Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04489
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-17-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04489

Full Text















I 'F -CI--c--C-I----------_ __ __ :


. PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


MEiRCtEDI 15 JUIN 1927


NO -


'S
I'


6


cheveux et en imitant toutes
Cependant il last dire que
MM. Henri Bergon, Henride
JOtaer. J march, Liutey,
UYedawd, Donay.^ Brieux, Dou
mRcarhou. jCanabe, Bedier,
,41. oc,, G o y au Br6mont,
-,ftao J uJllian, Lecomte,
Sck l e ard itaient prd.
ait qti ces iillusjs .e

.Jtaslr#i M, dod* le
ilon pour Iadaission os I
Couole .di ucsct -
Renuakiv,*ve et Jean Riche-
pin -lWfieu le jeudi 30 julh
courant.
r


Nouveaux Magasins


Ms Gaetano Jddice & CE
RUn ROft
( En lace de la Maison A. &de ATTUIS & Co.)

Viennent d'ouvrir uii Giand .nlaismn o6 l'un trouvera
on stock complete de


Casimlrs supericurs

.1 a, In


OLULS DII11


It


ai,dureie des temps

baon thime a nos prejug6s qu'on a vouluscoille
aet an 'sujet de que cotle garder. Envisagez-
tta# alu 1 i oo cela lorsque, tents par
is,'rien no vaut la perspective de gains rapi.
Itds actuells de la des et lacileC, vods songez A
enltrdprenidre c e s initiatives
i, chacLn est docu- qil ne sunt au fond que des
tous d6clarent que ventures?
6tajt mieuX q'A Je ne. pare pas ci des homr
mes ou des lemmes pour q9u
Scependant n'est le travail est une nucessit
cqmmun, ressass6 une obligation et qui uaont
poque. Et quel pas, solvent, letmbarras :d,
onc tavorise d une choix, m a is seulement de
-as m6lange?... ceux qui cherchent, avec quel-
dA. trvamA. e*t qde Aion d ailleurs, un sas-
d- g trae i et s mtaire us leur permette de pa
sn$ notesoiP.t- rer p ous on moins aux exi.
isa notr soc ences de I existence actuelle,
ous noutos en eb i ure .4 tous, mais surtoqt A
les T Sta ma- ceux e la claste moyenne do
ex Voin ta outi la s t. E .pourquoi no
rares sont ceux point a'eflorcer dabord deres.
"g ? .e ert I treindre le cadre de la lutte A
2^i tae pe lr e t't volre dnmalne habitual, le
a 1a p rotondceira toyer familial? Dans nombre
an d'ap ton d mir de cas, il siffirait de manager
rJdtn pdred;imn- plus inginieusement les res-
Slvoitr proedsion- sources du manage, de sacri.-
A e d afraires fi Ele aeur.apaires rtafsie, au -besoi d'run ext6
Smelneur pa" rieur rutilant, pour voir aug-
Smenter ct recO~vrer, dan.s
me le labou:urrat- une certain measure qu'td
itbe quil f6conde, faut blen se garden' cependant
le champ dans le dipasser, la possibility des
ferce notre a tivit6. d6penses superfiues.Certaines
le aillo, 6.,os-eta el es sont nom-
chanIta el se Ieisesl- n'allmente.t-elles
nons soaieslept is le'u'r budget de toilette
.cop D aL 44l)qns N Ia nourriture,
Suie e itrafle de d 'Vtiretien de la mason et
t moisson soit plus partois meme des enfants.
* grains plus abon- D'autres, m o ins goistes,
vaudra bien mieux mais impr6voyantes, ne sa-
rir, au loti, defri- vent pas utilement r6partir
rres rteriles, que les credits du manage, faire A
,.muvres au-des- tempi les d6penses n6cessai-
es et qui nous res, imposer autour d'elles
Ms temps que nous des restrictions nu ie mnent
Is durs qu'lls ne le douloureuses qui ne suppri-
lite. ment pas le bien 4tre, mais
ivient A I'idee.au- implement le superflu.
epmrler un peu de Quant aux hommes,surtout
choscs, c'est qu'il y les moins vieux, I'esprit d im-
Irande peine:, laire prevoyance, le manque de
*'.beaucqup l'esprit souci du lendemain les domi
Me I'esprit d'ipnilie- nent completement. a Vivons
pux, en effect, sont aujourd'hui ... Demain ?... On
lgepnt aujourd'hui verra a. Tel est I'dtat d'esprit
Ippx 4uxquels ils presque general.
Mi 5adouner pour Et voila, peut tre bien,
rL Frevenus deve- pourquoi nous ressentons si
tants par laug cruetlement aujourd'bui, un
Sides exigences et du peu plus qu'hier, la durete
vA. Mass a ceux-lb, des temps.
pas demander de Faites donc sur tout ce que
r d que la moindre nous venons de dire un pro-
bcnmmerciale ou in- tond examen de conscience.
demand, de nos Tentez des r6tormes, faites de
A'iaux, de con courageux efforts. bi cela ne
iemiastes, d'6tudes suffit pas, c'est alors seule-.
ki conmbien un wment qu'il faudra songer A
4C cholsi tardive- faire appel a d'autres dons, A
r d'adaptatona de d autres 6nergis. des acqui-
de renancemoent A sitions nouvelles pour vous
I et longues habilu- procurer A vos et aux v6tres,
Mto' de certeins ce qua vous manque.


La Fete-Dieu
Demain est la Fete-Dieu, fWte
du Saint-Sacrement de IEucha-
ristie. Elle a eti inspire par
Sainte Julienne, cistercienne du
diocese de Li6ge. Elle fut 6tablie
pour toute 'Eglise par le Pape
Urban IV en 1246.
C'est une tres grande fMte reli-
gieuse et, A Port-au-Prince, cha-
que annke, tous lia commemorent
avec le plus bel eclat et la plus
grande piMt. II y a toujours, en
notre M6tropolitaine, A l'occa-
sion de la Fete-Dieu,' messe so-
lennelle prdckdee d'une longuel
et belle procession dans les rues
de la ville pavoiskes et 46corkes.
Le parcours de la procession


Fran(ais
rez toute satisfaction.


Ia procession A laquelle, com
me dordinaire. prendront par
les 61ves de toutes nos dcoles, le:
musiques scolaires et cell dt
Paulis. les Associations et le
Conftrries religieuses, laisser
la Cathidrale A 7 heures do ma
tin. Elle descendera la rue de
Fronts-For'ts ( cut nord du ma
ch6 de la Cathldrale), s'en ae
ra dans la rue du Peuple, des
cendra la rue des Cesars. long
ra 1t Grand'llRue pour remote
par la rue des Miracles et ren
trer A t'Eglise par la rue Dr Ai
bry.


Un associe & I.

a 4 4 u tioa4sr 0

Hier, nous relations brive-
meat aue d- iw de P-
lice s Ethft present inopin
nient aux Trithnes da hamp
dI Mare qu'lls 'vtent re tlb'
h artier gthEral Mrine troupe ...a vu, dimanehe, vers les 7 h.
Smaillaeurs. On y trouva res du soir, deux parconnets qui,
Id bande.L'un des voleurs pre s'en revenant de la matinee A
nient la fuite a la vue des Cin6-Varict6s, se prirent da que-
A ents, ceux-ci firent feu de relic en pleine rue. On se battit
1 urs revolvers, l'atteignirent et mrdement. L'un d'eux mit un
et iiut tue. .oros canif au poiug. Mais, fort
.sirant apporter A n os .i heureusement. I autre ktait Ie
lurs n d esails plus fort, il lhi enleva I'arme des
teurs ades eails precis surn mains. Enfin la querelle prit fin
carte affaire, nous nous som- u Bureau de IaPolice.
e o au Bureau de laPolice.
nies adresse, suivant la r6gle Pour des jeunes hommes ('e
de notre Maison, aux sources 1) ou (1 ans, Va commence bien
les plus sO. .* et voici les ren- ,*


u
S
.1
a
s
It
i-
r
I-


1-


S*us le Dais
Sous le grand dais, c'est M. le
Chlnoine Vicaire general Le
Gousae, accompagn6 d'un diacre
et d'un sous-diacre qui porter
le Sint-Sacrement. Un bhathion
de lu G. d'Ht. prdc6dera le Dais.
Les Reposoirs
Trois reposoirs seront dresses
sur le parcours de la procession.
A la rue des CUsars, chez Mme
Lahens, A la Grand'Rue, A ]'Ad-
ministration G6ndrale des Pos-
Ies et, A la rue des Miracles, chez
Mine Pierre Nazonpar les soins
des Membres de la Garde d'hon-
neur du Sacrr-Coeur.

Seaurs el assistance maladie.
C'est le dimauche 3 juillet pro.
chain qu'aura lieu, A la Rotonde,
au Petit-Four, la second fWte
accompagnde de tombola et de
kermesse organisec au profit de
I'(Euvre de secours et assistan-
ce-maladie.
Ce jour-lb aura lieu aussi le
tirage de la Chrysler No. 2 et
des autres lots de la tombola
don't les billets coalent 2 gour-


seignements compl6mentaires
que nous avons pu avoir.
La puce & i orellle
de la Polico
Depuis quelque temps,com-
me nous le disions hier, la
Police recevait de nombreu-
ses plaintes emanant surtout
des campagnards qui talent
leurs marchandises au mar-
ch6 de la Cath6drale et ache
tent leurs provisions dans les
boutiques environnantes. Ils
etuient tou'jours assi6g6s par
certain individus qui se te-
naient sous les ga er'es des
maisons proches du march
et qui, s'improvisant cour-
tiers, leur offraient leurs ser-
vices pour les conduire dans
des nmgasimt oA its seraient
servis a souhait. Et, toujours
au dernier moment, ceux-ci
disparaissaient emportantI'ar
gent que leurs malheureuses
dupes consacraient A leurs em
plettes. Ces audacieux filous
allaient m, me jusqu'a ddva-
liscr ceux qui ont I'habitude
de prendre quelques instants
de repos A I'ombre de ces ga-
leries etl d'exercer centre eux
des actes de violence s ils
montraient la velleitW de crier
au volcur I
Le toui r de
la lampe 6teinte
LA ne sarretaient point les
mrlaits de ces d6testables pa-
rasites. El 'pour s'a proprier
le bien d'aulrui, lo Police sa-
vait qu'ils avaient dans leur
sac-',dlle tours ing6nieux. Ils
se rendaient, la nuit, dans les
maisons de jeu et lorsqne la
parties battait son plein et qu ils
jugeaient que tes enjeux
6taient assez leves, l'un d en-
tre eux, brusquement, 6tei-
gnait la lampe et les autres
compares faisaientmain basse
sur l'argent. A la taveur de
I'obscurite et du desarroi des
joueursala bande filait et I'ar
gent aussi. Le bamedi 4 juin.
ces messieurs opr+trent chez
M. Im ran iof tiaqt unne ai-
son de jeu derrire 1 Orpheli.
nat de la Madeleine.Mais celte
nuit-Il, le principal associd
de la troupe lut reconnu par
des tdmoins. C'*6tit Pierre Jo-
seph bien connu de Ia police
par ses multiples mfrails an-
terieur.
C'6tait pl. qu'il n'en fallait
pur :que Pierre Joseph mOt
que la policee no pouamit tol6-
rer plu "Int ps la prati
que d'un coanisee si lucr-
1t1. El t IdiMetain, le coquin
faissit 'noaissance avec lea
Agents, G/t-reta.


1t4i le magandrin lait, pa-
ralt-I, bien str de ne point
| arairamt uBureau. car, Iran-
aqi le, 4i pivitLl A'lnt II nc
| te rot pait ias. Arrive prts


... a ri, dimanche, en voyai t
au pique-nique de Ftmniua, con.-
ment un couple dansait avic
elgance et grace. Le cavalier
contait, sans doute, une bien
belle fleurette A sa danseuse,
car, celle-ci esquissait les pes
de la danse avec une grace ini-
maginable, les yeux mis-clos et
un sourire que lui jalouserait
certainement la Joconde.
*
... a vu, lundi soir, dans un
dancing des connaisseurs so
commander du a Barbancourt *.
Mais dans les bouteilles de la
a veuve *, pares de leurs 6toi.
les, on avait mis un rhum, hum I..
pas trop sup6rieur.
Les amateurs ne s'y trompc-
rent pas. 11 fallait voir leurs gri-
maces !
Mais, un bon conseil aux pa-
Irons des dancing : no trumpet
pa# ia clientele, ces mesasieurs
aiment la ,veuve, iUs ne s'y
tromperont jamais. IIa boiroun
tonuerre! mais ils ne revien-
dront pas.
,*
... a vu, avant-hier soir, un
galant qui ne pouvait plus res-
ter A Petit-GoAve, tant le tour-
inentait le souvenir d'une gen-
tille a belle , L... A... 11 rentra A
Port-au-Prince et NOTn1E (EIL le
vit, triumphant, joyeux, fare
son entree au dancing avec l'a-
n ante du dentist. VoilA ce que
c'est que de gagner son pair. A
la bouche ... bouche des femmes.
s
...a vu, I'autre soar, dans un
des quarters de faubourg, un
spectacle des plus dtranges. Dan
une mason, se faisait la veill&e
d'un mort,dans une autre,en face,
Ideux amourcux se mariaient et
I'on dansait. Plus loin, une mere
atendait un nouveau-ne.
Et les cantiques tristes, les
airs gais du bal et les cris de lE'-
pouse s'entremnlaient d'6trange
aon.
Et NoTRE (ELtout rveour, son-
geait combien les gens c6le-
raient differernment les trois
plus grands actes de la vie: la
naissance, le marriage et la mort.


du march Vallibre, il aperfut
une bouche d' gott d6oau-
verte. II y sauta, dun bond et,
sans crainte du danger qu'il
al7lit courir dans l'6troit tun.
nel, di&prut aux ytux du
gendarme 6bahi. Malgr6 tou-
Slea recherches, Pierre Jo-
seph et le autres restreont
iktrouvables.
D"s htmrd dola vti.
'117 ft u" proftr
Avant-hier, la Police appre-
an. .t que Pierre Joseph et as
handed 6taient r6unis sons les
TribeMs da Champ de Mars
o, proftant des haaards do
1 Ivie, Ills avaient dia domicile
ans 1ouci de Ie rs A ye
ng 'oupe d'Oflcierset d'Am,
genthl de Police dirig6s par le
sous-chef de la Police le Capl.
ltame Shaker se rendit ami.
t6t n lien indiqud et, toutt
les issues bien gardeesla bak


o a A


-CENTM42S

U '0 CENTIMES


AJ.


i a


Un vrai chasseur prend plus
de plaisir au rkcit de la mart. .
d'une perdrix qu'A celui de la
bataille d'Austerlitz.
.)\- ****4TJ *UE WV ; "


La Nouvelle Cigarette

(Republicaine)
La Grande IManufacture de Ta.ac noir et de Clgarelttes
( ANA :, ONA pr6snte A seas ints t aa public en 6o6-
ral.une cigarette n-uvelle seoul mrarque q lbpublipainev.
Elle se distingue de la pr"cedente parp r v %f FA
D'excellentes combinaisonsAM. .p .m .
meilleures qualitls de tabac lui assurent un success mirite.
. Les tumeurs ju grout des excepitu r6stlatsa obtepus,
grce A la compteuce prouvee d'un Expert Turc .enu
des Etats-Unis pour diriger le Laboratoi.nAie:loFabrique.
La Cigarette e R6pub icaine fera la joie de tops ceux
qui t'adopternL
Blte constitute, en Haiti, UD progrks reel dans cette
branch d'indnstrie. -I to,,, t *
Et il est dEsirable que les Amatears de choix en assent
an Bnage "Wtint, afindel ,pprecie, rtaque jour davan-
tage.
i Dp6t C6n6ral ANACAONA a.
Mo a*u9w kto a nair et de Cigaret ltes.
2R ^sti^ h6iason, p06. L
jebara.& CO
proprietahrteFabricants. 1
Port-au-Prince, (Haiti)


kjF A .


a .


?'


An lais &
Venez nous visitor et vous aur


B KAUIX SONNETS


Trois sonnets


I mcr, t-Tmupril psgr li terrible smer,
Cll qi vli t le e r el111 i de parI Iambre
It cadept ur mon u aIm t 4itcabkre
La ikhe1b' f pes [frit amr et laud ?
*
taltkititiue prhee .a plta I'asiur,
fuMetele pringe m m* It le Mnb.re.
Im A k V est w1l elt i ciel eid t ambn
he-eu. pM,am mcur,a dkpart mans releor?

Car ce e'et plu ass le i rive t de ia tie
te u me wia ilar aijewrd'hi te mi; ;
Sis 1e -.le.e e10 u em4"Mir. kmai
Ie sl pfts cMarr a ckair q'elle IOrture
Sc'eta ms airgUe et people i la measure
uoe Meo pete secret a em camiro mM i.
erin de 3*irn3


-Wi








LE MATIN 15


SOYEZ S'R VOTRE 1CAs
L ES fusils WINCHESTER
ainsi que les cartouches
WINCHESTER A l'kpreuve de
Irhumidit6 prennent toujours
du gibier. L association iddale -'
pour le tir


WINCHElSTKER II;EPEATING AtRMS C"
NEW lIAVINC CONN. It. S. A.


de tut caiptlure y compris
lrhommc IC 1 c Igo 'i t, Josephl
Pierre.
La capture la it honne et
les Policiers s' Iprelta lent
prendre Ic cheminin du retour,
lorsque ii n de(s mnilaii'turs, I
pregnant son )on moment,
escalada un gairde d fo et d&-
Lala a longues jamibes.
Les Agents le sommireani rde
s'arr6ter. Quelques coup)S de
n'y fil. On tia alors dans sa
direction. Et le mrittaiteur fut
atleint. Gravement blessed, il
s'affaissa sur Ic sol. On s'ap-
procha de lui. ItI lait mort.
A PH6pital G6n6ral
Le cadavre fut transporld A
I'H6pital General ofi nous l'a-
vons vu. L'inconnu paraite tre
Ag6 de 25 A 26 ans. II portait
un completlde drill blanc ray6
de barres noires. II availt une
chemise nenvc i raiesjaunes,
des soldiers de cuirjaune tris
&cules. La ballet I'avail atteint
dans le dosel, lui traversant
le coeur, avail occasionn6 la
wort.
Les constatations d'usage
out W taites par le Juge Casi-
minir de la Section-est.


La Bienfaisan
Dinianche, AI la Cr
lieu le tirage de ,aLa
sance >o.
Les Nos. 238(6, 1019,5
*'69, 1291, 15.1,:239 )on
lea qualre premiers 1.L
100, 100, Lt les quatrie
50 gourdes chacun.
Le prochain tirage
le dimunche 26 juin.

Avis Commer


kCe
cheic cut
Bienrai-


5')1, 171,
I gagn6 :,
()(0), 250,
derniers
aura lieu


rcial


II est p)orl6 -1 1a conlaissa.n-
ce dtu public et du commerce
eni particulicr que Monsieur
AI),el lMagidl continue ses al-
l.ires souw lia raison social :
Ab, le Magid & (Co
Miraugoine, le 10 juin 1927.
AuwDA. M N GID & CO


La Dame

Masquee,
4 A PARISIANA
Favorise, dimanche, par un
topss magniflque et le plus beau
Sawir de lune, la soir6e de Pari-
bia!ia qui donnait La Da'i e Mas
q( a icw, eut le grand succcs que
cnacun. d'ailleurs, predisait A ce
beau film.' *
Dcs 7 hitures 1/2, une grande
Iule assigeait lea porles d'en-
wi c et c'est devuat la plus nom-
S)iiicvs aisistance que commen-
f la projection du film.
Le divers episodes, et comr-
b1 ta pulpitluntl' du roman sus-
ti.crent un in0r tl qui allait sans
ctssve ctoiosilt dans ce public
l iand el I ir juge de ces beaux
gJ:ts cinriitograplhiques.
Aussi so, admiration se tra-
c,.'ilt fort solivent pas d'enthou-
4,iatea jplpat.dissemenls.
Ce lut (I V "ne soiree qui
nimrite b -,n a u'.,.isiana les plus
vifs con.)lim nts.


ALLONS-NOULS MANQUER
DE BANANES?
La seiaine dnersiare, il y eut
dans les regions de I'Arcahaie
d'asse. violent troubles almos-
phlriquess. Un fort vent y a
soufflE en tenmpet pen antI
une bonne parties du jour el
toute une nuit. II a caus6 d'im-
portants dommages dans les
champs de ananiers ou un
grand nombre de ces arbres out
et renvers6s et les fruits qu'ils
portaient, perdus.
Ces do mniages causes par le
mauvais temps aux cultivateurs
ont en, presqu'iimediatlement
leur repercussion sur les mar-
cles aux bananes approvision-
nes par la Plaine de I'Arcahaie.
Ainsi, on nous signal que le lot
de regimes de ban:mnes qui se ven
dait, il y a quelques lours, 25
gourdes est c6 actuellement A
5 gourdes.
D'auire art, I'Administration
Communale de lArcahaie qui,
le mois dernier, avail voulu kta-
blir une stlistique des denrkes
et products agricoles vendus
dlans les inarches publics, avaitl
trouvq au seul marclh de Mi-
temps 2991 r6ginmes de bananes
Vendredi dernier, on ne put y
reliever que 1.200 regimnes.
Comme consequence de cet
ta d e choses, on prvoit une
augmentation du prix du pain
ou tout au moins une dimnunu-
de son poids.


Parisiana
CE SOIR

La Justiciere
Entrie : 0.50.
JEUDI)

THE KID
( Le Gosse )
avec Chaplin et Jacquie Koo-
yan.- Entree : G.2, G ,4.


ULINE

Centenaire
Un peu partout ces temps-ci,
c'ebt fort souvent que 1a'o ren-
contre des gens atteiguant leura
cent ans et meme les depassant.
C'est ainsi qu'aujourd'hui 15
juin, Mme Zulmde Alexis f6leta
ses 102 ans.
Mine Zulmee Alexis, plus con.
nue sous le nom de Sor Mde, qui
habite, A Port-au-Prince, A !-
rue des Remparts tout pros du
Calvaire eat n6g sous Boyer, le
15 juin 1825.
La centenaire qui jouit de
louies ses lacult6s eat sage-fein.
me. prilt ssion qu'eole a com-
menc6e A exz:err 1 Age de 40
ans, depuis 1873. Elle a done 54
ans dans le m6tier. Elie est pai
cons6queut la doyenne de now
sages-lemmes. Chaquejour, Ma-
dame Zulmi6 Alexis, qui se por-
te encore solidemnent sur ses
jamnbes, va A Saint Joseph fire
sa prikre et, au March#, faire sa
provision.
Soulhaitons bonne sant6 et..
tongue vie A la centenaire


-r-


VariftesP
tCE SOIR
Les' Trois

Mousquetaires
Fe chapitre
Entire: 0,50. .
JEUDI FETE-DIEU A 5 hs 1/2
du soir Matinee & Surprise.

Le Tigre

Sacre'
Ge et 7e episodes.
Entree: 0.50.
6 8 heures

Chiflonnettel
0,50.


ATTENTION !Le BE


Bohauftiur6o devantl e
Bur"au de u L'Action
Franga9ale
I. Danude s barricade dams use
..-PARIS-- M, Lon Diadeo, ro-
yaliste,.condani pour diffurnaa
Sion A I'6gard du chaiflhur hiijot
au moment du )rocc s iIr 9
orl dPhilipe Philippe Daudet, in
A purger sa peine de prison s'est
b. rricad d:ins les aureaux ',e
( '.'Action Fruncaise )) pour r-
sister a son arrestatioun esn-
tuelle. Les p lisacns el les advr
saires d M. )Daudet sotul entris
en collision deviant le Iournst.
La police a r.tabli le caIn e.
une Irentaine de personnks
ont t6 blesses au course d'uia
bagarre qui s'cst produite ce srir
entre royalittes el couinmistt's
et agents de police dans les IltAi-
re: ux du journal ,L'Aclioa frti
aisex ora M. to.on D)audet, I Ii-
der royaliste, s'~ait barriwta
retusant de se liver aux amup-
tes pour aller burger en pr.n
une pem pine de cinq mois qui lui
a t infligee rcemment.L'a rl i-
re a Wtt provociu'e par une banide
de jeunes rnoalistes qui, masses
devant les hIreaux du journal,
ameuotrent lout le voisinage
aux cris de Vive Daudet, A bas
le gouvernemnent ; un instant
plus lard les communists cri6-
rent en vociferant: A bas Dau-
deten prison.
PAI S-- ( Le Journal an-
nonce (qu'un mandate d'arret con
tre M. Leon )'iudet sera sign
incessamnmeni et excut a I'iAn
proviste.
PARIS- A la suite de leur
condemnation lors du proc6s
Bajot relatif au ieurtr dede Phi-
lippe l)audet, M v. Daudet, di-
recteur de (( IAction traudaiseo
et l)elest, gerant,se constituerent
prisonniers ce martin entire les
mains de M. Chiappe, pr~tet de
police.
L'assa sinat du Repr6-
sentant des Soviets
& Varsovie
Une note trie i'UeII.S.S. A la Plo.lne
Moscow- En response A.a ar6-
cente note polonaise expr.mant
les regrets au suiet de I'assassi-
nat de MNI. Woiko'lT, inistre so-
vi6tique, M. Livitnoff a fbit de
nombreuses demands au nom
du gouvernement des Soviets.
La note russe demand a la Po-
logne de sirendme des mest.tes
necessaires pour fire une en-
quite minutieuse sur 'assassassi-
nat et sur toute le s ranmin a-
lions du corn plot. Lcs coupables
et particaliirement l'assassin de
vroni 6tre s6verement punis.Les
Soviets dfsirent egaleiiment que
M. Ouliano taisant les loincions
de charge d'ASfaires d Varsovie
ou tout autre fonctionnaire so-
vi6tique soil autoris. a assistcr
A 1'enqutle.
Des Naseistes irent sir in train
PARIS ( Le Matin v annon-
ce que le train des messageries
d& Nice a Vintimille a essuy6
plusieurs coups de feu ; le per-
sonnel accuse nettenent des mi
liciens fascistes.
L'ocupation maililaire de Ia Sarre
SAR.REBRUCK- es troupes
hranaises slationndes dans la
vallbe de la Sarre depuis le rsgi
me international actuel ont ava
cut hier la region. Suivant une
decision du conseil (Ie la Soci-
1t des Nations du 12 Mars, les
soldats francais et beiges seront
remplaccs par des troupes bel
ges et anglamses come Iorces in
ternationales de pr teclion.

PARIS On mande de Rabat
quo les operations A Ouezzan
commencees te 29 mai dans le
but de porter la ligne des posies
s',r la lrontikre polilique se ont
terminies par une asance di 10
kilometres sur un front de 30 ki
lomktres sans portes.


sans
4ean
1eJ)otI


n aura beau dire et beau laire, le bon ',0out haitiena ,ltouJg
saura toujours apprecier les bones choses et part e
le bon Beurre Esbensenr

Rkclamez-le de votre fournisseur, le BFURRE ESBENSEN et remarquez b
chaque ferblanc se trouvent une VACHE et son VEAU et n,,n pas un
EN VENTE
A Port-au-Prance, chez simon Vieux, A. Bolt6,. Ch. Pioonle, "'
Alphonse Dhsir, .E. Lajol.
A Saint Marc. ;cbez Madame Maurice jClesca, Madame Cld- .
meat Pinard, Madame Lacocheti6re,
Aux Gonaives, chez Lacroix St. Rdmy a Co, Madame Eug6na
Dibroese, A. & F.Mc Guffle 5
A Jacmel : chez B. Dani es.
A Petit Gjave, chazh B.. Rrid.
Leos Cayes Madame Veuve Birmingham


Et dans toutes les bonnes Euicerei


Pour les commands, s'adresse. "a


Alfred VIEIJX, Aent


LA SUN LIFE ASSU RANCE COMP


of Canada avise au Public


en g


que Mr J. M. Latour a cess6 d'6tre

de cette Compagnie.

Port-au-Prince, le 14 juin;


L. A. BRANT.

Agent General, Division d'


Traitez tous


vos rh


umes


Sans remedes inl[
la Clinique Saint Jean un Onguent Volatil
donne des r6sultats excellent. I
Les iapeurs so, t parli eremenl bones pour les en/ants
oircequ'elles ntie derangenil pas I'es!omac. a !
Le.i midecins agrbent que I'abus des Pour rhunies ae cerreau, asthlt:
rcmeiles internes peat se icusement (16- rhe du nez et de la gor1e.
ranger I estomac. Cest poirqtuoi le public
comime les do'-1t0r1" olt accuteilli avec en- l ites fondre du Vicksdans
thous;aIsme Vicks Vaporubh, l'onguent v(- on dan(s un gobelet en 6tain et
latil pour rhumes. les vapeurs. Appliquez-enu galw
La declaration suivante imanant d'un peu dans les narines et renifles
millecin connu de la Cliniqne St Jean de les cas plus graves, employee V
Port-an Prince, demontre une ois de plus me indiq u pour les rhumesd
les qualities ind6niables de Vicks. afin que l'action vaporisante a
a Jai employee Vicks Vaporub dans la nuit.
nombreux cas de coryza et de grippe avec #. -
inll iim:nation du cornet, les rsultats ol).r les rhmes des ena
tenus turent toujours excc!lents.A la clini- paow o les rhumnes des enjas
que, nous i'employo:is trequemment pour spasmodique et roqueW,.
fire I'antisepsie pour routes les alfections Les m.res qui ont de jeunO
des v,)ies respiiralires. Je m'en suis aussi pr61lreat Vicks parce qull
servi pour mon enfant ag6 de deux :ins. >) constant des m6decinesinteri
Ie Vi 'k; a une double action : p6netre a sibles aux petits estomacs d6d
traver la peau (comme un cataplasme ) ; d'en frictionner sur la gorge et
en nmme temps, ses vapeurs liberees par au moment dui coucher et de
la chalear du corps sont inhales dans les avec ftlnelle chaude. Pour le
vo;es respiratoires. friction sufdil a soulager la
Pour rhumnes de poitrire. maux de gorge, Po r Bridlures, piqures, Co
tour, bronchile el grippe. trissures. el Maux deitt.
Frittez h g>rge et la oitrine avec Pour les brdlures, demaDs
kiLgV a i IU nL%,,, Ac11


v iis, au u mitjitL ulu coucIIer; couvrez
avec une flanelle cha.ude. Si le cas est gra
ve, donnez un laxatif au patient, appli
qucz ensuite des servielles chaudes sur la
gorge et la poitrine,afin d'ouvrir les pores
de la peau. Frictionnez bien avec Vicks,
etendez ten itne couche 6paisse et recou-
vrez avec deux 6paisseurs de flanelle
chaude.


LICKS
VAPORUB-
Pour tous refroidisserrents.


coup de soleil,appliquez une cq
se de Vicks et recouvrez avec.
ger. Pour les coupures,6gralli
sures ou piqares. nettoyes A
chaude et employee enste V
onguent. Pour fes maax ul4
vralgies, trottez Vicksu sar le
tempesfaltes on tondre l
me pour le rhumes de eervlI


Pour unl 6chantallon graIt
hnvoyei ce coupon A
Vick Chemical Co., 17 BaW
New-York City


Nom .
Adrese


Agents; MOHR A UR UN BUwe du Ceutre el ROUc


-....---


_1 ____ __ __L__ _


C I II I I


--- --


II -


m.


ESBENSEN est

Sa vogue actuelle

te la concurrence.


---


--


Y- -*


Juin 1927


r -T.


: J
.* *3




~--~- ~-1~ -- -:-~--*- --p -------


LE MATIN-15 Jain 1921


LiE VERITABLE


l~llfA~i*2


LE GRAND


MAGASIN


est de's aujourd' hui en liquidation.


S I.cs li(|iallions q|1i se lut l g6n6''alt'-mo'l ilI o I-u- Pr'ince ne sont
tId tioi,.s w1. lieih.s dIIn on 11 lt141 \ ariliclesel soIIV('it ilnce'lrlils.
Mai l lidatjiog (IlII AiNT Ii G A AG IN 4
-le i,,ti,,, ,iaiu ,e RAND M AGASIN
-I Iitoid li~ t~tde


que des iiqui-
eat une v6rita-
tout son stock.


Rien d'av(ries, rien de denmodes, tous
nos articles sont frais et gaiantis.


le


in l laasi


206-208 Rue Traversicre I


HU1PMOBLE


Ouvrituro do la 45eme
1**.*- do In .D .,
GENEVE- La 456me session
du coasil de la S. D. N. s'ou-
.yrirt demeain. Six miniblres di s
Allaires EIrang res memb)res du
'onseil, Mv. Briond, Chamibr-
wilain, Streseanann, VandervtI-
le, Benes el Zaleski s.ont dl(j ,hr
rivds i Gcndve.Le tonseil a tflor
era d'obtenir de Is Fr.nce et
tle Is Ielgique la prdnmess de
r.duire I"w' troupes d'occupa-
ions en Rhenanie.


I A-r BE n TmFr


K AU MINi RALE NATUIRLLE DE Eile



'aun do Rgflme pour fee Arthrltle- e
E zn W-* deao & e to ncipotes Phoms" Hymedo eswo flloom OM<-- ffig


IIJLA1ILL.Qualo& Co


A. de Matt6is&Co
Repr'sentank pduIr Haifi..i


- -- ----- ---


--


inn


` -- '-;-- -L~I~'-~-- -- I--.-_--


F


_ I U-l


--- 1.' ~


mm M _m


- ----


I


JVM









.E MAT..; 15 Jin ijt7


Ces Annoncs Y
,t a^ ~1


)IIS ieiessel1
[)I !!1t"''^^ff^~mn


&>.





N ,
sc.2
5CS
( >^


0*


.~i.
Ia
z
-I

~Emi~.


~E.


Secialnrek d'Etat
6 1l'tirhurem
En ventu des dispositions de la
loi du 17 Decn.bre l9i publihe
dans l1 Moniteur do 13 Janvitir
1927. eaux qui out alferm6 des
t -riesde Administration Cornm
munale de. Pitt au Prince sout
i ,it0, en vun d'arquitter leur
rftd.Avnea, & so rendre au Bureau
des Contributinat, Palaie dea Fi-'
sances, muni de leur bail for-t
me, plans, procas.verbal da'rpe,,
taae et de leur dernibre quittance.
Portau Prince, le II Juin 1927


Empres NavlerI
doCba
Le steamer _.labana" ventant de
Puerto Rico at do Puerto Plata esl
Sattedu A Port au Prirce, la 18
J.'r courant. II pati ra le m6me
jour, prenaut le fr et pakssapgrs
Seour Santiago d Cuba at Ia BHa
Port au Prince, le 3 Join 1927,
J. DAALDKR Jr ,
Agent Gdadral pour Haiti.


AI Important
Le Coit4 de la Grande Raft
NatUonaul La Prerveranoe aviW
los placler d'avoir & fair Ist.rp
,elcmOeats daux jours avant la
dat d Udraq t. chaque rate et
de signaler en oitre lea num6ros
Isyp ,ayi- qiu'i., oient declarEs
i S pubiiMemnt glau moment do
p o00 or hu ,'i se.
U 1 ur .t dcmrnaLd d'obseivor
ti6s r go. ieusewmit cet dvis afin
d'4viter tout mi I .utt du&I'avenir.
d-


LIFEBUODY
Ile Savon
pour la Sante
Lcvct Bius. Co., bowton, .Ms., U.S.A.


a &ia


Grand Hotel de France

P. P. PATIUZI Proprietaire,
Cet Etabliasement renomm6 don't l'loge nWest
plus A latre vient d'etre oompl6tement restaur6-
et remis A neuf. Lea chambres onttout les con-
fort moderne, sle a s vice irr6proohable, sle ite
taurant soigi6 eat do tout;premier ordre, 11'16-
tel n'ayant ren n6glig6 pour fairs plaisir a sa
chaimautc lenteie.
Mr PATRIZI, qui part blent(t. apportera t son
reoour do France do nouvelles am61torations qui
donneront la plus entiUre satisfaction A tous
D6Jeuner & la carte, Table d 6toe
Plat du Jour au choix
Pension anu moist, la semaiel, par jour
Garage mis gratultement a la disposition des
voyage a -- Balns, Douchbe' a touted les hourem.
T616phone i No 341
Dans lea Magamins souoh6s a i'HOtel, on trou4
vera toutes sortes do provisions, Vins. Liqueurs;,
cigarettes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'Italie, Grand
hix de Conserves.
Ou y trouve a lParrivbe. pendant le s6jour oun
au depart t iit ce qae 1'on d6sre au Grand Ho-
tel de France. P. P. PATRIZI, Propri6taire.


ALUMINUM LINE
New-OriWt u South Ameuis Steamship Cmpy lae.
..0t;,'AI\ DtbPARTS DIMrCTS POO PORT-AUt-PtNCB HAiTIT


Le i.kiaer "Erdishorn" laisser.a
28 juin pour les ports d'HIth.
'oe 6 Juin 4117.

A. de Matleis


ew-rldans le


'1


AGENTS GUN RAUX


Co


1iibort .Amerika isleM






SLe steamer "D:nzig'- prenant duo
fret pour I'Europe. "t attendu &
"Poet au-Prigce vers le 23 Juin et
repartira ie mnme jour, via les
rpits du i'qfrl, pour le H&vre el
ha mbeer rp.
.e stleamer Vexitee vensalt
'Euroop. %ia KinPatom et Santli
pon de C(ub,#. est Mtteodu & Port au
Prince ver le 28 Juin. II rnar
iN. 1s 6mme jour ptur Cap-Hal-
lien.
Nous avouq l'bhnneor de p, rter
i la connaissance des int6ressid
que le steamer "Artemisia" sera
& Port au Prinee veri le 15 Aobt
procbain pour prendre des pass
Cers directement pour le HAvre.
;4s places Itant limitoes. nous les
prions do bien vouloir s'inscrire
au plus 161.
Port af Prince, le 14 juin 1927.
OLOFFSON, LUCAS & C"
Agents G6n6raux.


Lone Star
Stel Mhip Company
Le steamer "Southseass1 veoart
di Galvppton, TexPs, est attenou &
tit-au Priuor.le 17 juinlcour ii.i #t
'epartira le n gme jour pour Poi to
Port- u-"ri,,e, 1- 14 ju'n 1927
B(UI-Z FPERES & Co, gente.


A VENDRE |
Mott cyclette Harley Da- j
vidson Single,Mod(le192(6
en piiltil !ant.
173--), Rue d(i Quai,vis-A-vis
Colis jostanin.
Phoune 2081.


Colombian Steq7n

Company nc.


Le Steamer Bolivar" venant 4al c
Rew-Tork est attend 6 Poai' -dM AI, W
courant. 11 reparira le mime Joor
Golve, liragoane, Cayes et jiciW,
les ports de la Colombie, pregnant hir e
gers. *
Port tu prince, le 14 juiu 1, 1 ,

'Colombianjteramhi Coa,

Gebara & o,I


La gm Ec
DE


, ;. .:
"' -
LAI1
M '-',..


Genaro Hurldt
Gran I Iue et Rue des Miracles t- a ifS
A le plaisir d'annoncer ses amis,elientis A
bl c vi gneral (U e dans son 6tablissement o.n it
in ')lhip'eau poo,r chaqiae qgoill et f.haque
ainsi q'iu:-c vari&eld'articles Ipur cadeoaux 90i!i
nl'nl rtc(qus; vous trouvcrez un assortment de Sio
Liqueurs,sans nublicrLa punch cremao, cotte prd
boisfon esp)anole. '
La 4aison IU tTADO offrira un souvenir a~
cheteur.



Oo trouovra ehbz Chuis N 0
RUE'DU MAGASIN DE LETAT
Extrait orgeatine pour orgeat et toutes sort
traits pour liqueurs.
Vin rouge par gallon. Anisette, Cacao et
tes de liqueurs superfines. I,,.


- .----- -*.


PROPRIETAIRES D'AUTOMOB


j.* ^.
* '


.




A.


PNEUS


&


Nous recommandons tou
sp6cialement les pneus pour
camions 30 x 5,32 x 6,36x 6,
35 x 5, 38 x 7 Heavy Duty.

Les pneus FIR STONE
BALLO ON sont les mef
leurs.

Toutes lesOdimensions de
pneus et Tubed et accessoi-
res en stock clez


TUBES
*.a <,fl!',. S
5.. ,. ig** '
't '* '^ .^
I. *. .


4 ,'
* 4.
a'
*.?


* 71


Plus de kilf)i6tre avee


DollaI


L. Prefirnann-Aggerhoh6tf

Aw:


A;
'p



a
V














I'.

.4
'4
-S.

5


,. ~,
a.


1,
C


~a

Lv
a'.




I ~~"'
'.5



-
a'.


j


MIN___;, ~ _.


I


] I I


r


1


T


--


Illr


-- --


-- -- --


- I ,-,= s.q


. ....


1Z~


0""
M=16N


* I '-&


I J-


i




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs