Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04441
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-18-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04441

Full Text







rI RIECTEUR: IMPRIMEUR
Ga month MALOIRE
Bois-VunA
1a, Rue Amdricaine, 1358
TELEPHONE N*242
LE NUMIERO 20 CENTIMES


O


J


21 6neANNItE N* 6074


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


LUNDI 18 AVRIL 1927


S Par ces temps de vie ch're
et de positi'ime ii (outraice,
on s'est, souvcntl, (demand si
Ujpecrivain peul, sanssedis-
pialifier. rcdiger des lextes
Sublicil6.
t Cell question est cepen-
(iint lssez surprenante; car,
j y ii belle lurette que les
IIs tie leltres de bous les
ays ifont de la publicity pour
Ou x Ini t in es. Et I'on peuti
minme ajouler que nul, pas
ii6mie le coninervant le plus
rijq., ne les surpasse tans
rarl de la bonne et sonnante
r1clame.
Lescc ivains modernesont,
tlurelleinent el come tou-
s choses, pouss6 ce talent
I icratif A tiun degree jus(lu'ici
hIconnu. Tout bon romancier
4bujourd'huit crit lui-nimer
dn Mloge dans I'inseralur et
if libraire se charge de le
lqire parvenir aux journaux.
Vest aussi 'auileur, et pas au-
tjt, qui done le texle flann:.
aty nt imptim sur le manl
tcon qui ceinture son livre
tux 6talages. 'eux d'entre
nous qui ont eu Ia bonne tfor
Imne de fire son petit % In ir
(d France D et de bouquiner
sur les quais de Paris en sa-
vnt certlinement long sur r
eCs mirobolantes reclames
qi accompagnent le livre le
i mediocre. C'est encore
teur qui adresse A ses con-
%trea de la press quantity
qOhos A so louange.
Sy a mieux. Les 6crivains
bhljourd'hui ont adopt un
elflome merveilleux de pro
gande. Ils font announcer, a
inds fra is, que, de telle
iure A telle heure, ils se
elendront clez leur Cdliteur et
signeront des d6dicaces pour
lout client on toule clienic
qui sollicitera d eux un auto-
graphe.
ort souveNl, Icsibliol)hiles
de note Pays revoivent d'ou--
Iremer des ouvrages don't la
P de garden est orteC d'une
leuse et rulilante dcdicace.
Et, tout su priis, ils recher-
chent en vain qu'est-ce qui a
pu leur valoir tin tel exces
thonneur. Cela n'a pas autre
cause que celle que nous ve-
nons de relater plus hauL :
I'crivain qui se tient chez son
libraire et signed des autogra-
phes5 A lout venant el sur le
ifreiier feuillet tie tout livre
4 I doit dire expcdie par de-
It es mers centre bonnes es-
P6ces trebuchantes.
11 faut, parait-il, 6 la lillra-
ture d'aujourd'hui une formi-
riclame. Des informa-
racontent urbi et orbi
nt I'Ccrivain s'est do-
i6. L'un s'est faiL do-
ique pour connaltre les
ns des int6rieurs bWur-
I as, l'utre asest fait cuisi-
U~parce que dans une sAule
page de son ouvrage il de-
'alt parler d'un festin Bien-
[ 6t I'on aPrendra que Bour-
t est dnt6 smr le ring afin
< mieux parler de la boxe
S .bien q nue Prevost s'est
prlnnrmn en clown p our
STier la vie du cirque. Cons-
cnuce proulesionnelle, peunt-
Ie, mais en mmne temps de-
It de raccrocher l'attenUion
et de Fairee I article . La lit
Itrature est aunourd'hui une
aIarchandise.
-Et alors quoi de plus natu-
l.que l'6crivain pense A Clar-
L Is6o cercle d action et A
I t *ler pour aut ui les mer
!wiuhsen aptitudes publici-


taires don't il use si expertc-
ment pour lui-mime. Et celte
de erminatiun de faire de la
reclame en faveur de q u i
peut la payer est-elle si nou-
velle de la part de ceux qui
ont, de nos jours, plume tn
mua n Y
Beaucou.p .' cr:vains, it,
parmii les plus grands, les
plus illustres dan le passe,
onl 1e d'habiles et d'intelli-
gents agents de publicity.
Les Odes de Pindare ne
lurent, au fond, que des re
dames en I'honneur des ath1l-
tes victorieux. Qu'est ce que
IEneide? Tout simnplement
une r6clame pour 'I empereur
Auguste qui pr6tendait des-
cendre d Euee et qui, bien
m i e u x, dut etre fort flatl6
qu'un poete chantAt son aieul
et dut payer grassement. '
El que dites-vous de ces
vers de Malherbe?

Apollen, A portes ouverli
Laissme indiffrelumeut curillir
Les belles feuilles Iloinjurs vrlex,
Uul garden les noms de vied:ir.
liis I art d'en Ihire des cournties
Yecl pool u de Iou lie M ImtI
El Iro's ea qualre seu!eimenl,
Au semire desquels on me rauge
Petvenl donler use lobalge
Qui dvmeure klernellement.

Cela vent dire en bon et
clair language; ( Adressez-vous
A moi. Ma publicity est la meil-
leure. -
Louis XIV savailt ce u'il
laisait lorsqu'il nommina oi-
leau s .n historiographe. Et le
liltlaire de cette t'onction bat-
tail fort congrAlment la grosse
caisse lorsqu'll s'&criait :

Grand rei, (Ise dIe iiucre, ou je cemse d'icrire.

Un de nos Chefs d'Etat ne
fu1l point non plus si b)1e tque
cela, lorsqu au course d'n u ne
lotirne (u'il entreprit dans
des D)parlements voisins, il
pril des e&rivains pour h sto,
riographles. A
On le voit done, les Ccri-
vains des temps presenis ne
sont pas les premi'ersA r'diger
des boniments de publicity et
de reclame. C'est IA d'aillcurs
leur scule excuse.
Mais, parlors s6eieusement.
En toule Iranchise je n'ap-
prouve pas beaucoup que des
6crivains monnaienl les louan
ges qu ils decernent. Si I'on
s'adresse a eux come son-
neurs de troimpe, c'est cause
du credit qti ils possldent. Et
comment I'ont-ils gagnt, ce
credit? Sculement A formuler
des opinions libres et d6sin-
tlreasses. e u contraire, quand
its front de la r6clame, leur
credit diminuera parce que
leur opinion sera payee.
Et alors, de deux choses
I'une: ou bien ils avoueront
qu'on les paye et leur reclame
eventlee ne vaudra plus rien,
ou bien ill tlerontl semblant de
parler avec d6sint6resemeint
et ils tromperont le public.
C'est lA un dilemme d'ot
1'on ne sort qu'en exprimant
a pensee sans esprit de r6tri-
tion, pour I'art, par amour
die la profession, du meltier).
Mais allez done parleraux
gens d'art, d'amour desinti-
resse de la profession et du
r metier par ces temps out
triomphe, chez nous ia mu-
diocritC et ou la surface suit
Peu imported si la lete sontue
creux, pourvu que le ventre
bien remnpli resonne harmo-'


Peintures et vernis
DE

The Charles H. Brown

Paint Comipany
Brooklyn, Y. U. S. A.
LS matirqtis suivanles souil cniployecs depuis long-
tc'nips nii l aiti avec SIIC s :
t S''A'IT' MAN ,
a MEIIT)OPOLISn
( Co) 1)011 t
Le ( Conciret' Sifuat e )), spiciali poir consllructions
en ciment on iquets, est ip;ti uiil.,meicnt lecomman-
(16c, en onute dtc Sa tjtilile, ct de sun adhiernce palraite,
ilec bouIchC tous ICs jointsel li-isusies (I rend :bsolumeiit
imip )Cl eaible.
Nomis reoeinmnimidons \ ivelPeitl nos produils el gairan-
iissons les I siltlats ; car, lnolIs Ions experiencee i notre
ctil.
Port-au-Piince, Haiti, le 26( ars 1927
1 B. A. NN OLFF
Agent exclusilpour Haiti


nieusement Peiner p ur Joles et pines
I',rt el I'Ideal, c'est, aujour du Journalisme
d'hui, vendre A credit; faire
de la reclame pour soi et ULine lectr'iee posa derniere-
dpour autrui,'est trasiuer a wunient, cette question une des
pour aulrui, c'est raliquer au coilaoratrices du .1RNAL, le
comnplant. grand quotidien pn isie :i Vous
Sa rclame est I'Ame du qui laites du journalism, con-
Commnerce et de la ... littera- seillez-vous ce minier aux fem-
lure. ines? Je voudrais 6tre reporter.,
Mine Huguetle Garmier, car
s c'~aiit A elle que I'on s'adressait,
LES BEAUX SONNETS rpondit sans h station:
S II est certain que celtte pro-
fession attachante,et que j'aime,
t a ses joies. Mais, si, dans la reus
J S leiUX te ou la IIon r6ussite, i't -
s. 16nment ch'anre a, comme
OS dans dbien d'autrescarrieres, une
r Oses grande part, on ne saurait ce-
---- pendant la conseiller a prior
sans connaitre quelque peu les
flier, sous Ia verleleunelle aptitudes des candidate.; ou des
J'aperrus lose qui pleurail, candidaIs.
EI, p!euranl, de larmes ouvrail, E're journalisle, pour beau-
[ne rosetiu,Moire qutiile.c couple, cela consiste aller nau
theatre, au cinema A I'eil, A
avoir des cares qui perinetent
Qui pe t le causer lei regret ? de passer partout, A jouer du
Dis-je t la blonde colobde!l. coi)p de chapeau d'un auteir A
l Nlonsieur, ripondit la belle, (i i les peLitls critiques seraient
fulre smas, 'ent un grand secret I da&qigrlables, A 6tre I)ien servi
p.ir les gar'ons dans les cafts.
J A part cela, cependantl, il y a
((Je ssabs la,l raqu'une res, bien attre chose dans Ic jour'-
Celle- Aque d pleura j'arro., nal isme !
I'a dit de sa pins douce vit: Pour Itire journalise, il faut,
..6. toules qudlits professionnelles
r R se4everle pils i lerme I A part, s:voir se -lever 16t on se
It mnom erqu, s'onre, co, coucher Lard, ne p is craindre
11motl rqo il, jea e ir 1 la itigue, surl)porter sans trop
Au petit piln de I& lere I d o ranccur les indvitables de-
Jo iphin SOINY 1I) ires, oip)oser au in:uvais ac-
cucil une humneur sereine, subir
s:3ins protester les lhngues, les
Le let del Ch vaines, les idcevantles allttenltes,
L uUoUn do la ham- jainais dire le lastidieux (" c'est
bre do Com eorce min)i),,savoir counter savoir se
ftangalse taire el, surlout, ne point altia-
chlier i sa p)ro1i, inulh6e sou-
Dans le numero de janvier, venlm pare sqi'il y a trop de pu-
f dvrier,mars du Bulletin men- blicilt, que I'actualilI 1'exige ou
suel de la Clambre de Commer- quite lele idee exprimie nest
ce francaise qui nous a 616 re point dans le programme du
mis, nous avons note, entire .u- journal, une iip)ortlance extre-
tres intkressantes informations, Ise.
que d'importantes reductions ont .1'ajouterai qu'il est plut6t rare
6tW pratiqudes dans la Repduhli- (que les journalisles s'errichis
que Dominicaine sur les dhitls sent dans le metier m6ne.
applicables aux boissons de pro Maintenant, si vous voulez
venance franfaise A leur en tre essayer !..
dan la R~pubtique.-,"
Le nouveau Tarif douanier L kenre d'it commence en France
dominicain etablit un droit uni- PARIS- Les horloges ont t61
forms ur les vins blanc et rou avancees d'une here hier soir
gee, do table et de desert, ne dinmanche A 11 heures Iheure
contenant pas plus de 10" d'al-, d'6t est enlrde en vigueur dans
cool et quelque soit le recipient. touted la France.



La verite,ren que la verite
Genaro IIURTADQ Ie commercant binc connu offre
pour 10 jours seulen*nt son grand assortiment de cha-
peaux et une infinite d'articles A prixd'occasion. Avant
de laire vos achats pour PAques visitez son Magasin vous
en achetcrez, parce que c'est tr6s bon march et vous
en garderez un souvenir pour les I tes.
7" i '


, b boutad*s..


Maiestricht que des beiges au-
raient penetr6 la nuit derniere
daus Roosteren (Limbourg hol-
landais). Ils auraient aflich6 des
proclamations demandant le rat
tachement du Limbourg A la
Belgique A case du rejet du trai
t1 hoIando-belge.


lore KiLO


Litt6rature et Publicite
~ !-- --


I'


' -N


V . 14 0)-


* i


,I. mm-


L'ingeiosilt de l'hbomme esl ,ur-
louat visible Iorsqu'on Ie mel en li'r
de sa mis~re. On oil alors quels
dons exceptiosndls notre esprit a
dtpeuds pour I'augpenter el In
rompliquer.


Coutumes

pascales

ij. et"oit la grande fdle
de Paque. 'est utine des
plus grandel let des p) 1 u s
belles fIles de I'Eglise car,
elle "marqltie la resurrection,
I'apolltse. le Iriomnphe (lde
Jesus Christ.
La PAiue qui vent dire pas-
sage, e6tait, pour les llebreux,
l'occasion l'tn repas de fa-
niille on Sils mangeaient de-
bout el, a la hate, un agneait
et d(I pain sans levaijn.
I)ans les premiers temps det
I'Eglise de curieuses couttu
ies symbl)oli(quls accompa.
gnliient la c Ibi)ratio n de
celle fete.
A Hoe11 pendant long-
tiemps, le jour de Paques, le
I'Pape trotuvait A la hasilique
de Latran une table richemnent
service, aul)prs ld'tln lit sur le-
quel it se p)laqait la mode
brientale. A ses pieds, un es
cabeau dtesline au prieur de
la basilique, qui devait jotuer
le r6le de Judas, sur la table,
un agnean r6ti.
Sitlt qu'il avail etc h)6ni et
(dcouip) par le plus jeune des
cardinaux, le pa pe en prenait
un inorcean et le donnait au
prieur,qui representait Judas,
en disant:
Ce que tu fais, fais-le
roimptement; mais ce que
tidas recut pour sa damna-
tion, reqois-le pour ton salute.
A pres quoi, I en distribuait
I'agneau entire tons les assis-
ta I ts.
La tradition de ce rempas est
perdue; mais, dan i le Missel
el le Rituel remains, on peut
lire encore la formula de la
b6nediction de I'agneau pas-
cal.
A Paris, une vieille coutin-
milt atorisait I archicve(ue ou
I'Nevque A exercer, idans de
cerlaines conditions a la veille
des liaques le )privilIge royal
du droit de grace.
Ce jour-la, les processions
collegiales se rendaient, sui-
vies de la fotile,a I'6glise Sain
te-Genevieve ou I'archevjplie
olliciail. La ceremonie lermti-
nee, le corl6ge, pr'ec de cetle
fois tiL )relat, reprenuit s:i
march, escendait la rue St -
Jacques conduisant a la p i-
son, ornCe, )poutr la circons-
tance, tide verdures et de tapis-
series, el ne s'arr-tait ql'a la
porte du Petit-l'hAtelet.
i A, I'cvlque enlonnait le
verset : Attolile porlas. La por-
te de la prison s'ouvrait aus-
sitt. Le prelat y entrait aloirs
et allail delivrer, au nom du
roi, quelque prisonnier. ('e-
lui-ci suivait la procession
jusqu'A Notre-Damnie, en por
tant la traine du manteau
episcopal. Devant le maitre-
autel, il r6citait une formula
d actions de graces. On le con-
duisait ensuile au seuil de la
Cathedrale et on le rendait a
la liberal, tandis que le peu-
ile l'acclamait.
Comme on le voit, voila de
bien curieuses et bien belles
coutumes pascales qui, de nos
jours, ont disparu.


Les Belges r6olamant
1. Limbourg hollandaise
BIUXELLES- On mande de


... a vu, la semaine derni(re,
sous la galeriee e 'sine A Gla-
ce, le lenancier ('uin )a;r ie (|ui,
ce jour-la, ne ni',-i tail pas duh
tout le nom1 de son dila)lisse-
ment; car', il Mail loin0 di'tre un
l6hgant. 11 tait I)lus qu'liuniide
et cherchait nose i tout Ie nion-
de. Un gamin, I'ayant agac6, il
s'cm para d'une hbotiille de ko-
la d'1i iima'chalnd t ia1 lancla
contre Ie gosse. La l)ouleille se
brisa; inais Ie ilurchliand en re-
clama le j)rix el appela la Po-
lice. On arrra le caireticr et ltan-
dis qu'on Ie co tllinisait au L'oste,
un ollicier de li (i d'll.( ui pas-
sail en voiture s'c,i(nil ie I o)b-
jet de son arreslation, Ie fit elm-
barouer' dansll sa voilunre et le
conduisit ainsi plus vile A desti-
nation.
*
... a vu, sainedi soil',. la rue
du Peuple, B... (fini hattait sa
feimn e, sanis piili. IL.'Om i fI't
grand dans le (uartlierl. A,.)rs
celte bonne volie, Ie iarn c 1a'-
geala femnme (d'1in lotird paqu(et
d( bois et lui ordonna de pren -
dre le chemin du logis et le cou-
pie avail I'air d'un gendarme
qui conduisait un voleur.
*
...a vu, I'aulte jour, dans la
ande rigole du Iois ide Chene,
Tine lavandiire (jui donnait A
tler a son nouveau-n6. Soudain
NOTRr (EIL vit la mere enlever
des hivres de I'enfant son bibe-
ron natural, le rejeter lpar dessus
son lpaule et obliger le petit A
se laire.
Quel long seinlgI ). '.

L'ANNIVERSAIRE
DI'

12 Avril
AU PALAIS NATIONAL
A l'occasion de I'anniversaire
du 12 Avril qui esl la date oA le
Conseil d'Etal cut la sage et cou-
rageuse initiative de renouve-
ler au President BIorno, pour
uline nouvelle period de 4 an-
necs, le inandatl pdsidentiel que
lui avait confie lIAssemblke Na-
tionale le 10 Avril 1922, une
brillanle reception cut lieu au
Palais National.
'otins les hauls Fonclionnaires
de I'Etat et ties amis, en tr6s
grand nombre avaient tenu A
presenter, ce jour-li, au Chef de
aj Nation, 1'cxpression die leurs
vurux les plus sinceres et A lui
renouveler leur invariable atta-
chement A la vigourcuse et bien-
faisante politique de son Gou-
vernement, inaugure des son
arrived A la Premitre Magistra-
ture de 'Etal.
Brillante reception laquelle
assistant lesSecrltaires dEtat,
le President el tous les Membres
du Conseil d'Etat, le Chef du
| Cabinet"particulier du President
de la 146publique, le Pr6fet de
Port-au-Prince, la (Commission
Communale de la Capitale, de
nombreux Fonctionnaires et
nombre d'amis personnel du
President Borno.
Aux veux et aux souhaits de
chacun, J* President de la RA-
publique repondit en assurant
qu'en tout ce qui concern la
prosp6rit6 et l'avancement du
Pays, l'on trouvera toujours en
lui, I'homnme, le chef energique,
penetre des seuls int6rets de la
Nation haltienne et toujours
fermement resolu A defendre lea
Strands principle d'ordre, de
discipline et de paix sans leos
Sequels aucun people, le people
b haltien plus encore que tous les
Sautres, ne peut aspirer A une
evolution dflnitive ver la ciyvlj


__


.r- ~-


r~








LE MATIN- 18 Avril 1927


lisation et 1'iindip zIanl.ce.
Cette reconiortaic rcc|)'i, i
A laquelle I'aimnable acciuel dc
Madame Borino ajouilnit un chir-
inc parliculier,I prilt fin ase/
tard dans I'apr-s,-midi.
LES

Jours-Sainits

l)irant les tiois derniers jouirs
de ,I Sc;a'i ni-S tiille, ulie loule
nonilteuste sc piesail, niailn et
soir. I:int ii :i C1ith dile de Portl
ani-Prince (q lii ns les Is glii-es
d(s at.ires p)r)isscs poiir assis-
ter aux lellcs ccirciiioieiis (qui,
column e chaque uiinee ('evaieit
s'y drouilerr.
l.1: .IE'I)1-SAINT
Le .Jeutli S.iint, A 7 helures 1 2
doI iutliii, 1i la Calli' drale, line
iaiide el hellc mcsse fut colt6-
Irte, aver loute la polmple et
tout I'clal dun rilte roinain, par
S. G. Mgr rArchcviqune de Port-
an-Prince enloure d'un nom-
breux clerg. revlIu des plus
soin|liieux habils salcerdotaux,
less double |piideant laque le
,NiI. Is (Chltioinles Ilihlihard, Cu-
e de la MI61iropolitainc cl La-
norc, Siul)tricuur du Petit S6ini-
iiiaire scrvcnil de(I lace et de
1ous-dia'cre IA 'AIrclhevlque, l.in-
dis que deux iultres cc.l6siasli-
ques lont le In( ilc o(!lic etiux (o-
I de d Mr Ie (Clihaoin i Vicaire '.6-
iinral LLe (iotiize, rcveltu de lai
lcurde clhaip' fran tcc d'or.
Au course de c(i ollice eu lieiu
11 Ielle' (tci' l'no(liic de la conseW -
cralion dis Si.inles-llItil's, par
I'.\rctlt vt i n'. l A ii clih iti du (I o-
ri,, le.; clo'lo es carillolnn rt II
lir e derinire I'oi avallt de s'eil-
voler vci s l meii; el, -i' l liii de
la nmesse, Iv Sainit-Cilboire fut ien
lev6 i 'l'i!t 'rTab iir 'le du iailtre-
au tl elC, pot'1 lir le Pri lal s)ons
tini p)it d(Is (le draL d'(or, \pr 6-
c('dl t' suii dI l'tou le Clccrg6
chanltint tides hyines et pel ()rtIanl
dces cie'rges alluils, ful dI '(Ost
da lulcels des bas-colt's..Ilsus-(Ci( ist
avail laiss6 le grind Sanctuaire.
Durant toute la journ6e, ce 'fut
une interminable procession de
fideles venant s'agenouiller ce
adorer Celui qui allait niourir
le lendemain pour hia r-demlp-
tion de I'fHumanil6.
Dans l'apres-iuidi, se diroula
la c6rWmonic du lavement ties
pieds.


Li.: VENi;riEnI-S.INT
Le niaitre-auel a I t6 d pouillU6
de tous ses ornenients. II nulnire
le deuil et hi Iristessedc ses bois
nus. Portant les habits desjours
Sluunhrcs, I'Arch"v\'COquie toijours
UiMvi du (I .leui ,1, lui Stlisi e li ha-
ilils de dcull, v'a cherchelr le
Dieu Il on 11 avail 16 ctonduil
la veille et Le rniniie, parmni la
loule agenonill'ce, le Iront lpros-
tern6 sur lcs dalles de i'6glise,
au milieu dis chants graves el
des lamentalions, au tabernacle
du mailie-utiiel. Iev'lu de la
chasublel noiire, c'il'6 de lia mii-
tic blanche, I'Archev6quie pro
inenc sur toutc It's p. armies de
I'aulel, I'entienlisoir d'anrgeiit d'o
montent la luice llence et par-
fum6e de 'enicens i)1iii'ita;lenur.
Le Christ est renie d(:ins Ile
grand Sancluaire.
A son tr')ne, Monsieur le Prc6-
sidenlct ie la puiblique assis-
tail a cclte ct6r1lonie.
April's I'ollice, Ila foule se red-
dit at calvaire de hla Mission,
Kplac6 A gauci;e du parv.is de Ila
Mitropolitaiine pour prier auix
pieds de .16sus s' lordant de doti
leur an haiu dte s.i grande Croix
loile bllanche.
D)ans I'aiprcs-miidi, colime lai
veille el I'avanl-veille 'urenlt
lieu les otlices des Ten l'res ct
les exercises de Chenmin de l;i
Croix.
Ces chrtcmonies I'frent suivies
de la bnn6diclion du Calvaire
de la Mission par Mgr l'Aiiche-
v6que. La foule s'est mass e sur
le parvis de l'cglise, elle d(ILbor-
de hors des grillee, enmplit tou c
1'esplanade de la Cathdrale. La-
bas, devant la grande porter, le
PWre Manise est debou!, haut
dressed au-dessus de ces cenlai-
nes de tktes nues. L'Archevcque
recite les prieres, encense le cal-
vaire, le bdnit. El le pei' Ma-
nise s'adresse i la loule. Son al
locution est vibrante et un long
frisson de loi court A travers
toute cette multitude.
LE SEGMENT
Mais d'epais et lourd. nua-
ges s'amoncellent vers lEst. 11
va pleuvoir. Le solely, qui va
disparaitre vers I'Ouest, s'at-
tirde un moment et comnme
p jur Otre temoin du grand
acte qui allait s'u:ciauplir,
P'astre illumine l'6glise, la
Croix ou g6mit le .divin Mar-


L'I I


f "
dLea f t t-i7. '. i ' L3

u 7;'.' 1s
latr c, .
vrA A A' "
a tout c n.i. .'l .. .,\







,. *v 1-*


lyr de ses <(crniers et plus;
be. itix ravo:l-.
I Pi're MT. ise a elllevt'


le

ii
I
d


d
d



1

f
v
t
s
t




J





I


Vl'cs Ila
Par le a De La


Fra ileP
Salle a


e grand Cr(Uift'ii qu'il tporle JeIdillernieri, :'i (i heures dut
iii ours :; s;i Cetitliure, il l soir. Ie sIcauer I): I,.\ SAiSu.i: die
resse t1 tc';,siis .te Ila ionle et la Compwgiiie (Gine r1ile Trantsa-
I dlit: <( Levc\' lcs nm iii;s,jin'r/z tIlllitic arrival en ride de
ione sur le (i ist, volre I I,i lPo' l-iu-l'i ce. Le navire n'yv
Ie ii rcs I cr tol jours l , se|jiurin a que qii qUes henires.
ecomii tt'e lIC oi ts iS- A imiiit, i i ai'iil tlto r I le Clap-
le otiit le prLo c.laiilis- hIIiiin el le llnvre direct nclie i.
nic d(' lo)lllt Ic'sSto'cts cs ods el od d E ( i I ,A SA.1..I- onl
ester cat.ili'jqi(ties tout v'otre priis passage pour Friice:
ie! Wil'li-lm IBosch, (Geoliro'y Hlyde
Scm'lnti sollcninel! D)cs miiil Swiinlells. I). l3oIilrice, N'. meC A.
iers dle nini som l Itle\ es vers iailiht, Mlelle A. iitithc, Melle
e 'eli, coinnie nil toninerre (. Ill.irhe, NMine Moriii. ()dille
orniil)le, tics illilliers de 1 Morin Suhri Mille I logairlh,
coix crient : 'A Iras le proles- ,lmne V. Chevalicr, Melle Iauure
aitisnie Vive Jesus et vive 1 1nneIry, M NMor'l, nI ,1 N.-
a Croix Nous resterons u- ,Mlle Morcl. ie (i O'ar
a( N irsonca- ervin, Marcelile Icrvin, Olga
holiqdes Ijusqu' iiotrc der- eI|rvin. Girardt lhrvin ,ils .lo-
ier so' ii u 'ir! srphi ussonir' ll, I ere Hucc i l-
C(e lin line niiiitile lien lill- ell, Ht. Pore Allaire, M. Eugene
pi'es' iiinannle q(le etllc-li, oi i )uDnioi, Mme EugeIne D)ulort, M.
loulc util le tile, fennimes,hioni .Jan-Joseph, Mine .lean-.Joseph
lies, C1li'il Is, adlites, toIts et un b6be, Dr. Lotilabea L'eoni
iuraieiil de resler lid1les :ileur (Gaubert, Jean itic cordi, NM.
)ien, de touijours obeir anux G ant, Mine Granit e 2 enfiants,
lois de IEglise de Rome, la Maric Louise lyp)olit', Mille
sculc vaie. IlGel, 11. P nre Lanlllllais, M.
I Ide ces milliers de poi- Calise, Mr cl Mine Enile Vital,
trine,1monte Ihymnne de trioPi Miere Mnaou Mine un-A Polil,
li et de reconnaissance : Mine .lules lipps, iEdmoiid
ti)nificll Miiliinifical... i PliesJ, Dclnia Pipps, Ni' ole
1 plcul (Iejm. I.euiltenit. I Phipps, Ilent-i )clas, M1ni4.1 sa
auix deriiers accents dl chant Narr, Elisalci h I arr, Mine I.
gloriex, la fioule se disperse! fuilbaud, C:Iu nlIa (iuilbad,
~i.: il.;I -.AIT c rl'nan td' (niul');uid, (i ria ( uil-
i SAM EDI-SAINT h utI. S l.ia (itiha ,i, l. Muln-
El 1-tiis voici le derinieri jo r hrl, M.nS MIul iler Ja1, .acLques
dle la SiitileSemaine.I a mess uller, Lise lIermine MIuller,
est ct'ell&i e ':'i 7 his. 1/2 diu In liosini Picine-Louis, Nativa
lin. Le (irandu Sa:crifice est ac- lPierre-Louis, Gaston Fr-ancil-
comnlp1li cl I'hiIre titl Irioinlhie lon, MI. Edinond licairdo, Mine
et de I':npolIhose est proche. Ediiond Ricardo, Plcrre Mai-
Lts accents dii beau chant monei, Louis Maiitnonei', me
gregor'ii 'fonlt relentir 1'echo Joseph Ponjol ct un i11 b, h Mine
des ha itc.s ,voc'les te l'Eglise. Paul Auxila, Carmen Auxila,
Oni belt tiI'cal I' 1encensle teni lhos Auxila. F're1e ,tu1lo l enr i
, Pierie, Fr1're .ille Joseph
qui dovtCii setvir aux cere l ar ie.
molilites di divin culte et an
Glorbi, les clocles,(qui, deptiis .. -.
deLux joiurs n 'va'leni t jpoifit fail 'es prodPaira-s Asisr
entendre leiurs voix, s'cbran- te 'tI-n -Pr tinl \
lent dal il carillon oyeux, a proclaine Session des As-
leant do uns ii tii jo1ce sises se tiendr'a auT ibunal de
aulioiisi ii djai qie 1 lien t'e plremiiire Instance d'e Port-anu-
ldu Ii iplle allait bienltu Prince vers la till du mnois de
smoili'r cl (Ii'll allait m'essus mai prochalin.
citer. AtLn ours (de cellt Scsion se-
. front jugt's entire niit livs ill ires
intr'essanies, deux :ns de biga-
hIna'lt]';iioU $ 14 ili')I llmi'll t m ies.


t' il ,ljl. I iAR Ell
Comin01C nous IU'v'ns d tiOlic', c"sl diiiiiiii im'e proch:iniii
21t ; ril (ii'aini'a !ieu I'il: iin-
ratiolli i l i11(0ontiiienl tln I'thou-
neturi dc Mgr Ilealiige. r, Aig ic la
Place de'glise Sle-Anlne iar
les soins d'utii colil t'comlipos
de N1'I. miit', 'Ed. lEslcve el
(Gervais.
.De ii. iiiles l tbelle's f 'i"'mo-
ilies il';,Ic iiip:-, tl.''ilronl ie tt'l iH ati-
galr' ati):.
L'ne IIIt':.se solciii' lle sct'la
cclci Irce le iniali a 8 hlitures. S.
(. Mgir l'Ar lihcvc\que de Port-au-
Prince dnollna f'absoute et NM. le
Ch:l.uin iLe Gou-ze, Vicaire
gnhiral liroonf'era le p)agy-
rique dui v6ndrable Priat liai-
licn.
Aplr6s la cr-i'inionic religiense
le monument I'inauiuiiratioii ura lieu. La be-
nildiction sera donnee par Mgr
I'Archevnque et plusieurs dis-
cours seront prononc&s.

Occasion
Exceptionnelle
1 Hudson,. scpt passageirs enll
tr ;s tl [ l) v tl a t oi.i ititc'~ r'( 'c.
S'adrt' 'Ci IUi :olonti e! ; \ i'.
BRIGADE t'. S..M. C. .
haamup_dc-Mars.


I


.' nll:!!i '1lil:H:l tl^ i ilil *l ll'iiil'Si
d'i ll'lpi;'Sci !ll < lh Ie l t r>iir
en all li
Par tilu d(crctel 111)1li' au .Iour-
nal Officiel, Is in I':nliini6 ain-
iinelltt's pour 1'riis tid i 'epr',seiila-
lioi ailloucst;'. auix liiopros,;ilaits
de I lIa FinciAc a l'l'l!r.iang<'r ont
1i' atugme'nl't's.
lf tChLAf' dc la iL,6ii.i') de
lFrance A I or-i.,u-Pr I ied c -
vl. dohitn ;' p;-!ir (i hlor janvicr
dit cellte aiine, 20.000 francs
d'iitdeminitls noiinulC ics.
Le liepr.secntanti de la France
A La Hlavain, Ie double, 4;).P00
Irancs.


Le Bulletin
de la Quinzaine
Le premier numii'o d'avril de
celte interessanle revue reli-
gieuse bi-mensuelle a paru.
Nous 1'avons parcouru avec le
plus grand intcr6t, car i corn-
porte de tres belles pages oui
passe un vigoureux soulHle de
!oi rcconloilanic et conflict, cn
oulre, de nombreuses informna-
lions concernint 'l rl '' cc .
It lch s d,':. I ):, '."' *s i l i
S.lest d. I lii,
tNous rI'conMniiBdouliis a ino
; c ;, .1 lie jamais m nw(ji i
dic p)arco ir le Bulletin chaque Il
loib qu'il parai L


Le plus pur des Beurres deo ('.opechbaue est bto!
Eebensen La meilleure preuve est sa vogue actual e.
La Maison Esbensen n'arrivait p as 4 ttisfaire s
mondiale, et de ce fail a4gligeit le march d'Hatiti. t
bientot six mois Ells ( s'est d6cid6 i prouver la cl
fienn, qu'il y a B.urre et Beurre.
Rien d'4tonrient, le bongoot halltien a su apprtleri
Esbeusen. _i


AU

Nicariagua
W\VASi ;I'TON l.a nouv'Clle
;iiin il(,' (illt hqc ii revolution .con
t e Ie i)'sidelliil )iaz est tterni
*'e a ,t6 C l Vtoiiilnii(quIe' aujour-
l'hIni p:1r le I)r Alcpintro ('OSar1
iiiiiisll ti' iiica'; agi:ivyell atix l;ils
U, Iis. II a dclaie avoir trev'i dst'
1 1&' hl:s li-ain' qt Iarni uce li
b icr'alc S I':smi, to i : nii l:-
I r I g n.t'r I Mo; iald ,, a.'ail
t'! coi ll ,C iO. tiinl dl':i'ic ; ent
i.iii;e Itiie s It D)r Svaca riprc6-
s, t.nilil iln '.'rica n di I l .r J.o l:
!. S c :is:. hiel des lilb r liix. a
i, clair' q(ie les so!l.ils dt< l'i;i-
I ,Alerie de nimarine aiin'ri'ic
!>;i! tie lirail I d.- rde.s ,i' ti s li) I
i [ouit l'i in':-i ,I. I )I l ci '
l,,ilid 'elii is a i ()|)fp rlitio ,i.
iinilaires d::i 2 1 tlu Ii lIl pri '
qipi' nu service s%;r le 1roil. Ic.s
soldals do I'anir.il L linier sai
si-,sent des ciloyens nicaragu'i-
yeiis, les 6quipent plro:npllemenl
el 'es Iransporltit de fotirce s'ir
le f'roit, a d1.-eliar1 le l)r Vacea.
I a-it : o i <(el( l'1ariii'te dies
I'.i. ts-Utl s fontl oi lin aill, lienl
dl vols (!e re,'0 i iii 'iss .' e o I'i% .n 'te d l ,:).i: I'li il li!ililln l
It gr upoiii ils ito i'ia rllim e lil)
i, l ;)Lltl'.s le;s villas i in orliii
Il'o s )ilt ('Ctli)cpL s )p i' Il p si-
de' ;l D ) iz par l's sold its de !'inl
I.il rteri' d' i 1. irin'1 sonIs pr6le x-
I ti0 [ir-oi<(ger Ilcs chlicnins tde


iLe drill d1i4 vj;.1:;!\ femllmies
.()NI)!:';S Ie c:ib!iicl lri-
l..iiiiquei a piis oijo ii' 't liui lillne
I 'c"'isioil tl ti itIi 'ive ui st.;jt de lai
({ii'esioln tl'ccordi.'r inux leinilics
i's i!c!ilmes dr(ils de vote q(i'alux
101tic ll 's,: iic iiie ('co in lltiii ic li i t
of1i iclle i'a t6 ['tile, ianiis oil
dit l.iii les couloirs lS oiciels de
Ila( i:i ilre ties collllnuut's que
M1. Baldwi:l, LLre:nier miiilistrce,
inionceri aIu Iparl -inenti que ic le


A Jacmel : chez 0. Daniel.
A Petit Goave, chez B. P. Reid.
Pour les commanders, s'adreoser a

Alfred VIEUX,Ate


Violente tam,&tb sur
la. c6tes marocaines
PA.ll S- Un nomlbre indeler-
mini' d ItpersIIIXn,'s out perdu la
,iCe et oin troil que moins de 4
iiavir'is o01 fail nniial'ge tout lc
I iong d s c 's''ltl' d'l'spa ne el da
(Maior Ia I;i suite dela grande
'inemptec (lii a s'v'i suu la l cd!iler
ran6 ui i tirdi dcirner, des Cniilai-
nles deC lar)t(Ies tic p1h'li n sont
pa.s ril'ires ct I'o i einsc qeic
lts nii ins owt p,'ri e inmer. L-,s
d"'-p 'c vs rc iut s d'il',pai ne cc t
0i )res-:nidi naluiiIenit les d('-AIs
iiitC'ii'sis A elnvl'ro.i 10 ).)03) 00)
do < i'lais pri's de iGibra'ilar
)liusiel.irs tdllicSs Oit el ri'cnver'
ss p. i les va it'es et le ( qaliis
l le Vil igce o ilut 61 inntli's. ,i1
|)op);il;iliL)ii a pris la fui.e ;'i \lcl-
lihli. S in la c ti e (In 1Lal-: Ides
in liso i; out Mli reiversc'cs pir
tl venl tl les nilir giiis nimiine
d ans ls I i ( arli rs p olS g ville out lil d 1 I i .i r lea's p 1 'tes,
oil Ie l:VnVliit'cenl de la ville a
$2tC .i'ti W .
Les t *p c .'.es dis. l qu'il y a ('U
b-aucodup d'accidentil die 'rson


Po:Ir la travershe ag

WASHINGTON- -
pilan A trois moteurs &i
quel le commandant
de la marine des .
comnple effecluer cet
versbc de i'Atlantique
mis dieni in i a dessais
tifs a 1iinpiton lloads(l7V
Le commind:inlt Davis
lapparedl de Brislol (
iie ) A \V Washingtou.

La Conii;r ,ei'r d' Di i aDr
hi:Socii'i d's Na.u
PA.lI'i- Lord Cecil,
briaunniqie, a infornqi -
lioncour dl(1gu6 frai i
I'Angleterre ne pouvait
rer A Ia proposnion Ira
lutivement au conipto
limitation desarmemn
L'lialie a 6galement
lui eail impossible dot
le comnproinis francaist
able que la confei'e.n
nera jeudi sine die.'I


gLUvl'irne'nitll a decide d'u;bais- n'' Uj*|| YiLL-,'"i|i {l [i La Condamnlt
ser A 21 at.s 1'4ge de vole pour sols a ,ellila t (lals tlautres mart doeaou
les c uiies,. endroits, ina:s il a tt inmpossi- otVarlae
l blejusq('ici de v6rifier le noinm VSHINGTON-
---it 'i '----- lbrep des morts et des bless's. out W.t lac-s auxd4
I.: viKile .i1 l' siehil d lahil Rlp- -^--. d'Eltat de la guerre,
!hlii|le he !'.*lie iib llals-l nis Un accord franco-russe ne ainsi qe dans plus
WASI1IN,'TON M. (Orestes au sujet des dottes rlces du gouverneme
Fe;-ara, ambassadeur de Cuba A PARIS- Les repr6sentantlsde sure de precaution co
Washllmngon, esprie que la pro- la France et des Soviets vien- vio'enccqui ourrait
chaline visit du president Ma. ncnti de conclude tin accord par- la sentence de mort
ch; d ) atx Eltals-Uis coitrilbae tiel sur la question des dettes co et Vanzetti. Au
ra encore dAvelopper les liens de la Russie i Ia Fran.e.c.Les So d'Etat nn garden su
d'am'!e urissant les deux p.ys. viels ol''ent en principle un ver mentl 'enre du
N \ c I ad( ar'i\'vera le 122 avnl se'mincii aunuel de ()) millions de cr'lai,. 'e Kellogg.
i' .,ash .ighon,il diners A la .a N ii Irincs or' pendant 62 ans en coin tue
sO,- le Ic23, Ic 21 le ba- Itieiqanti ,tl' des vrrsemntus de
I'oil 0 k Carlier d, M:ircliiene, 4n0 mi1i )ii- pour arriver A 60 et .4I
amibassadeur de I,"' ,i lIe ct do- 7 in lions atu ours des dri'nie A ThomNieA
yet dui corpsI diprlo ai ique dion- res anTls. Toutle la question oiominltion d'une Cmill
neira un dejeuiel ti c son liont- des cirdits quti ;; Il France con-
neur ; le 25l le pr-s:ideint de (;C-L st, l:i' i a'; it tc' aux in ius- Par A t du Prl
a sera New-York oil il scra li iels so iti(itcs.O(r sir ce poin ], Il lique,i .dale
re'u par lenaiie :!.\Valker. i. 1lacco.d se:ub:ce rien nins qu'- lcouran une Comm,edaie
NMlchado dolt vi.tler ag.ilement imminent. couran une Colmismi
Chicago et ALhI nua.,A I l ,ad lle lerer les imt a is de I


Le hain dans le Gaitace
IAlI) .A\hL -Trtnte six pI-
lerins ont c c'.cras's tc uun grand(I
nonibre ont 60i bless6s dans.
une course pour i're premiers
dans le tleuve sacred du Gange.-
Celle baignude fait partlie de lai
Kuimbhlia Melaotl, ceremionie re
Iigicuse ilndo-.ie du baiin.

L'EiiOe< spi'iail ili Prit' ideiilt Co)-
lil!ie p.irl poir I, e ic'ai'ra a
WASHINGTON M.I lenry
Slinisoin qui s'est einbairqu6 pour
le Nicaragua comme envoy sp6
cial du president Coolidge conf6
rera A Balboa ( Zone du Canal )
avec le contre-amiral Latimer,
commandant des forces navales
amdricaines au Nicaragua.


da.. Boi Vouloir.,
Siti.u:'di a 11 heures 1/2, les
cinq avions (qii fonnclm t 'es-
cadrille ddo i Bon Vouloir )) a
board de laquellce des avialeurs
"de I'artnie des Etals-Unis onl
cntirepris dteplis deceimbt)re
dcrniicr, un grand raid pana-
nic icain, onl ani6ri:A Prlt au
Prince.
Lei avi,'leurs out l1c les 1h6-
tes d(I la \ille aiendanti lt tite
Ia jouri'i de rec,'is an i'al:is Nalional liar
le President lde la Rpublique.
Aujourd'lhui, les Amphi.
bies ont repris leur vol se
dirigeant vers bantiagode Cu-
ba, poursuivant leur randon-
n6e.


M^M '^ &BH f


6
*


mune de Thoinazeau.
compose de MM. LIJ
hauleurs, president,
nocent, Joseph Dague' I
bres.
Mercredi dernier, M.I
Maglolre, Pretel des 2
segment de Port au-P
rebalais et Lascahobli'
c6dd 6 i'installatiot l
Commission. A l'allo
Pr6let, le president
assurant qu'll consac&#
ses efforts et toute
au bien-clre de ses a
et la bonne geratad
rets qui lui sont con g
Une des premi6.t't
envisages par la .
Wtb| la construction
de-Ville. Les trvat'l
ceront sous peu.


r % -j


I nsurance


Une des plus tortes compag


canadienues d'assurante s

la vie


Euq Le Boss6 & Coi


. 7,


e"-- .. r


~1


I _ __


-- L II I~ I --- --- ----- -- ------- -r --


___~~_~ --- .~----;----------- -' -~ -


A Port-au-Prince, cl a
A Sint Marc, chez

Aux Gonaives chez


EN. VENTE
Siman Vieux, A. Doli,
Alphonse D4sir, E. Lajole.
Madame Maurice Clesca, M.A-
ment Pinard, Madame LaLel
Lacroix St. IR4my & Co, Madutn
DWbrosse, A. & F. Me Guffie.


h' .






LE MATIN 18 Avril 192/


inr
t




i


I.e in riral I)s'lSIT, llh'ss," dau
n l ai ihilt d atlo
P.\IS -- l(ne (I'icch Ce de C'
s:1l)ld;>ca ( ,Niaro' ) .annonec qu,
Itl iliar lctualIi lFr'ia nticlel i d l.ipt icCN
i e t6 s~rictusencnt blessi ii
un accident d'auoinobile s id.o
la region tie Mazagan.


A Parisiana
Noui rai)i eloqis .(ue c'est cc
soir, A 0 liw irtkS, (q t iru aa lieu, i
lParisiana, li gr:idec lte tlh-
I tnale que (oiientil les 6lIves el
le, ancitunies 61evcs te I'Exter-
nat Ste. IRo-e de lima don't le
plrolit sera altril)u iA 'acquisi-
lion d'un ntaltre-auitl en mar-
bie pour nla miliopoliitaine tde
Port au-P hince.
Ce sera une tris belle soir'e;
nous en avons dtjA don't le pro
gramme rich el varik.
Les derlli6res caries s'enlh-
vinl ra|)ideiment, quo chacui
Ss'emiprc'esse d'avoir la sienti'.

La fi6vre typholde
II piraIt q.,1il v a cvs jtours-cii
unt'e rec udesceiice de cetLe ter-
rible minlade. On noussignale
qu'il en exiie de nonibieux cas
i dans divers quarliers de la ville,
I nolanmnent au Posle-Marchand.
, II est n6cessaireq(pe le Service
d H-ygiene IPiblique redouble
d'eflorts et d'anclvild d.ians les
ines.res proplihyctiques A pren-
dre et que les uinilles elles-in&-
ices comprennent qu'elles doi-
vent apporter tout leurconcours
a es uesures risess dans I'inue-
i't g n6iral.


'-:..- "

Panama Railroad Steamship Line
Service de fr6t el de passagers entre
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, CANAL ZONEct les PORTS de la C('l E
OUEST de l'AMERIQUE du SUD.
''* I e plus rapide et le plus direct service Ae transport de passagers entire Haili et
Iespoils Europi)se via New-Yord el (1 istol lil, Canai l Z( lie, Istlhm, de Paiiuna.
Voidi la lisle de tos agenIs pour les plrincipaux upo is dc u' (ope : '
Angleterre Ecosse France
Mrs, G. W. SI1IILI)OM & Cc 17 James Sireet, LIvhI'ooL, EN(;I..\ND


E FRANCE:
Mrs. Sill I. ii A( snil neprsenl s
par les liaisons sniilinhts:
GELATLEY IIANMEY & Co
21 ue de hli iep)ubliqice
Marseille
1HiERNU Pr:(oxN & Cie Lid
53 Quai Georges V
Havre
IlEBNU IEl()ON & Cic. LI(I
lutie du Moulin ai vapcuir
Boulogne s/Mer
IIEiNU PEiION CiC. Litd
93 Rue ide Murais
Paris
IIEhNU I'EION & Cie. Lili
Rue de la Tranquillilt
Dunkerque
HERNU PERON & Cic Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


COP'ENIIAGUE
Danucwirk
Mrs. E A. BENDI)X & ('o.
21 Allenigade, Copenlhague
GENES

Mrs HENRI COE & CLE..SI
Piazza S. Malleo, No. l1i
Cenva. Ilalie
(IiHiTSTIN'I NORWAY
Iinternati(onal
Speditionssd kad
II.\MNil()it. GERMANY
Mr I1. Vcgemann
Hamburg, Germany
GOTTiIBOURocF, SWEEDEN
Nordisk Express
Gottcmbourge, Sweeden
IxOTTERDAM, HOLLANDh
"Mr. H. Vogemann
Rotterdam, lollande


0. B. Thompson
General Agent
Port-au Prince, Haiti
Private Telephone No. 525 General Office Telephone No.425


IONIE IISfMCE I



SCapital: Or 18X.00o00



SEug.Le Bossew


Allntfs fGeneraux


10


I0
rv


.


'71*
SW'
IW4 WF


F illite F.Rickacrds & C '
E'ii conlflo init' (Ics disoli sii
o tlsdc I'iilicle 4')6; ,l1 1.:1 lc
;* L ':ollIl -CI'tc', It'S l "s cr'.ni it't's
le In lfiillile ickanrds & C(o
oIt invil,-ss i se p)rst tiler,
lItis le d ,iai d(I quarante
outrs, i pIrlir tie celle date,
atr I'cu i on Iler Iiui)d6s de
ouv 'ir., sn svintlic de' l atile
' illilv, I)I{ r ll' I n1(1 a t lot tr
c,'s lilies 't v .t r&iw it-t e.
i Ie, r choix, s'is !tc I r. l;'ir, il,
,i'posei lturs hlinrs in grvi'e
.l T"i i anall de I re liislince
.Ic P'oI l.- -! rin ', to) lte jc -
ct)|lis:,c.
I'orl-.-: o rii, ,-c. av il 1927
Le Jilge-Co(ll)illiss:Iilt',
(i .vv Jl.AN

Le t61ephono pour leos
Tribunpux de Paix et
les Presbytbres
des paroissas
Nous av onis. ela a.iii!n s rois,
ilni-l nd utl (I| os 'l',i.l tr iin ix dc
i'nlix slicil l|iliivius dil 110 -
pholeit :ailonioiiinlc. .lis(lq ici
,i)re irequtile iia |)i Iire priset
eii tcoisi.hrationI v'u le |eu tl'ex-
lenisiolln duI r'scatlln l"- Ei icc inlloienl on I le 1 lin't-ea
di 161lepl ic ai1 a i nillt' (|ii'it'nc

rouis que iiOS Justit ,es ie Plix
aurlnll IcLurI s ap1 ;irils.
11i faudi(iil aiussi soinglr Ail pour-
voir hlesi eshl)t'res ties tarois-
ses tie cel utile moyen tide com-
Inunicalion.
L'on ne s'imagine point (quls
niorties services le ttcl)hone
LIaux Tribui) i ilX dtie Paix et
(dai;s les resbvlrs rend rail
IoustC (UXtili N ,illi, ch .U ejou-r,
fort souventl LtlLaire et8 au public
en general pomr It's cominilm..itca-
tiolns c le; Icns. ignientils dt n'
chaIun a besoin.


SERVICE POSTAL
Mardi sera iniaugnirL' le servi-
ce postal par avioin Port-au-
Princc-Port-de-Plaix. Les lettres
sero,'t revues A la Ptoste Ic lundi
jusqu'a 5 heures de I'api is-nidi.
11 y oura aussi dor6iavant deux
fois par, semaine un courier
pour les Etats-Unis via Sanlo-
)omingo. IdI
Cc sitt IA d'heureuses iiilia-
lives dont il fault feliciler I'admi
ilislralion postale el sonl dvou6
d:recteur, l. Andir6 Chevallier.


((Lc PIetre(,
Au Petit-1S 1 minaire
Cotnme nous FlAvons dtji)l an-
.once, cesti sainedi Iproclain,
23 avril, que sera donnce au Pe-
lil-Smniniaire Collgec St. Mar-
tial, la premiiri de la s6rie des
tctes qu'organise I'Ainicale du
S6minaire.
On y Iouera une piece 4dcs
plus 6inouvantes, Le Pitritui:,
Ires beau draiue Al action Ipas-
sionnanite etl 'qui,cerlanineint,
est,' rservt le plus beau succ&s.

Companies G6n6rale
Transatlantique
le shliler (t(Macoris veliiaill
de !, II:vrC tl I orle-ch i esl
/ rtllen n .1 Porl-'in 1 rin.'e le
20 courii'lil.
11 rI'e i;ii L Ii t tie.i0 ii' jour
i) >ll Ir s 11oi Is du St l cl S InI-
,i:io de Cil)a (,t S e l'i dc rI -
1927,a c: 1 ss dil-lri lc vcres ,
et parn oilea i lln les porls -li
1(Jrd, I tleito Ilalai, .';i Juall
let lx IIivr,,.
',rl't-.-l- 'ilce. Id avril 1I) 7



1I i lilt', UI, i, r .c.tm iil.
I Panaia Raihron d .
Steamship Line
I Le sic nil'r ( (.o iln i 'c-cial
Piolnnflri. c l :ilclidu ai Ii-
au 11riince, Ilaiil, velinl Itdt
New Yoirk, le M irdi 9J avrii
1927,aivec: I I. s.ics dhte llres,
el parlira (i i ns 1,j 'a s-inidi
du iIlc jour, dire'clcnmcnil.
/ po i isl,,lfi ,li 'l. c il olle.
( B. T(II. t MPI'S()N
Agernl {i icnrl


I'
S.




'S


The roiJal Ealrchan (ge

Assurance corporation

Londres.
Assm.irm'ic conlre In'endie
,Nl is(ion d le S l ilil s', llll ilt &,Pr' n |lilu(ic
,li!. c dle |)tle is 1721') (2(16i ainaitcs).
A-IIrez/. volre stock dtie Mrchandises.
Assui cz vo'Ie Malison.
As ire't vote liidustric
alin (luto vous pliiss ez dornir Itranqiii.lene i.
Tous ICs r'CisCl it'iiienCiils vouls SI' t lli l haurnonis par
CAIMlIBEI:.\x TI'AI)ING C" I Idi.
SlnI' sors \\I' I tninlil: \\' .IIAMS& Co
'I'tlilphonlic ) l 710 Port au Prince.


Snrce De SantW Depuis 1873

Le systame human a besoin de cer.
times nourritures riches en vitamins
reconstituantes pour promouvoir la sant6
et une croissance normal.
Les savants eminents admettent que
I'huile foie de more est une des meil-
Slures nourriture mdicales qui ex-
tent.
L ntmukion Scott content doe 'huile
do foae de more, aussi do la glychrine
et des hypophosphites do chaux et de
soude, une combinaon u manque
rarement de donner les r6sutats vo
Des millions de personnel ont employ
avec succis cette nourriture tonifiante
depuis 1873. C'est un reconstituant
crmaeux, bhlan, agr6aBle au gout-juste.
ent ce qui convient a ce x qui sont
d6prim6s.
Vous no regretterez jama sd'avoir
\ ps vous meme de I'Emuaion
Z' Scott l'huile de foie de more
vivifiante ou de l'avoir donnee A
votre enfant.
1-


Peinturs!


Nous av, ns le plu

fort Stock.


Nos prix defie t

loule concurrence.

Commercial Agencies

and Commission
IEn lace dd et li oniu


centre a ^
CONSTIPATION
prenez les
OOMPRIMaS
do IELORT, Pharmacln*n,
190, Juf tBant-Antoine
C'IBST LE MEILLEUR
DES PURGATIF8
Ao..mrlaUG; Phbarmaei ALBKMrTU
Pharmale du D' JuiUn VIARD
*# tout** Il- bonnl PharmeoJi.


Le Bulletin Officiel des l)arl'-
ments de I'Ajricultuire it du Tiiral;ii,
II nous a t06t renis le N c d(
mars 1927 du (( Bulletin O()licie
des Dparlciments Ie l'Agricul-
lure et du Travail A qui a piia'i
avec le somniaire suiviint:
Loi.- Aril'c L,.- La Plaintc de
I'Artibonite.- L'Agi iultuit It'ro
picale animricaini'.- (Or rnisa i
tion technique agric(le.- Nou-
veaux credits a l'Agricultuir. -
Conilrences c( Coii 'lrs iittilern-
lionaux.- Exposilions doniiiini-
caines.
Toutes ces pages du ( II ul.-
tin )) sont des plus intsressanwics
A parcourir.


Males de Cabine,Valises et Couvertures de pure Clez H. ao1ii
flame pour voyage. Ix exxceptonnel
i+ -_ ... ..... ,_ .


Sleest
d


~


Iihiskyl


--------------- ------ ---- I~ Ille c


~Pr~rCli~~RpsllrY99L~#kl~UPL~W~l~jl~~k"


g~p Y


1.


IIII I --- I


-- i


-- ~~--~-


c


--


- Y


..P- -


- -~--II)-~------


L ~ L -- L L *I


I


I


)E







l' MATIN 18 Avril 1927


I P


A nnonces vooS intliesseul


lisez-les


- '-c~


.Crmme


Le Crme eTindell
consereV to frotcheur de la je


TEINDELYS.

donne un teint de lys
C
Eile
lent la poudre
Assure une
__ Scornation exquise
L Cremp TEINDEI.YS. fine
onerlutr' neulre, e m *ncapabil
^' d'oOTeiser en rien Is peau. qu'elle
J\ JoucIt. i n h li' et blanchiat sa it
huhr fir i lexcas ou jamnais Ia fire
Puire Parfumee aux extraits d
Acura. ka Creme TEINDELYS csa
It type le lis parfait do la crinsi'
d t let*sun emploitivite lk
hale, kIs ta chess dc touseu t 1t
trrita'ons dues a la poustiare

^ ~ARYS
S13, Rue de ta Paix, 3
PARIS
se. ebe perlItff.ele
lnesM, ebeffit. Waco too rod## Tmites Parfumeries et 6rand Mnxigs .


SNiIES LES PANNE-S
I)E

CAOUTCHOUC!!!
I h,,mie niiouvel ie prtlr lto s les propritailiies cit
S llni lon !I


met en vente son PNEU SOLIDE 30 x 5 pour tout Camion
de celte dimension.
Je vous invite 5 passer A mon fAgasin pour line d
monstration, il s'agit de volrc intlr't.
L. PREETZMANN-AGG ERHOlM, Agent.



Fred. Gaetjcns
No, 117 Rue Roux on Bonne-Foi. No 117
T616phone: 6(67
ON TROUVERA :
Alcohol fin pour liqueur.---Sucre IIasco l)lanc et rouge
gros ct d(lail,- iz par s:ic et par livre, Sirop, Orgeal
Grenadine, iP'che, etc.- Cigarettes, (hesterfield, Camel,
Cliantelerc, lPanltalon.- Mainchlettes qualitI suplrieu-
c, Conserves alimIenaiires. ale vieux par livre,
c.'fe en Ioudre Whisky, -Iire lalr.cnhoffer.-
Champagne Masse Pere eltfils Cliampagne qui peut ri-
valiser avec advantage avec n'importc (quelle inarque de
in place.-- Chamni)pgne la.nson-. Parif merie Vin
l)anc p)ar gallons el par bo)ulilles. Vin rouge par
IMouleills el gallons qualityt supbrieulre-Clairin vierge
)par harri(ues el gallons. Enfin Ie f'a me u x 11I [ U 1
NIC'TAII.'Et la non moins fa iin e u s e A NI S ETT E de
Madame Fr6edric Gaj'tens.
Vnez faire une visible et vous sortirez salistails.
6i.-


I \ \ persiste pa


LIF L&
le Savon .. .
pour la Sant,
Lvur Bros. Cu o., ...i:. -,a U.S.A,


f it.


A vendre
chez
ALFRED N. COOKE
1912 Rue d(t Magasin (de i'Etat
Huile d'(live Dnret
par 'gallon el par litre
Whiskey
King of Hearts
Gin Beefeater
lBire Paillelte
Vins Liqueurs Chmpagne

Grande tabrique de
Belles et harnais
11E
MAURICE BOUCICAUT
1931 GrandllBue 1931
En lace de C.lts Pressoir
Seiles anglaise,americaine et
imexicaine. habraques, vali-
ses, janmiietres, mors tic. etc.
Prix exceptionnc's.

Avis CommrclIal
Monsieur F.Sejourne,donne
;vi au public el an comnierce
(1lue' pil(i nt son absence MM.
lienry ScoII It Ilenri Elie:inc
s I'ort (onjinitrn nt cha- g.s
dc sn p1 ociraltioI.
l); t- -lr:r ne.k 21 mars l! 27

Us rc z-u- Ca Gscline
L.a l station ; (Iil Service Chrys
lIr siltuce a la Place de la Paix
oU Place Getil't.rd, :.nnonce a
ses clients eCl au puIl)ic en e
ner. I qu'clle vieni d'installer
llne io l'e a g:isoline mo.
di rine..


LA COQUeTTE
Salon de cotfure
Sa muel FER El A, propric-
tuire No 511 Rue Joseph Jan.
vier se recommande par son
travail soigni et ses coupes
61eegan les.

ON I EMANDE
A acheler n bon1 piano,
SS'adresser au bureau du
Journal.

Oo trouvera chez
Charles N. GasjeDs
RUE DI MAGASIN D)E L'ETAT
Exti ait orgeatine pour orgeat
et touits sores d'extraitspouri
liqueiL s.
Vin rouge 1) r allon.
Aiisctte,I a au el outiles sor-
1.:, 'e liqueurs superfines.


,/^.


eo 0


U,.


Plus de la moitie des Pne


vendus enHlail


LTs i-l'l is
services


sont GoodYe


Cood YTea qui ont 414 adopts
de tianspart du f ouvernement


r ar presque
Haitien, sont


esleceux qui ot le mieux resist" aux indgaliats el aspirites
de la I4publique.
Les fibres coniues sous le nom de Superlwist qui entree
brication des pneus GNd Year, leur peranettent non ssul*I
sister aux chocs, mais de les absorber.
Achetez la prochaine lois des pneus Gid Tear, et jouissez
qu'ollrent les longues courses sans crevaisons.


Good Year Balloon Tireso:


The West


ludiesTrading C


PORTAII PRICE -ONAVES


Ces
I


9,. 44


JI
6*


I-


4.1


d


I-A-


dai
pt


API


Z.a


--- --


_ ,-I


~u I I --


... -- m


I


- -- -- 'I


- -- --


i -- -


--------e ---- -"


IA WL .. .;-.i 1 1 C


---L-


v .-'i


~s~GCb(


,-J.L


T


.dl6 t'- *.


rt.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs