Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04423
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-24-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04423

Full Text








OlllC'TIElUi IMPIUEIM I'NIE
CJis Qnt MAGLOIRE
Bors-VERMNA
1358, Rue Anlmricaine, 1358
TELEPHONE N*242
LE NUMERO 20 CENTIMES


206me ANNIE No 6056


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


JEUDI 24 MARS 1927


Le cinlm;i, It crin'', come
on ia ppel le C I Iilirtile ielcii l,
,gAce a I'inilialivCe dts l 'rec-
tions dees deux sallers tii nons'
possddons, Parisiaiil ct Va-
ridels, connail, chl) z II',is. line
vogue (lui s'acceinIeI de pluis
en' plus.
L'aspecc'l dlucit i 'na stl mul-
iiple. II 's! soW i e 't'i Cil le Ilo
ril. il cs vr p i ien complete,
oi1 le bhin (tI le mial se present
aver eliiile et se jugeint sur
quelqes cC LTiiit.ies de metres
td film. 11 esl aussi une esthe-
tique q(iui est i ctmc de ren-
tire de grands services a nos
arlislcs, poiIntres on sctulp-
(eurs, dsircux dtie smuprei.-
(Ire et de fixer 'exprecssio:',
hitlitude, le mouve'ment.
Le cinema est anssi de I:
Science. Anjourd'hui le pubIlM c
eStt fiamilier avec l'deran, et la
t41e nic ccanique Iournalic,
Squi y projette les images vi-
vantes; il est an conrant des
nimbreuix trucs i l'aide des-
quels on lui Iprsente les acro-
batics es s pus I invaiscmbla-
bdes et les ventures les plus
,tntastiques. Cc qiu'il connatt
winsn, 'est le lalbo,)r tirer, i
lon surprend el saisti sur le
U~lm les secrets de la vie ; c ,st
Sag6niosi6 tie savains o,)e-
tlteurs qui, grace a iletr pa-
0enace. enregistrent le mouve-
nt des 6tres et des choses
r le plus grand -profit de
os connaissances.
Qui n'a vu, une lois, la pro-
..jction d'un admirable film
ientifique on historique ?
Cs ce dout on ne se renid
)lij bien couple, ce sont tou-
lat les peinecs, toules les re-
',herches, et toules Ics habile-
'"Us qu'il a lallu d6ployer pour
Fe prendre. Que de tAtonne-
*. inents, que d'essais, que de ki-
lomrtres de pellicule gaches,
n'a t-il pus fallu pour fixer les
Uouvemenis I e ints, presqtue
Simperceptiblcs des planes, Ic
.grouillieniel des tnucrobes, la
croissance des lissus florme6s
ide cellules de quelques mil-
liemes de milimetres de dia-
'tmt1re et Ic travail des organs
internes des tres vivants.Que
d'eflorts il a pallu ipoir recons-
liier d c s pages dthistoire,



SEn peu

de i-iots...
----^-we-
-- A'ljolnrd Ili; jendi dlela
tIroiAi:ne semaine du Careme,
est le.ijour de la Mi-Careme.
C'est aussi la tele de Saint Ga-
briel, archangel qui annonl a
la S',inle-Vieig' qu'el!c se-
rait la m6re de Jesus- hrist.
Dcmain,25 mars, I'Eglise
.t' -6b'rr la lete de I'Aiioncia
." lionU de l Sai-lc-Vierg1C'est
c.h lommlmoration de l'anni-
,?ersaire du jour oii l'Ahge
** abriel ap)parut A Marie power
,.- llfannoncer qu'elle serait la
h. i"ere de Dieu.
Depuis hier la Maison
awas llermanos tait distri-
r en ville dc's imnprimesoui
est lindiqui Ic r'bais qu'elle a
eIectue sur t:n tort stock
d marchandises. Ce rabals
4trera du .0 mars tlu 15 avril.
Ce soir,a 8 hieur'es. a foc-
casionde la Mi-Careme aura
lieu, au Cercle Sporlif de Ma
riani, une soirde dtansante.
I.es membrcs,leurs faLiniles
et les habitues du Ccrcle 3
on, tle invites.


vieilhls de ionllbreux sicclcs,
onl assent 4el milliers de per-
sOIlnnIis( 'S ( l',l aI;l .lln I 'es us-lS-
ciler ldais les d(cors de leur
pI)utle! I)e plus en plus, on
constale quce le ride jouie par
le tinmai d(fnlls les II u (I e s
scienlifiiues et hislnriqucs va
en granlissalt. elui -ci est
d(\veuCI Lnn inlstrumenlit de (ve-
r.ld, I'ailde dunquel il esl per-
ins d'observer et d'crlnseincIr
a tlos, ct snl tout au pelUple,
les pI)enoninesles )Is plus se
c'cts el les plus ililliciltiiicnil
observables de la vie anlimale
et vrgelale. Le cin6nma est ccr-
t linemientl un des plus pui:-
sanis atixiliaircs de la ivuilga'i.
salion des sciences, car 'Icrani
renscigne (I'Lu;e f1i0on retnniir-
tiquable stir les nuetirs el li vie
W(ille Ioule d'aniiiaux. (est
In r 6ilih ni11111e, chest la vie
(Li dleilc sous no. syux el nonl
I image fix,: et mioric des li-
vres, qui souv\ent done une
idde toLIt fCuisse de l'6:at des
choses.
Le cinema n'est pas scule-
n:ent nn minoyen o'enseigne-
Iment, 'cest aussi un moyell de
rechercheli. Bicin des pheno.
IliIenes-- solivent les )plus in-
Lteessants -- sont trop petits,
Irop lents on trop rapides,i)our
pouvoir les voir et les saisir"
nettement. II nous sera, par
consequent, impossible d'en
tenir couple ; mais s'ils altei-
gnent I'ordre d'linc grandeur
on d'une vitesse facile Ai ob-
server nous enrichirons nos
connaissances d'importantes
donndes. L'6cran nous mon-
trera en quelques minutes des
ph6nomnces qui durent des
journees entieres, coimme I'6-
CIOsion d une fleur, la crois-
sance d'uine plante, le dIve-
loi)pcment d'un insecCe, I'in-
cubation d'oeufs de toutes sor-
les. Nous sommeis inities aux
inysitres de la vie des infini
inents petitls, nous lpo\'ons
observer Ai notre aise les mi-
canismes de la nlture qui,jus-
(li' a )pri'sent nous claient in-
visibles. Le cinema nous re:id
en sommie maitres de I'espace
et du temps. El celui-laia atail
oul)lier certaines erreurs de
debut....

\
LES BEAIX ONNETS


/ Sonnet
Je D'ai riea qui me la rappelle
Pas de porlrail, pe de cevern.
Je u'ai pas uue hleIre d'elle ,
Nous uonu dtestions loos les deux.

J'Idis brul el langoureou,
EIl lailt ardeule elcruelle,
Aaobr d'uu hioimme mallieurfe
pour uie malirese inuidele.
o
U.l lr, nous nos esi s quills;
Apres tiat d Ifeliicila,
Tait de aises et tal de lah aes,
**.
fan.e JuQ enmemii romps
Que lear haire le sutiel plus
It qui Iaissat tobier lehm armes.
Slenarj liCOl.

A Vendre
S Unc automobile FonD n1)-
Sdele 1924 en partain etau. 'Ca-
potte Batterie et trois pneus
- neuls, amortisseurs, defenses,
carburateur solen etc, etc.
S S'adresser a M.Fontaine rue
SDantes Destouche, en face de
1 Agence Ford.


Lc Bulletiln mllelsuel

(ILu Bureau ct(I Conseiller-Fi-

I 11tcier-l'lceC'ei I" (1GeTcifla


Nouis ,vi's rCleu I numnio
(lu ni ('is t .iin'vier de c lle illn-
n6e (ti '. IHultelin m 'insitll pu-
plidI pair IhlBureau d(i Cons'ille'r-
Ilinati ir-c-i vecur G n 6 ra 1l.
Nous (iI etlrayons, po:ir nos
lecle rs, les ihthrc'ssailes inllr-
llation.s snivanl!es colniccr,:nlt
la mtarche'lic t's divers Scirvicet'
de I'A. III ina isralion Plu lqu.:
Roeattes publiquas3
Les recelles !) l'iin )lorlaiol i l c
clle s liroveianlt de diverseC
so.II'rc s i-tl '<1. 1cires oill (diiiinutii
dc Gd1,s 25 00(9, indli([iuitil tquei
la (l1iltin6i lison prl in.'ipl le s't';t
l)!r()duil da( s !es recci' l s i I'ex
porlntioin. Celle (im1intilion s',st
clhil're ;' G(des :liJO.0)0) lA0( iique
les rec.c les ai i'ex)portalitioi soieln!
ol di -evivil'ce itl moiiflres lq e les
re'elles a l'in;)ora 'i)ii. II s' :i-
suitl. cins(iquemmIntl, (tIue C It
pourceiil:lge dI' la ,limninitlioul
dies re"eces a I'exportlaion a 61ta
I)'auli'Iii) p)lhs dlev5 CV (le celLiI
Ic la h itiituitionl des r'ectles I
'imilpoi t.tio;n.
*
P mr 'es lpat e premiers mnois
ilc 1926 27. les recetles i I'im-
p)ortlitin dI liesis provenant det
di\e s.' sorti'es_'S d ItaIniiiressont
tomnb-s ai Giles 8.9 i2 0() 'e.qui rel'i'r-
sente utte dimniuilioit de Gjes:
2.219.000() on 20.27 o o. Les re
cells i I'exportaltion, cependantl,
sont toiabees de Gdes:( 5.54-19.001)0
A Gdes : 5.233.000, soil une di-
minution de Gdes : 1 316.000 ou
20 09 o/o. Ainsi la crordlalion
c.ltre les importations et !cs ex
portations est encore mise en
evidence et il est encore prove
qu'une population ne peut ache-
ter des marchandises dirang6-
res si elle n'a pr6alabletient
vendu p)our des valeurs propor-
tionnelles de ses propres pro-
duits.


Ir-,s da;,'itnce ficale a 616 edlet, -
I t' :. j nb i ,i(r. Celle ( op)ralio a ol' lit'ii n 11ha: Irmn ic avec LII
praliique des derniercs annies
el a indul)b lablementl po!r r.'-
snill l ineli' (''e onom i' mi'il (ilui' e ell
Iv'.:'lutr du.ii I r(sor pu-)II! ic par i' --
hlmitinilin d(Is intLrlis Lde plu -
nit'rs Iois.
4,
Ilo;I m is lia dtte pul)li(ique. pilu-
sicurs calo'goit's de dt6 pcses s
'Iml '- I )i:ns ele\',,s en jan-
'i.r 1927 que p)l)i r let mnne
mtois dtc I'cL'x.rciceit r | 'cdent. Tel
0I ('6 Ih ti es d Cpien-ses tIt, 1)e-
p) Illciiinl Srivice d'ilyI iene Publl):l(lqule, tin
Service des I'ravanIx Pullics ( t
di Si\'vive d'Agr'iculltiure (enCc
(l:it, Ics d1'penses p)our Ies Ira-
VIIux publics out (16 elleclive-
meniiit plus clevecs que cllh-s de
a niin ic )'pcedi'dI lt'cs calr .33..00A)
(>ur'lO-s dI-, li \'uxi publlies oult
6I ti d e:aist's dce la l)lancl-, de
1'eipruntl s6rie A.
Dette publiqiue
Sanis nul double, le trait le plus
it' t-ressant du ra)pp)ort financier
(u Inois i' I'dLude concerne leis
,l) 'ralions relatives I Ila dette
publique. De (h Gdes : 10.519.030
(lu'il 6lait i la fin lde d6cembre,
le inontant brut de la dette
(Illa ii a e16 rdduit I G(ies : 100.
82.000() au 31 janvier 1927. Au
surplus, la reduction du 31 janl
,.-er J92(6 aut 31 janvier 1927. a
6te de plus do Gdes : 12.100.001)0
oa 10.72 o/o. En r6sumn, le chif
fre de la dette est le plus bas qlui
ailt 616 siginal depuis que les
slatlisliques sont preseuee; c ldans
letr lorne actueIle, et la predic-
lion de cet oliice que vers la fin
de 19127 le ionitanut brut de la
(dette ne dijiassera pas Gdes:
100.000).00() i rIcmet de se r6ali-
ser'.
*


D6penses publiques La Coar arbitrale
(,6penses liscales du is d'Appl- et la C. D. R.
Les dlencs1s liscalds du m-ois *
it I'ludc ( jaiivier 1927 ) out at- II esl inle' V :sa t (l' Iloter q e
Icint un il oal de Gldes: 3.170.000. I (Cour Arbilrale d'ApIel n'a
Cc cluife re pr'senec un t exc- nt o.d1 qtnc (ides 1)0.0() centre
dent de Gs: 500.00()()sur le mie- (ls rcha il i mie inois de 1926. L.a toalte d de SOmises Is .) ().(.() Lidei oet 1
I'Cxcedent est imputable aux d,- souiises ic s, )otviiude. Ia'est
penses pour cormple de la delle ile' Cvidencc co(niii(ltnltc (I
)ubliqte q ui oni 616detGdes soin eit de la competence avec
925.000 et Gdes 277.000 rcs pec- llsquels oni 0t6 effectuas les
liveeint. Cetteautgmienlalion le Ira' a x tie l (iCommnission In-
de dcpenses pour complex de (lA Inl'.'li letter publiclue a d6 le resullal it cr les decisions don't est appel
du plaiement par antiol)alion, aVicintl ldI rcInduespar ce Corps.
en parlic, ie certain amortisse-
nent siiupp)lminalir de divt rs Les Importations
enipriiiis iitsi qu'il est prIc\'u l)tI ()ct(I)re (lecemlibre 1926,
lorsque Its rec'clles exccdetit hls imilporLtilioini oi (liiiiinue (de
Gdes : 35.0()0.000. I1 n'v \ a u dI&.- (ilde: : l)...3 (.00l( ou de 30.
cune certitude qIue les rccelles :31 oo, comiipart'cs i cells (de la
alteindront Gdes : 40.()0()00 0)(0 ice period de 1925. De sem-
comme les deux anni6es )6Lr-ce- lb(l);-,o-sc(ionlarais()ns,. luant aux
denies, mais dans I'expuI)lilve. e(xporlatlio1s, o'lt 'tcus6 title
que le chillre de Giles: 37,5)110: ().)( diminiOii liIIn dCe G ides: 7.910.()000ou
serait atteint, la loti6 de d l 'a- 2: 352 o o. I).' la sore, le total
imortissement suppl6:ientaire4(l i 'Cn nT.l'eC' exicricur est loin-
inaxitnum requis selon les con-/ b tie (dk's :; 7.80 (i)l) 'i (jies :



a Sensationnel
En achctant vos couplets clicz NICOLAS
vous obtiendrez une coupe tries clegante, unn
travail soigneux A la perfection tailleur et
un prix raisonnable deiafnt loute concur-
rence..
A lalgr6 la hausse actuclle nous meltons ai
votre isposition de bon casimir anglais fait
et fournis i'.,: I ) i liars.
Coimplet Palm ink ich faitl e fourni 10 dol.
I)iili blanc superieur 5.00 dollars.
Nous acceptons Lres co irt',isc ent, ssais
alaucuI p.j.1Citcc,les clihen s qui v'culent appor-
ter leur tissuw poor e6rc cotilectionnes.
E'. M. NICULAS
Marchand Tailleur
305 nRue des Miracles 306
Pres de la hliarmacie Notre-Danie
q i I ... -+ 11 I~ [ .. T


aCoses et autres...


LE CINEMA


La lol centre lo obiens
Un nouveau camion Dodge
a ,te mis en service le 6 jauvier
pour aider la Commune A cap-
turer les chiens. Le nombre de
chicuns tues duralt le mois de
j0i 'vi s lc-v 343. L: tWal


1Ire IL


-1.)92.0(x), soit une diminution
de ides: 18.30(0.(0)O ou 26.96( o/o.
Recettge douanibres
.e lolal des recites dona-
nitres de d,'en re192e W esl
,Ides: 3.923.00(), c'stl--a-dire Un
chillre inoitidre de Gdes: 1.08)9,
00)) que celui de decembre 1925.
['es retelles provenant de I'imi-
polation, de I'expmrlation dt de
diverse sources douannires ont
totes dimini, I la plus forte
baisse s'dlant produite dalns les
recclles i' I'iInIportaion aux-
queIles doivent 6tre ajout('es les
receltes douaniires diverse qui
se rapporlainl en grande par-
tic aux imiportations et outl t
aholies par le nouveau 'arit.
Le nouveau Tarif
11 s'est could iainltenant sut-
lisaimmieut de temps depuis la
inse en vigteur du nouveau
t: iil pour d6terminer les char-
ges fiscales relatives resultant de
l'applicalion des droits actuels
el anciens. Par example, les im-
pirtalions d'octobre A d6cem-
bre 1925 s'6taient Mlevecs A (Gdes:
31.,2613,0(00, la valeur imposable
tianl de Gdes. 33,410.000, ttlandis
q te les recettes douanieres pro-
venant des importations et des
sources douanicres diverse
avaient 61d de Gdes, 9.209.03)0 e
qui indique un taux sur les ini-
p i'1ations sous 1'empire de I'an
cien taril de 27.5.1 pour cent.
l'our les trois premiers mois du
lisent exercise, les importa-
tions ont t W6valluees A (ides :
23,817 000 et les recettes doua-
nIeres provenant des importa-
tioeis el de, sources douanieres
diverse se sont Mlev6es A Gdes :
7.211.00), ce qui indique un laux
de 30).35 pour cent sur les mar-
chandises imporites sous 1'em-
pire du nouveau larif.
Le pourcetltage a done d6
piordi de 27.51 A 30.35. Celte
augmentation d6truit effective-
ment les assertions consitam-
ment r6itl6res que le nouveau
tarif a tortement major les
droits sur les marclandises im-
port&es. II est difficile de nier
Ies tailts, et les lails ont an6autii
d6dinitivement les predictions
des personnel incomp6tentes el
hial inlorm6es en ce qui concer-
ne les eflets probables du nou-
veau taril.

Travaux Publics
Les travaux de reconstruction
du point sur la livicre de Juan
de Vera sont dignes d'allention
pour cetle raison que le point
est une parties implortante de la
grande route conduisant A Sto-
Doningo par Bella dere.
Les travaux de points aclie-
v6s durant les mois omprennent
le point sur la ilivicre Morisseau,
aux Cayes, et la reconstruction
d'un point en bois place provi-
soirement sur la Hivi6re de
Guayanionc A Hinche. Le point
de Morisseau est en acier avec
W1 pieds de port6e et un tablier
en bLton.
Au chapitre des projects
acheves durant le mois, h1'6pi-
tal de Petil-Goave est de pre-
iniere importance. Ce projel
comp'rend un Dispensaire et une
Salle d'Operations combines, les
toileettes, la cuisine, le tid6p6t et
la cloture de la proprint.
Hygi6ne Publique
Le nouveau camion de livrai-
son Ford don't le service avail
etd encourage pour transporter la
viande a l6t mis en service le
premier du mois dernier. II
replace un vieux vehicule A
traction anlimale qu'on utilisait
et qui laisait une si mauvause
imlpression. Des instruction tsont
6te passees pour que to.ile a
viande soil transported par ce
camion.


0


- ,---'


I Ni


. "


II a a upe lei orar is la a-
lure, (mmueNI A Iots I's hommes,
immuable e4 elermelle, qai meH
rommande la iertu et nous dMend
l'ijuslitice.


... a vu, dimanchlw'I, ;i C'Irre-
toit',in tt e nIios.jtUlnes label..,)is
qui prIemiaien gaiemiiil son l'n-
oS domnnical..loveux, hicureux
l' brave nolairce niva il conls-
cienl.'iuseent an la I'd des pe-
tits vcrres, I'ennui des longucs
journ'es de la semailne Passees
devant des grimnoirs. l.'heure
tiu d6part ariv 1c. i l voiulit boi-
re un dernier coup ct il s'lcmI )0lo
In conire cCux votuaient I''n
empncher. II voai double comi
Ine d'ailleiurs lorsqiu'il insti'u-
lenie i)our P ( la vu\ev et I'or-
phelin, Ie Iu'tn de sc(s collins
Iui i(li|iqua UtiNie bo) cilil pos t'
dans un coin (el( 'il Itnui disailt
contenir un excellent corli:Al.
... vit le notaire se aisi I I11:-
con par le col. a I'ii'ingcIr el se
verser un l)thon pelil veirrie dI
nectar. I)u nectar? Y croiriez-
vous? C'd6til toui simi)lentiiint
un flacon de pickles, an jus pI.-
mentd, terril)lementl acidlil .
Le notaire aval la chose, sans
broncher eL trouva le blreuvage
excellent.
Des gouts et des couleurs...

... a vu, avant-hier soir, des
boys-scouts qui s'en revenaient
de l'exercice. Uls eaient arms
de longues c a n n e s... a sucre
qu'ils degustaicnt belles dents.
Arrives A la Grand'HLue, devant
I'un des restaurants clinois du
quarter comprise entire la rue
Danlts-Destouches et la rue des
Miracles, ils entlendirtit des
cleats de voix et des chants a
I'intlrieur. C'ltaient des niarins
ambricains qui s'amusaient. Et
NoTnE (Eu. vit les boys-scouls
s'approcher de la pork et s'el-
forcer de jeter entire les fissures
des battants un regard indiscret
a I'intdricur.
11 parail qui'ils n'y vircnl Xas
grand'choses, car Noun: ( -Ii
les vil poursuivre leur ihemin,
en sucant leurs ca..nes.
*
...a vu, miritdi soir, la hloco
motive qui train Ie oIiug train
de wagons chiarg6s dI calilnes
de la Hasco, s'atrri r soudLin,
en panne. C'taitA i la (Gri'llue,
prs de la Gare du Noid et )en-
danl trn's longlemps I liong con
voi coupa la rue en dcix.
Voilt I Qui trop s'allonge, ar-
r'le le train I
*
... voil encore le Tribunal de
Paix de la Section Nord. silen-
cieux commie uni cimnelie. Nu
bruit, nul echo. Quatle tmurs
des tables, des banes, la clo-
chette, les gendarmes; imais pas
un prevent. Un plaisant a 6crit
sur Ifun des niurs: (( on nc parle
plus ici. Jugez l Ce doit dire un
ien grand supplice pour mes-
sieurs les Fond6s die pouvoir
d'ordinaire si bavards.Mais pour
ceux qui oublient la loi dans la
region, qu'elle aubaine I


des chiens d6truits depuis que
la loi'sur les chiens a etMmise
en vigueur est le suivant:
Octobre 141
Novembre 150
D~cembre 189
Janvier 375
Total 855
Bonus du Cat6
2,217 paysans out reclame le
bonus payer par le Service Tech-
nique pour la plantation de nou-
veaux cateiers. On en a plant
1,6120,184 don't on a inspect
1,183,893 et pay6 aux c iitiva-
teurs Gdes: 59,192,65. La plupart
de ces arbres out le6 plants dana
la region des Gonagal o4


---


c~---;S--_,__ --~---.~. ~~---~----.------- ~- ~ -~ ~ ~-~-.----~ .--`-..-----~~--~__ .~ _~~. ____~ ____. ____ __~.~.~.._.~__ ~_ ..____._.~I__~. .__~I~_I ---.-L.---~~









LE MATIN- 21 Mars 1927


UN BON CONSEIL
Sais tu quel est le plus grand,
menteur ? Celui qui parole,
le plus (Ie soi.


I'on a trouve 2:37.750 conlormes
aux instructions dui Service Tech
niquc. On eai aI Irouv6 d'dau'rcs,
come suit, ins les regions
de : J6r6mie, 223,0035; St Marc,
201,839; Cayes, 72,233; lort-au-
Prince, 60(,995; .lacnel, 51,2)();
Petit-Goave, 17,6(3 ; Trouin,
8,700.

LES

Boys-Scouts
.11 PALAIS 1ATI'OI


A va ni t-h i er api s-imidi, les
boys-scouts (Ide la ( S e n t i n e I e
Club aseo sont rendus elln corps
au Pula'is National. Apr6s ;ivoir
e('cutiil, dans la graindu courl d (
P. mlis, (luel( .ics IIIou'i ici ils
d'elSCii Iible (jilt lifure t stik'i,
>avec iniitrt p);r tous cux quiii
y assistaieit, lCs I)()\s-sc(t'ilIs
lirent recurenit ipar le Presidciii
t ill a t6pub'iqlue et Mldanidtc
Borno.
Au nonI de l'.\ssocialion, ii
des directeurs I(s boys-scotiils.
M. Ilenri l)rjoie, Ircstlln:, 'n1
res Itrillcs, an Prl'(suid lil deI I
l,' J)L!1)li(qlie Its \'(Iux et Ics It-
i1ni()i,.;ig('s de ri'eciilnaissan e d(IL
Corps:
Monsieur Ie Prlsildeni,
Mesdanies, Messicurs,


L'Associalion s p o r t i v e L:1
Senltinelle Club ) don'tt je I'.ns
parties a crui devoir lmet dIesigner
pour presenter i Vo:re Excel-
lence, en lune i!--constancet i so-
lennelle, les t6moigi)ages de sa,
reconnaissance.
Cette Association don't F'ini
tiative est due Ai notre vaillant
President, M. Alphonse Salint-
Cloud nest pas nouvelle dans
les Annales du Sportl lailien.
Long n p s dAdi, le Pasteur
Jones avail organis6 ici iune as-
sociation de boys-scouts, mais A
peine nee, cette ouvre ne tardait
pts A nmourir en raison de I'in-
souciance des uns et de I'indif-
fPrence des autres A encourage
les efloris des jeunes.
Nolre President ne s'taiit pas
tromp6, lorsqu'il disait, si j'ai
bonne inmmoile, quelques niolS
avant hila oratioin de la Senii-
nelle Club, qu'il voulait suivre
les traces du Pasleur Jones, c'est
A-dire, rassembler les jeunes
gens pour les inilier aux exerci-
ces du corps en vue du dove-
loppenlent de leurs fiacullts in-
tellectuelles et morales; et enll
m6me temps, essayer de forti-
fier en cux l'id6e de Solidarit6,
sans laquelle il n'y a pas d'u-
nlion vraie.
(( Celle (1 union tde jtiisie genls,
disait-il, sera laincce sous le vo-
cable de u Senlinelle Club )),
inais notre societL n'atira pas le
sort de l'ancienne association
des boys-scouts dui Pa st eur r
Jones ; car je come, moi. siurll
tout le monde, parlticulihreientl
sur le G(ouvernement, sachanii
que Son Excellence le Pic6sidcnt
Borno esl t'hoinime qui, plus
que totis, sail apprecier les
l)onlncs choses.))
En cTelft,Monsieur le Prisidenl,
note dirclteur ni s'lail pas
toinpc I es |)rritc'ii)atLx ierson-
nages de Votre (iouvernenienl
lui ont djA tldon( le Iurs con-
cours. L'autre jour, c'Otait le Mi-
nistre de 'lnlirieuri qui, Lpres'
une reception emlprentle de la
plus franche courtoisie, nous
promiettait 'aide des pouvoii's
publics, et aujourd'liui, Mon-
sieur le President, c'es' Voire
Excellence qui nous conflirnme
cette heureuse nouvelle. Meirci.
et soyez-en s'r, Monisicur leI
President que I'Association g:ir-
dera pour votre bienveillaiice,
une 6ternelle reconnaissance.
11 n'y a que Vous et Vos Colia-
borateurs A reconnaitre la u -
cessilt pour un pays cominie le
Notre de poss6der unei pareille
Institution.
Cet acte d'encouragement de
Votre part, Monsieur le Presi-
dent, est pour nous tn bien
grand reconlort et conlribuera
a nious faire multiplier les el-
forts dejA'l dployts ell vue d'as-
seoir tertnlnent I'(Euvre que
Lous avous entreprise.
Gloire A vous, Monsieur le
President.
Gloire A votre Honorable Fa-
mille.
Gloire i la Rppubliqie J II .I -
(i; Que Vous repr6sentez si th
5nemecuL


Pa 'i iaia
," (I


Cie Navarro Anarutam

Celte co(l mpa qui se voil dans I'Anerqteii du Snd. Nou(venaites des prin-
clpnx theatres de New York. Cows 13(ys, champion mon-
dial pour le tir au blanc. es Anarutian indiens )pe.,ux rou-
ges, les rois ,du poignard. Le mi d i um le plus jeune dut
monde


et Ic c61bre ventriloquc Navarro ct ses 18 poup)es.

Entric 3, 4, ct gourdes.
I =- * * * ,, I I ,


Le President r6pondit en 16-
licitant chaudementl Is organi-
sati'urs de Il'Associalion i)ouri
leur belle ct utile initiative, le
Che tie I'etat conmplinenta aus-
si vivement les jCuni's I)oys-
scouts pour leur discipline et
leur agilil dans les dliverses
C6volutions qu'ils vienaient d'ac-
comnplir sous ses vli. II leuri
plromit son plus large concours
afin de les encouirager dans,
leur eutivre de belle forniation
morale et physique.
II 6tait a heti'res d(e I'a)pres-ini-
di lorsque preniiti i fin celle chiir
maniae ricelption et qule I's boys
scouts quillaienlt I le alais Na-
tional, ltout htureux (Ie Il'ctl' ii' l
ainiabl)ie que leur avalenti rseir-
v6 le Pr6sident de la lRepubli-
que et Mame BlHrno.


Le Duel
Colmme nIous I'avons dijit ain--
nionce, tilun group composilll)s6 de
nos imeilleurs artisles de Illii-
tre vont inonler l:n belle piece
de Lavedan. LE i )L'L.
Les rip(titions de la piece
inarcliheiil on train iI la' report i
sention aurn lieu, ai Cine-Varie-
1us, le samnedi 9 ivril procthaiin.
(C'est unile 10le :l :I(piclle cer -
tainei enti per'so.!ni in e 'vo0itlra
manquer.

Sur la route do Jacmql
011 c n s I r i a liclki'iinntl,
prs det Jacinel. sur la (irandie'
lliviere un gran I ponil enl ci-
lielilI a nin6. 11 SCI'\'r- a i I'acililfer
la circulation plilli(iit' sur le .
I'rouLt e Cli o sii iC'liii eintiia
''roin et Jaciucl.

Uns nouvello lignas t6-
16phoniqu- entire
Petlit-Gjava
et les Cayo-s
D)epuis q(it'l(jI' lt'ips la I).-
leclion (heii'rale Ides T'lr.,Vi i\
Publics. Service 11 tlt!kplohne
et des tel6groohielhs. a entrepiris
des travaiix d'exltension du rt'-
seanu I'clhonique de Petil-'joilve.
La construclion de la ligne
devant relier Petil-Golvei aux
Caves est en onine voice d'exct'i
lion. On a atteint Miraaigonc el,
A I'achevenenlt des Iravaux. .le'
ci'rcilit 1le,1hion qute centre I s
(:i\ves 'et Port- I' prince par PI--
tit-Go:ive. Mir'agoa ne, \Aquinl se
ra coniplet.

Changement d'adresse
Saw1 Ching A\iInoiiin avise
sa clientele ic qe si Iblanchisse.
rie it 'iit I r Jns. 't ,t c i P i 'c
'"c!li -1 I:i ruti des Mi iraclcs
tout )pre-c 'Ic la in.. ,i N colais
Cordasco.


A la GonAve
)epuis Ie mnois de janvier
dernier out co ninellce iA I'llet de
la (ion:Ave, ;i I'A'ise -(-Ga;lets, les
lra\'atux d(I construction d'Fun
l)b'11lineint of sera lod un Dis-
pl)cnsuire.
Acticllement, cette construic-
tion est comnipltemient achevee.
11 ii, rest ti ite la peiatuir'i y
appliquer. Ce Dispensaire est
occuiti"' par un Infirinier qui re-
prse 'nle Ic Service National
d'llygicIe.
Iee noimhlre de coisultIlions
f'ailes par tls trois infirmliers
c h a r g s dc I'Ase-A-Galcts,
l)oiniit--lnainqltele et M ass u-
crain Se sontul ecves A 387.
S : I I I -I


(Circilaires n'relalies A I'applicaliealion
dhi ii'ilei Taril douAnier
Le n uiii 6 ro (de janvier duI
"llctin iniiensuel" publh par
Ie Buare.au du tInlseiller-Finan-
cier-lkccvcu r-i6ndral, conlient
trois iinmport'lnles Circulaires
coniileaiial It's instructions padres
s'es aux divers Collecteurs des
I)Mlunes et rlatilives A I'applica-
lion du n1oIvn.'au Tanrifdoualier.
Cv(s circulaires sent des plus
imnporltanii!s p(olr 'intiormLation
des (Coniiimnri-nits A qui nmus
en rcT'Cii.ulainlt.nis la lecture.


Mariage
'e martin, ;i 7 licures a dt6 ce
Itl& 6 enii I'rg~ise de Sic Anne
Ie mi.iriige ide Melle I.mui e
D)elpci,.nes avec Mr Dieudo i-
ll )( ) )oubleitlc.
Les 1it Irinis out '!(ccolduils
:'i I'.iule! |),ir \linle dmin.)il
(:Ilcis el M. l0 icit Mal lore,
1 ir) ITC: Ir I \l V IrN, fire l'e.f
I'.\rroiidiscin.i (it dc Port-au-
l'riinc, .
A; ", ., 1.ni l.' ilie ireligieti-
sc, Inio' cli.ir'li iile r(lc 'e )tiiiin
I'iil oll ri iiix\ inaris'is eL i
it'LlrS iiInvts. Au cliiampagnie,
It'e )irraiin, 1 ilus le lanigageele
it ll ct d licil l )nil il a le sce
Ctrel,li')ri ul;i iiour ses filletils
tls nilille-rs vieux de bon-
hliiir.


.\Nous eC'iv(s no)i
siincHis soml.iils aux
V 'l.Ix oI)(ul\x.


plus-


v ouis i l t ?\'( le-v us
<|ii'in vous v()yant, ol vous
orr>ie r'vc ii (1 -' I'aris?. lia-

And i 1SI)OIIE
Itue du 1'euple


Reunion tranco-am6rl-
caine A Thoiry
THOI VAIN-La pIlile ville
de Thoiry siluIe pros de la II'ro
tire suisse deja, c*lere par la
conf6relnce q(ie tinrnl I'atFnnee
dernire MM. Briand et S'rIse-
ianin, a vu ccitte 'ois iule r-i'-
0iion de (IC ItelC iiCs aLii'cialii Ls c'i
Irani'ais. La deIlgatlon 1'rii'v"ii"e
ai la commission piI 6p .io icd i
diLsarlnementii de la S. 1). N. a ii
vil sinedli |lusielirs i'wN lina-
gs aimericains li dlej.it er 'a
Th'oirv. Parmli Ils iivit's st Irovl
vaieni M. ilught'is (iibson.ln'iliS
Ire des EIal.-U! lis :a Ikier, el
les contre amiraix llilx V ,1,tmv,
et Aindres Long. On assure q(e
les esdlgu(s des duix li,'ys sotil
arrives i lai concliUS I'ranlais cl Ics an.'r,c: i,is soul
ab)sO11liin iil coi v .i0iclUS d t' leulr
si' e "rile reci)rioq i et (' iic louisC
idL'es -iu sujet dii 'soYirm nieliitiil
ni1 difllfere'i! (ue silr ties points
dce dl'Lail.


A (e>evc
l1 's i(is':iss:ii i.i t''lr.ih in i lN iali.
ii~il j ir .i I: .:lilii.ili; Il .'s rri. liilil
(il.:\ l,:V f. \1..i. .. l0 i i.i
(il .l1:inl c.) h CI) rei. ti i' Ii l'co til
i ',sion il itir.hliitre ini.,iirill, a ex\|riniik ;ieijo.nd iiU
;'i l:i rI uni on d'ii:iii igi ratilioii (li
I lls llloils-L'iis si eiiraieiil 'vei-
hitellein nil Iv Iriil i fe. la S. i).
N. s'esl t onil |o ir I lih d':li
Ix ier'. 11 a dIclrl;i'l a.ix d( l.'gtl s
'ier'iianeni s (Ile' It' l aiL t'0 uli al-
1:il tirCe II 'gotL i0 stI nil siigin l ni
lin de col' ple pi Ir lol'es s ules | i.'
S:lllt'Ces 11 l1 rl' enll)l; |iis .*1- (! o c
a lai S. 1). N. y comp ips Ies 'lai.s
Uiiis el la lhultsic
Le \ic'iilet Cecil id'Ar.\ !eler-
i'e a plse'ii l i un rojtl comin let
de Iriil pour la i'(dutctioln (Itdes
ai IliiC ieiils. M. Pailul lioncoii
( France ) a I'.t s,'voir qu'd pro-
senterait un i)rojet f ani.uis tdiffe
rellt de celu de 'I'Angleierre Sil
uI points essenliel. Le project du
vicoite Cecil )rvoil l la linita-
lion des arnIienticis av'als enll
'valuant le toilnage pa'r calgo-
ies de navie come l I'einvsage
raient les expertsamiericains au
lieu d1 fixer le tonnage global
(Ie Ious les bAliinents coniie le
p)i'conisent la France et I'Italie.
Le project privoiI aussi la liinila
lion des effeclifs sur terre. Ceci
s'appliquerait egalement aux r'e
servistes,ce a quoi la France s'o;
pose energiquIemeni. Le pr)ojet
ne parle pas de la liinilalion de
l'aviation civil et A ce point de(
vue il soulevera prob)iblementi
le mtcoinlentleieniit (It de.i France
et de 1 Ilalie.


Shanghai est tomb6e
au pouvoir des Can-
tonais
SHANGHAI-- Le d(solrde le
plus complete rtg'ie acluellenient
ia Shanghai toilbi)e ce iatiln aux
mains des Caliloniais. D)ais le
quiartier indigene, hla journee en-
liri'e s'est plasse en l61ieiiteis (de
la dterniere violence. ).ias Ii soi
ree une banle tide soldats cli-
nois aLp)artlenial, croil-on ia l'ar
niie nor(iste eln retraile,a r i'ssi
A se Iraver un passage ai Iravers
les fils ide fcr baIbeles' a nortl
ie la concession internaltion:1le
el s'est inise elln devoir V de miller
el 'voler lo'ut ce quit se irouva;ii
a sa l)orl o -. A l'appe)l d- It l1 poli-
t'e u.ie auto blindce anglaise se
rendit iinnedliatenient sur les
lieux, elle cut a essniver le feui
incessant des mnilrailllauses chlii-
. noises et le lieuten t il N.v niia i,
le ca)oral Ain lie et de (ex Ide
Ileurs homn:n3's furent l)!e>sses lee
rellielit fol lieurculse iieiil.La -
to (dull tre pri'e eln ''lemorquee
ar lunle a tlre Liautio illindti e iuii
I'eieiilla solis Lun leui nourri
cliinois aui el let' s solt.its an-
glais i'jpoalirent \ igo:.r.uite-
ment.
iii t' ii
I)ans la rleg';oii dE C'i ipt'i, d.I
arouloiilhes colui!):its avamicil enl
lien ce soir e llre les in.rdisles
(le S.hinltu.iig p.ira li Ics,|u,-l s'.
irouveuit des bllancs iussieins et
les ns cato ais ppa'rtenanlt ,i la
Qoiiilinil.ng en civils. Ui cer-
lain noin' tie ces derniei's au-
'aienitt 6c lus et au course des
comlbats, ide violent incendlies
se sont declari s en trois endroits
d ,ns Ila ville in ii<{e. Pres de
10.000 homiiines de troupes nor-
(disles qui se trouvent dans Iti r1
gion die Shanghai soul passes
uux Cantonais.

Les Etats-Unis
et je Nicaragua
\V.\illN ONN M. Laurence
Dc)i1nis, .iciten clhi;rge d'\'ffaires
aii'riaiii i Managuia, ia d 'nneti
diVoir j'n iatis r'cu du )li parte-
:iLi'nt d'l-'at des instructions
Iour fa'voriser electionn du I'(pr
silent Diaz tdu Nicaragua.


Nourriture Qui Aide La Croisam

Votre gar;on ou file est a cette p6ri.
ode de la vie, ou ses reserves de form
et de resistance 6prouvent de grades .
difficulties.
Tout enfant a besoin d'une nourri. .
ture riche en vitamins la. sorte qui d
abonde dans l'huile de foie de more,
pour l'aider a se maintenir en bonnie
torme et pour soutenir ses forces.
Les parents Drevoyants emploient .
heureusement I'Emulsion Scott, agr&- .
able au gout, vivifiante, pour combaite
i'anemie et pour prot6ger contre I.
maladies de 1 enfance.
L'tmulsion Scott a l'huile de foie
de more contenant des vitamins, aide
a soutenir la resistance et reconstitue le
systime et les forces quand une nour.
riture ordinaire fait defaut. t
Donnez a votre enfant aujourd'hui
I'tmulsion Scott, cette nourri.
ture tonifiante contenant des vita.
mines et remain il 6prouvera le
bienfait de la force et de la vigueur.





LI tens on i lo-yougoslO
La France consaille la nmod6ration & elo
Uno escadre italienna arrive A Dural
Lin jial : in ilalenia l tuanI di ql Ie talie est soltenue par rAnl I
c jo : ti 'll i li q.ri '.X.


PARIS, 22 Mars Mo'lsieur
NM. Briand a adress;6 des instruct
tions au ininistre de Fi dance uI
Blelgrade l'invitant ai conseiller
a u gouverniiiieniit yougoslave
d'user de moderation et de J)ru-
dence dans la crises actuelle. N1.
lie. thelot est intervene dans le
nimme s..ns aupres dIu ministry
de Yougoslavie. Le ministry ide
Bulgarte a renouvelI dianis la ma
tinkc au Quai d'Orsay l'assuran-
ce des sentiments paciliilues de
la BIilulirie. Les puiss:inces meni
bres du conseil de la S. D1). N. se
concertent pour anrreter en coin
minunaccor( les moyens susce)-
libles de ltcrinier la tension ac-
tuelle au besoin en convoILualnt
le conseil par l'applicatlion de
I'arlicle nze dutill pace.
M. lBriand a requ le b'iron
Avezzann, leur entrelien a cu
pour ob~e. !e comilit i;a'o-serbe.
Les grndesas l.)iissances eu;'op -
ennes poursulivent leurs rec'her-
ches pouri air'oler diun comi nun
accord uiii riegl neit ai I'aniiiai ble
dui collil. 1 test possible (qu le i
attaclils miilitaires allies A liBel-
grade soienti ch:ii'rg< tic Ifaire
Un en [;et'e sur les f oitolicrs.
l)'aures une d(pc)clhe de llel-
grade f1il M tiln ,. le in istrei
dles .\il'ires elrangeres y tgo)s-
I >w I .. t i i ,l i ,1 : .1 [


il existait en Serbie une4i
station r volutionnaire. It'
tl (qlIe la Serbie 6tait
tviler touted cause de I
dains les Balkans.
IIERLIN I)ans La 6I
de Voss ), M. Bernhardt
que 'Iltalie. soutenue pfr
gleterre, joue unjeu
BELGRADE-M.Aoe
nistre yougoslave des
6trangcres,d6clare offic'l
que la Yougoslavie n'a
cUii avertissement ni do
tre d'Angleterre ni diu
d Italie a props du da
pourrait presenter pourF
goslavie toute tentative-
menler une r6volte en AI
ce dimenti official a reg
inalion de source dipload
autorisce. Ce sont des Jow
de Ilome qui avaient Ita
information teindaincieti1B
cxicle.

a Le Korrost ) de Beltid
blie une d6p6che de TirOI
banie ) annoiioant que
nouveaux bAtiments de.
sont venus mnoutller del
razzo el I(u'il debarqued.
nations. Ce journal, aj1.
I'Elat-niajor italien pr6pa(
res et djai un plan do SO
gic.


TeaLaliv3 da salc1id3 La volds PaviatoS
Ilier mitin, le noinC n 'iu In'- doI
caie D)lva. h11 li iiint le q1:irlie, MANDOAH (13rsil)-,
e l'Alise St..\ntlo 'ne, a toni imaniidant de Pinedo,aviM
d sasuicid'r en aval til une for- ienl,est arrive aujourd'
le dose d'acide citrique. ara Miriin.ll r,erciidread
Le 1s6spieie r a C! Irainsp,'):l6 jdemain A destinatioSn f
Li I'l >'pi!:il (Ginr'.rol oi son cas a dos. Le c6ilniandant.
16 jiug6 IeCi, grave. pregnant son hydraviac
inorque 6tait part di
S.... jeudi dernier A 3 heurl
pis-m-IIdii pour trouver
Spropos de la RafIe droit favorable pour |
dca la Blo'tialsanCe son vol. Depuis lord's on.
Nous avons apI) I'isavC'ecgranld ineurd sans nouvcllesd<
lplaisir (iue, lien!i qi l)eiau-ii qu'au moment ou lo0
'oup de Ibillets i'avaiient )pas qu'il 6tait & Guajarami2l
0(It venlIus I'Administraltetr iilles au nord-ouest1e
de la IIlle de la Bieiais'nce La distance de Gua
Spu, pour son premier tirageo Manaosest d'envroh
veiser DearX ctils gourdes i A suj t rud
la Cr6che. : AllemagnO d._
Nous souhaitons que le Empereur Glt3ii
public vienne en aide ii cette BERILIN- Une opO
oenvre si utile en achetant des retour possible de
billets de la Bienfaisance. Guillaume en Allel
manifested u,o' rd'hBal
stag de la part desaB-
des democrates et
Le raid des aviateurs tes d6mocrates. Ces
am6ricains ont ,tW faites Ao ll
IIAHIA-Lesavialeurs duiraid discussion sur la p
panianimricain, contiluant leIcr de la loi exilant le
voya ge vers le nord, sont parties qui expire le ler Jul!
A in9di trente pour Pernambouc cial-d~mocrates ont dit
leur prochaine escale. Ils sui- k-iisei reste A i'extl'r
vront la c6te brcsilienne sur une a pas de place pour 11i64
distance de 400 millles. iiiage.


I - -~


--


- ---


-~-- --; -- ----.------








LE MATIN- 24 Mars 1927


p6foecture
do Port-au-Prince
Les personlites tdonli les nolms
suiveint soil avisccs qCle des
ultorisatiowis d'a-penltage out
fd6ilivrdes en leur faveur
par le Secrelaiic d'Etat de
iiintericulr Ipour des terrains
de I'Elatl q(i'tilts ont soilnmis".
sio s A tilr (le terme :l
io1S li lmotin t c
Vve M Bafllergetim
t1tion Deritc' J" Ala-'e
Sntitlel lc lcre .i
H. Bi issolO
Paul Maurice
Deve l)Dariuis
LArpenilcuir goinmre d(es
DOiailnes estl nill()ris 'i (I dr s-
ser coil'ormeii'1enli I a Lo I les
pIIus et pi oces-.vcrbul)ix d(ar-
penlage don, lie CX])ediliinu
sera premise a Ii1 li&Clecltli'e a
outlleS ills uilikls.
I ol-ou-i 'riiit. c,!'2,l M ii's 1927


Avis

ZL.es cri s i lsd usicur Sulle
AK9, ci-,Ievnt C ( nIt c rOllI all l at
St-.%lI'C en C t',illi!e su' nl I vises
qu'ilson, u Ii del i de quaIlanlte
jours, a ipaliri de la dale des
pilrsenles, potir i)rd.senter leur
litre de crieaice soil ai sotis
sigtie, S, ndic dC (IC i illilc, oil
ii gretllc di Tribunal dc re-
niihre In.st-ance ai Saint-Mare.
Port-au-Pl ince,le 17 Mars 1i92l
Anitoine GEIlAlA


Remerciements
Mr S. A. Fougire, President
(de la Coin mission ComnuL-
i na:e des Caves. Mine Emma-
Snuel Conlde,!ie C(hristine Fou
gere el leurs families ren-er-
cient cordialemient Sa Gran-
detur Mgr J.V.M. I'ichon,arche
vcIquc-6q(ille des ( Caves; S. G.
tMgr J. M. Morice. etV&lqe de
TI be; les lmembres du clerg6;
les Frres die I'lnslruction
Chrclienne ; les Sweurs de St-
Joseph tide Cinly; de 1 Hospice
de IImmaculce onceptioni;
la Musiqle *LLa Muse ; le per
sonnel du Conseil Communal
les anciens c16ves de musique
tde la d(linle. les (jil iitliens
Sde la apitlle el tous part nts
etamis tant des iaves queldes
ai lres villes de la hilpubliq e
qui leuir onl Ionni des iioi
glini's (de sympathlic Al i I occ'i-
Si l II I n uiorL tie lCeiuir re-
' grIliieiere
I Anloine Folilre,
ni ( Cleria I t /'t1 ire.
II les pricill de croire qui'lls
letur en gardeiont une ipro-
fonde recoinllissalnce.
Les Cavyes, le 21 M Its 1927.


Messe de requiem
11 seia cliainle, entire li 25
colranil, en I'l'Egli'se Sle Anne
lie less' dei0S(I i (qiiien recO)i-
inaiitIee palr Mr Do )l''a Mi-
chlel en iin ll oir Ci e la reIi'c4etl
lee '.'16ni l '.Elionl'iI dite Minie
I Colbeil.


NOUS OFFRONS

les boissons suivantes:
PORTER : Teiinent Sloul XXX
\TItM( Til T : M irlini, Itossi
SliIIONT, Punich, SuWdois.
WHISKY: Jhonie IWalker,black A reid hlalels
VINS (ir.i s4 l lildoc t ie A. Delor A& C
Sillll lillAV IAN V IDanolis.
LIQI LllS assoiliies.
Eu entle iA la maison :
L. PIREETZMANN-AGGERIHOLM,
Rue du Quai





VoulezSvoiis

Que vs enfanis Irop peu avances pour Icur iAge repa-
rent letc m-ps pe(rdu ?
V \ Is voir ac(jnerir en pel
A dle tlempsel iclativement
a.peu de frais les conniissances indispens.iales pour
bien gagner leur vie?
Envoyez-lcs a
LINSTIT'T TI PENH UER
lReconnui de I Universile ailienne.
Enseignement Classique General
Anglais- Steno-Dactylo-Comptabilit.


"Le Ralliement a
SIreparalt
Porl-naui-Prince. le .23 .iars 1927
An D)ire. teur tIn .lou nal
l.l: M.ArN.
En ville.
Moin other I)ireclcuir,
\'euillez publlier, dans volre
edition tie Id lanii.in, lih prcsr :e.
.Ilevelx iilnol net'lr lln >Public lai rd-
ppall)ritionll dl.Ioilii. I 4 1,,- \ I \al-
lieniiitnl" (nlls les p re in iers
jours dle laI seminie p)olioihne.
L.a pollli(i v -i a in llnle :
s:ine. Elle s'oc(ll )r ia lIotljourL'S
dies questioiSs l o'!'rcs g<'ni-
rIuix.
"li tncrcicn'-ils tI swhill0tioins.
1. \ VI. \' 'TI'li :, ;v.


A


"v'iendre


'ne anlliomobile ( l)odge
Special Tol .llg )) ellIn p it
lat,, jCI dc i elt's et inlli die
ri'echa nligt'e iils.
S adressstr i" n :I I Ii ':I I u (
Service (l ilvgin,. Ile v les
Mirc'les, on pair l' liilionc :ia
No (62).


Hoin line

L.e sieamer Ih-inz Horn ))
v\(liinl di i'i 'iru ope via lesc
plk (II or(I'(I csl aillelu at lai
np)il' il tIc 24 MaI is cl colii-
nIlie IC le .i e jour(n'via Kings-
Ih il Saill-l)ol1liliitie)potir Ctl -
a'a(tio.
ltil ;t ( 'c (lll',i ao via Kilgslon
el les Iporls du It iI est atlellldu
ici Ice 27 Mars ct co(nliinuera Ic
illie jour pour 1'Europe via
les ports du Nord prenantlret
elt passages.
IA.\I' INER & Co
AgeIs gi.eraux.

Mademoiselle
Leo Avon
An nonce A son aimnable clien
lle qu'elle a change d'adresse
elt queson mnagasin est actuelle-
inent silu RIue de 1 Eglise d u
Sacrd-C6a'ur, an Bois de Chene,
en fice e 'Ecole des Sueurs
de St Joseph de Cluny.
LA PLUSIUNCIENNE ET LA PLUS EUICAC
INJECTION PEYRARD
o* D'ALGER *
BCentre la BLENNORRHAG!E
^ B st taous dcoulements Miolens
AIIJ2i1 Ardbne liirla
.::(Rappam doMideidwd'Ai.)
Le traitement est complitE
par In
DRAG ES PEYRARDl 1 r1 KITINE
qui cahlaet la douleur. dclarient lee uim.,
purfient I. ng et gudri ent fa cystite.
TOUTSI BONES PHARMACIES *
utaus nPAD, 4@. ra&G&am&ll.PA


DCapital : Or 1i.OQOoo



| Eug.LeBosse #Co

4 .Agents Gieneraux



Raflc de 42 . --I


cY ri eIItV

ae hlrre
Lles I'( Il i ls des illl Is
tild s ii Ic li e so til pi iis l ie s iC-
(|uillvr S:is ire l trllnvers nol
g I i) ls d vIt' eli ., alii < i t' In 'i s
p missions lonstr'vt'r l:i 1 ill, ,!'i
lirge (c i t l ;it 'i'lure lixce :lou 2
Mars couiitl il.
Q iet Ics rct ri l ,lit sre < rP s-
scnll, |):ii''e (l['il lit e C 1 ')I i ctstc
li't Iit ll 'ti I ) n I ')o li t' IIll!'ls i
i ac)l ic( I
L e ri side'- I il 1 (1 C",,ih :
l.uc I)()ISl.\VILL-

DEMANDEZ LE
Rhum Salim
Repute l t Reconnu coilinle
"vieux et npur.
Becomnlandld commie lorili-
fiant ct recounsiltuant.
Oftre d'emploi
On demnande a emniloyer un
-jeune hoiinmc honnetle, aelit,
pouvant voyager et obten'r des
commander de marchandises.
S'adresser au Journal.

Mbirt NPATIOdAL tiioas BE
St g.OA *n W3 fi* ,
SPENOULES 1 REV EILS
garanti- f l llc S"

h MiCHAUO A'se de 9 a ,er t i9i IA m


Lone Star
Stimship Compani
Le steamer < Southlands o
venanti de Galveson, 'lexas,
esli allctllu I Pi a 'l-:iii l ni'iice,
veis Ic 2 () du corant il c on-
ilnutera Ic iLn&IiIe jour Porto-
Rico.
P( rit-au Prince, le '2.In mars
1927.
BOUEZ Frercs,Agents.
[-I


Lolo lllbianl stean slip

Compan y Inc.

Lestcamer'"Ilaili" parii deIew-Torkl le Fa*
media 19 Ears courant directement pour Port-au
lriince, est allendu ici le vendredi -25 du cou-
rant. 11 reparlira le mmie jour 'poir Pelit-
olive, lliragoane, Cayes et Jacmel, en route,
pour les ports de la Colombie pregnant Irht et--
pas&agers.
Port-au-Prince, le 23 Ears 1927.
Colombian Steamship Company Inc.

Gebara &.Co, Agents






La I OIIr d'lllaiU


1729,


GRAND)'RUE 1729
En lace de r'Admninistration G(enrale des Posies


Pantal6on Guilbaud & Co
PROP1IIETAIllES
EllaIblissemenlt o(que et elegant o t vous tIrouverez:
PANTA LES, QU'ISQIEVA, C(ORONAS, PO()-AU-
I IlN IENNEIS. PANiETI':LAS. M FS)IE-
MOISELI ES et tools lsulics exquis Cigares
et d( licieuses Cigaretictes (de la

Manufacture Haitienne

de Tabac et dc Cigarettes


COMMERCIAL

A( ENCII S
11and COMMISSION
EN FACE DE LA. DOUANE
Parini le.sarchandiscs i n stock, nous avons :
h, i sk1 I- la'ck & While, White I.alel. r;x
ye* d(Iliant iii o tIc oncurience.
Cha l m p lx-g e: ;IN, I 1 Dul))nnel, VINSI
"cl-lp icj 'n ronge et blanc.
j p-.lTl Qtlali.e"6 et prix defianlt lonte
1 O lTl Jo. concurrence.
ocomal o Aliment nili p ir cxeilence
,,UlilCtll .* (rluii gout ex(utis.

Davis Baking Powder:
Prix (dlant Ioute conculrrenice
Les faimeuses peinlures de F.
PCintlireS : 0. Pierce C o( al.ite el prix
defiantt toulc con1currence.)
Ces peintures qui, par leur excellent (|ualite defient
toute concurrence, ne sont offertes qu'a I',lile ; c'est .i
dire a ceux qui d6sirent de la peinlure de suplriorit1
extreme, donnant un fini beau, durable et un travail
economique.


La relaine (do ,s
tennis i la dispo) ili)
qui font usage de ce
I -


Ss '(0 plus .i hire. Nous
S,1' I ";s. I la Ioingi lisle de ceux
?s pcinlures.
'I'clelphone: 791
NIOIIt & LAUL'HIN, Agents


SM-- -Im--- -- -


A.de Matteis& Co.Repr6sentants pour Haiti


__ _~__~._


~i~l~Bl~s


-- -- -- -~- -- ---


Ik --


,


L









LE MATIN 4 Matrs 192/


- -i


Ces


Annonces oslls


Ot


- r*e.w* .ein.- -- - -.--- -.---- -. --'- ~,.a -


U',
I. I r~
q
- .. .. h~V 'q~;;p'


.Ir

BEOLiiqu:v


fIandmie


4 ;.:, fo i iri


:~ ~
* ~. ~
~ "~;s


I.. J*


Conv;;as c nte
Neurasth6rAse
1 ubercuIlosc


Plfi ft 0 ') r i r 4. S- ) L.--.
Ass, ke'lt. e4 t** .,I 1 **-
JCI.ui u I
'.1h


\ hit pal em nt o r! hia et as imd ilk
a r trouble sr hue i Vonst;-
patior, le Uobol liquid prdcure
une incompAnatbe sentatiion de
__ bien-tre. partimle k I'amtlioro-
on r t pide d 'ai nutrition t tide
I'apptit V L la disparititW des
troubles nerveux nssocies indisso-
>ublemeuit ai1 chiiorose.
Docteur ELIACRAR.
'4d cli des CrtsCes paristennes


f4RriAL mPI',,rtle I. poumn is. Broan
Stl ,!ii' iii'4ve't. lu*. ru-
loW t. A%,1 ..e. ft.inlit *mor. lrvel,,1i rtC
pSiIlt litsi iH t lils t.ce jei' ll: S ource
lbUtlf lr'l 1,,? i 4. : folisVat.lfltfiien I*
po- te de Ii ,tin'n, el oul .efr.ilce In Cure
&uI t f.,rs I yrohtte 0' tC0- otxl.
IlcenrA 3A1 sit.Ol.ES.
ru p L vuse.
r je p,'eds di GrotouL _-
,, ^ yj-i^ _


I'lus de I


1 til e ds Pnet
.il,,S, cIqrt


vendus en Haiti sont GoodY




I<


pour tonis ls psropri6ta irecs de


met eon venle son I'NE SoLI.-i) 30 x 5 pour toutl Cainion
dec cetie t iliiellsioln.
Je vous invite h passer iA mon Magasin pour une de-
monstration, il s'agit de votre inter&t.
L. PREETZMANN-AGGElIIIOLM, Agent.

emm"


a santi est une premiere necessity"
L'nergle d'une sante magnifique
gagne tout dans ce monde. Les
$maladies proviennent des germes qul
abondent dans la saletd. Le Savon
Lifebuoy d6truit tous les germes de *
la peau. II la purilie et la protege.
Le er Bros. LUd. Port lunllght, AnglOet *e


Fred. Gactjens
No, 117 Riiue oux on l Bonne-oi. No 117
Telepilone: 6567


ON TROE)U'lA:
Alcool fin pour liqliueir. SIcer II:usco Il ln et roaige,
grosi e del(ail, Riz par sat- cl pir livr', Sirop. (rgeal
Grenadine, PN lic, elc. (.ii'tl! cs, (C !c'.crs lic 1. (:inrel.
C hallclclerc, lP iili llt' ll . i ,l ...,, ., I tri -
re. Conserves ailim n 'll rs i \ i. .n li'rr',
cafe& ell poIudric \\VI;skY. I- .. I .i t',,'ic.-
Champi ag,"l(I M iss( "Icrc l li( s I 'lliI* lPii I \p lit ri-
valiser avcc alllin gl' \ c 111i'iii tCpri (| I';i Ill ii' iic de
la place.- (C:hailmpial i I.cll- oti. i'lli h 'i fi Vinl
blanc par gallons cit Par Iaotilitlls. \iin io'l ,c pamr
boutcillcs ct gallon is iqu litc s l itit t'--t lnrin vierge
ar bl ir i es eti, illons. l;iit'in It' v':i c n \ 11 III
N ECTAll.E It li VlMln I1 il, !;i i l 'u .I. .... CT 'T E (I '
Madaic 1 I titl ; ,'.
V'iicz fal 'C t1.i' C \ . 1. Sol si. L i ,~~~ / 's s.


Hlambur-Ainerlka Linle


L,' steamer ( Gruiewald ))
est allendu ici vers le 28 crt.
pregnant des passagers et (In
Iret pour 1i'Europe.
Le steamer (( 'ban) est alien
du ici vers le 25 courant avec
du trot de l'Europe.
Le steamer (( Troja )) est at
tendu ici vers le5avril avec du
trot de I'Europe.
Les S/S (Cuba et Troja ne
sont pas aminag6s pour pas-
sagers.
OLOFrvsox, LUCAS & Co
Agents G6nkraux
A vendre
1 Buick marche Six. En bon
ttat avec pneus de rechange.
S'adresser au ler Lieut. Ho-
)crts. lBurcau de In Police.
Phone 222.


es pn. uus Gcod Year lqi ont Ale' a'opts rar presque tos
services (de Itansport (diu rotuvlrement I-aitien, sont san8s


tetfeceux qui lit 1' mie'lx resi (l aux iti e(lllles
de la IBeltiubiquie.


et aspiritis des n


fs fihres ccinnes cous le nom de 'Superlwist qui enltrnt dans I
bication des I neus Co0d Year, Ieur parmettent non seuleinent 1
sister nx cIhocs-, Imais de les absorber.
Achelez la prochaine lois des pneus Good Year, et jouissez do
qu'olrt'nl Its longues courses sam crtvalsoijs.

Good Year Balloon Tires


Tire Wes


J (i


i reading Ci
,:.


lORT-AU-PRINCE : NAIIVES CIP-IAlf


Lecitine Granul6 Brewer
Le plus arlif des Reronsliliuanl
Fortifie Ic cervean, la iel le pini're. les (os el Its
reins. licnd ptissantlset vigoireux Ics enCti.iis dhi cs,
lc.;- fenincs l'aibles, les personnel usces 1)ar des travaux
ass(Idus.
En meit cle rz : -- Simnon Vieux. All' e;d Vicuix, Lope
1Rivera, lEd. Estve & Co, A. Bolte, Alphonse DI)sir, .1. 11.
Bordiavy, M" .. 1.)oret, i I' etit-( o v" : S. MIn1 nli.
liE stork chez: 11. I3rouard, Grindt'ltue No 170)9>.
GLO .lIEANSI"ME &(IG,

BAI TERMINUS


A.


Widmaier


A I honneur d'inlaormer ia !)ienveillante clientele qu'il
a installed : I'dcla>ie de s mn elblissement, un si l 'ni cxclus
s vemenit r<'serve aix a* nilCes ooil I'o I tro) vera des
co'is,')inlatioiIs (IL'e )rcniT r tchoix ct otL des ltnchis se-
raont seC'vis sur dle;nan Ic.
T'o "-illwe NI" 786i




I)"

(Gjaaro Ilurlado
(I' jiil'l tifcl i t'"l c .[ I ",.', ",,,rl-.aii.lri eicr 'h ili
cA Il |!laisir dl'iwi )!i v'r 1 s'.' I nnist c'iellIs el le pu-
hlic n (ll','"ui .;i 'i,.. <1 Ils si e.tl lisi(-e.nent on Irouvera.
', t 'h ,'.;,I /'4 r .') i f tJ ) it c'" c't Iltu' person;
; li s > 'i'il iti '; i l'it ,l! 'rlir l.', ;) ).ir t'* I .'I i ) Iv e le -
n nt r'c.'s : \(voiIs ti ollverez 11; ;assortinment dec Sir)op) et
Lqluentrs,s,;ns onM! icr < L) ) tis- o n il ts ;I ,lrlt '.
!.3: '.laiiL), l t'll\l )ADU 'irIn.i un souIlenir I chaque
Sihil-ctar.


Grand Hotel de Frail
1'. P. PAIT IZI, Proprielaire
Cet Ftablissemont, renomm6 don't I'6100
p!us A laire vieLt d etre compliment rmen
et -,mis A neuf. Lea chambli es onttout Ii
fort moderne, le service irr6prochable, .I
tmi f nt sO*gi6 eat do tout premier order .
tot n'ayuiat ri--n nejlig6 pour fairepWla.
ch'ir'iiante lentt ,ie.
Atir PALTlZI, qui part bientOt, apporterm
re our do France do nouvelles am6iliore
donnhront la plu' entire satfslaotli e
D6jeuner & la carte, Table dI
Plat du Jour au chOIxZ
Iension au ni os, h la semaine, par joar .*
Garage mis Graiuitement la disp
voyageure.- Bainp, Douche, a, tout*-
T616phone I W i
D)ansles Magasins souch6s a I',Hltel,
vera tolites sores de provisions, VinS,
Ciq,,re//es, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'If
choir (le Conserves.
On1 y trouve a I'arrfIve, pendant 10
au d6pnrt tout ce qae l'on d16sire au
tel de France : P. P. PATRIZI, Propri


y' q ni n'la jaiais 1t'a hil
0e qui ni, iielnt I'e dlpass(.

Kola chain a

F. Sejourne
Prepare dans des conditions' rigoutre
I'.ASIl SIiE
iP 'pr;lation<) et Vente
PlIA.l.MAClE F. SE tIURNE
Angle des Rues I oe.r ct du Cenit .


czrIbat


I




(


FINIES LES PANNES
1)iE
CAOUTCHOUC!!!


Unc honlile notinvlle
Canlion 11


_ __


_ r ~ um


----


~


C~ I


I-- ;- -I - ----_--~---


PROPillETRIlE:


iereS




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs