Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04494
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-23-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04494

Full Text








tlmALOlRI
rECTEUR'
Amnricaine, 1358

PHONE N'242

tn 20 CENTIMES


8E No 6128


PORT-AU-PRINCE( HAITI)


MERCREDI 22 JUIN 1927


a aujourd'h ui de e
is la maison des pen- ia
I bien d'autres tradi- lC
i!outumes de France, s
s conserve celle de a
ibraser pour til oui 1l
1 union. Eli bien, ne
l dphlaise, mesdeimoi-
gniallez, certalinement, s
er et v'ous genlils s
don't les y'eulx me
I des regards de re- r
le baiser qui, ail n
t de vue, n'est ldja
ocent ni trcs inof
dangereux au point c
Sl'hygidne. Elt voici e
onseil: ( Ne prod)Ii-
Its cc gesle liinlable i
ercux, car, par lui v
It nla maladie., s
al'lo 1111 i 11 (o ii vous I
c pr6cieux avis. J.e
is bien, car, vous I
sawec trop de raison I
'n onez un bona et
ga$4'eAire et me ren- e
T V ieillc hisioire s
1 d'peintre: Sutor ne I
4epidam 1 )... cordor,-
I plus haul q u e la c
I a
oal Dieu me protege
tervotre ironic cour- I
en vous parilant de
quej'ignore. Celui qui
ie que le baiser est t
x, c'est le bon doc- 1
inovitch, un hygi6- 1
tres grande valeur r
uil s'aoit d entrete-
n s dimnportantes s
ide preservalion et
social contre la
tien nt toujcurs le
la premiere page de
nd contrere parisien
I comment ledocteur
D'i finies precautions
udence extreme pourt
lesser les senli-
de ceux qui tiennentI
veuglemen!, A cette
tion dangereuse de
ou de I'amour, fail
course sur les pro-
:ti.-hy,,idniques du

sne suis pas don Qui-
t'ai point I'habitude
It livrer A cet aimable
quisappelle la bataille
tkcIs moulins a vent.
,essaierai-je pas de de-
.la Jangereuse mais
nate coutume d'em-
Sccx qu'on aime...
tlant, les principes
litmentaires de 11'y-
ent au baiser
i prudence et A I
S. Que Ion penseO a
6, A la variety des
qui habitent dans
che m A me saine,
)Tpre. Que l'on pense
ulence des bacilles
huche de tuberculeux,
e ple, d'une bouche de
quelconque, meme.
s liommes-nous bien strs
USnt6 de ceux que nous
nsd par simple liabi-
~trs soutvent sans plai-
Pour eux, ni pour nous.
vis certes pa. jusqu'a
imeledocteur Knock:
t homme bien portant
Iaalade q i signore ,
e5 nfn, sommes-nous tou
irs de notre propre

10, puisque nous avonW
1gnPe de main, I'honnate


t cordiale poignee de main
notre service,pourquoi, lors
jue notre sentiment ne nous
e command pas imperieu-
ement pourquoi exposer les
ulres et noUs-nicme ia mIn a-
adie?

Dans' le cas on nous don-
loas des baisers qui ont un
ens, qui sont tn symhole de
attachmentt protond q u i
nous lie a un etre, ne renon-
Vons pas au kaiser, mais
oyons prudents.
Ne faisons pas de mal a
*eux que nous ailnons; ne les
exposous pas A nous en faire.
rrop sonvelt des parents, des
neres qui donneraient leur
vie pour le.s Icurs, les condlli-
sent aveuglment jusq(ue dans
es bras de la nmort.
Ainsi, voici une pauvre
hainan atteinte de lubercu-
ose pnllmnonaire avanc6e. Elle
cst dans u;i sanatorium. Ses
infants, encore en bas Age, lui
ont a ments,te dimanche. Elle
es caresse, les serre dans ses
bras, les couvre de baisers. t
voici que peu de temps apres
ces petits malheureux, I'iin
apris I'autre, cont.actent un3
meningite luberculeuse et
meurent.
Vous m'objecterez que
ces enfants, issues d'ane mere
tuberculeuse, 6taient des vic-
times pr6destines et ldevaient
tatalement mourir de la mnme
maladie qu'elle. Erreur! On
aurait pu les sauver, en les
s6parant entiremient de leur
mere et en ne les exposant
pas A une infection aigue par
des baisers transmetteurs
du bacille de Koch.

J ai lu dernidrement dans
une revue anglaise t'histoire
lamentable d'un gar on at-
teint, sans s'en douter, d'une
ulceration syphilitique au nii.
vean d une de ses 16vres... 11
fAlt invite, A I'occasion d'une
fMte de bientaisance, A des
jeux entire jeunes gens o6,
tort innoceinment, ou s'em-
brassait sans cesse.
Eh bien, i I'occasion de cc
jeu, une demi-douzaine de
jeunes files ont et bel et
bien contamilnes.
Et je finis mon petit ser-
mon hygitnique par ce con
seil que je soumets A volre
sagezse:
( Sans nous privcr, sans
priver ceux que nous aimons
riellement, de cette joie du
baiser symbolique et tres
douce, rbservons-la, come
je vous I'ai dit, aux cas oif
nous sommes strs de ne leur
point laire de mal, de ne pas
les exposer 6 nous en faire.)
Et nous vous laisrons A vos
meditations sur le baiser et
ses ... dangers!


raiiUte Richard 3
( Pharmacie Centrale)
Les cranciers de la Faillite
F. Q.Rickards ( Parmacie Cen-
trale) sont pries de se r&Atr
au Cabinet du Juge Comriis-
s ,ire.au loc I du Tribunal 'de
lre Instance, pour une com-
munication usgente, le iner-
credi 22 juin courant, a trois
heures pr6cises de I'apres-mi-
di.
Port-au-Prince, le 21 juin
1927.
Le Syndic
Joseph RICIIE


K


Port-au-Pri cienne
161 1 GRAND'RUE. ,ncienne Mais.,n Kcilel.
Ma ison s'occiUl)nt exclusivement d'()|,tique et oil vous
tronvcrez les verres et les monlures dont vous avez he-
soin.
VENTE lN CROS ET EN DETAIL..
Nous altirons I'allenilion lien\veillahnle des occulistes.
Les p|escrilptions dIe ve res c(vlii:driqieics o l )r'ismalii(jues
pieuvenl i lre exc('illes n'ii d( l on trois selnninIes.


Leos Pupillesi ,
& Port-au-Princien
Elle cut ti un bau succri', la
soiree lillt raire tionnic. saii'tldi,
a lIorl-iui-Princieln. en hI'lionlieur
des Pupilles de S.iint-Aniline.
Dans le beau salon du Cercle


LatIfai re
Des "rats" do calo
L.,on Slini/il c'i .'.ie I )liilha
I'tconniiiis innocents
sont mi; in liberty.


s'lta t r1 iie une lrillinle as- L'instruclitio., nu'n'e par les
s'stL ice accourine pour l'inoi- autlori's dI police jiliciaire au-
giier lout d'abord Iv grand in- lour du v< I die I1.1 MArIN relata
terit que tous portent i celle tout atin log en son edition du
belle rluvre de charil6 et ensuile s:ninedi 11 iiin courant et donit
pour applaudir la causeric de M. fur',ni viclimes, en rade de Port
e I hanoine Vicaire general Le ain-Prince. deux passagers et un
Gouaze qui allait soulever, et oli:ier du steamer d Biidge-
d'avance I'on savait avec qiuel town ) Ide la Colombian Line, a
a., t un coin de voile sur les rcvl1d que M. Lon Stinfil et
belles L6gendes de la Bretagne Mine N6lie Duviella n'6taient
ensoleillee, d'iucune tavon impliqu6s dans
Une parlie thIAtrale suivil la cetlle aflaire. Leur innocence
belle causerie du Pcre Le Goua- avant e61 reconnue, ils furent
ze. L'on dit des vers charmants, remis en liberty .
I'on chanta queiques airs m6lo- L"s v6ritables auteurs de ce
diesjx et la soirke des Pupilles vol sont toujours recherch6s.
s'ecoula ainsi, agreable et pleine .- .
d'attraits pour tous ceux qii y
assistant. Ordination da'i abb4s
Bribre eot K6breau
'--" --" '- ''" "~les dcuxjeunes abb6s haitiens
Collision de voitures II -ie et K'breau A qui, der-
n 'rement, r'Archev(que de Port
Avant-hier, vers les 11 heures an-Prince contira le diaconat,
du martin, A l'angle des rues de s ront ordonn6s pr'otres, diman-
la Reunion et Dant6s Destou- che, par I'Archevoque eveque
ches, le camion No. 3229, cm- d-'sCayes.
ploy6 au transport de passagers Les deux diacres ont commen-
de Port-au-Prince A P 6tio n- c; depuis dimanche a la cha-
Ville, fit collision avec l'auto No. p -lie de I'Archevc&ch la retraite
209. p:6paraloire A leur ordination.
Les deux voitures ont 6tW en- lis pa tiront aujourd'hui pour
dommagees. Les conducteurs ne Ici Cayes 6ii dolt avoir lieu la
pouvant s'entendre, camion et g ande cremnonie au course de
auto prirent le chemin du 13u- iquelle Mgr Pichon leur conl6-
reau de la Police. r:ra la pr6trise.





LIDIBERIGH


A reussi !

Seul, il a accompli le raid


NEW-YORK-PARIS


sans scale

POUR LE PARFAIT FONCTI9NNEMENT DE SON MNOTEUR
IL A EMPLOY LA

MOBILOIL

EXIGEZ TOUJOUM LA

MOBILOIL


WICO ANTI-KNOCK

GASOLINE


West India Oil Company


listylit6 publique...


,es dangers du baiser
now


Roadste 5 passagers qui
a parcouru 6000 miles -
pneusen bon 6tat.La machine
est en excellent condition.
Lieut. 1. W. MITLES
Aviation


__ -d I


Louis de Gonzague tiendront a
assister A cette reunion et A
faire revivre IAsaociation don't
le but est de les grouper come
jadis ils I'etaient afn qu'il sea*.
traident dans la vie.


0


J


SI11 y de certaines choses don't
ia m6diocritE eat insupportable:
la po6sie, la musique et le dis-
cours public.
LA BRUYRE,


La Fete-Dieu
A P6tion-Ville

C'est dimanche que P6tion-
Ville a celibr6 la Fete-Dieu. La
c(rimuonie, Ai laquellc le cadre
piltoresque de la charmante pe-
lile ville ajoulait un charge par-
ticulier, cut son c'lat hailtuel.
A 7 heures 1 2, an beau son des
cloches de Saint Pierre, la pro-
cession. laisanil corttge atu grand
dais, quitlla l'glise. .L'Encharis-
tic. porl'e (ians let grand osten-
soir pira le Pere Qualo. lut of-
ferle A ila devolion de la popu-
laition dans les rules joncehes de
l1eurs, paIvoisees. (nI chuque m.'ni-
son avait sa fiacade lout orine'
de :ilhnes ou d'orillanimes mul-
licolores.
D)eux i eCpo so i r s avaient ('61
dress's sur I( |;mircours de la
procession : 1inii clie MNi e Atu-
gustin et I'autre A I'Etablisse-
menl scolaire dirig6 par les
Seuii's de St. .losepli de Clunly.
A cts deux, iposoirs, la B1n('-
diction du Tres Saint Sacrement
fut donnee. Apres la rentrle du
dais A I'6glise, une belle messe
Cut clckbr&e par le Pr'e I.e Moal,
Cur6 de P6tion-Ville.
S --'------'I- "---r'eIT ...
Plus d'lllettr6s I
C'est. sous ce titre que M.
Louis Tesson, Ollicier d'Acad6-
mie, pr(sente une nouvelle m&-
thode d'( Epellatior. naturelle et
rationnelle pour aider les adul-
tes iIlttr6s et les enfanls A ap-
prendre A lire.))
Nous en avons recu un exem-
plaire. Cette m6thode, base
sur I' pellation des sons au lieu
du procdd ordinaire de I'tpel-
lation des lettres, nous parait
offrir de grands avantages pour
I'enseignement de la lecture aux
illettres de tous ages.
Li nouvelle m6lhode m6rite
bien un examen s6rieux et si ses
qualit6s de rapiditL talent re-
connues, it serait bon de r'ad-
metlre dans nos ecoles du soir
oar example oui elle rendrait de
grands services.

Los Gardes d'honneur
du Sacr6-Ccour
C'est une bien belle Associa-
tion que celle des Gardes d'Hon-
neur du Sacr6-Coeur.
Par tous moyens en son pou-
voir, elle propage le culte du
Sacr6-Ccour de .16sus dans les
families.
Au jour de grande f(e, les
Gardes d'honneur entourent la
Sainte lEucharistie. Lejour de lea
Fl'e-Dieu, le reposoi r, qui
avail d 6 dress par leurs somin,
A la rue des Miracles, 6tait gen-
tii et coquet.
C'esl au milieu des plus beaux
cantiques chants par des voix
pures, dans la plus suave mu-
sique que le dais s'y arrdla et
que r'Hoslie-Sainte s'oflrit A l'a-
doration de la foule prostern6e

RAFLE NOTRE-DAME
C'est le dimanche 10 juillet
prochain qu'aura lieu le second
tirage de cetie rafle organise
pour recueillir des tonds pour
'acquisition d'un mattre-autel
en marbre pour notre Cath&-
drale.
Le gros lot est de 4.000 gour-
des, le 2eme de 1.000 gourdes,
le 3eme de300 et le 46me de200.
II y a, en outre, 2 lots de 50
gourdes, 4 lots de 25 et 130 lots
de 10 gourdes. En lout: 140 lots
Cette rafle organis6e pour un
but si ,iev6 a revu, dans le pu-
blic, l'accueil le phs enthou-
siaste; aussi lea billets qui cotU-
lent 2 gourdes sont-ils tries de
mandes.
A Vendre
Une automobile a Oathland


- ~"I" -- 5- ----- I C1_ __ L- rllE~:


~---- -- ----------------- ---------------


=-~c ------------ --------------- ----------------- -~-._ ____ __._=_~___ __~ ~_ ____ ~_ ~ --- _~_~~ ___~~__~ ~ _~__ _._ _ ~ _-;-~f--------------~-- ------- --


lotre iL,





... a vu la carte de visit d'un
Fils du CUleste Empire qui a
je1t sa tresse par (dessus la Gran-
de-Muraille, qui ne v'eut plus
avoir rien d'mcl"ner nii avec Still
Yat-Sen, ni San-l6i--Slieck, Ftn-
ShotI-Khan, ni O).I-Pei-Fou, nii
iniLie nM. Euigaine Chen etl ui, I6s
des longues rteveries des ou(t-
dhas pleurant des hirondel hs
envolees, las du silence mysti-
cque des gigantesque pagodes, fin-
lign' de (iaire sauler I e rix A sis
1lvres Al Iaide de deux I aguellh s
f'rMes, il renon:a A son loiiihniii
)ays et jura idelit(6l aux detix
coulletrs lild iennes. II s'est na-
tuiralise. hailien. '.Et nie riez ipa!.
11 est tres ier de son lire; ca.,
sur sa care die visit, al-dessol ;
die son nom, IA oil d'aulres me -
traient un litre ronllant, lui, :a
tout simplenent mis : hailien.
.... avant-hier, regardait tonim
ber la pluie. Un gros grain qu'uU
vent violent, en hurlant, jeta.t
avec torce centre les portes et
les fenctres closes des maisons.
Naturelleient la lumicre ldec-
trique s'Mteignit. Et l'on fut dans
I'obscurit6; car, la panne d'l1ec-
tricit6 est aujourd'hui le corol-
laire indispensable des soirs de
ratale. Impatient, chacun avait
I'oeil aux ampoules. Mais, come
Soeur Anne, on ne voyait rien
venir. Enfinla la umire Iut;
mais ce fut pour s'4teindre aus-
sit6t, se rallumer, s'6teindre en-
core et cela pendant plus d'une
heure. Un clignoteinent qui n en
finissait pas.
Un (lit: ( L'Usine lectrique a
mal aux yeux.
L'on rt, car, cela ressemblait
bien A Va.
... voit encore que continue
la bacchanale de la rue Chare-
ron, No. 508, tout pros de I'Hos-
ice de St. Francois de Sales.
)imanche, aux cris, aux rires,
aux 6clats de voix, aux chants
discordants, on avait ajout6 un
tambour et, la danse organis6e,
honrnes et femmes troublerent
pendant touted la journey et la
tranquillity des gens dti quarter
et le repos des maladies et des
bonnes religieuses qui les soi-
gnent A I'tlospice.
... aimerait bicu voir meltre
tin termie A des diverlissements
si bruyants.
*,
... voit depuis quel quesjours,
rue des C6sars, que M a a da e
boude Monsieur qui est oblige
de s'occuper lui-mnme des soins
de sa toilette.
Aussi luer martin, NOTRE .EIL
vit Monsieur qui venait de laver
ses chaussettes, lesa avail propre-
ment rincees et lea meltail as6-
cher sur la balustrade du balcony.
II taisait la chose admirable-
ment. Si les temmes savaient
come on peut se passer d'elles
et surout si les homnmes sa-
vaient s'en passer, come tout
irait bien I

LAREUNION DES ACIENS ELVES
DE ST-LOUIS DE GONZAGUE
C'est ce soir, A 6 heures pre-
cises, qu'aura lieu, A I'nstitution
St-Louis de Gonzague, la reu-
nion des anciens El6ves des
Frcnr s.
A celite reunion, I'Association
des anciens Eltves sera recons-
titune. Lea Statuts seront adop,-
t6s et le Conseil d'administra-
lion 6lu. Nous croyons bien que
tous les anciens Eleves de St-









LE MATIN- 22 Juin 1927


-III I n -- r I


A la


S.


D.N.


L'occupation
de la Rh6nanle
MI. 81resemann el Chamberlain
parlenlides Sodels
(GENEVE- Sir Austen Chain
herlain, secretaire anglais des
Affaires ~trangres, poursuivant
sa politique d interm6diaire en-
tre li France elt 'Allemagne, a
piss6 (lquelie Itmlnps aujourd hiu
avec M. Stresemnann p-ur lui
conseiller de se montrer patient
en ce ii concerned la <(Uestion
de loccupation1 de la il ii anic
p:ir ls allies. Les (dillhrents mi-
nistres des allaires etraniires
ellropens qui ot a'issis'e aux
s(.iices d(i conseil retouiner()nt
chez eux cc soir on detain.
SGEINEVI- MM. Stresei .nn
et Chamberlain ontconier6 au
stijet des relations avec les So-
viets.
-.--- --- -.
n:iniralioii d'nn imoinumnl
ai\ iImorls die la lerr


Un grand discourse'
de M. I'oincare
PARIS Dans son discours
prononc6 aujourd'lhai A Luuni-
ville A l'inauguration du monu-
ment aux morts pendant la guer
re, M. Poincar6 a remarquI6 que
le ressentiment des lorrains coin
me de tous les Irancais A l'6gard
de I'Allemagne ne saurait dltre
6ternel.Si 1'Allemagne, dit-il, re-
pudiait ses responsabilitks de po
filitioue impcriale, personnel ne
confondrait plus le people alle-
mand avec Ie regime d6chu. La
France a toujours tendu spon-
tanement la main aux vaincus.
Elle a prouvW A Geneve et Lo-
carno sa volont6 paciflque en r6
clamant uniquement la s6curitL
de ses trontires et le paienient
vital pour elle des reparations,
tandis que I'Allemagne a envo-
y6 rceinmment encore A Lisb)on-
ne un bAtiment det guerre qu'clle
appelle ,,Alsass)), tandis que cer
tains de ses ministries declarcnt
qu'elle ne renonce A aucun des
pays ex-allemands, tandis que
les autoritcs fiianciires r',cla-
ment la revision du plan Dawes
et annoncent une prochaine sus
pension de paienments. Si I'Alle-
magne renon'ait tranchementnl a
I'Alsace-Lorraine, consentuitl i re"
organiser sa police, A dissoudre
les associations miilitaires, a alie
ner ses arsenaux et casernes, A
termniner la destruct on des for-
tifications interdites, clle done
rait aun monde un gage de paix
et rendrail facile Ic rapproche-
menit que les Irancais nie sont
pas les derniers a desirer. La
France nest nullement aiiiine
d'un esprit de vengeance et l ne
souhaite que des relations con-
liantes avec les voisins soient
possibl)les, elle nii'a ialais voulu
que la paix, elle ue vcut autre
chose auiourd'hui et ne voudra
pas autrc chose deniain.

, IHerrick part our N(e -York ia
hord de at L' Ic d'e-rance
PARIS- L'amnbassadeur ties
Etals-Unis M. Myron' T. llerrick
s'embarquera mercredi p oui
New York pour ses vacancies, il
sera I'hl6e de la Conipagnie
Transatlantique sur le nouveau
paquebot ( lie de France )). Le
diplonate aminricain a lt invi-
t6 specialement par la Ligne fran
raise A faire la traversee stur
( L'lle de France ) alin de pre-
sentr le paquebot au peuplle
.imne:icain.

De Cherbourg & New-
Yo-! ; en hydroglisseur
Ci I; lll()OURG M. Adrieia lie
ny, .onstructeur d'hydroglis-
seuii *enidanit et aipr's la guc'rrc,
n ii rin le iniiiis't' de la mna-
rine ,u'il avaitl I' nitentioni d(e flai-
r "1" vov New York dlans un il bateau de cc
gentr ; il estitue que ia traver-
se <' ':rera tiois jours et denmi el
il d. -.re que la narinu trancu'ai-
se !" protege. Ix' glisseur scra
coustruit e.n muieial et aura trois
helices anriennec avec une force
total de 1'd0) i ch vaui.iM. li eny
compete pai ir dins deux inois.


L'6nigme de
((L'Oiseau Blanc )
Lne lueur dans les I.rWbres


QUElBEC- Un hydravion ap-
partenant au ((Fairchid Air Ser-
vice )) est arrive aujo:nrd'hui A.
Chicoubini d'oU il va survoler
la region afin de d(lerminer si
possible la signification des si-
gnaux lumineux qui y oit etW
vus et que cerlains croient Otre
des fusees de Nungesser el Coli.
D)'autres personnel prliendaient
que les fuses e question avaent
Wt6 lances par la Great Power
Plant lia Chute aux Galets A
1'est de Chicoubmi, mais cetlte
supposition a Wt' reconnue in-
correcte hier soir, des experien-
ces ayant d6montr6 qu(e les
Incurs ne pouvaient provenir de
I'exploitallion en question pour
la raison bien simple quelles
iot EtM aper'ues dans une direct
tion diamitralement oppose.


Les vols
transatlantiques
IIOOSEVELT FIEL)D-La pr6
diction de mauvais temps pour
le vol transatlantique aujour-
d'hui et probablement deuiain
a Mt6 cause que l'abroplane est
rest resle dans son hangar aujour
d'hui. Tout porte A croire que
l'aviateur aumericain ne partira
pas pour Paris avant remain
soir ou lundi.
WASHINGTON- La Soci&t
National 6ographique a annon
c6 aujourd hui que le comman-
dant 3yrd pour son vol project
en Europe a choisi une route
partant de I'Ile St John (Terre-
Neuve) jusqu'A 1'ile Valencia
Irlande). Elle a expliqul que
ce choix lui perinettrait daccom
plir le voyage avec un seul corn
pas; cette route a 6t1 choisie,
dit-on, apres que M. Byrd eut
conl6ie avec plusieurs des direct
teurs de la socitd et avec Ml.
Albert S. Dumstead, inventeur
du Sextant don't le commandant
s'6tait servi pour son vol au p6le
nord.
Le commandant E. Byrd a da
clar& quA mnoins que les condi-
tions atmosphiriques dans 'At-
lantique nord ne s aiuliore pas
plus rapidement qu'on ne le croit
Ic monoplan Foker (( America ))
ne partira pas pour Paris avant
mardi.
- .---. -


Petites

Nouvelles

GENEVE- Avant la cl6ture
de ses travaux, le conscil (de la
S. 1). N. a autoris6 Ile ctiimIt i.
nancier -a etulier avec les gouo
vernements tiun enprunt internal
lional d'assaiiissemient.
YI'NNANi':or- Deiux glneraux.
mnenbrcs diiu )irecloire avant Ii.
vr6 un comb it tie 10 heures dans
Ic centre dI hi ville fi l'iuterven
lion diu conisuti tie Fraice 6vila
des d(sordres.
VAlISOVIEI S.lon It corres
piondant (Idu D)aily Mail ),, les
Soviets out decide Lde lne pas
ri' ilacer inoimntamii ii't Voi
kow.
LONDE)IIS LAgce lcReuter
A i'6ktn announce que Tchang
Tso L in a ct nomiine generalis-
sime des nordisles tontre les rou
ges,
PAis- I a coiniissiod des fi-
nances a votl la motion Lalai-
narge ecartant toute discussion
sur le nouvel emprunt jusqu'a
la clolure de cet emnprunu,
M. Poincar, s'est entretenu
avec t. liriand au sujet des con
versalions '* *. ve.
M. \iv ', T Herrick a tel1
graphic a M. Leygues ses flieita
lions pour le lancement de, rile
dte lrance n, magnilique paque-
lo Tt.
-- M. Tar(lieu, niinistre des


travaux publics, president de la
rtceplion qui cut lieu A l'occa
sinI du lancenment de a l'lle de
France ), a rappele que le ton-
nage de la flotte de la Compa-
gnIie Transatlantique s'el1ve A
275.000 ,onnes.


Dti No dui samedi 'I mii (' ;otul;
duii ( Journal d(Is Fljbricants (de
sucre ) nous extrayons n'es ren-
seignenmeiuls stir celle intri(le de
canne 1 suitir don't qutelqu'es
ilacnls friienl itiniirh;s en Hali
par le Service 'echtiqueii(' d.Aflri-
cullture :


La Canne


r EAU nIKtRALE MIATUrELLE DE -

cotte
3Marque

GOUTTE GRAVELLE DIABMTE ARTHRITISME
RHUMATISME GJUTTEUX
i-nru de R69!5ioe pour les Arthlritlquos
Fn Ve Jto d fns /le pri"ri paeg Pharmc;ies. Drogueries. M-risnn, d'Alimnentation
Ar L- -- -- -- --" M'I a l . . .


2878


L'Industrie du sucre A Ja\'a
doit en grande parties, come
on snit, sa prosp6rit ai 'al plc -
lion continue (le ha niciihode
scientilique. Dans le doinaine de
la culture de la canine. cette mit-
thode a donnti de merveilleux
resultals. La s6lectior de la
canne A sucre buas6e sir la re-
production de la plaqtl, non
par des boulures mais par des
gri'anes, a permis de crder une
infinite de varieIes et d'aimolio-
rer (Ie plus en plus les rendc-
ioents en poids et en sucre ainsi
que les qualit6s de resistance de
la plante I l'1rgard de ses petits
euiieins et de ses maladies.
Au sujet (es essais conilpu'a-
tils de vaiu'ilt1s de cannes entlie-
pris Aa station n exp6riinen!ale
(de l:stl de Java en 1926, G. lo-
berg rapport, dans les ( Ar-
chief )) (dte ava, que jusqu'au
trente-et-un dicembre de cette
anne, 6.58 champs d'exptiience
out k6t organisms et 70 vari'lts
de cannes, sotunises A I'exlp6-
rience. La variete la plus re-
miarqual)le qui ail &d6 obleiue
cst;la 1'. 0. J. 2878 ( Pasoeroen
Proeflstation dc 1'Est de .Iava ).
Mise Ln comparison atins 257
cas avec 21 autres varilas,&
cette cane s'est montr6e sup)6-
rieure i routes les autres dans
tous 'es types de sol et dans tous
les districts de Java. Son rende-
ment cultural moyen a 0t6 de 177
piculs de sucre par ((boiw,)(1)
ou 13104 kgr. par hectare soilt
42 piculs de plus par bouw ou
3645 kgr. par hectare que la
movenne des varictes en con-
currence, et son rclndeiteut in-
dustriel a atteint 11.50 p. cent
ou 1 p. cent de plus que celui
des varilt6s concurreutes. L in-
tWrit que pr6sente pour Ie plan-
teur de Java !a P. 0. J. "2878 se
manileste par le faith que 14 p.
cent de la rkcolte de 1926 ont
W6t plants avec cette vari&66,
qu'en 1928 celle-ci occupera 40
p). cent des plantations dtie File
et qu'en 1929 tile aura reinplac6I
toutes les autres vari1tes.
Notre conhrere de New-York
a Facts about sugar ), dans un
article spacial consacre a la va-
ri6: de canned P. 0. .J. 2878, ob-
serve que si cetle varite6 done
177 piculs de sucre par bouw,
soit 42 piculs ou 31 p. cent
de plus que la movenne ge-
n6rale qui est de 135 piculs
( 11741) kgr. par hectare) cela
repr6sente un excedent de ren-
dement de 1.6 tonne de sucre
par acre. Comme la superficies
planted en canne pour la re-
colte de 1926 )lait d'environ
490.000 acres, le calcul montre
que si la 'P. 0. J. 2878 occupe
40 p. cent de cette supercic en
1928 et 100 p. cent en 1929, I'aug-
mentation de la production de
sucre pour ces deux annmes sera
respectivenient de 313.000 et
781.000 tonnes.
8eIon l'organe pr&itk, la cra-
lion de cette merveilleuse va-
rit, peutt tre considcree com-
wne un novel episode de la per-
formance inaugur.e par liovel
el Harrison et qui se pohrsui-
via pendant un temps int1iali.
11 y a nioins de dix ans, la va-
ricle E. K 28 avail balttI. ous
les records a Java. Aujourdlhui
elle est suppl)lauie par la P. O.J.
2878,11 est possible qu'a son tour
celle-ci soit ui jour dtr6dec
par une v'arijtt mneileure en-
core. L'industric u c r i e r e de
Java, limitke dans son expan-
sion par les superlicies de terre
quelle est autorisce A planter
en cannes, remidie a ce defaat
par I'intelligence, la pers6ve-
rance, argent. C'est par cen-
taines de mnilliers de dollars
quell subventionne reguliire-
ment sa station e.peri'uentale.
El c'est ia de 'argent bien place,
car il est rapidement regagnu
par faccroissement de la pr,'.
duction.
Ainsi que lu remarque juste-
ment notre confrere ainmricau. I


la P. 0. J. 2878, de inne que
ses predecesseurs et ses succes-
seurs possibles, montre claire-
ment le moyen par lequel les
plants de canIc pourront aider
A subvenir aux futurs besoins
de sucre de l'univer.
(1) Picul ; I1 ilr 76 ell I w 1 0
hecare 71.


dEchantillons gratis de reinede exto

centre la grippe.

S Un ongunt volatile don't vous vous trictionne en voaug i
au lit et qui a Ltaque imm6diatement les gormes o1eI
Grippe des deux cot6s.


II


P.O. ,.


itdis)irli issenl e n matin sous cel


I.


Applip, : si r |li ijor e) s-l s-ir la poilrine, il agil
(':)il i u1i 11:1 allaplasie de I'andcieli 'lllps
el aoissi coliiIa ;mi' lainpeA i la apeir Tmodernile.
T( tit le iaidile parole (de ce n oveau -e-
m6ld qui frrlAe a ( Gri)ppe sans medication
interim. tDes miilliers d'cchanlillons gr'atis
sont distr l)bus de m(caison en maison dans
chaque vile avecc d'int&:essants petits ca-
hiers exil Aiin aut le traitement moderine.
Vick Vaporub, 1'onguenti vola-
li! si fameux au Canada et aux
ltats-Unis souleve l'intlcAt
ls gcns lpensant de lout la
I % le.
Aujoiilrd'uli chaiCun reconnait 'iiulpo..
lance di traitementi de la Grippe deIs soi
ndh1int et viti ,ainsi dCes mOIux plus dange-
rent x.
Les d(octeurs admettent q(ue la )ltipart
des troubl)les de la (Grippe comnnenccnt
par inflaimmtion de la delicate cloison
qui donne i)assage :'i l'ail,du nez 'I la g>r',, e,
inllammalion cause )presque loujours ;ir
les germes qli y sont asp;:res. Us admet-
tent aussi (iue la falcn la plus ra)pidc I'uat-
taquer ces germs es 'st l'einploi Ide val)peu s
1iedica nelnteuses (1li peuvenCit aiISSi V Nttre
aspires.

Io1liiiiiiaiisoi tild f e'hillut el ni!ieil;s iuiliien;m e its
El iiiiitenia i le Vicls \'ic)op i l)h assure
un 1i !'io fac.'e el pen cotlitix d'o)lenir
ccs vape irs 11 co,,iient des ill'r'(lients
long lnemnttexpcl inleutits tel que le men-
hol, Ic e camphre, I'cucalypttus le thlvm el
la terebenthine.
II1 sont combines en ln m
onguent de tell lagoon (qu'ils
sevaporisent quand 'ongulenl
est chaulte.
Pour la toux et les rhumes,i
les maux de gorge, les bronchites ou I in-
fluenza, vous frictionnez simplement la
gorge ct la poitrine avec le Vicks en vous
mettant au lit. La chaleur du corps trans.
lorme les ingredients en vapeurs. lbs sont
inhales toute ll nuit a travers la paroi
enflamm6e. detachant les flegmes, et faci-
litant la respiration.
Le Vicks agit en mome temps sur (a
peau comnme in calaplasme, eliminanl lai
contradiction el la douleur et aidant ainsi
les vadeurs aspires ai sor lager la conges-
tion. La p.upart dts troubles de la grip-pe


a m Pour un &chantil

'I C S Lnvoyez cc coupe
SVick Chemical Cc
New-Y
'VAPORUB wY
SPour tous refroidissen.eaits. Address .

*Agents: MOIIR & LAURIN, Rues (du Centre et Roux.


N


ion gratis


in A
0., 17
orl--


Battery
City


ATTENTION !le BEU


ESBENSEN est


Sa


sans r


vogue acluelle Coo


te la concurrence,.
n n aura beau dire et beau laire, laebon'"jout haitien a tooMi
saura toujours appreeier les bones chose~ et par
le bon Beurre Esbense

I ,clamez-le de votre fournisseur, le BEURRE ESBENSEN et remarquez
chaqueferblanc se trouvent une VACHE et son VEAU et non pas un B

EN VENTE
A Port-su-Prince, chEz Simon Vieux, A. Bolt6, Ch. Picoulet,
Alphonse D6sir,. E. Lajoie. !
A Saint Marc. chez Madame Maurice Clesca, Madame' C1 -
ment Pinard; Madame Lacochetiere,
Aux Gonaives, chez Lacroix St. Rdmy a o, Madame EBg61e
DEbrosse, A. & F. Me Guffe
A'Jacmel : chez B. Danies.
A' Petit Goave, chez B.P. Reid.:
LesyCayes Madame Veuve Birmingham


Et dans toutes les bonnes EDicer,

Pourles commander, s'adress. 'a


Alfred VIEUX,' A90e


el directed action.
Ehile des Ltoubles aux eall
Les m6res ipprlcient speiial
traitement externe centre tles rh
enfants et le croup, parcequ'il
verse par les petits estomacs d61l
me les constante:s doses de m6di
intern e.
T our lesrhumesdeo
t7 ^ ~ordinaires et le cata
:ez, 1 action vaporia
kcinlent apportera J
nment un soulageme
es ca cvrsez just une cuillerjt
Vicks d(ans in bol d'eau botill
aspirez les vapeurs pendant plusia
nutes. Inlroduisez en un peu a
les narincs et aspirez prolond&
Bien que nonveau ici,Vicksa
temps u:. renede de famille en tal
Canada et aux Etats-Unis.En fait
:1 millions delprts sont console
niuellement dans ces deux pays

S i renoamice s'cst elendueia tr
inonide si bien ii C maintenantii|
ploy et appirecie dans 42 pays d
I'1e pour b*aiceo ilp 11de petits mai
Alors que V.cks est tI meux i'a
me un remede extlrieur,elficacei
tiohibles de la Grippe. ses proppri
ratives et antiseptiques font de
excellent top)iquie contre les niaa|
les blessures, les brilIlures,les
sons, les entorses, les morsureb
(fires (d'inse-ctes.
Pour le mal de tete et la
uevralgie, irictionnez le front
et les tempes avcc le Vicks;
Mettez en un peu aussi dans)
les narines et aspirez torte- .
ment.
On taites fondre un peu d.aii
d'eau bouillante come iadiqn6
les rhumes de cerveau et sqres
peurs. Pour les inflammatioun,4
employee le Vicks comme onagl
appliquez-le delicatement et n
ni(z pas.
Touted personnel qui n'a pas un
Ion en recevra un promptementi
en renvoyant le coupon ci-aprli


- --- -- -- ---- ; ---~ -;- --------


--- =--.,~1.__.._..~ -----r--


I -


| I la l


hik


*
*


*









LE MATIN-22 Juin 192/


Nourriture Qui Aide La Croissance
Votre garon ou fille est A cette peri-
ode de la vie, ou ses reserves de forces
et de resistance eprouvent de grades
difficulties.
Tout enfant a besoin d'une nourri.
ture riche en vitamins, I sorte qui
abonde dans l'huile de foie de more,
pour l'aider A se maintenir en bonne
forme et pour soutenir ses forces.
Les parents revoyants emploient
heureusement I' mulsion Scott, agre-
able au gout, vivifiante, pour combattre
I'anemie et pour proteger centre les
maladies de 1enfance.
L'lmulsion Scott l'huile de foie
de more contenant des vitamins, aide
a soutenir la resistance et reconstitue le
systime et les forces quand une nour-
riture ordinaire fait defaut.
Don ez a votre enfant aujourd'hui
I'tmulsion Scott, cette nourri-
ture tonifiante contenant des vita-
mines et domain il 6prouvera le
bienfait de la force et de la vigueur.







ALUMINUM LINE


Nes-Orltans & Seath America Steamship Company lec.
PROCHAINS DEPARTS DIIIt.CTS POUR PORT-AU-PRINCE HAITI

Ie steamer "Eda" 'yant laiss llNew-Orlians le Is
juin sera i Port-au-Prince le 22 juin courant, et
continuera pour le Cap-Haitien.

Le steamer "Eidshorn" laissera' New-Orldae' le
28 Juin courant pour toi-, les ports d'Haiti.

Ge 18 Juin 1927.

A. de Vatteis & Co
AGENTS GENARAUX


Cl6turo de la 4568ne
session de la S.D.N.
GENEVE- La 45mnie session
du conseil de la SoiWtit des Na-
tions a pi is fin aujourd'hiii dlnsa
une atmosphere de iiialaise bienc
qu'elle ait re&gl vec suCC&s I)lu
Siuels (p e'stio lns (Ie l i pls hau-
te importance pour les relations
europ-(eines. Ce sciimnient dt.
malaise 0l.aiL di en grande par-
lie auU mcoitiillteitieii &t1i t-
Sguise de hi dil(galioni :allciiia nde
qui n'a pu obh nir one rrduc-
tion precise des Is oupes en hlie
name : imsi qlua I'lngtiiliude
Su'a fail nuitre lia silualion' at
luelle entire la lius.sie eCl Ia Polo-
gne, situation qui int('resse d'u-
ne th.l on viaile l 'aFri..;n e alie
'i cell tiel itC IialUion.).


Le Purgatif Id6al


p a R
Varieties
< CE SOIR
Les Trois

Mousquetaires
7e chapitre
Entr6e : 0,50.
JEUDI OCTAVE de la FETE-
DIEl't' 1i huires tlu soir Mati-
Inee & Surpi' ise pour etifants.

Lo Ti qrc

Sacre
0le el Ile episodes.
EiiInce : .50.
.i 8 litures

aL'11 Sous-

Man n
EnIrce: (..o).


q


AVIS
Nous donnons avi, nu public et
particulikrement au omminrce et
aux Bat-ques que, par iale de la
imolt de notre sieur Antdrd Hagin-
fi.l, Is direction g6i,'ra'e de la
socidt6 est dounte A Mm.e Ig (s
1 guenot on as ociut En conit-
quence, elle a seule isa signature
de la maison.
A II4GUEN(,T & Co


Ebdn steric

'Justin Juste

I [ M.Justin Justo biste avise
aso nombreuso client61e qu'ajant
fault lPacquisition du materiel ot
outillege modernos de 'I'Etlniste-
rie electrique de M. L.icq, son a o-
lier principal e troov) mainlenaut
A ia Run Ferou on ft ce de l'ancien
Bureau du T ltgraphe.
Les commander de ses client,
seront I'objet des plus grand.
soins tt il Jeur garautit le tIravatil
le plus fiDi et la plus grand!
promptitude edans e 'xcution dej
travau x qui lui k root confidF.


wS- *IROQP a
B DE8CHIENS
A remaglobiae .
0-6 m n- : n@=" Neo mmn0pmr ao alm


A. de Matteis&Co

RepresentaInn po, ni Haiti


c'ctt 1*
Pilule du D Dehaut
147, RBe da Fauurig t alat-Dlena Peris


Factle A prendrs,
Mo o6ecslitant augeu ntepatU,
Ase M Ircvesse am e e dIxfs
Supprlmant In dite,
edb M de"btlb as e alehs.d
fMelxgant pa deo rep9s I Is tabaa' .,
de camse mses peftseo I p.
Pias UTalv qua tous le smnes,
rie *ed, s. camqemt. .m. k d
-8 : ptAmev. a asoum
AXATIV6s, s pUsle.
k~ii---iimid


- ---;- ------ ---' -; I -- -


I-- -


i~6ii~


EDPPIPB~d~BC1P~cnn~iQra(s~81191181Bi~aJi


---


--II~LIIIII --- ----


ii~B~iF~I


1. 1 .111. I fi t I 'lii.\S! '11i t'
STE-ROSE DE LIMA
A.t1'e, I[mUneie esl n:orle
Avantl-lhier, nlatinl, lurell c(-
Sh)i' est, e it 1 !,)td.ll (u lPen -
sionnal Ste-o e e de l.ina. Ils
fiiner,1 villes de iI MNi, hlsn le
du SIu re -Ceur de la Congr-te.a-
iles Strurs de Sainit-Jose)h lde
Cluiy.
Mei rl ilanchc fut une de ces
ielles l figures dc religieuses ad-
niratblcstel \i 'i 'll|)|lits qui co0 ,-
sawrnt., Uavc une abiigautioli
sails p ireille, loit. lcIiIr vii so l
A inll ll ire In j n uti.sse. soil :1
(iolISt)lrI ltS ( Wi i S(jIm .so Iill]I i .
le n l rivta ti lla;ii ,I|.,,I1i
lr s tidc |i :iiun1 l. : slls. I.lc I|, t
vCOlilnilti dte S'v I( s (1dc I.ii a
pe)II(dil;i :3 ) i5als tlvin on(l. 'i i
e~sini(e )par I's (div itst's I'l
vinciaIles qui uli'nlL (l ; .
lellmps, plactt's 'i hII d, t- 'li .0 ,01
cellte Con(lg'a;ition n I1 ,
M'Ure laihT,.l1c t ait aunsi I:, s
aimlce des l0 \tVs dii l.lisi.I,.
Elice esti Inolc diin :lih 'i ()
hlieti s du iil ii. ( 'sl I v
S l rll : I (Ilt' .a l t lc | mir l I ,: v
Il: (Co)li 'g;ali(on de Sl-.losia li
dt (Cllyn
LE. MN\TIN ( Clii'."il lec '::s
vivetnltli l l I.Il( )lltill (its I li-
nes S iIuis si di Ull'C( s i' It' u
cation di no.ls ille., ti priestt I
ses piLIS Sillt cs' t'(iid()ltcl, cs
A la Directrice du I'einsioni at
de Ste-Rose de 1 inia gains (;i';
loules ses collal)oi alrictes |)i v-
vees par la moirt inallenduti de
MWre lBlanche.


Compagnie G6n6rale
TranailanUtque
Le steamer aCaralbc parti
,:e Bordeaux le 13 courant est
attend a Port-au-Prince le
ler juillet.
II repartira le jour de son
arrive pour Santiago de Cu-
ba et les ports du Sud.
La suite de l'itindraire sera
fixde A I'arriv6e du vapeur.
Port-au-Prince, le 21 juin
1927.
E. ROBELIN &Cie, Agents.
at


II


I










LE MA .IN 22 Juin 1927


lisez-(


!e IOlUs iilteressent,


0GLOB OL-
donne de la force


Convalescence
Neurasthenie
Tuberculose
An6meie


La Cure de CLOBrOL
sugimente Ia force nervetise
at rend aux r.ern rajetiunts
foute leur inergie. leur
mouplease et leur viaueur.


Mallrd tous .as awvatagN
quo pout pr.entor I t ar-
th4da pei artieitellto doul oa
* parfoia voule fair **.e
mnthode capable do raempah-
eer Ia transfusion sangttebo
elle-nmme et cccl avie s ai -
take. dlatil-un, mailgr qill
aille uujours avoir recowa
h tile. au moins dans le ats
urgent. nous nI croyoas pa
qua I* sdrothdraplo pulatf
douaer, eti uno fouls doe ea
lei riaultats remarquables
qu'cn peut obtair d'uneo u-
re p.olongie do Glob#ol. Em
face d'un organism I reo-
mooter, I reviviker., reial-
ret. 'cst toujoursi ce der-
aler quo nous donnerous Ia
prftreance.
D' H Gnutarr.
Licerectaa Itssci-nces.
Lauriest de Ihi Faiculte de
Widdcctnn de Par.a.

tabltuniementi t.lattetl
r'rands Prix
Pfurn, Sei TAitti* de P r rls,
2. ,i. Ve Par'tl!n il Par1s, foutel p; arIt,:,t ,I1 .


Loilinlu icjaton
A C ilrtile dt tdectr91
7 Juan 1910


-.----- -


Fred. Gaeticns s
No, 117 Rue onx onu Bonne-Foi. N, 117
N,'dle)phione: 667


B 0nn occasion
, A- vendre 22 volumes
richerent relies des oeu-
vres d'Anatole France.
sxcellentes conditions'.


ONTROUVERA: ... Jun
Alcohol fil 1pr i(cu l. -Sicre I lsco b) nc 'l 'et 'adresser au Journal
gros el (detail, liz par sl s el par livre, Siro ( .oe atin.
Grenadine, Plche,etc.- Cigarettes,Cheslerfield, Ca.el ,
Chlunteclerc, l'n tiat .--I i tinchett1es (qilit ,8'5l iSe 8u Firft
re.- Conser'ves; alinentaires. it, VicU 'i p. 1t- liv-c, I C sean ure
carf en poitre Whisky, Ilire 'atlzenhli fer. -- Achalandage, r6clames et
Chanmpagne MMIss&e Pre ctfils Ch 1,ln pag' (liqi i lt ri- divertissements organisms p ir
valiser avec avantagc avcct' n'imi)ortc (qiuelle nirique de LA ROTONDE
la place.- Channipagne Lson.-. Parft erie.- terietite llasse 192suivi de sap.m.
blanc nr gallons ct par h)boatilles. in rlInge pa 1 lerie,le 2 .luillet 127 6TU. A ).m.
boei s tciii i gallons (nalite sUItiC rietre -Clii ttri \'iee CARTE DE iIURETEUI;S I G.
biar ibrr i(Is c gallons. tic fa I IT M II co-:irt, il court le f iret.
N ECTAI.LIa ia r1101no 1 1.nsfa ieuseANIs A NI S'i.1, de Mesdenioisellcs. Messieurs, I
Madlame i'rtd(Iic ( n icns. sez nos alfiches et vovez nos
,enez fire urie visited el vous sortirez satist.its. W e Ideases.

PROPRIETAIRES D'AUTOMOBIILES


PNEUS



Nous recolm1antidons Ltol
sp6cialetient les )ieus po01ur
canrions 30( x )5,32 x 6,:36x 6,
35 x 5, 38 x 7 llc.tvy Duty.
Les pneus FIHESTON E
BALLOON sont les mcii-
leurs.
Toutes les ldimensions de .),
pneus et Tubes et accessoi-
res en stock clez








Plus 'il ini'tr.' i.,'


&


TUBESF


I or Dollar


L. Pretzmann-Aqgqrholm & Co,
AENT GENERAUX


,
Ify


*RHo


BAR4,AiMCOI


Soci*5"


d'Import
et d'Expo t


En vue de pernmctlre atix
actionnaires en retard de se
conforpmer an 3nmie alinda de
Article 37 dcs status, et suir
la demand (I'in Comnminss,ire
de la Sjci.l l'Asscml)l( Gd-
nerale convoqunec aui jeundi 1(i
juin, est renvoyde au jeudi 283
)uin 1927.
Le President du Cons2il
(i'Adn,inist ration.
E". "Tilt!'AN


OLHMPIA BAR
C'est i'Etablissement oil 1'on
s'amuse avec le moins dCe rais.
L'est I'ancien "MNoulin-iou-
ge'" mais qii, renaiss;i'it sti,
unc autre dii eclion.nliret 'i ,,s
cliCnts les I)lus grands altri:s
Toutes series dl'attinctions -
Bar bien po(irv .iMusi(que -
Service irri'| )ro'hi ie.
20 3 1 .

Horn Line
Le Fteamer ": isboa'" venant de
Zuiatao et Kingston esi attcndu
& la capital vers le 18 j.iin cou-
rantet contilara le meme jour
pour 1'Europe via les ports du
Nord et Puerto-Plata,prenant fret
et passagers
Le steamer Minna Horn est
parti de Londres le 31 Mai et sera
lci verst ;e 13 conrant, en route
pour Kingston. anto-Domingo
City et Cragao. 11 hera de retour
& la capital verse le t I juillet,en
route pour l'Europe. Frenant fr6t
et passages.
Port-au-Prince, le 9 Juin 1927.
HEAHNER & Co
Agents Gdndraux de Ia Horn Line


Avis Commercial
II est porld 6 la c,)naissan-
ce din public et du commerce
en particulier |tiue Monis.c:r
Abdel Magid continue scs at-
faires sous lh raisin so'a:ile
Abdel Magid & C"
MiragoAne,l le 10 join 1927.
ABDEL M N GID & C,


.La grande cpball
DE

Genaro Hurl


Grand'Rue et Rue des Miracles -Port-au.Prinft
A le plaisir d'annoncer A ses amis, clients et:
blic en gdndral que dans son dtabilissemcnti onf t
.' hpcui" upo iior cheque (tfoil e chaque p(
ainsi q(iii'u e variic't articlescs pour ca(leaux not
entcI r-cus; vous irouverez tiun assortment deS
Li(itcu rs,sans (,uibliicrila punch erema)), cette p4
bois' on espa)nole.
La Maisoni IllU'IAD) offrirI un souvenir a
chcleur.


-- _______________ -


a'


f 2 1 s


Li


a santme est une premiere
L'dnergie d'une sant6 m
gagne tout dans c moFde.
*maladies proviennent des gernm
abondent dana la salet6. Le *SS
Lifebuoy dtruit tous lea ger 9ac
la peau. I1 la purifie et 1a& I
L~, o ... PL w ..ost tu 6 N N


A
Tous les soirs


ELDORADO
((Repas Creole)) A Or. 0.30


Potage tous les dimanches martin
Vous v trotuverez aussi ,e mcilicur .iIlaj
de Port-au-rrince et (ia T)nigereCtI
de Maitre Lamothe
L.e tameux Cocktail One- Tree- Four" q
de l'cpid mic.
Les meilleure Sandwichs


Phone 597


Prix moderAs.
Fred GAIRAUD,


- -- -.


- --


Ces nnon


--


----- -- _~t__ __


..Vmmmmon t


rbkb


Ir ie .'




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs