00
2,50 isss 1Ionge1 pour sortie de bain g.larg.12,50
3,00 Chemiset cle ca.ec en tricot pour voyage 7,50
4 0i converture de voyage 35,000(
2,5) couverurede lit pi(ciiee simile soie 40,00
2,00 Un choix de maletles voyages
2,00 Tulle 11it su. pour moustli. tris large 4,50
2,0075 Phonographe portatil jouant u'importe
1,751 iu lledisque "5,(
1,09 'ioile a atlas doulile large. sup, 2,50
t,25 Grand choix de tapis pour table
1,25 Gr)esceli de lit 1 0, 00
-1.10,(0) --[drli tdescCInle de lit en hniic 20,00
2,)0 Grand choix de parlum Hloubigant
5,00 a bon narcihe
2.00 Et mille autres articles.

rien de demodes, tous


nos articles sont frais et garantis.




1 III ill d 1asilS


206-208 Rue Traversiere


!ON8TiPATiON
D'enez les
DOMpRIM1te
SUISSES
2116RT, Phanmandn,
ZS, Rw Sa'nt-A!tcima
*BT LE MIEI.L-."R
Dze PURGATTFS
BII Ph^o-amm li A -,ITLF
H Scit dun Justiu VAA1
I^^ 'lno -,~^


Le LouvNre


Le Louvre


SALON DE COiFFURE DE LUXE
.1)Si, SANMMILAN, I ropri6taire.


C'est iu Louvre quc vous trouverez I'inslallalion la plus ino-
dcrne.
J o1 r 'lie ilc6gantlil faul avoir lescheveux coupes selhn to s
< lIs (e l'arl, le menlon ei les lhvresfinis rases.Alois pour
u LOUVRE Rue Bonne Foi.


0 SOnsalionneI


En achetant vos Complets chez NICOIAS
vous obliendrez une coupe tris 616gant(', un
travail soigneux I la perfection tailleur et
ill prix raisonniial)le defiant toute concur-
Irence.
Mal'gr' la liaiisse actuelle nous mettons a
volre disp si!ion de bon casimir anglais faith
et flouil is i l)P.or' l(('1 ) dolihurs.
C(',mplet Pali lBeach fai et el fourni 10 dol.
Drilli Il.nic sUllperieur 5.00 dollars.
Notis acceplols Ir's courtoisement, sans
auicun pr''jud ice,les clients (li veiulenl appor-
ter ieur lissus potir t)re coilfeclionnes.
E.M. NICO AS
Marcian- (It'ailleir
:.05 inte des -;ac:les 30(
lPrs de la Pliarmavie Notre-Dame


Automobile de la Poste
Voy.Ujes fixes pour San .o Domingo
( Aller-retour )
Service pi'r pa):is ,agers, automobiles neuves oilranlt toll
le coni' 't'cess: ire. llinerai'retixe, trailic ollrant toute
ga rant ic'.
l k;Iiirl ih l.-rl-: i-'rine Ihili) (Ir1and Hl61el (:e France
lIs M1aili Its aLm lci a 4 h lr'es al. in.
Aririv\'e ;: S:i;lo-l)o ,iiingo (Cip)itale): -ii 1 Ilres p). in.
l,"'1i| l i S d inih-lh d(In ire'il ,i I'onl', c .\lunicipale lis les Is ulidi et .Ieudi i 4
lhiIIrCS, n. Ili.
P.'i 41h 9ir.s i'0 : ')( d)llh rs. Aller el relo r :: 3a dollars.
A <(.citc "s. ,','0 .il /< 'I' (I' I'r n 'wc' ( oI lt-il /I l11inc ).
.IAN .1L.I.\AN, ().\1.() I lNCA)( No (701 SIo-I)oniiingo).


Nouveaux Magasins

]M Gactano Jodice & C JE
RUE ROUX
( En lace de la Maison A. de MIATTLIS & Co. )
Vicnn,'nl d' iv r ii i 0 ,i agl a' sin oi' ii Itrotvcera
nil slock (coimpl)cl de :

Casit mlii's s Lip\rieu rs

toutes 1nuan1ces


Anglais & Francais
Ienlilez noils visiler el vons aurez toute satisfaction.


BAR 'ITEMINUS


Iitol0 llETARllI:


A.


A I honnciir d'informer sa Iienveillante clientiCe (l'il 1
a illstalle I'cl:ige de son etal)lisselniicl, iul salon exct' s
sivemel rI(scirv aux families o's I'oln to vera dI'es
(0ons0,1itiaois (I('ei)ieiiei('r clioix et oi des Ihnchs se-
ir'()i{ st 'lvis Sir (k'li l(Ic.
Tdelhione No 78(;


-(3


j~u


I-SrnS


I1721


lue du Magasind e Il'E:t


U--..*


A. de Matt6is& Co

Replresenta ;! j pourl Haiti


Rien


I


. I .


I I


-- I


kA PLSatN|s rT Ln.As Sm!cl
INJECTION PEYRARD
SD'ALOigR
cootre la BLENNOmiHAS
a toes a6lrents ast"we
231 Aprkst I ur
up 2312
S (Rappc des M cid.i. CAimw)
L.e traitement eat comply
par les
DRAGEES PEYRARD N' I' KITII
qui calment la douleur. clarifent les wines,
purifient le mug et tudrimsent la cystite.
TOUTED BONNES PHARMACIES 0
srtats PI anmM 41. cm. .Pa. RIS

AVIS
A I'occasioni deI l';iinivcrsairc
die la declaration dir I'lilht'pn-
dance (des Elais L'nis, le Chlui'g
d Alilaires recevra A la Lagation
.Aim6ricaine le 4 4,uiliel (tu 11
lil'res. du 1 l A11:111 m idi. les
.,1his ides l'tats-ULnis.

A louer

('.11 nplll StI L. iis:l'tc e*x elleinle
tl griandll aIisoi n (t lirZe-
> )i,'es, avant lout Ih coinl'ort
nloderlne.(.irandts d~plenlanices,
j irdin etc.
S'adresser A
Mr L on IR. THEIBAUI)


Empresa Nayienra
de Cuba
Le steamer ( Hal)aina ve-
iinit (It Salilil.o(> de ( ut o' Ct"
:iletil(u At Port-.tii I''Iii e CC le
Jluillet prochain, p cinanl trt
ct passagerspour l'orI(le l'aix
Pulerho-)lata & lPorlo-lBco.
11 scra de retour ti I'ort-au-
Prince le 16 juillct, en rotile
Iour Santiago de Cuba et la
Havanc, accel)talnt Irt t lt pas-
salger s.
I'ort--ou-Prince, Ic 30) juin
1927.
.1. 1. )A ).\ 1)i:1l Jr.,
Agent G(ncral pour laiti
-- -

On so demanded
Pourquoi?
lclleelment le tail est extra-
orlillaiire, malgre la situation
:icluelle.il p'rsis1i'n toIn jours,
i, t r()oiiv'nl imoVen (ide veiIndre
'cu'rs n1: r'ha;ndiscs des prix
d:.risoires. ce nt sera ccrtai-
ninlent p)as tinle liqutiidation
sii ulle le rahais g6nral que
fi- a 1l maison Kaw\\s Hlerma-
lls \ partirdu Ill1cr juillet pro
chain sur tortlesles marcha:i
(lises qu'elle a Ien stock.
11 tsl h()ors de dole ( qtle les
111 11(1ndiscs' de la MaisonI
K;i\\is llerimanlos sont tou-
SiI'rs garanties,etde prellli're
(qualile.
Visitle Ktiw s Ilermano;
'est ol)eniir Is iiieill ur's
prixles mciie urts miarclIan
liscs el....
Kawas tlERMANOS


--


- -~-~c-- -- ------ ---- --- ----------


- -- - --


!~Z~WII~J~I


|


M


).gar


Widnmaier





1.1: MAlN ', 4 luillet 1927


ASt off et radicatcmtent
sa upwrdmn i doulears
de fa miction
pigte touted complication


at rjflltt IM mwus des
M lur 4! ts. qu'II re
o eomtfcm00em 6 ner
Stj"t onUs leapn p.
C 0 -


VAIMAINL > r/ Lr\\ *"
a e. asatf t o e- 5
Produll sesentnaeue /
RUCOVA.L PACCOL est sans pitIA po1m
<. miid."..''".."" hAtes inda6stables da! vit


tas ?onoctxi-tu .
es trlrbiiusl


c.aa1 sINSsMW
queume de ,vok ar
malrt rem ouvelle I
U-ui. grIi & un Ur
meurtrer Don
met pourI s ooocoqM
. partnt I t ,xlf
mali *ere pour lsos
les autrs microbes
auxquels ce deral r
r ut ss'a-f r. eafBt
tout. I r"1is foa4
menm. la baseu du trail
element de lorthrlte oN
du rhumatisme blennor-
ragique. |iarce qu'il st
celul do Is bleanaorr-
ge #eUl-mome..
D'lyBiNmua
44 MoalzoUvw.

CtEU. cateliln. 2. 0 oVail".
ICIllCs. Pais'l. *t as I"p


l -O RI . .. .. .--r.- .. ..)' -A T..? T ). i.AaTOOM3I iLES




PROPRIETnAlHES D'AUJTOOMBILES


PNEUS


Nous reconiniandons ton
sp6cialelnent les pneus pou.'
cainions 30 x 5,32 x (6,36 x i.
35 x 5, 38 x 7 Heavy Duty.

Les pneus FitIESTON IE
BALLOON sont les incil-
leurs.

Toutesles ls (lincnsions de
pneus et Tubes et accessoi-
res en stock chez


&


T ITBES


,.
i ,.s


Pills de kiloin Ire a ,'

IM 94


;i 1) .11:1


L. Pirtzmaiin-Aqc(lrholiTi & Co,
AENT GENERAUX


A VENDI)I
Mo'ocvclelle Iarley\ 1n-
vidlsOn. -- Single,Mo i-lc192t)i
eln irhit l0t:l.
17-13., lUne
  • rolis_postaux. Phone 2081
    XLa Persivyrance
    Le Comitd de la"Persdvdran:'e '
    toujours s:ucieux di ses; rngz g-
    aents, avise de nouvpen' le pull c
    quo le prochoin tirage d e s graii
    de RHfteet InxA irr4vocablement
    so 3 juillet niochain.
    Grosse prime Gourdes 7000 en
    marchRcdipes. Deuxi'nme prime
    Gds 2000 en marchlRdiFes. -
    C.tie Hafle tenant dfjii le records
    I Comi-d compile sur le conc"tur
    puissant do sa grande ," i .
    pour rvoriser i'ruvre ,* '
    puLliqe entr.,prise, en ainr'
    l'is rao tion d enfants r ece.;* .
    tmx t eb la er.nstruction d'un !c-
    oal ,oiorla MutualitA Sco' ,ihe da
    Be'-Air.
    Lt Li!' tos solP Hn velt Pu1lr,-
    eel d, I. Perstvr'ncp ,, ia Carf
    lHytp >lile Flor il, ausix i o-'dt coilfure Alb. ri Foord
    FAr,,'d rCeores, J. Vil, Alexis
    Lar ti *t', e'c .


    l.es e.g rni 1. d m3l'orcux
    piilhlihlil d.ius lc-; a; -
    gloiitirations. (On nte
    petty pa. t1 ujours r\ i cr
    les fi.ulcs- inl-is il cst
    tou titrs posi!ibl- de
    se prescrv'cr Cc tmlute
    chla:ict'c te ( ,',i .:;i.';i>.
    Le n.I2. n I l 'r ct
    It p)l, c I. < ,' V d
    purtli,, r,' w9'. i
    peau li: IIk It! d.J


    Lev U- '* s
    Ltvw ,- iu k '* .......ti . V-. t'.S.A


    . .o *


    Panama Railroad Steamship Line


    Service


    de fr et de passagers


    -Pageol

    Energique antiseptique urinaire


    An gletorre

    IS. I SI I IMMI&)I d'i 0-

    |i r h's III:' isou lls s'tiiilli :
    (l:l..\vrl;Y I .AN\Mii; \
    21 Rue de ( i li Ri )lil)ii(Iie
    Marseille
    It!.N U PiONx & Cle Lt.
    133 Quai Georges V
    Have
    !i:ERNU PEIiON & Cie. Ltd(
    Ilic 'Il Moutlinl i va| 'tir
    lohilogne s,/\ler
    HEiNU PERON Cie. L.td
    9 )llue de M.iriis
    Pa ris
    |li:NLu I'I:ION & Cie. Lid
    tRue de la Tranqilillite
    l)uiiker(i:e
    Ili:iI" t IN'i.PON & Cie, ltd
    lice ilov
    Boird aui x


    Ecosse France
    17 i.,n's Strect, LIVERIrooI, ENGLAND

    CO(); 'IENIA.\lGUIE
    4, I)litnema rk
    Mrs. 1F. A. I.:NI)IX & CO.
    21 Allciglade, CL<)|pellnague
    I1ENESI
    I!alie
    M\Irs i I:Nii C(OE & CLERSI
    l'iuzziA S. Matteo, No. 1li
    ( en va. Italie
    CiuIllxSTINIA NORWAY
    r Internalional
    Speditionsselskad
    HAMBOURG, GEIRMANY
    Mr l. Vogeimannl
    Ilanimlourg, lernally
    GoiTrouI liC, Sw I-EEIIEDEN
    Nordisk lx press
    Gottei)buir:,gc. Sweeden
    1. lolrT.IM.A\i, I iOLLAN)Dh
    Mr. II. VogeIlannl
    I ttecrdain, lhollande


    0. B. Thompson
    General Agent
    Porl-au l Prince, Haiti


    General O(fice Telephone No.425


    -. _ _ _ _ _


    Le tirage de la Rafle de 1a
    I 'i Ie i 'I MnmeVve Durant
    Ai;c au Qartier dits Bas peu
    ic (llosc ., lix :ll i ;I m e l |l',)-
    *l1 in,, sr:,.i it |iFr l i nll e (om
    mission flout Ics inllembres'
    scront dcsign6s parmi les
    porlcuers de billets present
    II moment ii liiirage pi;i .Ir
    SI FI I C(olin (iui en assi iuIe
    ia iei hiul conlt ole.
    M r SI Foi I I'olinll I la ilit
    li gair;i liIr 'li s cil'rite (li ii a
    l' tiilM 7 i t'llt i i lr i' c :'r tli,
    de son nom.
    I.e Comniti.



    Avis
    Le public est inlorme que
    les hons Proviscires de la
    Dielte Iilerictiure ( oto sri 1i.
    19152 N)os 2881 de $. 2)() t i
    2882 de $. 50 sunt perdus.
    )uplicala en scia deinande
    il. laI (It|ie N ltionale lde li
    IIpi) l)li<(lle d'ii 1 a1 i.

    Sinliie : Vv\c l,.\lI/ \NCi'lGl'



    Avis'
    Le sous-ign6 donDe avis au pu-
    blic et an commerce en particu-
    ilet qu'il n'est plus responsible
    n6 actes et actions de son spouse
    dI Piu lance ~1 r4cIhiI et de leur
    tile Alice Thomrns, nour cause
    l'immoralitd noloire. Une action
    in divoice sera intentde le plus
    6t la dite dame Prudence Ma-
    rechal.
    Charlier, le 17 juin 1927.
    Lub/risse THOMAS


    AVIS
    Nous donnons avis au Public et
    palrticulirement au Commerce et
    aux Banques que, par suite de la
    mort de notre siour Andre Hague-
    not, Ia suite g6ndrale de la soci6t6
    eat donnee a Mme les lHaguenot
    son a socide.Elle a seule la signa-
    ture de aIs maison.
    Port ae Paix. 21 juin 1927.-
    A. HAGUENOT & Co




    Ameublement de Salle A
    manger ;chambre a coucher,
    meubles et autres.
    S'adresser A G. F. LYON,
    Avenue de Turgeau, aprks le
    Sacr6-Cceur.


    Grand Hotel de Fran'
    ,,,a .I :P.-P. PATRIZI Proprittaire, .
    Cet Etab'imsementL renomm6 don't rl'leg q
    plus A laire vient d'6tre complftement
    et remis neuf. Les chambi es ont.toat
    fort moderne, le se' vice irr6prochable,
    taurant soigu6 eat do tout.premier ordoN
    tel n'ayant rien n6glig6 pour faire pli"
    charmante clientele. u
    D6Jeuner & la carte, Table d'M
    Plat du Jour au choix '
    Pension au mois, & la seiaine, par jort ion
    Garage mis graiultement A la disp*odii
    voyageut a.-- Bains, Douche. a touteslMla
    T616phone i No ,4

    Dans lea Magasins souch6s a lH6tel, O1
    vera'toutes sortes de provisions, Vins,
    cigarettes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'Italik
    Choix de Conserves.

    On y trouve a l'arriv6e, pendant le*
    au depart tout oe qae l'on d6sre au U
    tel de France.- P. P. PATRIZI, Propri6tai.




    La grande chapelleri

    DE

    Genaro' Hurta
    Grand Rue el Rue dcs Miracles Poi t-au Prin6 0
    A le plaisir d 'nnoncer Li ses amis, clients etl
    blic en gcienral que ldais son 6tablissement on troQ
    Un ( Lapeau ]pour chaque gout et chaque p0
    aii.si qu'uhe xari0t6 d'articles pour cadeaux nouvl
    ineit i eius; Vcus trouverez un assortment deSirq
    Li icurs,sans oubliert La punch creman, cette prI6
    bois: on espagnole.
    La Mason HURtTADO offrira un souvenir a ch
    cheteur.



    Fred. Gaetiens
    No, 117 Rue Roux ou Bonne-Foi. NO 117
    Telephone: 6ti7
    ON TROUVERA :
    Alcool fin pour liqueur.-Sucre Hasco blanc et t
    gros et detail,-Riz par snc et parlivre,- Sirop0*
    Grenadine, Peche, etc.- Cigarettes, Chesterfield
    Chanteclerc, Pantal6on.- Manchettes aualit6
    re,- Conserves alimentaires. Cnf6 vieux pd.
    cafe en poudre Whisky, Bi6re Patze-.0
    Champagne Masse Pore et fils Champagne qmi
    valiser avec advantage avec n'importe quelle i
    la place.- Champagne Lanson.- Parfumne
    blanc par gallons et par bouteilles. Vin ri.u
    bouteilles et gallons quality sup rieure-C(ls
    par barriques et gallons.- Enfin le fameu 04
    NECTAR. Et la non n.ons fameuse ANISirs
    Madame Fr6deric Gaetjens. .
    Venez fLire une visible et vous sortirez salistais


    Laroche,, te, itc... I


    Nil'\V-Y():'K IT'Y .. I.HISTIIAL. I.,ANAL ONI(el tes I'ORTS de la COTE
    )1 [1ST.", I'A.MI)I'L diiu SUlI).

    Se plus rpidc cl Ic Ilts dlitccI stric .c ..sp" r't de passagers entire Haitiet
    Ies porls Luii i'Clii., vi:i Nv.-'v .,l .i (.iislolaIl, final l Zone, Isthme de PaIama.
    \ ati lisiit di i o ;i ., pour l' .s pri-cipa nx ports de 1'Europe :


    " . . I . . . . ... .


    ___~


    . ... .. 11


    r


    Privtile Telephlione No. .525


    hm. %




  • University of Florida Home Page
    © 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
    All rights reserved.

    Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
    Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs