Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04449
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-27-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04449

Full Text





01BECTEUR. IMIiHiM E[i
c aint MAQLOa1R
BOIS-VERNA
-, Rue Am6ricaine, 1358
T LEPHONE N*242
I MUMERO =o CENTIMES


l~rneneANNl9E No 6082
S---- --- -
I L -


sgtio* humane, quo tu es bd
1t cruolle, ot lhypocre It...


a peine, oui;

a 'honn
?ol l d u I *


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)
4


too,


eur, inon!


hots extrayoms du Rulletin de la (Oun:aines nunmero
.*24 ,Avrl courant, retle d'licieuse chronique:

|ouwrriq'travailpou choual

galonne

I*verbe, amer, it cepen- que j'entendais derni recent
et qui resume bien la meint.-
dansson language litl de curtains. Ecoutez et
.I'a .U'ouv6, 1'a repele vous verrez jusqu.'oi peut a-
,et le rep6le encore. ler parfols la btlise human .
2t"wIril' .travail pou) rhoual Nous parlions d I latii; nIa-
lonne. c'lait le miserable turellement jen disais tout le
a travaliatli, parlo:s dat bicii imaginable, quand nil
mirnme une bdle (le quidam nm'nlerrompt : Oui,
douwe, treize heures oui, nies petits sont mignons;
po ur ials,belle mason, p6che que vous ne me lerez
la a.dur6 long- jamais croire que le noir ne
erre d'Halti. soit un home a part!!
il po chouild Oh !!
le soldat, le Je suis medecin, je sais
centre creux et ce que je dis; le noir est un
ent icartouches home A part I
atit ('un tl )(11 Sur (ut o i foudez* volus
pte(ls nius. volre opinion?
tiries pa r se- Ce nest pas tine opinion,
It que le G6iu- c'est une v6ritl scientihque.
1l, djobait, et le Expliquez vons.
Le noir a une pcau spl-
-tq' ravail pou chonal ciale; or la peau est essci*
a ~nicureux tielle A Jillomme,. car oin lie
,pscom platn peut vivre sans peau; done le
(lix pour cent noir est un home a parl.
acheteur) son mai- (Quelle logique!)
q fleent pendant que Je croyais A une plaisante-
ns de bien, strangers rie plus ou moins intelligent;
me nationaux, se faisaient mais mon docteur se tAcha
des fortunes scandaleuses. tout r. uge. Je lui r6pliquai :
Bourriq travail pon choual Votre conclusion d6passe les
godonne, c'est encore aujour- prnmisses; tout au plus en
d'hoi certain employers pouvez-vous conclure que le
SIx grol appointments ou noir n'est pas Lin blanc, ce
aux gros benefices, tie se re don't on se doutait dejA. Mais
Want rien, pendant (lue le qu'il soit un home a part,
Inseureux saIarie on Ie mi- c'est absurde. Ecoutez, doc-
Siruble commis n'ont mme leur, le noir peut laire le
Ps de qtuoi payer leur loycr. inmme raisonnement: le blanc
Bourriq' travail pou choual n'a pas la min e peau q u e
lalonnd: mais c'est la vie,c'est moi; or, je suis un homme;
la Sociee, c'ect la justice hu. or la peau est essentielle A
,. homem, car I'homme ne peut
[ ^ W^ te. juslice humane vivre sans peau; done le blanc
exempiaires les plus est un homme A part I
sfgtI e lavage. 1,es- Tout lemonde se mitla rire,
Silitu fn ussi an- et le docteur s'en alla,turieux.
UI I 'hl tqire, qui Telles sont les raisons gue
i for re, i ais sub- des homes alleguent pour
l tl pa is.iNatlrel- opprimer leurs freres- Et ces
en rsclavagistcopere au homes invoqueront la Jus-
Voin de la jtitl I Parmi les lice! I
Iionsj t.Iiotus, Aar eMps 0 Justice humaine, que tu
,ndel : dthfrites ra- es btle, et cruelle, et hypo.
.f i ncestf6 de l enir le peu critel
S e en bride, etc. il en est une MOnIALISTE.



I commission de Revision

De la Diisses Terrileriale
eLa d oi1mnission forme en lemient de l'Inteiieur.
VIue d'e mouvelle division Celte initiative couple par
Stetie de la R1publit- mi Its plus opporlunes prises
llair ouiie bier matin jusqu'ici par le Couvern'e-
4w iRtW*rtrar .mnien. Ea effet, la wauivaise
c coiposve du Ficre condition des routes, lorsque
l^. Soi ,us-Directeur de ce n'est pas leur absence comn
I[ *_ uon Salrit-touis de pltte, le gr.nd bloignement de
y/T ue, Pres dent, de I'n- coup Ide nos Conimui s
rI i Ar i e' Scott. Rappor de leursaceut es adminiistriutils
," I tr Edmne Manmgat, politiques ou judikliaires, owr
t*y { "er d'Etal, du ler Lieu d'autres causes non momins im-
LUveque, dela Gendar portatles, ont cre de pcirp
oe,de Me Auguste A. He tuels conflts qui ont sollicite
i/x, Repr6sentahit leService et retenu attention du Pou-
Col ntributions, tide Mes- voir Executit.
i,.= lton, Laleau et Philip- L'est ainsi pour ne citer que
r,.Iu Chet de Division ces trois cas, que Cerca-la
Al lChef de Bureau au Depar- Source, a l'extremit6 de la


- ---- -t---~rQ ..S


Pein hures et vernis
Dr

The Charlesf H. Brown

Paint Campany
Brooklyn, .I U. 9. .,
Les marques suivnntes soi.' employees depuis long-
temps en Haiti avec sucees :

( STATI'I.,AN )
(( METI'OIIINIS
C (:UQ 1)01 t
I.e (on'lcrft Surfaceir *, )&cialith i)<)tr conitrinclions
en tilmen oi b iques, estl j.lticulibremientl lecoimmnuin-
dce, en outrc d(I sa (iualiUl, ;t de son adhirencc p' laiite,
elle bouche tots 'es joints cilaissures e rtend abisultuicnt
impeIrmabe.
Nous recomiindons vivefinl nos prodti-ls el gaain'
tissonls Is i'suilltals ; car, nous awons I'exp)f'rience i noItic
acltit.
Pol l-ai- Pt since, Haiti, Ie 2(0 Nars 19.7
II. A. \WOLFF
Agent evx:lusilpour Haiti


fronti6re de I'Est, relive de
I'administ-altion du Cap-Hai t
tion don't le contrcle est ren-
dui mailriellement impossible
tant par la distance que par
I'clat des routes ; que I'Anse-
i.-'.6Ieriii, qIn'ne decision du
I)parlemntl dIt I'Int6ricur a
dli ratllicluh r ;A I'adminii str:'i
lion de t ort de Paix, d6pend!
geogra phi(enle:st ldu Borgne;
qu.e la Coimnmune de I'ignonl
Siii f:.it p)arl iedu I.t partement
pd Nord, relkve du Service
(es Contributions des Gona-
ves.
Pour obvier A ces graves
anomalies, eu lmdme temps
que pour repondre aux nomi
breuses doleances venues lan
16t des autoril6s tan:6t ('es
populations ellesm mme s,
le Gouvernement a for-
m6 la Commission de 1cvi
sion Territoriale donit les tra
vaux realiseront I'hiarmonie
qui doit nicessairement exis
ter entire les conditions politi
ques et administrative ct les
besoins acluels du pays.Nous
faisons a la Commission nos
meilleurs vceux de success.
Naissance
Monsieur et Madame Gustave
Augustin ont le plaisir d'annon-
cer a leurs amis hi naissance de
leur fil,: Ernst survenue lundi
A 10 heures du martin.
Tous nos vceux au bcb6.


LES BEAUX SONNETS
-----==w-


LA MORT DE L'AIGOLE
dand I'aigle a dipas!> Ie neigs Hrendelu,
A soi vasle eivrgare i vent cheriter plus d'air
1l l, soleil plus proche ea un azur plus rlair
Pour chbauler I'Mal de ses mores prbnelles.

11 s'live.ll aspire un torrent d incelles.
Toujours plus haul, ealatl son vol tranquille et
fier
II auile vers I'orage ou I'alttire I'iclair:
) iIs la dre d'ua soup a repuo ses deui ailes.

Avec un cri sinisltr, il touiroie, emprti
Par la trmbe,el,crisp ,bu arld'un Irait sublime
La lamne parse,il plonge au fulglurant alime.

Ileureni qui pour la lloire so pour la Liberli,
auns I'orgued de la fore el I'ivresqe du rove,
leurt alisi, d'aoe mortlbleuissante el brev
Jose aria de HIIiI.


SL' Zuvre

Nous avons re'eu le premier nu
ni6ro de (( l'(Enttre ), revue heb
domadaire,politique et litte'raire
qui s'edile A Imnprinerie r Modtle
avec pour Directeur et g rant-
respons:ble Me Amilcar uval.
Nous reimercions pour le gra-
cicux envoi et presentons Ai la
nouvelle revue nos meilleurs
Vteux de succes.


ET VOUS DOUTIEZ?...
I UAND comment na i se r ialiser son rive de fran-
chir les 'tlpes de la gloire triomphale, vous
VOUts (lisic SCclpliques, (jie, seul, Ie recu! dtu
tenmps alflirmterait son succCs,
>is ls I'ATIUOT'S auraienl janIais attendusi long
Ih mps poIul devenir la cigarette idtale.
La valour d'in rloduiit dc selection ne ceut (ite lu nomnbre dcsannfcs.
Elle e.l, n (iflet, la mnillcure cigarette venue ,i mcili
cltur march. S. s :lchele l s en ll ilc t t triple avalltage-
ltislouirne de Gdes. 2.50 stir cen! I ons |primes; d'une se-
conde va!eur de Gdes 2.50 sor cent )pochettes usagees,
possibilities de gagner 200 goui tjds aver chaciun des bons
portant les Nuni6os 12. 14, 16,. 16, 17, 19 et 20 renfei nims
dlans les pochettes.
Mcesieurs Albert Noiselle et Odilon S, \'iilejoint qui
ont respectivement'apporle cu nos bureaux les numiteros
12 el 18 oni ee les deux premiers bet)&liciaires dtie nos
pnx de DELX CEX I S (.uctes. N\ tic lisle desl;ous de
taveur n'*csl''as limitie! 'ssayv z la 1AT'RIOTE el vbus
lui accoi dei ez vos pr~lerencels.
L l li r-tient cthatlc ven-
t cl ivcallU lacLU e dredi DE 'X mil -
les pochelttes &chantillons la dispositiou- de tous Fu-
meurs qui veulent en connaitre le gout et la quality. Les
interess6s n'ont qu'A passer aui d6e6t general, 206 Rue
Justin Lherisson,
GEBARA & Co, Propri6taires.
I II


MERCREDI) 27 AVRIL 1927


r


La Mission & Terre-
Neuve et A Gros-Morne
Coinme on le suit d6ai, les
Missionntaires ont prhc n le
otis dernier A Terre-Neuve et
a (iros-Morne.
A la citlure des predications,
Ie:; Missionnaires ont r&colt6, A
Terre-Neuve : 827 premieres
con)munions d'enfants, d'adul-
tes et de grandes personnes et
6(7 marriages; et A Gros-Morne :
800 premieres conununions de
grandes personnel don't l130
homines, M)00 premnitres com-
munions d'adulles et 80 maria-
ges.
Ce son lI, de bien beaux re-
suillals don't les d(evous mis-
sionnaires doivent etre fiers A
just titre.

La fi. du raid aOrie panamhrieai
Dimnanche A 2 heures 8 de
I'aiprds-midi, les aviateurs du
raid a6rien panamleicsin, par-
tis. samtdi, de La Havane sont
arrives Miami dans I*Etat de
Floride. Les aviateurs partiront
ensuile pour Washington, term
de Ieur vol.


C haoeameot d'adress
SBlon a Le Louvre ))
The direction # Salon Le
Louvre )) makes know to it
numerous customers that the
establishment will soon he
( tr:insfered a la Rue Bonne
l-oi)) aujoining loThe American
lega lion.

La direction du "Salon Le Lou
vre" aviue sa nombreuse client
tele que son etablissement sey
ra bient.tt transt&r A la HRIe
Bone Foi A c6te de la LUga
\ion a.:.ericaine.


i0lore ilL,,,



IS

...a vu, un soir de la senaine
dernimre, au Pont de Thor, une
auto qui faisait macliue en ar-
ritreles deux phares dte la voi-
ture projeterent toute leur lu-
mitre centre une second auto
qui se dirigeait vers le petit che-
min qui conduit l)ijuini et qui
porlait la pla(tque () - 7.Sou-
dam, de cette deuximue voiture
se dressa, tel le diable d'une
boite A surprise, un gentleman
qui essayait de d&rober a la lu-
miere elt aux yeux indiscrels
line second personnel instull4e
sur les moelleux coussins.C'tai.t,
sans doute, une idylle de so;r
pariumi qui venuit d'ttre inter-
rompue...

...a vu, samedi soir, un group
de jeunes gens stalionner sous
la galerie de la Pharmaciei S6-
journe, rue du Centre. En face,
A I'Mage, I'on dansailt.
Les a petits messieurs ), de laI
rue, dornaient le ton atu bal. Ils
silllolaient des airs que les mu-
siciens allaquaieint aussilt.
Elt il lallailt voir leur joie,
Its mangeaieit A l'odeur du
lric6t...


Wort sur la grand'route
Hiier main, vers 8 heures.
pre's de Chaneerelle, en Plaine
du Cul de Sac, enlre les Usipes
de la Hasco et le camp des Ma-
rines, des passants ont d6cou-
vert entire les rails de la voie
eieref de la C' N"' des Chemins
de fer, le cadavre d un hommne
Iaraissaiil ligt dte 23 on 2) 1 ans.
.e chel de tarlia r iaussibil n'0 -
venu en visa le .ltuge de Paix
de la section nFd. i.e Juge De-<
verson se reudil sur tes lieux.
Au (-ours des conslalalions, plu-
sicurs lhabitalils de la region
Furecil inileirrogCs aii d'(essayer
d'ladlalir nlfieidtile dc 'incoiniu.
i'un d'enlre e!e., 'e nomne
Louis Sepe, dkclara ret o maltre
le mort (quI s'alpelle Andrb i)o!-
iit y et est Ie p|>re de 3 enil;nts
ini lieu rs.
Le candavre ne porte aucune
trace de violence, aucune con.i
lusion qui |pourraienl faire pro-
suimer que Ion est en presence
d'un crime. Miserablement v1tu,
I'liomme avail au-dessous de son
hras droit une chemiselle de
tricol gi is enveloppant une cer-
laine quanlite de sucre.
Le cadavre a 6t1 transport Ai
I'lhiptilal (G ntral.


La fl6vre typholde
On) nous signage que de nou-
veaux cas de lievre typholde
out 'tM releves dans le qu-rtier-
dui Poste-Marchand ou, combine
nous le disions hier, cetle ma-
Lidwe semblde s'tre Iocalisee.
Plusieurs d6ces dtls A ce mal
out Wt1, nous inftorme-l-on, en-
rcgistrcs hier.
Nous ne cesserons de rappe-
ler que les auloriles sanitaires
de la Capilale doivent prendre
les measures les plus immediate
et lee 6nergiques poiw empA-
cler que cette redoutable mala-
di( ne se propage en d'aulres
points de la ville et pour la
combaltre 14 oi elle a institlu
son foyer. II taut aussi faire ap-
pel aux families pour qu'elles
a ppor(ent toule leur aide au
Sern ice d'llygiene dans les nie-
sures prophylactiques A prendre.


--4k*


-AT:ED


ij


-I


... a vu, ce mine soir, un
group de dames et de jeunes
lilies qui, d'en bas, mais ;1 la
rue l3onne Foi, assistaient an
inliec bal. Suutain arr'ivo uiun
auto, le No. 3- 22 conduit par
un jeune chaulffeur en bras de
chemise.
A peine la voilure Clail-elic
arr~dte, qu'en salute A erre in
dandy, I.. M..., qui se mil a
execuler dans la rue les pas d'1i
iharleslon enra'g. Ce. gala 1 le
plaisir de ces dames..
*.
...a vu, dimanche, vers 71i.
1/2. devant in barriere de la
MNadeleine, i la sortie de la
finesse, L... C... qui contain ten-
dre fleurette A deux genlillesdi -
mioiselles.
Accapareur, pourquoi deux A
la fois?...
*
... a vu, dimanche imalin, A I '.
elegant salon ((IAe Louvre)), un
gentleman qui se Iinisnil fair
)eau. pour la joiirni', tundis
que le rasoir glissait sur ses
joues, un nmauvais p)lahsan( s'a>-
procia el, saisissant un l)lai-
reau. lui nmt tde la mousse au
menton. L'autre cut un ilouve-
ment instinctifl)ou e" uoigner son
nienton A demi rase. Conclusion:
le rasoir le blessa la inam.
C:'ltait, en verite, une bone
plaisanterie.

... a vu, dimanche, vers 10 hs.
du soir, auto No. 3021 slation-
ner a la Grand'lue, devant La
Guinaudee. 11 y avait dani la
vbiture un des charmants et
[unes noclambules de Port-au-
Prince el aussi des ( iliesi plus
qu'il u'en failail. Celles-ci pour
ne point se laisser voir, s'6taient
accroupies sur le plancher me-
me de la voiture. Maiol rune
d'entre elles, sans doute, ae s'6-
tail point aisste pour cette seule
raisonl; car lorsqu'elles se re-
lev'ere!., le plancher de t'auto
.,ail lout huniide...
S S
... doit sa vue perCant aux
verres de quality supcrieuit que
I'on trouve A I'Opsque Pwrt-au-
I'ri in" ane, Gran'I ue (ancien-
ne ison KeitoL
a\

a vu, hier soir, un jeune
amateur, bohtme et lihttratt, qui
s'ktonnait de voir chez Ti-G16,
un ... Maurice Rostand intime


I-)


0


II me (laul pas mous pier de laH
les bires, em em prier hls aiultrs,
pour anumuler Mlajours pnls de ri
Ihci~IIs.

II -V In


- -- -~ -L- ILr~_ ~~-xr ;- ----__ ;--~-


IC~3e~ _


.~- ------ .---- - -- ----~---_ --


--- ~~~--~-~~'~ ~---------- L_ ~-~-~-


!ta





J


LE MATIN-27 Avril 1927


I ,- -- I- -I- I- -------~-


I 1 tat contre

les heritiers

Justini Carrie


N


des travaux de cc genre et nous I .7.c
esperons qu'il prendra notre
point de vue en bonne consid6- | IwI w
ration..


E/ARIAGE
7 Nous avons requ le lairj-part
du marriage de Melle Hence
Per'in avc Mir Leon Lissade,
i ,g6nieur civil.
..a Be3nedictioni Nupliale cur
a 6 donned le jeudi i vric
1927 dans la plus striclc ..IInii
en FEglise Notre-Dame des
Champs.


UN BON CONSEIL
Songe que lous les homiiins
s'honorent de I'estime (des
grands; mais que c'est cell
des humbles qui les hloiore.
. . . ..- -


' somptueusement reli6 par lien- 'Une random afaire
ne Camille. La bel.e d clara q Une gcorrectionnelle
le h6ros du livre n'etail pasduans orretoinolls
son genre, mais qu'elle tenait i
montrer le volume el la reliure, Hier an Tribunal de Pre-
parce que I'auteur de La FI6- minire Instance. constitWn en
che au coeur meuble et que ses attributions correction-
Etienne Camille se porte. nelles, preside par le J u ge
A gauche ou ii droile? s'in- Thomas Pierre Philippe, le
qui6ta 'autre. A quoi Ti-Gcl), arquet otcupe par le Substi-
tres chique, retorqua: Larc, a ,
Mon cher, je ne sais, n',tant ut t. Large, a 6t 6enlend(ue
\ point tailleur. Mais artiste, puis- I'allaire introlduilc par I'Elat
que j'aime les euvres des beaux coInri s les i6ritiers de Justint
aiuteurs de chez nous et... les re- Caurrie.
itures d'Etienne Camille. / e bane dec la correction est
_/ occtupe par .ine Vve ,ustin
......-W (Carri&, Mnlt erceval T'ihoy,
D6part nee lkgina M'airic, Mine I Her-
de o gr 1'Archev6que mann Malebranche, nee Lilia
de Port-au-Prince C:irri6, Mine Charles Lacom-
Aujoinrd'hui )ar le (( Macoris ,, Ie, nICe L ii ra (in 'i, N1 M. TIl-
(le a C"' (i" Transatlanlique, ren'ill, iv'rlnon(l l lt Mbert
art pour France, S. G. Mgr. (Carri, Ions city's par leI Par-
RArchevtque delolrt-au Prince. itet 'i ri,)iindre0(1 d' ln dIlit q(ui
L'absence lIe I'AiTrchvluev(le (ie consist (las le relus tdes ci-.
s mn archldiocise durera pltii sorls ('Crri' iai rod.irce les ti-
sIeu's Mois. S:I grandeurr sc 'es le hIclr ilrol' ite sise, aun
rent Ira a Iome oil elle s'occtuip- rt St ai, r eai
ra de diverse mnesures relatives (:r Ir (levat i'
aux intrcts de IIEglHise 'lili. Comnlissio noml() e par le
Cmlnle nous i',innoncious le 15 I p)tm'einenlt (i e l'intricur
mars dernier, ia son reltour d(I aIX lils (le rechercher les
R')im e, l'ArclheVit'Iqu rapid poltra, bie-ns (de I 'lItl (lui se trotvenit
trils prob)abellieiic t, la buile du1 siur le littoral.
Soiuvera in I)otiltc autoris:int lIc L'Ar )nltcur des Domaincs
sacre de NI. le Clianoine Vicaire M. .ules LIliens ayait (le
g6unral I.e Colnazecolmie l Ev- co)minis par la ('ominission
que-coadjuteu r. I f 1 opcratioii dir-
Notus soul itlonus in heureux etx lis 'tne isti d'ar-
voyage an vcin@able )r6 l I, entage au lo rt St-t i r, les
Chiefde I'Eglise d'ltaiti. consorts Carrie lurent citl s A
v assister, vu qule, Iorcementl,
les hIriliers (Carrie 6laient
d(ans I'obligation dCe proditirc
Slurs tires de I'oprorie6t. Ain
A tl I OM leC scu ll tes (ealsts, iun inci(lent
a 6le souleve par les hleritiers
^St- N^icoli Carrie len(lanti fIai'rema ren-
.L S (liuierau trilmnal (ilue la Com-
Ncessit6 d'un Service mission tell q(u'ellc a e le
t6 d'u lquerv e conslitute ne l'a pas e6t dans
Hydraulique les prescriptions d(e la loi (It
11 l) cembrc 1922 (lIi prevoit
De not/Ir Correspondanl ton Arrt16 nioininit les Mem--
Nul n'ignore I'importance du .MIle Saint-Nicolas an poi t de (. e Commission cadastrale spo
vuc stratcgiquc. La baie esl ciale ). Le 1 ilar Lt par I o-
iune des plus imagnitiques du gt tLe M" 11. La-ge, SL bsli-
monde counme I'une des plus tutl (Il Cominissairei tdit Gou-
sCres dtu pays. Elle est le ref ugc vernemnent, repliqtua, en fat-
de tous l's biteatux surris par sant observer (line I'Arredl
le mauvais teil)s dans le canal p)rvu Ipar la loi (Itdu 11 l)6-
du vent. C'est le port de rIe!Cctle cembre 1922 est pas de inise
par excellence. 11 a t d'jit d&- en la circonstance.
ilontri malintes ois (fue la rade A ce moment 1'enceinte du Tri
du M6le tai t l Ipoint central bIunal tai reml'lie de curieux
des b.teaiux veiant (I Eulrope ou Iet d'avocats.Le Juge Pierre Pii-
d'Amn(,rique pour traivers.r le lip'p ordonna lecture des prices;
Canal de Puanamna. (Ces joturs- ,tsta los qe i Me E. i )ie,
ci plusque jamaisnous ena von, nides prvenius. produisit deux
la preuve, car lot's visiles device" demiandes d'actes, lesquelles fIu-
nent de plus en plus lsqueniesl : rtnl consignies sur le )lumitil
avires de guere, yIchts, goc- dlaudicnice. Avec le character
lets jetiet I;Incre, u'alliet- sensationnel que semblail pren-
re se'intln, ils 'vy tr. uveut point dre I'atllaiie, le I)oyen du T'ribn
de conuorl. I)ans ccs coldlions al requit le Juge I ierre Philip-
le pays perd tilu avaitlaIlc l gi', \. l salle du
leepays l l to a ,tilat 1 pe d'occuper la gr, ulie salle dui
ieins c (l ie pllrohIl i t:t di c(s 'rez-de-tIhaulss'e. (e qui ful Iaiit.
occasions i tt ( t' u r l' s conclusiois exceptiOl
U e Source tc rvi tis. ( 's nellt's (Ic 'avocat I (lcsc
donc pour inous le' ltol ent d'at- Ile l,, i .,,e, IC C. C lien;min
Ier Sllenliton du I ouvecrne- ( i vent d, prull.e lace
nientl, sur J urgl n .lcessll' a,(oe de soin col, \l. Large ,
damnaeCr ce port; m.is avant ,i,,iande au 'Trib'iinal d'ordn
tout, nouts venous soelicitcr de ner lt continualion de I'allaire
luI clablisse nt d un Scrvi. c .uiti.nl alin (tl 'e permeltre an
yIIdra i tuliqu po r alli e tt'r la I i'rqtu,, I ', o0 lIe a l x to' clu
ville ic cti' cou mntiueim i donill Is "
h 'r un pI,'u di. vk' Li c'C te int p- i /mi.c ....:'t o -,i s :-- '' s''
ressal ciutel, COmlie t nillturs lutlles sc trouve une dteclara-
ic faisait reliarqteir lkveqiue /,1 ( ;" ,n .'s .. .amri',

I_ ul 4 ,, ," us. ti /I 11 1b)\', t l lll Us ,ln les rau- I
L ei sant uit
m _ent d'un Service d I r ." i l Uc n u iltt (l. lte Juge, Co USiUct- I
ne serae-nt que drrisi s e t que l'l'ire il t ire eiut I
Le lonchonenmeilit (luuil..am'eil Parquet pour i'eponudre alUx ('Oil I

'arrondissenenl tlot Cieuihir. cl uii is ies put' eni-t'
Nous laisons appel i' lact v tc /uid jijso inu l.s .u re I
du coUmmander Cook aux s s pr u alliS ues M
de qui sont confies "execultion


Les inondations
aux Etats-Unis
MEMPIIlS ( 're mnesse )- Sur
une le'ndiue de plus de U mille
miles carr's les regions les plus
ricles (du Ni isiSsipi et de I Ar-
ki s1is o rea t Il iellement ull
specl 'cle (i- (deiruction et de
1ilorl et iixor'ab'lesles caux con
liiucie leur coulcmente vers Ic
sud seima it partoul la dI&olationl
depuis que six des plus inlpor-
hanles rivires de la region oul
commence li crever leursdigues
et A se repandre dans la plain
environlante il y a trois smai-
nes. Une centaine de personnel
au moins ont p6ri et des mil.
liers d'autres se trouvent dans
une situation plus que pr6cairc.
Dans le courant de la joirnee
les imgdnieurs du service des
1Ponts et Chaussdes ont a ress6
un pressant averlisseieni aux
populatiotis du delta du lmssissi
pi leur enijoigualnt d'eva ca1r en
liae leurs demniures devai 'l'ar-
riv6e imminente de I'inondptiomi
(.ui de6ferle sur Vicksburg. ,'exo-
de a commenced i Ia tomnb&e d(I
la nulit. Au point oppose dans le
coluht d tnlafnyette, danlls-I"\r-
kansas, la population se rL'ugie
el hltte sur les hauteurs. Lh Ri-
viee roaige a creve sa digue prin
cipale iA Flidley dans la .atli-
nce el I'inondiuilon menace (lue!
(ILits mil!cs d'hectares de W(I res
culivces ; Line nouvelle brclhe
s'cst produi ite dans la digue de
la riviere Ark tns s en amioni' de
Pine llull.Les ingenieurs de ai
lnic annuoiCenlt que les coIuIs
(e D eslsha cl ide Cliicot dans FAr
kansas et plisieurs communes
de la Louiiiane sont gravement
meuatcs. Plus an sud de Elat
de la Louisiane, les effects de I'i-
nounla! on commencent a se faij
re sentir. Un certain nombre de
course d'eaux tributaires du \li-
sissipi d)ordent etl les terres
Il);sss soilt ino(ndes, de nou-
veaux habitants ont dI abandon
nr' leulrs miaisous daI s la coim.
1mu1e ide Concordia et tous les
bacs faisant le service entire Vi-
dalia et Nalciez apportent des
masses de rtfugiss.
Pour la slabilisation de la monnaiie
franmaise
PARIS- lPres ide 50() millions
d'or Iraniais seront prochaipe-
ment reintggres dansle.eca4.,ux
de la banquet de France veiaant
de la banquet d'Angleterre. Cette
solnime correspond A L. 18 mIil-
lions 730.315 et represented envi-
ront le quart de I'or dc la Fran-
ce (161enu en Angleterre come
garantie des advances d( fonds
penilant la guerre.Elle est envo-
yce par suite du pavement par
ia )baliquC de France agissant en
rbalit6 pour le gouvernemient
frainqais de I.. 38 millions sur la
dAtte francaise,la France a aban
donn0 ainsi une parlie consid&-
rnble de ses devises tranigrves
qui lui out permis de stabiliser
le 'ranic, mais on consider (que
Ie retoutr de l'or est un symbol
de stabilil hfinancibre qui mrinai
Inera de plus en plus la conilan-
ce et (1iU ser'a uI nouveau pus
vers la rcstauralion des condi-
lions normales.


Cine Varietes
CE SOIl

La Tosca
avec la grande vedette italienne
lr'rancesca Ikrlinii.
Entr'e 0.50

Hlenri Large lit les conclusions
du I'arquett lendant a repol s cr
routes les excepi)ious soulev'es
par les Carrite.A ia rescous~c,ar-
rive Mle lenjauiu quip doinei
dJ'amuples exlallications, et argu-
inleuant sur Iiarlicle 4.) dc It hoi
Idu 11 Aout 1903 el I'article 2 d I
t loi du 11 )&cemubre 1922. ve


I
IIn


Le conflict religieux
au Mexique

Deporlation (Ie Prlats catho-
liques
ElIituioii d'uno pr'Mre
MEXICO- On a announce ati-
jourd'hui quC deux archlevAques
ct quatre v((lues catholiqucs
ontut e d6portes, mais le gouver
nement n'a voulu faire aucune
declaratio ofllicielle A ce sujet;
on sait que les prklats.sont ab-
sents du lieu de leur residence
habituelle. Dans les milieux ca-
tholiques on croit qu'ils ont ,t6
conduits A La'redo.
LAREDOI (Texas) l.es ar-
chevcques Mora del Rio de Me-
xico, L 6pold lReiiz de Morelia,
Mgrs Francisco Uranga de Guer
pa a a e'. Jesu Mario Echovar-
rio tie Saltillo, exiles du Mexi-
que sur les ordres da president
Calls, sont iiarrivs A Laredo ce
m tli dte Mexico. Mgr del Rio a
I -l nar q(le quioique le gouver-
ii.nent letii r at notilit qiU 'il leC.ir
I' d!aitl filter r le pays en trois
ih ures, Sx a i (1 de Il poliht
s.'c, Cte so:it :;i'rive'' au ) alas
r-s e out li s l essl p)i lits dalns
u I' voilure.ll a at'lir.ln (i',ion les
av:iilt l is sur l train sails le lr
1 'n Cer le ten,)1s de r itu 'ir llcrs
!. iirTs i)Cerso ISnel!Les. Pirlis jeLl-
Iti sous la suIveillace dCe la Ip)-
lie,, oin les a conduits ai la Iron-
li'ie en leur disanlt de ( sorhlir
d1 i Mexiqu el t(e trei e:' n d"-
!i )rs )).
\ E1"IC()- La declaration (1e
M ienlic l)ar les prelats (ule I'ar-
chl'ev6que 1Mora del Rio et les
auilres prelats exp.ilss avec luii
tv:,ieint qu(ilUt le pays p1lutt'l que
de passer en jugenineit )por de
graves accusations a eItl l'ailte
olli.'iellmenit aujourJhui par le
gove VnemenIt.
MEXICO D.puis le dul)t lde
la noLIuvill ca.rlp)ig l du gou-
vtrellienl i lexCain contre les
catholiques qu(11'il prtend I6tre
imipliqus dans le mouvelienit
revolitionmiire, huit narceve-
ques et 6veques mexicains ont
it0 d6portks et un pritre catho-
liq ic a ete execut,.Le pretre en
question a k6t execut a iRio del
1 u:ile dans lEtat Wde JalisLo.D)'a-
pr l's le rapport du coin t4idant
nn itaire de la locality, ijliurait
Mt6 pris avec d'autres r6vdlution
naires dlansun engagement avec
les troupes gouvernementales.
Au course dIe d 'lchaultour6e, 12
rI'volutionnaires auraient 6t6
tues.D'autres pr0tres catholiques
soit disant impliques dans la r6
hellion sont lobjet de recher.
ches actives.Plusiears i)prlals se
trouvent encore a .N1xique oi
ils se cachent.Le G.)avernement
pretend que l')pisco,,pat et un
certain nombre d pr6Mres catho
liques et laiques s,) it responsa-
bles de la rebellio:i. Aussi, dans
le but d'Mtoulter le mouveiuent,
le gouvernemu-nt a -t-il pour ain-
si (lire sup)lrimui l'piscopat qu'il
accuse d'avoir dirige la r6bel-
lion.


Pour les commander, s'adresser a


Uirfed VIEIJ X, igei


La viiltn arglais co isidhrent co.-|"
Cl p5.'.icl. 3 I I, A 'c'la011 af,'lTti I'aceiuCil fi'oid et
a,.l SA- U-tlz loIi d i I ul cI t 'iipa.
\VASIINl I')ON -L.ei )r6si ut li, i'.'I rs1'i^'
_.. r, M w1 'w i th d. G )tI arri toib ie le .10,
ver'. ii N w Y rk ('( t apr,,-.ini- d (I t I:l it ich I v1ri l
di vel iuit de \V ishngl'o i.ll p is I ire untic I;n'l,.e e1is
seta u.io' se:niini' dalns :la *Ii' ) c entre deux portes
pole oli il viient ri'icd'e nl n ire ire t si i tt siti le:n t )!
W\Valker la visit q(fl celui a lai- au i'evoi'r.
It i'ce:iml 't A la t ifvai ie. L'"
president M.Nliado sera Ir -qt'i a .1I
sa (1deIcente d(u train qui arrive- A '
ra A lilniisylvanii Stalio'n ~ 't Nl Meilearegistro
lieure.s pur l in lire WV.lk *r et les fianailles (I Me
un co.uitL', d1' 'o io qui I'e;.- I )rd'iy lavec
cortero.lt i Cil II 1111. Le pl'-si- -- Celles
dent desccndra it I'll 'I Bl! I lti- velt :vec Mr
Ili'.)re., ,ilanit soli sCjolir il assis N,)au prt
tera iA die s"rie do I) i':1 i 'Is etl meileae rs
receptions offers en son ioi- ,-je,- e t ch
neur par dill',rentes notabilits
du commerce, de 1'i lnustrie ct
tie la fiii:in-c de New-York. l'6plloa
WASHINGTON-Le pi sil.nit contr
Machado de Cuba a conlf'r' poni HOME -
d(int plus d'un2 lieare avec le d6puttt socialist
president Coolidge. NM. Coalidge la cour sa culpa
a promise, dit-on, de pre:dre en coinplot d'assassini
consideration l'invitation d'assis solini en 1925, a 6t B
ter iA la Ume co aire.n i.aunie aujuiwdrd' '
ricaine qui se tiendra a Cuba en L\,e ,n6ral 1 .
.Janvier. Le president de Cuba loajours prot el'
elait accomnpagnl A la Mlaison couce na aussi 6lt co
Blanche par M. Orestes Ferrara aius de prison ainsi
ambnass id(nLr de CubAi et uLi in- Ursello qui a rdusui s
terprte I gouvernemie.it d'Elat. Les autres six accuilU,
Le presi lent Ide Cuba no parole de nuain Ires conda II
pas f'an ,1 is et M1. Coalid g ne un deux Eyzio CeloGia
parole pa iespagn)l. Oi assure quitt.
que les d..ai presidents ont dis- _____
cut- la l p )ssibilit6 de la revisionn .
da r6gle ni:it sur les colis )pos L'eteile fraiaeailiMeh
laux et clColle< dci titis de reci- de la Chip
procitl de 19J,)., PARIS Au conl*dl
-, . -- nistres M; Briand a
U1i illt'iJ.ti l11'.iill;d aiijln i il i .UilJ l I'accord dei gouverae I a
P.ums -Mlar' uun dtimenti a!- .i:s et anglais etaitM.l414
lem ,icl, un,' dep6i-he d- Ile'irlin a cotnirm ileur ente l!aSq.
au (t Journal imnaintieint que les de la nouvelle note Ai fIye
attaches militaires franpais et la Chine.


Insurance Go


Une des plus fortes compsjp

can idiernes 'd'assuranee' fI


la vie

Euq Le Boss6 & Co _


AV Wan n

U lII I 1IIc uxL r-econiortant-- urement nra,
ALIieux de 14 ans--Coulur naturelle, p



Trois !toilcs V . Or l,00 BoutcillIC De'ni An(i'ra-.Snnt's



i"OIS 01OI l D'
lAioSELtoiks


I


F~I


-A V.R'ZAd5 L~ A. V '~


GKIAND'RUE 1532


*1


E. Carni6 produisit des observe
ions ainsi (uIC son avoaet, Me I
Fnuile Cauvin.'i (')Itr,,ivant n i
eul(li, dej')t des l)ices est or-
lonn0 el Ile jugenienlt sera rendiu
altorieuireLment.


!- 4-C)


I


I


Port-au-Prince, chez Simon Vieux, A. Bolt6, Ch.
A'hon"e D6sir, E. laljoi. V'-"
A Saint Mare, chez Madame Maurice Clesca, Majk
meant Pinard, Madame Laco
Aux Gonaives, chez Lacroix St. R6my & Co, MaidaRg a
D6brosse, A. & F. Me Guffie.
4 Jacmel :chiz B. Danies.
k Petit Goave, chez B. P. Reid.


!







LE MATIN 27Aviil 1921


U:


''** '" 1
tombien de jemes gens
9ui, parceque, trop grands, i.s ne peuvent 1)lus rester i,
I ~ole,ignorent le s dbeait s (sd a'(ivrcs classi(qu s?
romnien d'autlres, )ien jeunes, o()t des lacutnes a comn
bier pour bien conlinuer?

A tous hauery par sa nm6thode pratique otire les noyens
oux tuns de r&parcr Ic lemp pcidu, aux au
tres de gagnei dii leimps.
Etablissement reconnu par 1'Etl. Malltres ava i des
Saonnes d experience.
' ..fCondiilions (avanladlfeuses.
E:fnjseignemine Classique( Gdi,,ra
SAlais rliqule- -Slein DtI'lil-Comhlabilil .
-Aigle Rues F6ruti et Grand itice. Elage Gardiner & C'


SCapital: Or 18ON.000



Sug.LeBos e4Co

I2 Anpnuf sitnran n


VITRES 16x20 pouces Prix exceptonnels


Chez H. BALLONI Fils-. ort-au-Prince


La Lutte
III rivez-vous tl'avaui.ve pour
ia uabonnc'senl ;' :
LA L'TT'r
iournmal quolidiein qui parailra.
i I'ortl au l ii re. pal-rtir dIi Il
'l.i. sonis 1:t dil-rcion tie Mr
l.t I)torsiil\ ille.
Ce join t11l: e mllbnti pourl 1
i. .% tl t, d iiltillstrie i';aiitittale,
elle du conimierce i de I';g i i
llilure: il se I aili l pour put' le
lieni tire s'installe ca propor-
:ion au lf)oer du Ipan1vre t Olin
I I'esl t|hjn eh gland a i tlui
Ili icihe; eln r'tsinu'l, il lfera de
:a b)ti'1 e l). n.ogn .e.
I.e journal La Lulte n 1'est
coiiinandite que par son dirlic-
leur.
lFites iui confiance et vous le
rouvert-z louijotlf'rs sUI I' r e-
11111 (In devoir, lde lia IboI e loi
.4 4l1 l0io Sells.
Prix de I'abonnemeni :
l'orl-au-Piiirce :2 (G. par niois.
1-rov'inl e : 7 G. par1r Iiltt'eslrt'.
Fnvovez mnaintenant vol ore
adh6sioni par poute oil atire-,
ment i Mr Luc Dorvinville, Ave-
une I I oil-au Prince,


Avl Imr ltant
Le 8 Mai tant la date fix&e
irrdvocablement pour le tira-
., i a urisiana, a dix heures
(ii, tli:tititil i 1 1 le ti de 42
(ari ct'IX d Itc.re, itvs uciil.i
it li .1i).vinl e' cl c( IiX tl I'oi
,JI-lrin c ssont pries (I tairt
:il)<)I r ;i, t.(oii t i or':n isa
Itcuir, enllie Irs 2 el iliai a
plus lard, le 1 .tC I nI l des bilt-
lets \'venl is dc iic.;ic (qie iles
billets reslants.
\tlC n ii''glf i1,'lt im'riicl nc
sera acceptI', \ ili tlc nous It
nions abI)i.oliiull it ti li ir i ve \
ectlle tll ire.
I cst eiltei IL i I, 1 I no is 1is
sons ni tili tIli lo It d 10
,'ill: .'.tt i);r ti' t i p le, Il 'it-
Cill1e de recev(ir li 'colrll'e va I
leur, ailn (lieC loics Vls clian- i
Ces deliCuiCenit .coln p 'tls.
Ccite contre valour repire-
sente:
MILLE DOLI.AlS
Le President di (Comil t
I.uc DOllAINVILLE
- .. ..


VenteI
PAR (CO.VENTION SPEIfILE
En vertu de la grosse en lor-
me executo re d 'une olligatioii
hypothlcuaire pass'e au1 rapporlt
de Mle uslacle lEttllard Kcinol,
et son collcgtue, ntolairts a Port-
au-Pritnce, enl date itdu quatorze
juillet nail neil' cent vingt six;
tuirc'gislrie (I sigiili(,e avec conm-
aIn;ltne II ;
11 s.cra pi'rocd le I nurdi que
1'on tclomipta Irois Mai de la
irL'sinte liiui't., ai dix heures du
tinaliii, cn li'Ilude iel iar le ini-
nisleie dNe E" 'uistaclhe I-douard
Kcnot, iiolaire putl)bic 'i Port-au-
I'riiice, iti Iouix ; i la vcntc au
pIlus to.frantiil t. i dciiicr e..cheris-
st'ur dtn LIlt' i)cl tfonds et
I)1 i,'scs, S.seL' c tllce ville au
Ia '. d Pelku-de- II .s dtpendant
td lancieiie hub liil lion lalteau
iresitirail iretile (it ire pietids ide
I; .de l1 triilipaIle, uatilant au tt-
Ic oipo) is iit Sttld, sur ulie |)1o-
tondtur dii cei tI \ iiii i ieids auxl
deux gr:ililds r tcIs l'si et (uest,
h)oiiiic : iU Noid par uae zone
ide (iitiare imires (tjialre vingi
st-t c. iiliiich:cs dclant servir
Si' i'agrintdisse, iii' tl de la route
Ch(ilts a liCaiti, tuLI Sud e A
i( )usl par uine au!r' portion du
utmi1e iieiaieul)le ihCserve par
Mmihsieur De)srav'iine, A I'Est par
I Ui rest de tlerraiii conligu 1 la
i pi opri'it occuLil)C1e par Mine Vve.
Eidluionld Lafoiesl, suivaiint pla
et piot'rs ve bIal d'iarpentage de
11 li C. Saiintoiige, in date du
ving lgt 11i janvier niul neuf ceint
vingl quaire, eniregistr6.
Sur la mise a piix de Mille
qualre vent trenle sept dollars
c(.in(quaiiie centimes, outre les
honoraiircs de I'avocat poursui-
vant ct les char ges de I'en-
chere. cy Or 1.437.50
A la requle de Monsieur
ouisGustu\es, piopri6taire,de-
| uiant v.lc dtoaticiliti a Port-au-
ne, i'aiil 1po1ur avocat M'
Windsor MIichll, avec election
de domicile en son cabinet.
Contre le sieur Franck Des-
I avines, propri6laire, demeuirant
et doinicili6 a Porl-au Prince.
Pour plus amples renseig':c-
i ienils s'adresser 'avocat pour-
Ssuivalit ou A Me' Eits tac hLe
Edouard Ktnol, noaire deposi-
ltaire du cashier dei ciiir;';s.
Il'o. tu-..u-11,tice, lc 2 ).i i .2.
signn) W. MICHEL, av.


A ELDORIADO
Sous I oveIi'c (' :
tI'l Bill; rd tie lu\e.
)c Ila C in' e a la ghlie.
I' la Ii, re Patzenhi Iter
I t iqu's Sn1in\ ichs
l ( d1tel'C cux ocklails
I)>i 1 on Ilihmpllgne.
L. lo til ;I prix modleres.

Eldolrado
Clhinp lde-M-irs Phone 597
I'red .\AIBAIT), Directeur



;OMM ERCIAL

AGENCIES

and COMMISSION
EN FACE DE LA DOUANE
P) It-i les mniclilldis(4s In slock, nous avons:
1 1-1 lick & \\'While, White Label. Prix
S. .i d tialiti t tule coluuriTelice.

III t IN I)l)onnuet. VINS
Vit roluge et bl11c.

1 'O f l OU S. IQ li ell prlix defiant toute
itoconctiilrrence.

(O1.A liiment nutritil par excellence
CO O *ll iit n out cxiiis.

Davis Baking Powder:
I'rix defiant oute .concurrence
P Ics famneuses pcinti.res de F.
C1i nl iI S : 0. Pierce C*(Qualit6 et prix
defiant toute concurrence).
( es eaintures qui, par lesr excellence qualitl dtlient
)oule concitiieince, nle Silt o(lertes qu'a elite; c est-A-dire
icel\ ( ni desirent de la peintiure de suphriorie extirhne,
Ionnt on il lii b)e:i, dtir.ible et iun travail economique.
L-. ?, &claie de ces peinttres nest plus A faire. Nous te
tons a la disposition de tous, la longue lisle de ceux qui
tont usage de ces peintures.



ESTOMAC
Fole Intestin.
_ianquez.-vous dpptitt Ave-zvous de digestions ltites at polblti?
E 'proutez-vous ds lourdeurs, de I'oppreaion ipres lu repts? AP v-vous
des rtenvois acids, Ats gas aboodans, le ,naui de tlEt, deo t rtl, s des
bAlilliituts, de l on uinn nce? Avert-vous Ii lan u charge, I atiint
ftilde, kt venture baltonnt ? Avet-vous souvett des idisgestioax, des nauies,
des vomissemeti!, dtc alternativ t s det dlrrhie it da constipation I' Sentei-
Yous des doulcurs au crcux de I estomue, dans Il centre, dians e dus,
centre lts deuii lpluks? Etes-ious vtte tatigu, vito casourtlP ItKes.vous
toppressi pendant ta nuit? Avcz-vous des cauchvir.ar. dei inwmnini?
tfoacsz-vous bien dans Ia Ute que, eictls, cI. POUDRIKS de COCK
uvent vous dibarralser de toutert ci s ni.ires qui einp.oion tnit vlottO
Ixistence, pirce que e1t POUD10 S de COOK rimettcnt iiniudidastenint
I'ietontc A acuf. Avec let POUDfRtS do COCK, on uiang. Are gfitt, on
dilcre facilement n'importequdel iment.on a tousl Isor apitcsA. I misel citmur.1ta te, Iccu IrAu,te
foe, Ita* reins let$ iniesin; otn reiroue ses forces, is gaictt. bit ine hu ntur.prifc 3u orn rclotouv
Ia sat', L Ce POUORKS do COOK ,m tr.iuvcds-, n.. ulr, t1,-q<, flr ,ci ." l.>it,
en hoitre mt:liiq.cas LaboretOire dt-s POUWR S do COCK. -. JtIUmaoe ror .i.
A Purt au i.:c :e': iuiitaattcl W. U o .


Panama Railroad
Steamship Line
1. Les chargers son' ,
pri6sde noter que le stcamict'
Ancon)) est attend u loit I *tn
Prince, Haiti, venant It (de ; -
tobal, canal zone, le inr:c c.i'
4 Mai 1927.
Les per 1nis 1'ei1 h1)r(li'
ment scroni t' l: v '.si i()i :!"
lait A destinati in ct des ports t('oo .t'ins, sur .
demandl e lite I fi l' )tc"It i
..- stlet ncr i ,:ilr'i i I,
ntmne jour pour N,1 v\'-Yori '
direclement.
Porl-aui-Prince,'2)5Avril 1927.
O. 11. TrIIOIMP)So(N
Agent gl nral

Prefecturc
DE PORT-AU-PRINCE
La Comnimision iistilui6ein
vertu de la Loi du 27 I ecein-
bre 1926 et comup)osc du 1 rd-
fel, du IReccveir des i ontri-
baitions, de I'lngniiciur dles
1ravatix I'Pullics, ou dte repIc-
sentiants dsignes prir chacurin
de ces tnctionnaires, se re-
unira le lundi 2 Mai proclhiin
a I'l6htel de Ia II rl'ectlre a 10(
licurs (Idu maliiianx hins p e-
vues da, s la susdile I oi.
Poi t-au-Prince,le 26 avril 1927


Evans & Jonker
Travel Service

M. W. [I. Lvans,ancien )i-
rectcir d(c l'0 'vans Traivcl
S :'vice )). site encore tout
d(lriii''Ie 'ntli a iris 1 liue
d'A\icr, eC M. I). Jonker q(ui
tlil, p, ta nl t iio n ml)brelists
.,,u 'c lins)pectlcur, en Haiti,
e li < o'oyal Netlierlands
4vt 11' aI.. M1ail9, annoiicelit
.,s out (,:I2i' unte Associa-
i s, le ),ii de Ev n.ls &.
.,- T a1 UI'j .\, ('ice (dolo l Ic
,it 'ial es ',i 28, Rue
i.t .a ti a iPar: ,


L-v -.oa.-mos'citl
I)tranit lA.,i a,' ."i:cc. je
soussigne, intlornime ie pul)lC
enll glieral el le commerce enl
Ipa lriclier que 111011 lls Mr
Edouiard Jahoul Khawly a
scul la |prociirationl de nmii
miaison de co.'inierce tlbl)lic
sutl relc place.lE: sa signatu re
est sujelle aiu c)isentleient
de sa imei Mine Aintoine .a-
boul Kkawly.
I'ort-au-Prinie. Ic 23 ova'rl
1927.
Antoine Jaboul KIHAWLV Li.


PAIBLESIE. DLBILITt


DESCHIENI

so" aft"";"s oo % tw o=" o ol m "t a- I


.- .+


'* %- ,


.~_ I__ n ...... I ...... ...


- I -- - . "- -...- ---


JLF j


ILI M Ws'w F






S MATiN 27 Avril l[-:7
. II . I I


U T-
iMUfl


Ces


A inn ce s VOlIs inlresseiii


I' ~r


'r


FI:i:5:i


& 'LTIBES


Nous recoiniandoni loult spj i.jlci'mnlj e I sk pil e us |ioun
calioins :)() x .', ." ( x G, :.; -, 2S \ 7 1 ivy lut .
lcs p)li s l-Ul i':lSTO I\I .1 )') N son' l cs iIn ilca l's.
Toules ICs 'es ('11 stock cl i 'h
L. PIEi',IZIANN-A',i,1ill)i.\[ & C"



ALUMINUM LINE
New-Orlinsi & .Soutlli merici SLt -ni' i C.o!ipany Inr..
PlROChtAINS DIl::PAlTs i )i. s !)Po1 Pol ', r .\L-I '14E(:l: II.rfI' l


sicainci'((S r-'\v) 'laiisserai N.i'v- )ridhi- ; le 1J a'ril it
Port an-P'rince et lespor-d (1 Nord.
Ce 18 Avril 19J7.
A. lde ATI'l-lS, \gents gi'eratux.


C"-l ~ ~ ~ ~ -- "S A_ r*^- .Tn


"o v



Les gcrmnes da.iniCre i
pullutlen d.ins 'I, .1 t ,. J.4
Clomn rations. () n) ',
pett pas t oujuirs Critcr ,*
Ics fouls nt.tis il I.st
toujours powibi,- d .
ae pr6scrvt'-r dc tritc
chance de tonlt:tI '<:i. '
Le moyen I- plu.: str ct "
le plus e!f!c.c.,- st .t1 ,* -it'z
purifier Irquanmientr.& la
peau en hai .ant us %g,- I a-
SAVON .. ^ 5

LI . '
le Sa' '...",.
1v


.La g.a,. I aprn\sr it



Genaro Hurtado
Grand'Rulcet (tne (des.lir.icle '.)rl-a .' -rince, lailti
Ale plaisir d'anfnoncer ai ses amis, clients 'et Ie pu-
blic en g6n6ral quec dains sonil6tablissecuent on troavera.
Un C'hapeu )pour chaque yodil el chlque person;
asia qu une variety d'arlicles i),)r c.uecaaI x nouvelle-
E t n rtas; vous trouverez un assortimenii de Sir1op cl
usnua ansot blier tLa pulch crceiia, cette pr&cieusc
isfte espagnpole.
Laaison uHIRTADO offrird un soivcuir i. cAlatue
chetcur.


Ce qiui i'f j:unlais eth' Mi


The Royal Mail Steamship
Packet Company


N


!u i .1
ruirl, s
.) L': i
mdme
r '0I.
l '": l.


, n i\ I'ot t-au-Print'i '
| rlodlhiin. II I)uln1,
jour )pour -. I rs is
I ( Il' l )(, I|)rftI( I it


Port-ai lPriiuc',Ic 23,''nv ii 192
J. II.\ A L1)iE'k J,
A,% c. ^g.ni6r'il Jpour1i ll.ili.

CAlIlN.i T D1)E
M- Fernand L:EROY
Avoc)(:
1.362l ,1 e C 111 (1 C nifre, 1::(
PIorl- -nPriln'ce ( Illii)


t:e a'ii tie peut MItre d&I sos.

Kola champagne

F. Sjiourne


Ir


e&pare dans des con lilins i igo ):r2ses
\SIPSI ':
lPi'c.paation et Venie
A leAnMAcn .: F. SiJJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centre.


Ne buvez pas ou buvez

Le RhumI Nectar
14940, Rue du Magalin der 'Etat.
Le soul Rhum qui, tired d'Alcools naturals obenui
dareotement parDistillation simple du Sirop des Cannes,
d'un Unique et touiourmimne plantation et e eul qui.
vteillit par I'action du temps dans le d6p6ts a'ce exclusion
rigoureuse de tous dangereux Secrets d.- 1 brication
et sans adjonetion d'aucun ingredient d'usine, conserve au
jugement de la plupart de unos Notabiliths MidicaEks et sui
vant I'appreciation de bonds amateurs, la suavit6 incomparable
du bouquet et les plus remarquables qualit6s hygianiques.
Meme pris avec exces, Rbum Nectar n'enivre pas *t ne pro
duit pas l'Alcoolisme ila longue, comma lea autrrs products
siwilaires et comma lea autres spiritueus.


Geandae abrtlqae de
Selles eL harnais
I FE
M.\iU(ICE: BIOUCICAUT
1931 G.-:iitl'lue 1931
En I ice d(Ic (: ts I'r,.Ssoir
SScils .irglsftc.:ll. ric: eit (- et
mnexicailne. lI.iI)iilr u.I's, vali-
ses, j:in')ie'rcs, m 1o s etc. cr.
Pi ix v\Cij)L)ii

Noe buvez ps do I'cau
do Ctham.d %1, M1ars
C:o.tmi'.inil 'i du S ireni la Vhoie'i
L.e Pul'bnl);ic st avis (iUIC I'cau
slti.i 1"' ;!i .ii ll - 1 .ci,
<)ir lI', i' t i tics Ieloii cst
et tis a;rl s \ iCr t tin I iis-
i i i ,i.st ; , 1 1 It .t', ii o, ,
tie s. I;I l 1() ;1 1 I I I. I'll
nles, a xix 10 n Is I i ;
amX il,[I all's : collt plc




1L sl .il ion ( l '1 vi" \. c i.'1 P ,
I, r siti a; laI I'l.i' .- lv t. i '.
on l'like ( ifraii>, ;.n :i
ses clients elt itn )lpuli' 1 ,
neral ( 'ti( le \ ,t i n t..
uin pompi ;I s' !:I i ,


A.


WVidn


A I liuitnei l'i;i!i :;,;*1 s. bienvcillante
o ts!,1llc ': tl 1C di' s ii ,C l ,11 Ii ic'uMt'1t,
SiV I II t %I -'(L'l-V ;ti 8 ,!'. L ill's (I Y Jo
(cons'ani1|iations de pCi-Ltiir t hoix et o0
rontscevis sur (dleni nide.


1, d (cet J
No, 117 luiC HoNu on lioni-.-Foi. I
ON TROl \'l\:V
A 'o(,. iin pour li(qitc'r. Six'lc Ihisco t' a I)hn et I
(S 0(I 0lfai, Hi, iiar 52 s( : 1)10 Iri tv',- Sir
(: ,i nc!( 1cc 1,, i;!h1, civ.- Ci. ;lites, Cl squaliteri ,
n flcirc, Mm(haetit(S quality stt3
I'. Comnserv''s VlinLi';;ires. ;,fe vieux pal.r 1
S iipoutic \\'lWhskv, - liicrc Patzenhoffht-
( ;..,ii;iio c ,cla.-s& l'er. rl lils (cha impague qukbl|utri
v .':'Cer ;iva init:!I' \vcr n'inm)poric quclle twafque di
Ii ;, h .- (lC a inp:igneL l;n.so-n.-- Parfuamerie!- Vi'
lairc parr il.Iloiis rl po1 boutleilles. Vin m.ei p
bo1 i lciI'.s if g: lions (iqualild si)up ricure-Clairln viI
K)r ;b;im r'I ,qs el gallons. Enfin le fameux Il11U
NIEC'T.'.II. t la non moins 'a mi u c use A NISETTE
Ma(ld:.m FI eddric Gauljens.
Vencz fire une visible et vous sortirez satisMiks.


&Igi
a:


,/,, ./,


A V
N"/ '
'T^


i



'I'l
.




4


LF4


?
'S
4


AN'


TEINDELYS 0


IPNEUS


-- L


,Le
I o~


I.*.
'4
!,


i .
t .

,t








.4



Ui,


~CIIL~CIY~CI I ~_ ~ _______ ____ ~


-


Grand Hotel de Fra
P.P. PATRIZI, PNrepaireft
Cet Etabliasement renommn 4ot ia l
plus A laire vlent d'etreoomplfteeE
et remis A neuf. Lea chambs e oM to t
fort imoderne, I* service irr6preokabl,
taurant soign6 eat de tout .promir ord
tel n'ayant rien n6glg6 pour fair p
chain ante clientele.
Mr IPATrZI, .qui part blentot, apport.L
re our de France do nouvelles am6xn6trj i
donneriat la plus entire epJbot a. i
D6jeuner & Is carte, Tablo' d'UI-
F Plat du Jour au choix.
Pension an meis, t Ia semaime, par jelo .
Garage rnts gratultement& Ala dispos tl
voyageurs.- Bains, Douohen A tAoe lea
T616phon i i o 34t
Dans les Maga ins souoh6s A l-T6tel, Oi
vera to' t 's srtes ds provlslonu, Vins, L
ciqarelles, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'Italie'
Choi.-de Conserves.
On y tr ouve a l'arrivee. poenan t le adjo
au d6part tout oe qie l'on 06 reau (irai
tel d

BAR TERMINUl


-- s


I PliS~S~E~ - ___


"'~


I


eni 'er (( T'eviot a ;) l',i
c'mel le 0) uvril cu


i1"T' I 1,ii iL :


1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs