Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04470
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 05-21-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04470

Full Text

DIR
1358, Rue
I :TtLEI
I

NUMERO


25LNI


n JU6


0


MAaLOiRH
ECTEUR
Amdric *ae, 138

PHOME NO4M

) --20 CENrIMES


PE N 6103


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


SAMEDI 21 MAI 1927


- -.-.- --C -----~ -- -


aopq du esamedL..
I rPlr- -


Ptitemps, Fleurs, Enfant
,. 3:!'' ----^*m----..

-- i at Lps. s fleurs. le gaspiller. 'prenons-lui A
VUn Sine b v1joic, de la ne pout msu ,rir en voulant
V juinnocesice., I'arfois les cueillir Un. tot ses reves,
"ia luie ai.s totljoUrs du hon tons enr overts. A ne pas
eil4 gal, Avitant et efleuiller taop vile la gerbe
,r. a s C'e.t I'ardeur partumnEe do as jeunesse.
Su i'mratemps s'epan- II faut guider ses pas vers le
at A.i; -Terre. II n'eni a rove et I'ideal.l faut se gar-
s ,.d.4vantage pour ue der de faire tWpp tot tomber
I gs q POanoisslen, is- de ses yeux oqs petits mor-
nt s cam a1dgnes, a nos ceaux de verre, a travers les-
rdink une belle robe multi- quels il voit la vie en rose, la
S r!gMp riten a pas-fall da- belle vie parfltpie, fratche el
ntar m"r fnettre des bou joyeuse. Plus lard seulement
etst perile des mains ded quil devra comprendre quel
litatpou r tale leI r jaie. don ineftable lui avail fait le
iMa s q n cofeat,,f e lir .Gr ndfsouverain lorsqu'il mit
Sales fieurs ?... Non. Tu les en litA pt d'allegresse, cette
cuines A pleines poignbes,les soif d'ideal, cet amour de vi
ti sont r o p courses et vre, ce rire spontane,sonnant
66 ''CI 4fWrAces en
.. cnindre lewspines qui se ca- chanteresses et qui enivrent
Stent spus .les roses, tu les comme un parfum troublant.
rtet sans prendre soin IIf ne faut pas que tout cela
.dl. es, t6utes meurtries, leurs se fletrisse trop t6t. Gardons
ehi^lOs'schifonnbes par 1'd- longlemps, le plus longtemps
t' nte t.'p vigoureuse de tes possible a reniant lajeunesse
d licals. de son Ame et l'innocence de
SVois-tU; il taut savoir cueil- se? pensaes. Cest un bouquet
u4jr lee fk urs, routes les leu rs, que chacun devrait garner le
0, roses et leb marguerites, plus longtemps possible a Ira-
, s..les perfiums. les jasmins vers la vie.
"i Nerant sa n s imposer a Un cceur joyeux dans une
| Wles une soutirance inaisop, des yeux que n ont
11111i.e. 4e decapite point les point encore terni le vice, des
oN't. N rache pas ia plant l6vres que nbint point en-
Sv4ir sa fleur. Elle te la core souile Ie mensonge et
saus violence; c'est les baisers impurs, c'est le
dIr toi qt#'elle flearit. Garde- page prdcieu. de assistance
*usti -ds d6 ruift les boutons divine parmi les peines des
.t IF1 as s'dn t encore qu'en-. tristesjours! Source qui rit et
if orets. qui chanted comme dans l'oa-
'" Y...'C corolles que tu rap- sis perdue an bord du desert,
Sport ainsi tan6es, chiffon- rit et change l'eau limpidd et
J uettu places dans le fratche s'6chappant de la ro-
fM ou grunacent des grit- che poreuse, autour de la-
foons, elles vont miourir. Le quelle la verdure nalt, les ar-
ee'spreme de leur ago- bres grandissent, ou les oi-
ai ~' lie efl ursI monte seaux nichent et ehantent...
S 'dcaisal ,ic4 Crtep. Die dontine'herbe, la
lim. Ton bouq uet n'est qu une branch, roiseau, mais il avait
limen tablejouch e de choses tout 0'abord donned la source
bl*tries... I P et as lason et san rire. Sa-
Demain, lu iras encore gla- chon's done I e s conserver
ls fleurs pour ta m'r-e; "ongtpetp en I'enfant.
tit voul ts, ev*ore parer la Comnome l'on s'lflorce d'6-
RiiO'de bouquets partu- partner a une belle flour les
celle tois, tu les cueille- trop rudes caresses du vent,
S9'eist ce pas, come je le les trop chauds beisers du so-
jijgtpseign ? leil, efforcons nous de ne
MTr apportebras de I'eau point ouvrir trip t6t A I'en-
e afin que la plaie de tant les Apres joies de la vie,
t s pl nge et, grou- ces joies qui flltrissebt les
ftedsus du vase bario- coeurs et qui lucnt.
t 1e vivront toute I leu r Tous, protogeons sa jeune
existence de fleurs, elles Ame come le jardinier pro-
'ulront tes yetx de l'aube t1ge la frele tlige qui s'lance
it -lont de petites vies vers le soleil sans souci de 1 o-
'omnbre de la n6tre. C'est de rage q u i peut la briser et
I'flronie, de la grace, des longer dans la boue sa fleur
rlums. Des fleurs dans une partuni6e.
on, c'est one 6tlncelle La protection de lenfance
divine dans les centre le vice, sla corruption,
chaquel our! centre I'eclat d6cevant de la
Sdu solely clair et vie ou elle perdrait vite son
Sns de ciel bleu, innocence et sa.eunesse corn-
ois arosant les me Ilytre de I nsecte se con-
: IB tojours la belle sume ala nfamme de Ia lampe,
ao6 prinltemps. II est un devoir sacred auquel
ps advantage pour personne ne peut echapper...
nre des joies sur ie Personnel
Sqe enfants, eux s ui .... .
gepyent des moindres cx o I
g que des chases moins pagprt do eInternomi e
KrftVissent et qui rent Demain, par le steamer Ha-
WI4tl4 au soir... 11 n'en faul b bana i de Ia a Empress Naviera
Y--4'antage, si on leur tailt de Cuba , S. E. Mmr. Giorgio
beauties des rose-, Caruana, Delegue postuhlique
SquS^ l se bAtissent tout pour les Antilles et Internonce
2B illeux palais de son- du yaint-Siege prts le Gouverne
g fs. Les Sages out tou- ment de la Republique, laissera
it que tout le bonheur Port-an-Prince se rendant A Ia
4t londe entire peut etre Havane ou est le siege de la 16-
,entre les deux frles 1 ation Ap ique.m
Sdin I eeignons t 'en- voyage A Mgr Cruana et for-
bnt sigLons A.. .. mons lea vrc.s les plus sinc*rcs
.t'*"rdre ce bonheur, a afinn ue la mission delicate que


I Zul B*Iter. Qu'dl le prenne ie nt Pere a daigne lui courier
pti come un don di- en notre Pays soil couronnke
"ill 1 et qu il se garde de du plus grand saucOs&


iF


Port-au-Princienne
1611 GRAND'RUE.Ancienne Maison Keitel.
Maison s'occupant exclusivement d'Optique et oni vou$
trouverez les verres et les montures don't vous avez be-
soin.
VENTE EN GROS ET EN DETAIL
Nous attirons I'attention bienveillante des occulistes
Les prescriptions de verres cvlindriques on prismatiques
peuvent ~tre execulees en deux ou trois scnaiiies.



Unc belle c menlonie

au Palais National

Le President Borno recoil le Bref Ponlifical liii conferant le grade
de Chevalier de Grand'Croix de I'Ordre de SI-Gr;yoire le Grand.


Hier main, come nous I'a-
vions announce la veille, se (td-
roula, au Palais National, une
belle c6remonie au course de la-
quelle S. E. Mgr Giorgio Cai ua-


En le remetlnlt au President
de la RWpubliqu(e, Mgr Caruana
pronohna le discours suivant:
Monsieur le Pr6sident,


ni, Internonce Apostolique re- II y a quelques jours, j'avais
mit au President de la IApu- lI nsigne honneur de vous pr6-
blique le Bref Pontifical par Ie- senter les lettres de creance par
quel S. S. le Pape Pie X! a con- lesquelles le Saint Pere m ac-
fdri, a titre civil, au Chef de credite, en quality d'lnternonce
I'Etat, le grade de Chevalier de Apostolique. aupres du G3uver-
Grand'Croix de I'Ordre de St- nement de Votre Excellence.
Grigoire le Grand. Aujourd'hui, un autre honneur
A cette occasion, en la cha- m 'choit, plus *greable encore
pelle du Palais, une messe tut pour mnoi: celui de remettre en-
*c6hbree par l'Internonce assist tre vos mains le Br,f Pontifical
de M. le Chanoine Le Gosaze, par lequel Sa Santetn le Pape
Vicaire Gen6ral de I'ArchevechJ Pie XI a daign6 vous nadinmer. A
de Port au-Prince et M. le Cha- titre civil, Clmevali de Grand'-
noine Lanore, Superieur du Pe- Croix de I'Ordre de St-Grkgoire
tit-S6minaire. Le President de le Grand.
la Republique occupait le fau- J'ai dit: plus agreable encore.
teuil prksidentiel. C'est quen eflet, cetle fois, la
Dans I'assistance on remar- mission queje remplis s'adresse
quait: Mme'Borno, le Secr6- peut-Mtre moinsau Chefde I'tal
laire d'Etat des Relations ExIt- qu'A votre illbstre personnel elle-
rieures et Mme Camille Leon, meme. Le Saint Pere, qui con-
le Secr6taire d'Etat de I'lnterieur nait les 6minentes qualities qui
et Mme Charles Fombrun, le vous distinguent et tout ren-
Secr6taire d'Etat des Finances et semble des services que vous
Mlme Houzier, M. Emmanuel reilez en ce pays A la cause de
Beauvoir, Secr6taire d'Etat de la I Eglise et de notre Sainte Reli-
Justice, NM. Auguste Scott, Secri-1 gion, a voulu vous donner un
taire d'Etat de l'Instruction Pu- 1mnoignage palpable de sa vive
blique, M. Ernest Leys, Chet du reconnaissance, persuade que
Cabinet particulier du Pr6si vous trouverez, si besoin en
dent de la R6publique. le Prefet 6tait, dans celle marque de son
de Port-au-Prince et Mine CIA- estime pour vous, un nouveau
ment Magloire, S. G. Mgr l'Ar- motif pour servir de nieux en
chev6que de Port-au.Prince, mieux les inlcrets sacr6s de IE-
MM. H6nec Dorsinville, Con- glise de Jesus-Christ.
seller d'Etat, Justin Salgado, Au cordial salut et A la benW -
Conseiller d'Etat et Madame, H. diction paternelle que, par mon
Pierre-Antoine, Pierre Elhdart, humble organe, vous envoie Sa
Mesdames Camiche, Leon De- SaintetW, j'ai le plaisir d'ajouter
jean et Michel Beauvoir. ines plus cliaudes felicilations
Apr6s la ckrimonie religieuse, personnelles, de renouvc.ler de
cette assistance distingu6e et tout cceur les sentiments ide
choisie se rburnit dans run des haute estime que je projesse
salons de I'4tage ou devait avoir pour la personnel de Votre Ex-
lieu la remise du Bret Pontifical. cellence et les voeux sinc6res
------ -- --- -r 1^ ~ -ag~gf

Peintures et vernis
DE

The Charles H. Brown

Paint Company
Brooklyn, A. Y. U. S. A.
Les marq ue suivantes sont employees depuis long-
temps en Haiti avec succ6s :
STATESMAN
a METROPOLIS
a COQ DOR a
Le ^oncrateSurfacer , splcialile pour constructions
en 'Iinnt ou briques, eslt pm ticuili t ment recomman-
d&, en outre de sa quality, et de son adherence .parfaite,
elle o.uche tous les joints et assures et rend absolument
Sim eihable.
SNous recommandons vivement nosproduits et garan-
tissons les r6sultats; car, nous avons experience A notre
actit.
Port-au-Prince, Haiti, le 26 pars 1927
B. A. WOLFF
Agent exclmusipour Haiti
I _I Il -


1 i II


que.
On ferait bien d'aller chess M.
Thebaud conslater de viou comn-
meut est faite Ia falsification pour
s'#pargner de regretlables m6-*
comptes.


loire llHI


que je profess pour son bon-
hour.
Je me permets d'ajouler qu'en
mie demandant, it y a qialques
jours de laire rw a de vous la
demarche que jaccomplis, Son
Eminence le Ca riaal Gasparri,
Secretaire d'El.t du Souverain
Pontife, nm'a* hqiqsit qu'iI m'a-
dressalt pour Vous la donner la
decoration tTi vous est accor-
dke. Des qu elle sera parvenue
ici, S. G. MNgr I'Archev;que de
Port-au-lPrince la rewetira en
mon nom a Votre Excellence.
Le President re'ul des mains
de l'Internonce, le Parchemin
du Souverain Ponlife. Puis, pre-
mint la parole, it s'exprima en
ces lermes:
.Mo::seigneur,
.J'apprecie A toute son excep-
tionnelle valeur I'6minent t6-
moignage de consideration qu'a
bien voulu me donner Sa Sainm-
leid en me contlrant la Grand'-
Croix de l'Ordre de St-Gr6goire
le Grand.
.Ie ne me fais aucune illusion,
Monseigneur, sur les mnkrites
personnels qui me lurent attri-
bubs devant le Souveramn Pon-
tife, et qui purent incliner sa
b ml palernelle A cette marque
d'&clatante distinction. Lesservi-
ces que j'ai pu rendre jusqu'ici
a la cause ie r'Eglise ne sont
pas d'autre nature, en veritb,
que les services qu'un lls a pu
rendre a sa mare, A une mdre A
laquelle il doit tout, A une mere
aimante, d6vouee jusqu'au sa-
crifice, orn6e de toutes les ver-
tus, digne de tous les respects
et de tous les enthousiasmes.
l)e lels services ne mbritent pas
d'etre comptes pour olAenir. une
recompense; car c'est une dette
sacree qu'ils payment, une dette
de reconnaissance 6 t e r n e 11 e.
El I'honneur qui m'est ac-
cor't, aujourd'hui par notre
Chet Vnnmrb ne faith qu'accroitre
ma dette, me crier une nouvelle
obligation de mieux servir.
It puis, le n'oublie point que
servir la foi hrtienne, c'est-A-
dire s'ellorcer d'6tre fidde A I'E-
glise de .1sus-Christ. c'est la plus
noble maniere de servir sa Pa-
trie, puisque c'est travailler A
6cla rer les Ames, A reliever les
tronis, A unir les coeurs dans la
plus vivante fraternitY, A cons-
tituer la sociWt solidement,
dains l'ordre, dans la travail,
daus la vraie liberty.
Je vous remercie, Monsei-
gneur, des paroles si pleines Ide
cordiale hienveillance que vois
venez de -m'adresser. ct je vous
prie de transinellre au Saint
Pre, avec I'assurance de ma
vive gratitude et de anon filial
d&vouement, l'expiession des
sentiments de fidelity inebran-
lable et d'affeclueux respect qui
animent le Peuple Haitien en-
vers Sa SaintetW.
Apres le discours pr6sidentiel
I'assistance gagna une salle voi-
sine ou des ratraissements fu-
rent servis aux h6tes de mar-
que du President de la Rnpubli-
que et de Madame Borno.
Vers 8 heures 1/2, les Prklats,
les Secretaires d Etat, le Pr~let
de Port-au-Prince ainsi que
tous les personnages qui ve-
naitent d'assister A a cer-monie,
pregnant conger du Chet de I'Etat
et de Mmie Borno, quittrent le
Palais National.

Gareauxfaux

Greenbacks!
La Commercial Agencies and
Commission don't M. Leon H.
Thebaud eat le Prduident tient A
la disposition du public un taux
greenback de VIXOT DOLLARS or
anmricain, sur lequel on pent
constater pour sa gouverne les
lgeres nuances de la falsifica-
tion suivant contr61e de ban-


Pour conserver la concorde
entire leas nations, il laudrait que
cheque peup'e ail A coeur ses
devoirs et conscience de ses
dioi's autant que les devoirs et
les droits d'autrui.
Robert GUILLOU


---I-


IPOW, __ ___


... a vu, la semaine dermuure,
un nmariage de campagnard,.
L'honinme atait moins jeune que
la lemme qui n'Mtait point jeune.
Et bras dessus, bras dessous, le
couple uni, heureux ieprenait le
chemin de leur champagne pour
reprendre la vie quotidienne et
commune, celle qui s' coule pure
et sans inquietude sous le seleil
viviliant, devant la grande na-
lure toute laite de r6ves et do
pocsie.
... jeta a ces braves gens un
long regard d'eavie.
*
... voit, aujourd'hui, les mdd-
cins recommander A leurs ma-
lades en convalescence, sen-
tend, de ne prendre que le pain
A I'Mlectricit ide Lope Rivera.
11 est IWger et convent bien.A
ceux qui ont t6d malades.
*
.. a vu, .avant-hier, vers les 8
heures du soir, A la rue Traver-
siLre, un gros chien gras et fort,
sans muselikre, sortir soudain
d'une maison et, furieux, se prk-
cipiter contre un entant, un pe-
tit garcon qui pasu..it dans la
rue. L'animal allait, sans doute,
taire un minauvaisparti au gamin,
n 'tait-ce un passant qui le me-
naVa de sa canne.
... s'dtonne de voir encore, A
Poro -u-Prince,des chiens s'ata-
quer aux gens.
*
... voit, depuis quelques jours,
la Police redoubler d'activil6
pour I'assainissement social des
rues.
Le Panier-A-Salade fait bonne
besogne et les vagabon.ls et les
dt6souvrs qui, par leurs propos
ecmuraient les gens dans les
rues, prennent le chemin des
Justice de Paix.
... est triste de voir encore la
Place Gettrard, son kioique, son
square dans le m6me tat de-
plorable.
Enfin, un bon coup-d't'il A la
Place Getlrard! Si I'on savait
quelle bonne impression cela
produirait sur ceux qui y pas-
sent martin et soir !

... a vu, jeudi, ve, s les 10 hs.
du soir, un noctambule qui s'e-
tail oubli6 A se verser trop do
petils verres dans un cabaret de
a rue des Fronts-Forts, tafade
nord du March6 de la Cath6drale
et le bonhommne se soutenant A
un pilier de In galerie deversait
sur la chauss6e, A bouche large
ouverte, de longs flots de rhum
digere.
*
... voit, tres souvent, deschaul-
feurs reprendre la nauvaise ha-
bitude de ne point corner en con-
tournant les carrefours.Cest une
grave imprudence don't les pie-
tons peuvent etre les premieres
victims et occasionneronl des
ennuis aux chauffeurs.



Petit Poeme

As-tu vu ou entendu la pluie
qui totaba toute la nuit?<'e sont
mies larmoes: la nature pteure
pour moi I
As-tm entendu le soulflemont
du vent qui, bienatot, ae cbalcra
a or ?Cosoeont mea aoapars
ea .61ments gemissents pour
moi.
As-ta vu common le siel tait
charge de gross nuages noirsn
C'est ma destiEt,








LE MATIN- 21 Mai 1927


UN BON CONSEIL :
IIppcll'e-toi tolou.urs et en
toutl s choscs (clilte Ic s c1 ll
Times tl irnrgic parlent ptc
mais agiisscent loujours A pl o-
Ipos el v'c i re. I
As-tu vu ies a ibres dlcpou lies
de Icir.'s k' ills pI r Ih'liv ('er i
pli. juisjli'ci terre Ictrs r lin lles?
1C'.si IC lioix soIvlIV('ir l' o111011
elltaiHnc, Ie' s ilg d' tlc e jeunI se',
l'esp ri'rice dIc "i a vie.
,\-iill :t.ilile Iroid qui ghlqua
les ntic ', de la nature? C'est ton
tv' i 'r.
I.;:i ii; Il t.r pro i t ti l p in- -
tempsl lc'uri tl Iparl'fnii all ) s
1oriage, la plutie et la neige. 1-E
toi. In pro il'ls'?...
lucoute :
Te conlinpc ler I' fatigue les
vc ix d(nl hIcs r'gairds sonl Irop)
il.Ii'Y! ps i(,1r r.sistrr 'i lI hbe d.iii .
l,!s inon time c est grian.'te pour
co'iteni I gI oiire : avec mes lar-
limes Ie ai puviliCe pl ur Ili reni-
(Ire digne de ton iiinnocenice el
(1d ta virginit .
*
Moini e:;Iriil talaii'r, sans fa-
tigue, tls factions, tu es une
Slii,' ct ce I'Aii-dela. .I sellns
1o 11 in pilcssioiI suir 1111 ill 't I'.
'I'll s0 t1 is, je |lh.ir Q. y i'y .a--il
(Ic to'( lillltlll tilir hIto soUirie tli 1
ll-'s IIIill ils?... S" il' itlI s I' l '-
mits, je It'riie Its yeux. Aors'
c'est 1110 ll c(il'I r (iui picuir f
sali:;lotll' el, s s sanglols so lt
des p)Il ises .ri t l is q(i l Ii s,
graVC, |); tu(LIVe Il coilipire (lds
(lt' cc' sI ,(ll (Ics scililllclle s cx-
lprei ss ils (I'iie 'fiill' tisle.

S11 It' I t;.;t ii ll II l l (1'11 ll(l'r se
ha I' ci hs gClCs,e I'it. et
1r11011 (III' I p|l uilA pif rielas .
se rectiiille, seuls lneIs y'ux pa)r-
I Ilt etl l'it |plorenl ; el, toi, ftui-
MnC ... hnilmssible, ironiqui e Il
liies ;i a111on 'inle sa silbstlice cl t
si vie!
I"cillir, irc 1 L'ironIl elt Ic
dlrilin sont le prelude die A-
inmor...
SALIu AUN.

L anniversaire de Pin-
d6pendance cubaine
Coi,11,me l : MNIATIN Ic rela
tahlil, hier', ') mat, nlarquait Ie
2i'lmc alnniversaire de I'Inde-
pll(hlnnce ic lI.i lepublique
de Cuba.
A la Ilivalnc clt daIns di-
versCs atlrcs villes tic la R6-
Ipillli(li.ue, cet annivcrsaire a
,I6 commiunimord par de bril-
lantes receptions et cIreino
ilt's.
N:)Ius saisissons cell occa
sin pour renou'velerIc a li-
inil ble eprsclailati de la 1l-
l)iiliquee (i' Cub:i ait' l ort-au-
Pr'in'c, Ie' s\'ln li)illque Colo-
itl I 'ci' sli'S l l it ott')1l oIl o sI
llcilhlrs\(L'ii cel I explressLn
dit nirc plus vive syIlpathin.

SAnticipation


II ro.m amih ar.de oontlr U hAtue mus a*u

EPIQUOE COMME ONLI

MINE LA FATIGUE DE

LIENRI EMENT

Un athlete conseille une methode
simple pour conserver les mus-
cles en bonnes conditions.

Tous ceux qui ex rtent beaucoup leurs mus-
ses peuvent essayer cette m6thosle efficace et
aure d'6viter la douleur et la rigidit6 musculaire.
"Pendant lea p6riodes d'entrainement drns
lea derniers cinq anw---nous 6crit un athlete Pa-
risien rrenomm6--j'ai employ Ile Liniment de
Sloan parcel que jel 'ai trouv6 d'une efficacith in-
suprnble pour (viler la fatigue musculaire apr6s
de violent exercises. C'cst aussi us remade in-
comparable pour 6viter la congestion des con-
tusions."
L'effet vraiment merveilleux du Liniment de
Sloan cat on peut dire presque magique en touted
sorte de douleurs musculaires. II suffit de Pan-
pliquer sans frotter pour que les tissue fatigue
me tonifient et lea muscles laisnt de fair mal at
recuprent leur viguour. Essayez ce calme-dou-
leur d'offet rapide et sure. De vente dana la
pharmacie la plus prochaine.



Liniment

de Sloan
Aneantit Toute Douar
,==ma


I

I
I
I

I
C
I
C
C


~1

r
I

I


eI plus I)CI exelII leI d'anliei-
pation dans Ile join ialisIle seC
produisit I leundi U niali courant
anll sljetl ('e lia ra'ndotii( e tIransal-
laiiique des a vialtirsii Nungesser
et Coli.
Les jouill'naux de Paris pu-
bhI'relt rUs nouvelles les plus
oplimisles (lti entllIlaninirenlt f'en
thoulsiasinie du public.
M. iPaiiinlvv', IIIi nis tre de la
(iGurrt', 1c1igLraplhi ia INew-York'
des fd.licilalions aiux deux lieu-
rciix aiviilciirs. l)e grands jour-
naUIx iidlitlii'reut lhieure de I'a-
iierissage de t( L'Oiseau Blanc e
au pied de la Statue de la Libelr-
td, dans la haic de New-York.
Bien plus, i 10 helure du soir,
un grand quolidicn parisien f it
paraitre i grand fracas une 6di-
tion special oil taient decrites
les scenes d'enthousiasnime qui
inarquerent I'arrivte de Nun-
gesser et de Coli i New-York.
e journal donna les noims des
hauls personnages qui avaieint
requ les aviateurs et, allant plus
loin encore, cita les premieres
paroles de Nungesser aux re-
porters.
Mais, apres tout, ce n'est ni
plus dr61le ni plus blamable que
cela, anticipation est du itntier.
II s'ailt, comme en routes cho-
s's d ailleurs, de reussir el, pres-
q ie toujours, dans le journalis-
me come en tout, c'est le ha-
sard qui cousacre les grande
renolilmecs.
Fiangaille
Nous pI,' lentonls nos 110 l
le :is vw'ux de bonhleur A McIle
M 1ic Anne Fabius etia M. Louis
I)elav doitl la carte de flan.
c ai.'^ .> ,us a etc reiliseg


Les inondations
du MBississipi
N(O)TVI':.l-()l EANS- L.es
habitanls ties 26 villes qui se
rouvenit sur le cheilni tie i'd-
ori nl11CIasse d('cai qui se preci-
)ite dans le bassin d'Atcha Fa-
aya onl t 0 averlis davoir A
uittelr leurs liaisons d'aprisins
ructions donnlles ce soir par le
lirecleur ties secours aux inon-
d6s.
II)AI)O FALLS- Idaho, ville
le Kelly Wyoming, a I'te rava-
gde 11 li h es l30 ce mAlin
luanld( le rt''ervoir (iGros VenItre
ilide, s'est tiui|u). Celle niou-
velle est parvenue par tI16lepho-
ic a Ia Moi!ntain Skite Teleplho
ie Company.
---- i-l< l-^ ---
Le nionopole
dos allumnattes
I)ARIiS -('iul aip 's Inidi Ia isoc'it,
|lriv'e lfieli'l( e it \t i lC (I c I'tx-
pllh l iil dr e la r'git' iiilrtc sst'e
aiu iinoi olc des aliiiiii.aell',s :i
lail aIn Ii'stor dIe noiiiivelhs o(ll'es
iiolumintlllt l ult diinii lhion duI
anx lltn u d ilc iiler l iltn C>l-
tionliiCll'nt tie 8) SO illioiis de
dollars t(ii ai i6te rainenti de 5 1 2


,mpod i lions cl Eiportations
:i 11lhils-I'nis
OTTA\\ A -- Les impoltatioiis
dies l1 ;tis tI'iis peItlda:il les doIu-
ze mllois 1 e terlliilalit enl Mars
sont evailueeis a (SS millions dei
dollars colilre (tll( i'llionis ploiur
I'alinlie pricdene. Le.cs exporllla
tions oit aleinllt I WI millions
en diminiiulio dtie 810 1111 i ms de
dollars.


Rhunles de Cerveau

Bientot Souages"

par des Vapeurs
Seules, les Vapeurs Arrivent DI-
rectement aux Bronches pour
y Arreter I'Infection.
Les mindecins ont depuis long-
temps reconnu 1'avantage indmnia-
ble qu'il y avait de soigner les
rhumaes directement au moyen de
d i vapeurs. Actuelle-
> meit., ceg vapeurs peu-
vent 'tre obtenues fa-
cilement par 1'emploi
\du Vick& VapoRub,
l'ongurnt volatile mo-
derne. 0
Pour les rhumes de
cerveau il siutit d'en
fair fondre un peu
dans une cuillor et d'en inhaler l's vapeurs.
Viel. ti'.t itI ,s flir ae, pour h. s rhumes
de p"itri', la tOuxl. le na:ux dI," gorge et
la brofnchlte. l'our its maux ei-deWeu
tintiitl.,nis, il psi r(ft- ralle die frotter la
otrg, ti lan poitrine avi e Vicks au moment
d" cuchu-r. t" stA tlors la chaleur du corps
qui d&gage les va'purs.

KsenS
VA1p1 o Ru1
us de 21 millions de pots
c en usage annucllemcnt P


C61lbration
De la F6Le de lUniver-
*it6 et du Drapeau
I'omIIlie on Ie sail,el ci sra oe-
!brte deim.in la Idil e e d I' .ii-
veisilet" du i)rIaie.i. Nolls
raippi, lo s lI s It i, des lignes (Ii
pi ogrmillle (fill Sera executl, I
celle octCasion, pIogrammen qile
Ilnous aViVns (I 'iileiurs de'ia publi
d(imn Ions ses dilails d(ins nlitre
6dilion d(lu veidredi 13 nliaicou-
rant.
A h5 liures 45'1, r' union in dtles
6ivt's des divers eccldes de '
ot-all-ait-lrince dans leurs lta-
blissencnts ies)pe ils.
A 7 li'ur'es, el torps, les eco-
les se reindrontl a la M 'tropoli-
laine.
A 8 heures, une salve de 21
coups de c(ilaili seia liide. U:ie
miesse suivic de Te Deum sera
eltbrice, a liquelle ass.sleront
le Prisidenit de Ia Rlla publique,
les Memibres tu Gouvcrnemlent
el de i1'iiiversil6, le Personnage
du Corps enseigimil, etc. etc.
Apr)i's Ia et'tc ionic religieuse,
till to g il' e se tl'oril a ct I on ste
i endli anU (liamip de Mars l
pied de la slaluel de )essalines
oil ies e'Vt's des eoles tdipose-
rnil tdes leirs (el des Colituolilles.
Pilis iilii 'esses, lii:iilir s et ('O-
v'is reg gni io l lhtli s lIablisse
InCil t si')'ll tlil l S iltle pelite
lie inliline aura lieu en lon 0-
li'iur de I'l'iii'v rsited t du Dra-
peau.
I.e Sei r(aire d'l' hll d Iln H l-
ri lionll Pnlli(iit' se ici lraA
,'lis|elld i ii Scol iii're oill ura lieut
uille brillatilte rc-eplion.
Pl.c' nltiiil 'Ct' IC Ile .S sC J rottle-
ra, aLI Challa II Ic M irs, Ulle glrall-
Ite rI' vte it i la i; le ass'stera le
President de la Iltpublique.
I)ans (l'p1 6es-nidi, ii (I leurI s,
la Musiquc du l'iilais olliira uLn
grand concern au Champ-de-
Mars el, (dais lai soire, iun
grande repr6sentalion cinbma-
lographique populaire sera don-
..el devant Parisiana.
l)ans I'aprcs-midi aussi sera
cltbrde i\ I'Arcahule la fete du
I)rapeau avec dclat et la liesse
accoutumcis.


I RA OI&^ Anll 6iften l


Le sort do Nungesser et
de Coli toujours in-
connu
. tlnii'lir'ii iapprile la i li'tliet'
titsii n jalli'i'l il l lilielqe

PAlIIS ie tollaboraleur du
u Gaulois ) a eu une convira'-l
lion avec .. t leIneiincesitl qui a
iLdetil qile (l 'av.ltire ide Nt ii-
gesser el tie C(0oi dait till nli,:ni
fique ('OUpl d.ail avyatil el01in
Iun g h Jsteb li'ii r u is. \. (;Cl -
11iitce;in triinit (iqu'il in'V tii t'Vu
tine 41hule terrilble dis Iroc iian..
PARIS I 'hlr'Toque lentlalive
die Nungesst.r el CI(li stni.l)lc
avoir inspired iA dautres avialc urs
Iranqais le dtsir ditll'ectuer le
raid Paris-New-Yoi k. Lesdir, c-
teurs tie la ('oim,agi.ie Lev;s-
scur qui a conisi til I' ()iscanll
lBlanc ) ddclaten; avoir irni i.i
ours de la setIl line (dis tet.lii:iin-
des de plusicurs pliltes I'ra ielnis
l)i'en conlUS Ci lchtiin des con-
( ourI'S iiianc r. ifrs nIess.ires por)tl
leur pcimiellre de Iclinter la hi -
vel se6(.
SAINT-.I J1 \N('T rr-t-Neu\' ) -
Le relllOl(pictilr fl' i-ll is .\ll-
;;,,c I )p.irlIi a la retherche Oet
iungesser i t li le long (Ide la
:6'e sud die TIc re Net'ive A 1'oiesl
It'V I). 'ie iti' I'l;lis:ilC e Ii.1 sa-
\',oil t(t'il iit' l tiiv autH Ulit' Ira-
It' e 's avialeill.s.

L'Association m6dicalo
am6ricaine et la
lot Volstead
W.\SHIN(;GO()N- .ld!
Iv I'.-ssoc.';ilion li'dii'!e aii '1'i-
caine a ad'|lle! un te re-ollliio
:i !ol!'is:1'lit I;i )lrt''eiilai'i ll dlt I I
jpi' lop loll (I e loi l o r 111tii ;il:All n
ilieiil dt e i L oi Vulsle.id c el
tant (pIel'c s e ial)poile i la li-
nilail (li lll nta d oii t des xhois-
sons a!coolilqucs prlsIL-Sci'iltes plar
les inkdccins.
-- 0< ^ i
Aprs 63; tills hi (:ilil chrit'ie'lin
esl rilablie ill .dessu.s du C(tlidsce
11() i- Apris une absence
de 6, ans la Croix a d1e rtctablie
cel apres-llidi au Colis6e com-
me symbol dle la I'oi chrieln-
ne pour laquelle des mnilliers de
marlyrs ont arrosd de leur sang
I'arene du grand amphithatre
tie la Rome aintique.L' reine Hilt-
Iene et la princess Giovanni pr6
..-'1 1 .-. 1 I l a .


&al a vU ueu iurvpUU silent ia 1 cereidillOie c i malu-
iI'Ar| l lhl. guro ton de la Grande CLrtix de
ibois.
Voici le programme qui se- L raid"
ra suivi demain A IArcahaie New York-Paris
pour la cIelbration de la Fdte NEW-YORK -- M. \V. lerlaud
(Iu L)rapcai l. a oblenu I'iijonclion leinporaire
A 3 lieures ilne deleg ition hier c ,nlr NI. Ch.irles A. Lvi-
cse renidra i a (i:irc plur l:i1 re- ne pour F'einpcheier de le sup-
ception du train olflicel. planter comlie le Ipilote en se-
)dfild de la Gare i I' ll6tel cond et navigaleur ide I'aFropla-
dc Ville. lie ( Ilclana (Colk tibia i* dalis
I)evant l'lo6el de Ville, re ie vol proleit New-Yo, k Paris
ccplioli dtie Il dtcl'g ti n ot'li.- mis taIIns l'iiilmposs ilild d- par-
cdiclle die I'orl-au -Il'iice. IIis, liI' par suicL di l).ouilldird qui
it'il (Ilti corll ge de i'llo' l de t i'gue stir anA .\llaiiti oe. Les
Vilie *a l.li.e arhoplailes to I c rei'tenus dans
V il h l lM e. leurs l:ili .irls pir ii vent qui a
\oici ltor(lr qur i dhil liu re enmpich6 o.il vol dtessai.
suii\'l :
1 L.a Musiqute, Ics Poml- T.a Grando B,.-~tajia
I)iers tic I Miinic;ijlihl et ls ot las Soviets
cloves des tcules de I'Arca MO)S ()U L' e ,n ii;ss;:ire
liaic. ,lu |l uiUple a ll coliiierce N k.i-
2. Musique de la 'inlrale yau a de'i', qu'(1 la sut ties
etl l)glin de ion ti la Centrale erquIstion s A.rcos It Lonldres,
3 I )el'g:ilioln des &6eves I e collnlss:iriJl ilu toiu'nerce a
des tcoles d Porl-aun-Prince.' reIt.1des dCInald's dc pldsieuirs
4 Les invites de Port- usnullerts polur annuler" leurs coin
S I i lnImvllaindes avec lAngletlerie.
ait Prhice.
S -- Musique dc la Gendtar- Le ch6mage
Incrie.l en Angle terre
6 Les Officiels,qui re- n I.ONDllIS- Pour la |preniie-j
dront l lace dalls Ic dhttrlr. re loisdepuis la grove genir.:Ie
Un Te' DiEUM sera chant. de l'annde derniere le noinbre
Puis, dans le m6ne ordre, des chi6nleirs en Grande lr'ela-
le cortege se rendra de i'eglise nrie est au dehors d'uu million.
Ai l'Hlel die Ville ol line rd )'apr's les chilres to nmuni-
ception aura lieu. qudes aujo'rd'h1li il y a 998 000
Les personages officials et soit une dinin i in'de 23.030
en conlparalsoa avec le nlois de
les notabilit6s de I'.\rcahaie Mai dernier.
etl dt Port-au-Prlicepr1dsCnljes m,_ls
A la Itle scront lreus chez le Le vol de do Pinedo
P'rdsidcnt le la Conimissionl QUEIIEC Le conanldant
Columunale. avialeur de Pinedo qui avait sur
La reception a I'l16tel de voll Qudlec 'vets 2 heures est
Villc et cell chez Ic Magis- revenu a 4 heures iA Quebec A
trail Comlmunal seront suivies cause du mauvais temps.
(d'une reception au local du
Comlui dtu Drapeau.
11 y aura, en outre, concert D6cbs
stir la Place d'Armes. Nous avons eld pdnillement
Et, le soir, illuminations et surprise d'apprendre la mnort
rejouissances publiques. survenue hier A 1 heure de
Le train express quillera 1 apres midi dujeune
i'Arcahaie pour se rentrerr ia Raoul Vieux
Fort-au-Prince a 6i heures du iagP tle 13 ans 1/2.
soir. Les tundrailles auront lieu
... i... .. -cet apres midi A 4 heures A la
S- .'.s,*>, ,o* m w Cath6drale. I
S" 'I* Nous )rdscnltons !nos siinc-
r, E ', res t' ondoleances ai Mr et
T ',' 31'fiNd Mime Damocles Vieux don't il
,'y. tait lefils uniqueainsiqu'aux
Sa wi' autres pI.rents prouv6s par
.,t " .f 02 e deuil.


PO LO ............
,( J IA'Ril-REestrea.v
D)cenain, L 4 heures de I'a-
pI)es-inidi, sera jotl, devant !.i sore tieatr.e, adt dl
les Tribunes d u Cliamp-d- [lv)I.r Ii-L cs c 5)11ti 8A
Mars, le premier match pour i lcit-S 'mnairte el au cors
la nouvell co p oflerte par laqurl allaeet Cllre isi
le Ilaut Coin Itssaire. LI ., 1m.i'1ri.a 6lU6 renvoy61iI
La garlic laura lieu entire se d'un deuil qui a t
line eq(lipe civil el ine equi- des principaux acteurL
pe de la Gendarmerie. La representation I
saledi prochain 28
Li. Puit'rii est a ti
Avis Imatrimonial dramie, emouvault, p5t
Je soussigne declare n're I sera, comlne on
plus responsible des actes de islesrdu thitpare. Nul
mon 6pouse. unc action en di- samedi proehain, ua UV
vorce deviant lui Oire intentee nombreux poce se don,
en mInme tle)ms qu'une a, tion vous au Pelil Skminiis |
en ds.s:iven de paternity. assisler a cette belle tOiW
Antilla ( ulm).le 4 Mai 1927 Le prix de la carte dteltfW
Lct:n OS'jAll de 1 dollar.


Ne buvez pas ou buvez


Le Rhum Nectar
-No01940, Rue du Iijiia I I,'Etat.
Le seul Rhum qui, tir (d'TAlc00ls naturels .e
directement parDistillation simple du Sirop des OWl
'un Unique et toujoursmime plantation et le a.I
vioillit par I'action du temps dans les d6p6ts avese *e
rigoureuse de tous dangereux Secrets de iabriClW
el sans adjonction d'aucun ingredient d'usine, conlerW
jugement doe a plupart de uos Notabilitis Mhdicales St
vant I'appreciation de bons amateuis, la suavit6 into'ptI!.
du bouquet et les plus remarquables qualit6s bygiiniqdUS.
Mime pris avec exchs, Rhum Nectar n'eaivre pas et sJ
jliib pHa I' lcoolii'ns la longue, co'unne les autres'
Isimilaires et comnre les autres spirituoux.


- w4sawm ----


II -- I - -


t









LE MATIN- 21 Mai 192/


n peu dc .ut...
^-~~~~~~ y in
- g *femme* millionnai- Briand sermonne
/ e qut no trouvent Russolini \
point 6poux ssolini et M. Briand ont eu
g'est assez curieux... S'il taut de A l'occasion de se voir.
op croire le Daily Mail du 15 La derniere fois, ce fut A Ge-
Avil 'dernier, ily a actuelle- neve. Ce jour-il, on parla des
tIt A Chicago,153 temmes until dangers de la guerrequi se fai-
a iaire. Parmi elles, il y a 110 saient dejA senior.
p n'ont pas de mart ; c'est-a- Voyez-vous, din M. Briand
e ,que 95 sont veuves et 15 au dictateur italien, la guerre
sont celibataires. est une chose affreuse. II faut Ie-
S.Donnez A une Icinme intelli- viler A tout prix.
nnole une fortune d'un million Je suis de votre avis, dit le
dollars, et il y a quatre chan- Diuce.
ces centre une, pour qu'elle ne Vous surtout, reprit le Mi-
Siarie point v a dtclarE M. nistre francais. Parce que, sa-
Abel Davis, vice-president de la vez-vous, avec un regime con-
( thicago Title and Trust Corn- me le vt1re, une guerre present
uynvy, lorsqu'il prit connaissan encore plus de dangers qu'avec
pe 'ecete statistlque. Et M. Da- tout autre regime.
vi ajoula : T ou| home, qui Je suis de votre avis, reprit
Iopd qu'elle est riche, se met le Duce.
Is fire la cour, ou, tout au On n'est pas toujours vain-
mpina, elle se le figure a. queur...
...t elle ne se marie pas, na- El un dictateur doit lMre vain
turilement I qucur, sans quoi il est perdu...
D'aprcs le Daily New's, ur la Je suis de votre avis, fit le
tisle des femmes million ires Duce.
\ on marine sfigurent les no s M. 'Briand se tut et, A ce nmo-
de Mine Edith Rockefelle.r,Mn ment, Mussolini detail encore plus
\ J Cormick, sa file, Mme Mu- le son avis.
\lnl Cormick et de nombreuses
atres personnel lies connues A

V-d netar Fontaine
U dinette ,
SA 'Acai- tne n Q" 1\ Id"


L'Academie franvaise s'est oc-
cu pe du mot mi-careme dans
son Diclionnaire.Un hasard ma-
licieux le voulait ainsi. a Mi-ca-
rem.e ,apris quelques changes
d. vues, fut maintenu ; aussi
ien figure-t-il, depuis l'edition
de1694, au Dictionnaire I
Une discussion beaucoup plus
longue et plus mouvemenlt'e
'est edeve & propos du ternie
lut moderne midinelle ". qui,
Alemenl iT'a pus 6te admis,
lut6l'.a s0 ajourne jusqu'A
isio qui aura lieu- dans
i CAen d lustres I de 1'6di-
postr'ieure A celle que pr6-
ent nos immnorels acluelle-
i..Entre "mi-carmne" et ni-
*lette ", le mot mi obe "
M at paWs come une le re A


A lque derond-de cuir
SUnjournal de Munich ra--
Cotue la petite hisloire sui.
vante.
Pour une reparation eflec
" tu6eau toil (I tin btiment (lu
ministeredes finances,'in buit
reau de ce minister recevait
la facture suivancle:
Doit le ministire des finan
cesl:
Pour avoir a)l)o16it mo111
dchelleetL ries oulils de chez
moijusqu'au minisltrc:lmark
Pour avoir dres6 I' -
chelle le longdu inur : 0,9)(
Pour etre inonleiA Ic'-
chelle et avoir port les
utils sur le toit 1.50
')Pour avoir ':aiI in. r.-.


Fideles A leur coutume, les
u Anis de La Fontaine )) out,
celle annbe encore, conmm6mor6
I'anniversaire de la mort du
doux fabuliste en se r6unissant
devant son tombean, au Pere-
Lachaise.
Apres les allocutions (du prdsi
lent de I'A.ssociation et de I'un
des vice-pr6sidents, des fables
ont C16 r.citecs par pliisieurs
membres.
L'on dit ( La Cigale et la Four
mi a, ( Le Loup 't I'Agneau )),
( Le Renard et le Bouc a.Un de
ces messieurs eut la bonne idWe
de dire: ((Le Bcheron et la
Mort m.
C'etait de circonstance.



Chauffeuses
\'L\us prudemles on plus habiles?

II est A noter qu'aujourd'hui,
.dans les grades villes, sur cent
conducleurs d'automobiles, il y
a une proportion de 15 et m6me
20 feminmnes.
Mais (quand il s'agit de contra-
ventions on d'accidents, la pro-
portion des conductrices d'au-
los en faute descend A 5 m6me
3 o/o.
A Port-au-Prince, chacun peut
remarquer que les contraven-
lions ou les accidents commis
par des chauf'euses sontl trs
rares, c est A peine si sur le nomn
bre de ces conlravenlions el ac-
cidents on peut elablir une pro-
portion de 1 o/o.
J*-- -- .... .Sl-n J-1 |k 1 mAC


e --- .& i i me tIe q siii u ee eme L nime
.parationdu toil 303 conduisr.I avec plus de pru-
-Ta---- dence a une plus grande hahi-
Total 6 marks let6Eue les hoinnes.
Letonctionnaire qui recoit
V(e tacture, la conserve d- -
,r'd pendant 3 m.)is, puis Cormbien do baisers
l voi duriece i I' utor i e an emme doit -elle
4Ta .eure pour v6rihcalion. donner annuellement
S onctioninaire verifica- & on po
teurexamina la laclure dins A I Os \ngeles, le moisder-
*moindres details, puis sai- nier, un mari, M. Larvorence
.4 S plume et ecriL : Wilson demanilait le divorce
*Le Bureaudes reparations parce que son spouse ne lui
,ra 6tablir ilnmidiateipent pcl'metlait die I'cnbrasser que
I rapport pour nous laire 7 lois par an. e n'etait pas
V.oirsi le couvrenr est tou- asscz.
Sur le toit, car nous ne Lnvocalt de M. Wilson pr6
SVwlsdanssa facture, au- lend ait qu'il tallait aul moins
s0nomme pour e.re redes 50 b 1hisers dans le laps de
e B t avoir reinport 1'e6- tem/ s d'une aunnee pour proud.
1 et les outils. ve les dispositions amoureu-
ne pautrrait jalm:is s 'W dl'ne femme.
Croite qu'un rond-de.cuir et/t /Le Juge n'a pu arrived a d-
oirunesi bonnelogique, cider de la question et les
--di 6po U Wilson lnont pas pu
i Fi P fraug ~ divorcee.
SConibien de raisers une
oud tgblic est avisa que le lefune doit-elle accorder an-
|-"d mirage de la Rafle La nuellement A sm n poux ?...
Irf-fi race ) organisee au Le \ agistrat a dleare au de-
deila Mutualit6 Scolaire m.i.deur qu'il lui faudrait,
4.I-Air, aura lieu irr6vo avant de pouvoir oblenir le
ent a Cin-Varif le divorce, d6montrer de facon
A-.the 22 Mai couran A concluante, que 7 baisers par
I.14/2 du martin. an sont insuulisants.
Billet 2 Gourdes 11 y a une chose qui, certai-
lots gagnants ement, resultera de ce pro-
nme majeure : 6000 gour- c s, c'est que d6sormais, Ma-
"erCe marchandises. da e Wilson diminuera en-
-fk 3000 gourdes de cor le nemw bre baisers an-
4l.indises, utelcs cords A son poux. I


Un curieux

point de Droit

S illeiand esl dcdhirol riilemeul
tsponsabI' d'un a''ident d'aul1
Le 22 mai 1922, domain, il
y aura just 5 ans, une auto-
mobile de la presidcnce de la
liep) blique tran raise renver-
sait, boulevard St- Gernain,
un passant. M. Bernard Sar-
nin, libr'aie editeur, Age de
71 ans, qui lut blessed A ia dle
et resta trois scmaines A I'h6.
pital. Monsieur Sarnin qu(i
soullrail de troubles de la
vue, ias i .na non IMps I'l tlt
frani :iis, en reality, veritable
proprielaile de I'aLIlo, 11miss
M. Alexandre Millerand,alors
president de la I epublique,
devant la prenliie I hamblre
du Tribunal civil. 11 rclanmail,
A titre de ((lolmmages-inthielt60s,
la some de 10.500 Iranes
pour frais de mIn'decin ct le
paie ent, soil (I'une renie via
gere de 15.000 fralncs, soit
(l'une some de 100.00()()() rs.
Depuis I'envoi de I'assignia-
lion, M. Sa ninl cst (develil
)presq(itiaveugle et, (ans ctes
conditions, il dciiminde au-
jouird'lhiii qui'ill Iti soit accor-
dc( une rcnte de 37.500()l'rains
de 200.000 l'aincs de domninma-
ges-intrdfts.
Apr1 s 1)lai(loiric.s die MN (an-
tier-Hougeville, pour M. Sar-
nin, e tc M' i el)ch pour M.
Millerand, le Trib lnil a rcle-
n i la responsaibilild (Ie cclui-
ci. les docleurs I)ervieux cl
C( utahi eslimant qu(ie I trou-
ble visuel eaitl le resultalt de
I'accideiit surveunu.
Cependant le Dr ()ul', a
n'hcant pas de I'avis de ses
c nifreres, le triliunal a accor-
tde16 tilre de provision,4.00 ) I'
:In demandentur a designed unt
(Iuatirieme Ihonie tie I'u rt
pour Lrancher le difl'eiend c'n-
tre les medecins.
Mais il reste acquis que,
(lu'en ce qui concern l'acci-
(lent lui-inmem, la responsab$-
lil6 Dleine et entire en in-


com e a M. Millerand el non
a I'Etat.



^ BELLE POhffilii
PILULES ORiENTALES
S Segradlens 1 l !. .-'elippo.ut ruf r"-
& i nll -ii.'t. rr.' i i'iuont lOeg waig,
11 -K' iI' ni 0i4. 06. & Lu b. ita*o d
S\ tlO ,I. ,i toa pcur lIamaat&
J f. SNIL .%Tlt.p!o.-. !t. 'ai-,',r"l + tticis.
'nt ,ItWreb
s'I an I u..


Vous trouverez :
A la Rue des Fronts Forts No 330
Le nmeillcur Kola champagne les Sirops d'agr'menit,
Ite I/humn Neclar sans Bit al et toules sorts
de liqueurs /qui vens scront of/erles
d des pri.r difianit oule concur-
rence far la Fabrique

H. BORDAY
Diplomte el me'daill'e aux.r KrExpsitiols d(e Brux'elles
(Pel{ique) el de Milan (ltalie)
R'ende:-vous done d la Rue des F'ronts-P orts el vous sere:
salislails.


A LA

Confierlnce Comlnlerciale

Panamlericai1ne

Parlant des Peuples amrricains, le Pr6sident
Coolidge affirme leur parfaite 6galit6


Le mar'i 3 i mai courant, le
l'Prsidlent Coolidge prononqa
un grand distours I'%uverlure
de la 31Ime ConliflreIne Conm-
nierciele Pa.mnmlricaine qui se
lieil a \\ashingilonl el a Ii,(quelle
M. Cli.ilts Vorbe lieprsenic
nolre P vs.
Voici (quel(luies passages d(u
discourse idu Presideni des Elals-
F nis :
Toules les nations dans l'U-
nion Panalijdrlicaine se Irouvent
sur un pied de parfaile egalite
avec les Elals-L'nis, a declare leI
president Coolidge.
II est de lh politique, sou-
vent exmos('e e ('lablie (de ce
gouverneni cill ,, -l-itil dil, ((de
sse crvilr de cs resources noIn
pas pour les eraser mais pour
es aide:', non pas pour les do-
miner mais p)lulet pour coop.-
rer avec ellI s.
(( Notre Union Panamericaine
cree une nouvelle civilisation
dans ses republiques occiden-
tales, reprsentant ltout ce qu'il
y a de meilleur dans PIhistoire
de l'Ancien Monde. Nous devons
aider au progres de cette civili-
sation au moyen d'une aide mu-
luelle, d'une confiance mutuelle,
dmne patience mutuelle. ))
Parlant de I'amelioration des
r e I a Ii on s commercials dans
i'heiisphere occideniale, le pre-
sident a sugger6 une conference
panamiricaine de rclame. II a
declare que ( la publicity( exer-
Vait la plus grande influence sur
extension des affairs cl que de
toules les formes de publicity,
celle qui resulle de I'experience
et du contact personnel avail
le plus de valour.*
(( Une conldrence de ce genre.,
a-t-il dEclare, ( qui reunira dans
une assemble aussi intime les
reprbsenlants des principles


* CAS NO III.
La valear nutritive du Virol dJmontr6e dans une sirie de cas -
do kt le de ails ont e&t fournis par des membres de Is


profcuasn mudwale.


Age: 14 moii. Poid: 4"5s3&. Aet 24 mas. Po.ds. iS3 .60
Avant I'tmploi du Virol. Apels I'amploi ds Viral.
RAPPORT DU MiDECIN:
On m'a amen6 H. J., un petit garqon de 12 mois. Quand je le vis,
il Pait fort 6puise. On essay 1'un apres I'autre sur lui, sans aucun
r6sultat, les ren.bdes classiques habituels. II ne pesait que 4 536.
C'est alors que je le soumis au Virol en obtenant un success imm6-
diat et encourageant. Son poids Ms mit A augmenter uniform6ment
A raison de 170 grammes par semaine jusqu'au 6 Mai suivant, date i
laquelle il pesAit 10' f206. C'est maintenant un bel enfant sain,
dans I'6tat le plus satisfaisant posuIW, t qui p e 13 'R 608.
SLe Virol aWt s a plqretioa composde de Graisse de
Noelle. d'Estri jcdrina de Moelle Rouge d Os,
Sd'ExttrUit U *IHt, rIftfs. do Sirop de Citron, etc.
LV'eWl eLe- Mtwe-A- wd -dme cam d'Alimie-
sm Da fipam..j; d'A Rac.
omsede Phisi..


VIROL
w QUINTIN WILLIAMS t Cn., e....Pn fs HM AfTI, Des Poa. 147.
VIROL LT. MHANGC LANM. ALING. LOMDRUs. AoGISTIXRRZ


industries d'un si grand nombre
de nations nI ptcu i ps ne pasS
rev',ler ido nouvTaux l)esoins et
dIe nouvelles sources capable
tie lhs satlisl'aiire.
Nos i' t pil)li(liies s(Iurs out
des resol'uces d'llne valeuir
CinorlIlle' 0t Iet lail (lie Ie Iionde
cnlicr depend de plus en plus
des pirod1uils dei clients reSources
naturelles, le i assure 'Cn dti ve-
loppei)lniint commercial detic plus
cn plus eeInduI. Alors qu( notre
pays dsirle nalurellenent par-,
licTper a ce commerce, il nie
v'ni pasle I fair aux dipens des
atilres I)ays, iais sir line base
just et 6quilitable. Le commerce
n'a pas tde toi(lemint plus slide.
( Sons un gouverneniicnt libre
le commelnlce doit f ire libre. Sui-
vant nos institutions, nous lie
)pouvons pas nous altendre a ce
que le gouverinemnltl soutiennel
le commerce, nous pCnsolns plu-
t(t (quc le commerce doit sou-
clnir le gouvernement. En cas
'Inurgence on quand la nation est
en danger, il peut se produire
tine situation toute particuliere,
mnais dans I'htal nalurel des
choses, le commerce doit se
souvenir par ses propres moyens
et doit p)ar consequent rester
dans le cercle des entreprises
privdes. ))
Ce|pendant, au course de la con-
ference, M. Luis Duhau, pr4si-
dent de la Sociele rural argen-
line. criliqua la polilique doua-
niire des I'slats-Unis.
Ap)res la guerre, dit-il, Ics
Etals-Unis sont devenus nos
crianciers mais nous ne pou-
vonls leur envoyer nos i)roduits
Cause dies lariis de do (uanes
eleves. Nous sonines olliges deI
les envoyer sur les marches
americains.))


Quand VOUS AUREZTOUTESSAYE
rtien Wawa ,,ru e I
C-. cRANY P-ow h ali.. wo eX-6M***
S*.pma. .I.ea W .... g a .
me"umm goMa mS. m e I0AM
rat.o do P-
I c _lm d'bard Iat swur ew- U.
^^m attH&I e w, i" ll a Ch"u
Si ImUASTHMATIQUEStmdu
S.,. h 6 ct do T*u r etnU. i6
Drem lhieeb, "iqus.ek Darn
b as lems do naim immdiamtemta leo w*ea

Lea da.-, ,* t ums .o. i .80 ij"iP4cprs.
Fco damic.ls : .1 .D50 Dtiral b PRANY.
S& c. a.s. hs g .bi i fPAIU R C Sein..e 163W 9,.


j Un souvenir,.

Les larrmes

du TIGRE

C'aitl eii mars on en avril
1918, das I'Oise, aprdes jde our-
1es tide repli el (Ie ftfaiile. Les
Allemands avaient re pris 'of-
fensive. I'ne fois de plus, Paris
tait mieuac6. Les troupes im-
1)Irialcs avaient Peronne, Ham,
Nesles, Noyon.
Un soir, un Representant de
a Aux Ecoutes ) se Irouvait avec
le gkunralissime anglais Sir Dou-
glas Haig sur une petite hauteur
;1 peine ar%'ite par quelques ar-
res diechiquetls. A leurs pieds
s'tendait une caml)agne plale
(lu'illuminiait de temps en temps
I'eclair rapid d'une fusee. Sou.
dain ce gneral anglais se tour-
na vers te journalisle et lui dit:
Demain une armine an6
glaise sera 6tendue IA...et,apres
remain, une armbe frainqaise
viCndra se voucher ;' c6ttt des
n6(res... ))
M. Cl nuenceau lait aussi
pr sent. II s'arre'te a ses notl-,
jetle un lurtil regard vers hi
plaine. Puis iI termie les yeux,
serre ses points ganlLs sur le
dossier de son fauiteuil. Tout
son visage se durcit, tout son
corps se raidil. Cela dure cin1I
secondes. lt, )puis, brusque, i
rouvre ses yeux. SCs mains lA-
clhent Ile latleuil. 11 regartle la
Ilaine- tragique, I)riCvelient, cou
I'rgeiUsciinel t.
Le u Tigre ) ne pleura poinl.
II avait retenu ses laUrmeis.



A L Coqinc

Lundi 1prochain, 23 nmai, aura
lieu I Ia l lie-lliviere, section
rurale de la tommnune de Lao-
gane, I'inauguration die la cha-
pelle qui vient d'y Otre cons-
truite et qui est placee, come
on le sait, sous le vocable de
St. G6rard.
A I'occasion de celte inaugu-
ration, les fiddles en procession
et portant la statue de St. G&-
rard quilteront Lcogane A 5 heu-
res pour se rendre hla chapelle.
La bhnediclion solennelle tide
cetlle chapelle, grige grAce aux
efforts du Pere Boyer, cur6 de
L.ogane, aura lieu tris proba-
blement au mois ide Seplembre
et la l6te de St. Gerard, le 16 oc-
lobre, y sera c6l6bree avec6clat.
II est a remnarquer que c'est,en
Haiti, la premnire clapelle mise
sous Ic vocable Ide SI. (erard.
I es travaux ide construclion coin
mences en janvier derniier sont
com lilemen.t achieves et ce beau
r su lat est d(i au grand colln-
cours prMt6 au Pere Boyer par
In population de L0ogane.
I)es I'anaiguratiii tie la cha-
pclle, tine messe y seia cibre.
Ie p)renier lundi tie chaque mois.
)'aulre pearl, la chapelle de
Nolre-D)ame du Perpluel Se-
ouI's, au toIurg ide (,'a Ira a Wt"
coliil)ileeinlt restaulre grace ;
I'ctivilc du Pre lhoyer aidi
|)ar Ie gnuretux (IvOUeluent de
I' lie. ie ses )paroissi icnes, Mmc
I.i|)orle. Le dinainchle, .ijuillet
de cette annie, la fete du Per-
petuel Secours y sera comme-
mnorde avec la plus belle solen-


EIIES et MIlRES de FAMILLES des regions de Peu de Cho-
se, Turgeau, Bois-Verna a quoi bon de descendre en ville
tatre vos emplettes de provisions quand vous trouverez tous
vos articles au meme prix qu'en ville a


1'Epicerie de la

Boulangerie Nouvelle,
Tle6phene No 639. Succusale du BON MAnCHIt, Chemin
des Dalles No 1227 a c6t6 de l'H6tel Am6ricain.
Toujours en Stock :
5Allumeltes Assortiment de Biscuits suerdaparjboi(es et pai lbs
Assortiment de Conserves francaise et amdrioaines Assortiment
do Liqueursa Marie Brizard el Sarrazin A votne Quaker et Troit
minutes Beurre de table et cuisine --Pibre tacao divers par
boites et par livres Cigarettes diverse Confiserie franqaie et
americaine Farnne ruits au jus Halle Duret et Argo; Kola.
Lait evapor6 et Cocdeoas, Klin Lactog6ne Macaroni-
Oigmass Mantegue-- Pommes de terre--Portere- Patiserie-
Prunes Raisinas Poudre elevation Riz ranges *t glacd -
Savon lessive, blanc et palmolive Sucre Haseo, amricain, 6g a-
cer, concawse- Vermicell Vin ro get-~Jlanc- Vinaigre, ran
pais.. *e, *tc...
La Boulasgerie se met a la disposition pour des livraiaons b do
micile do Pa ns et Biscuits Petit Beurre.
En outre, eile fail sur command des pains do luxe tls que :
Pains Viennois, pains spdciaux, pains aax ,aislnspte, talt apprE
cide par les gouroets.

Une visit s'impose.
IIIn----. i 11T-


-. A-


I.


- -


*


I









LE MATIN--21 Mai 1927


nilt ct, A parltir de cele date,
UIine eICssRC v s1'1 chltr-hvl toius
les dcItxirmn's jeudi du inmi-i.
n l outre, I1s habitantls des lo-
Ssalil6s voisines qui dircinl
)rn -dre pearl, Ilndi proch in 1111.
a ftc en I'honneur ide St. (<-
rard, doivent noler -1que la ioule
par LUogine est g6neralemcenl
impralilable aux autos et ( uils
devront prendre, pour se rendre
.i ia clhipelle, par I lichemiin de
Sigienot qui est et. meilleur
tat.


Cc que disagt

Nulngcssecr

Le.3 inai, que1lues jours avant
di prelldric le depart, le capi-
taline Nungesscr disait :
L.a tentative de la traversdee
tde I'Allanlique ne'st plus, dit-il,
(Iqu'ulne question de jours. lout
(depend d(une p)riode deI cin-
qluanle heures de Inemps lavora-
bl) entire New-York et Paris et
vice-versa..I ai conliance en la
rcmarquable endurainc (Ie dencs
llotCLll'.s cl i1 y a bieni des clian-
e's pi, (rqu'ils tieinnelt pI)edant
.12 ICLurts au tiinimunl, temps
inlCCessaire pour Ili traverse
nit'rii-nlie. Mnlinme enl supil) osanll
(tle j'aie ulle painie, mon I evas-
sculr 1pent Ilot1lcr iidtl(tilineIti l ti
allendian t des secours.
t Nous aivois fail d(I gros sa-
crificcs i)0o11r C')porter le iplus
d('ssencei [)ssil)le. Ainsi par
cxemple. nous avons reiintoinic L
I'inistallalioi ide li II6rgrall)lii'
sansl il. Si I'olln ie r inouvelles de nous, il i'y iuria
done pas lieuon de s'ulaimer. ))
Le capa)iinLe rend homIinagc
a son coiili aglltl Ic cla)itlaiue
Coli graid mailre de1 exp6di-
lion p)(ur ia direction et les ob-
servations niiielorologigts ).
-- --- -- -- - e
On a lav6 la t6te
aux grands hommesn
El cc n'est point ftaon de par-
hr ; dernicremeint, on a,
..sE'ii Ihusage antiquee el solenniu'l,
nittloyer a la potasse les buses
de Racine, de Victor Hugo, de,
Molire. tide Corneille qui orneilt
ha i'acde du ThlMre-Franiiais.
El voici rinipressiol de ces
grads ioinnies rajiporils par
un chroniqueur miusard du(t Pe-
lit journall -.
Racine:
0 jour Irois liis heuredi I
iliini soil le-mivon i qui ilt roilihr uimes u i.
Victor Hugo :
Qne si le BLas-Enimpire est liileri dI'Adjihiles,
Les U sars de (foriills, les ia piiiauds l d puisllelis,
Nlio hii te en cel emlroil quItie I1a1 olire a lisisi
V riilre el elorietx\ se rou'trail de imoixsi.
MioleCre
(r pr hduii l, l pilias msl s prpre, rlair e t etl
Fraiirlhenelit ilt ('I t i il ulielh al u cabinet
e l(oiIelef.
El Coi neille :
Ii; li rili r an : iNl seii, t c'l s i assi /
In pailreills Ien ileu is lie se (oul pas i hl r t


Service du cabotage

lintir :
ill Alai
DI)ieu nll)nocenlt -- Cp'.S
Pierre, Loganle av(c in 'iCtr
eiceiil de bois de CampLchec
et I p)Assiiger.
( L'avcnir -(l Cpt. Dieiu
Merci, avec un chargement
dIe 7 colis de bouleillcs vides
et 20 sacs de colon en grains,
# MWre des ages, 1,api-
tainc Anionio,avec un ch.irge-
ment de 23 bidons dc sirop
dc midel, 2 sacs die colon ct uni
clihargecnlen t d(I'acajoni.
\ 19 Mmai
\,La Syrcnnc)-- Pclil-GolAve
Fedor (.apt.
(( D)ieu Innocentii. l[eoga-
ne -- St Pi erre avc 15 plan-
chies, 8 carlclages,
St Jean ) Peklit-G(oave,
Capt. Lysius avec 200 sacs
videos( ) (douzaines kola el 24
colis de itn o clii(hdiscs divcr-
ses.
Sa ine c-Ma ri'ic))cap )l.al)riel,
NMirago;i'w, avec uil charge-
inenli de 79 sacs de coton.
"Emiila" capt. Eugene Ial-
inir de .Iereiic aicc un chiar-
geliiCilten(I 10) sacs dc cotoll,
74 sacs dI calt', 12 passagcrs.
20 .lui :
"St Joseph" ( Gonaives )
capt.N('inlme, avcc un charge-
cnlen de 100 lives de sel.
"lA'Union" Gon.aives capt.
I lnry, aivcc nni cargemient d
31; )lainclhes, I crlepine et 80
barls tide sel.
"Saint Anldre" (Pelit-G(oa-
ve) ca)lt.l'ungenc avec un chain -
gemeniit (I 150 caisses de gaso-
line et I colis de tissus.
"Lilcrt'" (Miragoanei) capt,
Doaiimel avec un cihargement
tde 100 sacs de colon )brut etC
I li'l video.
"Delivranice"(Jereiiie)cai )1.
Ab)ner RIenliquc avec 7 sacs
(Ide bristres,:1 sacs de triages,
2 passages.
"Dieu Protegc' Gonaives
capt, Alexis- avec 2 fites
vid(esfdcl:10 gallons, 1 peitle
pompt ,a can, 32 sacs (Ic cafe
et diverstautres colis (de mar
clhanidises,meubl)cs,tbou(cilles,
20 barils de sel cl 16 passa-
gers.


Sortlie


1; Mai
"Notre l)ame' destina-
tion de MiragoAne, capt.i Al-
toiie, avecc (7 platlches.
'"Sic Marie" -Grand Goave,
Calpt, Estilien avcc 66 colis
imarcha1(ndiss 5'00 )pieds d(I
I)lancli's 17 Ic Iilles (de I les.
"St lJose)lh" -- Grand GuA-
'e calpt '1'iclcs, avec 84 co
lis de marchandises.

"Ste athe inel' Lo)gaine,
Capt Joseph stir lest.
"Chat it'" l.6ogAtie, capt.
St, tilus, avec 48 planches -
,6 caisses savon, 1 caisse d(I


S m-Ianl6guie, 25 sacs marine, :1
barils die pork, 1 caisse de ko
Le v.oyago doe M. Dou- la et 400 briques.
morgue & Londres 18 Mat
P.IIIS -L~a )ressC estinitlie "Sic iHose" Grand Gov'le,
PARIS -La press esine ne .iss, sur le.
les p)rolr lctthan ges enl Aung e- ('pl. oiss, l'le vecapt.
Ierre attlsl*ant quc Ie'ctente cor- "St louis s(;(I G.)avecapl.
dihle continue auroni dans le renel, avcc 20 sacs de [arhnc,
nmln de cntir iune iportCe consi- 2 caisse e mii aninguie.
d'-rable. l es jour'naux clebrent '"SNore Dame" -- Loganc,
I'aiiitit frantico-hriilannique comi capt. 11sier avec 19 planches.
pllete lpar les accords avec les "Dieu Mailrc" Petit Goave
pays latiis. capt. Lucien, avcc 28 colis de
LONDRES- Sir Austen Chan mlnarchllndises.
berlin, secretaire des Aftires
6trang6res, a donn6 un diner en
I'honneur de MM. )oumergue et
Briand.l e prince de Galles y as- La policeC
sistait ainsiqu'un grand nomibre
de hautespersonnaliWts.Sir Aus-
ten a eu dan. la journe avecde la ue
M. Briand une longue conf,-ren-
ce.La conversation des deux mi Avant-hier, I Tribunal de Paix
nistres a Wt6 des plus cordiales de la Section-nord a condamnne
et a montr6 qu un accord corn- A Iraniende prevue par la loi:
plet existait entire eux ; ils ont Alter Joseph, prcvenu de voics
pu reconnaitre une fois de plus de fait.
la solidity de I'enlente cordiale 'Charitable Valmy, pr veiiu de
entrc la France el la Grande Bre contravention auLx rcglcnients
tagae et la necessit. de consoli- sur la circulation d s vt lhiules.
der cette entente come 4tant Thr'Ce61 .Ie:iln t Maria terrier,
le plus stir fondenient de la paix pour scandal public.
europ eune.La loule qui emplis- Anna Piclrre et Anne Marie
sail ies rues a acclaim au pas- Aneville, provenues de scenes pu
sage M. Doumergue qui se ren- bliques, out eW ddlerces au Far
dailt au Guidhall oi il devait as- quet.
sislei i un bl)anquet en son hon- Et, le mnnme jour, la section
nliur eti rccevoir des mains du est, I (ondamnations A I'amende
lord muaire, entourb des hauls pour cuntravetlioui aux rOgle-
digaitaires, le coffret en or on- mients du Service National dl'ly
itaiiil le puarchemin lui souhai. gieic Publique ont tl pioaQtl-
tauLa i eg. s_ j_


T Jnc raivo'ite

11du1 Ihea
FI'AIT lX1. (1.(

de 'Exelcinto









ALLThlKllI lllIIS a dit I'i\FLE.NTO
esl fuill vl'.
AlIl' cr l ris, IIne drs it lriclls in
palahles dIn la comnirr, (lil q :i'elle
doil s.a jolr e'l joe)iNse 'qrei'e-
liire A I'nlsalI I'l il-l i |''llfl' ;llf iail ihl

1'Exelento
QQUININE POMMAI)E
vous aussi vous pouvez avoir
use jolie chevelure en vous ser-
vant de I'Exeleoto. Elle agit sur
les racines des cheveux et le cuir
tbevelu et apres usage votre che.
velure eat plus tongue et plus jolie
qu'auparavaut.
Les esthetes recommandent
"T'Exelento" parcejqu'elle est la
vraie pommade de quinine. 11 pre
consent aussi le Savon Exelento
Skin qui conserve fraiche la peau
et onldve les boutons et les aches.
,Nous sommes si stirs de ces
assertions elt quo vous aurez en-
tibre satisfaction avecces products
remarquables si vous vous en ser-
vez riguli6rement, que nous vous
enverrons gratia un chantillon
de chacun d'eux. Nous vous en-
verrons aussi une brochure 6crite
par des sp6cialistes on chevelure
et on teint. Nous vous ferons des
propositions intdressantes'si vous
voulez montrer et recommender
nos products & vos amis.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA
Agents demiandes pour tous
cvpays.
Ecrivez pour r lcsCigeinCUis.
1'i_ cg C Il I I .


Sn o i b
a 0

a |-



M Mn
m' 2


1 l
jV o3 0 C e
i svi



Pourle matre-autal
de la Cath6drale

I 0 61t insliltu e d( I'm s lI but &' re-
f-n--.



cucillir les lon(s n6cessaircs is
I'acquisiltioni d'un niallre-aitel
enll marbre indispensable pour
la consecration de noire Metro
politaine.
'es l)illets de ceie loteric or-
ganisee pour un but si ilevO aI
Irotuvt, commune i'on s'y attlentlait,
le ineille'ur acuecili dlns le pu-
blic. [Is sont rap(idenieni cnl
,'Ws. Quc cCLx d(oue qui veulleiI
c on ) o u r i r a I'acquisition du
in (lre autlel tie nolre Cath:l dale
elt. ell itii6 c telini s, avoir la
chance dte gagner nil des beaux
lots de la lolerie, s'eC)prI'ssenCil
d'acheter leur billet I


D)imanche



Alle: veoir:

LiE SOLELY IDEI MINUIT





PetiteSNOUVCIICS(IC lpartOUt


PA.\IS L.'viLleuir Thoret,
)11 i hicr lpoillr iol vol Ilde Paris
a Moscoui silis (scile sir iune
a>'i()liiclltC, i :,i cir i I Pelipe-
Ilionie pir s -- NI. erriol a;i ii:a rll I'ex-
p)).Osilion d(I LI(o. iio iisiii dans la
,aisonl de ViCictor 11 il.
l.a cliamilbc ,ibiordera a:i-
io.ird'huii la discussion du pr >-
j't di lou i te I'iorg nisilioin d
'arii6e en leimps de paix.
()NI) NDlS- i-a 'hambl)re des
comilunes a volt I'article pre-
Iliicr du bill d s trade-uniois.
(i INI\EVE -Le d .Iglgu des so-
cirtes Sokolnikoll a dL dard (tue
Ie go)ivelri'neiieint rIu'ssL nli rc-
coniaiu traii ian.iis leis delles ls:1-
cisles saul' sil ol)OI tnail la collre'
paitic en credits.
llIll.IN La lleichshank aI
faith vendre 23 millions de miu ks


0,no.s i)'i(" d(e publier :


Une mise

au point


Jacmel, le 12 Mai 1927,
Monsieur le Directeur du Journal*
Le Matin"
Monsieur le Directeur,
Je vous saurai grd d'ins6rcr la
presents dans le plus prochain
num6ro de votre int6ressant quo-
tidien, afiu d'ddilkr mes amis sur
la discussion qui a eu lieu eotre
Mr P. Darius et moi, b l'h6tel
Excelsior,discussion qui s'est chan
geo en dispute et qui a manque de
prendre lee tou nu.es les plus
regrettables. Voi.h ee q'e j'ai
eu A due : (( On comprend mai le
sentiment des americains h notre
ogard.* Ce n'ebt pis que je veuille
a.cepter come un tait accompli
l'occupation de men piys ; no.,
loin de moi, uae to le p ns e. -
Car je no cr, is pas qu il y ait un
peuple,digne de ce nom,qui puisse
accepted, sons maugreer, & vivre
sous le joug de l'Etranger.
jLes amiricains en arrivant dans
le pays out commis l'imprudence
do mal comprenJre la mentality
du people haitieon. Pour eux,
les haitiens dtaient des anthopo-
phages, des assassins, etc.


or de seFs dpl)ts lie devises a
N\V-Y- o r t a i I.onidi Cs.
ll8.l il.\i)' -- 1M. N1 iinko-
vitich.ninistre dL's Afl.ires t6tral
Sge l' tl l'c'V\ nt IIa 'i p 'sst Li
()iilici i'- aII soli tlilr die la I'clilt
liiitent i ln; suite de la conIld-
rence'. de .Jichymoii'e..
FIVZ L1.'s tri)oupes ti'rin'.iises
out pi rocdeL td'ilni) lrl;intes o)[)p
i:ili o:is dI I))lice &lHis la 1 ''gioni
(di 13e;iiM eriliod al I'esi d( )ucx-
Zdln
Si \\(i ll.Al Chin Kai Slhal<
s'cst rencolire l ui' j(iird hii avt C
NM. Miles I.iilnghsoii, iii:slire d
(Grandi l iret'in i> ag i l ',1kio.
NE\V-Y) iK L'vi.itlcir Lin
)' lgha (ollim.nlne le vol po i
liri'is tc c ii:i'i i t7 h 2. ( hcui ,
de NeS\\ York ) si ) ll l I)n pM)la'l
u Spi: it of St Louis ).


Depuis 10 ans, tout a beaucoup
change.
J'ai pass 8 ans aux Etats-Unis,
je puis vous dire ce que c'est que
i'amdricain. Voyez: La matson
"New-York Tiading Co Inc ,o&
je travai.lais, A mnon enlrde, me
donnait 30 dollars par semaine et
dans 14 mois, i'dtais & 90 dollars
par semaine:"le salaire minimum
d'un ouvrier aux Etats-Unis eat
de 6 dollars par journ6e de 8 heu-
res". Eb bien, on est tout heu-
reux et partout des homes tout
d6vou6s A leur tache, d6ploient
toute leur 6nergiq & la bonnemar-
che de la maison.
Les employs, du rest, fournis
sent lears suggestions h leurs
patrons quand ii s'agit d'un chan-
gement quelconque & op6rer, its
docobrent pour ainsi dire. 11 y a
un facteur d'dmulation qui consti
tue on nw6me temps une des bases
sociales. L'ouvrier ou l'employ6
americain,de simple employ qu'il
est s'il vous plait, pout esperer.
8'il est intelligent et applique % sa
besogne, it parvient aux plus im
pottantes situations.Cela tient dt
vars s causes, el.cs-cient e, utres:
en Am6rique 1 i cbefs d indusitie
savent appr6cier A leur just valeur
les qualitds de leuts employs et
n'bdsient pas a leur conoier de.
posies de conliance, lorsqu'A l'es-
sai ils s'en sont montids capable
arns ce pays o4 tout est dtabli ei
dollars, on appr6cie le capital mo
ral. D'ailleurs,il n'existe point au|
0itats Uais de prdjugds sociaux
Coux qui soat parvenus aiment au


Salr la .1 li ii 1 !s .l )s s &; i-V ,j'i! 'ls c-) i iienceira
en .llalinile avcc Slur'prlse

Lc ri c Sacrc'
0 50
4 8 Ith res
I'll Iiln original :

LYS SAUVAG(E
avoc la chanoe do gagnar ua gros jambon de
la laison Armour. ....
En foule donc A Cini -Varilt6s !


CE SOIR ETf REMAIN


Pourt1i en o11iir et biien

cla hirr la Fctde du 22 Mai

Allez (I


SEA SIDE INN


1


liOUVEAUX ALAMBICS
aw.en8?arrXa ucim
i ~~Lt s tAUX-D4.V1I,
"'; T MUMS, ALCOOLS.st.
Ia DEROY FILS AIlNI
*5, rat i m r s,'l
* <-, -. Z -':.,:' {7 7s, 5 # ruMe.n
L,.Er q t !,f PARIS 0
S. .r 1 stiolate. L da U~t rk s.
,r, :do. e 2,\.\ L'EtL n Fa lrait
_h rc,


Andr6 Isidore
Tilleiiur 1.15, Rue du Peuple
ics(ju'en lace du Bazar M:-
Iropolitain,


eontraire a encourage le s it
ceux qui d6sirent paivoltr, .a
el cect est une des raisopsIt3
pales de la paix social qui
aux Etata Ul s, I'ounier
ploy d amriroain trouvei
de facility poor arrive unei
ation important. Aus EtaaUll
'e capitaliste, loin d'exploIer
Iravailleur, l'eacourage, au
Iraire. Aussi n'y voy0aons AOMM
malgrd ee sibele de Bolech
reger coette animosity nadftt o.
Ire le capital et le travail; .fs,
pour le plus grand profit des4 ,
ployds et des employean.
Tandis qu'en Haiti, & Jael M
tamment, quo d'employu s i g '
It ne rest plus aux patrotiu
de dire & leur employs: "a 1i
vaillez sane relache pour mol, slj
fais million, je donnelal & eCbhi
de vous une cassavoe."
Je souhaile de tout cour qwt
arrive un jour, qui ne era M
pout 6tre lointain ou les houses
d'affaires amdricalas Tl ~v ta
E'installer dans le pays et sbe -
ploient lea mtmes procdd.' i001
sent t l'dgard doe sun tru tdo
I& -bas, ce sera pour nous roee-
sion de crier "vicloire".
Que faites vous de leunprst ,
me cria-t-on.Prijugd ropo.rii.
Mais cela existed partout dall i
monde. Pr6jug6 du n.gr A
est encore plus terrible. -Aiild
hier, j'ai assist6 et j'ale Iotagt-s
mddit sur la Ibrutalitd d'ung.
darme des plus fone6s profliau
en pleine rue des iujutla deg, pJ
iogobles & son frere, le b5tat l
I aide de son coco macaque, & Is
t6te, & I'estomacs, ao baa VTre ;
le matheureux tr6bachait,te(Me,
et malgrd le cri de la tools, i (It
conduit en prison dios deealstI
lions lametables flualemeat, Jo
me suis mis i rdpdter ce voe s
diAton : depuis nea guiail,
pas vil roul nagre. Qae feI .
marine qui aurait arrAtd un aidt
marine I!
Eh bien voill.
Avec mes remerciemeontsB k-.
vance.
Vitre fidle abonni.
S. D. VOLTAIRI


I


I


JLa iiw

a" 1'Arcahae
C:omnime nous 'avons" d(ha #3
nonci, la Commission Comm~*.
nale de I'Arcalihaie, aid6-d'in)Q9>
mitl, a mis touit en (euvre"por
clO)brer avec 6clat, de oail.
apres-midi, a61'Arcahaic, IrMle
du Drapcau.'
Le Gouvernement a mill U
train express A la disl!ositlldi*
ccux qui dsirent assister4ifd
fete. Les caries qui pcrm*Wl
de pIendle passages dadlite
train sont d&Iivr6es par liers I
fet dc Port-au-Prince. I e tri1
laissera la Gare do' la Ci" Nlde
Chemins de Fer, rue dl Quii,
decmain A inidi pr6cis.


Mesdeinoisclles,
Mesdamcs, vous quit anmt
le beau, allez chez ,

L. Antoine

Roy
1172, (irand'Rae en lace
de la Station des Pompien
Voir une variele lde
d'oreilles (ue la maisonl
(Ie recevoir,il y ena pourNI,
les gout'is.
l)es )oul ons pour robl'
lFournitures |otir robte
El tout Icela a des pritf .

Une visit s'impose,.I
daniesMescdemoiseiles.
''. *"j*
Commission! i
de Port-iu-
:Les personnel don't !*
suivent el qui ocupt.
)ro0 riets situiCes daIW.
Coun'illltiC, dans la z9la
Fort Nalional, Av
Pouplard et Nord
(Quarlier de Sti-AMit.
prices de sounietr!UP
mission Cadastrale,
plus bref delai, les
ktablisscnl l urs di
Dr I asst sS.' S, '
Fortunat, Hermann.
ton,Altred Corvingt
Isidor,1Boil vMiram
virus Baron, Edmomnl
Port-au-Prince, le 18
Le president
Cl ineut MAGLO...|
Les Membreg,-
H. BENJAMIN.N v.
MarcBRFr1


Ii


1


_ I I --- -- ~,~~ ,~ ____ ~____.-=-i=R-.--' . ~ c-


I ~_ ---


-


iv









LE MATIN 21 Mai 192/


iiEWERAL 4CCIDEW

FIRE & LIFE ASSURANCE

Corporation Limited


Ilerth & Lonlon


Veuve F. Bermingham
A p(i Geneiral poir Iltii


:,4 ...-..

INOUVEAUTE SENSATIONNELLE

ssurPn contre accidents pour personnel d deux sexes
suraaes de id0ngt A oixnle ans J une [rime insi.
S nifianue de vigt-sept dollars etdemi par an donnant droit
-< en cas d'accidents ordinaires causant :
MORT 5.000
PERTE de 2 YEUX, DEUX MEMBRES ou
d'un (ElL et UN MEMBRE 5.000
PERTE d'un (EIL ou UN MEMBRE 2.500
Inca pacit6 total temporaire de travail 30 Dollars par
semaine jusqu'A 26 semaines
Incapacil6 paitielle temporaire de travail 10 dollars
par.semaine jusqu'A 26 semaines
les policts de Or 2.250 et de 1.250 sont aussi 4mises avec primes
rdduites proportionnellement.



Assurance Maritime!

Assurance centre le Feu!

Assurance sur la Vie!
-' Asur CON'1EIEU, VOI.
Assurance p ur Autos DOMMAGE de la A!A-
CHINE DOMMAGE CAUSE A AUTRUI, DOMMAGE PERSONNEL.


Cette CorpoIration o des succursales et des amgens dans
e e Corpo aion|toute les contrdes du monde et ses
r, I ienlants sort i la disposition de tous les porteurs de polices
pour leur pr6ter secours et assistance au besoin.

Pour tot s renseignements
S'adresser aux Sous-AgenIs suivants ;


Port-au Prince
Milagoiinc
P'elit-GoAive


ED. GILG
'1 OVAIl & Co.
1). 1BOMBACE


Dautres Sous Agents sc oi()t iomm's LientI,' d;iis les autres villcs de la Rcpublique


hisii "Havierra
| de.Cmba
.O 'oMor "Habava" 'venant do
C Rico tI do Puerto Plata eat
U A Port au Prince, le 23
Woural. II partira le mome
Pgl' Saentiago de Cuba et la
.preaat frat .t paasega'
1 Prince, I 16 Mai 1927.
J. DAALDERB Jr., Agent.


SImgnio 06 u6rale
--tl-anUqu
( M3l"Ca.rvell.e" parti de
-is 3 courant eat attend
'e-Pr *t 21.
=: e Is jour de son arrive
-olve, Santiago do Cu-
dn1"Port do Sud.
*Ig r& Port-am Princele 127
is$mmole jour pius it
otsd 0p du Nord,Pueoto
SS" Joan ( P.it.
aEli PiaCle 14 1927.
JIOBELIN & Cie, Agents


ALUMINUM LINE
Nea-Orlians & South America Steamship Compau} Ine.
PROCHAINS DEPARTS DIHR-CTS POUR PORT-AU-PRINCE HAITI
Le steamer "Eidshorn" laisseca few Orlens leI
17 'Mai directement ponr Fort au Prince et les
port duJNord.

A. de Matteis & Co
AGENTS GNt1RAUX
S_- -..-.---- i

MALA MC53 rII$TOMAC
: Qu d pr',,mons :ra;tent icn iitlreul Ut n die d eoomac et attendant,
aU n/C I cPu AlilIt .1 P* >a ra16e' ct # cca'* 4 O" C tw
iIr &;t^' j ,r. I,|uc ir'ur qui c' ud .tir tr lull. Ic I plu" r Uxif."W n. M ialadin
t )l w a c 3 r flL di a i tm s < i.e' Ia tfite di as tout un foy cola .
S r l iU"l C Ic un ieit* 1 ta,,oL' n do ca, i. t, ws* = =0a Oifu' i pan,
t d ie c ". lo u rt v je io i i al I oIn. I. p I ria .O
*ML pa I ,f pty v de6,nirc u I ) 1 1 t s. is i ct u inrprt! q let *lnent,
p.,' t~nr o I eo rtII I 'o;r ,,, ' lt, fpst *wO, ise'rlsum icd
Siri, .in l f n It'. n. r.lIr.l a i .cLi u 1 a
a, D&i-ou rg r P. e se t< ii., ;< i -, ur. e
t, l ., ir, r (;. . o. t if &'..r. -.. i s|, i, l .
s -.r un'.wo l o "a a d^ s.* -iase
A4 J uI': .' / nrt S 1 iaat Llt k W Ai ue.,


r------


ATTENrTION! Le IEUIRRE

ESBENSEN est sans rival.


Sa


voc(JeU acluelle


W te la concurrence.
aura bLau dire et beau laire, leI on ;loit Ihaitien a loiijouirs s, et
saura loujouis apprgc;er les lonnes hoses et particuli t'inm nt
le bon Beurre Esbensen


sur


1 1
  • thaluet leilu.e sc Ir)oliveIt tI VACHIE et son VEAU et it n .is tnB I( EI'|.
    EN V'ENTE
    A cori-au-Prince, cli z im 11 Vieux, A. BolI., < i. Picou'el,
    Alphonse DiFir, E. Ltjoie.
    A Saint Marc, chL z Madame Maurice Clesca. Madame Ci'-
    me fl Pinard, Madame Lacochelibre,
    Aux Gonaives, chf.z lacroix Si. I mv &. Co, Madame I'iugbne
    D6brofse, A. & F. Me Guflic.
    A .iteinel : che, B. Denies.
    A Petit Goutva, chez R.P. R -iH.
    Les Caves A'adame Veuve Birmingham

    Et dans toutes les bonneS ED)iclices
    rot r ks commatdsts, ''adietse. a


    Allied VI1I X, Agerl


    Adh Important
    Avis est donn ai tons ceux
    qui ont des permis pour eni-
    magasinage de mautires in-
    ntlun1 able.l, d'a'voir lI lIs re
    lotnilr A1 In ( omlpignic d (I
    i er I hrs. i nl Ite ler jiiillt
    1927. (:Ceux (liii (IcSiienlt Ics
    I'T MIIU l t'c i ;il)si ( 6II (CtI\ (I li
    4l8'sic l ellI avoid (It' toltveauix
    pour Iil veo Ic et I0 niinl:ags;i-
    nage ties produtils inflamma
    WIes ci (ilessoiIs lut'liOll"S "
    Gasolinc, luih' de nplhi .
    lisiulphli"ele dc ('h lnnec, bien-
    zine. colloditim, kerosin6e, l.--
    cool, tlerel n1h 14. 1mtiles et
    tltlies in alicie s iiilLnii.ia 1:l)l( s
    doiveiit lail e lIur (deianiidlc
    )r t e(,itilnc lilia"llIan lh i rue
    el Ie No de htir (p161t, (:it Clhel
    des Ioni1picrs (|uii li Ia l'i s-
    peclion de CtS d(11)61s a\vanl dI(
    It.ii lf ire Iavoir lhI ir liceTICt
    ;upi|.roiivt'C piar Ie iive Mais-
    hall.
    R. L. BI1IT
    LI. (i. dll.
    Sul|erinlenda ti de lIt (.ie d.:
    Pompiers.


    la s alterle Bailk
    Vous oll'Ce Ie pit'L lil'
    .I lS ; II i6 t ( lilllt .t i | t
    m i.'s (In 1ii u ll'nm .
    11 v...mi ent p gueric.




    PHOSPHATINE
    FALIERES
    Ie meilleur aliment des Enfants
    depule I'Ae do 7 i morl
    ot pendant I* crule-sano
    UiUTI IA lamaIs rhMe| uS 8
    Jbcommein aa s ,fire .
    qi ; "outr-ims a
    V am 1 C e U UCtUVE PARTOUJT


    A .de Matteis&Co 1

    R cprcdsenlan l pour HIaiti


    _ _I___ _I_ ~~ ~__ ~_ ___ _li_ __ ~


    _ ___ __


    ~ ~


    _ __ __


    I


    ,, )u vc -


    I









    0 MA.I- 21 Mai -- --wT- --7


    Ces


    Annoinces 1os inleressellt


    lisez-les


    OGLO 0 B E OL quico
    combat l andmie


    Sou sa n, v ; 0; !IPV
    3; 1; 1

    b t; -- -


    Neurasth6cnie lh S

    An6mie |

    -*- l (ra'ailltte at er prisr.
    di.ull que je pi'ead du (t' beLt


    II/SIll'lIIS




    "ine ,des plus fortes romi

    ,can dipennes d'assura-

    no la v,
    |v ( Ie e &S
    3 COIIJ (n [ *:-&




    Grar
    Sell
    ,MAL
    193
    .1 11 la


    La sant4 est une premiere necessi
    L'dnergie d'une sante magnifique
    gagne tout dans ce monde. Lee
    v maladies proviennent des germes qui
    abondent dans la saletd. Le Savon
    Lifebuoy ddtrudt tous les germes do
    la peau. 11 la purifle et la protege.


    Lvr Bros Ltd.. Port Slunllht. Angletrr
    10 --UMIEIs 00 a L-


    *0
    I


    iti


    i i


    ?i~lI gTit'er)P. f-r.orl-.t i e tlr ilIl
    e;.os tr('oIt* giastilque' i 4 oj st-
    ,.at tn, le Gloul i iquiadr orocure
    ur.e in.mpitra,:,e ensation de
    b.en- tre., par.!-l.le J I''nltliora-
    t,. .-) p.de die d .e n:trilion et de
    I'appstit c' ", I dit;;arition des
    trouble s nerieux assoeids indisso-
    lubleueuteIh & 1 -,ilorose.
    Doctcur ELItcnAR.
    WMtc d:- Crfcnes parislte al


    POR AL ,I' I, cliro .nllv, I lU Ircu-
    l.r.A. .l: 4" r...4.( ..n litt.l r.
    p)r4 I ;l:P1r I* '. ali tt1,r prlP 1 o urt ,
    S iN :; -i'r (i, 'T i L & f .'I s 'ninii t bt
    t,' set glf II a s* (1n seI S *i *
    N O C T Y L -o,_ . S9 s-- I I..


    0


    e


    sur


    ado tabrl:lue d
    les et harnais
    RICE BOUCICAUT
    1 Grand'Itue 19:,1
    ce (Ie Calls Pressoir


    e


    Sells aniglaise,americaine el
    mexicaine. Chabraques, vali-
    ses, j:1ml)i'res, mors, etc. etc.
    Prix exceptionnels.


    On trouveram chez
    Charles N. Gaetjens
    RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
    Extrait orgealine pour orgeat
    et routes sorts d'extraits pour
    liqueurs.
    Vin rouge par gallon.
    Anisette, Cacao et toutes sor-
    \cs de liqueurs suiperfines.


    Captal: Or 18.00,000M



    Eug.Le iosse jCo

    Aqenlts Genlerux
    issami~si 0 -2,govi ami4 501A 9 on 303 m A,


    --
    r- ,



    ,,, . -- g m m
    ,0

    ? -i
    02.



    . : .-' a [.

    ^- -2" 2.o (
    -s ^ii ft^^




    I~- i^
    -' -. "a
    - ft1/


    r z
    ~- rl) -> -
    CI -^ 3 .. -

    CAl
    ?3 2 = S'
    (f -, t-






    io*
    .j.-- *


    3) -~ Cl -C
    p-c = t
    -
    0ii 0f

    o ^l
    CI ft 5

    -oa CI 0 -


    -- SAN.
    E GAL.. -


    0)


    H


    H Imbur-&merike Linle






    Le steamer ire'tla" et attend
    A Porl tiu Prin e vers le t8 ma
    courant pour prendre du frtt pour
    I'Europe.
    II repartir.a te mnme jur, via
    les ports du L ,u l' pur le Il ite
    el II 11 b, o'r*.
    Part au PIlin ce, le I8A Vi 19 7
    OLOFFSON, LUCAS & CO
    Agents G6~nraux.


    - NOM-
    Royal Kail Steamship
    Packet Company






    Le steamer "C'lignecto' attend"
    A Jacmel le ler Juin prochai.,sera
    & Port au Prince, vers le 4 Juin.
    nreoant le frIt pour lies ports du
    Nord et 1 Europe.
    Port au Prince, lI 14 Ulai 1927.
    J. DAADER Jr
    Agent General pour Haiti.

    Horn Line
    Le steamer "Venus'" venant de
    I'Earope via Porto Rico, Pueito
    Plata, les ports du Nord, eat-atten
    du ici le 6 join en course, laissant
    le nmme jour pour Kiugston, Sto
    Domingo et Curacao.
    Le steamer "Leisba" etl part de
    ilambourg le 30 avril 1927 via
    Anvers Londres, et est attend
    I Ia Capitals le 18 mai en cours.
    A Port-au-Prtnce, le 14 Mai 927
    HEAHNER &Co
    Agents G neraux d l a I1um Lin.


    Grand Hotel de France,
    P.P. PATRIZI, Propritlaire
    Cet Etablissement renomm6 don't l'6loge t
    plus &t lalre~vlent d'dtre complhtemept resta.i;,t
    et remis A neul. Les chambres ont tout le0 6
    fort moderne, le service irr6proohable, Ie 1e
    taurant soign6 eat do tout premier ordre, 11*
    tel n'ayant rien n6glig6 pour faire plaisir i&
    char ante clientele.
    Mr PIATRIZI, qui part blentdt, apportera'AMt
    re our de France de nouvelles am6liorations qd
    donneront la plus entire satisfaction A to=s
    D6jeuner A la carte, Table d'U6te
    Plat du Jour au choix
    Pension au mois, la semaine, par jour
    Garage mis gratuitement a la disposition dP
    voyageu s.-- Balns, Douches A touted les heaurs
    T616phone i No 341
    Dansle a Magasins souch6s a Il'Ittel, on t",
    vera tottes sortes de provisions, Vins, Lique r
    ciqarelles, Vins d'Espa.qne, de Bourgogne, d'Italie, GrdJ
    Choir de Conserves.
    On y trouve a I'arrivbe. pendant Ie s6jouf
    au d6part tout ce quo l'on d6sre au Grand
    tel de Franc.-- P. PA.TRIZI, Proprietaire.


    Un ba ele,, gant et d'une
    durae usage surprenante
    ,, ., ;. ;: , dn,:l, l e nier style en vog e
    S i.i .. i l'.o c d'un long usage, e as
    il '. r'.n.lt ,i : .'. i ;'. i t tc xr.p ionnel. *


    7-
    I--
    1'---~. ~'


    I Jt:, C. I.. .> !:. r'L; ], 1


    l' nt s I i L -
    it : J t' ca !.:;:r': fd: r -


    l-.o,, C .1 Le r,; n. ,.t g te
    I" 1 hIc: u ."



    vo. ;-:: 1c .i .
    mr ,:ii- ; ., ,'ri '',:' [jolc'- "/,
    p -o, X !,) :rl i,,r c ).., 1P.. paI:-C "
    . u, l>: (l vou- ; ;..!iLrercz. '


    Bas ifole1
    :' ' **.- -S "^^4


    -a..


    I I~


    --- -~ --


    .,0L aw


    - u l . ..... . ._m ..... .


    --


    3~f~li~~


    IE MATING


    21 Mai .i;-7


    Jb CO


    ~Bh~


    1 ) .lP LAl.IlN,,
    .A\I EX(IA.'SFS


    4-


    - r -* -


    Lit


    p fign't


    C


    El C









    21 Mai 1921


    - I I


    I e'a jamais 6 fail
    Cet li aw peut tre depassO.

    Kola chainvagne


    Sejourne .
    Prepar6 dana des conditions rigoureuses
    D'ASEPSIE
    *i Pr6paration et Vente
    PHARMACTE F. St-JOIRNE
    Angle des s Roux et du Centre.


    A ELDORADO

    Tous les soirs KfRepas Criole a Or. 0.30
    Potige lous les dimanches martin
    Vois y trouverez ussi ,e meilleur Billaid
    de Port-au-Prince et _la Dangereusw
    de Maitre Lamothe
    Le lameux Cocktail One- Tree- Four qui
    de I'cpidemie.
    Les meilleure Sandwichs


    I Phone 597


    -IU ---- L -- -I -- -


    L iico~mi .al-Ie put lh/
    (|, ial I,'
    BRUUN
    Tous les ferblancs onlt come si-
    gne un seutl b'uf
    a lait de lui dies anis par-
    tout qui n'acheteroni,
    pour aucun prix un au-
    ire beuire de fable.


    EKigeq


    (I vto!' picier INe TT Ndon le sit:' ,si, A SE
    Il',,,,e ,w able B gUj 54, id 1 I / I.ctLs / c

    uous (i ti'r: dhul be iure pour Vol' i arnieni. I'minrE:oi tie ps < c.',cle
    Ihe rilt u I, ui r PI, Ir. ,r / neal Iropical u i, h-s I si's illt'S l

    Fin denmi.*,.'ai. hI Fi .1 BIANC I)E I.E1U1 i" )1. T:AiI.E ae: S0oin qu'on t ous
    LmIld I lui .ve' I N SKI 1. L;( IM '. ,,,selde mii ui- qlue, us i chele: le

    BeOTurre BriOun


    El venle ialls tonltes les
    bones tpiceries parlout
    elln laili


    Pour vos com mandes di-
    rectes, pri6re de vous
    abresser


    L. Preetzmaun-Aggerholmi


    I- _ _


    &
    IX(


    Co.
    I.a SllS


    Panama Railroad Steamship Line

    Service de lJrt el de passagers entire
    NEW-YORK CI1Y N. Y. CRISTOBAL, CANAL ZONEet les I [OR' S de la COTE
    OUEST de IAMEiIQUE .du SLI).
    Se plus rapide e It le plus direct service de tIransport de passagers enitrc Iiiti t t
    les porls Eur. peels via New-iord el Crislobal, Canal Zone, Istlhnie dc I n .,ia.
    Voici la lislte de nos ageits pour les principaux pojits de I'Eur.,pe :


    Anglet.erre Ec
    Mrs, (,. \\. Sll..LOM & Co 17
    I II .\:NCE:
    Mrs. Sililli.OMi C:* sol repreOuts
    pilr irs IrlliisO s siillaillis :
    CIi..\Ti.IY IANMEY & Co
    21 I:utic ef la lItW ilbli|.tL '
    Morseille
    Il U NI l'iitoC & I'i C L'L
    53 Quai Georges V
    Havre
    IlE.,- : I'ri.- oN & Cie. l I>
    iu Ill MoN llin i vla i ll
    Ih'lhlgli c s/Mcr
    IIi:iiMx I'i.iiNx Cie. l d\
    9., line (Ie nliaruis
    S'aiis i
    I i I 'I:i:ON l & I ie. i. l!l
    Iluic dI l.i Ti i(tiiquillild
    I)inike'rt!e
    I! IXN I'I:uoNx & (Cie Ltd.
    iI.iildhaii x


    cosse France
    James Street, LIVE:rIOOL, ENGLAND
    'CO) INIIACUI']
    D.ncaiiark
    Mis. 1. A. lI:m1 ix & Co.
    21 AlI i',i'de. (' cul iagu *
    GENESj
    It:ilie
    Mrs il:ENI COE & (CLERSI
    t ix :i S 1;o)tt o, No. 1S
    Ginva. Italic
    C ri snsiA NOlWAY
    lil lrnai:iloi<)lilt
    S itdii iioisselskiad
    il ImlOtl'l., (Gl.llv NY
    i II l.\'()^" lii;'ll
    Illinil-,Oillg,Plr'nilly
    1 1O"11" Lo I 1p-i f. .erI ill N
    ,' il~di.M, I'.\ ) l''SS
    Co ciiilnl 'ge, S'V e I *i
    It TTI' IiAM, t 101.1 AN.,li
    M r.. II \', ,;. I,111 I
    II.,lle .i' ,ii l llh Iv


    0. B1. Thomnpson


    iva i Tlelepho aiNo


    General Agent
    Porl-au Prince, Haiti
    523 General Office Telephone No.425


    St". OVBu,1 R. N sBU1.. i.


    preserve


    Prix moderts.
    flt GQARAUD, Directeur


    I

    \


    'a.


    BAR TERMINUS

    MROIAIRE: A. Widmaier
    A I honneur d'inlormer sa bienveillante t lnliile qu'il
    a install a i I'lage de son elablissement, un salon exdus
    sivement riseivi aux families o I'on trouvera des
    consommations de premier choix et o6 des lunchs se-
    rout servis sur demand.
    T616phone No 786
    *****I* I .- -,--- ...-


    __


    C


    J l


    ___ _____~ _P___~__Q___1_ __I_ __~I___~______ ___~__


    _ __


    m i ii i I i


    __ __~_ _ I__ _~_~


    _ C _r __


    --







    I.I MATV'..\ 21 Mai ;i,7
    IIL II IIU i


    ETROOL T


    No velle


    Rlel elioii


    de


    Prix


    - -


    Razoir Gillette aves lame Or 0.40
    Razoir Durham avec lame 2t
    Fauxcols *Arrows Nouveaux 25
    Chemnies dlap lia 2,7-5
    Bougies de cou!eur Ia douz. 90
    Verres & Eau Ia doozaine 1,16
    Petites cuvettew chaque o,30
    Boutons Manchettes la paire o,0to
    Jas Vacuum ehaque 4,00
    Passores, grades cheaque 20
    Fontalaes 5,50
    Baignoirwe cheque o'80 k 1.50
    Moulia. A Visde I .50 A 3.00
    Couverlure de lit 2,25
    Couvertures Fines 6,00
    Couvertures bdb6 2,50
    Valises 2,50 & 18.00
    Tables do Jeu 6 00
    Tapis de paille o,70 1 9,00
    Refdig'rateurs :tO& 60.0.3
    Mousquetairks 3,75 & 9 23
    Mouchoirs Ie paquet 0,15
    Ohsussettes hbo. pur fit o,5(0
    4 ditto, boie 1,00


    Bas, pur fil
    Bas, sole pure & pur fil


    0,75
    2,50


    Bei, sole pure 3,50
    C.intures, noir,blanc )aune 1,75
    SouvAtemeot (Union Suits" I,35
    Pyjamas 3,t5
    Supports ch ussettes "Paris' o,35
    Cravates o0 1,50
    eandriers en m6tal 3 pr 0,23
    Pipes "Britr" BriA.e oe,4
    Confitures et goldes,Grand jar 55
    Desinfectant C. N. 35
    Sirop "Liles Golden en Itrbl. 20
    InsecticiJe 'Fil" 75
    Bonbons Assnrtis la livre 0.40
    Menthe Hilieymoao ferbl 15
    Caramels la livre 80
    Bonbons "Marshmallow 'a liv.0,50
    Cigarettes ".Melachrino" 30
    Cigares Aurora 08 k o,15
    Cigares Romeo et Juliette 20
    Avoene "Oats" paquete 2 I. 25
    Prunes Jaunes ferbl. 45
    Prunes verses 45
    Prones Pourpre 50
    PAches choix 45
    Crises '* 'o0
    Abricots 50


    Marchandises nouvellement


    Raisins 50
    Pommes 35
    Asperges Gran I ferblaic 60
    Choucroute fraoni;ise I[*rbl. 235
    Artichauts fran. l rb'. 30
    grand ferb'. 50
    S trJines B apr I" la
    Bordelaise 1 i
    Anchois i la R g lii t
    Sirop' Kiro" lerbi. bleu 2,
    Laitl tndensi "'Fiavjrt
    ancien stock 3 p )u' 50

    Vinaigre pobaa 25
    Pickles franqiise 35
    Mi yonnaise "Premier" 75
    u Royal 75
    Sauce Tomate "iHins" gr.btl 40
    Sauce chutney "' grand btl 15
    Cirage blan granite boeut. to20
    Amidon Argo paquet lid
    PNchbea .6ch6s pqt 1 livre 40


    arrives sur


    Pruseaux ferbl. 2 livres 55
    Raisia see sain grAine pqt 24
    I'apier do toilette 10 & 11
    Liit Evapor6 ferblsAe dz. l:.25
    Van Oporto. extra fia btl 1.33
    Vermouth Noilly P:at 1.00
    0woei pour lee Cream, extra 1.00
    Choux braelles foerbl. 25
    Trulles gros forblanc 2t,10
    Colliers de perles Or 1.50
    Epingle de cheveux ElI 03
    Plumes k Rdservoir or 3,00
    Canifs 35 A 1.50
    Shorry extra fin 1,10
    Jeu pour Ia Barbe avec
    Miroir et blaireaux 0,75 a 1,03
    Razoirs "Everrealy" 50
    Rtzoir' Gem" avec 6tui 1.53
    Moth Bags Sac en carton
    pour votements 25 & 35
    Blocs paper & leltre 100 feuil. 35
    Papier cr6pe, could. avs. 15
    Pommade "Petroleu n Jelly 10
    Boules Naphtaline piquet 15
    Houppes b poudrer 10& '20
    Petite encensoirs d0


    lesquelles les p


    BaytRei* .. '1"
    do Tols "Bales"
    Pja Ire Palmi ive
    L I aselt k verrw lmhe 1.03)
    Bro se& af ShO*41
    Ariastwri 4. tibts p't S a
    b'94. :skid z.tS'
    Frappc Surbetlart<< a KiA


    fjir

    Cabsemoleel al 5 1
    Jeau do Istvab)s lt : 15
    Bola 6maill4k .
    bavoaie.r duailli "e
    naut hyfi aire m los
    Cf6ti6reo .a
    teiature to e




    rix

    I4
    I'ix 71


    nc sont pas encore 6tablis:


    Bosaets i gl ace en caoutchouc
    Seringues,
    Bandes a
    Bonnets de Baia
    Balboa pr vaporisateur ean caout.
    Feuillies
    Tubes
    Vaporisatours 'Mdica ix *
    Bonbons chocolate en bodes Ie I I.
    Appareits Rdcepteurs do.
    Radio "Crosley"
    Toile Cirde blanche
    Crayons
    Etuts pour Cigarettes en cuir


    Pe;iges
    Jeux de cares
    Browses pour souliers
    Brosses Dures
    Serviettes de toilette
    Mallef
    Pastilles coitre la Toux
    Com p&s
    Tissue "Diaper Cloth"
    Tissus "Cheese Cloth" Gauzi
    Tasses eo pipier
    Couteaus de cuisine, outes
    dimensions
    Valises


    Boltes chapeaux
    Piqaes 'glace
    Grals
    Cuillbres pour cui:-:ine
    Bob~ches doubt
    Fusibles
    Riteaux
    Tabds ea ci u'ec' u)a poar arro-
    sage
    ('upiur d'herbe pour gazoxi
    Cireausas "Mop1' a l'huile
    Fontaines
    Visiires pour Fenui etc


    Coatus,. de baia
    Petlmutorp 1i4
    ChFenaresm e ter
    Fuseeau en Isr
    Fourasaux l ectriques
    Fers A repaiser rlectriaess
    Cafeti6tes IeetriuteR
    Laite4ooarlt **im"
    Last is poadre "Dryco"
    Savona4 toilette, 109 diff'iraces
    Tabatiere en cuir


    N'oubliez pas qpue iorsque v



    achete: des




    Sorbelieres

    Moulins ai viande


    Appareils de Radio


    Jeu de Table en porce line


    Nous pourrons totujoiur(s vous fouirnir tons Icls


    accessoirs


    neessaires


    - ~L j-L ~~I~~


    " .


    VI r


    I--


    I.
    Ii'.


    r,
    oil




    V





    114






    fA
    t


    i*


    I', '


    S-4..


    Y~-- c--- r-- --- -- It


    --- -~" -..1.d.... ..


    , I


    --_m I


    - --Mmqq


    -~ZI


    S I


    I


    ".0 9 .


    BAZAR




  • University of Florida Home Page
    © 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
    All rights reserved.

    Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
    Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs