Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04462
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 05-12-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04462

Full Text






. men t MAOI01RO
DIRECTEUR
13 Rue Amrricaine, 1358

TELEPHONE N'242

tsUMERO 0O CENTIMES


S nlieA.NNIlE N" 6095 PORT-AU-PPNCE ( HAITI) JEUDI 12 M\I 1927


;


LE DIEU FOUDROYE

ins doute, ii laudrail Otre un rait pour le s6livole, l'invinci-
d po1)te, d6sesprd cet dou- ble obstacle. Voici que tentait
ux, pour magnifier ainsi de le vaincre laile iniraculeuse
-i5t'd, 1'exploit que tenta de da lHros Sans doute pendant
tI'e Nungesser. qu'elle passait, divine, au des-
)I d! "a guerre, scs pairs sus des lots. tous ceux que de-
ijat les barons du Ciel : vora le monstre insatiable dres-
et Guynemer dur I'ile de scrent sur les vague, leurs om-
race, Immelmann sur le Rhin bres fIrmissantes I
lemaind, et sur Venise, Ga- Jamais une chose plus grande
iele d'Annunzio. 11 semblait n'avait Wte tent6e sous le soleil.
da'itu alteint les plus haules C'est pourquoi de tons les
oilers. Et son rdve tut encore points de la terre qui fixail, dans
de mon er lAus haut I une gangoisse inexprimable, Ic
.Cela tL-dl de Irph&pc el de la vol drniqu ct prodigieux, un
Fable. Hien qu'en y songeaint, seul qui cst mionl0 quand la tra-
kle cIgU at coups dl sordon- gdie des forces, de I'lcare de
Sed Jeat que dans I 1ther, le I'heure et de celui de la fable,
vvembissement du inoteur lut la fit un dicu unique I
pibtion haletante des coeu s, Devenir un dieu, cela seul im-
ea arrivait, oubliaiut la vie, A porte. Vainqueur, la gloire cut
PO u'uvoir la flert6 d'etre un laurel le front du heros latin.
e. oudroy6, voici qu'il est devenu
Ainsi la chose inouie allait un de ceux devant qui fon se
tale I Un a un, des vols signed.
Jeux arrachaient des poi I11 est impossible de concevoir
es cris de d6votion.Ce lut une destine plus haule. El tant
I laanche survole duns qu'il y aura des homnmes sur la
Ii martin. Ce tut sur la terre, les Ames s'agenouilleronl,
ur immaculeedtesAlpes, pieuses, au souvenir de celui
de Chavez, I'adolescent qui, part pour la plus 6blouis-
et martyr. PtHi sur I'A- sante vicoire, lut jug6 digne de
et la MNditnrranee, devenir, par le desastre immi-
do fuselage victorieux ritl, le symbol du g6nie poi-
_ _lBpace. gnard4 par la vie.
lids l'oc6an, une fois survo- Aussi, avec toutes les elites du
1A m us raid aventureux par un monde, LE MATIN se fait 1e de-
buw avire aerien, pilot par voir de se prosterner, humble,
I bls d'Allemagne, demeu- devant le dieu foudroye.



les Journees medicales or-

lannsees par la Societe de

Medecine d'Haiti



Le banquet de 6ure
Le banqu et de cloture


aU inllressantes assises de
et de M.decine d'Haiti
Iat terminbes vendredi
r un banquet qui r6u-
tous les membres de la
Apr6s des heures
es empreintes de la
,franche cordiality les
stes sont parties sa-

lsrtaient A ce banquet:

Docteurs Butler, Hudi-
,Methorn, DJminique,
,,f hoisser, Salomon,
Loin, Wilson, La-
araons, Ethart, Ebert,
itieau, Thomas, Hyp-
Jteanty, St-Cyr, Jour-
'l tums, Bellevue, Per-
'Wiltams, Fontus, M.
.. Lafleur, Desman-
SHill, Blackwood,
T tfm, St-Louis, DP6
Dumervd, Nee-
SCamille, R. Sa-
Yl, Pierre-Noel, Pd-
ci, Waag, Gillen,
kersham, Alexan-
IS, Daniel, Miller,
D. Camille, D.
iy, C. Lhtrisson.
OV&ernement 6tait re-
In M. Charles Fom.
taire d'Etat de I In-
Eli a prononc6 au
un magnifigue
SFombrun s est
A*peu pr6s en ces

.eumrs,

client atUoptie de-
lK mps chet les na-
S lisees que les mem-


bres des Soci-t6s Savantes et
mWine de simples associations
se reunissent en des congress
periodiques dans le but d'ex-
poser publiquement le r6sul-
tat de leurs travuux, constater
les dernibres tapes parcou-
rues, tormuler et discuter les
questions qui rel6vent du do-
maine de leurs activities.
Ainsi. la Soci6te de Mede-
cine d'Haiti a decid6 d ouvrir
son premier congress annual
que vous cl6turez par ce ban-
quet, auquel vous avez bien
voulu minviter a prendre
part.
J'6prouve personnellement
une lgitime satisfaction A
m'assccier A tout ce qui s'est
accompli au course de ce con.
gr6s et saluer les belles es-
perances qu'envisage le corps
des mddecins am6ricains et
hartiens, lesquels sont terme-
ment convaincus du bien A
tenter et decid6s 6 ne pas s'en
laisser detourner. Je souhaite
done que les g6nereux senti-
ments rciproques d'estime et
de confraterni!6 qui existent
entire vous se raftermissent
davantage et que I'esprit de
corpL devienne en quelque
sorte plus consistent.
II m'est particulirement
agr6able, en vous offrant la
sincere expression de mes re-
nit rciements pour cette mar-
que renouvelee de courtoisie
et d'attention don't je suis
I'objet A cette hcure, de vous
affirmer que le Gouvernement
de la Ripublique se filicite de
I'heureuse collaboration que
la.Socitle de M6decine se pro-
o .Ae'de 'hi apporter dans
I'ex6cution de son v ete pro-
g gramme.


I


U*


Port-au- rincienne
1611 GRAND'RUE. ncienne Maison Keitel.
Maison s'occupant exclusi:-ement d'Optique el oio vous
trouverez les verres ct les montures don't vous avez be-
soin.
VENTE EN GROS ET EN DETAIL
Nots allirons I'atllenion Iimnvcillanice des occulisles :
Les prescriptio.is de verres t'vliindriqutis on prismaliques
pcuvenl dire exei('il.es en (cl(ux on Irois semaines.


A


I WY --- - - -------


U Unissons nos ellorts, les- Deis remercicmeilnts t .1
sceurs, et agissons avec line spjdciauix s nt ic':llcl Ilnl !us
foi ardeniteldans I'espoir des i 1nos coll ,;ucs le too les les
jours mcillcurs. Nousaurons villas diu iv)s (cl1i. avc tine
conni Ila joie di semeur qui bonne ,crcc si cordial, se
oublie les heures rapids et sont emipriss6s de se "oindre
les lutles de tous les instants, noius.. \ban lonnant pe iindnt
landis qluil s'ubsorbe dans u n trois jours les Ira.vaux u i
laeur d avenir. Icur incombhcn ils n on t
Je vous adresse ce soir, les ii'larihad( ni In pCine, ni la
sinceres felicitations du iou- taltigue )po. Ir nots alpportcr
vernement. Je e6ve mon verre I'aide dc letr )pisence el (de
au Service National d'Hygicne ltiirs lumiures. J'aimie 6 pen-
Publique, au personnel de ser qu'ils ne le regrettent
I'Ecolde M6dccine et je bois p*int puis(eti ces trois jour-
6 la hocietC de M d ecine nies, il faut le reconnaltre,
d'llalti. n'ont et6 pcl dues ni pour eux,
nr pour nous.
Ensuite le Dr Llio Hudi- Nous leur devons une prise
court, Pr6sident de la SociOt6 de contact g6ndrale, intime et
de Medecine d'lHalit prit la pa- charmante. Nous leur devons
role au nomi de cette Associa- uae plus nette conscience de
lion: I'ceuvre A accomplir. Elles
out tW, ces trois journees.
Secit taire d'Etai; cI fdle uneveiffie des armes
awant une grande offensive.
La Soci6te de Midecine vous Nous avons pu A loisir mesu-
remercie des souhaits heu rer nos forces e jeter, en eflet,
reux que vous venez de for- pour le congr6s prochain, les
muler pour son d6veloppe- bases dlune offensive contre
nient. II nous est particulie- des fleaux qui nous d6ciment.
rement agr6able, au moment A cetle preparation, durant
de clo.urer ce congr6s, de toute une annee, nous allons
vous avoir an milieu de nous. noIs appliquer avec science
En dehors du plaisir person et conscience sans nous lais-
nel que nous 6prouvons de ser d6tourner par ces criti-
votre Compagnie nous avons ques acerbcs d1ont on nous
le bonheur de pouvoir oflrir pursuit A I'envie. Disons-
au President de la Republi- nous bien que rien de grand,
que, par votre intermediaire, ni de vraiment utile ne s'est
une nouvelle fois noire toute j:iniais realis( dans le monde
g atitude.Son Excellence nous sans une gestation tr6s p6ni-
a positivement gtM6s et nous ble et un entantement plus
sommes A la fois touches et douloureux encore. Accoutu-
confus de tant de sollicitude. mons-nous done 6 ces criti-
Veuillez bien le lui dire de ques que des esprits chagrins
notre part. et a mon gr6, trop fau sjment
inquiets, attachment systemali-
Messieurs, q(uement A nos flancs. Sachons
miieux y puiser un stimulant,
Aux chefs du Service Na. jallais dire un reconlort de
tional d'Hygi6ne, nous avons telle sorte que le jour oil cette
6galement a presenter noss critique ddsarmer a, nous
hommages. Us ont 616 les pro- nous en sentirons diminu6s.
moteurs de l'id6e de ce Con- A l'oeuv,e douc, mes amis
gr6s et nous out puissamment Sparons nous sur ce cri de
aides a en assurer le triom- vaillance qui sera compris de
phe. Sans leur concours effi- touye la communautl p.uce
cace, nous en serious encore que notre r6le A nous nimde-
aux projects et c'est de la loyau-i cin, on le sail, c'est d'accom-
t6 que de I'avouer publique- plicr.le devoir et de rendre
ment. scrie.
II I -II n aI


m Sensationnelb
En achetant vos complete chez NICOLAS
vous obtiendrez une coupe tr6s 61egante, tin
travail soigneux A la perfection tailleur elt
un prix raisonnable defiant toute concur-
rence.
Malgr6 la hausse actuelle nous mettons 6
votre disposition de bon casimir anglais fait
et .ournis A P.or 16iu < dollars.
Complete Palm Beach faith et fourdi 10 dol.
Drill blanc sup6rieur 5.00 dollars.
Nous acceptons tr6s courtolsement, sans
aucurfpriejudice,lesclients qui veulent appor-
ter leur tissus pour dtre confectionn6s.
E.M. NICOLAS
Marchand Taillear
305 Rue des Miracles 306
Pr6s de la Pharmacie Notre-Dame
I -1 1


former une nouvelle et bonne
generation m6dicale, grace A la
re6orme de notre enseignement
medical qui ne peut qu'tre utile
au pays.
( Voir suie en d ea xime pag )


ire il,,,


En troisiime lieu le Dr Justir
Dominique, Directeur de I'Ecole
National de M61ecine et de
Pharmacie prononca I'allocu-
tion suivante :
Messieurs,
Jexprlime tout d'alord ntes
meilleurs sentiments au repr6-
senultit du n ouvernluement Mir
Charles F:omilrun, Minislre dtie
I'Interieur, qui a si aimablement
repon,'u A noire invitation en
honorant de sa presence notre
banquet de ce soir. Nous le
prions tie Ipr)sentiler nos remer-
ciements A Monsieur le Presi-
(Idelt de ia f11~nblique qui a en
la niior'ofsii6 te nmettre a la dis-
Iosilioi le la Sociti de M6de-
cine d'llaiti, Ia salle diplomati-
que (Idu pilais Nalional pour sa
p emiere joutrne medicale.Cest
cclrtaiuemenll tne marque tde
haute app)rolialion de imnpor-
tlance de nos travaux de la part
dc S. E. le P'resident Borno, qui
nous I'a dit du rest, et nous a
promnis lout son concours pourt
Ioules les initiatives qui pour-
roti resulter de ces reunions
scientiriques Nous lui en sotm-
mes infiniiment gre, el lui de-
imaniidons dl'tre assure de notre
vive gialitude.
Messieurs, cette helle reunion
de ce soir me tait I'eflet de la re-
traile des moines, don't pale
GUiethe, se laisait apr6s un temps
tie labeur consciencieux et utile.
Iis venaient s'epancher mutuel-
!emenit, et se fortifier les uns les
autres pour repremidre le lende-
main la tAche encore avec plus
d'6nergie et de toi. Seulement
au lieu d'etre r6unis commae eux
dans la chaude atmosphere
d'une chapelle 6ec e ar de
Cterges. gtgantes"es, comnme
pour mieux se fortifier des pb-
chis ties uns et des aut'es, nous,
nous sommes en plein air, assis
confortallement autour d'une
iiniiie ise table, servis A souhaits,
en contemplation du beau spec-
tacle que nous offre la superbe
baie de Port-au-Prince, qu'illu-
minent des rayons electriques
venus de la ville, et ceux d'un
beau ciel toil[, el ceux de la
lune rousse qui se level sur la
mer cristalline aprcs une bonnie
et ralraichissante ond6e.- Elt
pendant tout le temps du diner
nous navons pas cesser de par-
ler de ces trois journCes mddi,
cales que nous avons vWcucs en-
semble. Elles sont inoubliables.
Partout oo nous avons dle ce
martin pour voir de nos yeux
les trLva ix qu't x'cutent le Ser-
vice Nati )nal d'Hygiene et le Ser-
vice technique, n est-ce pas Mes-
sieurs. que nous avons 61C
accueillis sympathiquement par
le people qui doit savoir exac-
tement. qiue ces travaux se font
pour la conservation de sa santi,
le maintien de son 6quilibre vital
et le dtveloppement de son dnei *
gic economique. Cest incontes-
tablement uu progres r6el que
la creation et l'organiution chez
nous de ce premier congress me-
dical qi i a eu son plei succs.
L'id6e est bien lance, il sagit
nmaintenant de lui donner la
plus grande extension, le pAl
de developpement poassile.
Nous ne tarderons paa I on r6-
colter de Iboa frmit. Comm.
les moines de Gethe nous noua
recueillons ce soir powq prendre
de uouvelles forces, et house pre
parer A poursuivre I'auvre com-
mencee avec une conflauce ab
solue et une foi ardent en sa
grandeur, en son utility.
II est bien temps que les es-
prits s'ouvrent a la v rite, que
es haines disparaissent, que les
masquent tombent, que les ener-
gies se deploient pour procurer
Ie bonheur au people haitien.
Nous ici presents, noUs ne d6s -
roos que cela, et c'est poor Trr-
ver a cette fin heureuse que le
Service d'Hygiese et n'Ecole Na-
tionale e Mdecine veulent


La parie me e rait-elle que le ea.
baret ei ero a chaale, il laudrait
emrare la rereller.
Ileary BRCQ E


I ... a V dinluchle, ;'. l:i m e diu
Centre, iune r'uninol t!dc je unsl
lilies qui a ~prenailt A cairles-
toner. II alt aitl voir l iv r (ti ,.
arl, cells qui poIrmii'i dlit'chv-
veux colup's S lu ;i aiiinn snr-
vaient de cavaliers ;' cclles (lui
avaicent de longtues IreTsscs!
El' ces (( meIssieurs etl dci ci-
selles dalnstrenl atvc ('vilrrain el
gailt. common fon cldase vin t
anis.
I *
...a vu, lu idi, I.... I... renitlrer
che'z lui, rue Macajoux et Iroi-
ver la liaison piarlaitementi video.
NMeubles. ling,', I;liii pes, as-
siettes, lout, tout avail lisparti.
Madame aussi.
Elle avail ahbanonniii le loit
marital et en s'envolnt ('e la
cage, lavait coiiipletcu nt, l v'idtle,
Les effects avaient ell (I-l)osLs
chez une voisine comphlaisalle.
Le mari fit appeler I'auloriti ju-
diciaire qui ordonna i\ la voisine
de fair rentrer les miiublcs
d'o6 ils a v a i et el6 enlev(s.
Celle-ci s'ex6cuta, mais lorsqu'il
fallut payer les porle-faix qui
avaient transport les grosses
pieces, les choses se comnpli
qubrent. Qui devait payer? L...
n'entendait nullement payer
pour une affaire qui lui avait
caustleu dundillage a lul Lout le
premier. La voisine disait qu'elle
navait pas conseille Madame
de laisser le domicile conjugal,
done elle n'en pouvait subir au-
cun prejudice.
Enfin elle lut force de s'exdcu
ter, car les porteurs s'impalien-
talent.

...a vu, lundi, au Wharf-au-
Sable une vive rumeur. La pro
pri taire d'un immeuble ne vou
alnt plus avoir pour locataire
H .. K.... profit de I'absence de
celui-ci pour d6molir la maison
sans autre forme de process. Meu
bles, mnarchandises, ce qui 1tait
dans la maison, tout fut mis
sur le carreau. Lorsque le loca-
taire revint, ii se froti les veux
pour s'assurers'il ne revait point.
Car ;on domicile avait disparu
come par enchantement et ses
elfels mobilierset autres gisaient
pele-mele surle sol. La propriC-
taire, madame 1... vocil rait (ie
le droit de propi)6t6 iMae nt abso-
lu, elle avait b)ien le droit de de-
molir une nmaison qui lui appar-
lenait.
... verra bien ce quen pensera
le Tribunal, car, le locataire a
lait appel A la Justice.
*
.. voit,chaque ]our,au square
de Ste. Anne une troupe de ga-
mimns, sans doute, en cole buis-
sonniere et qui ecceurent les pas-
aomnes. II taut laire renlrer ccs
pllms A l'cole
*
... voit, presque chaquc jour,
A Ia rue du Centre, A la grande
stupefaction des voisins un group
pe de jeunes dandys se rdunir
en compagnie de fillss dans
la cour du cabinet d'un avocal
des que celui-ci, son labour ache
v, regagne son'domicile priv4.
II parent que c'est le garden
de la court qui a eu ridee d'6ta-
blir an petit commerce lucratif.
Mais s gur di quarter sen
aignent.
S*
...a assistA, mardi soir, A la
ruelle d'Enaery, A une scene de
rue des plus droles. Un infirnie
nomm6 Francois, presque pcr-
clus et qui peut A peine marcher,
eut une querelle aVec une ga-
lante L.uce, Si le bonhomme n'a
pas de jambes, par centre, U a
Ie la voix et son vocabalaire dj1
mots obscneeses d'u erichessj


I









LE MATIN- 12 Mai 1927


UN BON CONIEIL:
Veux-tu vivre en paix avec
tes amis ? Nc fais jamais avec
eux des alfaires dargent.Avec
es lemmes ? Donne-leur de
I'argent.


incomparable. La galante, cc-
pendant, ne vouliit point lcre
en reste de grossicres politesses.
Et ce tut pendant longtemps un
dialogue des plus orduriers. L'in
firme se lassa le premier et vou-
lut passer des paroles aux gesles
et, clopin-clopant, il tenta d'em-
poigner Luce qui, vive, &chappa
ason... 6treinte et court pre-
venir les gendarmes. :Frangois
s'6tait arm6 de sa manchette.
Les gendarmes arrivcrent et,
pi is de piti, ne voulurent point
arr6ter le turbulent paralytique.
IL le .ermonn&rent et NOTHE
(1EtilVKtoutrentrcr dans I'ordre
dans le quarter. Un pen encore
et la comndie serait tragique.
-- -


oLE MATIN*

en 8 pages

Samcdi, LE MATIN paraltra
en 8 pages. Tous ceux qui d6-
sirent que leurs avis, annon-
ces et reclames y soient ins6-
r6s devront nous les fair par-
venir (Ids aujourdl'hui.
Conini nous I'avons dcja
(lit, malgrc touts les difficul-
tes que nous traversons, nous
avons (dlcid6 d'avoir une 6di-
tion hebdotladaire de 8 pages
sans augmentation de notre
tariff d'abonncment et du prix
du numero. Nous poursui-
vrons cette decision en y ap-
portant, chaque jour, les am6-
liorations n6cessaires. j usq u'l
ce que nous puissions onfrr a
nos Abonn6s el Lecceurs une
edition quotidienne du Malin
en 8 pages.
Nous attirons I'attention de
nos Abonn6s, Commercants,
Industries, Agents de Manu-
tactures et autres sur les avan-
tages que prcsente pour eux
l'insertion de leurs announces
et avis dans notre edition de
8 pages pour laquelle nous
doublons presque notre tirage
habituel pour r6pondre aux
nombreuses demands de
vente au numero qui nous
sent faites.


La nouvelle reduction
deorix du Bamar
l6tropolitain
Comme on l'a vu par la gran-
de announce que i.ous a faite,
samedi dernier, le Bazar M6-
tropolitam a fait une important
reduction de prix sur son stock
de marchandises. Cep e pn d ant
une petile erreur s'est gliss6e
dans l'avis. Les inots : ANCIEN
STOCK qui figurent au milieu de
la troisieme colonne y out et6
places par erreur. Ces mots ne
doivent comprendre que le lait
condense l Favorit .
Cette petite precision est n6-
cessaire pour 6viter toute con-
fusion entire les acheteurs et le
Bazar.

Un d6sesp6r6 me Jette
& la mer
Dimanche vers midi, les ha-
bitants du quarter du Fort St.
Clair, furent tout surprise de voir
up hQmme s'avanpqr r6soJu-
ment vers le rivage et sauter
dans la mer. Un thmoin de la
scene, le nomm6 Antoine Bru.
tus, se pr6cipita A son secours et
put le ramener sain et saul sur
e rivage.
Interrog6 par le Juge de Paix,
le d6sesp6er dclara se nommer
Celius Ch1rizier at qu'il voulait,
en eflet, mettre fin A sesj urs
pour des raisons qu'il refuse de
d6duire. II a 6t6 conduit A l'H16-
pital General.

CONIIISL il*TAT
Hier apres avoir 6puisa I'or-
dre du jour de sa seance ordi-
naire, le Conseil d'E.at s'est
constitu6 en Assembl&e Natio-
nale A la demand du Secr6taire
d'Etat des Relations Exterieures
qai fit le dep6t de documents
d;plomatiques relatifs a Iechan-
ge de d.dpches et tlegrainmcs
iueat nlionaux.
Plus rien f I'ordre du jour, la
9ncc u I je


AL.

Recherche de


La grande ancienne maiso n
Slewart A Pltiou-Ville.
S'adresscrau d6p6t de Mr
Ren Taucr6de A'iguste, 1911
Grand'Rue.


RuIII


11:1 ITtE PIll LIE AITO .
llier, A 2 heurcs 1/2, a la G(rnan
hue devant e Marcli6 ValliCre,
tine futo U. S.*. No. l(659,t
comluile palr (t'ux *m. ,.in;'s%,
liCurlt violcnint l ine paore
leimnme qui ,i;ve;saitl In rnu.
L'aulo qui vennil !e la direction
d grande vitesse. L.e choc furt Ir6s
violent. La malheurcuse lut re-
ieve avec de Ittleis conclusions
et une blessure A la tIle. Lcs
Sniii a r i n c s la transportlrea4
dans I'auto pour la conduire a
I'HOpital GIneral.
C'est I'occasion de rap)peile
aux conducteurs d'autos qu'il
est prudent qu'ils ralenlissent la
vitesse de leurs voitures aux
laords des marches, des 6coles,
partout enfin oi laI circulation
revtl quelqu'intensitl'.


Nunc qsser
'Par sans-fil
WASHINGTON, II Mait- Sur
tI requOle de I'Ambassade de
France, le President Coolidge a
ordonn6 aux bateaux garde-co-
tes de commencer la recherche
des aviateurs Iranqais Nungesser
et Coli qui sont presumns dire
en d6tresse dans l'Atlantique at-
tendent du secours. 'oute la
journee, tie:: millions tde cuireux
tant en France qu'en Amnrique
attendant anxieux des nouvelles
des aviateurs perdus. Les mires
et les Iemnbres des families des
infortunes aviateurs se re'usenti
a croire qu'ils sont en danger,
mais les apparences semblent
confirmer le contraire.Les auto-
rites des Elats-LUnis se dem6-
nent et accorderont tout leurs
efforts possibles pour arriver A
les sa'iver. Le LI. Leigh Wade
ainsi que d'autres experts en
aviation s'accordent a dire qu'il
y a bien pen de chance pour
ccs aviateurs d'avoir la vie sau-
ve bien quiil soit admis qu'ils
aicnt atterris sur quelque rivage.
L'anmbassadeur americain en
France M. Ilerrick a cOibla aux
Etats-Unis pour demander .que
les aviateurs animricains (jui ont
I'intention de tenter le raid tran
satlantique attllendent des nou-
velles pr6cises sur le sort des
aviateurs Iran'ais avant de par-
tir. Le mauvais temps a 6t1 la
cause que le d(part des avia-
teurs amitricains Lloyd Bertaud
et :larence Chamberlain qui,eux
aussi, allaient mardi tender la
traverse New-York-Paris, a tcd
renvoy/ A un autre jour.
----- +Br------
I'n nouveau zeppelin aive salle de
dlilnse Iel music-hall
(ENI'ViNF On construct ac
tuellement Ai Friedrichshafen sur
le lac de Constance un nouveau
dirigeab)le zeppelin qui se pro-
pose d(I'llectuer des croisieres
autour du monde, ce dirigreable
pourra importer au moins cin-
quante passagers sans computer
6quipage et cix tonnes de mar-
chandises ct de bagages. 11 sera
install avec le plus grand luxe
et comprendra un restaurant qui
pourra 'trM ransforram rapidq-
ment tn sale de dnase ou en
music-hall.
-.--~---- _
Raeorapense aui meres espagnoles
qui out perdu des tils dans la gnerre
au Maroc
MADRID-- Les meres espa-
gnoles qui ont perdu des fils
dansa guerre cone eles tribus
marocaines recevront des mb-
dailles sp6ciales du gouverne-
ment espagaol. La premiere m&-
re qui recevra celte distinction
a perdu trois fils, tous ofliciers
tu6s an Maroc en un court espa-
cc de temps.Elle est maintenant
sans resources. Les meres don't
11 est question recevront 6gale-
ment une pension.
Les mauilestalions
des a Casques d'Arier i
IBEWlIN La manifestation
des aCasques d'Acier, a eu lieu
dans le came aujourd'hui. Qua-
rantle-mille d'entre eux, anciens
combatants de la grande guerre,
out dtkfile dans les rues dce Ber-
lin malgr6 touts les provisions
pessimuisles des jours derniers ;
l journee s'est deroulbe dans le
came. Pour eviter toute colli-
sion possible avec les rouges de
Berlin, la police avail limits la
revue a la region de Lustgarten
oiu 'on ne pouvait enter qu'a-
vec des cares. Berlin n'a mani-
testle vasion de la mntropole par les
Casques d'Acier, en raison
surlout du beau soleil de mai
qui a engage beaucoup de berli-
nois A aller A la camnpagne.
AL Louer


ESSENTIAL
Si un enfant est priv6 de
! vitamines essentials, le
rachitisme, la faiblesse doa,
des dents imparfaite ou
autres manifestations do nu-
trition defectueuse suivenL
L' mulsion Scott
a I'huile de foie de more
active par les vitamins eat
la nourriture idiale pour la
croissance du corps et des os.
Donnez de L'"nmulsion
Scott a votre gargon
ou fillette.
I a I


LI MA


de la mason de M. Charles, Hoef1 Les leliitcuscs de St Joseph
chereau, Conseiller d'Eltat. de Clun, vienem Itl'ilre cruel-
GrAce at concourse que pritc- lenient mllc iproices pnr la inort de
rent des hIOImnIes d'equipe (ui, la It. M. "'I'lil'c .11ric, i "de
Champana, sont eimployes I po- lioi. Ses iuncri'il!'s niiioit lieu
ser des 'gofits (dnis Ie (luarlieiC, lijou rd'hui 12 MaIi i I lis. de
le feu lutl \ile miailrise. II ine put r'.Iprfs-midi. Ii Iin Ch.lpelle tIu
d(ltruire (iuc li rciinse o6u il avait i)cnlsionina Slc-i osc.
6clati. Lorsque les Pompiers ar- Le Conseil dt s .\rci nnls l16-
riverent tout lail fini. ve. invite tons scs mnembres 6
Ilier, vers les : licures du man- accompillagner i sa derni6re de-
tin, il y cut encore un common nIlLre cetle lCligieusc qui s'est
cement d'incendie. C'ctait i lia si Ionglemps d6vou e I 1'du-
W est Indies. angle des rues d .ti o in ;I ..ll .. o. ... : ...


~ -.I -'I C`
-- --- --- -- -:--- -.-- -- ------


Seul Repr6sentantpour Haiti
.inI. ". ...,... 1


BOii'E AUX LETTRE3
~- --
P~om'I-'i-Prince f leI~ 1(1 mi 1 ItE7.


RAIJIF


LES .IOURNRIES MIgID j
ORiGANISElES PAR LA SOC1
Ti DE MI:DECINE D'HIA
(Suite)
Quelle belle reunion q.4j
dc ce soir Tous les
communient en une
sfe d'admniration pour Lai
teurs Butler elteterso.
rendu depuis qu'ils d
Service d'Hygine d'd
services au people hai
vons bien haut nos vet
sieurs et huvousA leur
Puis ce lit au tour d~e
bres du Service Nationald
giine Publique d'expritn l
la satisfaction qu'ils pr
des reunions qui venateg
voir lien.
Le Docteur Butler D'
(iGntral du Service
d':lygiene de la -R6
d'Haili, apr6s avoir fi
marque qec, de tou n
ves, le Secretaire d
brun Wtait le seul qui n'a
prononc le sertoent d-
crate, felicita ea member
sociWte de m6decine duo
de leurs travaux. Perso
ment, dit-il, une des ch
il est heureux c'est de l
tenie cordiale qi exaisl
tenant entire les m6di. *
ricains et Haitiens, units
une collaboration contin
Le Doctcur Butler e f
plus heureux quece
oeuvre, ii a pass troiO
Haiti, au course desqu*l
eforcce de realiser le
bien possible au point
sanitaire; or, sans une r
elaboration base sur
crc et loydle sympat.l
sultat ne serait jamai
11 lorma les meilleu
pour la Socilt de M6d
i'lcole Nationale le
Le Docteur Melhorn
retmplacer le Docteur
qu'il y a quatre anaI
sympathie qui rapp
m.decins haitiens et
cins ambricains n'exis
part ce rapproche t
teur Butler a r6aliis
magnifique d'orga
en Haiti.II regretted Bi
avoir I'6!oquence.. dl
Hudicourt ou celle;~
Dominique pour e.
ses sentiments p
II a une just id
de responsabilitd .l4
Service d'Hygiene, t1
de poursuivre I'edvre
par son pr6dece~sletW,
Le Doctear Pet
tant du Directaut,
Service d'Hygine.
Docteur Butler rtaii
me just, bon,


Delicieux et reconfortant-Purement H i

Vieux de 14 ans-Couleur naturelle, prol


I-IMMAI U l a son aqe.
Trrois Etoiles V.0--Or 1,50 Boutcille Depot General:Spot's

I'rois Etoiles 1 ANiiE 1


pru


PHOSCA O

eat U Digrlnt copn
Le Phoscao fjuiciu :agur"'
d'une digestibilit6 parfaite et d'une preparation aidese t ~c
mique. Apportant a I'organisme I* s 616mo nts dire"O.t
similables, le PHOSC O est dig&r6 par lee estomeau
lus d6licata et les plus delabrds. It supprime I dImdig
laborieuses, les pesanteurs, lea tiraillements, et.l esNo
ces. Son usage quotidien est couseille & tons ceux qui soufft
de I'estomac ou des intetins ( dilatatton, gastralgi,
constipation, enterite) ainsi qu'aux an6mids,, aux surmenkt
aux convalescents.
La grossesse provoque souvent pendantle deurta
une d6pressioa gu6arale qui puet avoir une facheese
sion sur lea r6su'tats des couches. Le PHOSCAO carte ee
ger, prepare des couches heureuses et assure des eaor
nes robustes.
Se m6fier des contretaqons.
EN VENTE
A Port-au-Prince, ch-z Simbn Vieux, A. Bolte, Ch. P,
Alphonse D6sir, E. Lajoie.
A Saint Marc, chez Madame Maurice'Clesca, Madanme c
ment Pinard, Madame Lacochetiure
Aux Gonalves, chez Lacroix St. R6my & Co, Madame
Ddbrosse, A. & F. Mc Guffic.
A Jacmel : chez B. Daniea.
A Petit Goave, chez B.P. Raid.
En vcnte dans toutes les bones maisons d'alimentatiol

Alfred VIEUX,


_ ____ __ ___


14, p


Commencements .
d'inooendl i
Avant-hier, vers 1 heure d
I'aiprs-inidi, le feu 6calaa a Peu-
de-Chose diIns les dc6pendances
I I - -I -- I^ I' .l I I1


--.-.... o s. '.. ..-.1 ,,, t ,t I-- u--i S -l ---, --- ----- -- .---- .
Centre et D1ancs-Destouches. s.pcialenient intlrcssice & leur A
Le leu avail pris dans de la Association. Monsieur le Directcur
paille stche (lue conlenaientdes dujournal Lt.: A.vri
caisses vi(des Iplaccs dans les E. V.
depots. Les lPompiers avertis, T thien cher Mr le i:ecteur,
arriverent aussitlt ct, la encore, A Varletes Dan votre iu:u-ro d'hier, il
le 116au fut vite circonscrit. a paru une note de Monsieur J.
__ VENI)REDI Salles, chancelicr de l:h Lga-
Ouverture au public do 1 tijn de l'racnce a Irt ou-I'rmice,
la ligne t6l6phonique i a a a 1C relative i la loi du ler avril
deHinche Entre : 0,50. 192:1 sur le recrutemcent de Iar-
L, Pu l'ulic cn gdndra Ie t te A ____ moe, par laquellc it invile tous
co merce en ulie s t --- --- I~ les jeunes frnuyais de la circons
con mcrc en pairticulicr sont ,R oAiR ito cripl)ion de Port-au-Prince .!:s
informes que I'Adtinistra- 4O 'gden 1893 du let janvier au 31 dfcemore,
tion (Genrale des Telgraphes e;f 1908; et ceux plus Ages uii n'.ont
Terrestres a overt, le leir PENDULESA REVEILS pas Wt appeals devant Ie Con-
Mai courant, un posle a Hinl- g'ar" *qum Z "* seil de Revision, a se presenter-
che. &" a"st Ai "' en son office, etc. Teneur prise,
h e. d ra;hb.s 72rrsr 0 ..otO.aV,, 0 notre attention a Wte parliculi6-
Mlgralphes 7erreslres. L M1*'Ct aU O8,. I ,,,,
I *s. ICHA,- 8**eme 5 recent arrctee sur le passage
-l suivant: s'il vous itait possible
S, '"' de publler dans votre journal
ie 1e Gouveune setle insertion gratuite.
L incident entr le Gouve- Vraimet,nous avons pine
I, 1nous expliquer l'attiude non
nem ent haltien et le Se- chaletl t ,c Nlonsier Salles, pour
e une question aussi delicate jus-
qu'a la subordonner A I'obli-
nateur K ing geance Iu bien charitable Direc-
r teur de ce sympathique Quoti.
Une lettre du Mtinistre d'Halti & Washington dien, (question qui chaque an-
au Directeur du d TEMPS, Inee, cst I'objet d un soin minu-
Sdtieux, special des Blureaux de
Recrulteiiict dc la Metropole.
Washington, le 29 AvrAl 1927 dijA ferm6 au moment oii je re- Aussi, prions nous la ibert6
A us cette (dpeiche et j'ai pu dire de demanded ( Monsieur J.
M. Charles Moravia, A un reporter tue je me propo Salles si le Departement de la
Directeur du Tlemps) sais, le lundi suivant, d'en en- Guerre a supprim6 les frais do
Monsieur le Directeur tretenir M. Kellogg alors absent publicist de la Legation de Port
. sieu I ri de la capital, ce que le ( New.l au-Prince, tenant lieu en nmene
.lai 6tt tries surprise de lire York Herald Ti-'nbue ) ne cdil temps de Bureau de Recrute-
dans le Antumro du Tuempscpas, sans (dout parce que je inent, come il a toujours 6t6
du 4 Avril courant que la meil- n'avais cru utile de le confier A 'ait pour ses prcddcesscurs. Car
leure preuve que tout le plan son correspondantl. C'est que c d'ars ce que nous avoeis pu
pour empechcr le S6nateur King ; Ime samedi 12 Mars, et jusle- comnprendre, un refuse dIe la I)i-
(tentrer en Haiti avait l 6arr tM I
d'enrer en Hait v das larre It ent parce (qu e e )l partement i ection du IMArIN d'acqliescer a
d'avance se trouve dns e finist d'Eltat 6tait Iermni6 j'avas ait vi- la demand par trop b anale du
extiaordinaire que le tMniscre site A son (domicile priv a M. chancelier el, voilA le jeune re-
d'Halti dans une afTaire de cette Stockley lMorgar, Chef de la D)i- crue ignorant totalement la mo-
importance, susceptible de crier vision Latino-amiricaine au l)- bilisatioin de sa classes, encou-
des embarrass au I)partement parlement ld'Etal et lui avais don rant les risques de se voir poin-
d'E tat,communiqua avec la pres- n6 communication des instruc- ter commue (dserteur.
se amnricaine avant de commu- tions re-ues. UN ( G1tI' l ANl.I DE
niquer avec le D6partement d'ft do eilleure preuve V X AONNIS .
tat ) et vous citez entr'autres a que tout f ait rrang l aarc v .
sources le ( New-York llcr.d cle tout 61ait arrange dl avac.
Tribune du Dimanche 13 Mais. le c -cinestpasPA R ISIA N A
Je regretted que connaissant es tribs sathifaisante. It peul tre CESOI
Elats-U is et par cons6quen le conviendrait-il derechercher des CE
peu de souci d'exactitude dee Cer conbasVis p-osil rectercher athdes ri
tainis reportcer-s, vous ayez Ru bases plus positives a ore M and in
pouvoir laire reposervotre t cIse que olre iIS Illl st ffore d't&-iscr
tne (( l'Affaire King Mtait rgle cha r ds le but de dscr6 IN
d advance Asur cet argument.i t(ilcr ce qal11 v a eii de crane Eiilre : 0,50.
Sest exact, en ee, comi ns le geste d Prsi de la DEAIN S
1 est exael, enl ele*, eoHItne l, bi ur. 11eprise du lei episode de :
I'avance le I New-York Herald l111ublite. Reprise iu lr tpisodc d :
Tribune ,,, que la d6pche de inser ceci e1n1, il u id le Le T v o
Monsieur Camille Leon, relative rectificateic,vet ilez agi6ereSe ie
au Sknatcur King, parvint A Wa- cici, nllex ierM
shington le samedi 12 dans 'a- siur le irecteur, es saluta- d
pr6s-midi.I est 6galement exact tions distinguish. deS G en tIS
que le Departement d'Etat 6tait IH. PRICE. 2, 3, 4 gourdes,


I


I


. -^- -


SAINTED IOSE DI)E-








LE MATIN- 12 Mai 1921


i7-7 1 A lA


p'


La Charmante Nouvelle

HUPMOBILE Two-Door Salon


. IEN quea vue de celtte nvelle
I IHUPNORILE 8 Cylindres allen-
dant A votre'porle Il tera a 'plus
haut degr6'votre orgueil, ee mdisle
de HUPMOBILE est la plus parfalle
representation d'un aale intime'et
an plus bas prix anqel n'a jamais
d# el6 vee HUPIIORILE 8 ~:vlin-
dres miodle tcrmi.
SI:iml passages Irouuvenl dans ee
module tlut le comfort d'un salon.
A canse de la borne assise qui


d'aillears distingue ce genre de voi-
lure two-door"
Les death portes, les sieges has et
au Captlonage rice assurent un
reps et facilitent la can lite.
Le reademeat tradilinesel des
oleunrsHUPMOBILE HUIT Cylidres
em ligme vins asurera un relde-
rea t c des performances que veis
me trInverez aillears A aIuce prix.
Failes une promenade d'essai power
vous en convainere.


Brnesto HARDERS


Port-au-Prince



P. O. B. 165--Telephone 389


Hupmobile
H I T C Y LI N D IES
7, ..... .. ------ --- _- ....- I Il IL


St!io6,. et avec ces gran-
Bqualit6s, un grand rtalisa-
t. Le Docteur Melhorn est
loim B, aussi just et ii est
MM que 1'oeuvre que le
Mfelliorn accoimplira
ti sera aussi magninque
Wele du Docteur Butler.
porta un toast aux trois


!.rands mCdecins don't la Rcpu-
bliquc d'HaTii peut ctre fire: Ic
Docteur Doinunique, le Docleur
Hudicourt et le Docieur Paul
Salomon.
Ainsi prirent fin ces belles ct
utiles Journ6es in6dicales orga-
nis6cs par la SociWt1 de MWde-
cine d'Hatli.


A ELDORADO


Tous les soirs ~(lcpas Crdolc) iA Or. 0.30
Polage tous les dimanches main
Vous y trouverez aussi re meilleur Billard
Sde Port-au-Frince et la Dangereusei
*ta de Maitre Lamothe
Ue tameux Cocktail One-- Tree- Four" qui preserve
del'cpid6mie..
it.. Les meilleure Sandwicihs
Prix mod6r6s.


t'+ Phone 597


It *"-- ....-If',


COMMERCIAL

AGENCIES

and COMMISSION
EN FACE DE LA DOUANE
SParai les marchandises en stock, nousavons :
:' *


[I~


Tabac aune


1 W hi Black & White, While Label. Prix
Ahis l d(lffinnl toutC concurrence.
hGINl)ubonnet, VINS
uChampagne: rouge ct blanc.

'From ages Qualil6 et pIrix defiant loute
Sconcurrence.

S ooOm alt- : Aliment nutitit par excellence
Al. d'un got exquis.

Davis Baking Powder:
Prix (1 I, it Icute concurrence.
SI.e- f; meuses peintures de F.
Peintures : Pierce o(QOualit et prix
defiant toule concurrence).
e l peintures qui, par Icur excellente quality, ddfient
ae concurrence, ne sont offertes qu'A I'elite; c'est-a-dire
0ux qui d6sirent de la peinture de superiorilt extrmne,
6n0ant un fini beau, durable et un travail economique.
iA rlame de ces peintures n'est plus A fair. Nous te
'0t a A a disposition de tons, la longue lisle de ceux qui
'I usage de ccs pei ntures.


Compagnie G6n6rale
Transatlantique
T e stamer "Caravelle"par-
ti de Bordeaux le 3 courant
est attend 6 Port-au-Prince
le 21.
II reparlira le jour de son
arrive pour Ietit-GoAve, San-
liago de fuba etles ports du
Sud.
)e retour i Port-au-Prince
le 27 il reartira le nmome
jour pourle Havre via les ports
(du Nord, Pnerto-Plata et San
Juan (P. R.)
Port-au-Prince,le 11 Mai 1927
E. ROBELIN & Cie, Agents
a.t .- --~ -


Mesdemoiselles, -
Mesdames, vous qui
le beau, allez chez


aimez


L.Antoine

Roy
1372, Grand'Rue en lace
de In Station des Pompiers.1
Voir une varicl6 de bouclcs
d'oreilles que la maison vicnl
de recevoir,il y ena pour lous
les goals.
Des boutons pour robes.
Fournitures pour robes,etc.
El tout cela a des prix mc-
diqules.
Une visible s'impose, Mcs-
daesnlcMesdemoiselles.

Horn Line
Le Sleamenci e Miri. venlnt f
de Cura'ao.viaJacmel el Kings
ton, arrivera A la Capitale le
12 mai en course, lniss:nll Ic
w rmejour via les ports du
Nord, Puerto F lats pour I'! u-
rope, prenant du frft
Le steamer "Venus" venant
de 1'Etrope via Porto-Rico,
Puerto- Plaia, les porls du
Nord, sl ,itlaendu iti I. (6. Jin
en coul-s, laissant Ic n' cC
jour pour Kingston,- Sto Do-
mingo cl Curtiao.
I e slcteiui sLeisboua'cst prti
de flamloulg le 30 avril 1927
via Anvers- Londres, et est
attlendu a In Capitalele28 mai
('n cours.l
i1 otlli:-rince. 10 Mail 7
IIEAHNI R & C"
Agents 3E'neraux de la Heor
Line.


!UinininR .EK inmLqr9iur -


i


IMWFACT M S LIFI


Insurance Co!l

Un11 des plus forles compafn-e

can diennes d'assuran e sur

la vie


Eun I. IItsse & Co


ALUMINUM LINE
NeC-Orlians & South America Sleamship C(ompanyv Ir.
PIOCHAINS Df:PAh'IJS DIhrCTS POLt I LitT-Al -1 IOlNCE IIAlaI
Le pleamt r "Eidhllorn" haisse'a l'w Orldins le
17 Mai directemniet ponr Fort au I'rice et les
port du Nord.
Ce 7 lai 1917

A. de Malteis & Co
AGENTS GINI9RUX




Un bas de luxe
d'un chaussant parfait
EXOUIS, clhassant just, ,lc las
"Hioleproof, tabrique d'un srul
tissage ne Iprsente aucune fttutc. La
maille soyeuse ct lustrIe suit chaqe
ligne et contour et aniincit I.i cliville.
Outre sa quality d'dlcgar.ce Ic Bas
"Holeproof," ltger, charman;t, dure
plus longtemps que La fabrication cou-
rante. Le renforccnent special ia l i i
pointe et au talon (une invention
brevette de "Holeproof) donne dc la
durec la ou la plupart dci; autrcs Las
s'usent rapidement.
De prix modret, le Bas "Holeproof"
offre le maximum de beauty avtc le -.
maximum d'6conomie. Fxigtz ila
marque de fabrique sur chaque paire
que vous achetez.
En vcnte i.'ns lous Ls bons magasins.
,i ;lll H l III LIn.i, .ituls
y6P1A nA Pri s
Siar'-, I-It riiire


Bas ffoleproof
Ht lrproof l.1 >. t .. Mi.wau I. W- L'' U. .A.
I SI annel d't*pcricnce danl la abricatiun de bonneterie
... ...L--... , ...rinl-.r.--. ". r~.'- r ... "- ,vli .. '.
L ifii!h :', .... ..


Avis Commc rcfaf
La All America Cialbl ~,
Inoorporated a l'tonniiii
V i i,<, 4 0 1 il i ic 0 x c
nI I d c) 11 In I I
ie> d I n a ouvoi t
-'I p I' i.l 1 "t ns;.'w j&-
i,,n d 's ti(,' y ;m na Ils
:, rati t-' lal ,' i' h l li6
I!27 ;i 6 li s p ri.
i a t :o i :.Tl a i'i! "<
'*i de p' W it ,o- ii-
lividisa .t t,p. i s; les fi-.
ai 1eng.yeju 1 r Ts -s af l
res de v uloir 1> tn lai'ro
ai.lre-:istr r I U' aI ir< sso
.l: g. aphiqiie ,t i i ul'oe ll
! t Al 's r ci t' b's int
c p.'l iatel, l.'( 1u |14(.
it au.-s ,l que possible,
;r. k e deo it in tL.ie ui
l, 1.v an :o apide le lIcuti
i, t e ie(llstroinslt sO
fera gra uiitia int

loyal Nail Steamslhip
Packet Company


I.e slemear o Conw.iy ) c'
nlit de Kingsiton..si isttalnli
; .J l lell l, le' 13 111 i l il ili .
sIrCa 1 I'ort-at-Priiinc le 1 el
el p)arlira le 1im(i11' irl, PIr<
.ian1t Ifrt pour ls ports (d1
Nord()i e I Europie.
.' * C hi In -lo o ;1'
teillu i .Jhacimi le l Ic lr li ii )Il
chlin, sera h l)Aort-:mi TI iiCC<',
vrs Ic 4 juin, :Ciit l:n Ic 1'r(t
) r tls ports 'Iu no. el I't u
rope.
,'t i-1 1-PrinccI 10() i i 1 i 27
J. I)\ \L1);I Jr,
)gent G('iC ii'l pouIr laiti"
-_ -__... .- .-- "" -


'AMISER la SoEPATAN do i
I RimeGAITI FRANCHISE
PAU, SAI.NT-DwOL P'AISI (11
Sa 0oiamortr NOIOVIL ALUM
G loo p.a,. se Ir, ures *.oniquru
DI ao&2 1iin Du M ol
a g P.rc..PhytuuA., AmMAU Mdo UMS
erlu. L'ltynoaeinii & In pDirU do toi. IroD~iO.I. Ar'l i
ptede. UAilraUlus. Serreto Irues .lloum ds ab r aU-S
POb M APPNDIIDI IUIL TOUTl LM DAWIn
fb dere sea Iatei .l p, Il Ill. Se rr% Uoo m5t l'I lil
l3AVTIO. C llL.9MJ A ivi r Rf wU 8w.m
flBTiru, COTILMr. kAiU-- rtnLOU5CoHi


* * ..


-1


- -- ~ --r"- -F---.._,,___ -


a a II


Flo,"


--.-~;- Z~-- -.___ i.


~W~'Xp~~QI~I~ ~psr,~il~--"T~"k~Ur~-`$I~,Di~l~~


VL


T;iRjmr~


~P 'II~CP~,'1F~i~.~n~~L~~RiS~SjlZI~BYB~~


le98aelssaatE


vm
Ll


_ _


__


l* e l G IRAUD Directeur


kul


,
_ ~6~-r~GFf~~ ~~P~~
r)L- .,C -t~-~ ~~ i;,+~


*L







LE MATIN- 12 Mai 1927
- m __ __ __ __


A


Annonces vous inliresseil:


lisez-les


F,
P
q.


UROD




Goutte
Rhumatismes
KcE6ma
Art6rIo- Scl6rose
Obtsiti 6
Calculus



C.RA-UJS IPRIt X








Fr*d. Gactins
ells


ONAL'


Nettole

gle Rein

late le fole
et les orticulations,
dissout I'acide uri.oe,
active la nutrition
t oxrd* les grai es
r soV ~ p ,l et US ; il 'l ai':ltk rilllr t
(I Ct, h ~ 1 ...i. ,! I, .k I. lit" ,l
I 'lli \t 'l 1' 1"\ 1' I' I; **I'r. .ii ',.11 I, j'll l', l. "
-
sI( tl it, i i r -l,- i -
I ^ 7 i ] 1' 1 |ll*'. l'. ,.' ..11 1 i 1.. 1 ;I'l"1 i. rII 1! i 1. ('..ni -


|'" --- ,.,' '.. t (,'ni': ,te .,:*.,.',.' e dJr .\lonrl.eleno.

oo."-... .. .2,.. V w. ... . ", .2 _.-.,- .'


S

i

r


Les gcrmcs dangercux
pulluleni dans le; ag-
glomrations. On ne
peut pas tujours eviter
les foults-nmais il est
toujours possible de
a preserver de toute
chance de rontag:on..
m oyea l plus sir et
M ph efficacy. ,t 4,
w eilier Irtqu-InnrCnt Ia
peau e iar usat a d
IAVON



le Savon
pour la Snte
Lever Uros. Co !,,tn ',.1 s. U.b..'.


V I 1)L.0 p-iS.
V) ; ,31 sI qu la


Paul E.Auxila
PORT-AU-PRINCE
EIstl I'1avant gaere dIc la
mode IpoIu lavoriser ses bien
lidtiles liienls,tous Ires smarts
N vs vous olrlons niijour-
d'hui,la primer dies suivants:
Brosses i)our Idle I)Poppet )
spl)ciales pour che\vcu'x courts
13rosscs |pour dent I'ro p'hy-
lac-lic )) re( .-nmantces p)ar
les autorits imeldicales d'ici
et de I'Clirangcr. hemIise blan
ches, lpour cadets el autires
articles de lere Colminniioni
Chapeaux de dlames pour
deuil,tres recomm.mands I)Drills
blanc union et pur fil. A!paga
supdrieur, Serge hi:tine, bleu
marine et noire, aleon:~s,Che-
mises d(e nit pour hio'nie,
Pyjamas, 1 c talllCtix lauK-
cols demi-soulples et ne va-
ri'lc ('e cra\vats de lotie
\Vcllcz voir ltoIes ces jolies
chl )s s.c'e. s:1 sins eng:gemClents
l)oiiu\'ous. Vous J)Oi,'oe nie
l)as ,'chleter.

A LOUER
A l/olosse 2eme Avenue
Gra(nte maison a 6tag,' ayint
oils les coiil;lrts.
S'adresser A M. Henry Staiik
Il!e du Qa(;ii, *'n .Ece de la
0g ire.
- -
Grande labrique de
Selles et harnais
MAURICE BOUCICAUT
1931 Grand'id ue 1931
En lace de Carts Pressoir
Seiles anglaise,americaine et
mexicaine. U.habraques, vali-
ses, jamlbieres, mors etc. etc,
Pi ix excepionnels.
I Ill I III


On trouvera ebez
Charles N OG eAs
RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Extrait orgentine pour orgeat
et toutes sortes d'extraitapour'
liqueurs.
Vin rouge par gallon.
Anisette, 'acao el toutes sor-
tes de liqueurs superfines.
LA MAISON
H. BALLONI Fils
Comipl&te et garnit votre
mason.
Andr6 Isidore
Taillcur, 1515, Rue du Peuple
presqu'en face du B3azar Md .
tropolitain, .


'I,. A


** e7


5!


RM*
1ARprWOdI iT



I,
e1


Les Assises
Les 230 Jar63
( Suite el fin)
Isnardin Vic iu, L,,-li Perpi-
gnan, J. B. () ..11nlo, .h)sue
IBlain. Em. N Sson, I:tlonard
I G. Mews, IFi In I'()ictICiIreaIu.
Daubign6 Ilig:md, Maurice
Etienne Z.ik, Auguistc Iiau-
taud,Dr llf)iraicc crigr(Id.Paul
Emile Lroy, Antoine Innio-
cent, Benit Belaincourt, J(-
seph Dejejn. 'rllhur B1aliir,
Albert Grnmivi'le, Verto, i)u-
mervc, nlog.'i.\sc!lie, lien
131ain,l)r S:i" n l' cyValerit s
amarre, ,u!ic:i D)iiiu loiv,"
Daintls Timoh' h C. 'ih irs I
nocent, Ren 1).'.sl ndes, \mi,
lde iBouchercaui, lI:lie (Gi rin,
Louis Patl, A.rs',,mle Meci-
des, DietnvelI C Abra',i A,.\i-
guste I. I) iuinc, )Dnis V( ux
Hodolphe cPierr, Louis An-
toine Ioy, ,'ictL')r l.miisa t.
.lcius Lysius, l ec Ilal)rc's,
lRoberl Duplessv. C.:I:r is R -
be, Christiain Ijiclz, MIi i e
Tapage, hr;st'an i i :,ic.r,
Ireck Chalelain,!.oaii C illard
Labbee IBarl)iii)nnrl, Daniel
Duval, Emile Fortlunn', \ict *r
Th'olmas, Alexandiir. e 1c I) :.,',
Dr Ju tn I.lmpy, DrG-ib 1
Elie, Justin Ncreite, ID.i.id
Jeannot,Elie St ()0 e,' T n is
Schomberg, Elic edto i s, i.lc
ment Josephl, l)r ura.iois II)1
lencourt, l,)uis B. Vilgrain
Milllord Josaplh .t lils, Joubertl
D)ug6, S: m'n Vi -ux,Tu renne
Jean (irelier, Robert Latfoi-
tant dit TIon tn, Gustave
French, Louis Godelroy, Via-
ney Leroy, andrr Mnignan,
Augusle D6lino's, F'nelon
Brice, Moise Cantave, Albert
LIi6risson, Maurice 1H. Elie,
[Fcl'lr,1, Derclln J .urIL.

Bonne r6compense
Aqui rapportera au Bureau
du Journal ou a Mie D)mos-.;
tliene Laroche ni'c I'isbonne
Alfred les tires de sa 'ropri-
t6 sise RueSt Honore No616.


Grand H6tel de Frai
P.P. PATRIZI, Proprieaire
Cet Etablissement renomm6. don't l'logf
plus A alire:vlent d'(tre oompletement
et remis a neuf. Les chambres ont tout 1
fort moderne, le service irr6proohable, I1
taurant soign6 eat de tout premier ordrI
tel n'ayant rien n6gl!g6 pour fire plaisis
charmante clientele.
Mr PATRIZI, qui part blentdt, apportera
re our de France do nouvelles am6loratioin4
donneront la plus entlere satisfaction tA
D6Jeuner A la carte, Table d'H6t*l@,
Plat du Jour au choix
Pension an mois, A la semaine, par jour
Garage mis gratultement A la dispositloll
voyageurs.- Bains, Douches a touted les b
T616phone iNo 844
Dansles Magasins souch6s A l'H6tel, onf
vera tontes sorts de provisions, Vins, Iq
cigarettes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'Ita'lie
Choix de Conserves.
On y trouve a I'arriv6e. pendant le s6J@o
au d6part tout ce que 1'on d6re au Gjra
tel de Franc. P. P. PATRIZI,Propri6taire.



La grande chapelleri.
DE

Genaro HurtadI
Grand'Rue et Rue des Miracles Port-au-Pril
A le Idl;sir (l';.nnoncer a ses amis, clients it
blic en gLenral que dans son 6tablisscment onjt
(.'n '.hapeau pour chlaque goid et chaque ,
I i si qut'ue (ariet6 d'arlic es pour cadeaux
necnt re'us; vous trouvercz nn assortiment de
Liclueurs,sans oublicrtLa punch cremna, cette P
bois! on esi)agnole.
La liaison HURTADO offrira un souvenir A
chetcur.


BAR TERMINUS

PROPRIlTAIRE: A. W idm aie
A 1 honneur d'inlornmer sa bienveillante clientle
a install a l'etage de son elablissement,un salon
sivement 'rserv6 aux families oi l'on troo~j
conns)matlions de premier choix et ou des lunrlb
rant servis sur demand.
T616phone N'


I, I I


-... 4


Ces


I i


I -


- I~HIIII


Ir I --b::" In: !:Ilv I C=Zza-~T


_ __ _,I_ --


II


- L1~ LC2


No, 117 Rue ioitx on Bonne-Foi. No 117
Tlpl)hone: (667
ON THO"UVElIA :
Alcool fin pourii liqueur. Sucre Il:sco blanc et rouge,
gros et detail, liiz mr smi el pr livre, Sitropi), O)rgc
Grenadine, ic hle, ec.- (Cig retll ( C:lslerficld, Ca cl,
Chanteclerc, Pantakl n. Ma nch'elles mualit6 siupbrici-
re.- Conserves alimentaires. C I ft vieux pa:r livre,
caf6 en Ioir(lre Whisky, lre Palzec'li,ffer.-
Champagne Masse Pere ct fils CI inp;ane (quii Cpeut ri-
valiser aer vantage avec n'iiml)orte (quelle mr(que de
la place.-- Champagne L-iison. PIarfiiierie!- Vin
blanc 1):ir gallons et par )boleilles. -- Vin rotie p)ar
boutci les et gallons quality s!it, 'ic :I: e -CI li'in vier,'e
par b'irriqctis ct gallons.-- i frin c e I': i ic ci 11' U 1 I
NECTAR. El ta non moins fa ine u s e A NI S ITT l de
Madame Frddr ic G:etjens.
Vencz fire uine visit et vous sortir'z satistaits.




Colombian Steamship

Company Inc.

Le steaner Bolivar" parti de lew-York, le
6 Ial courant Fort au-Prince le 14 via les
ports du lord II repartira le mine jour direc-
tement p ;ur Jdremie, en route pour les ports
de la Colombie pregnant lr6t et pas&agers.
Port-au-Prince, le 11 lai 1927.
Colombian Steamship Company Inc.


Gebara & Co, Agents


* r^^s--


f-


r,


- "f -


. <1 -


It


-
r




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs