Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04466
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 05-17-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04466

Full Text






capat MAUGIiIm
DIRECTEUR
,Rue Americaine, 1358

t IEPHONE Ne242

SNUIMERO 20 CENTIMES


r7 -- - --


1 ,NNe N 6099 PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


MARDI 17 MAI 1927


f* ajoua plus haut, toujoure plus loin...


Les; grandes randonnees

a a lennes: aujourd'hui,

ges, demain, banality!


SLa gr in iaeule, e~esemlp-ci, Ic monde On nen a presque point par-
rie I'aviatiop, cest la Iraver- 16. Dans deux ans, chacun es-
se, tout d'une trail, de I'A- timera qu'il est tout A fait
liln!ique. S'elevcr de Paris ou normal d emn runner I'avion
de New Yoik'k el, 1i, d'un vol, pour se rendre d'Europce A
A'tire d'ailis, aller se poser Calcutta et Ion ne songera
str I'autre bord ou au pied de plus qu'en 1920 une pareille
la statue del a Libcrt6 ou prlsi randonn6e tenait du prodlge
de la Tour EifLel. et soulevait I'admiration du


L'eniteprise a deja cause mondeentier vis-A-vis de I'6*
deux caltstrophes epouvanta- I uipage qui osait Ientrepren-
ble: le: le New:York ), le bi- ire.
nia 'de 'onck pril feu, I.a traverse de I'Alttanlique
an drnier, avant de decol'er qui, en France, a ux Etals-
la carcasse de fer rcnlit Unis, en Anglelerr en Italie,
4 ,vres carbonis6s, al- en Allemnagneconslitue une vb'
ifei'i du nmcanicien et rilab'c hantise pour conslruc-
nui diu t graphiste;tet. la u teurs et pilotes, nous parait
smaine.J'T Oiseau LBlanc) aujourd'hui une tentative ter;
er et Coli, mouette riblemnont osec qui met en jcu
Sux ailes brises, a, non seulement le sortdu uma-
Sou te vraisemblance, t1riel, mais aussi la vie mnme
-t dans les grandes va- de I'iquipage.On concoit ais6-
s houleuses apportant mentles nombreux et lerri-
Sauil aux deux courn bles risques que compor'e un
x tl)eurs, l immensile vol sans scale de pros de
ue. is dejA d'autres se 6 000 kilometres, au-dessusde
A tenter hl redou- I'Oc6an, isolC, perdu entire le
erske. ciel souriant de tant d'audace
lrs, chcun se deman- cet la mer, mrcontente de voir
li$ pourquoi ces Ion- briser son prestige supersti-
rilluses randon- tieux, gueIant la moindre de
es liut6rtl pr6sentent faillance de Ioiseau, prCte A
anger*eses performances refermer sur lui les grands et
riennes?, motels remous de ses va-
Mais, r~ iarquez q ue les gucs.
hands e tjngs raids d'avia- Pour que les equipages af
r ~O'al pps seulement un trontent ces perils, il taut que
L16r*t sporlit. Ce sont eux leurs moi n dr es qualiles
u bieq sojvent, ouvrent la soient, avec une resistance
ie au.t exploitations conm- physique A toute epreuve, un
erciales. Tel raid, qui appa- e nnplet mnprisdu danger. Ce
aujourd'hii come un sont IA certes des qualitis (qui
i, eorvcilleux, come ne courent pas les rues et qui
Ae.luipage doue de ne sont guelre compatibles
tits .extraordinaires, de avec I'Mtat d'esprit de ceux qui
ledra pvec la r6pe6ition, le veulent y v ir une simple at-
sprmal auquel on ne laire d'exploilation comer
ppls aucune attention. ciale. Cependant, il est cer-
I. en a te de meme d ail- tain que la premiere Iraver-
'"lUtV~* ur toules tapes de s6e de I'Allantique, de Paris A
,'a~ m4yens 'de New-York ou inversement,
nA1 nation A va- sera A la ligne Europe Etals-
ur, lec hemin.de-fer, etc. UInis, cc que la traversCe du
Qua d )9,Wf 3lriol t a- Pas-de- alais par Louis Ble-
A ven avion, on riot a 6te la ligne Paris-
ti pe formance Londres. Cette premiere tra-
nsationnelle verse, d6s qu'elle aura Wte
"ttu-d ru jusque IA. r6ussi, aile de drisques au-
jourd.'hui, .(|)endant, pen- dacieusement accepl6es, sera
mnt la belle season, vingt ou renoLivel.e, ct A inesure quc
l 9I ts ,tAlyersent cha- les tentatives se r6epteront,
9*MA:rT ce bras de mer qui elles narqueront,chaque fois,
Pi 1*i France de I'Angle- un progrks dans la voie de la
Savee A leur board de r6gularitl et de la s curit&.
x passages et per- Progressivement, les risques
w'ne s'en Mtonne plus... dinminueront et, dans lOans,
l rai tout naturel. Et dans 5 ans, peutl-tre.plus ltt,
..ti pas plus de 18ans peut-~tre remain, on eflec-
'lB a#rparent de I'exploit luera la traverse de I'Atlan-
A.---------- ---2--- i ..AA lh


tris premieres excr.
qIes vers I'Extrk-
r. elles dei Smlthl,
et dce, Pelletier
avaient fait un b uit
$t ou elles
R .t. Depuis, l'i-
a etearcouru A de
tepries sans que
ne songe plus a s en
A preter quelqu'at-
Cet devenu chose
i* corwnt. banats.
J "io commercial de
ips V., p us quelque
P ati vioabett ,
AC v-ol dernirement, de
8Mai lades. C'est a
pag r 6. III va
pJpeuTdrIe p inAlit
ajque de L Aira tait le
V *


iuque avec une secur- ega c"
a celle du bAteau et en un infi-
niment moins de temps. L on
prendre passage A New York
rour se rendre a Paris dans
rlcarlindg~e id'ta avion avec
autanle sano-troid et de
quietude d'esprit que si 'on
mettait le pied sur le plus
grand et le plus comfortable
transatlantique.
LU traveraee de Paris a New-
York ou de New-York a Paris,
done lieu A une veritable
competition international.
Pour en sasir tout linltrel,
tl ne taut -.IM i considkrer
seidument sou I'angle spor-
tif ou avec des considerations
militaires. 11 faut y voir, bien
' ~t6t4 manifestation d'une
tendance qui conduit les avia-


*l~ -----t-. ,


Port-au-Princienne
1611 GRAND'RUE. \%i'ienne Maisoii Keilel.
Maison s'occupant exclusivement d'(Opliique el oil vous
Irouverez le s verres et les montures donl \vous avez Ie-
soiln.
VENTE EN GROS ET EN DETAIL
Nous allirons I'allenlion bienveillante des occulisles :
Les prescriptions de verres cvliidri(ues ou prismuliques
peuventl ire excuilees cn deux ou (rois seinaines.
. ... .. .. ] ..... I l I Ilil


Uuii, S. Exc. le NMinishc det la
I tpubliqlie I)omiuica;ii. el Mau-
daime Lovalon.S. (i. Mgr Conan,
Ardievqutie Ide' orl-au-Plian e,
3~re Le Go:maze, vicaiire-ggne-
ral, Mr le Char-, (d'AlTfiir.s du
Reich Allem ind cl Madame Ed-
mund Helincke, Mr Edmund
Watt, Charg,` d'A\Tfaires par in-
terim de S. M1. 1ilitannique, MN
le Charge d'Allircs de S. M. le
Roi d Italie el Niadlme Alfr'edo
de Malteis, MM. lO'nnery 1),-
io'e, Consul de Colombie, J.1
Phipps, Consul de I'Equaleur,
Alfred N. Cooke, vice-consul
d'Espagne; Mr le President du
Tribunal de Cassation et Ma-
dame Emm. Eth6art, Mr le vice-
president du Tribunal de Cassa-
tion et Madame Anselme, MM.
les Conseillers d'Etat, Destin, Li-
zaire, Timolh6e Paret, Tribie,
0. Cave, Edmee Manigat, Marc
Aty, Delabarre Pierre-Louts,
Marcclin, Dr Beauvoir,
Wi Bliouchereau, Safgado, Dr
Ealixte, H. Pasauier, M. Ernest
Leys, Chet du ct.binet de Mon-
sieur le President de la R6pu-
blique, Mr le Prefet de Port-au-
Prince et Madame Clmient Ma-
gloire, MM. Chs. de Delva et II.
'orvington, President et Mem-
bre de la Commissiuni Commu-
nale, R. Stak, Agent de la Li-
gne Hollandaise, Hirsh, Lemcke,
Dr Lemnke, Ed. Idussan, Oflicier
d'lEat Civil, Cl. I)eslandes; MM.
Aug. Bonamy. Felix Magloire,
A.T. Sansaricq, onciens Envoyes
Extraordinaires de la H lubli-
(que d'laTti A Paris el a Santo-
Dominigo, Luc D)ominique, Coni-
nissaire du Gouvernement pris
le Tribunal de Cassation Mr le
(Iommisaire du ( ouvernement
I)ris le Tribluna! d('Appel et Ma-
dame lUlio Joseph, Madame
Camniclie, )r A. DI)brosse, Chelt
de bureau au Cabinet du Pr6si-
dent d'llaiti et Mine l)Drosse,
Madame Faine, MIr l'ng6nieur
en Chef des Travaux ltiulics et


tourss A selancer par dessus
Its mers de continent A con
tiiuent afin d'tabllir des re-
lalicns plus rapides et plus
nombreuses entire les peun-
p'es. Les pays qui con.-
prendront c e tte tendance,
el qui s'attelleront les pre.
niiers i la realisation de cc
grand itldal seront ceux-lah liii
conserveront la l) us belle
place dans cellt grande (eu-
vre de diminuer I'espace et Ie
temps alin que les homes
vivent plus pros les uns des
autres.



A I'occasion


du
._.:o4


1JMai


Avant-hier, de 5 77Tl-P
du soir, A occasion du 15
Iai anniversaire de la pre,-
lalion de segment du President
de la tkpublique, le Secr6taire
d'Etat des Relations Exterieures
et Mine Camille Leon ollraient,
dans les salons de leur rd3idence
a Peu de Chose, une charmante
el Itrs belle rkeeplion A laquelle
prenaient part les plus haules
personnalit6s du monde politi-
que et diplomatique.
Le President de la Rtpubli-
que et Madame Borno rehaus-
saient par Icur presence 1'eclat
de la reunion.
Dans la nombreuse et bril-
lante assistance on remarquait :
Les Secretaires d'Etat Augusle
Scott, Emnm. Beauvoir, Ch. Hou-
zier, le Secrdtaire d'Etat de I'In-
t1rieur et Madame Fombrun,
S. Exc. MgrCaruana, Internonce
Apostolique, S Exc. M. J. II.
Russell, Ambassadeur des Elats-


ET VOUS DOUTIEZ?...
UAND commenua A se realiser son r&ve de fran-
chir les 6talcs de la gloire triomphale, vous
vous disiez sceptiques, que, seul, le recu! du
i temnps alfirmtrail son succcs,
Mais les PATRIOTES ain raient janiais attend si long
temps pour devenir la cigarclle ideale.
La valeur d'un product de selection ne peut d6pen-
dre du nombre desann6es.
Elle est, en eflet, la meilleure ( cigarette vendue A meil
leur march. Seracheteurs en lirent un triple avantage-
Histourne de Gdes. 2.50 sur cent bons prices; d'une se-
conde valeur de Gdes 2.50 sur cent pochettes usagees,
possibilities de gagner 200 gourdes avec chacun des bons
portant les Num'nos 12, 14, 16, 16, 17, 19 et 20 renfermes
dans les pochettes.
Messieurs Albert Noisette et Odilon S, Villejoint qui
ont respectivement apporte en nos bureaux les num6ros
12 el 18 ont 61t les deux premiers b6neficiaires de nos
prix de DEUX CENTS Gourdes. Notre lisle des bons de
taveur n'est pas liimitiee Essayez la PIATRIOTE et vous
lui accorderez vos preferences.
a tient chaque ven-
La Manufacture cdreai DEXmil
les pochettes &chantillqns A la disposition de tous Fu-
meurs qui veulent en cbnnattre le gout et la quality. kes
inltress's n'ont qu' passer au d6p6t general, 206 Rue
Justi) Lherisson,
GEBARA & CO, PropriEtaires.


Madame Cooke, Cumberland,
Conseiller Financier, Voorhies,
Directeur de la Banque Natio-
nale d'Harti, Williams, sous-di-
reclcu. Lud. Lamothe, L. La-
leau, Pierre Elhtart, Victor
Thomas, Colson, Delas, direc-
leur de la Comnpagnie des I Ables
sous-.imrins, F. Courtois, Einm.
Lanmaue, Secr6taire-Gbntral au
onseil d Elal, etc.
Lorchestre de M. Luc Jn-Bap-
lisle ajoula A la galkt et A la note
clharmante de la reception par
I'execulion de quelques beaux
morceaux. .'on passa done, di-
manclie, chez le Secr taire d'E-
tat des Relations Exltrieures les
heures les plus gra bles A 1oc-
casion de lanniversaire dee la
prestation de serment du Presi-
dent Borno.


IS BEAUX SONNETS

A UN FONDATEUR
DE VILLE
------l T
Las de poorsuivre cas ain I'0phir iisaiissable,
To loodasen us pli de ce )ile eCchatli
lu I teudard royal par Its mains lot plantl
Use Carthage aeuve au pays dela Fable.
.*
To veolais que tnoo see Itl l point risuble,
l to crus I'avoir hien pour uleurs cimeat
A ce arttier saiglauidel to s ta citi ;
lais 0to espoir, Seldal, It bAli smr le bltk.
*
Carlluhae itefast me Ie lrride aar
Avr ec ins palais v i s'crleer ito mer
Bass I'ltacha ire qi i dvore sagrive;
...
It eUle tes cmier krilk,6 qiwadv,
Ileradiqie tmois de pleadn die I ral,

La IA d( I Inaii



Voyages

de noces

Une sociele britannique de
tourisnie vient d organiser un
service de voyagess de noces.
A bon march.
Tou s les ois, elle former
une c:uravane exclusivement
comlp seedede iouveaux nari6s.
Moyeninaut un taril naturelle-
ment beaucoupj moins one-
reux que s'il sagissait de d6-
placemnents indivi 'uels, ces
couples peuveni s'ollrir de la
sorte le classiquc voyage en
llalie, quelque chose conine
iune lune de niel en comnmun.
Comine les jeunes poux
n'ont pas encore eu le temps
de se lasser du marriage, Ja
promenade se deroule dans
une atmosphere de bonleur
et de tendresse.Janais le moin
dre tiraillement entire compa-
gnons de voyage: chaque cou-
ple ne songe qu'a aroucouler
sans s occuper des couples voi
sins. Enfin,- et c'est un s6-
rieux advantage pour les orga-
nisateurs de cette affaire, -
personne ne se plaint de la
nourriture des restaurants qt
de a l'incontortabilitbe des h6-
tels choisis par la sociteh,alors
que les tourists ordinal-
res sont g6ntralemenl tr~ dil-
ficiles et passent leur temps A
se plaindre de la mauvaise
quality des chambres et des
menus...^

LA-MAISON
U. BAMietI FPlls
Prete beauty et ornement.


La Lalth iBW
Vous offre Ie priventif le
plus parlait centre les 6pide-
mies du moment.
II vaut mieux empicher que
guirir.


Soire Hi,


... a vu, jeudi soir, au Poste-
Marchand, une reunion des plus
6diflantes. C'Mtail la veille d'un
mort et les gens qui s'y trou-
vaient, dtaient loin d'avoir la
mine de circo'stance, obliga-
loire en ces reunions funcraires.
Installs sous deux galleries voi-
sines, les gioupes se livraient A
des occupations differentes : A
droite, un petit comilo se livra t
aux plaisirs du ((trois-sept *,plus
loin, I'oinbre prolectrice d'un
tamarinier, onse contait amouis
et leuretes at des voix flttecs,
qui fusaient de I'obscuritC, ind.-
quaient qu'on: 'ii'ait point, IA,
en coipartimenit des homm(s
seuls. Les chants religieuxalter-
naient avec les romances A la
mode et polissonnes, cependaimt
que dans la clhanbre mortuaire,
on pleurait le disparu.
*
... a vu, vendredi soir, A la
rue Geffrard, I'auto 4 -3, station-
ner tort longtemps devant une
maison du quarter, Le mattre
du logis 6tait au lit depuis bien
des heures, mais la (petite ,
dans 'entrebaillement de la por-
te, 6coutait les doux propos que
lui souflait le chauffeur.
Lorsque celui -ci partit, la pla-
re jc r'^.f., .,m !P viU,.
cc "e r "" iV "
tendre conversation reprit de
plus belle. Le premier chauffeur
revint cependant; mais le rival,
plus entreprenant, avait frgnchi
e seuil, il etait A 'intbrieur de la
mason.
... le vit bientbt sortir, insou-
cieux de la surveillance qu'exer-
fait son collogue, blotli dans son
auto place discrteinent pros
du Bureau des Archives, et s'en
alter tranquille et heureux.


.. admire, chaquejour, depuis
Iiiantu t uias inois, si ce n'est
plus, les plus grands musicians
que la terre ait portes. C'est un
groupede pctitseunesgens qui,
duns la cour d'une propriety si-
tuee en face du Seninaire, font
de la inusique, tant6t A la tlaon
du clear russe, tant6t avec des
instruments, de 6 heures du ma.
tin ll minuit. Toule une journee I
Tous les jours C'e sont cer-
laneinent des Beethoven. Mais
les voisins regretlent tout de
nieme e n'qtre pas atteints de
la surdite du maitre genial. II
est vrai que cela ne tardera pas
car, ces enrages petits musico-
phobes se chargent de la leur in
noculer; et en vitesse...
*
... a vu, vendredi aprCs-midi,
au Cimetiare, un bien curieux
spectacle. Dans deux fusses voi-
sines I'une de I'autre, ou enter-
rait deux trkpasses. Devant I'nne,
un orateur long-enredingot&
commenca une oraison fun&bre.
Mais il s'dtait tromp de tombe.
A la stupfaction de l'auditoire,
il se mit, devant un cadavre de
temme, A donner I'adieu a a1 'hom
me de bien disparu i,
On dut l'interrompre avec dis-
cretion. Avec on sourire, il s'ex-
cusa. Puis se porta devamn I'au-
tre tosse, report son oraison fu-
nobre qu'il put, cette fois, ache-
*

... a vu, samedi soir, au cours
d'un bat qui avail lieu dans ine
tamille, rue..., un gentleman qui
dansait avec elegance etc.-
train.
II portrait pantalon gris, smo-
king, cravate et plastron blancs.
Mats, a un certain moment, tous
lesyeux virent que le panthlon
du galant, iambe droite, Ital)


'Si la guerre met A nu les plus
mauvais instincts de la blte hu-
maine, elle d6veloppe aussi chez
hommee civilis6, les plus hautes
qualities du cuour, pousse au sa-
crifice de soi-mme et, dans un
grand pays, realise, au moins
pour un moment,l'union de tous
dans une m6mepensde et un mn
me sentiment. FRANCIS CHARGES


- -- ---









LE MATIN-- 17 Mai 1927


complitement mouille par' i- e I-i
rierc. Eto ne nnt gn ral. ir naU urcsatlOl
6touffks des demoiselles.
regards inichants des ca;mia-
rgdes. On sut hienltt la a us A l
de cette m6savenlure du ( 'an-
seur : une bouteille de l uum,
sns doutle cliinee au hufift et


mise dans la pocl-edu panllon
avail perdu son houchon el avec
le rylhme des lox-trols et aitres
danses saini-guitisques, le rlluin
coulait come un ruisseau.


*Le Pretr2e4
C'est, coimnie nous I'avons anll-
nonce la semaine derniere, sa-
medi prochain 21 mai courant
quesera jou, au Petit Sniinairc,
Ie drame de BIuct, I.: li: 'iTi:.
C'cst un tires beau dramcine don(1
les representations (qui current
lieu, ily a quelque vingt ans,
obtinrent le plus Ibeau succ es.
II est faith d'un cnclaiineiiien
continue d'intrigues inmouvanles
qui remuent profondnlenlt le
c(eu'r et qui se deilouent la In fin
en de superIe's el magislrales
lecons de morale.
La pikce sera nlterpi-ele paar
nos meilleurs acleurs.
D)cpuis hier les ciles au prix
d'une gourde solt en venil cllcz:
MM. C. M. l)upu), y, Trsorier de
I'Amicale, Lud. Almbrois-, rue
du leuple, No. 18291, Fr6d., (;et-
iens, ieminbe du Conseil, Sion
Vieux et Aux Armltes de Paris.
Et aussi A I'l collnoiial dli Plit
Seiinair'e.

A
I i..A \ .i t I"


tlllU- C11 I lI'l
Avoil-hier, I'on n ii e I )ouvait
complex les iiomiieux gosses
ui se ipressaient danis la salle
ie Ciini-Varieids pour assisltr A'
la initint e ciniimalogral)hiqiie
dominiicale our enfails. I.es
petits, A la vue des films du plus
disopilant co in iq l e qui leur
l!aient montr6s, temoigiricent
leurjoie ipar Ies plus chauds ap-
plaudisscnienls.
C'est Ie jeune Adrien Roy qui
a gagn6 la surprise pour enf nts:
un beau bracelet-inmntre. N
Dans la I ii'e, il y cut nciore rec
r snlle cl p. all'
voir ( PaTT ril6 la bele co. ve
m6dic dramnatique en 5 parties i renc


tire d'un roman tie Daudet. A
cette soir6e, Cin6-Varin lcs olfrit,
une prime i ses clients. Un beau
service de toilette de 5 pieces
qui revint a A. Ab lo.
lln sommne, la journ'e de di-
manche lut une journ6e de )beau
succes pour Varitl's qui redon-
ne, domain, ( Frou-Frou ).


Empressal avierra
deo Cuba
Le steamer' llabana" venant de
Puerto R.co et de Puerto Plata est
attend I P.rt au1 'rn'r-, 1 3
mai cur ~t I partir lef mrtmn
joIur pour Sntiagt de (1 lha el la
Il.vAie. prte intl It: -1 p ss.grs
p rur Cuba.
Pnrl a-i Prin 1 1 l 1927.


dc


Les premiers leqlerIIammes
lie rul lieu I'in iunuralijnldes entire le Peuple Alniricaiin ell
Services du 4 All Amuerica Ca- Peuple Ilailien
bles. I L.S. IOW '
Voici les premiers tli grae- Directeur (;iI'I'ral h!e' I'l'nion
iltes qui out lit ,Litiransinis par les Pall- i nAlericaifle'.
a)pareils : A S )II I,"- LouIs IBoiINO,
A S. E. le' Prsident d'llaili Pri'sident d Haiti
Port-au-Prince. A I'occasion tie I inaugurai-
lion du premier cable alinri-
Je suis heiureux de saisi' I' oc- cain e ltre Haitii ct les I':tats-
casion qu( in est olIcile lpar a n is,culel rcsscrrcra les licns
A All imeric Cables a~, d'inai- i
gurer l e premier cable i Al ri- centre les deux nations ct Le ur
caili en n aili eii reniouvclantll asIssIrern pour I'laven ir plu dc
V. E. iies souliails les plus clr- COIIIIcolniiioi i (I e e s poulr
diaux lait lioull sa sanl peri leCrs iiilhtl's )icn conus, j.'
sonnelle qIe )pour la prosp)erilt w trends plaisir feliciler l i
e: le Ihoilnetur idu peu1)le laiaien. i) imiie e intelligeine action
Ie soali iile (Ic cetle nioivelle de 'voire o, \civerneiiiit d'.i-
voic de colilitii inicaliol enitire voir l'ivoriise ('celle (ctuvre.
les d u ) lys sera po) ir le. r il I'1 1 ',
commiunl avantage en i J aint Ministre d''iti.
leuirs intr6i's COliilnill. A.
CA(I.VIN COO I l)GIl lnt .igloire

liIon. Louis lio no Port-u-Ia \- ilpce.
,o- rince. saisis eclte occa oil poll
1ori-au PI inue. vous )i'tselilcr ines co(mlimieiits
A l'occasion de F'ina11ur;ilationl ecl v\us assuirer (l' iina Cominpa-
dce la nouveclle line de coiilm gnie aii lnouijouis esli niii coliiln
nicalion hlablie lpar la ((All Ame- Ln privilege (d'etire uli e et a ll
raiC)), je priei V. lx d'accepler service de la IPresse IrihiliinCe.
I 1es )lus cordiales filicitatiolns. .lo Jlnl1 ,
I elat liss0neieilIt e cclle noi 1'r'sidcnl
velle voice de colnuiuniicaioii de la( All America Cables
crce un iiouveau lien d'aintii New-Yol k.


La catastrophe du raid

Pa ris-New-York

A la recherche des aviateurs
Un message du Pr6sident Coolidge
M K. Doumergue

'EW-YORK, 15 mai- Les cernant Nungesser e Coli.
eIrclhes cominencecs sur la WASIIIN(GTN Lel pr~ldent
i occidenlate de Terre Neu- Coolidge a adr'ess6 M. 1.
et du Golle de Saint-Lau- gue un message dans leq(
I se poursuivirent sur la exl)rime I'espoir qi' on relro -
Sdu Labrador, !e D)parte- ra les deux aviateurs ; il fail sa-
it de la marine des Etats- voir au people franqais que le
sayant i'impression que Nun gouvernenlent amn6ricailn tera
ser et Colt auraient pu auner- tout ce qui est possible de fAihre
enlre le St-Laurent et Labra- danis ce bal.le p:.que' o t Fro:n-
.cec) qisuiuit la route (ue I'on
AINT .EAN (Terrc-Neuve)- croit avoir 6le eimprunlle par
gouverncur de St-Pierre fail Nungesser ct C:oli,fait savoir par
oir qu'il envoyait un navire T. S. F. qu',l n'a trouv jusqu'ici
rechlrcl de dNungesser et aucune trace des avialeurs on
i ldans la aiic de Plaisance et de leur alpareil.
is les alux eiviironnantes. WASHIN(GTON- Le )pl):irle
)TT".\\.\ (Onlario)-- Le go- iien de in M:urine a envisal;: nla
iiCnementi re'W des I)osles poCssilsilile d'lenvoyer le dirigea-
T. S. F. de iateaux qu(i i l- )e I' Is A',geles ) jusque stur
uillent Icm long de la cole At- les coles (d LabrIadlor A la re-
liqlu aucune indiication con- clierche de Nlungesscr ct Coli.


c6le
Tilt
gess
rir
dor
S.
Le j
a la
Col
dai
()
veri
de
tro
laiu


Le praiel't l nhllinoii i l 'rils dhi li-
iiiers deIliS l la IChaliiibrnv Iaii';iis-e
l-1l 1 I I tlS -- I .; :11LIN ( l Ill -


lug notc- .. -. ". I liUe 1 ,t MlVeiR1.% 1a *5 l
.1. DA:ALUER J. A nlt I nierset a adopt les articles sti-
-, ....... -. _- plulanil iqu les droils seroint majo
Si re's t tl diiiinuds proportionlnelle
I c jllI (n)11ent aux nigmentlitions elt aix
t t dimliniio.is stprieuiirs A 101 io o
A lu L6gation d'Ha'ti aiux indices lmUioyens pi's elt gros
a Paris excep'liini'; Ilelcent des d6crets
1e 15 avril der:lier, le Ministre rendus d'Imutlgence plourronllt sus-
d'llaiti ai Pairis el Madame Ne- penidre l'imporialion dt1t mar-
miouirs ollraient, daiis les salons chlandises de consomnii lt:ions,cer
de la Letgation dt'llaili. 1, Hou- taiites exporlalionis s:iuti les pro-
levardl D)es Courcelles, une lgran- dniits agricoles. L.es Irecouvre-
de et belle rcception e elion- meins des impoirlaions ii'avril
neur du nouveau Ministre dc depassent 378( miiillions, les re-
France en Haiti c de Madamle celles no'ui:les permalentes at-
Neton. leignenlt 3(S millions el dtpas-
Au dli ner qui accompagnait sent de 1022 millions les rein-
cetle irceplion on remnarqiuit:: trees de 19)23,les plus-values des
le Mi istre de France el Mine (qiatre piremniers miois allcigienit
Netlo, le Sous-Direcleur du 4(i6 millions pour les taxes in-
Protocole et Mmne Carrl', le G(.- directed. Les socialisles et les ra
neral conmiundant la l)6e ile- dicaux onu coineiiuiici la lulle
ment de la Seine el Mne Lagrue, conlre le project de lot du goiu-
M. Marlineau, Professeurau ICol- vernelteni pour augiienler les
16ge de France et Madiam', le tdilfreils larins;l ill olu demian-
Lieutenant-colonel Anltpin a t, deI qu'on 'remelte A I'Nlude les
commandant en second le 'almpl nouveaux droils d'enitrce.
d'aviation du Bourget M. lHenri .... .s -s
Laraque, Conseiller de la Lega-
lion et Madame, le Consul G&- L'Angleterre so defend
unral d'lHali a. i. A Pariset Mme centre leo organisa-
Dutlv, M. Mallon, Seciraire de tto i communLAtes
la LUgalion. .()ONI)l'S-Les 'e. quisitiorns
U:le charmantesoiree musica- ont continill an siege d'Arcos.
le suivit ce grand diner. Melle. Les agents bolcheviks ayant re-
Adu!aiga Mollica, dans de sun. SusI de donner les cllt's tde cer-
ves so!i de harpe et Melle No- plains coffres le gouvernemiet les
vak ,va el M. Dorroja, dant de lit ouvrii au tmoVen d'une per-
dlitieux soli el dus de ci ant ceuse i7 ectriquce. Siir Jovson
avecacco:npagnenient de pino, litlss, inlerrogt tiux Coiluli
c'larmnrenil pendant (uieleues nets p)i le travaillisic lender.
htreses agidbles les lh6tce du soil au sujet de ccs p.rq(uisitions.
Min.stre d'Haili et de Madame declara qu'il lui tat: impossible
Nenuours. de r6pondre avaut d'ux jours.


Nouvellcs

de Paris

1P.Ats A la Cihai( re.1. 1. I)
kanowvski, ministrie (II coiunieir-
ce, s'(ilaint oppose A I'la dleiniuilei
des socialists au sujel dti rLln-
voi dti lprojel douanier i la coin
mission, ce renvoi 'ul repousse,
par 2(7 voix contre 2 1S.
NM. ilieth, chiiargi d.Allaires
I'.\llemiagna, a coliiunuiqulll
M. 1Be. thelol e. I ab en e lde M.
IBriand Ics nouvelles ilstructiolns
Iqu'il a reues ide I'MA'lemnine re
lalives au coniiile d(e la (dtio-
lition des Ioi leresses oiieclla'es.
liok:.i;no\'ski a inailgure
la Foire de Paris.
NI. lBeraly,rapporleur de la
r'foirmie l6ectorale de la colm-
mission du suffrage universal, a
lipopos6 le retour an dtcourage-
Ient des circonscriptions Lde
1914 avcc ratlaclie.nent des cir-
conscri pions inldriecilrs A (0.
(00) haiitants aux circouscrip-
lions voisines.
----^-"-pl----
Les victims de 1'air
(nf r'echerc(he vain'men 'I t I
St loinanl l Mouneyres
LISBONNE I.e gouverne-
Iient portugais qui a la deman-
de du gouvernement franqais a
fait faire des recherches dans le
voisinage des iles diI Cap, Vert
tOUur re'rotiver le capnleIlit St-
Roman ot lo lleutonant Mouney-
res a t (jnform6 du Cap Vsrt
qu'on n'avait constat6 aucwne
trace des iyiatlurs.


lericca Cables,


I)e ils


Noils enlllr isro.is l;i nIor1, s'll-
V':i'O ii 'r :ipcri -n idi i ls de:
* .lI/,tl i, t lait I( 'lc;ri'.c I iiirtec
I 'i Ieslc en('l ll' d-c nos bg 'll'es
I'gities ( I'eftl :ul s tni c(l' l.r ge-
iii rc x, iic \ iotrie ciiis lus'cirs, i's
Svle rg uj llls .i' i vo
In c s l el d'il i ''ili" 1 onl, (uii td s-


ap rs- iii L Icuics cii I'.ise
I:i uinile iqui lCs lit i;il cde
88 an1', Mlait la ncdre de nolre
amli enri e Chau vet e la grand'-
indre de notre conilrere restt
Georgs s C(lhuiuvet.






cii vov ns 'exprtssio l Ifc nos
p.es vI'velunraiollaos arn liu cet
I)inp nchs i ers Irecse 2 h1'lise
du Sacre -nat, cstr de 'iir eabi[a
Aux noin ireuses fa I i Ia es
pxrou ves par ce deuil, par i-
culi recent A Il. et Mme Henri
Chauvet et A notre conlrere Er-
nest Chauvet et Mada ne, nous
ecnvovons expression do ( nos
plus vive condol6ances.
D)imanche, vers les 2 heiures
1 2 du matin, est mnort Abdalla
Mlim.
L s l in-raillesoutetln licu'.lans
1'aprs8-mnidi a 1t tlv- r v,.i t'; -
glise paroissiale (dt Stc.\nllie.
Aux parents eprouves par ce
deuil nous envoyons nos mleil-
lcures conJoltances,


Le Fromage kltllf

a appris au public qu'en matiere de Fromage rien
replace lI s:1aiveur. C est la saver qui fait
qu'iin fr' m:igeecst superic ar i 'autre. Si vous
achelcz un 'roniage ayanit I'tiquClte KHAFT
'i I'extlricur, il n'ura igalement Ai I'int6rieur
la sa:vcur Kn.-rr sans pareille.


I -


I


En Justice

I,'S (i .\NI)S P IOC"S

SOLIS )'itSi(' IICCb l lil .1itnel

lier, le !ribuil al ti (:;i inanuel Eil lairl, Prsitl:il de lai
(.our de ( ,iss !ion! ;I ilt'nlltil
l afi cilen E. E. el Mlinistrc I'l(niipo-
lentliaire d iHaiti a W.ishiiigton,
c n're I'Ela,' i :li ll
:n 1'ann e 1ti92 l'3 : :l, h-irin
contracla ;iux l .its-U'nis nil cll
prunt de 40 millions l dloll s.
N1. Albert Blanclif ien sUs (iu i-
liits de Minislre P,ciiiplcin!1 :ii, c
ct e:i verTii de l'.iili:dle 1 1 (Ic !:
Ioi ec 1912 sur 1 (-,, i.nis itio (I dIi
Service l)iplo .n lit e, Ieult
.lo iler I'ailth ,ilticit'e nt li (d t con
Iral el c(nliii ,-n s liire ii i'r clain.i
ItL (iGouiivern':ent hIiiticn, lai
sOaiirIne de .5:) ()0 dollars en s,
b):is:iit sur liIa Ii du 2 fevilei'
9191 qui Icco;(l.' lln droil pro-
plortioiiin l deI 1 I ()i), ce (qui
I) irleriit le cliiffrce ai iprlccver
i"r t' s 10) iillionis: 100) 000)() dol-
!.irs donit la mnoili [pour I'Olhi-
ci'l' I'u)l)lic cl I'aulIre i oiti i e pour
I'l':i;i l. L'ne action cln paieiic nt :
.t:' int ioduile par M. Ill inchel
con!) re 'l'!al ir c llaiant le n11on-
1a I (It s .s Iio iioSd0 iri', s, soil
-) ()!) (IHoll ir's..\ :A i dlate (lt d 27
I' vricr 1926l, un jig' iciil ful
., in I 0 pai 'Ir li l Triblinal Ide Pre-
Siilre Insltnce de VPort-aIl-
i n'i e co l)d.i nitllll 1I' il
p iv\'c i "a Il.i nclu. I i SOI ni1111
( saun s i Ie le 'iii Ian :(Xc I la l oi
(it 27 oi(l' 11!12 .\Alpi i a ite in
l( rj 1 c Colltr' e ('c jtlei;eI leil. LA
'Tri ;nal d(I'Al ppeI l nIr inlitl (It
NI. i !anic!ie, [l;' i'orlg ne it,'
son avoca!, Me S'6nio \ incenl.
[I'loni(ieir l (e l1'Ordre I es nvo
cats, niii'rod(liil un i)ourvoi con-
Ire li decision d(I second .n1ge.
('est ainsi qulie, liter in liii, a r- es
I I -clure du rappor) t d .Inige
Thliilba l, ,Me Vincen, 'vaint oll -
lenu la parole du Prelidenl! d(Iu
Tl'rilbunal, coinnlenla I'ex)os:- de(
i'ailire ct rli tlula poinll I ar l)o' n
les consid&rants de l)'rdon 'ian-
cea d' (
iijdoilie (du LIB1-
les lihorloges sonnierent
~n ouzCe coups de inidi. Ii.au-
dience fut levc'e pour rec re-
plrise i hluiaiinie.
Me L1io ,Ioseph, Coinmiissaire
du (Gouivernenient i)res le Tri-
bunal d'Appel, soulielndra, par
devant les Juges en Clas.alion,
le juge:lent du Triu:ial d('.ppel
et le siege du Parqu t d.i Tiib-
nal de t:assalion est occupL par
le Substitui Ienri Tcilonge.


Un 6goixt d- tajereux
A I'angle des ra!.'s Thiomas v1a-
dio et Idu (C :lre, hli aouclhe
d'*gtf4i t S (! ( 0iLlVe tie cou-
vercle.
I haque jour. lia caIse d(L nom-
lireu' x accildel; 'I i is (quaIr-
elir, r, lcairlois c i 'ii ail (t ni
%V IltI .e pa i1.1 Iv i t.iii. c, I'. :i. -
teis I'ois, ce soul les c'i.,vai,\x .It
voilircs piil>i(Uij ,s q( i risq(iienli
de s'y c:isscr 1 sj nil) s.
II est i'ceCssii ie die t)boucL'her
i'orilice dc L'(g lii.


I llo iG


It0M.\(aI
11 -)MAGE


Kraft Cheese Company
NE V-YO)K -C ICAGO --POCATIELLO
I


\ GIENT'S Il'oi HAITI:


The Pa (vley Sales


Company Inc


, i . "
**. i 'l I**


Un bas de luxe
d'un chaussant parfait


EXQUIS, chaussant ji'ste, 1e Bas
t"oleprooif," f itril. (uIn seul
tissage ne pricscnte anuncU fau ttc. La
maille soyeuse ct lustric s'it chaque
ligne et contour Ct ;n.incit la: cheville.
Outre sa quality d'cltgance le Bas
"Holeproof," leger, charniant, dure
plus longtemnps que lia ibrication cou-
rante. Le rcnforcemernt s;-cial a la
pointe et au talon (une invention
brevetee de "Hokproof) donne de la
duree la ou la plupart des autres has
s'usent rapidemept.
De prix modern. le Bas "Holeproof"
offre le maximum de beauty avec le
maximum d'&cononic. Exigez la
marque de fabrique sur chaque paire
quc vous achctez.
En enre dans tous les beons m'gasins.


4;


MOHR1 el LtUIIIN, AO1
PIar-aa-Prince ,c


Bas Hfoleproo
H leitr of hI ...,, tM: ,w.ukce, W is., U. S. A.
a 51 annies d'cxpariencc dans la fabrication de bonneterl
p.. ..... .. .. ....... ........ .... ................. ............. .
...... .. ..- .. ..........



PARISI AN A Iambur-wI
C: SOl)I
Cl .11S01
Le i aio AYf3


lo cl 2l pish,'

Ploll.r la d .ni e i


1.00.


Varrietes
V'ercredi Cind-Varia6s redonne

Frou-Frou
jou6 par les meillcurs artistes
italiens. Entr6e : 0,50.


Le steamer "lDans
d'Europe via Kinglstoa
de Cuba est attend i
Prince vers le 18 Mi I
repartra le mmeme jy .
llaitien et les ports d,
Le steamer Kreti a
Kingston Santiago'
attend & Port sa P
28 Mai, prenantsdu i
rope.
11 repartira le m6il
le HAvre,Amsterlam l
via lea ports dau iordi.
Port an Prince, t 1


OLOPON,
Agents


EAU MIKtRALE NATURELLE DC



|llhi ilgJ
1 S^^^^^^^H^B^- -


GOUTTE GRAVELLE DIABETE ll
RHUMATISME COUTTEUI
Eau de R*glma pourI le Arth r*t
L En Vent. daons i pt'icipalel PLaCrm icit )r @Drc-"t' M.idfal A


a.. a,-.._


- I Ir


VARIElH ES A OFFRIR


SRAFT
,nAP'r
ii o, r
AA~rl~r


--


I


- -,-- ---
,.,,~_ I --


~n7


cSniisse.
((America))
((Pimento))
((Mu nsfer))
S(Limburger)
((Ca ciImemi berl
((Aiihillanok


\ /i







LE MATIN- 17 Mai 192/
- II-------------' ''I -^ **-* .- 1111 ii i


GENERAL ACCIDENT

FIRE & LIFE ASSURANCE

Corporation Limited

Perth & London


Veuve F. Bermingham
Agent General pour Hait


NOUVEAUTE SENSATIONNELLE


Assurance centre accide. t pour personnel d doi, sxes
W sc Aaines d inu1 i ox ,n'e aps A urep litrie insi-
q ;lihrle ('e vinfi-s, pt dollars et iemi par an donnant droit
Wo e -e ,aB\ -.:{--sar ..... --v"
en cas d'accidents ordinaires causant :
MORT 5.000
PERTE de 2 YEUX, DEUX MEMBRES ou
d'un (ElL et UN MEMBRE 5.000
PERTE d'un CElL ou UN MEMB3RE 2.00
Incapacilt total Icmporaire de travail 30 Dollars piar
semaine jusqu'A 26 semaines
Incapaciti particle Iemporaire de travail 10 dollars
par semaine jusqu'A 26 semaines
tes policts de Or 2.250 et de I 250 sont au,si innises avdc prim !s
ICduites proportionnellement.


Assurance Maritime!
Assurance eontre le Feu!
Assurance sur la Vie!'
t Assurance pour Autos CONTRE FEU VOL.
DOMMAGE de 16 MA-
CHINE DOMMAGE CAUSE a AUTRUI, DOMMAGE PERSONNEL.

Cette C rp ration' a des succursales et des ag-nfs dais
oeorporaio.n toute les contlres du monde et seo
reprtntants sort i la disposition de tous les porteurs de polices
pour leur priter secours et assistance au besoin.

Pour tous renseignements
S'adresser aux Sous-Agents suivants ;


Port-au Prince
Miragoane
Pelit-Goave


iDaulres Sous Agents scron


1lMSdaUons
du =Mimi slIpl
'glrd Pape i M. Ceelidge
^.,NGTON-- Mgr Fuma-
Bindidi, d6lFgud apostoli-
Srts au President Coo-
't message exprimant la
= t du Pape Pie XI pour
Itite des inondations du
SLLE ORLEANS- Les
d Miasissipi semblent tour
~ra les terrains de culture
SiB a sucre du pays Deva-
%4dan la parties sud.de I'E-


ED. GILG
TOVAR & Co.
D. BOMBACE


it ;:omnims bientot dans les autres villas de la RWpublique

Colombian Steamship
Company Inc.
I c steamer "Bogota" part de New York I 12 Mai courant dhee
cement peur Port au Prince eat altendu ici I Moercredi 18. 11 repar
tira le emeo lour pour Petit GoAve, Miragoine, Cayes et Jacmel,en
route pour leaports de la Colombie pregnant Ir6t et passagers.
Port au Prince, le 16 Mai 1927.
Colombian Steamship Company Inc.
Gebara'& Co, Agents


E- U--Sai 2


Insurance C(o


can Edie



1


Avis important
Grande Rafte Nationale
et Tombola "La Pers6-
v6ralnce"
jLe public' est pride de"ioter
que le prochain tiliag de la
Crande lialle Nationale et
Tombola Ia lc Prse&\vrance j
cst fixed an 22' ni:i (Itl COurllal
au lieu du ., juin.
Preinit're lpriml en ,mar-
chandiscs Gdes((000),
11cLXicll prille Cn 9
inarchanliscs ( 2000
Troisitme irimll c n l ;i
miarchandises (es 400
LE: CoMIurL
-H-
Avis aux Notaires
Jejsoussign6, Emmanuel Florville
done avis au public et particulia-
remeont aux notaires de la juiidic
tion de Port-au Prince quje e suis
seul propri6taire de l'emplacemen(
*dt P4tion V, Rue (lerveau
tl mesurant 60 pieds de lagade
sar 100 de profoodeur, borne au
nord par Je No 14, bis au Sud par
le terrain portaut le No 18,a 1'Est
par celui portant le No t6 bis et
et & I'Ouest par la dite rue
Cot emplacement a ete acbete de
Mr Joseph Verna.
En consequencb,defense est failed
aux notaires de dresser.aucun acle
relatif au dit ,emplacement.
Port au Prince, le 11 Mai 1927.
Emmanuel FLORVIL

1~8~8~7PI NO


plus, ortes 4ompaflnie;Y

nues d'assurante sur

la vie .

ug 1 Le Bosse &SC Co
aiB~aB^^^.e^EafiBB~^


Vous pouvez par 1'emploi de talcs inl'f- "
rieurs risquer Ia peau et lt bunne huineur
de votre UBeb. Le B1.be ueo put vous le dire
qu'en criant et en plturanu, le tale causti-
que l'irite et enllaulme sa ttudre peau.
Aljrs .laibli par Its soullrdncts et le manque de
sommeil, ii est une pruic tact e pour les maladies IOR
infautiles. Il
Le 1 ale loinque MeAlnien esl yar1ni!i! J f
Conservez la smanl de vos UJb(s en le poudrant
du Talc Botiqud Meanen. 11 est absolument icot- .
fensdt parce qu'l est pur. Linquante aunnes d'ex-
pdrience et de perfect onnementl dea Laboratoires lelgarnt3isfent.
Saupoudrtz de Meuneu votre Uhb6 apres son brain et i chaque fois
quo vous change son lange. I
Hecommandoe t u-e depuis cinquante ana par les" nurses e l1
m6decins.


MFftNNFf i


Lu..~~9


-Ilg~~D~~ L


Delicieux et reconfortant-Purcment HaitIic
Vieux de 14 ans-Coulcur naturelle, propre


V.0-Or 1,50 Bouteille
1 0


a son aqe.
ID)pot General: Spot's (C il
GIRAND'RUE 1532


Compagnie G6n6rale
TransatlantUque
1e steamer "Caravell part de
Bordeaux le 3 couraut eat attend
& Port-au-Prince sle 21l. =.A
II repartira leajour de son arrive
pour Petit-GoAe, Santiago de Cu-
a et les port, du Sud.
De retour a Port-au Prince le 27
1 lepittir.t ~o meme jour pour le
Iltv. e via les ports du Nord,Puer(o
Plata et San Juan ( P.RH. ).
Port au Prince, le 14 1997.
E. ROBELIN & Cie, Agents


A .de Matthis&Co.
Rcpre'scntants pour Haiti 1
<4


,VSuuuur


rois Etoiles
0ois Etoiles"*


I


IIIIIII IIIII II d


_ ~ ----~LIl


n _ _- I I


I~--- -


L
---~--
_ ~_.-Lc


ISli






11. MATIN 17 Mai 7
-- -


Ces


Annonces IO!Is illif essenl:


lisez-le
~"I ii i -


w .- --


PURATIF du D' MANGET"


combat


les Maladies de la Femme


ft is >> a* ueUtes -ate sM. pubeale. .peague-. feteic i ). -gesrr
eiujrur pri -m psem %i etr, eamieI. d riv ir 6 il o f det aeum
rt- se.uA. aieri peltliqulws sWil prfel iw s a esrs isw e eso ass" pablBs
p. r i r, Il* rIeitr'llci*s nUn-rI6 sacl t ol li plnatl t'ICs ptrl e ur
uiriu.I.I .14u IAnir plopaldele as 1ns amule sapsUl, m Is
ii:. alle .
PI',r *i,. lrivall I'e wumpll r iull#rrculn. as pirts ide sat
rl,, i Ire la ulullire pele. II Iglporle done. dee Itel vtldince. q w f um
Cti. IM ..v.r I II ImIpaU s d'si.al c* 4 ia r.blit. II (teL IpU eM it.
II-I I.it ie e<4iiitne n I. plus rtUI ul P e pIsL pe r p u'i
~l.lr J .a as.ir. rdpaltsnir. ll nso clhar d rli dua IWill
i- ir. le tra li be relnutlr, eI rpai 5 sw ml rso
flr i. illluu rs i. rr rn s ua eI tIUrOer. r es 'lr plus
I .i lleit:Ier *'-t. I s! is It crltaidrt queI It tllas I Iei ilr l., A 'rt le).
SI ll.l ri, cil utir srtle di purgau lo s aolpsildnlle. Ylylai pou r uH t 4 u14silt
I i'..r .a' .. derlheis r ldluiJc de di.a- illhtsutlim. db bwOIurus pic
c...! ,. .tlerehlel .11 111 a so v es It des l ulsOs dru S ll(
l e,'It li.f" roulluhlon. qu'll toutl lillnlru ITi *o sseH se Inpureo e
t,,,qr. "'It l.urqur .l eI JI unes t tes io .>e4 Is fuoema.lit, erl l deIeilatuse.
I.* f.rntr si.lt rif\-s i qu tsiuriern It IsnII auYpee. r- WII aIt fI6
,,II.Trp I'. DEPUAotIr t 41 DO1crrI 11aOCT.
Qi.i-.S v.Viu e in rflt quee It DE0PUATIr Ui DOCTEUI IIMA6T. umlus4l
1 .I'I ,, ,; ntl.R ref i aIt* l lt Illse I't |, ur l.urs s rtla s d pllprirtlcs.
Iar' Ii. ,- ,l i it' |.r llSjd esoie nti lt hl.l , lr i* urL quallll's raels ll v.i
1lltl.l.,. 1,^ |l +Imlw +l>|. i o i s alll luilll I.- l. lh. p I, I .i[lntr II V .1co lledI oa r oo n it.%af'm iArnlt nill& rival uur
luol ,. .., I rl 'h' depl vr -. *Is e l tl .t 0 rl ...sIA ll 1 sta t l
p. l. ... . I..s t. ..0..l h OrIs *Ir I UU )ODU IteL i t ds o ul D il. prille dr
alat1 ULIURATI AU lUCrftlI MAIIII ? fU soM0a>0sud & uet u Witre.
j;-:1 0eIo 1 0.1% IjupserAlita -
V. <* 11. i |i|>, Il Wii. hr llrt I.%$ 44AIN l* -
V'.II qu'll a' I tis qslsl kut e Ie b I(SI.I mI 4ughit I
I,'h (s.,.,II CRANIDS PRIX. PounwIssu l*Op Il6sI as PaIl
2 r V.al I < nl. I t Se I. ** )'* lrn -.. "


-I a totnjours du
danger datislesfles f es
^&^ _ _-- -- *kj **"*


Les germcs dangcrcux
pullulent dans Ic;le g-
glomeirations. (O nic
peut pas t(.uij mrrs (vilr
Ies fouls nimas i cst
toujoIrs possible de
sc prsscrvLr de totIic
chance de contatigiul.
Le mnoyen I.- vplus ltr ct
|I* lug ellltCa.C! rt .de
purl citr Ir*qti,1 n.%hcn' la
peau cn fAi*arat u*.gl ilid
SAV^N


Grande tabrlquo de
Belles et harnain
MAUIRICE BOUCICAUT
1931 Graiind'ue 1931
En lace de Calts Pressoir
Sciles anglaise,americaine el
mexicaine. i habraques, va!i-
ses, jambieres, mors etc. etc.
Prix exceptiounels.


O0 trouvero eba
Charles N. Gtljeps


L* IrFEBaJs K'-i RUEDuMAGASINDELU A f
L IFExirait orgeatine pour orgeat
et routes sorles d'extrailspour
le SavJn liqueur s.
S, Vin rouge par gallon.
pour la 1 .. Anisette, ,acao et toules ~or
Lever lru. Co, ,, i. .S\ .., tes de liqueurs superfilnes.
Lever o -o-o i 1\ '

I ROPIiAIIITAi S I AUTOMC o:u IL. I\e


PNEVIS


&


''lTUB1IES


Notis lreC' in atlllll:I 1d lol
sp(ikciakicnlt ls mlins pour
can:ionlls )30 x ).3'. x (i;, (5 x ,
35 x 5, 38 x 7 llcavy D)ily.
Les pneus F l ESTON IE
BAIL()OON sont Is nicil-
leurs.
Toutes lc dimncnsions dtc
pneus cl Tu 'ie cl accessoi-
res en stock (IIch


't;
I 1 1)11 i


I. PCreln ,l(J-AqerIlolI & Co,
A ENT GENERAUX


!
i
4








t
L
t









I
r


L>d


F -7 *


4


- fkifav
tilBAMW0


Jip"


Plus de la moiti6 des Pne

venduienHllaii sont GoodYel


Les p.ncus Goi0 Year %ili ont t1i adopt s par presqU
services de transport du fouvernenment HIaitien, sol
testeceux qui ont le mieux resist aux indgalits et asperiths
de Ia lepuldiqie.
Les fibres connues sous le nom de Supertwist qui entree
brication des pneus Good Ywr, leur permettent non seasii
sister aux chocs, mtais de les absorber.
Aclietcz la prochaine lois des pneus Go lear, et jouise
qu'ullrent les longues courses sans crevaisons..


e W
Iif


Good Year Balloon Tires


The Wes laIdies Trading

PORT*AU PRINCE-- ANIVES iNIH


---c6- A -- -


-IS


I


I


ii
':4.


rl


. fl


--


I JI -11 I L


--


do-_ ---rmue..w - ---- -..


i I II


-


- 7-_Jirl _---I


00*0"l
mmlNh-


''
r J
r-


PI I-s ( kF 1li 1m ''.ref I '


-cr-rc~LY r. ~------ -. -r`4-~r ~


OF!


r^.


I-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs