Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04479
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-02-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04479

Full Text







DIRECTEUR
SRhiHOricalne, 1358

* lljPUONE N*242
i '


I-i I':


"O CENTIMES


PORT-AU-PRINCE ( HAITI) JEL'DI 2JUIN 1927


* ~ -4 -


4 6f*nse do notr


L'Institutric(

jspilli emps deja, on
m'en tNit pour in-
res et meres, Ie
I tt ut eutier, s offre
ixdans le monde uni-
iut mining.
y,,&jlpelques jours, au
Sc6ebration de la
lEuJde I'Universilc et
ranpeau don't nous par-
are avant-hier, ce
idte encore plus re-
et, il s'est telle-
iroituW qu'il parait, au.
hui, presenter un v6ri-
did r pour l'cducation
hisaine tornation morale
goti#tunesse, fillettes et

On a, certainement, d ( ji
Ii lte quoi nous par
itsI de I'habitude con-
cie, du o$ t affich6 par
'I"lt iutrices, celles char-
id t~hIire notre Jeunes-
p, de" P'ier aux belles re-
d4ti morale, de suivre
M ;q actuelles dans toui.
mleurs excentrieis6s.
D'laboqL disous quelques
Ilidel tpission de I'lusti-
MictI,
iQutielle mission, Made-
IK ,4ous a Wtd confine I
eildble tAche vous a t W
l A quelle carrier
Jqvous avez consen-
i Opsacsr vos efforts, vos
sit e. votre intelligence:
lmire launesse, lui mon-
Sleuvies toutes resplen-
!tl di lumiere ou elle
timarcher, lui apprendre,
wmirb ter a ses yeux, les
4 fire aimer, toutes les qua.
14de coeur et d'esprit, tou-
I es vertus q u i devront
Sd'elle desltres uliles, ne-
0u0iramu corps social.
estvous qui prencz I'en
lht ds ces prem iers a nqs,m cet
tI06 il est pareil iA ce bou
haqui cohnmence A s'entr'ou
wr, pronmesse d'une belle
Wa. EI, peut-etre, plus en-
le que ses pr'e et more
IUeites la tutrice qui devez
tiler stir son innocence, gui-
res premiers pas chance-
4,PPrtflG r son. Ame ins
cive, WO coeur trop fible
I losW l Cs ennemis qui
dent iutlr d'eux, cornme
slfa.teur guette, a I'or6e
4t is, Ie voyageur sani
eut t vous ja pure mission, mission
S mission divin e, de
eroiiAme, d'y incrustei
prinipes sains et forts de
male et de la religion
miniles b6nies c'est votr,
or de chaque jour que de
Rnler cette Ame el ce cceu
dang au souffle purifica
r el'iatruction et de I'6
lio5 comme l'orau creiiu
C purifie. A vous qu'l
ihlipnt de fleurir ce cceu
etit plus belles qual
e le d6tendre centre I
ti.a corruption comm
iier protege ses fleur
Us et ses fruits savol
S I rt linsecte qui y d
a ve qui faith se fane
r b gAte le fruit.
oc, plus et mieu
eut laire comprel
hter a la petite fill
.r expose A tous l
fimpurs, au petit ga
,tfrepapillon qui ri


Cr momeli desehr
a ii aux flames d6c
itrim, grades necessity
t pueuction reposant su
lsaustre morale, 01o
SI"yeux au sljeridi


e Jeunesse. ..


e t la Mode

rayonnwen'eat d'une anic lou- Por-au-
jourls pure, d'un cwrur sans Pii
sonillure? 1611 GRAND'RUE.Ai
Ohl ne diles poinl non, Pe Maison s'occupant exclusi
vous dirobez pas. Mademoi- Irouvercz les verres el les ni
sell, a la Ifiche incomp.:ra- soln.
ble, lie vous efri'ayez point des
responsabil;les des denuains VENTE'I EN GRIO
honleux et des chutes, c'est i Nous allirons I'atllenlion
vous, I'Inslilulrice, plus qu'ta Les prescriptions de verrcs
tout autre (lu'on demand pcuventi lire execules nL d
d'inculquer i notre Jeunesse -- -
le respect de ses devoirs en-
vers son Payr, de lui reveler leurs exlravaigmnices frisatnl
ses obligations envers I:i So- I'indtcence, quite loin dl (ce
ci6t., de lui rappelcr la detle lont 1'cilLi des cdcltic es,
sacree que le lemps de la tles soul. 1i ses vcux, coin me
plus longue march ia travers ie viv'alntes in:geCs porno-
la vie ne lui suffira point pour graphii(lies iii veillent tIrop
s'acquitter envers les auleturs Ioht en lai le dangereux gfout
de ses jours. En un nol, c'cst des luxiies, pencliani que le
vous (jui devez fair du petlit premier devoir de ceux quilt
6tre I homonme ou la femnme, au ont cliarge d'instruire les pe-
sens remain de cesdeux mots, tits est de regarder come Ic
qu'il doit etre demain, dans )lus redoutable ennemi de la
la raude assemble humaine. formation morale et de I'cdu-
Et voile, resumes, et, sans cation social de lenfant.
doule,trop brievement encore, Aux jours de grande IMle,
les obligations, les devoirs li- lorsque ecoliers et 6colicres
brement contracts par rlns- ,ont en corps v assister, ac-
lilturice enters I'Enfant d'a- companies de' Icurs Institu-
bord, ensuite envers ia fa- Irices; c'est avec un doigt sur
mille, la Socit16 et I'Elal. la bouche, min u t s (d'tonne-
Mais tous les Orands educc- ient que les gens sages jet-
teurs sont unaiimes a conve- tent uni regard d6sol6 sur le
nir que l'enlant, pour sonpdu- strict{ spectacle qu'offre la te-
cation Imorale a plus besoinl nue de la plupart, du plus
d'exemple que de le;on. C'est grand nombre de nos lustitu-
Pestalozzi q u i 6crit: ( Ne trices.
croyez pas que renfant ssoit
d6pourvu de jugement et de A voir tous ces corsages
logique. II en poss6de, fort sans ranches, ces jupes (lui
souvent, bien plus que des vo1t Ai pe ine jusqu autx ge-.
personnes Agees. Son instinct iioox,cc robes les rdeltocs
d'observation, que i'on quali- 16g6res, insidieusement trans-
fie, ii tort, espi6glerie est son- parents, etroitesjusqu'ia I'ex-
vent ti6sd6veloppe. II observe travagunce et mettani les
beauicoup autourde lui et s'il chairs en saillie, ces petits
remarque que les leons qu'on chapeaux preteres de s co-
* lui tail ne sont point suivies cottes coilfant des nuques a
d'exemple par ceux qui les lui la garoimne, ces kIvres et ces
- prdchent, il ne croit pas 'i Icur joues maquillcs du mensonge
v66ri(., des lards, ces6normes colliers
C'est aussi pour cette sae et ces biacelels dejaspe, toute
- raison des exemples devant celte immodeslie et ce penude
toujours corroborer les i)re souci du ho.,, goit dlans I'ha-
Scepltes moraux (lu'on dictleaux illemnent de cerlaines dc no
- enlants que M. Edouard Her- Insilultrices, l'tran.er qui,
- riot, maire de Lyon a interdit ignorant nos m(VLurs, aurait
. la vente dans cette ville des ce spectacle pour la premiere
Publications licencieuses il- lois sous les yeux, ne pourra
i ustr6es d'images pornogra- pas ne point s empncher de se
e piques. C'est aussi pour celie demander si c est a des 6toiles
e 6trotie liaison qui doit exister de dancing ou Adesasde cine
I entire les lemons et les cxei-
pies que M.l'abbe Bethiem 1 ..1.
Smail trressouvent son tour de
a Paris et d6chire sans pitied aux \r \TTfOT \ 1
e kiosques iLournaux, les illus- ET V U) I J
r rations d'un genre special
e qu'il troit, avec raison, cons- UAND commenia
tituer un danger pour la mo. chir les Mtapes d
e ralo pubhtque. vous disiez scep
e Eh bien, taissez-- moi dire temps Affirmerail
r dans toute la brutal franchise Mais les PATRIOTES n'i
avec loquelte Vdn dqit parlcr tem)ps pour devenir la cig-
- d'un tel sojet, laissez-moi dire La valeir (d'un piroduil
. au plus grand nombre dtie nos dre du nombre desannees
Il Insitulribei qu'en ^nivant, Elle est, en effel, la mei
r comme elles le lont, avec un leur marched. Ses achelcur,
i. goAlt exa gre toutes les follis, Ilistourne d(e Gdes. 2.50 si
e routes e excentricites des conde valeur de Gdes 2.
e modes actuelles, elles Eusci- possibilities de gagner 200
*s tent le ilus grave danger qti portant les Numbos 12. 14
. peut menacerl'educatioi mo- clans les pochettes.
u rale de la Jeunesse d'un pays. Messieurs Albert Noisel
.r Sans meacher es mots,sans (nt riClspccltivement apporl
mnarrSter a singer aux pr~ju- 12 el 18 ont bte kls deux j
|Y rsqueibleseraisanscrmnu prix de DEUX CENTS Go
n ore dottener des coquctle- taxiur t tii:pas limilee! !
e es dangeruses,reielalnt loin lui nceorderez vts prefer
es de moi ce vieux pr&tCepte c-
r- hant hi corruli)ione re consa [la .
s. criant Ia peur de se regarded e c e nulan
f- sol mr6me0 { 1 i ger: je le ppcbettes &:bantilons
.. IL.--:II.-.. meiurs (lui veulent en cOnli


e- linge sale se lave en ,aa,,,, .----u-
es je dirai aux Institutrices ha i- tin Lhrisson pss
ur tiennes -etellessontno- tl Lhri AAsso
u- breuses I qus l .. s- GEBARA &C
ie des moderils 'a s loues |' ..


Irincienne
iciinne Mais .n Keilel.
ivement d')Optique el of vous
lotinlures don't vous avcz be.

S ET EN i)DTAIL1
Iienveillanile des occnlislcs :
(vlinlri(iques on p)risillati(lues
leux oni Irois sci ainces.
"" x(il -i("iS- II IIIS


Is q(le nouls avonsll conlic I'-
d(uicalin dt I tlno 'e tll 't.se.
Ia pI)tilillt t' e tsl llii pc i ci ut',
je I'.voile, i:itis jaima is 'oni nt
eiira sollilr tr11op iniIul It's '(,-
iites, j:aliis les mio!s nle se-
rount trop ) Ils polr lhs dire,
Iqrsqu'il s'agil de la prle'c
lion, de I'l d Iense de nolr
cunlesse.
Cerles, oulis sa'vols bie.en
que ce st'ril I rop dcmiande
aux Instilutriccs h.;itues que
d'exiger d'ciles qu'ellesse v
tent comime les religieuses.Ce
pendant, I'4education morale
a purple dI criur des nftanits
ui leuri sur l t -()iiies exigent
d'elles nil p)etit sacr'ifi'e, c'es
it'eclles se laissent n oins em
porte. dans le tourbhillon des
extravagances dtics modes an
tuelles condamnmncs d'ailleiur
par Eglise.
1it sourout, elles (Ioivent ni
juamnis oublier qIte lorsqu'
ettes vont oc, up r leur' c'i.irm
dans les classes, lo. squ'elle
a:c >ni)aient lei ecoliers e
les (c,) ilecs ,i x c rcinon ie
publiqlIes, leur lei u do(il re-
IlIler le s6rieux, la )pnrcl(', l
bcautie de let'r Achlic te cIt c i
inissio)n.
Certainemntl, -- et it laul
rendre cet honiiiage ia nmo
Institutr'ices, et i\ touted, s'i
vous plait! elles ont toujour-
bfit une gi, rreC acharnbe au.
paroles, atex discours, atix Ii
vcs (qill ouvuienl corroI|I )
I Jeunesc.-e co.,ice i Ic u
garde. 1Mais (qul est le Ilu
.sll'r lmoyein d eveiller dallns le
jeunt esceurs les )preiniers iis
,itncisde la luxnre corruii'tric
que la vivatie image (Ion
Instilutrice, licenicieuscmei
ha bil le ?
S iEn est-il de plus stir, diles
Iloi ?


_ 1 __~___


S



e
s

e
e
I-
S-


A PtTION-VILLE
On nous signal le mauvais
laut dans le(luel se trouvent les
rues de P6etion-Ville, particu-
ireniiciiI la i ie 8. Les pluies les
onl prol'oll(llment crevasse, peeu
S|) lu,i halliers et herbes Illes
qui pousseul sur les deux c6lis,
nienacenl de recouvrir toule l.i
chauss&e.
I.es voitures circule..t dains
cos rues avec de leiribles calio-
temenls. 11 y en a mineiie pin-
sicurs par ou elles ne peuvent
plus passer. On se rappelle q(ue
delrniirenienil, nous demnuliions
A la G. (. T. P d'aider la Com-
mune de Petion-Ville, donl !e
Budget est iiisullisaii't pour usne
lelle enlreprise, A r6parer les
rues de la ville. C'est un travail
tIrs ulile d'autaiit plus que bien-
lot conmiencera la season.
Nous renouvelons notre re-
qule ia l). G. T. P.

Au sujet de la Chino
PARIS- M. Briand sest en-
Irelenu avec le baron Ishii, am-
bassadeur du Japon, au sujet de
la Chine.


Varidtes
CE SOIR
Evenement artislique extraor-
dianaire. Debut du taunneLx
couple de danses mondain *s et
acrobatiques.

Yola&.Paul
des Folies Bergeres de Paris, du
ThEAtre Empire de Londres.
ITne des plus grande attrac-
tions des Capitales europeennes.
Occasion unique pour Port-
au-Prince.
De cu x representations avec
.itTi'rch"'s programmes.
Eutre : 5 & 3 gourdes.


Sloire li~ii,,,


__ __ ____ ___


... voil, presque chaque soir,
un group de jeunes garcons
qui s'amusent A parcourir les
rues-de Port-au-Prince, surtout
la rue Montalais et lla rue Dan-
1ts-Destouches, jA mettre an
ceil indiscret dans Ie trout des
serrures pour voir ce qui ts
passe A I'interieur.
Ne ourrait-on pas rappeler
ces ,nuiscrets b plus de respect
des scenes de lamilles?


Les Membres du Conseil de
Direction sonts oonvoq s A
1'extraprdinaire jeudi 2 join
couraut A 5 heures p. m. au
Parc Leconte pour commit
nictions importantes,
L Secr6tairg


0


A


No 6112


)


On cesse de rire en montant
vers Dieu, et I'on Cesse aussi de
p'eurer sans cause ; 'intelligen-
ce devient sricuse et lIc crur
contenu.
LACOIIDAAIFI

*l" -


DOUTIEZ?...
i se realiser son r&ve tie fran-
c la gloire triomplihle, vonss
tiques, que, scul, le recti! du
t SoIl Succcs,
aiimaienl jamais attend si long
arelle ideale.
t de selection ne pet depen-
Ileure cigarette veidue Ai meil
s en lirent un triple avantage-
ir cent bo)is priinies ; d'une se-
50 sur cent pocheliles usagees,
gourdes avec chacun des bons
, 16, 16, 17, 19 et 20 rcnfermi6s

lc et Odilon S, Villejoint qui
te en nos bureau les numeros
premiers blineficiaires (de nos
iiurdes. Notre sic des loms de
.ss:yvez la 1 ATlOT()Eel'l vous
IitCCs.

ture lient chaque ven-
Sdredi DEUX mil-
Ala disposition de tous Fu-
naitre le go6t et la quality. Les
er au dep&t general, 206 Rue

C", Proprietaires.


-- I . .


Un Accord
dominicano-haUfen
sur la circulation
des automobiles

1.4 s:iietdi 21 nlui rthoul. Ie
S.elraiile d 'llat ts tel:tionis
Exl iit urTs., M. C(,nille I.eon el
.1. Iovalon, F. IE'. el Minislie
PI,1i)olciili;ire de la ,lepubli-
que I)o inillicaile A Poll -ll-au Prin
ce, oiut, au noitl de leurs G((.U-
vtiir en'eiil nt I special's, sig % llin
Accord i l:glnl la circulation des
autnloi l)iles suir lcs ten iloires
des deii\x i )-publ)liqiues.
I a hlIuise' principle de 'Ac-
co(n1I sliiple que, sous certaines
Co1nilionl pi'evues, les a1tloino-
- lisles de Ia li H O )I li(ue Doilli-
lit'i c ti l l.t io i libl e de ttloute
la e, el, de Imit- ine, lesautonio-
)i les d'llaii i peuventll irtiller
sill Ib leirrloire dominicain dats
les iniinies conditions.
* Ie but) de eel Accord esl de
d(velopper la circulation a10uo-
mobile entire les deux t epulli-
flues.
.L'Accord lmet fin aux fir6quen-
r* ls tc(iiteslations qui s'elevaient
a la rontiere entire auloinobi-
lises el douaniers haitiens el
_dolini iicaiins.

s Gendarmes cyblistes
It D)puis quelques jours, le Chel'
S s inslilu6, au Bureau de la Police,
t un service de gendarmes cy-
" clis!es.
s Ces Agents, qui vont par grou
pes de qualre, parcourent les
e rues de la Capilale e bicyclelle,
- reglemientant la circulation pu-
C blique, rclpriinant le vagabonda-
s ge, prits A inilervenir dans les
I r xes et e ethire fin aux scan-
s dale. |)iiblit's.
- C'est une heurcuse initiative
qu(i rendra d'knormes services
. pour le miniinlien du bon ord're
Ssur la voice publique et pour la-
quelle il faut vivement I'liciler
t le Chef de la Police qui ra prise.


-


I ~ -


% ANNE


... a vu, lundi soir, line auto
Ford arriverr louile allure dt-
vinl le ca-., d'llypplolile Florvil
el, sains crier gare, se hurt r
violemllinent colllre uI autre
voilure, No. 1761, (lui slitionnait
pIisiblenienl devanlt I'lIablisse-
inenl. Le choc lut rude, car lai
la 17 i n'en esl poinl encore re-
Inise, Norl. (i E. I'a v-ue, iier
aIlp 's- idi eliit'ort. L I:1 i ni llei
plice. Maisccrlilivi nii il les pi ,-
pr )is s';irrai lg rolil t( les nl:-
chines ;aissi.
*
.. n vu, iiardi inalin, utine denii
in)ndaine qui faisail collnlle It s
allres, vous save;ix (uiii? sa pro-
vision au narche Vauliere. 11 v
avail, dans le pamnier, h1guiits
fruis et bon r6ti el Madame ( ?)
voulail encore se r;avrt un p u
d'haricolts tie race. (:a blalle ,i
bien le p-l)ais el lorsque les ga -
lants mangent bien. ils revicn-
nenl. Faut savoir allirer la clicn-
IltMe.
Donc la belle voulaitl (uand
nmine acheler les pois. Mais l'o
ne s'enlendiail pas suir le prix. 1l
pendant qu'acheleuse e ven-
deuse disculaieni, une victiine
tie la vie chore qui pensait qu'elle
avait Irop tarIde i manger, s'ap-
proclia doucement, prit bieii
son temps, m6nagea sa sortie el,
soudain, saisissant le p a n i e',
prit la fuite tongues j.anbes. Ont
cria: au voleur .. Mais, chactu'.
dans le march se regardait el
sembilait se demander: esl-ie
mo? Elt le coquin disparut av c
le panier aux provisions.
... vii quelques uns se melire
A rire. C(est si iialurel, aujour-
t'hui, de prendre son bien IA oui
on le trouve!
... avu, mardi soir, vers les 8
heures, sous la galerie de la mai-
son IRobelin, deux (lilles qui
laisaient l e guet... Mais vowi
que s'amene un gentleman, il est
piimpant, il porte complete blanc
el feutre noir. II a aux 16vres
une cigarette parluinme. Et, pour
ces dahmes, voili la proie lacile.
On I'appelle. II vient, tran-
quiile, confiilant en lui-meme...
On cause un moment.
Mais vousltes deux?
11 parait que ce n'6tait qu'A ce
imomnient-1i que les ed le-de-
nuit s'en apercevaient, car, elles
se regardrentl Iune rI'autre,
1tolni es.
Maisalors A qui le galant?
L'autre attendail. Ces dames
se concerterent un moment, dis-
cuterent, aucunei des deux ne
voulant c6der la place.
Le galant eut un bon mot:
a Vous le voyez. mesdames, lous
les m6tiers sont dilliciles In Et
il s'en alla, allumant une secon-
de cigarette.
Et il lallait entendre, les repro-
ches, les mal6dictions que ces
dames se jetlrent lI une A I'autre.
Ce ful, en verit6, le plus beau de
Ila scene.


ir









2 .Jin 1927


En Chine
PEKIN- En raison des suc
ces de l'offensive des nationalist
tes chinois dans la province'
d'Honan, les autorit6s mililaire
anglaises out d6cid6 d'env un bataillon de troupes britan
niques dans le nord de la Clhi
ne, cc bataillon tiendra proba
blement garnison A Tientsin
Quo Tai Tchi, commissaire na
tionaliste des Aflaires htrangt
res, a protest aupres du consu
du Japon centre 1'envoi de troi
pes aponaises dans la province
de Chantourag.Cette mesure,dit
il, ne pcut se justifier A aucur
point de vue.
TOKIO-- On announce ofliciel
lenient que le gouvernement j{
ponais en raison de la situation
mililaire d6favorable dans I'llo
nan au point de vue des force'
chinoises nordist9s se prepare i
envoyer de nouvelles troupes
de Mandchourie APkin et Tierp
sin.
PEKIN Les g6neraux nor
distes du Illonan pr 6 tend n
avoir remport6 tin succes con
ire l'armee nationaliste d'llan-
keou, mais les dt6hils du com-
bat manquent.
----S -
La rupture entire
la rande Bretagne
et les Soviets
La Chamlre des Cfoliumii Il ileprion
ia politliiue di i (oniIrnieiin till
Li note de rupllI'Ire
LONI)IE'S-A la suil e I'tx-
pos6 de M.Chlinmberlinii les Con
munes ayant repi utsse unI olini
lion des trav'aillisles Ih, elimnilun
une commission d'enqpi, le on
approuive par 177 voix t'colte IS
la rupti)ure anglo-sovidlitilUc tei
votant dIs fl'litillliotis lit gOL0 -
vernementil par 307 voix conitr
211 .UI'aprs leI" uancial 'l'iiiies
la haiiqu de F rance !ilirait d(I
1'or A Londres el Ai New-Yo ls
La note proioiii'ailhi In 'iplii
re des relations entire les So-
Siets et 'le gotverneinent brilai
nioue a 61c premise ce malinu la
L6gation sovitlitue a Ghliessaun
House. La note alidjoilt aux re-
lresenltans olhiciels des Soviets
d!e quitter I'Angleterre le plus
I t possible et indique les nonis
.es delhgu6s autor'iss Ai rester
i Londres provisoirement pour
liquider les affaires de I'Arcos,
1'orlanisation cominerciale so-
vitique. La mission diplomatli-
que anglaise A Moscou va Otre
i.ippelee iminediatetnent. 11 n'a
pas encore h', decid6 qui pren-
drail en main les inturls aln-
glais Ai Moscou.t
M. l3aldwin,ler miniistre. a a'f-
firniui de htan, i la plus caltgori-
qic que la Irpture des relations
diplomatiquesavec Moscoul n'im
plique aucunenient la guerre
avec la Russie.Sinmplement notis
desirons lie plus avoir de re hi-
tions politiques avec la Itussie,
S miais nous somn'es enlif'emeint
en faveur de lai potirsutite td'e-
chlanges coinuiercitix re.guliers
entire les deux pays.
Les Suts irii s, dil i il iul,,s' pri;iI l
l In qilic'rr'
L' \ th n r in s/ ,'/h r'*./i' /"s iu-

MOSCO()U- M. l.ilvinoll a LI'-
clari' diie la ruiliture briilaiinniquit
tpou tii | 0tllr envisaiL,',c com'nul
tit'e pW pi' i'lalioil 'i la guii'rr' l es
Soviets prendraienl I outes les
S iiel "'ir 's necessity's.
l lJ1ll.lN --A I.i suite de lai rup
ltirs thcs I'reltions dilhm li-
t'es e'itre I'.\nii cltrire el ls S)>
\ its, It' gouvernetinenti aileiiantl
:i at'tcc i('te tie s'oct',lper des init
r :'ls riusse, A Loidi'es.
I.I)N1i)ilS-II ; i aiijijourdi hui
Ssur les porles tide (Cli.s:in HoluSe
S quarlier gI nri'al (i)lomildntlaique
S e la lussie des Soviels line a!li
iche portant ces Inols I 'l consit
hil g6nural de IU. i1. S. S. rsl
S ferin6 ; le personnel so\'idilulie


s'enlbarquera probablelileIt 1111ir
di prochain ai hord dtu You-
shar ). On d6clai'e que M. Iho-
saegolz, charge d'Al'air's dIes
SSviets, restera A Lond'es ju- -
qu'a 1'expiration des dtli jours
ru.lementaires.
NIOSCOU- M. Maximi .ivit
n Otf, coinmissaire-adjuiilt atix
A tairesl6rangires et ancien ain
h bsadeursovilti(que a Londres,
a remis au chnrg# d'Al'aires bri-
t..anique une note d6clai ant qu'il
i',tait paa surprise de lacte du
g i.ivernement anglais qui viet
Sde r'Ampre les relations avec la.
SIussie car il savait que depuis
Ilongtemps le gouverneinent coni
secrvateur se prdparaiti une
r.1pture.
LONDRES L'Ambassail,-. ur
d'Allemagne a inlormn '. Cliaum
berlainde la risen charge des'

tii


berilain confirina que la Norv v-
ge s'est charge (Ide la (Grandit
iretagne en llussie ; le chriii'
" d'All'aires des Soviets a deum:im
- d6 un ddlai pour la liquidation
e die 1'Arcos.
s ILIILIN- Le gouvernement
r allemand a auitorisd les menm
- bres de 'Arcos ia s'6tablir eli
- Allemiagne.
I. La resurrection
de PEntente cordial
Visile d',ine eseaidre frannaise
A en Anlelterre
u PORTSMOUTHI Une esca
e dre franaise coiuprenant deu.
croiseurs et six contre-torpil-
n leurs est arriv6ec dans la rade'
elle passera cinq jours stir linl
vilalion de I'Amniraut6 brilanni-
a tue et de la Municipalilte (t
1 ortsnmoilth.Les navires d,, gcii
r oie out 'iaiig6 des s:;ills iverI
I5 s lorls et I'an iral fa I':iia;is
1 ialgeti des visits \vcc I'A'\ni
s rault anglaise ; un ing ig, il l|
iprogranniie de fetcs a dt" t"iabli
l)our les visiteurs.

Le ((Memorial Day-
S NEI\V-)Y(K1- L. lio.urn('e iL
. iMeinoria.l 1),ay \ ) Nc\v-Y'ol
06a (1 liii' i)pate 'i tiec a\'e's inl
cidlents, d *i x li:st is vs aiirien
coli)batta[lis out 0ie IuLtS (I.ne
Broinx. t's .\Ain'i ir'iiis Ie l"riaii
ce ot il t11 'II 'l(' I i M1 i ii' .i
II l l l 1 0ll 1ti,' ;1tl\ .S)O ill s (i-'
dlI'ionliir lcIs Io.HDc tots si:
gindiils ti citd','t-res militkaires In,
rient I tiUlirs. t'iie uiiiesse soleni-
S uite ll ful lile ;'d Iriccotilc oIt
S b i l. NI. l'aiiilC't a IcI'gIaiIlhie I
NI. 1)I\ is c s crt'iaire dei la g:uer
i'(re i \\asiingloii, les lioiniii-age
S Ira.ilr el s de I',r.ii i 'e lfi n' >Iist
aix\ soldli(s ali 'lrictainls de t I
e NI'\V-YO()IK -A I'occasioi dul
N clniorial l)a;y ,, le pr'sidcnl
dIte IL'iiversiloe de Columbia M.
SIliellr et t'l iroI''es .e ir Sholive
( lia iil)' lI6in iris('st'l 'erenlt u i
I acic 'i l saslgg s'in de ( M,
Ilii:iil iiIclhtinl ia guei'ri e hol's
ia loi.
Un discours de oK. Her-
rick contre le bolch6-
visme
JPARIS -,l. Myron T. llerrick
a;iilbassadiir (Ides l[Eats-Unis, ia
prolinoin' at 'iicieire militaire
aiiti'ica.iin de Sur'esnes un dis-
co irs daiis le(cul il 1d6larc qze
le gouveriemenit de laI ussie
des Soviels se livre dans le 1ion
Ie tnitlir ;'i line prop)iagalde silul)
veiillionni.e el que les Etlats Unis
lit lolri'eronlt pas que le boich'6-
visino p)endtre chiez eux.

Le retour de de Pinedo
Lecs c'isiss idh I insiuc(es
de I'iaialeuri
I1l()IT.\ -- Les fouctionnaires
duit gouiivt'leilelllrn t sollt venlls ti
I)ord soniailer 1:i l)ienvenlue aux
a"viilecurs ilaliens, I'hydravion a;
de I(lri'es avariies at giouver-
nail ,t aiix tlnoll rs. 1)es pieces
dle rt chang e soilt dj' sr palace
et d'ailni's soil elln i'oute. Elles
Airriverriit eln iilie temips que
des experts qui viennent d'thilie
i.111re I'ii| reill In 1al.le coin-

Iemps ; 0L ICi uttiase de sontl in-
sluCC s. .A d )l;rl tic h I.i |i ie dti es
'iTi't -'ss's ,i "T'erre-Neai'e Itston
litions u almoslh itiqnciie dhiienil
r ".ilveiint boloinis ninis 'hy-v
ir'iav. si ,t, lroil\';a le ntl') l dins
tni110 ,tiuhe de ilroill J d .i^s
dt pe|ndant pi'res de 11)0 inill's il
(dul s'I.V e"r i tiiune Ir's griiitde
haulh'ur ir;)ir "' y ,pl, ipr.A celhe
allilt.le i i'irunt(;ilria ti etiil con
Ir.aui'e Iri's v'ioleintl qui rulenilil
('od lsidei'.lr)lclitnllt I1 vitesse et
obhiie.i :'i ionso2nner une iran-l
die qiuntile dessence.A 270 nul-
I's ties I I's Flor'es nUx A.\,'ores,
les a;viiluri s api cure'triil li g*
lite ll iortugaiise Iii.ilnte S ig esCs
cit'.i iriu il lit' p| oi\Vo lr alltteiindre
I1:; la Liue tl'essenc'e, le conm-


it.,id ntill dc lPii.e Ito am errTil ; les
avi ilCners Ilitrent l re'ueill s pair la
gir!ele (qui prit 1'lhydtravion li
ireilorql'.e. 'Trois jours plui lard
ils reictoiiltriient le tuSaperg ai
(quii Is e(ini.n1n21i A Ilorla.
I lH)l'A Le coinnan,.lnl de
Pinedo est arrive A itorta i board
du pa(qulbot italien Siinerga ))
qi r Iii:t iquait son h.dravioni
I S Si NI M >ria lhe n ivire est
arrive, ce mnatin A 6 hieures 20.
le coinwiandant de Pintdo et
s'cs coliagi >nlls uont evd objet
(t'nli r'i''ce tlioii e lthousiaste tie
la partly de la population.


Au Maroc
IIA TA' L's Iroupes franqai-
ses ouit pro resase dans la ri'onii
;Qu L Safo:


Uno nouvello cunallsa- '
tion dos eaux de
Plaisance
epi)clms la sll:aini:ie derniTe,
des w ivgols f.t li.r', d gros IiI -
y.ix vwol!, clli e ji'mr. duI
\b;');rf allx l)pois ie 'l Direc-
lion (G iirale tl's T'ravaux lu-
blics. truie Ariiricai ,ic.
(,'Cs luyaux s'ronlt alh'Cts il
tine noivclle caniialisatlion des
clinx d' ( liiiienilltioni de l;I Sourlce
I'laisaluce, I'lancienii e canalis:l- I
lion elnt eln Itri's innin ivnis Malt.
L. s C.iiu seroCIit Uallc:nces jlus-
qii'ii haitcurt de la mason Mer-
cier sitIU-c I anI haiul ide Li.lue, Il.i
Lin cilorinatlcur ) por Ili purili-
catioll de I'eau scra Ilubli cl 1U1I
suIi hri (' n assurCera ine inithIo-
di"i t'.i c tl |i()|)r orlii inn lle tlis iri-
illt i l0o pour tes lives (iiqua liers
(ie la (I ; pii;tl e ailiiniellt ipar.
cell e sotirc i
C'-st,,a .s c >nl(sle, tinll c 1-
l i1l 11 ulile Ir) i ia (il ( :i i iitlli -.
ul'n' cl, cou sii ii tf, par ls 1. l.i-
iiiles, i' I'abii ides polliltions
d Igeitreiss et assiur. 'i I. e
iusti et Iet )bo IL i |):ililiolii h l s..

Sur la route


de L6og&iae
epuiis qu( i c||ies |ours I,'s t *DI-
Cli )r'lt itl S '.i nl s, i.ii p 'il ii-
'renti la lo le dre I'orl-ai-'riicec
5 I 'l(. '|'I rIapp) ,elil! l u i'd est
(I 11 i1 (dL I I di !o p' !.il ,.
l, 'lini s ,'(.' t l i 1 i1,1 ii1 ll-
d(Ioil S, it C\' V IssC C t'I, VCCt' ICS
l) is qul i (J colltilUent'll i l lllbelr,
I s anl iiot oll ilisl.s ;i\'c loiniil q( ec
.s (et's ie1)ar.iations Lirg' iilt' s ie
sounl e(.nileprises sur tcIllC IOitle,
el scra blunil illiplirll'abille.
Nolls s ,\ is lii.'in ( i'il IIL' sul-
li C q e CIe si lir le I'.iil 11 i I).
(i 1'. I 1, pour ) i (Iqti'u sl sil'tl Ic ll -
c(:s ,.iir soil 1iitl.

Les approximations
du No 3479
Ili i r, nous disios (ique Ie N"V
:3179 aii|arlelati t iii Mnil l liinia
SI. lF'ort avail g.Lgn6 Cle L'le lot
(de .00() I dollars de lai Ltetr'ie de
Sant o-Doiiiingo.
ILes alpi|roxii:tilions ili lot sont
ltotnlbes aiissi i Port-aii-tPrince,
cie onI l 06 gagn'ies p:ir deux
emploovs de I'Usine A (ilacc qui
avaien't le N" 3180


-- -- - -t -II- I
lilHAIiS l1 iF D ,IA\EEl
SCOLAIRE
Voici le calendrier q(ji i idet
lUabli par inspectionn Scohlire
de Port-ali-PrIince pour les exa-
inens pour le I erlificat d Etudes
prilmaires et l'oblenition des Bre-
veCs simple et supcrieur :
Certificate d'tudes priinaires:
20 au 25 Juin.
Examens de 7ine : 20 au 253
.luin.
Inscription: (f an 16 Juiu.
IBrevels simple et superieur
I ILu 9 Juille.
Cours Norimntx : I an U .IJillet.
Inscriptlion : 20 Juiii .iu ler
.lItil ed .
Exameidiecs ide :Ite : 11 au 16
Juillet.
xamiiiens de passage i I'Ecole
Normaile: 1 I na 1 Juillel.
Ex:icnces de prelniere elt de
plilolsohic : 11 au 1W Juillel.
liiscrii)tion ; '29 J2 in au 8
Juillet.
Fin ('cl6tides normles : 18 au
23 .luillhl.
C(o:n)l la ililt': 18 au 23.Juilledl.
Sthno-)I etylographie : 18 aNu
23 .1 I let.
linscriplion : i0 aun 15.1 Juillc.
II est A nolcr (|ice lesca(Lii(i l;is
S(ces exanueiis doivent s'icis ire
A IInspection Scolaire dans les
dlais pir- 6vus par lesrgleiie:tls
en vigteiiir, en aiyant som de dd-
poser uix Archives de 'ilnspeC-
lion nti extrait de le'r acle de
naissince et, ce, pour permietire
de coiisltater leur Age.
Co('x qui n'auriioii ipas renmpli
celle fornitlild ne scront point
adlmis ati' ex ini.'Ins de cette
session.

I'<'t a ihlota'lihi ri i e In I:im ise' poslit r
Ava;it-hier soir, Uine alhtolimo-
bile, utie W\Vilys-Knight, N" 28 I,
voulut trraverser le ravin siltu,
derniere I'6glise de P61tion-Ville,
inalgre le cours d'eau qui, -i
cause de la forte averse, Mtait enll
crue.
Au beau milieu du torrent
qui iahit assez iinp6tueux, le no-
leur s'arl'ela el i a machine me-
naV.i de caler dans les crevassts
prodl ites par)l Ite coranit. Pris
de peur', ctix qdi occuipaicinl
i'auto lli't'it satliter dla s i'eau
ci re't'ggii'ni- lutre bord tconniii
ils le p)ouvaient.
O en ell fil qu:te pour uiie p.-
lite ilotlioin el d'arriver chez soi
U lkuu lut4ll.a


COMMERCIAL

AGENCIES

and COMMISSION
E.mN FA"E DE LA DOUATINE

I n'r i IcSi n111 t' 11ch1i,lis's en stock, lnous avivons :

Tib8 0jaunc


\Vlaisk v:


l1,.k & Wili'e, Whiie L:lbel. Prix
(lli ,.it t Ltle t io c 'rrciCe.


C i m IG' N, t)u'ilboet,
--'* ingt' ci blaIIn .


VINS


I; r~l ii


(A) col i a


* Al inuenl nl1t. ilit ir xccllec cec
. l i l go t exm l.is.


S)a vis Bl kiinq Polwovder :
IPrix de nlil outle conltij'intM'e
I i L 'es fini11lises pleini I'res deI '
e i 1 li'0S .: .'liece :(),(0 >:lii etlprix
d(ifil it route conllCui'rence).
es pei) ill r-es (|u1i, |.ir leuir lexc llcile ql i:liltt dellcit
,ouile ilIn rc.ic, nlit s itl o 'iLert's (qu'(i I'elile; c'estl--diri'c
:'i c( 'X il (l s iitl c id i |I cilitilun re de Sl|)i i )i'ite ext ielice,
doliiuiail tii n liii b eam durable el nilt travail cconlonliqte.
Li rctlm iei d ces pc ilntires est |)ltlis i fiii'e. Nouts te
IIODS 'ii la (lispot sit ll (It tonuss,j longne lisle de ceux (liii
foiil s.;igt de co's Ciiliiurcs.
.. .. . ... _T I I n' .. .. mirl | .


A la Havane
Une poudrorle saute I
14 morts, plus de cent
bless6s
An t16bliit dlu present inois die
mai, exaclemenit,le unardi I, ilie
I'ormi(ldablle explosion s'est pro-
Itlite dans une 'ilbrique de pou
dIre A Las Vogois.
L'explosiol a caius6 la inorl i
11 ouvriers qui travaillhieni L la
itLOret l'ie e t une centaine d'au-
Ires oinl 16 s ricusenent bless6s.


Le Ministre d'Halti en
France pr6slde une
matin6e dut
((Salon des Po6tes g


Le mnirdi 10 mai courant ii 15
heures 30, le Itepr senlant
(dfll;li prl)s du Qiai dI'Orsav,
M. le colonel Alfl'rd Nentouus
d(Inlla derniere coi'l'rence sur
( La SurvivaLncc i'rau raise en
lai'iti i oblttit I si blSi t au succs,
a pi'side, au (iG"aid Paltis, unec
inatinee organisce par le ( Salon
des PoIlcs.
Char inile el d' gate rktuiion
ot li'on reinarq i ni i)lusieurs ve-
detlets de la lilhraluire et des
letlres el au conus de laquelle
out e6 dies des poesies lhai-
tienines.


I Le Fotes do Jui


SLe 4 Bal anniversaire de
F6mina.
Le 5 Ftle de la Pentec6te
FI .e 'ienfanls da s l :i gl'anlde'
cotir du CollNe St Mairltial.
I.e 12 Fete religieuse de
la Trinit6.
Le 16 FPte-Dieu.
Le 19-- Exposition A gri-
cole el industrielle A Damien.
Le 21--Fle palronale de
I'Inslitution St Louis de Gon-
zague.
Le 24 F6te religieuse de
la Nativi'6~de St Jean Bap
lisle.
fte29- Fle de Saints Pierre
ct Paul, c6lebr& c Li Plion-
Ville ct i I'Arcahaie.
Le 30) Fie de St Mairlial,
patron du i etli-Seininaire.

La chasse aux chiens
l)llluls d i l > Insi pmi,, ; ,,- .......


I --t--.....1 ""JI .w uu I"ae s j iours,
les capleurs qlii font, dlans les
rues (de Port-au-Prince, la chasse
aux chiens sans niiseli6re. ont
Wle pourvus d'une sore de filet
qui leur permet de s'emparer de
l'animal sans lui fire aucun
mal et sans danger po I e ix-
illn lil s..
Cest Ili une bonne idWe.


i ltRegal artUttqiiq,
Pensez done ? La Menac
ce drame admirable depi1
Frondaie qui, I'an dernier, St
courier tout ,Port-au-Priocet
don't l'interpretalion d~pem'
routes les esperaiices, tgrk.
aux talents de Mine J.We*&
MM. .1. A. Gerdes, DIjean tc,
va hire offert une derunire hii
au public, a Varidts.
Donc le 11 JJuin coursf4
lendez-vous a Cin6-Vari6t6s
Entree : 3 Gourdes prix alI
que.


MelleYola

et M. Paul
Nous ratpeloni que c'estl o
soir q(ue d6buteroni 6 Ciie-Va-
riels les deux arlishs des a F
lics-lkirgres Mel.e Yola et l '
Pliaul.
Leur i 6pertoire comprend 4e 4
nolmbIreuses gpymnases etdanug 1
act rollaliq(ues qui o(t i tI trti '1!
appliaudies parlout o6 lesdeo"l
au aisles olu jou6.
Melle Yola et NM. Pall qui
parliennent aussi aU., Thitro,
Einpire de Londres ueijiouB'
neront que peu de jours a ort.
au-Prince.

L'Exposition ,
doe D lia '
Comme nous I'avons ..di a n
nonc6 et comme a du'lvoir
par les nomil riux avis publ s.
Fir le Service Technique de
)Ipirtcinent de I'Agriculture,.
I'lrxposilion Daminien s ouvri.
r:i le dliianche 19 juin pour so
cli'lurer le lendeinain 20 joia.
La reception et 1'inscriptioi
des products A exposer aurost
lieu dans les journkes des 17" d;
18 juin.


La Pentecote
Dimanche prochain, 5 juin,
est la fete religicuse de la Pen-
tec6te.
C'est la fete comm6moralive 1
du jour de la descent du SainI- '
Esprit sur les Ap6tres qui et t
lieu -inquante jours apr.s la r -
surrection de Jdsus-Christ.
C'est apr6s cet venement quo
les ap6tres se scparcrent difitLi
tivement et partirent,:chacun de
son c6t1, pour aller precher 'E-
vangile dans le monde entier.
C'est done la fete du Suiul-
Esprit et elle est, chaque annte,
celibr&e avec beaucoup d'6clat
pai- les Peres du Sdminaire. *

' -.0 9. __^s 0

PENDULES 'RVYEIL.

,0 (Sitlc..I....compo.. .,oS # i
i l MICHt a..s n t iwta tl


ATTENTION! Le BEURRE

ESBENSEN cst sans rival


Sa vogue actuelle epouvan-


te la concurrence.
Aiu aura beau dire et beau!l aire, Ielbon'out,haitien a toujour su el
aura loujours appreeter leos onne5 choses"et particulirematI

le bon Beurre Esbensen


R~clamtez-le de volre fournisseur, le BEURRE ESBENSEN et remarquez bien que
chaque.jerblanc se trouvent une VACHE et son VEAU et nre n pas un (EUF.

EN VENTE
A Port-au-Prince, chez simon Vieux, A. Bolt, Ch. Picoulel,
Alphonse Ddsir, E. Lajoie.
A Saint Marc,, chezz Madame Maurice Clea, Madame Cle-
ment Pinard; Madame Lacochehtire,
Aux Gonaives, chez Lacroix St. Rdmy& Co, Madame Eug6ne
D6brosse, A. &9F. Mc Guffic.
A Jacmel :chez'B. Dani el.
A Petit Goave, chet B.P. Reid. i
Leos Cayes Madame Veuve Birmig bham


Et dans routes les bonnes Eoiceries

Pocr lea commoanre; s'adresse, a


Alfred VIEUX, 1wt


sur


_ __ _ -- ___i~h-~ZP:~ --- --- - -- -- -~.-- ...


- ~~____ __


EON"" I-t


LE MARTIN


ft l li t'l prix idl.l1nt luit le
ltj o t(I* <,cI:r ,i ce.


i I


I


1


1


~`~r~)b-J C\ :C1 -ILi~~- ~C~Z-TCCILII-I,







2 Juin 1921


Viefl de recevoir par dorniar sle.mer des provisions Iraiches tell -
que : Fromages roqudtort, Camembert, Jamho',, Saucisoon Irals
rre. Fruits.
O Conserves, des meilleures marques qu'elle vend i des prix dlfiani
COncurrence.
ias et des Liquiurs de Bordeaux don't la rmpulalion esl bieu connu
lt march.


SVEIIITABLE


Ll I1~~


I, N 1)


MI AGAIN


CSI d( s C1 Iijoiii111iii 'C li(jilidation.

v -1. Z '0111 1 : T, t12 ie\711118-




lcnient C\ PotI-;ui-Pince ne sont lue
cLes I.ijiLions (partielles (F'un on de

(ICUX 8i'lici' ('cS cl sOLuoi ll ilcelLt6Ul S.

'Mais la liquidulion dI G(ANI) MA-
GASIN cst l ne ve'ritable liquida(lion,
el d Ilo ll son llock.

Rien d'avaities, rieni d(h demohdes, lolls
nos (articles 1sonl dj(Pis et gai(nlis.

DeCnmain 1011nous I)l)lierons notre listle
de prix.


I20'2" t lhId M \ b aIjiljl

206-208 Rue Traversilee


I -


f-P i,... .. Owr. ^w. ".- .. ,' *
'.
, RJ AAj C S
- i i, ;.. .. . -
,. . .. ,, I Ii t 4*
i - I I i I I .. .. . .


5L '.age
Epuiscement
Melancolie


Encr
Nevi
Inso


cement
pose
hOS t
mni33
6 5


Cervleaux laouls
D6prim6s Impulssents
Le climate vous a d6primi. Le surmenage, les excis rous ont
kpuiii. Le sommeil vous fuit. La mdmoirc manque, votreenti-
gie diwparat. Vous doutex de vous-meme, vous Ites un faible.

L'ILIXIR ZIDAL
va vous redonaer une sonrte d'61lctriciti vitale. Par lui, Ia
cellutle nervcuse sera rcconstituie, vous redeviendres fort,
puissant, vous seres retdnidir.
Nombruses attestations de maladies et de amdeoins. -
Le .. ac fr. So0
Brochure N' 7 de 64 pages, grataite sur demand adresste aun Sr p&ialit
d*"-.-.iqua da Do.tur Silse, ai, Boulevard de Strasabe*g. PAiUM


EN DNEN I DAN' "10 1U i- PSlAit,.A I,,


Potites Nouvolles
do pari t,
LOND)RHS Le corrvsjpon,
dant du ( Daily Express v a;i.
Ponce un chl ngt'nllie sec sallio
nel dans laut i'ude ties auloril(s
(I. Nankin ; incident dic Nan-
kin seia rngl'h d'une manila e sa
lislai atie p um la Grande Nic.
tagne.
IhAGUJE- NM. Thomas Wis;ia-
i i k 616 i 'lu )pr'sin(Iilt (fde la
r)pui)li(que au premier horl d(
UsrutIlii u 274 voix sur 1.|1 vo-
tants.
PARIS- Iindbergh a (qill'
Pia is L 12 hi. 19 1:our HI i.\ lies,
il a Imssk ild dtssus de Va,:en-
ciennies 14 hIl.3(, hliut d( I 'u-
ris.
NEJ-W-Y()U I.indlrtlih a
a terri a I M ( Is:, l 13 h 1io.
oc.6 I 'In-pc-.rt--
d& d'Ea port
1.4 s :.. li(Inlaitrvs (Ie la .'o-
i(,tl S(i.ilt ij I\l4 1)1.e g i.cr:,il( a1nv1n l e j J (di
1' uitt l sr w, lii 5 lit ilets
(Ill .. i ,111 ii I" .( .( i( i l, i I lo
tllC'it lit I i iit I ( 1 it li.

E 'i1 :7..

Attution 1
Coiur d'Aiglais et de Frantais
A duloicile ou ptarliulicir.
c: (der et netlhodc i spi-
Ir i St IIlI I l tu. JO-
;.eI ..' \\ ill. lih. I, X .4' I).
1)ljultiii' i a i Iia slIIt i .\ ,,i I ;il
I t t I ;U ai1, i i i t .l ( .C\.
A.\.
D;plomi6 LIe lEcole t 8i.
\ .iiilt; de I'lvOque Fair c. .'e.
ti-i-slIirg. U. S. A. ThoLt eln.,
Mens ag'tat molem.
roiltr -cndit!ons s' dr( s"scr
ar (t' ril oi (l.r v*' v.i '
1, 1 . I i f s. A


aaOagfil


I I --


ClliliBiE


f~Li~nt~S


--


_ --I


I


- --







LE MATIN- 2 Juin 1927


S /Isoe sa
^ J -. ^J. :^ fc -A...'. -~ <- A ^.*?"*" 'V '?V'. f '" ~ ." ^.,'., ..'.1^ i^ -..*-


JUB OL
laxatlf physlologlque


*o soul faleant

epo at 1 rtol1 rinlaea.
vlte I'Apped!cite et I'EnttSte,
Sipprlmo leea hmonotdeS,
a'rec&ha 1'excas d'Mthonpotlnt.
A6g.':ro l I'harmonic des lormes

or
Co..t;patbm

Entirite
Vcr<{:ga
eKao.ro'it7es 'I-
L'ysepFie -

I'...tt


II o m ,-.- "-. .,


Ia r6iducation fonctionnel


-- ;,% ., ..-4

'. ,
flt I 3'1 I 5=,,.'-. '. .i,, +,''! 4, ;,<" e ;.:' dt, -+ S 't t "," ) .,


votis int.eressenl:


lle de l'inte :r.:n
w 'r agr.'idr*" ' t it
i. i, Ar I.t l i' Il
qs t' l 'ti .o'r Ir -. l J
9 .i as a '*a "' 'i T sI ,. .i
t ll' a/ : I iT i tl" 'I
*> I~ll I It+J +t' ".f r -1
ow li t! l al r *: Jln r,+ l>ia l if



a. 'r pt ri.-
:IK I '1 it, "' i1+ .nr '!
Sin. Ir ltl Pitt* I + d* 1 ,,

'II1 [ I X 'ift It .i t' ,

L ,L '. "' IC .;T .;', I .1. '
k .. o .n in .. ..- ....,


...z.~.


" .. .. .. \" .*



, ., . t, -.- 4 -4


tavt4,lI t ,o le




-INDISPENSABLE POUR
I OUS LES TISSUS
DELICATE


co.
1*'


U ,.5 -


Nc buvcz pas ou buvez

Le Rhum Nectar
No.l 940, Rue du M9si d Eal rs
Le soul Rhum qui, tir dI'Alcools naturels oblenus
Srectemeat pariistillaion;. Simple du Sirop des Cannes
d'un Uniqiiu et toliiour. inme plantation et le seul qui,
vieillit par I'action du temps dans les dep6ts avee exclusion
rigoureuse de tous dangereux Secrets de labrication
et sans edjonc'ion d'aucun 'inrAtient d'usinp,. conserve au
jugement de la plupart de nbi Notabilit6s Medicales et sui
vant l'appr6ciation de boni amaleais, la suavit( incomparable
du bouquet et les plus remarquables qualities hig,;niques.
Meme pris avic exics, Rhum Nectar n'enivre pas et ne pro
dilit pas I 'looli.'ni la loagu-e, c'n no lei autres products
similaires 'et comme les autres spiritueux.


On treuvera chez Choles N Gaetjeos
RIUJE DU MAASIN DE L'-ITAT
Exirait orgeatine pour orgeat et toutes sortes d'ex-
I; aits ipo(i lI jl( i1 s..
Viin n ugi' g.I g llo!. Aniselle, t acao el toules sor-
es detic litI(uIlrs s1pIilliCnes.



ALUMINUM LINE
N\rw-Owroans k Sotlli Amrirca Sleamship Comipann lae.
PIOCIIAINS DOPARITS' Diutr.::S OUR ;l It lJ '-A(Jt-PlRINCR LIIII

It steamer "Thulin" lai 'v \. w OrlIans le
31 lai direclement pour Port au Prince et les
ports du Sad.
-0,'iN I2 I3 4 9Ma7.


A.


3.6


Co


banogment d'alrs e
Salon << Le Louvra
Tho direction *Salon L, Lnu
r ; k w t,' i s nu-,ern '
I ,n.'.- ih I 'I, eslah s'i; 'n"l't
ha' b a I 11."411' fPr l A IP \t i'
I i' joa n'r'g t the Aime i
S11 *li, n
*g
La dir,'clion du .' on '0 Io 1,
vre" I'is-e 4 on mhruii; e'l nt'*i ,
que son ltab i'r m. n, ', dt irars
frA A in Rue B,11ne Fo A < 6ti
de la I.pgal'o am, tWic.:ne.


iambur-A4 nerika Linle





e w:,.f'n K I ,: '- h .
e 's, i ,, i: t :; .I 1 ,
p k.a. n ( '. i i,: i poi r
1 I r i a man ea
,0 n i ,. 's .,,: poi.r
e li vre, 1 'Ini,.cal l g.
1 Port au Prince, le 26 Mai 1927
(it.. FsoX, I l'CAS & C"
I Agents G6nraux.

Horn' Line
I a fi V' jni.- v fn f I al


W-C r 1 .1111a e
Cur ', I m,.lI t K nzastn f i
itt indi A ;. api ale trn le 5 juun
I o1'i'i,:<'r 'via les pots at
\ rd et Pueito Plata, pour I'E
o( e, I 10 I .i t du I., '.
Le st mer "Lisboa venant d
turope, :it r o Pla'a ct les poil'
.'u N id e-l hilidu A la Capi;.'!
uis le 2 j in el continuera le n ,"
me j-u. p i 1 ng usn Santo I)
niI go i'y *n C i '.r , pren .iai.
lilM et p.'ss-g is. .e tiateas -tr
do reto,:r a Cpit *- ver, le 2 <
Ji n ,ouw p, u I'Europe. pia
nm.( I1,6 et opassg'e8.
I., SIS "Ili nat lorn-' par-i Jd
11 b)urg le i23 Mri courant, esi
hiv nd t i., : pila!e v. r.I h 10
J.in p'o, hair.
Po -a -l'r e., le 2i Mai 19d 7.
1:EI \IINER & Co
.Ag nl s Get ,,ux de la II 'n Line


Colombian Steamship

Company Inc.

LP, Steamer Bridgetown" venant directement
ie Rew-York est altendu i Port au Prince le 2
Juin courant. II repartira le mine jour pour
?etit-GoAve, 1iraqoine, Cayes et Jacmel.en route
por les ports de la Colombie pregnant Ir6t et pas
sagers.
Port au prince, le Ier juiu 1927.
Colombian Steamship Company Inc.

Gebara & Co, Agents




Com bien dei jetUnTes ,lens
.,lIi, : (lque, Iro) gerands, iEs ne petiivelt plus rester a
i t !() ,ig wrell It s le autai ls d(est'ruvres classiqtiIes ?
o iblun l d'autlres, bieni jeunes, out des lacunes i coin
becr poui.r bien coulitier ??

A tons l'Institut Tippen-
I L c1 e ) 1)r sa inlotlode p'atiquc ('01 c les iloyeils
h aux uns ide reparer le ltemi) |), cdo, aux an
I res 'e gagnei du Icnmps.
Etnlblissemnile reconnu par I'ETal. Mailtts a;',il des
anncs ld'experience.
Conditions hiwnt,. iieuses.
Eiiseinemenet Ctassique' Grnd rt.
Anglqhis raliqiue-Steno.-Dacllo -Conohla ili);
:\ngle 1tics Fcrcu el Grand [ine. Elage G:irliner &(Co.



A ELDORADO
l'ats les soirs (allcp] s (.r' ole ai Or. 0.30
Poltagc (Iols lc.s dliiiiii l'l ie, 'alin
Vots y Ir)i\ en / z tJisi ,. 'i.,'-ill- n } |l n < |
de Pult-ani- rincc ~a ila Da)angere'Ise
d(e Mail re L hiothe
Le laineux Cocktail -One Tree Four "(qui preserve
Les n lid 1lcLre Sa)'"\\iths


Prix modcris.
Fred GAIRAUD, Directeur


Phone f597


lisez-le


Grand H6tel de Franj
P.P. PATRIZI, Propriktaire
Cet Etablissement. renomm6 dolt '1961g.
plus A laire vient d'etre oompletmemnt
at remis A neuf. Les chambres oat tout.1i
fort moderne, le service irr6proohable, .
taarent Oign6 eat doetout premier ordlt,
tel n'ayant rien n6glig6 pour fair plaleI
chat'mante clientele.
Mr PATRIZI, qul part blentdt, appoI
ret our do France do nouvelles am6llor.*i
donneront la plus entiUre satisaotion
D)jeuner & la carte, Table d 4


Plat du Jour au cholx .a
Peamion a is, le se maine, par jor
Garage mis gratuit*aLent A la dispoet4e
voyage a.- Bala, Douches a toutes lieftn
T616phoan No *4te ... "'!
Dans lo Magasins souch6sa A lHotel, oialn


vera toutes sortes do provisions, Vins.,
cigarettes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'llai l
Choix de Conserves.
On y trouve a 1'arriv6e, pendant 1* 6je0'-V
au d6part tout oe qae V'on d6sre aG (armd
tel de France.-- P. P. PATRIZI, Propritalre.'"


Fred. Gactiens
No, 117 Hue R\oux ou Bonne-Foi. No 117
Telephone: 6(ii7
ON TROU'VERA
Alcohol fin pour lifWeur.-Sucre fiasco blanc et
gros et deail, Hiz par sac el par livre,- Sirop,
Grenadine, l'eche, etc.- Cigarettes, Chesterfield,
Chanteclere, Pantalon.- Manchettes qualitd su
re,- Conserves alimentaires. -Cafe vieux par
cafe en poudre Whisky, Bicre Patzenhoffe
Chami)page Masse Pere et fils Champagne qui peun
valiser avec advantage avec n'importe quelle marque de
la place.- Champagne Lanson.- Parfumerfll- Vii;'
blanc par gallons et par bouteilles. Vin rouge fr
bouleilles et gallons quality sup6rieure-Clatri I -e
par barriques et gallons.- Enfin le fa me n x R(fl
NECTAR. El la non n.oins fa m e use A NISETTg*
Madame Frederic Gxetjens.
Ven.z fire une visit et vous sortirez satistalfs.


BAR TERMINUS

oA. Widmaier
A I honneur d'informer sa bienveillante clientele 'q'il
a install i l'6'tage de son lablissement, un salon excm
sivemnnt r6serv6 aux families ofi I'on trouvem
cons' nmmations de premier choix et o6 des lunchsi '
ront servis sur demand.
rl phone No 7 '


Cm--a


Ce qui n'Wa jaais 016 fail "
Ce (qui ae peut Ire d.passe.

Kola chanmoagne


F. Sejourne
Pr'pard plans de s conditions i igonreuses
D'ASEIJ SIE
lr(paration et Vente
nle dc.ues A ouCc F. Si dJOURNE
An/le dh's Rues lRouxel du Cen/re.


I 'r


-- --


HENRY STARK
l.'E )DU QUAI, EN FACE DE LA GARE
Vilres de lotiles dimensions
Vitres p,.lies pour autos '
Winidshiel(s (Pare-Brise) pour autos
Ml o1 os biscaulcs pour mncubles style Louis XV et autW
Mi'oirs biseautls eencadris pour salon.
Lampes de Nuit.
Reparation de miroirs 1aches.
-- ----------____________- I T


La r cap DE a
DE-


Genaro Hurtad
Grand'Rue et Rue des Miracles Port-au-Pri.11
A le plaisir d'annoncer ai se 'i~nis. li. ts et.
blic eC general q ue dans son etablissement on
Un Chapeau pour chaqie goal et chaqe
ainsi q('u:l.e variety d'articles pour cadeaux noun'
nment re;'us; votis trouverez un assortment do Il
Liqueurs,sans oubli crtLa punch crenia, cette
bois on espagnole. .
La Maison i UITADO offrira uu souvenir A chl
cheteur.


de Matteis
AGENTS GlPEN9IRAUX


I -
a''


- ~- -- -


__


' 1. ~@sob


mmsm.


- ------ ---~T~C-


- -- 1 _--- --I


_ __ I ~_


'*:'"1


I


4 1


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs