Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04472
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 05-24-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04472

Full Text






DIRECTEUR
S TEP Amricaine 13N58
1 TtLEPHONE N*242


V~(
~i5 IVME~~~


=O CENTIMES


p""=";;ZE~=----~


tnme ANNiE N 6105


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


MARDI 24 MAI 1927


-~ --- -- -


q








4


SFete de IUnversite et du Drapeau DOUTIEZ?

ET VOUS DOUTIEZ?...
1 i- t 66 c616br60,dlmanhcbe.'A Port-au-Prince et A& ArahaleN) se risr son rve de fran
vee p6nmpe et 6eclat AND commenea a se raiser son reve de fran-
c. l achir les &tapes de laI gloire triomphale, vous
C anq la lumiire dun rur6 de la Cathedrale, Mr le t. Bleu, ii rappe!le la beaut usdez s eptis, e, seul, rccul du
d ICHdtemp sallirimerait son success,
It Mparedu plus grand hanoine Richard en grand de I'azur, rouge, il rappelic le iMais les PAIHIO' ES na'uraient jamnisattendu si long
bi4 ijf be t clat de nos uniform : c a mail violet, sang qui tut verse afin (u'il temps pour devenir la cigarette idale.
p.let ielles; qu elle s'est grand ruban moire o6u se ba- pt L otter libre et tier sur La valcur d' n product dq section ne peut depen-
j~M adimanche, A Port- ance le crucifix d'argent, volre beau Pays. (Ire do nombree(lsannes.
la double idte de aube finement ajouree. Puis Ensuile le Curd du Sacre. Ilie est, en ellet, la meilleure I igarelte vendue A meil
i IS et du Drapeau, lecort6ge official p6nwtre dans Ca(ur s'adresseau mionde uni- leur narch. Ses acheteurs en lirent un triple avantage-
16o1lesetjourn6e com- l'ghlse et, par la grande nef, versitaire. 't alors son dis- Itislourne ide Gdes. 2.50 sur cent bons primes; d'une se-
.6awA"6 de la date oil fut gagne le chceur oA le Pr6si- course est un long, mais vi- conde valcur de Gdes 2.50 sir cent pochettes usages,
g rbE 'Epop&e, l'emble- dent Borno prend place au brant plauloyer pour que le possibhibies de gagner 200 gourdes avec chacun des bons
e sad rouge et bleu qui tr6ne pr6sideltiel. travail manuel, le labetir rus- lorlant les Nuii-os 12. 14, 16, 16, 17,19 et 20 renfermts
potre Patrie. Le tr6nearchipiscopa l est ique, les arts, Ice commerce, dans les pochettes.
;*spoil souriant, adoucis- occupy par Mgr Caruana, In- lI ndustrie ne soient point sa- Messieurs Albert Noisette et Odilon S, Villejoint qui
m ses rayons et envelop- ternonce Apostolique en ca- crifi6s A la littlrature, altx ont respLclivemeit apport en nos bIureaux les numinros
tadttes choses de sa lueur mail el barette rouges, ayant letr s. t La diflusion intense 12 et 18 ont le les deux premiers bWndficiaires de nos
a-&tidlse, la clart h'aiche a sa droite elt asa gauche, les de 1 instruction e st dange- prx de DEUX CENTS Gourdes. Notre lisle des bons de
-.jo-nse- d'un jour gai, les Chanoines Le Gouaze, Vicaire reuse ), precise-t-il. S'il aut a taveur nest pas limitee! Essayez la PATRIOTE et vous
ca ,esd'une brise au souffle general de IArcheveche de un pays des li'eraleurs, des lui accorderez vos prclerences.
-M up ciel tout bleu, tels Port-au-Prince et Lanore, Su ecrivains, il lui taut aussi des
Tours que la nature perieur du Pelit-S6minaire. A cultivateurs, des agriculteurs, L tient chaque ven-
a siait A cette fete solen- gauche de I'autel s'est plac6 des ouvriers s'adonnant aux LCa iclulctu eU dredi DEUX mil-
I de la Jeunesss et de tous I'Archievque de Port au-Prin lAches manuelles, des comr- les pochettes 6chantillons at la disposition de tous Fu-
*A quW I'instruisent, tel est ce portant lui aussi le camail mercants, des industries. Et incurs qui veulent en connaltre le gout et la quality. Les
k cadre.qu'elle oftrait pour et la barrette rouges. toute la proposition et toule intdress6s n'ont qu'A passer au dep6t general, 206 Rue
onies de cette jour- Dans lechoeur aussi se trou- la peroraison du sermon, Justin Lherisson,
atde glorification du Pa- vaient le Pr6sident de la Cour du Pere Frderlen sont des GE1ARA & C, Propri6taires.
triotisme symbolism par le de Cassation, M. Emmanuel critiques assez severes con- __
elu. Eth6art, le Haut Personnel de tre la vulgarisation, la di- ,
I'Universilt, le Cheldu Cabi- illusion a outrance de r'Ins-
nivrsi lhdn tpr icu Chef du 'Cabidn- lusion A outrance de'is-. gendarmes pr6sentent les ar- Irie et dontila silhouette ,ltibre,
A La Cath6drale net particulier du i'rsident traction Publique cequmes. Le cortge sest arrt. a dressed, IA-bas, sur son socle
de la Republique, les Repre ne pent tre, pense le Pre- Miusique joue la Dessaliemni', majestueux, le front, sans peur,
*- eures 1/2, les ves sentants des Puissances Wtran- dicateur, qu'au detriment des que le Cuhef de 'Etat et toute I sabre haut, fler, semble encore
Oicdlesi, conduits par leurs geres accrediles pres du Gou- autres branches de I'activit Ilassistance ecoutent tole nue, Iaire de sa poitrine un rempart
iie maltresses, leurs vernement de la Republique, social du pays. Le '!re F6 dans un religieux silence. A la Patrie.
I squea, arrivent a la Cathl- des Membres du Conseil d'-'i- derlen adresse des objuiga- Puis le President Borno, tou-
drale. Is ont tous a la main, tat et de nombreuses autres tions A tous ceux qui d6lais- jours accompagn6 par le Chef A la Statue
Si," ,a fagniou bico, h autes Personnalitls offi- sent les purs travaux des de l'Universite, regagne I'auto do Doesalinso
Plot ces ille petits dra. cielles. champs; les nobles m6tiers presidentielle qui s'~loine sui- o
Imllge ~4 Iu I q1il fris- Les autres parties de I'gli- pour se complaire seLlemlnt vie des autres voitures ou taint n une, lecoes arrive
-Iqs InP*I cipnrt idu ma- se, du porche au transept, led dans I es oeuvres intellec- les Secrtair i d'Eta iet d'autres a monu
tia, et"tt-avant routes cho- nefs laltrales sont occupies -luelles. II conseille de se re- Haus onnaes. quets el courones qui en an
Ue., n f"note charmante au par la foule des 6coliers. ls turner un peu plus vers la Au 1gausol6e do instant, recouvrent toute la ba-
bNdp la fete. sont 4.000, peul-dtre, fillettes terre, de consacrer, un peu ssalnes oetde P6tion se du socle.
Au-de4sus du portal de la et garvonnets, entourant les plus, A I'eflort industrial et Mais voici le Lyc.e National.
M Ptroiptaine et des deux baniieres de leurs ecoles.por- commercial qui sont, croit-il, Le Prsident de la R publi- El tandis qu e e Prsident de la
WUAnie .bas c61es, trois lar- tant chacun un petit drapeau les sources les plus sores de que se rendit au Mausol&e de I- publique, les Secretaires d'E-
Sor ifnfmmes montrent les national. prosperit6 pour une nation... Dessalines el tde P ion. 11 pen- tal et quelques Membres du
rlleurslhaltiennes. Au mal- En outre des 6coliers, une Le pr6dicateur descendu de Ira dans ce sanctuaire de la re Gouvernement arrivent aux Trl-
ta-autel, deux trophies de brillante et nombreuse assis- la chaire, les Chanoines aident connaissance national. El pieu- bunes decorbes aux coulcurs
rl'auteux ougc len sur- nce emplit a grande ne. I'Internonce A se revtir Ide la sement, ie Pr6sident Borno orna hai'tiennes pour la grande revue
., eauxrouge et bleu sur- tance emplit la grande nef. ir de Iere an p
Iotentl Is cierges. Au Palais Toutes les lampes des gran- lourde cape aux lames d'or an omle des deux 6ros con- du iitrapeau le Secr poaire d'lat
tdv clte, au presbv des arcades so nt allumnes, doubt6e de soie carlae. Le Pi--, fomidusdans la miiimn apolh~ose, d Drapeau, Ie Secr~taire d'Etat
h, au presb des arcad so allumeslat coife a mire blanc et ar- laurels de la mmec gloire, une de l'Instruction Publique arrive
xl. Drapdrale,u I'Fcote sous leus teux les ors du Ta- gent et savance au pied deI'au- magnique gerhe e fleurs.devan la sa de essi.
.ioux le Drapeau d'Haiti a bernacle reluisent le Crucifix tel, entour6 des Channines et Pieux homage du Chef de la Entouor des Membres de I'Ins-
ttarbore. II flotle, claquant d'or 6lincelle, la riche chasu- suivi des abbes Briare et K6- Patrie reconnaissance A Ceux pect on scolaire, le Chef de IiU-
Is vent avec des ondulations ble loule lamec d'or et d'ar- breau rev6tus des habits de dia- qui avaienlt, la suite de la plus university s'avance, d6pose an
dsll6gresse. C'est que I'Eglise, gent de I'officiant, les habits cre el de sous-diacre. tlonnantl Epopee, cr66 pour bouquet de belles roses au mtni-
I*slociant pleinement A cetie sacerdotaux des Predats bril- L'Hostie-Sainte sortldu Taber- nous cet einblne ro1ge el ble lie de lous cenx qui y laient
tlennelle manifestation, a lent d'un clat incomparable... nacle et est place dans le grand don't Ie 12kimne anniversaire d(", s'incline, se Arecueille une
1 qRue de quelque c6tl L'Office divincommence.C'est ostensoir d'or. L'Internonce va 6lait, cc jour-IA, comn6mon*~'. minute, puis se retire, se ren-
Ittournent leurs regards, une messe basse qui tst c616- donner la b6nediction du Tres Le President de la Iopublique dat
lloanti, les maltres, tous brue par le Pk'e Froisset de Sacrement. Le ceurdes ~ves s'inclina (levan Ie s6puicre sa-elair
De dissent qoela fibre I' Ordre du Saint-Esprit. er& de I'External Ste-Rose de Lima cr6, se recueillit prolond6ment L'InspcIon Scolair*
delavPaisn ue SonIdreduSaint-Eisprit. a execute les chants du Salut. Les et, quittant le mausolke, rentra of it arrive accompagne des
de laPatne. mome belle et simple qui se orgues modulent d'harmonieux au Palais National. deux Directeurs d'Enseigne-
47 heres 4. un bataillon droule au milieudu profound cantiques, iencens monte vers ment. Cest l] qWfeut lieu la re-
Melydaynierie d'Haiti,pre- recueillement de la nombreu le Tabernacle en fines volutes Vers le Champ de Mars ception qui devait cl6turer cette
e la Mlusique du Palais, se assistance., parfumees, toutes bleues dans la belle fele de I'Universilt hai-.
*c drapeaux et fanion d6- A la fin de la messe, le Pre belle clart6 du jour que tami- ... E, alors, c'est le ddfil6 de tienne. Une assistance dislin-
Smartelaut Ia chauss e sident de la R qpublique, l'In- sent les hauls vitraux multico- UteSle &olesv le Cham guea e entourait le Secr6taire d'E-
Pascadencn,vientsali, ternonce, I'Aroheveque de lores. deseursetdescount s r enatucti P
devaIt '6glise iA quel ort-au-Pincees Secrtaires Lediacrearecouverte paus des courones au remarquait:le Prefer deport-
s du e or-au-Princeles Secrtaires les et les mains du Pr'late duori- Fpedde la statue de I'Empereur. au-Prince, les Direteurs d'En-o
erron. d'Elat,es.lnoines et tous che voile humrale. Mgr Carua- Elles stendent en longue file sgnement, Ilnspecteur et les
"rddr'ef les offi- les Personnaes qui ont place na ravit les degr6s e l'autel. dans toutes les rues qui con- Membres ide ~ispection Sco-
lea gendarmes torment dans le choeur prennent rang On 7ui prsente Fostensoir. II le duisent de la Cathedrale au laire, le Chefde Division au D-
Set atiendent. ulevant la Table-Sainte; e M., prend, se retourne et, par trois Champ de Mars. Et cell grande parlement de ITnstruction Pu-
cures sonnent a u x I'abb6 Fl.ierlen, Cure du Sa- lois, au dessus de la foule age- multitude d'enfants de tous Ages blique, le Pre Lanore, Sup,-
-. Soudain le canon crCoeaur, monte en chaire. nouille, des fronts prostcrncs, d(bouche de la rue Montalaisr ricur du Pelit-Seminaire,le Fre-
t le FIPort National Son exorde est consacre au il tracelentement le grand Signe de la rue de I'Egalit, de la rue re Archange, Superieur des Fr6-
ue une salve de 21 Drapeau. o hauteent de bndicion et de misricor- des Casernes, sur la Place res de IInstruction ChrDtienne,
anonpour annon- i'idee qu'on cut d'unir A la de. Puis I'!nertonce revient Toussaini Louverture devani Mine Lerebours, Directrice de
S opulation I'ouver- fete de I'Uhiversite, fdte de la s'agenouiller au pied du maitre- Ie Paleis Natiodna tout blanc, lI'cole Normale, etc. etc.
ice, Jeunesse, la f~teduDrapeau. autel et r~cile les derimsres rspendsant daoa ia belle Un 616ve de second au Lyc~e
f Cath6dlLe pr dicaeur exala I clI prieres. lar du jour. National, Roger Charmant, dit
l k-ralen toues les Leo pdeaeut exa de le Pcuie, Puis les jeunes choristes des Les bannieres claquent fiire- la poese de Massilon Coicou.,
Prlaent, sopnatt 6 de pt eblime de la Paie opurs de I'Exlernat entonnent meant au vent, les oriflammes 1804 *. Puis on donna lee-
a un long et joyeux (1 dit combien I'on dolt lonu- le Bcnedixisti. rouge et bleu que portent les lure de plusieurs devoirs cla.-
i de ja Rpubli- ours s'efforcer d'en impre- La c&r6monie religious avail 6coliers much lent leur belle siques de diffhtenfs l Set, .
P-rtssidentde laRpubli- gner protoodment le cceur pris fin, cohne comme leos petiles fleurs nest ponhomme, Piee PO-
ai1sse Ic Palais National. et 'Ame 4. l enfant, combien Precede du Cure de la Miro- des champs 6maillent les large per.EdouardAbellard.M.Lart'ge,
a Ia Voilure pr6sidentielle qmaities at parents devaient politasse, entour6 des'Secrlt:.i- prairies. les Musiques jouent la professed" au Lycee prononca
si Jace le Stai, ttb rao t .ppeler aux tout pe- res dTlt, desi Membres du DeealtAieine et l Hymne, dans une causerie sur a Drapeau.Ces
t de nslruclion tub itserespet, amour, la v- Cor diplomalique enta la grande Place tout inondee de divers morceaux lurent trs ap-
sl o ,Ce de nraton r t dut 6re la c r nunle etsuivi e la foule lumire,6cliate, triomphale, sous plhudis par toute cette bel e
hUversiTt. Quei I~t, ro so ie Ion a lu ds rsontagphs ic4el4, le le soleil qui a ranim6 ses rayons, assistance universitaire.
et i ures lt e eptlouer6 d e image, la plus president de la epublique les a falls plus lumineux, come Le Ministre de Ilnstruction
Svtures ocile belle, de la Patrie. lass I'glise. pour 6clairer ce tres beau spec- Publique, pregnant ensuite la


t sur 1'esplanade de| Dans un lan oraloire joru I A ia porle, un ordre bref, un ,acle de loute la Jeunesse de parole, prononca une vigon-
i-OPolitaine. coata, le Pr6tre, magnifle cliquetis d'armes brusquement Port-au-Prince accourant dans reuse allocution faite de con-
*Chet de I'Etat, entour snos deux couleus: (lonorez manices, les balonnettes mon un irresistible elan, vibrant de seils A tous ces jeunes qui I'ecou-
Gcretaires d'Etatest requ votre Drpeau, it est I'admii-'tent vers le solely, y miroitent foi et de reconnaissance, vers aient et A qui, come it I'adit,
Sport pliocipale par le rablosynabl4 de votre liber-, en letant de fugitits 6clairs: le Celm qui nous donna cette Pa- la generation prdeente devra


oie

AiVu II il


... a vu, dimanche soir, vers
les 8 heures, au PosteMar-
chand, deux epoux qui vi-
daient une querelle conjugale
en pleine rue. Monsieur et Ma-
dame se disaient les pires insul-
tes et la scene avail mis tout le
quarter en emoi.
II y a un vieux proverbe qui,
s'il nest point bon en toutes
choses, est fort just lorsqu'on
s'est mis A deux pour vivre : le
linge sale se lave en famille.
*
... a vu, dimanche soir, une au-
to, une Ford No. 3 --2, qui sla-
tionnait tout pros de la halle
nord du March6 Vallire. La voi
ture avail tous teux eteints. Anu
volant, le chauffeur profonde-
ment endormi ronflait comme
une toupie allemande, au fond
un galant et une belle, las
dune longue soiree, etaient ans-
si profondement endormis. Le
conducteur avail oublie d'arrO-
ter le moteur qui haletait, tan-
dis que tout le monde dormail.
Combien de temps dura cell
scene? Cest ce que NOTRE (EIL
ne vit point.


... a vu, hier martin,
aux chiens faire sa
ramnasser une bonne
de ces quadrupodes.
mieux.


le camion
tourne et
-provision
'est tant


a 4
... voit, la Place Gsflrard, son
square, son kiosque das le m6-
me 6tal deplorable. Est-il done
si dificile de fire de ce coin, un
endroit charmant A I' eil ?
*
... voit aujourd'hui, les cochers
des qu'il est 7 ou 8 heures du
soir, refuser de prendre les pas*
sagers au tarif flx par la Com-
mune.
Ils demanded, per example, 1
gourde pour aller au Champ de
Mars. Ne Pourrait-on pas rap-
peler les braves cocheis a un
peu plus de raison ?
*
...a vu, dimanche martin, an
coin des ruesdu Dr Aubry etdes
Miracles, pendant le d6filh des
kcoles vers le Champ-de-Mars,
I'aulo No. 3106, arriver A touted
vitesse et couper le rang des
enfants. L'auto faillit 6craserplu
sieurs 6coliers. I1 y cut un petit
moment d'Cmoi.
...a vu avec peine ce geste du
chauffeur; car si des gendarmes
n'ont pas 6tW places sur le par-
cours du detild pour rappeler
les chauffeurs A l'ordre, c'eat que
tout implement 'on croyait que
chacun serait assez raisonnable
pour ne point essayer de trou-
bler cette fete d'enlants.
Dor6navant on placera des gen
darmes encesoedasiofts et slors
NOTHE (EIL verra certainement
tout le mode se bien conduire.

bient6t transmettre la garde de
I'Independainc national. II leur
recommanda de cherchersutout
A la conserve/ par le travail,
I'6tude, I'instruction. Une nation
vaut autant par ses homes de
fuerre qua plr ses savants, se
ittrAteltres et ses grands gnies.
Ensuite, I'on so r6unit das le
salon de rI'nspection Scolaire
ou M. Pfticles Tessier, Inspec-
teur des Ecoles pronona un
beau discours ot il loua es ef-
forts poursuivis par le Gouver-
nement pour Ia propagation de
I'Instruction Publique dans no!
tre pray.
II etait 1 here 1/2, lorsque
prenait fin cotte belle et cordiade
reception.
DuM la'prs4 di M
Une Joule leo prw4aiV


1~


0


j


j)


Mon altitude personnelle, d'ac
cord avec celle de mon Eglise,
est que je crois en la paix sur la
terre, en la bonne volontl des
homes et qu'aucun pays n' ile
droil d'intervenir dans les affai-
res interieures d'un autre pays.
SMITH,
Gouverneur do New-York.


_ __ __I


III -









LE M \rN 24


du Miustere


5e el (t;e pisoduls
Entrec :0,50.
Balcony : 1.00)
MFIH.ICIH I I


i.'n some, I'LUniversil et le I
D)rapcu tcurent, dimanclic une Tu ta
Ir'.s Iwlle journde 4A Port-au- 1t4i( Ua I
Prince. (FIN)
A I'Arcahaie
I)ans 'aprcs-midi aussi, se nimiement r61)pt pu"r toute laI
ci l)rail A I'Arcahaic la Fte nonmbrcuse assistance.
du IDraltaim. al IAprs cette trcs belle r6cep-
u rpca rems r le tion, sur i'invitation du Comilt
In ir; in explress,mis dpar Ie Drapeau, Ion se rendit chez
Gc I\ 't'i n'lcillt i (la I dilosi)os- NI. Pierre Agnant. ;i encore onil
li,: i (. ccii x quli (ldsirai( nt y but au Drapeau, L la Commune
a s-,i.t 'r, 1:;, la Gare tid It de l'Arcaha e el au o( uverne--
C i Nle des Chemins de Fer meant de In Hipublique. lt alors
' I lieurire 3 dtc I'aprs-midi. cc fut la 1te brutvante, anim6e
.\ 2 li urc:. 3.-3, le train, pa- dans li rue, sur la Place d'Ar-
vois, : ix )iill'rs haitienne, mcs, dans les families. Les Musi-
)ondI I,'excursionistes tS tques gay&rcnt les ruinions patr
av:il :aI ,,i pris pilac le Prefct qequs luS l'aux el entrainants
dc n IIri C, rrivaitellnmorceaux. Les I)oys-scouis li-
'de I t I.-Prlnccarrivait en rent quelgites evolutions qui fu-
n tl ( I l. I>li ie. rent tr s atml iri s.
I I'lrt' l c c(.Ilx (iui Iac- n.uel(ues minutes avant le d6-
to, nt: ,;nentl s tIn rcqus,Li leti parl (lu train, le PrI side t de la
(d i i'i (i1 t mraiii, )i:' le IPr- Coium mission Cominmunale invita
5:,ntl Its M'Niemnbres Ide la les ikersoinages officials et de
C i1i nissi)!i (Coimimiiinlalc dle noiil)retx amis i vider avec lui
l'.\r:';,'ilii ut e derniire coupe de clihamipa-
.1 Mnlsiic dft I'luole C('cn- gne. De nouveaux et chlalceurux
i,!c .l'ds Arls cl Mdlicrs e(n toasts lurent ports
I 's A i'aigre 'otuip tie silllCet (I e dl-
1< e., lc e 01 *\ se rend C nI'l l l .
It I u i i nl o' l rsi t parl du Iraiin se faisaut enten-
I ,> in 'l o le i. o tdre, cliacun prit le chemini dIc Ila
1 1, ',ni mission, M. IG'lio Gare. Le train laissa l'Arcahaie
(;'iss:'gmil s)ithilla ia Il i)icin\ve- i ;l hcures. le voyage Ifut des
nic I ss (distiilig's 161Ces. plus hcureux, egayIe pa'r des ri-
liiis, vet's -1 heCurcs, Ioil s'e res, des clinlts, de la musique. A.
rendit Imoutiouis cn tcorlteg, it 7 heures 15, le train de plaisir
l eglise St PIicrrc oit devait rentrait en Gare Li Port-au-Prin
avoiVili, 1ii a i erinonie reli.- cc.
gicuse.I.a p>lus grandeassislan - --- -
ce,les &el.ga lions des ecoles, *
les Pomiliers municipaiix les FA Vari t s
hoys-sct'mils emC)lissaient les Comme nous l'annoncions, i la
Itris nel' de I'glisc. l)ans Ic matinde des enfants, dimanche,
cl:'iur sc 1irol vaienlt les Secr- Varidts mnontrait o Le Tigre Sa-
laires t'l't al 'harles Foibruin crI6 Beau film, riche en lpiso-
el N tigiuste Scotll, le Pr6fet de des 6motionnants qui fit les di6-
Port ati-Prince,la Commission lices des nombreux gosses qui
(Cimniunale et des o(ificiers se pressaient dans la salle de
de la Maison Militaire du Pr6- Vari6tds pour assister A la re-
sidlent de la iepublique. pri'senlalion.
Apres la cremonic reli- Colnmme oin le sail, ces mali-
gicuse qui se terminal par la ndes, d'enfants sont toujours ac-
nli.d ictio tidl s Saint S- compagnces d'une surprise of-
entdeliclion du Ires Sain Sa- ferte par la Direction.
crement donn6e par le Cure Dimanche, pour les entants,
de I'Arcahaie, M. l'ahbe Le- la surprise consistait en un bal-
roux, 'oil revint en corldge ai Ion de loot-ball qui a 61et gagn6
1'litel (nCommunal ot M. Cas- par lejeune Paul Lizaire. Dans
sagnol, idans une allocation la soirde, il y cut aussi une sur-
tres sotuvent a)pphiudic, pre- prise pour les grandes person-
cisa la hautc signification at- nes. C'etait un excellent jambon
tachic i l h tele qiii sC clMe- Armour, peasant 10 lives. I a
brait Ce jotir. 11 rcmeiircia le eLtd gagn6 par Andri Mercier.
le GouvTcrncinc tout cnticr llla
Imcl i(etle ilidi tout ienlier A Pairisiana
poilmir totitk I'idc, tout Ic con-
cotirs (iiu'ils liii out ai)port6s Parisiana a cu un beau et tres
alin (11' Li(tlacinmii orationde grand succ6s dimanclie soir,
Ce r'.t iid :iniiiversaire tusse avec t Le Soleil de Minuit )).
revclil e I' \rcahaltic, lercecau L'dloge tdu film nest plus a
ii mlrapeI it :liti)il, dI, e loutI f'a;re. Oui en co nait, sans doute,
ldclal, toc lo lonpe qui toutls les )cautLs. Aussi une as-
COcII IV, e oI' Li l pC qI distance qu'il n'Ltait point possi-
,co i In- blues de del>noinbrer emplissait la
1IL SL'itI 'edarol deti l lii- belle salle de Parisinna pour
'ritur Iril la lrI parole au noni voir ce film magnifique qui tut
tidu ) Nt'llrnClmetil. Irs applaud.
11 a1 ,,,i :,iIui' noIIvelle lois, Cormu e on le verra par le pro-
(qi, le (itl\rcri>llment, cons- grauilme qlue nous pu lions ail-
cient(l. L s lcvoirs et de ses leurs, Plarisiana done ce soir,
res :;ii ailt)ildts patrioliques, les 5;me et 6ince episodes de
linc mi iih:idIIerI'a J;tmiis son ( t La Maison du Mystere et, de-
Co lt 1iCt Is)ll eflicacc appro main, la ili de Nanlas.
l),!e1:: 1 ():lc martcsali on Ce sontde tresbeaux fims que

d c l e
cuiirsde tousle cult sacred L O 'b
du Drapctau. Une t'lc' enoiieassislait, di-
Preanti, A son tour, Ia parole, sancho, au hamp de Mars, au
le Secrdlaire d'Etat de 'lnstruc- premier match de polo pour la
tion Publique, M. Auguste Scott, seaonide Cioupe oelet te per lei
exprima loute hl salislaction qu'- HaulColmissaireetqmsejouiil
il eprouvail d'assisler L celltte f- entire une qjuipe civil ct une
te colimr lorative de l'anniver- 6'quipe de la Gendarmerie.
saire du l)rapeau.Il rappela corn La partic a dtdl tr0s iitl'essan-
bien clait lieureuse cette initia- te, annmue, chaudemenl dispul'e
live prise pamr le Gouvernemenut de part et d'autre. EllI a ltl ga-
d'unmir la Flte dc Il'Universit ge par l'cquipe G. d'H.
d'ltaiti, tctc de la Jeunesse Li la .. .. --
fite du Drapcau,fcte dupatriotis Les 6coles onat eu con-
.,ne.Car,c'est 5icetteceunesse des g6 hier
,coles que sera confle remain la Hier, a occasion de la c'16 -
garde de la souverainctl nation. bration de la Fete de lUnmversi-


nale, du patrlnoine Iegue par mCt ,It t ,..,,l,. Ic Secretaire
C.tux qui cr rent Ic lrapeau.il d'I tatl Ih. 11,-I, 1clion Publique,
e;t done indispensable que le A la demand de l'Inspection
c tle du l)rapeau soil incrust6 scolaire, a accord une jourmne
ma i lus prolond du c f qu'il apprenne a i aimer ces Prince.
; Juleurs rouge et bleu, symbol Les gosses ont eu done, hier,
cr de a Pt bleu, sie. une nouvelle journde de liesse
S'uis le P1'resident de la Com- et dct musarderie.
mission Conumunale leva son Le Sccrc'taire d it.al a pris aus-
v. e 1 la grandeur du Dra ~si la mmie mesurepour les co-
S'. .au ei il ria: Vive le Drapeau les de I'Arcahaic qui ont cu auss i
ivc Ic Pr'e *,jsid J- 1oioc oi6 hLier.


New-York-Parispar


Le raid est accompli en 33 h. 30 par I'a lateur
Charles Lindbergh
Enthousiasmae d6lirant & Paris
InI Iiiess-lwC ,1 1 h icillltions de ll M Dlnm ri.,i, .11n Ilr-sid ll iloolidwe


sur Ie Champ tie Mars pour
ot'colTCr le beaIt concert qlu' y
olrait Ia MNtisique du Palaisel
assister ) In representation ci-
inima'togira phique populaire qui
avAi it liu dvl'antl Plarsiana.


tous les points envisages, no
tanment elles sont decides i
s'opposer de toutes leurs forces
A une perturbation d'ordre er
Europe.

Les Etat -Unis
et la Chine
;)(K fusiliers marines
;arriveill e1n :hini
SIHANG(HIAI Lc t rans o r
t h tlamiinit a l oI tI ri ),t i
fIusiliers I in .iiiin a miricains esi


."... I II . ...... ..


LA

Persev6rance
Avant-inier matin eut lieu i
Cin6-Varidt6s le deuxieme tirage
de la Persdverance, rafle orga-
niske au profit de la n Mutualit6
Scolaire du licl-Air ).
Le No. 5217 a gagn6 Ie gros


NE -YOIK-''Tandis que I'a
roplane dit capitaine Lindberg
prenllilt audacieuscineit soin vol
vers Paris hier, le monoplane
lBellancta Columbia .ait men-
lionne ai la Cour Suprneme de
Ihooklyn devanit le jnge Mit-
chell liay.Le commaindlal Byrd
(quoi(qu'll at fait deux vols avec
I'nAmerica)), a d6clard qu'il n'I-
lail p-is encore prdt ti partir pour
Paris el que si mlme tout 6tafit
pres il ne parlirait pas avant de
conaiiiitre ile r6su Iltt tde la tenta-
tive de M. Lindberg.Le. dilltrend
au sUilet (IL (( ellanca 1) q( i s
r&,siume en ce quie M. Berlaud
insisle pour Oire pilote en se-
co('11 1avec M. C!iainberlain alors
(qie M. Cnlviiie in'tl li meiina
prltenilion, a e1t6 soumis it i A
(Cour SulprinCe Ihier ap)i'rs-Iidi.
Le juge a fix6 l'aud(ieice afin de
(Idterlilin r si i'iijolIctioii pour
ei1i)pcler le Coluiiui!)ia( de par
lir sans IBertalud scra perilla-
ncnitc.
LE IIOURGEi(T L.a traverse
airirenne de New-Yorlk-Paris est
uin aiit accompli. L.e cap)itaine
Charles ,iiind'lbrgh qu(i i scul suri
son inoiIhplanoSpiril of St Louis'
al'ronta nvecr tni Co(),Ilge admii-
ral)le la traverse de l'Athlniti-
(ulue. est venu atterri'r ta lIAc,'io-
l)ort (Ill l ourget ;i 10 1hcuires -1
ce soir ( 5 heures 21 de New
York au milieu des piares aux
rayons rouges e dtics iprojec-
tLur's qui bialvaaicint Ie ciel de
leurs pinceaux luinineux.
Le jeune avialeur a eflectud la
traverse avec une precision et
line sutret6 que les navigateurs
les Ilus expirimenlts ni peu-
vent qu'adinirer, mialgre, le tail
oque la construction lde son appa
rdil ne lui perincttait de voir sa
route et qu'i I'aide d'lin simple
periscope. ELn arrivant il a eu
ccs simple inots : me voici, je
suis bien heurcux.L'alterrissage
tut magniiique (IC grace et d'ai-
sance, I'avion pointant droit vers
l'ouest vint se poser doucement
sur le sol A momns ide 200 min-
tres des bMiments de I'adminis-
tration dans la lumiere des pro-
jecteurs qui I'clairaient en plein
el la faisaient blrillcr come un
oiseau d'argent de plus de 25.000
poitrines sortit un hourrah for-
midable et la toule dans son en-
thousiasme perdant pour un mo
ment toute revenue, brisa les
Raid New-York-Paris
Myst6rieuse dispari-
tion d'un document xni-
litaire secret au Wur
Office britannique
LONI)IES Le mystere (ul
entoure la disparition d'un do-
cuinent secret an War Ollice
semible s'epaissir de plus en plus.
Sir \Villiam .lovnson Ilicks, se-
cretaire t 1l'interieur, a d(clartd
aujourd'hui A la Chambre des
Comnmunes qu'il n'tait pas enl
leisure die laire de 1dclaralion
concernant cetle affaire. Les ren
seignleents recueillis par la po
lice an tours de sa perquisition
ki Arcos House sont de nature
tell que ( le gouvernemient de Sa
Maieste s'est vu dans l'impossibi
lilt6 d'en terminer jlusquiici I' tu
de el d'en determiner toute la
porlde.

A propos de la visite de
M. Doumergue
a Londres
Une inillern de M.IBriand
PA1RIS- M. Briand a dclart
dans une interview que le prIsi
sidenit D)oumergue avail ete pro
tomidient touchie de sa rcep-
lion en Angleterre par les so,-
verains, les aulontls et la popu
nation. Le uministre des Afiairec
irarngeres a lajoul que le com-
munique public a" l'issue die son
entretien avec MNI. Chamberlain
atteste que l'cnltente cordiale de
nmeure une rdalit6 vivante. Les
deux nations sont d'accord sui


ROOSEVELT FIELOt-Le mo
noplan t( Bellanca Columbia ))
avec ses reservoirs pleins d'es-
sence a l6d conduit sur I'adro-
droinme ce soir atin d'6tre prlt iA
prendre son vol pour la France.
PAlRIS-L'aviateur Lindbergh
a efllctud la traverse de I'At-
lantique en 33 hea i'es 30, la m )-
venne horaire a Lt, do 179 kilo-
metres ; la nouvelle de son ar-
riv6e a did accucillie avec en-
thousiasme.Le president de la 116
publique franVxiise a aussit6t en
voy6 'in tl616gr'amme de tlicita-
lions au Prsi. lent Coolidge. M.
Briand a pri6 lI'ambassadeur de
France en Amdrique de trans-
mettre ses 'licilations an gou-
vernement ami'ricain ; le dra-
)eau americain a t l hisse sur
e muinislre des Affaires strange
res et 'i la pr6sidence du con-
seil.


Nouvelles

de Londres
ONI)IIES- Scion le Dai-
ly )) la:note bri:anli(iue aux So.
viels i la suite de la perquist-
tion ii I'Arcos kdelarerait la firn
du trait de commerce et de l'ir
terruption des relations diplo-
matiq ues.
Tes Communes ont volt
l'article 11 du Bill des Trade.
Unions.
-:.a Municipalitl et I'Allian
ce franiaise de Cardill, recevanm
I'Ambassadeur de France, se rd-
jouit de la sincerity et de la vitk
lite de 1'entente cordiale.
-Au banquet de l'Associatior
France-Grainde lBretagne lord;
Derby et Crcwe, le duc de Con
naught cxpriimrent le dsir qu(
1'entenle cordiale soilt sans cess
Srenforcce.
Aux Etats-Unis
WASHINGTON Le gdndra
Lincon C.ldircws, assistant di
secrLtaire ;i Ia T,'sorcrie, a don
mi n, soI d( missionn quli "':era eflec.
live le lcr Aoul ; il sera re:api
c6 p iar l' -lieIut iiantii gouver-
Ineur llyimo,ir Lowmin tide New.
SYork. I.e ID) flamess MaNurice Do-
Sriun est no II:liLU cominissaire at
m bureau dc la piroliibition en r n
I placement ilec M. Ioy Alayines
i le sccritaire Melloun a aninonic
qu'il n'y aurnit pas de change.
inent pour Iapplication de la
r prohibition avec le nouveau r6
gime.
s AU NICARAGUA
I Oil s'allenit it fl hMlaille entree i
siliers aalirie;aies ct une colonu
liibrale
MEXICO- D'apr s les dp,
ches reIcucs de San Salvador pa
1 M. Pedro Zepeda, represeatant
(Ids lib)raux A Mexico ; o:1 s'at
4 tend au Nicaragua A u, bat titlh
I entire fusiliers amncricails et u: :
I '!ce colonne liberal que les
t airne-' av.U itr l'tentio de
d armer.


No. 3212 suivait la rue du Centre
se dirigeant vers l'Institution St.
Louis de Gonzague. Arrive au
carretou' de l'H6tel Communal,
fit collision avec l'auto Ford No.
532 qui remnnltait la rue D)atnis
I)estouch'is i une assez grande
vitesse. e camion eut une aile
d6mantib ilee. La Ford ne subit
q9ie peu Ile dommage.
Pas d'iacident de personnel
heureuseiiimnt!


Rafle
DaL baggy Murray
A Parisiana, d i ma n c he, eut
lieu le mirage de la rafle du bug-
gy Murray.
1 II a d6i gagnd par le No.51.


Whisky:


UNBONCONSEIL PAIRISIANA
11 In l'fint lio is fire une CL SOl i1
clhos, <|ic tu II voudrais pas
qui 'l'iltl :nue. La maiSOn
2 ... I1-1 ... 1I I


;.A 1(


- La Laiterleo I
Vous offre "le pt1
plus partait contre l0
miles du moment
II vaut mieux empi
guerir.


Black & White, White Label.
defiantly toue concurrence.


GIN, Dubonnet, '
Cham pat Jne: rouge et blanc.

F rom ages Qualit ct rix d6flant t
.,1es concurrence.

Co0a1tr a : "Aliment nut,'ilit par excel
VC .,,.l.ltl L d'un gout cxquis.

Davis Baking Powder1

Prix defiant toute con
P Les tfamouses peinturesi
Cl ll ru S : 0. PicrceC'(Qoalitait6
defiant toute concur
Ces peintures qui, par leur excellent quality6
loute concurrence, ne sont offertes qu'a I'dlite; c'st
A ceuxqui d6sirent de la peinture de superiorit6 t
don0nant un fini beau, durable et un travail 6conotl
Li rdclame de ces peintures n'est plus a faire. Ni
nons A la disposition de tous, la longue lisle de
font usage de ces peintures.


Ce qui n'a jamais #16 fail
Ce qui eB pent tre dupasst.

Kola chamoagne

F. Sejourne
Prepare dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Preparation et Vente
PHARMACIE F. SriJOUIRNE
Angle des Rues Roux et du Centre.


cordons de police et entoura im lot de (6.000t gourdes, et les Nos.
nMdliatemIent I'alpp) rcil I capi- ,iO0, 1003, 541 ont gagne les lots
taie Lindbergh clih:cun voulant de 2.000, 400 et 200 gourdes.
voir et appro..her le Ijleine h- Pour les aulres Numeros ga-
ros q.i.i enl u cliin l'te(il, lul sor giants, on pourra consulter la
ti d-. la carlingimv et porlt en lisle aflichde au Bureau de la
Irionpli P na i it une vilnglai- rall'e n fl ce (de la B. N. IK. II.
ne d minutes, cc lut un assour- La livraison des marchandises
litssanti concert de bravos et d'ac aux gagnants a commence de-
clamiations et bien) apres le dd- puis hier martin.
part de Lindberg pour Paris la _
lfoule continuity encore a mani-
lesler sou enthov.,is;ne. L'avia- Le Bulletin m6L6orolo-
leur esl arrive i diesti:iation pre!- gique de la D.O. T. P.
de deux heures et d inic avanl it nousa 61d remisle deuxieme
hereue pr6vue. cxenillaire du Bulletin mTlto-
\VASIIIN(iTON Le presi- ensl dit6 par la
dent a adresst uin ciibogram rologiie mnSuel adib par Ia
(Ient n aidrsst u cilogran D)irection Geiirale des Travaux
de Fl1icilations01u capitaine C(har P1)bliCS.
l's LIinibcergh iI Paris. Voici la
tear tic CC ie'ssage lui a C CciCe nurniro comporte les don-
tene: r do clc m'ss;age quica-le 1CS )L mois d'avril could.
ievo I Par ispour le tamricaii- Li11 y est aussi annonc6 que des
ne :' Paris pour re transmIis a stations thermom6triquesontt 6
l'ae uilAur dils soi a ivsc 6-install&es l6 Port de Paix, Fond
,, Plc pumiL' .ildri aini se r des Ncgres, Ctap-Iliaitien, Saint-
I.iI avec mo du lbimllant su MrcctJremie.
ce, de votre vol lITroique, le ) sstationsidentiquesseront,
premier vol sans escalle 'un avia s e a lies, A el et
iemr seail au-dessiis de I'Atlanti- ,Is p t ablies, I .l acmel et
ed i'I s rords 6tis aux Caives et, ainu fur et niesure,
SCitiouron n les records :e.blis partout oftla i). G. P. poss6-
par l'aviation amiricAime.Eh ap- (e 1 21 inslallatiois pluviome-
S po-tant la lFraace les saluta- riues. a aioio
ions du epe a ricain, vousreerns pour le gra-
lui Ipportez. aussi l'assurance ideCicux emeoi uoiii tos a vivem-ent
nolre adiniratlion poLr ces Iran- intress.
tiis inl!rIpides Nungesser et Co-
li qui, avec un co riM ge aidmi- _,,. . -. .
iraPblen,otles premiers, lentd
vote exploit el auss un messa- Collision d'automobiles
ge de nolte inquietude au sujetl )imanche soir, vers les 8 heu-
de le ur sort res, 1 I le caminn i nassiners


es airs


PRINCIPAL
H. CANONNDI
49, Rut RPtAUMU
8940 BOULEVARD
PARIS
venda.
LU MEILL3U UMAr cj
Produlta de PrnmUWi
St tojtoun do pnadim
UNE SEULE QUAUl|
LA NEILLEUJ

RAVON ps ci J
POUR LES COLO.
DROGURIME, BR]DOMni
SPtCIALITrt
Frangaise et trnughw
SELS DE QUINMI1
Tous prodaits easwgi
amponles, comprtmbd,
SOLUTIONS HYPOUq
BANDAGES,
BAS A VARIUCS
APPAREILU 1T I*OM
pour tous Usag e
APPAREILS ORTHOP-OIU4
Seringues hypodermi
PHARMACIES DE POCHE. D I
COFFRES PHARMACEUTW
pour Usines, ComiauM.

Profets de Factam
ct lous renseigRneme
sir demanded adreaid A
PHARMACIE PRINC1IP
49, RUE RUMIAE
88-90, BOULEVARD StiANU
PARIS
MAISON N
AUCUNE SUCCURIM
ni en lrauce ni A L 'Eb


COMMERCIAL

AGENCIES

and COMMISSION
EN FACE DE LA DOUANE
Parini les marchandises en stock, nous avons:

Tabacjaune


* -a


- I II ~__ __ -------~~i ~~9 womwo --- -- M-L -_ N IM


I


Mni 1927


I '


, '


. ;,.. -, 4--lboevibm" I _.r~c~jL








LE MATIN- 24 Mai 1921


lmmm

lJZ7,


n aura beau dire et beau laire, le bon 'qout.hailien a toujours su et
saura loujours apprdcter les bonnes choses et 'particuli. ement
le bon Beurre Esbensen
lalnmz-le de votre fournisseur, le B URRE ESBENSEN et remarquez bien que sur
chaque.ferblanc se trouvent une VACHE et son VEAU et n n pas un B(EIJF.
EN VENTE
A Port-au-Prince, chez Simon;Vieux, A. Boltd, Ch. Picoulet,
Alphonse Ddsir, E. Lajoie.
A Saint Marc, chezz Madame Maurice Clesca, Madame Cld-
ment Pinerd, Madame Lacochetiere,
Aux Gonaives, chez Lacroix St. Rdmy & Co, Madame Eug6ne
D6brosse, A. &F. Mc Guffic.
A Jacmel : chez B. Dani es. . -
A Petit Goave, chez B.P. Reid.' ,',.,,
Les Cayes Madame Veuve Birmingham

Et dans toutes les bonnes EDiceries


g 1ueS eI *mod
UOAeS ai
f\^iBlaa ll


NOAVS
np a3vsn m !Uii| us used
I j u3ujwnbj .ujo|iinmd
ap 4a ov3mi *ns *ntilt
la .jt *8nd a uatow *u9
*uoIsBuoo op oumqs
a)nl0) p J.AJ3s9d as
op |lqssod snof(io)
IS3 I sUm-SOinoJ Ial
Jo311A sjno(noi sBd noad
u U .suo013 91UOl
-*e so| surp )UOiniind
xnaio.pup soauwja sv


Ssalnoj sOl suep jauep
np sjnohol fion


il lail Steamship
Packet Company


,*Sir;"Chignecto" attend
ll lier Juin prochain,aera
hta Prince, vers le 4 Juin,
S1e tret pour lee ports du
SI'EBurope.
100 Prince, le 14 Vai 1927.
J. D,.A DEj Jr
4gant GenUra! |pour Haiti


Horn Line


I e shiamer "Venusi* venant de
I Europe via Porto Hico, Pueito
Plata, les ports du Nord, eat alitten
diu iti hl 6 jin in course, laissant
:e mWme jour pour Kivigslon, Sto
Dcmir gj et Cutia'.o.
Le steamer "LeisLa" est parti de
Hambourg le 30 avril 1927 via
Arivers I ondres, et est Bttendu
A la Chpiiale le 28 mai en course.
A Po t-au-Prlcce, le 14 Mai i927
IHEAHNER & Co
Agents G.ndraux de ia Horn Lin.


ALUMINUM LINE
SW4rlans:& South America Steamship Company Inc.
rNS DEPARTS DIRECTS POUR PORT-AU-PRINCE HAITI
t .eamer "Eidshorn" avant laissf lew Origins
sera i Port-au-Prince 1e 24 Mai courant.
teamer "Thulin" laissera New Orlians le
ti directement pour Fort au Prince et les
pks du Sud.:.
Ge 13) mai 112'7.


A. de Malteis & Co
AGENTS GAENERAUX


Panama Railroal
Steamship Line
Le steamer ) Guayaquil P
est attend Port-au-Prince,
Haiti. venaut de New-York,le
vendredi 27 Mai 19,7, avec,88
sacs dle lettres,et partira dans
l'apres-midi du nieme jour,
directcment, pour Cristobal,
Canal zone.
*'*t
1-Les chargers sont pri6s
de noter que le steamer a An-
con)) est allendu A Port-au-
Prince, venant de Cristobal,
canal zone, le mercredi ler
juin 1927.
2- Les permis d'einbar-
quement seront delivr6s pour
le tr6t a destination de New-
York et des ports europbens,
sur demand tale A ce bureau.
3--Ce steamer partira le
inmte jour directement pour
New York.
Port au-Prince,le 23 Mai 1927
0. B. THOMPSON,
Agent g6ndral.


Paraitra
incessamment
PROMENADES DANS LES
RUES DE PORT-AU-PRINCE
PAR
CANDELON RIGAUD
On peut souscrire d&s au-
jourd'hui a 1'lmprimei ie Che-
raquit,Rue du Docteur A ubry.
Gdes 2'50 I'exemplaire.

Au Club des El6gant.
Les membres du Club et
leurs amis sont avis6s que le
Comit6 oflrira tous les same
dis A partir de sept heures du
soir au local du Club un con-
cert. Le concert qui detail
avoir lieu samedi 21 couranl
est rcnvoy6 a mcrcredi 25.
Sans etiquette et saus laVon.
Le Sccrtoaire,
Rend NOISETTE


Grande tabrique de
sellers et harnals
MAURICE BOUCICAUT
1931 Grand'Rue 1931
En lace de Calls Pressoir
Selles anglaiseamericaine c,
mexicaine. I habraques, vii
ses, jamnbiieres, mors, etc. etc.
P ix exceptionnels.


ICIIIaI


En dl etandai,
vend ce, i


'l Fl ANC I)F ILEURRE I)E 'AiLE ayve: soin qu'on lrous
uv,' UN St 1ll Il]EUiF, sele ytiaranite que ,ois ich/hi : le

Bcurre Bruun


En vente dans routes les
I onnes @piceries partout
en Haiti


Pour vos commands di-
recles, pritre de vous
abresser i


L. Prectzmaun-Aggcrholm & Co.
AGENTS EXCLUSIFS


Panama Railroad Steamship Line

Service de r6ft et de passagers entire
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, CANAL ZONE et les PORTS dc la COTE
OUEST de I'AMIERIQUE'du SUD.
I e plus rapid et le plus direct service de transport tide passagers entre Haiti et
les ports Europ.e ns via New-Yord el Cristobal, Canal Zone, Isthine de Panama.
Voici la lisle de nos agents pour les principaux ports de I'Europe :


Angleterre E<
Mrs, G. W. SIIELDOM & Co 17
EN FRANCE:
Mrs. SIIELDOMk C sont rrpsenwth
par les maisons suiantes:
GELATLEY HANMEY & Co
21 Rue de la lWpubliqtie
Marseille
IlEINU FERON & Cic Ltd
53 Quai Georges V
Havre
II:HItU PERON & Cie. Ltd
Rue dIu Moulin a vapeur
Boulogne s/Mer
IIEHNU PERON Cie. Ltd
95 Rue de Marais
Paris
IIERNU PERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillitl
Dunkerque
lliIINU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


co
Ja


sse France
times Street, LIVERPOOL, ENGLAND
COPENHAGUE
D)anemark
Mrs. E. A. lhB:NDI &JCo.
21 Allengade, Copenhague
GENES
Italic
Mrs IIENtil Co & CLERtSI
Piazza S. Matteo, No. 15i
Genva. Italic
CHHIUSTIMA NORWAY
I, te'lnt iolaoial
Speditionisselskad
tlAMtiout', (;IM .\NT
N1Mr II. Vogelia iiin
Ilamblourg,Germanly (
Go r'TOUitC, SWr:EsMIE)DEN
Nordisk Exp)ress
Gottemburge. Sweedeli
RoTTERAI.M, Iloi.l.ANI)h
Mr. 11. VI) ollaini d
Rotterdam, lhohinde


O. B. Thompson


Private Telepho


Iwse de Requiem
---- -- ~ --
Le ('omit, du Cercle Femi-
na invite les membres actils,
les membres protecteurs et
honoraires, et tous les amis
du tercle A assister a ur.e
Messe qu'elle lail chanter le
samedi 28 du courant, A 6112
heures a Cathdrale. pour
le repos de I'Ame de
Fram, i, e II. Auguslin
Membrrv t( idatcur de I'Asso-
ciation,d6cdke le 28 Mai 1926).
Port-au rince,le23 Mai 1927


General Agent
I'ort-au Prince, Haiti
auNo. 525 General Olfice Telephone No.425


A ELDORADO

Tous les soirs 4Repas Creole) u Or. 0.30
Polage bous les dimanches martin
Vous y trouverez aussi ec meilleur Billard
de Port-au-I rince et da Dangercuses
de Maitre Lamothe
Le tameux Cocktail "I One- Tree- Four qui preserve
IA's nvilht me Sandwichs


Phone 597


'rix moderes. I
Fred GAIRAUD, Directeur


S.




I






Si
4,
I

q.

*1


A. de Matteis&Co

Representanja pour Haiti


l


S Pour les commands, s'adresse. a


Alfred VIEUX, Agent


u..1.


'V Sn'f) ~ 'l~loWOl "'09 'sorfl IosAW'


1 -- ,


HI ATTENTION! Le BEURRE

ESBENSEN est sans rival

Sa vogue actuelle pouvan-

te la concurrence.


1


I I I


a a


at I iv


- ~----------------- -- --


- ---L--.I.. ~ --- --


-- ----~i------ -


_ -1


, 6)


'


L' incomparable put el '
L dn liburre d.| talIs. s
'o us les ferbiunms on comm1 si- f ..
gne un seul bwuf
a lait de lui des amis par- *
10 tout qui n'acheteroni,
| pour aucun prix un au-
ire beurre de table. o B E
c o re abictle / eTnl s I' eSEUf.
,.>C d vous tamue: du bon beurre pour volie urgenl. Pourquoio ne pus acheler
i,. IuChIlcu, Bcurr', prn;par elou speci, .cnmen/ pour Ic cli
tal lr,,pical. par Ils Usines jii \,9
de Copenhague


k






1,N MATIN-. 21 Mai 1927
I I m Im IuI I I n '


E M


- -~


Ce


s,. ifle d DEPUPATir DO UG R MhlleCT.
I ., .n. In TPITl 1~u- I IfEPUIRATir bfi DO'TE'JI lArGET, peaa.tuo4
A I,' | I refiti'/r< t -. a I i mll'. p..-.tr tlur verlu d6pdartrie,e.
.,- ,- .o r i, j, lj, i s'll i .n- i i (he 4wi% i iniur t lurI t qualltis riwv latl" e.
ii.,'l-, isfl p'i. < 0* &tr loo s I- le a1.mentsl pour etorcer I'action
ii . I l I) 't .llh i .r trneigl< misdicrimentr .' sung rival t poor
li..' 1 ii(l i i- ti e r t i'r-po.it o rIs\ L.% I ,- ,0-a1 ldr I URODOPAI., re f lla t ui ~ir g.irs tle dr
rn 1, ., 1. 11 I 11 T il rI D oT t lK MAlULT P M raitl,ih t 6 juto litre.
( 4 1 I 'I' 1 l ,i t i fo lr It- *l t Q* n.1t4A llt
Volil c q 'l e 0 1 i t1 .que l Ut Iia. (s.Ch-,t, ORANDS PRIX, Pit'mra.-uo *, Iide Ops60s1s 1 Pwlt
2 r Vuiili rs 1 I. r I I *l I"' P trul'

PKOPB TAlI S ID'A U TOMOB MILES
IPtfdphillh"-rXV'1 -l s I


PNEUS


&


'i'll 13L


Nous recolmandlons loult
spc'ialement les pneus pour
can:iois 30 x 5,32 x 6,' ti x 6,
35 x 5, :i x 7 lleavy DJnly.


Les pnIciis
IA 1,I,()()N
IclurS.


FI ESTON 1
sent les nicil-


''outcs Ies dimensions (le
piicuis el ''llies et necessoi-
1IS eCI stock clhie.


it-


Plus (Ic kilomln.ltr' :I'e


Car Dollars


L. Pretlznm nn- Aq(qrholm & Co,
N ANT GENERAUX
i i u I I I I


AGI v -M Im
Is I


'ta: Or 18.0Wooo


Eiug.Le Bossi #6Co


Ae*unts (ieer iux


Plus de a moitie des Pnei


Les pneus Good Year qui ont AtA adopts par presque san
services de transport daii ouvernemnent Haitien, sontiC,
testeceux qui ont le mieux resist aux in'dplitis et asp6rit~s dw r
de la Bdpubliq'e. .
Les fibres connues sous le nnm de ,Superlwist qui eptrent daJ.
brication~des pneus Good Year, leur permettent non seulement '
sister aux chocs, mais de les absorber. .
Acbetcz la prochaine lois des pneus Good Year, et jouissez d
qu'ollrent les longues courses sans crevaisons.

Good Year Balloon Tires

The West IndiesiTrading
PORT*AU-PRBIE-OOAIVIS. CAR


On tr vera hez I BAR TI
Charles N. Gatjs ...:
RUE nuASINDE L'ETAT PlOPRIETA*IE: A.


- --


Ii



I


s Aninonices voils inleesse, o lisez-lej


PURATIF d D MANGET-

les M dic, de Ina Femme

a^. q L v I .s re I. Uae* .smets. (pub.. *. iue retua. rr d rjg t to
?* etp ,o !ob pr uK mI n aW 4mita r | ri.eCt o de ml it vs to d
*iL wet ... pe.u. iqu e~ `ut ,arrfaa 1aea 9iYe e ase, pro-eagie
1 *I Mauvaire o C Pj T OI- i 2*that e'-emaplals rBgutiremln. ao prim In suoina n -
'-+ :, _ n. >l ......r l .... ite + . f el y ?a e t'fi*I ** *' a )linxl it pin. 6ul pnortnt *e plusi p .r p uil. q 'll ,
* ,ryw- I, ,s ,oIt w utir.td . *' rN ,' w.,,,r. k pa l .o a 'r. I w e chaigi di restl.hlV > c inb olra ls 1i
ll-: ilton tU i-, .. ti l i r- t ..lb.. aip. i d e s p lu s 1 s
a'.I m'ii d .'at iUlt p'os A criLa.dre qae Ilt Iu m ticso lruil. don't II res b
'.1 A' ', min Ir de 7-tirlive l um sp>inhani *aial (Hpitr obhet nlurun tael
oz" ...... ..... ..I...... """ '-IrIIn w. can adiennes d'assurantce sur
.. I.. ---. I .....I .. i.'. ,. is ,iie id* d, i A.... st, inhm w. *. u. tIus pc.
e. / o".i'.i ""' .... ^..... *"" ..... ,"' ' "' """'""" u", '"' e"e s' f t -


I


A-


1 iM

*1^I


I _


1.


_. -- I I


immol


4=*N


I


~L~L-- Ill~--L IC~_~dP~_IL I


O-PO


- 4 .


>- wp- -A-&4---< *C l-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs