I i ,1 I f .r. I '. I '' e .r I I . .. .. 0 ir Iu lNt

Ia.. :'.. RANDS PR-X > 1 ~1 .~. I.~"Ie I rpuou : P ts


<>2 r l" V Il'r.1' 1 .P Ir 6 6I 'I t '%n A.lll
'.lrb ('s ..-r AANI, iDS P riX, -1% 1, rxit :i i nli -% dll lc Pwi
d f V.I. ,r I--,*. P 1 1 l I .. l .rrl l.,<.


K


- T ~---IC-----~ll I


- --


I


-- --- -----------------.


-- I `-


j^ ^-^.Sr^:.y^-^--7 = -}- a-,r6'- 7 1 i^ -C


,




Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04424
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-25-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04424

Full Text






O5ECTEUBI IMPRIMEUR
Clement MA hO1I R
Bols-VEnNA
1358, Rue Am6ricaine, 1358
TELEPHONE N*242
LE NUMERO 20 CENTIMES


,6nme ANNiE


N 6037


VENDREDI 15 MARS 1927


IT RT-AU-PRINCE (HAITI)


Un peu do tout...


La force dc l'habitudtc


Le.jugeinent agil poUr per- A inn in'lcent donned, I'cflorl
ictioncr It's divers aclt s de dp(Ibsse, la limile de resisltalce
Icxercice ell education |liysi- des oigancs compatible av\'ec
qine et pour coorliioner Iles li: silt'&. DI graves accidlents,
liouvellienls. L co() i niia 1 11i Ihi miI til niiime, peuvent flire
des mouvemenls perI tde ii e IIt, t su it a dIo suirelraitic-
fhireaux muscles la plus gi l.l- mnent.
de somnit de Iravail possible. II (st aI renialquer que cer-
f.lle. inleiviclil pour adal l r hiins rI'esultils dte l'enilainie-
le lmouvnti\'t'iVIl a son butill, 'vi- ient ne petivent sexpliquer
I(r qu'il soil irr('gulier, d(Isor- qu e par des ellets de sugges-
doUni lui doiier i jipr) cision lion. Le stijtl enilraine a ollS-
youlue. l.a coordinalion per- ciLnce de I'atignientation de
ietl eincole d'coiiomiscr les ses forces, cl cetle conscience
forces et d'oblenir de a mia- est un o)iiissanl niovyn de rf-
chine hliimaine uiin meillcur confort (ii lui stigger'e iIdee
rendement. D)ans toul travail, dti'une force plus grande en-
if y a coordination ie iontve- core.
plents quei 1on acquiert par la Certlains evenemenils mon-
Oratique, el ccux qui s'es- trent comment des circons-
4pyent, pour la premiere lois tanics, enll apparence insignii-
l un exrecice qultconque, (I'- fiutiles, petivenli auigmenler on
fenseni infilliiienti plI us de (eforier I'energic morale. Les
KIce que c ux qui enl oil[ detix ails sliv'anlls illuislr cli
'hnbilude. tbion ce (ig i 'vient d'lIre dil :
SL'homnie enlraine se flli- Uni sujet parcourtl i bicy-
ue ibeaicoup mi inis que eI ;clelle u te route accidenlece
pijet qui nie i cs pas, en liai-! C'est pendant la nuit:i l ie
son d aIord dtu periecltionlic- petit se reiidre quie tree's pen
went materiel de lorgane ll complex de la pencle.Cependant
Iravail, et par suite, suirtout Ide il arrive sans pine a gravir
celte quality lpsycllique q u e iune ccle tries raide. Deuxjours
I'on a ppelle I educalioni diu a ;iis, il suil la mime role,
iniscle. iiuais lpe'ndanl le juri trri. v i
Celle aducalion app)rend i la m6me mnontee, il la voil si
mieux se scrvir de ses miils- dure que I idee lui vient qule
cles. )'ailleiurs, n o n seule- I'ascension cst au-dessus tdi
.ment les muscles, mais toutes ses f o r c e s. 11 I'enlrceprnd
lesfonctions peuvent subir un quand mnme, nmais, i moitie
entrahinement. chemin, il est oblitt de mletre
oana I'cutllli iivnilt, li % u- ,L I .- tiaici. na a u)gesiIont ,
loute lutte contre la sensibili- venue ici paralyser I'eflort.
li.A measure que la volonio se Attire cxemple,Imais en slns
faific, elle dornine la sensi- inverse: Un athlete soulrve
btit.e qui s 'moutsse.C'est done uine barre de fer ternminie par-
parce que sa volonte est de- deux boules 6normnes. mnais
venue plus forte et ses sensa- creases. Un rival sublslitue aux
lions moins vive.s, que l'honi boules creuses des b o les
me enlrahn6 arrive ia soutenir pleines dic mieme dimension
son ellort plus longlemps. pour faire echouer soni cama-
Mais si I'entrainement est rade, sachant que l'engiti lru--
pousse trop loin, 111 ecuecil que tj iCrescinte Ie maximum lI
trave peut se p r > s e n I e r. de poids quel cc dernier puisse
L'homme don't la volonte s'est soulever, Mais I'aLhlte, (tnii
afletn-ie par de longs exer- n'avait jamais pu souleverles
cices, et don't la sensibililte spheres pleines, croyant (lt'il
sest protond6ment 6moussee, availt allaire aux sph)lres creu-
peut s'exposer aux conseqiicn- sses mianrLuvr'ees d'habituide,
ces du surmenage physique. les soul6ve sans la moindre
It arrive A ne plus sentir les hesitation.
effels d'un travail Irop inten- Tel est I'etTet de la confliance
sif. Chez lui, le signal d:alar- en soi-mnme. Un acte de force
me de la fatigue ne tonctionne onu de vilesse Otant acquis, le
plus. Son organism nlie per- sujet garde le pouvoir de le
coil plus ce signe avertisseur. I renouveler.


La tension italo-yougoslave

L*s socialites frangais interpellent M. Briand
La France a eouseill la moderalion el la pail


Opinion de M. Stresoemann
PARIS A la Chambre, les vice que la France a rendu A
deputes socialists Fontainier et I'ltalie en absbrbant la moitid de
Blum interpellent le gouverne- I'inigration italienne.
ment sur les incidents italo-ser- BERLIN- Discutant la silua-
bes. M. Briand declare que la lion bilkanique au Reichslag
France a pris nettement des le aujourd'hui le ministry des Al-
dibut une position entierement fires ktrangkres Stresemann a
pacifique. Les autres pays d'Eu- dit que 1'on ferait bien de ne
rope se sont associes ia l'inter- pas ajouter foi A routes les ru-
Vention de la France pour con- Ircurs alrrmantes mises en cir-
seiller la moderation. Le minis- culation, autant qu'on pouvail
tre des Affaires Mtrangeres assu- en juger en Allemagne le dan-
re que les incidents 6voluent ger n' 'ait pas pressant. Le dusir
vers une solution satisfaisante de toutes les nations europen-
et pacifique. La grandern-.ijoril s .,s lait tel, a-t-il dit, que lout
de la chambre a renvoy3 I'inte qui pourrait emp6cher une
pellationsocialiste A la suite de u,,i eile reconstruction serait con
iultrs interpellations. damnk par le monde enter.
TaPresse ne doutce pas que le ....
conflict italo serbe se ri gle pacti GChanoement d'adresse
quement et pratiquenent. Les Sam Ching Annouan advise
journaux conseillent ia sagesse Sa clietele que sablanch asse
et le sang troid. Li France s'est sa transferee de la n lace
employee d&s le preinier jour a ktraL'aru de Miracles
dissiper le malentendu. Se ra a rue des Miracles
ddux faith remarquer dauns Le tours de aiaison Niola-
Petit Parisien a l'uiniiense ser- Cordasco.


Autouri de d(

(IC la Cou


ux Arreits

r de Cassation


Au cois (iInc pri'tsent mnois dle quelles (ilue solient ls pr'len-
mars, It Tribunlial de Cassalloii, ios till contribiiblell, jusles oni
si6guvnill (i .sections r6inies, a 111ol, ii dl il (';ibori(l p aver les
ingt Ilcux ii;iporlanles alliii es. dollss ((liUe E'll rerlaiiLe. L'air-
C( sonl If's I oil(fors pour ilcons- n't ;ajoule (i hi lm.Isuipprssion de
Ill hlionaulile diriig s (conlire I'llIl toiml lreitardI ,lis pi perception
par Ite s itr ElientiiiNe M iliiic. tre- es rtevetlils s'inlpiric ('iine petn-
lativenii ni ;iix arlitles 7 tcl 8 d s' e til ivc, ile t etl de pre-
I. lot(lii 29.1anvier 1926iel par Ie vYance (filli ionii sciiletite i lit'
sieur Arillilr Von Seckeinl ill, lilcrle pais l (Coislililionl, tinis
aiu suj I ide I'article 5 de la loi (c'ul tie de l'espliit d'icelle: qitl
d(ouAnilre dii t26 juillet 1926,i, (I'ailleurs le buit lrin'cipal de
l iat donnies les 'conditions Ioule (Constittilion esil assurerr i
(Ie la vie politiquet acnuellet loule avant ll lut In vie de I'lt. a.
(1'enervement el d'agitation de I'onirtcioi ces consideralilonsi
la part du petil group (lit d'op- line se retlrouveO -ellh S ps s dans
po)ltionl, les decisions A sorlir I'arel'i du 11 mars? Les Lioyenis
suilr lces afaies laient imllpa- Elaieillidenliques : violation des
tieinnent allendu( s de ce col66. principles de la Sp):iritlion des
Ptlnsez done: il y a piarni les IP ouvoirs, d(IL I'e'galil6 devant l h
avolnts de Mahaie le Secraire loi, eltc.- Les esp,ces aiussi
de i'tUinion Patriolilque. Aussi. daienlt ideniques : riecoli'rscn-i-
lorsque le 11 mars, le Tribunal Ire dleux lois soitst'avanil aix
acce tan le s miloeis de Mahaie. lenteurs de la procldtire ordi-
i'enic lirissant ml'ilmed'in ii moyen naire I'actlion de I'(lal soil e
pris d'ollice, enit dkel'Ir leos sus ninaliire dloutiietrc, (l:is11 I'int6-
dits articles 7 et 8 incoislilii- ret du ilFisc ai q(li le cont0ril)ia
tionnels, cc flut 'occasion lavo- lie l dolt plavy.r q(ual nidt ine,
rail e dI'lever la voix cenlire sauil' icolu'rs illterieuii; soil '.-a-
I.l'xcIuItif,cot'0le Ic Conseil d'E- le'nent dains 'inlere l du Fisc,
tal exerant Ie PoLivoir L6gisla- s'agissaint d(Iu Doniain .i qtii le
tit' et de d6nier au Gouverne- Ifermier on I'occupaiit sains title
ment de la R11ptibliquele carac- loivent restliluer le bien avant
t'Cie national elt progressislte de loute ei'clainalion par les voices
iant ('heureuses entreprises con ordinaires de la Justice. Col -
qiues pour ll prosp6lrit6du Pays. clusion : les deux a r r6 s de-
L'auli're arirel c, ui du 18 mars vaient Ore rendus dains le 1in1-
sur l'all'Aire S ekckndorff a pass me sens.
inaperqtu. COtie lois, il a te6 jui- De cc qu'ils soient contradii-
g& (ttie I'article 5 incrimniic n'est toires et que-- ainsi diu'il a l1 1
pas inconstiiulionniel. Le (iou- dit plus haut les directives
vernement a gain de cause; cc ,.ur I'exament...dy," 'aT-i'W'vi
,',-* :""- ..... ,O,') ll o h'-. i ':cs seulem'ent an sujei
Nous prolessons la plus hiaufc Idel'arret dui 18 mars, il liul se
& e'freince a 1'endroit de nore deniander s'il n'y a pas eUI quel-
C(ourlSupr6me qui d'ailleurs elli I te e'reur aI propos de l'ar'rt
vsl digne. Mais cc n'est point d-i 11 mars. l'sl-il bien vrli. en
nuanquer au respect qui lui est effect, (tue les articles 7 et 8 C e
i lu quie de (ire A propos des ar- la loi dui 29 jpinvier li)2 soilent
rlts des 11 et 18 mars (quil yv a inconstitulio':nels? Ne serait-ce
entire eux une contradiction pro- pis p;ir suite (i'ute fausse inter-
lnde etl que ces decisions pro- pretation, duii e iteonnlisaine c
cedent de deux 6tals d'esprit crtaiine des uts du lgislteur;
diff6rents. di'tiie nid(o litoln i'retoatirt'e ties
Tout ce qui d(oit servir tie gui- uiioyes du ie-lii;iaIndtir coi Ili
'inconslitultionalitC, savoir : la iirticle. 7 etl onut i le sort que
bone faoi du le'gislateur; le but lear i lait la decision du 11
par lui poursuivi qui est I'inl- iars?
i't d(u Payvs, a lprospr6it de la 1'lie analvyse s'iIpose.
cillectivit6h synlholisee par I'E- i.e piraniibule de la loi est
tat; 1'esprit et la portee de la ainsi conlqu'
loi; ces l6mients indlis elnsl- (Considl-riail qine dalis i'ia-
bles qui se d6gagent de i'tiudie i'il public, il convitiil ie sous
imiparliale dul texte, des consi- traire aux lienetirs de la proc'-
(IIaLnils, de l'expos( des inotils, dlure ordliuaiine I'aclion de I'l-'lal
de la discussion, lout cela a 6t on de la CoiOunitine' pour rilipren
env\,isag ii l'occasion de i'ai'rrel die qUti fNl il a Ilietl, leurs b'ielis
duL 18 mars el lotimllemenil ex- dlonln6s it hail, ou i ln itiieni oc-
primin dans cel arrtM. S'agissant Ctll)cs par des particuiiers..,
de perception des revenues de 11 rdsulte de .' expose dc
Etit, latriri-a mninie pr6vu ceci ioltifs (ie la loi estl Hlbile en
c qu'en raison de la haute mis- l.ivcur de I'Elit (I de la Co n-
sio.. que I'Elalesiapplel il relin- ili aissa tlil ie Iliroi'ic-
pliei, il esl de princtipe quc le tires cilit'e It's ,lteleiil's tic
recouIvreinent de ses reveius letirs lieiis, iltte ces derniiers pos-
lie doit pas oire paralyst ou re- stedenl on nli possedent ppas de
tard6 pour aucun inoltil; que tire. Celle d(ouible plieciion tide


1729,


Ila lur il'AIlii


GRAND IUE 172')
En lace de i'Adniniistration Generale des Postes


Pantaleon Guilbaud & Co
PROPRIITAIRES

Elablissement coquet et elegant ou vous trouverez:
"wPANTALES, QUISQUEYA, CORONAS, PORT-AU-
PRINCIENNES. PANETELAS. MFSDE-
MlOISI.LLES el lous .atiics exquis Cigares
et d licieuses Cigare tc s (
Manufacture Haitienne

de Tabac et de Cigarettes


la qualiil des parties en pre-
sence, est I'unique clo (n pro-
bli me d'inconstitulionalil enl
d,,iat. Contlairten: ent A e (|tiii
se d6gnge de I'arrtt (lu 11 nimars,
Ie I gislateur, en raison du d16-
lauil deI litre de 'occupant, cr'e
en ifaveilr de I'l-t'at on de la Coin-
intline line pr solmpion ein ver-
lt de h! ielulle Ile droil de pro-
pricthl heir esl rteonniln [s[lii'
e (|iii It e ( lestii t ll i priovoque
lICne decision cl"bliss:nl Ie con('l-
Iraiire. I'n ce (|li coicelrnle le
lerniici,li noiivelle irgle de pro-
c6duretlil fli s'i r l a situation
.ijirl i(li(i t q1,'il s'st luii-minnie
doi(0tCe nli'es I 'ol)jet dI'a IunC re-
II 0'liti ulile Ie It gislalteur
colipreinne dans la loi Ie cas des
ocCUlpants sans dirotil ni quality.
Ce c:is petl par'ailtre range;
iniias il eslt blaoili e i I'Adminis-
Ir'ain iI .i l )oinaine. Eun voici
till exemple.
I'bItal a din6 i lail i A A. V.
"li'e propriOle mi tidsltree sise -A
PItlinville. I.i dame L. A. assi
glt' A. '. en ( gl eiirpisseiiient,
r1le lant (iLqui'elle est proprio.-
laire dte ce lerrain pour i'ivoir
li-ril 6 det Sion Irre T. E. Vousil.
sill),)()sc (uie T. e 1ail lui-iu,.-
ine' lir(i' ;iiIr d terrain P, las
tL. liinliliS (IL inoiide. T. E. agis-
s tI ell tn 'iiiaissalnce d e cause, se
I'cliit simpiilelinenl alpp)rop)ri 'en
Ic liiilt aItirpenter lpar Me O()sse-
liM. 'acle d'arpentiige qui date
d.i 10 inai 19107, tie lientilionne
alIiitin tlablissenient de proprii-
I,'. T. 1E. 61ail-il prop)rintaire ou
I rmier?A quel litre agissait-il en
Liisanlt procdMer 1' operation ?
La -Ie est mnuel t ta ct guard Etl
c'est cc... chiffon de papier... que
la dame L. A. oppose aujour-
oiurd'hiL it I'Eltal a Ield en ga-
lions. Mais iI y a nII eIx; e vus
allez voir si la loi iicriniinie
n'est pas des plus jiusles. I.a dinele
i.. A. sail l Ir s hieii l i t', colninle
sol ijL1'e, c lile t'est pas prl'o)pri -
taire cuhi terr'aini. A pieave qLle
antii'ietircimient au proc-s, le 11
miars 1925, elle 6ciivait an Ser-
vice des D)omlines, soumlission-
nant ce terrain a titre de fer-
mini're. Commlllient comiprendrc
(lie cetie daine qui a vouiiu t Mre
fr'-iilIIer e 'e bieli, essayee au-
joirul'huni de le reve tlitiquer
conitne pro|)rit'-aire ? Cerltes, elle
n'a aiiciii B luibllisseiicut tiur les
lieux. Mais, (li'adviendrail-il si
elle occuplitl eflectivemltiul etl
uq'il ecit Iallii la laire d6guerpir?
.lle e.sl satns droit ni quality.
N'enipeclie q.'elle elt P)rod(uil
des itop'ritle. C'est contlre ls
alibus S de i la oi diu 20) janvier 1W26
o(II enltleClLu s'Clevcr.


Ai si 'lsll iwis, eiin tickls pevenl ils *. exposer inl-
vilablementlt le droil et les biens
Ides |)Ltersonnes ?). Dire qu'ils
t Iroissenti deux principles domi-
nanls de nolre loi preiniire, lun
'toin enttel de I'ordre social eli
tie li puissance economique,j
I'autre londement de l'organisa-
tion national et du droit pu-
blic ). c'est (e assertr le but et la
porlec de la hoi. Les pr6cisions
Set demonstrations produites ci-
avant. s'opposent A pareille in-
terpr6lalion. II n'y a du fait des
articles 7 et 8 aucune violation
du priucipe qui garantit le droit
dte proprilte. En 1'espace, cell
des* deux parties en taveur de
laquelle existent les prisomnp-
lions ltgales tomme proprie-
laire, c'est I'Etat ou la Commu-
ne, puisque, dans le systlme de
la loi. i'aulre parties eat sans
dr(cit ii qualile VC'est done IT'lat
ont la Communle qui doivent be-
ndl cier tde la {arantie constitu-
ioiinelle. Si la parties qt
evitncte par Its textes incri
i)s .1 q Lui n'a aiucun titre, aucun
dril apjparenlt, prtlend pouvoir
rt iivcrser la prksomptoa gale
en favour de I'Elat ou de la
Commune, l'int6rMt du Fisc si
vivement d-ft'n',t par I'arrt tdu
18 mars commande qu'il soit
i envoy Al tire valoir ses droits
titc riciitrement. L'action de 'aE-
at oil de hI Communine ne doit
aLh ^ ubl de rltui -:, ni lI'e ia-


o e iL,,





... voil,dihaique jour. le mnolor-
,II No. 1, denonillu tlls juiisl-
ent orien |i ,e o i r i Ir la
ir.id'llue avec un i ruitl d ler-
ailles des plus discordanles.
a1 va commlle on I lepousse. Mais
i CI. S. Sinc ieprlrait-elle re-
ueli ;A nit mode plus lioderneic
e transport ?
*
.
.. a vu, inercredi, deux gentllt-
;i.n se presenter ;at liestaurant
'(i6rard, rue Ami6ricaine el se
tire servir tin repas copieux.
orsTq'ils turellt ftini de Ian-
Ir, I uil d'eux ldelilanda du pa-
ier, uine plunmeel de I'encre et
gna ce pilrchellini : lon pour
i somleii de .1 goulldes,))
.e patron iqui vent itoujourI'S
hre paiyt par auilre those qu'en
ailier., r'6clalma le prix dIIdiiner.
tlnulte et l)iruit. Eln ialgrt- out
ela, le repas lie ,fiLt pas paye.

... a vu la Police interdire
iux pauvres de sojourner aux
lords de I'6glise St. Joseph.
Les in a r c h a n d e s de caf6
Ihaud et de pain tLaient d6so-
6es. Cependant, apribs la c6r6-
lonie, ii n'y avait plus une
outte de caf6 ni une mie de
ain. Que les pauvres sont noni
reux en laiti I
-- 1 m m l
ominage pour occupant, ce
ouninage pourra toujours Wtre
epar6; tandis que dans le cas
onlraire, rI'Etat peut courir le
isque d'un prt6iutice irrtpara-
ile, car I'occupant peul devenir
nsolvable dans I'intervalle de
a contestation au jugement,
insi que I'a si bien compris I'ar-
Li du 18 mars.
Quant au principle de la sdpa-
alion des Pouvoirs, c'est en vain
ie I'arrt prit lend qu'il ait t
iole. Ce principle n'est aucune-
nent int6ress, en 1'espkce. Car
''est un droit absoluinent cons-
itiliounel qu'a le L6gislaleur
rdinaire de rigler le inode de
)procter devant les tribunaux,
pourvu qu'en le laisant il n'al-
ecle pas le lund du I)roit. Or
ci, Its droits de I'occupant ou
lu termnier restent enliers; et le
iuge qui, pour les raisoils d'or-
dre public, indiques danis 1'arret
du 18 miars se trouve momenta-
neiment dans l'inipossilhilit6 de
se prononcerrsur le droit de pro-
pritd, recouvre comnpl6telenenl
sa liberty lorsque le litige lui
revient.
Conine on le voit les articles
7 et 8 de ia loi du 29 janvier
1926 ne sont pas inconsltitution-
nels. Au lieu de les diclarer tels,
il convenait plut6t d'en Hixer le
sens, de d6terininer la porte de
ses termnes, connne cela a Wt fait
a occasion de examenn du
pourvoi sur l'article 5 dI la loi
douanimre.
Non,a I'EtaL n'a pas enlendu
se faire justice ia soi-intnle el im-
poser au jugo I'obligation de
consacrer cettlle anonialie. II n'a
pus voulu spoiler, encore moius
s'enrichir aux d'pens d'autrui.
11 veut simplemnent reprendre
son bien inddin, nt occupy et
f'interet public command qu'il
ne subisse aucun retard, ni qu'il
suit expose aux conseqquences
de l'insolvabiliLt des fermiersou
des occupants sans title ni qua-
iih. La pensg e que Mahai a pr.-
tce au Legislateur n'tut it~yciee
ni dans 1'expos6 des motifs, ni
dans le proces-verbal du vote
de la loi. Des lors, I adoption
que les dits articles prescravent
en laveur de l'Etat ou de la Corn-


imune n'est qu'une rtgle de con-
duite, un criterium tix* dans
l'intkret public, pour lutter vic-
torieusement centre notreper-
pituel e trop commode Socia-
lis=u d'Ctat.


O


j


i -


Nou R nIus plaigonus di lki al m-
sit el nous avm tort; lle svr: a
noea dlem4dre de ekoess qi suntl
Inasss *It d'aultres rheses qui soat
mraies.
Ileanr BIECQUE


"- --- 9~


I


_ ____~ I I


___


__ __ _____


_ =_______ __~__I ___~~ ~ _~_ _~__~I


Il --,


.* i








































































































N'avez vous pas admire come
s'arrangent lea cheveux les personnel

mode du jour?
* Ceci ne s'obtient pas avec un
peigne et une brosse ni applicant de
I'eau ou des pommades graisseuses.
Le Stacomb est le secret de cette
attractive coiffure qui dure toute la
journme. II est egalement efficace
pour les deux sexes. Le Stacomb en


LE MATIN--25 Mars 1927


On BON CONSEIL
Lorsque tu te venges, tu It
montres 6gal A ton elnenmi
en lui pardonnant, tu lui es
iupirieur.

Les balls public*
II deviant nccssre. llr
attention de lai Policic4'r Ie
b ls publics, pariiclicirelent
sur ceux (eii ont ltu, Ic soir, a
I i rue Am'6ricuine.
l)Depis qu(tilque tnemps, ces ru
onions sont I'objet de frequenites
sciCes scandaleuses. LIes lilles
ne se contenlent plus de dan-
ser A l'intlrieur dec ces tablisse-
ments, deles vitnnenti dans l.i
rue ltaler Icur immorality r
(qu'lles accoinpugnent des pro-
pos les plus obscenes.
.,I.es habitants du quarlier s'en
i)hlignenl1, l1 si ces buls d(e-
va:nt c o 1nt iu 11 r I re des
lieux de corrupt ion et d'offense
it la morale puiblique, il vau-
drait niieux 1es intcrdire unte
tois pour toutes.


Panne d'6lectricit6
AvanIl-hier soir, vers (.) lieu-
res 1 2, sotudain toilesls ls lam-
)es Iec I ri q Iu e s s't'igniirent
dalns les I1aisol0s. 11 y Iavait pain-
ne d'6lectricilt.
Cc tilt lne l(here de trioinphie
l)oiir I'archlique systcnme de lu-
mninaire d'antan ; cari chCLIun ll l
oblige de revenir i saI modest
bougie ou iA sa prosaique lampe
a gaz.
IHeureiisemient cela ne dur
point trop longleiiips, vers 10
leures, I'clatanle et bienlai-
sante Mlincelle jaillit soudain deI
nouveau aux ampoules et la lu-
mniire fut...


Embellissement
du Palais des Finances
De grands travaux d'amnlio-
ration et d'enlbellissement ont
Wt6 entrepris dans lagrande
cour du Palais des Finances. ()n
a done mis la derniere main A
l'embellissenent et A I'utilisa-
tion du terrain de I'Etat adja-
..... y,, Panlis des Finances et

Nouvel haltien
Par Arrt6, du President de
a t6Lp>ublique pul)li6 au Jour-
nal olf iciel, la qualil6 d'liailien
avec ses droils, prerogatives et
charges, a .i0 coinfr'e au sieur
Lopold Sanchez, (tde nationality
dominiicaine, qui a fail, par de-
vant le juge Ide Paix du Cap-
IHaitien, la declarations et pr|t6
le sermeut prJvus par la loi en
cette niatidre.



Iea( IC)o
Voidc le programme
qui sera ex6cut6,
ce soir, au concert
du Radio


8.00 p. n. ()rchlestre (I 'e t2 e-
,gilmnlt de Marines.
1. Nul autiro (e u vous
lie sait couilnient ali-
111(Il'.
2. I'll Jour.
.. la'yoi de luneclm-
brl'sste lai pour moi.
1. Stampedo.
8.15 p. im. Ih'eitlal de piano par
le Lt. Ture nne Fran-
Vois G. d'II.
1. Pour Papa.
Fox Trot.
2. C lie. M16ringue.
3. Je veux ltre connul
comnie le bilcheron
de Suzie Fox Trot
L30 p. m. Lecture par le Ser-
vice d'Hygiine.
1.45 p. m. Solo de CM a r i n el t e
ar le Lt. Luc Je it.-
aptiste Ui. d'H. nc-
compagne alu pi.lnt,
par M. Henrv Belair.
1. Old Foks iat Home.
2. Caprice Valse,
3. Tyrolne.
1.55 p. m. Po6sie (ite par M.
Adrien Scolt.
Non Merci.- (Ex-
trait de Cyrano de
B'ergerac) d'Edndond
Rostand.
.00 p. in. Orchestre du 2e R6-
T iment de Marines.
Do-Do-l)o.
2. Deed Ido.
3. W here (io () ii
Work-a-John. "
4. Trail o l reams. I


8


9.


LES

Etats-Unis
ET LE


A Geneve
La disiusslon snI lI limilalioli
des airiH'ents


Mexi(uC .La th6sefrangaise
WASHINGTON Les 6ve: (il'GENEVE Le ,pro)jet I'ran.,is '
mnenls se sont pir'cipils auiijou- sur la limitation des armemients I
('lui (fans la sitimlioln ei lc ;ii- inliqiutque lhi Fran'ce conflinue
ne mais on nIl 'a Ias I)i )ien d, Ia' i i i rco) Mser '1111 sysl e de I'toll
nir dans quelle direction.Le I ). -I n l ige naval total t licu dl' lli
partemenit t'l I a at intio (itle tonillage par cat6lgoliCs deI nvi-I
le gouiveriillne1ll atniricinii I n l r s111 (01 1 (llll e (le:de nhident IIs
rat fill n au 28 mairs i SOi Ilrait i'ltElS-l'ntis et la (irandile Ih'cta-
de coltrel)bande avec Ie Mexique glne. I ,' 1ri'ainct deilllnide ;1111si
qui est li6 f la question des exp[ que ( ha(|i(c n( tioi riO'lllise
editions d'armes daps cell repiu- (lins Ie tonnage (iui lui sera al-
b)li(que. On a donn6 i enlen(!dre 'oi, les divers Iypes de b;'li-
(que les etlforts aills poulr ob)tenir Ine tis u ilnieux lde ses iiil'tls
unil accord 'i propos d un tra il' intionllux, de sa d(,lense e1 de
(de commerce (lqi1 priooIig(raitil s5 ScCurit&'.
let sdroits dIes a ricalinsa Iu Me- ne clause sp)eciale (qui est,
xi(lue n'avaient paI donned de rd' pense-t-onm,une allusilon amica!e
suiltals. 6 la colil'erenlce (olidge des
L'amlbassadeiur Tellz ;i coif' tIrois )I issaiCes sliitile (que le
re avec'le Pr'sidenit Coolidge et Itrile i 'annule I|ips les conven-'l
Ie secrlitire Kello' igg la resi- lions signdes I)reil)blee11nl piar
dence d( president an Cercl,- d(u les nations. Co ,trairemenlit al
Ponlit et aujourd'hi on d t qu(iii'll plan brilannique, le irojet lfran-
Mtailt des plus optlinisles au su- 'ais exclul en (,uIel(ue sort les
jet des reliaions I'tliitres enire ,0se'rves d(Is (lilliniulioins des ari
les ltlats-L'nis etl I Mexique. ( Ilecs Ip rc (11111 lin1te ccs rId-
.. -d 'icolions x Itroulle oiln alx
I's Il'alld raidsI' ll inlllmentllls n sel vice. Le project
Sr sn'insiste I:s stir In i illitaiol (Ide
PAILA L.e coniunlan(Illit (ICe I'avialion civil l ioins qu'elle
Pinedo lsera i)rol)l)lelmeinl o)ili- n l le e en (1 l ii'l" la s6ctrit&
g6 dte resler tIrois jours il Pl' ralI. is ;Itlret. )issi ces al l igulIaIli-
()n s'est n elleCtl I)ert- (IlUC i'h res. \Aprrs A:ivmr demanded qlue
lice d(e soln lal)IIaNreIl avail lit l cll(I Ie i)ys :1isSe connaire ain-
l)risCee pein(ldnt son vol iII-d('s- u1LIllenienl s(s dsp)enses en1 ar-
11s de l'Amuizone. L'cscti(lrille icIinements, Ie ('o 'iinent l)ropo)se
;am1ric Aline se Irouve ni)inle- I'bt1i l)lisscllelint d'ui le comlnis-.
nint rJ i 1(1 ie t e lireiniLit ;i 'IIaraI, Sion i' lli-11:111' e dut (t Ellsarme-
(( Le San Antoni ,o ) 'alil veinu iint i |enla So ilt6 des Nations
rejoindre (( Le Sl-tLouis t ,e Le (lui serail lcompose des lEtats
SalI Francisco ). neutres (I conseil avec i'addi-
----- ---- tion (dt, es lnis-l'nis et de la Rus-
Le centenaire de sic et (Jili s1ur'Villerait I'ex6cu-
la mort de Beethoven lion d(u trailed.


PA IlS Le cenlenaire deI la
11ort de Beethoveln a li ce616-
lbre aujourd'(hui ia I'anlphithia-
'tre d e ia Sol'l)boi e ell Ipr'et'
des lrincipaux rcprseti lants de
Ila musique f|ranu'aise. Le pr6si-
dent Douimergue. y d1ait repr6-
sentl5. ILe miistrc de l'lnstruc-
lioln )ublique se rendra jcudi a
Vienne on lil assistera anu nom
du gouverncment franais anx
ceremonies enl m lmoire du c61
bre musician.



chinois
Le di Isordrti' ni', ii ShIii hil i;gi
ONNl)ES -- llgr' unejourl
n6e de violence et de pillage
(lanS Is (Iqluarliers indige)ncs de
Shalinghai, LoIdrets n'au pas fairl
de s'ltqui0ler outre insure de
la situation d(,ins ceile ville cli-
noise. M. 13lldlwin la ein effet d6-
clare aujourd'hui A la Chanibre
(Ies Conllmunes (I e le conseil
nilicipal el Ies forces nilili i-
res et inavales avaiitnl la situia-
tion bien en main dans la coln-
cession internalio(nale.
SHANGHAI Les troul)es Irii
lainiNquecs oult t1u0 a;1u lu()inls tinel
(doI ltiine ide Cl'hiaiinlung. is (iil
avaient essav6' de pen)11tl'rer (1,.iis
la zone itilernilioinale.ln delhlors
de I:i concession initerniationale,
le iille ge et ii t isillad coIiil-
nuenile.l'es ries app);'l ienlinelit i
111e (olitCe 1irn'ie coCiiiMose dte
soI itlils ciiiniels oriliniires elt
de nlationalisles.


^o- --
L'impbt sur le revenn
en Angleterre
liiiin luidels ilu Cthanerelier
de I'E(dhiiiier
LONi)II) S Le Chancelier
de 1'lchiquier s'inquit'e s6rieu-
sellent de 1'Ivasion eslimee aC
50.000.0(00I de lives sterling (Ins
4 I'Elta comine impot sur le re-
venu, surtaxes etc, ne sont pas
pl)as ai la banquet pour l'annic
fiscal par suite de divers mo-
sions ). En outre les dolinqlUain
peuvent s'adresser aux tribu-
naux. II eni r'6suledes dlais U"*
2 olU ;3 ains peindantil les I);ii-
ments des ilni),'ls et des iniik-
rits re'tlenl suspeindus.

Victoires trangaises
de...tennis
NE'\V-YO)IIK Les brillants
joueur'S l'ialIis IBorotra et Ihru-
gnionI oIt continu6i A tre viclo-
rieux da( S in's lespretuves duchli ii
pionnlat national sur court cotl-
vert. A l'Al1rin1y du I premier i'e-
gilmilt, lBororli i aliOiniil en 2.)
Ininuhes Ieliorberi iowinan |par
6( o, (i 1, Brug on I iatui \Vil-
tliuI Aydelolle par 7 5, 6i (0.
-- -L ,** - i
La Pologno
et l'Allomagne
VA\'.\;S)Vl- Ie Iniiistre des.
A\I1aires 6tllngt',I-res NI. /;ileski a
llin l'lo t' MI. Ilieiic'her, ininisitre
d('A.\lleminne,(Inque la 1Polo.ne 1eail
dispose ;i I'iprinie les lnip-
ciationIs pour i tr.iil6 de com-
lle rce.


crime ou liquid s'applique facile.
mnent, eat invisible et ne tache pm ni
est graisseux.
De vente dans toutes lea bonnie
parfumeries, pharmacies, etc. Es.
Sayez-lel Appliquez-!e vous le matin
et d6ployez votre belle coiffure toute
la journee.


Conswrv I.s cAh.vX puios


Offre Grat- .
Standard Laboratories, Inc.
113 West 18th Street, New York, E. U. A.
Envoyez.moi gratis una dchntiUon d Stacomb.
NoB
Adreso"
Vi. .t Pay._____


-- i m. -.^- - ---"^--^

s hLu A T f)







est lieureuse d'informeri


fi


mi
m


ses Clients


(l 'I partir du(I 15 Avril prochain elle-

'e(CO IIIenIllCeCr' la (listri)ution de UNO'

BILLE'T de LOTEI1IE (1) contre CENT

lde ses BONS-PRIIMES, (100) en plus des

(ourldes 2.50.

Le tiraje des 18.ooo numeros de

cete Serie Se fera dlans les immes con-

ditions (UC la d(Ierni're fois, mais les

prix et le noml)re des (Jacnants ont ete

aUL enlltes colmITIC suit:


Un ler. prix Or 5oo 8 prix de Or 3o


<< 2c. <


3e.


(


loo
10,
00


4 approx. du lcer prix

4 2e "


14 )

24 "


a


44i 66


" 3e
OC


&AU SU),, ..a aoolonie.t
fran9aises
PARIS M. p1oincar, presi-
(lent du conseil, M. L,,on lPer-
rier, luiinistre des colonies et NM.
V;II'rlie, go uverneur g, nCral dei
lii 1(och lie nlit en ;l 0joItrd'hl i
line conlerence. M. \aciiiie a
ldeclareI l'issue ([- cAtle rtu-
nio I qIu'on avait ex'nmiiI la si-
tunation ien ndluclhinle.II s'est f6ei-
cile de la conslilttlion d( '1necomi
mission ('enqutcte. Ibe gouv\er-
Cneur-g'ni6ral .s'eiburLIucra le 8S
avLil pour rejoindrc soiln oste
:' lIanoi. I.a (.chaiibre avait ac-
coNi6( hier soir au gouvernie-
Inenlt nil vote le tcoiliilice )part
;{i' voix centre l .I) sur la lpoli-
tique colonial.

Un record 6questre
L.e P'riiirc d i- allies iail s.a q nilri'nil't
IIO ll)el il- sa
(,il)l':llB'i I.x prince dre
ialcl-s est tolil)6 d e tlc\'eval InI
I)Ic ic'Ir bl)slt cle ti( I (L.S l)le (IC
t'I1t'tn e aiuiucil il ireilait 1) rlt.
L.e p)rincc coin(COn:-'ait pour la
coupel qu'il av:ili lii-IIinIne ( offcr
Ie pIour i0,1' reuvc et 11i lon( il'|
( Cark Courlier )) sur le quel il
avail gnign6 la coupe de lo i(
Manner le 16 Mars.

La fievre typhoide
au Canada
N )N) THE.U. l'e|itlinie (ie
G Ve t'Ivplho le nIl ediliintle pais
A t on sI;1 :iLe )o 6 lOii ''ve.iXt\ .sS
Iprml:lnt ainsi uni lt(ltl dIt. 70)5 Cas
de(iC s le diSI )bt de l'pide mie.
Vinlt-lieul dc(16cs onil 6 enre-
gistres.

1Ia stabilisation de la
monnate br6silienne
RI(O !)D, JANEIR(O- Le prio-
.jet e ( stailisation moiNeaire
c'O ni .cn,'era 'I tlle appliq(iu6 la
seillaniil [)'oc)(lleiii si Ic latux lixe
serail (ie 12 cents par imil reis.

\7| i


v ouiez-vous pi
1I' t lre lt ilve(t' i c ii,', .v'o u tlI (,z e inoisparm S
w "'1 tic 1g ill II V ilz-Vous PILULES OPIENTALES
l t'l l \1 \1 l li l < (I IIS tes .i < ,idt, rafter

I ll1c/ vons c oI z I k, .... u r,.iVo31-t I
A nd re ISIc D O R.': I. 4,RIt !'ftI)'t
hu t' l ( I' I4L"l-dc I 4


luarzag '
Avant-hier eut lieu, enl 1'glise
de S:iint-.losiephI, le t iriage (dI
Melle Ainne Joseplh avec MI
SIslardili S1ilion.
Les ( ilrii s oalt t. 61.conduils
au pi ied de Il'itel par Mine Al
gel SjoaurSl'ct el Icr le 1)r (Gabriel
E lie.
Apris la c'r1inonie l reiic ieuse,
Lune ch1linnt1 reception ful
olte'rte aIux i iiieI s et ai leIIrs iln-
vites (ILId S I's salons de IMr el
NMine Alger SSAjLur. Au cllinl)lpa-
gilte, le parrail'in t)l aiila l )po r ses
lilleuls les plus liho'ureux v u'IX.
Le inari' rIp)ondit en remner-
ciaut et son Ii're', M. NMugloire
iLeauge, pl'rononlh a unie tellc al-
locution qui Lit, en maineils re-
pIrises, so( ligiinede ti vils applau-
d(isse' entls.
Celle reception I It suivie
(,I'un l)al qui (ld iri jus(qu'A midi.
Anu ni ri ing civil qui a11 vil e1
lien PiWr Ic inii ''re di'c '()O'i-
Sier i d :it c(.ivil la s,'clio
hord, \l1s (C. M,')l)lliss'e et Nih i-
r ice i' iic x ll iIti'Circ l lI i' s nli eil-
liinrs so() lih ils -inx conjlinlls.
Nous 'reo1v(11V'lois IOLIs nos
\V(1ntlx de booillieir I 'liCurcux
couple.

Commission
Cadastrale
lea Port-au -Princs
La CoLiinlssioin Cudast, ale de
l rt-aiu l Prince., inslituee con-
0loriliic'Oit ilnx ar'licles 1! deI la
l.oi du (21 .,ilt 11)08 et 1 et 2 de
la Loli d 22 ID eiembre 1922,
invile les occupantsdes terrains
coiip)lris entire les rues Joseph
.la vier, du Magasin de I'Etat et
St-llonorll jusqu'A la lacr, A se
pr6senler A' hI6tel de la Pre-
lecture lous lesjours de 3 A 5 ihs
de l'apres-nidi, pour lui sou-
inettre les litres ltablissant leurs
droits.
Port au-Prince, le 25 Mars 1927.
L.e I'rsidenl,
Ci.E.VI:NT MAG LOH! E.
Les Membres,
II. 3EN.AMIN, av
MARC BRUTUS.


de

de


" 10

5


chacun Or 2o

15
,, ,, ]


Vente :
au-dessous de la I7
A prix.
SOn ftai savoir A tous 0q
(lu'il appartiendra qu'en vYtwi
d'un jugemnent rendu palls
tribunall de Premiere lWstO
ce de Port-au-Prince le 16 X
. cembre 1926 homolog .oi
Sune deliberation du contSil
laille des inculers Ernl
SGeirard, Antonio et ErrAdirl
Brutus, tenuc sous la pr:'
dece du juge de paix do;l
Section Nord de Port-au-fWi
cc, le vingL-six Novembrecd
la mime annee, etd'un aWtM;
jugeinment du minme triblW,
enl dale Idu neutl mars 1927t
mellant la vente au dessow
de 1'estitmation de la proper
ci-rij) w designll, til sera lP
c6ldd le vendredi 8 avril a.
ieufceiilt vingt sept, A trol
lieures de I'a ipres-midi, en
tude et par le minisl6re de MI
Ieon hliarles, notaire a la
sidenice de Porl-au-Prinl
du LIeuiple No 1518,,A la veni
au plus offrant et dernier
eCiisseur CLII'Iiune propr
foniIs et b)lisscs, sise a P
Ia-P1iilce, Rue LFcrou, ci
v'ant des Miracles, No 118,
la cJintenance de ving
pieds de facade sur soixa
deux de profoudeur, bor" '
savoir ; an Nord par la
Ruc Ferou, au Sud par
Charles Miot, aI lEst palr
rel Millet et a I'Ouest pa I
dame Aubry, suivant pf
verbal d'arpentage et dea
sion de J. Bouzon, en draWg
quatorze Oclobre mil bhut
quatre vingt-quatre, en
tre, tel que cet immieube
pursuit, comporte etS'
sans auicune exception ni
serve.
La dite ven!e se terail
sous de la mise a prix de
mille cinq cents dollars
par 'ex )ert, ouire les chae
de I1 enclire et II presencee
sicur Desaix Brutus sub
tuleur des mineurs pr.
lairc,demeurant et donui ^
,i Port-au-Prince. A la rCla 1
du sieur Antonio Brutus, pIQ


Toute la Jourmee
11 conserve vos cheveux avec cet effect
dligant que tout le monde admire!


_ ~-- ~1.~' -. ---- I---- --3~3JC


-- --- -- -- -- --


~iI~__ ~_~~ ___~~_ _;


- I








LE MATIN-. 25 Mars 1927


ritaire de ieul)'es el a;,-
ien colm eCrca, it, detil efl a iili
I domicilidi i I or t-au-ir inc,
gissant (lllis Ic\xikic ed1. ses
de ipuiss;aicc patIer-
l[ ,eomme prc l:,i:i.>ie tics
ils miners Erniest, ji iad,
ntonio et trilla 1ii 'iiutus,
yant po'lr avocat coilstitlue
lc T. Laleau.
Pour plus aniples reinseigne
nents, s'adiesser -i Al, c coni
lharieS ou a lavocaul soussi-
ojt-au-Pri i e,!e2 1 Mars 1927
T. IA1LA'U, av'oca i
lanam Railroad
Steamship Line
Le stemer'-Ancon'" .st -Il-
endu a Port an Prince,v\enalnt
e New York. Ic d(lia'lriche
7 Mars.Avec : .5) iMssagers,54
asdc leltrcs, el iparti a (duns
'aprs niidi d(l iiiLn6ili1 jour,
lirectement, ponr C isiol)al
anal zone.
O. B. THOMPSO)N
Agent mineral l

A -vendree
Chez
ALFRFD N. COOKE
1912 Bue (Il Migasin (,I 1'Elat
Iluile d'Olive I)uret
par gallon et par litre
Whiiskry
King of Hearts
Gin Beefcailcr
Biere Pailletct
ins Liqueurs Chamlpagne


NOUS OFFRONS

les boissons suivantes:
PORTER : Tennent Sloul XXX
VEIIOLUTH : Marlini, Ilossi
DLBOMYET, Punch, Sundois.
WHISK : Jlihonnie \allier,|lack A red labels
lINS (ira,.s el l;h'or de A. DelorJ &
SIIHElill lillAN \lia l)au s.
" LIQUEIURS assorlies.
En venle A Ia maison
L. 'lREETZMANN-AGGlERHOLM,
SRue du Quai
I ------ - ^


Colombian steamship

Company Inc.
8 Le!steamer; "Haiir' parti de New-York le sa.
Wi i ars courantjdirectement pour Port-au
e, est attend ici le vendredi 25 du cou.
rant. 11 repartira le mnme Jour :pour Petit-
Goive, liragoane, Cayes et Jacmel, en route
pour les ports de la Colombie pregnant lr6t et
pasuagers.
'ort-au-Prince,, le 23 ars 1927.
5 Colombian Steamship Company Inc.
A i


IGebara &,Co, Agents'


Une

can


L ES dames prefcrent souvent Balby Ben ha cause de
sa grandeur mignonne et son apparence agreable et
distinctive. Quoique d'une hauteur dc 9 cms., il mar-
que exactcment I'heure et vous appelle a temps. Sa
sonnerie est continue et intermittent.
Le rc'veil America a une hauteur de 15 cms. et une
sonnerie continue. Pocket Ben est tine bonne montre
de calibre rigulier, et d'un prix bon marchic.


IWVESTERN CLOCK COMPANY, I.A SAI.LE, I.LI
1_


NOIS, E. U. .A
6
-_______]


MOIIR & LALIIIN, Agents
Port-au-Prince


A vendre
Une automobile ( Dodge
Special Touring ) en parfait
&kat, jcu de pnetis et pneu de
rechange neulns.
Sadresser an Bureau du
Service d'Hygiene, Rue des
Miracles, on par ti1ephone au
No 625.


Horn line

Le S/S ( Minna Horn ) ve
iiant de Curacao via Kingston
ct cs ports du Sud est atlelndu
ici le 27 Mars et continuera Ile
mem cjouFr pour I Eu rope viI
les ports du Nord pregnant tiet
et passages.
HAFIlNEI I& o0
Agents g6enraux.


Mademoiselle
Leo Avon
Annonce it son aimlable lien
10ce qu'eile a change (ladresse
ct queson nlagasin esl acltulle-
nent situlRue tic 1'Eglise (du
Sacrl-C(raur, alu Bois de CI(hene,
ei t'i:icc (e I'l,'.c des Swxi rs
de St Joseph dc Cluny.


RiIE IIS URICE


Capital: Or 18,ooo


Eu g.Le Bosse 6co

Agents Genraux


Remerciement3s
Mr S. A. Foutg,-re. P'it'sidentiil
d1 IlI Comm(iissiolln Clninti-
nli:'e des C;ives, !it IllniLm:1-
illi Col i di, e Clhlirine l'uni
gere el lters I:niIllIL's re ell -
cietl cordi:ilelIli S:i t rii'i-
dour M,,rM I T \.M. I'i cln,'il'Ce
\ '(iie-C\tqlil'e (s ives; S. (i.
Mgr J. M. Morice. e"qIlle de(
Tabe; les nlemilbres d(Il ci igr
les Frl'Trs (I I lislruIctioin
Cir1lillnnec ; les S(iturs de St-
Joseph dI ( luiny;dc I lHospiceL
de i linmuaculee onceptlion ;
la Musitque LLa Muse) ; Ie Iper
sonnel du Conseil Commanilli
les anciens dleves de lmusitiiue
de la detulie. les (quolidicns
de la I apiitale clI Ius parents
cetanis tanlt dcs I 'ayes ique des
aulres villes de la IWpublique
quiii Ieur out donned des lemoi
giiages de synipalhie i I'occta-
sion de la miort deI leur re-
grelt&eemere
I re Anloine Foiuire,
n(e( Clriu ChI ,1 ire.
11 les print de croire ( ii'ils
Icur en garderont une pro-
fonde reconnaissance.
Les Cayes, le 21 Mars 1927.

Ne Negligez
Jamais Votre
Simple Rhume
Soignez-le Ides le Debut avec
I'Aidc de Vapeurs et Evitez
ainsi la Pnteunionie.
Lo moyon IcL phl rapidly d'atUa-
quer ks rhunes -' c i)Wi>Le i employer
des valcurn, in .ldicinales, lesquelles
peuvcnlt iL'V iInliai3s dans 1is voiCe
respiratoirs caentain-
Sniv.cts ct poilniOmons.
))ans de nombreux
pays, des millions de
S' pern;ontns ont appris i
S signer lurs rhunica
(u.\\/ .'" au preniier indice
--- d 1 niea par Vicks Vapo-
Rub. Elhea e fric-
tionnent sitniplcment avec cet onliueUt au
iomnt it du c,'ucher.
11 agit on ri .me temps common un cats-
plasrn.i tt une l.nm)e vaporisante, parce que
it cihaleur du corps lihru leas ingredients
,uous former ict vlpeurs. ElIk d6tachent
le lIrie>, all genti la tte elt suppriment
,'n:.i6i a ikii(.l un rhuine en une nuit.
ICOKS
VAPO RUB
Plus dc 21 millions de pots
en usage annuellcment


Lone Star
StIamhiP Company
Le stamer i (( Southlands )
venant de Galveston, Texas,
tst attend a Port-au Prince,
vers le 26 diu courani et conl-
linucla Ic 1 nime .jour Pl oit'o-
Iico.
1 ,,rt-lau-Prince, Ile lim ars
1927.
BIOL'EZ FIrres,\g.nls.

Avis
Les crleaniel s dui sitmr Salle
ZAKf;, ci-dev.anl coinnicr(ant i
St-Marcen al illite soul avises
q(lu'ils out ui) elai ide qiuaranlte
jours, a partiride la date Ides
prescnles. pour prIsenter leur
itile de creti'e soit an solus
sig Syndic de la Faillite, ou
au grefle du Tril)uinale ( Pre-
mitre Inst.ict c ii Sainl-Maic.
Port-au-l'rince,le 17 Mars 19-27
Antoine (;E!AIIA


Sat'ledle t350 Billets (eC 2

(()118 lI (IC laI (i'anIllde l'r

Mcaison Alain Lci'a(lue
Pou pr.pilar sar cott ilalle et rn ir e.:cotira-
g# r e p,,bii at aclneer 1 s b.lletsa o'ne gourde
erni .1. I ;11 a Ie< s'oligage formellAment :'i don-
no 41) lour tst de iuarc i ndisoO con'r, change
de 4 bi'lutsde 2 do'latrs des lots gajt 6S.
LI.('sG(; WANTS


I lot
3 loir
8 lots
15 ,
30 *


"i) 1 i:eits
30 1
24)
*J ) (


7mp'esie7-7, tU d'a -hete- vos fillets pour le
tiragg lqui auro lieu ie I)Mnillche 8 Itii Ig27 au
taild.ngq Ed E ,tfv & .o en face d sla '.ompagnie
glectrJque.
I e firage dea 'i mais ,n elle mrmeo a 6t6 an 1on-
o0 pour te 30 O tore 1927, ma s grAle iA Ia
bone a ,roh et i\ a nou velle perspeotiva do Ila-
file do billets A 1 ,ouiirude, 1i eat preiq. e certain
qat e tiracg d6 initifjpo irra S'efeot'ie- biei
avant la dute sptclfis6e. Avia en aera donn6 en
temps voulu.
()n trove des billets ti la Librairie Montros:ar,
etpa- olffr die to des nornb'eux placlers.


COMMERCIAL

AGENCIES

and( COMMISSION
EN FACE DE LA DOUANE
Parmli les Inaciandisc s n .tlock, inousavi( s:
W h ls:l H~,lck & white W hite Labl. Prix
W h T i sky': (ky 1 itl loult concurrence.
(1 )l)im 1t:l INt' Ionlttll.n'c. VINS
VAiICha pJacqnjIIl. li'OigLl hi)anc.
1c lyii' Ci prix defiani tloIle
F('rom aqes: .: f'iL lice.

ch m t ,, Aliment nltitilpari oxile. ce
OCUlll
Davis Biakinq Powder :
Pir'x delianit toiule conicurrenice
SlVs l i riouses pei ntin cs de
1 tl t-iir-CS : 0. Pierce Co(aliltl ic e prixii
(Ieliani to ule colnciurrnce. )
Ces peitinlures (iii, Ipar leur excellent quililt delient
1l1ile co l reliince, nlie s nt ol'lerles I qu'a It ile 0 c'est a.'
dire :i ei'ix ( i d( 'sirenlt lde la peinlure de sui p(riorilI
exit ie.e d oiiiiilaliii n fii Ileati, durable et un travail
La rclaime de ces peiilnurcs est plus Ai laiie. Nous
lelloni Il:i dispositlion de loous, la tongue lisle de cCx
qui loi, usage de ces [ciltluies.
1Tlephone : 791
MOIlt & LAilIN, Agents


MENAGERES I
Pour teindre tous timus a
LAmsZ, COTOm, solz, oft
L mOqur pntduil s'4al
Fnr vel. .'eA** Irm ribs.b, ; trm...,i. w D ca
34r ,6a Jo,. Joba-H l |u- sol . Al I
*ois#r P *li '. ,r , , a i. I
A V-C.r iRtlCO,fAlS tS(S.*i.) o l.e


DRKANDEZ LE

hilinh n Salinr
I tilt el i' coniil t'Oii '1t
vieuix et pur.
]l'coni ii:;i iait l el icctonstitla;il.


A.de Matte6is& Co.RPe r)Iselntants pour Haiti


CO UU NLIF


Insurance Co


des plus fortes companies

ladiennes d'assurance sur

la vie .

Eug Le Bosse & Co


-


rr. il --- - i I I .... -- --- .I I II- ._- I----- .... L -- ~ |11~ .i o


- _


P IL


--


Ou


I


I


4







LE MATIN .5 Mars 192/


. -


Ces


A1 on0eCS vol0s illieressent:


lise


-les


.PURATIF du D' MANGET

I combat


les Maladies de la


P,-. .4
ni
." '" "
/ i *.. ,-


N
/


V;,ts du Sal't
Varicus, CGndes
aDvaoiL circulaiioo
Ldtour d' i


.1/v-./ ..
. '..-.: ,. ." 'J* *., i \
''* / ",')

/ .-.. ,. .- .. .
-**^ ,.1 /, : :


P --i-m-m--e-

FINIIES LES PANNES
Si)DE

CAOUTCHOUC!!!


Une )bonne nouvellc
Camion I II


'pour tos Ies prop)r'itaircs td


met en venle son lPNEU SO.IDIE 30 x 5 pour lout Camion
de cette dimension.
Je vous invite A passer a mon Magasin pour lne d(e-
mronstration, il s'agit de votre inheret.
L. PREE'I'ZMANN-AGGEIIOLM, Agent.




I l a touj oJur du
danger dans Ics a"ules!


Les gcrmes danicreiux
pullulent (Lais lei ag-
glonifiratins. ()t nc
pcut pas t,,ujiurs dvitcr
lcs foulcs n.|is il cst
toujours possihIle de
sc prdscrvcr de tlioute
chance d contiagon.i.
Le moyen .le plus ar et
purifier Irequcminmn't la
peau en faisant us.gc diu
SAVON


LI ENU-
le Savon A
pour la Sanle \
Lever Bios. Co liostmn M..'., '.S .


. 180


Fred. Gaetjens
No, 117 Rue Roux on onlne-Foi. No 117
Telephone: (667(7
ON TROUVEiA :
Alcool fin pour liquetwI. Sucre lhasco blanc et rouge.
gros et deail,- iz iparsac el par livre, Siro), Orgeat
Grenadine, P'che, etc.- (Cigaret'es, ('hecsl'ricld, Can:'cl.
Chalnteclerc.t. Pa ulltalion.-- M.ili ,ltirs <|ii;ilt sti|)t'lielii-
re. Conserves alimeni!iliri's. ,il' f viCetx 1 1 livi',.
cafe en )pondre Whisky, i ere I'al yr.ueno lflr. -
Chainlpagne Masse Pre et l'Iils (Cliu:n|)agn (iii peutl ri-
valiser avec av'anil;ge aver n'imiiporcl (qiielle iir( ticr de
la place.- C(hampnii.agne LaInson. Plaifumei ie! \'in
blanc par gallons ct par houleilles. --- \ill rn-ge par
bonteilles et gallons qunalitle siWlpricoire--Clalrin vierge
par barriqties el gallons. En fin Ic fa in c ux 111 1'
NECTARl. -l Ia non moins fa in c u s e A NI S E'TT': dei
Madame Fil edc i ( Ct.jclns.
1'elleZ fair LInIC \siic tl vous soijt l ez sulislaits.


Femme


Hamburg-Amerika Linle






Le steamei'r ( Grinewald )>
est attend ici vers le 28 crl.
prenant des passagers et du
tr6t pour I'Europe.
Le steamer ((C'uba)) est attend
du ici vers le 25 courant avec
du trct de l'Europe.
Le steamer e Troja ) est at
tendu ici vers le5avril avec du
trot de I'Europe.
Les S/S ((Cuba et Troja ne
sont pas ameniiags pour pas-
sagers.
OL( rFSON, LuCAS & CO
Agents G6neraux
A vendre
1 Buick march Six. En bon
6tat avec i)ieusi de rechange.
S'adresser an ler Lieut. Ro-
berts. Bureau de la Police.
Phone 222.


Plus de h moilit des Punts

vYduuusen Haili sont Good Ye


L P s Pn-us Good Year qui ont d41 adopts nar
services de transport du ifouvernement Hail
tekteceux qua ont le mieux resistW aux inegahltds et aw
de la Bcpublique.
i(s fibres coiinues ous le nom de Superlwist qui
Ii;cation des pneus Good Year, leur permettent non
sister aux chocs, mais de les absorber.
A(hetez la prochaine lois des pneus Good Year, et
qu' llrent les longues courses sans crevaisons.


'-". i


presque tous
tien, sont Sans
spirits des rm

entrent dans l
seulement do

jouissez du ph


Good Year Balloon Tires


The West ladiesTrading C.


PORT*AU-PRINCE-- ONAIVES CIP-HAITI


Lecitinc Granule Brewer
Le plus artil des Reconsliluanils
Fortific le cerveau, la nn(elle 6pinii',re, les os et les
reins. Rend uissants et vigoureux les enhfans dbhiecs,
le; feimmies aiblles, les lpcrsonnes uses par des travaux
assidus.
El wifile ciez : -- Simnon Vieux, Alfred \Vicux, Lope
Rivera, Ed. I sleve & C", A. Boltl, Allphon.se Dl)sir, J. H.
lBordav, M""' L. H. Doret, i Petit-GoAve : S. Martin.
En stock chez : 1. Brouard, Grand'llue No 1701).
GEO JEANSiME &",

BAR TERMINUS


PROPRIETAIIE:


A.


Widmaier


A 1 honneur d'inlormer sa bienveillante clientele 'qu'il
a install ia I'tage de son 6tablissement, un salon exclus
sivement reserve aux fa miles oft I'on tro .vera des
consommiations de premier choix et ofi des lunch se-
ront servis sur demand.
TelOphone No 786


.La gran4 chapGIloriB


Genaro Hurtado
Sra.iid' iauelt Rue:des;Miracles Port-a -Pri nece, 'Halti
Ale plaisir d'annoncer it ses amis, clients et le pu-
blic engdral que dians son eClaiiblissemient on trovera.
U'n .'hu1pcM pour chd i io:' t el y o ha.lit' person;
aIsi qiDu e variiel d'arlic'les p),)tr caIeaIx no ivelle-
inent Ir t'tis; vo s tI o iuvIt till ass)'ortlliii t dI Sirop et
Liqueiirs,sansoublicr bois:on < spa'.;ilnole.
l.a 1:1iisoun l 'Il'Al D) 'Aflrirj un souvenir chaque
thl'c t .ii'.


Grand Hotel de Frand
P. P. PATRIZI, Propriktaire
Cet Etablissement renomm6 don't I'6IogMe
plus A ilire vient d'ftre compl6tementj
et remis A neuf. Les cbamnbres ont tout 1j
fort moderne, le service irr6proohabl1e
taurant soigtn6 eat de tout premier or41|
tel n'ayant rien n6glig6 pour fair pla lir Is
charr'ante clientele.
Mr PATRIZI, qui part blentOt, apporters *
re our do France do nouvelles am6lioratlo
donneront la plus entire satisafotlote
D6jeuner & la carte, Table ,
Plat du Jour au chol.
Pension au mois, iA la semainec, par jol .
Garage mis graulitement A la dispoS
voyagour.-- Bain*, Douches a toutes 1k
T616phone i No 3M
Dansles Magasins souch6s A l'Ho6tel, O
vera toiles sorles de provisions, Vins, I1
Cigarettes, Vins d'Espaqne, de Bourgogne, d'ItalM
cnoix de Conserves.
On y trouve a I'arrfv6e, pendant le 861
au d6part toit ce quae l'on d6sire au tGPa
tel de France : P. P. PATRIZI, Propri6taire.


Ce qui n'a jamais etc tail
Ce qui ne peul 0tre depass. .
Kola champagne,


Pr6


F. S6journe
pare dans des conditions' rigoureuse
D'ASEPSIE
reparation et Vente
PIIIAMAClEr F. S4IJOURNE
Anglc des's Rues Roux et du Centre.


I1 ti l s. c. :t qvw.xMnts (ilubatlI. |'e..|inL rtlour 'ljP). squirp
nj i e p.u law proU. i uttfur. lu..iste 1 t m t**tive 6Mn do o Sa t' l slli 'ulle t.
<,I ls.-uf.ai es Wrrl1atile| s ll w 1pe4tollK ir vivl*e rl a ase proluolSges
putir lirtl .k ,iir' i.l~ *ult nwrr ii iemit prill.lir c'.'t p t ice que.i pour
ruWirit..lrI .aIu lila" t a IopatHiie l .o* feralule uitI calive. Ie Ms ng aI
itra ille .
P' i lr *|.g I. qitrvinm 'c'l o inipllslt rA ul iiii it nl au pr| % .il. inoiir,'rr
r ,, .1' 1a n..:.il r p let: II lt l.p< il.ne. I I... evidenct. que I s ills
* Iiler ' I i san i.linum u d' .l '.i A' r iJ i i o t aut Im" cti[nl.til1.
l- ate ..or- ann,-V 1 1 I* !:an ftitde. pArr:a *i le a panr |wssII Ie. Qu'll
i,,' A I'rie'.a qrt. & a'dp lstl,. & se .A*lue r Jd* rem, lus r.cuulatailltt oM
I,".. S\I *,n' t s'" er[ t1 i f.. 4' r, ier, r fi' .n pt'I
I 'r l ;iV[ l l lll 't i i .e iit '0l'i "t pl
University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs