Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04426
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-28-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04426

Full Text







oIRECTEURL IMPRIMEUR
C1 ment MAaLOQIR
BoIS-VERNA
1358, Rue Amdricaiafe, 1358
TELEPHONE N*242
LE NUMERO 20 CENTIMES


6


)
i

J


n6me ANN1E


N 6059


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


LUNDI 28 MARS 1927


LIo grand probl6mes ii


Le desarnncmm

magne.-- L


tanniquc


Les r6centes visiles a M.
Briand de I'ambassadeur du
Iteich A Paris, les discourse dui
Chlancelier et (ie M. Strese-
Unun iau lIeichsltag, 's nIt'go-
cialionls en'lreprises par le ge-
nral lawvels, d(IclgtIi special
duGouverni'eent alletiland el
les campagnes ide la Presse, ne
laissent aucun dole sur i'im-
portance que le Gouverne-
iment lie Berlin allache a la
disparilion du control inili-
Ltire let qu il a eld exerce jus-
qu'ici par la Conmmission in
teralliee. Apr6s beaticoup d cl-
forts et d'dnergiques repri-
sen nations I' %lleinagne a pui
ejifin oblenir (que celle om-0
m mission soil retire et que sai
mission de surveillance soilt
confine a la Sociel6 des Nia-
lions don't elic est aujourd'hlui
membre I)ermanent du Con-
seil,des q(tiun certain nombre
de conditions fixees par la
Conference des A mbassadeu'rs
auront e61 replies. Cc fault l
nM tr6s geos succ6s diplomna-
tique pour 'Allemnagne.
Ces conditions portent prin-
eiplement Ispr la r6organisa-
tion du haut' commandement
allemand, sut les fabrications
et les fortifications de guerre
etsurtout sur les rapp6t Is en-
Ire la Reichswehr et les Asso
citations patrioliques allenan-
des don't le but semble etre la
preparation de la revanche.
Ces conditions sont-elles
ex6cut6es ?
La Commission de contrlec
affirme que non. M. Strese-
mann ne s'inscrit pas complex.
tement en laux contre celtt
affirmation q u e iparaissenl
itayer des fails assez precis.
Le Ministre des ATaires ktraiin-
g6res du Reich pretend seule
ment que les manquements
releves A l'endroit de son Pays
portent sur des points second
daires et que ccux qui iurenl
.des Allies dans la Guerre d(
.'1914 ont bien tort de pretextei
dtes v6tilles pareilles ri our re
tarder une measure si impa
'tiemment attei)due par I'Aile
magne tout entire. Mais, re
pond le Gouvereineinent fran.
cais, si ces all'aires litigieuses
sont tellement insigniliaiintes
pourquoi I'Allcmagne met-clic
plant d'obslination a ne pas le!
r6gler comn me ce tut convenu'
StN attitude de toujours you
toir Ouder ces obligations nI
cr6e t-elle point au con)train
le soup)on qu'elles rev4lent
ses yeux plus d'interdt qu'om
ne suppose? Et ne risque-I
elle point de trouble I'am
fiance favorable aux reconci
Sialions d6finitives.
Mais, quelle (iue soit I'opi
union ui prevaudra endernie
lieu, i est d'ores et de6, aver
k qu'une large bW'-che a ete pr1
tqu6e dans le Trait6 de Vei
sales el que la Paix de 191
11a point ete celle qui pouva
ramener la concorde, I'unio
parmi les nations. Et le desa
inement de 1'Allemagne ret:n
encore une chose irrbalisabl
en presence de la course au
armements recommiencCe p.
toutes les nations, comm
avant 1914*

*
Les graves decisions prisi
; Coni6rence Imniperia e br


----- r


r' in6luctable et que la domina-
ie tion par le sabre et le canon
ne pcut plus dire admisc
come un just statut par les
agglomerations humaines as
es soiles de liberty el d'ind6-
ri- pendance.


1 lliI11lVCr ci VlC'llflS
PT inh 1r1s el c! R is
DE

The Charles H. Brown

Paint (a1
Brooklyn, N. Y. U. S. A.
l."s m:ir1, lis sStivailes soll emlployh'es (lepluis long-
ten:is eii liliti avc' sucCes :
S'TAT'-' M.\ N

: COOQ )I) O
.e ,< 4 cl.r le Surl'.ier 'o, sp[ 'ci:llit', p ller construelions
,A' i ( i (cimtll o lbric ilue.', esl ) it j ili tl; i inii ci'l irtcoli t :1in--
ic'el, en otiire (Idc sa: <(Ilalil6, cl (Ie sonl : hIril clliice pIrl'ile
ella bouche tons s s joins et lissurcs e reCnd l bs,)lument
:m jipriieabIcI c.
Notus rccolimandlons vivement nos )iro(lnis cl garan-
iissons les risultaits; car, nous avons l'exp)rience "' notre
ct il.
Plort-aii-Prince, IHaiti, Ie 26 Vuars 1927
B. \)L.F
Agent exclusil po)ir Haiti


nternationaux...


ent de 1'Allc-

a S. D. N. bri-




lannique qui s'est lentuea Lon-
dres a la fi (de I an dernier.
revdlelt uiic importance calpi-
tale, car, elles ont, pourt I
mloins, abouli, ol lfail, ila <(.>t l
I' Em pi re britaiinnique (I'ti
noiVea i stalilt.
CG nWest point (que au1tnoi
mic d( plus eln plus allir'i'c
des Dominions soit une noui-
veanite. Elle existed depu i s
longtemps. Mais, le tail a con-
sidIrer, c'est qu'elle s'Mcend d&-
sormais officiellcment (da n s
un domain o'l elle ne s'elail
jusqu'alors risquelI qu'acc la
plus extreme pruden- e, avec
limidild ndmen: celui des r-
lations internationals.
i 'idlepcndance des Etalts
qui torment I'Empire britan-
nique est, aujouird'hii, consa-
cree par la reconnaissance
d'une complete egalit6, leurs
cabinets respeclils et celui de
Londies se trouvant desor-
mais places sur le mime pied.
Scule, la personnel du roi rea-
lise maintenant I unite de
I'Empire. Pratiquement, le
Gouve, nement du Canada, ce-
Ini de I'Afrique du Sud, pour
ne considerer q u e ceux-li,
traiteront avec le Gouverne-
ment anglais dans les mdmies
conditions of0 celui-ci trai.e
avec les autres nations du
Continent. Des corps diploma-
tiques spkciaux seront insti-
tubs par les Dominions qui
vondront se faire representer
directement atupres des Gou-
vernements strangers. On sait
que !'Irlande, I'Australie et le
Canada ont deja leurs ambas-
sadeurs a Washington. Et ce
t qui n'6teait hier qu'une excep-
tion est devenu aujourd'hiiui la
regle g6nerale.
II y a encore ue it conse-
3 quence Irts im|)(oritante qui a
S decoulh de la Conference In1
p)riale. C'est que les Domi-
I onions onlt maintenant le droit
0 de conclude directement des
" Trait6s avec les Puissances
- etrang6res. Ils doivent seulth
- meant fire conailtre leur atti-
- lude, le plus 16t possible, aux
- autres Membres de I'Empire.
- Leur liberty de trailer ne s'ar-
s rete qu'( au cas oit leur poli-
, tique impliquerait une obli-
e gation A imposer aux autres
s gouvernemenis du Royaume-
? Uni '. Alors, en ce cas, le gou-
- vernement qui traite ( devra
e oblenir I'assentiment explici-
e te a des nations soeurs.
] II est nettement pose, darns
i cetle limitation, la fermie vo-
- lont des )Dominions de ne
- plus se laisser engager par la
- o litiq ue international du
Foreign-Office.
i- La conclus on logique des
r deux grands problemes inter-
e nationaux qui ont passionnmie
- opinion publique mondiale
r- durant tous ces derniers mois
8 et que nous venons dexposer
it brievement est que la paix de
n 1918 n'a satisfait A aucune des
r- legitimes aspirations naliona
e les des nations, que I'mnianci-
e pation des peoples, des natio-
x nalilts est aiiujurd'hui chose


Combat de pauvres
Avant-hier, vers 7 heures 1 I1
du martin, les quarters prochles
de la Cal .1dlinale de ort-aui-
Prince ciaient en inol.
C'tlaient deux,parmi les nom--
breux mendiants q ui ont lMu do-
micile aux abortus de 1'6glise
qui, l'on ne salt au just pour
quelle raison, se livraienl un fu-
rieux comni)at. Les coups de bA-
ton pleuvaient drugs comme
grele. L'un des deux pauvres
qu'une terrible plaie la jambe
n'empcchait point tie se battre
avec la plus grande fureur,blessa
soa anltagoniste A la tO'e.
Les passants el ceux qui assis-
taient A cette scene eure.t bien
du mal A meitre un terme i ce
combat singulier.

Syndicat
des chautieurs
Le Coming i) irecteur s'empres-
se d'annoncer au public (ue son
local provisoire se trove au
Garage des Fr ~res Cameau
(( Blein BirdSIl:ition ,,(irand'lluc,
Tuipoi)one No. 297.
11 i)ric en m6me temps les
p)ropriietiares d'automniobiles, ca-
nimijs, etc. luil lpriveescs ue l)u-
bli ques et ce pour leur pro.
pre garantie de s'adresser au
Syndical non suleenleent pour
des questions concernant la pro
session, iman surtout pour les
cas o o its nuront besoin d'em-
plover un chauffeur sbrieux el
conlpltent.
Un, coup de telIphone el vous
screz satislail. LE ICOMITE.'


IETVOUS DOUTIEZ?...


-UAND commenqa pa se raliser son roil e (v e fran-
chir les lapes de la gloire triomph)ale, vous
vous disiez sceptiques, que, scul, le recul du
temps alfirmerait son success,
Mais les PATRIOTES n'auraient jamais attend si long
temps pour devenir la cigarette id6ale.
La valeur d'un produit de selection lie p)ul (depen-
dre du nombre desanines.
Elle est, en eflet, la meilleure igareltte velndue Ai meil-
leur march. Ses acheleurs en tirent un triple avantage-
Ristourne de Gdes. 2.50 sur cent bons primes ; d'une se-
conde valeur de Gdes 2.50 sur cent pochettes usagees,
possibilities de gagner 200 gourdes avec chacun des boiis
portant les Numnos 12. 14, 16, 16, 17, 19et 20 renfferm6s
dans les pochettes.
Messieurs Albert Noisette et Odilon S, .Villejoint qui
ont resp)ectivement apport6 en nos bl)ureaux les numeios
12 et 18 ont et les deux premiers bineficiaires de inos
plrx de DEUX CENTS Gourdes. Notre liste des bons de
laveur nest pas limit6el Ess ', z la 1'ATRIOTE et vous
lui accorderez vos preferences.

La Manufacture tie,1chalacven
les pochettes kchantillons A la disposition de tous Fu-
meurs qui veulent en coniiaire le goAt et la quality. Les
interesses n'ont qu'a passer au dep6t general, 206 Rue
Justiu Lherisson,
GEBARA & C* Propri6taires.


Lc m t tarif
Dcpnist l'i rchl me lw.tititue
da ns nolre Ik'giiislaoln doai.111lnre,
le inol t ilif est Ircque; iiicnt
emlployW.
)l'oli ivinl e Ih i l ? II v -in tl dc
I'aruitw Ih rif qu(i e'st let nom
d(action (ln' verl-he arrif, fair
co((l )it re, publicr. In lL ril', e
elfl, CAsl In lablea i public duI
prix de' cerl lties de 1r'cs, des
(droils de douisnles, tils Irais de
justice, etc.

La ligne t616phonlqu.e
Lascahobas-Hinche
I ei traivanxi\ (i'n h 'l.v mll tl I1'e
1 :1 iouv'elle ligile t1l )lihon1iqt e
plililique (devainl relier Lascai-
! hol)is 'I Hlntche st )(,nursuivenl
ac liv' tiic l. I'ne f'otrle equilpe yV
esl eml)hloye tcl on espre (ilue
la ligne )pourra i(re acliheve
de(ns i)eu de temlps el tMre miisc
ia :i (Iisliosilion du public.
linsuilte seront repris les Ira-
v\'ux de la line IPetit-ohve--
(: ivcs d(lnt l arlions jet(i Iet (uill
furient arrMitMs Miragolinei pour
ermieltre la contiiniuation ide la
igine Lascalob)as-liinclie.

Arrbt6 de grace
II y a : ans et mois, le I21
novemhibre 1923 qu lie Trilian;l
crimineii de Saint-Marc conainm-
nail a mort le no in in Marc
.In Baptisle. (lit Samuel.
Par un Arre t en (ate du 19
mars courant et pul)li6an .Jour-
nal ofliciel, le Pr6sideni de la
lt I)uIl)lique v i e n t d'accorder
pleine et entire grace au con-
damn6, les droits des tiers re-
serves.

Au sujetde la aHaytian
American Develop-
ment Corporation *
Contorniment A article 12
du contract entire le Gouverne-
mient hailien et la American Development Corpo-
ration Pet I'article 7 de la loi du
20 fevrier 1921, la Secretairerie
d'Etat de l'lntricur avise qu'il
scra proc6(1e iminmdiatement a
la d(lermination des terrains va-
cants (Ii I)onaine disponible
pour afferinage A cette Coimpa-
gn ie sur les hal)itations Briffeau,
ouflraiu tet Lil)onssitue.; daiins
la section die Fond ( Blanc, Com-
mune dei Terrier-Rouge.
Un d lai de trois mois est ac-
col'rd(l ceux don't les droits
pourraient ire lests pour pro-
duire leurs r6clamations au Bu-
reau des Contribulions a Ter-
rier-Rouge ou au Cap-ilaitien
et dans les lorines pr6vues par
la 1o0.

Nouvelle ferme-6cole
Par Arr'te du Prrsident de la
W1epublique en d(late du 21 mars,
Ie Secretaire lEtat de I'Int6rieur
est autorise A acquerir pour
compile dIe ltat haitien el mo-
yennant la sommne de 40) gour-
des un terrain mesurant 1 hec-
tare 29ares et situ4 A Los Palis,
section rurale d'Agualldionde,
Coinmmuine de Hinchle.
ILe d(lit terrain do(it tre affeclc
A la construction d'une ferme-
6cole dans cette section rural.

Le service du trans-
port des migrants
Par une Circulaire ea date du
21 mars en course, adressee aux
Agents des bateaux faisant le
service du transport des emi-
grants, le Departement du Corn
merce rappelle a ces Agentsque
le certificat delivrA en vertu de
I'urlicle 15 (deI la loi sutir I'imi-
gralion permet sculement aux
b'itc:'ux qui en sont munis d'E-
tire :i'ctes au transport d'(mi-
gera' ts.


S c ccitificat n'cxemple poi!t
les Agents de ces bateaux des
peines pi)r vues a 'arliclc 9 1de
la iiim e loi, s'ils se livrcnt eux-
Sinmes au transport ou expb-
dition d'Amigrants sans tre mu-
Snis JT'uIe Itclice d'Agents d('ntmi
, ,te.l


loire Eil,,'


... a vu. vendredi so'r. un c('Oil
ple arrive de Ie'.rcaiaie par le
Irainii d ela Cie. le. ds Cheins
(le ftc'r. MoinsiCur ct Madame
Iranspmrlaient des Iprovisions
qui sullir'ient i noi urri'r toule
line ailis'c. 11 v a\':ientl des sacs
aiu venture ripondi .onmme des
outres pleines, des regimes de
Ihananes, des dindes glouglou-
tantes, des poules piaillantes et
leurs mAles cocori'quant, des
males, des ipaniers,dames-jean-
nes el bouteilles. II nc fut point
Iacile aiu coUplec dc trouver une
voilutie i our tIransporlelr ('un
coup ce volumiiiiniux alliriil. On
pIraiss'ait a s s c eimbarrass,.
Mais la dame, priaiquc, tron\va
tlun bon mloyen. ElleI h61a un co-
cher, s'entendit pour deux cour-
ses; fit monler son conjoint
avec une parlie des victuailles
tandis quelle resta A la gare
avec Ic rcstc. Lin qutiart d 'leure
plus ltard, Norm.: (EuN. vit reve-
sir le buss oi la dame prit place
avec les derniers paiquets.
Ah, I'esprit des 'femnes l...
*
... a vu, samedi martin, vers 8
heures, au coin des rues des
Fronts-Forts et du Peuple, ua
cycliste qui contourna le carre-
four A trop vive allure. 11 peldit
l'6quilibre et Ic tout, bicyclette
et cycliste, roulerent rudenient
sur la chaussce. IHien de cass6,
lieureusement I lejeune home
se releva, remit sa became sur
ses rouesel reprit son chemin,
mais plus lentement.

a vu, samedi vers 10 heures,
un petit accident qui mit sens
dessus dessous le quarter de la
rue Bonne Foi compris entire la
rue du Centre et la rue du Peu-
ple. On enseignait A tirer A un
cheval, mais la bstc lasse de
cette harassanie lchoin, prit le
mors aux dents ct se lana (dans
la rue A la plus tollc allure.
La rue fut vile Cen inoi. Le
bruit effraya sans dIoulc I'animal
indocile, car Nonit:(EiL le vit
escalader une galerie en y en-
trainant le buss auquel il 6tait
alIlel. Le cocher prud:'nment
avait saute A terre et :qi tul le
plus emotionn6 de cct accident?
ce fut une demoiselle quui tait
tranquillement assist Ai 'inl-t
rieur de la maison et qlui vitap-
paraitre par la portc Irutale-.:
inent ouverte une grosse tlte
de ... cheval.
A.
... voit, chaque jour, arcou-
ryi les rues de la Capitale les
"disinfecteurs" de rigole s.
Avec entrain et, consciencieuse
ment, ils r6pandent le liquid
purificateur. Mais leur costume
est dans un leat hygienique de-
plorable. Est-ce une r6clame et
le Service d'llygiine veut-il
montrer ainsi la n6cessit6 d'ob-
server dans ses vetements les
priiincipes de 'hygiene?
*
... voit, A la rue du Peuple,
quarter proche de la rue des
C6sars, les gains s'amuser en-
core A jeter chez les voisins des
pierres A I'aide de "tfistibals".
... verra un our de regretta-
bles accidents resulter de ce
jeu dangereux.


AVIs CommFeroal
Monsieur F.Sejourne,donne
avis au public etau commerce
que pendant son absence MM.
Henry Scott et Hlenri Etienne
sont conjointement charges
de sa procuration.
Port-a u-Princele 24 mars 1927


S


j


Les homes dilhiret enlre eux
de mile manitres : par la puki unre
el par I'rduralti ; par la position ;
par I'Age, le raracrl'e, le mnile,ltes
opinions, Ies geAtscic.lls se resser-
blent tous daps leurs rapports aer
huar semblables.
Its sena igmobles.
HuearN IEIQ IE


- -- ~ --II ~~i --


I


I


r rrr~rr I I


1


w G


LF6 BEAUX SONNETS


Espoir!

Ls rtqje de son esquiI battu des lits sans trive,
Le pdiheir alttarde vit de(cendre la null ;
1pJ at JIjilio0 014jl| i i anl. l eaialqj
Qu'en son Awet screini i caresse et pursuit.

La bas, au lfod Jn dcel, use lioile uo lie,
C'est I'Asire du relour, phare qui le conduit
Au ritage uoi I'ou toil It lt kaiser la 9grie.
Son unique boassole st cel astr qui luit!

El la main sur la barre, lt I'vil sir son lile,
II laisse doucemeut la rise seller la voile,
El la barque glisser dau le brames do stir.

Je sais bie des g cbkers,perdus dans Ilen enibres,
Qu'asaillelt he Flotrudeel lets Obres lunebres,
Lu astre a ler cil kbrille etsonuom est:1lpoirl



Avis
Je, soussign&e,Madame Vve
Raymolnd Miseri,avise le corn
mercc et le public enii g6niiral.
(que les anciennes associations
Miseri & Abitbol el Miseri &
Tailiah onlt 6L dissoutes d'uni
com niiun accord el que je re-
p)rinds la suite des affaiires
sous la raistn son'ale ( Mine
Veuve It. Miscri ..
Jeremic, le 20 Mars 1927.
Mine Vve Raymond MIS,.I


i








LE MATIIN- 28 Yrs 1927
*II


UN BON CONSEIL
11 taut pai donner Iplut'l qur
Ule sc venger ; car le repenlit
suit ours o.Ijoute ls res I o' 1
velngealce"
.... ..l- i"- rl n M II
La
R6ponse du Pr6sident
.tCoolidge au Message
du President Borno
Con( iei on Ie sail, I j leu i 11
III:ii's courant, rl-pond:i(:t 'A 1"i-
Inable invitation (Ide I'.\A nira
llughes, comlliiLdinl ,' ('11 ht
la lhiolle des l-als-I'nis, 1 li &.
sidti det ( la 1i ) pul li(>u1 .L a h t
diut'croiscu -(L( 'l .11noi n l)b01 l a 10tl
villhn d li c()iilre-!imr.i :il ..rtlih
Ilce W iillird, s r cnditl (ilns Iv
(Golfe des (l on i\',lv s (oni il p. ssa:
1it 1 C0I 'tV c de la IIa lt' CollIllllOSC'
diIs; dc(c x divisions d(e I'Allanti-
q(II, ct du P;nil(que.
A la in dC la r i'vue, I le I'rsi-
dent liorno adressa du crIo(isclur
((Trenton )) a l h'sidcnl d es
Etas-l'nis un e1giram(nnIIe (n,
1.1' M rATIN a d'aillcVIs pu) li)Ii6 en
son IlitempS et oil IvC (.11 l (de I E-
tal faisaiil )art aun I'rsih iitl (1 C
lidge d(f l'Vexpl'ession( dtC sa v\'vc
ndiniralion poul Ila fltle ainui-
c-iine qu'il venait (Ie passer ell
revue, i V ajouit'ltil st s 'V tix
sinerecs pour la p rosptrit de la
grand nation amie.
Eln rponse, le 1'rsidln'l Coo-
lidge adressa la d(lt'poche sui-
vante au lPrWsidenil d( la Hepui-
blique.
Son Elxcellence
.Joseph l. ulis l1orno,
'ot t-alu-Prilnce
.I'ai rcn Ile Message de Votre
Excellence a(dress IC occasion
(de votri riccenlet visible aux vais-
seaul dL gturc''cl n:111ricains dtans
la rade des (Gonaives, eti j'ip-
prckie hauilenient I'admiralionn
qu e ous exl)in-iie pou( r la flotlle
ti gtleure. .Ie VOils cnlivoie ;issi
en cchanie cordi'alI de vos soil-
hail s ms V(rulX persolnnels pour
la prosp rit-6 d'llaili el polr le
holnheur elle bliin-itre tie Votire
Excellence.
Calvin COOLIDIGE.

Movement
des navires
Steamers proposes pour les
ports d'llaiti :
3:) Mars: Sleainer ( lHogola ,
Port au-lhince; ports du sud,
.16r6mie exce)pti.
ler avril : Steamer <' Conune-
wiijne > pour Port-au-PriinceC
direct.
5 avril Si:tea "mci'" Crislolal ,,
dir ict Inur Port-al-l'i nce route
Cristo)al I.. Z.
8 av'riil : Steamer ( Caria m;
tolus les polrts ha'iliens.
19 avril : Steaier l .\( con ,
direcl pour Piort-au-Pi inc., rou-
te Cristohal ('. Z.

Par le <( Ancon
llier ln pilin, p Ir le A.\ncon
de la hPinamau liCne, est arri-
nanl tIs llals-.'nis, M. l, o ('ce
Horno, ( .onstl (i0 ri'al d'llaiti
ai New-foi k.
IPar I' lInUe na vire cst arri-
v" aussi a Port anl-, lince I'
('.oiigresS:m;, n mualilt enit in lRoblert
Crosser tcl son fils.

La route de Part au-
Princo a Port-de-Paix
i)|liuis (IltChlt l'Icin)sj% iejTi. la
Dirccio:l it ',Cn rale ides i'rava x lX
iPullic's :'.iil enlre|)ris la 'onls-
truclion dIe li rotlle dii'ecle
Porl--au-!rimce -- Plorl-de P(aix
par (iros Morhe.
Les htravaux viennent d'ti'ce
achev6s el depuisq elqlies Ioil s
les aulos ellectuent sans dil iicul-
t6 ce trajelt.


M. Mellon s'embarqueo
pour l'Europe
WASHINGTON Le seer-
taire Mellon s'emharquera de-
main pour I'Europe pour voir
sa fille Madame David K. I'F.
lruce dont le miari occupe Ic
poste de vice-consul ameriticauin
i\ Home. Mme Bruce estl 5 IP:ris
oft cile se remet d'uine operation
de l'appendicite.


lisie lez li Rayo de

111mcules et articles

(I'amcuIl)lecnIit die

Paul E. Au.vila

il Port-au-Priince


S


Voir s.'s .Jit\ ,(It. :;inn ( i
O si 'r t i) i .is rI('N c I i!t ;('" 'cs
(Cll i. s d ct \'i i:il i'c',' c(l .1 s
tilels dI.i ,' s. S( s i i!s'; ii f.i'
c'Ouil i'r Imjis. s ai niioircs
avec el SailiS )ol I s ;i, !:i'e. -
Ses alilnCitln x (ic-)l ll is eli'c
Gobelili. clc.
(iGrinld cloix de d lilssiiures'
pouilr I; lilts (['I iciiel s mod les
etl s d rl '. I i1's cluz ; \i 1. AUXIIA.


* 0 . ~ ~ ~


V isi I / t 'c :ii o:1 dl'nl 'to I.
v\ s il l't"r s vWi-, lI. c't'oIiil iIIn-
(c L


Les CDL'en11le]I.s en Chinle

La situation est dcE plus graves
Ihcs -filto 'ens ;a111'ri'(ails el !ril,'.n i! es ia' l u (e i's
l' diiesordi'te I 'l l'< ii:e i'i.t':,l i TIai. i;i
Iin awerlisseil:,'it sileilin l ( l.'s 'iuiiiin;i,(l,iI.m t hl fs t' ires Iita.iles
aii lo- il!;n i' illrs ;n i \ I:a!i;i~laiiiuiah, i< '!.*!::ois.


SiI.\ANGI.\I L.a situation enl
Chine a priis uine toirnure lrnigi
(lie.(O)i lie sail l'coirec ('Olibie ll
l'aul ricaiuns el d'anglais o l II 1d
tues A Nankinll par les tropLs nia
tlionalisles el il a tlall fire ap-
leIl anX ca11nons et aux b'i'lionnel-
tes l)pour fi'rayer un passage niux
survivaints el les ailneil en lie l
stir A board des vaisseaux de guer
re, niais de nonmbreux 61rangers
donl plusd'une centaine d'ant-
ricailis, homliimes et femi'!es,sonit
encore dans la ville oi lout
n'est que (dsordre etl mieute et
1'on ne sail ce qu'il adviendra


En pI)CI

de lnots...
-- lIIn puIllic nou1breiix ;:ssis-
tait, vendredi soir au 'll cei
du ladhO dolnt le proNgraninie
COillpoitait (dts lntlf',auLItlX I11's
inlteressains.
Sainedi nmain, le l:iut-par-
Icur, inslall aIli marcli't' de la
CathIdrIale, a lonletionne colliii ine
d'halilutde. Un Clors l I's ratiqlue
d'hyvgiic el de soins a' Il tinerw
litX ii111ii t a x dom sliiqui s aI L t'1 "
Lail e'n cr.ole ailx CaInltpaIlalg rds
t cam )pagnaitles install's ati
le Monilter public le iip-
porl t' de la (oulilii.sicii SliC'iale
till Cto seil d'lt'Lit (liLii''c dc
I'exmiiei ( d i pirojit du TIL irif'
dolti:iiier el ti' la Ii r,' .t'lleiv li-
Inent I'a|)|)li'alilon L C 'Tiril.
l i ,lecl lre d i Il;l oi't l ful Ilile
en lI s anlce do! 'i uilll I2k
lir i Josepih L *n. nle, lRap-
potri ir del i -h.o I'ol iiii s o .
--l .\iiic .lle tl P. II I S1 'ili-
noii i'e or:-i se. l :.r, i lf soirre
Ili 'ti- lr il.' 0 i. i c1S tIl'i. t i r' t atS t
MN ISte >dI (V)li VF'e v lrs li, (ill IlI
nIIIOIS tli\ril l r, cl.ii,. I)a iprts
liO (i iliLt i nlil: t'ce stra iTne
lrics bell e I"le.
-- il;lpj)Il)' li Ii (t iI Ci lilt l: -
clihe 17 avril )proi''lhin seL' Icr don-
n e ai I'.\sil. FiralnS;is uie Lraii-
de tIle lilC tr.iire I a L profit de
I'()rphelinal deI la Madeleine.
'1Ce |ie)I t e d Co (: lteLline yv sera
represculee.
Chang r ent d'etdresse
San, (hinAg ion.mn a1visev
s:i clii'tile(. e si llaincllissc
ric :i ('lC Itr':ins' c'e dc I Pl i:it'
Gefl'rard a la rue des Mira los
tout pres dc la liaison Nic.)'as
Cordasco.


(rei!x.
'i'l "vcrtiss( mnileii solenn(l a
tltt" ;i lr, ,s', |):ir !,, o' i!ii ,ilidj lls
d(e:; itiiiiL'.s ani''t'aiincs el allglai
ses anx cihel's des troupeslntio-
nalistes (i i soln entri s iA N;m-
king sans Iicncolnti'er poui'r ainsi
dire aiuCliLn' r isis',lance. L'ordre a
1( donnlc auix nationiialistes SuIrer l i saLiv\egarde des ('ran-
gers onil d'ast u:ler les colnsqu(flicn
ces s'il leur arrival quelte clilo
se de fa(lChetix. Les quelqiucs lin
velles pi'rvenites par 'r. S. I'. in
d-qiieit que la situation est des
)plIus graves.


Nouvelles

de Paris
PARIS L. ,.'onscil des nli-
illircs irreta sailedi sa n'c-
ponsc ;t seLond ImemiolranldtlII
;H 'rict iiil 'Ol'ernl' nilll la conlOe-
C (e dtI dtSai'il,,mene l.
l);ian LLe MNalii n>,M1. lIer-
riot expl!i \'ienlne C |poiir I holninige det la
F a i Ce ;'i 'I' lliovenl. II lralpp'II
coll ibiL i ItI V ,liAIld n, I Cislt'lt'll ai-
m l i Frulii t, (Icstinlant a lio-
n pirlr sotil o ( Vi'' li 'lus mla-
g !i i(|ti '.
L'.Ae lelire d'Amirnique an
F l,'i.;lro -, conchitl (ique Ic, deslin
iillc\il)le i )Oisse It's I'lals-l'nis
1 eCCreiCl'1ler M'lexilue ii anIl mo-
Vyen de I'A.iu 'riqi'.' ccnlriile.
(On in in 1,' d i li i avye (lile
In prelmien e cohalilre m repousNs,
p irl ; oi\ iconire 17 le tri'il,
,i, ll i l > 1 L n inis!rc ti dies
Alarc':i &iiilg, r.'s \',in Karic-



: k !i dit's I., I d'lis .''is 1 io a s-.
L', Its C ) tvril 1 \V;>-,iiiglon.


La Mi-Carbin3 a Paris
P.lAis:O() a chlr :' In nli-car'nei
e soili aPari pr s rpar des jotus-
sanlits que le tlelmp n avail pas
)erlmis )pollr le nir'di gras il v i
(qiuelq' teniIps.l.a reine des 're -
lin s Ia ( 'il' aveCt son ll icS 'til
Iriavers ICs grai, ds l)ouile-vaii(Ils
oli !; circtil lion i ('a i iit61 i -orro
I'l' p'ilndanil plisi'uirs hlimres
p(c1lnlIil iquie li oule acclamiait
la ICi lIe .t ses files d'honneur.


ILL
I-li


FauteIils l)prces


S OO


24


bK*


ses Client


I

1~


1:


ii
II


Un ler. prix Or


2c.


4 approx. du Ile prix

4 2c "

4 3(


8 lprix de Or 3(


de

do


chacun Or


' II


I-
__ -- ---"- !.4










Viennent d'arri"er :O'.

Chaises de Vienne suti, Or.


Dodincs
llle


Fautcuils

Sofas


Machines a coudre 2 fils marque
i -. / / 1


SN onnania


tavec


COU V'CTCl


d piece


Seaux hy(Ji6niqucles (Ids,



Lavahos Cmailles complete

(Idecor-fleurs 5 tiece,


Bombes sup. en fer etamcn de 1,2so


Malle de Cabine, Valises ct (CouIvI ures pureI'


line pour \oye. Prix exccptioiels


( loo 14 ,


"I p-t ie
(4 4 1 )

la piece


SA Ill Ccouveclre


- -- ---


------ ------ ----------


-- -


(qu'l partir dui 15 Avril prochain el1t

IeCOc1M1Tn1I1'Cice i (i I distribution de UN

BI lLET de OTE -IE (1) contre CENI

Idc ses ONS-PR IMES. (100) en plus des

(iourdes 2.50.

L tir ad ( s 18.OO nulmeros de

c[, .STic s" ica ds clss memnes con,

(diliol; q(uo a (dernire foiis, mais Ie

prix et le noinlire des Sagnants ont e,4

aig(lITnllnts coine sLuit:


I


,5oo


s


B~i~ FB~E~


cst hourcuse d inlformiero


I


0 i S i a *

z a ia0i Ill






























1


lt i'a t s loeisl
| dn--s IOUiDh (tn pS,'ole

PARIS- Le gonvcrnicmnt a
kl~mmdi t 1 hiiCopim'i~sinn des
Ckoss de la Ct,'mbre te re-
[ wcr ou le. aviU 1929 le ddlai
auler lavril 1926 pour l'ap-
sation dloi donnant IE-.t
b.{ coeopibe p dvs importa-
tiosesvstrip. Nl. Poisian-A *
epors au consyil de crl)iiet le
e iio n. ptplpit ion du
LS f s ll*trlcs i o *ne
( exclusivenicl rlfe,
l. *parlie dit capital devani
itet covcerte par des copitaux
O lran trs scraieril convtirlis en
!Cpil l d'obhig:,lions enlevanl
*j*isi iux srcuscripleurs Oran-
gcrs Sat di oil de coutr6le fictit
i ^ laiastion.


La sone et le desarme
haont universel


D4e'r lion ddi ll(Ng Clm tinois
ia Soeit6 des Nations
GENEVE C Ch Chao 1sin,
dl'-gu6 chinois A t Soci1 deb t|
Nations, a declared 6 la conimis-
sion p1r6paratoir du idsarnmo-
tmcntqu'. la Chine elait dispose
A accepter le desirmenient total
A condition que toutes lea na-
tionean 'assent aulant.'Si le dt-
sarmement gn6aral ne peut c6re
r6alisi, a dit le delgud6, la Chine
construira Une marine pour pro
(fger ses c6tes lres 6tendues et
d6veloppert sa lotte abriennc ;
mais, a-l-il ajoutA, d&s que la
guerre civil aura pris fin et
que l'unificalion sera un fail ac-
conWli l'arm6e sera r6duite de
fa~6ia sensible.
---see--
La question do la limi-
tation des armements
A la 8. P.N.
Use proposition du lReprnsenulani
de Ia Sire
L'opinion du Dildgue grec
,a--- .._ --
GENEVE- La 4,61gation su6
*,loise a. offer une solution au
problem acluellement conside-
r6 insoluble de la reduction des
navires soit en tenant compile
du tonnage total come le pr6-
ronisent la France et I'Italie soil
en se basant sur le tonnage de
chaque type de navire come
le demandent les Etats-Unis, le
Japon et la Grande Bretagne.
Les d~l~gles suddois proposent
que le syst6me de tonnage total
soit accept A la condition qu'il
soit complete par la division en
SlAnage par cat6gorie de navi-
M' s et que tous lea pays tassent
*'voir d'avance quels types-de
navires ils ont l'intention de
construire.
Le ddl6gu6 grec a insisted sur
la ndcessit6. de laisser A chaque
nation les armements n6cessai-
res pour se d6fendre pendant
S&.24 heures, laps de temps qu'il
c onsldere sufflsant pour permet-
tre A la SocitW des Nations d'in
tervenir; it a demand 6gale-
wt" uent qu'dl ioit proced6 A l'elabo
r. ration d'un *sysutme de credits
a, finaanciers qui fonctionnerait au-
tomatiquement lorsqu'une na-
,. tion serait attaqu6e.


hI UNE


liL


Dans le but de renouvcler une parlic de son stoci,

La Maison

KAWAS HERM ANOS
sest d 'id('e ,haire un rlobis exciplio;mn ,' sur une kle
quanlintl de ses marchaiidises.Ce rabais ne duircr'. u'e 21) jtiurs,
d 20 Mars an 15 Avril.
PROFrITEZ EN ACCOUREZ TO'S chz; ,z KAWVAS


FNTRtE AUTItES 'SEROT VE'IUS


n1)tluvSc'ax


Voile l toules ,sorfts blanc & eo1i,'.l u:w
"vAcrell clacssich's .
Bas de colon
Chaussetles pour enlants
B3;s soie blane sup.
Nappe cou leutr e'at'.re
a)pl)e l)l clihe A harres
Nappe blanche
Faux-cols lirai(ais sup6rieurs t(i
Faux cols moui
Lolion LuI)in assrl. fleono
Couteaux pour lable sup. ch.
Poudre Sanlal bo:;e
Poundre Java
Toile Ai matelas sup. double iLIg. l'oune
Toile a matelas sup. simple "c
einture pour dames, cuir,rouc & 1)1. ch.
C1i pon marocain blanc u iicne
Ratine couleur asst.
Cnrpon a carreaux brodl
( eintures cuir pour hommnes ch iquc
Chemiselte tricot pour homes sup.c i.
Chapeaux paille pour entants
66 66 6


0" 6 6'* 6
Ruban sole couleur asst. No 3
" No 5
"6 No 5


pe.
6(


Crepon de soie et colon 'Fa
Toil e de soie asset.
Chemises frani. blanche sup. p; hom. c
Chautsellcs colon ponr homn.cs
Chemises tde coul. a barres dc I o:.'e p.h.1.
Chemises de could. pour hommies
Percale sup. I'am


ie


1,00
4,1 5
1,25



7,50
2.00)


1,)0
.,'( 1)




4,00)

5i.O5(
1 .,00
7. 5
41 00
7,50



12 0.(
410 (0
5,00
6.50
2,50




10,i(


Gds
*


S1," 5
1.00)
0,75
0, 5
5, ()
4.10


1 ,.,)
1,00

2.5 ()
1.25

1.50
2.50
2.00
2,50
2 50
2.00
2.50
2,50
4.00
5,00
1,50
2,50
2,50
5.00
8 0)
7,50
0,50
7.50
5.00
2,01)


La raid panamSrlicin
des aviateu rs des
Etats-Unis
Nouvel aecidlent
PARA Les adrop'anes St
Louis et San Francisco dde
I'tscadrille de I'arime des Elats
Unis ont pris leur vol cc malin
pour continue leur voyage %er
le nord. Us ont tl6 Iorces de re-
venic quand Ie 3&ne apparcil 1 \
t San Antonio a n'a pas reussi ,l
dinmatrr. Its front une nou-
velle tentative demain.

Les tournois do tennis
0)L.MOi)) 13E LCtt(Florida)--
M. W. T.Ttlden, joucuir de ten-
nis americain, a &L6 b'ittu A Or-
mond Beach dans les finales du
championnat de tennis d'Hiali-
fax par M. George M. Lol,lec pre
mier Ag, de 20 a is edt champion
de l'Universit6 de Chic go. C
(Iernier I'a gagn6 par 6/3, 0/3,
7/5,6/3.


iifr a1 ul i


CaPital: Or 018.O0.o



Rug.Le Basse Lo

Agents Geiauraux


Raflede42 /

carn caux

de terre
TI nant comiple t(Is n )m-
)reluscs dem.inides qui o is
ontl tl ad(ressees de la parl die
lnmilionnaires publics. (d ene
p)lohys (lu commerce el tie
prcsonnes diverses q(i oinl
mianileslt le desir d':n'lieler
les inicts de notre raflepour-
vu que Ic tirage en soil ren-
\voy 'i un jourdu moisd''lviil,
notre comnile a pris aussi en
serieuse consideration les de-
mandes de renvoi qui sont
venus des 'uavce, de Port de
Paix,du Capde Miragoane, de
Jacmel, de Grand'GoAve, etc,
pour d6cider de donner salis-
faction A ces populations, aux
fonctionnaires et aux emplo-
yes du comnl-rcCe.
Notre tir.ige 'a pas eu done
l.eu le 27 Mars et ic sera anu
mois d'Avri'.
Aussil6t que le recouvre-
mnnt des tonds sera term in,.
house indiquerons, par un avis
de jourtial, le our du tirage
et le lieu de reLunion, comme
il est du reste indiqu sbur les
lilll ts.
Le Pr6sident du Comnil6:
Li:e DORSINVILLE


Agents Wanted
for high.
Grade Tailoring by post
Sparc-time agents to get or-
ders on liberal commission
basis f r lEnglish Mail Order
Cloth Merch'ints and Tailors.
Nit shipping or wholesale-
suits or cloth retail direct by
post to individual wearers.
Splendid opening tor man
with good circle of Iriends.
English correspondent pre-
ferred.
Spanish or French orlher-
wise. Write ( enclosing one
consular and one trade rele-
rence ) to Dept. J.
Commerci'd AdvU'rlisiing Scr-
viee, Lid, Norlh a Irade, Alhn
chester.

A vendre
Une automobile ( Dodge
Special Touring )) e pat lait
elat, jeu die pneus et pneu de
rechiange neufs.
Sadresser nu Bureau du
Service d'Hygiene, Rue des
Miracles, ou par t616pholti au
No (25.


Avis
Les crtanciers du sieur Sal I
ZAKI. ci-devant commerVant a
St-Marc en failtite sont avises
qu'ils ont un dalai de quarante
jours, A partirde la date des
Ipr6sentes, pour presenter leur
titre de.cr6ance soit a.n sous
sigue,' 'indic de la laillite, (,u
an grefle du Tribu al de Pre-
miere Instance a Saint-Marc.
Port-,t.- rince,le 17 Mars 1927
Antoine GtBARA


Rafle de 350. Billets de


dollars de la Grande rafle

Maison Alain Laraque
Pour popularizer cette Ratle et pour encoura-
ger Ie public aohleter lea billets d'une gourde
6mis, Mtr Laraque s'engage formellement A don-
neS 40 gourdes de marohandisos contre *change
de 4 billets do 2 dollars des lots gagn6s.
LOTS GAGNANTS


I lot de
3 lots de
5 lots do
8 1ots "
15 6 "
30 G* "


50 Billets
30
20 <
5
2
1


Empreseez-vous d'aoheter vea billets pour le
tirage qui aura lieu le Dimanohe 8 Mai lg27 au
Building Ed. Estkve & Co en face do la Compagnie
Eleotrique.
Le tirage de la mais n elle m6me a tt6 annon-
o6 pour le 30 Octobre 1927, mats graloe A ia
bonne marohe et A la nouvelle perspective doe Ra-
fles do billets 1 jgourde, 11 eat presque certain
que ie tirage d6tinitif pourra S'effeotuer bien
avant la date sp6olfi6oe.- Avise n sera donn6 en
temps voulu.
On trouve des billets ]a Librairle Montrosler,
ot par offre dire te des nombroux plaolers.


COMMERCIAL

AGENCIES


and COMMISSION
EN FACE jDE LA DOUANE
Parmi les mn rchanidises en stock, nous a\< ns:
Whil4 I. Black & While, While L.abiel. Prix
Whisk :('. didliant toite concurrence.


Chamnpagne


(IN, Dubon i
rouge et blanc.


Fro lTa qes Qes ild-'i6 et prix d(fiajnt toute
CoAoJ 1I AllUo*. concurrence.
C OOI' ,*linenti nult ilit par ixelle.ce
Ullla_ llL o.* (I tin gotil exquis.


Davis Baking Powder:
Prix de(iiant loule conicurrence
Les fameiscs peintuits de F.
Pel ntUr S : s : irce o (rmalil" el pI'ix
defianl loute concuri ence.)
Ces pcintures (qui, par leur cxceilenle qualild d.fient
toIole concurrence, ne .son ollertes qu' I'dile ; c'est A
(dire ,i ceux qui desircnl d l peintlure de supdriorit6
exlreme, donnant un fini beau, durable et un travail
ectonomique.I
La rCclame de ces pcinttwcs n est plus a laiie. Nous
tenon.s A la disposition de lous, la longue lisk 4c ccux
qui font usage de ces peiutures.
Telephone 79)


DEMANDEX L S-M. El

Rhum Salimn
RUpul6 et Reconnu come ff-A4',,
vieux et pur. +"- "';"':
Recommande comnmc uorti- ,.-.'..
fiant et reconstituant. '' "'*"**


PA.de'Matei s & Co. Representants pour Ia-

.. .4


2


VINS


I
s


I II I I II II' I I _


_


------- ------------ -i =- ~--


--------- -- ---


-I


~ lu I


-- ---


i


!


1
E



I


AT 28a rs 1927

I.E MATIN- 28 Ma r s 1927


; (i~d


Pour l'embellissement
do 1'H6tel do VAlle

En vue de I'embellissement
de I'Holel de Ville, actuellemient
en construction, I'Adiminstra-
lion Communale de Port-au-
Prince a did autorisde A 6tabtir
un jardin public A l'ouest de
l'6difice.
Un Arrtl6 du IPr6sidebt de la
R6publique indique qu'il sera
proced6 A [ expropriation Iorc6e
pour cause d'utilite publique
centre routes personnel 16gale-,
ment propri6taires tles terrains
situ6s dans la zone ainsi d6li-
mitle : A I'Ouest par le lilloral, A
I'Est par la rue Saint-Joseph, an
Sud par la rue Roux, au Nord
par la rue Thomas Madiou.
Et par le m6me Arrtd, en son
article 2. la prise de possession
des terrkins non batis situes
dans la dite zone est d6clarke
d'urgence.


1-- 1 -


t


r


* A








flN .8 Mars 192/


Ces


Ai nonceC volls 1ileressett.I


,ise-les


~-~---~'-----.* u i-wu m U PU~n ii m ~ n


1o soul;


' .


t i. 't h t,-

..aUtif physiolos1ique
la r ucatio;'t !i-.nctironnellc do


C~i 0at el netole ii" s'tosin.
Lelt I Ap, tawAte .c I'Entoi.te,
Supp iuneI Ites A'Uonlintoi,
l.miLptohe I e:xclls d'eibl>i(lo'inl.


(otlla I'h*thous.i:*


&;'tfiril-a

tgiU r r c uI'f*,a



o8lllw < |'at|., .' ell
ru1<.~l ,'ll .'* it < i'" ) -to


.' ^ -- ,. . ,' ., ;. ..
-....: .. ""2' ," > . ," -


Lo mar -.: .,i. ,oOpt e. r < *.tnt" d .ns laen;posit-n 4; .-'L
L ffif l,.:i t ;','+a,.'ir, citUi ol, ae fif..':o ilui Int dins It coni;pOntiun d-- ^IjB',)L


}'iate:;;4n
. ,f, ,fl t ,li :l : < n *, I





r citt-u
I,.. -. 4 ',. .' "

11 f A % i *
r . i , 1 4
W le a 8 ,ili, .t u "
tt. l '
. i i ,i U t ,i f ; i,' U J *. t I r
>3 '':4 ... 1 tt ,-,
i +iif i .-' itill~ d l l ^ i ? . n i i ii kt'
\ T, p OL ;*. *1f'f' l *t .. ... 1
d .,, l'r, il hll.M, J
t .Attitt *"&^LX. 44 *r
'***J n <~ L' ; i:r <
i I tiJ -. .
t{ ttA V i'W IIi%91t ,l
'- 1dil'"ill BUlll4 R~l~r !,'
'*i, r.. -url Wil u < li "";y| \il
I l.-'jii || i;tl0. l
lee --
"-- -".^ .>* ""'- '*


Si- qw-


FINIES LES PANN"S


CAOUTC(HOUC!!!
I' ll(inel )1 no Tvell'e pour ll tonl s lS p: ( iopr'.iires tie
a lililioii !I





Inel eln vele sonil 'Nil SO 3LII) () .\ OL r biut CaIioni
de elle diieniisionl.
Je 'VoiIs invite 'i A Jisset'' i mIll il MNiag sin ll)ii' ii'e dl -
inii istr.Ition, il s'uIgil de voitre l tele l.
I,. I'l

* a* -


Fred. Gaetjens

No, 117 l1iue loux on lBonne-Foi. No 117
Ti)lphone : 667
ON TROUVERA :
Alcool fin pour li(queur. Sire' Ilsco blanic et rouge,
gros cl detail, -liiz par sac el par livre, Sirop,() Origal
Grenadine, Pche, elc.-- Cigarelles, (icslrfi eld, (Min el,
Chainteclci'c, 1niiljloi2OI.-- M, u'lclicl.t s +hilallc si|)ei eili-
re. Coniserves alilcintl ir'es. \ \ : livre,
CA' eli lpoildre W hisky, *' y. I'. il'k linlty- i'r.
Chatiiiaglie Mass& 01' lc cIi s L(lit:ipI; (1' 1 l1i |Itetl ri-.
valiser avoc avaintit e g- ive il'iii iljrl: t (''l Ie l'.n qul e (Ie
la place.- ('lIi.1hpag.Cne l.anI.soni. Palfunmeric! -Vin
blanc par gallons l par l)boitilciles. -- Vii roiugie tar
bouteilles et gollhis (iialitle sii|)ericulre-c-l-iirin vierge
)ar barriques et gal loans. -iEfin le fa in ex 11i I I' M1
ECTAIR.I't la lion moins fli i ciise A NI S TI1"T I', de
Madame Fiede'( i ', ('Le"ji: i.
Veniez fairet u e \ii!( e t 1 vo S soi T.re/. satisl., Is.


llambur!u-Amnerika Liqle






Le stc:iner q Grunewahl d
t'st l ltentl ici vers Ic 22 cil.
l)'clInllt (IL'S | .;is rs el tin
l 0I plour i 'll. tidrope.

Le sleanm ,r(( Troja aest at
letiiu ici v'rs lIca.r' l avecc d(I
li''-t ie I'l irocpe.
Les S/S ,(ll);i ect 'Trojl' o nei
soul |).is .ian^, ;n'-> ritit"r p;is-
sgPl's..
S)L.'i .SON, L'(:,\s & C"'


A vendre
1 Ilick loiarche Six. En lhon
al.t a;v' c iiius (d' rccl;'lh nge.
S'alr'.'sscr nil Ilr Licut. !uo-
IWIes. lulrncau id l a 1Poli'-c.
ilhlolC 222.


Plus de :t moilie des Pneus


vendusen Haili


s, et GoodVYe


' *

L pn, us ood Year qui ont 4 adoptAs oar presque tous I
services de transport du rouvernement Haitien, sont sans eo
testeceux qui ont le mieux resist aux in4giditis et asp6riths des roW
de la lpubliquie.
Les fibres connues ,ous le nom de Superiwist qui entrent dans ia
brication des pneus Good year, leur permettent non seulement de'is
sister aux chocs, mais de les absorber.
Aeletez la prochaine lois des pneus Good Tear, et jouissez du plI
qu ollrent les longues courses sans crevaisons.

Good Year Balloon Tires


The Wes,


IadiesTrading C.


PORT-AU PRINCE --30NAIVES CIP-HAIfTi


Lecitinc Granule Brower
Le plus arli( des iRcosiisiluaiils
Fortific le c.r'vcaln in clle 61)i epii'lre, eIs os et les
reins. Rend puissailnts et vigoirleux les eillfaits dtbiles,
lk fenics fail)les, les personnel uses par des travaux
asmidus.
En i ente relht :-- Simon Vieux. Alfred Vicivt, Lorpe
Hli\era, Ed. Esleve & I(", A. oIlIte, Alplihonsiw I)sir, J. H.
I orday, M"" L. 11. I)oret,:'i etit-GoAit : S. Martlia.
n11 Mtwok MIt : 1. IBrouard, iGr;.m I'it- No 170).
GEO JEANSIEME & C*,

BAlR TElIMINJUS


A.


Widmaicr


A\ I liotncur i'di! no ier si hi)ienv illa1nte clientele 'q(.u'il
a iisst:il!,', V ,'t l:it e ( I: S I ;;il):iS sei ll ,11 n s.inl 5.1 1 c iltis
si\ven'Ci.'il t IS r\e In\ I'l fi I. le ot I'o'i tro' v r' des
coIs un itions dt ie' nier ih i elx ct o(I des lI nis se-
Ir la Sc ivis Sill' (c ll ill Ie.
i!' ,>'i-,>c N" 786






Gena ) IIurtado

A\ Ic' L : isrI (L'i i )'' 'l'i s :i l SC s, ';:I ls l [ Ie p;-
llli'- ilt u ',: .."r.il ';ii (I i s l'i .2fthi' ) ,is ;,', -'Eit ,11 l i',v t i'a.
IAtiis', Ii .i', v I.!r I, 21 : i* Ll i ) )C1t i I.'iLi, :j i ('.i l'lU -
1iren!ti i t >; vil-, *;)lVT; / ;i ;Iss,W i'l n ; ic I I A S ',);) ct
li(ltluetrs,-;inso bi ii ,r pu,:. i)Uilichcrciiia ccitte ip.'.,iiuas,
boSl)0 S; i "i l t ,*1.
L,:i .:isoni il L' i 'Al )( 1L'i-..l illi s.i'e.ilir '.i cheque
. iic.;r! r.


-Grand Hotel de Frana
P. P. PATRIIZ, Propridtaire
Cet Etablissement renomm6 don't 1'61ogg q
plus A iaire vient d'etre oompltesment -10
et remis A neul. Les chambres ont tout le
fort moderne, le service irr6proohable, le
taur-nt solgn6 eat do tout premier ordnr, 1i
tel n'ayant rien n6gUg6 pour faireplallr
charmuante clientele.
Mr PATRIZI, qui part blentOt, app6iten *i
re our de France do nouvelles am61ioraUoI
donneront la plus entire satisfotlon ii
D6jeuner & la carte, Table dW6o
Plat du Jour au choiR.
Pension au mois, & la semaine, par jest
Garage mis gratultement & la disepodil
voyageurs.- Baine, Douches A toUtesl 1-
T616phoneI No 41* "
Danslea Magasins souch6s a l'[H6tel,
vera ton tes ortes do provisions, Vins,
Ciqa reltes, Vinsd'Espagne, de Bourgogne, d'Ita9
chloix de Conserves.
On y trouve a I'arrfv6e, pendant le I6J
au d6part tout ce qae I'on d6sire au tUill3
tel de France : P. P. PATRIZI, Propritsail.' '


C( qni a'asjamaisflr i
Ce qui ne peu


I


Pr6


fail ta]
it NIrp isni. .


(ola champagne

F. Sejourne
par6 dans des conditions. rigoureuses
D'ASEPSIE
IPrei)aration et Vente
PHARMACIE F. SEJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centre.


I


- ----~------------


i~~r~a~ir~T~is~r~sRIIrrar


Lr Ln


- --- ~-~ --~ -- ---


I-- -


_ ------ -p~


; ~...,


--*


41"


--I' -

g~,li~Ti"~:Srl~lRI~~ ~d


j


pItoTil:r;!!ill;:




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs