Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04451
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-29-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04451

Full Text





11ECTEUR. IMPRIMEUR
Ument MA GaOIR1
BoIs-VERnhA
s135, Rue Am6ricaine, 1358
TELEPHONE N0242
E NUMERO S~0 CENTIMES


ANNE NPORT-AU-PRINCE (HAITI) VENDI II)1 29 AV2IL 1927



| "--ed*' Ut ,pub qe -. - .- .-. .
oblint kirgence el le vote int-
1I y mediat pour I'Accord Annexe si- ; 1
oliiI .i0rg 1 .. -21. . 1'1., 1ii)-


e lest le chi

populate



I oit me question qu'on se
| um paiTfois et 6 laquelle nul
0 'londe avec l rici-
L Jian" isur des don-
Its.
at,. les pays, --
Ikuatelois le vAtre -,
ut le recensement de
tolbilants el publientd(es
ques moimrant I'exact
Iit de Jeur )op)ula
4' {tAnt de 'morts, tant de
r, ::- Vivanils, lan. El
,_re i0,1ouvernemeults p)os
--edes ";diquement d e s
ix de la 1tIuK I, ~1 raphiques
*r s01on 1ne
Scomp" ,. uses pout
Sitique econjo-
i re.
C *m iobre ]lo-
A ,, lion reslejus
S .'h On ne le d&
Spar Iypothsce.
?i est 0 jcart entire los
naiswsnces mai-
K;'l :k ,,?i e ou la d6grin-
w,, wri,r,4 people. On peut
rn sns risque de sc
,"t it i ltlnl e nation ia.

i",i Hmlilaire, l in-




winls de, fire in Itait, peut-
4tre, pat exacte hier, elle I'est
aBx trois quarts aujourd'hui,
* demain, elle sera une vWrite
inductable dans un monde
ou les connaissances techni-
iques, oi les moyens matlriels
et intellectuals tendent A s'u-
,, nilormiser de plus en plus.
A-, C'est done une grave negli-
,t gence, une nimprvoyan-ce c In--
damnable q u e de re point
Shercher A 6tablir ai Iaide dc
statistiques stOres et justslc le
chillre de notre population.

II y a cinquante ans, mal-
rk ses millions d'habitants,
e Japon n'existait pas. Au-
jourului, instruit, tecnique-
meut outill, il est en ltat de
hitter de toutes manieres avec
Ie peuples europ)ens de
meme population. 11 y a quel-
ques mnois, la thiine et ses
n millions de Chinois, ne
toimaient encore qui'une
asse confuse el sans action
s tur I'Nvolution du monde.
S ira-t-on cela dans une gen&-
Sratiou?
Sans se laisser hylnotiser
par les gros chillres, on est de
plus en plus oblige de consta-
ter quun peu pie A population
tagnante, se laisse peu A peu
oliuscler par les peoples a
p pallation ascendante. Plus
Oapossede d'lom mresp lus on
P : 5.a d richesses; plus on a
l Pceaussi de maintenir sa
Pice el meme de conquerir
cilquement de nouvelles
| tts-Uha s viennent de
Iire pavoir A I'univers qu(
I'J i W frip+ ulatin atteint acluel
se'1tit:120 millions. Malgr
.la ourdine mise A l'entr6
'- yit s ties immigrant!
T.0 ein 19'26, alors qu'o'
d pasait le million il y


nize ans ), ceux qui 6tu
i p Dnlt les statistiques d6mo
S p.lqp~4lirinent qu'avasi
no demi-sich le pays de M
Coolidge couh.ara sur sc
*a~k-.


ffre de la

on haititnne?

lishl-.si ,l,'tn-ivn i 0A0 millions
An ii lour de la Russic d'Eii
rope: 122 millions ( 150 mil-
lions elnvironl avec la u1ssiie
(d'Asie). En 1897, cclle m6ne
lussie d'Europe iolalisait 87
millions d'habilanls. Ainsi
done, en trenle ans, malgr" !a
guerre extbrieure, les gucrres
civiles,les lfamines, Its WUei ies
bIolchtviques, on coislalt ulne
augmenltation de 33 millions
d'individus.
L'Allemagne, mnalgre ses
deux millions de morts sur
les champs (de bataille, et la
perle de plusieurs lerritoires.
a c )iml)6 ces \ ides en moins
de dix ans. Un sensible l 6-
chissement d e s naissances,
sans double, mais griAce a une
trk:; a ibl e nmorlalile, clle
s'enorgueillit d'une auginen-
tation anitielle d'u n demi-
million d'labilants.
L'Italie, enfin, proc lame
u'elle a atteint 42 millions
dhabitants ; elle r6clame, vii
c Imscquence, une place dains
li monde correspoijdant ai sa
vitalile.
La France, de 1920 A 1925,
n'a gagne. par excedent des
naissances sur les deces, que
574.000 unites alors que, dans
le meme temps, I'Allemagne
en gngnait 3.275.000. Chaque
annee, si les choses restent en
Olal, il naltra proportionnel-
lement5 3llemands,4 Italiens
el 3 Francais.

Pour nous, c'est l'[nconnue,
le grand point d'interroga-
tion.
Nous ne connai:. sons point,
il faut le dire, le nombre
exact d'hal) tants de la plus
petite de nos villes. Nous vi-
vons en aveugles stir notre
terre sans savoir le nombrc
td'etres lumains qui s'y meu-
vent el qu'elle nourrit.
C'est potnr cea que routes
les statistiques e table s en
Ha ti sont A moilie tausses
parce que ne reposant point
sur la connaissance exacte du
nombre de la population des
villes come cell des cam-
pagncs.

L'atfaire d'uno Croix
catholique bris6e par
un pasteur protestant

Comime LE MATIN le rela-
tail d(lans son edition de ven
dredi dernier 22 avril, hier le
Tribunal Correctionnel pr6
side par le Juge LUon Pierre
a rendu son jugement dans
I'allaire de la Croix enievIe et
brisce stir 1' rdre du paslecur
Lysius lyppolite.
L'on se rap)pellera (qu'ai la
premiere audience, une ques-
tion prejudicielle avail dlt
soulevee par la defense ten-
Sdant a etablir les droits de
proprielt du pasteur sur la
portion du terrain oui tait pla-
cee la Croix, en consequence,
les avocats concluaient A r'in-
e competence du Tribunal Cor-
- rectionnel pour connaltre de
6 cette allaire qui, dans leur
e opinion, etait de la compe-
s tence du Tribunal Civil.
S Hier done, le Tribunal Cor-
a rectionnel a tait droit a la de
- made de la defense en ren


- voyant les parties par devani
1t le Tribunal Civil afiu que les
1. ddfendeurs puissent 6tablir
s leur droit de propritt6.


1-'intures et vernis
)E

The Charlos H. Brown

Paint Company
Brooklyn, T. U. S. A.
L'I manilsn sitivi'nles' lot employees depinis long-

( STATESMAN
a METIHOPOLIS
a COQ D'Os
Le o()incile Sirffacer sp.cialite i)our conitruclions
en cilmenl on hI i(ques, est l uI ticul.victment recomimnaii-
de, en outre (de sa (qualil(rvt de son adhirenvce panfaile,
clle bl)ouche tous Ils joints tl issures et rend ab)solumlenlt
impermeable.
Nous recomnmandons vivcment nos prodnils el gar-an
tissons Ics risultats ; car, A us avons l'explrience ai noltre
actit.
Port-au-Pi since, Ifait4, Ic 26 M;ars 1927
B.. A. WOLFF
Agent cxclusitpour Hailti
'LI II III ii il


Le crAne avangait
sur ls mur.


ME'rz Le fossoyeur del
Bert :ange, arrondissement de,
Tlhioinville,n eu.ccs joins der-
tiers, une I .rle motion. II
(recisalit une tombe dans le
cimetire (liii lentoure i'glisc.
Ayant mis i j mr un crine it
le placa suir la crle d'un muri
el cotnlinua son travail. Sou
dain, comn me, machinalement
il relevwuit la Ile, il vit le
crane bougur et nreme 8s'te
vancer doucement. Le losso-1
ycur prit ses jambes A son
cou et raconta dans le village'
I 'iicroyable nouvelle. Un ha-
bitant, plus courageux. s'rmna'
d'une lourde barre de ler et
s'en fut au ciretiere accom-
pagne du fossoyeur.
0 stupenrl Le crAne,en effect,
continuait sa lente march
en avant. L'homme A la barred
( il ne croyait certes pas anx
revenants ) rassembla ses,
forces... et, Ihan I la barre s'a-
)attait avec fracas sur le crA-
ne qui vola en mille 6clats
andis que sur la crele du mur
restait... un crapaud broye et
sanguinolent...
Le fossoyeur, sans s'en ren-
dre compete, avait plac6 le
crane sur le dos du crapaud
qui. s'avanfant, I'emportail
come un escargot sa co-
quille.
!l II I II


Lloenciement
des 6coles
)'aprirs nos intormations.
vu le nombre croissant cha-
que jour, de cas de ti6vre ty-
phoide releves ii ort-au-Prin-
ce, le Deparlement de I'lns-
truction Publhique va envisa-
eer serieusement aujourd'huii
licenciement, pour une I)6-
node de 15 jours au moins,
des 6tablissements scolaires
dans les zones infect6es.
Coinme c'est le Postc-Mar
candqui est jus u'ici le plus
dan -ereux foyer de la imala-
die,le licenciement commen-
cera par les ecoles proclies de
ce quarter.
Ic- "




Seance du 27 A vril
Avjnt-hier, en I'aihencet d M.c
Ja.iCies Tholmois, imail.lie la s-
aw'e du1 Consil d'lEliI a ("' pi''-
sidue par le Conseiller Euinma-
nuel Jestin, ler Secrtlaire du
Bureau.
iEtaient parents au l)iinc r6
serve aux Mnil)res (in lPouvoir
Exculif, los Secritaiies d'Etat
Augusle Scott, Charles Rouzier,
Emmanuel Beauvoir et Camille
L6on.
Ai)'r6s sanction du proc6s-ver-
bal de la seance du 8 avril cou-
ranl, IAssembl6e vote la loi quii
r. lorme le personnel du D par-
lement de la Justice.
Ensuitele Secr6taire d'Etat


ngma t id'adl S & des Finances, apres un expose
des motifs d6tai l6.tt ciconstan-
Salon Le Louvre ) ci6. oblient I'urgence. pour un
The direction Salon iLe projel de lot ouvrant des Crd-
Louvre ctionakes know to it dils supplinentaires aux De-
Louvre makes know o arlcmens de I'Nl numerous customers that line Travaux Publics et de rAgricul-
establishlmeint will soon be ture.
( transferred A la l|ue Bonne L'urgence admise, ce prolet
Foin joining to the Aincrican sera vote la seance d'aujour-
Legation. d'liui.-
... Puis la seance ordinaire prit
La direction din 'Salon Le Lou fi".
vre" avise sa nombreuse client cUn quart d Iheure plus lard, le
r sa Conseild d'(Ilant se constitue en
tele que son lablissement se- Assemble Nalionale et le Secrc-
ra bientel transit& 6 la Rue inire d'Etat des Relations ExiA-
Bonne Foi a ct de dla Lg:i rieures d6pose trois Accorts di-
tion amiricaiue. plomatiques. M. Camille Leon


Changenjent d'Adresse


"La Ligne hollandaise"
Al'honneur de porter A la connaissance de sa nom-
breuse clientele, qu A partir du ler Mai prochain, ses bu-
reaux set on! transfrres un coin Nord-Est de la halle Eslk-
ve s tauec A 'Anugle des ".u-,s du Qua: et Fort Per.


Sg.i,, enntre le 'crilai'ie d(lal (Ils
ItHlalions Exlirieures el M. .I. -
se|ph Salles. Charged'Aff'aires de
11; 0Htpilique tranu'aise A Port-
au-Prince.
C:et Accord( esl prolgOiitt de
deux mois A parlir du 21) avril.
tine Commission splciale comn-
posec des Conseillers d'Elat: Pa-
ret, Dorsinville, Pierre-Lsuis,
I anouc cl Lizaire a 16 loi'6ee
pour exaiiiien les deux auiTres
Accords el en laire ra)ppiort a
I'Asseimb)he.
Puis la stance est levee.


La tihcvre

typhoid
-- ase~e ---
D)e nouveaux cas de Hivre yIv-
p)holde olut Me relev6s (tdais
datilres qutartiers de Port-au-
Prince, entire autres, dans cer-
Lains qatirtiersde la rue du Cen-
Ire, de la rue du Peuple, de la
rue des CUsars.
On est en ce moment A peu
pr)s d'accord pour adineltre
(que la recrudescence de la mia-
ladie est dde A la mauvaise qu.u
lit~ de I'eau procurCe aux Ia-
rillies pour leur counsominalion.
PI'our conmble de mialheur, de-
puis hier, I'cau qui coule les ro-
biniiels est dans un tatl d'insalu
b'ril sans pwreil, c'est presque
de la vase.
Tous donc, Aulorils SanitiJi-
resetl iiamillesdoivent redouble
de vigilance et d'(nergce afin
(jue le m:al n seC d6veloppe pas
(l vantage, ce ((ui serait une v6-
ri(table CUlUnnte
*
Le Service National
d'Hgil6ne Publique
comnmuniqueu
iI est rappeie aux interessd
MIdecins, etc. qu'en vertu du
paragraphe 7 des Regle:nenits
Sanitaires, transcrils ci-apr6s,
tous les cas de maladies inlec-
tieuses doivent otre rapportls.
El At Polrl-au-Primnce les i)rapporls
doivent Mi c aidresses a I()llicier
Sanilaire, route F6rou, ancient lo-
cal du iireau de IEregistre-
iiieii. 11 est enlendu que la fi.-
vre inleslinale esi synonyme <(le
iwvre tlyphoide el par conw;--
quent cete nmaladie do1;t ire
rap)portee.
ArrM61 du 12 .ril 1919,
ltgleinents S.mnilaires
Par. 7. Tout mnidecin, diro-
guiste, maitre d'cile, pi-elre,
sage-feinmme, infirlniere, chef de
famnille ou autre personnel. ayant
connaissance d'un cas de nmala-
die, suivant la lisle de maladies
ci-apr's, porteront iinm6diate-
ment le fait A la connaissance
de l'Olicier Sanitaire, A savoir :
Cholera asialique, tfivre jaune,
ficvre lypholde,typhus,prt;te v6-
role, varicelle, peste, diphterie,
lievre scarlatine, rougeole, -I&
pre, beriberi, fivre cdrebro spi-
nale, paralysie inlantile. Tout
mndecin trailant un des cas des
maladies sus-visces ou suppo-
secs I'lvre ou toule nmaladie
d'une nature ind6cise, en four-
nira le ral)port imninliateient
A I'Ollicier Sanitaire.
Quiconque aura coach 6 ou
oinis de signaler tout cas d'in-
lection ou I'une des maladies
contagieuses sus-visbes, sers pu-
ni d'une ainende de 0 gourdes
au moins et de 50 gourdes au
plus et d'un emprisonnement de
SA 21 jours en verlu de I'article
55 de la loi du 6 Aotlt 1886 sur
la Police Sanitaire.
Port au-Prince, le28 avril 1927.

Iiiualgrati.l di casal reliant
arieill u* RM*e
MARSEILLE- Le president
Doumergue a inaugur le canal
souterrain du Rove de 7200 m6-
tres de longueur. Les titavaux
ont et commences en 1913 ; le
canal reliera Marseille au Rho-
ne.


I.,
~1


*- 1 .


S


j


6


I-)


Riien ne me parail plus difficile
nme de hermiuer le s raising ri its
'une nation, qu'il ne iaiil pas u-
foodre avre lset r\.l,'anrmplisis-
meet de ses desirs me I'rloige pas
lenjours de sa Ipe tle.
Paul VALERIt
de I'Acadimie Iran'aise


- --=-- -~---~=I_ ;~l-s~


I


I


... a assist'(, diml:nchei A 10
IICilnrs d(I i:litn.i i uI bien char
nanl tableau ... vivanl. C:lail an
rlolln-ploint sitli' en ieb E'de la
Iln:harmarlie Coicti,. an monu4
'ent (lu II o)lcur D)estouches.
Stir le socl, A droite (Il gauche
de Ila femme symibo ique allai-
lni son nloive'u-iuI, NorTiE (lI L
Idisliniguait deux nolveaiiux per-
soninges, assist, et gaidant. im-
mobiles, line belle attitude de
reverie. Avail-on ajoutl au mo-
numen ( deux nouvelles statues?..
Ilient't No'num-: (En. perVa le
myslter. C'6tait deux gracieuses
demoisel es, M... S... el G... V...
qui,vivanleset belles statues, s',-
taient placIes sur Ic sole, et que
le solely 6clairait de ses rayons
ls plus caresseurs.
... a vu, dinanclihe soir, dans
un bal, rue du Bel-Air, tout prs
de la fontaine Coleau, jeunes
homnies elegants el jolies jeunes
lilles qui s'anusaient lollemenl.
On-steps et chlarlestons se suc-
cedaient sans Interruption. Sou-
dain NOTHm (EtIL vit arriver deux
nouveaux venus I ... K... et C...
13... qui certainement n'avaient
plus I'Age de tous ces jeunes
gens. Ils 6taient dc I'ancienne
cole et ne dansaient point le
charleston. [Is rcclamnrent une
contredance. Les jeunes gens
proteshcrent. Les deux vieux d(-
clarcrenit. u t bla t n'htrait pas
plus loin st on ne leur accordait
pas ce qu'ils demandaient. Par
delrence, les jeunes s'inclin0-
rent et les deux (anciens, dan)
serent sculs routes les contre-
danses qu'ils voulaient.
... a vu, mardi soir, la i rue
d(I Centre presqu'A i'angle de la
rue des Miracles, un jeune
garcon de 12 ans environ qui
iouait au pr6dicateur adventisle.
Juch6 sur un ltabli ide inenuisier
qui se trouvait sous une galerie,
il i nitait A s'y meprendre un
lrdiicateur (de ce culte :((Sa)-
)at, prechait-il, c'est Samedi,
nies Ir'res, et non pas di nan-
cihe ...)
Des gamins en tres grand
nombre s'Ntaient attroup(s dans
la rue el applaIdissaient le jeune
predicaleur improvise.
*
; V
... voit depuis qiuelque temps
uti VWn6rable de Loge, qui, sains
(Idonle. a jur par J hovah de ne
plus circuler qu'A b6cane. Mntne
en otlicicl et muni de ses insi-
Ines, le Grand Dignitaire p6-
ale parfois comme un 6co ier
en retard.
Sans la tenue, cela se com-
prendrait encore; mais en hnuee
et a bicyclette, il vous manque,
Venerable, quelque chose pour
que (( out soitjuste et parfait a...
Mais le Vdnerable en rit...
*
... a vu, mercredi matin, vers
Ics 4 heures, a la rue des Caser-
nes, tout pros de 1'eglise episcoJ
pale, une auto Ford, No. 51i
qui stationnaitsur un c6te de la
rue et dans I'auto une flle
dormait poings ferm6s.
Lorsqu'i fit rand jour, 14
a fille se reveila, elle aecoua
son corps comme I'oiseau A fau.
rore d'un beau jour, rajusta sa
jupe, le foulard rouge nome au-
tour de son cou et tranquille-
ment ayant, sans doute, passa6
une excellerne nuI, bien dormi
el le reste. elle sen alia, cou.
rant peut-6tre A d'autres avenr
lures.

NouvelBe Sprt.Iv
Le meilleur Sport c'est k
Billard et le mei leur Billard
de Port-au-Prince se trouve i
1' gdoradIo Champ-dg !if


_1II1I'C 891111,,,









MUTT


LE MATIN-29 Aril 1927


UN BON CONSEIL
Dans la vie, rien nest plus
dangereux qu'un home qui
n'a ni instruction ni morality.
Sot, il croit qu'il peut occuper.
toutes les places,im moral, au-!
cune intrigue ne lui parail Irop
vile pour y parvenu'. II faui
se medier de ces homnies-la.
I I


Echo des

Cotes-de- Fcr
Vendredi 18 Mars pendant
toute la journee des visiteurs
venus (des Communes avoisi-
nantes faisaient leur entree pour
assister A'la celebration de la
Itle du Grand Saint, patron des
travailleurs de tous ordres. Dalns
la soire les cloches anuonce-
rent parleurcarrillon lajoycuse
Wete. Le samedi 19 Mars A 8 hres
du matin la miesse fut c061br6e
avec pompe et solennitu, le pore
NaMl, Cure de Jacmel ofliciait.
Le pere Rivalin de la VaII0c de
Jacmel, dans uni language bien
tourni fit le panegyrique de
Saint-Joseph. Sous la direction
de la I)ame Leltvre les demoi-
selles de la ville chliantaient des
Iymnnes en I'honneumr du Grand-
Saint. l)ans le chliur on remar-
(Iual Messieurs N'reus .Jaboim,
Antonius Jacotin, Adrien Michel,
President et membres (Ide la
Columission Commiunale. Plis-
sier (Garraud, .luge de Paix,
Pierre Lotuis, .ieulteinaiit de la
Gendarmerie d(I'llaTti. )ins les
grades iefs, Messieurs Horace
Carrena1rd, Fidelia Dlumas, Cld-
menti Ik'auvais, l.on IVreos, Cas-
ty 011Gondr(1', l.ouis I.eaine,
Isaac Bigord et bien d'autlres
personnel.
l)ans I'apil.s-midi procession
suivie de la i nl diction (Idu
Sainlt-Sacrmeil. Le pore (Gul-
lard curt des C6tes-de-Fer dont
le d(voiemeciit est sais borne
s'est donn(i beaucoup de peineC
pour la pleine rdussite de la
tle.- 11 faut dire aussi (tu'il a
1'estime pleine et entire dc ses
paroissiens.
Dans la soir6e une fate litt6-
raire cut lieu sous r'habile direc-
tion de Mine Florian Lafonlant,
directrice de I'Ecole des Demoi-
selles dQ cette villp. prochable.Avec une diction pres-
qu impeccable les jeunes Irma
Sylvain, Luce Lafonlant, Irnes
Dl1ima, Regina Scharoom, Leo-
nie Buteau, etc. etc., se sont ac-
quiltds aux applaudissements
e I'assistance.
Le diimanche 20 un grand bal
organism par les Cpoux Felix
Martelly cl6ilra la 16te.
Un COU)p d'('il sur la ville : la
Commission Communale s'oc-
cupe serieusemeiint de la toilette
de la ville, Mr Nercus .Jaboin
administraleur distingu6 aid de
ses collaborateurs .lacolin cl
Adrien Michel se ddpense de
corps cl d'Ame |pour maintenir
la ville dans un ialt de propre-
tW en absence d'(iun service sanii
taire permanent. C'est ( ueilque
chose ? Au Ibreau d(e con-
tribution service irrsprochable,
le Directeur Monsieur Alphonse
Charles avec sa courloisie ordi-
naire attire attention generale.
-- An bureau telegraphique le
Chet du poste Monsieur G(entil,
fail marcher le service ia i'lec-
tricitC bien entendu avec ses
bonnes manieres de recevoir
les gens.- Au bureau de I'Etat-
Civil, Monsieur Narcisse se tail
dislinguer avet un service d'or-
dre.- A la Justice un cri gene-
ral, on (lit mnine qu'il tlait ques-
tion d'adrcsser un remerciment
a Son Excellence le President
Louis Borno d'avoir d6tC les
C6tes-de-Fer, d'un juge de Paix
competent capable de faire res-
pecter les droits dies faibles. En
effet, depuis l'arrivC de Mon-
sieur Pelissier Garrau a la deli-


cate function de juge de Paix
du lieu les justiciables peuvent
dire sans crainte que le pain de
la justice est bien distrihum. --
C'est I'occasion de clainer gloire
et honneur aux membres du
Parquet de Jacmel dirig6 par le
tr6s distingue Me Elie Polynice
qui observe A just titre le pro-
gramme du Gouvernement de
on Excellence Monsieur Louis
Borno, President de lai Rpu-
blique, qui s'eflorce de donner
la plus grande satisfaction aux
populations de la Republique
d'Haiti dans le choix des hom-
mes int6gres et competents afim
de maintenir le prestige natio-
nal. La population se glorilie et
s'6norgueillit d'avoir un speci-
men rare de juge de Paix com-
me Monsieur Garrau don't la
competenc rnelorme l'un des chefs-
d'oeuvres de, 4lAa jg iusicc luo-


Ne Charge pas.
1'Estomac pour
Soigner Je Rhume
Leas Mire Prfeiren1t cet On-
guent Volatil que 'on se 'ric-
tionr.o A I'lihure du Couclher.
I'S'l '(I '" n tcrai
rament, r if dc cvrt;I;iis ad t.ii s
aI" Vi'u de ,;ins q 'i!s r,'.;UI'nt lurs-
qu'i]. A(.aicnt eni h"'nes O twint en-
_j il :',:-t p'.: r>,o)m]iaiA.6
1 l l fltc rin- p );rce
u"'isi d&rangent tou-
jours la digestion d6!i-
cate..
mf ( irlier3 d; tn6res 6vi-
tent ce i deux dangers
en p itnant I. rhunr-,: de l ur4 enfants
"'rc V;k3 V:;poRltub d&'r le d6but. Elles
]('.;; f.ictir.ein lt Birrmpl1a ..t. la )oitrine.
vicl agit chorine la cataplasm c bien
P" ii'i" ot :c % wt-.w temnpD e une laumpe
vaprisanta, parce qUi- sa s ingredients sont
inhi;'lf pendant la nuitL sou, fornme de va-
lire, upriz que la chailur ler a liber(s.


SlVAPO RUB
Plus de 21 millions de pots
*en'usage annuellement

derne inspire par Son Excel-
lence le Prdsidlent Louis lBorno.
On sail que le pr1'(Icesseui-
de Monsieutir Garraau a tR6 rcle'
de ses tonclions pour incomp)e-
tence notoire, oui on (lit quec
Monsieur Emanus de Vixamas
a Wt supirs en flagrant (dlil(t de
violation (de la lo sur la masse
p)aysanne. Mais Iva se comprelad
cet home n'a jamais il6 Fond16
de Pouvoir on saitl quil 'prali-
quait !... Vraimeilt poutr r 'eiler
le retour d'un hon0111e pareil
aux affairs de la jiistice, il serait
ln (fiue le I'partemiient exigeat
que les recomnialindaliois a Il
fonctions de juge de Peix soient
accompagn'es des tires justi-
fiant les qualit6s du candidate.
Par example s'il est un Fond6
de Pouvoir son certifical (dli-
vre. p r le Jury d'examen- ,Un
ancien Jugec, supplant, Grelffier
ou Commns Grether la dAte de
leur nomination accompagnkec
du proces-verbal de prestations
de serment ainsi que la date de
leIur revocation par ainsi on se
garderait de courir malgr6 son
1incom ptence apres cette si dd-
licate fonction.
Avoc un (Gouvernement aussi
prestigieux que celui de Mon-
sieur lorno sur le b6ndfice du-
quel toutes les recommanda-
tions sont laites par chaque
chef de service. Point de coin-
pore official, ni persona grata
pour hisser au pouvoir aucuue
marionette. Bravo I avec Mon
sieur Borno on doit avoir con-
fiance. Quand au Ministre actuel
dIc la Justice Me Emmanuel
Beauvoir son pass( est trop con-
nu, c'est m enne proverl)iale, il
observe les princlipes, dans son
Departement, rien ne se faith si
ati proalable on ne s'v conform
la loi. Vraiment, il y a des
hoiimnes capabl)es de donneii
leur coucours pour Ia restaura-
tion de I'Edifice mienac6.
Ce lait est confirmC sur une
requtec du sieur Saint Eugne
Poussin prscutie devant kla
lhaute (our de Cassation plar Me
Hermann Price, ce Monsieui
Einanus de Vixama a (ie ren-
voyd par devant un tribunal de
repressions.
U'N u'l.l.KIUN, AM In )1m1..\ vi1TIr:
toies-de-F'er, 21 Mars 1927.


Edouard Jh.

Dlpas

ll:ir.' T"rillei.r en fat.ii d' t r nceion
312 IUe des C'sars
Annonce a sa nombrceusec
clientie iqu'il vient de rece-


voir par le steamler"MIacoris"
(Iu 22avril un grand stock de
chapeaux fcotrcs a' femmesIde
toes nuances. Accourez vite
laire votre choix car on les
enleve rap)idement.


L'imbroglo Echo de *a

chinos Petit-Goave
hli no" .L- \

Ies Irolsprs c;rantol;ise, out liri :$Ir Enfini Petit-Go.ive va avoir 6 ce.I
Ides ninllre~s aritcailis soI l service hvdr.iIiliq(ue. ,je*d (
Sll.\NtiGl [I- Le n ivire axi Gloire cll onneurAnoa nolrea .n-fie nn
liaire (( Penguin dte Il mIrine ncen Pr&eet h tr dust Wngus fl Rie
amdricaine quan cotvov.ail les v'i I)):t'teur I .u i )vic 1iii 1 I1 1 a su
peurs I Tu'ngw,) et <((TackTo,) etlet appl) a la Pr6fecture EN VEa
sur le Yang Ts6 K;ang,' il so)u des arrondisse:nent de Leo)- A Port-au-Prince, chez 'imoan
mis hier i un lcu tris vii' et wro gneic et de Nippes. le I)Dr Ri- Alhbons
long des chinois pirlant de( la gaud voulu dtre d'(aord utile A Saint Marc, chez oMad ane
rive std d fctieuve entire Nankin aun Pays, printer son plus fralnc meant Pin
el Shanghai ; un certain nomhrc concourse a Son Excellence Le Aux Gonaives," chez LacroixSt
de marinsamiricains (qui etliien Pr silent Bornl') (l:ls I'oelvlre Dibros
a board ontldt blesses, I'un d'eux die reslauratioa n 1 1ionale el A Jacmel:chez B. Danies.
probablement morlellemettluetr auprs du (;ouverneimetl A Petit Goave, chez B.P. Rei
u'it cque esi u a plus s e.eplre (ti' I ile pe Pour les commander, s'adrt
(Iu en a subir 1111 navire ; I'intlmici pi ri m 1,1 I) ( ** T
ricain depuis que les bal in4 s lit- oilve, tolIjoirs tres ni&li|'g
d( celle nation sont d'.11(i> s We )outr i e ).1s (lire Oubiea 1 V0I
eaux chiinoises. Le ((Penguinl a ). i le Pouvoir ent tralec. II li.
r6pondu au feu avec ses IlA- valoir avec tatil (e tenacilt
trailleuses et ses fusils Les e n deviant I'Adiuiinistration Sup1-
tonais ont alors tire avec des-ca ricnre. I'urgeniei n6cessitsl de aidm n'str6s des arronlisse-
nous de cainptgne. Le Pengiin dotceCr Peiti;~ove (ll'un service s ie Lognc et Ni:
a fini parm se servird (e ses gro, hydrauli( e q i ..I laMt un y ^11ntil es"
canons qui ont reduit les chinoiis i ntitkit mn.e question .
au silence ; le destroyer amL i n n rent i ll- lU ,ei -O. -_ - .. -- .. --
cin Plul Joii .s )) i 6galenti4ntl )or ( donner satisfction in- Vers la rean
essny I'e fu dle Iennemi tunas ;il1ialcmelt g la lpo) llaLtion V 'l ,-i ,.
(ed la rive nor'd (iui est sous'lIC raiserer eli ce lee illc (l u.s Avarit-h :er. par le sleaim\lnr .l -
contr(le des nordistes. Les Q .4' p- uits artesiens co( m me L 'o. )ris de la I .' (; e T;'l s. -ni -
d(istes ont essa:iy de traverse le gae el Grand-Goave. Nis le (ue solt )rts Iace
fhuve p)res de Nankin hier soir 1) )lteullrr lig:miil .0iiss:inl t t \ l. 1 sti :l i(cse ( rouiez ..\"-
pres des loils (de celte ville. Un ('an Icrdlit illiiniti l dem.in la < : d le h 'i iz..-\,ii ;ce I l' t, ur-
projecleur les avant de(couveC.s, ;a (|uelquCes cityens notable nest J ian- olik, S:e irs Seraplii-
les canonsdes forlts enilrrent en (te 1'assister (dans unS en r nIe de St Pierre, 'upilhrsini e de
action el on prdil el lue 2( )) 3 ue, qu'il ide,ait avoir dans Vlonlort. Lo:uise V :ilorie. \n e
sold'itls noisles q( iiietaient (liis s (emttre privee avec I'inge- Alugistie, Solange MNri,', E n le
(Ies b:ieanux onlte noyes., ieuIr en Chlef l Co11nalndant de S. li'eUi, 0.is'ne, ,vitels (Cru
Coke de )passaLge en cel t e cheley, Ciaire Versitoot, 'imne
r di Secr aire-(ia v ie. e ssi en erni's Yyoi' Adrien, Frre A itoiin
m Ihl' t i l l i S, hlnt ii e-, 'i,( 'O.l von iainants 'I ng nieur l,: ,,rte, S'e." virgilie S lnscll-
C.iiw.as-LLe Dr Francisco Blp Cooke que Pelit-Goave clait b rener, NMarc i al vosere.lio-
aIsons 6so1p 9 le o sepli PVd, Ire Joseph Her-
tista Calindo, secrdtaire-gn'niral i toes g.irdl digne deC atLen- vieux, Fire Jh. Marie liourne,
die la 61piiublique dIu iVnzudia, lion dtl service des Travaux M ,le Vvo Louis Souze, M.Salimn
est mort hier soir. Le gouverae- publics et que sa population Joseph, ilbib Al'llack, Abrahamn
ment national a d6cr'ti huit etait disposee itaire tous les Kaoli, Jaboul Khaw.i, s Chs
jours de (euil public dans toute sacrifices necessaires pour Gautier, 11. P. Corno,Nahiin liou
la rcpublique. avoir non point Ldes puits atr- (rou,1\me Jaouiche, Yvonne Ja-
S tsiens on seulementi des fon- ouiche, l.Pl-re Lemoallec, It. P
La France taines publiques, mais un ser- re LeLar, It. Plre Charles, Mar-
et le Cq mirnanisma vice dcan a 'domicile. II ne cel Kieller, Av. Rectoin, M. Aage-
In discourse de i. Sarra'i s'arr&ta pas 15. A la reunion sell, eii dGadel, Charles M I-
des Prelct; qui eut lieu quel- gan. Abd El Magid Mirad, Fa-
PARIS M. Sarraul, ministre temps aprs, ii agita la i'id Mirad, Alphonse Mirad,Mmne
de I'intirieur, a prononcdA 13 B)- Furenne Carrie, enlant Carrie,
ne un discours planss lequel if a question devant le President JoTnob Sethon, Cl6danor Bien-
d6clar6 que ccst parcel n ai aLnoUcalaiet.,l enparla en- Aim&, Charles Lacomibe, Mme
France a su associer les indig'- core plusieurs lois au Presi- Charles Lacombe, R. P. F. Ed-
nes i une euvre de cooperalion dent Borno dans des entre-, wards, M:ne Edwards, enfant
frateraelle que le gouvernement liens priv6s et, par son dis- Edwards, Gaston Pardoa, Jean
se dresse centre les comnnmuis- cours quIli adres;a a S )n Ex. Michatd, Henri Doguet, F. Plun-
tes qui veulent d(truire ou souil- en presence de 1l'lite de la Sa- ktlt et I. I itrd ..acoinbe.
Ier cette truvre.Nous ne permet- cidt6 de Petit-GoAve rdunie .
trons pas qu'on y touche, dit-il, daais ses salons polir saluer Paris-Naw-York-
nous nous dresserons centre les le Pr6sident Ai son passage on avion
Ipsameis servant Ia cause de Nt-n
artist servant nola clause de i'- pour les Cayes, it obl)tint du Encore une ealastrophe
riat et nous leur crieronvous Chef de l'Etat la 1)prom esse for- NEW)ORT (N.v-Virginie)-
lie passrezi pas. nielle et publiqae qu une so- Le co:n nuiidaait Noel Davis et
S _s a_______ lution strait enfin donned A le lietLea.ilt II. Wooster, avia-
i la question. teurs de la i:.irine, aont i tulus
A la C Donf6rene n Le Presilent Borno a lenu aujourd'liui d(ins un atterrissage
GENEVEu D6sarmnmt''encnt parole. torcedu bip)lan gaiit Am6ricani
S La con'rence pr Une Loi de crei.it vient d~'. Legion, (ndas lequel its se propo
'tatoiriie (it (dsariimeinent a aL' tre vote ar le Cinsil d'i- saint de fair le vol sans arr6t
M'le le texte 6tablissatit sons 1m'd ew trI votLe i Paris.I Conscls d'l- de UL A IL It s suji'vo
nie rovisoire les points o6n omt tat pour la realisation de I'en- de New-lork ( V riis. Is s pvo
about 'accord et le dsaccord treprise. Le Preret actual, le l nier de leurs vols ir essai
pernmettant aux gouvernements )Dr. Faubias e I 'ita aligI le .iel e con luire I'apdireil i
I. *_ 1 a aX t-de Con Iuire I'api rci A
examinerr la situation en vue Magistrat oi.'i.nunal (dei elit N~, Y' rk pour le vol du prix
e de la deuxirme lecture quti est Goave,Mr Maurice Mesidor se de 23.0)) dollars. L'adroplane
envisage au debut de Novem- vouant die corp)s Lt d Aime i la g.it a trois noleurs avec une
Sbre. r'cussite de I'entreprise, on y ciurge de 17.0) 0 livr'es est tom-
grn rai d a deja mis la mainelt, deja,les bed in 111 in trais per's die Mes-
enab ran raidndudi tuyux sont places. II reste ai sick d tas pltsieurs pieds d'eau.
LAEtllST(New-erse ) sohailr qu'une enLente deh. l. M. )Droaliin, dernier
le irigeable Los Angeles s re native intervienne entrc le D lcuet A s. presenter pour-
venant d'une croisimre de 2100 parei' eiil de l'luteriieur et le i tas ilii, esa si sa-
na lles en Floriide est arrived ce Conseiller Finmancier relative se a, i e ,i,.; lt. .v:s ,
mnatin a 10 heures 25 a Liahe- ment an contrat pi rsentt i' l l.i i j a es t nleii (II ( Le 4a-
ihurst inais la .luie et un vent ( C j4 ii uii par 1')Otice e LII I tnn ,l 0o0 i s'ulie 'if t vo 'er de
l'emip chrecnt d'atterrir.A 9 heu oiinseiller ui'iticier. Paris a New York inits a refai-
res du soir lc dirigeable d~c,'i- A cole de la 'e,.,)ii:ilisn ,e re he vol en seus coii raiie ap f's
vail encore de gradils cercles A q(ue celte populati ) i devra qaelqu.s joiurs de repos. Le ca-
quehques centaines de metres vouer an Prdsident B)rno.elle pitaine CIn 1'les Nungess.r et le
au-dessus- (IC rod'o: Port In otblicra psi celui qui,aprs co n:n in Ilut Coli ,tudient les
tie mest.r'ed'apaisecn.i ,,. a\ovoir lutlL6 pcnilaut troi an- ris.llats de leurs vols d'essai
a.u D,...... .. nees :a l.i Pr1lecture pour la avant leur., tentative. de vol de


LSaris L1 ,eew-lock. [Is oiut aussi
P1ARIS- LeJournall ) n- tanit datri s bienfails, est rct liear's derailiers prpuratifs landis
nonce que M. Poincard d6cide- daut l .lien tits, est ien que des mCeaaiciens munissent
rait en signed d'apaisemnent de le- Ire (an la vLe privec empor- l aeroplanc d'un nouveau ma-
ver la plupart(l ies sanctions pri- aLit aveC It li li .itule synpi- itcur. AuLisitl que ce sera fait
ses en 1926 contre les tonction- llic du (i )LiverCNieMnildt qi'il prob.iblem)int vers la tin de la
naires alsaciens signataires du a lonale.,1dnt servi et la plus snemiiie, ils essayeroit differen-
I manifeste autonomiste. p,'otoii l consideration de ses tes sortes d'hclices.


S I


plus par da Beurreo rq.. "'
est bien sle Beurre Etbefa-gI
neilleure preuve t so vm
Maison Esbensea a'arrivsit pM
isfaire a cellentile moiad'leg
faith n6lig Ait le matcbd4J
depuis bient6t six moist EIIe(s
Si & prouvr &I la client .
a u'il y a Beurre et Beer".
n 'Ltonseat, I bon goAt hitl
apprecior I* B u8wn
NTE
ieuz, A. Boli Ch. Plegtl,
m Deuir, E. Lljoi. 1
lauries Clsca, MCadam
ard, Madame Lacochetlir
. R6my a 0o, Madame an
e, A. c;. dM c Gle.
ti.






Radio
Volci le programuaegg
cancsrt do ce sral
.00) 1. m. au Elite Jazz Bandedi.
receur Louis J. S
1. Hard to get Goldi,
2. Iit:y Face.
3:. G londria. Vales.
4. Petite Rivi.
8.15 p.. _SIl eion
S ly. A
CIcr c or


8.30 p. nm.

8.15 p. in.


8.50 p. m.


Po

He
S.El
rectel
1. P


2. Le
sweetish
3. Somethni
4. 1


Le Prince 1
a vrrilvl
MADRID- Le
les et son fre le h
sont arrive A M
de Paris et ont Wt icne lliB
gare par le roi et la rei*
Victoria. L'ambassadeurd'Angt
terre,le perso.inel de 'ambassa-
de et du consulate general 6taient
aussi presents.
MADRID-Le prince de Galle
et son frere le prince George
ont jou6 au golf avec le roi tl
phone puis ensuite au pol.
dans la matinee. Its avaient v ii
t6 I'Es urial avec la reine Viqo,
ria, les deux princes sont sorti
dans la soir6e poar S6ville a
train special avec le roi et la rel
ne d'Espagne et le g6nbr4. Pri-
mo de Rivera, premier ministry.
SEVILLE- Le prince de Gal-
les est arrive ce martin ou il sit
I'h6te de la famille royale A I'AI
cazar, le fameux palais datant
des Maures. Au depart de Ma-
dri I le prince de Galles a sala6.
le drapeta espagnol.Ce geste Iei
a valu use ovation de Isa foulA
6nou.ne qui s'ltait masaie A Is
gare.
SMVILL": Le prince de GallW
a v i tuer uni jeauc taureau hie
(fill tait to:unl) et s'etait cank
Ia jamnb ce spectacle l'a teilW
ment affetul qa'il a immediale-
meat quilt le ranch oh il 6tail
all voir commit on captursit
les jeunes tajreaux pour lIar6qte
Le prince de Galles et soan titr
q.ui visitent I'Espagne come in
vit6s da roi et de la rei. a|
plaisent A 6tudier la vie da paSI
pie. [Is o.it visit hier uae foie
et ont va les dinses popuWires.
A un des principaux clubs lare1*
ne Victoria a dmnse avec ls pria
ce de Galles ensuite avec le lea-
ne George.Ces derniers ot alorS
dans6 avec des jeanes fllles esp
gnoles.


Delicieux et reconfortant-Purement Haitiet

Vieux de 14 ans-Couleur naturelle, propre


Trois Etoiles V.O-Or 1,50 Bouteille


a son age.

Depot General: Spot's Caf

GRAND'RUE 1532


-'I -'- '- .


J-1.1s -.


~ ----i------ I -- ri~qr~iji~


I I PP" ~k Bk~


~e~orss-- L r q-~sC~-q~-- --


li .-~EP~~-;T-


I


r s 0 *
I Ols ElAoiles


0 1


~U-r





- mm


I pROPRIETAIRES D'AUTOMOBILES


PNEUS &


TUBES


! Nous recommandons tout
ipitcialement les pneus pour
Sdmions 30 x 5,32 x 6,3; x 6,
S35616, 38 x 7 Heavy Duty.


Lea pneus FIRESTONE
.ALLOON sont les nuil-

Toutes les dimensions de
eus et Tubes et accessoi-
s.rn stock 'dicez
!ture inqUlt _.J
des hommnis. 'T
de la nature, les hi .
C comprennqat- il-



f *nir Plusde kilo n6tre avwc
I 1 hlh<)l(,,'


\ / 'ar Dollars
t Ql7.(I.,
4- y


s rd dit cot
# 'Ira


L. Pretzmann-Aggerholm & Co,
AGENT GENERAUX


a ,g.


I


Bien plus qu'une automobile

Un bon placement


FiINIMENT conslruile c eli d6ic.eC1ent quipee, cette HUP
MOBIlLE SIX d(re bien plus longtemps que lesvoitures
ordinaires. La IIUPMOBILE SIX (lemeure souple et sensible,
peleine de vitesse et de vie. elie n'u jamais Wet surpassed par
es autres six cylindres de prix plus level.
Si vous desirez laire un bon placement et avoir un moteur
salislaisant d'ann6e en ann6e, alors de toutes les faVons en-
v~sagez cette merveilleuse Six cylindres.


Ernesto HARDERS
PORT-AU-PRINCN


P.O. B. 165


Hupmobile
SIX C Y LINDRES


SVITRES 16x20 pouces Prix exceptionnels

Chez H. BALLONI Fils- port-au-Prince


--- -I __ _-L--~


L'acrriv6e
du president Machado
& New-York
NEW-YORK Le president
Machado est arrive bier ia New-
York. II a et0 saluA ia I'arriv&e
du trAn par l'ovation enthou-
siaste de ceniilaines de ses con-
patriotes. Accomnpagiin de pet-
sonnalitos diplomatiques, mili-
taires et financitres, le president
a quilt la gare A 4 heures 18
del.apres-midi et a suivi en au-
tomobile la 5kme avenue; il a
lt6 recu au City Hall par le mai-
v Walker qua lui a accord
droit de cite au milieu dune as-
semble imposante de personna
liths sud-ambricaines et mexicai
nes.
Le d&jeuaer annual
deo I'Asssowialed Press u
NEW-YORK Pr6s de six
cents 6diteurs de journaux ve-
nant de tous les points des Elats
Unis ont assist hier au dejeuner
annuel de I'Associated Press
au Waldord Astoria.


PARISIANA
CE SOii
Harold I.looyd dans:


Monte


la dess
Entre : 2 gourdes.


'I


us'


Cine Vari6tes
!--CESOIR
Lorsqu'une

Femme veut
Entlre 0.50


Fievre

intestinal
Un des moyens le plus sar
pour combalire la ie6vre in-
teslinale c'esi d'observer I'an-
cien proverbe a Vaut mieux
empecher que gudrir ) Forti-
.ijc corps de vos enfants
ic C \ I HOL ain quil puis
se resister aux gerines de la
fiUvre.
En vente ia Port-au Prince
chez Simon Vieux, A. Bolt6,
Franck Martin et dans toutes
les bones Pharmacies et Epi
series de la Province.
En gros: Chez Caribbean
Trading Co., Ltd.
(Successenr de W. Quiintin
WuLLIAMS & Co)


I


- estclox


A votre choix
LES dames pr6ferent souvceit Baby Ben I. cause de
sa grandeur mignonne et son apparence agrcable et
distinctive. Quoique 'uine hauteur dc 9 cms., il mar-
que exactement I'hct.eu ct vous appelle I temps. Sa
sonnerie est continue et intermittent.
Le rcveil America a une hauteur de 15 cms. et une
sonnerie continue. Pockct Ikn cst une bonne montre
de calibre r6gulier, et tl'un prix hon march.


IWE.S'TERIN CLOCK COMIC .
O -


1a culture.
L'AlEO- PROS


Voulez-vous de bons fruits,
de belles fleurs,des legumes
abondants et riches dans
vos jardins, dans vos par-
terres ? Utilisez les cngrais
chimiqueset donncz votre
preference ,1
L'Amme-Phos, Ieagrais idmal.
L'Ammo-Phos est I'ci
grais le plus riche 1t a
tires nutrilives: 40 .)o d.
nourriture de plante.
Ecrivez ia L'Amerwtan Cya.
namid Company 535 ( 1ithh
A venue)Netw York- U.S A.
Vous trouverez I'Ammo-
Phos en gros et au detail a
a Maison LUonce QUALO
& Co. Hue du Quai a Port-
ll-l .. I.


"YV, I. SAi.I.E, II.LINOIS, E. U. .A


-yy ": contel
SCONSTIPATiON
rV!'enos les
COMPRnimie
SUISSES
doe DELORT, Pharmacia,.
M, 9. Rue 8A*.J-Antoiae
C'BST LE MKILLNU3
D PUROATIFS

Wee ft lee ksmeg Pbarm

LIo* inondaUono
aux Uts-UnUs
LITTLE RoCtl- Deux mille pe
sonnes se trouvent cernies pa
les caux sur une digue A Arkan
sas City et de 3000 A 6000 per
sonnes le sont dans le pays en
v ro nant.C'est le maire C. Cam
n iiway de la ville inondee qi
a liat ceLte declaration aujow
d hui A un correspondent de 1i
sociated Press qui a vol6 d'A
kansas City A Little Rock.
WASHINGTON- Le secr6ta
re Davis du department do
guerre a donn6 aujourd'hai l'4
torisation de couper la diV
2ui se trouve sur la rive ga ul
u Mississipi A Poudras( Lmi
siane ) A deux mills en ava
la Nouvelle-Orl6ans pOU4aP T
la ville de 1'inondatio -


-.ANN-


14


LE MATIN- 29 Avril 192/


,:=4


I I I I --- L-


I_ I


I Y_~C,~ _~- -L ail~l I rl --~ _


-- L


fffl


Loes Enneomnis naturals doe Pho n.n a
| Les amsistauls du oioquemiorl en rhtf, k's moumhes., les maisli-
ues eil i's raue iMlals, on l mis pr'matulirbietl 1plun doe lmoide daus
la I llmke qua n'iimporle quti ;n fre1 tenunii de 'I'huuamme.
IF. 1Ill IS/Z -'lle horde qlulolone dl'iiserles qnui se uouriissenl
de ll|reT ie. Iloignez de oni ssur14 ie'mntl el iisl; I inmilntl I coi-
lagtie, It's e.itiuis, Ir danger el la itialandieh *q'ils appirlrenf.
Eu quedques miniles 'e FLIT e dt&- leurs lares qui piquent le line.
harrasse rne mtaison des ImO- In prordih doe rallimemelnt ail
th'rs, 'oustiques, punaises, pui. que he, FLiI' nr IAe1 he I,[Is Ilol-
et el anmrrelals. es les ptis dielieahs. L9 FLIT est
II pini're dans les Irous oii s d,i'unn is:i i' faille, i uoirl po:ir
insele's se racheln,di'truil leurs l's insrlims, liis iifillf'usil pj ir
larves.Le FLIT liue les miles elI tes eulanls.






STANI)ARD O nI. CoNIw-.JniRs :v
S .EST INDIA On, Co.A\gents Por-u-Prin,


." -b '


r


^s:--


I






MUTILA


-u- --~-IO


Ces


ainson,


J*1


f.1~
i1$~


vols ii eressenl:


lisez-iA


'-Is~~


Paageol
'4'* ^^


Energiqtue antiseptique urinairc
U"'


,a"r* ,,.. *a r e l

i i
ut'*-A


Pour trc licurux i1 faut
etrc hien portant. MNIrcsl
(.'eCt vous t. it qui 6tcs
espn:sabi!cs d'e hli sante ide
votrc faniille. N'uttendcz
pas quc v,; c:tanils soicnt
ni..l c';. II st plus simple
d'evitLr la maaic.ie.
La r.- u,"- p :-iTIAnte
lS.c.v. L,.*. ry clhaiac lea
q. l ..'II i n r l.bl'.. Bien
q, Sson pr %,,- (ar.ir e fe
rrtcf;n, pr-servatrice n'en
pZ-i'as. lb,&> Moains.


i. ,AJ

1k x
i 1 4_. .. ----
B K


* L. *O


a graue chapollaori
DIA
Genaro Hurtado
Grand'Ilueet Rue desiMiracles Port-au.-P1rince, Haiti
A le plaisir (I'u iiio ccr A ses ;iiis, clients iet le pu-
)lic ii general ique dans soiielablisseineiit on trouveia.
Un Chapeau pour chIqul joUI el c'ita<)e p1r,.son0,;
U(isi qu'une vuricle d'ai'ticles pour iclcatix n;.ivellc-
ment rc'us; voIis trouvercz iun assorliiment deSirop et
Liqueuirs,sansou)liier tLa punch lcia'), cello ipr6ciusc
bosison espagnole.
La Maison HURTADO offrira un souvenir jiA chaque
chelceur.


U -^^)B


I
u~I


^ catadienii'es d'assurance sur |

la vi,

Eun Le Bosse & Co 1
^ B~BBB'FI^^'<^R^^^^^'''^pgga..


- -A~.


The


Le Ptg6oL qul d&
congestiunie lea mJ
queuses deo voles un
m nairea, renouvUlle I
ussus. grce t un rit
jeunil ement ompll
des celliules. L ag= l
meurirler non seule
meant pour le gonocoqil
, partout oil a Ix nI Sw
S nalas encore pour toWl
,G lea autres tcroba
auzquels ce dernml
prut s'assocler. *ufl
Stout. neat le fonde.
meant, la base du trial
tement de l'arthrlte ou
du rhumatlasme blennor-
ra gque, parce qu'al eat
celul tue Ia blounorra-
Sie eUe-mlme. .
D' BIRtRANO.
d Mtz-diUlls.

Etabl. Chliit atta. 2. r de Vale*l-
ci igille. firls. et sl l- phCn


S';i is l


Royal lail ste.iins! ',
Packet Company


Ix. c(' i r cii'il :. i
* i '. **i i '4 i nl -: i i, it I
S C(' i' r (;i, I pol Is (ul

< 1 I i,, c 23 ,v i i l 7<-
.I. i \1.1) 1 11 ,1" ,

- s
CABINET DE
MIe Fernand LEROY
Avoc:.vri
V126, It (II In C tr'IIi P. 136
Port- U PI-riicC uHaiti)


p()!Jf C


I. So oulrne
Pripard dans (lea s c(.n I 'iils i i l1 i'-il'es
) HSlg SI.
Pr,1:ir irni o( i V '! nt
PHARMACIES F. StJOORNE
____ Angle des Rues Roux e!t du Centre.
Ne buvez pas ou buvez

Le Rhum Neclar
N.'1940, Rue du MagaAli de I'la.L
Le soul Rhuml qui, tir6 d'Alcools naturals oblenus
dTrectement parDitillaiionf Simple du Sirop des Cannes,
d'uun Unique et toujoursmime plantation et le seul qui,
vieillit par I'action du temps dans les ddp6ts avte tx, lusion
rigoureuse de tous dangereux Secrets d. -..bricallon
et sans adjonection d'aiceun ingredient d'usine, conserve au
jugement de la plupart de nos Notabijitds M4dicales et sui
vent I'app.'-ciation de bons arnateuis, la suavRit incomparable
du bouquet et les plus remarquables qua"iti lbgiyaiques.
Meme pris avec exchs, Rhum Nectar n'euivre pas et no pro
duit pas 1'Alcoolisme la longu-, comnme les autrs products
similaires et comme les autres spiritueux.


BAR Ti-ERMpIN'US


p1loP IillTliiM i :


*~' Stl~il


A I lio(,T.icu r dl'i tl fo lrT S l)e::vci iilli! Ic. I icnlt"!c (1u'il
;i ins, l | ;'i I' !ige ltic s n ':iL i c'.iil un saloh ) (xclls
siVcin'. nl rsiS Ve \ l i i"Jin s 'i'i I')ll Ir) vcra d(I s
c()nvii nnl iois dlc p I-';irx i" ( i)(I\ (l o 1 deis !in ihs sc-
r 'ill scrvis sur U dem i,,iPc.
T'l)lihone N' 7- ;(
- ---- -..~.. "--...~....,.-- ..11._.... ^ - -----


K


Insurance (o


de


Grand H6tel de l
P.P. PATRZI, Prepriutals
CQt Etab'issement renomm6 dontf
plus A la're vient d'etre complhtqma
*t remis A neuf. Les obambrwess t l
fort moderne, le service irr6proo l
taurant soign6 eat do tout premier ordin,
tel n'ayant rien n6(llg6 pour fair* platl i,
charmante clientele.
Mr IPATRIZI, qui part blentOt. apport
re our de France do nouvelles am6lioratlU
donneront la plus eiidire satisfaction a
D6Jeuner & la carte, Table dq'6to
Plat du Jour au choix.
Pension ai mois, p la semaine, par jo
Garage mis .;ratutement & la disposiatn,
voyagours.- Bainri, Douches A touted. lea s
T616phone No 34ft
Dansles Magasins souoh6s l'H16tel,.ORt
vera toihtps sortes de provisions, Vins, L1u
cigarelles, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'Italie,
Choix.de Conserves.
On y trouve a I'arriv6e, pendant 1
au d6part tout oe qie l'on (dA-
tel de France. P. P. 1PATi4


[ ou ..... 1 1
ko. mnibiani Sec
Company
le steamer Bridqtown parli
23 avril courant, est atlledu i Po
30, vid Cap.-aitien, I'ort-de-Paix, Gdn
St-larc, 11 repartira le mine jour direct
pourJe'renie en route:pour les ports del
lombie pregnant Irkt et pas&aqers,
Port-au-Prince, le 28 Avril 19
Colombian Steamship Company

Gebara & Co, Age


I


I 1
, 0-1 & .& I i. f


ALUMINUM LINE
New-Or'lans i South America Steamship Company lie.
PIOCIIAINS DI"PARTS DII'k.CTS POUB PORT-AU-PRINCE JA
l e steamer "Mai" ayant laises New-OrIs
le 24 avril courant hera i Port-au Prince Ip
et continuera pou' le Cap-laitien prenanI


I'Ct pour ce port.
Le steamer "Ida" laisFcra New.Orlians le
Rai prech:vin dilectem'nt pour Port au P.
et les ports du Sud.
Ce 28 Avril 1927

A. de Matteis & C
AGiNTs GiENERAUX
-Ai A2& 1*419A


Stnt: Or m.1&go


SEug.Le Bosse jCO

SAqg(ns Geieraux
MegV



-. -. -* .' .- -
0' b'' < > '


phiu fortes compaflnie


113


---Na


~ --~^---L~~-`'''''''''''''''''''''''''''' ~-~----L-


I ~I I --"R~- -`---:


-- --


2i.t Avril 1!9:7


I.1" 'NXI. i.,


--- -----


~tr


I ." *-A .. -,.N 7 .. L.:. .


------ic"~.-~. L `.


i


K Il i 11 pe.l I1 ) ,, -*, .
hl hl I Kham
o(1 ("


I


i'i.


w &


MEO osAggg-SagaN




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs