Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04428
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-30-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04428

Full Text





0


DIRECTEUBl INIP lBIUI
Cdlmgnt MAQLOlf,
BoIS-VERNaI
1358, Rue Americaine, 131
S TgiLEPHONg N*242
MUMERO 0o CEN'MIES


j


I

)


6


L.e repos d'esprit et la salistactlie
inlerieure quie resseentlt eo eux-
tint, itesu\ qui sent qu'ils felt
loiijonrsloul t qv'ils -mueut4 serll
poHIIr conaltrt' le bien,soil pour I'ac-
qu(rir,est un plaisir sa s eoparmti-
son, plus deux, plus durable et plus
slide que tles etnx qui vieuat
d'ailleurs. DESCARTES


MERCRED1 30 MARS 1927


PORT-AU-BRINCE ( HAITI)


im ANNfIE No 6061


* l g4 dira 1'ISistoIre...

S7. ET VOUS DOl
L "ern e l Vite
9 UAND commenu'aA seI
S- chir les tapes de la
*vous disiez sceptiqtnc
'Chef consil1ltionnel d'ulln cri me 9cial disparaissc, il temps ialfirmerit sonc
uvernemeiint d re, de fitl quit chacli n puisse tra- Mats les PATRITES nauraj
ixet de progr*l, avanl, d(Is vailler es'elever: it laul des Itmps pour devenir la cigartt
remier our de son avenle- routes e s imoyens de trans 1IA 1'an produit de
allnla Premi*re agistra- port ; itaut que les terres dre idu bre desannees.
ire de I'E ta I, resolument soient a rsses; il aut i'Ecole Elle est,'en eflet, la meilletr
adopl tun programme ration- el I'lIiseigiemenl I rofession- leur marchh. SS acliheeuirs en I
*I de'developoement cono10- n f iilul la bonne Justice I lisourne de (Ides. 2.50 sur cce
iique pour le Peuple hailien, ini protege le droil, qui sau- c.nde valour de Gdes 2 50 su
l I resident Borno, en touted, v'garde Ies iibles ; il taut la possibilities de gagner 200 gotnr
ijlattires, s'esi toujours 1pr1c- honne 11olice' qui sure la s&i portant Is Nmeos 12. 14, 1(,"
itlC en premier lie, r do- curite it tons dans les pochelles.
ler le ays d'un outiillge eco- Si ces grandes et reconfor- Messieurs Albert Noiselltte et
Nomique necessaireft sa (1dl- lantes paroles jelerent le trou- ont respectivement a)pporlt en
itlive evolution, indispensa- ble et le mnc nilenteentclaiis 12 et 18 out .(, les deux prenmi
le si Ion veit qu'il advance, les group events des politi- prix de DEUX CENTS (;ourdc
4u'il piiisse suivre les autrcs deins, elles eurent un echo loveur nest pIs limited Essay
feuples flans les grades et formidable el solennel dans lui accorldesiz vos preferences.
rgges voics du Progrcs et de les classes rurales, dans les
ll1vilsalion. campagnes, dans la modese M
Naturellenct, et c'est, demetce de I'ouvrier, dans i LaU lCtL
uiis doute, li qu'il faut re- tous les endroils enlin, onf le les pochettes echantillons :I la
ieitber les verilables causes travail est la seule prdocc.- rmeurs qui veulent en connaitr
(' epil de queilques-tns,- palion de 1 individu, de celui int6ress6s n'on1 qu'ii passer at
oui rdaliser celte grande ru- cii n'a toujoLIrs reclam Ie Justin Lherisson,
IeN'd reorganisation et de I Etat (qle justice et protect (GEBARA & C", P
iestauration national, le Pre- lion de ses droits. ,
sident Berno s'est de(touiine D)as ces milieux, ou tres-
des politicians. Avee raison el saillit d'aise ai l'cho de la dans la Plaine du Cul-dc-Sac 1
fermelt, il a rejete leurs prin- voix du Pr6sident Borno. q(Ie (1dns celle de L.6ogane a
cipes surannes qui ne pou- Mais mieux que les longues ee dejd execute, s'execite cn-
vaient plus convenir aux nou- discussions acad6miques, voi- core.
ellesconditions plant politi- ci des laits voici deIs actes qui I e Gouivernem.nt a cons-
,[Uei que sociales dans les sont comnme le burin avec le- tanimcnt fivorisc l'Mlablisse-
veIlles do ivent desormais quel sera grave sur une grat,- mn et en Haiti de compagnics
i4complir les destinies d(I de Page de I'histoire natio- agricoles qui, par les salaires PI
Miie haltien, il a sacrilie nale, la longue enunmeration pays et les travaux pratiques l
ers acclamations inttres- des v6ritesqui, eternellement, r6alis6s consliluent pour le ti
es., ferme I'oreille a leurs brilleront Lu plus yif eclat petit propri6laire une aide en
ctemeurs passionn6es. Et c'est aux yeux des citoyens tulurs meme temps qu un enseigne t
vers i'amblioration des condi- qui, eux, sauront rendre jus- ment. M
ti6ns d'existence des invidus lice et faire un hommage in6e Une 16gislation, fondtc sur (i
qui compoFent les classes Ia- rit6e i ce que r6alise actuelle- le rallermissement et la con- el
borieuseA wPayJ,l'ouvrier, le meant le Gouvernement de Ia solidation du droit de propri-& c
paysan, I'agti.ulteur qu'il a Republique qui a M. Borno tb ruiale, ae61annoncee. Elle IT
eonstamneiitdirig seseflorts pour Chef. scra la plus sure protection oi
personnellet ceux de sescol- Comprenant que la classes du paysan centre les spolia-
barateurs. des paysans est la plus int6- tions don't il a e6t jusqu ici la
II est do$ic d'une injustice ressante de notre population credule victim. d
supreme de trouver da:ns la comme l'a tres justement dit, El la lisle seaait longue de h
legislation reparatricc qui s'6- ine fois, un de nos 6crivains, tout ce qu'a r6alisd, de tout ce c
,hboreactuellement, dans les le President Borno a faith pre- qoe realisera encore le Presi- g
bisdesauvegarde et de pro senter la loi du 11 d6cembre dent Borno pour cette masse a
section qui sont chaque jour, 1922 qui assure aux paysans paysanne assoillec de paix,de 1)
presentees par le Pouvoir Exe- toute protection centre. les of- justice, ne demandant qua vi-
Cutif A la sanction du Corps liciers muinisteriels sans scru- vre du produit de son labeur.
16gislatif,t une menace et unte pule et les agioteuis qui ex- Et c'est, coimme nous le di-
promesse de moral pour les in- iloilaient leur crtdulite pour sons plus haut, une supreme
wret des petils propriltaircs leur ravir leurs terres. injustice que de voir dans tou ii
baltiens?n Se rendant compete que l'a- te cette belle et grande teuv.e Il
lD le 15 mai 1922, coura- venir du Pays depend pour un attental centre le droit de c
leuaenent, sachant de ja i l une large part de son teve- I'humblehabitant de nos cam- I
|uelle formidable routine il loppement agricole, il a cre' pagnes.
Allajitse heurter, sans craindre le Servi'e Technique d'Agri- El la grande,Ia belle justice
4'alfronter les prejug6s et les culture, institution qui orga ai rendre au courageux Chef
rincipes egoistes d une mi- organise, rehausse etl ait ai- actuel de la Nation haitienne, S
roritl qui btrouvait dans la mer chez nous le travail agri- c'est que tant d'injustice, tant
Inisere des masses populaires cole. de calomnies, tant de passions
et ignorance des populations A I'affrt de tout ce qui peut ne l'ontjamais un seul instant
udrales un 61cment lrecicux a contribucr au bien-6tre co- d6courag6 danls sa terme et
faccomplisscment de le u rs nomnique du Pays, il a pr&co- indbranlable resolution de do-
vues po litiq tnes, un solide nise le d6veloppemeni d'une ter le Pays d'un outillage eco-
treuplin a leur fortune per- uouvelle culture, la Pilte. 11 a nomique qui I'aide i. sortir de
sonnelle, le Pr6sident Borno fail clablir une pepiniere de i'orniere ou I'avait plong6
dcIlara hautement qu'il n'6- sisal et une usine sera bientit plus d'un siecle de d6sordice
hit pl5 possible qu'en face instalike ou les particuliers social et de turbulences poli-
(lu (i~ de civilise, notre de- pourroni faire preparer le si- tiques.
)nocratie oflrit le triste spec- sal recotte dans leurs champs.
tackle td'une petite bourgeoi- L'instruction agricole? Elle -' --'
aie instruite, elegante et raffi- se chiflre par toIndation de Inauguration de i'Ecole Indusrieille
nfe vivant cl6te a c6te avec 26 bcoles agricoles. Le cater, des Gonai's
Une immense masse populaire notre unique produit d'expor- C'est dimanche prochain, :.1
en guenilles, ne sachant ni station, na pas ~6t nglige ans avril, qu'aura lieu linaugura-
.lire ai ecrire plong6e dans la le vasle programme conomi- Lion olicielle de rEcole Inius-
SMlUfstilion.. que du Gouvernemen'. 11 a trielle des Gonalves don't le ba-
Sdresse, face aux politi- ele etabli 7 centres de produce. timent a L16 nouvellemeut ache-
-ie, le Cbit de la Nilion tion de cafe pourvus chacun nombrupernageso-
apt Moitt convie toun les d'uoe machine a decortiquer. Dficiels assiserot A ctte cere
haltiens i se grouper autour Pour amliorer les co onie.
d4i-pour Ia lourde tAche de lions deplorables du cheptel .....,
i rbgeneration national, il national, 643 beufs dlalons Ato pur bapt6mes
jeta haul le uant i tous ceux ont etb distribute aux pay- etomnarlaaes


* qui voudraicuti quand mu&me sans. Par I institution reAiares
que le people haitien passat quable des primes agricoles agesetcer:ur beap autos,ma -
encore, aux yeux de 1 tran- allloues a ui x agriculteurs rages,etc,u xueuse- elle o
r, pour atre une aggloni6ra- pl As dun million et denii (C que Rotrs luxueuse-- Belle
Ondd'illettris, se complaisant catdie rsout t plai coulur blu, moeur trs
PS l~rri6ratiiom,vivant dans ITout un vaste proirram me doux.
iea et ii s'cria: l faut de route.deu 'ii por- Eom. FLORVIL,pronpri&6.ire
que cela cesse, il faut que cc tants travaux 'irrigation tant T16phone 689.


LTTIEZ?...
riialiser son rdve die fran-
gloire triom01phle, vous
s, q(ue, senu, Ie recutl ui
SI tl t'S,
eilt .jaiumIis a~intlu si long
e id ale.
sdleclion ne petit depen-
e Ci(uigarll'e vt'nd, ,ia meil-
ircnl tin lIriple a;vvantage-
ii l);)i1s p)rimes ; (I'une se-
r' cent poichettes tisag'es,
SCles ivec c(h'icui (It's honsll
li;, 17, 11cet 20 renfermles
('lilon S, Villejoint (iuli
I()no bll)raux le ii InIIros
icers 1bnIliciaires de nos
us. Notre lisle des l)ons de
ez la PATlIUOTE et vous

tienl cliaqne ven-
Sre dredi DEUX mil-
i disposition de htos Fu-
re Ie goit et la (iualite. Les
iu dept geniin.l, 20(6 iue
ropri6taires.
. . . I I


Une requetc

1 Taldy

Un gro upe d'aboni.6s nous
ient de demander i la Direc-
ice de Parisiana d'organiser
es matinees pour enlfants les
imanche apres-midi.
Ces ahonnes qui sont de fi-
eles' clients de la charmanitc
tme Taldy d6sirent aussi des
distractions pour leurs mioches
t ont et6 tris heureux de l'oc-
asion qui leur lut offerte, di-
tanche, d'amuser les gosses qui
iut prodigu6 leurs chaleureux
pplaudissements A la troupe
avarro-Anarutam.
Nous croons que Mine Taldyl
onnera In suite qui convient a
I recut c dtie nos aboiins et
eux-ci pourront amener leurs
losses dTis diminche prochain
ux inatiities de cin heliure s de
'r'isiania.

A qui les niiiarlandises?
Le Blireau de la Police nous
iilornme qu'ui porlefaix est ve-
iu remelltre A son ollice les mar
handises suivantes : 1 caissede
nantegue, plus un lerl)blanc de 5
ivres, un loucaut de more, 1
sac de riz, 4 boles (d'huile Argo.
Le portelaix a d6clar6 qu'il
ivait reu les colis d'une dame
se rendant en camion A Leoghne.
Ayant vaiinment attend lada-
ile,-- et le camion tant part,
l a cru de son devoir de s'en
rd~6rrer A la justice.
)'aulre parl, le Capitaine du
Port a remis au Bureau de la
Police une poule trouvce pros
(il Vhiarf.
Avis estdoninc aux interess6s.


ON SE PLAINT
Les habitants de la region de
Nartissant se laignent de la
mauvaise habitude qu'ont les
conducteurs des locomotives de
1a Hasco, qui, au lieu de dean
der voie libre, come on dit en
terme de chemin de fer, A 'aide
des cloches, ce que prescrivent
formellement d'ailleurs les regle
ments qui n'autorisent que ce
mode d'avertisseur dans le..; limi-
tes desvilles, font resonner lon-
guenient leur sirene. Comme le
passage des trains a toujours lieu
a nuit, on coniprend facile-
ient que ce hurlemctt strident
de sirene trouble le sonnmeil
de cetA qui habitent la region.
Nous croyons bien quil ne
sullit que de signaler ce dksa-
gr6nient caus6 aux gens par lia
locomotive de la liasco pout
que I'Administration de la Cie
y remndie aussit6t.


Si...
... vous a vez besoin de ra
traichissement delicieux, dd-
jeuners exquis,de vins lins,de
cigares eI cigarettes de routes
les marques, allez au SPOT'S
(CtAtF: oft les plus difliciles se-
ront satisfails.

In lelegranme
de I a iateur de Pinede au Pr sident
de la Iepiublique
)',s son airri'ee' ( la la aniii'e.
le nutrquis dh 'e inedo da aidresse;
Ie lI'etrantne stiintlalt i I're-
sident de h I (piiublliqiie:
28- Hlavane.
S. E'. B1)BNO
Ir silent de la lILpublique.
Je vous p'cie d'agreer nies sin-
C6reTCS seniiiieiiLnts (dei reconnais-
sarce pour aimable accueil et
mes ineilleurs souhaits.
D): PINEIDO


Oblit6ration sp6ciale
"PINEDO"
Nous avons appris qu'en t6-
mnoignage d'admiration pour le
grand aviateur italien le Colo-
nel MaNquisde Pinedo, qui pas-
sa 19 heures t Port-au-Prince
d(ans son raid A travers les con-
tinents, i'Adminislration Postale
d'llaiti a frapp d'une oblit6ra-
Iion sp&ciale portant Avion*
( encre violette tous les tim-
bres-postes d posks le matin du
28 miars, jour de son depart
pour la Havane.



En peu

de mots...


--La senmaine derniere,prks
de St Marc, un aeroplane prit
feu en course de vol. L'appa-
reil sest abattu sur le sol. Les
deux aviateurs qui loccu-
paient n'ont cu aucun mnal.
Dans la nuit de vendre-
di dernier ; un incendie ecla-
ta aux Gonalves, rue Louver-
ture, dlans les dep6ts de colon
de Mr Antoine Geffrard. On
put circonscrire le fl6au qui
ne conntil heurcusement pas
de grands domnmages.
-L'aviateurde Pinedo, par-
ti lundi de Port-au-Prince Ai
6 hres 1/2 du martin. est arri-
v6 le mime jour, a la Hlavane
A 1 here de 1'apres-minii. L'a-
viateur a done accompli le tra
jet en 6 heures 30.
-Des deux matches de foot
ball annonc6s pour dimanche
dernierau Pare Leconte. Un
seul a eu lieu. II a 6et gagn6
par I'Etoile Sportive Haitien-
ne centre (d'Eclair Sportil
par 4 buls A 1.
-Les tnatches pour le chamn
pionnat Ide tennis se poursui-
vent au "Tennis-Club".l)es 66
matches qui doivent 6tablir le
classement d6finitil. 36 ont
6t1 deja jouds.


AJmstoz TYtr

Notre nouvelle gasoline don-
nant un meilleur risultatavec
une faible consommation,
nous recommandons A nos
clients et aux consommateurs
de la gasoline Texaco nouvel-
le et meilleure d'ajuster leur
carl)urateur afin d'avoir un
me'ange restreini. En se ser-
vant de notre produit on ob-
tient le maximum d'acccl6ra-
tion. Donc,moins de gasoline,
une plus grande quantitW
d'air,une puissance plus gran-
itde, la distance parcourue plus
longue.


otre jil,,,


... a vu, le lundi de la semaine
derni6re. vers 3 heures de I'a-
pr&s-midi, MC....ton&t de pou-
voir. trouble la tranquillity de
la voice publique, A la rue des
CUsars. Le brave hompie de
justice a le verle haut lorsque
les petits verres lui d6lient la
langue plus qu'A lordinaire. Et
ce turent des p)roraisons sans
in dMebitees A gorge deployee,
qui occasionnait dans le quar-
tier un joli lintamarre,
Et l'on pretend que janmais
Bacchus ne courtise Themis I
*


... a vu, mercredi dernier, vers
3 h. 1/2 de 1'apres-nidi pros du
garage Kneer une inarchande
de ligues et de biscuits s'empa-
rer br uta le me nt du chapeau
d'un jeune dandy, DI..., trWs 616-
gant, chauffeur de son ital. Mais
le galant ne part point trop
s'ofTenser du geste de la mar-
chande. Que voulez-vous? qui
doit A tort, le proverbe le dit.
Aussi, il jeta A droite et A gau-
che un furtif regard pour voir
si personnel n'avait vu et tirant
de sa bourse les 3 gourdes qu'il
devait, il les tendit A la mard
change qui lui remit aussit(t
soil chapeau.
Et le brave chauffeur partit
confiant, croyant que personnel
A avait vu. Mais il oubliait..t.
NoTHsE (EIL qui voit tout I
*


... a vu que Paris-Bazar a chan
g6 de proprio. Joseph Ackard
n'y est plus, c'est Pete Brown
qui a pris la suite des affairs.
Comme toujours lorsque se lve
un nouveau soleil, tout y est
plus reluisant et plus beau et
certainement NOTRE (IlL verra
les clients affluer A Paris-B1azar.
*
...a vu, dimanche, a la rue
Pav6e, une rafle je jupons, che-
inises et pantalons. II y avait
trois lots gagnants. Le premier
fut adlug6 A une jeune marine.
11 s'agissait de jupons et deche-
mises... Heureuse gagnantel Le
20me lot fut nanti A un gentle-
man. Mais il n'etait comnpos
que de chemises A tenitnne. Le
moyen des'en servir? ( Les fem
mes ont beau vouloir nous res-
sembler, pensait le galaut, est-
ce un pretexte pour les imiter
et changer desexe!* Aussi, sans
plus, il mit son lot aux ench6res
et le vendit A sa voisine. C'tlait
prati que. Le 3nme lot faith do
pantalons aux fines broderies
revint A un brave homme do
justice. Galant, il vouluten don-
ner la moitid, sans frais, A cell
qui venait de se payer le 26me
lot. Mais comment taire ? II tait
compose de 3 pantalons. La
moiti6 de 3? 1 1/2. Que fair?
Lelmagistrat se souvint doe oa
ancetre, Salomon. 11 donna ua
pantalon A la dame, en prit un,
s'para le troisisme par la mi-
lieu, en prit une jambe, en offrit
lautre A la belle... Et rou dit
que I'on n'a plus de nos jours,
la sagesse du grand Roi.

... vit un petit spectacle des
plus suggest s t vous le dd6
peint.
On venai ld'enterrer ce pau-
vre G. D. Sa veuve, sollicite
par les pridres et les supplica-
tions d'un mendiant profession-
nel qui lui demandait un co-
tunme du detunt finit par Iui
laire cadeau d'un Icomp pete
Mais come le veston et le pan
talon 6taient us6s et tAch6s, le
mendiant s'kcria : u Merci bieu
Madame et, regrdaish


- --- '--~- d~ -, ---- -- -~


I








LE MATIN-3-0 Mars 1927
... . II I.. i i- i I II III ... I


UN W6CCOftSEIL
j V p' I jnImais 1il1 chiosP
Are H1 11'a ps w t1 14.el 11011I, Soil-
Si.:sc5's qle li koi el doni III iI'
ibis point pnrler.

plet : ( volre Imarli estl iorl vrai-
iie'lnt : ktnil .
*
.. se demand anxieux ce in-
I r i g t' : Qu'esl-ce Li (re ? enll
voyant lier lmatin, pres (du Mar-
che Valli're ni group 6trlange
que trans I)(irlitl I' t t) )Lrtlini
celle inscription : Licence leni
poraire' 1160.
Lecs Ldames, aoin o in b r c de
trois, elaient coitSvs de nmadras
eceiitriques et les (deux hom-
nles (ui les accoinpagnicienl por
taiciil des niacoUtes. lls avaicitn
des accoutrements 6tranges, el
arrives pi cs du marc'li, ils se
ireniit A se photograplhier en
avant hien soin dti s-: mler A la
foule des )adauds et auilCes qu(i
les entourail.
D)'on venaient ces rangers?
Eltaienl-ce des joyeux couples
en train de .s'amiuser, des imysli-
licateurs, dIs amateu s tie arles
p )stalh'-, des millionaires (on
siiiiliiieilemIlt des nu;groph llls?
Mystire!
LE

Saln t( -Ma(ria
Voice It's caract'-ristiques Ide
I'lhyd Iravioln ( S a n a-M a1 ria
( S. 5. ) sur It'quel I'aviaetiur ila-
lien coloiinl iniartquIis de Pinchdo
qui arrival dainanche Li Port an-
rince, a iientrepris sa grande
ranidonnf ari einrie.
I'appai)nel tst i()imonopl()an. Ai
td'ssouts de I'aile soul i)lac's
deux coques spacieuses oil soul
dlis)os('Is is reservoirs I)ouIvaiit
contiiir 3500()() lilres dressence. A
i'arriic sonl tles goti vernails de
direction tel d'A\llilude. Au dlcs-
sus de I aile esi une cabinet vi-
trt', pla.t(e entire deux mnoteurs
de 00() C. V. chacun. C'est dans
eic lecal)ine que se licet I'ttqjui-
pi:ge de I' hydravion coimpost"dlu
Cooneil de Pinedo, du capitaine
del Prete et du m6canicien Zac-
chiitti.
Cetle forime d'ihydravion avec
les deux coques ct la caline de
cominmandement juch6e au haut
de 1'aile, est tout A lait nouvelle
el 'le I'inventioii du marquis de
Pinedo.
Au cotirs d'iullecolrle conver-
s'ation que nous elIiues dimnan-
che av'ec faviateur, il nous dit
que son apparcil s'cait bien)
conduit au cours de sti long
vol mais (que cependant il lui
:ilntjuiail encore cttains pier-
lett'iollileltnls et qu'il y avail
rel'vc cerlaines tdlectuosilds
auxquelles il reniimdicra des son
retour en Italic.



I Il' en iian. l Irrih ementi'll h sscch
La dame Victoire Cenalus ha-
hite (ldep)uis loinglteinis avec sa
fille Gerlmaine, uline enlant dtie
ans A poeine, la troisienie piice
d'une naisou situee rue dle FE-
galilt, tout pros tie I'Elpicerie de
M. Ia)laphacl lIh'ice. L.es deux au-
tres piecet's dtie I'imineuble soutl
occul) es l)ar i'autres locataires.
Lundi soir, vers 7 heIIres, la
nmre, ayalit mis son enfant an
lit, s'absenta un momilent. A sonil
retour, elle retrouva ia pelile
Gernaine, tnujours dans son itl
muais Ihaignie dans le sang, a
jambe el le bras droils dtie ien-
fant 6taient lardes die cou)iis el
les plates paraissaient avo-ir uti
faites 6 I'aide dt'uine lourchelle.
La Police avertic lit les conis-
tatations dt usage. La l)petilc vic-
time qui souffl'rai en silence a


ithtranlsortt I 116pital.
La Police enquele activemenil
ponr d6couvrir I'auteur de ce
crime.

Cine Vari'tes
CE SOIIR
Andri Cornilis )), parlies,
*Iaprcs lectelebre roman de Paul
I tourget.
t Quand on aime ), 5e episode.
0.50


L.I reprisentaIlilon il I)I El
i-I I'.lhto ih; i'c<'lhsi.isl|iq i
Santmedi milatil vers ouIe ielu-
res, les acleurs du Duel Ie beau
drame dte M. IIenri l:Lvedii.
de I'Academlhie frania ise, se soul
rendus A l'i'Archievciche t)o'ir v
avoir un entretien avec Ie synm-
pathique et savant secretaire de
Mtonseigneur I'Archeveqlue, sar
la porle morale de lai piece
don't a ireprtsenlation est lotu-
jours fix6e ail Samiedi 9 avril
prochain ai Cind-Varie1es.
I)es p)ersonnes atibus6es ou Inal
renseign6es avaitil ')t ulu sa\toir
des acleuris si ( iciti iil ( Ie
Duel ) avail ete miis a 'inltex
par l'Elglise. Ceux-ci |)ensirent
tL'ilIs lie |)ouvaient ).is iieUX
faire pour les disal)user ou les
r:issurer qu, t e inllit, a contri-
lbuition la science ini61uisablie (hI
116v Pere Le Gounaze. Avec sv
grace colutniire et stilon auori-
t bi)ase sir la ct)nnissancC
prolonlde( du dro:t et des cou-
tuines tccdlsiaslitqucs, le R6v.
Pli e les rassura pleinement el
cleur allir na que ( L.e Duel )
nest p)as danis le caalogiie des
livres doIit la lecture est dI'."Cin-
due puar I'Aulorile, ilonlificale.
I)s per.solilnes 0alit venue' s se
ielisegl ier atiit)s (i lui, It il v.
lerec les avail djal rI'ssurll'Ces
avani la dtic6iarclhe des aclteirs.
Au cours lde soI eCnlre lien avec
ceuix-ci il aI reCnoive le son assut-
rance, a ImanilfeslL uine tr s giran-i
de sylnp)alhlie pour lte talent si
s(Oul)ple et si pr(folidement saint
de M1. lleri L.av'edan et a retenlit
s-i place i-lour la repl)i0sei t lion.
C'csl ici l')Ct aO i de reinier-
cier Ic kev. Pere du gracieux
accueil qu'll a fail L ces artistes-
anmateurs qui persuades avec
I'autrte <* (Iue le mauvais gotit
imenlie al crimlle ),o0n i)ris i' liache
dtie rienoveler el de forilifier le
goit de notre pi l)lic de Port-au-
Prince par la repretsentalion des
plus IIurs chies-d'(oeuvre de I'irl'
dranimaliquc fran-ais.


Le Japon et l'interven-
tion des Puissances
en Chine
TOK10- L.a press japonaise
conscille gtneralement le calime
et la pirulence a I'Pgar(l de la
situation chinoise et elle ap-
prouve 'attlude du gouverne-
ment japonais sympatlhiq ie en-
vers la Chine el opposee ia toute
2.itervention.

Morl d'un ireu\ larlemunilairr
dla lois
COlPENII.\GUE M. Claus
I Bernslein, aincien p)renier minis
Ire, est inolrt ; il lait membre
du Parlemient de)euis 40 ans.


SHA.\NGHAIi S:nts la prolec-
lion it's callnons des navires deI
gu CrrCe 1ira ngers ,'acutlaition
prtesque comply te des eiranigers
tie la v'Ille d (II Yallgle a contlinu t
aujourdti'tiui ati hlilien d'un m1110ou
vemtlent xenop)lob)e (1ui se d've--
lo)|)de )Itpluis en plus sur les
bords du lltuve.On retdoute p)ri
ciplalement 1;i reacttlion tl bI)n-ll-
b)ardemllent de Nankki ellectiie
OlluL |)rotilg-r It's liraligers de
SocolV ilill.
A Wotuil()h ou toI les les fem-l-
ileCs et It'les cilil nls t0raigcrs o0111
etc evaciis l''agilatilio i a ti- 't ran
gile se propiage t'c dates stollaits
liollenl t (cs tcanonIs SLir les col-
lines environantes pour enmp)-
clicr t'eil!)lrqut iiieiit des tirui-
gers.
A Tchinkiang les domesliqlues
chinois loyaux envers leurs nlmi-
tres strangers les ont engages a
quitter la ville. Les propagandis
les cantonais tont circuler la
nouvelle que 2(M).00() chinois
ont A6 tu s la scmaine dernitreC
par le boinbardeni t des anglais


Ramon A. CatalA
Nous avons cu Ie )lakiir de
saluner i son hirel passage a Port-
au-Prince en route pour la hla-
vane, MonsieurI n l ion A. Ca-
laiiA. le dlislintii l Directeur tde
la revue cubalie uni;verselle-
muent connmue, El/7 'igaro.
Monsieur Cahl i revienl tie
Sanliago-de-los Caballeros I.))
oil il est I)61'gui du Giouverne-
iment de Cuba i I'.x position (iui
devail s'otivrir Ir 3() Mars, dans
la capitalte di Cil)ao.
Avoc al. ccriv'ain tiliiat, note
synill)tl:it ilc visiteur est en-
'tillel (Ie soni voie et se pr'o-
ipose ,(I tt'llitlrllCl a Porl aI-
IPrinlet, ;uj iiio)iliilit on il aiura
lili sa; mission (Ians Ii I 6publi-
(liie l)oiiiiiii:iii l Ie ") ,M at pro-
lha in, dltei lixe )tour I 'l1'l)osi-
lioii.
'TIots nos colnipliienlis I Mr
C(alali et 'i soln tchariant coim-
I)agtlno (Id' tvoyige Ie syimi)alth;-
(ue 11. l]inii rio.


Le coot de la Prohibi-
tion aux Etats Unis
WASHINGTON D'apics le
1 ilpporlt pI|!i piar la C'nim is-
sion seiialloriiile tdes (Camlpalign
Funds, les tdlpcenses fails par
I'Anli-Saloon Le.Cgue au cours
des six premieres annues ie la
Pi t)hibiiioi t)(iir sa l)rop)gan) de
)oll)litl(ue cIl tiucalionnelle se
sont elev6s a environ 13 mil-
lions tIde dollars.

Les grands raids
abriens
(1:()1 I'TOW\\N -- Les a'via-
leurs amnricains de 1'escadrillc
tlu (( Hoin Voloulir ) snt11 arrives
A Georgetown venant de PIara-
maribo ( Guyane hollandaise ).
Les trois avions avaient qutitt6
hiier Cayenne pour se rendre A
P)aramarilbo.
La Coiipagnic Francaise dties
cables ltl('graplii(;ies faitl connal
Ire qu(e 'aCviateur de line(do est
arrive ti Port-au-l)rince ( Ilhali )
venant de Plointe-A-Pilre ( Gua-
deloupe ).


et des a11i6ricains Li Nankin. Les
biarrii's de la concession inlter-
nalionliale sollt renlforcs iparlout
enl vue de troubles possibles iles
chlinois sont striclenient eloi-
gic's e Iia concession t'rianiaise
on le nItimiii're des patrouilles a
ele a'i igiiin'l0 ; les chinois lienit
coniisliiiient stir Ils navirces c-
Iralnglrs e s'ei elilparenti (iuel-
(lop'fois.
WASHINGTON Dc nlon-
vemiux t( li gi'nIs iilstfi nlnerited t
ili ril' a ail "0ricaiile 1oit &'bair-
(inII aiujoutii 'llit i a Sh!i a ghir i |)oilr
coot)~Ct'er 'i l. pi ot'clion (It'
(tniiceCssion internatioiiale. L'a.-
niral Willianis,couliandlialt de
la flotte asialiquet, a inform' Ile
)partucmeil t'ltal ique lai si'ua
liton A Shanghai ait mlainle-
nantl Irs lendue. Les svndicaLs
ouvriers out demand 1 'enlve-
ment die toues les barricades ati
tour de la concession. L'amiral
contiinlme I'arriv6e i Shanghai du
general Tchian Kai commian-
dant des cantonais.


4 approx. du Icr1prix
4 2c "
4 3o
** < e


C


chacun Or 2o
"15


a --









Viennent d arriver :


'haises de Vienne sup, Or. 35

)odincs la pair 24'


Fauteuils

Sofis


la piece


Machines .a coudre 2 fils marque

"Normnania" avec couvercle 3o'

Sans couvercle 271

Fauteuils l)erccs la piece 121

Soaux hy(|ieni(lues grands lo

mloyens 7

Lavabos emailles complete

decor-fleurs 5 pieces 9:

Bombes sup. en fer etame de 1,2o a 2


Malle de Cabine, Valises et Couvertures de lpure


line pour voyag(ie.- Prix exceptionnels


(Clez HI. lBallonii Fi


CONSERVE LES CHIEVUX PfIoNtS


DEMANDCZ.LE DAMS LUS
PARrUMERIUES. PHARMACIES. TRC.


Les even11cmients en Chine

Les Anglais et les Am6ricains bombardment
Nankin

La situation A Shanghai eat tres tendue
hi' II)i tlI viine i-- am'iis -- h i r a hit
Ihe nioim'rul *ontlingeni> s amer('lion;iuls p.-irlien pouir |la (hine


I I L I~ I _.__ .._ -- -- -- -


- -- -- ------- I


b ..


cst heuIreuse ('ilfO'neCi ses Clients

qu'a partir du 15 Avil prochain elle

recommencera la ditrihution de UN

BILLET de LOTERIl(1) centre CENT

de ses 13ONS-P1IIMES (100) en plus des

Gourdes 2.50. :

Le tira(jeOdes 18.00oo numenros de'

cette Serie se fe'a (dans le,- memes con-

(itions (que la derniere fob, lmais les

pIrix et le nombhrc des gqagnants ont ete

4u(J111e11tntes C 1O] e suit:


Un le. )prix O' 50oo 8 prix de Or 3o


2e. < loo 14 de 10

e 3o. 5o 24 de 5


ma mnomm


- -








.LEMATIN- :I Mars 1927


__-- -_~_~ _______


DANS

Les Sports
Samnedi, est arrive A Port-aii-
Prince M. L. A. Calright, ex-I)i-
resr de f'lnstitut Commer-
cial (Amor al Esltudio de San-
to.-olminingo.
M. Catright est venu person-
nellenlent i"viler M. Chevallier
maisi que Cator cl e 6quipe (lde
foot-ball de Port-au-lPrince
fare un stjour (1a 11Ia l, el)bli-
qte DominiScame oi ils se ren-
cttreront avec des sportsmen
inicaine s une s une s6rie ide
Itches qui sei ont jou6s A San
Ptdro dei MNicoris, Sanliago de
1 Caballeros et a Santo Do-
M. Catright, qui a cu un en-
rttien avec le 1President de I'U.
SAS. H. A ce sujet, lui a aussi
Snonc6 que les sportsmen do-
icains mettront dis autos A
disposition ties sportsmen
tiens et prendront a leir
cdrge tous les Irais de leur s6-
j*r dans la 1Rpublique voi-
sioe.
1I est probal)le (ue le voyage
de nos dquipiers dans la K1l)U-
blique Dominicaine coincide
avec l'Exposition de Santliagb
de los Caballeros.

Le Eexique
A et le communism
L gouvernemelnt inlerdil
la proelrion d'un film hlolelh isle
MEXICO- Le directeur ( un
des plus grants cinenias de Me-
xico vient td'itre arrlt pour
avoir announce la projection de
films de propaganda coinniunis-
teavec l'autorisation du gouver
cement. Les iours de la ville
Wtaient couverts hier d'alnclies
noires et rouges portant ces
niols: (( le cinema imperial du-
tment autorise par le gouverne-
ment projettera quinze filns da
propaganda ixolchivique.))
--------^^-,t= -


A propos du Cartel
de l'acier
BRUXELLES-L'opportunit6
qti'il y a iA amiliorerle Cartel de
'acier lorm6 le ois de sepl)em-
bre dernier par les acienres dIc
I'Europe occidental a tAt rccon
nue A une important reunion
des differents groups tenure
dans cette ville hier soir. On a
surtout insist sur la n6cessite
do conclure les meilleurs arran
gements pour 1'exportation de la
production. A d autres reunions
on 6tudiera les moyens d'obte-
nir ce r6sultat.On dit que parmi
1s suggestions qui ont Wt fai-
tq, il s'en est trouv6 une pour
l6tablissement de bureaux de
vente.


t Etats-Unis
o et le Nicaragua
MEXICO Pedro Zepeda en-
6y du gouvernement liberal
araguayen iN Mexico, declare
i le but poursuivi par le Depar
tinent d'Etat en envoyant du
*Matriel de guerre au Nicara-
Ia c'est-A-dire )our maintenir
Sloi et l'ordre de proteger la
vieetlesbiens des americains se
f1it realise par les liberaux lors
que les conservateurs seraient
sta"s.Ce sont, dit il, les forces
.president Diaz,conservateur,
9i sont seules responsables des
esde pillage don't le plus rid-
yt a eu lieu A San Ramon.


Nous avons requ

Bulletin Mensuel de la Ban-
q'i(u du Canada.- Traduit de
I'anglais Edit AL Montreal.Nume
ro (e Mars 1927.
La Pelile iemie.- No du 25
Mars. En voici le sommaire :
Question du temps present :
LCommission Communale.- Let-
tre de Paris.- Le Cenlenaire de
Pestalozzi. Nos denrees.- II
y a un mois.- Lion ac 'Hlom-
me, conte.- La Mode frangaise.
- Hlecettes utiles. Histoire
d'llaiti, lt. P. Cabon.
LaI rlaternie. Ntmnro diu
premier trimnestre 1927.- Orga-
ne du Grand Orient d'llaTti s'edi
tant A Port-au-Prince A I'lmpri-
merie liraux et don't le grant
est M. Albert Crepsac, grand se-
cr6taire de I'Ordre maconnique
h:aitien.
La nouvelle administration de
I'Ordre a d6cid6 de reprendre la
pul)lication reguliere de cette re
vue et faith appel A tous les ma-
cons pour V colla0borer.
Soci deds MValions.-l16suni6
Mensuel des travaux de I'organi
sation.- Internationale du Tra-
vail.- Numnros de F wrier.
El Mercado P'oleyra/ico.-Edi-
t6 A Barcelone.- Num6ro de
Fevrier.
Hand Book of'(ltomobiles 1927
.- National Automobile Cham-
ber ol Commerce.- Motor cars.
Taxicabs. Motor Trucks.-
Motor Buses.- Foreig Edition.
Edition.- Englis- Franqais
)Deutshl- Espagnol Kinsk
Hlollandsh.
Le .ounvellisle.-Quotidien de
la (Guadeloupe.
Bi' cani International dT 7'ra-
vail.- Differents articles sur les
r6sultalsdu Travail obligatoire
en Bulgarie,-le courier du Bu
reau International du Travail.-
la situation de la maison d'oeu-
vre agricole, etc.
L,'Inilernmdiatire.- Journal des
Editeurs, Imprimeurs, libraires,
papctiers, marchlands de jour-
naux el intess6s de la Presse
et du Livre.
I'apel !y 'inlt.--IRevista men-
sual, LlMit6e Ai larcelone.
L'An;rique laline.-Adresse :
9 et 11, Avenue Victor Emmna-
nuel III, Paris.
Listin Diar'io, La Opinion,
La Information. R. 1R.


L'exemdenl des imp6ls aux Elats-Unis
WASHINGTON Le pr6si-
dent Coolidge declare que I'ex-
cedent d'imp'ts pour I'anne fis-
cale actuelle.d6passera consid6-
rablement les 400 millions de
dollars don't il avail t6t question
mais le president est d'avis que
pour la reduction 6ventuelle des
taxes, le coilgres devra se baser
sur 1'etat desaltlaires i I'autolune
)rochain afin d de(lterminer d'a
v;nce l'excedent que i'on )pent
escompler I)our I'anne ia venir.

Le centenaire
de Beethoven
D)evant Ie lombeaii de I' all'ur
de c Fidelio a
VIENNE- Une foule innoim-
brable a di6il( devant la tomlbe
de Beethoven qui 6tail recover
le de couronnes envoys par les
socitels musicals du monde ea
tier.


Deuils


Hier aprs-midi, ont eu lieu, A
la Cathldrale de Port-au-Prince,
les fundrailles de Louisa Eth6arl,
Ini:)te lundi A 3 heures de I'a-
prcs-mid(i.
La dlrunte 6tait la rile de M.
el \ine Louis Eth6airt qui, il y
a pine quinze jours, ava ent ete
si cruellement 6)prouv6s pl r a
in)rt de l'un de leurs flis, lienii

Avanl hier in'lin est mirile
Christiane Pressoir. Les ftln6-
railles out elt c(,l(.Il)bres, hier
niatin i S liemes en I'glise \Ves.
leyenne.
-- Est imorl, hicir mIIIn Ii 0PoI t-
dc-Paix, Andr" 11gu cnilI, Agent-
consulaire de lFrain e a Pt-i c-
lPaix. Les ltunrailles onil ei liea
cc martin en l'rglise paroissiale.
Aux families Ethinrlt, Pressoir
et Ilaguenot si cru el le in een t
%prouvies par ces devils nous
envovons I'expression de nos
inceres condomiances.


PHARMACTE
PRINCIPAL
H. CANONNE
.o, RJe k'r-AUMUR
8840 UOuW'VARL, SBASTOPOb
PARIS
vendant
LB MEILLEUR MAICliIC DU MONDS
Produita des Premires Marqum
at toujourn de preomre fwacheat
UNE 8EULE QUALITY :
aLA MEILLEURE

RAYON SPIECIA.-
POUR LES COLONIES
DROGUERIB, HBRIORISTERIB
MPtCIALITtS
Frangaises ot trang6res
SELS DE QUININE PURSE
Tous products en flacons,
ampoules, cornprimes, cachets.
SOLUTIONS IIYPODERMIQUES
BANDAGES, CEINTURES,
BAS A VARICES
APPAREILS HYGItNIQUES
pour tons usages
APPAREILS ORTHOPI.DIQUES
Seringues hypodermiques
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAGE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Communce, etc.

Pro/els de Factures
ct tous recnseignements
sur demand adressde &
PHARMACIE PRINCIPAL
49, RUE RIAUMUR
88-90, BOULEVARD SEBASTOPOL
PARIS
1 MASON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en France ni 1I'Etranger.
q


Compagnie d'Eclairage
Electrlque des Villes
d' Port-au-Prince
du Cap-Haitien
14i. les Action:iiires dIe la
Compagnie solt coiivoqties
cn Assemhibe (Itnic'r:ule orl'I.
ntaiie,au I)ureau.i (i la (Co )l)a.
gnie, a Port-au-IPrince (Haiti)
ic samedi 14 Mdi 1927, it 10) h.
d( martin.
O(rdredtu ijour
1. Let'uie iU (I i11 'os-\er'
bal de I'Assemrblcc pi cediiIne:
2 llipprmt 6u Conscil i
(I'Administratl)o el pli'secnta
tion des colI)Ies ;
3. licclion Il (li Coniscil
d'Adminisrltiiol ;
4. Allaires co:irilt'es.
I'ort-au-Prinice, c 2, Mars
19.7,
.Le Conmsild'A Im inistr.ilion

IA' proclain I 0. il'e I'des tL ioIIIilT ire'
Imsrirains ell Fraiit
CIllERI OURG(- L,'avant-gar-
de des lgionnaires amniricains
q ,i doivent venir en 1France en
septembrc p)rocliainI pou'r la con
vncition national est arrive au
.ourdhtui a l)o'rd du ( Levia-
than ). Elle a 0t r-que pamr une
delegation des anciens combat-
tants francais.


centre

CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMII
SUISSES
de bELORT, Pharmacian,
119. Rue Saint-AntoLne
C'EST LZ MEILLEUR
DES PURGATIFS
PORT-AU.-PIIRXOU
AXIx.PSTRUs ; Pbgamsei* ALAMRTU
Pharmacie du D- JusUna VIARD
** touted let. honnoa Pharmaoies.


! Le Purgatif Id6al 1
s'est la
Pilule du D Dehaut
147, Rue da fauboitg Selat-Dealt P',is
Faole A prenred
No nfcossitant auourt ,.-parinai
die ae provoqueo amala de dogoi6 11
Supprlmant la dite, I
olle me dibilite pa le aImla4e.
N'azlgeant pas de repos a ia cham .
die as cause aucune perte de temp..
PluI activo que tous les tnillalrel,
sue est, per consequent, molas haire.
DOSE : PURGATIVE. a 3 pI1ls
LAXATIVE, t piluII.


1 'Volre cusi 3 :u ,.1 1 .-11os,,RA----- ret,. ,.,.,_.- w [''
S r cupsineo l ni protege out.esparties du mital brut et k:l i
centre la rouille, polit votre boisetie.
Vote inachilze (coudre-Lubrifie partaitement routes les piect
mobiles; cnro vt la raise et la poussitre ; polit et pitserve les parties en
bois C tn metal; ptolunge l:usagc d. la machine de plusieurs anndei.
Vos machines varlantes les clut en boa talt de looc-
tionncment. supprime le biuit du moteur; nettoic et preserve les
disquCs, pohIt t done le btillant A la bonei
VoIre acia m cl('nr el balai a incanique .estient dans
un bon tatc do tonctionnument et camp iche Ia houilic de s y :-',.'
umcttr. *T'T
I. 0s )OI ( SI (<()l < Ipl(/.S1es epTc che de grin- g
c tr; s le p .c',:e (ortc I, ,oui'lc;les aidc a jonlo onn r ,
a i 1ment et ssrs bruit fti
S Vos miroirs (. ,os crislau.r tailles -- ai ai
les itnt clair, ct billants seuccnientft ny ajoutant -- qe
i. I ius goutte .l ..a u traiche I P1,
l \A En vclnted lean s lsmagasins Pl
d'ustcnsiles d(I menage, ICA
( dans toius ls l)lbazars, CLEANS AN
-- datns les l1arn-1111'rcr, I SOHeS/NBS:
,en bouteilles on en lbidons sa|l"CAc"S".SS
approplries I Il. i_
THREE-IN-ONE ()1, Company ,MAP4N'9'A14
130, William Street New-York U S A" t as i.S

Demandez echantillons eti mode d'emploi El ONE OLWMOO
-Gratis V















| CaVla,: Or O1800



i Eug.Le Bosse 'i


*I Aqenls Generaux
* M wwf


10


ro


A.de Ma+ttis & Co.Reprcsci plants pour Haft


-,~ 4'


A Vendre
L'i .aiutonio'!ile FORD 1110.
(Ic e 1921 en pa lait ttal. Ca
pole,. lilteric ct trois pneus
it ills, imol rlisscurs, delenses,
carbirateur solt ii etc, etc.
S'adresscr ia Ci.lontainc rue
I)a>nt('s )cDshtou hI'- Ce iatce tie
I Agencc lord.


Compagnie de choe-
mins de For do la Plat-
no du Cul-de-Sac.
MM. 'les Aclionnaires dc la
Comnpargnic ,ut nllonivoqu1s
en A.ssemnl)1iev (G,'n'rale ordi-
11i1i rct,au ltiimim (l Ie la Compa-
n ic, i\ l'o t-nu-pf'iiwtc (Haiti)
Ic samedi 16 Mai 1927, it 9 h.
dill atin.
Ordre tdu Jour .
1. -- Iecture (u p)roces-verbal
(c I'Asscl)ld)e I rece6dentt ;
S-- Rapportl (u Conllseil
d'Adiiiiiiislation et prosenlti-
lionll des tcollpt.s'; U0T1
3. Elhclim 't(lu Constil
d'Adniinisitratiou,; t
4.- AlUiteiscourantles.
P'orl-au-Pii 1c,le 28IMars 1927
IA' ('Conscil d Adminislrtlion.


Insurance Co


Une des plus fortes compagnie

canadiennes d'assurante sur

la vie


Eug Le Bosse & CID
I^s~ffflg~agiygaBB~


~llg~o~p~


- -


I I


l~s~~o~9~







LE MATIN 30 Mars 19 2


Ces


IA Inoltcs vous jInIeissent


lisez-les
iI i~MMHSU ^


rC22


~( I


-- ~,- .


Plus de I nmoitli des Pneus

vendusen Haiti sont GoodYear.


-1AAI NeCOU


RT


FINIES LES IPANNES

CAOUTCHOUC!!!
Snc bonne nouvelle pour Itiius lco s i)'l)oprila ires d(I
(alinio I 11



ncl ei vcnei Fli I 'Ni:u SOi 30 x 5 p)our tout Camion
de colic lll ( lisiof'.
.Ic vOus invilo i" I assOF ;'i e rmoi 1:iasi ll o()til i e c d -
iIns (istration, il s'agal de 'olre inlc'11( 1.


-!


hambuorn-merika Lninl


e. ini r Trojai)) esl a
I'llc iri \ci s I ")c5 avril a\vc du
Ir\',l d c I'ItIIIJ|'c..
Lcs 'S/S ncil et Tioja Ile
soIl |ris i '1 ( 1 ) is-
s:a ill's.
-io 'FSO, LI'(:.AS & Co
Agents G-tI'ix


LTes pn.us Good Year qui ont 41t adopts
services de transport du (fouvernement
testeceux qui out le mieux resist aux indgalites
de la Bepublique.


nar presque tous le'i
Haitien, sent sans con.
et aspirit4s des routes
W


Les fibres counnues ous le nom de Superlwist qui entrent dans la Iw'
brication des pneus Good Year, leur permettent non seulement de r4a
sister aux chocs, mais de les absorber.
Achetez la prochaine lois des pneus Good Tear, et jouissez du plaif,
qu'ollrent les longues courses sans crevaisons.

Good Year Balloon Tires


The West


ii


ladiesTrading C.


PORTIAU-PRINCE -- ,NAtIES CIPrlaITIEm


'LIFEN :

le Savon
pour la Sane .,
j^w Bros. Co., Buotuon. M.iss., U.i' A


. O.


Frid. (iacticks


No, 117 Rue Rolux on tlinnc-FTi.
Tlephone: 61;7
ON TROUVERA :


No 117


Alcohol lin pour liqueurtiC Sitre lisco bl l:iu el r oilget,
trQs et ditail,-- lHi.p r s:ic el par livre, Sirop, OrgcaI I
Ort ladine, P& he .etIc.- (Ci*ga cltc ('l,sU i1t 1 I:. (. 1el I
Cbianticlerc, Pa:il:t:* :'. ., .. .. N l'i. js t l n-l
re,- ( oi SerI s ::!i .' i .' I",. I H' \ i .i *i, r',
Cafe (.'n )o ld(i' \ "* I Y* I'l' ,,1 i
Chaitn jgn .Nassar 'c e ii "
valiser ;,vet. ai ;! :,' \' i :. Il r :
S a place.- Chamiipagli l.i IPu 1ia cric'! in
blanc ):lr gallons et l ar botitu illc'. - V\ in rolle piar
b)oulite l s et gallon ls q il S in: i t :I in \ irc''
pDir l);i I IIlCS l ; lt .. O' .s. .1!.;n I i i i; ii i \ I 1 1 I'1 M
I E CTA'I l I :1 I; nll I 1' : .' I; A' .' .. l" 1 1 'U.
MalaniC redI! .
V enez fair ':l \\.e:11, ,cs t. .. ., ..i. .


Leciti)e Granule Brewer
Le pills iinil ies Iteconstitliuils
Fortific le Cerveti, la i(elle e|pi i hre, Ie's os el I(S
reins. lundw(I iissainls et vigourcux lcs enfants delbiles,
it:.. leniiles faibles, les persolincs sees ipar deis travaux
;IiSS (hllS.
En iptile rhez :--Simon Vieiux. Alfred VictIi, l.ope
:\ vera, Ed. Estlve & (o, A. Iollt, Al phone )s sir, J. H.
|I!ill:,'v, M." L. H. l)oret,A I'etit-i o:,l c : S. Martin.
ii .sllk tii hrz: lBrouard, Grani I'llu i, No 170 '.
G EO .i N .\ E & C*

13,A1T TERMINUS


A.


Widmaicre


.\ I l cii'r ('ilornmer sa bienveilanth e clientele 7qu'il
. iisl:iiL" ; :i ct;ise sne s ctainIlisIseiL' ntC i Un soiton excIis
siv'in.iil rsc ,v'" anx fiiia iiIlees oI'l I'n tro v'eri& d s
(()'iS'n.ii:iltioL is d iipremier choix le on des Inin-lls se-
I)1- it servis sir' deni:tide.
Tlr!mphone N" 7.S"





Gx a it' Ifurlado
; I t I.'c I. ', P.s -P l-a l iiice, .H aiti
A le ;:!i.ir tl'1i' ) r S, s:;' uis n is, c!ielits ct Ie I1) -
l)! Ic '" ', r ;l iiL s s i ': t:m'l !)issemn! t on trouverai.
t *', /in ), i' c/1hal'ug q c Iet1 c ia ue person;
itsi ( ni:' ,i l''la (l'; mticles I) )lr Ci, lim X no ivelle-
nli 'il 't' ,As-; \, i I'oivci' i t in assoriitiinIt d(I' Sirop) eCt
Liqliieu rs,~i f ins )il,'li 'r boisl ; ()S !I "It i '.
Li mi. i li. ti't .\ll U lJMirai un souvenir : chiaque


Grand Hotel de France,
P. P. PATIiZl, Proprideaire
Cet Etablissement renomm6 don't l'61oge 30
plus A iaire vient d'1tre ocompl4btement rteel
et remis ai neuf. Lea chambs e- ont tout Ise 00.
fort nioderne, le service irr6proohable, I
taur. nt soign6 eat de tout premier ordre, I W
tel n'ayant rien n6glig6 pour fair pla isitr&l4
charmuante (clienteie.
Mr I[ATRIZI, 'lui part blentOt, apportera ai
re our de France do nouvelles am61ioration&
donneront la plus entire satisfaction A
D6Jeuner & la carte, Table d'qtf ,p
Plat du Jour au ohoiz. -e
Pension awu mois, i la semaime, par jo r
Garage mis Iratuttement A la disposdlonti
voyageurs.- Baint, Douches A touted I0 h
T616phone No 3 41
1) ns lea Magasins souch6s a l'Htel, on
vera touites sorts do provisions, Vins, LiqG
Cig(,relltes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'Italief,
choix de Conserves.
On y trouve a l'arrfv6e, pendant Ie. s6 at
au d6part tout ce qae l'on d46sire au Grallla
tel de France : P. P. PATRIZI, ProptittaiT.


qt


Ce qui n'a jann ii 6 i1" fail
:e qui Ine pei:l "rP lepipg s. .
Kola champagne,


F* S ourne
pare da(ls des co .diions"' rigoureuses
1 '.EPSIE
I'ri"pa tii ()on c Vente
iHAMA(TIr: F. StJOURNE
Angle des Rites ,oiu et do Centre.


'~
* 'I.
*4'**
'I'
'a
f-ic
'Ft
'a..


V.
.4
-.4
*


V.
:4
"4


*1. ~
4.
'1







p


~I_~_ ___


__


__~ ____


'._----- -. --_ --~L---


'-~ --4------------------,


---- --------


--~-


---I-


r~--C~c~a~r~t~- 6. u n


PRO mit llT,.ll tE:


Pr6




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs