Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04456
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 05-05-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04456

Full Text






Climont MAQL011RZ
DIRECTEUR
io, Rne Americaine, 1358
STeLENIONE N*242
LiNUMERO 20 CENTIMES


-Ia E No 6089


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


J EI')' 5 MAI 1927


( ~~l~l~1 -. -- -_


u, Pens6es et V6rlt6s...


6 scs de Mai,
Scvcs du Printemps...
---S (411 1 S **

elles drlces de peliles cile observation plcrmet de
ac nines impression n a- presumier du caractere des
ltes sont les emmes! 1 siuf- passants a la faon don't il.
fit d'un rien pour changer percent leur parapluie. Le
sensations, et ce qui grinciheux l'ouvre, le termeAf
semblait insu portable chaque inslanl; il lend la
amnomlent, es encnanle ine la main pour conslater si la
it ulea press. pfillin, sans dole, inais il doigls en la r:in a i: nit. II re
pl'test I)s s excliusivei)'nlt p:'eld pas s An pArti du tman-
pione on voutillit I :lie're vais lemilS elt renlrera chez
g'roire. II est certain qiue stir lui plus mouille que lors-
4phoint l)on nuoiilbre 'lioi- qu(il est sorli. Le 'oux, le
so le'anies; et si I' t l Pi)hilosoplie, nmarche, tran-
jisie pas, chestt par pure qu ille, le parapluie trWs
lccnda:rce. droit t tiles piier6caulions pri-
rqtioi li pluie ine seni- ses conrie lia l iiie: il esl bien
kit-elle, I autre inalin, p)li;s persuilad que li lia le, les ini-
(juc janiis ? Mciiue licices, n'in l ti nideron t
rares eclaircies qui carac- point les images; e'est .a peiine
risen les pluies d(le mi, an s'il vitc les petiles flaques
,demerdjouir,nie vexaieit (d'eau qui, losqu'lil pleut, se
me une mauvaise plaisanl- torment stir I'asphalte de nos
J'dlais seuleinent capa- rues.
de r6p6ter : c Dieu, que Des hoinnies aI parapllie,
ennuyeiix, la pluiet l Je ou pour nieux dire, de la
le disais aussi en vers, ce Terre paisant alux cieu., j'ar-
ei etre nolus, ne inanque rivai a penser que nous n'a
d'016gance et je mn'appli- vions pas le droit de niaudlire
#is avec conviction, cette les esonnes cet ferlilisantes
Initive mnopde: p uies de imnai. eur(euvre sur
le re est exquise; ce sonl de
I pkl b das iemi n.ur, g ntilles repasseuses de colle-
ome il pleul sur la ville I ettes. Et bient6i, sous leur
.1 rosee bientaisante, nos jPr-
El cela pour bercer mon dins et nos parterres se cou-
ais le lAcheux n'avait vriron! de marguerites sou-
-.Ifair de vouloir s'endor- riantes, de roses pourpres,
.J'enperdaisdejit palience, rouges colmme ls belles vic-
ie je JuIs distrait par toires, de soleils don't la tdte
iun qui cihanlait dans pliera sons le poids des lour-
voisinage.el q I i, n'ayant des couronnes dordes, les vio-
de mieux dans son reper- lets parlunieront les gazons,
chantaitl, sos la pluie les lis dieveront plus ihauit
lnte, quloi pensez-vous?... leurs corolles pairfumnes.
rintemps, les roses, le so- L'herbe sera plus tendre et
homrne a done en lui de plus verle sur les large pe-
larges irdsors de joie et houses. Ce sera le printlnlps)
lpris de la trislesse et de radieux, les beaux jours lunii-
ui! Pourquoi doiic', n'en neux et les soirs profonds aux
lec-1-il pas tojonlirs? inilles etloiles scintillanites.
iee iroiile de chanler le El les rayons de solcil jaune?
l et lagariul devant celle Eux au-asi se vivifieront A la
ireen pleurs et cc ciel at- pluie. Dans les canmpagpes,ils
semlent gris ine part si soutilleront de jolis airs aux
eelie'hoinine (qui cliiiintiil oiseaux miiels pendant I'a-
pileux que j'eclalai de rire ; verse niais qui reprendront
Olios lesavez, quaiid notus lent's t iiles et leurs cliaiions
s, finies es c'olercs, ecno- dis q(u'un coin (dI ciel bleui
les papilIons b oirs! Les soilu ri ra enirc I les liuages.
inbles achtunss dte la Voir renaltre les fleurs, les
91qui coupaiient sans treve nids, les chants, le sourire des
irro de la flnietre me pa- hoses, c'est retrouver des il-
pnlpareilles it de lolngucs Iinsions, el il ne depend, peul-
rcicuses slalacliles uiii- dtre, que de nous de ne plus
es. E cetl iolinie sans die Irisits lorsqu il pleut el
peult-tre, iii niaille et de rire au souvenir du beatu
pourtant voyait le )rin- pin'itlelps qui doit renailre
PStsous la pluie niatissade sous la pluie, prinlenmps qui
d"oa une bone leqon ap"'trle les roses eclalantes,
16 morale, de force et les firmaments bleus, les par-
raujge Et, par lui, cc turns, qui hait les femmes plus
tuiet'e tme paru minoins belles, 'enlant piuds rayon-
.E nant dejennesse et dc v,c.
s les parapi)luies si El coniie en ce nioienlt,
aujourd'hiai. Assis ia je comprends la chanson dec
bureau, je regaridais cir- mon pauvre diable de voisin
Ffpassants qcui s'en al- qui, avant-hier, chanlail sous
In dos roind Irilcux, Ila pluiel Et coimme je niaudis
is .ie. Je prenais tin moinsaujourd'hui les savants
Splaisir a les observer, 'quni prediscnt les pluies de
it'eurs maniacs. Une fa- printlempsl...


Runal
Correction iel
ier a id entendue IuM
Comrreclionnel l'aflair '
douard Houzier et Re-
kre P'evenus de port
le ugeThomas Pierre
qui presi(dai le Tribu-
ermann Ben jamin quia
10Sijge du Parquet ct
? p- ol ~qui re-


des par-


lits et I'audilion de la d6posi-
tion du gendarme Fleury qul
av. il eu A proc.lcr fa I'arresla-
iioni de MM. Rivicre etl louzier,
I'audience a dt6 lev6e, le juge-
nient devant tre rendu li ui-
taine.

LA I US(
LA I t[SON
H. BALLONI Fils
Est le nom que tout le mon-
de doit connaltre.


1611 GRAND'RUE. Ancienne Maison Keilel.
Maison s'occupant exclusivenient d'Opi(ique el oil vous
trouverez kes verres el les monlures don't vous avez bce-

VENTE EN GROS ET EN DETAIL
Nous altirons I'attenlion bienveillante des occulistes :
Les prescriptions de verrcs cvliihidriques on prismatiques
p)evenllt ''Ire execulces en deux on Irois scinainee.


LESIBEJA U SONNEiTSl


La Sieste

Pas un seul broil d' serle on d'akeille ea ma-
raude.
Tool dart sons les raids bis accablis de oleil
lu Ie feuillage ipas laiise on jour pareil
Au velourn sokre el dei de losses m d'ime-
ralos.
Criblail e dine tokir, idi speidin d j ridle,
El, sor sio cils mi-dl alauis doe smmeil,
Oe mille dairs frtifs forme uo riseu ereil
Qui s'allong eof so cruise i travers Ii'mbre
chaude.
Vers la are Jde fe qe Irameil ls rayons,
Vle If fritle essaiJn h riches pIII0s
Qu'esvreml la lumii~r el le pa la idusn s
Allan es doi0ge Irrmilaluia iiseiset caquoelil,
It dAs les mailles d'f J ce ki sili l,
thauear haroasiou, j'eprioese ms rEvt.
Jeslaria de IiUMHA


Nouvaau Corcle
Lee dimanciie 21 avril dcoule.
il y cutll une runiot *' la Chaj-
I)rc de Comlii *'ce anglaike dains
le but de f.mdcr un (( Cricket
Club )).
Le nouvea,' Cercle s'appeller3
Port-au-Prince Cricket Club ).
II sera sous hi Pres detce d'flon-
neur du Charge d'Affaires de Sa
Mlajest6 Brila inique a Port-au-
Prince.
Le Bureau de direction et
d'administration est ainsi com-
pos: :
MM. C. E. van Waterschodt,
sous-directeur de la Banque Na-
tionale, Pr6sident; W. Quintin
W ill i a m s, vice-prdsiden; 1B.
Crossley,secretaire; C. Philpolts,
trisorier; Leslie Brandt, capi-
taine.
Ce jeu est Irds r6pandu et trWs
populaire dans les Antilles et
les Dominion3 brilanniques.
TT s les 2 ans, trois dquipes
d'Angleterre Visitent les pays ou6
le Cricket est pratique pour lut-
ler avec les 6cquipes locates.


rT ,I ne ,quipe va aux Antilles
NOUS aVODS refU unne autre, aux hides. et la
Le N du 10 avril de rin- lroisime en Australie. L'ann c
tressante revue (( Paris sud & suivanle, des o quipes de ces
centre Ambriques. Entre atres conLres retournents de la nouvelle.
articles, mous y avons Iu un 61o. LeAssociaion ebres (lprent que le
gi",ux couple rendu d'une con- Cricket aura du succprent que z
frenuce prononce au local de nous.Cricket aura du sucs chez
I'Agence Econoinique de In-ous.
do-Chiiie, sous les auspices de -- -, ,,,---_ _-_ _
Ia Sociedt des Colonies Fran-
Vaises par S. E. le Colonel Ne- Un incendle aux Cayoe
mnours,nolre Minisire en France.
Le N0 de Mai de ( La Pc- Lundi dernier, M. Victor Che-
tile Revue )), don't Mr Fr6deric vallier, cominmeranl bien connu
Doret est le directeur. Nous en des Cayes arriv'a come decou
recommandons vivement la lec- tumine pour ouvrir son mnagasin.
lure t nos abonnes. Quelle tie ful point sa stup&b
Le N 0 de Mars la revue faction lorsqtue, la )orle ouverle,
amniricaine -Motor Chatl. C'est ii constata que tout 1'inlbrieur
une revue d'un reel interit pour de I'iminmeub e lait en flainnes.
les autoinobilisles. La lulle centre le fleau fut
Un lascicule de la Compa- vile organise et apres beau-
nie a All America Cables, Inc) coup d'efforts on reussil A cir-
ans lequel celte compagnic conscriref'incendie A celteseule
offre ses services au people et in ison. Mais tout le stock de
au commerce ha'tien. I m rclia..dises a bru!I.




Pein tures et vernis
DE
The Charles H. Brown

Paint Company
Brooklyn, A. Y. U. U. A.
Les marques suivantes sont employees depuis lon.g-
temps en Haiti avec succes :
aSTATEWMAN o
a METROPOLIS
a COQ D'OR f
Le (( oncrce Surfacer specialist pour constructions
en ciment ou briques, est |it lictil. cement recomman-
dee, en outre de sa qualile. c I de son adherence parfaite.
elle bouche to~ es joints et fissures et read absolument
impermreblt.
Nous recommaudous \iement nos produils el garan-
tissons les r6sultats; car, nous avons I experience A notre
actil.
Port-au-Prince, Haiti, le 26 yars 19.7
B. A. l pOLFF
Ag( nt exclositpou" Hqiti


Conscild'Etat llr Illi


l.a seaance d'hier Au onseil
if EIli :1 ;i prtlsidtfe par le Con
seller J.ianes Thomas.
I.'Assembhle proceda au reou
vellemient de son Bureau.
e 4.ons.,illei .IJanme Thomas
a WI, rhilu, At lI'uuiniitf, Pr1si-
deiit du Corps el les Cunseillers
EKnnunuel I)eslin et Manigat,
ler el 2me Secrtuaires.
Puis la siiance lut susp endue.
Elle fut reprise, un peu p us lard,
sous la presidence du Coiinseiller
Deslin, ler Secr'tainre. Le Con.
seil d'- tat vota alors d'urgence
un project de loi dipos lpar Ie
Secretaire d'Elat de liniltrieur
el prevoyaln I'augienltalioni des
ap oinlemnents des olliciers ide
la Maison mniliaire du Presideniil
de la Flipublique.
Ensuite le Couseiller Marc Ar-
Ivty dona lecture du Rapport de
Ia Commission de Justice rela-
tif au project de loi concernant
les move s de cdlrilh a appor-
ter daius les aflaires de flagrant
ddlit en correctionnel.
Puis, I'ordre du jour de la
prochaine stance Ntabli, la sc%
dance est levee.
- I

ArresLtaton
de 1. Nalna Boutros


Nos lecteurs se rappclleront,
sai.s doute, que le jeudi 10 mars
dernier vers 9 h. 1/4 du soir, un
grave incendie iclatail i la rue
des CUsars dans Ia maison de
commerce du sieur Narm Bou-
tros, commerVant syrien. Le feu
prit ce graves proportions et d6-
truisit 7 ou 8 masons A la rue
des Cesars el A la Grand'Rue.
Au course Ieenqutlejudiciai-
re qui rut mnende au sujet des
causes de ce sinistre do grves
presomplionsqu'il en etait 'au-
leur volonlaire lurent relevdes
conlie Nauim Boutros. Arrlte, il
fut cependant remis en libei-t
provisoire quelques jours aprts.
Le conmmerVant profila de cette
lil)erlt qni lui avail Weaccordce
sous caution pour s'eclipser pru-
deminent. On le rechercha vai-
nemnlent. La semaine dernibre.
il a 0e6 retrouv -4ASain'-Marc oi
il passai enu transit A bord d'uii
steamer se rendant I'htrangir.
NaTm 1loutros a W arrLetW el
exp)6di -4 Port-au-Prince.

IslJore
T"aillenr, l .131 i5 ,I Pe I 'v
i)resqlu'en tac, 1.1 It :r M ."-
trop)olilain.


Vous no doutes pas.
Vcus 6teo sur que la
RAISON

PaulE.Auxila


PORT-AU-PRINCE


rt~flcI ~ ~IJ lieu


^?^,




... a vi, diniiinchlie soir', a' '.\-
veniue )inoslte, :l)ips I. I"1.e a
Pai*isianlil, till d nos Inces (Jll
voulail revive les Itndres idlvll.;
napolitaiiles qu'il ve :iill ,t-con-
lem plerI da.ins .. N i|l, s ;, x |);-
set's de' Ifil n...
EIlt I'idyl ll c s vivail, I trilanif,
ladu s l d1.1 e t(li l.1u '1( dc la ril.
Mlais, Iloul il ('()ii)>. ;ili i\ st ns
('i'CI'II 4.ie *. il ;iiilo dcoii les
(lulx gralids... y\'r\ ii'dliscr ,ls
)r'o()jefllfil ill Ir li iple (iiliac'
deux lon.s rl airls llio;ii iis x.l.
|)O vl' \'ilC .' ;il):iiicliI),1 ; :1 sm iin ic
el |)ri( toutll) n ii t I t 1 l illin citi
Chliam de MNars.
0
Qu'a done vit N'o i i (]l:i., I,
senmaine derniiire, ;i Cl i(inll
des Dalles dans Iles p .iags dli
Pont St. G(iraud ?
Ell's se gilllaienil, ,sc ,ill1icin',
furieuses, animees de 1:h Irrild.
haine qu'engendri c I Ii jhialousi(,
le c'tur ulleuriri, I'i 1mour i ol .)l
... i vu qu'il y ;ivail aiiguill,
sous rochle etl oul tce (Iil voyvlit
IA n'til6it pas normall.

... a vu, avant-lic ',S lis. dii
soir, rue des Miracls,,, iln (IL,
nos braves Clitev aliurs (lu r'asoir
et du peigne qui fiiisaiil 1e' libar -
be en secret. Soudaii .silrvieil lli
lgiltime qui, voyant leis porles
closes, senqiilt danls le, (i;uarli .-r,
des nouvelles de son hr'a vc
tpux. Des voisins r(1'| ,i (limciit
que e coilteur avail lili de (Iir.-
vail lr(quelle erreir .' ) e l e:it
parti.
I Madame ii'eii critt il ca'ir,
enlre les frenles dc( la pol', (de
la lunii 're iniliseri tc, r vt'l'-
trice des iinfidlicls (ol iiimgal's,
fIus: it.
l')pouse, lorlc I si,: I t" iliniilh.
se l)rt'cipithe ciniri hIcs ballllanls
de )(cis, y hleurle .v\rc .loc'.
les secoue violelinilltiil, II(cilI-
caint (denltrr dl Iolcc cLilns li
n111 isoli Si on lin lui Jl l \'i ,ii t s.ails
larder.
Ileiimreisein(iiitl qii ii soulri
cii'r, avail d 'uix islsue"s it (it' Ic1
voisi i 'i ( .'lie lait c a iiplahisant.
Par la coiiur, la Ikcllh do iiit se
gliss; de chli le coillcin i I'hcz le
liilleur; el I:1 pore' s'luilr m'l)ill;i.
\Nlas.iie pi)filria atissi>(t daits
I1 IIaison, clicrcli pa loul poti ur
voir si lh le lie Ielrouv.rn iil point
quelC Lite p)ret've, IiII ()l)jtl oubli6,
line s n.t'eur qiclc()(Iiiie. Elle
cicrcIia vineiecl.l. .:i )prenve?
.lams, lpelile d.iiie, elle O leiit sor-
tie die liez le lailleur el elle
elail lfi, Iratnquille, dains la rue ;'i
6couter, 'i atdiiiirer, ai rire de la
scelie q(il e vous Iaisiez votl're
nmoitie don't le ictiter...


Au Tribunal
Est At l'avant garde de la doe 6re Instance
mode pour favoriser ses bien des Cayis
fiddles clients,tous Ires smarts De noire Correspowidainl
Nous vous offrons anj )ur- Commnie Li: MATIN la annonce,
d'hui,la prifheur des suivants- c'est mnercredi dernier 27 avril
Brosses pour Wate Poppet ) que M. Joseph Staco a prdtvser-
speciales pour cheveux courts ment coinme Conminssaire du
Brosses pour dent Pro-phy- Gouverneiment prs le T'ribunal
lac-lic p recommanddes ar de Premni6re Instance des Cayes.
les autorilis m6dicales 'ici La Ville fa revu avec plaisir;
etde I'tranger.rhemii;e blan car, durant son passage sa
ches, pour cadets et autres qret qu'ic roccupe aujourd'hui,
articles de 16re Communion. ils'dail toujours bien conduit,
Chapeaux de dames pour respectant les droits de ses con-
deuil,trinsrcommand6s.l)rill' c,toyens et accomnplissant son
blanc union et pur fll. A'pa i devoir sans bruit ni laux gestes.
sulp rieur, Serge laine, WlcuI Aussi nous pouvonsalhirmerque
marine et noire,'alegons,Che-' ce choix du Pr6sident lBorno est
mises de nuit pour home, bien vu du public et particulid-
Pyjamas, Les tameux laux- renient de ceux qui esliment
co s demi-souples et une va qu'il faut, dans lecanle, rechcr-
ridtd de cravates de toute cher les solutions qui convien-
o nent aux probldnies qui prioc-
beaute. cupent acluellenient Ia c t i v it
hVene voir touted ces jollies gouvernementale.
choscs,c'est sans engagements Nous souhliaitons bonne beso
pour vous. Vous pouvez ne gne A notre nouveau Comrnisn
pas achiLerj sairv.


4
It


- 'q '4


* 4'Sr+3~- -


O


On puu l parlois louil demandler i
uN people, lIll 4 e ijle'r dei l1i i : qii 'il
reunree A ses'r.ditions, a ses con
limes seiales, ses ur'uis..1ais ja-
mais I'e obl'iendra, mWne |lar lb
violeawe, qu'il renioncein l religion
li rlaiira son Irreaui rel qui hi Soio
wlt dais les henres de perils el de
Iristes. N1gr .AIlTTlI


__


I











.L-- .- a. -
LE:MATIN- 6Mai 1927
II .. L .. .. II 4 _" L. .L .. I .... I IIm t I .... I I Ik I -- _, . . . .I i i,, II 'l . IoIwl


Le l1 Mai
A New-York
NEW- YO1K Le ler nmai a
6t mlariqui6 par le ealme absolu.
A Berlin
IiERLIN- Le ler mai Bler-
lin s'est pass( dans le plus grand
calme el on n'ainnonce d'aucune
part q(u'ill ait en des d6sordres
quelconques.
En France
'.\l'l.S -- a journ (ie d t l 1r 1n.i
s'est d(Iroul',e dnesltouis la Fl'ran
ce dalls I t aln le e plus com-
i)li. A lI1ttll inUidenl t 11'a 1ik t-
(j|q les i'ttiti:ions C(.oll llnlisll s ,I
lParis, (linis la bIanleeiic, aux cor
h.ges dhiiiss Icep (arlelienlels ; on
i rI'eliitW|iq (iuc' in pairlti(C )iiou
,tail litrs iniiher ure ai cel e des
aulrIcs innII's. Les servI''ices piu-
blics ( lit f( I cl )nn6 t lOlii ale-
meit i Palris, setiis les taxis, a I-
los (miil( (Ilht<' () I a airreit a
V aI ii C i1 n n n 1' es le sL'('C -
t:ir,'-g.'nii'ral dI la I th'l'ationi 11i
liliirec de.,s iincurs, M A. li l'scli,
(luii a I)ri'c'(iOis' la I'ratlerni isalion
d('s soldlats lrinciAis c1il hille
aver les cantiiais. I es jouni' a tix
di gatiC lle nl'iio l I);is MI'lrl a P1a-
ris, s.il I 'llm 'aniiiiii (t ili soLs
le lilre' lu Ilnd : dhclarCe (tiC le
dilma'lche s'csi pa sse idans le
plus grand c-: l d nm.
En Angleterre
IO.()NI)I'lS -La siti.alio)n ic
C(hini le' lle C iojetl tdc li dtl goll-
Ve rti i'lie l iCt)OIS''rvaleur L oiI cer
n111i It's l'Trade a'nions ct avant
poir )ibut d'eciiipecher les groves
ont Ifourni deux excellenles rai-
sons : ti des diellionstrations 'i l'oc
caIsi(n d tler nlai d'un bout aI
I'aluti (e I\'Anleterre 20001) ora-
tIc ris Iravaillistes, socialistes et
conniunutiisles oil prol(nontle tie
virtilncies diatribes centre le
gonLverneinenit (lUi, out-ils dit,
cierche ai garotter les travail-
leurs datns I)eCncoup tie villes. 11
v a en des dililds dans lesquels
et's uanift'stants portaient des


--- ------ ---


Ouvcrture du ler Conglres

National de Medccinc


La premi C'cjo Irnce


llier, s'est ouvert dans la gran-
t(i salle des Il'tes d(i Palais Na-
tional le premier Conigreis (de
NIMCecine organism par la Soci&-
le de MlIdecine dl'lahiti. Etaient
pri'sents : IMM. Auguste Scott,
Secretlaire d'E'lat de I'istrLc-
lion Publique, Charles Fom-
I)rtnn, Secretair. d'Etat de 1'In
t'rieur, les olliciels du Traite,
les Meinbres deI la Societe de
MNIdecine d Haiti, les Memnbres
u (L Corps Mlidicatl E1inseignant,
Iles Membres de II o)pital ( Gn&-
rIal, M. le Vicaire (idneral C'hla-
noine L.e (Ilonze, le lPrletl de
Port-au-1Prince, le Fr'ere Ar-
change, Suplrieur gUnlral ena
1laiti des Frires de I'lnstruction
C(Ih'ilienne et plusieurs aulres
personnalitls olficielles.
A I) heures precise, M. le Pr'
sident de la li0publique lit son
entree dans la grande salle duI
Colgr0s. Le Chel de L'Etat I'ut
salud par unie Ille et entlhou-
siaste ovation quie lui lit cette
haite Asseinl)lde.
W)s que le Prisident lBorno
cut pris place an laulteuil d'hion-
neur qu1luhi u lait reserve, MN. le
)"Dr 1 in Hl udii:ci rl Pri/sidentl


(dans (qlte!q(jics considerations
qui lie serlt petit 6Are C pas tout
a fail hours de i)ro()i)()s.
C.e in'est il d111 (lllS nil esprit
de vine os(enltAlion ni par ini-
tation servile des pratiques
d'outlre-iter qIue i nous inaugu-
rons ces jo)urnLl es m6dicales.
Notre initiative s'est inspire
d'un mobl)le I)lus noble e d(I in
ti6rt plus general.
Le tmou)venient (u1i entraine
les peuples lout comme les in-
dividus i s associer, Af s'unir en
vue de cerlaines lines inl1uctables
auixquelles isol6ment ils ne sau-
raient singer, a sembih nous
laisser, tnous aLttres lhatiens jus-
qu'en ces derniers temps, -A peU
pres indiffe'rents. lartoult, au-
tour tide nous, la vie s'ktait in-
tensiliie, des p)rogres sans nornm-
b)re avaient dWd rdalises dans
lous les domaines de I'activit6.
Sans les ignore el nmalgre nie-
ime de gceln'reulscs tentatives,
quelqucs essais loyaux don't
'llistoire 6lmoiigll ra, no1().s i)a-
raissions i1'rsolus, ces ellor'ts
ayant tchlou6, i garder le statu
quo, fate de pdouvoir suivr' lee
ranle uiiniversel.


banniires avec ces nlots t: Ne dc la Socidtld e MNdecine d'llaiti -Maieant 'v is
toiuchez pas n ux travail. rs )), declara overt le Premier Coon-tefi
aIissL,/ la Chine cn paix,.Dans gr6s National de M16decine. El notre grl, ien les chage-
la region londonnienne il ya eu prenalt la parole, il pronnoni a ntaients onut el operes,il serait
de nombrcuses mnanilestations. e discours suivant : intlressant de rechercher,
E ldeans uine rapid analyse, (ftce
-Excellence, qui nous ai manque et cce qui
Ouverture de la 36me La Societ6toe i Mdecine, orga- nous mlnque encor". Mais
Conference commer- nisatrice de ces iournes im6di- une parcillctlude d'ense.Al)le
cale panam6ricaine cales, ferail itourttiment I'accroc in'loignerait de mion s ijet.
WASHINGTON Des repre- le plus singulieri aux convenan- M'en tenant seclement i la
seliants de ctinetlrce et die 'i'm ces, si prl'tal)lclnlenitt I ses tra- inmdecine et aul Cor)ps medi-
(ustrie des Elals- ['is et de 20 v ux, elle ne vous apportait, [)ar Ia, j'y relve, marqut 'i l'pvi-
autres itpullitunes anLLricaines .111 voix, soi tri'iubtie (Cr,- dence, till manque a)sot t-i--
e SOe lt r''untis IiTIr ai \VaIshin- renItegratitud e )s sa naissance, t
tolln i do)it Lavoir lieu dellain nonus le savons, 'vous I'avezx en- niole, ieIn pis, ule lissensioi
soLus Ics auspices de 'ITInion pan touree ldu plus vit ileri et t au- viole lte lll e nx excMliIle s'il
americtaic l'iniugmilation de Ila jord hui, mettant le comble LA en lut d:ns tlne lite qu: n'en
:kt'-ie conIfl'rene t'i i >.:L:>lri caiie v()tre sympathies, vous lui ofl'ez devrait compl)er qule de nI )
qui u(liirtei qatI re ju )1'rs. Cellt dans vote iPalais, I'hospitalte )bles, et reel ob)staicle i tout
ConIrII't'e srI |) ilsic-t=li.iiU e la plus large, vous I'honorez Oi e progress (I' la iim0ecine e11 Hai
tides plus ii)ort; i'cs 'de cc genre vOt'e presence, et laveur insigne i. C est potur obvier ai ce triste
qtlii ai I.iitiari' cu h ie t el click iu tdont elle sent tout le prix, Vous elat des chooses q. u'avec lI coil
lier;i le0 (1iist(ions Trlalives a1u 'Cepte. la lPrdsidence de ses couirs et I'a)ppu)i du Service Na
dh'cvelopCi nWitiil' d e s relations grades assists. i)e ces marques lional d'llygiene Puiblique
conulltit'rnlet's etllre les nations tic bienveillance, la Socidet, so- not7s avons tonle la S')ciele
iu lno l t dn sud die I'Ameri- ,yez en sur, vous sait uin gre inti- i Mdecine 'laiti qui nrri-
quo i.e p'resideul ti oolidge y ni et vous n exp'ie ici tout i e ien i son here s'ii iati
Iienti a pi i)arol' nlurdi soir sa reconlaissauce. ve bien Asonl ieire s 11i aSl
s uju1nger par le nombre to tjours
idtn-is part 1'.u n fi h ol lre ci Mtsutinsd Mles, esi in aus, croissant d(te ses adhl reolnts.
ii'endrii 'a i .t't l'hinlli)rc tti e til i a I Socie('t'" ti M edecine nau- 'est cncO, .r. deInl u e CC t .il>
nlercc des l.talst'mis. Son dis- (uo Cremier l.o1- ,) Ctite ( s 11 C
c1urs sera ratiot)ilhlts paL "gi"s de Mndecine d'-taiti. Ce souvrent, par ce clair niatin
la National Broadcasting Comlpa grand vocable, e dois I'avouer, ile mai, ces jouirnecs m icia-
nv. N. HooIver, secrdtaire di m'a tout 'ab)ord eflray6 par tout les qui nous rassemblent tosS
Colnlhllumerce, pronloncela le dis- cc q('ll colmporte (te super- Li celte heure. Obliger touLs les
course d'inauguratlion qmi sera science ct de solenncite. Aussi m'fldecinstdu Pays 'i se rap".
radiodillusc gilemcent. L'ne al) i-je pI-op)osC d'albriter ces s- rocher les tins des aultres, pr-
culion tie bienveinuie sera pro- alices spe'Cialcs sous ,l litre plus t111 ai sc mieux cotinaitre en
nonce par MN. Kellogg, secrClti modest de journeys mdlicales. s'apprciantl iu u ti c I le m e n t
re d'ltat, 1ui est president (iu Celte desire designation oi il dans tillco,:sant echangc de
conseil datnmistration le Il entr' m1 iilIs de pompe et plus vIle : provoqiier l-i symipal
lion panalnricaine aisi que(IL Cdecordialit, Inme selil en rdu dns un anical
par le miuisire e oloni)it, c ilux en rapport avec d'ide gi- Lcode iL coude; border nlansii
Dr Enrique Olay, vice-pridient nratirice de celle reunion et I ctude aLi coudc ; aborderd lans
du dit conseil. definir dahji, en quelque sore, cette almosphIre de conflance
-.--.,,--- le but que nou: proposons. l tldiscussion des cas singu-
C'est pour exposer ce but que, lier's que les hasards de la
Paris-New-York vous derobant des minutes pr clientible amiincnt LI chacun ide
par les airs cicuses, je viis vous entrainer nous, et arriver enlfilln it celt


PAius-Nungesser qui sC prepare
A tenter le raid Paris-New-l ork
sans escale n'a aucunemcent
I'intention de se laisser ponsser
par ses adinmrateurs par trop enl
th )usiastes LA hater so:i dhp)iil
p!Ias que de raison. .1c ic i) pi ti
rai que quand je scrai srt'i dC mua1
niacline )), a-t-il dh&clar1 aI ci-
pr;seannle i'Associatcd c,,rs.


Cine Varictes
DEMAIN SOti

L'instinct
u,;,0


UN BOW CONSEIL
Enfant, garde loujours la
langue dans laquelle la more
chanta pour toi lorsique tn
domiuais sur ses genolux,garde
.oujours la religion que I'on
'ensei'nlia lorsque tu n 'lais
lq'un rcolier au coieur ipur.


He1. LCI M lell tA L1.11 il )1Iss l u ia 11au
te Assemble de toute 1'approba
tion et du plus enter concours
idu GCouvernement pour lo.ites
les initiatives qui pourront rd-
sulter de ces r unions scieatifi-
ques. Le Chel de I'Elat expriima
toute la satisla tlion ( u'Ll CprouL-
vail de voir les mndtecils hai-
tiens se rendlre corm)ple (le (ld us
I'inl(ret du Pl\Vs, ils devaient
Iravailler en collaboration Otroi-
le avec les Mdlcecins americains
(jui dirigent r1H6pital General.
L.e lPr'sidlent Blorno loua haute-
ment le bel esprit patriotique et
tie co nratcrlie inedicale mon-
r(c eln l'occurrence par les m6-


Le .Malin


Abonneinent
'N MOIS
Port-a u-Pri nce 2.0(1
I 'eparteienls 2,.50(
Etranger 3.00
TOlephone 212


__


m


9


MOHR &I LAURIN,
ACEN TS EXCLUSI


Bas offle pro
I Ioleproof Ho.iery (o., Milwaukee, Wil., U. S. A.
5. annes d'exprier.ce dans la fabrication de bonnetert


Delicieux et reconfortant-Purement I

Vieux de 14 ans-Couleur naturelle, p1


Trois Etoiles V.O-Or 1,50 Bouteille

Trois sloilcs 1 1


a son age.

De'p6t General: Spoti

GRAND'RUE 1532


coop ,r'L'ion des idtes, si d',si
ruble vraiment, mais (qui pre-
suppose I'accord des intelli-
gences, le concert des volon-
tes et 'enlenlte parfAtite des
esprits, tel a dtie le haut id(lal
de la S iciCte de Medecine, tel
est celui de notre premier
conLgr'es s'aujourd liut.
Cooperation des idees, in-
lerp6netration des esprits, res-
pectct estilie r1ciplro()ues.voi-
11 de grands mots ench Ill
tours,frisant presquc 'i.topie,
mais qui conditionnent bien
les situations, (quii seules, fe-
ront totiber ut jour les bar-
riircs entire les peoples et le
hainesentre les h:mmnes.
C'est done a lear conqqi1:ec
(toe notus devo\'s mar'bher.
sans abstention atict'ne. C.a"
I'abstention e'est I isoldment
cl 1isolerment c''estl I recul el
la mort. Se confliier dans ii-
solminent lorsque des interdls
sacres sont disputes dans la
ltle, n'esl-ce pas abdiquer sa
pers )nnalite et sesdroits sous
tin ogoisine passit et troim-
I)Cur; nest ce pHis compromet
tre, par autant tde forces per-
dLoes,'avenir ,de li collectivile
dontllci)ilen n resultera ja-
ia1.,is (iuie ( 1'cllort )perseve-
rant de chacunI. lDans la form
l.il)be 111de acluellement enl.
4f ig'Ic d'ln hoiitI u ill monde Ai
i nu!re,le vaiitcu est celuti qui,
l))uleur, s'isole et se lit. Cet
eg)''entrismle in telligente
sterile n'est plus de sais()n.
L'ieuiire est it I'action virile
da(ns nil sens ou danis till al-
t e, personnel ne plouvant, p is
I)lus les peoples que les indi-
vidtus, revendiluer la 'verite
coii111ne illn monopoly. C'est
proprement la d,octrine de
feln le Pir'sident Roosevelt.
L'ceuvi e vraiement utille, dit-
il, nest pas accomplie par le
critique qui se tient a l'cart
mais par i'homme d action
qui prend bravement partI a
la lutte sans etre etlray6 du(
sang ni ide la sicur. En toutes
circonstances (tu'il soilt uine
force active et tasse sentir son
influence. Et cette v\rite qu'il
s'agit ainsi de deceler et de
fire triomniher, le vieux tond
philosophique come 1'expe-
rience des figes ucus lai mon-
tre bien variale selon les mi-
lieux les races et les circons-
tances. Mais si diversement
apprIciablc qu'I le s,)it, on a
chance d'en tixer Ilus d'un
aspect lpar des recherches re-
lnouvelees et des discussions
courtoises librement echan-
gMcs.
Qn il continue dunc de re
gner et se )erp',tue en notre
sein, ce bienlaisant regime de
tolerance i niutluelle S'of est
exclIe toulC aigrcur,toute pas
sion. Pour 1-yv maintenir, il
suflira d'lin pIm- de tact dans
le 1lan:1gigr", 111ti p t11 (1te )Oin
vouloir (dans le cteur el dtin--
geniosite dans I'esprit.
Puis le President de la 11epu-
hliqiue se leva et, dans le langai-
ge clair, d'une elegance impec-
cable qu'on lui connait,il dit tou
te l'iiii)ortance que compor-
ltient i ses yeux Is travaux (ic
ce Premier Colgr's tie ,Mdeci-
n 1 Ii 11- A 1 L i. II ....... .. I .....


ENM HER
Lundi soir, un canot, i
( de sel qui revenait d
Grande Saline et rentrn*r
Port-au-Prince, fut stx
par un gros temps dafl
pa rages de la pointpde
otlle, Communlle 1de'Ar
Le cannot a fait naufirage.
deux homines qui.lel-
laient ont pu regagner
et saiuls le rivage; maiS
i)arcation a etl perdue
chargement de sel est
ni la In mer.

MARIAG. s
Ce martin a7 heuresi/
cdWlbre, en la chapelle
mas, le marriage de Mai
sclle Neyda Semelic.,.
Monsieur Edmond A
Les marines serontl
a I'autel pa'" Mad a"
bois et M. lHermanir
vinglon, avocat, nme
la Commission CoIt
de Port-au-Prince. (
Tous nos souhaits a'
veaux epoux.

Une masseuse
& Por t-it
Madame Bilini,
masseuse et manucu_^'
pagn&e de sa fille
Billete nous a fait le
de rendre une visited
r6daction.
Nous leur pr6sentobsa
leurs souhaits d'heu
A Port-au-Prince.


Un bas elegant et d'une
dure d'usage surprenante
P01O R li femrme qui dcmandc le dernier style en vogR
it t ip.l :ppr6cic ::'i i I'&,conomic d'un long usage, le
"I jL-pruoct" I rcsen:e on attrait exceptionntl. .
Outre sa: heaut6, 1. I',is "Itole-
proof" offltre lr:,s:l'lac Iare d'une /
longue durcc. La points 1 .I Ic talon
plus sujets a i'usure dans la fabri-
cation ordinairesont rcnforcs tout ."
spcialiement dans le Bas "Holc-
proot.' C- pertectionnemenit est / .
11 p' opricte exclusive de la lmarque *
,"l I leProof."
Bien connu pour son long usage
ct son ptix inKoutrc', le Bias"-Hole- /
proof" pernict ('c r,'aliser une 1
double cConomic.
Voycz par vouis-nicie C lIa
marque de Ari.Lique:"F ['ole-
pro)f,"s'.;r l4p rochaine pai re
de has quc vous acheterez.
en: 'f Ja nl touj is .j m agaiin j ,


Le plus pur des Beurres de%,
bhague est bien le Bourre
La meilleure preuve ast s
actuelle.
La Maison Esbenuen n'tR,&,
& satisfaire sa clientile moiao i
do ce fait B6lige itle moarcebM'-
Mais depuis ient6t six mouai
d6cid6 & prouver & la cliutI
fien, qu tl y a Beurre at hwrn
Rien d'tonnent, Jbon at
a su appr6cier le B eaurr
EN VENTE
A Port-au-Prince, chez Simon Vieux, A. Bolt6, Ch.
Alphonse D6sir, E. Lajole.
A Saint Marc, chezez Madame Maurice Closca, Madam, Q
ment; Pinard, Madame Lacocheth
Aux Gonaives, chez Lacroix St. R6my & Co, Mad" n L
D6brosse, A. & F. Mce Guffic. :
A Jacmel : chez B. Danies.
A Petit Goave, chez B.P. Reid.
Pour lea commandos, s'adresser a

Alfred VIEUX Ageve


~CL I I u- I-- r--s-r


decins hailiens qui out acceptA
de iniltri'e toute lIer science au
service de cete (euvre si utile
qu'est I'lI)pilal G,(in ral.
A 9 heures 30, \M. le l)r Butler,
Ingonicer Charge d( Service Na
tional d'ilygiine l ll)lquc,com-
nlentla sa coL l're '' ce stir I'ali-
mentation d'eau de ville et de
ca pagnile en lliiti, qui est la
premiere de la sWi ie des 17 cau-
series qui devaienti tre p)ronon
c6s i celte prcniicre journee idu
Congres.
Auijourrd'li, deuxiein jour-
nie d(l Con(gies, auront liteu deCs
ddm onst rations parasitologi(utes
et des lxposs de cas, de ILraile-
ments et tie materiel aatriel at labora-
toire du Service National d ylv-
giene et, demain, ce seront les
visits niux Travaux Sanitaires
de la Ville.
A 8 heures du soir un grand
banquet cloturera le Congres.

woup de t6te
d'une auto
Hier, vers 1 here de l'a-
prcs-miidi, I'auto No 3126, a la
suite, sans (Ioulc, d'un cou
d6 volant maladroit, alila se
heurt c violemment centre
un olcau de la gaieric de
i'tl6tel Communal.
L'auto a Wt quelque penU
endommagee et le chauffeur
et un compagnon qui ltaient
dans la voiture out pris tout
implement la tuite.
II es' I nc a supposed qu'ils
n etaient pas en regle avec la
Police.


1


A








LI MATIN- ; Mai 192/


fin du raid
f [panam-315icailn
I n c \hlar i arm*rr i'iql a;i hu ni
dc lri riuimif',.1

a -Les avijilcrs uf u : ir.iIms
So laccomii', i 1.. 1 1ss o du
Voit 'o p si' llts uloie qui-
aee e li .\1lt' iq 11 dU SUd
rd 11 4 te i a lo S .a |C e
e San A.lloii a '. i ll u S-111-
inrisc, d (it ,id. ,, Sl-l.ouis r a
S ,oi1 n.rinotriu '2J ,l)i> nillcs.! e
or r.g(' ( tLf CI Pell-Pg
E s'rs inil (tlin'",as li t pr6i
i al I)rjsideifl Coolidge qui
l. idail 'a'i'ive des aviau'eurs.
lier ietfcoric en costume d a-
eU'., clll0tir (' de ses sel)pt ca-
radecs, iemit alor's au Chef
tEta anr') ''cali les i)noIls .i
SChlfs (.s ivers I 'ttls de I'A
Siqut du Stil. Je vous re-
el laior I) D rgue,r iJ)ondil
plcii eail le, l'r.tsideiit oolid-
1). l.S s 'Cirhii-'s Kellogg.
Ivis el \\ilbMi' assist lieni -
riv des aviateurs ainsi (Jo.
Srepr.senlaiils des nations de
ntrique Latine et de nom-
fux of iciers pde 1'arnie el de
dlearine amcricaine. Un 6nor-
ballon captil portal A son
lele le drapeau (lde tout(su Is
ions sud-aUln61 icaines.
tiUtes Nouvelles
V de Paris
IARIS M. Vincent Blasco
z le celbre romancier es-
l a fai don de sa propri-
*fMenlon au goaverneiment
rfrtis pour sv rvir de maisoni
de retraite aux s crivains de tou-
.-es aafionaiilcs.
M. Monniousseau, secri'61ii-
re de la conife'dralion du tra-
4trcmre .
,---Une dp6the de Strasbourg
ainonce que les ing6nicuri a llce
handss llildcr et Erch ont 061
?pti61spour dol de docunenls
,uetrets dans l.s minmlleries d.iiis
bit d'espionnage industrial



PEMM4LES REVEILS
4..'

Avim do divorce
8ABINET DE M Li ox OCCASION.
'an jugement rendu par
tt par le Tri1butal de l-re
~ace des Cayes, le 17 D--
bre 1926, enregistrl et si-
Wifi.
Au profit de Mine Franciois
izaBelabre,nte Frain ce,cou
re denmeutant aI (Gauviin,
election rurale de Torl)eck
iNdomieilie ai Poteac., luiec
lion rural de cell comn-
ine ;
Contre M' Frani;ois Doriza
Abre, mncanicicin, denleu
fint eledomicili Iolcau,Il.re
action rural de T orbl)eck,
Adlanettant le divorce des dils
p*perl que le manriage qui
iisl6 entire les epoux ula-
a tt6 dissous Ice samedi 26
rsdecelte annie a 10 lies
Ali. par Mr Anioie Deser,
ficier de I'Et Civil de Tor
LesCayes, le 2 Mai 1927.
Pour (exrail.
Leon CASSION, av.

P loyal lail Slteawshnp
Packet Company


4 leamer (( Teviot j allen
c*ncmel le 30 avril coi,-
sera a Port-au-Plriiice le
Prochain. 11 parlirl le
jour pour les p.r's 11
et d Europe, prenant IL'
i-tau PrinceIc l23 v.ill )'-
S J. I)AAI.I)E Jr,
Agit general pour Hlaiti.


Surmenage.Aneiieterebrle Eneve.'e t ,
puimenie, lWesNoires.Iln: ~
^^^^^^flfH^^,__ ^B


~i t


Neurasthenie
Dcourag(m-'n( ;itfond, tiistetse incurable. lassitude connielettlI, fni.: : ..trace au
inoin !ite i.ort pi' sique oin intelltctue!, doulw s Sdatin s I ranbs n 1U n.aiini au
,i, l l. al Jde icle en casque, inlonsom iei crueiles, inipmt'w a c. tot..- i ( it :!e,
t I, *onit lc. svanii t6,mes de la neurasthicnie. in rlus tI tI i e I *I n*er-
s. Ds personnel en aparenct saints et vSigcreu,. n ise i f. lai t
i, '. ab'.- 'qe l anaine-.. Cette dechdaiie prorondJ r. .t .p J.. .rne-
d .; I i. iuira..iie niquie peiivent, i1u doivent inui :' .., M .e
i '. r'ia io o te., eile cst seuItment al2iibl' .. s ,. j. i a kiir
a it i.., n.rvux la b'., :( asant e i: iii e vitale ouie atit en iiL: .r. e


L LiBAIR ZIDAL
I',; i .l, ', t:arateui nervenu qul d6cuple ei oucl. 'lies ours teur force mu~cu-
w ia lrm le' t leur puissan:e in t'tue c llre, aurlmll te e in iri .
iiibroutises alt,tt.io: s Jde maladti et de i ad..i.
Le flacon 4 1 fr. So
out.,ure N' 6 de 64 nages, gr.itjile Sur dcpiande *dressfe aux
Spic.a~lte Neu:ulogiqtes du DoLtCur Sallic. it, Bo'ulcvard de S*trasbourg, PARIS,
EN VENTFE DANS 1'()(TI:S PIIAMACINS


AVS','


Le steamer "Mir i" venan:i
de Curaaio via.Iicni 'l King.s
Ion arriverna a I: (L.ail.i le le 11
Mai en co(irs., liissant le nid-
ne jour via Its porls dii No d(I,
PUlerlo-IPlat, |)our I 'uropie,
irelnaill du1 10l.
Le slelanIImr Vcntls" veil an
de I'l'Lrope) viia lPorlo-Hico,
Puerlo-Pllai, les p)orls ndI
Nord, est atllnduici ic e 1,5 Ma
C1 coil's, I'issali Ile Ii6iliCe
jolur pour Kingslon, Slo Do-
Iilingio el l Cul o.
Le sleaner "llonmoe" est
)arli de Hlambourg Ic ,0 avril
1927 via Am\ e s 1-onidres,
el esl attend Ii la a Capilale eI
28 Mai en course.
Port-au-Prince, le 3 Mai 1927
HAEIINEll & o
Agents Cenieraux de la I lorn
Line.


Fi6vre T/piaUl a
L'ENO'S FRJIIT SALT esi
iun preven'il ii'i I.s get
I es.
Cl IALL'lH
11 n'v a ien icil coiie /.:'lio':
' rwil.Aahl:1 ( uil le ('c inalin d(ais on verreld'eii.
En vente dans loul.s It's
)hol;i's Pharimiicies el Il.|*ice
ries de la apitalel ti de l pr
En gios : Chiz tls Agenilt
( I('lc;iux.
CAl I I'A N TIADI.)IG (. I.It
Ein fi 'i e (Itc IIll)cl1 dt LFralic
l r(;l a .lt rim e.


PARISIANA
CE SOI
Mandrin
(ie episode
0,T50


L


LUC lAPOSIT


~' ~EWe~UUgi


Ci:
cl~


Capital: Or 1M,o000


lly.Le Bosse 4Co0


55l


I
I
U

4





I


It


!


S'tci rDInx


UR-MER-


Ins ur


rn ce
nee 4o P.,,


linew des plus fortes compa ', e

canadienues d'assurance sur

la vie

Eq11 IIt Rss, & ( o


A .de Matteis&Co

licpriscntaanis pour Ha!t


La Chariaintc Nouvelle

HUPMOBILE T wo-Door SALON


S .x q:i la LI e u m I Ie l illi 111 il Ull 1E 1. I' i! i I1 .i Salon, soils llrh I 11
"i a itre i' iph fl all pi. h;'.li l ilrrii For I i illI f proprilaire d';N Im; i
Iillr. m11,0 e1,' ii lir lL1 esl hli il i, bi h', rpr, ,iil i 'iiil i ri sa'o i, rA. ,' a A.
s;l.iil .:1., r ;if, Lri ti(.i I. 1n llri 1iH II 9 ll1 I 1.1,' | I| i E ell IAGtE i .I.L .I' ,. i
pl 14 i < ).;I :i.'; I l .i 1.' p isi iet l (' 1 .1 se Ir I n ll'ii u l c liII-;res.


LEi lesto HARDER


Po'l-a u-Pvi icO


I1. 0. B. 165



Hupinobile
LH II r r c 1Y LI N 1) 1 I1E S


_ _____ _~


_ _


~iFlt~i


Lo


_-__ _ ~~____ _~_ ~ __ ___ _~_ ___ _ _


- -Mo


- ------ -- --- -- --- -- --


r_--~------ ----------- ---~ --- -- -- -


~i~l3~3~3~i~l~p~lp~~


Imw1^ I-c--^


__ -,I- --1.1 ---- -e -.~.-I


. . "11 ---


- -LIU--C ~ __ I -- .-- -.----


LI




II;









~ S
WI
-weal,


ia mm


|L








LL MA bIN d Mai i .-7


Ces


Announces vOHilS 1111(sse11ll


PURATIF d D' MANGET"


0 0 0
~03 .tn4


combat


les Maladies de


1'j


I,.,
91
~i.


V i, i (' I a'
V.:i .. ,.8
V; 7 ., la0 .d.'
C r',';..* ;ii* cir '41i0,j
?'.:;jir J- ae



a '
0: I
. / , .. **
,' i


la Femme


I, r ,' t 'r '"l i o ntl (pubt. t' i-. U I*u oi n iir l'Aitl .niElr'
0% t'ill i t r ;K I it'olo . r lolt :*'1f : r .o t .. o (, Jiot *a i',, f Unl
t r ]. l r 3 jl ; t ei 1 t.ll i r >.> : . o n .i ] , ' i%. t Si n' i i i )O U t
''3* i a' .Su IlIg) 1 'le |* in.i-tro tI> 3 fu i'.i .1..' "hv tU n; 1 l
tt tni e .
'*.' '' \.al 'ux 1 ..* rOr0 : i Iro t o hi no'so t *9
;" t r 'l n ,, .1 u, l, l ., tA,, p e q i i tl t t .'
S I I. I l il i l ,., Ill..11 t a u : I r l 'li'. r |l. 0 *
* 0 '' 0 l l0 11 .*ni~'l.k i *i';il :iir 0i33 ., ouiil1t.
n il ,,,3',- oii,,'rll m .,o.lt I l is ij Jo. i., ..l le plui p i' ) > ibl, i'll
% ro,, r l,( .. or' ii ilk.l r. A & be c t',l e. J d I.' l r tl :on '*. 'hi c:ts Ou
I 5 ; | '" .1 t i" \ ', llojir. I.* l io T.Ilr, '*11.,I i.' (rjlr;,.'.r.ultagr.
' ,'l. ,r.i rl i 'tri- pr u
I. t t ,l<' <1 tI, 9 p | a r rn o.ri i0 I lIt l t I i u t i : :t> le gtl1
* I !** i r. ,' r n ,i *.,l. I' I .Ih 1 o .il In .%,\r lit ii l lion I
Il'L.io i.3oi lo Is ,itl~n lr' I al'li'io lf dll..l.. o rii',Pr lcs laizi~r l;lr pet-
S' r,.i > l 1 i ll ... .! i r' lrn iorf) 1 I i *,irr flles Iltl o .i hio lio ii' ,l l ilo i olo, retitc .
I 0l -, 11 i! I|, 0;. r i I0... to .. ,. 1 .. i li lr, 'c iiouverint *
1i1' ". iI CI' PU;. irF i1n i.i'0c i 'i ,' I ET
S s. ,I ri i ilt iJlEP .ll'l i DO, ilcrt R M lAri" T, ornni o rs
i t,' | i 0* 00 i 30l l i ili' o1 ois I io -o r ^ ,jo '11r o lir, si'll u i|t |ldlj r ;-r".t|ein .
0l i :l o.i ir r- 3l'I ; l o- o.* III riill 3 0 I* It io Or I* 5 Ojttlo |lI. I'lr .lullyto .
l ]l I h rllh:~1 rA liU. i i : i lllA A ; I t"1 I 'r t 1'lCtlon
l o l.,, 11 i<, Ii i r1 , ,t r , ,;, .0 r :: 5 V.i le \jU r
to i 'n i ll Ii 1t l i h r. '. : ,, r , '. ; r .
1 hi, t tlitt.i t1'A i,, 3i, mo -.. ,i3 t.;,'
Vlriil I 0 1 l|'l ,I i.L ,t-t, .' 1.ll0 hl f* ..,.l.t ulllhiir ll| I
1.io40 ( sPhI,X.i>o CRANDS PRIX. r,rt r .. i i n a36lijiiiux u Putlb
2 r Val r oI li*.i. P rits l I I'frinl,nt"


- - - -- -


A.


,A I \ !(;;p r ,l'iil() i nIlt' s1i iTnv il'ante licn ile (i 'il
i l:i!! 'i l II' li e (i sO n (I :,ll i s innSil I ill s:ilo i 'ex tliS
siv''i 'nil l r'ise Ir il\ rinii!ls o I'on It()ro vra s(I
(*lins')lmninlions(l d prm(C ierI cChoix eCt Oil (Is luinchs se-
roil[ serves suril (Ie1in1ule.
Tcli)hlonc N0 786



Grand Hotel de France
P.P. PATIUZI, lPropridlaire
Cet Etab issement, renomm6 dont l'6loge n'e at
plus A aire vient d'Otre completement restanii 6-
et remis : neut. Les chalubres ont toult le con-
fort naoderne, le service irr6prochable, loe Ies-
taurant soigu6 est do tout premier ordre, 1116-).
tel n'ayant rion n6il g6 pour fair plalsir A ain
ch;ii lante (-lentcie.

Mr',IATlIlZI, 'lui part blen'Ct. apoorfc ra -a kon
re our de France de nouvelles amrnliorations qui
donneront la plus entire satisfaction :\ tous
D6jeuner & la carte, Table d'H6te
Plat du Jour au choix.
e1.nioii nai m is, i lah se aiine, piar jour
Garage run's i1n a ukiement A la disp :sition doe
voyageuri.- 1':ainp, ) oucahes i touted les heures.
T61phone z No 341
1) .nslea Magasins souchis :' 1': '6 l, vera. t-it as arts de prov'i,.ion-', Viins, Liqueur's,
Ci('ia/rCls, 'i'nslI'Estiinc, ierc I(III' Chii.,"(de Conserves.
O .yv trouve a ':arrive,. pendant le sejour ,u
au depart tout, ce qae l'on .'0 re au (iranl 1Ho
tel de Franca. P. P. PAT'IlZl,Proprieiaire.


4. *
U-IF '" kcy .t v'<'".'^.?-^^
0S*
le Savon i
pcui. la Soant K.'


Lc:. cr i ,'- uJ, *i ,uL, . V o U S...\


a &is


lisez-les


a ... ~
------------ -


IPROPRIETAIIIRS AUTOMOBILELI


PNEUS


Nous recommandnli(tis loit
sp Cialtielientl les pleis ipoul l
cai'ions 30 x 5,32 x (6,.') x 6,
35 x 5, :18 x 7 lc.ivy Duly.

Les pnetis F'IIESTON E
BALO() ()N sontl les incil-
leunrs.
Toutes les dimensions de
pneus et Tullbes et 'accessoi-
res en stock cliez







Pins de kilomilre ave,


G -'a l. t '1 -1 a3 de
S.'las e t 1a aAs
,M M 'mi; ,: li')r (.l':,Ai 'r
1931 (;il1( line I19)31
11n lia(c de ( C lls I'r,_ssoir
Seiles angli;isea..l; ericaine el
mI xicxiCii e, hIibrn (|(lles, vali-
ses, j'lllmbieres, i(ors etc. etc.
i' )x exccpiiounnels.


CABINmT 1)!
I"1 Fernand LEROY
Avo (i.vr
1,(;t'I fe c luC (1 C 1re, 1l) 16
iPorl- ui- 'riicrk ( Ilaili) ,


ALUMINUM LINE
Nei-Orlkans & Souili America SMeinship Com;.any Inc.
PUO(CHAINS D)IiPARTS 1)l tLCTS POUR PORT-AU-PRINCE lHAITI.
Le. steamed "Idla" laissera New UrlOins 10 3
Ila proch, in dii et ement pour Port au 1'rince
it Its ports du Sud.
Ce 28 Avril 1927

A. de Matteis Co
AGENTS GI:NI RAUX



La grande chlapollerie
D 4

Genaro Hurtado
(j:'aiclihe eiet rue d(es .firacles Pori-au-Prince, Ueutii
A le plaisir d'annoncer ii ses amlis, clients :et I e pu-
l)ic Cn g .i',al il j s< i' > l : ') s 'l tt:i)liss.ien iit on troul vela.
U, U flu:),: tu ) ,1r 4.'';ulI: ')/ i i ,! I 1 / I r ):n;
| I 1I1 ([l .; *. >. :'i:': ." I' l:<. i -:l."' ;) ) I (" i K.' 1 ) Il I IV I IL'-
l Ien '(,- is; \V )Is tr'.).I e tilln ;Issori' :n-::i'i Ic S. ),) el
I .i' ..s in;, )Ioi'r iL;' j)Li licr'c.n-;i cotlL pr) cicUisc
is'!.. D);I (e i' lll) t1'.
I ali;);a li'; 1'u.\!)0 )lTrir.i tin souv'eiiir a chaqiue
She ei i'.

No buvez pas ou buvez

Le Rhum Nectar
S-). No.1940, Rae dii MagsN]de I'itat.
Le seul thum qui, tir6 d'Alcools naturels obtenus
directement pa' Distillation siniple da Sirop deos Cannes,
d'un Uoiqu vieillit par l'actioa du temps d(anl Il d6p6ts ,ve *o eualion
rigoureuse de tous daDg. reux secrets d fbricatlon
et uans adjonction d'aucun iogridient d'usine, conserve au
jugement de la plupart de nos Notabilit6s Medicales el sui
vant I'appreciation de bons amateuis, la starlst incomparable
du bouquet et les plus remarquables qualilts hygi6niques.
Memo pris avec exics, Rhum Nectar n'enivre p.s et ne pro
duitl pas j'.M-io'isrie !a Iet:gue, comme les auirs produifs
s milaires et come les autres spiritueux.


&


TUBES


i Iar Dollars:
OfQe de
Qyi4**^


I. I'retzmann-Agc(erholm & C
AGENT GENERAUX r
r~~... . . 11-- a


Colombian SteamshM


Company Inc.
steamer laili" part de lew-lork,


Le


avril dernier directement pour Fort au-?
est atte.du iri le 5 Mai courant.
!11 reparlira le mAme jour pour Pitit I
lir;.qoanf, Cames et Jacmel en route po
points de la Co!ombie pregnant irbt et pas,
Port-au-Prince, le 3 Iai 1927.
Colombian'j Steamship Company Inc.

Gebara & Co, Agei


.* i,
oR 0


'I


Fred. Gaetjens
No, 117 11 e loux on Bonne-Foi. N1 117
TC1lphonc: 6(7
ON, ''ll1'VElA
Alcoo' 1hi [*r I j -li([icur.-Sucre IIasco bhaic et It
gros cl (d-' i!l, I i z/par sac cIt par Iivre,- Siropo
(iG eI:l:: he c.- Cigarettes, Chesterfield,4
Chuin!J Hr ., P* IIiuiiK n.- Munthelles quality 4
re. Con-r- s (lWi1.tlaiirs. C:ife vieux par
c:.-Ic n 'o;>ti Wlhisky, Hire Patzenhb
Chain; ;tg i .,ss& 1rec cit'ils champagne quip
vailis -r J\ec a ;\aiil; avcc n'iimporte quelle marq
Li place. C ialII;pitifne Lannson.- ParfuiticrieI-,
blainc pir g n11 ) is c ir )boLiteille. Vii, rog
l);):itOiNls C C! )II ; '|Li1.1ilil ;-,i:)6vieure ,Ca" "
[)t l)"riqu fs C ,galoiis.I- iIfi n Ie fa te xi FU
!IC I'Al. .I-.L la nodi in)ins fa i e use A NISEMr
M.la no Frc-L'ric G.uejcns.-
Vcicz Iarc uInc vis'ic etvous sortirez salistail
yd qe n'a juninis Wo fail
0t qui ne tf;it Wre depass'.
1ol( chamwaqne

F. Sejourne
Preparc danis des conditions rigoareusi*
1)'ASE'SI'E
Preparation et Vente
PHAuMACTE PF. StJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centre.


*I


BA TEIIiINUS


Widiui ,er


I, --- III r ,_


--I IIII .


I I,


_40


.^~i~




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs