Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04478
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-01-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04478

Full Text








Si,' pIRECTEUR
~. a* Am6ricaine, 1358

pf0i1EPHONE N*242


RO SO CENTIMES


ANNE N 6111


PORT-AU-PRINE ( HAITI)


MERCREDI ler JUIN 1927


: provision


t.0on prevoir le temps
1? La r6ponse des s<
Svarie gubre: La so
duo temps, longue cu
-et actuellement A m
d impossible. Pr6voir ei
le tedemain est dejA so
5wdle, surtout aux 6po- li
trhebfees des change- re
s*I eisons,et dans lesp p
#jidemment d6concer- e
tiime celles que I'on c
dans ces derni&- n
Les surprises que v
tes depressions, pro- t
ut soumises a des d
mnordiales que l'on ne i
't pea encore, sort fr6- F

s abuse de la probabi- m
int d'en fire un jeu tj
i sur cette base in v
,des parist4 s lors ti
E ,'e daus cette voie, c
s aucune utility ni r
ur. Les pronostics s
nt que nuireA la con. q
e 'on peut avoir P
statistiques etablies g
tere de documents
pfp table pour pou1'
Mier, soit des proba- 1l
ipatbmatiques abso- g
4des possibilitei phy- P
waiemblables. q
r
Wdn't, tout progr6s r
lies depressions d
es qui coninan- ,
leinent les con- S
atinosph6riques, se
r un 'gain dans la &
des pronostics
tbuchant le temps du
ti. Mais, on se trouve
moment e n presence f
et r'on ignore to-
4eFcauses: c'est dire
u ols une eq nation
option ) peut lournir
Ulution, il y a, par con-
tne infinit de chances
Iu'elle demeure ind6ter-
puisque Ion ne con-
lien, pour ainsi dire, ni
a1l 'rmues, ni de leurs co-
icients.
'est et demeure la con-
d e s provisions
h Jound6es sur la
enlaAtine suivante:
GM ou tel temps,
eon tell saison,dans
repriode de cinq,
ouwvingt ans, on a tou-.
Oces pour qu'il fas-
ie temps dans Ian
e noussommes Cette
tion, qui repose sur
ie de lanvage d'une
.ie ie ou A face, n'a
vaeur mathlmnatique
r*duite et exclusive de
certitude.
IA *,


fUm~


In diScours
*i -: t rI


* tCoolidge

deO m6de-
-- Un. 6r do
I' dA blen 6tre
Sttdo ralma.
ASHINGTON, 17 Mai -
Savoir complimented la
on m6 icale de sa con
k au bien-.tre de l'hu-
,ale president Coolidge
(, cesoir que le mon-
HAD l ea grande
Sses membres pour
g r une raegdnration phy
ilnlentale et spirituelle,
1non pis la torce, mais
a3oa0 gou*rafeta le mnon-


i du temps

On s'est place su run terrain
cienlifique bien autrement
olide en reunissant et en ac-
umulant les renseignements
iktlorologiques du jour et
n laissant aux chercheurs le
oin d'en deduire les probabi- I
its selon ce que leur sugg-
era leur experience et teur
rudence. Ce qui est surtout
ssentiel, c'est de multiplier
es renseignements, deja tres
iombreux, car dans les scr-
ices meitorologiques c e n-
ra u x, on recoit en moins de
leux heures deux cents com-
nunications ou d pches.
Parmi ces depeches, quelques-
rnes peuvent' tre materielle-
ment inexactes par erreur de
transmissions; d'autres peu-
vent signaler une perturba-
ion locale qui se pr6sentait
omme menacanteetqui n'au-
a ni extension, ni repercus-
ion. II n'en est pas moms vrai
|ue le metlorologiste sera en
possession d'une indication
g6n6rale precieuse.
Notons bien que, grAce A
'enchainement du progr6s,
es avertissemenis mdtcoro-
giques prennent un d6velop-
)ement et une instantancitt
tue les crateurs de la Metio-
rologie n'eussent mdme pas
os6 entrevoir. La T. S. F. ten-
de, an ellet, de plus ep plus
A resserrer les mailles du filet
scientifique dans lequel vien
nent se prendre les d6pres-
sions, les tempktes, les cyclo-
nes et les orages. 11 n'y a pas
de capitaine de navire, ni de
manipulateur d'u n e station
fixe de T. S. F. qui, en signa-
lant une perturbation m6t6o-
rologique et le s conditions
dans lesquelles elle se pre-
seute, ne puissent rendre les
plus grands services a l'orga-
nisation gen6rale des avertis-
sements. On peut d&s lors
considerer que ((la provision))
repose ainsi sur une accumu-
lation de faits precis, dans
1'ensemble desquels les mn-
t(orologistes n'auront plus A
exercer qu'une selection judi-
cieuse.
Nous d e v o n s cependant
ajouter que M. Gentil rippen-
hauer, q u i s'occupe depuis
longtemps de trouver la clef
exact des provisions du
temps A longue ech6ance, est
parvenu, chez nous, a des r&-
sultats remarquables. Durant
les trois derniers mois qui
viennent de s'eoouler, chacun
a pu se rendre compete com-
bien des pr6calculs de Mon-
sieur--Ti-ppenhauer ap-
prochaient de la v6rit6.


"Dans quelques parties de
la nature humane, il y a en-
core une certain faiblesse de
structure", a d6clar6 le pr6si .
dent dans un discours pro-
nonc AI la session annuelle
de rAssociation M6dicale
Amnricaine.Nos actes ne sont
pas en harmonies avec nos con
naissances. Nous 6rigeons de
nombreuse constitution, nous
6tablissons un nombre infini
d de conduite et preparant une
m6thode de relations les unes
avec les autres qui sont theo-
riqament au-dessus de toute
critiqte, miais qui nd sont ja-
mais entibrement observes
ni misesen pratique".


'*. socith est.. tonjoursi
atl1e par le crime,et parf
les nations 11 y a encore des


ET VOUS DOUTIEZ?...


kH ITAND comment a-se realiser
chir les tapes d< Ait gloire
vous disiez scepliques, lque,
tens alfirmerait s(in suCces,


sln rv e d fran-
i, iomll )Ile, VOUS
scul, le reeu!-du


Mais les PATRIOTES n'auraient jaimais attend si long
temps pour devenir la cigarette id6ale.
La valour d'un produit de selection ne peut depen-
dre du nombre desanndes.
Flle est, en eflet, la meilleure igarelle vendue in meil
leur march. Ses acheteurs en irncut un triple avantage-
Histourne de Gdes. 2.50 sur cent bons primes; d'une se-
conde valeur Cde Gdes 2.50 sur cent pochellttes usagees,
possil)its de gagner 200 gotirdes ave chlicuni des boions
portant les Numbos 12. 14, 16, 16, 17, 19 tt 20 renfernmus
dans les pochettes.
Messieurs Albert Noisette el Odilon S, Villejoint qui
out resp)ectivement apport6 en nos bure:iux les inumaros
12 et 18 out ete les deux premiers bneiiiciaires de nos
prix de DEUX CENTS Gourdes. Notre lisle des bons de
taveur n'cst pas limiteel Essayez la lPAT'I'lOTE et voun
lui accorderez vos preferences.
T~m 0 1V llonlror4lir* litnt chaque ven-
La M manufacture diedi itEIX u ll-
les pochettes &chantillons si la disposition de tous Fu-
meurs qui vculent en connaltre le got fl lt i quality. Les
.nteresses n'ont qu0A passer au depot general, 206 Rue
'ustin Lherisson,
GEBARA & C0, Propri6taires.


guerres et des rumneurs de
guerre. Malgr6 tous nos pro-
gr6s cl nos stuccs, personnel
nedouti qu'il reste beaucoup
a laire"..
M. CoolidgeC,prvoit nne u re
Soti 'on s'appliquera a bien
vivre et A bien penscr,oune ere
de bonne volonte et de paix,
qui soit d accord avec les en-
scignements du Grand Mlde
c'n". I a aflirme que si l'on
pouvait amener I humanity, La
i n etat de )bien tre,un grand
nombrc de nos probl6mes so-
ciaux disparaitraient."


LES BEAUX SONNETS

A. E. VICTOR HUGO
i uAt, dais ce bas moede, alter bheacoup de
choa,
,'ur savoir, apris tout,ce qu'oI a1ie le mien:
'fms w bou, I'ocean, le j, 'azur de s ieul,
Tme,6l chevamt, les lauria el les ram.

I au louler an piedsde learn piP e ick es;
I' aul beaucoup pleurer,dire beauroup d'adieuu,
I1 s le cacur s'aperoit qu'il eot viet.,
FL I'efet qui s'en va neua dtuvra les causu.

Pt cmi liens passagers qu I'ro goltte i demi;
I i-1ll. am AOtn -ral


M. Coolidge a attire Iatten- u, eir qu, I.uV ,U.B I, up U.. si
tion sur l'esprit de coopera tl se ibruille,o. selul.-n' un hasard mouse
tion et de tolerance qui r6gne rsusle,
dans la profession midicale, '
eta aflirue que le gouverne- in s'appreche,o munt, la mainluche la main
ment national, de I'Etat et 1 nEous mu novensos qoe lons archiomu
municipal considerait la pr6. .nasble
servation de la sante et la con Oe i'm immIrlelle f'hler cdmt wlail.
servalion de la vie come lai Alfred de IISSIfr
sant partie des fon.tions pu
bliques. p6r6monio do
Une des priti i;ales ditfi- re omm on
cults de 'hunmanite, ce nest Premi ro communion


pas qme lios connaissances
soient insuffisautes, c'est que
nous ne voulons pas vivre en
harmonic avec ies connais-
sances que nous poss6dons.
"Presque tout jie monde ap-
prouve les dix commande-
ments. Les principles qu'ils
exposent sanctions par le
consentement unanime de
I'humanite. Ce n'est pas que
nous igr.orons ces comnlman-
dements, ce qui nous fait d -
taut, c'est la volonie d'y sou
meltre uotre maniere de vi
vre"..


U


Demain, come nous I a-
vons deja annonc6, aura lieu
A la Catlidrale de Port-au-
Prince une belle cer6monie
de pIcmiere Communion. Prs
de 200 enfants des ecoles si-
lubes dans la paroisse de la
M6tropolitaine s'a pproch c-
ro n tI de la Sainic-Tuble pour
leitr communion solennelle.
Ils recevront aussi la Con-
firmation qui leur sera don-
nie par M. le hanoine Vicaire
general Le Gouaze a qui 'Ar-
acevique a d&6gue, en par-
tant, les pouvoirs necessalres.


* Sensationnel,
En achetant vos complete chez NICOLAS
vous obtiendrez une coupe tr6s eligante, un
travail soigneux A la perfection tailleur et
un prix raisonnable deflant toute concur-
rence.
Malgrb la hausse actuelle nous melons A
votre disposition de bon casimir anglais fait
et lournis ai P.or 16,00 dollars.
Complete PIan leach fail et fourni 10 dol.
Drill blanc superieur 5.00 dollars.
Nous acceptons tris courtoisement, sans
aucun prejudice,lesclients qui veulent appor-
ter leur tissus pour Ltre contectionn6s.
E. M. NICOLAS
Marchand Tailleur
305 Rue des Miracles 306
PrOs de la Pharmacie Notre-Dame


A Varieties
Dimnanche, i a matinee d4s
enlants, Varil ts montraig le
:kent ep isode du. 'figre Sac?' A.
Mal gr la plie tide nomibreilt
gossb nssistaient a la reprcsea-
lalion.
La surprise, im buallk de loot-
ball, a 6l g:ign' pamr ti erre
Chauvel.
Dettsla snio'Ce, an derniefme-
ment, ,~%L J)roit a In Vie" qoi
tenait I'atliche 4u1 Atre rnmpla-
c6 par un aiulrtie film. On donna
"tlanuntcho". tie Pierre Lo.A
quii eut son success habiluel.
L'assistance n'lait pas tres
uombreuse a cause de la pluie,
malgr6 cola le tirage de la sur-
prise eut lieu et I'appetissant fro
nage de iHollande qui la consti-
tiluait a l1 gagn6 par Fernand
Coupet.


Les mots


1 otre


sans rnies

Mliuistre A Paris dier' re
rele i rtlenuilt


M. Jean H6ros, dit LE FIGARl
A propos de son enquete sur les
mots sans rimes, nous signal
qu',l existe une rime Ai perdre,
c'est Erdre, nom de la pelite ri-
viere qui se jeltte dans la Loire.
E1nlin, M. Ie colonel Alfred Ne-
mo irs, ministry d'Haiti en Fran-
ce A propos d'une rime A le-
nouil, nous 6crit:
Puis-je me permettre deCrap-
peleir Histoire militaire de la
eRvolution de Saint-Domingue*,
par le colonel Poyen, Iaris,
189), page 229? Dans la lettre
d! Baille, commandant le fort
d-J.oux, oiu tait enlferm6 le g6-
n'ral Toussaint-Louverture, ain-
cien gouverneur de Saint-Do-
mingue, dalee du 13 novembre
1802, je lis:
S... J'ouvrais la porte du dit
Toussamt, le faisais passer dans
la chambre de son Somnestique,
oi je le renfermais sous ver-
roiils et scrrures.))
((Le mot verrouil n'est plus
employee aujourd'hui, il est vrai,
mais Liltlr le donne come
'ancienne lorme de verrou.>
El 1. r: F i (. A i o remercie scs
correspondants pour les uliltes
et inlircssants renseignements
qu'ils lui ont fournis.

Oo protete otre
is Not "stop
-Le mot anglais "stop" est
en Ire en usage dans !a langue
franqaise grAce aux automobi
les uu grand d6plaisir d'un
certain iraniais, qui ad cla
re qu'il refuserait d'arreter
quelles que puissent 6tre les
coikequtlences.
Un grand nombre d auto-
mobilistes ont adople les lu
micres amtericaines d'arrdt-
ou les ont achetles avant la
mise sur le marchM de I'arti-
cle trancais, le mot .( stop ))
apparait souvent en Iumi6re
roage derriere les automo-
biles iranmaise come le mot
t halle ).
Un journalist a r6cemment
d6clar6 son intention d'enfon
cer toutes les automobiles qui
porteront le mot "stop". II a
alfirm6 qu'il n'etait pas tenu
de connaltre la signification
d'un m it stranger.


Qd t aibmI du
bo dkuffw
Un chauffeur de bonnecon-
duite, otirant aux propri6tai-
res d'autos toute garantie pour
l'entretien et la preservation
de leuir voilture, demand em-
',doi.
S'adrcsscr au JournJal.


Io rei!


... a vu, sanedi soir, ;i lai fet
du Shminaire, s'bamucher dans
la salle une chamante idvylc.
DOs que Ion concentrail les lu-
iniueis sur la scene, un jeune
couple, M... et R... prolitail de
la petite ombre protecthice pour
changer, mais si discrctemen 1I
de gentils et tendres I)bols.
Peu A peu le petit manage
amoureux altira les regards des
spectaleutirs. La t'e devilnt doiu-
ble ; car si sur la scine se d,-
roulait un dranne, dans In sailed,
ii y availt une petile 'omi die
amioureuse.


...a vu, dinanche, vers 1 hen-
re de I'apres-midi, A la rue du
Centre, un bien curieux specta-
cle. Un 61egant gentleman vetu
d'un complete bl anc, immaculi
qui, apres avoir achiev un co-
pieux repas dominical, s'~lait
coif de son chapeau melon %
et, faisant sa sieste, arpentait
son salon d'un bout A 'autre.
... comprend les cent pas pour
digbrcr les mets savoureux, le
com )let? passe encore. Mais le
i( ilon p, pourquoi ?
.
...voit fort souvenl,un jeune dan
dyqui a fail repasser et polir sea
cheveux. Ils reluisentcomme du
cuir verni et le jeune muscadin
trouve du dernier chic de cou-
rir martin et soir A bicycletle et
Mtle nue. Et tout le boulevard
des Veuves se paie sa... tele A...
I'eil.
*
... a vu, lundi soir, vers les 5
heures 1/2 (de Iapris-midi, un
camion, le No. 2032 qui trans-
portait des prisonnmers. Le ca-
mion filait bonne allare, lors-
qu'arrivc au coin des rues Dan-
tus-I)estouches et du Magasin de
IEtat, le chauffeur contournant
l! carrefour sans moderer sa vi-
tesse, trois des prisonniers per-
dirent iCquilibre et allhrent se
casser le nez sur le bclon. On
s'arrla. Plus de bruit que de
mnal cependant. Les trois gail-
lards se releverent et reprirent
leur place dans le vthlicule qui
reprit sa course.

.. a vu, rue du Peuple, Paisi-
blement assis sous une galerie,
une jeune flile, sa mnure et un
galant. DWs que 9 heures sonnent,
la mere,- Ies vieilles genrs ne
veillent point longlemps,- s'en-
dort et les deux tourtereaux
6panchent longuement leurs
c devant ia magic du soir. Dcs que
la dorineuse Iit mine de se re-
veiller, brusquement, levres et
mains se sdparent et 'on reprend
une altitude innocence qu'on
abandonne dWs que le ronfle-
ment maternel reprend. Et ce
petit jeu tendre dure Ires long-
temps...
*

... a lu cet 6nigmatique pekw:
v Chalne ininterrompue de Bon-
ne Chance.*
On m'a envoy cette chain
de Bonne Chance. Je vous len-r
voie A mon tour. Copiez ceci et
envoyez la dans les 24 heures A
4 personnes auxquelles vous sou
iaitez la Bonne Chance.
... Cette Chalnedoit fire 3 lois
ie tour du Monde. Surtout ne la
hi sez pas, vous aurez de la niwl
chance. Dans 4jours, vous aurez
une grande jose... Envoyez la le
plus t6t possible et vous verrez
ce qui vous arri ve ra dans 4
jours.
C'est quoi, Va. Quel est ced.
veinard qui a en r'id6e do ette
blague ? .
f"le verra bleat6t, i'aye
YTr Wi-..


Dieu ne nous demand pas la
victoire, mais 1'eflort, et serions-
nous toujours vaincus, rous se-
rons encore couronnes si nous
avons tout fail pour vaincre.
OZANAM


-- I r -- -


__ _~__ ________ __~__~_ I


S - --


IY


~Cll~tL-c









LE MATIN ler J.1in 1927


Si


Le Club)

Union
Compldhniit notre infornmil; on
d'hier concernanti Ic Club Union
qui vient d'etre loind 6a Port-
au-Prince, nlous ajoutons qu le
Conseil d'Adnmlisltrlion du
Club en outre du Pi 6si'enll, dui
Vice-cjpisidlenl, du Secriail e el
du 'I rt'sricr (omprenlii( ~i'si
trois Coniscillers quii soumtl 1 11.
Ed(wi:i(rd1 InIuss:ln, I,- )r h1 ) nl -
nli(qite cl Mic lc licunivu.ir..
(:onlilne nous I (ldisions, licIr,
par les haiiles peiso( iiil s (Idu
nionde polilique, lil 1traire, coii-
inerciail qui le coinposent, le
niouveiau Club est, t erlaiienienl,
appeWl A devenir 1iii dles p!us
rclii)nOtmms elt des plus .lcganils
de notre Capitale..


L' ffa'ie d s


NJs leceiurs se rappelllcnl,
sans doiiuc., clle Iiielibrcusec
ila:iilCe siur h(iqIcllcu .1 : l.\ lN,
ai la lin de l'hiiiii c dertuirie,
illita iullention de in Juslic'.
11 s'agissail d on jiI tciielim-
inme, Alli-ni Smiih Michaud,
halbilant JallCail, lii)itialiol(
siltiie' stir la 2cie Seclionii rnu-
ralc des Vairrcux ( Cominimle
d"' Ia Croix-des lioiiuels) (uii
d i s p)iu r i myslcl ieiuscinclil
soils q( 'oli ilput jaillauis rellron
verses tiraces.
L.- M.ATIN r,'vt'Ihi ccrtlilies
circonslances (lui aicco()illi -
gnaienit cel t ilystlriilusc aif-
laire. A la suite dc ccs rvelai-
tions, rewIititle jundiciiire fill
ouverle et p)lusieUis indiv (Iis
SOll Ip)(Olli'es d'tre les aittOillrs
oni complices dtu crime '(ircnt
arrdhis.
C(ependant la ivril i'a isl)
pil jtiis(lu'ici heiler loul cn-
tiirec. 17 mllystlCr ilnpIlliietra.-
l)le scmil)I eivt'lo)i)pper Ic dira-
ine. Mais on fail intiltclable
(Ideiciiel: Alliancy a dispariu.
n'lie question p)alp)ilante se
pose avec son grand point
d'interrogation : oil est-il?
L'instruction d. cetle allai-
re, mende par le Juge d Ins-
truction Gr6vy Jean, ouchie tc
sa fin. Flier, nilllep)risenillaiit
de notre Jouriiial, iMonsieur
Marcel (ouraige, a 1c i|)ppei'-
Ic la CIhal l)iti d'lnsiruic-
lion cl tcilltite dlu I)arle ;giic,
sons la lfoi dli sCernlmctil.
Comlme on (lit al P;olais,
l'instruction sea l)houcle cetle
semiaine ct 'atl'aire scrua por-
16e au I61e des Assiscs qu(i
s'ouvrent luiidi p chain.


A la Hasco
Nous disions, la secnaiiic
dernirec, que la rccolLe de la
lHasco, ouverte en janvier ide
cettlle aiudec, avail pris liii el
qu'elle avail piro(duit )lus ide
179.000 tonines ide alites
Voici iquelques rcnseigne-
mnients colipliiientiaires.
ILes Usines o n I pirodiiil,
pour l'cx)orlta lion, 72.011 sacs
de 300( livres de suce rromgc-
Cc qui done ini to nl de i
21.603.300 livres de sure.
El, 13.0(i( sacs de 100 livres
de sucre rouge et 48.728 s;cs
de 100) lives (de sure blanc.
En total: 1.306.600 livres de
sucre rouge et 4.872.800 livres
de sucre blanc.
La production sucrilre to-
tale de la Hasco a done d.e de
27.782.700 livres tic sucrt',


Arrive
d'arUiltes franqais
Deux artistes franqais des Fo-
lies Berg.res)), Melle Yola ei M.
Paul, qui ont joue aux W(tes de
I'Exposition de Santiago de los
Caballeros (1R. D), sont arrives
A Port-au-Prince ou ils donne-
i out plusieurs soirees.
Les artistes debuteront( df'main
is Cin6-Varietes. Nous avonis vu
* es photos represenltat Its di-
Se ses danses et gymnases q u'ils
St crAAes; elles seron( allic hecs,
,* ls aujourd'hui, dans divers Ca-
t' set Etabhssements publics i
i'ort-au-Prince oft chacun pour-
i lesvoir.
Nutdoute que le public port-
au-princien n'aille en foule de-
uahin'A Variet6s'applaudir sans
,Lerv les arthes pariseg,


Tul, Mi wae... .-dau,,,

UN FAUX PAS LA FAIT TOM-

BER UEUS MARCHES

D'ESCAIUER

La contusions et lea foulures o
oulagent facilement avec
un simple remMe.

Un simple remAde de famille employ san.
S d temps hIAtersa I oulgenat de con-
lloWi fdilurs at blamurea. C't ainai q
noua Ivent fAiquemment des pelnonnes d
Continent Amiertln.
"4ynt fan t un faux pe--nouw _crt une bell
dune d* Mice, Prrnce-je tombe pluileun
Wr d'qaller. Je me va av eIs orps
oulu t vnt i meine b i qua -
ot ouleu et firent dipaltre I'inflamma-
tion .'
A4ant bin d'auin6 at dan sa monde antler
I 0 t do Sloan a 6tW ronna comma I@
vdalm-ouleur. Un application, as frot-
tr, Baulge bi coQwtln., tonifie t musale
Sporum et aise auiultft son affat curatif. Gar-
deo-en toujouw un facon Aivotro port6e. En
vented dana touted lee pharmacies.



ULiniment
deSloan
An NtitToute Doule






li run's d I';ii's-i i(li, iira lieu
(dllis IlI 'iilide il.(r IIu tCollh,(e
SI.-Marli:I iiiie I ,de It's eiilaiits
ivec loliibcoli, kertiesse et i at-
i-actiouils (II tversCs.
Ellc c()llii)l'icidli atssi inle par-
lit al:'tl'vct ;i\' c ll,) i()lo oglies
el s~i :Ldc scoiii(|iUCS. la (isoI)i-
ianltc |>it ccdle C (ourirt linc Il'.\r-
ticlt' ',.: ), seraC iiilC'rpi)'l('et :
serta doi lin ue Itr's getltille 1'e'e
(i ti, (crm lainnic l, "r i "iro, ni
St'i lli ire', Ulli public noil rcux.
Ix I1 1ixde I i carte d'eiilr&esl
dl'UiIn' goutidc.


A l'Exposition
de Santiago
de los Caballeros
Auj.ourId'liui. le'r juin.l, est
jour dIt' 1orto-llicoi4 a l'xposi-
tions de Sn li (I gc l]os ail)ble-
ros iavcc till p'rograilline special
pour cellejoul l nire.
D)ei iuiii cst Ic joir idess ftrr-
iuicrs, vcndredi, It' ljour de la
Pro'i\'ice d'IA/IL il el sanlincdi, ce-
lui (I laI l Proviltce dt'c S1i Pt dro
d NI M.acoris.
Di'iin:idie, .-) juil, Ce ltlc jour
de .i iProvitnce de S;lltiagoet
cc seC i ilussi laci clire dc I l'x-
i)osilio) l)'; i)i's I'())iiiioii de
plusiciirs iildividis (jui olt vi-
site I'Exlposiiio(l, (I, iiodiiliretix
)'() (1iiil, h11I li ii s scroiil l| i-iIIn s
t tl)lie loli'utl des nid1 iilles.
""irs vedei e ord


L'aiclo de la Croix'nRou-
ge aux victims do lu
crue du Misslssipl
I)s Iles premiers jours des
iii)iid :iionlls cu s es p al.ir i.i d -
sLisItClle' u etit, du NMississipi, la
Croii-lltoulge anieritriaie a la)-
portli d tes sco. s e l iu vi 'iclies.
A.\oiulilhui, cctlle grande Ins-
ltilili tii nl ilt o 1e 1son Lule A plusts
de 20.000lll sinislres. A pris I'ap-
l)tl .ilress ;' au elp'u lelt ;ii ricLin
pi le Ic Ilesilet clCoullidge lui de-
illkaidlil dt contllribuier;'i |porter
scours autx hahi)iltanls des reI-
gions inoild6es, la Croix-Rouge
a pu lecueillir 12 millions de
, lllu s. (.csl tei.colC inlsullisant
pens -tt Iej.'i les Directcurs de
I'Institution: car, chaque jouir,
la crue du fleuve s'aecenltlite i
lieu de d6croilre et les e.ilx
inllOldn i tic Ilill vt' its l1 res.
LZa S cCl itn hailiciuie dc 1la
Croix-oliuge doui l'aiin.iable t
actif Directeur de la C' Elcc-
-riq i,, Y1. lC, e .1 le dlirecteur, 11
it l).PiArve ir all iX lats tl',i, le
munltant de sa souscriptioni s'A-
levant A 1.200 doars~,


La Lithuanie
et la Pologno
\'.\ISOVIi' --(tOn aniino it.e (iI'-
ill iiioivTl i!(lil a11 iit ique sc dl ts
sinl i Kovno ( I.ihlulanie ) pour
inllevel r V I Polo ;iIe les districts
de No% no, Grodio dl Novg)ro
ain de ilornier lil' nouivelei i-
iu liqi en tll ussitc bhla : lite (Ii-
lliuanii C). C( li, de sci o i ;tirnill
(16 plise a. une conference :A In-
quelle assis'aient des r u ss se s
blanks de Ii nPoloigre, Ie nlinisire
des Affalires 0tIraiiger.s lie s'iml-
*ilitdC iiilhliic ni( Ide cc i mouve-
ilt ill d ( onillitnera. i enlrtnl r
Id( s rt'ail ions nioriiialcs avec Inl
Lithuanie.

La Conference i trois
I In rijeIl ;ii i; iii lpoiirl l i lim ili-
Ilion des iirini1'iii',1 Is
WASHIN(TON 'ii project
de lil ilialioni des l li e'nlliciils ni1
vIls a (l'e (iiscul i aVWasling'onl
entire le seit-lOire Kellogg etl
I'ambiassadeur NM. Hugh L. (Gib-
sonl), (li I de Ila dl I l ga olln aiiieri
cainie A Ili (io lirienc'e d s Irois
puissalicCs (qsi sc riL niia Li (i'-
neve. Ce pliiii it le a oiii ln
qu'a I'oiuvel lure de l.i tcoulfr. in-
ce enlre I c 'i Elts -'nis, la (Glail-
de lBreit'ign te t It' Jl i),n le 20
.1luin. I.e stl ',ii'. i' K illo g s'cs
reftusI 'i disctlcr lai (oititposition
de In deL' g io.i().i n dis nlIl (jit'-
.ia (uti'sboln d(l lt'i:d( il clli(ere-
ment du (lpisidlenl Coolidge.

Ii (Iih sai.l 'ili's ( 'iC dtli .i. issi liss
L'es 'cli('irs Jfrini 'ais.
'l/ Ics si/isl't es
PI.\IIS --Tous PIs ('.'olci s Irailin
iis si li till ;t l ii llcnii t ull m sii s
sLige de Ir alric'IcTe symlpaillii
pourt Ic's ii.ondics (,d l .ouisia-
lie, le, goi-tilV liil,1'nl nam iicanin
;iit rl'il.(s Irilr s )sc.rip)!io)n.
Noi vF.i.i.:-O>i i'AN'.s l. i moi-
li6 dIs I pal'i scts qui sonit iA
I)roxiiile dei' s c(aix s'6lein(ant
gr0id LclitInie t n sur la frlTilc L.ouii
sianie Mail inond6c ce soir,hleatu-
couip) dets ihbilnits de cts qua-
tre paroissent s'a ccroth'nt
ltIrs deCllcurs (Il se sont ras-
selibl!6s sur It's digues oil ils
sont ravitailles par des biAle-ux
de ia Croix llouge. l'vL'acuallioll
dIe celle zone est tris probable.

La situation en Chine4-
Le J.apoIn y o('vitUe 2000 homines
SHANGHIAI- Ie gouvcrne-
ment .japonais a done l'ordre
d'envoyer2000 i honi1n,'s de Mand
chourie a Thingiao ( hiie) pour
proleger les ciloyveln.s jiaonais et
I'curs propriels (idans la Zone du
clieiinti l lei' r de C(hanloung.
I.ONI)RES- On ainnonce olh-
ciellemeni que des t(hitiois out
tir6 sur le disio .er atin6e c :n
*, Pigeon 1) avec des (an.ons de
al n11 gnile ct des 1iitraille 'uss. c
(( Pigeon )) a r'io)()nt iiu L cu el
cniust qutilqles (IdoiliLages dans
les positions etinenmiies ; le des-
troyer esl mnouill6 n Chang Fing
dans la province d'lloulnun..


Ie r0i ih's hIhljs i'er'0oil
le aiinqieuri de I'Allanlique
BRUXE'LLES Le capitaine
Linullergh a 0'I' g rielu par le roi
Albet Ic lr ain plaiS royil deiiux
heures sp1es smon l-arrivee a I'at-
drdlome De)eie oilil a Latlcrri
a 3 lieures 1.).
CHOY)DON Le capitaine
Lindl)ergli a 1 're'u i soil arri-
v6e ai I'arodronme de Crovdont
pai:r les acclillaltionsenlthousiis
Ies d uli foLIIle enormle el uin lic
c itil quil d(I-sse tout ce qu'onl
vu jisqtlt'ii |)rtscl(l.
II1l'.\II..:',S I.indiLbcrgi ai
expliquie aux souvtraLins hbegles
It' iiccanismiC de soil appireil
puis a t16 ri' 'u solciIinell ilnc l
I'116tel Ie Ville par MN. Maix,
hourgmnestre,('i li a rcnuis une
m6daille en or au nomn de la
ville. Une loue 6normie a :'cc!a
An Cours d(liine soireC sporlivc
donnAle hlier iau beni i ice des
ave iugles de guelere, L.indlherg I a
si unill progirammelil qui a elt
adcjugA 25.(X0)0 Ir.incs.

POlt I LE ClllAPI'iO~AT
INrTElLHTIO\AL DE TIEANl
SAINT-CLOI.O ) -V. T. Tildeni
rest le seul reprcscentail aminri-
cain pour le champl)ioniiat inlter-
nalional Ide lennis. lBi Biill a Ali
mine6 le champion sutise Charles
Aeschinian Ia ar I 1G. 1 i6,1/7,5/8.
D)'auire paiIrl, Fri.itcis Hunter, le
plreiit ii -'il it T l.n. a CidA ballil
p)il S ile de (TI I'. 'r I(ti du l t
ipar 3 (, 2 i. 1,l ;:, 2.Tildeii ;i
enrt'ol e ic \,, ii !'.ieur dans les
dolibles nes \v'c Melle d(L
Alvriit'e 'l'sp.gllcl enll ballai i
Mellle losenbaum et Guillenalm
de kanUCp3 PA""


| Ii, INiisrllIillll!;
I'lllIN(, ( "'Ic l l 'i-N vei ) L.c
pI>q l)( t S;K oI); partli la
r'(clieirche dr :'ine'sser dt (Coi
est rcntilr- I auoi ld'llhui snllt I's vOil
Irouiv li ilolin(lde trace des deux
aviiileurs. Le navilr a ex|)loi)'
ilii uIlictiuseiiientl I's pa|);rages de
Ielic-lel et la i c tol diI l.:il)::idor
iius(i 'i ll iltle I1l1 i bourniiiis, ses
iec lierches soil dC(IUiif'cs in-
I'rclt ueisiscs.
NH'-YOIK-- 1. iD)iicil G(ug
geCnliciii a souiscril eniieiiCment
25.)0001) lui(ds dcstlinis p)(ur I'ex-
p)dition des recherclics de NIII
ecsser et Coli. M. (iGiggenliiinii
ai fiIt lier I d -l 1c ;ir;Oil ) 11 ii ',tii-
le i 'olflice de I'Acro D)igst :
C'cst v( deulmifi iti I'.\Ail i(q c
(Jilt doit l.iirc it (.. i lii, cliis. 1.
France est aiu liioiS deux lois
us hinque IIOSi di p ii It o I s
Ill 1,,niti ues i; SI. ail auraiclnt le
\'IS pour la derTiiTre oisi '.'ous
les instans i soul p)it ieiux imailet,
n ill el j''s|i C (Lquc l' .\'t'X )(lili(on
i)ii' lIla i Iir ULin niilie di'e la s 'e
.1ini1c.' T ul doil t 1re mis ein (uil
\'ie 1Oul r ic t .vu ,r v ,s ,vaillils
fils (itlui v.ill. ile ailtioli (Jil
outii fail ulne t nilalive iniagnili-
q(ile )
I'.AIS-, La souscriplionl des
A.\ill iWailis p)oulr les aI'tilihcs
Ni1l g'sse.r ci Coll d'passeiin
(110.() 00fi ailcs.

q.r' wc c it;t' en' Il\ tlcs lUt 'icariv inside
Parish ,nters les f;ailles lie n1111-
!' E.S'lr c i' Ie lii
P.\AIlS I.a soisci i)ptioii duIll
nm million di (Il'raiics OiLI 'trli liier
Stita's des:ii ri(t iinis ain |(rolit des
NuNillsst r ( Coli ( sl d(fifi ai ioI
ti n it v lerl,. E ll. ( ill1tin i l 'helt
re acIellc 23.1-,00 dollars.


'Un grand match
de foot-ball
D)ilmanche proc liiii,a I hlur'es
('e I'iipres-nidi, scr'i Jou0, ;iu
Paire econfe, tii grand minaich
de loot-ball tn honli ur de MI 1.
Christophie Mlail in,Consul d'Hai-
Ii a Kingston (.hiunaique ).
I ls joueLurs qui (llout orgal'.is6t
te inatch se sont entrainls, di-
1inanchi". I.a victoire est resileA
l(,qui)pe de Painson ciilre celle
(IArmiand par 2 biits a 0.
Cependant, d'apris nos infor-
hinalions, dimaniche, c'est le onze
'de Calor qui avail d1i6 Santia-
go de los Caballeros qui jouera
contre le team qui avail repre-
senti les port hailieli A la Jaina-
que.
Ce sera done unec t ls belle
p1:rlie.


L.e lot ie I' il) dollars dI hI lhi erih
il, S iilo- In iniijo
l ier, li olus ivois ain i(onc que
lI No 3171!) aivatl gaii ;l-t e :I hlie
lol de( 500) dollars (de la Loteric
de S'inlo-D)olningo.
Le billet avail cde vendu par
I'Agent de la Lolerie A Porl-au-
Print e A Madame Ullinia SI-Fort
qui est done liheureusegagnante.


S laperle du trWs syn .
N eC r lO ie i,,ln I: Ludovic Lger.
SCombien grande ava,
---- ---- V llche, quand oni m
a qu aLti om du cerclft
I. semaine/ dernire onl ut ania que je reprsente
fie ,,,Si S-AiIt' s fl,' r(1//' l I''t i 's di/- couronne sur cette Ionmh.l
la / cuirs q111 on( f li' s de "n, a .jeunes espoirs d(I St
sU lm!'Ieau miel N, ;rui'" .car rien n'est plus (iicf
Dim-couis ,!e .I'/., Th;llnin de laire paler son vccti4
mlesdlies, MeNssies, (qll on est soilS le coup
,'te'rouve un cxtlr-le Iplaisir emotion profonde; qu'e t
S)pre'liidre i a p)arole ali joLm'd'huii circonislance on se son
in iioii (dle l.'Aigle \1 ct. AllilI- lous ceux-la qui nous
tlit Club ) stir i lom)bell d ii a iii l ichers, Ct qui Illiiilltailti
(|i li ii'talt chel d occu)ipait line plus.
ltice Iloulte p>ualiculiere e&in iol i Mais voyanli lh nheessiel
wiir. celle 1tche, je sells alors q
)Douiileur bicn .lamie lU ilal- il'en voutirais cl cet l
tendle. demeniit -- si e n'iacceptail
I I' vaisjaiiia iscr iiiinjolr ii mission que Ion ne :onfie.
Occasion iLe seriilt olerle de Aussi cher Ludovic,
S)i(ndie la parcile sur ta tonimbe, pour Inoi une grande saiB
Smoin cher l.udovic. lion, d'essayer, au nom die
I Tl n'avais jilm nis l Iis 6 (le, ('lever ma Inible vdi i
cro re que to soufl'rais danuun vous fire un dernier adiijq
inil. tu nous paMIaissais aiin c(11- (On)i, nieux que persenose
Sa iie diis loue la vInI IIe neaoiinlenant que Vou s
Io A'g, t; donllnlat ainsi ple in cs- q('une Ailie, vous detei
poir I It's chers parents et Ites (compi'nii(re combien %at
liitis, tu nouis is lai.s slis plen- c('ir s Il's Itegrels que VQa
ser iute IC, v'ide (tie l 'rais pa'- dIilIs cl-ss curs en partant
iii nois ne scri jlniials remipli. Vous devez bien lire en
Oui, niesdtinies, mess e trs, ce m6mes, qui formons ls
regretl6 camin mra dj:;'i par tine l)oni6 ei unie ohil's- die qu'alors que poor
since i ltoutet prtcuve. Tout d'iautres nil jour sais dot
jeu:ie encore, haincux de I'oisi- Ire m6moire se perdrai
veti, 11 s'eloignanit bien loin de I'imp6n6irable paix de'.
ses slens, seo privanlt 1ni ide lotjours nous vousclaiiU
touIes les joics dI toil toll nilial irons un lternel souvenirs .
po ilr allIr travaillcr ailleurs. i e ,I essayerai pas de
Ses chers pi) ents (u' a;v:ient rt combien viit admiralev
illni( uLI C. lui un alpplii lor, et conduit, car je craQsit
l., consolidation de Icurs \vicux faire avec maladresse' .'i
jours s'arliiiicent de cotr.'ge *it quel est celui qui n'as
s'ipimoser les plus dures sacri- jours vu en vous un'
li't's pour le conserveer. :ini qui sail compatirv
Espoir d6cu, le mil (ui le ron- d'autt'ui; qui compren
geniI depuis lon.tglelmps est venu porte, la noblesse d 'e
'iilever i l'all, action ie tous. qu'esit 'Aniiti ?
Que devicndront Ifts p[tre et Al I oui, vous vous e
meire, minoi cher .Ludovic; eux cher ami, laissant uue
qui se soot viellis pour toi sur la pere, des steurs qui vous
route rocailleuse de la vie ? rent; mais nous voulons
Combricn est grm.n le encore la qu'a leur amer chagrin vo
douleurI des I'rtrcs et s(curs que |porterez un baume de co
tu as laisses et qui adiniraient leur, que toujours vous I
dejit la perspective de ton bril ,'erez A surmonter lesdif
lant avenir. Ta vie est course, de celte vie, leur donnant
bien couple, Dieu I'a voulu nous el courage pour lutter to
ne sauriits nous imposer A sas o, 1
sainle volont. -
Adieu. mon cher Ludovic, j'-
prouve le plus amer regret A tec V I IV r
laisser ai ce instantt supreme.
Ret'ois done en dernier lomn- JEUDI 2 JUIN
miage, cell couronne que nous Evenement artisliqueei
S'ollrons au nomn de ( L'Aigle dinuire. DObut du fs.1
Vcrt ), que les mnois qu'elle y couple de danses imunida
porle p)tnetrent au dedans de acrobaliques.
chacun de nous en cachet inde- T
Sile.,, Y ola & a
Doi s en paix; que Diceu veuille ol r
louvrir Ils portes de la bWati- des Folies llergres de Paril
tude c6leslt. I Tmpre de Lndr


biscoiurs de Af. SI-Fleiir
McsdamIcs, Messieurs I
C'est avec aIe indicible 6mlo-
lion que je comprimne en mon
C(Lur tout gros de chagrin, la
grande doulcur que j'6prouve en


l ine des plus granuespuni
lions des Capitales curopBlei
Occasion unique pour i
au-Prince.
D) e u x repr6sentationsl l
diffirents programmes.
Entr'6e:5 & 3 gourdeL.'


I ATTENTION! Le BEURRE

ESBENSEN est sans rival

Sa vogue actuelle epouvanm

te la concurrence.

i aura beau dire et beau laire, le bon (jouthaitien a toujounrs S
saura toujours apprecier les bonnes choses et particulihtes:

le bon Beurre Esbensen a

IRclamcz-lede volre fournisseur, le BFiURRE ESBENSEN et remarquez bien.que
chaquecfcrblanc se trouvenlt tne VACHE et son VEAU et no n pas un B(EUF.

EN VENTE
A Port-au-Prince, chez SimonVieux, A. Bolti, Ch. Pacoulet, I1,
Alphonse D6sir, E. Lajoie.
A Saint Marc, cLez Madame Maurice Clesca, Madame Chl- .
meant Pinard, Madame Lacochetiere,
Aux Gonaives, chez Lacroix St. Rtmy & Co, Madame Eugene
Dibrosse, A. & F. Me Guffic.
A Jacmel : chez B. Dani es.
A Petit Goave, chez B.P. Reid.
Los Cayes Madame Veuve Birmingham I'
-a
Et dans routes les bonnes Euiceries

Pc,: s commavdes, s'adresse, a


Alfred VIEUX, 4 gent


*" r:~ t o- - R-D -. -,.- &.


-- Y --C~~ ---~. ~--5----


rull--I -I I I II


I ' ~


C_






LEMATIN-- lcr. luin 192/


ttii
Au Maroc s
iL[ e rpaihff f...r lr p, iBjlOl0'
"1Il l NCA- L'iit o(]fCl )Si-
rr8c11110sp11 Ic
e III nord -otst de
$Opples des 13c Mclsi-

4 tjitftion
c tni) s ct de FI'ranais
Sdomicle on particulier.
e6rc ct mii;hode espe-
,.\illiu,. etx-jicci.
ile I'listlitlil Norminal
IpItul, Laurenceville, M.
Diplo Jc dI'Ecolc de DI-
.i tLEVqtici I 'iitine, Pc.
1r S. A. TI o'ogic r
is atmii 10oleni.
Spour coditions s'idl'rcser
6 crit ou"de vive voix A
RWtW hamp de Mars.

,.! ^u Requilm
io mambres d6 1'Association
m a Eltves sont prids
i in maosse de Requiem
iitaen Ia 3hapelle Sainle
UtLiaa le jeudi 2 juin, A 6
set demise, en mimoire des
la utes. Mesdames lien
e mile Brun, Mesde
as Adble Carvalho et Fanni
nt j -


La tecriltire.
Eponine Jaut I 0118


IRI-ES et MIfRE, de FAMILIES des regions die Peu de Cho-
se, Turgeau, Bois-Verna i quni bon de dece-ndre en ville
faire vos emplettes de provisions quand vuus trcuverez tous'
vos articles au mAme prix qu'cn ville &

I'EDiceric dc la
Boulangeric Nouvelle,
T616phmne No 639. Succusale des Dalles No 1227 1 cltd ie II 'llltcl Ament iain.
Toujours en Stock :
AllumAttes Assorlimit de II s.u:t; suci pir b ite; et pai lb'
Assortiment de Conserves franutise etl am iicaines -- Aisortimenl
de Liqueurs Mvarie Brizard el Sarrazin A vine Qaker et Troi.
!minutes Beurre de table et cuisine Bibre ', cao divers par
bodies et par livres Cigareltes diverse Coofiserie franoaise et
amdricaine Farine Fruits au jus Iluile Durel et Argo; Kola.
Lailt vapor et Condees, Klin Lactongne SMacaioui -
O'gnons Manttgue-- Pommes de terre- Poitlie- Pa isscrie -
Prunes -- ltaiins Poudre Ile.vati >n -- Rit rangon et glac4 --
Savon le.sive, blanco et pa'molive Sucre It tsco, aniricain, i gli-
cer, coneassd- Vermicelle Vin rouge erblai.c- Vinaigre, fran
eais etc, etc ..
La Boulangerie so met A la di posil'o i pour des 1:vraisons b do
micile de Paine et Biscuits Petit Burre.
En outre, elle faith sur command des pains de luxe tells que :
Pains Viennois, pains sapciaux, pains aux raisins tlc, tant apprk
cihs par les gourmets.


-llU-leBBBH


, insurance Co


Jne des plus fortes coup gfnie

canadiennes d'assurani e sur


la vie

Euq Le Bosse & Co
mBSaimewasamsmsan ss~


B --- i -


v. v ii d C tvo 'r p; Ir .prle i 'r s.,iir ,I ,p' d i r, visio r. I ,i', t,, Ill
q'ie : Froriiniqes roqi I iI, ntiI'i ilu)r, J m!.o 5 -.tu I,'., li Ir.,is
Piurre. Fruit%:.
i.s Consrvel ,lV.s uin ,'l r,'s ,arif s q'j II e end i d;,s prix d,:Hia,,
le concurrence.
Ors Tins ( I det .lipi. urs; de Bordeau ix d i i la i' t )(i l ,'s lt'i 11 c 111,


r le ma: ci.j.
Dons sot,
Un service


1


resla urani


:) vlS0 1'Oll1)OrCz


ir1rclprochable ct la mieillcurec


cuisine d Haiti.


*
U

i&
U&


'I


Us
mm

aaf


I I


p


U-la


LI, ( I AND


A vcZ-voILS


IDe


tline ve it la-


0
1I(Iuida [iou '?


I.cs il ii Ii()io S(jlii (8,C [ I L (j


Iviuillcr


p
j ~ I d )1
~ I 1% 1 ~.


oi- l-tI-i'inC 11C So f0t (ILIL-


) LI (I


c(tiix i 1licls et soiuv1ent iLncct'ains.

M ai.s la liqui(dlionl d (I GANI) MA-


(;AS IN


Csl


Iel d- lul


Rien~
ii0S(U11


soi sl()'ok.


d"avi.'Is,
licles Son I
S'lcl ll IO I


de prix.


't


20()6--


lde


de(mlodh'is,


lous


ri(n I
Yrais


publielons notre lisle


Iilra ni1


20()


I ue


)'HN'I i 111

Traversiere


_ _ FAIDLESSE. Do BILITE -t -


---SIROPd
DESCHIEN8S
1 -- l' H6mogloblBn ,
a.. .aat.. M du l. prort p lr rilta m6dIallo.
-up;-Jaur A a IsvBade rue es *ux .rruz au. A nmlas das I- lii llaux de Pere.
M*I, I*a.Lm.; OsOHSINs .m. .O f f d .rl ,& .a i..I.a.. w.a .


Prod Lii[ls


'En


c(t


(-N
&h. I\t.)1I


CudIti


dlans touted les


Sbolniks iuiciisofls


A la Chambre
italicrrio
I nergiques duclarations
die M. Miutoliiii
I'Mi"N- M Mlus oliilan I ni ;1
la ( hami re, a drclail' que I'll; e
(i (llpt ir quaiid file auri 1.0
millions d'haubilants. 11 a ujouiti
(uc la tfrontirr du iretnner l; it
inviolable et stritl (lfenidue si
beCoin est par la guerre.
Soci6t6 d'In.port
S & d'Exrort
.i s aclionlilaiils de hi S)-
i(l0t soItcOlV( ti,6s en XSll i .S
lUte ainnuelle eI judi, l(iiini
p)rochain ai h. luies (III so,,
;IL sigC, s(icil 6 I l'licle44 dIs slailnts.
I lc Prsidcil du Iouscil
d'Admii iistratioi.
E, 'IITHEZAN
Adsinii;. Ir,'lioi C er,.il
dI a postes
Avis de c i|arl
Les d',vlirhes I< ur Nc.v Y(I k
el I'llurolie ( via Ncw-YV' k
d recl) par Ic stiameri Aniic,
;cr.)ntil flerli e mnercr-di IL r
J uin pirochliili.
' ortlau-Prince.le 28 Mai 19 7.


SPoUl r ~' ti
C .I : . .( .o w
1.APAf GA4
IL S.r:'l&To


I


.A


. iPAT ,,
Solit is. -r .
, .ndre


rj


< .Jilt 1 .. .,-- ,... ,statto I
I ina~X V .ii I
9.7,rue du I -
Mlis11 IatexterlesYfrtakb!.
6I "r assum e|.:u46ow in omu
DEHAUT A PAli't
$&at t ,; st* ..A*eiKe *ur l


- --


MAGASIN


1 ii I- IS ;I.is8li sC
a


el (aI(illis.


I ------~r -- I


...dpd lm -- wo w


SL ill I iillj



Li, 1\1TW


UCILI-C-


-c-- -_-- i____.._______.


i
>


1


1







i li



ftl


*%*t


l1ne e1iableh


I


venil te


l joi liida
eat dbs j tirtld l1itiiell liqutid~ation .


lc's liquitlialtioiis liriicllcs dtil


liq (il()iIon








LE MATIN- ler Juin 1927


U _______


Ces Annonces


vous iinlressenl:


-*i I


lisez-le
"Ti ,U


DONAL-


Nettoie

Rc .en
!e FG e n

tu'e le /foie
et It's w e i' .itic. I.
dlis.o t, 1 t'..cid., u.;::. -,
(.cti fj fl:t, ittzn
et Q.;.'- /e cl' i.;S,:


flt. 17.


I ,


i ti



-1 r
I'At~ .i


*9i~.

h.


- ~ -.


9 .. ,^ ^ : ^
"- .* ",;* *;"t ;' "* ,';^< -; ,
9. *4. :.- * .. .
r .,. .-..,.cJT ,''^ |


Pour r 11 hcur'cux il fault
Ir-c I 'icn |ortant. Merest
I.'.st vo(wi: irtout qui 6tca
r. po votrc Ij,:iliic. N'attcndez
pass qtut vos eniants soicnt
nm d.aJs. 11 cst plus simple
tl'Ovitr l.a iiu1.1adie.
La m ,uw-te puriftante d
S.Lvctn I.t,. buny chas e eI
n:r crobes nuiiblcs. Bia
qu,- won t ,j-ur di.parains-
i.ct;oSn pi s rvtrice 'W
palt*tc. pa= moiLau.


pour a ., -
pour !a San';e


L4vua I3au,. S LU SO


REMINGTON
COOPERATIVE SERIE A
La quawribme machine a ecrire '" Portative itemington a t6i
gagade par le No tl. Le cout de cette machine est de I I dollars.
COOPERATIVE SERIE 13
ID3& plusieure membres oat souscrit et si voos voulcz profiter
do grlatJ avatage qua vous offre cette cooperative venez voui
roendgner chez :

G. GILG
IU11 du 1agyasin (i i1Elal
lEn ace (ic la iaiique NI'M
de la Iljmblique d'Illaili.
I a sqpr orii do ela machine
A Oct ie BE? 1 N G TON esl
NuOe par ,l'eugmethon
,onstante de sa venle. Ven.
vi ne dtmerntration et.voj
vouw aend ez complex dJes per-
rectioiLem4 nts de cere m
thine.


ALUMINUM LINE
New-OrMnss' South America Steamship Compamy lie.
I'IOCHAINS DEPARTS DItc.CTS 'OUnl Po IIT-AU-PlIN(CR HAITI


Is steamer "Thulin" laissera NI'w 01i4 as le
:*1 lai directemnt iour Port au Prince el les
iorts du Sud.
Ve 23 lai 1927.

A. de Matteis & Co
AGENTS GkENAux .:x


Hamburg-Amerika LIn!.






Le steamer Krela" eltatten i
A Port au Prince vers le 3 Jnin
prochain pour prendre du fret pour
I'Europe. 11 reparlira le m.me
jour, via les ports de Nord, pour
le IIhvre et Hambourg.
Port au Prince, le 26 Mai 1927
OLOFFSON, LUCAS & Co
Agents G6neraux.

Shanoement d'adresse
Salon Le Louvre
The direction tSalon Le Louves
makes know to its numerous cus-
tomers that the establishment
has been ( transferred A la Rue
Bonne Foi ajoiningto the Ameri-
can Legation.


La direction du "Salon I e Lou
vre" avise ,a nombreuso chentile
que son tabiissement a it6 trant
fdr6 & ia Rue Bonne Foi h c6t6
de la Legation am.ricaine.



Horn Line
Le same "'-Venus'" venant de
Cuia(;to, Jacmel etl Kin stone est
altendu a la Capitale verse le b juin
et continue;a via les ports du
Nord et Pueito Plata, pour I'Eu
rope, pronant du fret.
Le steamer "Lisboa" venast de
I'Europe, Puir'o Plata et les ports
I u Nord et aittendu & la Capitale
'ers le 2 jiin et coutinuera le n.~4
me jour pour K.ngton Santo Dl)
mf. go City el Caruiao, prenaut
Ilt et passiigers. (Ce bateau sera
da r lour A la Capit. le vlr e !j
.Lii en route.-'mr l'Etap6, pro
nant f eat passalgtrs.
..' SIS "Minea Ilurn" pari da
II : bourg le 23 Mai courant, esat
.itd( nda & ia Capitdle vers le 19
I.ii p'Ot haiv.
Port-a -Pr.nce, le o Mal 1927.
HEAHNKR A Co
Agents Gdndraux de la Horn LiUs



f^ A low
Une maison en maqonnerie Ai
etage portcsel tenetres en teri
Belie situation de coamnerce
et d'hahiltaion.
2112 Rue R )publicaine,prcs
de la gare du Nord.
S'adfresscr f Mr Victor Co-
meni u MONTASSE.
No 1611 uuc Mo'(talais ou ui
Mr Callistheiics Montassc.
Rue Rbpublicaine.


. 1.


Fallite F-Rickards a Co


En contormite des disposi-
tions die l article 196 du Code
de Commerce, les cr6ancier,
(le la laillite Rickards & Co
sent invites ai se presenter,
dlans eI d (ii de ( quirante
jours. i Ipartir (de cell( date,
,ar eux ou leur tondes de
pouvoir, nt svirlic d c I i (lite
taillilte, p,.. lai suminellre
lcurs itres de creancecs.
Les dils crdanciers peovcnt,
a Icur choix, s'ils le prl)rent,
deposer leurs tires au g 'effle
du Tribunal de lere Instance
de Porl-ati-Prince, centre r6-
c6piss6 jus'au 31 Mai.
I'ort-au Prince, 28 MAi 1927.
Le JIgce-Coin mi.saire,
Grdvy JE IAN

AVIS
Le public est avis6 qu'il y au
ra A Damien une Exposilion
Agricole et Industrielle du 17 au
20 .I in.
I.es catalogues seront prochai
nement distributes dans le bul de
taire connallre le montant des
orix qui scront accords pour
I S objects exposes.
Les journees des 17 et S13se-
ront consacr6s exclusivement &A
l'ins(ription et i la reception
des products A Dunmien.
Pendant les journ6es des 19
et 20, le local sera ouvert au pu
blic, les prix seront dkcern6s et
pays et les objets exposes re-
mis.
Pour les renseignements, on
pourra tel6phoner au No 2459.
Port-au-Prince. le 26 mai 1927.


A vendre
UNE D)EMOLIE
Pour conditions s'adresser a
Mr LUlio HEIURTELOU
Agent d'AITaires.


Grand H6tel de Fran-
P.P. PATRIl, Prpri6taire '
Cet Etablissement renomm6 doat FMa*g
plus A taire vient d'etre oompletement
et remiss A nout. Les ohambres oat toutg l
fort moderne, le servioo irr1pro
taurant soigu6 est deotout Ipromalter
tel n'ayant rlon u6gllg6 pour fair. plalmj1
charmante clientioe.
Mr PATRIZI, qui part bloat6t, ap -
re our de France do nouvolles
donnoront la plus entire satl totiSt MA
D6Jeuner A la carte, Table d4'U b
Plat du Jeur au obolz.,
Pension am mis, & ia semaile, pea r ", l1l
Garage mis gratultement a la dia
voyageu s.- Bains, Douohe. A &t14 .

Danldos Magasins souohea & l*f6tel, O
vera toutes aortes do provlsions, Vin#, LMiF
cigarelles, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'Italie
Choix de Conserves.
On y trouve a l'arriV6e, pendant l
au d6part tout oe quo l'on d6sro au Uls6I
tel de France. P. P. PATRIZI, Propri6taire.


Fred. Gaetiens

No, 117 Rue Roux ou Bonne-Foi. No 117
T16phone: 667
ON TROUVERA:


Alcohol fin pour liqueur.-Sucre Hasco blanc et ropl
gros el d&Itail,- Riz par sac et par livre,- Sirop, Or'
Grenadine, P1che,etc.- Cigarettes, Chesfrfield, Camd
Chanteclerc, Pantal6on.- Manchettes Qualiti sup6riel
re,- Conserves alimentaires. Cnf6 vieutx par (yire,
Icafe en pou(dre Whisky, Bire P'atzenhofi r.-
Chamlpgne Mass6 Pere et fils Champagne qui pe-I
valiser avec advantage avec n'importe quelle marqo.
la p)lace.- Champagne Lanson.- Parfutarairel-
blanc par gallons et par bouteilles. Vi. rout !p
bouteilles et gallons qualitL sup6rieure---aiAil
par huTrriques et gallons.- Enfin le fa meuxRd.HU
NECTAR. l t l non sr.oins fameuse ANISETTE
Madame Frderic Gteljens. '
Venez faire une visit et vous sortirez satistaits.


PROPRIETAIRES D'AUTOMOBILE


PNEUS



No is recoinmmandons touL
sp",ialement les pneus pour
camions 30 x 5,32 x 6, 3 x 6,
35 x 5, 38 x 7 Hleavy Duty.

Les fpneus FIRESTON E
. BALLOON sont les meil-
leurs.
Toutes les dimensions de
pneus ct Tubes el accessoi- ,
Sres en stock Ichez .:'


I'lu de kilom6tre avec


&


TUBES


' ...'.
'


ti.T < Car Dollars
wwly


L. Prctzmann-Aggerholm & Co,
AENT GENERAUX


__ _____ _____ _- R


~tYe~ll7 Ir


lwmmmmmm


--- --


I I II I I


- ---- --


I -


L4,vui Bus-


I


a O -l


I


,:=ktku,


A.. l


ll ^ t


I


;bry




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs