Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04499
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-29-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04499

Full Text






DIRECTEUR
Rue Am6ricaine, 1358
TELEPHONE No 2242

iHOM O 20 CENTIMES


0


A


ame ANNEE N 6133


PORT-AU-PRINCE ( HAITI )


MARDI 28 JUIN 1927


pConstitution de 1918 et

le Project d'amendements


0 CONSEIL D'ETAT ET L'AlTICLE 128 DE LA CONSTITUTION


DEUXIEME ARTICLE


argument aussi specieux
T l apport6 pour es-
e monlrer qu'il existe
opposition entire I art. 3
et d'amendements et
laire du President de
publique a u x Pr6fets
issements A la veille
leons communales de
e$t celui qui consiste A
qp'l est matlriellement,
ement impossible que
onseil d'Etat sait
conditions prescrites
2e alinba de I'Art. 128
constitution n stipulant
les amendments pre-
(~i la Constitution ) ne
t souniis a la ratification
ItaFaire qu'ap us leur adop-
Wospar la najorite (des deux
ier de thaquc C la mb re
kgoilative s i e g e a n t s(pad.-
menit.
Et cerlains adversaires du
Cdoivernement jubilant, pen-
ant natWement avoir enfcrme
Slo' iet I'&ssemble 16gisla-
ive nio dilemme d'ou ils
'.i e jamals ils n'en
it. Mais qu'ils jettent
p d'eau sur leur belle
St. tilleA r tadraa
que cote renoncer A ce
apparalt A leurs yeux
e une vMrit inblucta-
art. D de la Constitution
ad'iprhs les nidmes prin-
uecelui du decret du
-,1916 ), constitution-
d'le Conse:l d'Etat, lui
pleinement I'exercice
irt L gislafif.
I et I esprit 6t la let-
ittitionnelsjusqu':i la
lition du Corps igisla.
9 que la formation de
,basemblee politiquca 6tW

' entale de I'Etat, c'est
if d'Elat qu'incombe
,-oni des lois elaborees
lePouvoir Ex6cutit,ayant
1Ame I'initiative des lois.
'en chacun de ses actes
i'es, chaque fois quec
Cidell d'Etat exerce cc
k gislatif, attribution
ame nous venons de
i a tW conferee plei-
t et entierement p ar
_o nslitution, il :.e peut
doute A personnel que
aute Assemnbl6e exerce
aco l e s prerogatives
utiionnelles d e s deux
1s 6gislatives agis-
IWeant s6par6ment.
at s, p6remploire et c'est
e lorsqu'il s'agit de
competant des at-
a de 1 Assembl6e Na-
lorce est au Conseil
ui_,A I ordinaire,n'exer-
W ptOuvoks legislalits
at et de a C hambre
016s agissant sdpar6-
de se dclarer consti
Assemblee Nationale
mine on le sait, est,
0us, la reunion de c
inches doc Corps 16
oc l'Assembl e est
a celtte tormalit6 en
parliculie c'est que,
ala i gcs1tj jon-
1 t & sa base, dans
au2 de chaque jour,'
plit les fonctions des
Sasembies qui torment
slgis it ifr. agi sant in-
rlamient l'unc de I au-


Port-au-P
1611 GRAND'RUE. A m
Maison s'occunant exclusi


En aucune circonslance, soil trov'ercz les verres et les mo
lorsqu'il ratified des Conven- soin.
lions internationales,soit lors- VENTEEN GROS
qu'il apporle ia consecration VENTE EN GROS
16gislative A des actes relevant Nous niltirons I'allention b
ties attributions de I'Assem- ILes prescriptions de verres e
bl6e Nationale, tells que ra- peuvenit ctre executes Cn dcI
tification de declaration de
guerre, sanction de Trait6 de
paix, election pr6sidentielle,
personnel n'a jamais song a c'est-Ai-dire ne decant dire
contester au Conseil d'Etat ce l'ohjet que de deliberations
droit et ce privilege d'etre 'a el de sanction des deux Chanm-
reunion du S6nat et de la bres si6geant s6par6ment, le
Chambre des Repr6sentants. Conseil d'Etat, qui, lorsqu'il
Sans exception, to u s lesW n'est pas constitute en Assem-
candidats ai la presidency de bl6e Nationale, n'a point d'au-
la Republique ont, en deux tres attributions, p o s s6 d e
0tos, convenu de ce pouvoir done partaitement la capacity
de reunion. de constitution ,constitutionnelle d'adopter
du Conseil d'Etat en Asseni- les amendements proposes
bide Nationale puisque tous, avant qu'ils ne soient soumis
soit en 1922, soit en 1926, sol- a la ratification populaire. Et
liciktrent les suffrages de ses 1 leGouvernement est rest en-
Membres pour 6tre 6lus A la tierement dans Ia 16galit6 et
Premiere Magistrature de oI'.- la constitutionnalite lorsqu'il
tat. Or, I'Assembl6e Nationale soumet lesamendements qu'il
d'apr6s Ia definition constitti- propose ~i I'appreciation du
tionnelle, 6tant la reunion des I onseil d'Etat avant de les
deux branches du Corps 1e- presenteri la ratification des
gislatif, Snatl et Chambredes Assemblies primaires come
Repr6sentants, en toute logi- Ia Constitution lui en fail lIo-
quqa'est doncalors le Con- I)ligalion.
seil d'Etat lorsqu'il se livre A C'eJt done A tort que cer-
des travaux l1gislatits ordi- tains parmi ceux qui crili-
naires, sinon ces deux Insti- quent les amendments pro-
tutions politiques agi ssan t, pos6s et qui ne les criliquent
scparmnent? que parseule raison d'oppo-
El comment done tous cevx- sition politique ou par d'au-


lA, qui ont toujours iargement
accept la reunion du Consoil
d'Elat en Assemblee Natio-
'nale qui, nous le rppdlons,
n'est autre chose que, la jonc-
lion *des deux branches du
C o rp s lgislatit, peuvent-
ils aujourd'hui lui contester
le pouvoir de la disjonction et
le droit de faire separement
lonction des deux Chambres
16gislatives?
D'ailleurs le vicil adage est
trop connu pour qu'il faille
encore le rappeler; cQui peut
plus,peut moins). Et le Con-
seil d'Etat, qui a le pouvoir de
se constituer en Assemblee
National dans les cas prevus
par la Constitution remplit,
hors de ces cas, en temps or
dinaires, les tonctions l6gisla-
tives du S/nat et de la Cham-
bre et, lorsque le Gouverne-
ment lui propose d'adopter
des amendments A la Cons-
titution av'ant de les soumet-
tre A la ratification populaire,
il et dans la bonne r6gle
constitutionnelle et ne de-
mande nullement A cette As-
sembl6e d'ou 're passer les
droits et les prerogatives que
lui a conf6r6s notre Charte
fondamentale ratifice par la
nation.
II faut, en v6rite, admirer
l'6golste aveuglement politi-
que de ceux qui critiquent le
Project d'amendemenls. Ils ac-
ceptent bien que le Conseil
d'Etat se r6unisse en Assem I
b)$e Nationlale, qu'il soit,.r
c6ns6quent, ia nr6auionfIt
Shwat et de la I hamnbre dqs
I1ep tsentsnts, mais iHs refu-
st itde convenir que pour des
4ravaux 16gislatits or iaires
Sne soil I'un et au sie-
geant sopar6menl. La belle lo
4iquel L'ado tion d'a nnde-
ments t la Constitutlo pro-
poses par le Pouvoir Ex6cutif
n'6tantquoi qu'on v e u i 1 e
dire, quune question de sanc-
I lion | gislative ord ina ire,


tres motifs moins avouables
encore, essaient de d6nier a
notre Corps lgislatit actuel la
quality et le pouvoird'adop.
tercesamendements, ce qui
est une des attributions que
la Constitution, en l'investis-
sant du pouvoir 16gislatif, lui
a pleinement leguce.
II taut cependant rendre
une justice a plusieurs des
adversaires du Gouvernc-
ment. Ils admettent q u'au
point de vue constitutionnel,
I'attitude du Gouvernement a
etd indemne de toute incor-
rection; car, tout en conseil-
lant aux citoyens de repous-
ser I e s amendments I.jrs-
qu ils seront sonmis A leur
vote, ils leur demandent de
ne point s'abstenir de pren-
dre part au scrutin p!&bisci-
taire. C'est done qu'ils con-
viennent hautement q u'au-
cun vice de forme constitu
tionnelle n'entache ia proc6.
dure suivie par le Pouvoir
Executif et qu'll est dans les
attributions conrtitutionnel-



Nouveaum


M'1 Gaetano
RUE
( En face de la Maison

Viennent d'ouvrir uu Gran
un stock complete de :

Casimir's

toutes F

Anglais &
Venez nous visiter et vous a
I -


' Jl I | I I


l pectives A un produit qui est
r Ta ng la s d 6)jA, come celui du blM, un
al-ment indispensable A la pau-
urea toute satisfaction. vre humanity avide de douceur
au milieu de ses amertumnes de
touted sorts.


_


El le dais regagna la chapellek
Au maltre-autel, une messe so-
lennelle avec diacre et sous-dia-
ere fut celdbr6e par le PNre Ball
tenweck avec, comme diaar I


II ne suffit pas ici-bas d'avoir
assez de vertu pour accomplir
ce qu'on croit le devoir, ii iaut
aussi et surtout avoir assez de
lucidity pour discerner oii est le
vrai.
Th6odore VALENCI


Q


Trop de sucre


La transformation prolonde
surveinue dans l'indrustrie su-
lnr ~innO criere, tant au point de vue du
rincienne ionibre et de orgacisatio de
cieihne Maison Keitel. usines, que de la quantitN de
sucre produit, est done une des
vetient d'Oplique et oui vous merveilles qui ont color la pa-
ontures don't vous avez be- role enthostiaste de M. Barett,
appliquee A Cuba.
Cette transformation est telle
ET EN DETAIL. qu' ell constitute une des prcoc-
)idnveillante des occulises. cupations de ce pays: placer le
viindriqules o pismaliques surplus des 3 millions de tonnes
vt~driques oprisialiqes que consonlent A eux seuls
us ou Irois semaincs. les Elals-Ilnis d'Amerique, le
principal march du sucre cu-
..' bain. Aussi a-t-on du r6aliser
tune operation de grande chirur-
les du Conseil d'ltat d'(adop- gie 'conomnique :,Ila reduction
ter les amendements propo arlificielle de la recolte, par d6-
s6s. cision 16gislalive, pour contra-
Dans notre Troisicme Arti- rier la baisse des prix. Mais on
cle nous dirons pourtioi le 1tgihlre en vain centre les lois
people ira aux urnes A la pro- 6conomiques et autres lois prn-
chaine reunion hiennale des mordiales qui sont dans la na
chae rnio ienale des lure des choses. La loi fatale de
Assemblies Primaires et pour l'oflre et de a demand est une
quoi,se d6barrassant des rou- de celles-il; comprimdes d'un
tines politiqunes et des preju- c(6t, les forces qui menent le
yes qui n'ont que trop long- monde, le monde physique
temps parnlyse son violation comme le monde moral; les for-
sociale, eclaire str ses v6ri- ces qui agissent sur les elements
tables inl6rdts, il apportera coinme cells qui agissent sur
son incflaIable sanction aux les hommes, avec leurs besoins,
amendments qui consacrent leurs passions, leurs habitudes
la p6rennite an nouvau statute em me eursprjug6s ( ont i
qui doit conditioner ici l'or- nent t6t ou lard leur revanche,
dre politique en meme temps r6tablissant 'Nquilibre IA ou la
que l'ordre economique etI violence, dequelquenomqu'elle
social si nous voulons jouir se d6core et sous quelque forme
enfin de l'ind6pendance, de la qu'elle se pr6sente, s'est substi-
b6ritable, celle qui se fondeW tue au jeu normal et rdgulier
s(ur la paix intlrieure, I'ordrF, fThir6C.
le Iravail, la prosp6rit& natio- Aussi, bien qu'une sensible
nafe. amelioration des prix eut 6te la
consequence de la limitation 16-
,_ 11111 .1--- -...... gislative de la r6colte de sucre,
les entreprises dprent souffrir
((Poll doe arotte par le faith de la restriction du
& Parisiana champ de leur activity iudus-
trielle et du mnme coup, des
Ce tut devant uine trks belle travaileurs se trouvcrent privds
salle que Parisianna fit passer, d'occupation.
dimanche, Poil de Carotte Quoiqu'il en soil, le problnme
C'est un tr6s beau film, pas- n'est pas de ceux qui decoura-
sionnant, 6mouvant et qui. en gent une nation. [I y a des re-
maintes lois, souleva l'en- inedes tous les maux.
I lhousiasme de assistance qui Gitdhe disait .( perle d'ar-
marqua son admiration par gent, perte minimpere doneut en
des bravos repetes et prolon- pgagnere grave; perte de courage,
ges. perte totale, mieux eut valu n'-&
Ce nest que vers les 11 hs tre jamais n6. I
du soirque prit fin le spectacle Ce probleme de la surproduc-
ai Parisiana el qne chacnu s'en lion est moins alarmant que ce-
alia tout hetureutx des belles lui qua aflecle d'autres peuples
chooses qu'l venait deslvoirl des deux h"mispheres. Cuba,
choscs qu'il venait devoir. tout en essayant de corriger les
inconv6nients de sa production
inorme de sucre, de aVon quel-
A vendre que peu arbitraire, ne ddaigne
pas d'autres moyensplus ration-
nels : intensifier lapropagande
Bonne proprietM fonds et ba- A l'extbrieur pour de nouveaux
tisses situee A la Rue Pav6e ou d6bou'h-s, saassurer A la propa-
DIantls Destouches, en face de la gande universelle en faveurde la
I'athedrale en construction. consommation du sucre, varier
Excellentes conditions. les productions agricoles et ces-
S'adresser au notaire ser de mettre tous ses euls dans
LUon CHARLES le m6me panier, rem6diant ainsi
aux alWas des pays de monocul-
1518, Rue du Peuple, 1518. ture.
La revision du Trait de 1R6-
ciprocit6, d6jA signage, le r6-
cent congr6s de technicians de
I la canine a sucre, tenu en Mars
N M a ga SInS a la Havane, le project d'un Con-
0 gres mondial du sucre, sont lesa
principaux moyens de defense
Jo ic P yIE de cette branch essentielle de
JO I CC Ia fortune publique.
A part la restriction, measure
ROUX exceptionnelle qui ne sera pas
A. de MATTEIS & Co.) problement r6p61te, rien ne
semuble devoir arr6telr I'augmen-
ion troera tion de la production du saucre A
d Magasmin oi on trouvera Cuba, production appeloe A at-
teindre 9 millions de tonnes.
Pour employer une elle quan-
pulpe l eurIS tit6, il y a encore I'utilisalion de
l|a canine dans la fabrication du
100 pour 100, explosif ayant le
Suances sure pour base. Et cette utili-
Ssation, ouvre de nouvelles pers-


lloir ggg





... a'vu, lundi matin, a Sainte-
Anne, deux jeunes garvons qui.
oubliant qud s 4taient dans un
saint lieu, se mirent A discuter
A haute voix. Le sonneur don't
ils troublaient la prilire lut obli-
6 de venir leur rappeler qu'A
1eglise, on ne parole pas A hatile
voix.
*
... a vu, dimanche, A Mon-
Iepos, au course d'in pique-hn-
que, la Ielle C.,. vt son galant
A... qui, las des dainscs et (its
plaisirs de la nuit, talentt venius
se rafraichir sur la pelouse. IF-
tigues, ils s'Mtaient 6tendus de
tout leur long sur I'herbe Iralche
et ils dormaient sans crainte d s
mille yeux qui les regardaient.
...a vu, dimanche aprls-midi,
des gamins en liesse s'empar1 r
d'un buggy et... hue I cocoltte I
s'appr6ter A faire nne boinne
promenade. CC6tait devanti V..
rictdset les jeunes garons. heni-
reux, se lanaient d6j A a travers
le Champ-de-Mars. Mais voilh
qu'apparait le proprio du vhi-
cule. Et les gains aussit6t de
prendre la clet des champs. 11
tallait voir comme le vieil hoinm-
me eut de la peine A rattraper
son buggy I
*
,..voit encore trop de chiens
dans les rues de Port-au-Prince.
Les soirs, c'est par centaines
qu'on peut les computer. uls bra-
vent les passants... et la loi. Et
c'est le cas de le dire, op a ja-
mais vu, A Port-au-Prince. jap-
per ni en si grand nonibre, ni si
tard...

Au PeUt-86minalre
L'Orlaie de la Fle-Diei
el la Fle du SacreO-Orip
Avant-hier, le Pelit-Snii-
naire, par de tres belles cri6-
monies, coim6morait I'Octave
de la Fete-Dieu et clhi)rait en
In me temps la ftle du Sacre-
C(Pur.
La chapelle tail admirable-
ment orne iDans la belle lueur
du jour, elle miontrait ses bril-
lants tours. Notre-Dame de la
Victoire, au dessus du maitre-
autel, la statue de St-Martial,
celle du Sacr6-Cneur rayon-
naient sous leurs aurdoles lu-
mineuses. II devait avoir pro-
cession dans la court minie du
College et deux reposoiss avaient
6td dresses, 1'un devant a grande
porte d'entr6e de I'Etablisse-
ment et I'autre pros de la cha-
pelle.
A 7 heures 1/2, le dais laisse
1'6glise. Le Pore Latore, ac-
compagn6 par les P res Groftz
et Voisin faisant office de diacre
et de sous-diacre, porte le Saint-
Sacrement A qui les 6ives du
Petit-Seminaire, une delegation
des 6i1ves du Pensionnat Ste-
Rose de Lima et de nombreux
fld6les tont un brilliant cortege,
La 'chorale chanted de joyeux
cantiques d'alligresse, la musi-
que execute de belles marches
e procession et I'on se dirnge
vers 14 premier reposoir oi le
dais s'arreta. Apres les prieres
et les chants du Salut, la Ben6-
diction du Saint-Secrement lut
doanue A !'assistance agenouil-
Ile. Puis la procession reprit sa
march. An second reposor.
les mmes c6rimonies eurect
lieu et, une second fois, le Pere
Lanore traca, audeasus des tetes
prostern6es, le Si.gne du Pardon
avec I'ostensoir d'er o0 rayon-
nait I'Hostie-Sainte.







LE MATIN 28


L'USURE ENRAYEE
LA ou 90% des chaussettes de soie donnent
des mecomptes


EL chauusette "Holeproof Ex-Tc
pour risister apccialemcnt li
courante s 'usent d'abord. Une nui
forcement tenacc a la pointe et auL
**Holeproof Ex-Toe" de sc trouer
production courante.
Cette snlidite spiciale expli(]ic piurn
de 4 a 5 fois plus d'usage.
Let messieurs pr&tcrcnt 'HI ilcpr.
et la qualiti-et nii'tz quleIcf r'x
articles ordinaires. D)cm.nmldez le nn
mime- -" -I hlr ot Ex-'le"-o-
exigez l'ctiquette dc thbrique.
Ex vents dani toui /n boni m ,gninr.

BONNE]
Holeproo
Holeproo IlnIt rv to., M
6 51 annesi d'exptriece dans 1


P. Schneideret come sous-dia-
cre le P. Froisset. A l'Evangile,
c'est le Pi're Lanore, Supericur
du Petit Seminaire, qui, avec la
belle eloquence qu'on lui co: -
nait, adressa la parole Ai la bri'-
lante assistance qui einplissait
les nels delay a cpellc.
Lorsque vers 10() heures prit
fin l'otfice divin, la foule lente-
ment s'ecoula par la sortie et
chacun 6tait tout hcureux d'a-
voir assist A une si belle cer(-
monie.


Conseild'Etat
6" Hier, au Conseil d'Elat, le Se-
cr6taire d'Etat des Finances a
pr6sentW, comme nous I'avions
annoncd, un project don't nous
avons aussi public le texte dans
notre No d iier et qui tnodifie
le Tarif Douanier annex a la
loi du 28 Juillet 1926.
Ce project a 61t envoy par (le-
vant une Commission special,
compose des Conseillers Omer
Cave,Joseph Lanoue,Justin Sal-
gado, Lizaire et Emile Marcelin,
Rqui en lera sous peu rapport A
1Assemble.
Puis le Conseil d'Elat a lornne
une delegation c o inmps c
des C o n sell ers dAa Tri-
biW, Dorsinville et Dieudonn6
Charles, charge de fire visit,
au nom du Corps, aux Conseil
lers Emmanuel Destin et Char-
les Bouchereau alites depuis
quelques jours.
Apres proclamation d(' in nou-
vel ordre du jour, la since est
levee.

Los Rafles au profit
do Villoe-onhour
D'apres des informations que
nous avons eues,la (Rafle Mont-
Carmebl et celle organisee par
la aLigue scientifique et social
6tant toutes deux au profit de
Ville Bonheur, les organisateurs
ont d6cid6 de les lusionner en
Svue d'une action collective et,
par consequent, plus fructueuse.
Le tirage de ces deux rallies,
d'apr6s les renseignements qui
nous ont W6t fournis par le pr'
sident de la Ligue, le Dr Jean-
not,aura lieu le 16 Juillet A Ville
Bonheur. A partir de cette date,
les deux rafles tonctionneront
sous une seule denomination :
a Rafle de Ville-Bonheur ), les
organisateurs de la rafle .Mont-
Carmel*Lunt devenus membres
de la 'Ligue.

Sur la route
do Ville-Bonha ur
Le 16 juillet prochain sera la
t'te de Notre-Dame du Wont-
Carmel. On suit avec quel e:lat
elle est toujours c4lbree a Vlle
Bonhear out, de tous les points
de lu R1publique, des ptlerins
so rendent en nombre iniiom-
brable.
Cependant 1'etat de In roule in
quietnnt un peu ceux qui d6si
rent se reodre la tla e en auto
vo:ci de bones nowvelles Iu
nous.sont pairvenues de Ville
Bonheur sur les travaux qu
a'excitent sur la route.
Ellesera voitirnahble. de Port.
u-a..Plice A Vitie-iluheur, dte%


ec," riche, (Ilgante, est fabriquie
uou ]a plupart des chaussettes
ivclle invention pourvoit un ren-
t.don Ct emp(-hce lia haussette
aiMi jqu'il c-t cuommun dans la
ui i la aus.cttc I oleprouf dunne
t' lF.x-'I'e"' p,,ir :. I ,ngue durie
n'cW t '.,j uI .lcvc qtjcL pur les


r 1


-,_ do Paris, do Londres
S et d'allours
9 PARIS- La Chambre aborde-
ra le ler Juillet I discussion du
ERE I project de la reforme electorale.
Le )ilan hehdounadaire de
f Ex- Toe la banquet de France a accuse
hil u,.,I ,Us.A. une (limiiutit oni de 300 millions
la tIhicati,n de bonneterie. dut montant des advances laites A
FEtat et de 274 millions des bil-
.-' lets en circulation.
dianche prochain, 3 Le poe Paul Valery succ~
dinianchie prochain, 3 juillet.De dauit A Anatole France a Wi e-
puks samedi, le pont que l'on da Anatol rance a
construisait sur la ravine Parce a A. I'Acad6niie franqaise par
est aciev6.Depuis hier,on a corn 'historien Hanotaux.
menc6 la construction de celui -- Leygues, niinistre de la
de la (( Ravine Bleue ) qui sera marine, inaugurera le muse
achlev6e( dans quatre ou cinq Jules Ferry.
jours. Curtains endroits de la M-. Bratiano, president du
route qui avaient 16 endomma- conseil des ministres de Rouma
route aui avaAent endomma- i
ges par les pluies, sont de nou- hie, a t1~lgraphiL A M. Brand
veaut empierr6s et, nous assure- ses sentiments (.amiti aisi que
t-on, les autos n'eprouveront le d6sir de la continuation du-
nulle dillicult6 A aller A Ville- lie prcieuse collaboration.
Bonlheur, le jour de la fte. ILONDIRES- M. Titulesco, mi
Bonheur, le jour (Id -a f^e. nistre de Roumanie A Londres, a
.. accept le portelteuille des Aflai
S. res 6trang6res dans le cabinet
La St-Pierrer* Bratiano.I
La chambre (les Coinmmu-
"c Al nes a vot6 le bill des Trade-
A rcahaie Unions en 3 ime lecture. I
La chambre des Lords a ac
Cesl mercredi que sera cW~l- ceptl le project de sa propre re-
brce, A l'Arcahaie. la fite de St- forme propose par le cabinet.
Pierre. Tout est mis en oeuvre PARIs- La commission des
par le President de la Commis finances de la chambre a ap-
sion Communale,M.Lelio Cassa- prouv6 le project autorisant la
nol, pour qu'elle soil rev6tue conversion des emprunts 6mis
de son Iclat accoutume. aux Etats-Unis en 1920 de 80
II y aura, la veille, concert et millions de dollars, en 1921 98
r6jouissances pub!iques sur la millions (de Iola (s.
Place d'Armes. M. Rockleller est arrive A
Le jour de la fdte, une belle Cherbourg sur (d(Olympic,.
messe sera c61lbrbe, a 8 here -- M. Herriot,ministre de Iins
en 1lghlse paroissiale. C'est le traction publique, a d6pos6 un
Chanoine Vicaire g6enral Le project de loi portant la cr6a-
Gouazecqui prononcera.en chii- tion des caisses nationals, des
re, le pan6gyrique de St Pierre. lettres, arts, sciences, alimentee
l)ans l'apr6s-midi, il y aura par les redeva:ces des oeuvres
procession, concert et rejouis- du domain public.
sances publiques. LONDIES- Feng Yu Hsiang
Conmme chaque annie, beau.- et Chang Kai Sek s'allierent con
coup) de l)ort-au-lrincienis se tre les conununistes.
rendront a 1'Arcahaie pour assis 3BEILIN- Le Reichstag a re-
ter a la fIee de St-Pierre. poussc la motion de mielance
S-- des commuinuistes A I'Cgard de
Un inconnu Iut tu6 M. Stresemann au course du d6-
derni6roment au bat sur la politique exterieure
Champ-do-lars. du Reich.
aLe Matins a pu lablir sn identify BERNE-1 Rpondant A l'inter
pellation de M. Motta, le DWpar-
Nos lecteurs serappelleront, tement potique a dclar que
Nsansiecte, 'n rs s ee i leconseil f'd ral n'a pas I'inten
sans d(ate, qu'en notre di- tion de reconnaitre les Soviets.
tion du 15 juin courant, nous JERUSALEM-Le sultan,chef
relations que la Police. vou- des Druses, a quitt6 la Syrie
lant proccder ia arrestation pour Nedj dans le royaume Dibn
de Lnehlucs iitdividus (iui lui Semud.


a
d
ti

a
h
Id
ts


avaient etc signals pour Oire ........_. I
des mallaitears ayant leur
quarter g6nral aux Tribunes Le diff6rend i
du ,hamp dec Mars,s'y presen- albano-yougoslave .
ta le mnardi 14 juin, vers midi. BELGRAI)E- Dimanche soir 1l
Lce agents trouvdrent, en les ministres des Aflaires 6tran- m
etffet, cinq o six individns gores d'Alb imc et de Yougosla-
installis sous les '1ribunes.lis vie out envoy des rd~ onses fa- j
proccderent ai leur arrestation vorables a la note de ia France, 1
Mais I'un d'eux,profitant d'un de I'ltalie, de la Grande Brela I
moment d'inattention, prit la gne etI'Allemagnesuggerantque
fuite. Les \gents tirerent des le diff6rend entre les deux no-
conps,de teu danssa direction. lions qui menace la paix dans
Atteint, il s'affaissa sur le sol. l* s Balkans soil termin6; on croit
Lorsqu-on le releva, cenl6tait que les ditflcult6s seront apla-
Losquun l reev ct transnies.ia note propose A I'Albanie
plus quL un cadavre.llfut trans de mettre en liberty M. Gjou-
porte A I 'Hpital G6n6ral. LA, rachcovich, fonctionnaire de la
malgr6 toutes les recherches, lgation yougoslave A Tirana et
il ne put 6tre identifl6 et I'on que la Yougoslavie modifie sa
dut proc6der A I inhumation protestation.
sans ct.e 10 in lIt. .. ..l..-te
Noun :vn.; pu avoir des
renseignements qui 6tablis- Uno opinion do Kaxntl
sent l'identite de cel individu. lion Hardon sur
C'est un june hom:ne de 15 Poincar&
oa i ans. 11 sa pelle Mille- PARIS Dans une !ettre 6 Ina
o, lns. I s aple i presse, M. Maximilien Harden
i voi li.phar. ginaire de crit : a Est-il habile de considd.
Bainet, il habitait deptiis 5 rer conmme germanophobe in- I
ans, chez Mr et Mme Lucien corrigible M. Poincark qui pos-
Jn Biptiste, rue du Centre. II side la confiaice de tous les par
u'dtait plus A leur service de- tis (rancais except des royaiis-
puis 'c 3 join et if travaillait, tes et des socialists ).


*









I.












II





























'.l


I-B! ,


I 'V..


__ __ __ I


Sltitre dc mane(uvre, it 'H6-
pital Gen(Cral,dans les travaux
de construction de I'Ecole de
MWdecine. Depuis cette date
du 5 juin, Mr et Mme Jean
Baptiste n'avoient plus revu
le garqon.
M. Lucien Jean Baptiste que
nous avons vu, nous a assure
que le malheureux jeune horn
me Mtait de tres bonne con-
duite et que, pendant les 5
annees qu il passa 6 son ser-
vice. il n'eut rien i !ui repro
cher.
VoilA desrenseignements tries
utiles etqui serviraient, sans
doute, A etabllir l'ident6 de
l'inconnu qui fut tue le 14
juin courant.



Petites

Nouvelles


\






LE MATIN-28 lnin 192/


SI VOUS PENSEZ ACHETER UNE VOITURE LEGERE


t Alleuiidez


ILa ouvelle FORD


!PLUS GRANDE
PLUS de VITESSE Quc toutes les autres

PLUS PUISSANTE VOITUIIES
IMOINS CH R vendues a PorIt-au-Pri nce
au dessous de 1.ooodoliars


acluellement en circtila-


tion continuera a etre lefateurprincipal dans la Produc-

tion de FORD.Le Moddle *T* est jusqu'a present, la VOI


TURE la plus economique pour les Routes d'Haiti ct


Sa-


peinture au PYRAXDYNetsa ligne lui donne uncappa-

rence qui rivalise avec les autresVOITURES.

PRIX DU MODELEuTi a PORT-AU-PRINCE.


Chassis de Camion


avecstarter


510.00oo

575.oo


880.00 Closed, Cab, stake body 890,oo



Agent g nderalpour Haiti.


Cap IhIiti Garage, Ca, -Ililien E id Tph ine. P.rtrf- r-nix V..,v A e a x r' y i -
J B Vital, Jicmei--\bel La;toi, iiintiv,-* ii Ili-o,, LucasCo., Petit Goave
F. ixG vtwa, J6r, mit'. '.MalebraLcthd, A se-I-Veau


as~-a~ PIP~Tlroaraaar~n~rrrb~g9 ~ ylrnrr ~2~zP~~r~,e~E~'T~;nla~a~ll~lk I.


mmul


A, %. ALN


I-c


Insurance LI

Insurance Co


A


des plus fortes comp-glnie_
Um 0--A


anadiennes d'assurant e sur


la vie
Eug Le Boss6 & Co


a


A. de Matt6is&Co
Representants pour Haiti


i -- -. --- I __~_ I I --


Parisiana
CESOIR
Nalhias Sauderi
2te #pisode.
On coniietn'cra paile
SdpI de Trlle
Entree :0,.50.
Balcon : 1.00.

Panama Railroad
Steamship Line
Les chargers sont pries de
inoter que le steamer tAncon
est attend t I'oi( t-aIu Plince
\ tenant de Crislobil cunal zo-
i:c.Ie vendredi lei juillct 1927.
Les pei mis d'em ban quement
set ont delivrcs pout le frt iA
destination de New York el
dles ports Ehn opeis. sur de-
mande lailc ai ce bureau.
Ce steanmer partii a Ie nnine
ioui" di'-tctcment poir New-
" o1k.
). Ba. TI'IOMISON.
Agent genral

lHambu4gmerika LWe




Le steamer "Mexico" venant
d'Europe, via Kingston et Sii-
tiago de Cubaes tattendu a Poi t
au-Prince le 29 juin couran'.
II repartira le meme jour pot r
Cap-Haltien et les ports donna
nicains.
Pprt-au-Prince,le 27 juin 192i
OLOFFSON, LUCAS & Co,
Agents-G6n6raux.
Faillite Rickard A
( l'harinacie Ceniirale )
lusqu'aii jelidi 0 juin inc,-
s;vemenlt le Syndic de la Fai'-
Ilie F. (J. Ilickanis ( o'iirm.H ,'
(k'iil'ale); cce\'ia loIo les ol'l tc
relatives i I'scliat de la Plia,-
miacie.
I e public est admis it visiler
Iv s)ock (ct Ic )mob)ilic, hotio
I's jolu s, jI s(lt 'iS(I li dJile ci-
dessus indiquee de 8 i. 12 hles
i. I. i el dc : 6 1 lis p. in.
I l-ati-l.J it-i tc, Ic 22 jniiin
1927.
Le Syndic
Joseplh RI HE
AVIS IMP( )R'1TANT
Monsieur Maurice D)arligue
avise le ])uI)lic que, (conitrairc-
nineit la liole (( aiti IHic't().,
il t'est pas I'Agent de celle
Revue.
Avis Commercial
II cst portci- la connaissan-
ce du public et du commerce
en particulier que Monsieur
Abdel Magid continue ses at-
faires sous hla reason social :
Abdel Magid & Co
MiragoAne, le 10 juin 1927.
AUDEL MAGID & C*







LE MATIN 28 Juin 1927


-mmm~


Ebdnisterie

Justin Juste
M. Justin Juste edbniste avise
** mombreuse clientele qu'ayant
fault I'eaquisilion diu mat riel et
mi'tiiage modornop. de I'Elbniste-
ri 4tletrique de M. Loicq, son ste-
lier principal e troav. muintenaln
1 la RUn FIrou en force de 1 ancient
Bureau du T616graphe.
Leo command's de ses clients
weroat I'objet des plus grande
,oins at il leur goranhil le travail
le plus lial f Ia plus grands
promptitude dans I'execution dee
ravaux qui lui seroii confi6q.


Iontuartre-Cabaret
SRu dui Magaiin dp I'Etat.
CAFE-CONCERT
CWest 1i c I' cn s'amiiuse.
Mus'que la plnh i ntrainante -
Bar bien pourvne. Toutes liqueurs
Ones B1ire A 0,10 or le verre.
Un moment pass A Montmarfre.
Cabqrpt vouiq rennse de tou'e une
semainle de fatigue.
4


A ELDORADO
Tous les soirs ((Ilepas Creole, ai Or. 0.30
Potage totus les dimanches main
Vous vy Irouverez atssi .c meilleuir Billard
de Port-au-Prince et da Dangereute
de Maltre Lamothe
Le lamcux Cocktail One- Tree- Four '" qui p)iserv
Iclp'dc1m c.
Les meillcure Sandlwichs


Phone .)97


Pri mnod(16's.
Frecd JAIlI.AUD. Directed,


-- t . . . .


C ,11' l i' jl:l I 1v I Itr el i.ili

Kola cha mIpa(qne

F. Sojourne
SI "'- *'( *l en's d ,s -n)- ^ IIi er isis
1 I" S II SlI
Sr "" ', V. i,. ., ( ', ,1 i ," v
d *r I l.u f t '
An/hc d1 s 1i'ii l',,,r P vu t ,' ,'nr .


PROPRIFETAIRES D'. [ IT'TOOM RI LES


PNEUS

.
Nous recommandons tout
spr'ialement les pneus pour
camions 30 x 5,32 x 6, 36 :" (i,
35 x 5, 38 x 7 lHeavy Duty.

Les pneuns Il R E S T 0 N E
BALLOON sont les meil-
leurs.
Toutes les (diiensionsde
pneus et Tubes et accessoi- "
res on stock chez ,.:








PILls de kil m)iitre 'ver


TUBES


,,,--,


parlDollar


L. Pretzmann-Aggerholm & Co,
AENT GENERAUX
S-II [


Horn Line
Le style a "Lisboa'* veanut do
,ui0sao et Kingston esq attend
& la capital vers le 8 i.in onu-
rest at containers le m6em* Io*r
por i'Europ hvia let ports du
Nerd at Puerto-Plata,prenant frt i
et peanLers.
Le steamer "Min.' Horn eat
0sl de Loadres It 31 Mai at sera
li iers t s courant, en route
or Klngdton. .anto-Domingo
CilI t t ragno. It ,era do retour
A tais i tate verse le I I ioUlel,e
oate pour l'Europe. pregnant fret
et passager. .
Port-au-Privre, 1P9 J "
HEAUINER & Po
Agents tintraux de la H rn Line

A VENDRE
Motocyc'eti" Hnrley Da-
vid.;,.1 1 .; 9!,.: 1. (
en Ioruail 6tat.
173 0j1 ,,*1I (n l i.vls ;'2-vis
.ol,.i. r',. u'. Phone 2084


F,


NI


'I,


*R8iAMNCO


Avis Important
Le tirage de la Ralle de la
propOletc de Mine Vve Durant
,.ise au Qarlier dit ( Bas peu
de Chose)', fixe au 7 aouit pro-
chain, sera tait par une inm-
mission don't les memhres
seront design6s parmi les
porleurs de billets presmnte
au moment du tirage par Mr
St Fort Colin qui en assu.me-
ra le haut contr6ole.
Mr St Fort Colin a biein you
lu garantir la s&curite du tira
ge du 7 aoctt par le p-estige
de son norm.
Le Comit -


Avis


Le public eit ntormn que
les B n. Provis, ) es de la
Dette Inti rieure (i oo :orie B.
1952 Nos 2W31 de 8. 2.,0 et
2882 de 5') sont perdlus.
Duplicaiu en sera de:and6
,la Iia.*que Nationale de la
iRpublique d'H.Kiti.
Port au-Prince.le 21 juin 1927
Sigu6 : Vve BARBAN :')URT



Avis
Le soussign6 donone avis au pu-
blic et au commerce en particu-
ilei qu'il n'est p'u re,.ponsable
n6 actei et actions de son spouse
de Prit lence 4ixr6chial et de leur
file Alice Tiuhoms, pour cause
i'immoralit6 notoire. Une action
n divorce sera intent6e le plu
t6t Ila dite dame Prudence Ma-
ricbal.
Charlier, e117 juin 1927.
Lub risse THOMAS

AVIS
Nous donnoos avis au Public et
peutlcullrement au Commerce et
sax Banques que, par suite de Im
mort do notre sieour Andre Hague.
lot, a suite gdnmrloe de Ia socidt
at donade & MmNe Ins Hagueno'
MO anoeide. lle a soule la sigma.
taore d la mason.
Port'de Pali. 21 juin 1927.
A. HAGUENOT & Co


ia vire


Ameublement de Salle A
manger; chamb:e a coucher,
meubles et autres.
S'adresser a G. F. LYON,
Avenue de Turgeau, apr6s le
Sacr6-Cceur. f


Grand H6tel de Fra i

P.,P. PATRIZI Proprittaire,
Cet Etab issement renomm6 don't 1'6*
plus & laire vient d'etre completement
et r emis a neuf. Lea chambi ea onttull
fort moderne, le service irr6prochabl
taurant soign6 est de tout Ipremier ort
tel n'ayant rien n6gllg6 pour fair pil
charmante clientele.
Mr PATRIZI, qui part bient6t, appOrt
re our do France do nouvelles am6IioN1 |
donneront la plus entire satisfaotlio
D6jeuner & la carte, Table 4
Plat du Jour au cholx '
Pension an mois, a la semaine, par jer U
',Garage mis gratuitement a la disposl
voyagou a.-- Bains, Douches A touted lea
T616phone WNo 3i
Dans lea Magasins souch6s & 16'16te1l,
vera toutes sortes de provisions, Vins,
cigarettes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, dItati
Choix de Conserves.
On y trouve a l'arriv6e, pendant le s86
au d6part tout ce que 1'on d6sre au (ira
tel de Franco. P. P. PATRIZI, Propri6taire.



.,L a gan4e chaple
DE

Genaro ,Hurtad
Grand Rue et Pue des Miracles I'o t au Princi
A le plaisir d'annonicer a ses amis, clients et,
blic en g6n6ral que d ans son Lablisseiment on tr
U'n tltipeau po.ir ch'Ique gotil el chalque
ainsi qu'ut e variety d'articles pour cadeaux
mncit requs; vous trouverez un assortment de
Liqueurs,sans oublier La punch crema, cetteprl
bois, on espagnole.
La Maison Hi'IJTADOoffrira un souvenir a
cheteur.



Frled. Gaetiens
No, 117 Rue Roux ou Bonne-Foi. jNO 111
Telephone: 6ti7
ON TROUVERA :
Alcool fin pour liqueur.-Sucre fHasco blanc at
Sros et d6tail,- Riz par sac et par livre,- Siro
Grenadine, Peche,etc.- Cigarettes,Chesterfiel4d
Chanteclerc, Pantal6on.- Manchettes lualit6 1
re,- Conserves alimentaires. Caf6 vieux
caf6 en poudre Whisky,- BiWre Patzenl
Champagne Mass6 Pere et fils. Champagne quil
valiser avec advantage avec n'importe quelle ma8
la place.- Champagne Lanson.- Parfurneid
blanc par gallons et par bouteilles. Vin
bouteilles et gallons quality superieure-ClaiF
par barriques et gallons.- Enfin le fameuxI
NECTAR. Et la non nroins fameuse ANISEfi
Madame Fr&ldric Gatjens,
Venez fair une visit et vous sortircz atlslaistW


-- w o,-


-- -- --------- -


U3YII1111


At=NN


R


,0,0




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs