Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04440
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-13-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04440

Full Text






W QARECTEUR. IMPluMI.EUtl
Oimr:nt MAGLOI1R
Bois-VERNA.
1358, Rue Amiricaine, 135R
TELEPHONE N0242
LE NUMERO :O CENTIMES


21 m;e ANNI':E N" 0073


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


MERCRED1 13 AVRIL 1927


.. ~ '-~


za route glorious


De la Creche au Calvaire

II nallra, II sofirira, 11 mourra, II ressustile

Voil'i la troisi6me journee au plus honleux des supply
de la Semali e-Sainte, cllte ces: ati crucifiement.
Semaine de douleurs ct de Les Juifs, lAches, n'eurei
larmes, celle an course de la- point le supreme courag
quelle,-- vingt siecles se son( d'Mtre grands et sinceres ju
oules---, se joua la supreme que dans la r6volle et le cr
sc6ne de I'incomparable tra- me. Ce ne tut point an vieu
gdie qui dbutita a l'aurore Jupiler grima'ant des Ho
6clatante de la Noel el qui mainsqu ilssacrifibrentlJisu
s'acheva dans la victorieuse ce inl au noin mnnlmedeso
apotheosede la IRsurrection. 16re qu'ils le martyris6rent
Cest la Semaine pendant dIla blaspheme, clamaien-i
laquelles'accomplit, jodis, la devant la blina de Pilate,
parole des Prophl6tes, pendant s'est dit Fils de Dic u! 0
Iaquelle le Nouveau -N de Mais comment ces grand
Bethlcmn, inmr enfin pour la Docteurs de la Loi, ces pro
souflrance et le martyre, apr6s fonds Princes des Prdtrc,
la plus douloureuse des Pas- common t celte savanlteassem
sions, oflrit son sang sur un bice qu'etait le Sanh'6drin
gibet d'ignominie afin que se ont ils 1)tu Mlre ce pIoint aveu
realism la grande promesse de gles pour nc point croir
misiricorde et de pardon laite qu'nn Dieu s'incarnait en ce
aux homes coupables, par Ilomme. Depuis sa naissance
)ieu, son Pere. II avail march dans une voi(
Dies ir&!e ... Jours de col6re, oel, jusque li, nul dtre humaii
jours de lamentation, heures n'avait os6 marcher, qu'auciu
d'6pouvanIe! hoinme, apres Lui, n'a os(
Denmain, :i I'heure de midi, parcourir. II enseigna dcs
lesclochesde I'Eglise, toules doctrines si pures qu'il n'es
nos cloclies s'ebranleronl, point possible de croir
sonnant A loute vo16e ; leurs qu'ellcs aient pu couler dIt
grandes voix de I)roize a- creuset d'un cerveanii simple
nonceront piar un derinicr ca- ment liimain. Sur les froni
rillon quc i'aurore do Jour tispices des temples oil le
terrible allait se lever, que Juits s'assemblaienit, sur Ia
.eure de sang 6tait proche. pierre de Cclui de Jdiusilen
puis, 6poumonn6es, tristes d'ofi il chassa les voleurs e
'c, ee-;admep6pouvadbrs lr< traflgueurs, 11 grava de
d'avoir A chanter un si redou- maximes si id6ales, des pre
table 6v6ncnent, elles se tai- ceptes si sublimes que, d'ui
ront. Elles s'envoleront, dit- coutl, ils Font Oleve, Lui, pan
on, vers Rome, la Rome Im- vre Nazarcen t bscur au des
m ortelle qui ravonne sur le sus des plus grands parin
Monde d'uine clart6 fulgurante tons les Grands qui, avant lui
parce qu'61ifite sur les ruins avaient illumine la Terre de
sanglantes de la .ierusalem I' blouissant eclat de leu
decide, parce que btlie, Sanc- noms. DIs qu'll part, 11 If'
luaire reconstruit en trois plus verlueux qu'Aristide
jours! avec laolumineuse pous- plus just que Socrate, plu:
si6rede i'autire Temple; Celui sage que Lycurgue, plus ans
(qui avail vu la triomphale en- Jtere que Sen6que, plus grani
tr6e de I'llomme, sous les que Platon, meilleur que Ti
jonchees de rameaux verls, tus, plus magnanime qu'Au
dans la Cite t6enbreuse sur gusle.
laquelle pleura Jcr6nmie e Or, au-dessus de ccs 1hon0
don't, au jour d'h ui encore, mes illusires, quV a t-il do(i
apr6s 20 siccles, les moindres sinon Dieu? On a dit q(ue sa
ao llons inscrust6s dans les religion 6tait une ligende
miur de la Ville de Pierre Fort bien. Mais il faut avouer
Sont, come jadis, tout r- que celte 16gende est cell qu(
onnants de I'Hcho de sa gran- convient le mieux aux aspi
de voix divine, rations id6ales des Hunmani
t. Is ct que de toutes, clle es la
Oui, les cloches se taironi seule d'oui, lorsque I'honi ',
et le.silence et le deuil plane v nlona- --.- --,., i ie retire
rout au-dessous des vuyotes aussi pur aussi immnacul6
4keiaules 6glises oiu chacun aussi purfumn6 que la corolk
Sriera encore plus bas que d'un lis.
de coutume, co.mme en des Trente troisans,cel [lornm(
ours d'effroi, tremblant d'en- a lutt6 contre la haine, conlre
Aladre le son de sa propre le vice et le mensonge victo
Tix; car, it est proche 1'anni- rieux sur la Terre. II rassem
ire du drame don't *a bla autour de Lui des disci
tr6 projette s u r toute pies, II le dit nlui-mcme, corn
[I Sre du Genre human me une poule rassemble sc:
.p grande lueur doat les re- poossins sous ses ailes, et 1
(a pourpres en tontrougeo en fit les Ap6lres de sa Mis
Er ls pages, come, jadis, sion. II leur enseigna un dos
t Pougeoyer au clair soleil me sublime tout fait damoi
I Cit du ( roph6te, la lu- de justice etde pardon. II Ii
unique 6carlate don't Pilate que les hommes devaient sai
avait ceint le torse de Celui mer les uns les autres comm
& qui les Juits pr6f6rirent chacun s'aime lui-m6me. 1
Barabbas. dit qu'il tallait pardonner A i
Ils lui pref6r6rent le crimi- femme adullere. 11 dit qu
nel. Us voulurent qu'il subil t ut hommle devrait resseim
imartyre. Ils en firent Ic bWer a I'enfant au cceur pui
rent par la tele de leurs pardonner let injures, banni
infants. Ne s'arrYtant point, la haine de son coeur, nla e
l9 seule minute a songer, lomnie de sa bouche, mnpl'
qult S'lls se trombaient, que si ser les richesses,vivre dans I


cet Homme en disant qu'il paix et f'union avec les autr
title Fils de Dieu disait vrai homnmes, rendre a Cesar c
et qu'ils le mettaient a mort, qui est A CUsar et A Dieu so
ilSvoueraient, par cela, toutes PNre, cc qui est a Lui. Qu
urst g6nkrations A un 6ternel homme avant et apres Lui c"
avenir de ialtdictions et d'op- l force et le courage de pr
.probe, sans hsitalion, ils de- cher de telles morales a ir
t 'il fAt condamn6 fouls cupides ?


ra

i-


s-
i-
x
I-
s,


il

Is
0-

,





1
e

1

t










Is
tl
?-












S
a










I
s
il

i-










i
e

t
















S
I-


I-
r-


ir
i-





e






II
I-









I-
i-

?s
;e
tn


el
ttt
4-
I x


S- --.jLoes reoommaencements
S de 1'Hstolre I
Tl ,- Dernicil'eicit til1 lIoe.ai- II IU II'II
Pl eintures et verL)cir s '/ ira ulii seitrotvarichc I I
Di Ssingulire folrtiune.
I HP ( halr 1 H m \ n I l'y'ari los objels qui luifu-
11^ l ^ ,1 Ol l \itt ICilcis, tiii Jour, par tin (tel|I
P il I ses fouinisseirs habiltels (ide
Paint M p.) any vicilh's l l nippCS, se Irouva on i
. rolIcau de loile mpoussi)iCr,. /
Brooklyn, U. 8. A. L'avantI ex:nine,il conslata .
1.( s i arqiStls suivaile ploissonl ciieloi.es dcpiS long- qWle 1i loil porlail line pein- .a vujeudi main, une dnme
tvCips (i li:.ili :,v(c suiot 's : 0 ltire.t' voisin a I ql il la m nl 111011 erau Magasin (ii td er,
S.'STAT '-,MAN o 'll.,.g:ge 'i. 1r laair v\'oir 'I I vi l des iracles. ".lle t':Aie
(MEI'T O)Pi IS ) el(t les col05missl tl. el, ce hai e .&-is6 I ien, Iti, Iai el 'c-
t C(() I YOK lcrn-ci., tcollnsllltI, estima que de ces chaussures qu'elle prI -
na liporon ucins toile, n portrait, nritait tendait avoir oublile dans le
Len ctim cn o c Si i qu ))s s t p ialilpoiren nlt r'ucliman- (l'dire evaltlie I Londres. Le 'Magasin. C'Otait assez dr(Ae ct
en (im t ouiltr i ities,o qu alit,.tl de son adheirencoie rfale- l rocalutenr se rendit done stirlout assez cueneux. ()it s'ex-
cc, en ouhre tus leas oilct le soisures ct rend ce rfasolu e, ans la Capiilal, anglaise vit Pi(iqua et il fit prive q(lue la
ClIc Lotuche itours lcs JoiliIs el fissures c rend ,lz soluti ment[oll i ii -clia 11(1de Iah!Cau x (Jill (Iule availInisst [oil[ miplenic Ill
.irpencublo (in maircha;nd dc lal)!caux qui drine avainliisselnoluinplhmint
liiiuL ae.mit Il rotuleau i des ex un de ses souliers ,i I'glise. lPc.i
Nous i ccoimnllondlons vivemint nos produils cl garan- Iperls lesquiel dclarerent que banal !
liss'ns les 6Ciulails; car, nous avons I'expdrience a notre c'ait lin original du pein- a s, ..
il. tre lonney rprescntInt Ne!- .. aer vuolIt, smeI ati ,sol ug....
Porl-'-ai-lP ii;ce, Iaili, le26 I'ars 1927 son ell'ant. El le portrait res- mse'avail pas ral' n dour. .
B. A. MM IT' lae lun acq is an prix de I' '- 1 ;p 1-116 til irn. l
A. *()IX.F 1J .'- luilt acquit a pr x c trots, valses, ot. silcls, Iutl ill
Agent exusipour Haiti (; 000 lives sterling pou li rei allait el se dtroul hit sanis arui.1t
uI depos6 dauns les collections et le joveux drille diIusa:il 'pir-
------- -----liques. Cependant les re- dmeiil, treinouss iitf,lris;iti mille
clierches fai!tes pour decotu- grAces. Et pour se ainteniir (ni
II annoica qu'll allait bWtir Ilions, jelez donc nu loin vos vrir comment c tlableai,d ,nt former, NorIE. ( En. le voV'.it 1va
hne ;ghlise centre liquelle rice coitronnes el vos insignes qui on connaissail I'exislence, ler' force petits verres(leir .I-
ne prevatialdrail. El it a loildt' son soulnt )ien piles aipreis de I'Mcia- inais qui etait iperu(i d()e is lenu", s'elle d ). Aussi \v t lss.
lglise el, deopis vin t sie-les, ie couronne Id eOpines el di Oirlt IlonIglemps, l0ait veuinu i'.ll d,
In, en effet,na prvalu con're aeau sanglant du lo-Cru- !: p)sssit (l o a
chi, el, dans le .gand silence l L s .. .i r un
NLis il I ,,,it (lil que IEAriture d.,s temples, n1eiez. de.min l.z I. i iid .tllairc i avail c .. es i
saccom,)lil. Trahi pra r ii u d 1 vous-n(nes si vousavez I'ait I' i (viCdl oill avaitl rcM i ,,. pou (.viser le tr p
scs isc ;)p: s, rIvI |)IIar un aviuire, oour vos peIples ce qu'il a tail, k ro l < loile,,ilvail re n ,
ic I'rotil iisse.l: l di'nne sueur tui, pour le (enre Hlumaitn lout ;i'vec illn iontean de vict x J ,'e a. ce mi eniciil 1.) ,' .
Ltie mnacu'e le ecrachats, le I.Lvez-vous protg6ss contre F'in- (d'ai clAeatu )resde Londres, i endaient i !',''
torse lligell, sianglant. recou- justice, avez-vous p)ns leurs 'jadis propricI6 de la famille El X /
vert d'o n mtnlecuii 'car'ile blessures, adouci leurs soul- NClsOi, aLIux reparations du- s'"(1
qu'on a jel6 sur se s6paules pour frances, console leurs douleurs ? quel, il travaillail. Le rouleau
c'e d-' 'r* e;na.; ./ .l;. i, :.'- .a1--. u v "z vou. I t tn- av.,it t 'et ro,.\ aisant r 1 "
sance auxquelles on ne croit jours, pour eux, justes et bons ? .ier. lioe i1roi intricurk
ps Cilpe el que Caihnne le rconi'i Devant ce chemin dle sang cotel d'lun S(nieltlctt. Or o, 'eVic
a C ihe el que CaYiphc le con- cette rotile glorieuse qui va ,ie so.ivint qu i a nIo i cerlaii'i i
( .lmne, i faut quec le procon.ul i C c de dBethlem au Jardi. j'i(Otlr ie1 p0ri ri (1l jeIILr,
(liii' csar paien lA iuleiroge, p ois des ()liviers et au so:ineit dt \'els Pn avait 'It l(,oipc e ,
l'abandlonne :, la fpopitlace h Go lh, ence jo ," d',ot:- s'on ucg,,'e e,,",e J,(,,ue letise qui emnplissait, ce jour-Ii, vane ojdise vo.le Ilu T sn dre par title minincon un '
1 tlde tlsUnl, ICesvoiespo(l(ureuscs plcse dchi'a d. haul en s, nue cl avail disiar sales i .uIt, suigi1
dle.6rtis'ilemiet vociler'it coildre oi I's Inoris sorlir-e t (de leiirs '1 I'o pilt j naiis rciiouiver sn dI i 'nl ,',i, vaiil min s tres
.uii des imlpr,"caltions el des s6pulcres. oti le soleil s'obscor- 4 1'. 4 'c'. l' i(uilt i policicrc re- 1, lit I (iontiiumii si ,.
eris die mort, il !aut que cc- cil, o Ielaire d lchir la Idnue .vl a q.'il lui s )>s0erec : i l ne (.-niv ciari-
l i,Ci ti (levait eire pS s lu ard Sombre, oil la Terre Irembi a. onl I. \lvolri', sut i Ic point d(' lr e -i' tIMI SS.' ll .i 10o qui
le fCaut quie sonlglisc le rene l loniCrre gronda a i desIus (de sipr'is avcc le Iproduit 0e son '"t t ?urS a as llnill.
Calvaire, les paules mer- .rius m terrle, o les v v aval I rouv ule cachlle u,di ance, vers s.
ties, >n ponsille es l l'* d icux giuta, -ints croilerentd( lais les 'comblcs du ch ian u, du(nanc ie vers 11 .
es pliant sous Ic po Ids de sa fiiivel int dIc leurs 5s-des de L il s(Ir I or, deux iaristes, nil couple.
lourde croix, sdaus Iae sraad ert, icre, lte civic etaill, deval te reic me str Ii une lr e qui' revenaient di iaire I enom-
goutle r goiule, sdaius la polns, laecles voilss de e e (ll ne scv'rait ( ile de I'exltI- breCtx tours dIe vals.s et de fox-
siere un long chemin d(o sang, l isselle encoe le s lrietllr. I'r'iSollnmier dall sOll r- Irots (danlls un (daciing. Its rega-
s 'Notituisselle Icncorele I sang (ILI
faut qu'il soit atlachi an lion- .isle, incliner son front et ro- Iull el ne voulant I)oint a)pe- gaient leurs (domiciles. Mais ils
teux gil)bet, (u'ln voleur I'in' uocer la miuelle i)rire qui I)U Ir au secotiurs, il y klait mort il'avaient, A leur d isposii io n
sulle, (q uun ldard p ere( son ,.rilie e( t (n rile le pardon. Car. diinalilion.Son s(illeltle )len pour lout nial.i'ri *'-..- ,-:,.rI
flanc. qu'on lui tend hoire un ipar ces temps oft semlblent tri- (du :1 c6le u iroul.cu r- --... ..... s ienour renI a deux
breuvage amer; il ml lailt tout her ole s le dLocines I e ressemblie l-ii pas el, le repr sentl tdusexe for
tir aux hommes.ei ler avai.t 'les' o l.IAe esiommes. assleau gesle sloique de ce lir procela (ile' nd)oline,
~promls ...1ue,,o (lCo:t hi p0ci uot ole ijeul 1Wspaiti e (J oflis, j s' violo)n at piano nlie s'aLcTcordent
Pr u1s..u 1"'1 :ls v'iendrait grants vents (Forage, tous lts syani voc uin renard c( l 'a- poin p
parmi eux olTrir ses souflrances instincts de Cain, en ces temps yant cache sous ses v 'teienlt, o
et son sang en holocauste, il o.i, a thaine dte I'homme conilre pr16a, sas P)ousser un t a vudimanihe sor. le ca-
fallut done qoue .hsus tint la I'.mnrne ressemble'i ades app&- ...i'ern, sal ooS1er on a vO,((St.iAnt'be so\i. 31 rn-
frnesse divine, naquil, soul tis de hluves, o less peup laisser i'animal lui dvorer mio cc SI. Andre a No. 3219rien-
it, mourt, ressuscil pour la sarment conre ls e es, o les enlrailes plult que da rer de Carrefour charge de pas-
r6demption de l'Humanit6. le lus fort guette le plus laibt vouer sa faute ? saers. Le conducleur voulut
Dites moi, quel homime fut coinme le nmallaiteur guette, i Ce sont des recolimence- il re payer 6 ceux-ci plus cher
jamaas appeal A accomplir, sur I'ore d'd'un bois le voyage CU enls de I'Histoire. quite le tarif. 11y eut proesta-
Terre, parcille mission ? sans ld6lensc, le Suaire de cet -L l(on etle chau feur, msl content,
Et. en ces ours d'universel Iflominqui est mort sur a croix LOs tse o nir afla dpse n on station
deuil, en I'annmversaire du mar- e1 lui. aunourd hui. est lan triom- A Qran -oAe d d oiu inne
tyre et du sacr.lice dte ce Dieu., phantie b.innire qui claque au Durant tobl le psois dernier, d ordinaire. Les pauvres v -
sur la pierre dure des sane-. aite des domes maijeslueux eCt ce tut a Graud-Goave queurent geuias qnui eharAss le paquets,
tuairps, pliez done le genoux, le s, prn1me atile de ceux que lieu les prodicalions des Pores qur 'aont unfar it surnrc'aa,
pliez le jusqu'a :e quc vous enci ietrtiissoltt les norales criin- Rcdemptorisles. d ur souffriiez, mi o ir' I als insolenls, .,eoios. Lcsdevot6ametinlassables Mis- le reste du chemin.
hommes de poussiwre, pour qui sioinnair'es y out eu le plus beau ,u s-
II est mort et qui, jamais, ne ui el le plus reconfortant succs. ... a vu, lun asoir, au Chat
en reudrez assez de reconnais- Chaque jour, I'cglise paro -; Noir, deuxgalantsquivoulaient,
sance et d'amour. Puissants qui ON D)EMANDI)E sale .tail comble de la lus: en m6ne temps, conter fleurette
gouvernez les peuples, homes nombreuse assistance et le 24 uiuneseulefille. Commeilspr9
superbes, courbez done, dans la A acheler u bon piano mars, jour de cl6ture de la Mis- na aient le chemrin de I'escalier, le
poussiere, vos fronts altiers. hn S'adresser au bureau du sion, 185 grades personnes patron delEtablisemenlsyop-
ces jours de colkre el de lamen- Journal. conmmuni rent pour la premiere posa : oni ne monte quen duo,
f lois el, durant le course meic pas de tri laid& Un meul pour
S- . i .. - .... des pri6teicaions (14 mariages hacune.
furien cel'bres. Les galants obeirent el durenl
La 1 iJ q uelav1rit 1 ,edimanche, 20 mars, eut lieu passer 'un aprs l'autre.
La verite,rien que a verite ia aditionnelle processionau -.. -
A 1 i C t cors de laquelle le Ch'isl-roi FmT ifa
Gcnaro UIUTADO Ic commnerant bien connu offre ful portly en triomphe dans les Id llllld


)our 10 joaurs sculeinent son grand assortment de rha- rues de la ville pavoisses et dc- Les Membrcic&tifs de FR-
peaux cl une infinitR d'arlicles a prix'd'occasion. Avant cores. miia sont convoquon pour le
de taire vos achats pour Pa:(ues visilez son Magasin vous La veille du depart des Mis- nercredi 13 avril 5 heures
en acheierez, parce que c est tr6s bon march et vous si.naires, le Conseil Commu- merdi 13 arl de 5 coeures
en garden ez un souvenir pour les ItLes. nal de Grand-GoWc vint en Pnr. au local de. 1col, p
,orpc e Icuir I d e uleIt'lcs Iie- bert och L rd.
-icull ts o dc I L ,t ulutiuu. Le Coi


.'- -


I T


I


I

)


I


C.


Q..'imperte sr qnoi IaR m.rrn ,
I 'imporlanl est d'alteinlthe le hut.On
eu est quille pour 4ter Ms so fliers
en arrivant. A. III'AS fils


A
Al

4


_woun


;3n


-




-- :.,5"-*ow -


LE MATIN- 13 Avril 1927


PARISIAN A'
DIMANCIHE
HAROLD LLYORD
dans

Monte

la dessus
[(4 parties)
Entrde : 2, 3 & .1 gourdes.

bclaralions d'un home polilique
agglais an sujet de la silualion
ehinoise
LONORES Mettant fin au
long silence qu'il observait au
point de vue politique, sir Auc-
kland Geddes, ancien ainbassa-
deur d'Angleterre aux Elnts-
Unis, a prouonce hier soir un
long discours qui ne manquera
pas de provoquer une sensation
6norme. Sir Auckland a d6clai6
que, d'apr6s des in!ormations, il
y avait en Chine deux courants
de propagande'anti-anglaise:l'un
inspire par Moscou, 1'autre' pro-
venant tie nombreuses missions
et des h6pitaux amnricains. Ce
cernier courant, a-t-il dit, ne
constitute pas une propaganda
ollicielle mais repose sur la con
vinction intime que la Grande
Bretagne ne saurait se monti er
gfenreuse 'Agard dte la Chine.
Les Etats-Unis, a ajout6 I'ancien
ambassadleur,n'ont pas de conces
sion en Chine.Les amiricains vi
vent dans les concessions all
glaiscsoil ils out tous les avanta
ges sans avoir aucun des incon
venicnts.

Arrestation d'espions
communists & Paris
PA1IS la police de sfiirel
a arditd hlier sous I'iiculpalion
d'espionnage el dtie complicit(
d'espionnage dans les arsenaux
nationaux ; le secrltaire-adjoini
du part communist de la re-
gion parisienne Dadot, le secr6'-
taire de la f d6ration communis
te des 6tablissements de la guer-
re MWn6trier et un ouvrier ; les
details de I'alTaire sont encore
0onnus. L'arrestation de deux
es individus appr6hend6s
iatin6e a 6tminaintenue,
t litlhua-
re rus-


r6gle9 ment des
dettes franco-russes
PARIS M. Ilakovski, aim-
bassadeur des Soviets, a declare
que I'auvre des nkgociateurs
franeais et sovi6tiques concer-
nant les dettes a about a un ac-
cord de principle sur 62 annui-
tWs de soixanle millions or. La
discussion continue sur la pro-
gressivit6 d(-s paiemients. M. la-
ovski aflirme qu'il cst indispen
sable que des credits industries
franeais A long ternme soient ac-
--^At la Russie.

En Chine
Les forces inaiales *Irani'eres
dans leseanx chinoises
,es notes des Pl'issuiInes
SIIANGH(AI-- Les suiccs mili
tairdedes troupes du nord r6or-
gaiisees sous le coiniandementl
dug6ncral Sun Chupg Fangconi
tUnuent. Une d6I 6-:he par T.S.I:.
de Tchinkiang en dale du 9)
Avril announce que los forces'die
Sun dans leur offensive ,iclo-
rieuse ont atteiut ,'e Yangtls' :eni
trois points. Elles n'ont pis Ira-
vers6 le fleuve mais les nationi,-
listes battent deja en relraile le
long de la voie terr6e de Nan-
kin : l'armee nationalist est
maintenant au sud .du Yanlse.
La Grande Bretagne a dais les
eaux chinoises 76 navire4s de
guerre, le Japon 49, les Etals-
nis 30, la France 10, I'Italie 4.
rEspagne. le Portugal el la Hol-
lande chacune 1.


La Salad Roya poor
a smale Sante

Oigpon Bailey
Tomate Bailey
Plxent Bailey

Ne manquez pasde fire
,.A connaissance de la Fa-
':ille Royalea 1313 Grand'
ue.


) msv.,es.m..a. at.eA is I64.. muss

EXPUQUE CMME ON U-

MINE LA FATIGUE DE

L'ENTMINEMENT

Un athlete conseille une m6thode
simple pour conserver les mus-
cles en bonnes conditions.

Tous eeut qul eirtnmt beaucoup leurs mu-
cles peuvent eswayer cette methode efficae et
sure d'6viter la douleur et la rigidity musculaire.
"Pendant lea plriodea d'entralnement dana
lea derniers cinq ana-noua crit un athlete Pa-
riien renomm6- j'al employ le Liniment de
Sloan parce que je i'ai trouv6 d'une efficacit6 in-
auvprable pour 6viter Ia fatigue nusculaire apr4a
de violent exercises. C'est aussi un remede In-
comparable pour 6viter la congestion des con-
tusions."
L'effet vraiment merveillcux du Liniment de
Sloan eat on peut dire presque magique en touted
sort de doulcurs musculaires. II suffit de 'ap-
pgquer sans frotter pour que les tissues fatigue
s toniflent et lea muscles laissent de fire mal et
r parent leur vigueur. E.-'yez ce calme-dou-
tu.! d'effet rapid et suren'. Doe vente dan la
pharmacies la plus prochair'.



Liniment

de Sloan
AnMantit Toute Do0utl


LONI)IU'S On announce tide
source olliciclle (iue les 5 puis-
sances presenteront A P6kin des
notes IeC protestation s4pardes
mais idcnli(iues au sujet des de-
sordres de Nankin.

M. Bon.ioilr, d (Ilnu' de lhi France i
Genihe, el la Fied'ration sorialisle
.A11lS-!-La Federation socia-
lisle a decide par 1962 voix con
tre 1332 dei porter la question de
la dhlCgation tie M. Paul lion-
cour a la Societi des Nations
devant le prochain congr6s na-
tional socialist le 17 Avril.

Mort d'un grand
Journalist perisien
PARIllS- lEmile Hebrard, au-
cien directeur du ( Temps )) est
mort.

Une invention frangai-
so centre loes accidents
d'a6roplane
PARIS- Des ingenieurs de
l'aviation franqaisc vienncnt d'in
venter un dispositif (ui permitt
d'dviter les accidents d'aeropla-
nes en indiquaint I'avance lors
que les ailes tie l'apparcil sent
ict. A- "\ ,11p torsion exage-

La Chine* eL, les Soviets ,
ll;p|pel I hn (lhargi- d' Alairies
s;nLilique i
M().SC( ) L L.e gouvernemient
sovieti(ueil a rapip-1' son Char-
g6 d'IAll Tires 'i 1Pekin p)our lpro-
lestelr conlc I Its )lerquisilioins
des auitorilts niordisles cliinoises
i 'am!ibass:ule sovitiquit ie de l
kin.To It le personnel e I'aim-
bassad.' suivra Ic clharg d'AfIai-.
res.
Le raid lm miii.'iriaiu des aiatleurs
d's lh.ils -n lis
FORT 1)E ,I-RANC-: L'esca-
drille du major l)ar.gu.ie du vol
eaiainlu'lic'ain a (jiillI i F'ort d(e
trance cc inatil al 10 heures
pour se rentirel Pointle a Piire
"o. elle cst ariiivde Ai 11 heures,
15 (,h maltiul.
POINTE A PITIE L'csca-
drille anwricainle est parlie (de
Pointre i aujourdhui A 11h.
50 pour St Thomas.

Quand VOUSAAUREZTOUTESSAY1
qurien naumra rmu.. rrmn cccre Io
Sop C. iFANY p,.r dultc-s. v, .s trr molagi


S..i act.. 1au rnUaiug ..
aes ASTHMATIQUIS at dma
hM co do Toux rl'luan.. I
onm.cki". q Ul rj..o tDo.
pW ADULTES L 1 .Aserculot puikotnimre. d
S. .. cat rI.T 'p.d. a!,nuDl6s.. ace
ga t .o ', l ..,, .o cW
.t '- *> -
Fodo" i ..' 1 .- ,0 u.-, ', "I 1ANY.
aS. ... i .. b .. rau 7 A c. c. ..KN"ti, '.


La Scmaine-

Sainte

Offimc ds Tnibrems

II a lieu tlaus 'aUprcs iidi
des mercret i,jcudi ct vendrc
d(i saints. On v recite h's It(m
lilies et les Liaudes (qui se li-
saiaut autrclois la iiuit : d'o'
le no dc T eCIICCS. O(n v rc-
cite aussi les LamlledtallOwns
de Jtrl',lnie don't les accents
graves et plaintiffs invilecl au
deuil et an repcntir.
I, office s'achlve par Ic re-
Irail derricrc I'aulclet ic rIap
pari tlion tl (i dernier cir 'i gc '-
serv(e aiI somll (et du cha unc-
li:'r tiiangulaiie. Ceremonies.
qui figurentit la mortet la r'sutr
reaction de N. S. J. C., I1mie're
du monde. -"
Le Jetdi-Saint
En leur annonqant sa Pas-
sion et sa morl )prochlinie.No
Ire-Seigneur avait promise ;i
ses apol ics ( u 'i rslteraiil
(|lUan l i ci att 11a milieu (leux.
C'cst pour Ienir sa promcissei
(qie la veille (de sa Inort, il
instilua le sacrellent de ICl'u-
cliristic qui le rend pl',sc' i
a Ia fois danls c ciel et suir n11s
auilels. La messe du Jeudli-
Saint cst l'anniversaire (de i
C(t'ln et Ia ce ilollnic (Ii hlave
n1e'nt des i)ieds de 1'apl,'6s-nui-
(i, le s(oiveir (I u gesle de J"-
sus (ui. avant de les admeltrc
ai sa lable,lava les pieds dc ses
ap6tres. Pelndant la m(ssc, le
celbl)ranl a (onacire Cdeux hos
ties. A)res en avoir consoim-
me uine,il reserve I'autre qmu'il
place dans in calice qu il re-
coiuvIre d'un voile. Tiralnslr-
tIce dans le Tal)becrnaclc d'lmin
magunilique reposoir, i'lhostic
qu'est le Christ recevra pa'r-
tout, le soir et mime Ia. nilt
duii Jeudi Saint, en compensa.
tion des outrages de sl Pas
sion,l'adoration de ses 1It les.
L'Eglise b6nit aussi eni cc
jour,par les mains dc scs Evt -
ques, les Huiles destinies a la
Cons6cration des ghlis 's. des
a autels et de cartica ,ti I on'c-
tions du Baptime, de la Con-
firmation, (Itl Sacre des Ev&-
ques et de I'Ordinatiogi des
prtnccs, l t ciiinii aux onctions
du Sacrement des mouvants.
Ie leudredi-Saint
Apres avoir inslitlu le Sa-
crement de l'Eucharis'lie et
donne:' ses ap6otres et i leurs
successeurs le pouvoir de fai-
re .jusqu'a la fin des siicles ce
qu'il avail faith lui-inmce, c'est
a-dire, de cel)!b'cr la sainte
messe qui le rendrait present
sur tous les autels et ( dans
tous les tabernacles, Notre-
Seigncur se rer(Ldt au jardin
des Oliviers. Volontairement
saisi |ar Judas el les soldals
juits, il ftul trained' de tribunal
en tribunal et comdamnI (
mturl'ir sur une croix. C'cst ce
"< ntiretn= ,11. J'"0ice du"
tel nu, sa croix voilde. Toul
dans I'eglise announce la ddso
lalion et chest avec des sqiti-
men ts de pro)fonde vdnec'ration
qu' l olfie.lc ma inct Ic soir,
i 3 Ii. les liddles doivent v'lnii'
s'incliner (levant la croi\ rd-
delmpltrice du mondti cl Ia
b liscr.
LI' S:ain'di Saiilnt
I). us I'Iglise toule liunm' 're
est (tcinht, mumic cllel dte- la
lamip du salcu aired. I'ecxtin c-
tion dc loute lumire en cc
tnometnl (igure l'abro-'ltor


LA CONNAISSANCE
que 'enfant et le vieillard
ont igalement besoin de
vitamins pour assurer ha
croissance et la sent6
demontre i'utilit6 et la
necessity de

L'Emulsion Scott
S'huile de foie de more
vivifiante. C'est une nour-
riture tonifiante, riche en
vitamins, qui aide la
croissance et produit la
force qui rafraichit le
system affleibli. De-
mandez 'Emulsion
Scott.
25-37
IB' ---- -- ---.

Paq c" s et dei I iPnleck lce, ell
sou'ill ir dtl.d pi iiniiive ",li-
sC (liii alim i i .ir tl 'i cc's 9'
ques surtloti le bI11i)l'-me aiux
iou11 velu x coIvcrlis.


Arrive & Port-au-Prin
ce des aviateurs du
raid panam6ricain
( 'cst s.i eC 1i pl'oclil ill (qu:ari'i
veronta it Poi -au-Prince le ma
jor Dargiie et ses companions,
avitleurs (dle 'i, ii ('te des Etlas-
L'nis qu( i exc it ilelC t llC i '1 rndoll-
nee aerk'ienn alu-Ile-stis ( s ileult
Amile i(lic's.
Les avilteurs sroi0t rCtis of-
t ( icillclniiit ipair le ouvCrne-
mieni et les Autorilts de la vill
ollnt ils scroll ls holes ilurani
uine journey environ.
L 'C tai'lrillc(e qul IIOIlS v isi tc:,
esl co 1n1111t(l e plr lI iiilluol II.
A. I Irgie. lEllc (o0 i j)i('m l iit, .a
t(I Ia r t (Its lta'I'-l 'nis, cilli(
avions dII tyi am|)lhil)ic l )per
fcctionn5 ('e It;-on i ri')()iondit
JU, x iioivtnlux lbsoi,)ins (de l'av'ia
(ion des l lils-L'nis. C,'taicnl
!e oNc Nv rk\ Yi piloUl par leI
li lutenamnit 1. (. \C 'hllchicid, l
San-Anlonlio ,, uonli' par 1l
capA.A 1. Mi-Doant l ct le Iiu-
te'nanl ( Mc-lA l)iobison. le (( Sall
Francisco, par le cap ilaine 1. C
Eiaker et le lienlaniot M.S. Fair
child, le ((Sainl-Louis ,, par les
lieulenanlts IB. S. Tomipson et I.
1). WVeddington et le ( Ielroit
cominande par le cap. C. F,
Woolsey el pilold par le lieule-
nant .i."V. ilenton, Mais ces
deux lderniers apparcils se sont
])rises en pregnant Ilur vol It
lBuenos-Ayres et les aviateursC
qui l moni.laient out dW tu6s.
Ce sont done les trois premiers
avions sculement qui i)oursui-
vent la randonnee panamericai-
ne. l'escadrille i)orle le nom
(1'( I( scaldrille (Idu L on Vouloir '
etl son comlinasrvlant est i e)ord
du k New\-Yoi l .
Les aviateurs, )artlis de San
Antoniou) (Texas) le 15 d6cemn-
bre dernier, ount d6ij survole let
Mexiquc, Salina Cruz, le Canal
de Panam,, toute la cbte ouesl
detl'Amdrique du Sud jus(iqu'a
Cluli et, de li, survolani le con-
tinent jus.lu'i I B ha-lBlanca, il,
o-t passe au-dcssus du teit
dte lParagunyet,retournani tpar!:1i
m1mCe roule Ia Montevideo, ils
survolrecnt toute la c6te Allan-
tique, le Brdsil, le Ven6zuela,
etc. 1s ont visit Trinida(i, Por-
to-Rico et la IO6publique Domni-
nicaine. En laissant Port-au-
Plrinc, Sils iront A Cuba ',oiu ils
sc diringeront sur Miami (Flori-
da ) pour se rendre a Washing-
lol. tcrm de ileur randonnee.
WM OIR N !rn,o,,ilM t,

PENOULES ,tAEVEILS
d ...(.. .i pl.


U


de la loi ancienine qui a lris
fin au momcntl on :e voi'e 1du
Temple s'cst d6chirc A la nliorl I
du Sauveur et larrivLe (I tl! ie
niouvcaui rciprsciit la p)ubli
cation misrirorldieuse (lij]I
loi noiuvetle (que Jesus-Cihrist,
lumiere du nionde et pier c
angulaire de 'Eglise, vient
apporter au um nde. Le ciergtec
pascal uui restera tu pied de
lautel fusqu'a 1J'Ascension te-
prescnte les 40 jours que No-
tre-Scigneur pass sur la ter- I
re. Les cinq grains d'encens
qu'il porte stur son cl6t',symi b
lisentles cinq places du Christ.
Puis la eiindlictioii des fonds
bai.ltismaux. L'eau du bal~td
m' etst rfntoi'veWLc deux tis4
par- au; la veillc des fl'ts de


''~~7~` '?; f" .Y~;~ ~ C' Tr


La i6te des 616ves
de 'Externat
C'est le lendemain de PAques,
lundi prochain 18 avril, qu'elle
a ra lieu i () heuies du soir, A
'ai isiana, hi belle el intli'essain-
lle lle rkrI~alive offerte par les
616ves et lesancicnnles 1ev'es de
I'Externat Sie. Rose de Lima ii'in
ti recueillir les preiliers lohils
IIncessaircS fl liacquiition. I )ioll
Ia Cathi'ldrale dc lertl-uii-l-riicwe,
('ill ill ill'e-C tll elln arbrr.
(:Ollltie nouls '\ivols d(i e\x-
lpliqtl ( t e : :.'iItc-ul Il cn IIIl trIl'r
est in.lipispen li'b le .ou; Ila> con -
siera id .)i l nole MNlropoli-
ltitin, i )ilscra!ioln (ile ets A.\ilo
l'ti s ccci.1-' :isliq'1ues tiS' tIolfl 01 i-
tuer (n e l t' cL lln'b e ile I'; 'II:n -i' ,)
chaine, I I',wcosion u .-inill(ilu n -
tei'il re 6pimcopal (le S. (i. 11 "
l'Archevteuie.
l.i 15'e 1, s l; v 'es (I.s S.e;'-:;
S('rI' liCs l). lle i C' le aiir., rce -
i e Ic llentl, lil .siicct't s I rii .
l)r(l -'-..,nuiC est d~s )plus ricles
ct (dI's plus varies u: ic l)eI'reillt ,
T'ol b) iac; ideuix co:"idies L: /.
Xleinir'e dil \onmlin .lolt el Lbt
'aihlc (, siile eL la lImeiise 1' P
rude t' 'ktin si pitloresque et si
iiam aniiste.
Nous engageons viveienit le
)il)lic i hlire salle archli colble,
lundi,A I iParisiana. poir aipplau-
(lir les elIves de I'lkxternat.

A L'ASILE FIANC\ IS
Ia /f'le po'iu I'OrpJi'linat
de la .Mladeleitne
C'estl dimanche, a 4 heures ide
I'ap)rs-iidi qu'aura lieu i I'A-
sile Franripis, la belle Ile orga-
nisee au profit de( l()Orphliinat
de la Madeleine.
File co'npreindra une piartie
litllrair eL thIealrale, une tom-
b)ola accoiiipagt eti de kermesse
et d'altrtactions diverse et une
ratle d(10111t Its lots soult compo-
Sads d'objetls trs uliles.
11 V'y a aucuiin doule (u[e Ile
public n'assure un )bon et gros
success ai cellte Ite edonne lau
I)rofit (ie I'une deICs Instiluions
es plus u'iles die Port-au-Prii-
ce, FOrphelinat de la Madeleinc.
"- I I 1,,,


Ocntre

CONSTIPATION
,prenez loes
COMPRIMWS
SUISSES '
-3- Ui1,ORT, Pharmacian,

C'EST LE MEILLUR
DES PURGATWS


Alex.PrTRUs; Pbarmaeo ALBERTDE
Pharnmee da D- Justn V1ARD
et tout. lee bonna3 PhrnmiM.


Horaire

des OffiA
de la Semain |
Dans le but d'etre utile
lectrices et lecteurs,
blions I'horaire qui
1)our les Olfices de ie
M1tropolitaine el dans n
'glises paroissiales deo
Prince, dirant les Jo
A la Cath6d4
C(ir ": .\. le Chanoinm
Mercreldi.- A 5 h. p.
des TenCbris.
.lud(Ii.- A 7 11. 1/2. (.
lice poiiliical ct Bin6dcJ
S.iintes-tluiles.-A 4k
CUrcinonie da laven4
pie(ds suivie du chant
nCl re'.s.
Vendre'Ji. A 7 h.lft
)l'lice ponitilical. A 31
()lice des Tr6nbres, Eu
de Cihemin de-Croix et
tion solennelle du Calu
la Mission.
Durant ces trois jo'
aura, 5 ILuces du nm
sessuivies d'instruc"
de sermons par les
naires et, a 7 heures I
pr6(dications pour les I(
Samedi.- A 6 h. a. mn;
du jour.
Dimanche.- A 8 h. I
Messe pontificale.- A0
V6pres, pontifical.
A Saint-Joei
Cured: M.. le Chanomite
Durant les trois jeW
aura, it 7 heures do
lice du martin et A
I'aprls-midi : Ollice
bres. Le Jeudi-Saint,
de l'apr's-mididi, se
r6monie du lavement
suivie de l'Oflice des
Samedi.-- La messe
A 6 heures du martin. *
Dimanche.- PreauMh
a 4 heures a. m.-
7 1i. 1/2. ^
A Sainte-
Curd: Mr le Chan
Aujourd'hui, A 5
Office des Tundbres,
Demain, a 6 h. .m
messe elt i 3 heurei
monie du lavenmeI '
suivie de lOlfice d
Yendredi.- Al6
du main, adoraliol
fix.
Samedi. A 6
Office du jour.
D)imanche.- MA
1/2 et 8 heures do
Au Sac
Cured: 3. rabbi
Mercredi.- R'H
A (i p.m i.
,Jeudi.- A. 6 h.I


Insurance Co



Une des plus fortes compag

canadieues d'assurante s

la vie i

Eu.q Le Bosse & Co


Le plus pur des Beurres defopenhague est bien l e
Eibensen I La meilleare preuve est sa vogae actuelle.
La Maison Esbensen n'arrivait pas h satisfaire sa
mondiale, et de ce faith n6gligenit e marchb6 d'Haiti. Miku
bientbt six mois 'Elle ( s'est d6cid6 & prouver & la ci
fienne qu'il y a Beurre et Beurre.
Rien d'6tonnent, le bon.gobt haitien a su appr6rierrl|
Esben sen. EN VENTE

A Port-au-Prince, chez Simon Vieux, A. Bolt, Ch.
Alphonse D6sir, E. Lajoie.
A Saint- Marc, chez Madame Maurice Closca, Madai.
ent Pinard, Madame "
Aux Gonaives, chez Lacroix St. R6my & Co, Madame.
Ddbrosse, A. & F. Me Guffic.
A Jacmel : chez B. Danies. ,jt
A Petit Goave, chez B. P. Reid.
Pour lea commandoes, s'adresser

Alfred VIEUX,Ag'<
-3^


- -


ii


on I


I Ir _


ir


-~C~--5I~+P-T-ZS-YU1-~l -CIQ- t(T11~ ~RC-T-~--F--- -


I


Doi i


-r-




- U-- 'C'_ -- ~ _


LE MATIN -- 13 Av ii 192/


iT-b


p


Panama Railroad Steamship Line


S . : .. J P A &


reTwe ue iret et ae paosagers entri
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, CANAL ZONEel les FORTS de la COTE
OUEST de 1'AMtRIQUE du SUD.


I v plus rapid I le plus directc service de transport de passagers enlre Haiti elt
les p uls liu'( p)ens via New-Yord el Crisohaol, Canal Zonc, Islihme de Pinama.
Voici la lisle de nos agents pour les lprincipaux po lls d( i'El'urope :
Angleterre Ecosse Franca
Mis, G(. W. SlJILLOM & Co-17 Jiames Street, LIVE II OOL, ENGLAND


E Im ANCI:
Mrs. SIIELOM & C s( hl i'repreSnls
par les maisons suhianles:
GELATLEY HANMEY & Co
21 Ruede la RIoputliqtie
Marseille
tIERNU PERON & (lie Lid
53 Quai Georges V
IHavre
ItERNU PERON & (Cie. Lid
Rue du Moulin a vapeur
Boulogne s/Mer
IIERNU PElON Cie. Lid
95 Rue de Marais
Paris
HERNU I'ERON & Cie. Lid
lRue de la Traniquilliie
Dunkerqute
IIERINU PERON & Cic Ltd.
Rue Roy-
Bordeaux


COI'ENIlAGUE
D)anemark
Mrs. E. A. BEDNIX & Co.
21 Allengade, Copenhagune
GENES
Italic
Mrs HENRY Cou( & CLERSI
Piazza S. Mallco, No. 13
Genva. Italic
CIIlISTINIA NORWAY
International
Speditionsselskatd
HAMIBOURG, GE.IRMANY
Mr 11. Vogeinann
Hamburg, Germany
GOTT'rEMBOUIRCE, SWVEEDEN
Nordisk Xprecss
Got llembourge, Sweeden
ROTTERDAM, HIOLLANDI)
Mr. H. Vogemann
Rotterdam, Hollande


0. B. Thompson
General Agent
Port-au Prince, Haiti
Private Telephone No. 525 General Office Telephone No.425


A CUpita1 :


Eug.Le
ztge
Agentf


SII
mm co



Or 18i.O10.00 I


osse of

s Gei6raux


----e ~I Ir ---~u~ I


-AlrLESSE d hlui, Iles philosophies lIissen''
g11BILITE leurs grotles obscures, Ies p'n-
l p:)'.cs Ihurs allies l'antastiq ees
S)or :l'.-r I devil d 1 iir,.
respeckttcux et recueillis, s'mppr,
cheri pur l'CetIendre dire: al'ore.
ROP $.1 'pirdtli;z.-!eur, car ikl ne s-i-
DESCHIEN8 v ent cc q,'ills font Quanld I
di l'HImoglobl silence rjc.ne d:ins la plane dc
ias tod's....n. Ira, .*a .-A= daJoeA,,n, 0.,\, Judas, tes gens dte la pensee s
,k eU.m s.. rtp, a ,nm .r .. retirent s a(d.Innre.tl leur:. li1
- vr i cs el tnunuscrits.
ficedu Jeudi-Sa:.- 5bh. P.m p.: do,'?r ses penis ;s, il lrit lt u L- ,es f,:m:n',r ) c
flee d fflie. EI.n vie et ses stes sortalnt aujour
1,mvemnt des pie+s, office des 1W. n li.anl ( *ebran. o denine gliui, Mincelanles de luxe potr
rmon.IleureSainte. Iarlitsh, scs products C OMn t, i d ihoi, icalis i Iixe I)O
wvir debott, A C ("I' ide IQIx
A 6 h. 1/2 a. m.: ses tableaux ont beuicoup de de son ilks. IIre, tel un o-
o nuaunccs,mais lensemble churme S2, f.1 ,111'1t, C '
tnuancs,nIzis I'ensenzlle clurme seau, face A la toIrmente, s'ap-.
dit.liA 6 h. 1/2 a. m.: etsd nit. pchen hi d'elle pour Ien-
bs tra duiso Is port ls lendre gAmir, voir ses larmes ei
Dimunche.- Messes a 6 il nwhl,'l lechirs dti MA.N niidc (s t i..es.o.
e el s mat rse zs penses ('ries por ele vtl/- la j1i -se, cell .enesse (j im
L'Olfice du Smedi-saint com- dredi SaiVn: cotlr :prs Ile colrlit ie la vi,
prend .ussi la b(nddiclioni des Aujourd hIi (.I combine atiour sans savor oi ele s'arrtese ri c
caux, des kux eL de lencens de d'hli se reveille la chri-lieii re %ISti ,uj ourdCIi pour voir
vent scrvir iux exercises du gardtL Ai h'avers les siccles, lcs cue )ellcc Mldteinc lavanii
eux v ds de I mes, .ss, leleine lavai
Culec. ,- e, ..\" id6s"Alee lile s larines les goattes des:ing
et iauei aache i a la (:Itos,- sur les plieds de Jesuts suspendus
----- e au deciin du soleil se prosier- l
-, enre Ie dl el la terre.
nenl les fidiles dansle temple n
Face 1au ig au hau l et lu pied de la i *
monilag)c. L'lliumianui comime Ie min m
S1 Aujourd'hui et combine aujour pleure les liros des sicles ; si
a1V 'r d'hui imagination chretienne elle1Mait h')mine, elle se r6joui-
s'envole vers Jerusalem pour rait de leurs gloires et de leurs
voir J'sus fou lel, tha ell6, cou- grandeur. L'HumaiitL% voit J-
Etril spkiaemeiiul pour roani d'piiues, cruci 16, ouvrant sus naitre .com'ne les paitvres,
Ir lendrani-Sainl. ses lIras ai IF'lernil'. Devant ce vivre coinime les mallieureux,
spectacle, les clr6tiens sanglo- persicule coinne les criminals,
- Gebran Kabil Gebran, le pod- tent,se frappent In poilriiie.nis et, aiusi ie leeure, et a ce litre
e philosophy syrien, avant de A peine la niuit a-l elle convert I glorified.
se vouer aux letlres et en deve- de son mauleau Ie Galileen que Non. Le Nazarden quoique
nir prince, elait arlisle dui pin- rentrent dans le silence et Ou- avant vcu, ayant 616 ers'cule,
ceau.Crojant ,saus double, que la bli, le souvenir el I'im igiination. j:"n lis n'a dIa illi i i devani ses
toiledtaittropetroiletpourimieux Aujourd'hui et comine an jour elnneimis ni devant ses bour-
- n m .


Panama Railroad
Steamship Line
1 -- I es chargers s.nut pries
de it( r quillle Steamer Ci is-
lobal esl aItcllte ,i l 1orl-ait
Pri-ince, ItLiii vcnaill de Cris-
tobal, Canal zone, le mercredi
20 avril 1927.
2 Les permis d'embar-
qulieneil secontl ddlivres po)ur
le irdt i(ldesLtiulion (Ie New-
I ork et des p),)rts europeenv,
sur detmande faite A ,e Bu
reau.
.. fuP... pour New- York.
0. OB. THOMPSON
Ageni Gcniral

Cine Varietes
CE SO()l
Suzanne
0,.)50.
L Lt Purgatif Id6al
':st tis
Pilule Iua DDehaut
147, Rae d Faulhou-g raiat-Deae PerlP
Facile i prendre.,
N ntooeltant auoul E.#epbratU,
ofte prvoque jamals do digo'
sipprilant la d tsM
oil. dibililte s I ..m4..
N'ozlgeant pas de rde o m ea Cham '
*e as cause ascmn porter do temp..
S a PaouTve quo tosw ae sImUaSrN,
m*- ot, par cocsiqueat, msoluu i mre.
OSE : PURCAYIVE. 2 ** p 119106
LAATu. t, S pi te,,.


Ihiskly!


Pimntures


Avis do la Police
La Police a arr~th un indi
vidu pori'tlr de dillerentst
ai tiles te v.'leiir d.,n n i n
put ..in(llescohiii dtu plIr
tement l d 1 lPolice par scs
nombreux mtilaits.
Articles I roIv\s ell sa jpos
svssioln.
2 draps ncils l)rods, tra.
vail de valutl'.
3 T"iics (i'.,,: ilh rs brodel s, I
travail dc ,\ l, 1 t r.
2 fcvrs I e, :,,ssr..
1 p. ire dc ?oul:ers monlanti
de Iativc.
: I'Ol cLs c itlcI-'S pour ci.-
lantls. '
3 Jttuipons p)o(ulr cnfails.
Ct S; 'ic-less,)int (IeI)ose.n aii
Ipi)ii Ic mni: de Iti poIice ai la
lispus:(l on des Pro'uril1aires.
S W. N.B13n
Major G. D H. Chel de'la ,Po
c.
U&NAGQtRESI
&AMR*, COrOm, oss, #0...

'L MA R15405
JW. '.M. I a-Dm .lUu."'. L "iAII, I
g Ituu. b.unnr, (iL. )3 do /.
too" Aiftir of in cr&0-)it.'uam
V"&,ImQ~m"A


K


Swvio Cuba Hlalti
Le steamer ( Hahana ) ve-
nanI(de SakiJ,VULI'li dikt, sa\
medi matin, 16 cr1. 11 pariii ""
Ic i eii Jte our l Pl.ila ( It. 1). ) t :' to li c .
p)r nanliit Ire- l 0 i j:S :: -i Is.
Ce sticalinr sl s I (c )ullr 'i
Poril-atu- 'i it i'cc, I. 2. :i\i i l ((,1
ir I ti ell r i'le pol .i l ('11!),, i.i<
nl l hI el el c Ipass. '.(' I ur Su1n
I a1o dv ('ul ci lIS l ill San.
Port an lPrince,le 12 avril l .7
J. DAALIDMII Jr
Agent gcniiral pour l aitli.

LzA PIUS c a IT KVfasMu
INJECTION PEYRAID
D'ALORN *
@"IN la KEMNOUM6es
romools.
28!1 ArINo grls
a I282
(Raw"n du Mdd.h. JrAle)
Le triteeneot c compLde
ES PEYRARD o 't:KIT E
qui cament ia doulcur. cla tfieut les u. ..I,
rurifient le rng cet um aent la cyutwtl.
STOUT"S PONNES PHARMACIES *
vSiClwUtS u AD, 44. no d. o 6h04. I I


- --


Males de Cabine,Valises et Couvertures depure Cle H. BallOlii Fii
lr'. 0" -- -- -- .I r he zHsBa oi I


M pour voyage. Prix kcepwlo


- 1 ---..--.,A.0100


- '--. -r


Ik


Nc(us avous le plin

fort Slock.


.4
roi, () Coossecru.' il'-, qui di
I lill dui CA:\':6iie. vois l: pir ces-
,ion (ei S siecles, eiitilnds Ies
'luils des 11n itions (1tii co iPIrem t-
enlt le secret de I'kleri ilt. Toi
isur I planche cojIverle de ton
ioble sllt.S t.1 es plus rand el
,JIlus majestueuix lie 1mille lois
wir mnille ir6nes dns niille r6
incs. D)als Ion agonic In es plus
If)rt el plus (craint (ine mille ci efs
sur nille armices d 1ns mille ac-
i'ons. Dans la Irislesse, lu es
plus sou r i a nt q ti e le
4rintemps cl ses lceurs. Dans
ta doduleir.lu es plus serein que
les anncs dans le cide. lEnilre les
mains Cdo tes l)ouri'raux, lit es
plus libre que les rayons du so-
leil. Tu es la liberit', 1 jiusliCe el
lai bold,i tu es pla; q 1(ii roi
parce (luie li es Dieu
lAi courolnie d'6C)iies quilsai-
gile on front est plIus belle, plus
miajeslucuse qcuela coulronne ide
Balharami, le cloud qui perfore la
lmain est plus lutxueiix et plus
craint que le sceptre tide Jupiter,
les goulles de sangiiqiai giclcn idtic
les pieclds sont )1111 plus belles (flue
les plus belles perles de la leine
Aslitaroute I
Salim ALUN.
Faillite FP.Rickards & C*
En conflormilc des disposi-
tons de I'arlicle 49) du Code
dc ICommerce, les creanciers
de la faililile Iickards & Co
sont invilts a se lprsc later,
dlans le diMai (de quaranite
jours, a partir de celle dale,
par eux on leir foandes (de
pouvoir, au syndic de la dite
taillile, pour lui sonmeltre
leurs litres de creanices.
Les ditscreanciers poenvent,
A Itur choix, s'ils le pr ter, nt,
d6poser leurs lilres au grefle
du Tribunal de 16re Instance
de Port-au-l'rince, co tre re-
cepisse.
Port-iu- rince, avril 1927
Le Juge-Comnmissaire,
Grevy JEAN


Colombiaj
C~COI la


Le steamer '"Boliv e
8 courant, est atll)t
du NoId. 11 repair le an
meant pout Jdrmie. en roul6tour s#
la Colombie pregnant Itri (1 pasi 9tpr, *
Port-au-Prince, I e 11 ivril ;
Colombian Iteamship C'mpa" y_]inc.

Gebara &,Co, Agents


in- sus-u-eiq e f)u 0k s- -
.ein,t iti l'agle. et lI lourimente. -
;I Ia jpun is craintt ses ptrskcu-
eirs, i.1 Ls tnhgell.. p ir st d ,(Ic-17
,.ie elt d-m ,I.sqn I.le r ,- 'I .. .
riie. I r'*vo;Iutionaa le I I.,l es
.t ilo d i le principle le 'Eg lilit6
*I de h F'reiternitk. 1
HoMse l..i ke I.p sraelites ; J:
,us lib r: I'Humnnit4 nu prix de
n .ng, libire com:ne 'air, il
itlia sos ses pas la VerLu elt 1; p se conse vcr dan. to
WV ril'. VotlA po.rqii i .IVsus htil l[ut ltt,:v e I >el 't el
cracilit, crucilie pa:t'sa volonl6 owa& t c.c I
II a vcu grad el mourut re
(eI't tur. Si Ill ni1:11 ;6 f11M -
Ahit, aujourd'hni scr uli jotiur
on dec 'rislesse, mais de rejonis
anctes ct d'allgresses.
*'I M r r" a e )


I I


-- r- --1 I-. ,


c__ -~ .-- -~T~-. ._,


__ c


- M-


r __Ii,~


-WroilIN


4 `C%-


Nos prix defient

Soulle concurrence.

Commercial Agencies

and Coin mission
rm Iget de Ia iouane


+.


~.~' JL


I--


-


e


$~SL~~QJ~$C~SS~




If


LE MATI*N-113 Avrilc1927


'UAE NOUVELLE


"VEIN


Dans le but de renouvele.


INI I ESSA T


iue parties de son Stock,


I ii


Mlaisoi


K WIS


II.


IIERMKNOS


s'est t(decidt(


a fire tin Rabais exceptionnel surl


une forte quantity de march


discs.


Ce


Rabais ne dicrei'r qiue


20


jours,


dii


20 Mars anl


15


Avril.


PROF1ITEZ-EN ACCOUIREZ TOUS CHEZ KAWAS HERMANOS


CENTRE AUTRES SERIONT VENDUS


Prix anc'ens


III ixs nI( icIns


Inuvie


Mouchoiirs pochcs -iblanc pr. h.


G.


assortis


1 tl stlp6ricur a
Slamill c su p.
Grand Sarq


&


1,25
1.50
1,75


2.oo

2.oo


blanc


2.oo


20,oo

2.5o

6 .25


5,00
7.O


6.00


0,90.
1.25
1.25
1.U(,


1.5o

1.5o


1.5o


10,oo


5,oo


4.oo


Voile de toutes sorts blanc & co


Kverett classics
Bas de colon
Chaussettes pour cntants
Bas soie blanc sup.
Nappe co ile"ir
Nappe bhla:he ai barres
Nappe blancheC
Faux-cols franqais superieirs
Faux c,)ls mo
L,)lion Libin assr't.
Couteaux pour table sup.
Poudre S ntl:il
Poudre Java
Toilei matelas sup. louble 1
Toile i imalelas sup. s ,Iple


I'


I)


arg
i.


ui.l'an ie 2,0')r
6( 1,'5
dz. 12,09
1.25
625
'; uii 6.00
5,00
4,50
dz. 15.00
1,53
flacon 2,00
ch. 2,00
ilec 1,50
1.50
g. i'aune 4.00
2,00


Ceinture pour dames, cuir,rouge & bl. ch.
Cr&pon iiiarocain l)lanc I'aiine
Ratine couleur asst. *
Cr6pon il carreaux brod6
Ccintures cuir pour honmmes chaque
Chemisette tricot po ir homm--s sup.cli.
Chlpeaux p i)lle pour enl.;nts
$, a 6 <,6


.6 16 V
1'u) in s o'c -o()le ir assf. No 3
4" No 5
" No 5


4,00
3,00
4,190
3,50
4,00
4,00
5,00
(11% M


U,W
8,00
pC. 2,50
3.00
4,00


Cr6pon de soie et cot n I'aun
Toile de s)ie asst.
Chemniscs fralnq. blanche sup. pr ho n. ch.
Chausettes colon po'Lr hommines
C'hemises c could. aI barr.s de soie p. h.
Chemises de con. pour hommesg
Percale sup. I'aune
1)111.il coulcti.- ;ss'r!li
S11 sup. Trte chien
Faux-PoignKts paire
Simili sup.


Casimir


Franc is


pure line


sup. fratn('ais de


25,00


15,00


Kaki blanc


G.


" janne


e 7,50
1200
1000
1,00
10,00
7,50
2,50
2.00
2.50
4.00
3.00
3-50


2.oo

2.50


N. B.


-- dalgre la liquidation les marchandises vendues
^ ^ ^^*y


1: Mison Kawas Hermanos sont Loujours garanties de
premiere qualile.


AA WiS Herm ianos 1724,rue du Magasin de Eta


z.~ ~.


gC.~


I r. I -


or
i


SAI)


Huile de quinine fl.


Gds 1


Orqandi coul


C,'6tonne pour rideaux

Rideaux franiais fil


Serviettes

Serviettes


d(c tonlct ,..,ifIo(sZ

dc bain (jrandes


Satin de chine


WI


--- 11. 111 1 I .I I II




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs