Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04460
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 05-10-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04460

Full Text







nt MAUOIJ1R
a l RECTEUR
J Ri gAn6ricaine, 1368
JWJEPHONE N'242
E !RO 20 CENTIMES

LI


*


j


NE N 6093 PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


MARDI 10MAI 1927


108 Ot 1Wous...
..--- -- < --

Le travail f6minin

est produit ldelpis dt'jil santcnt davanlage linquielu-
1q u e quinzc ans, clhz de du lendemain, les fenlmes
ulie transformation so-- sonl p)lus accessible ,i la pilic
*dt I'importance n'a et ont plus de g6nbrosite.
ment -point bchappe Ainsi, huit fois sur dix,
rvateurssagaces.Cest lorsque dans une fanille les
'urd'hui la june fille, garcons et les filles travaillent
&hfiallikines he' veu nous constaferons toujours
us remplir la mission que celle-ci contribuent plus
platoniqut de mignons que ceux-la au soutien de
s, de precicuxjoyaux leurs parents, bien que trip's
I dtre la belle plartire sodvent elles recoivent moins
a slon ou d'un intlricur. d'argent en r6muneration de
gtuvaillenIt. lles veulent leur labeur. Elles ne se rescr
Ie part A la lulle pour vent souvent que Ie nccssai
mautribuer I effort ge re et donneni tout leur sa-
liaoir une place dans le laire, alors que les garcons
ical. ne se privent de rien, se paint
is seront, pour nous le plus beau luxe et gaspillent
ialls de cette revolu pas nal d'argent en tolles tan-
.il est cerles Irop 161 taisits. DWs qu'ils onl tdes rc-
r)kpreciser categorique- venus suflisants, ils organi-
I.fs sores de transtor- sent leur propre vie sans se
iBa sociales ne s'appre- preoccuper le ccux qni vivent
,tSe peuvent eire iusle- autour deux. Fort rares sonl
Sllfinies que ties long- nosjeunes homnles tl'aujour-
papres qu elles se sont d'hui qui, sans tire marieF, se
plies, qu apr6s une Ion- soucient d'6tre de bons et
atlique et des experien- consciencieux p&res de ti-
piont dur6. mille. Ce sont presque tou-
*udant dernierement, jours les filles qui travaillenl
W ,is qulelquun qui me qui augmentent le contort dlu
iMtjai fort oplos6 au tira- logis, le bien lice au foyer,
Aminin d6clarer tout net aimenti qu'ou ait le sou'iirce
wc'ttail une honte devoir autour d'elles parce que la
nes filles, des felnmes gene diminue.
dr de si bons salaires 11 y a pas mal de jeunes
qu ta nt d'hommes filles celibataires qui se con-
MtMnt i -f rien faire..- sacrent au bien-4tre qui d'un
id'enfants jeunent, con- frere, qui d'une mere, qui
| peur Inon anti-fem:* d'un pere et qui se privent,
ypercequ'uue femme qui chaque jour, de mille luxes
ent qu'ia pourvoir auxI don't on comprend bien qu -
d aux besoins de sa elles jouiraient con me les
,prsonne, une jcunc aultres et, cela, afin d'achever
a besogne d'un hon leur belle, leur nob!e Itchec.
Ait une bonne retri- Faut-il v r a i ll c n t blAcr
,celles-la d'avoir eu le talent,
Urtainement, chacun le courage, l'energie de s'a-
I toujours voir garnir donner i un labeur, leur per-
re bourse les beaux mettant de supporter ces
unes qui arrondis- charges?
d'aulrui. C'est tres II est injuste de dire qu'une
i a, e si hu nmainI jeune fille, qu'une lemme (ui
fereur, c'est de croire travaille a pris la place d'uii
gpmme, qu'unejeune hommein, car, il y a, en ce moI
travaille soil toujouis ment-ci,, clcz nous, sans lue
e d'un entourage qui l'on s'en aper-oive, presqu au-
Itntnger ce qu'elle ga- lant de souliens de famille du
ma part, elles sont sexe feminin que de notre
S, cells que je con sexe. El I'argent que gagnent
Wian'aient une mere, nosjeunes filles et nos fem-
,des neveux qu'elles mes ne s'envole pas seule-
V.ivre et qui man- ment dans I'achat des chif-
stouvent,le plus gros fons.
..Et puis, m me Une femme, unejeune flle
devons-nous nous a le droit et le devoir de ga-
fI et nous montrer gner son pain. Nous devrions,
Ai~d voir les femmes au coutraire, nous rejouirde
porler leur concourse, la voir le aire honnetemeni.
ldans ce STRUGGLE Et si, quelquelois, on I'em-
S ievenu de nos ours, ploie de pr"fr-ence, c'est par-
Iiyileel ridicule de s'en ce qu'elle est, fort souvent,
pre et si dure, pres- plus serieuse, plus assidue et
PWas de nos torces? plus desintlressee, et quoi-
S.8'olles sont plus qu'on dise ou pense Ic con-
ljnues8, qu'ellcs out le traire, presque toujours plus
bplls tendre et qu'elles discrete.




-femmes au regiment
I


it BP M.Painlev-:
Aor, avec ce project de
t Vs venez de taire
Bg!Xhambi)ie, les tem-
t" s'oldals ?
ps.. fit le minstre
rte.Elles seront seule-
Itc aires d'tat-major,
ds dans les services
draice, dans les h6pi-
ribes dans les casernes.
.cberont-elles A la
tr ?
I".. dit M. Paioleve.
coucheront- e lle s,


alors ?
Mais chez elles...
Chez elles ? Vous ne mo-
biliserez donc que les femnies
qui habitent dans les villas oi
i ya des r6giments.Maisalors,
tolies les femmes, a la veille
de la guerre, iront habiter la
campagne...
-- C'est just, fit M. Painle"
ve. II faudra que j'etudic la
question...


II est temps,maintenant
la Chambre a vote la loi.


que


--- -


I


I


Port-au-Pri tncienc
1611 GRAND'RUE. \ncienne Mais,m Keitel.
uaison s'oecuipnt exclusivemenl d'()Oplique et oil vous
trouverez Ics vcrres et Is monlures (donl \vous avez be-
soin.
VEINT 1 EN GHOS ET EN DETAIL
Nous altirons I'atlention bienveillainte des occulistes :
Les prescriptions de verres cvlindriqucs on )prismnaltiqes
peuvent dire excuitdes en deux on Irois semaines.

- -

D'un demi-sournre


DIVAGAT-IONS
DIVAGATIONS


'oujours manqua d'i61gance,
'empecheur dte danger en roiid.
Aussi suis-je au regret de Ine
pouvoir point apporter ma note
an concert d'6loges que donnent,
ces jours-ci, A leur journal, les
albonn6s du Temps.
Plus que jamais Le Temps se
Ilatle l'itre un journal pour
ceux (qi )iensetll. ();" unee de nes
fierlts, c'est de nie pas Ipenser.
Superior;td que, ti':iileurs, je


iru, ave -cL.uaLCuup. viti Iou Ni i ia justice. Croire A cc
ieu, en tout temps, y eut-il ja- mythe est dillicile. Sur les meil-
mais, sur deLx millions de bra- Icurs, injustice s'acharne. De-
ves gens. plus d'une douzaine p; longtep Ics services de
de pauvres t6tes pesanites? La propaganda A la sold des plis-
grAce ine rut accord@c, de n'Otre sances d'argent representent le
point de cette douzaine de mal- Pr6sident Iu Mexique, comime
hcureux et je ne suis point de tn pcrs6cuteur de la Religion
ceux qui out A ilaudire, selon clhrtiienne.
IHnlan, le outr oi ils naquirent Sans cntrer |dans celte dou-
hi la pensee. Et voici pourquol Ioureuse querelle sur laquelle
Le 7cnmps nest pas mon journal. tout a a t'ijil dit, West-il pas
Puis, je napprouve pas son injuste d'oublier lque Plutarco
programme qui, selon la lettre Calles est un tdes lhomlmes les
Ai ses a)onnt6sI est de faire prO- plus represenilalifs de l'Ore nou-
valoir la raison et la justice. Je velle surge de thlicalombe tia-
ne crois ni a la raison, ni A la gique ? II est au Mexique cc que
justice. La science nic la pre- Mustaphla Kemnal Pacha est A la
Inirec; la vie la second. Les Tur(iuie,Zagloult I'Tgvple,Ghan
honmmes ne south pas des 6tres di a I'lnde, Ibn Saud au lledjaz.
raisonnables. Nos actes sont Cc quest pour la jeuue Chiile
d6ternmines pas nos passions, l'cquipe cantonuise, elt our l;
elles-mcmes inmosCes par nos Russie revolutionnaire, il tau-
physiologies. Et il n'y a pas de drail (dire pour le proletariat in-
justice. Ni la justice des course ernatlional, la prodigieuse 6qui-
qui est un non sens parce qu'elle pe bolchevick, la plus instruite,
est le princi e d'autorit6 dans la plus audacicuse, la plus pure
le domain e la pens6e pure. (lui aitjamais telru les destinies
Ni la justice social qui,est la d'une nation,
consecration de 1'&crasement du Plularco Calles accomplit au
gueux par le privilegi de la for- Mcxique ce que I'o:i a juste-
tune. tIne scule justice se com- 'ment appelp une grande r:-vo-
prendrait, confre laquelle so lution, Aide de Luis Morenis,
sont liguees toute les forces de 'aniunateur de I'oeLire, ii cree
reaction, et ce scrait la justice d:ms le domain social, eco'ic-
revolutionnaire. mnque, politique, un nouveau
Mes idWes, si je pensais, se- Mexique. Nation demain puis-
raient done diamCtralement op- saute sur laquelle s'epau!eront,



Peintures et vernis
DE

The Charles H. Brown

Paint Company
Brooklyn, A. Y. U. 8. A.
Les marques suivantes sent employees depuis long-
temps cH Haiti avec succes :
STATESMAN a
t METROPOLIS u
a COQ D'OR B
Le ronicrete Surfacer ), spe:ialite pour constructions
en cii ient ou riqucs, 'est ,'a, li, ulh mnent recoinman-
dee, en outre de sa quality, et tie son adherence parfaite,
elle bouche tons les joints el fissures et rend absolument
imnprtnuablc.
Nous recommandons vivement nos products et garan-
tissons les r6sultats; car, nous avons I experience a notre
actit.
Port-au-Prince, Haiti, le 26 Mars 1927
H. A. VeOLFF
Agent exclusitpour Haiti


poses A cclles du Temips. Sans
doute dlira- ,on iie .Ialin esl
aussi un journaltl de convention
nis'nc social et ma prose s'y
tia1e. Aussi sur un (as de ques-
tions, mon cher Directeur et
inoi, Inous ne nous entendons
gunre. Mais si bonne grAce me
suit, comnl-i le fo t de la Mai-
son. Celui qui ne Ipense pas et
ne croit pas ii la raison.
*


dans la resistance aux iimpril
lismes, les peuples de cet Oni
Iphre menaces on conquis. I
(;Ili salueront en PIlutarco Calle
till des pionniels les lutis r(I
Iusies de I'indtlpendance (I
I'.A nii'riue la ine.
*
l)e cclle-ci, 1oire Haiti ill I
prenlrii're ai s'aliaullrchir du se
\'vge des milropololes eslava
gistes, les temps heroiques n
sont plus. Mais dans les autre
(domaines de I'aclivit6 Ihumaine
elle continue iA n'etre pas la der
nilre. II n'y a pas longtemp
,'Essor reproduisit un article
de je ne sais plus quel journal
larisien sur I'union libre qui me
nace, parait-il, strieusemnent IA
bas, Ic marriage d'autretois, je ni
sais si on leut encore lire d'au
jourd'lhui.
L.es usses qui ne badinen
iii avec I'aoutir ni avcc quo
(iue e c sot ilot dejA I ecode
(u mnariag e (it falo. UJn nou-
veau code qui retconnait l'union
lilre, Vera l)ilnchakoll a donin
tntle etiudte pinttrante, et il tn'y
pas de double qu e Ie le vote bIiei
tot Ie grand Comitl Central Exe
cutil des Soviets A qui I'a sou
mis Ie Colnmissaire du pcuple
pour la Justice.
Le p)arti cominuiniste, a l'avanl
garden de toutes les doctrines
d'elmancipalion se devait A lui-
Im ine de conformer la vie fami-
liale aux Iprceptes de son mal
tre et de faire cesser I'exploita-
tion de la temme par I'hoinme
la domestication de I'une A
l'autre.
Servage centre lequel profes-
tail Elisee Reclus. ( La tamille
o r in a Ie, 6crivait-il, A Clara
K(ettlitz, doit reposer unique-
nent sur I'affection, sur les affi-
nils libres : tout cc qui dans la
famille provient de li puissance
des prelugs,. de I'intervention
des lois ou des intC6rls de for-
itune doit disparaitre comiiie es-
setniellemcnt corrupteur. ))
El il repltait A madame Wil-
mnerdig : (( I'U'nion nornmale doit
itre tellement libra, sponlan e,
inter-Iersonnelle, que nul ne
devait en connaitre, c'est affaire
centre les participants. Ine ni-
nute, Uln jour, un inois, a l'essai,
au caprice, A la duree, A I'aller-
nance,. perpctuit6, ccci ne re-
garde personne. Chaque couple
d'0tre human doit nous etre sa:
ci,6 dans son d(6sir. ))
T'Iises audacieuses; pour nious
de vieilles connaissances. Cellte
union spontanbe, nos Ikpres la
)r'atiquaient et s'en trouvaicnt
bien. Voici que les civilis6s re-
viohinent A ces inleurs prilmi-
tives. Qui done disait que le pro
res n'est qu'un changement ?
Changement qui plus que tout
aulre, nous trouvera i)ars. Len-
seignenment des aieux est encore
un peu IA. El oii les peres out
passe, passeront bien les ills.
lfi


La Flotte ;m6ricalne
dans I'Hudson
L'avant-garde de la plus
grande flotle de navires de
guerre qui ait jamais visit
Ncev-Yo:k, est arrivee dans
I'tiudson hier. Le reste de la
lotte arrivora aujourd'hui.
Aujour'hui 124 navires de
ucrre, ayant A bord plus de
5,000 hoinmes, jetteront I'an-
cre dans la riviere de i'Hud-
so n.
La concentration de la flotte,
qnl comprend des navires des
groups de I'Atlantique et du
Paciique, sera sous le com-
mandement de I'amiral Char-
les F. Hughes. Le group prin
cipal restera dans les eaux de
New-York jusqu'au 15 mai.
-- -s "
L'eq'iipe hailienae de ool ball
A Sanliago
Uue d6peche rescue par L'IU.
S. S. Hi. announce que I 'qui.pe
haitienne a gagn6 le premier
rmach de foot ball par 4 buts
I 1.
El Catur a saute 7 ni. 70.


loireIi


, I ... a vu, vendredi, vers I leu-
.- re de 'apri-s-midi, A la rue de
s la Riunion, le nolnmm C...qui
e lui-nltlne architecle, ingenieur
I et m:acon, construct sa propre
maison. Naturellenient, n'ayant
- pas I'habitude du mntier, ilru-
e dovait souvent le seul ouvrier
. quil emploie.
L'autre se ficlha. I'on se dit des
t1 nols durs, obsc&nes. L'ingenieur
i improvise mit Ie ioignar- ain
e poing miLeuxste coimprenCdrait
- Ie mltre on le niveau .A bulle
Sd'air Inais l'ouvrier s'arma de
Sdeux grosses piirres. L'autre me-
S11chit,l rengaina son arme et
- abandonna le terrain. La scene
- avaiit it le quarter enI grand
- 6moi.
1 *
...avu, samedli, vers Iles 11 h
I 1/4 du soir, tout pros du Cal-
s vaire, un buss No. !.9 dans le-
- quel avaient pris pl:cce deux co-
- pains. Les choses n'allrent pIis
- sans encombre. Les deux amis
-se prirent de querelle A laquelle
, bient6t se mela le cocher. L'un
Sd'eux, E .. F... fit usage de son
rasoir et son amni fut bless A la
main. N'tait-ce intervention
d'un passant attard6 aIn scene eAt
Spu devenir tragique. Ileurcuse-
ment qu'elle n'alla pas plus loin.
*
... a vu, dimanche martin, vers
les 5 h. 1/2,uncouple, A.. C.. et E..
M.... parlir d'un hal auquel ils as-
sislaient A In rue des (C'sarssous
pr6texte qu'ils allaient a la messe
de 4 heures.
... les revit A la rue D)ants-
D)estouches, dans I'l6glmse epis-
col)ale en construction et se li-
vrant d la plus tendre idylle,
nmais sans famon.
Un indiscret les regardait cel
pendant, lorsqu'a Ieur tour its le
virent, le gentleman pria le cu-
rieux de n'en rien dire et la belle
affol&e I)ril la luite. Mais au mo-
ment oil clle allait gagner la rue,
elle se trouva nez a nez avec un
second curieux. Tableau I Dire
que les deux amoureux se cro-
yaient partaiteinent seuls...
*
.. a vu, dimanche, ine belle
reunion au Bel-Air. On proc6-
dait au tirage d'une certain ra-
Ile, beau pr6texte pour boire A
la santt des dieux ... El ces dieux,
parait-il, avaient grand soil, car
Ies verres se succedaient aux
verres, les discours aux discourse;
Quand on fut bien A point, A...
1)... et L... J... propos6rent une
promenade A Sources Matelas;
mais R... J... combattit 6nergi-
quement la I)roiosition all-
guant qu'en agissant ainsi les
ieux seraient irrites. On se s6-
para done apres avoir verse un
dernier verre aux e(toiles side-
rales n, a ( la lune rousse e et au
mlnouvement r6volutionnaire du
systLme plan6taire ).
II faut vraiment que jeunesse
se passe.


A Bellevue
Le succ6s qu'obtiennent les
reunions du dimanche matin
organistes A Bellevue par le Pre-
sident du Cercle, M. Fr6deric
Gaetjens, va sanscesse croissant.
Avant-hier, c'est M Francois
\Iatlton qui fit faire A ses audi-
leurs une delicieuse et bien ten-
dre balade dans 'den tout par-
tume, tout dclatant de roses et
de soleil, de ia Musique. Beau
sujet, 6vocateur de roves et de
po6sie et qui etait bien I'avant-
propos qu il fallait puisque, plus
tard, les touches du piano al-
laient vibrer sous les doigts de
Lamothe.
Notre artiste joua, en effect,
comuie cela avait L a annonco


I.es mauaises habitudes, les i-
re de I'esprit soUl (reme les ma-
ladies di rorps : il esl plus aius de
les prCweir que de les g#rir.
FRANKIIN

I -- i II


_ ~__


__ ________~_ ___ ___
___CI _2___


. -I


I | 1.
. ..L










LE M \TINI-- 10 Mai 1927


UN BON CONSEIL
iFn loutes choscs, rappelle-"
toi quc c'est bicin de bien 1 colli
nilencer, mnis que c'est Irs.s
bien dIe bhi linir.


plusiCeurs (des sua ves inol'cTiiMeux
el si clresset'rs! de son reper'-
toire. E tIlourjours les tdelrimres
!Iotes soulevaienl des :pplllau-
(isselImenl s (iq i "'lataiinc i d(I: s
la salle come Lni envol crept-
:int onli monilienti Ia belle guil t
(idts c'(ruII'S et le 'freiisselllell des
LinIes vibrant sous ces noits lair-
IImoIiCiSCS, tout conlnl cks cor'-
des l'inslrument.
,eI succv's de la I'tIe fut Dan-
gereuse >. C'est une In6ringue et
tris belle (1ue l'on joule souveiit
d(:ns Ics luaiilles ct (ui a Ia vo-
gil- (' i'n't to sites les poisics
(iqi naissenl A ccrtaines heriies
ct out uin tonnant A-pr( 'os.
A\pris Ia c:iuseric de M' MI1-
thoui .1 1; liluisi( de le aln tli',
l ii *l.i I. M1;,s n hul i .i l"' t:llil
d( chI'll S l IlUiaintc (s q 'ils ve-
ni ;ii'!t i l'c tci ldrI It, Cs co )plcs
vils tiiitr ti il oInI -stI s, nllnlt'i i-
,lts"... ,, DsI) lln itr ct c t (,I v':ils"s
l:ll't' U110 11 l': li;iCul '.It I .
; einc ine !^rice iniiin ii ni lelo.
(:'sl1 I ;'c'(are in)i de Il ( oiiIvel(' r
it PrI'tsidIetl il IS o01 cle oi'w pli'
vives Fcliclnltions ilpour I'orgIlni-
stlioln d' (e s al grU'' lscs rI'iililoIs
dol nii'nic lie s.



A la Lignec

Hollanda isC

Satn,1 di ilproI's-i nidi dc e -) is 11
hcu'l -s drli '(.rc nl a 'iii n ilablc invi-
viltaliCn die Ia i IHic ihlllnhndlis s
de visitor son Ilonvenui local, les
n1iliileuliux allies de (c'lie Conilpa-
gnic sC '' unliissaieut.'l dan( s 1 ises
visi'tcs cl I)(be x burll'aiIx ulli -ll -
i;, s 'n In c'ilrcoi'OI- lnce (e1n I 1-
.2Viiit' salle deI rt '(c 'i mlf(i. I'll 'or'-
dinl (11:11 'ct -il 1'1t l'.iil 1 c.ulina pal
M1. l'IinsI)ectClIr Tll'c M. Stark qui
lmr Icurs in(ni'cii rii s ll1'lf)le surelnt
crcr i Iuirs in\ i'sts utlle utllos-
pllhre de Iranchle t'ordialile.
On 'reniiarqult dans 'assis-
lance les principles plersonua-
iiles (coinn r ciials, les I)irec-
teurs des lianqlues, les Agents
sde ls lines itii;;r'iinics, les )irec-
t IIurs des Colipagiiies, les ieiui-
ires (e li Prc.se ct les noin-
)brux clients et alni., de la Co(n-
pagnie.
Notis 'reouvehlons '1 laI Con
|p)lnie nosIcoilplinenlis les plus
siincL'res eCL soulailons q(|'elle
continue avec Il inoine r6gulari-
t' soil service (Jill rend de reels
services nau pays.


La responsabilit6
de la cruise finance re
japonaise
TI'OKIO-- :liamnlbre liassec
n :doilj)I inle '.,iible in:ll j ritl
1i1 l' les' lnltion r e n d a n I t '
C () I 5 C' i I (I',\'"(' I's .oiisal -

1)14.? t I! I'i iC I iiHCC i' .'i :ij )
\\';,ai'iil,' I 17 aivril (jiqui dt'sii
l ;il \ tinil i iia let' : 1: lu ill(iiu
(.' 'l'.il\\ ni ;i "l'' niset'. .lain is I ,
I)irlc i'i\ :iil )lt'is till1' se u blbli t
mIituirl .'i l'i,;gird doi couseil pri-
v"'.

Le President
Hindenbxrg etl
le inI:l'l.,lN LaI rrceplion di,-
cliefs de 'or'g nisalion (a C sl ii;lt
d Acier> |)a"r Ie in'esident llt'-
burg a stui)cliic les inilieiix ri|ip:
1) lican Is ; on Crlint de rIl"lV >
l)U;ir:l i'es |)iir le t maii, los omi i
iiin lists ol'rganisci t des t'riilr'-
alltalUis. Oii ('rIilt dils :ittcitna"


colnelcvIs (tiins slSreiaiKX (jili
aiiieront W )O.1 natliont aisles.
A Berlin, la Gazettlle tde \'V;s I,
aiinonce (Jue suir I'invilation tles
dirigeants du t( Casque '.\Aicrn,,
Ic gouvernlitiient i dea itd I & ilire
reprisenitc au conllres de Cette,
organisation.


Paris-New York
par ler airs

ii imnrnchke il i'l;lil d ci e 'Tci l,- i I l i,
PI,\Is Le' Cpiltaiie Nunges-
seIr est arrive anu Iouirgel.II avait
qtfillt Villacoublay i)Cu aUprIs 7
hcuires dui soilr ; iavantl 'atlerrir
l'anviailntur a stlrvl'\ I I'.\Aeost l t
tdes alli Iuds ditll'renl Is pe 11(1ndani
line tldei-hlirc i. Niullngsser et
h oli ne parlironlt pas (leaina.
tI'l coI li'ren e 'lin torl O gi eiI-
se tiendra deI ain apllis-lidi aLI
liourgel.
1,.\IIS L'avii!enir N iing's-
seri, pIar'li t In Bolir elt 1i ,) IiciiIres
21 1Lpour' Ic raid IPaiis-Ne\\ -ork,
ftul signalid Ii lheures 1S ail lar-
ge (Iin IIAvreI, ti 101 lieures aill hu
gte de Chel'rouirg. 11 dtoit al'liel''llr'
i New\-York lundi il:llin d e hlon
lie hoetre A iproximlnil0 dte Il sta-
tue de la LIhle'ir6.
LE IIOURilEi' -- l.e capitaine
Nunlgesser a td'clid dte partir di
ian'.i che I I heiir.'s dtl ialin.
NIVW-YO)IK- Derni're helii-
re a : T. S. F. nnn ll i ce (ile I'i-
'vioni de N ligesser i tle ipt'i;ii
ail-Ielssus dte Ter'lr-Neiive 'ce
ll itlil .

L6 voyage du due et de
la duchesse d'Yor&
I n1 In!el'l ilnri l'iil
.\IAlItY ( Nou'tvelles (Galles
diil Stld) LI'e fcIeniele d Iraitii
').l:ilnlt Ie du.i etl la ilui'ch sseL
l Ytork (i iise irei(ent (i al iabr:i
)411'i inlaiIgi'IIre la noiI uvelle ca|pi
lal le t I'A\ustlalic a eilh' rI'dl lei
en inillettes p:ir tinte pierrel lanlice
,llii il ilI.'olllii. Iia Ieneirei al-
tlinlt estiill une Cde clles dn tli-
skiCn waon ('rril''e ('li ()on
se Irolvlaiel t e Irii'n-' et In prini
cesse. !.e projectile dev'ail 0tre
d'nlliC (ertiine dimniisionll, car Ile
cadie de Ii l'enere a ,1 lfatlsse.
Ierlsonne n'ia 1l6 Utteinlt.Le p)iln-
e et la prine'iIesse n'o'tl 'le mis
:ti o iii.iil dIe l'incidenil qt e
(i: c lliIts lt i 1ps all clis. l,'opinionl
g nral, estl t qu'il s'igit dunt e
I'Frci'ed t lant, nias le's aulori 6i
ontl ovnerit uine enquiile.


Le Conflit
oe i Extr6ne-Orient
LONi\lS --- tI)a "s nil lotm-
I iiuinuu tide I'Aini'autit' en date
(de ce jolur, des foI'I'ces colnlIIIIliS
Ies chinolises llaulrcl herl iient silu
S\vtolo\v, po0t il)lIorl'i:t tde 'Fest
ILe la provilice de Kuuginglouinlt
tI, i;s fI'ini l iilC ion l 'il'cell lier I:i
vi le. '.'s forces Sc t 'o iveri ienit,
dt'ajr ls dernl' ICS Is onivelles, "I
tdi nlilles de Sv.ilow. Le 'croi-
seulr lginilais ( I).!n11iii ('lli sc
tc-)i'Ouvc r les liCeux e cille i la
teI'insCe Id s ilidi'Mts bIritaiini-
(lies.On( d ',lar'e an iForeign O()li
ee iqu'oni s'alteiid -i ce lue M.
A.\stin (hi.11nlber'lain lIasseI lundi
prto !hain ll la ,lh;lia ilre dts Coll
lilinunes i n ii i laratlioii d taillde
sur la siluiatioi lchinoise.

AU
1d ,
Nicaragua
WASHINGTON Une treve
enlre Ils lactioins li)&ales et 'coil
scIrva'eiIs nice1rau111i liIlyennes jus
T .i'a d'i naiii a et ',melncle p iur
jit r 1ti1 e.i au1 g1i(e'i'al MolicatL ,
cOiniiil.lllld It lilblral, de [i'rsna
tl I a ss ltroulpes dc nlelire bhas
l's a ilnes. Oni a allnnoiU e 'le
inoiivelle lard Unijourd'hui a1 1 )1
I:rm lleiinent d'( lat (illi n pub)lii
lI s c1ciditioni s (d';ilr, s lesluIelles
stni cindutiitles les iitegoeialioli
de I;ix enCilliileIs i .r' :.I. HIenrv
1.. Slisonl, rel'ps'senlait dul ipr
Ssildenl ot!itdge.le .Idesarieneienll
des tr.outls des deux faclionls et
la supervision 1par I'Aini'iique
des elections prj)siilentieles die
192S sont delcs conditions de I'ac
corit aipp:renlt C lqe, td'aIprs le
De)`inrlemllnltl d'El(tnt, a1nraielnt I'
c l0to Ito s teClx qui olitl parlici-
pL :x ct''"nIreCniIes de paix.
--" - - N
Bonne recompense
A qui I'ra)P"oIlcrn' aln Btullet
dlu Journal ou a Mine I)Dmos-
tliaiie La roche nlie E'lisbolnie
\ fred les litres de sa lropri-
etL sise Rue St Hollnore No 616.


Gr6ve'& New-York
SYHIACt'SI'(New-~ irk)--l' Ie -'-
gicve gtllialc de toI s iies i- It l 1 iC
1 Il'lS des toharnsl tiont-1rs el tii t p I l '
tio,) des chlarpentiiUs C elIi.'(, c s 3'
a t declared par le c ni il 1 i, t .
in tiers de const r. .tiion. De I
(ilt holiiiiCes olit 0', allact~
I 'ordre dt g: i vc. P1r-ni .l...l,-w-
syndica'4ls ji sC soni "llli ;i 1l*
gttVc il v N Ill ini liaIt Il 's in,:;- t I l
n ii l i euvres |,lo ,lliers,' IIStii,,'i i iI I C S
lenltiirs, I)latiers, clcc lricie r i **
ou\riCIs In melItaux ct les pcin- 1 O s E iLOleCS
tr I


Ex)positioln Nationalc
DE

Santiago de los Caballeros


A LA CATHEDRAL


IRdception cde Mgr Curuana


A la Callit drnle, diiiinclie,
ine foul nonlbllretlse assistant a
la girnd'i e.se lqui devait eitre
pr'eccide de la reception par
I'Archevque de d nPort-au-Prince
ct le Clergi de la iMtlropoliltaine
tie Mgr C a r u a n Internonlce
apostolique en Ilaiti.
Le Ilmilre-attel est orne de
Idra'peu:iix anx coulcurs d'llaili
et dl Saint-Sii g Les cloches
son neinl I htoute vole. Aii mni-
lieu die Ia Ilus solmpliuese
o'll', a'con0l;piagutl de S. Ci.
.lr ,iAi'.rcloe\vque de Port-aui-
Pi inlr e, ('iiloturl de tolls les Chla
iioiils dtL la ,MlMropolitaine ein
i',: its lli hlis s;tcerl'dotiux, et
snlii de lout le Cle'rg6 de la Ca-
thidrale, I'lnternonce est coln-
dluit nlu Palais dc l'Archevtchie
vers 'eg!ise.
Au grand portail attend le
Coiseil tde :Fabrique de la Ca-
tihdrale. Le President, MI. Cons-


lantin Ilenoit, souhaite la bien-
venue aiu Prlat. NMgr Cartina
Srtpond. Puis le cortege p&untre
( dans l'eglise Ct gagne le cIhueur
par la gande l nel. LI'Arci'ev&equc
de Porl-anuPrilice Inonte eln
:haire. ILe vni'rable Chef de
notre Eglise sonllaile lui aussi 1Ia
bienvcnue datu lepr6sentant enl
I-Haiti de Sa Sintetl le Paple. An
Inoin de oultes les lbrebis q(ui
loriment le trouipeau ldont la
garden iui a 1t6 conlide el qu il
.vonduit depllis plus d'ui quart
.de siecle tdaIns la lo i I)nieu et
t nils la l lix dL son li glise, il
!'assurt a ii eI r Cain' r p)rola lid(
poi 'r la slinlie ,1glis' l'Oilaine
et de leinr in.iltl able attlacle-
ilienI ss l )11 n i et sa morale
Lorsque I'Archevequ e de iorl
iu-Prince dtescendit de la chai.
re, Mgr Caruana se leva ct cdans
le chtuir. prononI a le beau et
r6contortant discourse que nous


-- I ~~~~------------- ----- -


Lee concours d'exhibition. Ln monumental
de 1'Exposition Arc-de-Triounphie ouvre la (irlan
ld-AveCIliI et sur ses deux cl6tts
Les co;lcoulrs de I'l'xpoiition ont 6tc construits de no:illnblcu
soIlt ai noinbrie de cinq cil lass's kiosclues pour les ilndl( tries n Il-
co'liine suit: lionales et elralngeres, pour la
ie cotncourL s ,ag'icole se co(n- Presse et pour la Police Naliona
poseC (ce sections parii les- le dominiicaine.Au Iu'nie endroit
lquelles solt tollulniS ls les princi- en outre se Iroiuv uiie super-
paux pro(dlitsde notre sol.ll se- be Place alminag'e 0poi'r les cliir
Ir dt livre neiUl prculliers prix, ses de taureaux, d.;. land po.ir
neuf seconds, neul' troisicnmei, les jeux atliltijus.
incuf qualrieines, six cinquicines Au bout de l'Avelnue, A I'tei-
et Irois sixiimnes, Iprix repr6sen- droit o0 s'ouvre I'ovale iqui I'or-
t ilt une valour doe il.e cinq me le camp d'exhibition est fixe
cents dollars. 11 sera delivr6 ei un mat de 753 piedls de Ii luleur
outre trois prix conssitant en coinme represenltition de nolre
Diplniine d'lloneiur. Flore et au soninet duquel 11o'-
Le conc'loulrsi industrial coin- le a tous les vents notre glo
'prend vinglt-(iatre rayons, comr rieix Etenda:-l N ili :il ; au
ineaCantl par les produilsp its 11r- cerllle inC e ilc l'ovale se dress
Iiaceuti(qCes ct sc teirinlant par lia Foltaine luimineuse pouivant
Ies prod'ltuit lliiin'rau en giilne- c,'ier' ses, jets t'eau I une hau
ral. II lui seira aUtribili0 soixaniie tcuii de 10) pieds. i)es d u Mx cltes
nieuif IMe1 ills 1d'Or()i' co nIii p)re- de' la l:otl:ii:Lih si o i t co:I'trlites
liln erls JiriX,s)l\ ivilt -ie 111 ii' .d>l. glorieltts 'it)tir co.tiertls, el
les d'argenlt ('0111.ne seconis,s1,i- to.i le cat' lp i;i1 e.icar esl Ieeri-
xa ite-iielI de )1o:i/ze coil.nle q(luinj nt eclhire ii I'lea'li'icite.
troisil ices et Lii D)iploLine d'(ll.i I,'s co1 nsliu ctioils (Il; so tirou-
neur ve'11t A ll'iintirie1r dL cat1) dI'exi-
Les iproduits lrangers obtliel- lbtllon solt : le Pavillo( de Por-
liron lle a (Grali'i Pri'x o-llico, les 3 pavilions de Si!na
Le conlotlllrs lilltraire comn- na, les 3 e Aloi te-Chrisli, le
plire' d oniZe sc t'ioIs i)0our ICs- 1)bureau d'IunC p)Uissa:ilte station
q(ielles il a 1t6 Clec d'allechanlesi radiotelegraplique Itransinetteu-
r6cmonlpeinses en argetii. s- ct r6cel)tive. Les 3 1Pavillons
Le cllicounrsscoiaire. d O iv.- t e la 1'r vi;.le dEt 'spaillot, le
g.s nianuiels se cOllpos se ciniiq I Piavillon c )lairi', les 3 p:avill n .
secli')is.ll sera d livreil cinq pre- dte Baraiiona, uni kiosquc tie dM.
liIic'r-I) pix, cinul secc'tJlns e ccinq Mlanuiel Tavarres Sviuonl, les 3
Itroisi:nus, Ic tlut oii especes pavilions de Puerto-Plala, les :
sonlnailes. de S'nto-Dominigo, le IPavillon
Le concouirs de I'Elevage s.- tl'Haiti, le Pavillont de la lepu-
coliIp)Sp. e d( tix-lh il sections t bIliq le, la co slitrI' tion la plus
c mill'en'da seize premiers pix 6tei.lue failed Li I'Exposilion el
liiior, liiquIes, seize seconds et destinde aux actes olliciels, le
seized I loisieOines, plus deix pre- pavilion de la ltdpublique tie
ni.ers prix en argentl, deI I se ulbi, les 3 iiavillois de Sniiia-
cotnds, deux troisieii;.:' et un go, ceux de Seibo, les pavillons
quiiatriine. des actes sociaux, les pavillons
Le Palais de la Vdga, le pavilion duo D)-
do 1'Exp-3ition parlementi dltI ravaill, les 3 p 1-
de Expo- ltion viltons de San Pedro de Maco-
le terraain oii Cst co isti'r It le ris.
Palms deC l' x posi tioin fut UIn dif-ice a:13 elages destined
le lieu cc I eI) re Con s'ac- aux bureiux, line station dlid-
colnplit le gloriuIx fail d'arICe phoniquii e centllrale, et nil11 annon
dlu 30 Miars 1S11. 11 est situi 6 cialeur d'auoinobilies. Le p.Ivil-
tii lkilllni Uit tIe id la ville e eS.in- Ion de la Class. econlnerciale
lingo vert's le nordl-otues ct 1 Ptitne Coumplly, Ile :3 pavillous d.! la
stiprfclc ie :dic ().()l0)) inltcres car Iprovmine D )arlet c les 3.de la1
re s. I)is eotleUIX dtune singl!ie- province d'At.\zu. C:iacuine de
re beaite le litnitent au Noril et ces constructliIs a soi genre
I l'O()ut e dans lal mi'nie d'architecture, elles sont toutes
direction se i rs e r s e L I'ho- artistiquenient pelineiis, leurs f:-i
rizo;n le I )ieg, die Oca:nIo >, qades et leurs inltiricur's sonl
Ia plus hiule inolliitailgn tie dla clairds i protu ioli.l i. diverse
orliili -re du Nord. D)c giglanl- directions d11 ca iiu eCxtlricur se
lesques palliliel's ce des aIIrbres trouve le pavilloi d.i 1)Dparte-
lei ullus dLe(orieit le paiysage e I ent de I'A:gricuillure, les 6ta-
1'()Oest se lirouve la grliil it' rou- qlcs ct les poulaillIers. Oin volt
tc quill birde les terrains dans galement le camnp d'attle'rissa-
toIutes leiurs loingueurs jusqul'au ge, le champ die ir, le clamp de
kiIloieiie 1"7 1oil' elle so con- station pour automobiles et un
lontl avec la Grande Avlenlue t Coney Island ) ou champ d'at-
Cenllrale qui lilesiire 20 imetrets traction pourvu d'une inllinitl
de larger et conduit ilau camp d'apparcilis modernes.


Delicicux et reconfortant-Purement H

Viclux de 14 ans-Couleur naturelle, pro


V.O-Or 1, 50 B3outeille
S 1 1


a son aqe.

Dep't Gendral:Spot's

GRAND'RUE 1532


PHIIOSCI 41


Le Phoscao judiciou"emat, ag
d'une: digestibilitA parfaite et d'une preparation aisteeq
mique. Apportant & I'organisme lea 616ments directe m
sirmlables, le PHOSCAO est digser par lee
plus d6licati et les plus delabrbs. II supprime al
laborieuses, les pesanteurs, les tiraillements, et Ie
ces. Son usage quotidien est conseill4e tous ceun qui
de l'estomac ou des intestins ( dilatation, gastralgle,
constipation, ent6rite )ainsi qu'aux an6mi6s,! aux s
aux convalescents.
La grossesse provoque souveat pendant l]e derid
une depression generale qui pent avoir une facheue
sion sur les r6sultats des couches, Le PHOSCAO carte
ger, prepare des couches heureuses at assure de
nes robustes.
Se m6fier des contretagons.
EN VENTE
A Port-au-Prince, ch z Simon Vieux, A. Boltd, Ch. ?P
Alphonse D6sir, E. Lajole.
A Saint Marc, chez]Madamellaurice Cleeca, Madame
meat Pinard, Madame rHa
Aux Gonaives, chez LacroixSt. R6my a Co, lMada~
D6brosse, A. & F. M c fuc.
A Jcmel : chsz B. Danies.
A Petit Goave, chez B.P. Reid.
En vcnte dans toutes les bonnes maisons d'alimentt

Alfred VIEUX,a
Seul Representantpour Haiti
____^~ -


__


re,,roduisons. RIconfortant I teuses que vous aveg'
car, les deux citations de lEcri- bont6 de ni'adresser; ell
ture qui y sont faites ne peu- so.t un gage certain _
vent qt'Iaplaiser I'dnlmtion de I'o- mission qui nm'a 6t
piniion publique catholique hai- sera agrdible et 16c.
tienne, dissiper les inquietades ruit de salut.
(ILli agitaient les cowurs troubles Jrrcic de ..
par les ruineurs qui prwc6 l rent Je enercie de t
I'arrivee de Mgr Caruana a Port fondl t Ccear, Ion.*i
au-Prince. Les deux paroles rites (iviles, militaih.l
saints qui toinlerent, avant- plomatiqnesdont hlapI
hier, des lvres d(u lleprcsen- ici ce matin donne
taunt dote NotreSaint-Pre, ne doi- tout parliculier aux tl
vent pas 6tre consid6dres par le ges d'hlonncur et do i
people Iaitien, invariablenlent qui me solt rendus
attache la religion catholique presentantdu St SiAs_
et i son Eglise, comme tde sii se enfin mes remn-q
pies d6claratioas, mais come sinceres et ardents-
un solennel serinent. esntrres dans le
EL I'Internonce s'ex p r i a resnres dans e s
nsi :aux religieux et r
squi leur pretent une
Monseigecur, ration d(votue,ainsit ql
Mes biens chers Frires, les pieux fi16les a
La solennelle reception de nombreux pour sal
Ilienvenue don't je suis I objet voyc du Pape.
en ce moment remplit mon Assurement le St
nlme dtnte-louce joie et en aime tant cette c A
iliine leiupsd'une confusion de son troupeau
exitrme. un sentiment de joie
Dle joic, parce que votre en- quand je lui appren
Ihousi:lmne et votre bonheur touchante manifesto
sont a Ines veux une evidente i'ai e16 I'objet de votrm
dc6nmonstration de votre fiudli- Et tout de suite
,te in:illtrable a la toi catholi- preuve de sa paterl
que et tld votre respect filial veillance et de ma
au St Siege de contusion, persannelle, je suis
parce qtue le Seigneuradaign6 de vous donner la
choisir mon hIumblepersonne tion Apostolique. |
pour representer son Vicare Puis'otflce religi
ans ccllte accueillante et ch1- miena. La messe ttl
re Il6cpulique, contusion que par le PNre Varon avec
vicnnent encore augmennter la diacre et sous-diacre
connaissance impartaite que haitiens Brire et K6b
j'ai de votre langue et le re Pendant la c6r6
gret que j'eprouve de ne pun- chorales de I'Externat
voir. come je le voudrais, de Lima et des Frerdsl
vous exuprmer les sentiments trucion Chrtienne
qui,en cc moment, s'agitent les parties chantles
dans mIon cinur, captive dejL Aprve s lc'o me c
plr touted votre bonte!iA l'gard m me pompe fut
tic 1m1a1 persoflC. me pope fut
de na personnel. Palais de I'Archevch6t
Voila pourquoi i me vien- le drapeau blanc et
nent tout naturellement ii I'es Saint-iSge.
prit ces paroles de la Sainte
"criltire:Qu;W stlli t ( S mli IiUn DEUIL
di eletil )Deus ul conuindat for Une d6pdche iun
lia, le Seigneur se sert des r6mie nous annoncf
humbles et des petits pour survenue samedi
conton;dre les grands et les hcures, de M.Philipl
torts. Cc texte, Mgr, et mes Les funerailles ot
chers FIieres, n'a jam is eu avant hier, en 'Egl
d'apiplication Ipl's opportune sale.
qui'aiLijoIurd'li.--D'aire p.irt Aux parents ep
poLurlant, le grand ai6>tre St deuil, particuliareM
i'aul encourage avccces pi fils Dieudonn6 A
roles: Onmnia possum in Io presentons nos
qui nm, confortal: Je puis tout condoleances.
d.ns Celui qui me fortifie.
Recevez done, Monseigneur, LA MAISON
l'expression de ma sincere et H. BALLOW
protonde gratitude paur les Compl6te el
paroles si ainables et si flat- maison.




---.- "U~ ,r.nWII~(I;]


LE MATIN- 10 Mai 1921


Les Assises
Les 200 Jur6s


ew-York hicr npl)rs-mnidi Par ordonnance du Doyen
IdeO3 heures 112. I du 'Tribunal do IPrenire Ihs-
Stlance de Port au-Prince,la deu
xime session des Assises de
ne Favorite celte ann.e, s'ouvrira le lnidi
6 juin prochain.


du Theatre
FAIT L'ELOGE

e 1'Exelento


HARRIS a dil


I'EXFLE.TO


est lamemx.
Narris, une des netrices im
oelaesde la conltre, dit qu'elle
lI s jolie et jo)eise egeie-
li l:sage regiilier qi'ellefait de

1'Exelnto
QUININE IOMMADE
aussi vous pouvez avoir
joliechevelure en vousser
t de I'Exelento. Elle agit
les racines des cheveux et
iiFchevelu, et apr6s usage
chevelurc est plus lon-
et plus jolie qu'aupara.
Sesthles recommandent
zelento parce qu'elle esl
lepomma( de quinine.
nisent aussi leSavon
Skin qui conserve
la peau eet enl6ve les
et les teaches.
mmnes si strs deecs
et que vous aurez
tistaction avec ces
remarquables sivous
Sservez regulirement,
s vous enverrons gra-
Btk chantillon de clacun
Nous vous enverrons
brochure 6crite par
listes en chevelure
Nous vous lerons
Prop itions intdressantes
voulez montrer et re-
r nos produits a

O, MEDICINE
MPANY
TA, GEORGIA
and6s pour tous
Ui1 pays.
POur renseignements.

Ili CommercIal
411 America Cables,
ated a 1'honneur
au public quo
"0o t616graphlque
U-tonal *n rIHaltU
sie autre par-
Oan4de sera ouvert
o pur la transmis-
S8e tel6grammes
Aux .e 1e Mai
t ed1p. m.
Lii'paffiie a 'hon-
40. Ipi to a lea in-
D St toutes l-,fir-
e gV"s dans 1" affal
YOWulOir bien f .re
r leur adresse
que au bureau
Amterica Cables In
ted, 1510 Rue R6.
S, cette semaine
l t6^ t que possible,
SdO Pormettre une
Ce rapid de leurs
.-6L"gitremMat *e
Wmitement.


! Voici les noms des 200 cito-
yens qui ont lc designs par
e sort pour composer les ti-
vers jurys qui sigecrontl an
course e cette Session crinii-
nelle :
, Maurice Sei'de, ierre An-
selme fils,Georges Dalencourt
Flavius Ducasse, FouGing,
Ciceron Verret, Hermann La-
raque, Constant D)uplessy,La-
hens Racine,C6lment Roy, F6-
tix Malhieu, Henry Mayard,
Alexandre Gubry, S. P. Ch-1
maly,Guillaume Duchatellier,
Cic6ron Dimanche, Bcerthony
St L. gcr,Albert Br6ton, Paul
Derenoncourt, Andre Mori-
sette, Louis Errid, Franck Se-
lages, Victor Benjamin, Nord
Jean Joseph. Suirard Villard,
Jules Simon, Marc Monies,
I)r i 6vy T'orhon, J. B. Vital,
Marcellus Roy, Nelvil St Cyr,
Leonce Dejoie,Annibal Bolt6,
Emile Viard, inmmanuel B.
Vilgrain, Emm. Elie, Adalbert
Alfred Jean, Marius Nicolas
Marc Beauboeuf, Edmond Lal-
lemand, Windsor Bellegarde,
Fdlix Thevenin, Georges Ga
route, 'Thlisma Blaise. Henry
Sanbour, Bldus Blain. IPeliont
Herard, Etesse Mosantd, Fcr
nand Ducasse, Dcvcze Poly-
nice, Etienne Charmant, Mar
eel P6rigord, Dominique Ber-
nard, Em.Thrasybule, Charles
Oriol, Boyer Fls AimS, L6on
Adam, Guillaume Cheraquit,
Marcel Dorce,Frcddrique Hay
ues, Albert Compare, Diogene
Dejean; Elie Noisette, Emm a-
nuel Duhamel, Eugene Theo-
(late, Chrysostome Brutus.
( A suiore )


EAU MINIeRALE NATURELLE DE

111*d 4


Vous trouverez:
.A la Rue des Fronts Forts No 330
"n me*tir KolaI hampagne, les Sirops d',g.rinment.
*, Wiitum NeclAr sans Rival et loules sores
de liqueurs (qmi veus seronl o0erres
c des prix defiant loule concur-
Srence ptar la Fuabrique

H. BORDAY

itlb'ne il ,n :' Ill,: (au r E positions de Brurellhes
(Il e ji, ue) el de Milan (Italie)
Hde.-vous done a la HRue des Fronls-k oris el vous sere:
satislails.


SExisez
W cette


t Marque

GOUTTE GRAVELLE DIABITE ARTHRITISME
RHUMATISME GOUTTEUX
Eau doe Rdgime pour lea Arthritlques
S En Vente dane les principles Pharmacies. Dromeries, Maisonm d'Alimentation


ANTI'SEPTIQOU inoffensif, raice cfficace, nl I'Ate
Dentifrice Kolynos detruit par millions les ger-
mes dangereux c'e Is bouche qui rongent le pr6tiem
&~ail des dents, cn;endrcnt Is ccri.e, les douleurs et
des disordrcs geCeraux d l'orgar.isme. La Fite
Kolyna d6loge tt 6vacuc la mo:rdre particle do
ncurritre; son dlicat puxfum d- u-.:the laiWo dmu
la bouche mi go;it .ieiciu;. I-lle :.;sure la propret
et l'hygitr.e pr-x.a:;t-; de la -. he.
Tres conccntric,. ::e C3t n -P .-.ni'."lelt trOS tc.-
nomlquL. Ulrgui t -le de P' Kol:.s suffit dp,
broesags p::r J',:r pendants ,iqan'i ours. I n 'l
fait qu;'un c-.uunmtrc ur broes: w tche puur ohaqMq
ne toyage.
PPAT T D E* 4 T i F k C I

SKL bL J a ,


F


PHARMACIES
PRPINCIPALE
| H. CANONNE
(% <. Ru ?7VF.Aun
$40 0 r &W.-VARL St aASTWO
PARIS
vcndant
SL MEILLEUn MAnCIII DU UONDB
Produits des Prnmirs Marqueo
1t toujoan de premn fralckbr
UNE SEULE QUALITY
| LA MEILLEURE'
*<---
SRAON BSPiCIA.I
POUR LEI COLONIES
DIOGUIJBo HURDDORISTBRIU

lrsonalss t atrmuaug
SILS DB QUININE PUlJ
Toas products en flaons,
smpoale, comprimes, cachets.
SOLUTIONS HYPODERMIQUES
BANDAGES, CEINTURES,
S BAS A VARICES
APPAREILS HYGItNIOQOS
pour tous usagcs
APPAREILS ORTHOPIDIQUESf
Seringues hypodermiques
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAGE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Communes, etc.

Projects de Factures
et tous rcnseignements
sur demand adressde a
PHARMACIES PRINCIPAL
49, RUE RtAUMUR
88-90, BOULEVARD StBASTOPOL
PARIS
MAISON UNIOQU
AUCUNE SUCCURSALE
ni en France ni & l'Etranger.



M"- Ran:on O. Lovaton
Mmic n 1iamo 0. Lovaton a
le pIlaisir dI'anlnoicer i ses
distinigu6s amis, (u'eile ne
rccevra pas mercredi prochain
ii cause de I'absence de la ma-
jcure parties de sa faniile, et
title desormais son jour sera
lix6 le deuxinme mercrcdi ide
chaque miois de 8: 1() p..m.
Port-au- Prince, Ic ( Ma;i 1927



A LOUER
A lolosse 2cme Avenue
Grande maison ia stage aya nt
tous les comforts.
S'adresser iA M. Henry Stairk
Rue du Quai, en fact de la
gare.


Euq Le Bo sse & Co

*m Uimmm-no NMI,


HENRY FST IV
] L'E 1)1' QL'AI, EN FACE' 1)1: IA (,\i\~E\
Vilres tie Itltcs dimI tensions
\il res J).lies o)()nr autos
W indlsl dicls ( Pare-Brisc) 1< I :.IIl( S
Miroir. l)is;oli t )s pII)i r mculils slyle I oM is \' V l ; i i tlrI'
Miroirs I)iscauil's encadrt's plour i alone.
Lam;nips tde Nuil.
l1epa'):ali a nI de miroirs tichis.




ALUMINUM LINE
Nv%-Orlians & South America Steamship Company .Inc.
P IlOCIIAINS D;IPAIRTS D1IE.CTS POUR POIRT-AU-PHINCE IIAl Tl
Le SIS "Fidra" ayant laisss New Orlians le 6
sera i Port-au-Prince le I, conlinuera pour
Iiraqoane, Cayes et Jacmel, pregnant du IrAl
pour ces trois ports.
Le steamer "Eidsliorn" laissea lew Orlh ns le
17 Mai directement ponr Port au Prince et les
port du Nord.
Ce 7 lai 1927

A, de Matteis & Co


AGENTS GiN fRAUX


- --.


1729, (iGANI)UllE
En face de I'Administiraion (itIn'ralc (Ics Posics

Pantaleon GuillbaudL & C


1729)

AO


P11ROIRI'I'A l IRIES
Etablissenment coqucel el egant oiI v\ois trouver:c
PANT LS, u1"sl'Q l YA, COI .\AS, PORT-AU-
I'HIN 1EN':ES. i'AN]:Ti'LAS. MFSDE-
NM()ISIl. I ES cl Ious auics cXs(uis (Cigares
ct (lilicicuSLc s iigil'rtcl s la (de

Ma1nufacture Haiticnic

de T ab c ci (cte Cigarettes
------- -- ; ---- ----- -


Mesdlemoiscll t's,
MIcstdanm s, \' oIs ( si i V;i : -
Ic btteai, alltzi (chl

L.Anloine

Roy
13l72, GrandI'li cn 1: cc
d(' la laliotn (Ies om) pir s.
t\()Io r lile vso rite'ls tictri ts )o
(d')" illt's (|le' iln mn.isoii \ ;1l
de 1Ic\'voir,il y o 1l.1 pour toa)il
Ics got ls.
I s I 'ous ))t'ts po r s l irt s.
IFourinliurcs pouiir robI c ci.



















cst a)ll:l'l tl ita I' (oi'11"i--I rci It.
lciques.
d'ams.Mesdicnoisclls.



.On trouvepr hez
Charles Gaetjens
RUE u MAGASIN DI: L'TmAT
Extrait orgeatin ipour orgVat

Vin rouge p);r gallon.
Aitisetti', acao el toutces sor-
Ies de liqueurs sulperlines.
Panama 8 temship Line
I.es chalia g'rs soun p1ri('s 1,l
iolcr que le steanler Crislobl)'
.est allntll eti Porl-au-l Irinc'.
venalt de Cristoal), canal zo)
lie, le mcrcri eli I1 MNai 1927.
Lcs p] nr is (l'li)ar(ituc-
ilent sctilnt d1livr-s pouir Ie
fI'rl .i.deslinationiil Nc rw- York
et itdes porls cur()opl)ens, sur
demanded faite ce blreaen.
(C 'sl(c:1ll'er parlira I "le m l*
jour dirleclmient pour New-
York.







Lone Stor
Steamship Company
Lesteamer "Muiaini'n" ve-
,1'111 de (i(ll\' cshonl exas, scra
a l'orl- .ii I1*-'ilwc.,vvcrs lc I du
'ullr.' ni'l e lo i l e I 1111mec
ij)l" pour [etil ()'iCvect Ilorto
I i'co.
I'lort i n I i-c,. Ic ; MNhai 1927
S)'Il:IZ I-Wr'es, Agelts


Allm. .nm mm- r


... . . . ,,, i-


t1
--


Insurance (Jo


J-NEW YORK PAR LES AlRS
,'viateur tranlais Nunges-
piii du Bourget diman-
4 h. 20 du malin pour Ie
Jtrnsattlnlique est arri.'%i |


- --


-- -


Una des plus (orles compaqnie

canadienues d'assuran e sur


I~L~iJt~


ECtCSEPPPOA


- --


-


__ __ -__


__ __ ~~___~ -__- -_ -_


~11111~


- ... --r.~. -r~+l~cr~L rv,. L-~A~-- -- --- ~.C- ~ yC_)CIU ~C; - ~ -~)- __C i--- a L


(1
~,
1 W


c


---









I MATEN- 10 Mai 1.27


-.-- *. *


AnI ces 1'or0s i*


q~u~

I,


Ie eeul falsant


Cp ae t oettole I'lttllin
Evit l'Appendcilte et l'Entt. itea,
Supp4rime Its Armoricnde2,
Empeche l'exce+ d'eerhonprtnt.


R gh.i'La I'harmonde

Cc iVst!atlem
Enthits
Vcrtigea
FCnmorro'idet
Dyapc ?,,;..
M;r aines

Fct.Ii" CY 'iI..t'l t ** v:irn.
c It -A *. II ,, I.. p" i'l .


lhi-iatlf physiologique
la rdoducation fcnctionntIlo de


i ^ f ~- -*-s- * -- h -. 3. -.
.... - -'-- ,7.'- .- .
* C -- ';.". *'' b'-
~ - ^ ** -
.L .. . ..... .o- .... . *-- ',^ -
.- -: : -- -
La r 'ma tIe aro si
L~a m'f I'jurnil I'aiji," a;,^, Cdtt ii~u alatrntre qui tntre dai, !i to0n;..osilion I'lollSOL


lintestin
* (1 r1 3b tlre, L tiffi litl l
Vi rrf '.lt > at.. l 1 .It
It, riI".' I I' r i ti( 10
l'tr> .i ..'*:
t, "o t t* n i" tl. . t li1
r*l > 'l. .r ,' ,"
rnt l ra n h: JA'l; a, ta
.re I . -f t=,-'
r T I t t t 0i,
1. t.4 in <, l I i. r n, i.
d i| t Ir' 1 .;t A r, atIts t
Ioi .it .11' 1 *;* ( I*li -
clue I' ; A, rrelt

1 I1e:, l v:
d z ra 1, ?.( O t ,intlt*. |
r- F.rN, ('1ROLr1 -->i


: e' .u.fr, .r t ir c ,,.ti s
EXTir! 3 Bol) AIES I
|I.r ir .. I PILOncliori duli
i e flt.


-,


Plus de


vendusen Hai1


Les I)neus
*services


sont GoodYear


Good Year quai o utt It nip',es
de tratisilor! 1l:1 f iiver'leileil


lestcecux t(pi out Ic inic i r lsi le :1\ux ini'(Jilit's


' Pr prcsque
I ailiten, sont


toils les
sans Con.


et agpritls des routes


( 1 l, l t )ii'!ud iitie.
ies iilbres coiities so!s \i I ) n d1 o ,ti{ rilist qui entrent dans la I -
bricition des s oneus ti1 Year, Icur pernelttllnt non seulemnent de ti -
sistlr laux C11io0 imlai d, Irs al orl:i r.
Achetez la procliain.' lois des pneu; Good Tear, et jouissez du plaisir
qu'otirent les longues courses sans crevaisons.

Good Year Balloon Tires


The Wesi aidies Trading C.

SORT-AU PRINCE-- ONAIVS CIP-dtAITIEI


Ce qui in' jaimais W'l fall
Ce ( ii Ie petl 'II I ( I .

Kola ch( m)lqll1(il]

p. 0S Aii
Prdpar n s ,L', ;il .! ; i 'n.'t 's
i 1 l

A n / '. ; !I 'l' .


Ces


Nous recoimmandons Ito
specialmentlli ts pneus poil
can ions 31) x 5,32 x (;,:I3x 6i.
35 x 5, 38 x 7 Heavy Duty.

Lcs pncus FIRESTON E
BALIO(ON sont les meil
lenrs.

Toutes les",dimnnsions d-
pneus ct Tubes et acccssoi-
rcs en stock 'lccz


I'lus de kilc m'!re :\e '< I ar Dollars

c 4ajhe


L. Prctzmn nn-AIqqcrholm & Ci
A(;ENT GENERAUX


Vous iCe reue-: pr.s.
7ovs ete., s-ir quite la
LIAi' CrjI

Paul EAuxila
PORT- 'iJ-PRINCE


Est Ai l':Avat g.11te e ln 'I
111odle piour lI:voris'irr ss hi'lt
i h,! c cliClINs,l.):Is I i sil ls
Nnis nvms oif nns ,mi'iinir-
d'hui,la primieur tics stliv\,:ls:
1Brosses pour l6Ie (, PoIppet )
spiciales pIour clivhce\ ro.t rls
Crosses p|iiir ldnt l t 'ro ilhy-
l:i(-lict )) croC in:il 'c s pu ir
lsc aulorit'i s lu dlicI:les I1'ici
.'1 de li' trangCr.' hIIr ise blu'nl
ches. lpour cIad Is cl atiilIcs
articles de lrc C mmlliillon.
( h ip nati x te (1;:ilnes o r
''ni.is ,recom-. c oi iI L'. Drills
lblanc uni'm' t l|ir lil. \Alia-.1
sl|piricur, Scge Ii,1nc, lilcli
marine et nuirc,Calcons,(.hce-
mises dc nniut p')ii'r ioimho e,
SI'Pviami .t,, Ilnut Ix L,1ux-
(.ols demi-s',ufl)c's cI ine vIa-
rilte de cr, ai',Cs de toute
Verz voir t'c s jlics
P)01,11 \)OiLiS. )VO S i)OLiVCZ l eC
pls achelcr.


3BAR TrEIMINUS


PIIOPBIIIU8~


.\1 hInn un r T 'inl : Il r sl c nl )icliveill:nItc tlienlt'le (qu'il
;.s ii t l' I.e !' s )i ;:l)liss inc. 11 s4;I )n exclus
enwcn\ it' l r"'' \,- ;II\ |:j116i'l,'s ) i 1'oil tro ver;i des
Ci IIs Iml i I;.It !' r n(r iI! (IL' et 'l i , c h s se-
I'.ep,.o: Nc 786


Ce quc v Nus rouvez don.
ncr de pi., I:cOLiux .;
votre Clilflit, '.,i la I ,l6.
L.cs -rc t.':u;i: c n,11.n-
taires; d'hygi ,: snl, i cil.e s
a prIrndrl. (:'cst ar a1i
malproprecl que vient la
maladic. AItaqutz la
crasse avant (iqu'cile ai; eu
Ic temps de pi.6trctr danst' ,
les pores d,. 'a rc.au. /l
Veillex A ce que votre ena.nt
elave souvl,, t t soigncrs.e.
ment avec 1 l,.iAvon //


EI


pour la Sa


Lev-


SN
*%s


Fr'd. Gaetjens

No, 1 17 1uu Roux ou Bonne-Foi. No4l
eFl1phone: 667
ON T'IAOUVERA : H l
Alcohol fin pour liqueur.-Sucre Hasco blb
gros et d6tail,-- Rizpar sac et pnr livre,-
Grenadine, Peche,etc.- Cigarettes,Chester
Chantcclelc, Pantalen.- Manchettes qu.
re,-- Conserves alimnentaires. Cafe vieux
cafe en poudre Whisky, B1Ire lat1eC
Champagne Mlasse Pere e fils ('hampagne t
valiser avec n\'an:lue avec n'importe quelle'
la place.- Chiamplaglne Lanson.- Parfumal
blanc p:ir gallons et par honteilles. Vin'
louteilles et gallons quality sup6rieure-Clit
par harriquns et gallous.-- Enfin le fam 'ItL
NECTA1 lEt la nonl moins fam cu se ANISB
Madame Fr0lric (Gietjcns. ...
Venez fair'e une visit et vous sortirez sat M


l eresseili isez-les
:_ -*'',* ..x ^^*zr "d-Lmm iB




PROPII'TllAIllRES )'AUTOMOBILE!













SPNItJS & TUBES


rowe


p


II--- --- ------~ __I


--y I ~~I -


--~ .- --


----~I --- -----------


..........


e


_ --


-----~------I- ---. -- --


I II -


--


~--- ----- ---~-- -- --


z




~"0~''
,-D


-,_. ._,..~-I-~---,^ ~----.------. ~---,,,.,_


--C-


a i ilieit des Pneus


Widnaicr




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs