Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04445
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-22-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04445

Full Text





..gpL" IMPRIMEUR
ijn1t 1MA tOIRM
I BoIS-VOMA
S RAmricalne, 1358
1 "tPHONE N'242
LS UJMERO GO CENTIMES


O


c2


)


.I .....-...snow


i e.\N'N1'E N 6078


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


VENDREDI 22 AVRIL 1927


&Ijl.,Untis et la pail du Monde...
'"--
^ 1
SLa Conference a trois

Pourquoi les 'lEIs-inis liesatal i lear reafRrece

QU.\ RIliME ARTICLE
,liB Japon ne va pas A la vers indices couronn&s par le
.Confirence pour les memes fail survenu dans la nuit du
:JSius qne In Grande-Breta- 29 mars, liautlcnent appr6cier
rl. Etl, centie autres those, les grands advantages que lui
%I pou1iquoi. ont procures les accords de
En mars dernier, an cotms Was.hington de 1921, consen-
s mani~~trcs dIe la Iloltc lira-t il a modifier une non-
Elats-L'nis dans la Mer velle lois son programme ina-
al- iits il ,se produisi i viol gacptera-t-l d'n cerur
lil fail dc la plus grande im- Ieger a limiter s n arnmemnient
trance (ili troublea Ian lis gon titslcl6gres qui lui as-
iaut pJi Wes vutlorii6s,-oia- iiMl0 uite rapid concentra-
ialesde iashington eCt iui, lion de ses forces vers les
tans doule, dirt lrc precieu- eotes awnricaines du Pacifi-
_4uwul enregistre &, Tokio. que, el, nieux. qui lui otlrent
t1que, lc 29 niais,au course la possibilile d'atllaqiuer et de
estrcices de nuit, 10 acio- d61ruirc le Canal de Panama,
ItulNes, simunlant tiune allaque clet'de la puissance navaledes
d Caniial, parent echapper Elals Unis? e i'e n'es guire
batllerics et aux projec- probable. Le Japon nest pas
z l el s'upprocher sulisaniii un petit Ipeuple qu'on peut
-*ot des ligies de defense faire turner a tous les vents
"" Bbombarder efficacement du bon plaisir et se courber
.*C luses du Canal situles des qu'on lIve le fouet. Et,
du tite du I'acifique. Des fu- sans double, c'est precismnt-nt
Sies tleices des avions out in- pour cette raison qu'il a conr
dttN leadilrclntls points oil senti a prendre part A cetle
Sapparcils tlaient parve- 'onhtrence don't les r6sultats,
s. Ce dinuoitra la Incililt au contraire de ce qu'ils lieu-
yvec laquelle i' aunal de I a- vent eire pour les autres Puis-
pwsa pouvailt re attaqu6 et sances, sont une question de
draif par des avions. vie ou de mort pour sa libre
L otii n fut telle a Was expansion dans le Pacilique.
nl V4 'aussil6t lut envi- II va a la Conflrence, car,
dana 'les hautesspheres 1a. mieux qu'en n'y assistant
& %ientales et navales point, il pourra exposer son
m 6die construction d'un point de vue, discuter ce qui
)nd cnal interoc6anique est devenu aujourd'hui une
br'vers le Nicaragua, reve question d'ind6pendance 6co-
S Iptis longtemps caress par nomnique et politique pour le
S Eats-Unis et don't, derni6- people japonais, airronter A
l bent, le President Coolidge visibre I e v 6 e les theories
Sit que c'etait un droit des 6golstes des Etats-Unis sur les
-Unisd a n s l'Amerique moyens d'ktablir Ia paix dans
S otrale. A sa prochaine ses- le Monde par une imitation
I i' le Congres sera saisi de des armements qui ne cache
I .lestiahon. que le secret d6sfr de garantir
J, Disons enl passant qu'A ce aux Etats-Unis une place pr6-
1Niet, trois opinions sont emi- pond6rante dans 1'6chelle de
S1 emi Washington. La premini lasupr6matic maritimeetleur
;feveut I'6largissement du Ca- assurerait les moyens d'6ta-
nal de Panama, amplifier ses blir un jour ou lautre dans
ens dt defense et ttablir I'U.ivers u n e paix ambri-
a[ line de fortifications caine.
anctes don't il est, depuis Done la Conterence au lieu
mps, question et qmi d'tce une oeuvre de paix ne
ft orcoioditul pr les pfourra que rendre plus pro-
i tet Petites Antilaes les ones les iinmities djA exis-
tout le groups d'lles tantes entire les trois nations
i n:ts'6tend ('e entree qui vont y prendre part. Et
Su Mexiqute. A a l orsque cet strange Congres
pointe seplentriona e du V6- aura fermn ses porles, c'est
mzutla et spare, tel un rem- alors q u e commencera une
part, la M.r des Caratbes de course aux armements 6che-
F llantique. velee et formidable.
La26me opinion qui semble Mois pourquoi le President
!tre celle du Gouvernement Coolidge a-t.il tenu avec plant
wly *lat'Uiwi. pr6conise 1'6- d'opiniktretW A cette reunion
'w ibauent dt Canal de a tripartite? Pourquoi celte
nCma en mime temps qu'un brusque resolution d'~lendre
SI canal pourvu des lea conclusions de 1921 aux
lfs moyens de navigation, nitbts 16glres? On le corm-
Sde ditense setait 6tabli A prendra sans peine Iorsquon
b avers le Nicaragua. saura I'tal general des tlottes
SLa troisieme qui est celle l1gerel des cinq principa'es
II haul Commandement na- Puissances.Et I'en vera alors
i tmriatin, eonsiste A co- q~ le lete du Pr6sidedi des
Urver dlia a danasaforme fats-Unis n'a rien de desin-
EI1 .1 i coustruire le ca- teresse nirien de pacifique.
)li1[rqn.a avec bse Pour Ie crqM.urs ayant
yale dans labaie de Fonse-, moins de 20 ans FAngleterre
miond droit des Etats- compete: 54; le Japon, 25; les
s_.ans IAmerique Centra Etats-Unis, 13; 'Italie, 11 et la
ivant I'opinion du Presi- Franca, 9.
olidge. Le nombre de croiseurs de'
jons entin que l'blargis- 10.000 tonnes en construction
YiO nt du canal de Panama est: pour l'Augleterre, 6; le
..irait environ 150 A 200 Ja pon, 4; les litas-Uiiis, 2;
S lleviollars et les travaux de la Frame, 3; I ltalie, 1.


: Isruction du canal de Ni En u nhi 6s autoriskes ou
gr-Oa, minilliard. En fin projetkes, voici la comparai-
| f tsaurons bient6t q u e I son :
I" t Pt vaudra. Augleterre: 12; Etats-Unis:
'Was revenons au sujet de 6; France : 2 ; Japon : secret;
M.ft article. Italie: secret.
Japon qui a pu, par di Pour fgaler, en croiseurs

4. ,1C''*


OPTIQUE

Port-au-Pri ncienne
1611 GRAND'RUE.Ancienne Maison Keitel.
Maison s'occupant exclusiumcnnt d'Optique el oil vou,
trouverez les veins et les mnltures don't vous avez be-
soin.
YENTE EN GROS !T EN DETAIL
Nous alliions I'ttlenlion hicnveillante des occulistes :
Les piescriptioiis (oe verres cyliidriques ou prismtaliques
peuvenit lire excutijt'es en d x o Irois semaines.


et sous-marins, Ics forces ldes
deux plus grandrs puissances
navales du Monde. I'Algle-
terreel leJapon.les E.Ils Unis
scr:.ient coiilraints i un eflo'l
qu'en toute I o gi q nue eux-
minimes sa'ven lbien Icur elre
impossible. Voyez plut I1.
I our 6galer les forces brilan-
niques, il leur tandrait: 21
cro seurF, 4 soos-miarins de
200 tones. Coul: 382.000.000
de dollars. I
Pour 6galer les forces ja-
ponaisCs, il faudrdiit pouvoir
mettre en line: 14 croiseurs,
19 sous marnns de 2(00) tonnes,
17 sous-marins de 100 tonnes
don't le prix atteindrait la jo-
lie some de 396 millions de
dollars.
L'on comprelnd certesqu'on
a beau il're riche, on regarded
A deux fois :'i de lelles d~lien-
ses. El puis admnettons que
cet effort surhumain soil ac-
compli, et les equipages? et
les cadres et les etats-majors?
et rarmementiet leravytaltte-
ment ? On peut avoir des
hommes. Mais cela ne suffit
pas il laut avoir des marines
entravins. Grave question I
Et voilA pourquoi les Elats-
Unis qui n out point dans le
monde une bonne reputation
et des amities politiques, tien-
nent a cette Conl~rence de li
milation des armements en
unites 16g6res. C'est, pour eux
une question de vie ou de
mort. Et conmne ce Romain
qui a pporta jadis la Guerre
ou la Paix dans les plis de sa
toge, les d6lkgubs americains
a la Conference apporteront
Iamiti6 ou la haine dans les
poches de leurs redingotes.
Nous venons de le dire, la
Conference A trois est loin
d'etre une cauvre de paix et
elle est encore une de ces ma-
nifestations tgoistes qui font
croire a beaucoup et peut-itre
non sans raison que les Etals-
Unis comnpromelltent et me-
nacent la paix du monde.
N.B.

C'est par erreur que notre
article d hier porle: PIaEMIER
RTICLE. C'6tait p I u t 6 le
TROISIEME ARTICLE de la s6rie.


Ia culture.
L'AZ O- PlOS
Voulez-vous de lbons fruits,
de belles fleurs,des lcgum
ibondanils et riclhes ns
-,os jardins, aInns vos pat-
terres ? Utilisez les engirais
chlimiques el donned votre
preference u
LUAmmoI Phos, I'eograis id al.
L'Ammno- Phos est Pen
grais Ie plus iche en ma
ti,4,es nutritives: 40)o/o de
nourriture de plante.
Ecrivez a L'American C!ia-
namid Companyq .35 ( hilh
A venue) New York- l.S A.
Vous trouverez I'Ammo-
Phos en gros et at detail A
la Maison Leonce QUALO
A Co. RKne du Quai A Portl
.au-Prince.



Leos grande Pulisan-
ces et. la Chine
La mole eollective
CHANGH I- Des troubles
qui se sont produils A Nankin
le 24 Mars dernier les consuls
g6neraux des Etats-Unis,Gran
de Bretagne, France, Japon et
Italic ont adress6 aujourd'hui
aux aultoriles caltonaises une
note exigeant, des reparations
sur trois points 1 un chali-
mcent exemplaire pour les
coinmaindants el les troupes
responsablesdu meurtre des
Etirangers des mauvais traite-
mients auxquels certain ont
et& soumis et desd6gats mate-
Siies occasionn6s.2' Des excu-
ses olficielles de la main du
commandant en chef des ar-
Inmes cantonaises avec pro-
inesse formelle que tout acle
de violence contLe tes tran-
gers leur vie et leurs biens
sera reprirn avec la derniere
energie a 1'avenir 3.reparation
pteine et entire pour les de-
gats causes.


0 '; i 1 I**
Cinie Varlltes
2e Representation de la pin -
ce de I. La'edan

Le Duel --


_r


par hls amnres interpreles
Sanmedi 23 cour.nt A 8 heu-
res du soir.
Les caries soult el veinte
Chez A. Get ds No 717 Rue
Pave.
v
! -11 -l---... ... . i l
A ABINET DE D
m* FeIrand LWROY

1362 tie diu I ire, 13) e


,/ UN

Pasteur P1ro-

testant fait

br'lSCr une

Croix.

II y a environ 12 ans, A F1en-
droit a )pel Qualre-Cheii ns
siiu6 A Malanga, section rural
de la Commune de Port-au-
Prince, le Cur6 de la paroisse de
lU'glise Sainte-Anne avail lait
6riger une Croix qui 6tait l'ob-
jet de la plus grande v6niration
de la part des habitants de la
region et, en general, de ceux
de toutes les regions voisines.
Souvent les fiddles s'y rendaient
power prier. I
Dans les premiers jours da
mois de Mars de cette ann e, un
niatin, les habitants de Malanga
lureut tout surprise de neplus
relrouver leur Croix A I'endroit
oil cependant elle Mtaitia veille.
Aussit6t, intrigues, ils en aver-
tirent le Chet de la Section qui,
apr6s une rapide enqutre, d& -
couvrit que la Croix avait lt
enlevee et brisee et que les a4 I
teurs de cel acle sacrilege n'6-
taient autres que les deux 0-t
rants du pasteur Hyppolite,
chef de 1 Eglise Baptiste. Inter-
roges, its d6clarerent qu 'ils
avaient agi d apres les instruc-
tions du pasleur qui pretend
Ocre propri6taire de la portion
de terrain oi 6tait place I'objet
sar'.
Une action correctionnelle fut
introduite par IEtat centre les
deux grants combine auteurs et
le pasteur come complice de
col acle de vandalism. Et hier
martin, I Tribunal de Premiere
Instance, en ses attributions cor-
rectionnelles, presid6 par le
Juge Leon Pierre et le Parquet
repr6sernt6 par le Commissaire
du Gouvernement et ses Subs-
tituts, a. pris siege a 10 heures
pour connaltre de celle affaire.
Plusieurs t6moins ont 616 ci-
t6s tant par I'accusation que par
la detense reprOsentee par Mes
Auguste A. Hdraux el Pierre
iBlot. Au seuil des d bats une
question prejudicielle fut sou-
levte par la defense tendant A
liablir rincompltence du Tri-
bunal Correctionnel puisqu'il
s'agit, pr~lend-elle, d'un droit
deo proprinni A tablir. Tour A
tour Ie Commissaire du Gou-
vernement et le Substitut Ben-
jamin produisirent des observa-
tions sur cette question prdju-
dicielle, demontranit qu'il sagit
d'un dhlit prevu et puni par le
Code Penal; or, en ce ca., le
Tribunal competent pour en
connaltre est bien le Tribunal
Correctionnel.
Le Tribunal se jugeant suffi-
samment claira rendra son ju-
gement stir cette question pr'J u.
dicielle en son audience de
huitainc,
Pans la salle de nombreux ca-
tholiques et protestants assis*
talent A audience.
t.'est une tres interessanie af-
faire quc nous suivrona allenli--
vime..'.


4 ~


ILI 0
'* '


La nma U re parties de nos dtlauii~
malt de renvie ; relle-ri ewile as
imewoage dams la ic; elle ere
almsi le message des mets et de la
paitde. Le dhsir de s er de I'evie
nmos esp nhe d'Mtre aturels.
Jean FINOT


' Sensationnelo
En achetant vos romnplets chez NICOLAS
vous obtiendrez une ccupe Ires elegante, un
travail soigneux A la perfection lailleur el
an prix mraisonnable defiant toute concur-
rence.
Malgr6 la hausse actuelle nous mettons a
votre disposition de bni casimir anglais faith
et fournis A P.or 16,(.0 dollars.
"rt1iaet falhn Beach faith et fuirni 10dol.
i Dri" blanc superieur 5.C0 dollars.
Nous acceptons trks courtoisement, sans
aucun prejudice,les clients qui veulent appor-
ter leur tissus pour dtre couleclionnes.
E.M. NICOLAS
Marchand Tailleur
305 Rue des Miracles 306
Pr6s de la Pharmnaci NotroeDame


1_ ~T-


.. a assislr, dimanche soir,
veis les 10 heures, rue Boule-
'ard des Veuves, une scene de
uinage des plus violentes et
tui mit tout le quarter sens
I essus dessous. Monsieur et Ma-
tl-,me P... tie s'entendent plus
dlepuis longlemnps. Monsieur a
termi sa bourse A double tour
et Madame vil de I'airdu temps.
D)imanche soir, l'orage Mclats,
terrible, Madame nti-v6tue prit
la fuile et se refugia chez une
voisine avec qui pourtant elle
avait rompun es relations. La
voisine lui accorda I'hlospitalit,
e lonsieur, ferinant sa porte,
s'e lla chez une autre. Le len-
(enn)a. Ia scene recommnenca;
nmais, uillIre lacon, cette fois
C'tait le aI ni qui iecherchait sa
inoilti. Cell ci rest introuvable
et ce fut enc6re un tumultueux
bran e-bas dans le quarter.
Nais Madame n'est pas revenue.

d.a vu, avant-hier soir, rue
du Centre une petile coquette
genlille et fraiche qui s'6tait ou-
blie trop longlemps, dans le
beau soir, A cueillir les perven-
ches avec un vieux don Juan.
Lorsque la porte s'entrebailla
discrtement et que la petite se
glissa a l'ombre de la galerie
pour regagner sa demeure elle
se trouva nez A nez avec son
once qui, inquiel de son absen-
)rp prnlugp _rnthindail. On de-
vine ce que la petite folAtreuse
attrapa.
L'oncle s6vere lui rappela du-
renient et avec raison que les
elites files dowvent etre depuis
Ionglempsau lit lorsque 10heu-
res sonnent et surtout elles dai-
vent se mifler des visites noc-
turnes chez les tailleurs qui,s'ils
savent bien lailler ne savent
point toujours recoudre.
a vu, mercredi soir, un ba-
ve noctambule qui sortait de
Fun des balls publics de la rue
Amnricaine, iln'avait pas seale-
ment dai.sk; sa demarche mdi-
quait qu'iI avait aussi bu plus
d'un coup. 11 titubait, allant de
droite et de gauche, coupant la
rue de longs zigzags. Arrive de-
vant Ia Banque Nationale, c'en
fut trop. II setendit sous la ga-
lerie, bien commod6ment et s en
dormit. II y passa la nuit; car,.
hier martin, NOTRE (EIL le revit
A la meme place, se reveillantl
Que voulez-vous, avec la cruise
des loyers, !'on dort ou l'on peut.
...a vu, hier martin, une Belle-
de-nuit qui sortait tout effar6e
d'une garVonniere, rue Monta-
lais. Le chapeau A Ia main, n'a-
yant qu'un pied chaussd, c'est
dans Ia rue qu'elle acheva de
s'habiller. Qu'avait elle vu A l'in-
ltrieur de la maison qui lui cau-
sa une tell peur ? C'est ce que
NOTRE CEIL n's point vu.
...avu, mercredi soir, au
Champ de Mars, un gentleman
de trks haute stature qui faissit
la court A une Belle-de-nuit lilli-
pultienne. Pour me parler, 1'un
etait obli g de courber I'dchine,
I'autre delever dkmesurtment le
cou.Cela latigua I Ia finet legoant
et la naine. Celui-lA posa un de
ses pieds sur un banc, la petite
fille santa mr r'querre du ge-
nou et la cassette se poursuivit.
CharmnantI
...a revu, hier matin, la Che-
vrolet qui accomplit la perfor-
mance des 100 heures. Le mo-
teur porte le No. 2882073, son
num6ro de arie est 153835 et
celui de sa plaque de circular
tion 85. .Chevrolet portent le
No. 55 qui etait en panne,,
mercrdi, A la rue Capois n'tait
done pas elle.
La premiere court oreS!!4


_ __


** ". *








LE MATIN-22 Avril 1927


UN BON CONSEIL
Aul lien tele le pkilndre iu 1
la rose cache des cOpines, i
cite-loi done pnlulat (ue ( 'fi i
ne soil suirmIoneide de ro


Nouvelles

de Par'is

,ls--M aI ;g:6 ('s col,dilix,
:it ,;sjlli qi io pies (t. l.i\' o l) vs
itit. LeutneiC uic (I 'a\aL'euis niI
]itains a acti11o pli le p~i11(o
Paris-Naniy-Net;sladt el iciuo
eln liuit luturcs.
Une (1 dpiY he de Ceoula aaw
once (tiue le g6nei6al P ino de(I
hi\eia a colilid avec le git'ral
Sa jiurijo. Ilnterview6 i Alg"si'r;s
11 a ui'nol,(t 1'joiuriine lenit de-
opIlrations jiusqi en liai.

Grniliies maflHn 'li'es Ide 4 r'Ilie .,' I-
de la marine des Il.iAs-l uis
IOSTON I.es troupes de
1'armne re'guliire apl)lrtlenanl
aiu ler t'orp)s d'arnt-e p)a lticip'e-
roltLi a X imall ll'ivleS ('(ilt I lilln es
d(e 1l'arim et (le a n111:1ilti e (Jill
aiironi lieu :iur la (6ie sid de Ila
Nouvelle Angletlere le mis iprol
chliain.Ccs ilall(uin\ cs (i( i (ire-
ronti du 16 au 21 ila i onl polu'
but d'exp)6rimicnlter c e r 1 ains
plans Ie defense de (o'iirimer
es ollicie s des 6ats ninjol s diiins
la prati(lue d(u comiaindlnccenl
t'l d'lal)lir la coop ralion elnlre
les forces navales e lterreslyes
parliculi remient en cqlulni con-
ot'erne les coiiii niiLcatiolls.

Les luttes contre
le fascism en Italie
LONDI)ILS- Ml4ri l6a vigi-
lince de la scirel6 flasciste, il cir-
cule aIcluellcnienit nonveanu en
- Italie unil journal inlerdit l,a
tIille Syinlictale (qui est im i
liItc s" I leeinelt elf distriblIbtn par
d( s volcs d6tlourn6es.(Ce loirnal
(1 i s'inliule (OIrgane o i0ciel de
l.i Conft'd'ratlion ilalienne du Ira
vaili, a e I sip l'itn6 en oveim-
); c dcrnier. l.a liataille Syndli-
ca'e la lance un appel aux ou-
vriers italiens leur demandaint
de s'aflilier secrlmenti lah con
f(d16ralion du travail afin de prd
p):irer la revolution.
-- aOc ---
D6mission du Cabinet
Japonais
TOKI() -- Le cabinet \Vakwsu
ki a doinnt sa missiono. C(ctle
(l6cision a etC prise A la suilde du
refus de la part tdu conseil p)rive
d approuver la decision (itu gou-
verneient de veniri eni aide a la
bal(nqe de Formose jUS(clu'a c0on
currency de deux millions de
yenlls. On pense que la decisimni
du cal)(net precipitera une risee
iiianeii'e l)iein que les teurs de la I)ai(que du Japonii
aient decide sous leur propr)e
resp)onsalilit d'offrir iune aide'
quelcon(que a la h):ti(iqte de For
loseC I)O'ir I'enI11pc'.'er de termier
demnall.

Le voyage du Pr6sident
Machado
\VASllINTrON On mlnde
itde la HIvane |uie Ile president
M ,'liado qunilterla 1; llavane mner
tr'tli p (chtii l l .i a ) licn tres dln
inalin pour s.' ren ire aix ElaLts
Ionis of itl restera einviron trolls
semiaines.

Troubles en
Russie rouge
1'.\IUS, 21 Avril Suivant
des dlpchlics ret'cs ek Iiucarest
des lnouvelles try's alartlniites
aui sujet des tisor(r(rs lui se
sentieint l)l'oduils dans le Isud
de la Russie o0ut et, ap))ortees
par des relugies russes en Ib'ssa
rabie; toutefois ces nouvelles


n'ont pas 6tc confirmees.Les rid-
fugies disent que de( violenles
manifestations en favour de la
non-intervention en Chine se
sont compliquees dans I'tkrait:e
d'un mouvemnent s6paratiste. ce
qui a oblige les autoriltes preni
iare de rigoureuses mnesures mi-
litaires et de police. On announce
qu'il y a eu aussi des combats
s.rieux entire la population elt
'arliee rouge A Valmcov.a, IBa-
.act et Tirasp)ol et les tdepi,-'hes
disent qu'il y a eu d'imporltlailts
iiouveinents de troupes damis la
direction de Kiev et d'Odessa.
Les autorites sovi6tiques onut ap-
. pelI seize contingents sous les
i rmes, mais, d'apr6 s lesdp&-
t cs, les citoyens 'oni pas r-
ponlu a la convocat on. ils se
sont caches dans les ca\ .t et les
forces ou essayent de se sauver
en PIologne et ca liohmanie.'


(,Lc Pretre
I 1I'(c' s se Itliof n
it'(11 01r)IS lien'u sailledi
Les v'Ltcances de IPaques lie
dlevitl )pr1cndle fin que lundi
)lprochlii1 et la plupart des ae-
leurs quli liennent des r6les dans
Le P.nir:, Ce drame (iui doilI
etrhe repiisente hi la |)i.' emiere
soirde de la s61rie des I tes lihe6i-
Iate's ((u'orguiaise I'AmiCiiale du
Sd&inii rle, eluant en vacancies, la
repilesCItalion qui devi'it avoir
lieu saimedli a e16 renvovyeCl u' e
date ull&ricure.
)6s (iue les r6pelilions auront
repris el (jue l'inieriwrtation se-
ra i point, la date de la reprl'-
senlion sera indiquie.

D6pert
du HauL Commissaire
Avant-hier, par lc steamer
(( Cilslobal )) de la Panama Line,
sont parties pour les Ei'ats-Unis,
le HIaut Coiiinissaire el Madame
John II. tRussell.
Le lirig:dier g6ne"ral John
Russell esl en voyage de va-
cances. II p[ssera iln niois envi-
ron anx Elal-Unis.
Nouis solihaions Line heureuse
traversee Ai M. le Gn6ral et Mine
John Rlussell.


Au Radio

Voici le programme qui
sera ex6cut6 ce soir
au Radio i
8.00) p. n. ()rclisl re e hd (la Gen-
idarmelie d(I'llaili.
1. Prl'sent (Greeling.
Marchle.
2. Angle. Sr6inade.
3. IIve dI'un soldat
Itverie.
1. I.es pl-aI r I's doe M:r-
got M1ringiue.
8.15 p. Il. S election de chant
)par MIine. e. TI'lo-
I;;.,s a-irlines, av'cc
1aceo|)iMn011CIMene de
I)i n 1) par M. Ilenry
A1. .\(O lina l)P lli.
2. lohlet I.e l)ia)le,
8.30 p. ;:. l1eclu Te [a 'r le Servi-
ce National 1 d11

/da ; i' i d'l l ili.
1. Le s:iiellur coq uet.
/lox Trot.
2. HIoney inch.
[v-ox 'rot.
:1. 'ln moment d'a-
imour. Valse.
1. IForelia. Meringue


AU

Nicaragua
No',t'le' zo,' ,ii't 'e lablie par
l'ainira;l L;llimeri
MNIAN 'A.\ L.e conlre-alni-
rdal L:lincr, ,'onihndant des
forces tiava'les amri'icaines dans
l's eaux nicaraguiayennies, a(1d-
clar' Zone neitre la ville de Ma
taLg:il)i, i'iiu e ties localil6s les
plus imp)ortantes du Nicaragua.
L'anmir'll a p)ris cellte mesu e
apres avoir 616 inform que les
liberaux s'app)reaienlt i atllaquer
MatagAlpa et que les conserva-
tcurs avaient concentri des trou
pes potur s'y opposeri
Mortde Gaston Leroux
NIC(- -M. (Gaston L.eroiux, I'd-
crivain hien connuIcel6)Ire potiur
ses romans p)oliciers, vient de
mourir.


',es victims
de I'aviation
HIACKENSA\ K N.J.- Antho-
ny Fokker celbre aviateur, le
comm111 ndant lynill et Flovyd lien
net comipagnon de l}Cyrd Ian ple
nord onl et6 transp)oil1,s a ri6-
pital de Iackens:ick Ai la suite
de blessures 'reCtes dns un acci
dent d'aeroplane pr6s des hau-
teurs d(Iasl)lbiouck Iyrd a uine
Iracture du poignet el ne pourra
probablement pus s'en servir'
avant six semaines. .Les blessu-
res de Ilennetl le renddont indis
Sonible pour un temps indefini.
L'accideni est suiivetnu avec le
mionol)lahn l.\merica (qliue le coml
imandant (complait piloler i P 'a-
ris.


Ci1n" Va T ietes
VENI)II-ID)I

Colombine
0,50.
I)INIAN :AI Ei 5 hs.
,Mltiinec t surprise p)our
c;IalIis .'i S lhiicutcs
Perdue
Entie (0.50()



PAHIISIANA
1)l.\!.\N:lli:

LeS OlSeaux

(o de assage
(d'apir's ia piece de Maurice
l)onnav et Deseaves.
Enitre : 2, 3 el 1 -gourteis.


I A PROPOS
DE LA fAFLI.


42 cacrreaux


Cest Inutile de se e
Le soin et attention que les
homes et femmes donnent A leur
apparence personnelle aont inutiles
si lea cheveux ne se prctent A rendre
A l'ensemble une apparence uniform
et harmonieuse. II nest pas possi-
ble de crder une bonne impression
avec des cheveux disordonn6s et
d6colores.
L'effet de l'eau est momentane.
En s'evaporant elle laisse lea che-
veux d6sech6s et fragiles. Les pom-
mades, cosmetiques et brillantines
lea font devenir graisseux et gluti-
neux. Le Stacomb au contraire lea
rend couples, adaptables et leur


igner sans c- o
donne un lustre et beauty naturelles
et une 616gance exquise.
Un jeu de tennis, une excursion
en auto, un soir de bal n'altereront
pas vos cheveux du tout si vous ap-
pliqucz un peu de Stacomb. Lee
hommes et femmes 61egants et de
bon gout n'emploient aujourd'hui
que le Stacomb.
Dernandez le Stacomb en creme
ou liquid dans les bonnes pharma-
cies et parfumeries.


Consee la cAheeux peignil


de tee'I'


PHOSC/I 0


I Ph1n scn


L.'atffTI pre lW d tilne I(Tel lour- w.,v A -
nure etl tnn tel soin esI nwis en d'une dig. slibilit, parfaite et
(tuivre poi c:1 (tile ie livie:un pIllic Il-..(\lrii!s imni ab!(s, le PHOSC -O est
('nll (toctil il't ll. an'o e (' : plus ddlicats et les plus ddlal
division avec M onsicuir l.t laborieuses, les peianteurs, le;
Dl)orsiliville. ces. Son us.'ge qiotidie, est co
de 1'estomac ou des intestines (
M Pardi e Lo'Vsn t .Ii .1,'0 S constipation, entrite) ainsi qi
Mroll u \I oliO cS *S. I Pol -n auix convalescents.
Slie i ')l-'- La grossesse provoque so
'ince.sossinrcs.< ,'i ,, mr une depression gnkrale qui p
I1 M I. lU i)orti \ile pr,1')t ;i sion sur les rdsu tas des couc
lote, I, tc. 2 0 1N .1. (C. 1d:i: h
lire,-p'lcs. i2 e .I' ..i. :ll ger, prepare des coaches he
vi'e-pre.s !enl ,It l :1 ('t. 'e \L robustes.
it ttlne d Colnst lion. etc. :1 rob te
ie Malie i i ''iiie. Vve D Sc mfier d
ville ID)orsinville. MMINI. hit".t S, e d
DI) rsinville, iolis D)orsinville ,c!
1':niile D)orsinville. tous tiqi;re EN
p)iopridlaires (!emnur:nl el (do \ ort-au-Prince, ch z Simoi
i ,ilie's uin (IOle vil'e. in!eive- Alph(b
I' l a ice's lpr6seites. lie' de \ Saint Marc, chez Madan
c( lii n t(11 ( lit siCe'!r .1c !)ot'- ment
sl villen c('as de oln a'olment Aux Gonaives, chez Lacroi
)p :', eliii-ci (It vai'!, l'S (tI'lCS. D brc
I. l,(sqi(Is o()It I ():I\ el \ Jacmel chezz B. Danies.
1 !-el ce (le i s1iil :I A, Petit Goave, chez B. P.
MonIolsieutr .uc D)irs ;nville
Ir(()tI;Iinl (it e Il i 'o! ml>ignie ci En vcnte4 dans toutes les bo
(t sns ,Id sig ,,,e Itii 'i ( j' i:' nll i'
ill c'('(il il' 0de /h 1d 1 0 cn. ls idol rs
or amelri('in. 1;i ColInaginie Are
c(ousent i 6t( mire le cri-dit jus-
('ia conctr nc(e (I'uine valetr Seul Repr6se
maximum de qliulre mille dol-
Iims y comp)ris les done cenlis "l
dollars pour tcl;at p ioutir co t 'n'e I
le la C(ompagnie ldes produits excIs de prudence. ComprIlenez:
III pays u'elle (IC dsigtn ra, etc L'h1 i):al: on A udito ne pealt
A( \ la garantie de I'ensemble 1re i llc e si le ( linet dIe IMes
(li credit overt. le credit& Abel (t Ceoiges 1.ger qui d6-
( Luc Dorsinville ) et les cau- lend les il 6rls d,- Mr. Marsh,
lions sus-nomm1 es alrectent, inedo,:. plas qiitlance dles H)10
obligent et hypoth6quent sp6- dollars dlis. Co tbien de billets
cialement i)pour street des r6gle- de lhi r.tle so:l t en vented ? O.i es,
inents trimesht iels on di r'gle- '0'ipo'6 le moitant al des ventes
.ment final, selon les cas, le~ des billets elfeclu ii- jsqu'ici ?
denx hiens suivanis : I'ult cela doit dire face au soleil
,1 t 'nUeC qantita de quarane de l)ieu. Mr .Iosias Amlbroise me
(Leux 42) carreaux quntre vingt (lisait encore hier : .i1 lout
cinq cenliemes de carrean de lait pour que les valeurs soient
t.-rre, d6pendant de I'hlabitation dlpos6es ou chez u i notaire oin
A.ldito ( Arcahaie ) etc. au labinetI de les L6ger. Je ne
2 L Une propridh fonds cl peux y arriver. .Iignore combien
blalisses, impose an N0 11)99, dIe billets ont e16 vendus et ofi
sise en celtte ville, pros du Poste se Ironte iargenl. .
de [.lue, sur la route du Poste d'aller justice el dabrit r n
Marchand, etc. cu stice et d abr:ter min
Cetl ate notari6 date da 19 riu11a1i1n.
Mars 1917. Depuis, Lue D.wsin- l, 1',c DouonsiViLLE
ville n'a pas restitlu les valeurs N. 1.-- our plus am,i)les d1e-
does. tLils, on po'ut constiler NI. L.6on
NIa maison est donn6e en Na Nai, InI ) 1 VOCt. o ile j'atll)-
ranlte d'uni lIe dele .J L. Dor- :s D o ll v'iI', on ( 11'o11
silville. Ma II:iso.1 Iu-n.'Ila'e tle all le lI .senitline proclilnie.
sotrtir de moi ,p::.li:unMine I)o i LI "'Uf dl e'I t'.:lnrolve d 1oit passer
Lte I)orsinville, indien Chef (In levait 1 .- 'i b'.tuil de Ire Ins-
Service de I'E nitiration. Je suis tl:nce d e l 'ort a i-lP'i:ice. II. D.
devant les trib'inuax avec Luct', .
D)orsinville. Lic Dorsinville veut PIANOALgLLES
Inler mon no:n au scandal Noas avo.is t'rei; la carle d1-s
(iune ralLe.. Je i'y oppose. ai (i a i 'ii illes Ie Nelle I. ilimane Mo:i-
apl)pris( ue laI rilte a 61e lance las avCe- Mr Siln:ive C. Zinior.
)our pI)urger les hypolhi qlue. Ax hlieuretix flinc'6s, nois
sus-mentiionn6es. C'est une rai- envoyons tous nos voeux de
son qui me fortified dans mon bonheur.


est nn aliment comport otf.
iudicieusement, agriabise
d'une preparation ais6e t
e les 616iments directema t
digir6 par lea estoM-
brds. 11 supprime les difi
s tiraillementp, et les Mi
onseill tous ceux qui r a&
dilatation, gastralgie, 4
I'aux andomes, aux surMB
uveat pendant les dernieal I
eut avoir une fachease t*
hes. Le PItOSCA0 earte
ureuses et assure dea we


es contrefaVons.


VENTE
n Vieux, A. Boltd, Ch. Pwmj
Onse Ddsir, E. Lajoie.
ne Maurice Clesca, Madame.
Pinard, Madame LacochbUin
x S1. Rdmy & OojMadame Bg
osse, A. & F. Mc Guffic.
Reid.
onnes maisonsl d'alimentatif,


VIEUX,
ntant pour Haiti



d r:hlic lesI p ;1-;3 I- piOi u
Cil:Acu1 peal remnrqaef
d(lep)>s d("j'i aswzz luongtemiI
.) )r"t-au -p)ri'iciennei tne
plus (Iue d('s tissus t16"'Jt
soie on de tussor. Ce Id"
( chic ) a coi:nmenc6 A pro
ses ellets; en eflet, IAh
nistration des DouAnes I l
d6s le dtbut (e la pr6seital
ide fiscal, une diminutioufs
pante de -'importation destl
de coton don't le chiffre aucO
mioins de la moiti6 de 1m1f
station pour les quatre prent
inois de I'annee prkc6delts,
cette derni.re 6tait ellek-t
au dessous de la normal.
.--t--4 -==


Masse da


M.ldame Vetve Angelofu
(1 isco et ses enlants,fonldi
ter le mardi 26 avril A6
res du martin, une mes4
RIequiem,i la Calhldrale.

ANGELO CORD.ASC
L.es amis sont pr'esdo.,
sitlrer le present avis
me tenant lieu d'invitatia
En y assistant Ils leur,
neront, une nouvelle lm
de sympathie. i


| Insurance Co


Une des plus (ortes cominpagi


I


d'assurauce sur

la vie


Euq Le Bosse & Co


3Ji~&..-


Ex- (1 iDe Dicieux et rec<

I Vieux de 14 ans



Trois Etoiles***V.( -Or 1,50 Bouteille
rj 9 t 0 i1 X- --* 1
IIroIsEIS .IS 1


onfortant-Purement Hail

i-Couleur naturelle, prop1

a son age.

Dep6t General: Spot's C


GR AND'RUE 1532


.' . --.


A.' -. a


'V -^


. .-----Offre Grati.s----- -----------
Standard Laboratories, Inc.
113 West 18th Street, New York, E. U. A.
Envoyez-moi gratis un dchantillon de Stacomb.


VUle et Pays-
li __ L I ' 'I J ll J


I rr I ______


_ __ I_


M.-


- .. I


I


I


collT`Ca'


Q


ca, ei en ue







LE MATIN 2 2 Avril 1921


VOIS et iProduits
CADUM


-I,.


En cTtc ldans toules les

bonnelCS m HIISOnS.



Visitez le Rayon de

A meubles et articles

d'ameublement


de Paul E. Auxila


Port-au-Prlincc


Voir ses Jeux de Salon en
Osier et en Bois recourbes ses
Chaises de Vienne avec et sans
filets dor6s. Ses Lits en fer
couleur bois. Ses armoires
avec et sans portes A glace. -
Ses Panneaux decoratifs genre
Gobelin, etc.
Grand choix de chaussures
pour .dames derniers modules
et derniers tons a prix mode-
r6s chez PAUL E. AUXILA.

Visitez cette Maison d'abord,
vos int6rets vous le comman-
dent.


IELLE 0 0
PILULES '.. .
io ieths < .i d ......... rii;lA -
err.ent ,
el d.
4pakrh ei. .
ADp, '
E 1A.d
1.8 .


MINAQGRES I
Pour teindre toua tie a
L.AIN, COTOn, SOrI, OL..t
enao podul a4gdes
"La MAIIIRESQIE
Envenleo Port-n Priame: PhauimlukW.I
U iwrm Joe. Jioan-DBpustll | LIBRAi RII
;ODBiRnB t touls bunnes alisons do 3Wi
S afntilon r U.MiSt U f p dm @)I@I F
I B( r


Lone Star
Steamship CompUa
Le steamer (Southseas ) ve-
nant d(e Galveston, Texas, est
attend ia Port-au-l'rii.ce,vers
le 23du ( ourant, et rcparlira
le nmeinejour polr l'orio-Ri-
co.
Port-aulPrincc,Ie20a\ ril 1927
I1()[I:Z Frercs..AgcnIs.
Panama Railroad
Steams `ip Line
c steamer (( \ic eslt at-
tendu h LI Porl ia rinc., l-ili,
vacant de Necw-York, le di
manche 21 avril Wi 17, avec:
12 passagers( (G') S s c e lIcres
ct pariri dan las l';p, s mniit
d( ililic jour, (dir ICilinlet,
pour CrisLo al, cain i zone.
U. ". THlOM PSON
;'gent g nera'
AVIS
Par le p'ir ',nt : vis, j'inlor-
me ies deleikrs que durant
i mon abhsncI' d'llaili, Mcs-
sieur Albert Cl:aniii: cl MNise
-Dishy sont icoiinjillilcllit
chargtis du ric u\ ivi'cenl de
routes mes cri'a res. Its ont
nin1iidat d'excCelr r hI )ic's ac-
lions tiles en mno nono et
,pour Iion comp'. i
ISAA D SHY



Avis Commwrclal
Par ordonnance du Doyes
du Tribunal de premiere ins-
lance de Port-au-Paix en date
du 4 Avril 1927, l'actift ;nt
nI bilier (ii c iminnom ilier re-
mis par J. I.. VillanIicva & Co
"A leuis creninciers a 616 mis
sons seques.-e, iaoministra-
Ie r.
En consequence, les dbl)i-
leurs de Ia iaisonl sIquestrce
so, l i\'ils a ivenir payeri
lcurs couples centre ies mains
Idu souissignie s ils ne veulent
eirc paolfsti'\is en justice.
1 Port-d-' aix. Ie 6avril 1927


Denis St AUDE


Plus de Dosage
Pour les Rhumes
Des Enfants
Les Mares Frictionnent Simple-
mient la Gorge et la Poitrine
des Petits avec un Onguent.
Vous souvenez-vous que lorsque
vous C'Liez enfant, votre mare vous
faisait absorber des m~decincs nau-
s6abondes chaque fois que vous
aviez un rhuine.< Ac-
tuellement, des mil-
liers de mnres soignent
los rhumes de leurs
eanta d'une maniire
extrnec et agr6able---
s avoc Vicka VapoRub.
Au moment du cou-
chir, dell leur frie-
tionnent la gorge et la
poitrine avcc cot 1O12"'ilt volatil moderne.
It agit de dcux faeons-(1) ", travers la
peaL cniomme un catapla;.:ne ("vttirant" les
d-u'!fers,, et, (2) inhal, sows forme de va-
Sur, d.arns 1~ S voita respiratoires libMrant
le flan;ire et, facilitanit la respiration).
Per c -it, double action directed, la plupart
do- rhumn,. cid-nt en une nu:t.

VAPOR UB
Plus de 21 millions de pots
cn Uo.e o rn'nttment


Capital: Or 10 010,ooo




Eug.Le Bosse Co

Ansls Is ei r.t ux S


-- - a A & Ar at f /


*MUit * jf24-L


ITRES 16x2 pouces Prix exceptionnels
XTRES l6x2Opouces Prix excepionnels!


thez H.BALLONI Fils ort-au-Prince


,S *- U' -


I


A CHETEZ un Westelox e
temps. Une montre Wes
inesure les minutes avcC un
votre mason.


t vous scrcz toujours a
tclox dans votre poche
rC'cil W Vestclox dans


America est le rcveil Westclox le meilleur inarche.
Jack o'Lantern et (ilo-Ben out les hcures et les ai-
guilles couvertes de radium d'une grande vi;;ibilitu
lumineuse dans l'obscurite.
WESTERN CLOCK COMPANY, LA SAI..L, I.I.INOIS, F. I'. A.


.--I


iii


MO%1 ll& LA UIIIN, .A:INTS i-:(:.t'S:s


Une auto peut-elle Mar-

cher Dendant loo heures


sans s arreter ?

(OUI)


Si


elle clniloie la


WICO ANTI-KNOCK

GASOLINE

et la


MOI3IL01L


C' IS'I'
Une Bonne HABITUDE
.Ie pI sscr HI s lCs inailins l la

Laitcric

lBai'ey


il) Cl I lT' I 11
fl;i iclii ns ill


\( r; ,' r'f L~ i rI -
el IK)!I! ssinit.
C. ()2.>


Ne buve O pas de I'mau
du Champ te lMars
Comintiiqidltei Sir ice h': 11 Voi-riei






I ja lll es r < de l( \ .'i
ilic se, au 11h1 ;,n;i- ilk M:III ,

d) -C1 lih,1 c e l |;>' ( : s i '.



sl iliii|))rt;i i e i l' (i,,,iIS ii
iilcrdi ll t' c'm lt'ihr i ", ; '.I c




" 1'l ;t i lli(icill s il i ci i e I:F
1In uli ll ue H iCio






Po'.nt-asl I idr('c, Ic 22 c Abii' rnil



de 1927.
Ce avisi iG los (,iti ;l 110.


Mine Marn c Tii logica i'ivc.
i )libl'r CUSC iiLnscr~ il C S li!i t'i



SOl islro di Tcsc (111 ()u ilCSt! Liih'l.
de 1927.
Consul (Cencral l),)ininicrni.
(1.;ili(i:MET nl \ misst.
Mine Marc "rargcl a\,ise Si
n b.)i rloir'use clienlelei (lilu' sqi i11 I-
SOilte cotlltlres qui csl "i '; ,"'
ties I'ties (dii Mg isinll de ITc 'hit lct
lBOuleCvard des VCeivTes e.st ICrail-
I'.r-e i la rueB linne'-Foi, Maisiii
No. 4:3,) prn s d'lusc l)e ltilaud.


Socntre
Tn
CONSTIPATION
c p-enez ins
COMPRI Ei
SUESSES
ds DELORT, Pharmacimn,
,19, Ru. 8alnt-Antilone
C'EST LE MEILLEUR
DES PUROATIFS


Panama Railroad Steamship Line

Service de frdt et de poasagers en Ire
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOI3AL, CANAL ZONE I t ls I Ol S dt h. ( ('1 .
OUEST de 'AMERIQUE du SI'D.


Le plus r!pi(! t let plus direct service dl te Irdlnsl)( i V ( is ,s'r,cis ( lIc i .
les ports rlin.plecI iS via N(\'-Y( id cl (:iisl( 1 al, Canal i', Istlliic I c I' i! :c 1
Voi i iluli iite (dc ls ;'ag iils i oII1 ItSp irinici|paix ploi Is d(I I'lmuiI :
Angleterre Ecosse Franco
NIIs, (G. \V. SI.1 .I (M & Co 17 Jaies Stircl, L iv li., 1:, ( i \.d


LU N FIRI:
i I:I1ACF
Mrs. S1Ill. .t;M i (,: o l Irepri, se l
piar llrs imaisois iii;inlt's :
(il:l.ATL.IY IANMIE'Y & Co
21 .,iic tde' i la II uibliq( e
MNirscille
IN I.Ni Iiio, & t&Cic ldd
53 Qual Ie(orges V
llavre
I III I' IcN & Cie. l.ld
Ilitc d(ii Moulin lI vuapeur
I'oulogi:e s/Mer
ll:I NL' I l-;l:Ox (ie. I.td
9..- llRue d Mn,.is
Paris
ll ulN I :I.ON & Cie. Lid
Hue dc la Tr'Iamuillite
1 1:in.lkCrqie
I!iAnNU Ii noN & Cie Lid.
lce I )\'oy
1oid. aux


COI N1IA(;IFT
l),ilc'li;i'rk
Mrs. E. A. Ii'.INDIX & Co.
21 Alcng;.de, CtIopnilimgie

litlic
Mrs ll:xim Co(i & C.LEiSI
I iizyau S. Ma lico, No. Vi
Gel v;i. Ililic
C liHISTINIMA N(,.\ Y
Inthri ialliond
S t diti(oiisscl.I i I
I1t l)UOCiG, (;I:I 1' Y
,[r 11. \' H iinl urg. t l'liiii V
GOTTIMI ')IIo (.r, S\nVI I DIN
Nordisk I'N pess


(It
IB


M r. 11. V 1,.li ;i Ai
IIiHei'd.ill, I oi):,ioi t..


0. B. Thompson
Central Agent
r-PrivateT PNo.rince Iali 1(.425'i
Private Ttt 'l' Nc,..o. e .c2 h 'll t.i e N.(.2. "


F ~?. *'


rS T-AUX-FP iOEC
Alm..STRUS; Pb.rmacl ALBERTIU
pharmacl, du D. Jutin VIARD
*ot tout"I 1@ bonnie f I'hnarmaoie.


_ _____ __


_ ~ ~ ;- ------ -~------------__


II -I I I -


I -


.---. ---~--


m


I


m


- -- ------- --- ---------


I 1


: ( n


LI."* 1 T W Fw vw 4 )V#V iw Y w f


1


___ __






I E MAT.N 22 Avril ;:, 7


Ces


A lanOnI(T S


\vois ille'essenLt


lisez-lesi


-~~ -~ -.- --.-.--..


INDELYS.
donne un teint de lys


La Crime Tlodelpsi. dec. prftbmEle.
COnTerew to fratchcar de la jewnesse. mube*Itf, efface ism redes


S*l- t
fenIt la pondre
A.ssur tone
carnohtin eZquise
LU Creren T-TINP :.VY*, ft
onrlltueukl. i' tulfc. r- n*i';' ? i
d'ofenser en fr;'n is peau. qu'elkl
OI| u v.c b'oi lt | ,1 1 t L;jalnch I *, ...
UiLi trer itxck o )iini r i 1a C .4 9i t
hl ti Pt' irl tiitire aux O CK, dl ts '
f 'tu I- ('rcrme Tl:l N'l,-.LYS sti
le I y;w 7h's parfi il de ( Z.r ntr
de It .Ii l s*n)l efiplLi eV'e It
halt. le lAche dr .j;G sl., lir
I rtilanluess dues a I pt'deai e

ARYS
Rue del ta Paix. 3
PARIS
Tu.tl i 'ifk marik e t (lpo a i % ,,


' qur J
- *
~ -


Fred. Gacij ns
No, 117 hue Rioux on lion'),-F'oi. No 117
Tel6 phli )e: (il7
ON 'TROUVElA :
Alcohol fin pour liqueur. Sucre liisco blanc el rotnig,.
gros et d(61ail, Ri izpar sec cl 1):r livre, SironI, Orgent
Grenadine, P'che, etc.- Cig:rells, hliesler field, Cainel.
C ihantec'lrc, Panlaleol .- Manchlielles (fiiilitl sii)p rieli-
re. Conserves a liiiienlirie. .;if&' Vieu'x par livre,
('af en l)poud(rc Whisky. Ili re ltIenhoffeler.-
(Chaim;pagnei \Masse Pere cl fils Chlaiimpi:ne qiii pelit ri-
valiscr ave I' ;ivatage ave'1 n'iniporlic q (ielle ma irque de
la place.- C(hampagnc Lianson. Parfuiilcrie!- Vin
blunc par gallons el par bholeilles. -- Vin ronnge par
botleilles cl gallons quality stl'e:-iuire-Clairin vierec
par lhrri'iq(e(s el gallons.-- lnfin le fi inm ex i R i IT M
NECTAl .I'l 1:; non moins fame se A NI S ETTE de
M:alime Ire, eli Gi;uljens.
Venez fairie ine visife ct vous sorl'rez satislaits.


S".s -


')n trouvoa chez
Chr Xks N Gaetjenc
R(UE o MAG(ASIN DrE I,'ETAT
l\timil orienitinice pou or geal
eIl I' ults sorics d'cx1 rails plOtI
li(l ien's.
Vin iotige pai' ll(:n.
Atiisftle, "acao( el lorles so0-
tes deI liqueurs supe, fiInes.


LA COQUNfTE
F' lc de cotfure
Snamtel PFnIHEIA, prop)rie-
taiic No 5111 tie .losephi J;n
\ iti' secI (on ini(lnde pa r son
it; a ail i' ci e l ses c iuies s
'!lgianI t's.


Grand tabrique de
Belles et harnals
M.A\UIICE I)UCICAUT
1931 (r'amId Ilue 1931
E n late (It Calls I'ressoir
Sci's c ngl:i can cvifricaini et
icxin 'i ie. h* lb~hIiques, \ali-
ses, j:mnilbircs, n:(is (et. rtc.
I :x excpci)iu ;., :s.


ALUMINUM LINE
Nre Orlbans A So:l!i Amerira Steamship Compimui Inc.
IPHOCIIAINS Dl':PAlT- DIiltr.iCTS 1'OU POrT AU-PINCE" IIAITI .
.Le sle'aner,(S )\vr.l;i-Ser a New-- )rl itmsi L 1) avril cr'
piour Porl atu-Priitce clt lspo.'-s d(I N rl
(C e1 8A\vii 19 7.
A. de MATTEIIS, Agleils geicraux.


BAR TERMINUS


A.


Widmaicr


A l honneur d'iniloiir sa l)ienveillante clientele qu"'
a install' ia 1I'age de son tlablissenieni, un salon exclus
sivement rserv'e aux families o6l I'on trol.vei a des
consomnimations de p)reiier cioix et oi dcs lunchs sc.
ront servis sur deniande.
Tclpi)honc N- 786


Colombian Steamshi p

Company Inc

Le steamer "Baracoa" ayant laissn
le i8 avril courant en lieu et place du
lartinique qui devait laisser le 16, est..
i Port au-Prince directement le dimanchi3 '
courant. 11 reparuira le m6me jour pour
Goave, *iraqoane, Cayes et Jacmel ea
pour les ports de la Colombie pregnant 1
pasE.agers.
Les pei mis d'embarqmument seront
la veille de son arrivee a Port-au-Prince.
Fort-au-Prince, le 20 lvril 1927.
Colombian Steamship Company-InO.

Gebara & Co, Aged



( C 41q i i: nefie p t01e f tai t '.

J ola champagne

S. Sejourne
Pr')par dans des coidilions jigooreus$s "I.)
D'ASE SIE
lPr-lparation c(l Vente
A ds RusMACIE Fu. Si dJOURNE
Anule des Rues Rou.t el du Centre.


La gpnie ciapoeleri


Genaro Hurlado

Grand'Rue etl ue d e s Mic-cles Port-au-Prince,.l[alti
A le plaisir d'annoncer a ses amis, clients et le pu-
blic en general que dans son etablissement on Irouvera.
Un _Jhapeau pour chalque Voiitl et chaque persona;
anti qu'une variAte d'articles pour cadeaux nouvele-
ment recus; vous trouverez un assortment (te Sirop tt
Liqueurs,sans oublier i, punch cremav, cette prtcieuse
boiaon espagnole.
La Maison HURTADO offrira un souvenir t chaque
cheteur,


Ne buvez pas ou buvez

Le Rhum Neclar
N. 1940, Rt daph lit l aat.L
Le s*ul Rhu4 qd, tit d'Alcools naturels obtenus
dTrmtement parDistilation simple du Sirop des Cannes,
d'i Unique et toujoursmime plantation et le soul qui,
vtsillit par 'action du temps dans let dip6ts avee exlusion
rigoureuse de tous dangereux Secrets d fabrication
et sans adjonction d'aucun ingredient d'usine, eoserve au
judgment de la plupart de uos Notabilits M dicales et sui
rant 1'appriciation de bons amateurs, la suavit incomparable
du bouquet et les plu' remarquables qualities hbyginiquea.
M6me pris avcc excls, Rhum Nectar n'enivre pas et ne pro
duit pas I'A.coo'imeo &la longue, come lea asumrs 1roduits
similaires ct come les autreo spiritueus.


FINIES LES PANNE

CAOUTCHOUC! I
Ualc i) nie noivclc p ur tous les propri6ta
Camiion I



met en vcnle son 'PNEU SOLIDE 30 N5 pour lout o
d celle nii ension.
.Ic v,)us invite a passer a m-n Magasin pour
mons; ration, it s'agit de voirc int6rit.
L. PREETZMANN-AGGERHOLMA'


.Cr me


T


1


w


4' .4,
4,


'i'


&JII
^^'N-S


.1
.0
J,


II --- -I


----r- c- I~ I __ I~


_ __


_ _____ _~~___ ____~


-L


-~---T- -- :ril


--r --


X/)T_~


J


.;Or r %%-


PIOPHIBTAIilE:




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs