Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04491
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-20-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04491

Full Text





lfiMnt MAGLOIRZ
DIRECTEUR
1358, Rue Am6ricaine, 1358


TELEPHONE N0242

UMERO O CENTIMES


A


I


)


O


- ~


L'obeissance aux lois et A l'au-
toritd eat une necessity primor-
diale.L'Eglise voit dans les pov -
voirs constitufs, la garantie de
la soci6t6 civil, de l'ordre et de
la discipline. Quiconque aime la
religion, la lamille, a pattie, la
\ liberty et le principle d autorit,
d'oidre et du progres ne pent
rien trouver A objecter A cela.
Comte Della TORRE


ComtI D T


21 me ANNIE


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


SAMEDI 18 JUIN 1927


Notre ehronlque du samedl...


.Comment soigner

sa vieillesse
-- -**s> .---

Sanctoriusdisail de la vieil- lait des vieillards ; il stimule
less: c'est une v6ritable ma- leurs ig r.es digestive et lcnr
ilie. Lest, en effet, line sorte circulation paresseuse, et en.-
44 dlaladie physiologique. In- pche ainsi les congestion el
ugisiblement, iapartir de l''ge les stases sanguines.
Sd quarante-cinq ans environ, II faut remarqucr, que I s
1 pere ia decadence de l'hom- ivmpathics qui reliant les ot-
Le fonctionnementorga- gmnes digestifs an cervea'u
nLue s'allaiblit, I'assimila- sont chez le vieillard. bien
*i n devient moins active; plus etroiles, et, par suite,
pis, Ie cour se rot.ille, la bien plus dangcrcuses q u e
u so sCche, les clicveux chcz ladulle. A ussi, 0.1 set.-
I nchissent et tikmben, les element le vicillard ltuia I'in-
:' lssont expuldcs de leurs digestion, nuis il soignera,
a aoles. Vcrs soixante ans, par la ditle ct les mnoyelrs
a suredes tissus commence' i nmdicaux, les indispositions
montrer vi:sibCmIC1al; puls, les plus l1g6res de son tube
arbs dix ou douze ans de digeslif. II1 combattrajournel-
rte vicillesse. arrive pcu iA lenient la constipation, pres-
li d6crpitude, qui pre- que aussi dangereuse pour lui
e la fli.. que les exces de table ou de
Aujourd'hui que I'alchimie I va s ans 6dire qufntes.
e c charlatanisme ne cher- 11 va sans dire que le tra-
ctlus 1'lixir de longue tement de la vieillesse com-
,(m6drue rem de agun mence avec I'Age mAir.Comme
S mrtal iqe re6m dle I un l'a dit Fran(o s B icon, les dec-
a ilh irrschecialert, 1 e s bauches de la jeunesse sont
atcherio h seront de ns des couijurations co ltre le
S ateio stride de I'hy- vicillard, quipaiecher lesoir
gne ce qu( ne purenl trou- lives folios du Imatin.0 'eroie-
J s les cornucs du lois, les n6cessit6s d'lone y-
,r OA-ge. La vicillesse, aus- gilne rno1esi, collue celles
1 8gile que I'enfance, a be- d'une molesage scom ctll s
sl a, comme elle, des pr6ve- d une v 'imposeit p l
Snances s eciales et des soins tyranniquement encore I la
isnidus de l'hygiAne Tout se vellesse.
Irsumerait, A la rigueur, pour Lhomnme ag luira l'isole-
l Uviefilards, Las rigeur, p ment et recherchera la so-
lsciceronien uards, (fans le rcet ci6t. et les distractions con,.-
Cic6ronien: ((R enoncer sans paibles ec hygn. I i-
rere u ^ pDatibles ovec l'hygicne. 11 vI-
regret A tout ce qui nlest plus dasuairccet ii
de leur age ). Mais ila t yra dans un allrsec et puj ; if
c. deer ige). Mas i aut pr- vitera les courantils d air et
La vie les refroidissements. q..i dion-
unLa vieillessel'a ( iue aire nent naissance A la fluxion de
ialn rEgime alimentaire spe- ',oitrine. l'un des plus redou-
hale. El0ledoit avoir pour r&- tables fleaux de la vieillesse.
Sla soide0 ) eviter tout cx-, Une existence rdguliere, iun
C de table, et se sovenir, exercise quotidien peuactif, a
que l'indigestion la guelte' l'a bri des impressions physi-
* is el cruelle enne- ques et morales vives, un Ira-
tie. i1 en est, en efle, pour le vail iitellectuel moderiment
SVieilard, des prceptes de la entretenu sclon les aptitudes
'asobrit colnmme de cux de la voilai des r6gles d'hvgi ne
h9 tete: chapue fois qu'il ics alpplicables aux vicillards.
lagresse, chest unelpellet6e La nutrition de la peau
deterre quil se jette sur la 6tant souvent fort diminuee,
1tepour employer a rude ex- le vieillard devra par des tric
.e' sSon du cardinal Maury. lions, par une toilette fr6
Lers arepas se ont tres r ,u- quente et des bains tides,
abo n celui du soir sera pen augmenter lactivitl de son
Abodant. La nourriture se loiictionnement: c'est 6gale-
tOmposera d'aliments 16gers ment la seule mani6re de pre
t apropries i l'individualis- venir cette insomnie rebelle,
S die e lestomac. Gen6rale- tr6quente chez les vieillards
enat, des viandes blanches et capable de comprometire
i een tendres, du pain bien s6rieusement la vie.
f al ene, lien sal6 el tr6s Les vicillards doivent me-
i Cl ,ii,-aux die geslibles er1' uline vie sobre ct tian-
o'. toi__ ssats, composeront quille, et dininuer, come
ourinaire du viellard, i 'ex- I a excellemment dcrlt Reveil
USlonl de lout amilent lourd 16-Parise, I'intensi4 de leur
Schaullant.Leviin, pris avec existence, s'ils veulent en al-
rralion, est vraiment le longer la duree.


6to4do Notre-Dame
lPberp6tuel Secours

.inr des p Ierinages scolaires
I'occasion de la fte de No
')ame du Peroptuel Se-
P" qui sera c616brde de-
leu Cs a chapelle du Bel-Air,
-toi~v des descoles commen-
Lr0nt 6 partir de lundi lenr
t"""age a PerpFtuel S&

Spuoions en 66me page
e nnnmro I'horaire des
a.e cI qui seront dites de-
t-. Per? tuel Secours et
ade Is Prinages scolaires
la semalne t qui suivra la
!


Grave accident d'auto
sur la route de Bizoton

-
Dans la soir6e de mercredi
s'est product sur la route de I
Bizot-n un assez grave acci-
dent d'automobile. La voiture
de M.EdouarJ Ilanchard con
duite par M. Franck Solage,en
voulant d6passer une autre
voiturequi allait devant elle
fit collision avec celle--ci.
La Chevrolet fit panache.
Elle a 6te c,')ipl) e ent (d16
mantibulec. M. iBlanchlrrd qui
Mtait dans la voiturg fut bles-
se par un eclat de la vitre
qui s (!;i' l risee.


S1611 GRANI)D'UE. \ ncienne Maisun Keitel. I
Maison s'occIpanl cxclqsivetment d'Optique el ou vous
trotiveicz les verres ct les monlnres don't vous avez be-
soin.
i 'NTE EN GHOS ET EN DETAIL.
Nt ous altiiiros l'attention Lienveillante des occulistes.
L s prescl ipllions de verres cvlit(lriques on prismatiques
e ,'tv6enil ire cx.\cutlets en dcus on Irois semaines.



LA FT-" "-
LA qTE-DIEU

n'l-al-Prh'imie a fail a I'E licharislii une ilW e ,rlaitauls
>** ---
Les port-au-princiens ont con voile blancs. est pr&c&d.e de M.
imemore.avanit-liitr, vec line )pit le Chanoine It*noit en grand uni-
te el un enlhousiasine vraiinent lorns sacerdotal: le camiil vio
imnpr'c-s ominalts, la grande lete let, le grand rubaln inoii6, I'6-
d, .`tucharis'ie, la ete Dieu. tole toute lainme d'or.
lDs Ie s,.ir de la veille, la ville 11 en est de meme de la pa-
availt so air de hete. Les Eta- roisse de SaintJoseph. Elle aus-
b'issements publics gard. rent si a sa croix d'or, sa banniere et
lard leurs portes ouvertes ct des le Chanoine Colin, qui inarche
:,roupes joyeux se promenaient cntre les 'eux rangs des 616ves
d dler un coup-d'teil sur les trois jolies sous leur coquet unilorme
reposoirs qj'oun dlressait pour la bleu a guilupe blanche, porte
grande sol':inild du lendemain. lui aussi ses habits de grand
IDs I' lever dn soleil, tin so- j ur.
leil brilliant, gai, ressuy( qui, Puis voici la Croix tie la MW-
lii aussi, vcul prendre part a la tropolitaine. EI.e est suivie im-
10ce el verse si r toute la ville ,nMliatemeut par lesa l6ves de
ses plus beaux rayons dor.,* pd- I'6cole Elie Dubois. V6tues de
tillant de clart6, dans les rues robes immaculees, elles portent
quo suivia le corltge, toutes les toties des o iflamines rouges et
malsons avaient leiirs balcons, encadrentldcux grands drapeaux
lurs fenOtres, leurs porles de rougeet bh'l ayant, au milieu,
rez-de-chlaussee orncsd'orillain un grand c(uri d'or, Ie cexur de
mnes, de lanions, de drapeaux. de J.Jsus.
riches tenltures mull c )lores, de l)evant la premiere de ces
lleui s anx couleurs eclatantes. lannieres, don't la soie bicolore
Les sept hcures sonnet aux Irissonne au soulfle de la brise
horloges de la ville. Les cloches, matinale et don't le coeur d'or
toutes les cloches de la Cathd- etincelle A la clarl6 du soleil,
drale de Port-au-Prince s'6bran- marchent trois elIves en costume
lent aussitol, sonianlt a loute de communianles, robe et voile
voice, de leurs grandes voix de blancs et porlant,l'une, un calice,
bronze qui s'entlent parfois,par- I'aulre une croix et la troisieme;
Iois s'apaisent en les plus dou- Line ancre lessymbolesdes trois
ces modulations, les c 1 loche s vertus : la loi, Iesperance et la
chanlenl, dinls le malim clair et chaiite.
trais un I e Deum magilique. Les oriflammes, les faunions,
La procession l.isse la Metro- les bannieres fr6tillent dans le
politaine. i jour 6clatant. Le coup-d'eml est
En tele s'avance la grande, ravissant... Ce sont les 61lves de
Croix de Ste. Anne port6e par I'Externat Sainle Hose de Lima
un enlant de cliour en surplus don't les plus petites ont la robe
blanc et robe rouge et que sui- blanche, la taille ceinte d'une
vent les paroissiens et les leOves large kcharpe de tulle rose et
des 6coles. La banniere de Ste. don't les plus grades portent
Anne don't les cordons sont le- toutes un petit drapeau blanc et
nus par des premieres commnu- bleu, les couleurs de Flmmacu-
niantes en robe, couronne et Mle Conception. Ce sont les 616-


La Nouvelle Cigarette

( Republicaine)

La Grande|Mlantlacture de Tabac noir et de Cigarelles
a ANA ,A ONAM presente Ai ses clients et au public en gene-
ral,une cigarette n-uvelle sous la marque a Republicameo.
Elle se distingue de la pr6cedente par sa forme ovale.
D'excellentes combinaisons dans la preparation des
meilleures qualities de tabac lui assurent un succ6s m6rit*.
Les lumeurs jugeront des excellent r6siltats obtenus,
grAce a la competence eprouve d'un Expert Turc venu
des Etals-Unis pour diriger le Laboratoire de la Fabrique.
La Cigarette t R6publicaine ) fera lajoie de tous ceux
qui l'adopteront.
Elle constitute, en Haiti, un progres reel dans cette
brain he d'industrie.
El il est desirable que les Anmateurs de choix en fassent
un usage continue, afin de I'apprkcier, chaque jour davan-
tage.
I)cp6t Ceneral < ANACAONA ,.
Manufacture de tabac noir et de Cigarettes.
206, Rue Justin I.herisson, .206.

G6bara & C0
I 'roprietaires-Fabricanis*:
Port-au-Prince, (HaIti)


ves du Pensionnat de Lal ue.
Elles ont lat poitrine rayve par
uin large ruban rose et leums
mains soulienneni de pelits drm-
)(anlx blts avcc desv de liseies
roLuges Oil s0iigne, ain milieu, un
coeur" t"carlale.
Les bauiii'ers s'viivntuil pr r-
tees par les nmeniibres des on-
lirries elt des AssI ciations reli-
gieuses. La banniire de I'Apos-
tolal de la priire. banniere de
la Perstv4rance, banniere de St.
Stanislas.
Puis voici les Noelistes. I a pe-
tlie croix bleue htoie leur poi-
Irine et elles enlourenti leur dra-
peau que suit le Cure de la M&-
Iropolitaine, M. le Chanoine Ri-
chard en camail nacarat et au-
be finemnent brod1e et ajoure;e..
Voici les ieves de I'Ecole Guil-
loux, ceux de Saint L4ouisde Gon
z igue avec la ':is jue'te galonnie e
('or, la vesle noire et Ie panla-
lon blanc. Its sont nombreux.
Pendant cinq bonnes minutes,
on ne voil passer qu'eux. Voici
le Seminaire, le Lyc6c National.
d'autres et d'autres 6coles enco-
re. Les musiques joueit de;
marches de procession, tandis
que sous les galeries des mai-
sons se masse une loule -nor-
me qui attend, recueillic.
Sur les deux c6tes de la rue,
en long ruban, le cortege dMfile.
D'aulres bannieres a r r i v e itI,
d'autres Associations religieuses
a issi. La banniere du Perpeluel
Secours, celle du Sacri-Cweur
port6e et entour6c par les Gar-
des d'Honneur qui marchent,
fiers, autour de ce I'tmur de .Jsus
don't ils se sont lails les clieva-
liers.
Un temps.... El voici deux
companies de la Gendarmerie
d'llaiti, la 126me et la 18kme.
Elles ont deux drapeaux large
d6ploy6s, claquant au vent.L'un
lout rouge avec les armes de la
lI|) iahlique, scintillanles, bro-
chIc'es au centre en fil d'or el I'au
Ire en soie bicolore. E( puis,voi
c le grand dais, tout en drap
d'or, surmont6 de ses quatre
poinpons blancs,entouri par les
Gardes d'honneur du Sacri-
Cour et par des gendarmes sans
armlles.


I


Sous le dais, s'avance M. le
C Ii a n o i n e Vicaire-Gnuri'al Le
Gouaze. II est rev6tu de la lour
de chape de sole blanche, lamine
d'or, fourre de satin rouge el
don't les ranges d'or en battant
les 6paules et le dos du Prclat
jettent mUle feux dans la belle
lumiere du jour. De ses deux
mains lev4cs, recoveries du ri-
die voile huminral ; il miontre a
la foule prosternbe le grand os-
teusoir d'or oi rI'llostie Sainle
rayonne dans la cuslode sacr'c.
Les t6tes des homines s'incli-
nent, les femmes s'agenouillent
et toule cette toule, pieusement,
prie, demand aide, secours au
ieu porter en triomphe sous le
dais sous lequel marchent aussi,
aux c6tls du Vicaire General, les
abbes Briere et KUbreau, por-
tant le miroitant uniforine de
diacre et de sous-diacre, Ia riche
chlamyde toute brodde d'or et
d'argent.
Prdc6dant le dais, de tout pe-
tits vetus tout de rouge, puisent
A pleines mains des ffeurs dana
leurs corbeilles, les 6parpillent,
font A la rue une jonchee par-
fumbe et multicolore sur la-
quelle devra passer le Pr6tre
portaut h'Eucharistie.
Et aprks le dais, c'est la foule
compact oft chacun march
tOte nue, qui se press, s'dcrase
presque dans aIs rue trop dtroite
pour contenir une si nombreuse
multitude oiu Ion voit des en-
fants de tout Age, des femmes,
des homes, des vieillards des
inflrmes porlts par des b6-
quilles, des aveugles avan-
cant A tAtons, sontenus, gui-
des par la foule. Les autos
sont en ai grand nombre que
la Police admet qu'elles avaln.
cent sur trois ranga.
Par la rue des Fronts-Forts et
la rue du Peuple, le dais arrive
A la rue des Ctara o4 un pre-
mier ripospir a t0t dress par
Mnw talwens, coquet autel, orn6
avec gotC et qui porle coltte ins-


loire Wi!1,,





.. I'a vu rencontrer mardi soir
une belle qui cherchait avenlure
sous les rayons d'urgent de It
lune. L'enlree cn matiare ne Itl
ni bien diflicile ni long. Entie
don juan et fille du soir on s'en.
tend vite. La belle faisnit L.
mouo, la dillicile qui ne inanm'e
point de goujon et qui n accept
qu'on nie lui fail a cour que
pour... I'art.
Enlin..va ideant, dit le I -
lant, un petit eclairde mali,,'
au coin de I'eil, heureux detro.i
ver encore, si lard, une tlte A :o
payer... Va. si loin que tu veu',
je te suivrai innme en Galilee, Ii
ot tu t'arrcteras., e mni'arterai.
On se mit en iarche, I'un su -
vant I'autre. A longue distance.
commune lorsqu'un policies file
un coquin.
La a fille ) alerte avait pris sa
plus belle demarche, rabais- 6
encore sa ceinture, accentuant
1'*l0gance de sa taille pour mieux
allirer son a cavalier suivant a et
le prendre A sa glu.
Pauvre diablesse I au prochain
carrefour, i n'y avait qu'elle
da..s la rue. Lautre ne la sui-
vait plus. II poursuivait sa noc-
turne promenade.
Bonne farce! Est prise qt i
croyait prendre. M a i s NoTE
(EIL aurait voulu voir la l6te de
la fille... trompe I
*
9 *
... a vu une mandoline con-
feclionnre avec un art admir.-
ble par unjeuue arlisle haltion,
Max Ancion. L'instrument ligu-
rera A l'Exposition de Damieni
Lorsqu'on pince ses corde, il
laisse s'exhaler des sons d'une
suaviI6 anglique. Et le Itrouba-
dour qui en joterait. le soir,
sous les fenetres de l'aimne, sla
verrait venir irresisliblenient s'y
pencher pour kcouter les trilles
nimlodieux.
... a vu, jeudi, vers les 7 heu-
res 1,,2, A la rue des Cbsars, une
jeune fille qui laissait, dans le
rang de la procession od elle
marchait, un long intervalle en-
tre elle et celui qui la pr'-
c6dait. On lui en lit I'observa-
lion, la priant de serrer un peu
le rang. El bien, savez vous ce
Iue NOTRE (EIL la vil laire ? Bou
euse, ellesortit du rang et alia
se tenir sous une galerie. Si elle
avail vu comment ce geste lut
vilain I
*
... a vu, le jour de la F te-Dieu,
un cocher qui conduisait un
buss No. 168 ou eItait une dame
Mme Celimdne Hlameau. Arriv6
tout au bas de la rue DantIs-
Destouches, le cocher impatien-
tI par la longueur du chemin,
mania les renes avec tan[ de vio
lence que la voiture capota, le
cheval pris de peur semballa et
la malheureuse lemme alia choir
sur le bIton ou elle se fit bien
du mal. Lotsque des t6moins de
la scene La releverent, its vireut
u'elle etait bless6e. On la con-
uisit r'H6pital.


cription qu'on sent bien Wtre ce
cri qui monte, en ce jour, de
tous les coeurs: Cor Jesu sacro-
fissimum miserere nobis !... LA s
Musiques cessent de jouer. Un
ordre bret, un cliquetis d'armis
brusquement mani6es et lesa eu-
darmes simniobilisont. La foule
aussi. Le Chanoine laisse le dais.
II depose l'ostensoir sur lepit
autel destin, A le recevoir. Millo
bougies sont allumees et, sons
leurs feux. lea ornementa sacri.,
les riches vetementa, for de
I'ostensoir rutilent. Le Vicaire
T6n6ral r'cile les prirus du
ailt, Iandis que le chuwar des


,!. NI


r


V ----~-- ----~- --------


r:


IlrCr~r~Clr-l_~_~lllII---------- I IC 1111 11 I -


___


I









LE MATIN 18 Juin 1927


I SEA

Cafe


SIDE

Restaurant
DE PREMIER OIDRE


INN

H6tel


L'Elablissement oflri n ses clients la cuisine la plus choi
sic mets 'les pils exquis' ct vins les plus fins.
Pour les grands diners et soupers de reception odressez
vous a '
SEA SIDE INN
Le samedi et dimanche oif l'on passe la plus agr6able
soir6e. T16phone: _
mm r-3--


Orphelines de la Madeltine ('u
execute les cantiques. L'encsvn
monte. Le diacre a remis sur lIs
6paules du Prelat le voile hu-
moral. II monte les quelques
degrks de I'autel. On lui pr&-
sente l'ostensoir, il le prcnd, et,
se retournant vers r'immense
foule qui s'est agenouillec, au-
dessus de ces milliers de ittes
inclines, dans le grand silence
o6 l'on sentait passer de mueltes
et ferventes prires, il trace le
grand Signe du Calvaire. Puis ce
sont les hymnes de remercie-
S -1 .. .o f. I n


k


I ,E MERIEILLEUSE INENTIONU
d'UNE MODISTE SUID-AMEIIC.A!.NE

Partni nos h6tes qui nous ar-
rivent des A m 6 r i q u es nous
avons le bonhieur de computer
une distinguc amnricaine Ma-
dame Mercedes B. Gomez, in-
ventrice et prolesseur d'une m-&
thode de plissage et cr,'page i laI
main. Nous croynns savor que
ce genre d'ouvrage si magnifi-
que et si ddlicat ne se praliquait
auparavant qu'a la machine.


__


I


leproof
..ke, WiV., U.. SA.
fbricatlon de bonr,,'n e


e contenn dui bidom qu'elle
ivait en tain prit enu et ex
Le fen se commi!,iqum nux
'tements dc minialihercuse
cui, e n n cli (i'('il, ltI tLn-
viro)nnede dI' llanmis. Lorsque
;eux qui, ia ses cri s'e'aient
porlcs A son secours purmeil
Oteindre lefeu, la pnuvre fem-
ine avaitl le cruellenient bri
.6e.
Elle est more hier, A 1 lire
de i'apr&s-midi.Les tunirailles
auront lieu cet aprcs-midi A la
Cathldrale. Maison mortuai-
re : rue Dants- Iestouches en
face de I'Ecole P erre ct Paul.
Nous compAtissons entitre-
ment Ala douleur des parents,
particulibrement de M. Eu
gene Cameau si cruellement
prouvs par ce tragique acci-
dent.


Une centenaire
Le mardi de cette semaine,
est more au Porlail de Saint-
,-Joseph, une lemme Madame
Elmina,originair deC la Croix-
des-Missions oO elle naquit
sous P6lion.
Madame Elmina, don't on
ignore cependant I'Age exact,
avail done plus de cent ans.
Ce lut encore une contenai-
re qui conserve jusqu(, la 1in
tqutes ses lactlltes.
. n-


* ''I'


Parisiana


DIMANCHE .
L'AF FI CHE
libalisc par .ean Opsiein, j'oiue par Natlialie Lissenkd, Camille
11-irdou, (Genica Miserid.
-.
C'est ut ilimi de preinicr ordre, Ique nous recomman I61 Ac.
al nos lecteur.s e ,i "a** l
___ Entr6e : G. 2 3, 4. :;


Un bas elegant et d'une
dur&e d'usage surprenante
PDOUR la femme qui dt:nande le dernier style en vogue
et qui apprecie aussi I''conomie d'un long usage, le has
"Holeprout" pr'scnt'c 1. :~i ttrait exceptionni I.
Outre sa beauty, le I", '-Hole- 7
proof" offre l';issur.ance r.c d'une ,
longuedurce. La pointe tt le talon
plus sujets a l'usure d::ns la fabri- / /
cation ordinaire sent renfurccs tout
specialement dans le Bis "Hole- /'> 4
proof." Ce perfectionnement c!t 1 ?
a propriety exclusive de la marque j
"Holeproof." /
Bien connu pour son long usage
et son prix inodcre Ie Bas"Hole-
proof" permet de rtaliscr unei' :,
double economic. /
Voyez par vous-memec ai
marque de fabrique:"Hole-
proof, sur la prochaine paire "
de bas que vous acheterez. 1
En vuts dams tos ItI hns magaJin j, y 1


- - -- .-


& N
|DIMANCHU
a 5 h. 1[2
Matinee pour enfants avec surprise.

Le Ti re Sacre '
8e et e episodes. .
0.50
4 8 heures

L'Enfant d'un Autre
050 ,


ment etde reconnaisance e ia
procession reprend sa march. Madame de Gomez, don't les
journaux d'outre-nier ont (lit floa
Elle descendd la rue des Csairs, t:int de b)ien tan pour sa distinc-
pour s'engager dans la Grand'- ion que pour son art, graice nL,,,,i.o,,..,.,.
Hue ou le dais (dit 5s rret r un ra 0 vissant talent adlapt i 'es- 5: .annies d'xpriene ns.. I.
un second reposoir d(resse a ppit ingiiieux qui la caracle- .- "-
l'Adininistration G(ndrale (des rise, a decouvert un travail ma-
Postes, par M. Andi-6 Cheval- nuel des plus admirables. Elle I s Iiurte conhe on io- I
lier. Le petit autel est l'un 1o,,tt en ofire l'apprentissa-e en leurs i. "' h e e ll 1i- .I
a(ldmiral)le. Au fond(, utin grand domiciles 'i routes Tes jeunes tal" ie I'I liiail1a' le 1hel nil. Ii .
cocur a 6 t trace avec de belles lilies hailiennes, de lout age (t A Avant-hier, vers les 10 hres i
et fraiches roses et une niche de tout rang, moyennant une du matin, 'I la Grand'lue, ia
faite de feuilles d'or a 6t" plr'- rtribution des plus modiquis l'intersection de cet!crue etde v
par6c pour recevoir I'ostensoir. et dans une space de trois heln- la rue des Miracles, 1'aulo- (
L., c'cst le ch(eur (cs dleves de res tie temps. Madame de Go- mobile Nume;'o 43, pour v
I'Exlernat qui execute lescanti- mnez a plut6t entrepris de pro- 6vitcr de faire c ollisio n (
(ues. El, une second lois, le paIerhumanitairenent une teu- avcc le Iuss No 98 qu'elle I
Chanoine Le Gouaze done A la vre de progress. Elle y joint pour voulait( d(6passer, alia sc heur-
loule agenouillee la linldicition le memn e prix lenseignement de ter violemment contre le po-
du TQrs Saint Sacrement. C leI'slatnlp ./jap/onais, ou Iart de teau de I'Eclairage dlectrique
Le dais reprend sa march, peindre soi-tmemlie un tissue blnic
suit pendant quelque temps la en style du Japon. place a ce carrcfour.
Grand'Bue et remote la rue des L'invention de Madame de Le choc fut assez rude, mais
Miracles ou se trouve le repo- Gomez est une des merveilles fort heureusement les (lom-
soir des Membres de la Garde de la mode Mininine; la con- images ne furent pa1 hie n
d'llonneur du Sacr&Coeur. Ulne naissance de ses arts pr6cieux granId.s t la voilure put re-
troisieme fois, I'on s'arrble etI 1 sera un charme dans les mains prendre sa course.
Vicaire general au milieu des des demoiselles de I'dlite, com-
cantiques et du parfum de l en- me elle fournira un stir moyen "
cens donne la Bn6ndiction avec de gagne-pain aux excellentes Les dates c616breI
'Hostie-Sainte. tilles de la classes laborieuse.
C'est A souhaiter que nos fa- COIMMENT NAPOLEON
Et alors, c'est le retour vers miles comprennent ddfinitive- RIIIT DE t .ITERlLOO
la Cathhdrale, la rentr6e, I'apo- mnient la ncessit6 de lancet leurs
those triomphale d'un l)ieu ac- enfants vers les lumi'res tde Aujourd'hui, 18 Juin, est le
compagnt de toute utine popula- ces artisans, qui abordent nos 112e anniversiire de l'un des
tion chantant ai pleine gorge places pour nous aider ia sortir plus edlebres 6v'enements de
I'hymne de vi loire et de triomn- de notre deplorable situation. I'llistoire conltemporaine, C'est
phe: nagnif/ical,nmagnificat, ani- Nous I'licitons chaleureuse- en ell'et le 18.1uin 1815, un di-
mna mea... Les cloches s'6bran- mnent Madame dona Mercedes 1. inanche, que Napoleon livra
lent, elles sonnent A toute vole, de (Gomez, pour laquelle nous centre les Anglais et les Prus-
egrenant sur la ville ensoleille, dsirons la plus fructucuse reus- siens la braille de Waterloo qui
animte, bruyante, oin les dra- site de son (euvre. marqua definilivement la chute
peaux ondulent au vent, o6 les Aqtis iimportant.- Madame de du Premier Empire.
oriflammes font miroiter leurs Gomez price les personnel qui l)erni6rement, un savant tu-
mille couleurs au soleil, les no- s'int'ressent A son enseigne- reteur, M. Paul Laurent, a cont I
les joyeuses d'un Ic deumi inou. nient de plissage et crpa;me A la par le menu les incidents qui
Le dams rentre dans l1eglise par imain de s'inscrire le plus vile marqucrent le voyage mouve-
le rand portail et. par la grande possible a la Chapellerie Genaro menti de I'Empereur au soir
net, entire les deux range's de llurlado, Rue Ferou ( ci-devant meme de Waterloo. Le grand
la loule prosternWe. I'ostensoir rue des Miracles ), oi elles trou- vaincu, partant du champ de
regagna le Tabernacle oi l'llos- veront les 6chantillons de son bataille en voiture, passa par
lie Sainte resta exposee I la v travail. Son s6jour A la Capitale Charleroi, Philippe-ville, Ma-
diiration, A la dIvotion des Ii- sera de tr6s course dure. rienbourg et Rocroi et arriva A
Alles pendant toule la journey. Maubert-Fontalne, le lendemain
11 6tait 8 heurcs 45, a mnesse du d6sastre,le 19 Juin 1815, vers
allait commencer. 5 heures de I'apres-imidi.
Ne vous baignex pas au Pendant que Napoleon Mtait
A quelques metres des degr6s moment de la digestion descendu avec sa suite A I'h6tel
diu parvis de I'eglise, les Coin- du Grand-Turc, il fit chercher
jlaguies de la Gendarmerie out Avant-hier, vers les 2 hires dans les villages voisins d'autres
pris I'alignement de i)arade. dc I'ap )s-midi, dans les para- chevaux pour remplacer les
sous le porches M. le Chanoine g(s (ie la Source-Salhe, un siens, harasses. Mais, a la nou-
Bichard, Cure de la Cathedrale bonmme i o in m ii 'herismne nelle de la (dfaite de Waterloo,
attend. Le Pr.sident de la He'- voulut prendre un I)ain de les habitants du pays avaient
publique va venir. Quelques iner. Mais Lun certain mo. cache leurs chevaux dans une
snstants secoulent. Soudain un t, (,ilu( in i ula.t sura lort voisiue. On ne ddcouvrit,
vrombissenment d'utos se fait lei isl lea altrepour oftrir 6 I'Empereur, quo
entundre, l'avertisseur de la voi- rivage le it isparaltre quatre chevaux Informes don't 3
ture presidenlielle resonne, les soun(ain sous I'eau. On se por- borgues et un boiteux. Et, c'est
voilures otficielles pnebtrentsur ta i son secours el c'cst sans en cet equipage de fortune,'ou
resplanade dela M6tropolitaine. connaissance qu'il fut ramen6 bien plul6t d'mnfortune, que la
Le President de la Rcpub!ique sur la lerre ferme. voiture impcriale conduite par
ecst arrive. Avec les soins qui lui luren' un cultivateur de Foulzy, Nieco-
aussit6t prodigues, il se rani- las Gillet, parvint a Mkzikres
is est 9 heures.Les gendarmes mna assez vile. 11 parait que, vers les deux heures du martin.
sent jouent lDessalinienne,toues venant de manger, ii etait en Durant le trajet, Napoleon ne
s qtes se la Dessaliouvrent. Le Pro- tr dans I'eau au moment de cessait de presser son b6n6vole
Slestrs se decouvrent. Le Pre- de d eauconducteur *
sident s'arrnte sur le parvis de sa di estion. II (ut indispos6 coAllez don plus vitu
l'glise, salue et penctre dans 1'6 et faillit se noyer. Mais le moyen d'aller rile
glise -prkcedt par le Pere Ri- avec trois chevaux borgnes et
chard et, accompa gne du Secr6- un boiteux I
Ltire d'Etat de la Justice, prend Institution Et, pour finir, entire autres
place au tr6ne prsidentiel dans onparticularitks historiques de
le choeur. St.-Louts de Gonague cette journ6e de Waterloo, ce
Sdenstittion fut au soir de cettle bataille, apr6s
L'Office divine estclbrparle Les Frires de Irnstitution assaultt de la Garde et pendant
Pere Surget avec les abb6s Brie- St.-Louis de Gonzague front la retraite des derniers batail-
rc Kebreau come diacre et ch:nlctr une messe A lear chlia- lons que Cambronue prononca
sons-diacre. Le cheur des ble- pclle, le mardi 21 Juin, ai 7 h. son fameux mot et c'est aussi lA
ves de l'Externat executales par 30, A h'occasion de la lfete de que Ney eut sa phrase sublime:
ties chantesde la messe qui prit leur saint Patron, et de la Soldats, venez voir mourir un
fin vers les 10 heures. communion solennelle d'un marechal de France I
t tout le reste de ia journ~be, group d'el'ves.
t toulle reste de la journey. a Les amis et anciens leves Tragique accident
Pa" -au-Prince iut animt, gaUt de l'Etablisscment sont cor- Jeudi, ters les 8 hs du soir,
1P't out ,ls teunits joveutss, dialement invites A cette cerd- Mine Eugne Cameau voulut
Lostort-m '-s nit c1L- ,imomni. allumer uue lampe A gazoline.
Les porit -, Elc omit d'cleindrc la flam.
brtuc le ct *\n' t r 7 e en versani ,a gazoinIe,
jour\du lrl '.s C/h i.sh. 1'ort-au-Plrince,lc 17 Juin 1927 me et, en versant la gazolnc,


HUPMOBILE


I


75


Waa


'ii

~8
.1


it


I I ~ - rr p ---- ; ---------- rr*rr


__._ 1___7_ ___~


Les I)bebS de<( .7j .4

mauvaise humeur percent

la sant6 et la vigueur.

Les poudres de Tale grossiores et trks!parlumoes pro-
wol|.ent I'irritation de la peau delicate des bWks.
LE TALC BORIQUE MENNEN
Adoucissant Absorbant Salutaire
Lge recent medicamentl alinde calmer elde com* ,
bare 'iinfection,extr(mement absorbani pour eilever J
les dernieres traces d'humidit di bain del'urine O
la transpiration, le TALC BORIQUE NENNEN constilue
un voile prolecteur eimpechant I'irritation de la peau.
.'Apres chaque bain poudrez de MENNEN votre 1 Wk
et.impregnez en son linge. 1 jouira du sommeil repa-
rateur que vous lui soubailez. A son reveil il vous
charmera par son hbgaiement de reconnaissance.
Recommand6 et prescrit depuis 940 ans par les
madecins et les nurses.



lMrcNNrqEr


_ __ __i


_ __ C_ __


- -


- 1-1


" j








LE MATIN-18 Juin 1921


tuveaux Magasins


roGaetano Jodice & CIE
SRUI ROUX
jla ce de la Maison A. de MATTEIS & Co.)

d'ouvrir uu Grand Magasin oi i'on trouvera
Kcpmplet de :


SC(Slimll's superieurs

routes nuances

I Anglais & Franais
q s visitor et vous aurez toute satisfaction.
I.\)' ____________ _______________


s Gloches La Mode

SCrneville en Afrique

'is que soient nos Le gouveraement framiais iiterdil
ins A c616brer tou- leas di6figrement chers aIx\
e centenaires et de 61Igales sh~jalaises
ires, ils en ou-
non des moindres. D6sormais les a 6gantes
asi qu'on a laiss6 des colonies trancaises d'Afri-
a le marquer d'au que qui, pur se rendre belles
le cinquantimne et suivre la mode de leur pays,
re ne des pieces se distendaient les I6vres, se
Sulaires qui aices perpaient le nez et se noircis-
res quaai saient les dents, seront passi-
.- sc6ne fianaise: bles d'une peine de prison va-
pe de Corneville P, riant de 2 A 5 ans. En effect, le
lies-Dramatiques gouvernement de la R6publi-
877. que frangaise vient de d6cr6ter
i6re de la pikce que cet usage cruel et barbare
I ve commissaire 6tait d6fendu, et que toute d6lin-
prisien, nomm6 quante serait poursuivie devent
a qui charmait les tribunaux et condamn6e A la
SInarait que les peine pr6vue. II en sera de
Se police en m6me des parents des jeunes
S6poquel en femmes qui encouragent ou qui
.r eh6atre. Lea proc6dent ces d6figurements, et
t n6 patre. Les pour ceux-ci les pines pr6vues
t rim6s par un sont m6mes plus graves; elles
r de la sc6ne, le varient de cinq A dix ans aA
I 1e, auteur de cin- l'ombre ). D6sormais les 616-
S ttes et revues A gantes de Dakar ne pourront
I ': plus s'embellir qu'au moyen de
kbet apporta son la houppe et du baton de rouge.
Ivive, celui-ci lai Depuis-Aonglemps le FRme-
,i'mion vieux, c'est cal s essaysient de d6courager
a a Dame Bl.an- chez les indig6nes de leurs co-
ails aan lu jusIonies ces pratiques barbares,
1" o ayatI IIu Jps mais les efforts des mission-
Ma foi, tant pst naires et des financiers n'ayant
nne.Marchons l...) rien obtenu, le Gouvernement
Ant tout, il fallait s'est vu contraint de prendre
'd'un musicien. des measures plus radica es.
un,,dit Clairville:
S.Planquette: oun
Wb tit de fort jolies


Sinut'chez Planquette.
.ta apagne, A Cor-
ete Nodrnandie.
_Ville ..Ce nom fut un
.lumiii pour Clair-
Sn-f'etait as encore
py.-s. ou se d6rou-
e; on n'avait pas
f, v lle, dit Clairville,
SnomrI Corneville l...
te passer en Nor-
i 8s'appellera lesa("lo
]fctorneville ).
Iques jours plus tard leI
it. termin .Trois mois
Ijf.Ppette apporta sa
O. On sail e reste:
cents representations
-.. Et combien de mil-
puis lors, dans le mon-
.c'Cincquante ans, tout
it bien un petit sou-

A VEiD I
auto,. Fp,. module
parfaitfat tlat.
Warer aux bureaux du


Tout derni6rement M. Maurice
Donnay fut tort 6tonn6 de s'en-
tendreh6ler dans la rue.
H1 I Maurice I h I...
C'6tait un de ses anciens con"
disciples de I'Ecole Centrale qui
r'appelait; car, vous n'ignorez
peut-6tre pas que l'acad6micien
avait commence par briguer le
titre d'ing6nieur, et qu'il fut un
brilliant ,l1ve de Centrale. Done,
les deux amis tombrent dans
les bras l'un de l'autre, pois us
6voqu6rent le passe, les figures
disparues et leur jeunesse en-
fuie.
Tout A coup au milieu de cette
conversation retrospective, I'an-
cien camarade du ckl6bre au-
teur lui demands :
Mais dis-moi, au fait mor
petit Maurice, nous parlors toul
le temps des autresa mats toi,
qu'est-ce que tu as fichu depuis
que ta es surti de l'"cAole?
Qu'est-ce que tu as fichuI
Pour celui qua a ecrit Lisgstrata
Les Amants, Paratfre, c est pas
banal I


T qv I


I


olA rs, it ne soulkit plus de
son doigt.


Un peude
Epeec---

Tharapautlquo
fnattendue
Un tonctionnuire d'un ser-
vice de sante britannique au-
rait rapport A ses chefs qu'.un
grand tuberculeux vcnait d'6
tre radicdlement gubri par...
un 6r6sip6le I
Voici,si la nouvelle que l'on
nous donne est vraie, un cas
cerlainement peu banal et qui
ne manquera pas de taire
I'objet d'une discussion int6-
ressante a I'une des prochai-
nes s6ances de I'Academie de
m6decine.
Mais cela ne rappel'e-t-il pas
le r6cit de cet humorist aflir-
mant avoir Wt gu6ri d'un pa-
naris par un coupde revolver?
S II avait fall lui coupe la
main...
A I- __ :1 -- -n A. l


-- .W..-M -- -
La d6couverte
d'un temple.
Le lieutenant G.T. Williams.
sujet britannique, ayant, pa-
ralt-il, d6couvert dans Cocos
Island un temple vieux de
plus de 5.000 ans, vient de(
rctourner dans cette region
pour reprendre ses recher
clies.
Cocos Island est situ6edans
le Pacifique, asscz loin de la
cote de Costa-Rica et pr6s de
l'embouchure du canal de Pa
nama. VoilA, certes, qui ne
manque pas d'int6ret pour les
archeologues.
-.. ..... .. -.
Les m6ricains
adoptent doe b6b6s
anglais.
Les b6b6s anglais, surtout
les filles,sont parliculi6rement
recherch6s aux fins d'adop-
tion par les manages am6ri-
cains sansenutants.C'est ceque
nous apprend une r6cente
communication de la ((Natio-
nal Children's Adoption As-
sociation )) de Londres. Comn-
me les manages en question
sont des manages riches, ces
enfants adoptiS deviennent
souvent h6ritlers de fortunes
importantes.
Lapr6terence pour les filles
s'explique par ce fait qu'elles
sont g6neralement plus so-
ciables une lois parvennes A
l'age adulte. Les Ambricains
choississcntplusvolontiers les
fillettes anglaises au teint trais,
aux cheveux blonds et aux
yeux bleus. Et si vit est leur
d6sir d adopter un enfant an-
glais qu'ils vont souvent en
Europe avec la layette toute
prdte.


I

B


p
B


A ELDORADO
Ou les soirs aRepas Criole A Or. 0.30
Potage tons lea dima I es matin.
Vous y trouverez aussi le meilleur Billard
de Port-au-Priqc et da Dangereuse)
de Ma tre Lamgathe
* ameux Cocktail One- Tree- Four qui preserve
de I'cpid6mie.
Leas meilleure Sandwichs
,__e 7 Prix modIr ADs.
_y~ne 597 Fred GAIRAUD, Directeur


I


SCAS N III.
I [.L valet.r nutritive du Virol d unomtr6 da rn me stki. do ck-
. . _ n .


t








c
t
n
I',


v
c
I




1


Out...


16 naquit
Cadet Roussel?
Tout le monde connait la chan
on s populaire:
( tIl usRo el d 6 leWill,,
II 'a i poiire i cheire.
Mauis ou naquit le hros de la
hanson? Trois cites frangaises:
.ille, Cambrai, Douai se dispu-
ent l'honneur de lui avoir don-
ri le jour.
Ce qu'on sait, c'est que vers
783, il r6sida A Lille et que,
plus tard, il habitat Dousi. II vi-
rait, Ie jour, sous un vieux por-
;he de I'eglise Saint-Pierre et, la
nuit, dans un fou abandon, ou
on le trouva mourant en 1820
ou 1821.
Cependant ce Cadet Roussel
Wua, en realhtl, se nommait Guy
oussel, ,tait un artiste. II tra-
gait des paysages ou des figures
sur du paper et meme signait
ces oeuvres modestes. II 6tait
d'une ma'gieur eflrayante. 11
6tait yvtu d'une redingote grise
et portait un tricorne .d6fonc6.
En 1792, une complaint sur la
miisdre circulait dins les Pays-
Bas. Elle celebrait un person-
nage nommin Cadet Roussel et
on l'appliqua A Guy Roussel.
E cette chanson rendit Ie
gueux inunortel.


--- Mb. I- .L U- - I
*oyons pratiques tI L
Les beaux jours ramnient les I c
marriages. ACNTrs.
Les marriages ramenent sur le w. QUINTIN WILLIAMS & CJ., Port au-Pric, HAiTI, Bolt* Potale 147.
terrain la grave question des ca- vmI, tIn ANC.Ek uNIE. .EAING I.ONDRI S. 4N.. TFRE. 0
deaux de maiage.
Et.la question des cadeaux de
manage amnine A se demander UNE LETTRE DU organ du Saint-Siege, pr6tend
une fois de plus pourquoi on SOUVERAIN PONTIFE que cette tAche des catholi-
n'ose pas ranger parmni les ca- ------Della Torre, r6dacteur en chef
deaux, au lieu des sceaux A de l'Osservatore Romano a,
champagne et des pinces A s Elle expose altitude du Valican stir ques n'implique, de leur part,
cre, le sucre li-m e, voirele les rapports entire esalholiques u n e activity politique, que
naps age.ajeurnuoseros ale-t- et I 'autoriO c iledans les limits oii celle-ci est
d'un onglier mod le, un four- ---- recommand6e par Ile s lois
neau A gaz; au lieu de vases, des gouvernementales, et par les
casseroles;pourquui n'emplit-on Le pape vient de se pronon- codes de vertus religieuses.
pas la cuisine et la cave du nd- cer de tagon claire et precise
cessaire au lieu d'encombrer le sur u n e question d'impor- c Quiconque aime la reli-
salon d'inutilitls? stance capital pour la vie po- gion, la lamille, la Ipatrie,'la
Les c a d e a u x utiles, quelle litique de la France, de l'Italie libert6 et le principle d'autori-
horreur!) disait-on autrefois. et du Mexique, ainsi que des t6, d'ordre et de progris, ne
Oui, mais entire autrelois et au- Etats-Unis,- I'attitude du St.- saurait trouver quoi que ce
ourd'hui sest installed la vie Si6ge en ce qui concern les soitl objecterA celtte taon de
it e- m--aille foIs ra isncelle relations entire les individus voir ~, declare le comte Della
qui a crit ces. lines net organisation, catholiques Torre. a L'Eglise voit da Is les
anet les pouvoirs civil. pouvoirs l6gitimement cons.-
L'Ex position Nationale Dans une lettre approuvant titus, la arantie de la socik-
In strielle etAgri. les nouveaux status de la t1 civil, de I'ordre et de la
coloe g F6deration des Catholiques discipline.
C'est aujourd'hui que s'ouvri- aliens homes Tout en sedressorant pr-
ra, A Damien, l'Exposition Na- par le cardinal Gasparri, se- demment et infatigablement
tinamlea industrielle et n riconl cr6taire d'Etat apostolique, au d, .l h d.e, i,,., a ,,ie on


organisde par le Service Tech-
nique du Do partement de l'A-
griculture et de l'Enseignement
prolessionnel sous le Haut Pa-
tronage du Pr6sident de la R6-
publique et la Pr6sidence d'hon-
neur du Secr6taire d'Etat de I'A-
griculture.
Cette Exposition durera trois
ours. Sa culture aura lieu Ilndi.


Ce uo a vaut Comme nous l'avons d6jA dit,
o oerveau d'Edison une valeur de 6.508 gourdes sera
L'6crivain am6ricain George aflect6e en prix aux exposants.
S. Bryan, dans son recent ou- -. .
vrage: Edison, I'honmme et son Un Tribunal trangais
eu. re, calcule de mani6re im- coneacre lo droit do
pressionnanle la uvaleur mar- correction mnaritale
chande a du cerveau du grand Derni6rement une femme de-
inventeur. Prenant chacune mandait le divorce parce que
de ses d6couvertes ou chacun son maria avait frapp6e. Plai.
des perfectionnements que dant par devant la 41 chambre
l'on doit a Edison, il tail le du tribunal de la Seine, son avo-
compte des capitaux places cat, M eLot, offrait de faire la
dana les diverse entreprses preuve de ce grief par l6moins.
qui les exploitent. Ciorns nel Mais'aussit6t, I'avocat du ma-
quies-unsexplo es hions ri, M Floriot, r6pliqua avec es-
es-uns de ces hitres en it que si Monsieur avail baltu
aol a rs): cin6matographe, Madame, c' el que celle-ci r'a-
1.250 millions; telephone, 1 vait bien m6ritd en se condui-
milliard : chemins de ler .lec- sant l6g6rement
trique, 6.500 millions;lumi6re Et le tribunal adopt cette th6-I
et force 6l6ctriques,5 milliards se eu edictant un principle qui
phonographe, 105 millions; tera d6sormais rnflchir leas
dynamos et moteurs, 100 mil- spouses infld6les : a la brutality
lions; l616graphe,350 millions; du maria nest pas reprehensible
ciment, 270 millions; T. S. F., loraqu'elle pent se justifier par
15 millions. l'irritation que lui cause la con-
Le total ga6ural est de 15,599 duite de sa femme ...s
millions e dollars, soit, en Ainsi un Tribunal moderne a
million dollars, soilenconsacr6 te droit de correction
chiffres rends, 400 milliardss consarita le srvivne autcorreti-
de francs, que, remarque le journal qui
-' - .. -. daslte le faith, des phius anciennes
La tenure du Cin6ma gilations,.
La censure de New-York a C nest point banal.


revu 2.250 films don't 283 ont
subi des eoupures. Cs coupores
s'l66veot au nm arsre de 1.277
qui se r6partisaent ainai: 507
passages ont 6t6 accuses d'exci-
ter et d'encourager le meurtre;
442 la brutality; 152 ont 6t1 trou-
v6 scandaleuv et indecents et
mafin 35 scenes ont t6 quali-
flea diaamoralws.


I


- I,


Le Iphtileubtradt l
Le mots dernier, ua tableau
de Rembrsndt. Ia Vistattlotite
Saint Elibeth, a 4t6 vendu mu
mas6e de Detroit pour la some
de 150.000 dlars.
Et dift 4q1lI pinbtt oe son
t"rat ConmmIsa midrel
.- "pe ---


president de cette organisa- plus et e leinsirerde I'es-
tion, le Souverain Pontife de- plrit et ducode e lois chre-
clare que les functions des ca- tiens, les catholiques ne doi-
tholiques dans la vie social, ens, de
consistent (a delendre la pro- venti mais en rore sse vue
pagation de 1 application pra- q d .. c et
ti. edesp inci es chr-iens. respect au regime civil el ai
quees principle reenn syst mepolitique de leur gou-
tout en se maintenant a au- vernement. L'obcissance aux
dessus de toutes les luttes po- lo et I'autoit est une n6-
litiques. oies, joe cessit6 primordial ).
Les catholiques, ajoute le, ,
baint-Plre, doivent travailler I ( L'Osservatore Romano
de toutes leurs forces u dans se declare fier dce ce que I'ap-
l'int6rgt de la religion, tout pellation ( bon catholique )
autant 9que dans celui du bien- puisse i"re considered comme
re puicS. SnonIyme de bon ciltoyen)).
Interpr6tant la definition 1'aisantt allusion, apparem-
donn6e par le pape, le come mnent, a la situation en Italic,


A'


La Nouvelle Cigarette

( Republicaine)
La Grande JManufacture de Tabac noir et de Cigarettes
a ANACfAONA prdsente A ses clients et au public en g$n6-
ral,une cigarette ncuvelle sousla marque (R6publicainme.
Elle se distingue de la prdcedente par sa forme ovale.
D'excellentes combinaisons dans la preparation des
meilleures qualities de tabac lui assurent un succ6s merit6.
Les tumeurs jugeront des excellent r6sultais obtenus,
grAce A la competence prouv6e d'un Expert Turc venu
des Elats-Unis pour diriger le Laboratoire de la Fabrique.
La Cigarette a Republicaine fera la joie de tous ceux
qui l'adopteront.
Elle coasUtue, en Haiti, up progrhs r6el dans cette
branphe d'industrie.
Et lest desirable que lIs An.atcurs de choix en fassent
un usage continue, afin de .i, icr, chaque jour davan-
tage.
D6p6t C6n6ral aANACAONA .
Manufacture de tabac noir et de Cigarettes.
206, Rue Justin Lhrisson, 1206.

Gebara & 0
Proprietaires-Fabricanta.
Port-au-Prince, (Haiti)


__ 1


Age: 14 moh. Podsd 4'P05. Ap< 24mo.. Poidb 133"60L.
Avat l'emploi du ViroL Apte i'sempoi d Viral.
RAPPORT DU MBDECIN:
On in'a amen6 H. J., un petit garlon de 12 mois. Quand je Ie vis,
il 6tait fort 6puis6. On essays .'un aprbs I'autre sur lui, sans aucun
r6sultat, les rembdes classiques habituels. 11 no pesait que 4 '" 536.
C'est alors que je le soumis an Virol on obtenant an succbs imqie-
diat et encourageant. Son poids so mit A augmenter uniform6rment
i raison de 170 grammes par semaine jusqu'an 6 Mai suivant, date A
laquelle ii pesait 10 *" 206. C'est maintenant un bel enfant sain,
dans I'ttat le plus satisfaisant possible, et qui pese 13 P 608.
SL Virol et une preparation compose do Graisse do
Moelle, d'Extrait Glycerin< do Moelle Rouge d'Os,
d'Extrait de Malt, d'(Eufs, do Sirop de Citron, etc.
i L* Virol *M un liment pr4cioux dams lee c d'Alimen-
ttion Dctui, do Maream, d'Aadmie, do Rachi-
A,& tii ,tdo- bt.hhk.


-- 1 _~. I


x' 7Yyty


I-ja ulull-rc






LE MATIN 18 Juin 1927


4"


le journal tail ressortir que |tll
les catholiqiues ( font preuve i
parlout et a tous moments,
d'une oheissance loyal aux
pouvoirs publics tout di se
tenant a l&cart de tonic in- I
fluence de parties e.



Le Carnaval
DU

Dictionnaire

A I
AGENDA. MNmoire de pochie. raoir
AGENOUILLER ( s' ).- Faire un i seu r.
angle qui prove que la ligne l neT 1
droite n'est pas le plus court F lu
cheinin de la terre au ciel. ,cc.;, p
Awr.nT.- Membre de la con- pu.
gr6gation de I'lnfaillible Empri plaisir.
sonnement.
AOoNI.- Un passage ou une |ct I '
impasse ??? 1| et l:
AGIArfrs,- Les verroux de la rct6 et
d6cence. seur &.
ALAMISmS. Mouchard sans
le savoir.
ALBUM.-Et l'on dit que la ir1
mendicith est interdite I
At.coviE.- Repaire de vols.
ALUXANDIIN.- L'616plant de Cn B
la po sie. 01 .
IATTEssi:.- Titre qui ne prou-
ve pas que les princes sonl hauts, I
mats que les homines sont bas.
AME.- line faluil6 sublime. .
AMiril.- U'n parapluie qui a | ,
le d6faut de se relourner d&s
qu'il faith mauvais temips.
AMNIIsT:.-Acte par lequel les
souverains pardonnent le plus --- -- -
souvent...les injustices qu'ils out abolition de hi eii de la mort.
commises. boliion ie la piCC tc la mort.
Aounfi.- Un duo que les deux A'rr tIu In'nes.- C'est conune
voix ne chantent jamais dans le les fenimes, on veut toujours
m6me ton. celle du voisin.
ANACu1OlC:TE.-uPhilosophe qui A ii'IdsI,. N'.- Quind avon
vit dans la solitude, probable- rcLssitdcs hIros.Quld ca avor
ment pour ne pas se d6gouter le, ldes bandits.
de lui-mcme en voyant ses scir Aui).c:..-- Un levier avec Ie-
blables. quel, on linit par soulever le
ANALOGnI.- Air de tamille des monde... contre soi
idkes. A'rtwsnii:.-- La vraie 6loquen-
ANIMAL.- Vous. . Pardon I ce de la chair.
Parbleu nous I AVAICE. Un vice qui a les
ANNIVERSAIRE.- L'6cho du yeux plus grands que le venitre.
temps. AvlI.IssItI:N.'r.- Maniore ide
ANOBLIR.- Prltendre donner parvenr qm donne raison au
A autrui ce qu'on n'a souvent pas Mlclon ; On nengraisse pas les
soi-mdme. pourceaux avec de i'ean claire
ANONYME ( Lettre ).- Epitre AVOCAT.- Pianiste de la pa-
selon saint Bazile. role.
ANT1~CIDENTS-Que d'hommes lAvowri.tEn Nr.- tFa'on (dont la
politiques sont comme les chiens liberty accouche depuis quelque
sous ce rapport et n'aiment pas temps.
qu'on leur mette le nez dans ce choisli i- Polur u! nia-t on pas
qu'ils ont faith Ih l coulCI ( l [ Ot'
ANTunopoIAn.\AGn:.- La vraic la faire li couletIr de I'esprance ?
Von d'etre ainiu par soi-mnOme. scep icisme est l done bien
ANTICnAMlist.- Pikce ofi les vieux.
plus laquais sont en general (La silte i sanedim procltin )
ceux qui nr'ont pas de livree.
APOSTILLU:.- Billet de com-
plaisance des puissants. N. Lhon I)audet en prison
APPAtTvr ( Discours d' ).- La PAIi,- M. Leon )audet et M.
grande livre dic hiT Cnallt6. Dleste occupent A la prison de
Arpi'.A'issi.:MNIETs.- Cest en l S l Sant ite cellule stlpare
regardant fire la claque qu'on peda int i tlluet e l ie
comtprend le diclon : Jeu die ICOUt pdlnt la journce.
mains, jeu de vilains I M. 1)audel tn1 s calun e a cowuenl
Arproii.~.:ms Un dieu en c6 tin ouvrage litleraire, il lit
dou/e 6ch ances. beaucoup de classic nUes et de
Ai tPn\iiToN.- Emploi facile jeunes auteurs.M"I audct pr,-
et lucratif.; pure lC ersonnellement ses reipas
A<:tirr:cTre.s--leureuses gensl et les lui envoie. Les condam-
ils at'rivent sans etlort. On se nds p env e recevoir 2:) v'isites
charge de percer poulr e ux. joun';lircivs.
A .s.-- La Morgue du l, i rt'sultle ies rensei-
passe, nn'n ls rctteillis il'issue du
Ataxoisr:--i:ibltne de lacons e te culiiusl quA le gIu-
cicnce des satisfaits (ie tous les \crt ti l I soI erailt ( iL ,racier
r.giies.l Un coup die orchon, et Lton l)audet A loccasion du
on icrit autre chose dessus. 1 1.luill,
Aiii.'r.- En v'oil un mntal l.
qui est heureux de ne pas pou- -- ;' ....
voir rougir en voyant ce quonI La terraur & Moscou
faith de lui.
.\m.iFt'IN,- Toutes les cou- L'elal d,' sicelt y St.ra prli'himi'
leurs sur son habit, un masque LONI)I1UES t't ilI)pcle ie
sur le visage. Le gaillard serit l tlle l
arrive haut s'il vivait de nos t'agencc li'ter annoince quun
tt dc prt emo nu liur

Ju .. s.- l)s poprs t tali aiNl Moscou et quelC I'lat
qui coilealt dix Ibfis p1 us chers de si ge sera bientl proclanv,
qu'uon hon icendie. lers( nm c (uitIeraient Ia vii-
4atIlsTATboll .-censeigne le. Une dpechie aoute que les
il.nlbedespactis.-nseignenent autoritIs sovt ti(iues refusent
Am VE.-- Se dii d'un 1>home d'accorder ties passeports a leurs
MiVime.- Se dit dcun homme propres cito yens et que la pani-
qui atleint son but, fdt-ce en que rkgne tMoscou. La censure
rntnpant. la plus siv~re et impose A la
AmRoGANCE-Cest disgracieux,Iau s rv^r eip eI
cc vice-IAcoestme de misgracieux, press et moime les 11tegranlmes
avec des chasses. priv6s ne sont pas acceptq%
Aspun vroNs. hver en I'air...
V ,, que. %a vous retlonbe sur
;sAINssse:M:N'r.- Falllait-il
qL nous fussions sales, A en ju C'est I'Etabii basement oi l'on
ger ar les millions que vA a cot s'amuse avec Ic moinsde Irais.
Its 'est I'ancien "Moulin-Rou-
A i'rTv. tlePe de limp6t ge" muis quii, renaissaunt sur
tenl trop i. deveiir un plat. uLine aure ii ectlion.ollre iises
(p n ecs d'up contrjJbuable) clients les plis grantds attraiils
.*soun:.- llUn cuinarade de lit ,
qu.veuot ou;outrs avoir toute la routes sorts d'attractions
couvertu ts. avoir tou es a Bar bien pourvu- Musique-
ATTN 'r ANT: constantt ces). Service irre rochable.
- Tout chen in qui mine A l'a- 6T1dlphone 2033.


UNE

d(IcouvCrte

medical.

Un inJedecini berlinois declare
qu le c vital par excellence.
Le protesseur Marlin Men-
delsohn, qui occupe, depu(is
1889, la chair des maladies
ie c(tur,ii I'universite de Ber-
lin, 'vieat d'6mettre la th6orie
extraordinaire, que le corur
n'est pas la source premiere
de la vie, mais qu'il ne joue
(IIu'uIi ro61le seCOIndire, en taunt
qu'orgine de la circulation.
D)'apres cette ltherie, I'acti-
vite des cellules du corps, qui
permit a celles-ci d'absorber
o d'liiniiiier les lluides,cons-
tituerait, en realite, la force
qui pousse le sang a circuler
a travers tout le systlne.
A I'appui de cctte theorie, Ie
Dr Mendelsohni! attire l'allen-
tion sur le fail que beaucoup
de pe, sonnes, ayant le c tuir
tries laililecointinuent a vivre,
mnilgre u (e l'organe cardia-
que suit mianitcsleiient inca-
pable de pomper le sang dans
les ari':es.
ILv Dr Mendelsoln i r6tend
que a( le pouvoir mother du
corps, est d(I i I': ctivite cel-
lulaire des glandes, ct de la
peau, qui absiorbeiwt et elimi-
nenl les Iiquides tournissant
le combustible nkcessAire au
moteur liLimain, taidis que le
ccuIr et la circulation sjn
guine jouent uniiquement iun
role 'regulateur, endislribuant
ce comniustible et les (dlchels
resutlla tn de la combustion,A
Iravers Ic corps, et les ditle-
Feiles ccllu s ijIICuI cs, glan-
du la ires, et pideriqu es )).
l'e IiIr MeCtdeClson pretend
que i cetle th orie expliquerait
les nombreux cas d'nclterrv-
ments p)rematur6s, et il d6.
clare que la cessation des bat-
tements du cutir ne sullit pas
a prouver la morl, et qued'au
Ires essais sont necessaires
pour pouvoir se prononcerde
faqon de1initive.

Q 1*** ~ annlversaire
4ot la foozdaUon du dra-
NElW-.YORK-Malgt ~ la pluie
300 personnel out connwumor6
hier apr6s-niidi le 156mne anni-
versaire d'adoplion de la banie
re Mtoilee par le Congres la ba
se de la statue de la Libert a
l'ile Bedloes. '. Maxime Mon-
gendre, consul g6ndral de Fran-
ce, a, de nouveau, expriine Ics
sentiments la niltic qui unissenit
les Etats-Unis et la France; il
a tait les Olules de I'tLxioi tide
Lindbergh.


Panama Railroad Steamship Line&

Service de frMt et de passagers entki
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, CANAL ZONE et les PORTS de la COT&
OUEST de I AMERIQUEdu SUD).
I e plus rapide c t le plus direct service de Iransort de passages entire Haiti.q
Ies por's Litrp-cL)ns via New-Vord et Cristlobal, Canal Zone, Isthme de Panama_
Voici la lisle lie nos agents pour les principaux ports de I'Europe :

Angleterre Ecosse France
rs, G. W. SHELDO)()M & Co 17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND

E1 FRANCE: COl'ENHAGUE
Mrs. SIIEIDOII &lC- sout repriseuits D)anemark
1:lar 14h maiso011 stlailules : Mrs. E. A. BENDIX & Co.
(G:IL.AT'rL:Y IIAN.MEY & Co 21 Allengade, Copenhague
21 Ruue ela lepublique GENESf
Marseille Italie
IIl:INU Prliox& Cie I[d Mrs HENRI COE & CLERSI
|53 Quai Georges V I iazza S. Matteo, No. .1
Ilavre (enva. Italie
!I:.NU l POIx & Cic. hLtd IUltISTINIA NoiWAYv
ltue IIn Moulin u' vipeur Internationral
loulogune s/Mer Speditionsselskad
IllI:NU PEuON Cie. Ltd HAMBOUltG, GERMANY *
95 Rue de Marais Mr H. Vogemann
Paris Hambourg,Germany
It.:Nxu I':EION & Cie. Ltd GOTTouRncF, SWEEMBEDEN
Itue de lla Tranquillile Nordisk Express
l)unikcrque Gottemburge. Sweedeii
I l:lNu I'LElON & Cie Ltd. ROTTE.DAM, HOLLANiIA
Rue Roy Mr. H. Vogeniann
1(o' dcaux Rotterdam, Hollande


0. B. Thompson
General Agent
Port-au Prince, Halti
Private Telephone No. 525 General Office Telephone No.425


Ligue Scientifique &8o
ciale de Ville-Bonheur.
Pro gres accoinplis de 1910
6 ce iour :
1. Obtention de l'Arrdt6
gouvernemental de 1911 6ten-
dant les limits du bourg au
jourd'hui atygment. de six
nouvelle rues.
2.- Heureuse initiative et
succes de la Ligue dans la lin
du lameux proces qui paraly-
sa vingt annees durant, I'evo-
lution de Ville-Bonheur.
3. Un ouvrage intitule
(( uide da IMelerin )) public&
en 19V4 et mettant en relief
les lacteurs radicaux et autres
616ments naturels qui lont
preferer gencralement Ville-
3onheur a tout autre region
du pays comme future station
climatique Centrale o.
4. Le Congres memora-
ble des 16 et 17 juillet 1918
sur la valeur scienitilique et
le nombre des guerisons mi-
raculeuses de Ville-BonheLir.
5. -- Initiative qu'une routte
voilturable par cotisiation et
d6marches reiler6es aupris de


U


l'Etat qui vient de I'achcver.
I 6. Concerts religicux et
fetes loraines claque annie
en 1 honneur de la Patronne
du lieu.
7. Une ralle comportant
144 lots gagnants, organisee
pour I'amenagement de Ville-
Bonheur en Station Balneaire
et climatique Centrale d'Haiti
(Sanatorium. utilisation des
Eaux et autres 616ments m6
dicinaux sus dits,hospice,cons
Iructions diverse.
8. Un po6mne en quatre
chants,poesie et musique avec
accompagnement de vion,vio-
lozicelle, flute, piano ou har-
nlonitlum, en honneur de N.-
D. de Ville Bonheur.
9. Assistance midico-chi-
rurgicale (m6nlecine gratuite)
aux p6lerins malades aux cpo
ques des grandes atfluences.

C operative RpninIIt',n
Sf'ii, A
La cinquiem n machine por-
tative a ete gignee par le No 5,
au prix de Tol. 13,50,'tg
G. GILG


"a
c o



zi
2
0


3




.- .1


I

a,
c^ "
'f


ATTENTION! Le BEURRE

ESBENSEN est sans rival'
i 1-


'cl


vogue actuelle e ouvan-


Nq tc la concurrence1 C
* n aura beau dire et'beau faire, lebiti tojoursso
saura loujours appreoer les bonnes choses et 'particulirement

le bon.'Beurre Esbensen
11 lamez-le de votre fournisseur, le BEURRE ESBENSEN et remarquez bien qe sui
chaque.lerblanc se trouvent une VACHE et son VEAU et non pas un BCEUF.

EN VENTE
A Port-au-Prance, chez simon Vieux, A. Bolt6, Ch. Picoulet,
Alphonse Ddsir, .E. Lajoie.
A Saint -Marce. chezJMadame Maurice Cleaca, Madame CI6-
,, ment Pinard; Madame Lacochetiire,
Aux Gonaives, chez ILaroix St. Rdmy & Oo, Madame Eni6ne
D6brosse, A. & F. Me Guffict -
A Jacmel : chez B. Dani es.
A Petit Goave, chez B.P. Reid. '
Lea Cayes Madame Veuve Birmingham


Et dans toutes les bonnes Eoiceries

rour les commander, s'adresse. '


AlUied VIEUX, Aiqe.t,


Arl


__


C I LII I --iL---


- -7- __


--a-omo m-


1


--







LE MATIN-18 Juin 1921


Insurance o

Une des plus fortes romp quiee

canadiennes d'assuranw e sur

la vie

Eug Le Bosse & Co

MMMB~M~^ Bi^^^U


vow veYre7mz


ETT r ;cn'licon de fi.mic'eur ct de pro-
p. te h'-ol).i de l. bouche n'a d'autre
cause qku l'tnploi de la Piite Dentifrice
/ Klynr.s. Mi.i la PAte Kolynos faitr micux
'd:e mle .;npliien.t net..ycr. Elli purified. Sans
:",.n- i iTl, :il Jdtru t par millions lesgermes
(ec inl dies d, !a Lour'n, c,''jse de la caric des
dci:,.--LEil di: .out la ] kIcs r, oidriu p.. tirulh's d.v nourri': re. Elle assure
l'hytr', p..rf: itlc ela bjClie. C quel'eau ct la
1 .r,,. r:e pour. iient ja is f. ice, l P.te Kolynos
I 'accrvi.plit raFtdcmcnt et absulument.
Elc est auas.: conomiqre, car un centimf tre de
n p2te sur brobust :cl -uffiatht chzque nttoyage.


FATE- DE-fTIFitICE-
KDLYNOS


"-U-- aa- -s -~ --


SII \1vous Cn


ml
thi
FMk


111


i lle i'cit' SNIlC&'Ie-


Wals de nienl.
S lan Miiu liil S0colairi (1 C ml e 1c ila cun 'i vons 'c dire
)lions h hl e t r es '' .h \', voire esle 'en s:" lave ir
lons In leti e ndres 1
bnsieur L61io Louis '(st l) tt. II all sl.c (lc t e( \'OIlc
du Bel-Hair aux I 01r"11 v (lui P )(0 111i lut l
ldu Comiit d'organri- (liffusio)n I i ns truction est
*Ia rafle ( La Icrtsn- ulile el mdrile d dtre soutenuei
Ia rafe ( La Pers6- t c
*a I'occasion d(u on (1 enco lragee.
Iafle h la Mulualite (. cpeldan potr pe cmeltres
rage du5 juin cou- la Mutualile det derayer ses
diverse depeiinses el d( acquit-
r&Scolaire dtu Bel-A i, it ses delles, L (:oCnseil vous
2-Prince,le 7 juin 1927 (lemande (lde proc'(r 'i deux
lembres du Comit de tirages mensuels.
4 La Perseverance. ). Veuillez agr'er. Messicurs.
essieurs expression de sa gratitude
)seil d'Adminislratio nfinlm .
dlnnlmi .... .i,.. Le Presi(dent de la MuLtua


I- ustl -" c Ol aUllire li
a requ le dcuxieme
It vous lui avez envoy.


Le6io LOUiSSAINT


Avis important
Avis est dound A tons ceux qui
out des permis pour emmagasi-
nage de matiere inflammables de
voir & les retourner & la Cie d',
Pompiers avant Ise erjuillet 1927.
Ceux qui ddsirent en avoir de
nouvpaux pour la vente et P'ewrma
gasinage des products influmma-
les ci dessous,: gasoline, huile de
naphte, bisulphide de carbone,
benzine, colloidon,kerosine,alcoo',
terehenthine, et toutes matiere
inflammables, devrontlaire leur
deminde par,'cit,en mentionnant
la rue et ie go de leur d4pot au
Chef de la Cie des Pompiers. qui
fera l'inspection de ces depots
avant de leur fire avoir leur li-
cence approuv6e par le Fire
Marshall.
L. B. BIRT
Superintendent des Pompiers.
Lieutenant G. d'H.


Avis Important
Le public est informed que les
prochains tirages de la 1 Pers4vd-
rance" auront lieu les JO juin cou-
iant et z juillet prochain.- Pour
le premier tirage,il y a deux cents
lotsgagnants avec une grosse prime
de G. 3000;; etFpqur le second, il
y a 207 lots gagnants, grasse prime
Gdes 7000, deuxi&me prime Gdes
2000.
Organisation seriLuse.
Placement sur primes garanties.

Ebdnisterie

Justin Juste
[ M.!Justin Justep',bAniste avise
sa nombreuse clientele qu'ayant
fait l'acquisition du materiel et
outillege mrodernes de I'EtDniste-
rie dlectrique de M. Loicq, son ate-
lier principal se trouvs maintenant
hi la Rue Fdrou en face de l'ancien
Bureau du T616graphe.
Les commandos de ses clients
seront I'objet des plus grands
soins et il leur garantit le travail
le plus fini et la plus grande
promptitude dans l'exicution des
Icavaux qui lui seront confids.


rimimmii


Capital: Or 000 000


-Eug.Le osse jto

AiDenis Generaux


EIl


i .


LIE VERITABLE




LI ID


LE GRAND


MAGASIN


cst des aujourd'hui en liquidation.
Les liquidations q11 i l tollt geitiralenieil i foil-aii Prince ne soult que des liqui-
daliois plri icl'is drl i i o(it- d( i. ( ( ti i ils el sot i velll nt ilwertains.
Mais ia li(dalion du et I tTIi X /kAf A T esl line vrnta-
ble liquidation cl de IlM AjiNI) i1-MA LUAI IN l ut son stock.


Satin liberty soic grande larger aune G
CI epc soie Ialme
Cr pe Iaroca inra Iiaais grande larger
Crp' s soic a (Idesin
Sele g pelit serge s(oiv legere
i* I'pon soic a dessin
iHalin I'franqaise demi-deuil
Indienne grande larger livabl)le
nicotinee a l)airre
Zephira I)arres
)amlass inappe' la111C
Drill 1fl nelle a Iarre's
J)rill coulcur italien
Drill Sardine pur i ll i
Drill b)lanc su priLmur
D)rill fil blanlc t i s suprieur
Kaky blainc
Dril Tussor Chan-tong
Kakyjaune suiip'ieuri
Kaky jine
C(:oliil I )(our costunI e enlIantravys rouge etl bleu
Dumtiasse Inmllcjis doul)le larger
Chemiscttc albt tic cououleir piece
Coi set
Chemises clauffturs
Phonograp)he porlalit
Chemises franqaises a plis
I'ardessus impermeal)lcs
Faux-cols strangers toutes couleurs douz.
Souliers decouverls pour enfants
Vaille de soie pour chapeaux toule couleur
Toile i drap 111i trs grande larger aline
Alpaga noir lr6s supo)ricur
Grand choix de chapeaux line et paille pr noime.s
(Grand choix de chap)eatnx pour enhlans
Salin colon pour amctl)ilblement etl lideaux
Zephirs r:Oyt s Io(oiir thcliiises
Chantilly soie noi ic
Lahaline co uleCr
Mouclhtirs fils al i arr'es coul i !.onimine dz
hatusselles nmercerises p)otir ho intni's dz.
Chainsselles ihonmmes ill d'Ecosse
Chausseltes fil rays
Voile pour mousliquaires fil anUne
(ranid lio ix de(i latissclIls potiur cnlalilS
I rdp)e ,our dvcuil loilesk Is la'get'is
Toile a ,dra1p 9/4 tanne
Toi:e a da( ip lil grari:de largtiir
Nan soutik suisse
Drill could 'ur b ii1i eiC eltl a nt
Voie blanc :i I a re
t alicot percale grande larger
El mille autles closes,


ds 8,00
10,(00
5,00
4,00
7.5O
2.50
2,50
1.00
0,80
3,0()
1.25
1,50)
2,00
5.X)
1,50
2,50
2.00
1,25

2,00
5 0
1250
25.00
7.50)
15.00
12,00
5,00
1,50
16 (m)

2,80
1.75
5.00
1,50

31,00)
3;(),()
4,50

e 3,50
Si,(m)
1,25
1,25
1 00)
1,04)


Rien d'avarieks, rien de demodes, tous
nos articles sont frais et garantis.


Ie


I .

Iidd I aain


206-208 Rue Traversiere


CIENTACL.Quao& Co


A. de Matteis&Co
lelpresenflof' poior Ha"li


- -


--


u- r-- I-


- _... r


*i

;'l,^








LE MATIN 18 Juin 1927


desAnnonces


A1 -m ''I


m


vollS
i ---- -


iinleressenl: lisez-lest


.a;mbarg-Amwriknlinle Colombian Steamshi i

' Comany Inc.
MI % 0g. 4.


Le steamer "Danz'g"' prenint du
frAt pour I'Europp, est atteudu a
Port.au- Prince vers le 23 Join et
repartira le 'meme jour, via*les
ports du Nora, pour le HAvre eO
Hambourg.
Le steamer Mexico vecant
t'Europe. via Kingston et Santia
go do Cuba, eat atteridu Port au
Prince verq Io 24 Jain. II rear
lira le mI me jour pour Cap-Hai-
lien.
Nous avons i'honneur de porter
. A la connaissance des int6ressds
.; que le steamer "Artemisia" sera
A Port au Prinee vers le 15 Aot
; prochaio pour prendre des pass
S gers directement pour le HAvre.
S. ~ Les places dtant limitoes, nous leos
re prions de bien vouloir s'inscrire
r" "au plus t6t.
Port au Prince, le 14 juin 1927.
OLOFFSON, LUCAS & C
Agents G6neraux.


a:

I- I


'V
^i-I



:- -






1 -I


-a
-; =

S3:



4^.


C,,.,,,


Gk


Seritainr le d'Etat ,

En vertu d.s dispositions do la
lol du 37 Dcembre 1926, publi6el
dana le Moniteur du 13 Janvier
1927, cou qui out alferm6 des
teores doe l'Administration Com'
munale de Poit au Prince sont
invit6s, on vue d'acquitter leurs
redevances, & so rendre au Bureau
des Contributions, Palais des Fi-
nanes, muni do leur bail A for-
me, plans, proc6s.vorbal d'arpen
ta et doe leour dernibre quittance.
Port au Prince, le It Juin 1927


Empria Naviwa
d&Cuba
Le steamer "Habana" tenant do
Puerto Rico et de Puerto Plata eat
attenduo Port au Prince, le 18
Jui courant. II partira le m6me
jour, prenaut le fret et passagers
pour Santiago do Cuba at la Ha
vane,
Port au Prince, le 3 Juin 1927,
J. DAALDER Jr.,
Agent Gn6dral pour Haiti.


Ala limbwtut
LA Coultd de la Grude Rafle
SNatloale sLa Peradvirace* advise
lea plaolors d'avoir faire leuro
S lsemoets deux jours avant la
o du tirage de chaque ratio et
di signaler eo outre leos numdros
I ayde,afin qu'ils soieot d6clares
S ois publiquement au moment do
proceder au tirage.
11 leur oet demand d'observor
b bs rigoureusepent cot avis aria
d'dviter tout maleutendu il'avenir.


2 I


Grand H6tel de France

P. P. PATRIZI PropriMlaire,
Cet Etablissement renomm6 don't l'61oge 'nest
plus A talre vient d'ftre complteoment restaur6-
at remis A neuf. Lea ohambres ont'tout le con-
fort moderne, le service irr6proohable, loe Ies.
taurant soigil6 eat de tout premier ordre, I1I1-
tel n'ayant rien n6Ugll6 pour faire plalsir A sa
char'mante clientele.
Mr PATRIZI, !lut part blentdt. aplortera A son
re' our do France do nouvelles am6llorations qtl
donneront la plus entire satisfaction A tough
D6Jeuner & la carte, Table d'H6te
Plat du Jour au choix
Pension au mois, i la semaine, par jour
Garage mis gratultement a la disposition des
voyageu a.--- Hains, Douche- a touted les heures.
T616phone i No 341
Dans leW Magasins souch6s A 1'lJ4tel, on trOJ.u
vera toutes sores do provision-, Vins, Liqueurs,
cigarellttes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'Italie, Grand
Choix de Conserves.
On y trouve a l'arrlv6e, pendant le s6jour ou
au d6part tout oe que 1'on <6sre au Grand Ho-
tel de France.- P. P. PATRIZI, Propri6taire.


ALUMINUM LINE
New-OrlaNs i Soueth America Steamship Copany lee.
ItOCIIAINS DEIARTs DrheCTS POuR PORT-AU-PRINCE IBAin


New-Orldant le


Ge I Juin 1l27.

A. de Matteis & Co
AGoNTs GgN1tRAUX


Lone Sta
Stea ship Company
Le steamer "Southseas" venant
de Galvestoa, Texas, est attend u A
Port-au Pr;uce,le 17 juin:courant et
repartira le meme jour pour Porto
Rico.
Port-au-Priice, le 14 juin 1927.
BOUEZ FRtRES & Co, Agents.


A VENDRE
SMolocyclette Harley Da-
Vidson Single,.Mololel926(
en partait ctat.
1735, Rue dd Quai,vis -v is
Polis poslaux.
Phone 2084.


LA FETE DE NOTRE-DAME
DU PERPETUEL SECOURS
Demain, 19 juin. est la fMe de
Notre-Daime du PerpMtuel-Se-
cours. Comme on le sail, cette
Mfte est c616bree, cheque ann6e,
avec grande pompe, en la cha-
pelle du Bel-Air consacrbe aux
devotions A Not re-Dame du Per-
p6tuel Secours.


Le Steamer lolivar" venant directeMoa J
lew-YTork est attend i Fort-au-Prince, le 144
courant. II repartira le mime jour pour l
Golve, Biraqoane, Caves et Jacmel,en rout I
les ports de la Colombie, pregnant frit et
gers.
Port au Prince, le 14 juini 197.

Colombian Steamship Company, 104;

Gebara & Co, Agoen1



.La grane cbapuOerie
S DE

Genaro Hurtado
G aId(f Rue et Rue d-s Miracles Po, t-an Princilladl0
A le plaisir d'annoncer i ses amis, clients et lo p.
blic en general que dains son elablissement on trouvera,
Un V 'hapeau poir chaq ue qoul el chaque pairon4;
ainsi pi(u'ue variety d'articles pour cadeaux noV l.U ji
ment requs; vous trouverez un assortment de (Sfpp 4
Liqueu rs,sans oublierLa punch creima,, cette pr6iSuI
bois, on espagnole. t '. l
La viaison HURITADO offrira un souvenir" a tlhqi
che!eur.


On trouvera eo Charles N. Ga.:
RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Extrait orgeatine pour orgeat et toutes sores
traits pour liqueurs.
Vin rouge par gallon. Anisette, Cacao et touto
tes de liqueurs superfines.


Vendiedi ler Jullet, 7 A heures:
Ecoles Jean-Baptiste Dehoux,
lourjolly. Inginac, Mutualit6 du
Bel-Air.
Sainedi 2 Juillet, A 7 heures:
Pensionnat Ste-Bose de Lima et
Orphelinat de la Madeleine.
Lundi 4 Juillet A 7 heures :
Ecoles Elie Dubois, N.-D. du
Plerpctuel-Sc ours.


a
r
t
I


(


1 y aura. i ceite occasion, .Vou lions dans LE... FAo du
deux messes basses 5 heures 9. Mai 1927
et A 6) heures du m0 iin. La 'L Ma 19a :
grand'mese sern c6 l'br'e A 7 La France dans l'Am6-
heures 1/2. Et. dans I'aprcs-mi- rique septentrionale
di, A 4 heures 1 2, il v aura ve- et aux Antilles
press suivies de procession. Une tirs int6ressante manifes-
Durant la semaine qui suivit station historique aura lieu en d
la fete, toutes les tcoles de Port- 1928, dans ls locaux de la So-
au-Prince font, en corps, leur cietd de G6ographie de Paris
p,61rinage A la chapelle. (Illtel dir prince Roland Bona-
Voici les jours et les heures part ), avenue d'lena. .
qui ont e16 fix6s pour le p16,ri- Les principles Associations
nage A Perp6tuel Secours de d'6tudes et de propaganda en fa-
chacun de nos Etablissements veur de I'Expansion tranoaise,
scolaires : !'Acadminie des sciences colonia-
I.undi 20 J.uin. 7 heures : les, le Comit6 l'rai e.iAm6rique,
Ecoles Jh. Courtois. Belmour I'Insfitut colonial franV.uis, la So
L6pine. C. Chaveau. Th. Martin, ci6th de G&ographie de Paris, la
St-Antoine. Sociti d'llistoire des colonies
Mfardi 21 .Iiin, 7 heures : frangaises. la Socidte d'listoire
Pensionnat du Sacri'-C'(eir. A 4 du Canada en France, I'Union
heures ()0: Collge Louverture colonial Iranqaise, ont d6cid6
et Ecole Secondaire. d'organiser, avec le. concours du
Mercredi 22 Jain, A 5 h1. 30: ministlre des affaires 6trang- -
Confreries des Daimes et Enfants res, du ministlre des colonies,
de Marie. A 7 heures : Institu- du minisl6re de la marine, dt 1I
tion St-Louis de Gonzague. nminislere de la guerre et du mi-,
Jeudi 23 .Juin, A 7 heures : nist6re te I'instruction publique,
Ecole de la Centrale. une Exposition: La France dans
Ven,'redi 21 Juin, A 7 heures : rAmeriqute septentrionate etlaux
Ecole de Mar. A. Guillotx. Antilles.
Samedi 25 Juin, A 7 heures: L'exposition comprendra la
Petit-Sdminaire Collge St-Mar-1 reunion de documenta et souve
tial. nirs divers, portraits, gravures,
Lundi 27 Jain. A 7 here, : tableaux, carter, lives, inanus-
Externat Ste-Rose de Lima, crits, drapeaux, armes, unifor.
Ecoles de Mere Louise et Mere [ues et autrea objets so ratta.
Eustochie. A 4 heures 30: Ecole chant A I'hiasoire de effort fran
de garrons. vais au Canada. A la Louisiane,
Mardi 28 Juin. A 5 heures 30: a la Floride, A Saint-Domingue,
Association de la Persev&rance. aux Antilles. Chacun de ces sou
A 7 heures : Ecoles de Mmne venirs~ ra expos dctelle mia-
Pa'rt., i s Li :vois, Dupe, ni6re q"'i soit mis oen pleine lu
Gardre. miire ot dans son cadre histori-
Mercredi 29Juin,A 5 heures30: que.
Assa-iation d homnmes. A 7 heu. On aura aina on parcourant
res : Ecoles P. Faubert. I. Bois. cetto Exposition, uue evocation
rond, C. Lochlrd, Mine I. Vieux. saisissante d'un passe qui unit
Jeudi 30 Juin, A 7 hieures : 6troitement la France au Nou-
Ecoles de Melles Ilou, de Bor. vesu Continpul pt q q eat une
des, Normil, C. Scot!, Yh. Par- partie sentirleet nolai mouma
mentier. A 4 heures 30: Lyc0e glories de 6tlt 1iifotre na-
National. io artloe.


4


Le gouvernement i
i d6ci&d de participer i
ment et financiereme
nisation de la manif
orique don't il s'agit'
a, par ailleurs, d6a l
president du comit li i
Mf. Gabriel HanotUu
de 'Acad6mie tra q i
me vice-prdsideni:M I
drillart, membre e
frangaise ; M. Frap .
president de l'Unioptu q
arts decoratits ; i'asmtf
pres dent de nI'lst *ti
francais ; M. Frials
president de l'Unioa
franVaise ;M. Martinesi
dent de la Soci6t6 de V
des colonies francaises;
me, gouverneur general
lonies, president de la
de Geographie. -.
Les ambassadeurs d'A'
re et des Etats-Unis on(t
de fire parties du comital
neur don't il s'agit. ainosl
ministry de France etle col
saire g6ndral du Canada.,

Lee exanmen S
Brevets g
p6rieur 1. le
cat d3tudoi '
raes.
LJa Secrdtaireriq d*Et
truction Publique
aux intdresses que Ia
d'exinens pour l'obt
Certificat d'Etudes
fix6e dani les cliMcd
scolaires de Is Rpo
lundi 20 juin coa
des examens pour le
plie et le Brevet 5
lu.di 4 juillet p 'i
Les iaripl.oni
pection Scolaire.



A hiulandage, rv I.
dive"ts,' iJKm; H
Petite chasse suol':
terie0e02
CARTE DE FURETI.
1i court, il courtleI


ase
vei


RODONAL


LIFEBUOY
le Savon
pour la Sante
Lever Bros. Co., Boston, Mabs., U.S.A.


Le steamer "Erdshorn" laissera
18 juin pour les ports d'Haiti.


"'I.


w IM EBWA*--


I T


I I [


vi iIIII -- I


-----------------


C3


I


I.-








LE MATIN-18 luin 192/


ON DE LA NATURE

de la more est le plus riche
de la Nature de certain
jifviants.
abundance de vitamins pro.
tement de la nourriture que
trouve dans la mer et qu'elle
jne quotidiennement et Fexc6.
emnmagasin6 dansM 'huile rice

aon Scott, riche en huile de
mnoe contenant des vitamins,
rmyen efficace et agreeable par
us enfant ou un adult peut
rabondance de vitamins recons.
Sdont il a besoin tous les jours.
wimndez pas que vous soyiez tout
m6 et sans forces.
jmoyen d'ipargner les forces-
snmpecher la faiblesse-est de
i .dter sa sant& n pregnant trois
jour de I Emulaion Scott
0 nte.
(f,_____ _


Latensilon
anglo-6gyptienne
LONDRES- On pense que la
cruise anglo-agyptienne va tre
conjuree.On announce qu'une no
te du president du conseil d'E-
gypte rescue par lord Lloyd,haut
commissaire britannique, oflre
des-bases de ne6ociations au su
jet de la question de I'armbe
6gyptienne. D'apres la constitu-
tion du 19 avril lh23 d6clarant
I'Egypte Etat souverain, la ques
tion de la d6 ense est reserv6eeet
reste sous le control britanni-
que. Un movement important
s est dessin6 r6cemment en Egyp
te pour reinplacer par des 6gyp
liens le commandant en chef le
Sirdar et quelques g6n6raux ac-
tuellement des anglais.

Eclipse total do solei]
Le IC le'(r(di 9 jiiJ, caol
rant iunru lit u tine li|pse lo-
tale de solvil.
ell (. -ip)se, li~ il)le dans 1
Iomile I'T )',pe, i'\li Ine lI
Nord, pF cs.iquet toile t 'Aie el
les partlis .xlreiine-Nord de
I'Anim ritq ic o IIlncIiCl I i a'A
1:i hliu 59 .)ni. ( s. el 'e Icr-
ininera i 8 licures 46 in. 4 s.
S pIlus grande Iphasc sri'ri ai
6 l.23 in. Sa gr.iilcur scrap de
1.006(.
Otfre d'Emploi
Oil (Ie iini(lie in jIIllte hlioi
me dactylograplhe, et p),iuvant
otblriiir des commlllnlltdes de
iiarchandises diverses.
S'adiesser an Bareau du
Journal.


La- plis grand Liqut
daLion qu'on n'a
jamnuls vale.
L.a llaqiidation du Gran I
\I.lgasiii, qui dans sa dix-hui-
iemie j. u: n. e est loin d'etrec
retroid ie.


R6clanm3a le chapeau
Avait hiier sur i r ilte
de Port-an-1'rince a I'6tioin-
VilIlc a e6 lIr'oviv un Ilg ilnt
ch ipeat de Icitint loiiilmb
d'i t ic iilnit oblil('.
I'riere 1:i (-o,rielaire d(I
Ie r('limnT uiln tIreiu de lj
Police


La Maison ACIA
ffrP aujotiiird'hii Some li Li s.; clien,'1e cl atll
IOffre pul icloutcss rles dte cont.,,i,,' .Oa-I.
i)lels en to l g l(e ligrie, 11it assorli-
menti varii' et complex de clihemilliscsc.
Le ravon de cravates de la MAISO(N ACiA n'a plus
de rival ct ses prix delient lotie contcu irC:i(e.
UIne \isite I la Maison ACHIA vous eJilicra comipl.-
uet.lltl t


11111 hesitzvns cHoe aIl Ie eix
it )z 10


de


VOS


PjneIIse


s vous donnons plus qu'il est necessaire dans les PNEUS


LON GOODRICH, c'est cc qui leur donne leur valour.


PLUS DE MILES, PLUS DE FORCE,




PLUS DE SU RETIE SUR les ROUTES



is pas plus chers quelesautrespar ce que laGrande Pro-


duction de GOODRICH leur permel d'acheler des mate-


riaux en grande quantity, et de Dous donner des prix


avantageux.


TES-NOUS VOTRE FOURNISSEUR Pour vos PNEUS

I VOUS DONNERONT le MEILLEUR RENDEMENT.


Venez nous voir aajourd'hui 2


En vente:


Agent General pour Haiti.


Cap-Haiti Gar&ge, Ca.Haitien Eli. Tipr ine, Port-Je-Pai -.' Veu. A. Saandal, Aux Caymo -
A bel laicrnix nnaives Ohlttson Lucs Go., Petit GoAve F-ix Gavet, J6r6m't __,


-. t p.mw. .k

PHOSPHATINE

FALIERES
Le meille& r alim t in Enfants
depule I'Ado de 7 & mole
*t Pendant Ia oroloarnoo
FAuIun LA I Km Fruiem uLII N
amM ....dBu....r
et -a Conoa..c.#Aa 4 4
S( THOUVE PAR7OUT
S, Rtu do la Tacbh& 1Jo
p A" Xga


Ire des Soviets en Pologne dans
i'Europe mtridionale; une au-
Ire situation so prdsente parsui
le de la rupture des relations en
Ire la Yougoslavie et I'Albanie.
aL'Associated Press) apprend
que IAllemagne s'est pour ainsi
(dire rangee au sentiment des
puissances qui voudraient aver-
tir la Russie A ne pas ,.ontinuer
. piecidue propaganda I'6-
.., 1 t i son terrorism iA 'in-
1i. tr. Si les puissances don
nent cet avertissement toutes en
semble, ce qui est possible, il ne
sera pas rddigd comme une me-
inace au regime sovietique mais
comme une declaration de la
part de I Europe qu'elle ne desi-
re pas voir s'allumer une nou-
velle guerre et que les puissan-
ces s'uniront centre animpaoe
quel ag-cs-eur comnie si -6eit
\'rii( in. 1 .t us.


--


LI


- --


- -- II


J J-


SAu Mexique

pr~sideilielles
NIEX ct(O-- Bien que I'ection
I)frli(denlielle n'ama lieu que
I':inm e piochaine, la campaign
Ipolilique est 'jA extrNmement
active Les gi ouipes centre I'elec-
lion oppoSs aI l'ex-president
Olbigoni se rnliinlont lundi A
MIxico pour (cloisir un candi-
(at, il est probah'e (qu'ils accep-
lent le general Arnullo Gomez
ii v\'ientle de diner ,tiun con-
ge. iaes i)II'isans (')hr)'gon pIe
j.llent egalement utine conven-
lio (jui i)lhprendra I e roii bloc n;.
li i:.i r ,vw lul ionl aire. .'ex-pir-
siihl n'a ipas encore declare d(i
linilivtimelnt s'il se )'pisenlerail
i I'b'ection. l.e gouiverneur Fran
cesco Serrano l)ip)tre, district I
(iral, se montrei diA candidate
Ires actil. 11 a (dnn6 sa dkmis-
sion tie gouverinur pour se con
sacrer enlinremenit A[ la campa-
giic clectorale.

L'assausinat du Repr6
sentant des Soviets
en Pologne
L. d'h larmlion m (c i'Assassin i
VA.\ IS()\VIIE- lBoris Kowceda,
'g' de 19 a insnullrlrier de Pier
1r4 Voilkoll millistrt' des Soviel;
:i nVarsovie, a ,Iclare aujour.
d'hlii A i la Cour spctiale (it'll
avi:il IIt(' IeivoVl,' rtusse A cans *
die' ((eti les l )''lichlvistes avaiei t
fail en iiushsie. Iloris Kowceda I:
el oiidcllllanl i atux Iravaux iou-
cos a iperpOtiiit'l et : la perte de
tIous ses (droils.aIi (Cour a decide'
de recommanderiiii au pr6side,it
de (omnmuer eelle ip)ine enL 1.
aus de Iravatix forces.
I MOSCOU-- M. A. 1. Hosen-
golz, nciein chirg d'AIlaires so
vieti(lle i .li, drt's, est parti
pour Varsovie stir l'invilalioi
du tribunal special polonais pour
assisler au process Iloris Kowce-
da, jeune 6lndiant lde 19 ails (ui
a assassin le niunistre sovieli-
que Voikoti a' Varsovie la semai
lie derniere.
_.
Lea difficult interna-
tionales en Albanle
BELGHADE- e ministry d'AIl
banic en Yougoslavie Tsex Hey
a demiande t I a et'vlu s'S pas.se-
p)orls, il quiller.' (e )I's aiijour-
d'hui uv'cc loit Ie I pesot)inel tie
I la 1gatlion. On( dI ici qule I'lTa-
lie piourrai lien ricl'jier im e
iiinilimnili A i '.rAll)i:ie I)tU Ir t
ineurilre (de qualie in ,gO'nieui,s
itali'ns quiau,'ait.nt el.t ltu s pI);
des I)Iigands albl) .aiis i Punia
sutr Ie lerritoire dt I'All llie.l)6es
(hei -('h s t e la t iiu s!;ivie.' d( -
sent (I e i'lCi' e i )oui rr il It iien iln
tervenir en Albanie si I'aflaite
n'lait pas promiiplemetil r&l,1e.
Belgrade- M. Marinkovitch,
lnilnistre des affaires etraingOe'ts.
a d cl(are (lue la ruI)ttre entie
IBelgrade et I'Tiraa a etc voulue
ar le gouvernemenlt albanais.
Ie roi a sign un decret de dis-
solution de la Skoupchlina et la
convocation du corps Olectorale
le 11 Sept'mbre p)ioclhain.


A /aS.D.N.
Le spectre de ia guerre
I u nerTlisemeni (ollrtdif des Puis-
saii<'S cm ir(ii 'i'iits 1i t Ilissie
(I i 'VI- Ies hlI flles d'liF-
tut Iqui assislent ai la reunionl de
la S. I). N. dans cetle ville sont
plus (que jalnais conlvaincus que
le moment est venu de prendre
des measures s.rieuses pour em-
pilhecr ute guerre d'eclaler en
Europe.la craini (l'un' parei!le
par I'allitude tie la Bussie soviet.
tique apres la ru)pture des rela-
tions diplomaliques avec 'An-
iileterre et l I'assassinat du minis


-


L,-





SL .1 M 1.L \ 18 J uin t 'J27







SQui a dcja reu les l)Is halies recompenses des aGRANDIES EXPOS

vient dce receveoir ine nouvelle consecration pas le Jurv

d Ie l'Exl)osition de Santinqjo, R. D. (qui l'a mis
*
0-t' -4- a ap-ule
--f



SSa Reneolmmce esi l st mWlenani unierhelle el son succesforinidable

SAussi pour c i1)ccher loitle [(llsiaica lion, loute fratide, les clients

.f son/ pries (to eclamer Ie nom










SCs prcauions ont 6t ies das le ut C qaani lachtur con
,4
'2 ."
. ,c rcuiosotecpissdn ebt eqrni 'ahtu ot


touted surprise et de Icur donner la certitude lu'il boit ri element

son RHUM FVORI, c'est-a-dire le


FRhum BarbasncouIt


DDep^6t rl'edesCesars- -T6elephone: 2756


1c -i


r*-. lb**,Z* -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs