Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04461
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 05-11-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04461

Full Text






. Clment MA CLORBI
DIRECTEUR
1 ,6 Rue Am6ricaine, 1358
TELEPHONE N"242


g NUMERO


3O CENTIMES


2 me ANNiE No 6094 PORT-AU-PRINCE (HAITI)


MERCREDI 11 MAI 1927


1p grand problnmes internationaux


La Conference Internatio-

nale Economique
'


,11 se tient, ccs jours ci a Ge-
nave une grande Coinfrcnce
,,c. hnomique international 6
Iaquelle prennent part 38 na-
tions comprise les Etats-Unis
et la Russie.
SL'ordre du joiur de cette
Cole6rence se divise en deux
parties. La premiere est d'or-
r general, elle poursuivra
I' iamen de la situation eco-
po)miq(ue actuelle et cnvisa-
gera les moyens de surimon-
ter les dillicultls Ccoinoni-
queset td'viter les conflicts. La
dexicme parties comprend
rois groups de Iquestions
plus spcihiques: 1 le IConi-
Dlirce, qui se subdivise conm-
Ime suit : lilcrte (lu commer-
c~ moycns indirect de pro-
,,er la navigation ct le com-
merce intern;ationaux et enfin
la repercussion sur le com-
mlerceinternalional de la di-
nimuution du pouvoir d'achat
den tats; 2": rindustrie, spl
k element les questions d'en
ttes induslriellcs inlcriia-
tippales et 3": I'A\griculture.
Jns ce dernier group sera
psidere la situation ac-
e de 1'Agriculture par
rt la situation d'avant-
re. L'on discutera les pos-
UIits d'action internatio
ae question des rappoi ts
etre producteurs et consom-
a teurs'y compris les diln
`lts sYteme d'organisalion
rtopraive.
:Les questions financieres
Se font point I'objet d'une
Sbrique sp6ciale; cependant
4U0 seront traitees a la ConIe-
tMce dans la measure oi elles
larcent une repercussion sur
k-I probl6nies 6conomiques.
,' Oms la resolution votee a
tlimnimite par la S. D. N. re-
,ive A la reunion de cette
Ilnf rence, elle a express6-
Int specific que deux ques-
8,s ny seraient point abor-
: : P'pineuse question des
4to interallies et la non
moin s embarrassante ques-
Iiem de migration et del'im-
Miimtion. Ces restrictions
ki ent lecessaires pour ubte.
'Jr I'adhesion des Etals-Unis.
Les conditions assez faciles
L s lesquelles le monde vi-
oyv yant 1914 ont fait que
,is Ion ne songea a reu-
d"s Contfrences pour 6tu-
Sr 'ensemble de la vie eco-
:omique international. On
'6 titseulement borne A des
ttenles sur certain points
Cihtiers, telles q u e les
LOtipns des transports ou
aWtente postal. Pendant
Suerre les nations allies
SMociCes furent amen6es
AitUltre en commun tou-
leurs ressourccs qui
ir administr6es par des
I'lismes interallies, char-
Sde les repartir dlapres
besoins de la cause
liummnue. Ces organizations
ales oCes de la necessity
fire partout et en tout
bLt unique contre I'Alle-
ne survecurent pas I
Luerre; mais, des ses de
.la Socielt des Nations
a qu'elle avait aijouer un
e analogue dans le monde.
Avrai dare, elle etait pous-
prendre ce rl1e par la
[SitA de justifier et de
lider Osn existence, d as-
.ter, Si nous pouvons ainsi
*ire, sa vie, pulsque l'absten-


lion des Elats-Unis semblail
lui interdire toute action ipo
lilique de quelqu envergure.
Alors I'idee se lit jour 'une
sorte de Bureau economique
international dote d'un fonc-
tionnement analogue A celui
du Bureau International du
Travail. Mais son fonctionne-
ment s'est leurlt dls le Ire-
miier moment a de si grandes
ditliculles que de tous les
bicnfails qu'on en attendait,
pas Ie noindre ne se.;t rca-
lis6. De mniine les vOeux, cm
preints d'intenlions excellen-
les, i6mis par la Conference de
Bruxelles sont demeures tout
plaloniques. Quant a la Con-
lerence die ('dies, son 6chcc
fut plus complete encore.
Le fiasco de c s divers es-
sais d'enlente et d'unification
6conomique internal;onau
le proviennent certainement
des susceptibilities nationals
qui sont tien trop vives pour
pouvoir s'accoinmoder de cer-
laines toices' o s, suirtout
lorsque les interits matiriels
sont en jeu.
Mais de cette Conference,
va-t-il enfin sortir une entente
6conomique internationa-
le definitive don't beneficie-
raient sans contest les petits
peuples 6voluant da ns la
sphere d'influence des gran-
des nations qui y participent ?
II est certes encore trop t6t
d'6methie une opinion cat6go
rique A ce sujet. Trop de
questions faisant partie du
protocole de la Conference
sont de nature i mettre aux
prises les nationalismes tou-
jours sur la dCeensive, les in-
terets des divers pays se trou-
vent en opposition pour que
I'on puisse nettement esp6rer
que les nations se mettent d&-
finitivement d'accord sur un
modus vivenidi international
economique.
II en est ainsi, notamment,
de la repartition des matirres
premieres d ans le monde.
Cette question a plusieurs
fois, depuis la guerre, figure a
l'ordre du jour des travaux
de diverse Contfrences in-
ternationales, de la Chambre
de Commerce internalionale
et de la SociWte des Nations.
Les Etats-UJnis se sont tou-
lours opposes tormellement i
tout project d'enlenle qui au-
rait pu diminuer les avanta-
ges que leur donne le mono-
pole, a peu prs, exclusif de
certain produits. Les Anglais
sont dans le meme Ctat d'es-
d'esprit. L Italic, au contraire,
qui ne dispose d'aucune ma-
tibre premiere en quantity
suflisante, a toujours insist
pour que des accords interna-
lionaux empkchent les pays
qui dieniieent ces matieres
Sabuser de leur situation,
comme les Anglais I'ont tait
pour le carbon apres la
guerre.
Comme on le voit, 1'egois-
mic dcs nations )prevalant con-
In li ment lorsquecesqults-
lions economiques un ve r-
selles sont envisagees, il
est peu probable que jamais
elles arrivent A trouverune
solution just, disintkressee
et equitable.
La question des regimes
douamers et aussi celle sur
laquelle les Etats'auront tou-
jours du mal a s'accorder.


ET VOUS DOUTIEZ?...
S[AND commenti u ii sc realiser son ritve dte fran-
chir les elapes dC la gloiCe i ilompl)h:Ile, 'vous
VO \ s (lisicz sc'p'lqlitcs,' (ique1, scul. Il reic (I
l tClelmps alinmcrnail son succ6s,
Mais es IPAT'IOTES n'au aieii jainais attend si long
knips po(ir dev nii la ci(irielic id(ale.
l.a \alctir (t'ul produit de selection ne pent Idepen-
dire dltl noiu lbr)c ldsa niinccs.
Elle est, en cflt, la nieillcure igaretll vcnldue ti meil
lur marchlie. Ss chel s en lirent un Iriple avantage-
Hislourne de Gdes. 2.50 sur cent lons prim)'cs; tl'une s5
conde v\'eur dle (Gdes 2 50 sir cent pochettes usagees,
possiil)ililds (e gagner 200 gourdes avec c'hacun des bons
portant les Nunitos 12. 14, 16. 16, 17, 19 ct 20 renfermsn s
dans les Ipochettcs.
Messieurs Al)ert Noiselte el ()lilon S, Villejoini (Ili
onlt respccti\veincnt apilpiori, ellnos )biulr x tl'les nIc iiiros
12 el 18 onu e.e s (leiix preniiers benicli(iaires de nos
pix de IDEX CE NTS (Gouirdes. Noire lisle d.-s bons de
tavcur nest pas limit&n c Essayez lh I1ATIIOTE ct vou.s
lui accorderez vos preferences.

fffl icit cla(uie ven-
La Manufacture l ed i DESX mil-
les pochettes 'channtillons i Ila disposition de tous Fu-
Incurs qui vetlent connailre le goutl et la q(ualilc. Les
intircssess n'ont q(iu' passer au dh,6t gi6nTr.il, 2(0 Rue
J.islin Lh6'isson,
GEBARA & C*, Propric-taircs.
.. .... ... I -T-- IIi


Elle touche,en eflel,(!e trop
pris les interdls irnmMdiats
des prodluctcurs dans chaquc
pays en particulier et certai-
nes indiistrit s cr(ees penldant
et depuis la guerre ne subsis-
tent (Iice I)a r la protection
d uaniere qui leur permel de
,de soutenir une vie en quel-
que sorte artificielle. Or, ir
est d6montre aujourd'hui qu'-
il nest plus possible de conti-
nuer sans danger A produire Ai
tort et a travers. II s'agit done
d'organiser la production A
I'itiirieur de chaque pays,
sins toulelois, compromettre
I'equilibre national. II ne s'a-
$it point de nier le droit i
existence de telle ou telle
industries en tel pays, ni, non
plus, de poser des bornes a
son. d6veloppement. Mais le
desequilibre 6conoiique est
general.
Et vu les grandes divergen-
ces d'opinions q u i existent
parmi les grandes Puissances
pour le retablir, il est peu
probable que la Conference
6conomique actuelle abou-
tisse Ai quelque chose de pr6
cis et de d6finitit.


Bonne recompense
A qui ra pportera an Ruleau
du Journal on A Mnie )Demos-
thbne Larochen6e Elisbonne
Alfred les tires de sa Propri-
,ld sise Rue St Honor6 No616.


Cine Varietes
CE SOIl

En detrcsse
drame de la metr
en 5 parties.
En r1 e c: 0,50.
VENDiREEI

La rafale
Entree: 0,50.


IES BEAUX SONNETS
--M" --


L'Ancetre

La gleire a silloue e se m illustres rides
Le viage hardi de cc grand Cavalier
Qui perle ser son Iront que unl me fail plier
Le while de la guerre el des soleils lorrides.
.
En tens lieui, Cole hrme, lies, sierras ardes,
II a planli la crei, el, depuis I'scalier
Des Andes, ip ire son penIen failier
Jusqu'aa lee eraleno,qui blanchit lei Flendes.

Pour ses dnemers neveu,Claudius, le piacean,
lfon I'arrea de brooe aux splendides rinceaul,
Font revive I'aieul lier et l ,lanclique ;

II ses yent as blris sembleal chercber encer
laps le ciel de I'mail ardent el eltallique
Les kiloissienels de la Castille d'Or.
IJes laria de Hllil|lA


Peintures et vernis
DE

The Charles H. Brown

Paint Company
Brooklyn, A. Y. U. 8. A.
Les marques suivantes sont employees depuis long-
temps en Haiti avec success :
STATESMAN )
METROPOLIS
( COQ D'OR 7
Lec ( oncrete Surfacer ), sp1cialite I our constructions
en cinlcnt tu briques, est p;t licullit n ent icomniman-
lee, cn outie de sa quality, el de son adherence parfaite,
elle louche tous les joints et fissures et rend absolument
impel min able.
Nous recommandons vivement nos produits et garan-
tissons les resultats; car, nous avons I experience i notre
actit.
Port-au-Prince, Haiti, le 26 Mars 1927
B. A. 'OLFF
Agent exclusilpour Haiti
i i i .. . .


PARISIANA
CE SOIII
PIour la dcrnii re fois:

Les Petits
T i'e 1 *.O \


, ans quelques Jours
une com6te sera tout
prde de la Terre


Passerons-ntll is ii raier sa queue'
Le 27 jiin prochain, la co-
mele ( 1927 C (, passer trls
pr's tie note planlte. Quoique,
colnmll son noin I'i :dique, celle
collie Ipasse pour avoir 6l, laa
Iioisii'me dicouvCtele cell an-
nlc', elle est pouirliant connue (Ie-
puis longlemps. Son veritable
nori est conite de Pons-Win-
necke;car, elle lul Irouvce, en
181:, stirla grande carte astrale,
par le Icranais tPons et retrou-
vce ensuile par I'astroinome alle-
niand Winnecke.
Son ol bile eclipliqe fail le tour
du soleil en 6 ans environ.
Elle revint en 1921. On la re-
verra done en 1927. C'est le 21
juin qu'elle se trouvera au plus
pros du soleil. Et, par suite de
son mouvement, la Terre elle
nime sc trouvera A ce moment
exceptionnellement pros d(e la
compete. Le 27juin, 6 millions tde
kilomnires seulenent nous se-
pareront d'elle. C'est presque
rimn lrsqu'on parole des rvolu-
tions siderales.
Cependant les bruits les plus
sinisires ont course au sujet de
la visit de cette comnble. Et, d6-
j plusieursse demandent :Nal-
ons-nous pas tre asphyxies par
sa queue qui, ainsi quecelles de
toutes les autres comrtes, con-
tient, conime on le sail, des gaz
mminemment toxiques: I'oxyde
de carbon et surtout le cyano-
gene'?
La question pourrait se poser
srricusement si, le 27 juin, la
comnte passait entire le soleil et
nous, car alors nous risquerions
d'etre balayes par sa queue qui,
combine on I'a toujours vu, est
dirig6e a I'opposE du Soleil. Mais
pr6cisement pour cette raison,
nous ne Iraverserons pas celle
queue: car, au plus pr\s du so-
leil, la compete sera encore au-
dela de I'orbite terrestre. Donc,
notre Plan e6e qui sera entire
elle et le soleil sera par con-
sequent hors du taisceau de sa
queue. Mais, meme si nous dus-
sions traverser sa queue, il n'en
resullerait certainement pour
nous aucun dommage. On sait
depuis longlemps que les plus
longues. les plus large queues
comenlaires ne peuvent point pe-
ser plus de IVX) ou 700 milliards
de kilos, c'est-a-dire un dix mil-
lhonitime a peine du poidsde
noire atmosphere. Or, chaque
etre human respire en 24 heu-
res environ 4 kilos d'air. Si la
queue d'une comcte se melan-
geail tout entire a notre air el
si elle elait tout entire compo-
sce de cyanugene, chacun de
nous n'absorberait par jour qu'-
un demi-milligramme de cegaz.
Or, si toxyque qu'il soit, il fest
encore moins que l'acide cyan-
hydrique don't chaque litre de
whisky, par exempte, content
environ 100 milligrammes. En
mettant done les choses au pire,
intoxication du genre human
par la queue de la compete ferait
aux homes moins de mal que
i'absortion quotidienne d'un seul
petit verre de whisky.
Et c'est done pourquoi, mal-
gr, les alarmes et I'6motion quc
cause le retour de la comlee Ide
Po!Is, nous ne vet rons point en-
core, trcs certaiiineient, le 27
juin prochain, le spectacle taut
redoute qu'on appelle la fin du
monde., Nous aurons seule-
ment, chaque soir, dans notre
ciel, un astre nouveau don't la
queue lumineuse s'eploiera etin-
celaute et magnifique.


x


...a assist, dimanche soir, A
fete organis e par lesgentilles
de oiselles de Fmlina au profit
des coliers n6cessiteux. Rien
n'y n quait pour sa rtussite
complKt : comploirs l)ien gar-
i.is, salon lIgamnlent d6cores,
jazz hand entrainant, et, sur-
tout 1; friimousse toujours sou-
riante et la grace mi'ivre (des or-
ganisatrices. Mais Norr.: (EI.L
n'a pas vu I succ,; auqluell le
avail justelnent droit, celle Ilcte,
pI)is(tiu' uine pluie malencontreu
se l( e (6 a 10 heures s'y est o)-
posee.
... verrai, ave plaisir, Ils de-
moiselles de F:itiiina redoinner
la fele.


S*
... a lu cecidllns ntil bal pu-
blic : Les cavaliers doivenl ob-
server les rigleienlts de I'ta-
blissement : ne )as tenir aucun
propos immoral, ni parler poli-
lique. Its sont en plus avis6s
qu'aucune substitution de cava-
iers n'est admlise, que celui qui
a pay~ son round nie peut point
cedcr' sa place un anii, la des-
cence (sic) est de rigueur.
Pour un avis, en voilh un I

...a vu, dinianche matin, pen-
dant (lu' la Catlldrale se d6-
roulait la belle ceriimonie de
reception de I'Internonce, un
Sgroupe de jeunes elegants quit-
ter Ieglise et se dringer tran-
quillement vers un petit cafe te-
nu par un niilitaire. LA, L... B...
command son petit u vert ). II
but. Tout le monde but.
Mais, ce qu'il oublia, c'est de
payer ce qu'on avait avail bu,
sans oublier de tiler a I'anglaise.
Mais heureusement que les au-
tres avaient de quoi payer. Ils
pay&eent... C'est bien faiit pour
eux, pourquoi dlhaissaient-ils
I'dglise pour la boutique.
*
... voit chaque jour, a la rue
Sdu Magasin de I'Etat, une ru-
nion de savants. lts discutent
de tout, droit, mldlecine, ma-
Ilith antiques et ce sont de lon-
gues discussions i haute voix,
un veritable vacarime qui trou-
ble le repos des gens dtu quar-
tier.

... voit encore, chaque jour,
une Iroupe de gains se reunir
A I'tangle des rues Macajoux et
du Centre, et ltablir des parties
de loot-ball en pleine rue. La
boule souvent prend pour cible
le visage des passants; et cela
cause de territles scenes dans
le quarter.
*
...a vu, I'autre soir, une gen-
tille demoiselle, rue des Cesars,
qui caressait son petit chat. Le
quadrupede, un beau petit chat
tout noir, miaulail doucement.
... luijetait de longs regards
d'envie; plut6t de... jalousie.
*
... voit, chaquejour, au Champ
de Mars, facade ouest, des pps-
sants qui cueillent leur dejeuner
A ... I'ueilen lanCant force pierres
sur les manguiers pour avoir
les fruits A moitid mars. Fort
souvent les voisins recoivent ces
pierres dans leur jadin.
*
... voit, fort souvent, le con-
lucteur de I'auto No. 3190 se li-
\rer, le soir, A de fort mauvaises
plaisanteriescontre les passaits.
Avec sa machine lance A touted
vilesse it faith mine de les 6cra-
scr. Maintes fois, il faillit les cra
ser p ur de bon, si le malheu-
rcu. piston n'avait eu le temps
de uter sur un refuge qui, A
Po t-au-Prinee, nest autre qu'-
u e galerie. Vendredi denrer,
bas de la rue des Miranl4
OTmR CEIL a n le chaufferj


o


) I


Tout re qui ne rend pas ten esprit
et ten cmur pins lorts et plus arlihs,
plus ardenis pour le hien, se aint
pus la pine d'etre desire iler ar-
deur. I.AATTIt


;~wL--~_~_~_~r_~rz1-----~111111


I


- I II -1


_ I


I


--


&a


I
1


.-r r ~~i,


,y,.,,. ~c~ r(hL~lr UJZl~,,~e~X;r;LJS:









LE MATIN-11 Mai 1927


UN BON CONSEIL
Ne crois pas ia la raison, la
science la nic. No crmil pIas
Inol plus hi jluslice, la vie la
nie.Ne crois qu 1'a la verite,elle
seule est imnortelle ; se e, ,
elle trioin)lice tot ou tar(d.
...

liver a sa plaisanllerie Iainil 'ere
et n'clail-cc I'agiliti' d'un p)assanl
piour sC' (l'rer d 1e la inliahii il
atirait (tl crrasi'.
('haliuaiiir. UIs de( bl igue!


Paris--New-York
par les airs
Si, hier, Inous avons annoncc
que I'avialeur Nungesser qui a
entrepriis la traverse de I'Allan-
tique sans Cscnle tlait arrive
T New-York, c'est (Ii'uiC tic -
clt'I il'-'ue dans ccllet dcrniire
ville, lundl vers Ics 2 IheIures di
I'r;|l) s-nlidi, aniiionqaiit (lue la-
vion avait l16 aperi-u au-dessus
de Porlland, p)i, s de Ilostoni.
Mais c'taiitJ) )lutoI I'av'iateur ita-
lieu de ( iC e lo t(ui, relrenanl
sonl vol, arrival i lIoston.
()n est sans nouvelle de Nun-
gesser (que dic(l 1'on cloillt anorl.


RetoiLr
du Haut Commissaire
L)iinaiic!e, )palr Iv steanler ,Pa--
wn;Oia )) esl ;rri ii Po -rt-aiu-
Piilce, Mi. Ie (ie:''n rIJl John II.
Rlussell, I laut (Comlllisslaire aiin'-
ricnini en ll aiil, (de reloiir de
\ aislliin1i on oiill vient di e faire
unl orl st"jouir.
A soln arivIe Sillr e W\liari.
les lioneiiurs ililllaires (m t lWi
rend(us aun HIut Coinmissaire par
une (onli)anic e (I marines des
Etats-'nis.


Un gros a6rolithe
traverse notre ciel
Ilier, vcrs les2 hcures du main, i
unii nornlte alrolitle a traverse,
Wres(lte dan( s loule sa larger,
e cie' de Port-au-Prince se di-
riaeant du nord-est au sud-ouest.
II1 allail A une tris grande vi-
tesse en faisant entendre une
sorte de grondement sourd ect
laissant ai)lws lui une tongue
raic lumincuse.
En 1'espace de deux ou trois
ours, c'est la deuxi6me lois
u'tin de ces debris nan6laires


J^ tt ^ ** w -* --* ^ --- .--- ---
pique une tite sur notre planltc.
Vendredi dernier, nci effel, vers
les 11 heures du soir, des pro-
mnienursi aui Clianm) de Mars out
ed tmnioins d'un phli onoliie pa-
reil. Un a6rolithe, cependaint de
Dlus petite dimension que celui


Le vol Paris-New -York


NE\V-Y0()1K OnI et sl in
l(oua\elles de ,l'()isetl blainc,1 il
estl i (1 aili( li'( 1 (p Iii, i ln1 i I i
pluic et le brotiill:ird, Nungess r
el ()I 1 ili le'a lcit n I rcel s d a ine -
rr ; ils n'oiilt tl sigNiial1ts pir ailn
cti4 d s ( n viire stivuil I 'L \'i I)
qu'ils aLiv i nle t elnirll-l La l, :i [ la
Iranl ieii 'e lit' e dl' e v( ol (I i the-
vait mIarquer la fin de leIur pro-
vision d'essei l.I'e s'esi com ll(c ('l
I'olt est S'lls iio;Ivelles dIe 1'rn-
dro it i)il Soe 'ouvient c lecapitailne
Nunge s'l' et Ict e c;lpiiin-' C i i al
lix hi'uii es lie lr soil ( lhti re iirl
New-York ). liuL lie 1I)er iinl-
tail elicoIre t dc lii're si les e (tLc
h*ieroiqlues aviatillrs fral'ili iis vo-
Siil e i'(ore s'ilS'ls 11 llik i nl t-i la.
surface de I'Allainli(iqu s'ils a-
V.iLelit tlil()ti li o1 11011 il l s les
t lts SiI It b il3 I t' IL 'rrl e- 'li-
ve.. 'esti avcC ill 'I v rilJli)le ailn-
goiisse que la o.Il e'i Nivw-York

alleiI (I iil les inouv I'les. A tiun ol 11
liinl'l do(ili Ie Iblruit' sC r6p1an-
(lit (iU'llii aer)ltiVltlie v it ( !d
ap)erl'qu eilr lv oc'kliandI Mliine et
Floicsteis(.\Alassaichuss'tts),mais
i)eu a 'Upres les Li ii tiei's nli:i si
dC In sllon i lialnliiv int (uli'il s'ai -
gissait l(u i avionl al se, \ic'e (ldes
gardlri-' les el pen)eldinlt ii tlt Il
' lLn e iij)ili'i le tni :iti iss'y s0-o'
r ia nll liiat s r la \ illeel I,' porl d'L-
Ne\v-li'rk, -les b 'r l i It's pluis
tonIli ( i lol n i s I t' ll ll t I CLi re :ll -'i
cirIcul r C((I l l'()isa..i u I ll' aI c v il i
iI iS r I,' 1 t I l l .d L,* il* I'tirre-
Neuve, Ili e CI',,i,-, l( e sign liilt
son paiss;lg' ail-(Il'ssus (dI 1)l)1 -
lal ( ine). 1iin 'll nir e allnnon-ll
Iqil' Isil'l l survole lioston ;
111 iiS I s' i l lfail l r -Cis, irrI il'itIa-
b)le, c'e.l ([ui',llili d s naivires
(li i ) i.rCoirt' l :lCi I ro'ule q le I -(I -
vailt siNvo(ltr 1'avioln nl'i ;1)er'uL
Sl'()iseCiu b)hlai )i ni enI end(u Ile
vr(ombisseineiinl tde son moleur.
Aucunlie iouvelle I .1 lui nion plus
plar 1 e Ip 1111 (oilleur M' niom (uii
biien ni nod deI la line sutivie
Ml)r les u):i(iiel)lols surveille s
Ieeblergs irivant vers le sud dei
lalifax f'i Montaux, pointI des
gard(e-c',t's inarins.Les rad(liot6le-
16graphnliies etaient aux aguels
'eIls ,i sigiiis, l';i. pirition de
i'Oiseau blanco mais leurs efforts
Sfurent vsins. Iln lemips p)arltieu-
lieremenlnt Iautivais a rien6 hier
suir loute li cole de I'Atll li(tique
all st(Iud de lieston la eo6te d(ispa-
raissait dans uin 6pais brouil-
lard.
Le gouverneur Smith
candidate A la Pr6si-
dence des Etats-Unis
)OCIi''ESTEl' Le senate ur
dles Etlals L'nis, M. lRoyal (itpe-
land a pi-d(it auijourd lui lque le
.iI..II vI.. I.. ,,.fI, %,II ll > I II\ t r I 11 l In I


'S le I" ciel f i W ve III"' 1i. I111111 'u"i lll
vu hiail rr,aersve e citl 6 c i pi i'sidlinco si les
duns la direction nord-sud en clilrNdidals ies it c o I'c tell
projetanlt sa longue trainie lu- 6 crates dsirnt demporte
mineuse et en prod(uisant le pu!s lue c ':e I le seul tinic'rale
mWme bruit. ql lpuise lOre ilu. Ie snalteur
m e trui, qq ui est veinl dnlS cttet ville p oui
pal''______r devani lIt ClI) (es eI'cl-
--i ls ct 1.1 L(ogc des Moose (de o11
Mgr Caruana a rendu chlstlcr aI dtil qu'il ne royait )as
visiteaux Secr6taires (lue1 Ic r sident (Coolidge scra
d'Etat le candida r(ci)liain.
Samedi dcrnier, Ie lendemain A propos de la Rafle de
du jour oil el audience solen- 42 carreaux de terre
nelle, au Palais National, Mlgr {i.:(:ric I l(.\ N
C rtiuana re lit au I'iPrsidel ( c Le sI 'ssi ic<, taillcur, habi-
la iK)1uilliiue cles cllttres de Sa :imit IC NO() 1l2;(I Id la rue I)oc-
Saintet Ic Pape I'Iaccuediltant itlr AuhNrv, 3(le'la' anu pill)lic
pras du Gouvernenient d'llaiti liVO I'j ii ; is v'i ( llu les bil-
ell qualits (ICe D l1t1gu6 ) a oi(slo- l e Its (1 a i k,.le.i2aCx
lIue etl lltelliontce, le h plpr- clis tie la rialc tie 1 ialcrroaua u
SnlttillIt du Saillt-Sie C s'est reu- (I t'lrro i l lavis Ial' u a
(Id u a PalIis des Millisitrces oil ( N(ouvclliste )) (Il'icr ne le
il il visil sepalrdment a1 tous Ao'()itcrCI eIC 1ililmtCinl.
les Secr' taires d'l'at. IPorl-ili-i inice, Ic 10 Mai 1927
Sl visible a l16 rt due ii 1ln- Mi :S.f 's PI'1|I*L- A \lilE-\I .
ternoince ipar les SecrIlaires (I'E-
t:l au IlPlais (de I'Archlcvclc.
--- --- ---II- Allllli',


Lol de credit
Par une loi vote d'urgence
par le Clonscil d'Etlaletet rproul-
guee au Journal otliciel, des
criits suppl6mentaires out 0t6i
ouverts aux Departenients de
l'Interieur, des 1ravaux Publics
etde 1'Agriculture, vu que Its
credits pr6vus au Budget en
course pour les d6penses de la
G. d'H., de la Direction G6ne-
rale des Travaux Publics, du
Service Technique de I'Agricul-
turc et du Service National d'lly
giene Publique out ti insuti-
siits A I'achat tlant sur place
qui'a 1'etranger de divcrss ralicles
n6:essaires A ces services.
l.e chiffre des credits ouverls
au D6partcment de l'llnt,'ieur
s'tlve A Gdes. : 40-.972.17; au
D~partement des Travaux Pu-
blics, A Gdes. 167.970.(H) et au
D0partement de I'Agricullur e
Od *s. 70.700.00,
Ces valeurs don't le chlilTre to-
, .jal est de 615.642.17 seroil tires
: des disponibilites du Trisor pu-


CO NS-Mt S AVlJX PIGN


DEMANDEZ.LE DANS LS
PARFUMERIS. PHARMACY. ETC.


I 'I
.lx)ositio n N'atiollIalc
liE

Sanltiago de los ( Cs alllcros

Voici le progrUmm I): ir I);i le Ic e(nile ex':cutil dt
do ''Ex-position l'exposi!iO..


Le plus
hague es
isa meill
9actuelle.
satisfa
.ie ce faith
Q 6 Mai depl
.

2 Lund 9 2I Vai .' Riend-
[.e M'al r .ie i 1 1.c r :S2 hour .l .Jo de( I' P P ovilice dc lari a a su app
de I Jpr V\oisw ll lt'll (]*' l.i ville. 1 ilr li 10 ill:it
.Ic',ni M:li 4 lie lires (. i iliI ld o d u 1 :vilon (it' A rort-.u-Plrince, ch z Sim n Vieu
I iAl honse D
lill Its slonnleries I lili[aires a.i- Pi'rlo-Ilico el rIe'epltion d s ex- Alphonse U
11noI1erit 'i la I ille (de S:nliag) (Iursionnlistes. cete occasion il A SAint Marc, chez Madam Ma
Ic ('(oi11iliei(' Iit'elel I de lat I I'L :a Cil. AI )rogi'am1111 e spL)"al ment Pinard
Ii lIi rei s (lu imaii uni e salve (IjC l te le (otit ,)!iel'a e lite s Aux Gonaives, chez LacroixS.
21 o'ips die ca inon seral lire oi)ortuLI DUbrosse,
par le Fort St-Lomsi.A 7 heures, iercre lii 1 mai: AJ.acmel : clez B. Dani es.
d';li!6 des forces mIlilitlres ve's Jour. (I la pir..,vi ie des la Vcga A Petit Goave, chez B.P. Real.
le ('::m,) de I'F.xp isilton. ( program s'Lle n ), i .1. Pour les commander, s'adressel
AShe,,e'.A) 1,1uiO,, h 1A, Jeid 12 mai Allred V IEI
\t'ilit'ialile lts hiulles al)i- Progr in i ilA lred V IE I
is cinviles el iliiliilaires die Ia 'jl- Vi' IrI 13.m i3llait
lec, s hlituies ligniiI ts eccl6shis- .l(ir de I 'iii idslie di lalic
ti(iques,des (oi ps dipl)Iloatique ct /ogran sp,-cial ).
consulairel, Ies diildguds e trev'dc Samedil I mai
sC iltaItsetr ii'TItIm It's srcprc.sc- .illou de ii sp ovineue de Scio W ints
I:ils des Irovim-cs et du (Coint- (,lroran.iin: 1l) Ucial ). 11 11 "COSS
ti execuilif'd (It' l'.xposilion pour I)inlnc5lle 1i, ILi Un Repr63entant haltien
recevoir el iccompa)lner Il'hol>() l~ogrinn s),'il. les archive s n
ri)ble prtidcnt de la R6 pu-bi- lIuin,'i 1 mai nic iv s
qi.e S. l. itd loI cio r iA ric il)re ( pro L '1::l w's-:il son hi-*.:le
V\as(iulc/ z, I'|.ilion r in'e sp ilI .li ---S [--A
b) l es lorcus iillillaires rlin- l'(rdi 17 llit lP'Li li I le coti', s delt ra' nn e ac
(droli l Its Iiiho ll(" s :1U (d;lal ,oIil d.c la i',:>viice c \'onie I )C (, c '1 t 1 l. I l)'e S'nliq(Lue
nll nlo l l lw ii:il lit ( il stri (lc risi ( plr Aliii lie S)p ial ) . ( i ti )r, nt.it ia l l U i
hI,,', l il <\,- i xp os\ lio .i. 1 cic li 1w mU >i |,I tic -' h ,,1 i i la (Co r de St- 'l
c) 'l. .\lNgr )i" .\. .\."' douel,'Ir- .lo r des c(liiii)'e:i c t n- I l .- ,1 I , 1- e l M i -
c iev ,e ini l"r )i li in die S n.i- c ( '. . i. s ial). n ii s i li re. t 1
i I) I11 I',;i I L ( i "o' a c, i li 'f.i ()lll de 1
I)': si.I 1l d ,la 1i> ni:i ,' , i). V i:cr avait

t. iir, MNrI; A i l \|i, i e( ,. lid( i ,o rill I nic sociall ) AI .' lra Lg l i:i iie, i Lo i '2
i Iprolon rII Ile l; s les l .Cl iet i- Vl-0 re li 20 iul i'Ts Ctlol iS t t oell e rrc 1sPL0lu- s
nes el li> clr s ulier et Jo r Cuba ( progranni Ilanc rai o r.ls, ui oi ,s et
gilliier de( la It ubliqu b nila cial ), l .us tii lre d u 'iis o: iiels c,
l l']xl siltoo MnSamedi 21 mai aiix<.ius s'ajoiuie la garle du v
N.B. Li's Ex. N ConinI Li I'- I~LX(Iloi~ %,I()Lite la I l gL dl
N.Ii. Ic ris IEx. lgr Conai .1- Jour tdes ic:oles ( progranilne IPav\illo (n de I ll )ubliiqu', tim- 1,
chel\v quee t (I e ortl-u-Prince,\1gr sp icial ). i'res, eii. I"1. e.: garantli de ces I
Ptichon tve\(ue dls Caes, r Dlimanche 22 mai ol)jcts coiilies Iux lepr6senlanits t
I suzan vi ue (lu Cap-lhli- l Iog amiie spi cial. lu I'l\ lv It 'Li l ialr, la loi stir
licn t' I'1 v'lque de Ponce ( Por- Lundi 231 ai Se vice t it lmali(e dispose \
Il-lico.) Jour du I)dpartement du rTraa cu'i. tie sent pPav tie friis de 1
() l)iscours i inauguration pro vil ( plrograIie special ). ralriet Agents rappe-
inon-Ce par le President de la 1 116 1 I ) I
li)blI i c Irsiet tie Mar di 21 niiai 1s (lqu 'aIpr" s le remiise des Arci- p
pe) Vit'e dour de la provide de Duarle ves leur successeur. I
e)1 site du IPr6sidenL (le hI
116) bi(t t ( si ( progrimne special ). IMats voici oi les choses se I
ul iiei ( i son co Merrcredi 2" Inai colpliquen2t. Lorsque le Gou- 1
oli'iel1 IU )paVillIln tIC u b.)r,,i'hli Jour d'llaiti ( programme sp6- vcrnelment d'alors crut neces-
ti ct (IL IPorto-Hico. A I lcimur'ts :
). i.et (o rt' par le cor s de cial ). sair de ilteltre fii la l mission I
p. m. 'OiLeld' p( l re (ri' Is e *lcudi 20 mai du l)r Viard, cominlce'tait d'ail-
lsique I i(Ie I Mairie. lourr de la province de Puerto- leurs son droit le plus enlier,
soirLc conceirl i):r clivers corps Plala ( progran.me special ). cclui-ci lnicontlent de la nmesure (
e balnisau ali eurcs p n Vendredi 27 min prise ia son gard et, obissant A q
ba nIaugurl inO l. Jour des Usines Suori6res (pro 'on ie sail quel sentimentt, re- t
Vendredi b maiL granuue special). tusa syst6mlati(quement de re- a
A 5 heures a. in. D)iane et au- Samnedi 28 nai nellre les Archives de la L3ga- t
bades.A 7 hcures d6fil6 des ILo.u Jour tde la province de Santo- lion. Toutes les demiarches ten
pes vers le palais de 1'hxposi- Domingo ( Iprogrammne special). iecs aulprs te lui restlrent vai-
lion. \A 8 lieures gralind messe D)illanche 29 mai nies et ctlte situation dura jus- I
avec assistance de tout Icrg6 Programnile special. (U'U la i.lort de I'ancien lieplr''-
present : I'honorable president Lundi 30) t.i ,slenltil dil)lollmalti(ue. Et soIn
de la leipullique assisltera Jour de la province ld'Espail- lils, M. kIobert Senique Viard,
ce te mIlise uS S o u (Its pa- lat ( lprogriammil special ). coinsrvi e nvers le (ouverne-
villos et eiisuite leurs lEx. Mgrs MMardi 31 ,mali ,In,.,it hlil2en, la im:ime attitude
Airchlieiques de Port-aIu-lri'nce Jour dt la IPoli-e Natioaale illtralls galite et injurieuse.
el d( St I)oinigie donnerion la )ominilicaine. S'alppu,:ln sutr la loi sur le
bin6dict oil apo tolique au peu- Mercredli ler Juin Serviie I)ilplomatique qui regle
pie. A 1 lieuCies 30 p.m. Manieu- Jour de P'orto-ltico (program le cas, 1'-l'at, coiilormeinellt it
vrcs inilai'res par les troupes de ile special 'article 22 de cette loi, introdui-
la Police Nationale Domiinicaie. Jeudi 2 Juin sit une action correctionnelle
A 7 ieures concert el feux Jour dhs Fermliers ( program- coulre 1I. lHobert Senique Viard.
I.i ar'iice.A 1 ()iheures l all ollert mle speciAl. A I'r vocationl de 'al.iairc, i
parl Ie couiiI ex.culif de l'xpo- \eil !red; 3: Juiin IauLdiece u 3 mrs 1927 du
sitioll aux provinces de la p Jour (de la province ('Azta Tribunal de Premiere Instance
bliquc. S ( progratlmnl speciil ). ,e Porl-ai-Prilce jugenit en
Samncdi 7 mai Samnedi- Juin ses alliri!utioLis correclioinnelles,
lour d'ina'uguraion du pavl- I Jour de la province de San Ple ilne exception d'inconstitution-
1on de Cuba et rcpc)tioll des ex dro de acoris ( IiprograIine l1:1iit,' fultsoulev'Vc parMle P'irre
cursionnistet cul)ains, il v aura special ). |jlludic );iIr, avocat tie M. Ilobert
a cetle occasion uti programing I Dilani(e .),uil Viarl Le I'rbihnal Correclion-
special (que cl coulite distriblue- Jour de ch'lure-Province e nel v lit (droitl ei reiivoyvnt les
ra Ce temis opplorlun.i Santiago. ilaries p) deviant leTrl'liial de
Diunlinhe 8 lmali Cassation de la tipublique e
i.e jour sra consalcr i la liei- Nota.- Des dispositions out Sections ltunies.
ne des lines et les I'es q(ni so 56t prises en vued e I' impression Pat dtvi.i ctte ite our
ceiblrc'rou t scront lobjet d(lun ld'iu lillii prsentaiit outles loe lsticele pourvoytil soulint
progrannue special luxueux prt- phases de l'l'xposiiion. I l'aillIi de salO td mulne que
S__celle disposition legisl;live d&-
Sfu inill (Idlit noulveal, indique
le 'riblnr:l:l qui doit en connal-
Ire et (ixe la peine ai appliquer. )
L'Internonce a visit' I'lI:xlernat S:iinle Rose Qu'en outre, la conlrainte
dans nos 6coles de I.imal. p'r corps ptvue par cellc loi
lier al)res-i inidi, c'cst I'lta- viole la liberlte idlividu'lle en
lgnr Catrona a imaifesitt' I bllisscicn' I dirig par les Soeurs ce ( u'elle est ilndlciiure, que

tdsi de visitor les divers ila- de la Snagcss qlui recevait la vi- cette loi \viole lpar t'onsequent
bl;ssieniitlts sco l.ires d(I PIort- site de I'Inile'rionce (ui sc ren- I'arlicle 8 de la Constilulion. -
;;u-lPince diriges liar des reli- dra, ce mliln. L I'lislitulion Saint ( Qu'au surplus, le I)roit, la Ju-
gicux oil des religieuses. Louis de GoIzaglue. risprudence, la raison, le sens
Ilier lmantiii.A 8 heures, le lic- D)ans lihacune (de ces &colcs, Commlll n sont d'accord pour en-
)prseiitant de S:a Saintet(' l Pa- un elv\'e des classes sup6rieu- seigner que I'heriticr de r'auteur
pe s'est rendu an Petit Stminiiire. I res lut d(isignL, pour souhaiter la du plus endurci des criminals
puis au Pcensionnat Sainte Hose j hienvenuc au Del6gu6 Aposlo- n'a aucuue responsabilitt aux
de Lirna. Ensuite Mgr Caruana lique. yeux de la loi penale pour des


s pur des Beurres
t bien le Beurre
leure preuve est l

son Esbensen n'
ire pa client6ee lmo
S6lligeti'itre mo
uis bient6t-six moiJ
prouver ) la clie
'il y a Beurre et
'tonnsat, Ie bon got i
reciler le B eur f
E
ux, A. Boltd, Ch.
)4sir, E. Lajole.
rice Clesca, Mada.U
d, Madame Lacoc
ARmy & Oo,IMada
. & F. Mc Guffl. 1
-P-I


UiX,ges



int )roces
& Londres cell
ationalas
r en orr t'e'itinel 'ln

Ites qui lui so:itl trpnIp
Cclle ecep ioln fut cora
ir Ie Silslilut Christilt
nil 1 p'.ir dIt arguinl
"L ir:' ile vai il"' jurdii qc
1 il:d ilaire ( I'l'lal THtt
i:ir(llirCa la Cour de CAi
u le e delit pi6vu pr T'il
2 en ce lqi a Irait & Igl
oii'inement n'Lest poildi4
nia pI)iis(que. en l'oMito
ela dpnL'd de la pe.
eniuie du clit de d t
, laire cesser en faisa
uise des archives qui,
,ent hi prolpri'et de I'e
iEn outre, M. Robert
iardc, h6ritier direct daii
ie bleunficie d'aucune'l
nuisqu'aprts la mort,;
pcre, ii a gard6 les arcLI
a l.gation, ce qui flri
'Etat une action dir
ui et cc, d'apres les at
17, 213,310 du Code P
c delit reproch6 au Dir
Viard et A son fils est
lualifie, prevu et par 1
p6nale. Et c'est la ca
iue propre a ce delit
errmiind le ~1gislateur ,
aux h6ritiers des Chefs
ion qui s'en sont rea
bles, la peine qui y estl
)r, en vertu de la
rditaire, qui s'attache-.
sonne du sieur Robertl
Viard de recueillir la
de son p6re, comll
il ia recueillic, it est
possession des Archi'
tat. NM. Viard ne nie
leurs, le fait, puisqu .
que ces archives qui -
vaient dans un coffre-fori
chef-lieu du DeparteLoIN
oais du Nord, ont et ell
par les Allemands lorq
culpalion de cette ville
Mais ce nest point cela
proche A M. Viard. Ce
tilue le delit,c'est d'avoW
et gardt6 ces documenltI
les legilimes demandeW
ttilon faites par 1'Etll
Et le Substitut conof
pliise aux magistrates
clearer constitutionnel
de la loi sur le Service.
tique du 17 Aodtl19.,
consequences de droit.
la Court de Cassatio
Sections r6unies a r
drcdi dernier 6 mani, 0l
en cette important alfi
constitutionnalite. '
Et cet Arr6t d6claret
tionnel 1'Article de aid
miince.
Pas de nouvelles des
di raid Paris-Ann B
PARs-- On se monS


quiet du sort des avy
ris-Am6rique LatiaI
ne Saint et le lieutenvl
res don't on n'a pas d
depuis la r6ceptioi
d'un message par T.a.
qu'ils tlaienla 200 i
ge de la c6te du Bri. iI


* -%


SI Delicieux et reconfortant-Puremetit Hal

? EVieux de 14 ans-Couleur naturelle, pro0

Ii a son aqe.


Tois Etoiles V.O-Or 1,50 Boutcille Depot General:Spot's

Trois Etoiles"* 1 1 GIAND'RUE 1532


__


-


-I


I


LL-~--


__ _I


-r







LE MATIN- 11 Mai;1921


A ELDORADO


Tous les soirs TRepans Creolcu) .i Or. 0.30
Potage tous les dimanches malin
Vous y Ironlverez n:1ssi .e ineillcur Billard
dte Cort-au-I riince elt ln Dangecrctuse
de Mailre Lamothe
Le tameux Cocktail One- Tree- Four qui preserve
del'cpidimie.
Les meilleure Sandwichs
Prix moder6s.


Phone 597


Fred GAIRAUD, Directeur


COMMERCIAL

AGENCIES

and COMMISSION


EN FACE DE LA DOUANE
SParmi les marchandises en stock, nous avons:
^ Tabacjaune

W hisl Bhlck & While, hile 1a1
STt* delefiant loute concurrence.

SChampa ne:. GIN, Dubonet.
rouge et blanc.


1. Prix

VINS


kroma1 ,esLJ Quality et prix defiant toute
FOm ageS:. concurrence.

Coco1ra lt : Alimenit nutitif par excellence
CVoU mlq'tin Imgout cxquis.

Davis Baking Powder :
Prix defiant loute concurrence.
Ps : Les faneuses i)eintures de F.
PeintureS : O. Pierce CGo(Qualil Het prix
es defiant toute concurrence).
Ces peintures qui, par leur excellciie quality defient
le concurrence, ne sont offertes qu'a 1'elite; c'est-a-dire
CtUxqui d sirent de la peinture t sup6riorilextieme,
nant un fini beau, durable cl un iravail economiquc.
La reclame de ces peinturcs n'est plus a fire. Nous te
a s la diapositon de tous, la longue lisle de ceux qui
usage de ces peintures.


I Vous trouverez:


A la Rue des Fronts Forts No 330
'neilleur Kola ( hampal!ne, les Sirops d'agriment,
le Rhum Necdlr s,,s ., (al e loules sorles
de liqueurs quii ve,' st r nI oferles
d des prix d ./inl, toule concur-
rence par la Fabrique

H. BORDAY
Diplomnee el meidaile au.r Exposilions de Bru.relles
S(Belgique) et de itilan (Italic)
Rendle:-vois done d la Rue des Fronls-Pboris el tous serez
s(tlislaiis.


Word ar un chien
A\vanii-hicr martin, A la ruelle
Piqiuant qui relic I'Avcniue John
Brown au Champ de Mats, un
enlant nomnmi Elie habitant chey
Madame C'lie Gd(,on a 616 mor-
du par un chlien qu'on prsume
alleint de la rage.
Lenrant a (~te aussiltt trans-
porl6 Ai I'lli6pilal G(;nral ot un
pansementl lui a (i6 fail.
Quant anu chicken, il a fail
coinie ce chien dte Jean de Ni-
velles, lorsqu'on l'a appeld pour
essayer de le capture, il s'est
refugi6 dans une cour et a priN
la luile.

Les Assises


Les 200 Jur6s


( Sutle) I
Franqois Letellier Jean Phi-
lippe, Audain Benjamin, Me-
ion Gaslon, Prospere ( hris
phonte pbre, Luc I)uss6ck, Ls
einours Thomas,Raoul Hou-
zier, Lelio Bourraine, Edgard
Elic, Louis [ thwart, Terlilien
Thrasybule, I 6on P. Romain,
Leonce Laurenceau, Henry
Morlis,Josepl Vilal, J.B. Bar-
thelemy, Joseph Juslin, Ma
nass6 St Fort Colin fils, Dr.
Daniel Domond, Auguste
Roux, Joseph Atuguslin, FIlix
Mecklembourg, Fernand La-
niothe, Rnamil 3rvil, Theo
ihil Boucher, Auguslin Bois,
Marcel Milfort, Marcel BIenjia
min Louis Sora ,, Joseph I6-
nelon Gefirar, Ldlio Heurte-
iloui,Eiugne Jeanly Fils, Pelis-
sier Acloque, Marcel Charles
Antoine, Luc Cou!ard, Emma
nuel iiamby, Dant6s Belle-
garde,(:lCetnt Pcsgroltes, Ale)
xandre Cemy, I)agucire La-
fleur, Hermann Chancy, Leo.
pold Dominique, Aristobule
MoTse, Charles Saimb;our, Em.
Ililn ire, Chairles -a nda ,l.ou is
\alenlin, Victor Charlmers,
Alexis Cuvilly, I'ranCois Corn-
p,)re. Antoine Soray, Marceau
DCsinor, Josephi Iigaud, Mar-
cel Rigaud, Marcel Villard,


-I


Sissua riice

'U1il0 des plus fortes co

Scanadieones d'assura

la vie

Eu e II ss6

-------.lo m w--- _-.- i


SFAILEISSE, DtBILIT?

*mm "


ti'


IrOPr de
DESCHIENS
SA I'Hmoglobino e
. .l4n4r1 Ur d. Ief, 1i.orllf irt 1ite m4dloelo.
euprioV lr & la Ia In Me I rIwi d:dm da dn Wef6pltaux do Parjl
D"6o1 etf-i:: DUOemHae 9, AS hel a ery,. IIU as Phomooesw.




ALUMINUM LINE
Ne.-Ori'ans & South America Steamship c:omany Inic.
PROCHAINS oi),-L .vrs uDiv'.rs I uJJt P,:r u-Au.L-.l iii:: nir
Le SIS "Fidra" ayant iaisd New Oildans le 6
sera Port-atu-Prince le 11, continuera pour
liraqoane, Cayes et Jacmel, pregnant du frit
pour ces trois ports.
Le steamer "Eidshorn" laissera lew Orldens le
17 Mai directement ponr Fort au Prince et les
port du Nord.
Ce 7 lai 1927

A. de Matteis & Co
AGENTS GINi'nRAUX


Co


tu c stir


& Co
IralmsC~Cm


AMtsdc~ma is, s,
MN lcu[a t %s. \( us (11i
SI 1c iii, 111!( / z ht /


L. A n!(oinc

1o

( 1(' l.i 11111 1 ; I : '(iI i) 1 1 it I S.
V i r IlC \ ; I I : t 1 ii is
( lc i (( C ciI ( I 011 u tls




da m1csNicsc l Cli ( ) I ci Is.
vs isg Crne.r



Incorpt rated a P'honneur
l)t.s 1 (I l',( nls|" p,' ;"I r ( cS.



d'annonccr iitin s | i( l;e I olc.
et t lou ct Ia ( I S s i)' '1~ in
e visilmm s'iifax sc, Misl
da ms.essd l rmo( isd IIcra.




Avis27 6 hr p. cia
La All Ampag ica CLls,
lncorpi rated a l'honneur
d'annoncr apin pie l;c i o
son service t interriat onal titSKIj ,,,I



det t.dts '8t fucs ice i
Sesa duemcgde. era uv iat
o0-mmirxflaux 1-) 16 Mtii

eieu de pie, qous leo- it-
m. s edgages tds s ItsOafi
res ce vwuloir Ilien Ile a
e1t ierli-t r Jcur adrt so
t('l gr upbiqte ;:it Luil't;I
41 tle ll \(mcrica (..b't im
corim atedl, 1.M (I Iuce It-
publlca'ne, ('('ll' a is z ):I(
et aus.ill)i que poFssble,
ert vue de I)ri niettre ui c
(dJlvi ance r-piiedeu Iura
te'l gaammes.
:'.t eoreglistromrnt Qe
era gratuit ment.
The Royal lail Steam
Packet Company


Le stenmear Conway v-
nant de Kingston est aItelidIt
A Jacenel, le 13 mXi courant-.I
sera a Port-au-Prince Ie 17 r'1
et partira le nicn mc jour, \l)-
nant frdt pour les ports ldu
Nord et I'Europc.
J. DAALDI)E


" i -I- -- `i i i -,
~ iin1~k2&I ADJ


Avis
Le steamer "Venus" venant
de I'EImo pe via Porto-Rico,
Puerto- Plata, les poils du
Nord, est attend ici le 25. M\I
en course, laissant le inmin
jour pour Kingston, Sto Do-
mingoet Curvcao.
Le steamer "Romaoe" est parti,
de tainbourg le 30 avril 1927 t
via Anvers- Londres, et est |
allendu a la Capitalele28 mai
ien cours.
1 o t-au-prince. 10 Mai 1927,
IlEAHNt R & C
Agents Gdnaraux de la Horn
Line.


- u -


- -
L1aEUH3in rno


Leo OUCHB.-ane monrsace pour
Phomme
Les inouches-petits insecles paraissant inolfensils
-sont des monstres avides de vous enlever la vie
apr s avoir promene lenrs lines pales a Iravers nla
lange el les ordures, elles dposenl leurs microbes J
sur voire nourriture, voire able el volre cher indi
iidu. Elles sement les germes des maladies de par
loule iolre inaisq, iI monehe d'aspecl si innocent
esl nn assassin bien plus dangereuv qe le briMd --
qui vous altaque avec so coutea ao sUe fusil. Tel eel exterminaleIr
e vies, santl, bonhenr! Vens a vem ave le FLIT 'n meartrier protecleur.
En quelques minutes 'e FLIT [Ad- qu piqet Ie line.
barrasse une mason des mou- (n proet de ralfinmenl fail
ches, mousliques, punaises, pu- que le FLIT se IAche pas les 4lo.-
ce el cancrelats.ll pentfre danirles sles plus ddlieales. I, FLIT esl
trous ol ses isecdes se cacheal el d'un usage facile, morel pour
d6ruit lers lanes. Le Flil vapo- les insectes, mais inollensil IpoHr
ris tue les mlles et leurs"laries les enfants.


fI
t


I iAETIERB
R--
R MKONTSM90


D6truit


Ia Fl eI ..ur I d H il1ill t
1729, (HANDHInE 172.
I'n hIce de I'AdmniiistralionI (inl '; c (!(s I' ,)lt s
Pantaldon (;uilaculd & (o
PROPITf. I;I'A IItE';S
t Elal)issemient co((uet c( flgalnlt i voli' s I )Iol 1\( reZ:
l,\NT.L. S,S (.)I QI :' A (:()I,),,\.S, Ipoi1 .\I'-
I ITN I:NNE.\S. P .\NrE-:IAS. M.ISDEI)-
MOISIEL. ES (t Iho s aitlres csxu(;s (Ci.giics
el Il licicuLscs Cigarcll cs ;ia de
Manufacture Haitienne

de Tabac ct ie Cigarettes

i---~---~- ~~--~ ;- ~- - -- -- -- =


Si





~


DMk


- --


---- ---


c- rr


as 0,


:C


MItulies, nmus- Nfr N
tiques, rsr, punaises. fourmies


i


-W


_ ~r rrl)r
~-~H-- ~-reL-*-
~ r-- L~ L _-_~.1 1. I-i


- ---






1: MATIN 11 Mai 1927


_ 11 .


Ces


Annonces vous iiiKesseiil:


.4~k


lisez-M


.G L 0 B E 0 L liquid
combat l'an6mle


Smsw aa mour= ferme
liquid
3t 0:Moo. agr4able 1 bol,
it partm lib.remej roeommns
rowr lo infants. Coslt Ismo.
U it**id al. plus *s Ut
tbtlae.lobisa


Convalescenoe
Neurastb6nle
Tuberculo-
An6mfe

as.* Srt*e)s. r. v let.
**, Perl. h* *io


Cgrat~lemet rsorbd et asulnit
ns e trouble ntriqe el coast;-
lion. Ie tobMol liquide: procure
*s acomparie lmo de
bt e-M. par i le a r Mi or
o n ri de dIs nutri n et de
rapputi etl li di epr ion de
troubles nerveuxz s indisso-
Sublementa la ebloest.
MGOus OD Cr*etB tsIMeano
t


LI L E
Il Iire aeu e1e p0lJte.
epuli que Jr fpreard d OldUok


SFred. Gaetjens

No, 117 ii 1 ,'i\l onl II.nnic -Foi. No 117
'lI'l|ph' iine : C)(;7
()\ TnI (Ui 'i.V1\ :
Alcohol filI pour li(quur. S cr(e II.isco) 1hnc Il rot ge,
-ros el d(6tlil. Ili/. pir sc el pIrli;vre, Sirop), Orgeat
Grenoalilne, I'ol',clec.- (gre'ttes,(Chesterfiehld, Canvel,
Chalu tclerlc '. l',.Pil o l& n. M lanchliles (iualite supl)ricu-
re -- C 'onser' i' :tiii 'nt:iires. i fI'. vieii p:tr livre,
c f' ell poito e Whisky. HIre I'atzienhoffer.-
C(h:mp:igue NMas6 I\ re el fis lh inp11agnl qu (iii peit ri-
\valisr avc. ;iv"antaige avec n'inpo)rlc (qtielle I:marque ide
I; place. iChampagne Lanson. PaI'.fiiicrie! Vin
blalnc p ir gallons et par bouteilles. -- Vin rouge par
Io, teilles et gallons u( alit sl'tric ,e -f1 nIrin vierge
ph'r .'erri(,iies et gi(lons. lnfiiin e fl i In c monx II 11 UM
NE ("I'.\EI.l l non m1oins Iam l uense A NISi'ETTE de
M:;l:Iime F&reeric (;c 'jens.
V\'cnz 1:liie r 1 e visile t voiis sortir /z satist:ils.
n._ ~ -- -- ",-- L_ W . .. . --- n-


BAI TERMINUS


A.


\Widmaicr


A I ha)nn 'ur d'inlorimer s l)SiLcn\ illaIlt clientI le (u'il1
a ilnstallti i 1" nget d s ln etl)lisse;n.'l, un 1 salon exclus
siveln it rscrveI al fS;:miniles on I'on tt'r veir d(Ies
cons'u 111 tilins de I)ei'cilic'r choix el (IC des lIunchs se-
ri-t sevis sr delilnde.
Tliphlone N" 786
^ -- T'- -*- -- ^-


nm .. .. ..- *., nn' I
.r r, :i i'a inl:is li* fail
C 41'. i mi I p i i:' 1 p s '.'

ILO1 ch'l Htila ll

I1. 4 Se1journe
lPr'6arie dlans des conditions i igoIreCuses
I)'.\SEtSIE I
i'rip Iration et Vente
l'n..tl.IACIr: F. S ll.rh)J l.\
Angle des Iues ?Ro:,.r et dlu Centlre.


PORAL chna i T;m.rev
los. Astnnme. lphyslim. lval es Ms
sultreu gut Iea quo a i teUmet s I
poie de tI mrat, iet M im Is eti
ut stations d rl Pye. W aubet,
liec16 MU s sc ncs.' ,.
NOOCTYL *.


5'


Vouis ne d ,.it.3 mr ga.
Vous etes r-.r cu' "a
MASON

Paul E.Auxila
PORT-AU-PRIICE
Esl ,* I';avanit g1: de d I la
imodle poutr lIavoriser ses hicn
fird es cliecnls,tous Ii ci smnlrls
Nous vois oll'ros ;fmjouir-
1d'hui,la primer des suivanils:
13rosses pour tele (, l)Poppet n
specials pour che\ e x courts
Brosses pour !enlt I'ro Iphy-
lac-lic )) 're. Ifminn (lk's par
les a;itori-ie l ediiii les l'ici
et de I' ranger. Ihwmis:iu lan
ches, po1ur c:.('ids t autllres
articles (Ic lire C 1in Ilnio.
Chap)eanux (i (d;Imnes p)()ir
deuil,tr6s r cc-)ni :nid1s Drills
blanc lunioit 0l p il" 1. \AlpiMga
supr'i nr, Serge I:,inl", hleu
inair:ine tc n ire,''alc(ons,Che-
inises (le uit po)ur hommine,
Pvyjaillas, I C tllat.ici liaUx-
COfs (lenli-souiles el iine va-
ri'ie (Ide cira ales de toute
hnatle.
Venez voilr t,'mes ces jolies
ch )s's,c'est s:Ins enH C geii nit' ts
pour v:ms. Vous p ) I' / ne
pas achlcer.

A LOUER
A Iolosse 2cme Avenue
Graitld ia Isoll on 6ig,. ay i it
otis les coiiforts.
S'adr'esser' a :. IlIIenr St:ink
Itle duI Q I i, n1 l'\C AL c la
gare.

Grande tabrique de
Selles et harnals
MAURICE BO1) CICAUT
1931 Girand'Hiue 1931
En lace de Catts Pres.oir
Sciles angla se.anmricaine et
mexicaile. hlbraques, vali-
seC, jambii res, mor'S Ic. etc.
i'\ Lx exceptiOnll lds


On trouvera thez
.CLarls N. Gaetj.es
RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Extrait orgeatine pour orgeat
et toutes sortes d'extraitspour
liqueurs.
Vin rouge par gallon.
Anisette, acao et touites sor-
tes de liqueurs sui )e lites.
LAMAISON
H. BALLONIX Fil.-
Com( ) e cl t 'rnit \lolre
I In;iison.11
Andr6 Isidore
Tailteur, 1515, Rue du Peuple
presqu'enu I;ce dtu ( inzar Me-
Itrop)litain.


PROPRIETAIRES D'AUTOMOF


PNEIUS


TUBES


Nous recommlandmiis iou'
specialement les pneus pour
camions 30 x 5,32 x (6,36 x 6,
35 x 5, 38 x 7 Heavy Duty.

Les pneus FIR IST[ON E
BALLOON sotl les uncil-
leurs.
Toutcs les'.diemnsions' tde
pneus el Tubes et accessoi-
res en stock chezz


Plus de kilomi6!e :ivc' A I'ar Dollars


L. Pretzmann-Aqgerholm r
A';ENT GENERA


~jd


*^V~ANK


-U


-is- .--.,- ., h


-`.,'


Vt


S 4


r rr


~--- r~


- ;Ip


_ __ _I


_ --


--- --


rr~d I I IOae3 ~JE


- ~~-~~-~--~~-~~~~I


- -- ----I


-----------


77


%MEN"


~IYCI~ILllrll~


"


11OP1IEIr.llfME:


I-- 'F


V'




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs