Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04482
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-06-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04482

Full Text







PIUECTEUR
6e AmEnricaine, 1368

ly 11*NE N0242


O2 CENTIMES


S- -i -RW W_ __ _


ANNtE- N* 6115


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


LUNDI 6 JUIN 1927


Le Contract d'lIrrigation
)1: LA


Vallec le I'Artihonitc


Saulnero du miois d'avril
.Bulletin Mensucl im)bli,
e BurcU dt Consiillir
nrieri-ecet iur (,'deral el
noIS (twons il rT11. /il uln
irsinl r.7l)os des prin'ti
points di( 1o11r i (rri-
ion de (la ,l(' ,' (d' / Arlibo-
nchom'dI A'Ite d's Ctpihllis-
amnricains et le Gouverne-
a Isligen el vole, tIn ours
j01is dernier, pir I' Collnsil
at.
cesappricialions d lBureaui
Cons iler In ac i.E'i. r,-
l Jan Iris frand inlerel.
*,avanl d'e conmuIIE'Ier'r' Ia
icalion de noire' e;ludle pe, -
e le de eel (I t dc)u 'co(oIi-
n, Inhit.rsonmmiles h'ireui.r
retdnire 'opinion de eet
i les ei.r{li'ttlions qu'l
re I's 1 ur !.is inrci mles
Mw( e Contr tl.
12Mais 1927, Iciouver-
passe uin collitt'd
plains inteIress6s aime-
veque de I'irrigation
qa.e de I'Artiboiite. II
enu depuis plusieurs
.auesque le d6veloppemnent
" de la plane de I'Arli-
Sagmenterait grande-
Ij la prosprit d H a I ti.
les'diThcnttts etou.--
~i:l'aboration d'un project
j .H e 6taient nombreuses
wneuises, ce ne tut qu'apr&s
" ies n6gocialions que
W iva A un accord repe-
plaurune base satistaisaitle
ltGouvernement Hal-
Uyet pour les personnel qui
pposent d'irriguer celte
*in. Cepend:int, I'accord a
finalement conclu et le
trat est actuellement I'c-
l evantl I Corps lfgisla-
i. ST ce Corps approI ve le
Irval I'Executil, (1) les
(164isles qui souticlnient
4'projet com|l enl commen-
rer itu-dialemeii ls OpL-Is .
I'---


contili l (est d soix:,illc : ,;,1. il
s'enlst.I qa ic l i vic dii dil conl-
Ir.ral esl dtl i.sc en trois pCrio
des de vingi ann6cs.
I'ln des Irai's les plus ini6
ressants dIs ('(lcoilral est qLniiIne
priode ic liminaire d(I' uxL
aLiCes est a('ccorli'e hi C)n-
pagnie pour lui l)periellre de
decrmiiner si des travaux petm-
iancnts d'irrigatlioi lpevLnl
etre entrepris avc titune )roba
ilail raisonniable dle .succs.
Jtisqut' pisciitn, des 61tldes
ad(qtnaLs Le {cnic t ld'agri-
culltnie ne sont pai disponi-
)les avec stilfisanmeinn de d(6-
tails po Lu r dcinonilrcr si la
daaii dc I rltiboi ile petitl
6 re irriguL e d'Lal)i &s les m6-
thodes niodernes. La )pe6iode
lpr)iminaire de deux ians pcr-
iiellri :a 1:1 Comipaigaei de
ajire ies iivxcslig/li"ns e-.ces-
suircs d(IL orte que cu L:.:, .eC
succ6s da projectt sera it Iel-c
element assure, oil bien lc pro-
jet lie sera pas du tout enlre-
pris.
Au surplus, il esl incerlain
que la Conmpagnie puisse ac-
qu(rir suffisammnent de ter-
rains pour rend e possible
I'irrigalion sur une grande
che e. La plane de I'Arlib-.
nile est actuellement to Ipro-
pridti de v-)mbreux indivi-
dus, et le conltat protege en-
ti6rement les droits des pro
prictaircsactuels. Aucune con-
trainte de quelque nature que
ce soil ne peut tre exerc6e en
vue de les porter a disposer do
la portion de lerre qu'ils oc+
cupent actuellement. D'autre
part, il estl vident q ui e I
compagnie ne desire pas en-
treprendl:e de4 travaux dnss-
plendietix d'irrigation si uine
quantilt sufllisahe dc terrains
tie peut tre acihele oun afer-
mt'e pour rendre possible un
grand projel d'i:rigatlioii. Aus-
si. la period de dletxalnnes


vue de I'importance du priliminaires permettra ega
ilpeut tre intbressant element A la compagnie Ode
4l' ~ ter un bret expos r'assurer si un minimurn de
rincipaux points. Da. 10.000 hectares de terrains
e gbuvernement accor- disposes d'une facon suffisam-
1 parties inltress6es pen ment compact pourra Mtre
hoe en sus du droit de achete ou allerme pour per-
Wedesaflaires en Haiti, Les tlettre la construction d'un
-.tludes habitants presents systeme d'irrigation.
de lu vall6e de I'Artibonite et L.e tirat prevoit aussi que
les droils g6neraux du gou les Ip)roprieaires acluels de(
:'lWment sont scrupuleuse- lerres ont le droit d'acheter
Mint maintenus. L'entrepre de I'cau A des taux raison
Ieur ne lbnelicic d'autcune enables du systlme d'irnig ion
exemption de taxes except, sur qui sera construct par la corn
I .mat '" iaux destines a I ex6- pagni. En outre, la comt)a-
dcs travaux dirriga- gnie,si elle commence les op
_ IjJns" la suite, toules les ration d'irrigation, sera tnuc
'praLtons de la Compagnie d'cIendre son sysline a tou-
*a ot asgujetties a routes les tes les sections de la pI)Lie de
actuellement existantes I'Arlibonite ofi nombre deter-
f^ ci er, avec cette excep- mine de propriteaires auront
?, i est convenu que les convenu de prendre un abon-
sa relportation sur cer- nement d'ean d'irrigation.
articles ne doivent pas Tout d'abord, il n'cst pro-
S Iugment6es au delay des jetl de constrtire ancune di-
I t actuelles. gue d'emma asinage, mna is
It terres de i'Elat ne se- seulement de delourner le
a ftaerm6es A l'entrepre- course de i'Artibonite A un
fnr qie si ele not pas point s 'u6 press de la ville des
k Benent l objet d'un bill, Verreltes.L'on coil que le d&
ou'Sr tous Ies baux r'entre- lilt actuel de I'Arlibonite est
iate ur Paiera un tferma e sulfisant pourlaire face atous
"D ueli de six pour cent de la' les4besoins normnux d'irriga-
Yeurtvaluee, l'6valuation ne tion. Un autire point impor-
C prs avoi'r lie p lu s' taut du project sera la construe
ut4 1ls .en vingt ans. Com-! ti*a d'on syst~te acdqoat d'&6
I& pni ode couverte par le coulement. En tait, necoule:
I, I- d- I meant est probablement aussi
() amrat a tk d&Wutd et w par le important que l'irrigationl,
r 0ci dis wrcM lai eti Bvek*q i 11 a ,
1an# es tr04 va- ds.


SSensat ionncl
'iEn afldcianit vs ompletds icez \ ICOILAS
S(M< s os(l)liv ldr( Iituly.t C(Alp)C I 's & g ta1ite, tin
travail soignillux i hIa ipcrlfeclion tailleur et
til pri\x raisoa)nalle dlelianil Ionute onciir-
rence.
Malgre la.i li:uisse acilcllc inios nietlons iA
vote (lisp Isi!.ai() de l|>)in asi ir angla is faith
e et lout i nhis I.or 1 ,()00 do()llIrs.
C (> l)lcplet Pl lm I-eachi f:it el Io1rnii 10tdol.
1 )rill Il.,ac situp n',i r u)5.00 dollars.
Nous ;accep)los5 lies couriit.iscmiit, sans
Sau't iln i)r"jiudice,les clients q( i veintl niiappor-
ter Ieuir tissus pouir dire conlt lionlie's.
SE. M. NICI LAS
Marchand Tailletur
305 iLe (des Miracles 306
lri'rs de in lPhatmacie Notl,'-liame


II ne pent de ltail (lquanil a
pisent niicune (sltimanlion
exacle dei au gmcnlation de
la rodluctivilce dea Ilain'e (ie
I'Ar'lilbonitc lors(iti'elle scrap
it I igt6e, co'pendant, la I )pu-
I liquCe (' lailti enelicierait
cilorl'lniicnit, sails aucuin (dou
le, du (dveloppemenet de la
c;Liiacil de production relle
(i, cetlle fertile section. Des
millions de dollars seront n6-
cossaircs pour I'ex6culion des
travanux d'irrigation et d'au-
tres millions pour le d6velop-
peiCcim t de I'agriculture. II est
a espcOer. (r qe la compagnie
pourr: ire saltisaite des pos
sibilil6s d'agrictlture et de
g6nic du district et qu'une
quantity de terre suffisante#
pourra irec achel~e ~rfn que'
la construction effective du
sysl6me d'irrigat.in puisse
commenceipPr nrnoMn tmentil


LES BEAUX SONNETS
-- -^v=--

Sainte Beuvc

II lut parlois ijaite at solivenl oubli-r*,
II eut de nmauais jour, d' jalouues celires
1S I'on voyail pa.,sr dans I'Mclair de ses eut
Le Irsie et vain souci des rumeuts ,phemreis.
ais Ielle est la ertu des litres glorious
Qui daos la ouui des leaps prolonget leurs
lumaires
Que touel roni qu'a touche leur clat radieal
En girde us pur relel de Iseurs pristanieres.
Auis quad us auteurs devantl s eit proleud
Passaient, veas d'avaice sa maligne rale,
('itld'un sIlet d'or qu'il les marquait au real.
lan cell cpe, klas I plein d'amer kbrema
Ou'il leadail trp sonveut ai mdrtyrn e i tre


L'absiolte elil


al hrd, le mid l al au fed.


Le Gouvernement doit re
iblicie pour 'esprit progres- L A
sisle qu'il t6moigne en appe- LCS ASSISses
lant des capitaux au d6velop- Aujourd'hui, t 10 heures, s'ou-
pement des resources laten- vre au Tribunal de Premiire
tes. Cet esprit a d6jA ete mis Instance de Port-au-Prince, la
eu evidence par la cordialitl deuxicme session des Assises.
avec laquelle divers proicts Celle premiere journ6e sera
ont 61 aecueillis, notamment consacrce A I:'ppel des .lures.
les projects de pile. Ie resultal Demain sera entendue la pre-
en est que f'on se montre de micare affaire inscrile au rdle.
en plus intlress6 dans les mi- C'est cell de Fhlrilus Latleur,
lieux financiers anx p)lace- accuse d'assassinmt sur la per-
menil en Hlaiti,'et les effects de sonne de Dinarice I)oriscourl.
I'accroissement du capital ne Laccussra d du par es
Edmond et Louis Montas. C'est
peuvent etre que proihtables, le Doyen larrau qui dirigera
cornmme il a Wt dejA d6montre les debals.
dans tous les pays o6u les me-
thodes modernes de place-
ments de capilaux ont 616 p La derniere occasion..-
pliquecs i des resources na- Oui,c'est la derniOre (qu vous
turelles favorables. est offered d'enlendre, dains (( La
Menace )) notre ami Mr J. A.
GE. DES qui nous q(uitle bien-
tA 6 et don't loul le mode admire
A \VENDRE le talent souple cl le jeu nalu-
Meulbles, glhci6re et lilts. Unc r el ,
Chevrolet (auto) en parlait Mlat. n andez vos cares, au prix
S de I trols Gourdes a Cin6-Vari6-
S'adresser 6 R. N. Cheelhan. s, au M.agasin de Joseph I)6-
Avevue Babiol. jean, chez Mr Gerdes etc..



Nouveaux Magasins


M" Gaetano Jodice & C 1
RUE ROUX
(En lace de la Maison A. de MATTEIS & Co. )

Vinnintl d'ouvrir uu Grand Magasin oQl I'un trouvera
un st.( k comjllet de :

Casimirs superieurs

routes nuances

Anglais & Frangais I
'Vcncz nous visitor el vous aurez toute satisfaction.


En Justice
--- ---<- --
Lea grand proc6e
A//aire des consorts Gari'con
centre I'Met


V'len'ldi'e i aliui, le Trilil)u al I
(ide Premiere Instance de Port--
atn-Prince. sons la pr6sidence
du .lu(ge Christian Latortue assis
16 du Substitut du Conmiuissail'e
du (ouiveriiement Me. Iermann ... a vu, vendredi soir, un avo-
lientj.iain. a entendu la conti- cal, vieux habituE des grades
inuiitai In e I'Fllaire des consorts joutes oratoires, regagnait sa
G.r((onconlre I'ltlal. demeure, tranquillement, ayant
S N l)upiton, mandataire des sous le bras sa servielle. Itumi-
deinandAeurs dcveloppe ses con- nail-il sa plaidoirie (Iu lende-
clusiotis el, pour 6tablir la faule main? L'on ne savail, mais le
de I'ilat, il cite des commen- brave home allait de son pas
Iaires de divers aulcurssur I'Ar- le plus lent el ne jetail aucun re-
litle 1170 du Code civil. 1at- gard aux ( lilies)) pairltnnes qui
lire loul pariliculiarement I'at- s'entrecroisaient dans la rue,
heinlion du Tribunal sur les corn L'une I'appela cependanl. Le M N
mentaires de Soiadat dans son s'arr&,l:.
TI'rit6surtla responsabililtcivile. Laissez moi vous aider fa
II rappelle I'opinion de M. de porter volre valise, M'1
Lh.ierriere et enfin la .lurispau- L'avocat cut, sans double, uni
deuce eabllie en celte matlire. petit crgueil I'roiss6 en voyvnit
April, ces c i t a i o n s, I'avocat (tlIu la Belle avail cru (-e se la'setr-
al)(orde carrnentl les lails dtie la viette etait lourth. (itand elle
cause, deaiontrant les circons elait parlaitement vide et, avec
lances dans lesquelles M. Fre- empressemeit, il lan confia A son
daric Gation a 6ie arrelh, depo- iaaterlocutrice. Celle s'en charges.
s6 en prison et ex6cut6 dans sa lit, A deux, i'on reprit la minarci,
celiule, le martin du 27 juillel L'on alia pas loiglemps. [lne
1915. Me. Dupiton soutient qlue serviette vide n'inspire pas con-
du President de la l1pubihque fiance aux (( belles nocturies,
iusqu'au Commandant tie I'Ar- un galant, qui availt air d'(tre
rondissement dtie Port-au-Prince hupt6, vint A passer,. La u fille
el au geolier de la prison, il tenlit f'inutile objet a I'avocat
existe un lien Ir6s troit entire en lui jetant ce mot ironique Lt
eux et I'Etat, c'est-A-dire le lien cruel: 4 M', votre valise est trop
du pr6 pos6 au commettant. lourde, prenez-latN
D)onc, I'ltat devient responsa- Et, prestement, elle suivil le
ble de I'arrestation illgale et gentleman qui descendait la rue.
arbitraire de Fr6d6ric Garcon. II allail voir la tle de lavocal i
Sur ce point, il faith til de I'Air *
licle 14 de la Constitution de89 .
cowresoidulant a 1'Aiticle 9 de ... a vu, vendredi soir, vers les
celle de 1918 et il conclut que 9 heures, une auto *No 427, qui
Fr6d6ric Garcon a 616 arrtel filait A belle allure par la rue
sans mandate, aucune instruction Danl6s-Destouches. Elle trans.
in'a 1W laile, aucun jugement portrait lout un essaim de belis
rendu et pourtant il a subi la demoiselles qui chantaient A lue-
peine de mort. t6te romances amoureuses et
Pour repousser la fin de non- tendres chansons..
recevoir soulev&e par I'Etat fai- .Que voulez-vous? le soir ltait
sant remarquer que I'action des si beau u'il lait lien permits A
consorts Garcon est tardive, en de gen ills demoiselles de rire
ce sens qu'une Commission des el de chanter!
Itclaanations a 616 institute ,*,
pour connaitre de toutes aflaires ... a vu, vendredi soir, au
iiligicuses entire FEtatet lesparti- Champ-de-Mars, une auto (qi
culiers el queparconsIqucut leur slationnait tout pres du kiosqui.
action aurail dut 6tre introduite Mais ii parail que ses occupants
iar devant celte juridiclion, Me. venaicnl de fire tine hbome for-
I)upiton lail une longue i vute midable; car, des (leux c<('6s, le
du prolocoled e 1919 prIvoyant clhaulfeur et son caniarade assis
la atn C. 1). I de auprs de lui, chacun de son c6-
la lot du 21 juin 1922 sanction- I e,,arrosaient copieusienent la
nantile Contiat d'emprunt de 40 chausse de bi iec, de rhum ...
millions et enfin des reglements digerL.s.
de la C. I). Ii. don't I'article 12
accord un dlMai jusqu'au :31 _
Aotll 1923 pour I'introduction
de demands. .e I lude de cc Au salon des po6tes
'rolocole dte 19L9. de cell Ade rangais
la loi du 24 juin 1922 et de I'Ar- rn
ticle 12 des r6glements de la
C. 1). It., il resort que celle-ci .1AllS, le 12 Mai Le mi-
0tait compelente pour entendre nistre d'Haiti, qui presidait la
les reclamalions diplomaliques matin6e organisce mardi par
pendanles entire I'Etat hailienet le Salon des Poites Franmais,
certaines nations 6lrangeres et apres avoir rappie6 que des
cells resultant de la dette flol- poetes d'Haiti avaient ite deja
lane de la HI6publique. Or, la applaudis A Paris, a terming
demnande de ses clients tell ainsi son allocution : ( Haiti,
qu'elle se pr6sente ne revt lpointla reine des ntilles, I'ile mer-
ce caract6re determine. Si, par veilleuse qui conserve pur et
impossible, le tribunal admettait ei eux le doux parler de
la these de f tat, il serait force i harmonieux le doux parler de
d'introduire, par devant les Sec- rance.Cete lie don't 1'ancieu-
tions r6unies de la Cour de Cas- nc capital s cnorgueillissait
station, une demand d'inconsti- d'6tre appelee le Paris de St
tutionnalit. Mais ii ne le souhai- Domingue* et qui a pour cou
te pas. El, pour lerminer, ilcon- leurS nationals ceiles meme
clut qu'il plause au Tribunal de du drapeau de Paris.
condamner I'Elat aux trais et Paris, la ville libbratrice oui
dcpens du process et en outre lurent rcndus tant de gene-
aux dommages-interels recla- reux dcrets,qui nest pas scu-
nas par ses mandants. Ce sera element la capital de la Fran-
justice.
II est midi, le Juge Latortue ce, mas lad catpiuale dulo ionde,
lait constater que I'audience est d' hot deoutes les gloires
levcee elixee la continuation Ig o diales don't ii taut ie sut-
dl Iaffaire A audience de hui- frage pour consacrer une re-
tains, nominee.
_____- -no.... ... Paris, temple magnifique
Lladborah eleve par le geuie francais a
rgetr ia tempt, la gloa re de la Peaansee st de
LONDRES-Par suite du mau I'Esprit humain .
vais temp le capataine Lind- Lea audileurs ntonuias.
hergh a di remttre a domain m6s ont fait au condrecier
son voy.ge anricn d; Londres A une chaleureuise OatIoa -
Pars. j jxcmna)


i


j


I)


I.'espril d'ordt e Mtablit en nous
une sore de tonclionnement r-
ulier de toutes nos facul 6s, qui
double la puissance tide chacune
d'elles en ne les faisant agir qu'"
leur tours et en temps conve-
nable. THERY.


I _~II -- _- - -


I


S01re il,,,










LE MATIN 5 Join 1927


S.-
- n .- - ~


En Phonneur Les allumettes sont A&
de Lindbergh 1'ordre du jour
PARIS- Itlpondant au ines- PAlIS, 2 Juimi La Chain-
s-ige de reiercieCenils te MI. jIIeT a discut6 le pIrojet relatif au
Coolidge relatil' L indlbergh, 1. iionoole des allumtnelles, Mon-
l)ounimergue a t1'lgraphi6 qu le sieuir iinicaire a precise Iu'il
gouvernement et le people fran lie s'agi iil d'une session ni ('ui
c:iis e sonl infinimnient ouches aillerUiiage mais lde I'uiilisalion
tI ajouti6 que la coliniunaiiiltide d'uni materiel suedois meilleur
s.,ntimnents entre les Itals-Unis el Iouvcrture de 'iC ma'rchis cx"i-
( It la France demeurera inaltitra ricurs i la vente des ailumeltes
lie el f6conde dins la lultte au ifraniiuises. La nouvelle coimbi-
j iurd'hui pour le progrIs hu- naison oiirnira :11 millions de
iiwain commune dans les combats liltn61ices i IT'Etat ecinqi mil-
,lorieux d'hier pour la liberty. lions au pirsoniIel ave per(el -
Lindbergh a visil6 hier M. tion d'liupots et des I)nlf(i-
I'ildwin puis a iWc requ p:ir le cos consid6railles sur les int6-
ia-i Georges qui lui remit la rIls(es soinlmU s iesprtes un cau
A ioix d(e Iaviation militaire bri- lionnemeint de 80) millions de
tI unique. dollars contribuera A I'assainis-
NEW-YORK- Le secretaire segment financier. Le rapporteur
d.* la marine a offers le croiseur M. Chappelaine, hostile au pro
SMiemphis actuellement i ot jetl, considCre iue cellc caution
terdaim pour le relour dle Lind- est un vWritable einjprunt et de-
I)rgh. 11:iude si 1'e pruiil esl n.'cessai-
re, pouirquoi le gouiveriilinent
,Pds NoeI i Pas line pose pias la qiLs1lioin dle con-
llcies ,OIIVPII el attirestaililais Poinctare, il est davantage n6ces
PAIts- AIt course dle la dis saire de m:ii:iilienlir ai gouverne
cussion A la ichambi e sur le pro ileni certlins tllellnbres du cabi
jet de gestion dlu ioniopole des nl. advrl'saires du iiroetl qui
allumeilles, M. l'oiiicLir' d6 onii iie laisscront la rcspo: hi sbilit6e
tra que la convention est iavi- et la Iibl-rit de I asouteniri car
tageuse pour les finances de I'l- pour li"d'uvre dle re:lressement i
tut Irauniis. ninic r, its (onsidtenlt n6ces-
La i, haibre vo'i le projtl saire l i:iinlien de Iuliion an
de Ioi relatif I 'olrg.iisatioin co sein du go..v.li ucmient. la suite
loniale de 1929. (dle Li discussion ai e01 dn1111 coll
Le Snliat a voi I'r"eclion ll un r'lnvoy,.e ai de.nun.
d'un monument anx ilorts canatll -
diens de in gtierl'rt siur lI' Ilia- La rupture
teau de Vimnv. anglo-sovi6Liquae
Ni. Ileririot a ipr si I. i I'A- lI's Simii il ntl |ir jtni ji
cadcmie de M&decine la stance L()NI)lES Les services di-
solennelle d cntellnaire des sa- ploni:iliqtics des So'iiLs a Lon-
valiS niide inlls Pinel el \'Il- (drIcs onl (ticoi iin('eiic' A (iiler Ia
pail. c:ipitale A I asiiile e tila rupture
ine exposition sc.indinave dies relations di plomaticlues avec
s'est otuverle A la HIibliolh que Ia l issie.
Sainile enieve. (inq(lu1inle einliployes de I'Ar-
M. Loti ) Daudet, invilt i c(os qu(ilterolii Loiiid'res denialin.
lLurger t niois tie 1)ris(ni, a 6crl t M. Ilycksniinis1re de I'ii6'ieturl'
(|U i ne se |)r:Iselei'l pas. a'" dte' ll.r :aux Comlluiuns lescoan
LOND)1 :S-ILes milieu.x bien d(lions di( ns les(Itillces les rus-
ilforni6s esiiniei (ile le gou- ses p)oirri)t rester ei nigleter-
verneneni t i fcI l'rt i u d'( 'coi dcrO(t re ; res coniditionls soit les InI '-
la prolongation de s6ioilrd(eniin nles d6e par le chet de '.rcos. e'rs. les Iormlalih.es de passe-
Les milieux dil[)!o ni:ili(n portlls n' initll pas lio.1litl es.
d6clarent que la note briltanni- .
que remise A sir VWat Il'ach. pre E ( sI
mier ministry d'gyple touJi inti E 11 Chine
le niaitien du Sirdar flit rcdi-gC, Nord conare Suid
en terines aniicaux quoilque len'r PEIN Uii c.iiiiintniqut oli
MADI. Uu coniiiill ciel lu !,iluvelriitelitl no'disle
.IAlil)- .Uin co(n2llil( IIC alnnonce que les 'oirces nordis-
officiel definit le caracltre cl I'al les U comiplItemelt 6vactl la
tribution de I'assembl6e n:tio- Valle du l1euve, la ville Iloa-
nale qui serait convoquIee en chow Fou dlans la pro vince
Sptembre. d1llouiani a i,> valt'tle dii.tis


".a tensi6hx entire 'A ri.
gleterre et-I'Egypte
LONDIRl-Sir Austen (:;ihn
berlin a expliqu6 aux Conimu-
twae la raison de l'envoi dc inavi .
ievs do guerre en Egyple. l.a
grandee Bretagne doit, dil-il,jus-
qu'&'ce qu'un accord ait d& con-
I,uv Ic gouvernemeiintl gyp
tio ana stljel !armee e6 p)lien
ne- maintenil' sk sauvegai dt.c
que I'experience nous a d6mon-
tr6 I'c ellicaces,


muercredi; on ne sail p.s dan
tj I .1- .Ai. s sudistes pour-
'.li' .s I s nor .l is s.
La F'r i "i' .t ,ii renelii i rais
GENEVE La France pour-
rail bien encore se d&'ider A eon-
voyer un observnteur A la co.idf
rence trois puissances de (ie-
no'v, pour la limitation des ;L-
mements navals mais i'a pris
aucune decision A ce sujet ; ce-
pendinl la q(iestlio a ele' eximii
nee d niluvteau et il est poss-i
ble que l'invitation amnricancii


A Apropos
) UNI..

Liquidation
"-A LiWrii)TON fi 1(it\\N
If.tG.srIN I. (q Ji (it hint de
bruit cn ville du I | il de |i
vc'l)l ;'i bolli M eli, nous a
lamnc aIux renseignements.
I uinma)le M Nr .iccuarctll quic
nous aIlvos tro\.ve 6derriirc
son comptoir, les uiianchlies
retlro( ss)Ccs, noills a conllirlii
sa d6cisionl (lFalltr its(ic'au
)outi, ; nioinis, dit-il, quI les
a:ic1 ltlurs Issenlt (d liult.
Nous I u i avons soutihait
I)onne reissile.

Statistiques Scolaires
Nous avons rc-u le num6ro
d'avril-nmai, du Il ullcin Offi
ciel )) public par le I)')parte-
nm-nl de I Instruction lPubliq(ue
II apporle les plus iintressIIINls
rensciSigienlirilts sur Ie foicltion-
nemelt Ides roles die toules les
Communiues de la lI)publiquCe.
Voici la r6calpiulation des sta
listiques scolaires lournies par
Ie Blillelin.
Lhe iuombre des ('coles s'(1S v
actLuieell eniit i 1 (0009 I:lles onil
till cll'.clil dI )91.717 '16ves avecc
line lovelinte gi('6n&ale ic dpr6-
Srnce df ( Nott'i s reI ci i is pour Iler.-
cicux envoil do IhB lliteiit qui e nots
a;Vons I)aiCtournt aivecr iiite i1.


Olydmpia Bar
C'est un coq(uet Kliblissenmeni
(qi a pris li )plaice( du Molilin
Rouge ,. i la i (rand'llue. Sous
la nouvelle direction, Ics clients
v Irouveront I(toIjo()irs le meil
leur accueil et les nouveaux
propri'iaires annoncent que les
atlltractions les plus diverse te-
ront d'(( Olympia p iair t un des
lieux de rtunion les plus char-
mants de la Cailtale.
Voilkl ce qui est 1'ait pour r6-
jouir lous ceux qui, ieur jour-
lie de labeur terminie, veulenii
se payer quhlques hleures de
sain divertissemuent.


La l liililalil Scoihiire ii, Belt-ir v
rnL rri r Ie le :oail i. t
aI l Prsi'ri,'aihe *
Voici a lellrei idres.se' par le
Coamild Direcleiur d' i ( i.iuti-
lil" S olaire (di I.el i.ir ) a:i Co
mil; d( lbn Pe'rsndt/',ri nc P0 pour
le retnmrcier pImor le don fiUlL par
'e/le ra' flI' 11 d lie sore'Ild de
bienfatisance,. tprfs son lir'gc d&i
?9 mi couniiil:
Mt'r ri-n :Sc() itAn ": i)" h:I.-Am i
PIort-l-)i'i-inTe, le 25 in i 1927.
Aux eiii rl's tdi ( )iiiilc' o(I '-
g inis iiion de la IifleI
'a I'ersiv'erance"
M lessiCei s.
Ie Co iiil D )recteir de 1la
N Mulualitl' Scol.iir du lel-A.ir ))
a ireu le don prlicieutx que vous
Ii avie lil p.ir voir letre lehtre en
dale ii' Ir. II a no 6 le cOICOL'Urs
elli acce qtle vo's lui a'vez al Sp)t)our la 1rlssi e de soiln Ei
re dtie polil) igilion de I'iiltrtie.
linoi pa i ni Iia classes i t'cess;-
leuse.
,oIll.11 vo.is l0 save d;i:i., de
puis avril 1920), il a Ilon,0 illne
cot)le poi)ul.iire q(tii rend des ser
vice' si .ial, a i a poI1 ;)tililio;i
du liel-. ir. .Ius it'i, i 'l l'i I I
I)ieli veill.iiite g' :ierosil' ie Il
'Commissiuii Ioiimli.di 0Ie etl dli
)boii I)i lic de Port aui-l rince,
le C):niiil i pti eleictuer les dN-
)pens's iieiistiCelles :iss.'Z. 1 ,
- so.tI dtleL. cei s,)X.i!i',e (i ln-
ze g uirde' s. 'ile n;-cssi;e le
lolitlt'o all'eni.iit nit)riilr il tie cOlle
ot)le. Ce. jours-ci. elle a line
fr ,.ientclitio iiiovee ilie i e cenit
qiatire-vinllgis "Fves. liule d pi.ice, I h i)reclricc, a ii oil grliiii
rcgi'l ;, a 616 oblig e d ni rel'.-
se r d'a tui res. C
Celle ralle (i'e votis avez or-
g iiiis6e au proliti de la Mltuali-
I constiite until eicouragemnent
pour le colllil6, il en avail I),'-
soin, A cette hetire surlout oi
I'(E:ivre, prellant de Iexlnltio:i
seblile depasser ses I'orces. Si
les tirages so fonti rugulier~ei c1iI
tl (queile publieconlinuel t la Mt.
tualite cette symnpapliue agiissnile
tdoit il est coutlumier, il enlre-
prenldra, dls ()ctohbre de cetlte
an n t' lli Cil sl ri'l:t-ion d'nIlie
i :i'soll d l'Eco)le il 1.1 \I ir.
SVCntlleZ. ag l're e, M'essieurs,
'i \-c ses s il 'CiT'r rcI.lercleilettsi,
I'expression de sa haulte consi-
d iation.
Signt`), Marcel G(ELIN,
Secrel.i ire de la Mutualit6


-t


ve un ,ilompl)ne aans le rendement des Six cylindrqs
Ins ses qu(aliti dtistinc ves, la HUPMOBILE a m
une carrosseric it lines es, a HUPMOBILE a mor
S C )bini(cs en dcux tons ii'ales, avecd'attrayantes coW
-i ns en .t I teu t nsu quilui donnent unapparencetel
t distinguc.Et en outre le s hutes quality qui caract(ri.ent
roduits IIULP.lOILE, il alautes ualits qu caracri
o pou' es mariaux ext'a en plus une garantie de valeur4
pon dur~ t lem riuext(Ie la main d'ceuvre, ce qum assaire
ngue durc'e et le reCndeimnIl de la IIUI)PMOBILE ,Six .

kERNXSTO HARDERS-- P. O. BOX 065 r'il s f 21


In Iiniislre iaiiillais la;' eIts t i
1h11)1's ctlhii [riuiall:iis'es
PAIlS- L: section coloniol!e
preside par MI. [Frano'is Mar-
sal a reu lier ,M. Atiery secr'6-
taire d'etat britannique des colo
nies en presence de .\M1. Poinca
rt, Perrier et Crewe, ambassa-
deur d'Anglelerre. l l6pondant
aux fAlicitations de MM. Marsal
ct Poincar,W M. Amery loua les
In6thodes coloniales franqaises
soulignant la communauti des
Ibo Its et la n6cessitW d'une col.
aboration constatile des deux
puissajnces.


Ia
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIM itS
SUISSES
de DELORT, Pharmaciln,
9v D MU Saint-Antoine
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
AMi.P'TRUB; PbamMaet rALMZRTUE
Pbaracie du D' Jutn VIARD
##out@ *l. bonnie* Pharmaco.,


L'accord franco-am6ri-
cain contre la guerre
1'AIIS -On dit que MN. Briand
et scs colleagues daivs le cabinet
franqis sontl disposes a allerc
aussi loin que le gouvereinment
de Washington dans I'accord
pour exclure la guerre en cas
ou des dillerends s'6elveraient
entire les deux pays. L'opinion
publique a accuedlli lavorable-
ment la suggestion de M. Briand
presenlte dans son message du
ti avril par 1'entremise de I'Asso
cited Press ; il semble avoir
pi pare la voie pour une d'eumar
che plus decisive et il est possi-
ble que le gouvernement fran-
pais s'enquiere sous peu pour sa
%oir si le gouvernement ambri-
cain desire Mtudier de plus pres
un pareil trait.
AO-a- -
In (m'liiiillt qgree par I enlii'C ise
GENEVE- La Gic'e cherche
i ori'li.clehr li e) ipiunt d'envi
ron 40 m i 1 i o n s de dollars
par I'interm diaire de la Socih61
des Nations. Cet emprunt serait
,insi r6iparli : 1 i. (.X ) de dol
lars pour les rffugi..s et 30.000.
000 de dollars pour la stabilisa-
ion.


- m--a


Un nouveau

( La Lutte'
Nous avons reu ,
numdro d'uu nouvrei
qui vient prendre ro I
Presse port-au-pri
(< La Lutte ), quolti
Iralt sous la direclid*L
Dorsinville.
La Lutle i, )dresa .
cal salut A tous ses at
Presse hailtienne. ,T ,
Nous souoailons Ion.
fruclueux besogne A
veau confrere. W,


Homonymi

Nos lecteurs ont,cert iNl
du deji se rendre coim g
nomnm6 Louis Delva 4ql
61 flait mention da nJsn
de salmedi, Wcst point n'o_
free le Directeur de
mat on )).

BaltIy hIbM
(t le prix sera decIa-
centimcs de gourde. "


ATTENTION! Le BEURB

SLENSENest sansrivay


Sa vouleactu elle epouv l


tc la concurrence. Ov,
au 'a beau dire et beau laire, le. bon g0out haitien a touJojurl
SLaura toujours apprciwer les bonnes chose et particulil

le bon- Beurre Esbensen


R'cliuncz-c de votre fournisseur, le BEURRE ESBENSEN et remarquez be.
chaquejerblanc se trouvent une VACHE etson VEAU et n n pas un B

EN VENTE
A Port-au-Prince, chez Simon Vieux, A. Bolid, Ch. Picoulet,
r Alphonse'Ddsir, E. Lajoie.
A 'Saint Marc. .chez]Madame Maurice Cleaca, Madame Cld-
ment Pinard, Madame Lacochetir.,
Aux Gonaives, chez Lacroix St. Rmy & Co, Madam. Bfug6a
Ddbroeai, A. AP. Mc Oefic


\ Jacinel : chez]B. Dani es.
A Petit Goave, chex B.P. Reid.
Les Cayes Madame Vueve Birmiagham


:' !


ii'.


t e E ceri'
Et dans toutes les bonnes Epicert

Pour les comnandes; e'adresse, a '


Alfred VIEIJUX Agent


.1'


~ II Ill I


_~~____ _II _______ ___L~__


- I


I II -- ---- --~i - --- -- /


I -' -` -- -- - 1








luin 1921


U\NE VERITABLE


LE GRAND


MAGASIN


est des aujourd'hui en liquidation.
Les liquidations qui se font g6n.ralencwnt :A ort-au-Prince ne soul que des liqui"
lalt ots partielles d'un oiu de deux articles el soiivent inccrlains.
bleGo liidutio eRAND )MAGASIN "w"' t' sil
bic lijijidistiont el tie GB tsonsto..


1Ricn


Sutin libcrly soie grande larger aune
Cr'pe sole lame
(rcie iurocain I irainu is gra1 e l rcgeur
C(lC)e soie at dessini
Serge petit serge soic 14kgre
I repon soie a dssiill
i it l'riin f ,r:ise demii deuil
Ilili'ne ginle lclargeur lo'val)le
T''ricI tiile a )1 lr' e
/flrll:ir ;i I)irrrs
I)ri ll 1 1 ( tll e I).1 i't s
il ) ii n uil l r' il:alicil
lI)ri' :4I tlin pIur lil
l)i ,II lil-l n st li|; i ,t
)rill lil II lalic ll's sip rkiF 'isur
K:gky vIl.,i1c
I) il T i .1s1,r C.1n-l ong
K:,ky JI t l e
Citnlii' lil 1)i, r c'osl ItinCe ilanti,ray s roit e pe lileu
ID;iiniss in:itelas tdo i)ble largeurii
(Chl iI is lit' h .ii1 eL cL 'oul ir pic'
Cm set
('Chemliscs chlauti1.nirs
I li.) i ; pln |orl;,(it
(Chem ises I'r.I,,'; iiss a plis ,
I ar.e 'sis inSlper.ii 16'.i lcs
'.ii \-o's ir.an iers toueics conilcurs douz.
S iiilicri. (I6C')Ueri s |lpouri cnlanis
IP.ille (Ie stiel piirchaipeaux toule couleur
Toile it arap lil tires grande larger auneC
AlI:i i nIoir ri-&, siUp)ricur
(iGr I 'ch )ix di cihpeauix line el paille pr nomni
(;rn.ii I choix d le chapeaux pour ntianils
E l millkle ; lics choscs


rien de demodes, tous


CLds 8,00
10,00
5,00
4,00
7,50
7,"A)o
2 ,.5()
21,00
0,80
3.00
1 25
1,50
3,00
2,00)
.).(K)
1,50
2,50
2,00
1,25
4,00
2,50
e 2,0)
12,50
25,00
7,50
15,00
12,00

I,00
13.00
it'S


!nosarlicles sont frais et iarantis.



1 l,' l.)l0 8taasill


206-208 Rue Traversicrc


davariieCS,


L'incomparable p"ueld
du Ib.*irr,, d( l,.Ille
liltUUN
Tous hles ferlbitns onl cotninl' si-
!nc uIIn seul lcil'
:i lail dle Ii des mis p, r-
(otill jii II';>chl'Ol' ,
1 r 11 1i I tiii I l i II a i-
11,' 1 ur, o alab:(.


Iicier le Id)T- T r dl l, < sinile silN SEl'L
le I le J[ .JU N / l'P,' s' r les terblancs el
IbI Ir1 pour ivoile argend. Pourqioi e ti chele
lo iime, pripire loul spKciali'nnl pour Il li
mu.l I//'rpitcal iar le.s I 'sifns itcLBvA
tide openhague
1 .AN I)E IlUl iltE DE TABLE aye: .,on qu'on tous
I N S I ( L(fL scule at/' ( lie tque ous achch:lZ Ie


Beurre Bruun

ED vente dans routes lev
)hom es /piceries parlout
(, lla li A


Pour vos con manl.es di
recles, prire de ow Ua
abresber A


L. Preetzmaun-Aggerholm & Co.
AGENTS EXCLU SIF


-U-ga


I-^ d Ioulr
(';/.1> t, III : I '111,, 0,
I,' ;/e: ,7/l'ul/
l v nu .1/c ,


En ,i ni. t.c,. i I
Iv n d m '' i I


^fl~~i1i7


E~RLZ~









LE MAT N- 6 Juin 19M7


C:s Annonces


vous inleressenli


Energiqtze antiseptique urinalro

.. 'tr.t" d +e.hV Cf l.*, U mm,
,,... adffelf t ^ V ^oguoefti In --
feequeuso do Volee
nlres,. renouvenle be
rlmue le douteOrs usui. rue a u e m
ife a mlction . ) a.e.M ~La
dmourtrier noS
teat~ cqiald~ 3meat pour to moe
toue coWimt karon t& |n =,Ipef*out %mo n|.
t \ Tnals encore pear seO
/ les utres m*Cibob.
Sauxquels ce drator
S/ 0 I neut 'Vssocir. alad
dBonpaitonns r 0out. 11 em1 0 foOD,
it les ilstime des ment. Is base dai trlt
nai8f quil re. tement de a'rthrite o0
)tItement t neut du rhumatlsme blenaor
mtn tius Iof m. f rnKlqiue, parce qu'll lO
it tes hlal itnt celul de Ia blefnmorra-
,l eIeu cle-eme.
D' tERThMAIN
da arol:ius.


Etabinl tatiaint. 1. r lde V ,
CI!IIKa. Pwrsl. t *too P pI"


-- --------


A lover
'nc maison cn maqonnerie a
laige porI'cs It leniittecs cn leri
I'tlle sitit:lion de commerce
t( ('h1 litaltlion.
2112 Ilie Hepti' licanine.pres
(de Ia gare d(II Nord.
'c;idresser'l NI Victor C(;-
menu MIONTASSI:.
No 1611 IRue Mo;hnllais oll a
Mr Callistheics Montassc.
SRue lIepublicaine.


LIFEBUOYFI
le Savon
pour la Sante
Lever Bro. Co. Broston, Mass., U.S.A.


a s*


No buvcz lpas ou buvcz

Le Rhum Neclar
No.i91), I 11.1 1:11 .1l:asin t 1i'e .t111
Le soul Rhun qui, tirn '17 co)!naturels oble"us
doptement parDistillation simp'C Ju Sirop des Caune4
d'uo Unique etl toujmi,'mtune ,.iantation et 'e sen' qui
rseilit par I'action du temps d.(.ns leA d p4b' avPe exclusi'r,
rigoureuse de tous dirgereux See',ts 41. labriI t'lo"
et sans adjonction d'auinin irg-"idient d'usir.c. co'iservp a:
jugement do la pliitart de ui~s tNoabilithis Mid & cal .4t ;
vant I'appr6ciation de hon ntirde et, la soivivl, incompirabl.
du bouquet et les plus remirn' abl4 qg'alit ..i ig;niqlues.
Mame pris 'vec exc64, Rh',n N.' i" n'enivre pis et n- p-'
duni' p I'P' V %l',ne Al !a l. h u! a , v- nr les itut'-es pr,'lIuil
si nilaires4 ea )n n les :iutres spirilteni .


On trouvera


ehrz 1'::4'TS


Extrait or'gentit ,' ou1r ') :',*;t ct
trnits pour liqueti : s.
Vi in rdne i ue rs :illi. Anic lls.
tes de liqueurs S\uielines.


N Cat jeWs


toultes sore ; ('tx-
m;iniC tC L',ts sor


ALUMINUM LINi
l '.-;l r ;'i< J S1 i l ir Sl' I '. I.I; C >, .a 1' I : I
P ,* 1> l \ ) 't l' ; ) : '. ';. : .. I 'i


' st..m*ar "T ,ulin" lais "
[:ai direclernent pour Port au 'nPr-i;
Prts du Sul.


'ill
I, I


I
14'


e 23 fai 927.

A. de Matteis & Co
AGENTS GKENI RAUX


AVIS
Le publi..est avis' q(u'il y au
ra A Daimienn une lxposilion
Agricole et Industrielle du 17 au
20 Juin.
Les catalogues seront proclhni
nement dislrilbu6s Juans le buti de
faire connaitre le mioitlanii des
prix q ii scront accords p)our
Is objels exposts.
Les journeys d(s 17 el 18 sc-
ront consacrds exclusivci ent A
I'inscription el ii In ruttp ion
Oes p)roduils a l)amien.
Pendant ls joIuriices des 19
ft 20, le local scra ounvert au pu
blic, les prix seronl decern6s et
pays et lcs objels expos6s re-
mis.
Pour Its renseil1gnementls, 0 1
Iourr'a ttihIploihll'r au No 2-159.
'orlt-au I 'ince. Ic_' 26) In. I l i'27.

Chasse au Furet
' Achalandage, reclames et
divertissements organisms palr
I.A ROTONDE
Petite chasse suivie de sau-
teric,le 2 Juillet 1927 A 6. p.m.
CARTE I)E FURETEUUS 1 G.
11 court, il court le fure. .
Mesdemoiselles, Messieurs, Ii
se nos alliches et voyez nos
vendeuses.


Royal fail Stei ,islhip


Packitl


( man


Le steamer "C .'eb a'" ven at de
Kiitgston, est attend s Jacmel Is
t3 Juio couraut.ll arrivera & Port
au I'riLce, vers le 2<6 courant, ot
omrtira le mme jour, pregnant le
frtt pou: tous les ports du Nord
et de 'E rope.
Port au Pr acnee, h i J,i n 1927
.I. DAALDERi Jr
Agen! Gdadral pour llait.
i


A vendre
U'N I)EMN)I,
lour ('ondliton s dresserr a
Mr Leio tIiEUI'i'IOU
Agent d'Af'aircs.


**,." -


gocI6t6 d'ln.port
& d'Export
L.es aclionnaires de la So-
ciete sonlconvo(quis en assem
bl'e qeiIrale nnnuclie lejeudi
16ljuin prochain A 5 heures
du soir,au sigYe social, contor
n 6m-niA l'article [44 j!'es sta
tuts.
e President du Corseil
d'Admii)istralion.
E, THEZAN


Vitres de routes dimensions
Vitres palies pour autos
Windshields (Pare-Brise) pour at
Miro!rs l)iscaul6s pourmeubles style Louis XVe
Miroirs biseautes encadres pour salon.
Lampes de Nuit.
Reparation de miroirs tach6s.


I1 ROPRIETAIRES D'AUTOMOBi'-


PNI US


Nous recommandons ou
sp6cialemcen les nIeus pour
cairions 30 x 5,32 x 6,;36 x u,
35 x 5, 38 x 7 Hleavy Duty.

Les pnelC FIHESTON E
BALLO ON sont les meil-
leurs.
Toutes !es dimensions ile
pneus el Tubes et a tc soi
s enii stock c I z.'.

"g


I'ls dle kilo n*t; .\.ve,


L. Irctznmann-AgGqerhoINlm
AENT GENERAUX


. .%


4-


3AR IOUI
(pweo


a a


S31

i*i



!.I "
pa


I

1. ,


-- -L-~


- --- --.- --- ---- - _


_, -- -; --- mm- -


---- --


_ __


... ~~;-Ll;+r,~hJllrU~+YI ~Z~ JIP_~L~_ ,:~ ~ _L~IL~- : ~L;-T ~u'-:j


I


>1.- *.. ',




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs