Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04433
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-05-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04433

Full Text
-4zliom Noma=


0 f


FILE COpy
LIBRARY


DillECTEUll IMPRIM.EUR
Clim;t MAQJLOIR
BoIS-Vnh
13568, Rue Amdricaine, 1358
TELEPHONE N*242
LE NUMERO ~0 CENTIMES


21 me ANNIPE


N* 6066


O


A


I. suffra raelr untiral
et rs siIset i su; r olp wrivesel a
ls sieSl E ils sentil plus graves; If
sulfit de ir "e qn'il a (fait s par
S lemnils deni les dIbnls kbrvals et
S sleriles aerrusl lI dEdjse di
rgime. G. de nOUNA3II


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


* m


Les grandes Puissances
ETLES

Propositions du President

Coolidge suR LE desarmement
-.-q-


Les propositions du Pr6si-
dent des b'ats-Unis aux qua-
tres puissances signataires de
l'accord de Washington sur
une nouvelle limitation des
constructions navales, a ont
rencontre, saut de la parlde la
Grande-Bretagne et du Japon,
aupr6s des deux autresinte-
reasse, la France et l'llalie,que
reserve et protestations.
Chacune de ces deux der-
nitres puissances invoque un
pretexte ditlerent pour justi-
ier son refus de parliciper a
des n6gocialions qu'elle Iron-
ve tout au moins importunes
D'autre part, on a g6ndrale-
ment Vqrouv en Europe et en
Amriq ue a.ssi que la propo-
silton d f resident Coolidge
tend A consacrer 1'existence
arbitraire de deux categories
deepulssances, les unes sujet-
tes au d6sarmement naval et
lesautres libres d'y echapper
sous le pr6texte d'assurer leur
defense cotiere ou colonial.
Or, il a Wtl, depuis lo.ng-
temps, admis a .Geneve, le
princiL~anl. national de I'in-
terd pndance de touteslesfor
ces mwilifires d un pays, ter-
ieRtsavionnesk n vales, in-
distrielles et dW piqaee.
Vloir limited se tk de
forces, c'esf rapre aussi-
t WodLNirit r.OW ataque
't eul juge de maintenir
4I aU WftuIuflparait cor-
r pond:e le miFeuxi aux int.-
rs.vitlaux" de si defense na-
tidlime:.
Une aytre raison a 6t1 ex)po
ske par diverse Chancelleries
europ.ennes pour desapprou-
ver I initiative du Pr6sident
des Etats Unis,. La SociWte des
Nations est en train d'6ludier
le probl6me du d6sarmement
gnaral, en ce moment meine
a reunion pl&niere des mem-
bres de la Societe s'est ouverte
et les discussions ont com pen
c6 autour de celle grapudlu es
ti n.Il 6tait done t(t(,A 1(ai I0-
gique de laisser a ki S.J).'-. le
soin de decider el;e-mOme jus
qu'A quel point to d6sarnne-
ient naval pourrmit tire ulile
ment discut6 a Geneve.,oi s'll
serait preferable de fefvoyer
I'examen de celte questions aux


cinq puissances signataires de
rIaccord de Washington conm-
me le desire el le propose le
President Coolidge.
Agirautrement etl ne point
fairede l'Assembl6e de Genive
le seul souverain tie la ques-
tion, ce scrait lui porter un
coup mortel et supprimer le
scul organism qui, mnalgr6
tout, semble Atre just, 'ici seul
capable de prot6ger la paix
universelle.
Come on le voit, malgrci
le geste de l'Angleterre et du
Japon qui acceptent a parli-
ciper au tIle A tele a trois pro-
poser par Mr Coolidge, le pro
b16me du d6sarmement nest
as bien prOs d'etre resolu.
e peu d'empressemnent mis
par des puissances qui ont
toujours hautement manifesto
leurs sentiments pacifistes et
leur volontl de paix, A adop-
ter les vues ties Etats.Unis est
un signed des temps.D'ailleurs,
la situation g6nerale interna-
tionale tant en Europe (qu en
Asie eL en Amerique Centrale,
n'incite -as a ouvrir des dis-
cussion sur une question que
tout le monde trouve insolu-
ble.
Avant de disarmer mati-
rietHement, I fandrait d6sar-
irler moralement avant de ii-
;ilter les constru, tions n'\-
vales adriennes et autres, il
fatildrall tout d'abord songer:
serieus6ment a linviter la soil
dies conqqut4esetiea tenda nces
im prialitles des nation.
Coinmie l'on ad me'tra a%\ec
moi que, dans les deux Iumiis
plires,nous sommnes tres loin
de cet ideal, i'on convienitra
aussi ique, en ce moment mi-
me, o6 les Etats-Unis, la
Grande Bretagne et le Japon
vont parler seuil de d(lsarme-
nient, le mnonde cst encore
plus cloin1ie d'un commence
ment de desarmnement g-n6-
ral.
11 est done plus probable
que tes proposilionsdu Pr6si-
dent Coolidge n'auront,tout au
moins pour le moment,aucun
eflet pratique et la fumeuse
Conlrence A trois s'achevera;
O m ne on dit, en queue ide
poisson.


L'Anniversaire du MATIN

LES SOUIAITS DI N L TEUIS ET AVIS
Lso Sn1A1T DE sos LCTERs TAS


A 'occasion de son anmduir-
saire, LE MATIN a rq'u des bras-
sees de cares de visi4e et de let-
tres ok sont exprimds a notre
Directeur les xreux les plus ar-
denis, les souhaits les plus sin-
ceres pour le dvueloppemeil et
la prospirilt de la grande (Eu-
ure fondue par lui. il y a 20 ans.
La place nous manquerait
pour reproduire routes ces mar-
ques de sympathie el d'atlache
ment Ua ,AIIN, parmi t.Utles
cells qui nous sont parveiies,
nous reproduisons clles*ci en re-
souvivlIt L, tos expression de
nos niedleurs remerciements et
de notre plus vive gratitude :
Port-au-Prince, le 2 Avril 1927.
Mr Clement Magloire,
Directeur du journal (Le Matins
E. V.
.Chev Monaseor,
Le Cercle a L'Aurore a s'esti
me heureux (de pouvoir vous


prtsenter ses mcilleures f6licita-
ions et ses sinceres voeux de
fructUeuse lonqgvit a lI'occasion
du 214me anniversaire de r'utile
quotidien ( Le Matin o.
Ce journal est certes, nous
pouvons r'affirmer sans peur
d'etre d6menti, I'un des Jour-
naux lea mieux redig6s de Port-
au-Prinice, il a connu des revers
mais syant su tenir, il est devenu
un organe avec lequel il taut
compitr, il a pris place et une
place trks enviable.
S'il faut bien ,onsidkrer les
fails qui se sont deroulks do
1907 A 1927, tails auxquels u L(
Matin u'a jamais manqu6 de
priendie une part active dans
l'unique but d tre utile A ses
lecteurs; si ce journal a pu vivre
et alter en t r*scendo ); c'est
grAce A la tenacity et au savoir
faire de son comitl de directici,
et particulirement c'est grAct
aux belles qualit6s d'homme du


ET VOUS DOUTIEZ?...
UAND commenlca sc r aliser son riceC (Idc I'ra-
Schir les e:laps dic Ia gloire triompli;:le, vo us
l lvous disiez scepliques, que, seul, e recul du
^-H temps atfirmerait soni succcs,
Mais les I'ATRIOTES n'auiratienti janais atteiidu si long
temps pour devenir la cigarette ideal.
La valeur d'un product de selection ne pelt d6pen-
(die du nomubredes annies.
Elle est, en ellel, la meilleure igarelle venidue A meil
Ieur inarchc. Ses acheleurs en lirent tin triplee avantag.o
isloturnie de Gdes. 2.50 sur cent bons plrimes; d'une se-
condle va!cur de Gdes 2.50 siru cent pocheltes usages,
possibilities tide gagner 200 gourdes nvec chacun des bons
portant ces JNumeos 12. 14, 16, 16, 17, 19 et 20 renferm6s
diiuns les pocheltes.
Messieurs Albert Noisette lt Odilon S, Villejoint qui
ont respectivement apport. en nos bureau les numiros
12 et 18 ont 6.6 les deux premiers beneficiaires de nos
prix deD EUX CENTS Gourdes. Notre lisle des bons de
taveur n'est pas limit6el Essayez la PATRIOTE et vou4
lui accorded oz vos preferences.

La Manufacture d,eill'Ueeil-:
les pochettes echantillons A la disposition de tous Fu-
meurs qui veulent en connaltre le gout et la quality. Les
int6tess6s n'ont qu'A passer au d(1ept gten'ral, 206 Iue
Justin')Lhrisson,
GEBARA & (, Propri6taires.


monde de son estimable direc- oblig# de se taire. II a eu des lar-
teur, Mr. Clement Magloire. gesses semblables A celles des
Aujourd'hui, pour parler un Iois d'Asie, des bonl6s de Sa-
largage jurilique ( Le Matin ) maritain, et des grandeurs d'A-
devient une personnel capable, me gales a celles pes philoso-
il atteint sa inmjoritY, nul ne plies.
petu s'opposer A la complete ma- El comment en serait-il au-
nilestation de sa volontk. 11 est Irement lqrsqu'on a 21 ans ? Ce
A meme de contractor, vendre, n'est pas sans amerlume, sins
hypolthquer, faire et recevoir deception, et sans lute qlue votre
des donations entre-vifs etc. Ce- (Euvre a traverse tant d'annees
pendant il y a une petite restric- a un moment ou il ne f ait pas
lion, it n a pas encore he droit de' jewre bon de regarder en
se marier s.ans le consentement arnere.
de ses parents, il lui faut aten- 0 (( Matin ))! sous vos puis.
dre encore 4 ans, ce qui ne lar- santes ailes vous avez abritd
dera pas trop A venir, nous lui toute une coiuvce don't I'eclosion
s .uhailons d'arriver fort el ro- est superbe, et vos cealaines
lAisle A cette majority absolue. d'enlanlts envoles n i)pltpart vers
Encore une lois, le circle d'autres cieux loni retenlir volre
SL.'Aurore ) vous pr6sente ses gloiret allirment votre vitality 1l
mneilleurs compliments et desire I (E'uvre est imniiorlle et avec
sinercrnient voir (( Le Matinm Elle son indo'nplable Crealeur'.
alleindre ses nobles ideals. Vive Le Mtalin act bravo umo
Recevez, Cher Monsieur, nos cher CILIent !...
sinceres civilitls. AN UI';: L.-spis
Le lPr6sident : *
E. nUc.ssF',
Le Secrktaire G6nTral: celer Avril 1927.
Arth. LVsuNc Dn)osi:Au. Mon cher1 Magloire,
,*, En offrant au (( Malin ) ce pe-
Port-au-Prince, le 2 Avril 1927. til camalen, A I occasioui de son
anniversaire ( la po6sie et la
Au Directeur duLouinal peinture sont s(eurs dans ma
( Le Matin, main ).je tiens Alui rendre horn-
Mon cher Clement, mge, une fois de plus. et A I'as-
IIier lait au (( Matin 21 ans soccer au succCs de ( Sirple
depuis qu'il est n. .Je i.e l'ai su Album )), me souvenant avec
quenlelisant. J'en ai ''1 6,iiin. gratitude que c'est grace A sa
carc'est un pen de moi-em'me publicity intelligent et diverse
quecje retrouve lhans e i(i urnal (que j'ai Irouv6 homee de let-
qui compete dejA 21 ans lde)uiiis Ires averti et lervent, Monsieur
qu'ii est A l'avant garde de note J. L. d'Artrey, qui a veill avec
sociMtA. II a jetW tons les (ciis et un soin jaloux A la pr6sentationi
ceux d'indignation, et ceux de purlaite de 111011 livre et qui le
colkre, et ceux de surprise. II a porte. ces jours-ci, devant la
souri quant il lui fallait i)leirer rande critique francaises, don't
et verser des pleurs quant il est nous enlendrons b:entl6t le mot,


La Societe d'Importation

Gcelralc
Angle Rue Houx & Hue Courbe
SOLDE
Apres inventaire les articles suiva;ils:
Porcelaine et faiuece de table
Verrerie
Artickls en mail 4 aluminium
Chaudieres Ionic
It'clihit ds
Chaises
( lIons
Aiguilles
Champagne
Appareils et a(cessoires pour lumiere dlectrique
Couvertures de coton
Calicol etc, etc.
Tous ces arti les ,oiat vcndus au-dessous de leur
valeur reelle.
. .... .. I .- - =


li re IL


Notre nouvelle gasoline don- Enfin de guerre lasse, ils d6-
nant un mcilleur r6sultatavec ciderent de s'en aller sanis avoir
une fa ible consummation, retrouvd le pr6cieux objet per-
nous recoinmandons A nos du. Mais c'itait quoi? C'est ce
clients et aux consommateurs que N'RE (EIL n a pas pu your.
de la gasoline Texaco nouvel
Ic et meilleure d'ajuster leur *
carburateur afin d'avoir un ... a vu dimanche matin, A la
mn6lange restraint. En se ser- Cath6drale, pendant la messe de
vant de notre produit on ob- 4 heures, une scene des plus
tient le maximum d'acc6h1ra. dr6les.
lion. Dnec,moins de gasoline, Une dame torte en taille et en
une plus grande quantit bras reclamait une chaise A un
iune puissane lusan- beau monsieur, frais et chic v&-
(tir,uie puissance plus gran- tu, gros bonnet du Commerce
de, la distance parcourue plus de ort-au-Prince. Le oommer-
longue. 1ant qui '6taitcommod6ment
.. installi 3so le meuble, ne you-
lut point broncher malgrd les de
oTe mandee rit6r6es de l devote. Et
L Concert alors, Norm (CEL vit celle-cl
6tre bient6t lasse do cotte scene
Avani-hier, des promeneurs et s'asmeoir lourdement sur les
iia Ir's grand iiombre assis- genoux di co:nmervant; celui
taicent, au Champ te Mars, au c etmbarrass6, touIfant sous le
concert dominicalt offel p.r la oid.' dela lourde fenmme, enle-
Musique du Pal is. va tout doucement son dpingle A
Favoris6 par le plus beau cravate of brillait ure large
temps et la plus fralche apres- meraude et administra une
midi, le concert eut beaucoup bonne piqUre A la belle dame
de succes et chacun se montrait qui n'y eut qu'un bond pour se
Itrs heureux d'kcouter les beaux mettre debut. Les chose ai&
morceaux jou6s avec un brio laient, ans doute, se gAterlors-
remarquable par la musique. 1 quoe ort heureumeantet le


V '-' -


*- <.-?-*


'1
'C
-**4~ &
V ~ ~ 4


YR*R 27


I


~_ L.~-_ ---.~ -.- ~.-- ---- --- ------------- -- --------- ----- -- ---- --- --- ----- -r._. ~_._ ........_ ..~ -.-------------- --- ----5L--_~_ I~,_ -~ ~


- Ir ___ __ ____~ _~ _~___ __ ~_~_~____ _~_~~; ~~ ___~~_~__~~_ ~;_~_ ~ __ ..~_.._..~._-~... ...----..- ...- ~-- ----------- -- ----- ---


-- -


T


~rc.indi*


-*14.


,^ i


WON

I

'I
S





I-


1apris celui de Hlenri de lAtgnier
qui est une si r i iuse consl-
ratlion tie moll modest apporl
A la lilltorature liaittenue. honne
Votre devou,
G. L.FSC:O UFI.%Iti

A Vari6t6g
Mlliner pour retnots
Un lres grand nembre d'en
faults de lons Ages assistaienl
dinmi'he A lu maliin6e cin&-
mnalographiqulie de Varivl6s.
II y ('ll, cot ilniic lonljours,
line 1 surprise pot(Jur les gosses
quii,iensile, ai))laudirent avec
le plusgrandeiilihousiasme les
films qui leur furent montres.


Monte-Carlo A Parisians
I.e plus nolmbreux I)ublic
emplissait avant-hier,hj gran-
de salle de I'arisiana pour
assisler an beau film don't la
projection avait 6l1 announce
pourcellesoire,M on te- ario.
C'est, en effect, un itrs joli
film qui souleva en maintes
fois la plus vive admiration etl
les plus enthousiasles applai
dissements de I'assistancc.Six
partiesdu film ont et mon-
trhes, les 4 dernicres parties
scront projetles dimanchesur
I' erain.
Nul doute qu'on fl'aille en-
core en foul A Parisiana aass-
ter A la fin de Monte-Caclo.


Morl de I'ealant
m)sHt(rieuseaOl Moauu

I 'on se rappellera, sans
double, que Ie mercredi 30
Mars ecoule, nous relations
qlu'unetl enfantde2ans a peine,
inonmuie (G'ermaine,fille d'une
dame Victoire Cinatus, avail
etle relrouivee par celle-ci, Ie
lundi 'j 7 lieures du soir, dans
la piece q(u'elle occupait ,A
la rue de l'Egalitl, gri6ve-
ient bless elt baignant dans
une mare de sang.
l.a petite blessed flit, comnme
n1Ius l'avions dil, Iransporlte
a 1'H6pital Gen(ral oil diee re
son ilat.
Cependant malgir6 tous les
soinsqui lui furetii prodigues,
ell est more hier martin au
domicile dt ses parents.


Ajustez votre
carburateur


... a vu, samedi martin, vera
les 9 heures, A Ia rue de la RIvo-
lulion, non loin de I'tglise Bap-
liste, une temme nommie Virgi-
na qui, faisantltat duproverbe
hitlien qui pretend que lea bWtes
A plumes n'on point de pro-
pri6taiie, s'appropria Ia poule
d'une voisine. Que voulez-vous,
le lendemain etait dimanche et
les femmes aiment beaucoup
ce jour-iA, me(tre Ia poule au
pot.
Mais la voisine courroucne.
pdntra clhez Virgina et reprit
son bien. Naturellement cela
causa de l'6moi dans le quar-
tier et forsqu'elle cut moantr la
volaille aux gens qui a'talent
attrouphs dans nla rue carlie-
blement, elle tendit fi poole A
celle qui s'en 6tait induement
appropriate.

a *
... a va, samedi vers lea 5 ha.
de I'apr s-midi, un camion au
No. 3398 qui stationnait pres-
qu'en face d'une Cordoinerie,
rue des Miracles. La voiture
6tait au repos depaul bien phat
d'une here, loraque No=maiL
vit deux pasanta y preadre
place mous lea yeux de tot ole
monde, mettre lei netwr en
march et Taire machine en
avant. Comm.e eIi mq tait
au volant U La point
avoir une granidep dua'
metier, NoTRE CEiL vit le v6 i
cule se prkcipiter contre le per-
ron d'une galerie, s'y heurter
violemment et se tirer du choc
avec les deux rouesd'avant bri-
secs. Alors NOTHE CEiL vit lea
deux copains qui venaient de
fair ce mauvaia coup, aban-
donner I'auto brisde et d6taler
prestement.
*
... a vu, samedi soir, A la rue
du Poste-Marchand, deux gent.
Icen qui paralsaaient avoir
perdu quelque chose sur la voie
publique. Courbds vers le sel,
ils laisaient craquer d'innom-
brables allumettes qui 6clai-
raient I'obscurit# de petites
lueurs lugitives. El, les youx
ecarquill6s, Es cherchaient sans
trdve, longuement. Lorsque ha
allumettes furent 6puiskes,
NoTR CE(EL vit les deux compr-
gnons se baisser et promemor
feurs mains dans la poussikre
cherchant toujours ce qu'ils
avaient nerdu.










LE MATIN- 5 Avril 1927


UN BON CONSEIL
Songe en Iout e lu poirr.saisI
faire beancounp d hoses si in i
e erovasi moins d'impossiheI.


hominme comprit qu'il devait c6-
der la chaise, cc qu'ii fit. L'inci-
dent Mtait close.

... voit fort souvent que des
gamins mal Mleves, dans le voi-
sinage des 6coles de filles, s'a-
musent A 6crire les pires obs-
c6nites sur les murs et les la-
cades de cos 6tablissements sco-
laires en y ajoutant les noins
de petiles files qui appartien-
nent A ces fcoles.
La Police devrait bien ouvrir
les... yeux sur cette mauvaise
habitude de ces petits polissons.


L'Exposition d'ouvra-
es do broderie & 'Eco-
*o Me Dubois
Avant-hier un tres nombreux
public se rendait A l'Ecole Elie
uhois pour visitor 'lExposition
d'ouvrages de broderie et de
couture don't l'ouverture avail
6t6 annonc6e pour ce jour-lA.
De belles pieces de broderie
et de couture confectionnes
par lea l66ves et les anciennes
il1ves.de l'Institution talent ex-
poskes.
On admira sans reserve tous
ces ouvrages d6licats laits avec
un art et un godt exquis et beau
coup de visiteurs se payerent
divers objets de lingerie admi-
rablement brod6s.
C'est pour nous I'occasion de
renouveler nos plus vifs com-
pliments aux Soeurs d'Elie Du-
bois en leur demandant de re-
nouveler le plus souvent possi-
ble ces petites Expositions qui
permettent d'apprscier le talent
de leurs 6lves.


La Blentalsance


A L'ESSOl
Sainedi soir, A I'occasioii de
I'anniversaire de notre confl'rre
LE'SSOB qui cnirait dans sa
11ime annee, son Directeur avait
couvid ses collabora eurs, ses
conlreres et des amis A vider
avec lui une coupe dc champa-
gne.
Charmante reception marque
de la plus Iranche et de la plus
cordial sympathic. L'on se s6-
para assez lard, heureux des
ouns moments (u e lon venail
de passer ensemble.
Nous renouvelons A notre
contrere nos meilleurs vjeux de
bonheur et de prospcritd.


Polo
Dimanche s'est joud, devant
lesTribunes du Champ de Mars,
le dernier match de polo pour
la Coupe de la Legation.
Cette finale avait lieu entire
une 6quipe de la Brigade ( Vert
et Blanc) et les ( Red Robins )).
Quoique ceux-ci aient eu une
advance de 9 buts, les Vert et
Blanc marquerent 17 buts
contre 10 aux Blied Robins) .
L'6quipe de la Brigade reutl
done la Coupe.

Ouverture
du Conseil d'Eftat
Hier martin, les Membres du
Conseil d'Etat, conformn6ment
aux prescriptions constitution-
nelles,se sont r6unis pour proc6-
der A l'ouverture de la session
ordinaire.
C'est le conseiller Omer Cav6
qui, doyen d'age, pr6sida la s6-
ance preliminaire au course de
laquelle devait tre Mlu le Bu-
reau definitit. Le doyen d'Age
Mtait assist de deux assesseurs,
les Conseillers Lizaire et La-
noue.
On passa au vote. Furent Mlus:
le Conseiller James Thomas,
president et lea Conseillers Em-
manuel Destin et Edmi Mani-
gat, ler et 26me secretaires.
A ... I. Tl ...^.. ,d.',fi ;tif m r.it'"


SaI. 1 e ureau nuiiili oUuvri
Le 2eme tirage de cette rafle solennellement la 26me session
organisde au profit de ( La Cre- de la 346me legislature.
che *, a eu lieu, avant-hier, dans Apres proclamation de I'or-
Iagrande cour de ILaCr6che ). dre du lour de la prochaine
Le ler lot de 1.000 gourdes de seance, la stance est levee.
marchandises a dtd gagn6 par le
No, 1986 et le 26me lot, par le Un can dti fl6vre
No. *5 l typholde
Les billets p* r le 3eme tira- Un do noa hmis nous signal,
gequi doit avoir lieu le diman- en nous demandant de bien
che de PAques 17 avril courant, vouloir signaler le fail au Ser-
sont dijA en vente au prix de2 vic National d'llvgibne, qu'il y
gourdes. a dans le quarlicr du Poste Mar-
______a chand un cas de ticvre lypholde
sous sa orine la plus grave. No-
La NatUonale a install tre correspondent nous apprend
. ~ uns plantation do ta- en outre que les mndecins qui
bao a Limonade soignent lc malade n'ont pas dd-
r i i clard le cas au Service d'HygiMne.
Daprs des informations qui Ce sont des procdds tr's dans
sous sont parvenues du Cap- gee c, e esure ro-
Haitien, M. Eugene Le Boss, le gerx; car, si es mesures pr-
sympathine Agent de yoflaela Fabiqu d Ciga- ses h temps, cela pourrait occa-
rettes et de tabacs ien connue sionner de bien regrettable-
A Port-au-Prince, vient d'afler- nialheurs en tavorisant la pro-
mr Poabiation W h sce nt dae pagation de la terrible maladie.
5,, ra S f~n~ltSX n h n Qd


Limonade, uc sera tablie une
grande plantation de tabac.
Avec cette nouvelle plantation,
arrondissement du Cap-HaTlien
possidera 5 plantations de ta
hbats.


A la Cath6drale
Relour de Mission
Depuis d im a n c h e, come
nous lavons de6j annonc6, a
cornmenc6 A la (Cathcdrale dec
Port-au-Prince un Retour de,
Mission pr&ch6 par les Mission-
naires Rkdemploristes.
Ces predications out lieu le
matin 5hs.et le soir, A 6 his. 1 2.
Avant-hier, c'est lePere Manise,
Sup rieur des PWres Rdempto-
riW qui s'adressa A la foule
de, fld~les qui emplissait les
naf de 1'6glise. Ces pr6dications
o poursuivront jusqu'audiman-
S h de dPAques.
CUrimonie ordination
Avant-hier aumsi, comme LE
MhTm le relatait, au course de la
Sgrad'messe, S. G. Mgr 1'Arche-
nque de Port-au-Prince a con-
rt le diaconat aux abb6s E.
lhbreau et L. Briere tous deux
imves A t'Ecole Apostolique.
Ce turent de belles et intlres-
saates ceremonies qui rehaus-
s&remt I'clat de la c6l4bration
de dimanche de la PAssioN.


Inauguratino de I'Ecole
Induslrielle des Gonaives
Avant-hier, apres-midi, com-
me nous I'annoncions, eut lieu
aux Gonaives, inauguration de
I'Ecole Industrielle.
La ceremonie 6tait pr6sid6e
par le Secretaire d Etat de i'Ins-
tru lion Publique, M. Auguste
Scott. Y assistaient aussi. Mr
Charles Fombrun, Seerltaire
d'Etat des Travaux Public,
Mr Victor Thomas, Chef de Di-
vision au ID6partement de I'A-
igricullart,. les diverse person-
nalitts officielles de la ville des
Gona'ivs et un public nombreux
et ciho:~i.
l)iv( res allocutiions furent
prononcdes et les menimbres du
Gouverncinent recurent les clefs
de l'ddifice don't le baplIme eut
lieu par les soins du Curd de la
paroisse.
La visit du btliment dura
assez tard dans I'aprcs-midi et
ce n'est qu'hier martin que les
Secr6taires d'Etat regagntrent
Port-au-Prince.


Parisiana
CE'SOIR
IMPERI A. oe et 10e episodes.
Entree : 0.50; Balcon :1.00.


La France

et la Chine


D)es lablisdsm eul clanle.sins
de dal se n ll lie
HOME- ) Des Ilbliss.iiiiils
clandeslins de danse se sonl ou-
verts un peu parloat en lalie


Dr.laration de M. Briand depuis les' dcrets du gouverne-
PA\IS -- .I sitliation de la mentcontre la danse et la guer
France en Chine est excellent, re declare conitre les etablls:,e-
a d(clard M. Briand 6 la Corn- mentlsde nuit.
mission des Affaires 6trangrces -___g-, -.
de la cliambre des d6putes au-
jourd'lui. Jus(lqu'ici les residents Xonvele crse dins I'dal dei sanil
fran'ais de Shanghai n'o..t sutbi diN roi (de I|(o'iaai;i,
aucun outrage el la politique de BUCAlIUIST I.'Mat d.. sanIl
la France en Extrmine-Orient est du roi Ferdinand a pris Llne
une politique vigilante.La coin- tr6s mauvaise tournure. [.a Iri-
mission s'est r6unie A huis close ne Marie de Yougoslavic, filic
et a enlendu Ic ministry desAf- du roi Ferdinand, est parlie hicr
fires Mtrangercs lui exposer les soir pour Bucares.On d(lit qu'elie
measures que la France a prises a 616 appel6e A cause de la crises
pour proteger ses nalionaux et survenue dans \'da\ de son plI-
ses possessions enlnhine.A ,n ju re.
ger d'apres les renseignemienls -- ----
qu'il a recus, M. Briand envi-
sage la situation avec calm. M. A la cont6reoi.a du d6-


Brand a fait remarquer que les
relations entire les autorites fran
Raises et chinoises continent A
Wtre cordiales parce que la Fran
ce ne s'est pas m616e de la ques-
lion entire les chinois du nord el
ceux du sud.II aurait ajout6 que
la situation actuelle n'a aucune
gravity.

Grande opiuralion de consolidationl
de la delle' rainraise par M. I'oineari
PARIS It se confirm que
M. Poincar6, poursuivant son
action mllihodique d'assainisse-
ment progressif de la situation
financibre, tudie actucilement
les modalilts d'une grande op(-
ration de consolidation de la
dette A court terme ; la conver-
sion des bons du tresor 6chlant
en seplembre prochain ktant ac
tuellement rdalisde, I'op6ralion
envisag6e portera sur les hons
du credit national et du tr6sor
venant A echeance en 1928 et
1929, I'ann6c 1930 ne compor-
lant aucune 6cheance. L'opdra
lion announce porter sur un to
tal d'environ 20 milliards et con
porter lusieurs paliers.Les em
prunts de consolidation seront
6mis en consideration de I'Ntal
du march. Le d6cret de l'6mis-
sion sera pris seulenent au mois
de mai prochain, les emprunts
qui ne comporteront aucun ver
segment au numeraire consisle-
ront uniquement en chances
de titres A echeance rapprochue
centre des titres A 6cheance plus
lointaine,. On d6ment formelle-
ment les bruits suivant lesquels
le gouvernement d6poserail pro
chainement des proelts 'eimis-
sion de cinq milliards Ide nou-
veaux bons de la (lcnse nuatio-
nale et d'un emprunt de 11 mil-
liards.
PARIS- M. Doumergue a si-
gn6 au conseil des ministries un
d6cret permettant la conversion
en rente 6 o/o amortissable en
50 ann6es des obligations dkcen
nales de la defense national ve
nant A6ch6ance en 1929, des
obligations du credit national
de 1922, des bhons du tr6sor de
1923 et des bons de la delense
national. L,'Agence Havas croit
que le d6cret sur I'emprunt de
consolidation paraitra demain
au Journal Ofliciel avec le text
de la convention intervene en-
tre I'Etat et la caisse autonomy
d'amortissement. La convention
permit aux souscripleurs 6ven-
luels I l'empruti de consolida-
lion de s'acquitter en bons de la
d6fense.En consequence, le mon
tant des bons don't la caisse au.
tonome a charge sera dimiiiun
du montant des dits bons et en
contre-partie Ia caisse autonomy
versera A I'Elat uneanmiuile doi
le montant sera calculel sur les
inlerels des bons ainsi relirt's
de la circulation et l'aiim rlisse-
ienti du capital.
----- <>e---- -
Los incidents
italo-yougoslaves
Opinion de la Presse yvo:ioslni e
BELGRA)DE- Malgr' les re-
commandations taites par les
puissances en faveur des n6go-
ciationsdirectes entire Belgrade
et Rome pour le rcglement du
differend italo-yougoslave au su
jet de I'Albanie, les journaux al-
firment que jusqu A present le
gouvernementyougoslave ua re
vu aucune proposition de Home
pour de parei les negociations.
L'opinion publique en Yougos-
lavie veul que Ic pacte de Tira-
na soil replaced par une resolu
lion de la Socimte des Nations.


sarmement a Genhve
Les Etals-U'nis so!l opscs t1oule
limiilation dain s I'; Miniouri ile
GENEVE Les Etats-Unis
solnt opposes '1 Ioule conlalive
de limitation d avi ilion civil.
l'aprcs cc que M. High Gibson
;I lit A la commission p)riprIa-
toire de la couL'rence d(l desair-
ment aujourd'hui, ceP'tc lim'ta-
tion d'apr.s le traild.proioses.1r1
les armeienils devrait ne s'ap-
pliquer qu'aux forces ariennmes
inilitaires aux reserves excredes
pouvant Wtre a)ppeles sous les
armnes et aux aerol)lanes ;icluel-
lenient en service on lenius en
r6scrve. 11 a averli les d'l"gum's
|que toute tentative laile pour in
clure dans les reserves les civils
posslidant un enlralinment tech
unique special mais sans prepara
tion militaire se heurlerait A de
graves objections en pratique.
---e--
Une interpellation & la
Chambre frangaise
Nouvean vole de contiauce
au (ioivernemeunt
PARIS-- La chambre discule
les interpellations sur les salai-
res des mineurs. M. Andre Tar-
dieu, ministry' des travaux pu-
blics, a expose les measures sus
ceptibles t'accroltre les d6bou-
ch6s des charbons francais par
la politique douanire, le melan
ge des carbons et la baisse des
prix de transport. La chambre a
accordW sa confiance au Gouver-
neipent par 353 voix conire 190.

L'ex6cution du plan
Dawes
131I'RLIN Conllornim-ei t au '1
plan Dawes, a banq':i0 d(es obli
gallons induslriellcs :illcniin'dcs
a reinis aujourd'hui 1:5) millions
de marks A !Agenil general pour
le paiement des r6parations.Cet-
te some ropr6senie le premier
versement semestriel des int6-
rats dts pour la troisibie an-
n6e des repara ions sur liypo-
lhlque de 5 milliards sur li'n-
dustrie allemiande.
--**s---
Les troubles recom-
mencent au Maroc
LONDRES- Une decphe de
Tanger A 1'Exchange telegraphh
Company signal un sericux re-
vers des tribus marocaines al-
lides aux Espagnols.Le message
ajoute qu'apres la d6faile de ces
Iribus, les Senhadja se sonul r-
vollts el nis en marched sur Tar
guist sud'oiest de Melilla.

DC Iit;iI ;II i reiifitl',s .illaairihniutis
seront nrof,, en Clhine
WASHINGTON-- Le secrf'lii
re Wilbur a ratii a.ijoiiurd'hui
Ics ordres d'ai wrs lc;quu'ls 13)00
Ino\veaux fusiliie'rs n rins doi-
ventl re (coilc'lllr 'Is I S: n1 1) L
go ( Cali!or nic ) |):)t:r rl' p% I,
A s'emlbariiuel'r I or la I hnte alm
premier signal.

Les relalioans (miileri iale., i 'eii e le
lexique el la tl.ssie siniilique
MEXIO-l.es efforts de Mnme
Alexandra Kollanlany, ministre
sovielique A Mexico, pour ela-
blir des relations commercials
suivies entire la Russie et le Me-
xique, out did couronncs de sue
cas. te premier vapeur )parti du
Mexique pour la Russie a quitti
Tampico aujourd'hui avec une
cargaison de plomb d'ane valeur
de 0l0.0) dollars. Le mcme na-
vire rapportera des matures de
Russie.


liniment

deSloan
Anantlt Toute Douleur


Denmande d'emplol
U'ne demoiselle, stdno-dac-
ly lo dip Iiouce dcmande a tIre
employee soil dans le com-
merce, soil dans un cabinet
l'avuocat, suit dans un bureau
public.
s'adresser an journal.


L' Anleterre

et la Chine
l.a note brilannique aix Calemans
LONDIRES-- Le C .inet a ap
prouvt le libell6 de li note du
gouverinenient anglais aux auto
riles cantonaises. La note eni
question exige le chAiminent d&s
responsables des d~sordres de
Nankin, une indemnitl aux vic-
times ou A leurs families et des
excuses au gouvernem#nt bri-
lannique don't les consulate ont
6te mis a sac et les fouctionnai-
res attaquds.

MEouve ment
des navirou
I'itran x alilhndus de New-Yeok
Savril : It steamer ( Cristobal)
dc N-Y. direct pour Pl-au-Pce
Sas'iil : le steamer Bolivar"
de N-Y. pour Ports du Nord
Port-an -l'rinCe,.lreiiiie.
8 avril : Ie steanier ( Flora a de.
N-Y Iour tous Is poitl hIlitins.
15 av\'il : Ic shiamer a MaritIi.
(ique ) Four Port-au-Prince, ports
Sudl vxcepil .hr.mie.
1.5 a ilil : le seamer h Mcrope a
pour Port-au-Priuce direct.
1i) Ini iI : le steamer Ancon ,
pour I'ort-au-Prince direct.
l)Mparts proposes pourNew-
Yc rk el FEurope.--Via New-York
( avril : le steamer a Anoon a.
direct pour New-York. connect
N-Y pour I'Europe.
7 avril : le steamer ( Lune de
.Iamcel A N-Y via les ports half
liens fret & passages.
7 avril : le steamer 0 PIl Fred.
Hendrick ) N-Y. direct.


1c1 'VOQOB


ACTION ILKCTIV Uf LU U&M
Cure complete deo 'ARTHRITI*MN
Saison du 20 Mal an B5 Septembre
OOuSESa TrENISa OaF POLO TNATrAm ,E9M.


PARO SPLOIAL POUR SL. EFAitN .
Tanson rtllneS o PhAui a vst* dani e** prinoipals Pharmalies, DroguMeintes lam l'id9AMWMi


SAVONS et PODUITS

CADUM


En vente dans toutes les

bonnes maisons


Delicieux et reconfortant-Depot General: Spot's Caf

GRAND'RCE 1532


"A..


-P - ~-~-7 P I-~.-1 -~~*T --7-- -.-- ~- ~


I_


w


b


------ ---- --


Tr"",an s ml Dwa doiDn ur

UN FAUX PAS LA FAITH TOM-

BR PLUS MARCHES

D'ESCAUER

Les contusions et lea foulures se
soulagent facilement avec
un simple rembde.

Un lmpl re r de famille employ mans
urte de temps hfttr aoulamet de con-
Cilons, fOUlure t bleurw. 't ainsi que
nous icrlvent friquemment den personnel du
Continent Amkicain.
"Aynnt fat un faux pa--noue drt une belle
dame do Nice, ranee-je tomba pluseeurs
march* d'ecalier. Jo me leva avec Is corps
moulF ct potivant & pine i bouger, male quel-
que api. ieationa d'Llnteamt 'd Sloaa m'.levh-
ant Ia douleur et firnt deparaltre l'inflama-
tion."
Pdat bien d'annidw t dans l& monde enter
l liment de Sloand 6t roonnu coname le
vrai calmus-douleur. Unp application, sws frot-
tr, age la conwatliM tonifie les muscle.
aiorti et cause auu itt son effect curatif. Gar-
daes.n toujowrs un fracon votre portae. En
vente dana tute lea pharmacies.


I


't




9


LE IMATIN- 5 Avril 1927
-i i


IOlE INSURAINC C



SCaPital: Or 018.0ooo



ug.Le Bosse ',,C

Ag ents Generaux
*i WWWw Ww


Panama Railroad Steamship Lin
Service de frdt et de pnasagers eni
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, CANAL ZONEcle Its romTS de la C(o
OUEST de iAMI"ERIQUE idu StlI).
I e plus rapide etl e plus direct service de, Ira)ns< ri t pa ] :iss 'er rs ilil It
l(s porls Eurclpe'ns via \w Y( i ctl 'Crislolil, C( i nal / Voici la lisle (dc n i s o!ents pour les princip:iu\x j t is ~cl I'l itOp)e :
Angleterre Ecosse Frrnc.o
Mrs, G. W. SIfHII.D)OM & Co 17 ,lJnims Shlrel, I.:x .nol., LN(.;I AN)


EN IFRA:CE:
Mrs. V1l ll.l 0110 sold ret1 l '(Svlih"h
par les mlisills siiiuihes:
(i-:LA'rl.EV IIA\.MI:Y & Co
21 Ruede la lIpiubli(jiie
M1arseille
HEixu lPElON & Cie ICld
53 Qual Georges V
Haivre
lERNNU PERON & Cie. IlId
lire (lii Moulin it vapc1iur
lioulogne s/Mer
IllnInt PEHONx CiC. Itd
9 lue tide Mariis
Paris
IIT:nN lE:iO()N & Cie. Ltd
lRue de la Tr'ianquillile
it)ukecrqu
I.:RNU i l.' ON & Cic .tIl.
Rue Roy
Bo idcaIux


COI ENI.',' I
Dl) i ll( ;, rik
Mrs. E. A. 13i;..\x & (}o.
21 Allengade, (:(). 'li.l :-g erc
G.:EN ISi
lialSl
Mirs lif;:Nl'. (Co: & Cui.i;s
Piazza S. Maillct, No. 1i
Gcnva. l liei
CtIIlSTINI.A N(i;VAY
111!'rilal ionlil
Spdilioiissc 'ckadl
Mr IlI. Vogmcain

Go'r'rukMIi( l(:, S\V:I:rI tN
Nordisk ExprelCss
- Gotllcmiiioirg, SweN'ci
Pho''l l;HIIA.M, I l).Il..\xOi
Mr. 11. \', 1 iuImin
Rottri dain, l iollhiiile


0. B. Thompson
Ccene'al Agent
Port-au prince, Hfaiti
Private Telephone No. 523 General Office Telep'c)hone No. 125


Casimir Francais pItre laein de 01


Gourdes


F
t.


2.oo
92..0


CHEZ KAWAS HERMANO'


IAlPIFACTURI


Insurance

Une des plus tortes

canadiennes d'assu

la vie

EuQ Le Boss


I


7a. Ven Ie

Stdle metubles
: t ]ii a te I I- ir'o on lainuc du
Do \OC!! d i T ilIan il Ide 1rte Ins-
( an ri d i t1-u-l'i ime. daledu
ler A I oi .'127, it'i ivtiil l enre-
ilieluic ,i ''m1 isfIt.l l'i v eile des
In :' il s cit 'l'ls invenlories el
0 prissy dcnl.ians (Ie lhI succes,-
S *ii ide l a e Ilinic .lulio n (thi rles',di-
c! tle.de seon \ iv:nil i .1rchaniiilc
ipuli(iut ., dle nitr '! l t I 'ti L-iu-
Prince, il stra p ou .fe Ile mar-
di iqule olin complc.i ci(int
Aviiil nil niil i t' c t vnll lg sept.i i
Sneui'lhcur s du mi in, en la de-
imeu. de la d lunilei'. -s, I it
de li I' u Lion, n. e I1:., e des
Stgi' rilles un NiMausoile d( ) essa

io'l lre f i ,l' l-att- ri cf'ii, A la
) 'vCitn aCt plusr oft'ranl Ml dhitrie
l^ it / ,el,',.,.ss.im, (1(ts vn ls iloliliers
111:11- l't ulists Consisli' ll e'll :
1 lit tn Ifr, Inftt l, lois, g crde-nl an-
-gel', chmis, dodimi s \:.lsselle
S.d'.A i lii ( 'Il ,uirtc.., vu t n's., bibe-
I a l4 i. lt's f !hli#e corps (l te
i t I. ,ki ll;, I ,.t, (, I c illrs c t I -
fki"I.. i :ut miiclii hilcs lilines.
)T E' I !>) l ':.s ,( .ll n tIlle's uallC(T'S
thanii ,'i l ax l tda's, di lnltliets. c -It'-
IIIIn l S ic s 'i. Iic ia illt .ioux.
ulloticlioil s d ie po lhe.bas (id soi,
\11 i el el C'Ot ll, .isst ll' S, i l rrt'li
I1 !. t'l Ifln ln ic l ;lrntlsl >jrt, ls, l, .. elf.
l.\\ V( lilt ti t'.de ''ll ri illart'chIn-
(dises t i dIcssls d'.sigilns, vsl
lf ile i illi i|,i le lipil i 1t ; x I '-
lticl t, pourstliles el tligiinCt
(Ides sicli'urs Tahli;ns Cli(ousinlls, li'-
gocialntis consigntiiliirc i:aleliCtS
iU No 809, deiltUriaurnt i olil-
Hui-Prince et ldomii ili('s ;i Iellh.
16emi, agissanit enl Icur <.qu lii
des C'ri'. icie'rs, :i\ ,i |>t)il"ir oivo-
tal, Me lenry L nny. oiiiL MllVt r-
lion de dolniicile ;ia (ibilitl (Id
dit avocat, Ilue FtTiFr. No 211.
suri Its obj'ls dtf 'ieli:nl (hd lhi
succtssiolii d,< l dia e Jli ulia Chair-
les, lIur d(lI )ilrice.
Flail lI Poll ti I''rili e, I le
Avri l 1927.
lienly L.\AMY, alv.

Pr6fecturo de Port-au-
Prince
Les peisilines hil Iit' nl nio '
MsuiVtIl stI nl ;itvis{'ei (Iil' iw 's
aIil r tii ili i l p iili. e onI
( l'.*I c;ii\' ri s n 1*..r lh \cii"a
|) ir I t Se tci .l. i II ll( I ., 1 (I 1l. I
Ikiicuir [,oiir dIts Ilr a s iis {t'
j 'I' 1lMl ( i ('clcs ;i\ ; 'r : s 0, n is-
Si oil( ".s i liti ( t' !( 1 I. e I
S l.(tliii 1. 6'ii t', il;id .1ilil t i
sailI, P.ttl lit in I, Amimi ius
Sciial et SAiiil oin s. Missri:it
i 'Alrpcniiti-,onie e d .es
I)o01:liiies est aniorist' a dIres-
--- Srl', coiformniiiiiiil l .i IiAh ihles
pvl tiii cl | mi c rles-itrl);6\ ir-
) sct'l 't'tli i1 isc i l ri 'l','lfurc ai
l(,itl[C.S lions i ilLs.
orl-au-Princ'-,I. 1 A'vril 19)2
1.75 -,_-
S7 A vendre(
1* Ilne ailonioiil, (( Dodge
S S))Lt''hil rTomllil ) eli pallait
I li i'l, jc ( h' l i )i.L I i c li-ci de


cit' l Ct itit P l'lCi, n ilt' u1.
-t- ..... - .. - I


..........---- Ar.lc's, on par ll ephlcl au



1Steamshl0 Comilany
I Le steamer < Munroyal ve-
I: ll ( t ;il\( s N,, 'l ,;is si



compaqnie ," "

ii i -.,i l.. .. csj
... .... .. E. (,1 "::i 'i' IS
rant e sur -v
,L ,.

e&Co


ISOCITEdes Prduits

130OTOT Paris
CAPITAL: 3.400.000 francs
I a plus a icienne Maison )pour les D)cntifrces'
l Fondi(e en 1575
Dc BOt)TOT st Ie seul d'cnlil'rice approuv'6 par I'Aca-
(d Demand la I PAte Dentifr'ice Bolo
4 j/ I)cyDemandez I'Eau de Botot.
I Demanded le Savondentifrice Bolot
Demandez la Poudre dentilrice Bo-
t ot au Corail et au Quinqu na.
Sl)cinandez le a Sublime ) de Botot
S conltre li chute des cheveux.
STILes I)entitrices Botot sonl re-
Scoumanidcs par les mcilleurs den-
tistes (d'hIlaiti,el sonten ventc chcz
SI)Doctleurs Volny Rouizier, James
S ld.' H olly, )Dumervu Daniel,
S---- 'l'hlaiiud etc. etc.
En vente dans les maisons suivantes:
P1ha'nmacie Parisot, IPharmiDcie ourlrainie, lalmi'niiicie
Sainl--Jean, Maurice Elicinni lils. Paul E. Anxila, JulC
Gornail, A. Holl, .1. Poujol, Carmnen D)ouiville, Shtmb)ou.
Iy & Sergile, ec, etc.
El dans toties les bonnes Maisons de Provinct.
1n gros cl e n detail chez les Agents exclusist pour Haiti-
F. LAVELANET & Cie
1716, Rue du Magasin de I'Etat
P. 0. Box 196 Porl-un-Prince
Telephone No. 109l

est une occasion...
L.i chance nestl q(iuni nii ilelli o:fih' rI'niiclleb niice doill o
I fail i cuive t'n saisissanl tI'le n'c:ision dcrI gig,.r dde l 'rgeni .
l.a ri:le' (e 12 carrcauIx d(e Itr,v vst u tin Ito ces riisoins-Il, s ui-
sisst.z-l. I
Celle rille ctsl en ot llrc t lle nil lir e giiratlic.i.e 1) (.l e'stln Il 1 -
gilitine possession el rcll etxploilatlionI dIs projiricM iire".
L.e terrain est vise t l:1 l s (IC favon A lassrelr chances i '
pitlleurs die billels.
Outre lea lots do terrain, 11 y a &usFlsles lots en
esp6ces qui sont tr6s int6ressants s
2.000 gourdes, 1000, 500, 300, 200, 100, 50
ou 25 gourdea I
le liragei de ceite raile se Irn airr6vocablenm'lent I \l:i proI-
chain puit(lu'il faut donner satisfaction A tous ceii qui dxt;siri.l
alchet r s lederniers bill,-Is.
Courez dour votre chance, 'ces-a-diir, sov,y. ;::illili:lt mi
achelant pour
2 Gourdes
tin hIlltit (Il la riille de 1C.2 cnrre ux d' It'rr DI w .ir I s.
cc e'stl pas loiul ; .., ris(it.ic'-les pour vous 'ssiLre'r 1111 c.f*lt:il.
.aar I'honili;e sans caplit! sl St uine plume it qU 'illpote le c I veilt!
Maisonis de vente des billets a
l len6' Mfax Aiiiugtisl & (Co, I'. 4,acijeniis, \Aux Atliir s I' l'.i ,
Eiiceri EIut. joiti', M lle' Tilinci. .\nigutlini, Li ;iii ics i 't .
1{ t l M ltoiitros. 'e. 1, te I zln n.i ).i '.a face 1 la ic '. C i.
N ), C (ll I dtl PCIOi lFour.


HIA IIAELEZ,-V OTS


An nie ntt i alr'C avoil.e nIIa It'r ,-:.
gotd'll(I ((.3-M inult' 'il Flakese I_ ,'. i::.'. :'1 s
parO eql u alcillc I !tC)prpre '
Notre loHi't )o;,l d,_ . n- "
'election (iii :1 iml 'oi r '
Ie iriaige ci hi pr< ;, ;r.,l 0.m d I. Am i .i
I v(t i te, tiel ri i.,'l l w r f r- (; $ ,
| i '!tll1, ;i i civlc.' Iii r l e' C iie ,I'i'- .
VOin' t .s i i'' : l i ;i i : d '.





EI)A I' l PI ..,. I ''I1,, iA. t ,






l afI 4 C. CoEN
I)e1 C eI ('.'I,11 (Ii 10 il IC.', 1:1'' t t "" "' ~ ..- .-f



j si. I!ll- -n :e | )i i if e I C, Sw.' : .l, .i-.ii i 'l le,

pieic < ll..n 11^ tle C ( lWC,. 'S(
CEDAR Il It' II S,I I A' I:. L',,\. 1 _
ACA l' T 1 / 11 r ; i>Ii .X T,\ NT
(ICa eP l (". ( C4 110IfrN




K, .- I)AOPAo1)S,, I A ao lA.

!- ._ .'.' -*-' ., p t -I


iBA.de Mattis & Co.Reprsentants pour Hait


k<'4 ~


Kaki blanc
jaune


ilC-CII1Clrrarrre ----l~ea I~PI*~*~Y~~~y*II~-


_ ___


'


-- I_ LIIILIIII~IIII


kls \


~i~l~i~F~I


"i *


. .. c ** -









LE MATIN 5 Avril 192/


Ces


isez-les
f l4.1cmbbAm


- -a---.. -- - -- - --. - -- -. -- -- - -- -- - -


rDEPUR/




Kit


-1 F


'r A ,'..? ." e' .. *"


combat


les Maladies de la Femn:.e

M i t ' t e,(ls4t rfutinwi (pwbcl., s|poqut s. tour il'111. 1 usafre
i"'t ru Sat? thuounrs fPew U uprou. si aimr, maronw it atrive 6 tang de alilrurruses.
*d *** ".,1111 m p rt-dlqua lli owI porfuls apex vivel l *.r/ pralongaes
p.c t r ie. l, s isirac' ke ilni elssi.ne solelnt p sllblrts e'C.t i cire qule, peao r
1 t, '. ..* r ifo rt. ir s li W l ln w lu |llou lls| *Us foartlu.t as eaUC, to ug Ist
t; (rcu'ltt ,,r q'uI1'e"' ** travall l '-'e.,c pllIts rl lull.c'rnteut. iu pri i du o l.dot
TIN ,, de I .n,al|(Ir, poi e II e .1 Lo l otrc, d ltoud e tvltwidene. q e 1 oi +s,.e vi i tr Ir IsIhIuIs dc'a:lu iM 4 r .t|e el tle II liat. pir e fiaisa mm .
C ItUrf ,.c *.. it s-t, .:ia.hm In t I I1las ilhtle. partlaul I* plus p r p a .n .'rncises ser. i al'pMlasir. I s ejAitarge dl taldldus nicoaurI amai O
*.. .c. I Tseslll V I ulillf.slt, Im auc* ownt c couein Berl.
l is .In..ll to I u ers vrlir ui <.'*d,.r, rl.n a'l, p .
I:". I snstir d'si.lu il p' It craiasdre qmi Ii litus *lmoiruci, donal lI rit
,l1. .1 s I,.l lild it. t -re p,.cr1 <14 parlfl oi. p lihainiTfam. *stIN IU u lotobjel o loti
I:..,1 I c'linitii l.', ti dirl 11 rl si rflutl it ll d ci.i, isiiisllulos. des de h iu f M
JItcU ;0 i'c cMt o u. i k r:i' d Sl en liii nr to m.sce ** selsa Pis6 it
jr ..+ cx s'tf U- 1 t:-rerl Il" I d i vlr e cl deal I nalI lu al.l
rr-.pf. r'l | "I l qus..lr I l J njttre fn il i dlntl I furmi.tion sl dutloawiamwu
7" uf">r ui.i r, l r w n i q)e ltouritrm la I nisilepelas so m rauc lt 6
S 'r.illr Ih ti tPs I ATit r U Br OC Ell lMANGET
S. ,.'r., ,.P enlltl q ie eIt DEP RATIr Di DCTEUI MA oaaET. a
Spi vie i c' p1 '. I r *' e, l sil i lof J inls t [i),ps pwur Irlrl v rrlu dolpasrslrTi.
(INi. .oilr. jrp J Ic.iivr *inl i r h Sloti p.ir leurs qwuittf re sotlIiv*t.
.J *ll..i l. iht ].?tiscic t. .ns s i ril i efi toli el r rcl nnl t pui r tex'S IPlaction
*' .. 1I. si i .:" f c' ir. c h cn,,ii'tl ,r ...r n',lvc i sfeo lorc.misiontl u* t s;ns r ltle pour
titi a *r. .. i *r .l. dI t. di i.t.it er l si l. i-.M inlr Ie isuns
SI'r- i.*r io I. l.i.,.;'.,,r. I r I, IIRO0DO'1AL. I, qe l iu T ti ure arnllle
Sqi:ai, l. D;LPURATIH Or DOC rEith MAOT s 6 i urmiuomme A inai i r.
d ,..s l |tl rllr ln. Ir lh. t I* b i)epur.oIllh
V oilk oe qf ru'lli ... It c il uuOsItI le frasm lUlla chmlI I
bis tr ChAii-.f'. GRANDS PRIX. Pourniseti ii I6pitta do f4eb
3 or I Vslricn a. artn l I -- l' rm.if"


Ce qii .'a jiamitsil f ail
ce qui ne penti MIre '
Kola cham.:agne'

F. Sejourne
Pr6par6 dans des conditions rigour- tiesq
D'.\SEPSIE
IPr)paration et Ven'e
)inPIIusMACIe F. SEJOURiNE
Angle des Rues Roux ct du entree .


HambrM-Ainerika Lioie



Le steamer a Troja ) est at
tendu ici vers c .5 avril a. ec dl
Inrt de l'Euro,. e.
Les S/S (Cnhli ct Troja. l ,t
soil pas am&nn.,gis pour p s-
s;ag( rs.
OLOI:SON, LuCAs & C"
A',I'iltS G(ncraux

A vend re
ALIFIGLID I-. COGNE
1912 Rue (!u M g sini dc l'hbl
lui (,'kjive I ) v i
par gallon el pai litie
Whiiskcy
King of Ueai ts
Gin IkCcfcalir
Biere 'aillelle
Vins Lilueurs C!hmp.n gne,


ALUMINUM LINE
N, .-Orlians & South America Steamship Company Inc.
PltoCI\AIt'S Dl::PARTS Dlhr.C'TS POUI PonT ATT-rRINCE I
Le sleamer (Thulino laissera New-Orleans le 5
prochain directement pour Port-au-lPiince et les \
do SulI.
Cc 29 Mars 1927.
A. de MATTEIS, Age'its !ndraux.


Plus de l" incitie des sn us


venidusen Haili sont GoodYeacr
A


Lees pn. us coe.d Tear qui onut adoptes rar presque tous lei
services d& transport du fouvoroement. H-aitien, sont sang con-
testeceux quint lemieux resistd aux ind&phtls et aspd-itis des routes
de la I4publique.
Les fibres cour.ues sons le nom de Superlwist qui entrent dans la I -
brication des pineus Gwd year, leur permettent non seulenent de itS-
sister aux choc mais d, I[s ,bbsorhr.
Achetez Ia pruchaine lois d s [neus Good lear, et jouissez du plaieir
qu'olirent les longues courses sans crevai uns.

Good Year Balloon Tires.


SThe West ladiesrading C.

PORT*AU PRINCE-SONAIVES CiPHAUTIEN


HATl r
avril
ports


SCompagni des c'xe-
mins de oIer da la Plai-
ae du Cul-do .ac.


AN M. Its Action;: .r(s d(e la
(onipapiiie sonl tco\o.,ue
cn s( in.Lihc GeneitIth d di-
nair, uI' lv I t eii u (I, In t (;ni)i -
gnie, 6 Il il-'U-t linc' (htuli)
'v sa rcdi 1-1 M,1i 1927, il 9 h
dt manltin.
( i ld: c (du ulr :
1.-- Lecturedu pr<.ic. -vrt I)al
de Assemb'le, prr cOi ente ;
2 Rapporl t d Coi'scil
d'Adn.Jiiistrl in et piscinta-l
lion dties (coipltis ;
3.i- Lnlecioni du Conseil
d'Adm nisi rt lion
4. All i'i s (Tcoir:'ltes.
Port-nu-I'h icc,I 28 Mars 1927
Le Con' e;sl ,'.\iduiin islralion.


FINIES LES PANNES
DE

CAOUTCHOUC!!!
U x. bi une nouvelle pour tous les propri6taires de
' am -.i !


met en vente son PNEU SOLIDE 30x5 pour tout Camion
tic cette dimension.
Je vous invite A passer mon Magasin pour une d6
monstralion, it s'agit de votre interdt.
L. PFEETZMANN-AGGERHOLM. Agent.



I i a tujours du
danger ds lesfoeCes


Les germes dangereux
pullulen, danis les ag.
plon:6rations. On ne
pcut pa t(,ujiurs 'vitcr
Ies foutes--mais il cst
toujours possible de
se pi's:rvcr Je t<,;!e
chance; de coiatig .nm.
L: mrn y**n 1; -ilu% '"Ir 7t
Ie pius .etc a. el do
peaj .in ft.isa.t use.ge




.


N L* *


Colo mbian steamship

Company Inc.

le steamer "Bogota" part de New-Tork Ie
ler Iviil courant directed nt Jour Port-au trina
ce est attendu le 7 d1 cumrai.t. 11 repartira Ie
mime jour pour P, tit-Golve, Riraqpane,Cayes L
Jocrit, I en route pou ( I s ports de la Colombie
pregnant fruit et pasgagers.
Port-au-Prince, 1e 4 Avril 1917.
Colombian Steamship Company Ino.

Gebara &,Co, Agents


u.s.
- -.


FAmw


a

I.



7K-








(cc
a.
I[


1 ,,





.'


--II- -i-....--. --- .. ,. ..I


- -T I ~ -~.'.~-~....~-- ., ,7~ --CI-- I--- -rr ---- ---.,:--.~ ~~


- -- ----L----


----


I III


--


-- --


I


Annonces vous illeressent


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs