Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04493
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-22-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04493

Full Text

I'


gent MAU 01R"
DIICEUR
" w Am6ricaine, 1358
10EPHONE N*242


=0 CENTIMES


L


SANNIEE


N" 6127


PORT-AU-PRINCE( HAITI)


MARDI 21 JUIN 1927


tosltilliol de9 1 8


ET LE


MIlT


I


PREMIER ARTICLE

Ko'est plus disculable, ct membres de In Hulte Assem- sans peur, Ic scalpel qui lait
iissai ben que cela ne bie qu est le Conscil d'ltlal. sotllrir mais qui gu1(ril, l(-
plus 6(re un secret pour Ce n'en esl point encore I hieu- couvre nos plains socials alin
ine, qu'en plusicurs (de re. Et, d'ailleurs, auicun artu- ('en recher(ther, avec uons, lc
criptions la Loi cuns- ment serieux, digne d'etre remede saintaire, les antres,
elle de 1918 est, au- l'objet (dune discussion ap- parcils i cos manlades (ilui ca-
d 'uCie interpr6la- prolondie n'a 616 apport' par client du mndecci lers iilc&-
i pe.ti m-anquer ceux qui critiquent cc plojet res hontlnses ct'pi-)re('rcnli en
lque, conlrairc aux tdord c politique en iim mie souffriren silent( ct mmei cn
Ivellej.hspositions qjui temps que d'ordre economi- mour ir, veulcnt encore celer
pnt la vie social et la que et social du Gouverne- notre (Idplorable) lat social
ka couon;iiqie (du peu- ment ide modifier certain tex- malgrds Its (Idures lc(onsq (uil
ktilen, tes ide notre Constitution quii nous a valtes.sans conip)en-
hr cer'ains de ses textes ne peuvent plus conditionner dre (queC ( dans I'he( misplihre
penai pr6cis et conlus, notre existence national. occidental, un people nc pentiu
is y ans ninmc d ire Vouloir 6tablir une con- plus vivre dans la honlte,'igno
ets,- pr suite des nom- tiadiction entree l'article 3 des rance et la mis&re. Mais,d'au-
ses, et Iportantes trans- Amendement qui stipule qua t!e parl, lorsque le Pr6sidentl
nations pofitiques qui se ceux-ci c seront soumis A la Ict le Gouvernement de la RW-
|accomplies chez nous ratification populaire)) et la publique disent que les amcn-j
neuf dernieres an- judicieusc Circulaire (du 1)r6-. den mcts q(u'ils proposenti a
Loi peut ltre, sident de la Relpublique aux dihkrents articles de la Cons-
iment, comme elle Pr6fets d'Arron dissements a tilution scront soumis i l'ap-
urs 66 en plusieurs la veille des elections corn- probation de l'universalit6
I'objet de confusions munales de l'annde derniere, des citoyens, ils ne font que
dans l'Adminis- est un argument qui n'est que se court er (levant une for-
o_6rale de la Repu- specienx et il est trop lperil melle obligation de la Consti-
Wt pr6te aussi i des pour que l'on s'y arr6te long- tution. Comment ceux qui
ts politiques graves temps. mettent en avant cet argu-
aoiudre tort est de bicette disposition a i61 for- ment d'antonymie, entire la
inutilement l'ordre mulee, c'est tout siml)lemeiit Circulaire aux Prlets set I'ari-
scepaysen fournis- en respect pour le ler alinda c!e 3 du Projet d'amendc-
ue lois, un ali- de 1'article 128 de la Co;.stitu- ments n'ont-ils point vu tloute
nconrage uneoppo lion: aLes amendments a la la contradiction qu'il rcnelr-
.r'le, et irr6tltchie, Constititution doivent .t re mai et combien il devoilait
famme sincere et adopts par la majori'6 des le pen de sis'ret6 de leur juge-
asrieusc, et qui, par suffrages de lous les (lecteurs ment et I'incoherence de !cur
.Systlme d'agitalion de laRepublique ). opinion politique?
vescence populaire "Ne peut on point, a jus- 1Dans notre deuxidme article
.omme tremplin po Ie titre, etre surprise de voir nous parleronsdeI la capacity
us a constamment les adversaires du Gouverne- constitutionnclle du Conscil
de no u s enlrainer ment lui reprochcr l'obsecva- d'Etat d'adopter Ies amendc-
d6sordre et les boule- tion, le respect d'un texte menls i)pro(pos cono1rmi-
nts du bolchdvisme. constitutionnel? 11 nous est, ment an troisidme alinda Ide
Berait certainement en tout cas, fort heureux de I'arlicle 128 de la Conslitu
fe de dire q u e le constaterque ceux-la qui pen- lion.
nt de 1918 avait d6 sent que tout est mal tait dans _____
t 6labor6 un statute I administration publique ac-
tIlonnel ne cadran t tuelle, qui ont toujours you- La t6te do Notre-Dame
lor$ avec les condi- lu que ( la loi soilt I expression du Perp6tuel Secours
vie de Ia nation. Mais, morale dans l'ordre politi
]nous venons de le que )) suivant la vigoureuse Elle a d1t celtbr~e, dimanche,
tndre, durant les an- role de L6ger Cauvin. que en la chapelle de Saint-Fran-
S isuivirent celle pen-. cs ternels critiqueurs de oisavecla pompeaccoutum e.
uelle la grande voix tous les actes du Prbsident e 'o c des files q assistaient
e consacra la nou- Ila R6publique et de ses colla- aux deux premieres messes don't
te fondamentale qui borateurs, seraient, aujourd- Il'une fut c616br6e A 5 heures et
ne actu ellemnent hui, ceux-lia qui font eux n:c- I'autre A 6 heures du martin.
stence national, tant mesa pi euvede leurspassions A la grand'messe, qui eut lieu
rm'ations imperieu- de leuraveuglemen politiques A 7 heures 1/2, I'ussistance fut
iuctables se sont in- en faisant grief au President plus nombreuse encore. L'6glise
Ift glissaes dans le Borno de rester dans la 16ga- en Otait comble et la loule d6-
ssant l'ordre social galit6 ou mieux dans la cons- bordait jusque surle parvis,jus-
ue en Haiti; il a Wt titutiounalit6. que dans la rue.
abelenaiti; il a t lituLiounalelite. l An mailre-aulet admirable-
able d y apporter Lorsque le Chel del'Elat (lit ment par de ss alours de jour
profondes modifica que la majority de note peu- de W(e, c'est M. le Chanoine Ri
ant contribuer a l'6 pie ne posstde point encore chard, Curd de la Cath6drale qui
de notre pays vers I 'education polio ique et so c016hra I'oflice divin et, 6 l'6van-
p'Oceptions politiques ciale indispensable A lui per- gile, le Pere Robert, Professeur
slides et des horizons mettre de jouir pleinement A I'Ecole Apostolique, prononva
Iques plus large, que des d roit s du suffrage uni- un trts beau et Omouvant ser-
bfeuses r6gles de cette versel qui ne sont pas sans mon sur Ia bont, la puissance,
lion de 1918 ne pen- danger, lorsqu'il ajoute que les vetu ls de Notre-Dame du
2s8trestrictement ap- le pays poss6de une 6norme Permacptuel Secours, Vierge Im-
et lot squ'on tente dep popul a ti o n d'illettres, Api s la c6rt monie religieuse,
aligr6cela,lesr6sultats ce ne sont liA'que 'desconsta" il y eut, dans le quarter in'
Pphlcation sont d'un tions h giques et judicieuses liesse, oh chacun avait tenu A
e qu dtonne vio- q i tfait. Tous lc voient, tous corner la lacade de Ma maison
au milieu d'unordre pensent come lui au fond. qui d'une palme, qui de fleurs,
ai nouveau. Mais les autres n'ont point le qui d'onriflammes et de drapeaux
l hien inutile, pour grand courage, levraicourage en 'ho Dameur des ra te de unions
lad'ouvrir unelougue p&triotiqne de le dire tont Grande Dame. des run ion
Cion comparative des i aut, comme lui. Et voili la J ans eaprs-midi, A 4 heres
oinstitutionnelsactuels seule difilerence. 1/2, les vepres furent c6lbrees.
Ceux des amendments I Tandis que lui, tel le chi- Elles lturent suiviea de proces-
taut par Ie Pouvoir rurgien qui expose au grand sion oiu Fimage de la Vierge fut
Ih q u e par quelques jour la plaie et y applique, portee en triomphe. Au relour A


Nouveaux Magasins

M" Gaetano Jodice & CIE
RUE ROUX
( En face de la Maison A. de MATTEIS & Co.)
Viennent ('ouvrir ni Grand Magasin oil I'on trouvera
Un stock complete de :


Casimlirs superieurs

touLtes nuances


Anqlais & Ftanqais
Venez noitis vis 'iler cet vous auircz tonutic satislaclion.


il''glise, la linMdiclion di Tr'ds
S.iiii-Sacremen I'ut tdonniie.
I In hk I I;_ 1;.I IIfl l tI'i, 1.I


A Saint-Louis
de Gonzague


p1ri nig Ie u s colir .iLe s l C'est aujourd'hui, come nous
pes cinages scola ires A l s-0 l'annoncions hier, ia 16te deSt.
tlin ce son. s icoles J. Courn- Louis de Gonzague.
toin, Ielmour Lopine, C. Chu- Eln la (oquette clapelle de
v. TTi. Martin qui s' son. -'Institution des Frdres de I'Ins-
rcl:dus. (iI Pensionnat du Sacr-Cceur comn morde, corn me chaque
el, (Inns I'apr~s-nidi, celui du anne, avec le plus magnifique
Cl overture et de I'Ecole tal. I)e nombreux personna-
eu eges otliciels assisteront 6 la c6rO-
fSee *,, monie et la plus brillante assis-
.-.. tance se pressera sous les
portiques lestonnds de
I F D guirlandes et d gerbes fleuries
La F ^tc-D ieu et oi se balanceront des cor-
beilles parfum6es, admirables
DpnI lea parolases d'art et de gout. Dans !'dtincelle-
do Port-au-Prince ment des ors et I'eclat des riches
ornements, M. le Chanoine Ri-
C'est dimanche que les trois chard, Cur6 de la Mttropolitaine
aunres paroisses de Port-au-Prin celObrera la messe et le Pdre
ce ont c616br6 la Idle de I'Eu- Federlen,vicaire au Sacr6-Coeur,
cliaristie, la F6te-I)ieu. prononcera lepanogyriquedeSt.
il y eut, :A cette occasion, dans Louis, Patron et module de la
1I s rues pavoissts dles paroisses Ijeunesse.
tie St. Jo.,ehli, de Sit. Anne et Avec le trWs beau et tres im-
d(u Sacr6-Creur de T u r geau, pressionnant c6rOmonial qui ac-
belles processions no coursdes- compagne toujcurs cette solen-
(Ielles le Corpus C(lrisftifutpor- nile 6 Saint Louis de Gonzague,
t3 en triomphe sous le grand 72 clOves s'approcheront de la
dais et, dans I'ostensoir d'or, of- Sainite-Table pour leur Commu-
f.-rt A la v6neration d'une allluen- rion solennel e. La musique de
(e considdra ble de fiddles. I'Institution jouera ses plus
)e coquets reposoirs, fleuris, beaux moiceaux et la chorale
parlumes, tout mignons, plus chantera ses plus mblodieuxcan-
leaux les uns que les autres tiques A la gloire de Dieu.
montraient sur le parcours des )imanche prochain, les pre-
i' rocessions leurs fleurs fraiches iniers communiants recevront
(pan(uies, I'Oclal de leurs riches a Confirmation que leur con-
ornements ct leurs oriflammines trera M. le Vicaire g6ndral Le
;:ux couleurs chatoyantes. Acha (Gouaze, Chanoine de Vannes et
utin 'euix. In la endiclion du de 1)ort-au-Prince.
Tres Saint Sacrement tlt donnbe .---. -- -. ---- -
(tans le parfumn de l'encens et A vendre
les cantiques nm6lodicux chants Chevrolet (( Coach avec
par des voix pures. pneu de rechange -en parfait
Apr6s la procession, de belles tlat.
messes furent c6ltbrees dans les Telephoncz MC 135-2
I ois 6glises. ou Ie bureau du Journal.
- -In----I--I .. .. . --- "-T-f I" - 1 .... T"--f [- [--- -

I La Nouvellec Cigarette

(R publicaine)

La GrandejManufacture de Tabac noir et de Cigarettes
' ANA'"AONA pr6sente A ses clients et au public en g6nd-
ral,une cigarette n'uvelle sous la marque Republicaine.
Elle se distingue de la prec6dente par sa forme ovale.
D'excellentes combinaisons dans la preparation des
meilleures qualities de tabac lui assurent un succ6s merit&.
Les tumeurs jugeront des excellent r6s'iltats obtenus,
grace a la competence 6prouvee d'un Expert Turc venu
des Etats-Unis pour diriger le Laboratoire de la Fabrique.
La Cigarette Republicaine ) fera la joie de tous ceux
qui l'adopteront.
Elle conslitue, en Haiti, un progrs reel dans cetlte
branch d'Industrie.
Et it et d6airable que Ies Amateurs de choix en fassent
un usage continue, afn de F'appr6cier, chaque jour *davan-
ta ,
D6p6t C6neral ANACAONA .
Manufacture de tabac noir et de Cigarettes.
206, Rue Justin Lhdrisson, .206,

Gebara & C
Proprietaires-Fabricants.
Port-an-Prince, (Haiti


i olre il,,,


... a vu, sa in(edi soir, vers
minuit et demi. au coin des
rues Republicaine et du Boule-
vard des Veuves, une scone (1( s
plus lumultueuses entire un nm'-
tambule S... L... qui venait dc
taire sa tournec nocturne et un
bicyclist L... V..., garon qui
jouit, parait-il, dans le quarlier
(Id'ne excellent riputatlon. I.e
noclambule, selon tone app:+-
rence, rentrait bredotille et it
s'avisa de calmer sa mauvivise
hunieur sur le cycliste. 11 lii
chercha une querelle de loup (c1,
finalement, lui jeta entire l(s
roues de sa hbcane un gros bi-
ton. La machine et son iecaro
perdirent 6quilibre. Its goelh-
rent a la cromte dure du blton.
Mais lorsque L... V... se relevi,
il rdgla son comi)te, el, en vi-
tesse, A S... L... Les coups lde
poings plurent dru come Its
goultes de pluie qui venaient de
tomber du ciel. Mais oni inter-
vint et les choses s'arr't.rent li.
*
... a vu, dimanche, vers les 5
heures 1/2, en lace de la Cha-
pellerie du Perp6tuel Secouis,
un civil (?) arriter le buggy
portant le No. 1211 et que con-
duisait un garronnet. Le bour-
geois nalla pas de main more
et sa colere fut extreme.
... ceDendant est re s 1 6 per-
plexe. II ne lui fut point possible
de d6chiffrer fInigme : ce bour-
geois Mtait, sans doute, un gen-
darme en civil. Mais lorsqu'on
demand secours A un gendar-
me en uniform, il vous repond:
Je ne suis pas de service. Et
lorsqu'il est en civil, il arrOte les
gens.
Enigme I
*
... a vu, dimanche, dans plu-
sieurs Etablissements publics oil
l'on dansait, des danseuses se
((sauver)) an moment de la pal;-
ne d'lectricith, miais, coniine il
l)letivait, ces belles dames Oco-
loinics enleverent leurs chaus-
sures et leurs toilelles (dlicales,
les conmitrent aux i)utrons et li-
lrent sous l'eau ians l'olmbre,
*
...a vu, dimanche, vers les 8
heures 1/2, un noceurs qui n'en
pouvait plus. II s'tendit de tout
son long sur i'herbe rafraichis-
sa..te de la petite pelouse situde
devant la anque du Canada:
Les choses n'allrent pas sans
encombre, I'orage survenant, le
dormeur r eV u t une copieuse
douche.
... le revit, Ila Grand'Rue Iran
si, les vetements ruisselants
d'eau mais cherchant encore A
se r6chaufler le ... gosier.


Conseild'Etat
IHier, M. Charles Rouzier, Se-
critaire d'Etat des Finances a
faith d6p6t sur les bureaux da
Conseil d'Etat d'un project de loi
riorganisant le personnel du Ca-
binet particulier du Pr6sident
de la Republique ainsi que le
personnel des Archives du Con-
seil dEtat.
Ce project pour lequel f'urgence
etle vote immediate avaient 61l
oblenus, a 6t6 discutO et votl ira-
mediatement.
La permanence qui commnie
nous le relations hier, avait Otd
d6claree par I'Assemblee A sa
seance de vendredi, n'a pas 6t16
maintenue. Le Conseil d'Etat
n'est done pas en permanence.
Apres que ordere dn jour d4
la prochamne reunion a 6t ,la-
bore, la seance ful levee.


IO


6


Pendant la vie, on ne s'occu-
pe que des gens utiles, mais
aprcs leur mort on ne regretted
que les gens aimables.
RIVAROL


-- . ~...- _.... ~~.~___~


Ip;S;







LE MATIN- 21 Juin 1927
LE MATIN 21 Juin 1927


SLe Lo u vTe I,


La semaine dernkire, sur I'ai-
mable invitation du sympathi-
que propritaire du salon de'
coiffure Le Louvre ), nous
avons visit son Etablissement,
transf6re depuis un mois b la
rue Boux.
Coquet, el6gant, propre, d'une
propretd irriproc able, et les
conditions hygidniques dans les-
quelles, surtout, soot tenus les
outils et les apparcils don't se
servent les coiffeurs de cc salon
ont contribuC a en faire le plus
moderne que nous ayons encore.
Nous avons effectivement cons-
tate que les cseaux, les peignes,
les rasoirs et les serviettes
6taient d6sinfect6s, avec un soin
minutieux, apres chaque coupe
de cheveux et chaque barbe.
Quant au salon r6serv6 aux
demoiselles et aux dames, il est
r6ellement d une o r i g i n a I i t
troublante. Les mcmes soins y
sont ipporlts. A le voir, Clo-
F Atre e'l, cerlaineient, mani-
est6 son admiration en y pas-
sant queil(ues instants.
Ces ainelioratioiis, plant au
point de vue lIygiunique, du
confort et du bon I oiOt ap-
poirl6t6s A cc bel lalissenment
de coiffure t a i ent nces-
saires. Elles ont 1dd laites,
sins nui doute, dans le but de
satislaire les plus difliciles et
d'auginenter la clienile d'dlil
de cc Salon de coiflure vrai-
ment digne 'une Cap)itale et
don't le proprialire peutL, a just
tire, 6tre hier.
Nous n'hlisitons )pais : pr'sesn-
tert' M.San Milan nos plus 'vils
compliments ainsi qu'A son per-
sonnel don't la courtoisie et l'a-
mabilit6 rendcnt des plus agr6a-
bles les moments qu'on passe
au Louvre.

La ( Pers6v6rance ))
Toujours fiddle A ses clients,
SLa Perseverance ), hier martin,
Cind-Varidt6s, a proc6 d A son
tirage fix6 au 19.luin 1927.
Le contr6le a etW minuticuse-
ment exerc6 sous la )residence
de M. Alexandre Lilavois fils
qui, lui-mnme, a cit6 les nume-
ros gagnants.
I1 aut fMliciter le Comitl pour
la bonne march de cette ralle,
compos6 d'hommes don't la mo-
ralit6 ne laisse aucun doute. A
noter que a La Pers6v6rance
est organis6e au b6nefice de
a La Mutualit6 Scolaire du Bel-
Air ).
Le prochain tirage de cette
intdressante ralle aura lieu A
Cin6-Variktls le dimanche 3
Juillet prochain : Grosse prime
G. 7000 de marchandises ; se-
cond prime : (. 2000; 207 lots
gagnants et billet G. 2.


A VAlIETES
Dimanchec, en matinie, Varin-
t6s a montr6 A ses gosses les 8e
et 9e episodes du ( Tigre Sa-
cr6 ). Pendant toute lai projec-
tion du film, la juvenile cohue
ne se lassait d'applaudir, ou-
vrant de grands yeux pour ad-
mirer les mnerveilles qui pas-
saicnt sur H'ecran.
A 8 hlicucs, les grandes per-
sonnces remplaccrcnt les gosses;
car, a l'alliche on avail: L'en-
fant d'unl utre. El c'est toujours
tr(.ul)lanl. Aussi, c'est A la plus
belle des sales que le fil. fult
mlonltre.

L'AFFICHE
LiAfhiche ? C'est un trIs beau
lilm que Parisiana a d(roule,
dimanche soir, devant les nonm-
breux spectateurs qui emplis-
sail sa salle.
Avec une mise en scene ad
mirablement coordonne, ties
acleurs de tout premier ordrc,
de jeux de lumi6re qui fasci-
neat,tides episodes qui troul)et.l,
le roman qui conposent le film
ses couleurs, 6merveillereiit Ile
public lail pourtant d'amaleurs
a gocut severe qui assistant a la
projection qu'accouipagn tit un<
wiusique de r6ve.
Attendez, nous a dit Mm Taldy, laimable Directrice d(
Parisiana, que nou complinen-
ti iia It sortie, cela n'est: qui
It !:,rb-d'teuvrc. Vous m'en di
rt;c quelque chose, lorsque Vo
t.- (Eil aura coutemple ceu
qi.i suivroti au course de celtt
sai.,,n I


I


L'Exposition national
agricole et industrielle!


liti flhlflf'() (/(' flini 1!: > ;, l-
helin d luel -ctn;.r? o uit 1'.ap-ll /''!ien,
nIuis e.xtralonysl ccte s'avou;euse
chronique suir :
LES
Gaguicres

Elles sont plus f'reque:iltc que
jamais.
(luitt'res ou gaguctur s. -
c'est parmi nIous, Ie com1n,0:i: des
coqs. Les liomaiuts av;.e .1 icl
combals des g'ad:a!euis., I.us.
In1US )VOUS I 's cow h.llmts (Ir '( ],
Les RIomains plena:iiicnl p)li-
sir a voir coulr le flu:.; tes;
esclaves; nous somim.s Ijlbs
doux, niolms feroces. n'st-ce
pas ? Inous nous CIItd'i O.is du
sang des coqs.
Nous voil bien tiers do no p:as
ire aussi f6ioces que les an-
ciens lIomains. Cepenlmit les
gaguicres ne sont pas taussi in-
nocenles qu'on vcut le t roire. II
y a les paris, les ga;,euIres, hi
passion.
llelas qiil;e i nie're de s inc-
lifier le dimainche Le repos
hlominical a-t-il 0t16 institu6 ipoiur
donner aux travaillcurs uIne oc-
casion de gaspiller en uni mI)-
ment leurs salaires de la s,'-
maineC ? Au lieu d'aller passer
ses dimanches en famille, d ap-
porter i la case un peu de joie
et d'argent, le malheureuxjoueur
s'en va A la ( gaguiere .
LA il parole avc 'r6iie, il
vi(de sa bourse, il se done
(Iu ('(cuLr avec forces ras:idcs de
ial il gagne (quelquefois, il
pcr d le plus souvent.
11 no se marie pas; il restera
)la>ce toute sa vie
11 n'a pas (d'argetit, il n'en
aura jamnais, la gagulire lui
prend tout. II n'aura iamais
de quoil habiller ses enlants,
les envoyer A la mesie et A
l'6cole. Lui-mime sera habillc6
commune un gueux. Je ne parole
pas des rixes. quelq(aefois sin-
glantes, qui 6clatent dans les
gaguieres, des rancunes et des
haines qui s'y accumulent, des
exces de boisson par lesquelles
on ruine sa sant6. A la maison,
la femine et les enfants grouil-
lent tristement dans leurs gue-
nilles.
jEt pourtant cet homnie est un
bon travailleur, il gagne de l'ar-
gent, mais, h6las il travaille
pour les autres, qui exploitnt
sa passion, la passion du jeu. |
Ici un r6glement de police de-
viendra n6cessaire pour 6viter
bien des malheurs.


OmLro o tLum;3r ,
Dblin iinclge s,,ir 'crs I )s 1) I (t i
res, a:i moment de la toil
avel.se et dt, grimnd venl qui
sonlllf;i en lIcm7 ',0h. le o('uraiiil
d'Mlectricilt d, s ni:usons pr)'iv(rcs
fillt s'lulai intlerriipi dans
plusimli s quartlirs de lIl ville.
D)Ins les mraiso:.s el Is Eta-
bli'ssmnenls publics ouverts.
I'obsc:u i:6u lit (oii plclc 't I'oi l
Ilul o liei (I* i venir I;l ipro-
S;(l(II luinipe i .:Iz el aux uai -
cha l ui'(cs b)ougies. Celte p);une
d Chlt cd( it iil : lt' :ri I ns tud'linc
licure. Ce i'rest (uc vers 10 ben- -
rcs 1 2 q( :c L1 I uum i 'i& e irt jiillil,
<' !o I l, 't x o u I c s,
s lts les ls pla nds.


La terreur



NIOSCOl- i)eux prkendus
(espions Ipolonais,Andre Knipiis
i et 'l usli \oizovucIhi qui
aurniiiin rie,'u :l mission du ser-
vice des relnscigfllinelts polo-
nais do 'sss'sirei'r troi,; hauls font;
tion :it'recs iikra;iniensont o t, ex '
its',s ;Kl"r'kov. Ua; Iroisieime
]r)o'tci ldl es)ion don'tt le noil
(,a I \leacI;Iik a ('6le 6g'ileiln t
arrtte inais s'esl 6ehlip6. Mpl-
n k tait, mparait-il, chefdu grou-
pe Tas. ULe agetice ollicielle so
vitiqulde dc nouvellcs a d6menti
aujtilrd'hl ai -que des ex6cutios
eill ill LiSSlO' iel ctit lieu 11 V 'Ilad.s-
v ;sloc[ Tiflis, Klhirkov o au-
trcs vi!!es.I.'Lagei cc l)e pr e I ( q e i
In silt lioi sl (t n;orimanle elln tus
s:e ( ie q [ Ae tI ( dlSi e si i' ,'st
|Is d.'cl ure a Moscou et a L6 ii
g,'d. -

Arriv6e de Lindbergh
dans sa ville natale
NI\V-YORK- Le colonel
Lindbergh est venu atterrir A
3 lihres 37 cet apres-midi a Lam-
Lerifield A 15 mills de Saint
Louis.


L. Depmis deux ans la IIUPOBILE IIhT lienI |la t le par I:es trois changemenls in-'
, prlails qu'il a apporIi dans l'industrie automobile.
~',' En habricauil line 'lhil clindres aussi conomique lant pour le prix d'acha
\ que pour I'entrelien que heaucoup desix cylindres, la HUPIIOBILE a cro nene
rholu lien parlmi les io0ilures Illnit C)liudres, aussi precis el d cisif que leschai-
i tdlmenieits historiques operes de la deuix la quatre chlindres, el de la qualre a II
"Si Cylindres.

'Ernesto HARDER
P0. 0. BOX 165 I T1phone :218



HUPMOHIL1


Russie. Celte d6 laration a pro- La coi
voqu. un violent tuinulle des tit
socialistes et des coiminunistes


-- prkts A en venir aux m ,ins. Final GENE'
L'6Lat de sant6 lement l'ordre du jour pur el son, chef
de o Briand simile accep e par le gotive'rne- ricaine,
PARIS-- Les tindecins onl in ment a et6 vot6 par 400 voix ne r6sei
vit6 M.l.iriand garder la chain contre 142. M. 1Barthou a indi- pour l'ou
bre A la suite de l indisposition qu ensuite qu'A propos du (16- In coni'r
qui l'a oblig6 A quitter Gen'eve put communist Doriot un faith qui aura
hler sans attended la fin de la nouveau s'est produit, un pour-
session actuelle du consuil de la voi en cassation d6pos6 auu non
SocieM6 des Nitions. M. 1Brig.ud.; de M. Doriot 6tant suspensif
soulTre beaucuup de Isions lo- les interpellations de V.13arthou
cales autour des veux et les mid- a ce sujet south en consequence
decins atlribieni ia mal dle au retirees. Mardi
surmienag. '_ 'glise dI
..-..... gcau, l


Un Congr6s de la soie
MILAN L. d('luxiilme cugri'es
(uriopI)e de la sole a r tIni 4359
particip)auts don't 20 (d16hgu6s
frfm.i.**lt, l n! d ,It ,;l,* I, t, l n


iri %all8 I S I,. I Itl nIi.I a I I
D)illanche eut lieun I'iaugura- 'ane f6d6ration international
lion ollicielle, par le li-6,irlent i e la s):e dont les&,gesera A Pa
de la R6publique, tie I Expo.si- r(s ; un )Crjet d('itile sera Au-
tion national agricole et indus- ris ; un projla dt in Isera iseu-
trielle organize, iADa)mieni par dp sidiIe nr Ml Fougnre.
le Service Technique de I Agri- par. o..r.
culture et place soug le Haut
Patronage du IPresident i orno. h e
L'ouverture de I'lTxposition I 1[ h
cut lieu sous la Pr6sidence d'hon PEKIN- Une sirieuse r6or-
neur du Secr6taire d'Ilat de I'A- ganisation A I'alliance du nord
agriculture qui pronona on dis- de la Chine avec le mar6chal
course vivement applaudi. Puis 'T'clhng Tso Lin come dicta-
le President de la R16publique. lteur politique et militaire alin
les personnages olliciels qui I'ac d'opposer un front solide con-
comlipgnaieCt et le public visi- tre I'invasion des nationalists
10rent les stiiles oft 'laient ex- a; sud a 016 annonc6e aujour-
po0s s divers prod(ils dti ),iys., d'hui par le porte-parole de
. l)ans l'npros inldi, 'utl ,oi ii- I'Anknocho'n actuelle. Les ar-
s&, A I)amnen. uni atlcli de foot mes allies du nord ont aidmis
ball enIre uinei tIjpIIe mnixte dl que les n 6gociations de paix
1't'. S. S. 11. et tin on.e (du Sor- iivaient eu liei entire Tchang
vice Teclhniqte. Celle-IA cut la Tso Lin et Tchiang Kni Shelick,
victoire pair lullts A 0. genuralissimes de Nankin, tltra n
llier, cut lieun la chdture de nationalists moderiset Yen ilsi
I 'xpositio, pIar la distribution Shen, gouvernetir de la provin-
des prix aux cxposants. ce de Chau Si In'onit )pai about
S,._...... parceque'Aukuochoun a ipr6-
tendu ite los sudifAes n'6laicnt
B3ro otls ot Carlificats pasd( I-unne foi.


:4

C
I-
I
0


d'lnstruction
rwlgiouLI3
Ilier ont cu lieti, Iu l''xternwat
Ste. Rose de Li:na. les cxailensi)
pourl'ollcntioni da Be'cvet d Ins-
truction relig'euse.
Iho> nomirlveux 616ves. annarlp-


r


A Vendre
;June 'ic imol)bile (Oadlllan I
;li"adsle p aIssagers qui
a narcoui u 1W00 mil! cs -
p.t:usct: bo n etat.La maiclihine
k.,st en exmellente condition.
Li< ut. 1. W. MITLES
Aviati n


Ala Chambre

franoaise


iant At diverges "tcoles situ es LeG ouernemntlelles CoAI aisles
plans la paroisse de la Cathdldrale P.aRIs- I Chambre a discul4
)nt Wt presenlis par dlles pour les interpellations relatives aux
'oblention de ce Brevet. communists acluelleiment em-
Le nombre des admis ayant prisonn6s et faisant la gr6ve de
616 assez 61ev6, les resultatssost Ia faim. M. Bartlhou a repondu
donc satitistis:nts. Aujourd'hui, que deux 0laient d6jA et qu'uu
1 l'an itine Ctliedrale, auront troisi6me !e sera prochame:nc.it
lieu I -s examens pour le Certi- mais le gouvernement ne peut
ficat d'lnstruction religious. pas aller plus loin. 11 appliquera
-.._ ...-.,,- -- A I'aveciir toute la loi. Le minis-
tre a protest con re les ing&-
Ps 'ercnces de 1l'tranger dans les al-
faires int6rieures de la France
P a siana li)ropos des interventions de
iCE SOIR scours de l'internationalc rou-
ge en faveur des comimunistos
| J | s irM arrls. M. Urotl, dput6 socia
La Justici re 1lisle du Loiret, a reprocho aux
3e et 4c episodes. coniunmunisles d'oublier les alien
0,50. I tats contre la liberty commis en I


Ala S. D. N.
Admission de I'Allehiimaqi'
Slan Coiumi;ssioi des m:indals
PARIS I)'a)r's line p-
che de Gencve LiI ( l'tlit it a i-
si:n )), on considfire come ac-
quise I'admis ion de l'Alhlemagne
A la Commis i n des mandates.


ni6rence tripar-
e de Gen6ve
VE- M1. Hugh S. Gib-
d2 la d6l gation ami6-
a clarete que ccll- ci
rvait aucune surprise
overture des s6ances de
ence navale A Geneve
lieu lundi.



Marriage
p)rochulin, 28 Juin, en
LI Sicrd-Cceur de Tur-
II.uedliction nupliale


sera donn"e, a S Ileures du ma-
tin, A MeNIe Suzanne Rivimre, fille
de M. et Mme Fernand Riviere
et A M. E Igard Cnnez, fils de
M. et Mine Maximilien Cancz.
Le jeune et charmant couple
sera accomp)agn6 A l'autel par
in l),,ai, corit'ge ( 'honune r.
Nous envoyons atx lfulurs
nolix tous Inos va'2uX de bon-
heurs.


Varie6t
MERCREDI
Les Trois.

Mousquetair
7e chapitmr
Entree : ,.


INJECTION
aw12,




Le tratkeoMt4

DRAGEES PETRARI' 1
qui calment la douleur, clrilt
,urifient le sang et ekiu
TOUTES BONNESHR
|S! -C-ALrstsi PETRA 4s.no


ATTENTION! le BEURE

ESBENSEN est sans riv


Sa


vogue actuelle ODOuv


te la concurrence.


4
- 1-~Ie


n aura beau dire et:;bau' laire, le bon'itut haitiea a toujours
saura loujours appremier les bonnes chose elt partictdil

le bon Beurre Esbensen


R6clamez-le de votre fournisseur, le BEURRE ESBENSEN et remarquez bien
chaque.ferblanc se trouvent une VACHE et son VEAU et non pas un BCEUF.


EN VENTE
A Port-au-Prince ch:z Simon Vieax, A. Bolt6, Ch. Picoulet,
Alphonse D6sir, .E. Lajoie.
A Saint Marc. chez Madame Maurice Clesca, Madame' Cld-
S meantt Pinard, Madame Lacocheti6re,
Aux Gonaives, chez Lacroix St. R6my & Co, Madame Eug6ne
Ddbrosse, A. & F. Mc Guffic,
A'Jacmel : chez B. Danies.
A' Petit Goave, chez B.P. Reid.:
Lee Cayes Madame Veuve Birmingham


Et dans routes les bonnes EDiceries

Pour"!es commandos, s'adresse.'a


Alfred VIEUX, Agent
-* > ~~~~- -.. --. . ^ ^-


7


_ I __


-----------------.~~ .r r.i,.... ~ ~ ~..: ~-_


9E!!! ---- L -ow -


rr~ ---


-


.1


I









LE MATIN 21 Juin 192/


wE.-hu.


'Un bas de luxe
d'un chaussant parfait

TEXQUIS, chausiant just, le Bas
"Holeproof," fabrique d'un seul
tissaige ne presente aucune faute. La
maille soyeuse et lustree suit chaque
ligne et contour et amincit la cheville. ..
Outre sa qunlite d'dlcgance le Bas
"lIoleproof," Ikger, charmant, dure
plus longtemps que la fabrication cou-
rante. Le enforcement special a la
pointe et au talon (une invention
brcvette de "Iloleproof) donne tic la
du -e Ia ou la plupart dcs autrcs bas
s'utiLnt rapidemnent.
Dc prix mrnodr, le Bas "I loleproof"
offt le maximum de beauty avec Ic -
a: imunm d'conomic. Exigez la
imn:irque de tfabrique sur chliaue raire
qu, vous chere7z.
I. / l/2 ui./- tils !cs lions mfal4' s).s.
4
lNillI el IUIlli, Aijeuts


4.as ffoleproof
s ..l.es'i p.l i ..... f ,li k auk> i, dM & ., U S. A.
51% ai.ces d'eepcricice iansI lA fibiK tiun de bonneterie


.


ALUMINUM LINE


New-Orlias & South America Sleamship Company Inc.
PROCHAINS DEPARTS DIlKCTS POUB PORT-AU-PRINCE HAITI

Le steamer "Eda' ayant lais, HNew-Orhians le 19
juin sera i Port-au.Prince le 22 juin courant, et
continuera pour le Cap-Haitien.

Le steamer "Eidshorn1" laissera Hew-Orleans" le
28 Juin courant pour tous les ports d'Haiti.


Ce 18 JuiD


i.27.


A. de Matteis & Co
AGENTS GINARAUX
-. N ow.. - ... .-. -.. .. . . .


-1 I


- c p I


A. de Matteis&Co

Ilepresenlants pour Haiti
'* L-


U S SOG P .N J


ARRITEZ VOLEUR I
VOICI uo voleur d'enfauls qui sole iolre lwhe dans vos propres mains.
La nuouche hieule de maladiesune fois qu'elle a poso ses pieds imipurs sur
la fine peau de iolre cher hbeb, vous laisse hien peu d'espoir de le sau-
ier. La Dysenterie, la maladie d'0t0, Ia paralysie infantile, lI typhoide ef
les autresmaladies qui d^cimenl les nourrissons soul direrlemeal impa-
tables a la moucheel A ses larves. Abec le FLIT proligez volire elfal de
la menacede la mouche I'enmemi eommun du foyer.
Ea quelques minutes 'e FLIT d- qui piquelt le liage.
barrasse noe maison des men- in procdd de raffliaement fail
ebes, mestiques, punaises, pu- qe Ic FLIT ne thAbe pas les clef-
ecs et euaerelals. II p^ftire dams les fes les plus dflieatels. L FLIT esl
lrot:s o ces imsecles se eacheat e d'un usage facile, motel pour
ditruit leirb lanes. Le Flit vape-t les insecles, sais ineffeasif pour
ris lee Its mitts et lears larv] eses elfanls.
STANDARD OIL Co NEW-JE.nRSEY- WEST INI)A OIL Co, Agents
0 Port-au-Prince


SP rit moehes, puntisms
.eotrUlit mouliques,mile .


1PHARMAGE
PRINCIPAL
H. CANONNE
49, Rua PtAUMUR
8-00 sOULEVAND StMCWTOk
PARIS
vendant
L MIsuLLXRU MARCun DU M3Os.
Prodults des Pnmiars aiNuq
it toujounr d pnmirn bahur
UNE 8BULE QUALTA t
LA MEILLEURE *

RAYON SPECIAL
POUR LES COLONIES
DnooUBnm, RnnonRISTBRIs
SPICIALtTtS
rangauMs t ttrangarm
SELS DR QUININE PURS
Tous produits en flacona,
ampoules, comprims, eacache&
SOLUTIONS HYPODERMIQUBS
BANDAGES, CEINTURES,
BAS A VARIES
APPARILS HTGI;NIQOUS
pour tous usages
APPAREILS ORTHOPaDIQUIME
Seringues hypodcrmiques
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYA6'
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Complunee, etc.

Projects de Factures
et tous renseigwnments
ar denanude ad:,' sshe a
PHARMACIE PRINCIPAL
49, RUE RtAULUR
18-90, BOULEVARD EEOASTOPOL
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en France ni it 1 Elranger.




Le raid del'( America ,
vers Paris est retar1d6
NEW-YORK D)ux femptres
signa.l-hs an milier de 'Afllanli-
(ile liter on01 rcli(h"0 Id lcomminf
dant Ri. Ih'rd v: I: A ''e-iaiin
le depart di mo(;nplan a Anm-
rica o pour Paris.
---- m4
minmil


I 9i ,l


--


_~__ --- --- -- -- I


9p iI soco IaMl


N
















CeAniwi s


r x a ~ W .a -a -. ~-- .~ ---a --S -~ ~ ~~-~"


a-* -ae %


Vios inieressenl


IPo0&dreTEINDEL


onne un


teint


de lys


P&udre idW
adhereten., du
ComcrlCUe Id I
nesse,. embelli


di




PowerM Tl (tlj.1 ItlMatrht. irhAlF.
ru1,j ildUt|rr, rol ;fot.r ',rukte.
tchef t lai'. lair?., I I' #.
(crei ............
Cr6a.e "*ut-:;Y,.


* .


Tube pt #' v oylg.
laint Terindlyi ....
tIu Ir' 4'yV...
I.a'I T~li.dely'.... 4
Srvo T.. tdel. t ..
Fards ........... .

J.l. Ioutt. rniit cluir. t,,8
.:4rol. rouet li1, ;lea I)


Vr


Y S'




dle impdepble. ,
in portuhm dllcar,
ialcd.ur de It leu-
I. ef!ace les rides.


\ ,- / '.. s, -".-, .*'* .-- t.L

3. rue de Ia Paix. 3
..t '.'. PARIS
; I \ '. '* , ^ *


tE Or Pi tfumrast
0 OraLia MAraltus


Fred. Gacticns
No, 117 Rue loun x on loinne-Foi. N., 117
TeIl)'Olune: 6(17
ON TROUVI'A :
Alcool fin pour liqueur. -Sucre I lasco blanc el rong',
gros et d( taii,- R Ii )par sac et pI r livre, Siro)), )rg;'e:l
Grenadine, Pche, etc.- Cigarettes, Cheslerficld, C(.ml,
Chanteclerc, Pantaleon.- Mancliettes (nalitc sili),'I ic.u-
re,- Conserves aliimeniiiitires. C(,f3 vieux p.lr limvre,
cafe en poudre Whisky, Bi&ire Palzeini,fTer. -
Champagne Masse P're el'lils Chamipgne q Iui Ct l ri-
valiser avec advantage avec n'imp)orte quelle inuirlique de
la place.- Champagne Lanson.-- Pariu-mierie!- Vin
blanc par gallons et par houteilles. Vin ir)i'c i)r
bouteilles et gallons (tualite sutpl)riet re-Cl tir i vi'irge
par harriqcucs el gallons.- Enfin le fa in c n x 11{ I U M
NECTAIR.Et la non n.oins fa ini u s e A NI S i'TT E de
Madame IFr&d(ric Gitjens.
Vencz faire une visit et vous sortirezsatislaits.


i0nne oee&slon
A vendre 22 volumes
richement relies des ceu.
vres d'inatole France.
Excellentes conditions.


S'adresser au Journal
to latin,,

Chasse au Furet
Achalandage, r6clames et
divertissements organisms par
LA ROTONDE
Petite chasse suivie de sau-
terie,le 2 Juillet 1927 A 6. p.m.
CAR I'E I)K IU v I',TI[,'U is 1 G.
II court, il court Ie fEret. .
Mesclcmoiselles, Messieurs, Ii
sez nos aifichlis et voycz ios
ve !euscs.


PROPRIETAIRES D'AUTOMOBILES


PNEUS



NOUS rccolmmanlIdons tout
socialemcnt les pne1Cs pour
camions 30 x 5,32 x 6, 36 x 6,
35 x 5, 38 x 7 Heavy Duty.

Les pneus FIRES TONE
BALLOON sont les meill-
leurs.
I;outes les'dimensions de ',
pneus et Tubes et accessoi- ,.
res en stock chez *


&


TUBES


I















SI.
>. .

!i














I?


L. I ctznmann-Aggeriolin & Co,
AENT GENERAUX


4;~
.4.
.44


Is


-a

~"4frJ


AIJANeCOU
7 .7 &0


Socit6 d'lmport
et d'Export
En vue de permcltre \IN
actionnaires en retardi dese
conformer an 36me alinea de
I'article 37 des status, et sri
la denmande d'nin (oiConiss,'ire
de la Socilt. I'AsscmbI(e G6-
ncrale con\voqltie au jeudi 16
juin, est renvoyc6 au jeudi 23
juin 1927.
Le President du Cons il
d'Administration.
E. TilL'AN


.I- (-


.la grande cta


**


DE

Genaro Hurtk
Grand'Rue et Rue des Miracles Port-au-P
A le plaisir d'annoncer a ses amis, clients
blic en general que dans son etablissement on-,
Un t'Chipeau po"ur chaque goit et chaque,.
ainsi (jquI'Le varicle d articles pour cadeaux
mnent rcqus; vous trouverez un assortment deo"'
Liq L:eurs,sai.ns ou bliert La punch cremae, cette p
boiseon lespiagnole.
La Niaison HUhTADO ofTrirj un souvenir al
chlieleur.


-- -~-.-- -


OLYMPIA BAR
C'est 1'Etablisscment oi Il'on
s'amuse avec le moins de Irais.
('est Pancien "Moulin-IHou-
ge" maisqui, renaissant sur
une autre dice tion,olirce ises
clients les plus grands attraits
Toutes sortes d'attractions-
Bar bien pourvu Musique-
Service irr6procl bible.
'I elphone, o 0:":,:).

Horn Line
Le steamer "Lisboa'- venant de
Zuta a la capital vers le I8 juin cou.-
rant et continuera le m'ime jourr
pour l'Europe via les ports du
Nord et Puerto-Plata,prenant fret
et pisFageis.
Le steamer "Minna Horn est
parti de Londres le 31 Mai et sert
ci verm le 23 courant, en rout-
pour Kingston, banto-Domingo
City et Cureoao. 11 bera de retour
i la capital vers le II juillet,en
route pour I'Europe. pregnant fret
*t passagers.
Port-au-Prince, Ie 9 Juin 1927.
HEAHNER & Co
Agents Gdndrauz do Is Horn Line


Avis Commercial
II est porter A la connaissan-
ce du public et du commerce
en parliculier que Monsieur
Abdel Magid continue ses at-
faires sous la raison social
Abdel Magid & C"
MiragoAne,le l10juin 1927.
ABDEL MAGID & C


Ce quc vous pouvez don.
ner de plus pr;'cicux &
votre enfant, c'cst lu saante.
Les rC'ctutlics !:in. /
taires d'hygiScI sent f.,cilcs
A prcndre. C'cs;, par 1, %'
malproprcto qu- vieit i "-s,
maladic. Atiaucuz Ila
orasse avant qu'c.l ail eu
le temps de p n les pores dL !a reati.
Veilez ck quoe votre -t h,i /0',
selave souvent -t signev,.- /
meat avec te Sva // //


r;r.


le Savon
7ur !a Sani


*Shea Levw-


A ELDORADO 5
Tous les soirs ((Repas Creole A Or. 0.30
Potage tous les dimanche; malin
Vous y Irouverez aussi ,' meilleur Rilutrd
de Port-au-Prince et da Dangereutas-*
de Maitre Lamothe
Le famcux Cocktail One--Tree- Four" qU i
de I'cpi(]dmie.
Les meilleure Sandwichs .


Phone 597


Prix moderbs.
Fred GAIRAUD,


-S


lisez-le


9 I(I r

LE MATI:; 21 Juin 19-'7


-


__


__ ----


_ ----


_ ---r_- -- -~111


1 1. Aumh--ft"


I


I


94P,


-c-


i::


...,


/
<


, "


I


C=!


1l1us (1* i- mI6trvcIa 'e




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs