Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04497
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-27-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04497

Full Text






nt IMAQL0O1R2
DIRECTEURI
leh Aq*ricilnb 1368
r ONE N*242

L : 30O CENTIMES


0


j


E N" 6131


PORT-AU-PRINCE( HAITI )


SAMEDI 25 JUIN 1927


ironique du samedL..


.sont pas revenues,

les Papillons


existed til, au-
stir terre laut de
l0i contri lent les
t de jaies qui ne
u ue de himenlables
'ir#s ltnt de choses qui
t, lant de choses qui
tant de reves dispta-
t.nc goilte un maiin
miAis si cruel I ous s
tout ce qui ramennil,
lane joie jiv6nile elt,
9i, bien 'ngilive, dans
olone et Irisle recom-
ent de notre vie,
ceUc pelile lleur quil
ias un grand cime-
I aire ci inionlrLnt sa
corolle enlre le nmur
d'une tombe ot.bliee,
ainsi que nos c(murs
x elt tro last
Jes lPapil'ons, les
M illons de Juin ?
| -I.ler, la Terre avail
its son tour de So-
qu'on ne les avait
Irl 1A ils arriverent en
E Id in s nombreuse,
o0ur nous dire un
adieu, 6ployant k la
de notre income parable
vives couleurs (de
iles de gaze. Je m'en
ai vile cependant et je
is, ainsit qe le tout petit
r6tre la douce attente
nher d'un jour heiu-
i cebonhene lui-meme
ile qu'il ne se hale
venir : ( Ils revien-
I'an prochain. p 1 us
xfl plus beatLx!D Et
en t6t Juin s'achicvec
t, hier,la tle de Saint-
jour des Papillons.
south pas revenues.
attendail pourlant,
lons de la St.-Jean.
ue nedsespcs)ail de ne
revoir.Voyez, 1'on1utail
I Bvaincu de leur retour
l' Ion nen parlait nime
*... Pourquoi ne revien-
Wi-ils pas? Le retour des
ion. de Juin est une
iM W intimemc.t liie aiA
ref vie
I line sont pas revenues.
"I tnnc n'a vu, cettle an-
* leur troupe agile, vole.
Sse culbulant, traverser
p Ville en folatrant, s'ar
l, I'espace d'une second,
lares corolles qui bril
deas nos jardins fans,
er un peu de sue parlu-
repartir on hate, vcnantl
Sail d'oii, allant on ne
.Troupe bigarrec don't
'ment mettail de la
nottre c ce u r. Mais,
bien d'autres chases,
p14artis, 1'an dernier, ct
.nt pas revenues, nos


'ont-ils jamais ?
ut I c u r passage


Nouvau *aasn


M Gaetano Jodice & C E

RuE ROu
( E~n face de la M.aison,. A ,d~ MATTE'LIS &q C,, )


*I **~aa *"L V. tau in *- u AWJ.% l n.. (V iMAIL A r-1,c .% I' y
mettait, judis, quelque gaile
aU ;e es plus miancoli- Viennent douvrir n Grand M.lagasu oill' 'on trouvera
ques. Leniant rinail A pour- un sotk complete de
suivre leur vol rapiJe, la lian-
oce se soutvenuit, toue tro*& *
,to j..e, ,,, ,r Casimirs Sup1 eul wS
missante d'u n e amoureuse SI I'S S U e i UIS
pear, que la conleur de leurs
ailes est symbol d inlfldlitl. t t
tout home se rappelait qu'il ItoULtS 11UIT CCS
avait en six ans et que lui
atssi, r a't lorsqu'il lesfiis 1' A nqli & F ii
souffrir et ava:t pris plaisira i lk I 1 1
noner un long III autour de Venez i ons visiler et vons anulre.z touted stlislactlion.
It ur corselet jaune.
Qui n'elait point heureux
de les revoir lorsqu'ils reve-
naieiit hla Saint-Jean ? On i ,1 1 *
leur laisail presque le!c. Ils LOlillCelnt ChOlSir
eflaaient b;n)i des tristesses.
Bien des visages soucieux se les reproducteurs
deridaient, b en ties sourires
brillaient sotisles larmes,bien
des tronts courb6s vers la I---
terre se relevaient vers la In-i
mitre 6blo' issante du c ie1, L'am loratio 'desIC
orsqu on disait: ii amor io de races
Papillons IUIls 6taient tou- -----
jours de si strs messagers du
chaud Et6 et des beaux jours 1 Nous a ons recu de fun de eux les individus, et choisir
lumineux I C'taient nos Ii- nos hleccuts de Jacnel, M. Ch. oeux qui of, ent les qualit6s
rondelles aipQs. Luorestrie, eel article sur le les plus avantageuses a la re-
Lorsqp'ifisrrivaient, notre choir des reproducleurs el I'a production; or rien ne s'op-
Soleil pour tclairer leur route mnlioralion du cheplel. Nous pose 'A ce q(ie ces avantages
allumait son flambeau de sa le publions waec pluisir car, il ai nt 616 obtenus par gym-
plus vive hueur et notre.ciel, .r",terne d'inWreseuus.,o, npq Aiie tonctionnelleme,en
pour tMter leur retour, se pa- siddraiions sur la question: solle 'quc tcle dtc' -m Ato-.
rait de son plus beau man- des se compiltent I'une l'au-
teau d'azur ol, le soir. mille I Nous essayerons de parler Ire. De fail, clles out presque
dtoiles scintillaient com me dans cet article de I'am6liora- toajours6t1.euploydes simrul-
sur la more du plus somp- tion des races, mais notre ca- t hlment.
titecix manteau royal bzillent dre est beaucoup trop res la atlection comprend deux
d'iinonibrables pierreries. treint pour le developpement pa'rlies distinctes, d'abord on
Mais, cette ann6e, les rayons complete d'un aussi vaste si- se p opose d'appr6ciet les di-
d'orde notre soleil, I'Mlince- jet. Aussi tlcherons nous le vers individus d'une popula-
lantcf~erie de notre El,notre plus possible de rendre clair ti 1n animal on v6g6tale, et
c elde rve.ne nous ontpointi un resume qui sera tr.s sue- apr6s, examiner les progeni-
ramen6 les Papillons. cinl. tures obtenues. Ensuile (9.e
Oi sont -ils ? Quel g6nie Nous allons done commen- ptrtle) compare les deux ge-
mallaisant a, de son soulle, cer par alublir Ie principle de ti rations et conclure.
ferimn leurs ailes jusqu'a les la m6thode qui consist dans Cellte mthode s'applique
empecher de prendre leur vol la selection. ce qui signifie aussi bien aux animaux qu'-
vers nous et de ramener le choix~lcsreproducteurs.On ne Ia ux planteF, toulelois la selec-
rire en nos lovers solitaires, se propose de retenir que les lion du b6tail exige beaucoup
sans joic et sains onheur? individus d'61ile. On ie voit plus de soin, 6tant donn6 que
Quellc flamme a bruil leurs bien, si Lamark a invoque les la g6ncration animal ne se
lytres ? Quelles r:vcs ont vu pratiques de la gymnastique rcnouvelle qu( lenteoent.
leur agonie ? fonclionnelle, cells de la so-, En effect, il ne suflit I ai seu-
Et a nous, come au Boud- leclioq Font 6t~4 I'appui des lenment de chercher datis la
dha antique qui a vu sa der- conceptions de Darwin. sIlec ion d'une race un seul
ni're hirondelle s'envoler de Par la gymnastique tone- caract6re, mais il faudra por-
sa fioide main de pierre pour tionnelle c claitl I developpe- ter son atteinton sur un grou-
n'y plus revenir, ['absence de ment d'un organe qu'on avail pe p!us ou moins nombreux
nos papillons, que nous ai- en vue. Par la sIlection, on de qualit6s, et celles-ci apipar-
mions come Tenfant aihme ne fait que compare entire liennent i quatre catego, ies:
ses colifichetb, a montri que,
chaque jour, la vie devient .. --. -- -.,...
plus meurtrire.
Elle s'acharne contre nos
souvenirs les plusdoux, con- La Nouvelle Cigarette
I t.eos.joics les plus pures
Jalouse de nous voir heu- *
reux, elle a d6chaine la ratale D( IUblical ie )
contre nos Papillons, a brisp La Grande iManufacture de Tabac noir et de Cigarettes;
leurs ailes, les a pr6cipites, ANA :AONA. pr6sente A ses clients et au public en g6n&-
1ple-mele, dans la boue au ral,une cigarette n-uvelle sous la marque a Rt'publicaine.
baord des longs chemins el, Elle se istingue de la pr6cedente par sa forme ovale.
I hereux de nosa vengeance, leus, car, D'excellentes combinaisons dans la preparation des
rit de nos espoirs tous, carq meilleures qualit6s de tabac lui assurent un succ6s m6rit6.
elle salt, la Maudite que. qui Les lumeurs jugeront des excellent ris'iltats obtenus,
e-pere, souflre. IrAce A la compDtence 6prouv6e d'un Expert Turc venu


. de Vars-r*sta- La orime mlawit Ile
put64 corn- enlRouumanie
Sllo fr iais I BUrAREST- M. Joan Bratia-,
M. Br.hou d ment de ormer le cabinet qui succ6-
adress AM. Buisson dera 6 elui du prince Stirley
Ii relate U'arrestation qui a dmnissionnf. M. Bratiano
4 Cachin declarant qu'un sera president du conseili et m -
le 15jours lui 6tait accor- nistre des affaires 6trangeres el
poor ue constituer prison son frere prendra le portefeuille
lMe gouvernement choisira des finances; ce notweau cabi-
.Uoment ou il saisira la cham net demissionnera, vasure t-on,
fire coinmunica.ions n~ces- aussit6t apres Ics, prochaines
poar donner suite A la elections qui doivent avoir lieu
jS, tions de plusieurs d- le 18 Juillet pour lea deputes et
le 25 Juillet pour les sknateurs.


des Elats-Unis pour diriger le Laboratoire de la Fabrique.
La Cigarette a R6publicaine a fern la joie de tous ceux
qui I'adopteront.
Elle constitute, en Haiti, un progrcs reel dans cette
branch d'indstrie.
Et il est d4malable que les \A:ial s de chrix en fassent
un usage contini, afin de rapprecicr, chaque jour davan-
toge.
D6p6t C n6ral r ANACAQNA a.
Manulacture de tabac noirs t diCigaretles.
200, HRue Justin Lh6risson, .200,

Gebara & C0
Proprietaires-Fabricants.
Port-ao-Prince, (Haiti)


1 Les caractkres qui sont
I expression de ia production
ou de produclivitY.
2 Ceux qui indiquent I'klat
(le sant.
3" Ceux qui sont relatils au
mode de vie de I'Mtre vivant,
ou come I' d son dilA-sonevtho
logie, climate et sol qui lui
conviennent.
4 Ceux qui caract6risent
la race. 'Si I on obtenait des
animaux ayant des aptitudes
A des i)rod(lctions difllrenIcs,
et presentant )pourtant les
movies caract''res exterieurs,
on ne saurait les distinguer et
el des nraudes pourraient se
lpr(ouire. Ces caracteres d -


vront Otre uniforms et il
faudra choisir des relroIuc-
tetrs preselnant I'ensemble
de ces caracli, es at)pp)rtenantl
a ces quatre categories.
Commeilnt obtenir ces ca
raclIres? par le croiscmenl.
Lorsqu'il s a. it de croisement
entire races (I'animaux de
mdme espece, le lerme melis
est plus souvent employ que
le term hybrid. Neanmoins
nous l'emploierons par esprit
de g6neralisation. l.a techni-
aiue de I hybridation chez les'
aninmaux n'a pas donn6 de r16-
sullats aussi nombreux que
chez les v6$6tauxil n'en exis-
te pas moms des examples
d'amnelioration fort typiqaes :
(Cornevin che 1'exemple de
croisement entire un verral
craounnais et des truies de ra-
ces quelconques, tous les by-
brides ressemblaient invaria-
blement .4 la race craonuai-
o6genitrice quiJ.se montrait
donriaanfe.)
Autre cas d uine race formnee
par metissage suivi de con-
sanguinilh cit6 par M. Tisse-
rand: (La race clevaline da-
noise de Knapstrup a 616 ob-
tenue par hybridation entire
unejument indig6ne, nde d'unt
Mla on de Flredericksborge et
un 6tdloni anglais;) Celtte lace
ronainne i poils rouges et
blancs est tIt's fixe.
Nous sommes tr6s loin d'a-
voir denombre ici tous les
examples, il nous faudrait un
ouvrage.
Le pio:-6d6 d'introduction
c mploye surtout Ai propose des
races animals consiste cdans
le croisement continu.La subs
titution d'une race amnliorec
etrangere A la region se fait
pen Ai peu et cetle race au lieu
de peut-6tre p6ricliter se mdle
a la race locale A l iminer el
la replace insensiblement.
plans ce cas, une sorte amelio
ree 'xc croise de generation en
ge6nration avec les sortes lo-
cales peu productive. Celle-
la prend le dessuE, efface peu
A pen les caractires des sortes
locales. II arrive que celles-ci
ont disparu, trop m6les, trop
impr6gn6es d'her6dite de la
sorte amblioree pour pouvoir
en tire distingudes. Le croise-
ment continue pour les ani-
maux consiste done A intro-
duire un ou plusieurs males de
la raceamdliorbedans un trou
peau de femelles appartenant
la race, i mliminer. L'exp6-
rience montre que les hybri-
des ainsi products finissent
par se confondre avec les ind
Ividus de la race amelioree.


En Haiti ou il n'existe pas de
reproduateur, on so. demand
comment nous arriverons I'a
| milioration des races ? Nos
gouvernements ne se sont ja-
main occupls d'un si grand pro-
blme qu'ls qualiflaent peut-
Otre de bagatelles, et pourtant
en Europe come oen Amiri-
que c est la grande question qui
occupe tour les savants agro-
I nomes et tous les 6leveurs. 6-
anmoins ces lemps derniers !'on
vil deb.rquer dans nos ports
quelques reproducteurs grAce


foriNl


.. a Vu, mercredi d(lerie, r. uI
caminon tout chIarge de glopins
qui parcourait les rues ides ):-
roisses o6 se dressaninl des irt-
posoirs pour la a Pelile Flh.
)lieu u. El ces petils Int'ssiLiurs
Irouvaient de trWs bon gout de
jeter, A tous les passanls (qt'ils
croisaient sur leur cloinin, Its
propose les plus obsca es. (C'M
avec plihi que Norit: voyait poursuircn leur po1)I -
liide, (t'(tI'rll I n t ICs gins 1:11' I'in s
IIIols odul ricrs.

... voil, ('flqu ijour, ;uI Ponie
Marchand, un Jeuni notable du
quartier qui, pour s'asiqu|Icr les
,nts, se met i sa lenitMr en
grand d6shabill6. Et, conscicf-
cicusement, brosse en main, il
faith uie longue toilet iinalialh.
Est-ce une r6clame original de
Colgate?
'*t
... a vu, jeudi apr6s-midi, dI -
vant 1'6glise Ste. Anne, le ci-
mion des Travaux Publics N(.
39, conduit par le chauffeur L..
arriver A toute vitesse, voulai t
traveler les rangs de la proce.,-
sion. Le Cur6 fut oblig# de se
meltre devant le camion. I e
chtufleur s'arr6ta alors. Le Pro-
ire lui indiqua son chemin et il
passa sans faie tie mal A per-
sonne. Mais si les conducteuis
d'autos ne respectlen plus les
corltges religieux, c'est le comi-
ble.
*
... a vu, jeudi soir, aprc.s la
D Iocession de la uPelite FIMe-
)icu -, un group de jeunes gen:,
grcupe que NOTHE (0'.u. signal
assez souvent, envahir une pC-
ti'e taverne de la Croix-des-
liossales. Ces messieurs avaient
fiim et soif. Its burent et man-
grent de bon appetite. Mais s'ins
pirant peut-!trcde La Fonlaine,
Ui s'endormirent sur la table,
come les petils de FIalouette.
On dut les r6veiller pour qu'ils
p)issenl payer I'cot, et alois
Iun d'eux profit de ccete em-
bcllie pour complimneiir la te-
n:inciere. Le tlenancier, hoinimme
jaloux, Irouva lecom)!imient de
mauvais golt, et les a hosesal-
laieit s'enveninier lorsque les
a ut res intervinrent ( mirent
tout le monde d'accord. Et I'on
rebut...

au Service Technique de IAgri-
culture; nous soulaito.is que ce
movement continue et prenne
de 1'extension, nous voulons
croire que dans un avenir plus
ou moins proche no's pour-
rons nous enorgueillir de nos
esp ces autant bovines que che-
valiues.
Qu'apr6s avoir lu nos conclu-
sions pleines de reticences, I'af-
flrmation de notre ignorance
daus un bon nombre de cas que
le lecteur n'aille pas se d4cou-
rager ni rejeter la g6n6tique.'
Bien au contraire, il taut sar-
mer de patience et s'acharner A
la resolution d'une aerie de pro-
blames apeciaux. Multiplions les
observations et les experiences,
ne nous inltodons A aucune
Stheorie, soyonssouples dans les
conceptions, mais ,,16. dans
nos recherches, dans nos insuc-
c6s. A c6tol6 d'insucc6s encore
nombreux qui nous attendent,
un par un nous d6brouilerons
chaque fil du nceud gordien qul
constitute le probl6me de rI'am-
lioration des races, et on par an
6galement nous recueilerons lei
tfruits de notre labour.


L'action a cela de beau : non
seulement elle nous constraint A
dtployer nos forces,mais encore
k& i mesurer avec celles des au-
tres. Paul JANET


FAMMMMMW


4p'


r


-- -- I


I11 -~cPlrlYI


'B


!








2 LE MATIN 26 Join 1927
I I I I p I III ____a.mI i


Tous les Inarchands vendent les


vrais rasoirs


et lames GILLET TE

PAlTOIT oil Ious ierrez nin laglae de Gil-
lefte, vous renconlrerez un marchand proiressiste
rendant d'apprkciables services,
tes marehands recomnanden it I vendentles
irais rasoirs et lames Gilletle parcel que leur longue
experience leur a apprise qu'ils donuent un rcsultat
maximum A un prix des plus raisonnables.
Demandez an premier vendeur dent ious
ierrez I'lIalage de vous montrer son assorliment de
irais Gilletlle. Achelez celii qu'il onus conseillera et
vous verrez comment il vous rasera parlaitemenl.


La Compagnic IGillette n'assu.-
me la rcsponsabilit6. du par-
lait fonctionnement de la vraie
lame Gillettel ue lorsqu'on
s'en sert avec le vrai rasoir
Gillette.


illette


/.


Les Assises
__- __ a .0M- __ _
Audience du inercredi 22 juin
Desile Dessout'ces accuse d'as-
sassinat est acqtuillc.
Mercredi comparaissait de-
vant les Juros, lD)sile Dessour-
tes accuse d'assassinat sur la
personne deC Miosinc Filostra,
Malanga, tnet des sections ru-
Eales de la Commune de Port-
au-Prince.
Le Juge Picrrc-Philippe ,re-
sidait les d(baits, le sigc itdu Par-
tquet 6tait occtp par le Substi-
tut Michaud et Mc Ldouard Cas-
sagnol dWendait I'accuse. Trois
t6moins not 6tCentendus. Mais
leurs depositions n'apportent au-
cune preuve concluante. Quant
A I'accus;, il nie le crime qu'on
lui reproche. En ces circons-
tances, le Ministere Public ie-
nonce A l'accusation et, apris
de courts d(lib6rutions du Ju-
ry que pr6sidait M. St-Fort Co-
lihn lls, Desile Dessources est
acquittal.
Audience du 23 Juin
Avant-hier, les Jurbs avaient
A se prononcer dans I'aflaire
de Clauds Savary accuse d'as-
sassinat sur fa personnel d'tH16li-
na L6onard. Voici les fails :
Le 10 Novembre 1926, a la
rue de la Reunion, un crime
inout tut commis.Claude Savary
originaire de la Grenade coha
bitait avec la jeune H616na Lo-
nard. Ils vivaient en de tre'
-bons terms jusqu'a ia date fa-
tale o6 Savary detail, pour un<
raison ou pour une autre, met
tre fin aux jours de sa cohabi
tante, par des proc6d6s les plu
barbares. Aucun 1tmoin n'a as
qsriste A la scene qui a amnen6 I
n tragique d'll61~na Lkoiard
Au Burean de la Gendarmerie
A I Justice de Paix, Savary,seai
a ra.con46, dans quellesVtircons
t seces ils tua lielena.Devant ce
av nti ormel, I'action publiqu
fut mise en movement, contr
Sitary, g6 tie i36 ans, origi
a ire de la Grenade, assistant
ingflnieur.
Mir Paul Emiie Leruv presi
dait le Jury. Me Hleni-i Largi
sautenail accusation Me Mau
rice Charlemers d6fendait I'ac
g:ust. Le Dy n Buarrau dirigeai


I


les d6bats. Deux 6emoins fu- casion de la distribution de d
rent entendus : le lieut. Iellon prix aux enfants. 1I
et Mine Gracieuse Nouvelle. Au- C'est le 10 juillet prochain sI
cut d'eux n'a assist' ih la scene. qae s'electuera le 2eme tirage '
Ils n'ont vu que le cadavre. de la lRafle Notre Dame ). Les a
Les d&bats particuliers n'ont billets de cette rate sont tr6s re- s
pas durd. Me Large, aux d6bats chert h6s.
g6ndraux appelle la sdv6ritk du Les examens pour l'oblen- r
Jury sur le monstre qu'est Clau lion des Brevels simple et sup6- c
de Savary. rieur sont fixes, dans les Cir- b
Me M. Charlemers, choisi d'of- conscriptions scolaires de la R6 p
fice la veille de F'audition de publique, au lundi 4 juillet pro- a
l'affaire, a rdclamc6 en taveur de chain.
son client un verdict qui sera Ceux qui out afferm6 des 6
1'cxpression de la conscience terrains de a Commune de Port ri
des membres du .lurv. I'n double au Prince sont invites par le )6 e
plane danms son esprit : L.'accus6 partement de I'Interieur A sepr6
s'Mtait rendu de soil propre gre senter an Bureau des Contribu t
au liureau ie la Police oi il a tions, Palais des Finances, pour
avou6 son crime, il en ful tide acquitter leurs redevances. h
indoime a la Justice de Paix. Mais Les exam. ns poar fexerci L
arrive A la chambre d'lnstruc- ce des professions d'arpenteur,
tion, il simu!e la tolie, I'((idiot)). d_ fondi de pouvoiret de notai
Or, pourquoi le cabinet d'ins- re auront lieu, au Parquet de Pe
tructLon, ou le Parquet n'a-t-il tit GoAve, les lundi 27, mardi
pas pense A faire examiner le 21 et inercredi 29 Juin A 10 heu
prevenu par un imode in. Car rts du martin.
d'apres lui, la vuei d-i cad:iVwe | Sous peu paraltra A Port-
de la femme, I'hoirour Iragique au-Prince, un nouveau journal
de la scene pouva:ent bien le liebdomadaire d'affaires,, La Pu
rendre fou. blicit6 pour tous ). M. Maurice
Lc Jury apries quelques mi- RI vi6re en sera le grant et M.
nutes de dlibtlration, rendit un PNtion Roy, le directeur.
verdict de culpabl)ill conti e Sa- C'est domain que M. le Cha
vary sans circonstances altl- nine Vicaire general Le Gouaze |
minutes. S:avaryv a e1.. conlani- donnera la Confirmation auw
in, aux travauxi Iorccs A perp6- premiers communiants A Saint
It |it. Louis de Gonzague.
-D'apres nos renseignements,
les travaux executes sur la route
TOUT, EN DEUX MOTS de Petion Ville A Kenskofl, ont
C'est remain, A 9 he'ires ;6 enti6rements d6truits par les'
du martin, qu'aura lieu, a la Cr derni6res pluies.
che, le li'age de ( La Bicnfai- ___....._ -
- sance )).
s Parisi na do;ine demain,en L'6tat doe Briand
- soiree, ( Poil tie Cardite . PARIS- L 'tat de M. Briand
e Le samedi, 2 juillet pro- demeure stationnaire, on esp6-
- chain, a Le Pretre ) sera redon- re que le ministre reprendra
- n6 au Mus6e du Petit SRminnire. ses occupations dans quelques
S 11y aura le meme soir, A la Jours.
- Rotonde. une belle Ietc avec L'eftort 6oonomnique
a tombola, r fle, etc. L'on dansi ra. do la 1tologne
i. -- Le dimanche, 3 Jtillet pro VARSOVIE-Inim6diatement
, chain, Femina donne uie nou- 1apres la signature de 1'emprunt
I. v. I ,rLrue a teraire et dansan- d Etat par un group de ban-
I. te. quiers amnricains qui doit avoir
t -- Demain. Varlite, mntlre, lieu sous peu la Pologne se pro
e en matinee, aux entants: le 12e pose de conclure un nouyel em I
e episode du a Tigre Sacr6 m et le prunt en Europe ou aux Etats-
- ler ilu Masque aux Dents bian Unis pour une some d'envi-
- chies Et, en soiree, a Le Droit ron 5.0010.000 ; ce nouvel em-
Ala Vie . prunt servira A la construction
- C'est deilnain que sera ce16- de chemins de fer et tout porte
e bre au Sacr6-Ccuur, I'Octave de A croire que le pays qui le con-
- la F0te-Dieu. clura recevra des ordres impor.
- -- Dans les 6coles, on prpa- tants pour le materiel de che.
t re !cs It'es qui auront lieu A I'ocimin de fer.


Ri

Po

de
gis
na
39
n6
bc
de
m
A
n(
S(
a[



b
gi
gi
1h
in
II
il
q

It
cl
ci

In

VI
(c
dI

(i
Id

bo
la
la


d.
sC
II\
te
Il


la
cl

in


GLIENTATION des I RLSPUBLICS
La Commit sion Communalede
ort-au-Prince
ARRETh,,.,
Vu I'article 50, parag raphe 22
la Loi du 6 ctolbe 1881 r-
ssant les Consei's Comnin-
aux;
Vu les articles 28S, ler alin6e,
986me alin6a et 399, 56me ali-
6a du Code p6nal;
Considdrant que l'int6r6t des
onnes mceurs, et de la s6curii(
es families, il y a lieu de r6gl-
rinter les bals publics :
arrit el arrfte ce qui suit:
Art. ler.- Les bals publics
e peuvent fonctionner que le
)ir et sous les conditions ci-
pr6s indiqu6s :
Art. 2.- Tout ,lablissement
e bal pul)!ic, permanent ou
6riodique; lout cat6, bar, res-
aurant, auberge, estamanet, the,
ouillon, taverne, gargote, gumn-
uette, tripol ou tout autre du
enre, inswalk avec bal public,
oil avant de fonctionner, Wtre
ouii d'une licence de la Police.
Celle licence indiquera les
eures d', ivi\lre et de ferine-
ire du bal public uinsi que le
uartier qui sera assign pour
on installation.
Art. 3.- La lEcence sera rc-
uste aux propriRtaircs d'h.' els
I tie pensions ou A tout 6tablis-
emnent du genre.
Art. 4.-- 11 est exprcss'incnt
Wlendu aux lenanciers de ba's
ublics d'installer dans leurs
tablissementls ou A iproximit'
L ces 6tablissements, soil ou-
rtemiint, soit clandestlinement,
es appai ,lnencts (hambres ou
Lependan( es ([uel,mi oques stu-
eptibles 1d cie afle lts ia la to-
rance. 11 est <'gale.nent d6fen-
u aux iuimes tenanciers de
ials publics de lavoiier ou de
isser favoriser la debauche ou
corruption 'dans leurs 6tablis-
rieents d'y laisscr clietlce se
vrer s des danses obcnes et
nir des propos licencieux, d'y
ecevoir la jeunesse de f'un ou
e l'autre sexe au dessous de
ige de 21 ans, pour le sexe
hisculin et de 18 ans pour le
exe h1ninin, l'y lo'lrer tout
*page ou vacarme soilt de la
ienl~e, soil de la musique, de
nature A trouble la tranquility
es habitants du quat tier oiu sont
stalls ces Ntablissements.
Art. 5.--La licence accor-
6e au bal public donne A
Police un droit dti contrele
ur les 6tablissements vis6s A
article2,lesquels ristent quat
ux ddlits et con!raventions,
oumis A la Loi p6na'e.
Art. 6.- La liccn e set a reti-
6e A tout 6tablissement qui
ontreviendra aux dWlenses 6ta-
lies A l'article 4, sans prejudice,
our le tenancier, des p6nalites
u Code p6nal.
Le present Airte-, alrIs avoir
td a pprouv6 par la Secr6taire-
ie d'Etat de I'Interieur, sera
x6cuk6 A la diligence de l'au-
oril6 communale et du Chef de
a Police de cette Ville.
Fait A la Maison Communale
e juin 1927.
,e President de la Commission,
CHARaLES DE DELVA.
Vu et approuve :
Secretaire aEtat de l'Ithiieur,
FOMBRUN.


Vous ponvez par I'emploi do tales inf6reiurs
risquor la peau t labonnoe bumour de votre Bb.6.
Le Bdb6 no pout vous le dire quae crihat et on
pleufnat, le tale caustique l'irrite at enflamme a
tendre peau.
Alors affaibli par lea souffrances at le manque
de sommeil, il est une proie facile pour leos ma-
ladies inrantiles.
Le TALC BORIQUE MENNEN est garanIt

Conservez ia sant6 de'vos B6b6s on les'poudraat da TIle
Mennen. II est absolument inoffensit paroe qu'il est pur.Cl
anodes d'expdrience et 'e perfectionuament des labo
rantissent Stupoudrez de Mennen votre B6bh apr6s sona
chaque fois que vous cbangezlon line.
Recommand4 et us6 depuis cinquante ama par les aur
mddecins.






DIMANCHE
Un gros succ6s qui sera appr6ci6 de tout le mood.,

POIL DE CAROTTE
d'apr6s la ,elebre oeuvre de J. Renard jou6 parHenry
Hfeuz6 et Mine Barbier Krauss.
De nfIme qu e le:. Soleil de Minuit u Naples a.
Feu ), ce film ne sera donn( qu'une seule fois, son dils
tion &tji.t expir6.
E:trG: G. 2,e 4.94
--~~g ------'


WI


Le


:.'~
41


DIIANCHki

Matinee et Surprise

Tigre Sacre
12e episode.


Le Masque aux

dents blan


050


a 8 heures

LE DROIT A LA VI
0 50


LES GRANDS MAGASINS

DU LOUVRE


Place du Palais Royal



... --.-*--*-
"+ ...,Z~t" I,


** :- -


-;

Demanded notreCatalogue des Nouveautes d'lgt6 envoye franco A MonsierfI
e Directenr des Grands MAGASINS du LOUVRE A PARIS ou
a Monsieur Ch. GAETJENS, Import-Export A
Port-au-Prince (Haiti)


Prix tries avantageux


MERES VOTRE

BEBE DEPEND'

DE VOUS.


_ ____


Lcw-i ,q


ler episode


tS -








LE MATIN-25 Jain 1921


-o2 .-


100..-


Les A sisem dans
Its autres JurldlcUtons
Par Ordonnance du Doyen du
1 libunal de Premiere ',Instance
ts Cayes, l'ouverturel des As-
i-es a e16 fixde, dans ecette ju-
idiction, au lundi 4juillet pro-
hain.
I)'autre part, la deuxieme ses-
ion criminelle de I'anm.e s'ou-
Srira, dans la jurisdiction du Cap
HuaTtien, le lundi 18 juillet ia 10
heures du martin.
NO4 EALI HAITIENS
Par divers Arretes du Prisi-
dent de la Rnpublique public
au Journal official, le litre d'hal-
lien, avec les droits, prerogati-
ves et charges attaches.; cette
quality, a W66 conflre au sieurs
Georges A. Kouli et Georges
Azrak, de nationalist syrienne,
Nicolas Martino et Rapha-el
Pierre Gerard Maglio, de natio-
nalit6 italienne et IHenri Edmond
Slark, de nationalitA am6ricaine.
-- AVENDRE
Molocyclelle Harley Da-
vidson. Siiinle,ModLle192()
en p rll.it htal.
1735, lie (lii Q.,ai,vis-i'-vis
Colis poslaux. Plhone 2084.


Panama Railroad
Steamship Line
I.(s (cliar ., Is s l pr'is (dc
0() ( 1c Ic stfs t11l('l ((A\llcoll))
csl atlcr;(ll ;i I'm tl-: l h inl c
\'cn can t (d Crisl<,l>,l ('c,1al zo-
nc,lc veinirc(li 1ri juillel 1927.
L s s p i (l'is ici lii (Iba l iiii nl
sc(iont (ilivir' s polur le I'frIl
(lcstlin li(oni .t (\Iv York clt
(Ics p)oiIs Elirioip(llens, sllr de-
inllanlte fiailc 'i (ce bu i'ati.
Cc sIcauni,,r lpaliia Ic lnIlme
jour dil(Ct hiicitc l |ilt r N\c\-
York.
B. I. TII(OMPSON.
Agcill g l .irall


-.. --


Lat .antL du Princo
des Astu ies
pub)'ie Liie di pc het- l MI M liid
trW p ,(',sMti .. .. l n jv < Ic 1h
sa;: d ia I > e tit. t. Ahlti .


Avis Iuportant
Le mirage de la Ralle de la
propriete (ie MmeVve Durant
si.e au Quartier dit uBas peu
de Chosco, fix6au 7 aoAt pro-
c.lliln, s a ail l >a i' lil e t()m-
mission doni ls lilcnil i es
scronlt d( sigl'&s piiilli les
p )llcii'rs lt. illti s Ipi'St llts
all ionill n lid t ra | pur Mr
St I-'olIt Colill i tIi n a isslilim -
ra it huait (ontiole.
MI St lorIl I ( l n ;I bien vou
Il g'ar:an lir Il;i ic ll di ( t i a
ge ild 7 :1( ill I l I tiiec
de ( sonm m.


Avis
Le public cst inform que
les Bons Provisoires de la
l)ette Intericure 6 o/o s6ric B.
19.)2 Nos 2881 de *. 250 et
2882 de $. 50 sont perdus.
l)uplic: !;, ('11 scraI (d lllanldI
la IBO. (|c ue tN.-ionalc (de la
iH publique d'llaiti.
Porit lan I'i iit. le 21 j iiin 192-
Sigie : V\'e II\AIBANCO)L'll

A VENDI)lE
Vin mousscux
Viln bl nci d'llaiti.
\in ( de la (;rand'Anise d,' T.
(C. Brutus.
Mdt ,ille d'I m ',I lI' x l\ osilioni
tI Satinago ([I.D.) 1927.
408, 11HuI ds C(.sars. g


ALUMINUM LINE
,Neo.),'lh:wis & So Ilih Anericai SIeniamship Company Inc.
PilOCIIAINS DI)PAIRTS DIRECTS POUB PORT-AU-PRINCE HAITI

Ile steamer "Eda* ayant laisse lew-Orlhans le I1
juin sera a Port-au.Prince le 22 juin courant, et
continuera pour le Cap-laitien.


Le steamer "Eidshorn" laissera New
28 Juin courant pour touch les ports


A.


Orldans le
d'Haiti.


Ge 18 Juio 1927.

de Matteis & Co
AGENTS G~NIRAUX


Ne buvcz pas ou buvez

Le Rhum Neclar
No:1910, Rue du Nagasin de 'Etat.
Le soul Rhum qui, tir6 d'Alcools naturels obtleus
di,'rt, t entl pa Thidl tll ior. n 'ti triple d"! Sirop de'- Cat nf'
d'un .D iqup Il i,,j',11,,r.mimnc p,.inati..n et e .-Pu' q,',
& C O vieillit par I'ae ioo hi lemps dar's les, ',1- Nee exc'usion
rigouret Fe de tons d',rgereux Cer ts I 4 l l-trication
et sane pdjrre in (,, f' i c n i'ng4dipnt d'usirp, conserve au
Vig m(1 ril i I ** ***e. si t .\O'H' i' 0'4i v.(d. In a t ?1 4
du hornq' 'In It l <" r"lii- i. i t qi ali l.O b g'alnitie,.
VMImt f f I av c x f' i rn um N' ei a n' ii ivie pi 't n( pro
I 'tit n I tl-oo -m, M la- vin-. ,onm4 H I a. l'I-cs lodui'l
simi 'i ifs efl omme les utre. spirilueuii.



Colom binSteamship

Company Inc.
Le Steamer "' Bogota"' venant del"ew-loi k via
It sports du Nord estf atendu 1 tort au- Prince,
1, 25 Juin courant. lIlrepai lira le mime jour
our j)remie. en route pour les ports de la Co-
lombie,pienant h lt et passagers.
kort au prince, le 23 juiu 1927.
Colombian.Steamship Company Inc.

Gebara & Co, Agents


Une 0I\'voit'

(111 Theatre
F.AIT ,L()(;1:

de l'Exelento





,


AUI. TIIt IIAIIIS a dil I'ElFLE:TO
esl lamenu.
AIIIler Harris, line (ds ;ilrires iim
ra bla miles de it Inoulc, .dil qili'ele
doill sa oli eel joienise eqe re-
lure i I'sage rcgulier qu'ellelail de

l'Exclento
QUININE POMMADE
Vous aussi vous touvez avoir
one jolie chtvelure en vous .,r;
'aDt de I'Exeleolo. Elle agit tr
les racines des cheveux et le uir
Shevelu et apils usage votre luree eat plus longue et plus jolie
qu auparavact.
Les hestltes recommaI.dent
*1'Exelento" parcel qu'elle e I las
aie pommade de quinine. I) pie
a onisent aussi le Savon Exeltuto
skin qui conserve fraiche la I eau
et enlve lea boulous et lea Is lies.
Nous soumes si trsa do ces
assertions et que vout asurz en-
liire E lisrfaction alecces piot0( ilt-
Iemarquables i vous vous en ei-
ez regulikremeni, que nous Nots
teverrons gratis un thlianth l
de chacun d'eux. Nous lou ar-
serrons ausmi une brochure 6a rile
Iar des spicialistcs en chevy luise
et en leint. Nous vous feron! des
propositions inl(re^antes si N( u
voulez mooutr et rccommunder
i os produits a vos amis.
EXELENTO, MEDICINE:
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA
Agents demands pour tous
pays.
Ecrivcz pour ic.scignetniliits

Compagnie Gdn6rale
Transatlantique
Le slcaincr cCaraibe, parti
(dc Bordeaux le 13] coil'ra nt est
allent'iu i I'uil-aul-Princc le
lcr jiillel.
II relarlil a Ile jour dIc son
art ii c( pour S.n liigo (de Cu-
a t'l It's porls (I Stid.l.
Lai stilc (ldc it iii.eI'iile ,'cra
lixvc 'i ialrivc du(I vwlpcur.
j)orl-au- I liltc, le 1 juin1
19E. ELIN 7,
E. IOIELIN & C:ie, Agminl!,.


LC publicc I IC Conn 11 ( re
sontl avise's (Ii: [I : lir (II ler
juillt pi roi(aIll ()lio l Ih) M '-
s nII tii!I c (ciliilll :: s()l 'I dans
III I c :11,101 1 (.*t ( ollillii tt.
Jainiicl, Ic 2 .li ii n1927.
,MAI)Sl- & Co
... ...-= . .
AVIS IMl l'I\ANT
N(< isici.r Matiiif c D)arlifuec
LviSc Ic ui i ,Sn :(. ( ,c o il ,t1-
Ini(ltl '1 :i nolc II: i lbi \I ,
il Int l |)is I l .t dc celte
Rei\ uc.


Eb t iserie

Justin Juste
M. Justin Juste ebtoisle avi e
8a mombreuse clientele qu'a)ant
'ait I'acquisition du mal~riel it
u tillage iModernet, de l'Ekonitle-
rioe lectriquo de M. L< icq, son ate-
lier rici alse trouva mbintenat t
la lRun Firou en fare doe I'acicn
Bureau do Tdldgraphe.
Leo commandos do ses clirris
-,ra. ij'( bjet des plup grands
o ei1 il leur garanlit le Iravuil
le un': fini el Is plus grantle
promptitude danus 'e3cutioni dt.i
Iravaux qui lui seront conflR.


A. de Matteis&Co

[ Rcpresentantc' pour haiti


------ --~---.~ ._-,, __ ___ I I I II I r --- -


-


~11~S~


-- I


C~B~I~


- __ -- ---= ----- ---- -


,,, rll









e LE MATIL 25 Juin 1927


Ces A nonces


Vons inll eresseRt lis
niii tW SSSS"PT


.&LM,< A2


------.-------.' 4


-I ----- c .-- -


7
) ,~ &


VAMINNINE w -"
&' k 't O, M .i ) < i r o r I 0 r oa r /
I-rTdull i. i.ittli uu< g
U-A- --e c O' -us PAGEOL est seas Aitld pout
.. 'ns.-.. "'. hltes, Indtcirablcs Jde, vc
,-" .- -,. ." ...j.
E -r.. k4 ..


Fred. Gactieins
No, 117 H1lie l1o x i O l l onne-loi. No 117
'T l'i-hO l nc: (6li7


to



ire


U 4. & a W
ouneimnn ,
S~toues e oA sU.
14al lutra basI d
se uxque8S dentyW *
i OUL II On*M food*-
men. a ban du v t-m-
wemont do I' ulht0te ou
du rbumsatlil oesol'
rfaiquu. parce qu'le O
celul de o bseamorra
lie cUt-m inte. 0
de MtlldiziUs.

Itabl. Chatelati&. .e I 0 VN'


-&L
1
as~I -:::L~UZ- 's wrnn1


'Bonne occasion
A vendre 22 volumes
richement relies des oeu-
vres d'inatole France.
vtPpllenft condnlition-.


O N T O' U V EL \A : t . . ... .. v
Alcohol fin pour liqueur. -Stcre IliasC"(o bilh el rin) S'adresser au Journal
gros et detail. Riz p:a sm- et par livrc, ,irop, (- Si )Oret [(e lati,
Grenadine, l'lhe, tcc.- Cigirctltes, Chesterfield, Cam.el. ,
IChanteclert Pautah-oi. M-&:t'.h tts ll tl. it st .+it'icti-
re- Conserves ;litn'niiis. -,, i t ,',)r lvc, ChJsse au Furet
caf& en poildre Whisky, Biire lPatzen/holTer. Achalandage, r6clames et
Champag:q e NM:sse Pere ilIs t hau mnlgl tl, qi pIett ri. divertissements organises par
Valise' r avcc avantage 've'- t'inlmpoc L iIc lle l:tirllle e LA IOTONDE
la place.- Champagnc l.itson. ParflM.erie!- \ in Pelite chasse suivieide .41-
blanc p gallons et par lteilles. Vin roue ipar terie,le 2 Juillet 1927 A 6. p.i.
boIteci les etl gallons q(alite superieire -(I iurin virge CARITE DE FURETEURS 1 G.
par barri(Iltes et gallons. lEnt le fa ,m c .I x I\ I I I 11 coirt, ,court Ie fret.
NECTAIR. 't la 1101non n.ins fa11e u Cs c A NI S E '1 I' i d e ,Mcsdcmnoisellcs, Messieurs, li
Madlame Frideric (GLIjelns. .sez nos atfiches el voyez nos
enez fire line visit et vous sortirez satislails. .Yven.Cuses.

PROPRI1ET AIRES D'AUTOMOBILI


PNEUS


Cs


TUBES

A ~ 0' -


'..Nous recommandons Lout
specialemnent les pneus pour
caniols 30 x ,)5,32 x 6,3x) X 6I,
35 x 5, 38 x 7 Heavy Duty.

Les pneus FIRESTONE
BALLOON sont les mcil-
leurs.
Toutes les dimensions Ide
pneus et Tubes et accessoi-
res en stock chez








lIlus 'le I ;,i


~qb


.1 -
+ .


L. Prctzmann-Aqq\clrholm & Co,
AENT GENERAUX


I


On aura ainsi, en prconraTnt Leo pr.'1mior vo
La France celle Exposition, n vC io do I'ile d
s:uisi.sante (dun pse (li unit l. Pis -A l"',ccasio
6iroilemeni lai France au No:1- Inier voyage dle t i,1
IW.S LIAM11il(T' SlIPT,1TITIO- veau ConlincnL et qui est u( e r- ) on innone que
.1A.E L' AIX VNTILLES parlie essenticlle ct non la T. llerrick, :,nibasasdw
inoins gloriStise tite notre his- tat-ULlis, s'y embarqni
Une tr&s interessante main- toire ati18. .tii;i. Le rsidcill
festalion historique aura lieu en Le gouveivlment (di Cannida bl.jue (IL M.s tl.y
1928, dans les locaux de la S)- a dciud6 (de parlliiper ollicielle- de la marine,ont feligit
cilI6 de G6ogripl)hi. de P'vis ment elt (iinncioul n (el n Ior'- tructeurs du paquebl
( t(6tel du prince Itolantd l- ganisation tie 1 t i: iilesta llioi lrt tonnage construct
nal) rte). avenue d'lcna. his'ortque tont it sagi co- paix c ayaut cocu 6150
Lis rincipales As-sociations iniI6 a, par i lletis, lcsiglie
t.tiud. cs c. ,le )irop)aganide n co n e1C p)'(S.idC't ,I1 lav ur d,* l xp:- i.on fr nv;ise, liniil : M. (G IIr Il II. n,,I ,ux, Ouverture do la
I .\,..dmie des sciences coloh- embre de( c I .\o.ld mi- "':L rence tripart
ni s, les, le I omi lFr: uce-A:.- u- qi1e, el co: iIne ice 1 .iIlcntis; Less d .qitlis des IpI
rnque, I In- tliut colo:nia lfranuIis. Mligr I.udrilla t.. miclmbr de GENEVE II y ahY
la S6ci0, l (d G :)lhic tde Pla- i'Acaddl.ie Mri n ; .. F'n ser qu'a I'occasioi dlei
,I-, la o .c i,-e ,,tor 1.e des co-I i Carnot. pre. i,'nt de 7- l ion de la co li'r ce p
lonies tran iaises, li SociIth nion ellrai( des :rlts d'corai- mi station des armnemi
d'llistoirc du Camilla en Fi ance, ii; it ir:.l L:,'- t, pr .' d lt dolt I'initiative estdte
i'L'nioin Coloit le l r:isa ie, olt de II!' l *t it i ial tI0 0n .is, dent Coolidge, les Etat1
d kcide d',irganis r, avIcr I c m- IFra'~ ,,i*..-\1las'li, pai.silenl iino ce'ronl au monde
to rs ,u nii st e edes allaired e I'ur :ol0 cubolo i.e 'ian'awsc; dcidc-s d'aller aussi]
6tIa g6;es, du ninisIter des co- M. Martino>'1. ,rlsdcstudt dIe l n'iinpurte quelle.natiOI
loni s, du ministcre de la ima- Sociedt dc 1 ili,!stoire des c oI(- voie de rcducl:on do
rine, du ministlre de e l gucrre nies Iran.,iss; M. lounne, gout- des croiseurs, contre-h
et du minisltre de I'instiuctimtt vernettr g0tiiral d(s colonies, et sous-marins.
publiqne, une exposition : .t presidc li de la Socictie de (ico- ( GENEVlE-Les piinc
France dans rAmiriiqiec seitelen- uiapinc. h gucs a la conlerena
trionale el ax.r Antilles. Les amil)ss:(ileurs t' Angleterre tripartite seront iM. BA
L'ex)esition comprenltjrl I el dc ts Liltts-'iis on ;:j.cpl de (I -\ gietiterre ), Gibso
rFunio'n Ic docu ctenls et s.,u- faire pIrlie dlit coinil ,'ho:i- Lnis ), auliral Saito (
venirs divcr,. po raibl,, gI.ivu nfctr doth t il s';iiit, ainsi que le miii'a i .lellicoc (.\uIstra
res, tab!c. ux, car[ls, lives, mla. Iiai' tre d'llaihi en Fraine el le son scea &lu president,
nuscris, drapeaux, tcartes. ar- omluisslire general du Ca-
mes, unilornncs et antics ob)els n:Ida. _i___.____..
se rattachant a I'histoire de er- o V\ )VEAU AL
fort traniais an Canada, ia la "M'" --' rS1ei
Louisiane, A la Floride, A S.,int- 'yle Hrley D- "a
Domingue, ainx Antilles. Chacun viulsin Sinle,Morl'lcl)2i *-._-Ll DEBOYFI
de ces soi'venirs sera expose de enli 'prtiil itlat. I i ,,
telle manicre qu'il soi mis en 1733, liiit d Quai,visiA-vis 'GUMEPRATIJEoUEI
pleine lutniere el dans son ca- olis postaux. VIE,,'E SCES, ,etc.MA
dre historique. lPhone 2084. OMis at TARIF ILL


S cidtd d'lmprt
et d'Export
Eln vue de permettle a'ix
act io ti r'es cn retard die se
conlormner ant 3&me alinea tde
Itarticle 37 (ICde status, et stir
la demiinde (d'ii Conunissuire
de la S'ci6l6. I'Asscml)te G6-
nIerle COilvo(quie aii jeudi 16
juin, est renvoyee au jeudi 23
juin 1927.
Le Plresidlcnt du Conseil
d'AdmlIIil istration.
E'. Till'AN


I

I






I





I


,La grande lcbapDlu


Geiaro Hurtadi
Grand'Rue et Rue des Miracles Port-au-Princ%
A le plaisir d'annoncer' a ses amis, clients et"
blic en gfn6eral que dans son litablissetment on tr
U1 U'lapieau pour chaque lgoLit el chaque
ainsi (Iqu ule varitee d'articles p)our cadeaux noil
lmenl rI'Cus; ous Irotverez iun assortimlent de
Liqucutrs,sans oubliertLa pILnch creina,), cettep
bois! on esp)agnole.
La Maiso.i IIULITAI)t) offl'ira tin souvenir aci
chetcur.


- .


OLAPIA BAR
C'est I'Etablissement on l'on
s'amuse avec Ie moins de trais.
I 'esl I'ancien "MI.\lolin-lou-i-
ge' Ilais qui, reniJJi ssntil str
itl aiutlrei deti )tnol..'c ases
clients les plus grinds ;ttiaits
Toules sorts d'attractions -
Bar bl)in ourvt NMitsi(tin -
SL rvicc irrI'pro)ch-.:l)le.
S'leliphone 2033.
.. - -- .

Horn Line
I e '',a "- "' i.- ,.' ," %er.anl .le
u ;ao ,.tK.i i ,- on esi aticnidu
I la capil.le vc rs le zR .i',I mo .
tamilt t t0 lii,. err It .e 1, .e joi.r
.r.ir \.1 op v;' # Vs I," dt,
%o <1 Ia tl o-:'l..kt .preti i i 't r
*.-I p -'I g s
lt s etin r .Ainr, II ru et
p rti de L.ndr,'s e:11 ai I mrn
it:i Vt i I '. to rani it it'tl .
p ur l\in!.Iot. :! Ljau-Doiii.go
try eet Curaqio. I be it de reltur
la c; pithp vers le II juille',en
role lou: Europe r'rLUan' I't,4
el Dassaigers.
Port-au-:'rince, le 9 Juin 19!7.
HEIHNER & Co
Ag, nts GinJ6ratx d la 1I rn L:n


Avis Commercial
II est porter 6 la connaissan-
ce du public et (Id commerce
en particulier que Monsieur
Abdel Magid continue ses at-
faires sous la raison social :
Abdel Magid & C"
Miragoine, le 10 juin 1927.
ABDEL MX\GID & Co


La sant, est one premiere
L'anergie d'une sant
gagne tout dans ce mond.
Smaladies provieaneat ds gerW s
aboadent dn La a& let S L ao t.
Lifebtiy 6trult tous lea gerawd
s peau. II 1& purifie et la I&
LM .. LW.. Peet Seinliht, Aingl d e


A ELDORADO
Tous les soirs ((iepas Crdole) a Or. 0.30
Potage tous les dimanches maninti
Vous v trouverez aussi le mciilletir Bill
de Port-au-Prince et dla Dangere
de Maltre Lamothe *1
Le tameux Cocktail One-- Tree- Four q4i
de l'cpidemie.
Les meilleure Sandwichs


Phone 597


Prix moderds.
Fred GAiRALD,


- --- -~-- a


P +ageol

Energlque antiseptique urinali
'~ ~ -t .-^


--- 1 I II ~1111111


-


-3


__


UI~


___f


* ,1(^


*a


C=-


q-


~i""""~


I


So


r -r ^ /' Oi l.lrT
r.,'' ,,, ,' i k+ :i Et
++ E,








LE MATIN-25 Juin 1921/
~ ~ ~ - - i


Un peu de tout...


A timbre on 1Phonneur
do Lindbergh
WASHINGTON.-
Les lettres du service pos-
tal a6rien vont porter des tim-
wres hmis en l'honneur de Lind-
ljergh. M. New, directeur gen&-
1al des posties, a announce que
es nouveaux tiimbres seraient
S,10 cents. Ce timbre ne porte-
a ^pas 'effigie de Lindbcrgh, car
i toti nterdit de reproduire les
i.aits d'un homme vivant mais I
i repr6sentera son monoplan le
&Spirit olf St. Louis ). Le dt~par-
tement des poses prendra ses
dispositions pour qu'un de ces
timbres puisse itre presenIt A
raviateur A son arrive A Was-
hington.

a Ood 8a. e the King"
Cqinbien se douteitt, lorsqu'-
qn lout devant eux le (God
SSave the King ), que cet hymne
j vu le jour eni France et qu'il a
th spi cialement comipos6 pour
Louis XIV?
'Si M. Gaston Doumergue a cu
la curiosity de demander au roi
'rAngleterre quel fut le compo-
liteur du ( God Save the King ,
or.ge V aura tries probable-
Iment r6pondu que cet hymne
S 6td.A Haendel.
Ce n'est pas absolument exact:
Haendel a rapportl en Angle-
Sre qui allait devenir I'hym-
46national britannique, son v6-
" ritable compositeur lut J.-B.
Slli, musician otlliciel et paten-
t.duRoi-Soleil. Mais Hlaendel,
i n faisant cadeau de cette oeuvre
rtusicale au roi George Ir, ou-
t iatoutsimiplement de signaler
n'eni tait que le setvile co-
fpte. Ce qui prouvc que les plus
I artistes oant leurs lai-
-- -- -
PluOte la prison
qu'une n6g6re I
San fils ayant tA condainain A
llprison pour avoir frapp6 un
gildarme,Andr6as Kurbi se pr6-
Mat au ge61ier avec de faux
pa ieri et 'prt ta place de sorry
infant.
La supercherie fut malheu-
reusement d6couverte. Andr6as
Curbi avoua, alors, qu'il avait
4ieiasi pour 6chapper aux mau
ias traitements que lui infli-
St sa emme. Et come le
Ie, excusant sa faute, venait
rononcer son 6largissement,
rtun6 maria demand en
qu'on le reint6grat eni pri-
(Plut6tl ia paille humide
oie spouse calamiteuseI...
l'ia--il A1 lexemple de Ma-
Ruft, savetier du Caire.

L'avocat des princes
,Le prince Carol de Rlounianie
qui eut, dernicreinent, un pro-
Qis avec son ex-lemme et le
rice de Mont6ntgro qui in-
t14le une action judiciaire a une
rnie cinnmatographique car
il ne veut pas cdtre conlbotdu
Sec le Danilo de ,(la Veuve
yeuse) mrise A l'6cran,- out,
Madeux, le mnine avocal: M.
faul-Boncour.
A la Chaibre, en raison de
S te clientlle, des colleagues out
romm6 le depute da Tarn.
hfa ocat des princes .
,'avocal des princes! fit M.
Sl-Boncour quand on lui re-
ie mot, jaimerais mieux
I e prince des avocats!,>

l'enlgnae du Jutland
[ 0,t ne cesse d'en tIrouver le
d.lepuis cette immense ba
le que chacun des adversai-
Len presence allirne avoir
IiCe,1nais que toutes les vrai-
bl ances pr6sentent pourtant
..ne une grande victoire an-


Le r6dacteur naval de Daily
t apporte la contribution de
Ssira1 Harder dans cette en-
Mlte historique. D'apr6s I'ami-
Idont nous nous bornons A
"*ter impartialement lesd6cla-
6i0ors, lIs honneurs de la ba-
SIreOi epinent A I'amiral Jel-
.c doent I rIle fut plus dcisit
c, celui de l'amiral Beatly.
Lmairal Harder conclut que
Petmitre parie de la batailte
U 1!*e par les Allemands, et
Migi Acgais, A la fin rempor-
elt a victoire decisive.

A VENDRE
une auto FORD, module
St en pariait 6itat.
dresser aux bureaux du
P.0 rnal.


Los motra 6tranges
Un chercheur a dress Ila
lisle des morts Otranges qu'a
enregistr6es 1'Histoire.
Voici un extrait, de cette
curieuse 6num6ration.
I,'Aretin est mort en riant;
B:ijazet est mort dans u n e
cage de ter, Charles le Mau-
vais ful brW'6 dans I'esprit de
vin ; le due de Clarence fCu
noyc dans un tonneau (e na *1
voisie; Clement XIV monruI
empoisonne par une I asl -.
que; I admiral Drake tut devo
re par des crabes; Eschyle fut
tW6 par la chute d'une ortue;
Marguierite de liourgogne
Mtranglke avec ses cheveux,
I'a;blb Pr'vost ouvert vivant
par un cihirnirgien: Soplocle
mourtut de joie; Ugolin mou-
rul de Ifimi...
Qu'oiI I culre coomine ceci
on qu'on in meure come cel:,,
l'ennuyeux, come dit I'au-
tre, c'est q 'i t fau' linalement
miouirl


Un meuble"

Le journal tL'1Hotellerieo)
nous apprend qu'un lord fail
((Tous ceux qui ont visited
I'ile de Wight connaissent
Osborne Collage.
( C'est un chateau magnifi-
que, qui est situ6 pr6s de
Cowe. et qui apparlenait a la
reine Victoria.
a Cette derni6re l'offrit un
'jour A la princess B6alrice A
l'occasion de so n marriage
avec le prince Henry.
<( La reine d'Espagne et ses
freres pass6rent la plus gran-
de parties de leur entrance dans
Osborne Cotllage.
C'est IA qu'Alphonse XIII fit
la cour a sa fiancee.
S<( Oq lWontrc, dans le jai-
din, la tonnelle sous laquelle
ils aimaient s'asseoir tendre-
ment.
(( On montre aussi, dans les
diverse chambres, le lit o6t
coucha Edouard VII, et celui
ou reposa le Jernier tsar, qui
demeura quatre jours au chA-
teau.
SDans le pare, il y a une
curiosity, quinze arbres, don't
chlacun a 6t plante par une
person nalit illustre.La reine
Victoria a p!ante le premier
en 1871. Les autres lont Wtk
par Th6reze, la re.,retlke im-
peratrice du B r 6si 1; par
t.douard VII, par Georges V,
pirNicolas II, par Alphonse
XI;1. etc.
( Osbo:ne C tiage a t06
achel t cemniment par le pe-
tit fils d'un loi d, don't on garde
le nolm secret.
((Le chlieau royal va, en
elet, par son ordre,4tlre trans-
forime en h6tel lneuble6-. On
pense qutie les souve:.irs his-
toriques alltireront beaucoup
de clienuls.))

Un lynchage
dans le Mississipi
Louisville (Mississipi) 13 jurn.
-Jim et Mark Fox, noirs, accu-
ses du icurre dte Carence Ni-
chols, out (tte cnieves ce martin
des mains du shcril I'ernmenter
lprcsde Noxapater.Une bande de
1.000 personnel les emmena A
Louisville, les promena dans la
localite et les brdla apres les
avoir altaches a unt poteau.


HAITI
Le colonel Nemours, minis-
Ire d'Halti, ancien ltve de
Saint-Cyr, vient d'etre Olu mem-
bre de la Sabretache. 1
II avail etW presentW par le
ginersl de division Balfourier,
president de la Sabretache et de
la Saint-Cyrienne, et le baron
Chassnriau.

A endre
Une automobile a Oathland
Roadste ) 5 passagers qui
a parcouru 6000 miles -
pneusen hon ltat.La machine
est en excellent condition.
Lieut. 1. W. MITLES
Aviation


t


Port-au-Pri ncienne
1(il1 GIANID'IUE. incienne Maison Keilel.
Maison s'occupoanl exclusivementl d'Oplique el ohi vols
trouverez les verres et les monmtures don't vous avez be-
soin.
VENTE EN GROS ET EN DETAIL.
Nous alltironIs Iallenion hienveillanle des occulisles.
Les prescril)li(o)s dte verres cv\iitidriq ties on prismatiques
peuvent dire excii'cuws en dleux on Irois seinaines.


0 CAS N" 1:I.
L, v.'le r'titr tiv r do Viral difont e dmins ,ne ser:e d cas -
:o L I-, dl .,s ont c k- ournis par les inembres de Ij
protcssmoni lulcu>.i.




1.. .
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ A 95 ^tL A''' -If.y *.-'- *'jtil?"^^'^*"^y


Agse 14 mois. Poids: 4Kxp536.
Avant I'emploi du Virol.
RAPPORT DU


Age: 24mois. Podst 13EPi608.
Aprls I'emp!oi du Virol.
MiDECIN:


On m'a amen6 II. J., un petit garqon de 12 mois. QLinJd je le vis,
ilt (,ait fort 6ptiis6. On essaya Fun apres l'autre sur lui, sans aui un
rsiultat, les ren.bJes classiques habituels. II ne pEsait que 4 '" 536.
C'est alors que je le soumis au Virol en obtenant un succes ininw-
diat et encourageant. Son poids se mit A augmenter uniformement
A raison de 170 grammes par semaine jusqu'au 6 M li suivant, date a
laquelle il pesait 10 9'206. C'est maintenant un bel enfant sain,
daus l'itat le plus satisfaisant possible, et qui pese 13 K'"608.
Le Viral est une preparation comroide de Graike de
VMoelle, d'Extrait (Clyc~rind de Moelle Rouge d'Os,
d'Extrait de Malt, d'(Eufs, de Sirop de Citron, etc.
Le Virol *vt un alunent prvciux dams I*$ cam d'A'lmen-
stationn 0Dfecguej<, de ara dA i, do 1::hi
tinme et do Phtis.M a



VIROL
AGENTS:
W. QUINTIN WILLIAMS fJ'I., Port a.-Prince, HAITI, Botke Postak 147.
VIROL LTD.. HANGER L\N". DEALING, I.OND)M S. ANGI.lETI(RKE .



La Maison ACRA
O ffr aujontrd'hui Samendi sa clienele el au
t lPC public routes sorles de conleclions, com-
plels en tout genre, lingerie, un assorti-
ment varied et complete de chcinisesic.
Le rayon de cravales de 1:1 MAISOIN ACRA n'a plus
de rival el ses prix difitcni totle conciC riecive.
line visible a la Maison AtIIA vous fdifiera comple-
ement.
-- --- -II' q --l " I Ili i I .... .-- --.. ;








A re. ssi!!

Seuli, i a accompli le raid


NEW-YORK-PARIS


sans scale
POLIK LE PARFAIT FONCfTIO.MHIET DE SON MOTEURI
IL A EMPLOVE LA

MOBILOIL

EXIGEX TOUJOUVM LA

MOBILOIL
1.i I \

WICO ANTI-KNOCK

GASOLINE


West India Oil Company
i i ii J


FORTIFIEZ VOTRE GARCON
OU VOTRE FILLE

Un enfant qui grandit 6proue de
grades difficulties a maintenir semalwm.
C'est en classes que la plupart doM
gons et files subissent la supreim at
important 6preuve de leur eduwrapce
et de leur vitality.
L'tmulsion Scott & I'huile de. oie
de more vivifiante content d vita-
mines, glycine et hypophompOi do
chaux et de soude, r6soudrait facilement
et agreablement ce probl&me et aiderait
a conserver votre gargon ou fille en
bonne sant6.
Elle fortified le systime par I'abon.
dance de vitamins qui sont si n6em '
ares pour noumr efficacement un en.
fant qui grandit.
Le corps, le cerveau et les nerfs r6.
agissent toujours plis facilement quand
le systime est nourri au moyen de
vitpmines. Donnez a vos enfants
I'Emulsion Scott riche en vita.
mines et nourrissante.
3-4


A vendre
Chevrolet (( Coach ) avec
pneu de rechange -en parfait
Mtal.
Telephonez MC 135-2

I ;fI,11 rrhi f-rh


Le Carnaval
DU

l)ictionnaire
0-0


IL ,UUL-Cl 1U01 B3
1 ] l BAI)AUI).- Une I deux I trois I
eO Ia )OHIC legardons-nous tous ensemble
dans la glace.
BADIGEON.-C'est chose qui ap
Derni6rement M. Louis pelle les vieilles iardees dela
Martin demand A M. Herriot peinture aur maro..
d ordonner qu'il soil fait cha- eAIL.eRecetle infilibe pour
que an6e, dansoue se donner envied iager
que aine, dans tous ls IBAILLEUva(de fonds).-Le man
6coles Iran'aiscs, an moins sieur qui creche pendant que le
quatre ou cinq lemons sur les grant lume.
devoirs de I hon1ime envers 1BAiSEIMNT (de mains'.- C6r0-
les animaux. monie lomb6e en dksuelude;les
El c'est bien pen deman- courtisans d'aujourd'hui se con-
der, certes: I'lducation de ia lenient des pieds.
Io.ol6 vault bien qu'on liui con A..-- Iessemnblerait trop sou
sacre quatlre ou cinq sances vent A iun concotitrS de bouche-
au course de toute une annie. i si la rjou.isance n'y laiait
Nous devrions, come le BALtAn:.- Commne quoi le st-
baon La Fonlaine, a nous ser- bre signed parfois ses as tiles.
vir d'animaux pour instruire BAIAN:OIRE.- Mal de mer ai -
les homines v, apprcndre aux tliieel.
enfants, des 1' veil de leur es- IBA.coN-Excroissance de pier
plit, Ai observer les betes qui re qui pousse sur le \ isage des
sont autour d'eux, leur conler imatisons.
les traits d'intelligence q u i BlA.I:i E(poisson).- Anachro-
iont de I'animnal tin Ir'ire detic i A na gefoires.
I'homme, un fI'rre qui nest ihU. 1:.- La plus pnintrante
pas toujours aussi infitrieir tdes objections.
I c itF.anoisd Ses:0. Quel emiblde de
que le di o anicrais Ic Sales x ;- curtains potentats !... ('est gros.
leur rai)orter assi le xe- t creux, el ne s it pas s
ples de l'esprit de solidarl t dir ger.
(qui unil les bdets entire clles. l. :t.- 11 parai. que la
Monlrer aux enlanl:- (qic le mnalatlie est bien plus grave que
a limaux pratiquent la veril la inalatlie de I'amour. L'aniour,
de cliaril les uns pour les en effll,ne porte qt'un handeau ;
a ilies, ne secait-ce pas le me mrilage e uneharpie.
moyen de les rendre charita- BANISSEMEnN.- La mort en
boes envers lesanimiiatiux? dhtatil.
Celle education de ia bonte, B"^NQ. -Salan6e ia6e d'avoir
je voudrais la voir comprise mis ce motci tout entier daps
dans les programnies; je you- celui qui suit I
1AXNQUE-ouTP '. Banque....
draisque, ds qi'il sail lire, rotle.... Cela veut-il dire que
I'enlant et entire les mains c'yst le plus court mo\en de fai
un livre ou il Irouvat ai cha- re son chemin dans lat Banque ?
que page ce conseil ( Sois i AN.xPuE'r.- Repas de corps
hon I ); une antliologic d e s qui est rarement un itpas d'es-
prosakturs et des poelesqui prit.
ont c6lebre la honle, a pi ti.e 1BAP't.I.- Enr6lenint invo-
pour les animnaux. Je voudrais lontaire.
que le livre t10t classique et Bl.urrsEn.- Faire pour I'Egli-
qu il eit autant d'imporlance se un contribuable de plus.
dans I'instruction de l'enlant ^thmAutn.- Pourguoi les ap-
hun e livre de iramdemare o peler ainsi ? Ilts n avaient pas
que le livre de rammaire ou pourtant inventer la poudre.
le trait d'histoire. IBARtOUILL:UR.- Mes confri-
Ce devrait t1re IA I element res. ( un peintre quelconque ).
Iprimordiale dans I'dducation BAROMI1R:.- On lui en veut
de la juednesse. II t audrait ap, quauni l iprdit l'orage.
prendre d'abord aux entnils I\ii!s u';t.- Substantifqui serf
A respecter la vie de ous les otir ii tour A dtfendre lea crimi
ktres qui vivent aulour deux, nels contre la prison el la prison
et Dne pas crner de soul- contre les criminela.
runce. ATARDI.- Ouvrage repouWs
Former leur conscience,voi- pille matrimoniale.
l cequ'il faudruit fare da- l w .-- Proc6d6 flottlat
board avant mdme de miet pour parqueter les rivi6r.s.
bier leur cerveau. 1AVARn.-Moulin A son.
Noits aurions d(it y peuser BAvEn.-Faire delapolkmique
uous aussi en Haiti. ( plusieurs de ceq mesaiolulr


.- ~-------------- --- -- - -- ---- ---


I


C4F


." tl|










LE MARTIN 25


"Un bas de luxe
d'un chaussant parfait


EXQUIS, chaussant just, le Bas
"Holeproof," fabrique d'un seul
U tissage ne prisente aucune fate. I.a
maille soyeuse et lustr-e suit chaque
ligne et contour et amincit la cheville.
Outre sa quality d'Vlgarc.! le Bas
"lholeproof," leger, charmant, dure
plus longtemps que lai fabrication cou-
rante. Le renforccnunt special a lah
pointe et au talon (u::e inventioni
brevetec de "Holeproof) done de la
durie li oo6 la plupart des autres has
ausent rapidement.
De prix mod&er, le Bas "Holeproof"
offre le maximum de bcautt avec le
maximum d'&conomie. Exigcz laI
marque de faHrique sir cliaque pairt
que vous achetez.


Eiiveite dans tous


La


rapport(
rparati

vent pet
rent de
gue.
de la in
noire.

Dieu.

des con
13hN II
collets c
tion es
I'homm
A quel I
de, cela
BIBsn
ternel a
chouc.
BIENIF
du poui
BIENT
lation d
BlrGA
neler ui


t


Bas ffoleproof
H.olep, t II- . .t , % I ,, %% I'. b ,
(5 annies d'exprience dans la tf!rication de bonneterie


ri':.- Une prolwi6 (qui *
erait craiiineint sans les I M O I teur
ions lucrativCs.
( Melle Chowse ). 'iin son edition des jeudi 16i
-i.:.--Qu'est-ce q(u'en doi et lundi 20 juin couralnt, le .our--
nser les gens (qui meu- "al olliciel pul)lie : 1 )-L Mes-
taim ? sagCe du C'oniseil d'Etat en repon--
Eli.- Tituber de lai ln- 'se al Message du Prosident de
lah Ipubliquela IlaHuite Assem
.:-M.KE.- La caricature i)l6 accolmpagnant le l'ojet d'a
aternit6... i la manire niiendeienlts Li la Constitution;
2) La loi fixant le progranm-
DICTIN.- Liuuoriste de me de 'inseigneenent du D)roit;
i )- Divers Arrots confcrant
Ns..-- Ie grand resort letitre dhaitn A p 1 us ii e rs
sciences moderns. strangerss. 1)- L'Arrl-0 prisi-
l'ahsolution dets deuliel autorisant la Sociele ano
d'halit, conimme l'absolu- fylne deinoiiine ((All America
SlaI benzine des Ames. Cables)) et approuvnnt son acte
,An. b- Le bourgeon de de constitution et ses status qui
Le surgeon y sont annexes; 5) Un tableau
E.- On ne saurait croire 'l)iissant la situation des biens
point, avec un habit bro- ide 'Etat et (divers avis.
impose A certaines gens. --..'-- '
ION.- D6vouement ma-
ivec un bout en caout- Les F^tcs
FAIT.- N'est jamais per-
r celui qui le reoit. rel e
rOT.- Advere tie conso- I 1U
les malbeureux. -- -
aii.- Ce qu'on peut ap- La Saints Pierre et Paull
ne id6e biscornue.


BIGOTERIt.- Faux en religion C'est mercredi proclain 29
publique. uin que l'Eglise ctlebrt'a la
Bijoux.- Du temlps d Eve c'e- flte de Saints Pierre et P)aul.
talent des )ommes; niainatenant Saint Pierre naqulit en Gali-
ce sont es poires... en dia- Ike oiu il exeryait le niilier ttie
ants. pchlieur et c'est A l'Age de 10
BILLETS Doux.-Feuilles de l'ir ans environ, qlu'il vint se pr'bw
bre de l'amour. Elles jaunissent senter A: Jesus. 11 assist, avec
avec le maria e. son Irre Andtr, au,.x noces de
BINOCL. )Des lunettes qui (aina. Ap6tre duit Snuiveir' il fut
n'avouent pas. ainst que St. Paul, mis A mort
BlOGAtiHI.:.- A linstar des dans la persecution dtc Nr'on,
photographs, celui qu(liii fail le en l'an (. Saint Pierre flit cru-
plus ressemblant ddtigure tou- cilid la tote en bas. et Sauint Pau.i
ours un peu. cit la sienne lraniclie.
BISSEXTILE.- Anncs a rallon- Saint Pierre est le patron de
ges. Itrois villes hliaitiennies, Petion-
BLA(Uc.- Nom donn aux yes Ville, Arcaiaie ct Ganthier o
sies dans lesquelles on met le ta- chaquet anni s:l i1le est cdlbr&e
bac et A cells qu on veut nous avec beaucoup d''cl;t.
taire prendre pour des lanter- La SNaint-Ali liiil
nes. .Jedi prothliain, :10 juin, est la
Bono. -- Ie mal des auires. Iete de Saint-Martii-I l patron dul
BoNUii:t:.- C'est contnie le I etit Sitninjairt St. Martial clait
Juil errant ; une 'oule de gens Iltbreu d'origielie. cest lui (qui
croient I'avoir vu passer, per- jvaigelisa la Gau'l. 11 lut le pre-
sonne n'a pu Farrttei. mier 'Ev(i'te de lIimlogs.
BONliOMIIE.- Le cteur en robe Sa t elle it'ri t'oiiilUi(ii'orLt, 'jeu-
de chambre. di, au Petilt Sciniaire avec la
3Bossu.- Cardinal I a que ... plus icblle soleinnite
Comment cela ?... Parbleu !...
son Eminence. 1\ I'EitiIEI SEICO'IS S
'Bovucin.-Comme ce qui y en- Les pClcrijnages scolaires
tre vaut mieux que ce qui en
sort. )Pendant loute cetlce semaiune
BouiI ixu.- C'est lui qu'on ont contiinui, t a lihapelle de
pourrait appeler un ex6cuteur St. Francois, les pelerinagessco-
testmientaire. laire qui avaient countienc6 dir
BOUTON.- Aux habits qa alta- le lendemain de la celebration
che. Sur la fiure,c'est le contrai- de la Ilte du Perp6tuel-Secours.
re. Avant-hier, ce furent les ele-
LOUTS-RIMKS.- Jeux de la b- vyes de I'Ecole Centrale des Arts
tise et du hasard. et Metiers qui s'y rendirent. lier,
Bui.cEL :-.-3Bagne de poignet. ce tut I'Ecole Guilloux qui alia
lUi vaCIE.- Une lame qui a faire sa devotion it Notre-Dame
toujours i'air de vouloir sortir du Perpetuel Secour naujourr-
du fourreau.... L'air sculeinent. d'it.i, c ,e l'ctit-S6iumaire
B':iiAND.- Es.-il bete de ris- qui fer. son ipeltrinage. LfJ-
quur sa vie quand il pourrait "Ce n'cest (ue le lundi 4 juille
fondi r come un autre sa peti- prochain que prendront fin les
te .o -it6 en conmmandite. iciiit''es scolaires a Saint-
BIOUII.iLAIt.).- 1 es caisiers ap ir'ant)is.
rpe lnt de ce uoni syIbho lique
le apier qu'ils iettent entire les -. -- ---
pa ,e, de leurs competes nOluleux. La grande seniaine
-I .,'PET.-- P.s tde ieileure hippique Paris
d'ii lion que la vieille : un en- IP\IS Lantlis ) a gagne
droit oli l'n vend aux gens qui la grande course des haies, la
assent des aliments (ui ne pas- deuxiemne course importaute de
ent pas. grandC setiaiune; le prix tait
(La suite a samedi prochalini) tide 150.600 tr'ancs.


, I I I 1


u aL p itk it 4 U 1. 1.. ---
constituer le nouveau cabinet.

Pose de In 'mi're n pierr' di, I'll
tiltut des 'luldes llslaniii;t a's
PARIS- l.ai pose de la i)L'llnii
reT pierre dei 'lustillut des (ludess
hisptauiq(ut' LA I l 'niversi IC de Pi l
ris a ei IiCu ct a'prs-miidi sous
la presidl'ncc d'honneur dti NI.
tQuinones de Iton et sous la pl)6
sidence eillctive de (M. HeIlrriot.
Plusicmii discourse ont et6 pro-
nonces Int;l;aii, umnlil par MN. ler-
riot (qui a tdclare qtu'il nourris-
sait F'espoir (u10 les travaux d.e
I'elite intellectuelle de la langue
es)agople cowlribueraicit gran
dement Li resserrer les liens d'a-
mniti de la latiniti.


La Banque die Beliiquei batis.e
sonl liu d'escomp1te
PARIS On mande de liru-
xelles que laI lian([tue Nationale
de BIelgitque ha.iss, le taum d'es-
comt)pic (Ie 5 1 2 pour cent a .'".


Le Contract

(1 irriqaion
Dtns son ,vo d(t 'It Jin, Le
Cot)urrier des Elats-l' ais Ipblie
ai nolte siiimi l l au sut,"el de ce


L'Octave
DE LA

Fete-Die u


.1{I


I Csi.:


COMMERCIAL

AGENCIES

Sand COMMISSION1
E.M FAC3 de la DOUANE

P'armi les mai c'.audiscs en stock, nous avons:

Tabacjaune


I _


_ _ ~_~__~___i_~ _,___~__.,,_;,,~, --. __ _~- __ __


--- -


L'avion du major
Dargue endonunag5
I' -l s I's i )priiin s jours (h-
juinil';,ivionl (I milajor I lar;;tu
(|Ini Il'ii .cer l 'llemcicnt on ci tour
nece ilns 1cs divvcls ltlts hdes
l,,titls lJnis, ;I i ('I ld()naln .Ig ,
en 11teriss'ian i I ')iInlontw.i (c
Pensylv nic. Le train d('atldris
sag a t I Iris&. Le m:ijor. (Iuii
n'al pas (i )Iel..ss.', a (IkCiaKc,
(ile Ies r |)p:;irali()ils (l em :ni; -
(Ie lnient pl i.isiellrs i (jours.
I e imajor l' i)argilc ,!ai', 1'
(Cli('lf 'c I ( '.s i( i c (l u !();
V ,ul( )ir)) (I l'Ivia;ltio i ;na ilili-
rI des lEtiats-l'n i s ( i iac-
c()nll)'it (l'rniiCl-ll l(le l ) Ie ou
AIn (Giran o 'tlienit u1m ri
;li in.
()n se r.i)ppellCe (iie Ie m:ijor
CI sOs co it,)gi)nonis ;n c(1ours
d ientr raiid, visilerent '(orl-
II Pu rinc('c.

Voulez-vous un r6giman
pour vivro -100 ans ?
LU Irluin(ldais. \. .lean lDC
venny, (qii ct'lilrail, rccenm-
ment ses 101b a;nrecs, vienti
(ii kliIq r I' L .secrci '.,e l ia onl-
S\'itl : 1( l !i s,)l)ic 2, 2.) .'\L'

tcrriL \ l'; It c n (l 1 ic (c iife
(II !a lg 1 ) l e/ u. 3 l)ciu-
co() ll ).
Suivez c-.s conscils si c'ela
vouS SOulriI. Mais il laul aussi
se rai),)pp)lc l'l ni s. le isltoi-
Ie de 'Asticr -- I-IhIn ti 1 1 -
del (|1ui s0o1)i eltt;it lVs lioim
ires (dsireux de vivrc vieux 'iI
d'inviraisemil)Ui l)hcs rngimies et
(lqui, Iti, mnlingclit blien,bIuvailt
encore lmiiux, iv\c il solu-
ritc larceur, laindis queC ccix
(lui suiivtaiclit scs co(nscils I'ai
siicntl car,'ine de la Circonisi-
tion li la St Sylvestrc.


Crise minist6rielle
Jen Roumanie
PIARIS.- ne (eplche de ]Bu
careste a l'Agcnce lavas aiiiioi-
ce q(Ule LCs ineiil)'br's libl)rIIux Idu
cabinet nouvelleimenit co(nshitu
par Slirlbey out donn1 leur' (IC-
imission par suite tde la rupture
des lugociations entire Its lil,('*
raux ct Ile parti nat:lionl;il des piay
sans. La (l6p)cchl aioulte q(U')il
s'atteuid A la admission du c;l)i-
net et (que Ion croit que M.Soah
B atiaino, chef des liblraux, sera
hI ...., .r le i rdil.'inali. (le


PAI1S- L'ambassadeur des
Etats-t'nis NI1 Myron '. IHerrick
s'csl cnImbarquy sur ((L'lle de
Frame au thIvre pour les Etats
I'nis, it cmporte avec lui un me
mioraniduiin contenant les suggest
lion0 du gouvernement francais
relatives au pacle entire les deux
nations pour eviter touted guerre
future.


_ __ _~_____


- rru(lLIICe -~-~---


-^" r. R /
comnme#who"a
a m t pre . .

0 lUI-Il- d rVestl Propre, pareeque 80 I
921% deagermesdangercux qui pollulent
dans la tx)uchea ont 6t6 dftruits et emportfe par It
a\ PAt Dent ifrice Kolynos--Propre, ,prceque s dental
ront entirement d6barrasases de pellcule qui s'y
sBawu 6tait formn6. Les molndre particul* de nouMture
out met dloges$et tvacu6es.
sc ncttoyer Iee dents avec la PAte Xolynoe etst un
plaisir. Lea dents sont propr-s et 1'6mail est pMr-
.6- de la care et des dbsordres g6nfraux de organisme
S qui en rsul', cnat. Grosse t..>1 \ tmetrc de pate sur bros seche est uffamnt.
PAT!- DIkMTIF-RICE-

KU KLYN 0SIl
'*I*_ .. P 1 1


-


Juin 1927


fransperc d(lu gluive el tn
lice s1iinont6 d'une Hostli e.
A Saint-JoSOhpIe
A S:lnt-,loseph. la procea-
lla I-glise 1 3heures1/2 .
lat)re -didi. Elle parounrut
ues te la paroisse jonch4, .a
fleurs et pavoisees d oritnifft
attx vivescouleurs, doe dill
bicolorves. d
Sous le dais que pr0tcd-,$
u'ilesdelaS',gesse o 'on,v S 4l
( l Itoults pl)tites veltues de o'a.
ll'_re, reprsentantd des ag
I'Ostensoir 6titl portd p er I3
Pre- Bliguet, Vicalre deIp ."
roiss'. Au son des clocheo,-
chant des hymnes de reconosi;
sane et d amour, le Dieu Itot
lert a adoration de la multit.
de quise pressait sous lespl.
ries routes fleuries de palmsiel
de tleurs.
La 13B6ndiction du Tres S
Sacrement fut donnee au ti
soir admirable de goat qui A-
deW dressed, dans Ya court w
de rglise par les Filles de-
Saresse. 0 1
ln some, une fois e
avec le plus bel lani, un eni-
siasme, une devotion sanl
reils, Port-au-Prince a 16tj
,nemnient le Dieu auquel il a
lid6li.6 et amour.


Conseild'l9ta


conirl : Avant-hier, :vec l. poImp'P el
I 'eeclat accoulumls, se c6lb)alit,
ort-au-Prince, (Haiti), 3 juin. ( Pcrt-au-Prince, 'Octave de la
-- On s attend dtnemin Ala nou- I'te-I)ieu.
volle o('iciell dtie la signature DaWns hi paroisse iec I. iCtalhi-
td'un ontr.it poiar I'irrigiltiotn de drale, hI process.on quilla i -I
la v:Ille dle I'.\Arilbonitl, en laiti. glise e 5 henres. Sous le grau(nd
Led's in'igo ilions pour le pro-. dais, M. le Cli aoine Richard,
jet Iso po,1 irsuivnt depuis plu- cure Ide la Mi-eropolilaine, avec
uls.,; iis c itre le gouverne- ( iacret c sous-diacre, poI t a i
miiinl h:ilien et 1'ex-menibre du Ih'oslie-Sainle. Sur le parcours
Con:.! rs William A. Rodenberg, du c o r t g e, d(x reposoirs
I d, I'llinois, reipr(se;iilant le ca- avaient ete dresses. Luan (( I'- E
i)p;tl ainrint iin. I.a vallie de cole MNre-Louise ))oirige pi)ar
l'.\tilonilte usl considered com- les Soeurs de St. Joseph (Ide Clu-
nIIIL uine dIe cell s qul pourraient ny et l'autre I l'External Sie.
01re I's plus productives en Rose de Limna. Tons detux ('gnle-
Sll.:'ii, mais de:; is le' temps de nient beaux, pa)rs des(I plus l i-
l ,1 colonis:t'ion lranqaise, elle a chlies alours, ornis avec I'arl et
So)it(luit a pine niI pen plus le goII plus dIlical ct Ic plus
j tiu'dl nI', lallit pour la sublsis- adlmiral)le.
aince dtes hal itants. La procession, ani chnnt des
DI)'n*pl's s ti,.is dIuI contlrat, cantliqueIs, au soi des cloches,
les Ilaitiens i)ourroiilt articiper 1)i.ssa devant I'Archev'ch6 de
i 1'entrelr)rise. I'ne declaration Port-au-Prince, le Preshvlkre
pn id i)cI e par la 16gation aineri- de la l 'alli;th drle, traverse la
c 'ii; ii au ijou('d un i disait : La Place Elic I)iil)ois, desccndit la
Co1nsid hrltion de c(uix (li s rue' I-e Ntioii o l lahi liv'dliction du
steit OccuII)S tie cc conltriat a dld 'Tres Saint Si'rententi fCut doin-
tiii d(si'rl d e )iOt 'ge les interels lire au i)rUellli 'r reposoir.
iltmliens. Ils I) ei s en ut ( les Le corlege s'engagea ensuite
tdi its ldes habi)ailants et du gou- daJns la rue des Miracles, arriva
''rtwnieiint haliicn ont die scru- a li rue diu Pceip)le ou le dais
I pl)tlusement respecles ). s'arreta nu reposoir des Soeurs
.escominmieiaires de lia pressed de I'lExlernat et regagna la Ca-
sur lr.'ntrel)rise sont parlages, tIhdr'alt eii l'iiisaut le tour du
( )IueIlucs u nsd jes.oi'rnaux sont nuarch Sur tout le parcours
nii lavelir, ,I'aitli L'S ga:;lcnt un (que d(evail suivre la procession,
altiiitule nIei'rc. Ics p)(Ir'ls, les lenetres, les Ifa-
M. llodc;:,)erg aur. it declare, VaIdes des niaisons etaient d6co-
il V T (qelqle temps, qu'environ r*es de fleurs, de drapeaux, d'o-
I0.000I) acres de terre seraient rillaIumes, de riches draperies
irrigii',s d('al)rs le project pour nmultico!'tes.
la vall(ce de r'Artibonite. Et sous les galeries, se pressail
.. ... ,_ ,__ une Iouil e i'orine qui s'inclinail,
lanIll;i hssadillr ide's Ilalsillis en s'agenouillait picusement au pas-
Irail'e sT s'eiirtile all Iire s ge de l'Ostensoir ou iyon-
IOlr I \. l it illlr nail, triomphait la Sainte-Hlostie.


les bons mhaisins.


A la seance d'hier du Ci
d'Etat, le Secretaire d'Ela
I Ilt6rieur a oblenu l'urgenftl
,rgenet'
le vote immediate pour troils
jetsde loi.
Le premier a trailt A la
session, en ilaveur des Scearsd
St. Joseph de Cluny pour r. i
grallndlissemnen i de I' tabllM.
menit scolaire qu'elles dir i
de deux terrains sis A Gros-p
ne. Le second project est releg
AI la concession de deux terrafll,
silus, run A Marigot et lItanl
Forl-Liberte, en laveurdesC.
seils de Fabrique pour la ewi>
truction de PresbytbreL.
Le 3Ume project concern la..
droilt d'ex propria Liondee lrWin
situes A rmpasseLavaudPert
nu-Prince, pour permettl rd-
largissement de cette vo. i
blique.
'es projects de loi, vol&Ahlr-
gence par le Conseil d'E1lt,4 .
eR6 expldies AI l'Ex6cutifa~ll
de promulgation.

A la Chambre trai
I ,As- La Chambre a
U6 les articles de la r#orgad
tion de la nation armie en
xant notamment les regles de
mobilisation en cas d6ten
par le pacte et la d6cisiondeo
S. D. N. Elle a repouss6 parI
voix centre 220 a la de
du gouvernement posantlia
tion de contiance i'amende
Rienaudel hostile a tail'
de l'arm6e dans les con'li
ciaux.Un autre amendeM
naudel demandant que le
ment nomme.les membrdj
conseil sup6rieur et en fiW,
attribut ons a Wte repousWl,
3-5 voix centre 151.


c
l


A Sainte Anne

Dans cette paroisse aussi, la
S((Petite Felte-Dieu lut c br&e
avec grande d6voltion. Trois re-
osoirs avaient 06 6rig s o0 la
dandiiction tutdonnee A la foule.
Le premier A l'Hospice Saint-
Fran;ois de Sales, le second A
I'Asile Fran(ais et le troisieme
chez MN' Suzanne Joseph. Tous
trois richeiment orn6s, coquets,
pares de belles draperies aux
couleurs chatoyan;:cs, de mnille
fleurs 6clalantes, laisaient l'ad-
miration de tous ceux qui les
voyaient.
Sous le dais, precdel des ,16-
ves des 6coles et suivi d'une
grande loule de (idOles, le Saint
Sacrement t0ait port par le
PNre Legendre, Vicaire A Ste.
Anne.
Asouligner ie beau geste du
Cercle (( Dessnlinia ) q(ui, au coin
de la Grand' ue et de la rue
Carlbonne, dressa un acted de
Wriomphe aux couleurs, natio-
nals sous l(equel pias.a le dais,
tandij que sur le sol avaient t06
traces : le Sacre-C(rur de Jesus


Black & White, White Label.
defiant toute concurrence.


Dubonnet,
blanc.


ixdefiant t01
F "ll S . Qualit6 et lprix d'"
-. vA--, y, concurrence.

CocoIm alt" Aliment nutfitil parexci
*. d un gout exquis.

Davis Baking Powder
Prix defiant toute concr
^ "1, U Les fameuses peinturt
PeintureS : o0. PierceC(Oslito
S defiant toute coneUrr
Ces peintures qui, par leur excellent qualit6o
oute concurrence, ne sont offtTertes qu'a 1' ite;e' ces
a ceux qui desirent de la peinture de superioritex ,r
donnant un fini beau, durable et un travail 6cono
La reclamede ces peintures n'est plus A faire. --
nons A la disposition de tous,la longue liste de cen
sont usage de ces peintures.


Whisky:


aGIN,
1781 )(1f) *rouge et




w-


LE MATIN-25 Juin 1921


VOS


XNous vous donnons plus qu'i


GALLON GOODRICH, c'est cc


Pneuis


cst necessaire


dans les PNEUS


qui leur done leur valeur.


PLUS DE MILES, PLUS DE FORCE


PLUS DE SURETIE SUR les ROUTES


Mais pas plus chers que les autrespar ce quelaGrande Pro-

duction de GOODRICH leur permet d'acheler des mate-

riaux en grande quantity, et de vous donner des prix

%avantageux.


,,AITES-NOUS VOTRE FOURNISSEUR nour vos PNEUS

UUIVOUS DONNERONT le MEILLEUR RENDEMENT.


Venez nous voir aajourd'hui


&IA


Agent g en,dral pour Haiti.


En vente


BIUTIJS


Chp lhliti Ga age, Cap-Hailien E!ie Tiph ine. Purl-iJ-Puix -' Veuve A. ai dial, us ('ayes -
Abel Lacroix, Gonaives Ol.(lson Lucas Cr., Petit CoAve FR ix Gavtau, Jdrimir.


I'nglise du Sacrd-Cceur de Tur-
geau.
Aux families prouvees par ce
deuil, LE MATIN envoie ses
plus sinceres condolbances.


one tr6s ftmpa- -
I p ue olre socIt6
Poss6dant les moor----
Tu38aais, toujours
At ea~Brutus *tail Laroneooo
SetiI6m et aftec- d"e ltrotm Pul Mfioe
I ceux qui le con- GENEVE- La conference na
S laase.l-il de vale tripartite a suffisamment
Svits regrets progres 6 pour demontrer que
f lombreux anus. du c6t6 amtricain on n'escomp-
i"seront celbr6es te pas de difficult6s insurmonta
S& 4 heures enb I les dans I'Ntablisscment d'une


puissance en croiseurs raisonna dejA deux avions qui faisaient IU. Pereeval Theby, omravia, Cha.
element 6quilibree entire Etats- 1 des recherches dans la region vel, JelibWis fils, J*-Charles Pres
Unis et Japon ; on pense que le' Pcribouka et que le gouverne- sior el Victr Cavia 1"arrNls.
Japon acceptera le tonnage des ment n'hesilerait A faire tout ce
croiseu's qui ne lui offrirait qui eat en son pouvoir si lecas se A la suite d'un cAble portani
qu'une proportion 1'g.rement pr6sentait. Une circulaire gou- leurs signatures, adressd au DIA-
sup6rieure au taux 5-3 soit 5 vernementale a etk envoyee A RIO DE LA MARINA de La Havane
pour les Etats-Unis et 3 4 pour tous les forestiers asu sujet des et jugd outrageant envers le Pr.-
le Japon. aviateurs Nungesser el Coli leur sident de la Rkpublique, MM.
-- d enpoignant de faire lous leurs Perceval Thoby, Charles Mora-
Le sort do Nuangesr efforts pour retrouver les avia- via, Ernest Chanvet, Jolibo's
et Coll tears inorts ou vivants. fils, J"-Chaile Pressoir et Vic-
iLs lestats gardel lejIoanrs -- -- -. - tor Cauvin o0t elk, par m:,nt. t.
leIr seretl wlakeriaia eO Lfvile 6i Bdapst convoques au Parquet de la Ca-
QUtBEc- A la suite de ia rs n BUDAPEST- MM. Chamber- pitale, hierA 1 here de lapr6s-
nion du cabinet M. Tascherreau lain et Levine se soot rendus au inidi.
ler ministry et M. Honor Mer- jourd'hui de Vienne A Budapest
cier ininistre des Terres et Fo- dams leur monoplaQnColumbian. Apres leur interrogatoire et
rats out d6clar6 qu'aucun aero- .. -- sur leur declaration qu'ils ac-
plane ne serait envoy A la re- Nai ce de priie Osse ceptaient la responsabilit6 de la
cherche de Nungesser et Coli TURIN- La comtesse Calvi dipeche, proc6s-verbel futdres-
pour le moment.'.e ler ministry di Bergolo ex-princesse Yolande s6 et, pr6venus, conform6 eant
a d6clare que le gouvernement fille du roi el de Isa reine d'talie a la loi. doutrages envers le Pre-
ne pouvait rien faire de plus ac- a dounn Ie jour co soir A une mier Magistrat de la Rspubli-
tuellement faute de renseije- fille ; la reine H616ne cat A son que, its furent incarc6r6s au Pd-
ments pr6cis,il a ajoul quily s chet nitencier National.


I hesitez.ons enCore dans le hoix


Une lueur ro:!ge d:as Ia niil
Seraient-ce les i ialenrs ?
CHICOUTMI- Les signaux lu
mineux mys' rieux qu'on croit
avoir 61I lances par les avia-
teurs franVais Nungesser et Coli
ont ti6 aperusb hier soir par les
gardens des poses dans la tour
d'observaltion de la Price Bro-
thers companyy proprielaires des
grandes forts au nord de Q4'i-
bee. LO'fobservateurs declaicnt
avoir vu la lumiere rouge A i no
centaine de miles de Nempi, he
our la riviere Shipsand eiauc tO
heures et 10 heures 30 du suir.
L'avion a Fairchild ) qui a sur-
vole la region ou les lumi, es
ont 61t vnes samedi et diman-
che soir est revenue sapprovi-
sionner aujourd'hui an camp
d'aviation du lac St John, il rej
partira ce soir cn tourn6e d'cxq
ploration.


~-I -.~---.~- I


a.


Amicale du

Lycee Petion
SLoterle do la Bibll,-
th6quo NatUonale A.L P
.Respectuusets dc la d(ecisi, n
prise par Ie Gonvernement de
supprimer toules Ies loterics,
IlAmicalc du Lycce Petion a
proc&cde, le 6 juin 1926. au
dernier tirage de Ia loterie
qu'elle avail organise,en vue
tie ce crer Ides ressources
)our Ic fonmlionnementl dc sa
Uibliothiique uiblique.
Un an s'Mlant &coule depilis
ce tirage. I'Amicale d(u lAcec
Ptlion conformement aux :e-
glements de la lolerie lnomn-
mbe v Loterie de la Bibliotlli-
quLi Nationle A.I..lP., cd'cla-
IC (:A.)!l(: toutl hillet g m i'int
tui ii'aurait I)as te p|isinl'
(,ans ce dbl(;i pour itre p: y.
l.a jprscnlC d('clai rlil clot
(dliniilivccnlt Ic 's opi6rl',n,:,
de laI. dil oleolciric, laqt lle ,;it
en fail cesse d'exister de, nis
Ie 6 juiii de I'anniie d(terniTr.
scs ton laletirst ay"tl ttiit A
obbir scruipulelICmelt I l hi
micsureil gitnleralc de pr'oll hi-
tion d(cid(e par le Go ,er-
iieintllt .
L'A\iiicaleI' dou 'yc P':i:on
profile tie cctle occasion J,)mr
relei'cier Vivelllenl toUs (. ix
qui voulurent hien conlril-ier
au succ6s de cette loteric et,
par consequent, d(e la hillio.
thqu puiqe p ublique, la nqulle
celle ci devait procurer les
imo1Cens pecuniaires i(lispen-
sables pour son foitclioniec-
inent et son developpcemi nt.
PrivH e de resources, I'A\mi-
cale a lait de(s sacrifices consi-
d(6rables pour garderjusq ',ici
ouverle cette bibliothqnue si
ulile ai la population el tr-
quenlec chaque jour par (ies
lecteurs nolmbreux. Mais vile
est a bout de torce et se voit
oblige d'envisager,A son tr6s
vit regret, In lfermeture pro-
chaine d'une institution sur
laquelle elle avail pu fonder
tant d'esp6rance pour Ic pro-
r6s intellcc'uel du )lciip)le
Prlt-au-Prince, le 22juin 1927
Amiicie dii I.iLce Pelion
Le President, Seymour t'IA-
I)EI Le tresorier, I)r ll :(OT
D61egu6 de la Loterie, P. J.
MEXILE.
Les Membres d(In Comnlt' Ie
Direction de la( Lolerie,
t)r l'Mix ArinandAlexaindr,'
Villejoint, Pierre Iludicoirt,
Seymour Pra(del,Si mon V'iil
Auguste Gabriel, Damocles
Vieux, Dantks Bellegarde. V\ic-
tor Delbeau, P. J. Mexile.
La Clianiibre dlis Rep 'senilans de
Ci ba appl'roune Ils aaiendmnilentls
ia I ('onsliliilion d' la l piipulliqie
HIAVANE- Un amendenient
A ia constitution du Cuba pro-
rogeant (oules ileclionsjusqt'en
1930 et prolongranti la durte du
mandate des lunctionnaires du
gouvernement de q(uatre six
aus a 6t6 approuv' aujourd'hui
par la chambre dc.s Reprcscn-
tarts par 90 voix c uitre 8.Celtte
measure avail dI6jh '(l votue par
le s6nat apres unc seance qui a
dure toule la nuil. L'amnende-
ment doit encore ctre approuv6
par la convention constitution.
nelle el un plebiscite parmi les
electeurs.

L'6nlgmne de
< L'Oleau Blano c


r


II


110


- I


I /









LE MATIN 25 Juin 1927


S. rveilleux seront confides A des
Lique Scien ifi( uc ,et experts nantis do titres universe
,taires ou grades acadimiques leur
S1 1confkrant i'autoritM voulue pour
Social Cle de V 1lle-B o o11 11 1 conaltre,de molu proprio, de
toutes questions d'int6rAt g6naral
... . releva de jleours ministbres.
Art. 8 La society et compo
Sint d'uan, Port an Prince, le ception. La T igae s frlt pmi de she do touted persounes de boonnes
20 .liin 1927. scrupule & s'adres'er a ni e bVen- vie at mmura frdquentant Ville
veillance, h quelque localit' qiue Bonheur on s'y intdremant.
EXP0f. DEi MOrIF : vo'is puisslez apparteuir. Art. 9- Les membres actifs
Nous ne retiendons jamais trop se divisent on actifs,en adhbrents
. votre attention sur Ise fait qua le et en protecteurs. Ili patient, cha
L,,ards on lFrance, 11 guiy en Sanatorium proi.et par la ULgue cun, un droit d'entre de dix four
Dominicinie, Los ngeles,prb de sera dun int tt capital comme des (1.0 gdes) monnaie d'HaSti et
San Fr.ncisco ( Etats-Uais ) ne utility premiere pour t ute person use cotisation annuel'e de douzi
son! pDs pins clAbres'on pro4igei ne s 46 ieae ou convalescenteo, sI goure4..ll so rhunisseot on'a:sem
divi's qua Ville-Boa our, ee coin trouvant & Ville.Bmnh ur. ble g6notale chaque 16 j,1ullt,
serveilleux de notre pays. Le tableau strait n v,'ant, s 'l 6poque o il.- *ont suwesptibles de
C ant, ars qulea fallait supputr le nom'bre de vi- se trouver 6 Ville Bonheur. pour
rl dt cntr asdo 6leri nat- siteurs qu,, cherh nt la sant6 et entendre I'expos, du Cooseil admi
roent dou c rontres. dle plrinages la vie dans ce vrai p4e16inage qu' nistratif et produire lours obser
ohatait isr aculou ls beaut tons est le trajot da Sut d E u, trou- nations.
ta bieitslac upchez eux ,tcoit vent, late d'un tasile ser, ext14er Art, 10- L'4UEuvre est adm'n:s
tables accomplia chez eux, l'ai k des maladies incurablp-.)e Cha- trade p'-i aon conseil compos6 to
deo, lusprest dns ciordre p hi- r rd rybdes, i's tombent en Syila. Slit d'un Docteur on M6decine pr.i
aourd'hui admisn doaine que la promiscuity es menace de dent, 2o d'un pharmacien chi:nis
quo ano contain, soit qud les intempo te, tr6sorier, 3o d'an Chirurgien
scient fique. ries( plui's, htuni t.A, quitis la Dentiste, o d'un Ingdnieur, entire
est ainsi qu'A Ville B)nheur, belle toils et for,-6eq ) devienront prencur, 5o d'un Lgiste. eoncr n
sa perd toute une source d, ri- pour eux d-s f.ct'urs de mauiix lieux el d'un Sect6laircG6nera..
chesep morale consistent dins lei divery,.ont'e lesque's t'empirisme tin WRgisseur admini tre !e Bureau
bientaisants efl'rs des vallies hiu- les m troaes et i'ai4ltce des mr- do Port au Prince mentionah &
teset sainec, unis A la pui since dicistree peuvent rien. Particle 3.
de la fUi en matiere de gu6rison. Etant donon cette situation d'or Ait 11t Les membres g6ndra
Di men, qito le Droit et sea ,re pdlthlogique, nous avens element qu Icooque travaileront
oodes ne soot que la raison crite, donn & l'd' ivre no each.t scienti strieusement h emp6&hcr I'dclosion
la M6&eciae n'e3t une cieuce d'ob fique et soc al, en guise d'un fa- ou la perpetration taut & Ville
serv tion : et ces trails, pour ci6q de simple devotion Bjnheur que dans sea ban'i. ues,
volumineux qu'ils soient no sont C'est pourquoi, aussi, le comit de routes pratiqmus superstitieusez
quo des registreA ou s'inscrivent a'po itivcment mis en vente, une I oa cand deuse5. lls interviendront
avec quelques varianteslitt6raires a uvre d'art, (le Pomna) en rm6in- I tu uom de la morale. En cas de
lea decouvertes, opdrees le plus temps qu'it oT're ue une asitaace persistence, l'autoritA coithp6tente
souvent per des gs obscure, m4dico-chirurgicals, avec produits en scra avertie 1 tell Ilia que de
A travels les siecles, leas trsses, phatmaceutiques, d.ix colutin- reason.
populaires seront pour l'Art de genes justifiant le fools sotlici- Art. I 2- L.s resources de la
u4rir. te que fei!ent lea Bergers t4s. On sait d*j'~iqun p'u d'endr *is SocitM consistent dans les verse
haldaens pour la cosmographic. rumnissent com ne S ut dE u ;.s ments de ses membres, dans lei
Par intuition, Id people est par conditions d'une b.nne staliln ;,rodairs de se3a ttes, et dans hIt
fats plui initruit qu le savant : d Et6 : climat sain, temperature dons et legs qui pourront lui Atre
la leona at6sufrisammint donn6e absolument ideatique a celle qui fits.
on ce qui concern lea cures mer relie ?6 ionville a Kenskoft, ,au Art. 13 La Ligue organise an-
veilleuses et incoitestables opSrCs en aboniaince et marquant 26 k nuellementjunelf6te foraine consis
h Saute d'Eiu de 1818 h ea jour. 30 degr6s hydrotimn4triqutes I'ap- taut en tombola kermesse et at-
E le rdaliame populaire, base sur pireil de Boudet, vie Ai ban mar- tractions diverse.
un naturalisme tout hypocratique, ch;, at surtout pas de luxe C'est Art. 14. La So idtd aidera a I'a-
semble avoir raison du scepticisme done d'une pierre,profitr de trois chevement et t lI'embellissement
chancelant de I'hlite psusante.Sur coups' qua do s'inscrire comiae de I'Eglise du lieu.
ce litige exre'nement interessant membre de la "Ligo '. Art. 15. Au besoin,les membres
au point pe vue di bien Atre orga- La Soci6th aimse epirer qi'i les eIs la Ligue seront ho4pitishs at
sique des regnicolhs, il reste & initids vouiront a son cordial ap- soignos dans des conditions excep
apposer le sceati de l'otIicialite pel, apprdciant commae nou que li nnelleo-
oientifique. L'livr, eonoue deo. e meilleur moyen de tmoigier
puis 'an 1910. de la gratitude o la soaveraine Mi- Faith Ville-B )nhaur c jour seize
None on avoas publiquement raculeuse, c'est d'attester ses oro- juillet mii neuf cent dix built.
pos6 lea bises Ie 16 juillet 1918. diges ea restant (hni le vrii, et
On sait en quele circonstan-e cela sans respect humin|. Les membres fondateurs:
6mouvante cette socit6 a pris nai3 Ci-joint un exemp'aire des sta- (Sigi6) ,M A. lf. ntant a de
sauce. tuts de ol'uvre. St Marc,, Louis T. Guillaume (de
Intertediire etilr le s cro- Dans Ix pens6e qut vous ne La Chapolle), Thomas june ( de
yain, t ie s estre /lea r- d6d ignerez pas d'y contribuer Saut d Eu), Mma3 D. Alexand e.
gdit el ,.s sceldih(/uesdatzsletr d'une inanire efflTctive et au plus Sage-femin diploma f de Port
lile redrettable siir I valLr t1t, le Conseil voti prie d'agr6er, au Prince), Dr Kmm. JeannotP.
des cures ilranges (de limpor M. I'expression de soes melleurs Pinkombes, T. T. Jo Paul, ( do
Jani Quarlicr, la Lique recher- sentimen's. at., d..'A u n. ;i A. d ...


che la vriled.
Sea m mbres. u6i puar la p'u
part & Siut d Eau, grand propri6-
tairesau dit lieu et pos.6di it tite
la culture voulue en mratire de
pathologic, de chimi4 bolgiqopi
ou tanlytique et de "h ripeu iq-e,
so croteat bien piceds pour r.,-
oueillir ,quitablement, !es ob er
Tationsa d~ia: 'ordrd materiel on
psaychique, et lea ottrir ensuite
avec ou sans commentaires, & la
meditation do tous, savants on
simple mortels.
La Socle4t allait bon train ea
avait dji& re;u nombre de commu-
cicatione verbalea et hcrites,qu muJ
des pr6evrications hamiciJea qui
infestaient IA r6gi n l'oblig6rent h
IAcher prise.
Rsprenant aujourd bui sa la'c ,.
elle invite humblemnent.toutes per
sonnet. tant de Port au Prince que
des diffdrends points de la Repu
bliqne ou des pays vaisins qui ont
Mt6 I'objet des bienraits de SAut
d'Eau, a vouloir bien s'ins rira
comm inembreo dana les ccuJi
tioui stipul.Aes aux statut'. E.'les
vou Ir.)t en'outre hanorer dI lours
visites on d'un simple m6m)ire,
leComitA do l'tEivre si6g'tnt t\
lajs3pitale.Rdc6piss6 ea due f )rzn
spradllvrd par le Tr6sorier coitre
tout versement, do vva voix on
par pils recommandi.


Le pirtrurs de rdc'pis<4 mn'
droit a &n exemplaire du Poitme
on quat.e chants et en veor. en
hoonoeur de Notre-Dame de Stut
d'Eau. Ce po6me eat arrange pour
flte, vo ioa o',on.elle,e, crunat
etc, avie iccomp0'Ient's I
no on hbr uoiiuon Im t -it n'
dos gravures des princjoauti piv
sages sacr6s do Vi'Ie-BUnih-,r et
oet aotuellemeont sons press a
I'Atelier lithogrAphlque de Port-
au-Prince
Topographiquement, le Saut-
d'Eau est situd dans le Mirebalais.
Mais quand & ses cures p-odi-
gleooe, c bourg n'est d'aecune
rion, si ce n'est de la Ripubli-
que en ire. F rte doe ctte con-


1 e President,
Dr Emm. JE \NSOT.
Le Contentieux,
C POYWU, av.
I e Trdsorier,
I .nis SEIRIE, pharmacien.
Le Secretaire,
L. SAURASSURE
L'irvgnieur construp!eur,
flarry TIPPENHlUERB.
Liguie SclenLifique et
Soolale de Ville-
Bonheur


ST'A .7"IN G VENERAULX

Art ler 11 est fond6 6 ViWle
Banheur une s-rei 4t intitl a. LiA
gue d'.'ction Scientifit ue et So
ciale ,.
krt 2 Li so it1' a pour obiet
I'itu Ii aopafon lie ds ph4nom6
nia livers qui so sant uroduits et
qui poarrint se prolalirs aai d t
lieu; ce, dais i'iutk.,t de la Sien
c1, d. Ii morale at da I h mi iitd
s.ntufrante.
Art. 3 Li Lig le h son sihge
as.ial k Ville B)ahni w, t son bit
re.i da correipon lance gdndralte
N Port au Prince de manai rea Atre
mieu eon rupaort avec le rest du
pay* k I'ltranger.
Art 4.-- Lea matibres naturalles,
eanu et concrdtions de source -
r'-.neillies auivint lts formnaes 1i
les, soroot analy4dss oux sins de
la Soci'6a et leo reaitats pibli6s
aissi que les ootes provenant des
soquetes.
Art 5 Uns dn principles
r ,'1.0.N0 dq Ia e ilat6 est de
-*',, ri'A*- "ao n enffts du service
i 4,**n t cr6 A Vile Binheur pti
un group da mrdacinn, leq.iel ser
vice consiste en un Sanatorium
complete d'un syst6me balndaire.I
Art. 6. Au sanatorium sera
souchie une assistance mAdico chii
rurgicale entrelenue par la Ligue,
laquelle assistance tiendra lieu
d'hospice, Ie casM chant.
Art. 7 Los enqu6tes relatives
aux questions d'ordre mystique o',


Jauo u .J or N. im moJ ul
d'Eau, D Ddlouis de S- Raphael,
Dr M. Fils Aim6 de Port an Prince
Mme Marie 041louis, institutrice,
de Saut d'Eaut, Me Leon Bouche
rE~u de I'Arcahaie, Adrien Pay,
pbarmacien de t6re classes, etc.

QuA a perdu un pneu
de son auto '7


IiENEIIL A C CLi


FIRE & LIFE ASSURAN '

Corporation Limited

Petrh & London


Veuve F. Bermrngham
Agent (ictndral pour :'aiti


NOUVEAUTE SENSATIONNEL

Asurance coRe eccidetls potir personnel d 1
Ass ""urda c agdes de vinqt 4 Loix.nte ans i une prin
q ,liante de vinglt-sept dollars et .!emi par an donuaot drt
en cas d'acci lets ordinaires causant : .


Des police s


MORT $.000
PERTE de 2 YEUX, DEUX MEMBRES ou
d'un CEIL et UN MEMBRE 5.000
PERTE d'un (EIL ou UN; MEMBRE r"w.Sgoo
Incapacit6 total temporaire de travail 30 o lars par
semaine jusqu'A 26 semaines
Incapacity partielle temporaire de travail 10 dollars
par semaine jusqu'A 26 semaines

de Or 2.250 et de 1.250 sout aussi 6mises avec
rdd.il,,'s I.roportionnellement.i


Assurance Maritime!

Assurance contre le Feu!


Assurance sur la Vie!

Assurance pour Autos


(


I


AVIrs ue ia rou;c
Mr Cl6ment Dessalines, de-
meurant a Sarthe,a d6pose au
Bureau Central de la Police
un pneu,qu'il a trouv d(levant
son domicile dans la journ6e
du dimanche 19juin 1927.
Major W. N. BEST
Chef de la Police.


Faillite Rickards
( Pharmacie Centrale)
.lusqu'au jeudi 30 juin inclu-
sivement le Syndic de la Fail-
lite F. Q. Rickards ( Parmacie
Centrale)recevra touts oftres
relatives A I'achat de la Phar-
macie.
Le public est admis A visiter
le stock et le mobilier, tous
les jours, jusqu'i la date ci-
dessas indiquee de 8"a 12 hes
a. m. et de 3a 5 hs p. m.
Port-au-Prince, le 22 juin
1927.
Le Syndic
Joseph RIC[Ii

Comlt6 du Contenaire
do Berthelot
Les membres du Comit6 sont
pries de se reunir en assem-
blWe generale A la Lgation de
France samedi 25 courant A 4
heures et demie de I'apres-mi-
di.


CO:NraT
DOMMAG


CHINE DOIMAGE CAUSE A AUFRUI, DOMMAGE PERSONi
*ette Corporation '
Ore ( ora O11 "'te U trees eI't I|R
r pre entait- i-o' t i I1 dizposilin de tou. ls porteurs de
pomu I.-ur pr,'tr secours ut assltanIs ain beso4a

Pou' tous renseiqnements
S'adresser anx Sous-Agenis suivants ;
Port-au Prince ED. GILG
MiragoAne TOVAIR & Co.
Pl'lit-Goave 1). B13()MB CE


D'autres Sous Agents seront niomins bientut dans les anutres villes de la


Panama Railroad Stcmsh L


w


,emvtce ap. fre et ae pastsa i
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, CANIL 'ZGTE et les eS
OUEST de 1 AMERIQUE du, SUD.
I e jIlus rl'Tide ci I ltus direct service de tr ns;port de passages enll
les porls ir'i)cipeis via New-Yord et Cristobai, Canal Zone, Isthlne de P$
\o
Angleterre Ecos;e 'I
rs, G. W. SHELDOM & Co- 17 Jam's Slreet, IIVERPOO-, NGO.


I\ FiR NIE:
Mits. .!1: ,I)3l U (i :,s(nt .,ri iel s
GirII.vrniy II\\tY &Co
21 l11't e il( a l l). lbliq te
Mlarseille
.IIi c I'leno\ & :ie Lt
|F3 Qual Georges V
I lavre
IIEINU PI'iox & Cie. L'.d
Rltc du Moulin a w'lp.uir
Boulogne s/Mer
IILRNU PEUON Cie. Ltd
97 Rue de Marais
Paris
HtRNU I'ERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillii6
Dunkerque
llnNxu I'ERON & Cie Ltd.
Rue Roy
B )rdcaux


COPENHAGUE
Danemark
Mri;. E'. A. iBiNDIX & CO.
21 Alleng ue. Con',nhagtie
CGENE.S .
Italie
Mrs HFIEN COE & CLERSI~
Piazza S. Matleo, No. tl
(;enva. Italic
CIIIISTINIA NORWAY
International
Speditionsselskad
HAMBOU 0, GERMANY ,
Mr H. Vogemann
Hambourg.@ehdtany '
GOTTOUnCE, 8WHEMBM*0.
Nordisk Express
Gottemburge. S ,, e *
ROTTERDAM, HOLTOWI' .i
Mr. H. Vogema.,
R>tterdam,* Q .


0. B. Thompson
General AIent
Port-aui PrinceA eaIti
Private Telephone No. 525 General Olflte"Telephone f


_ ,L-- r-E-mu-s~-h---------- --.-.~7,_ ,,


____~ __~._


I


-2


p


A ..1. ,-4. P D .,


1 **




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs