Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04421
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-22-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04421

Full Text







DIRECTEURL IMPRIMEUR
Climont MLGh01lRI
BoIS-VERNA
5a65, Rue Amdricaine, 1358
TELEPHONE N0242
,L NUMERO 0 CENTIMES


aMeANNItE No 6054 PORT-AU-PRINCE (HAITI) MARDI 22 MARS 1927
... r I I II l I I I I Ii i
i __________


Watts-Unlu, PEurope et
SlpAnm6rique latine


La Paix Americaine
'*.' '-- -~~ --


.6s l le I e n d e n a
Serie, dns I'arrivte
'h"sident Wilson e
des Itats Unis
Assises de !a pai
ifnt s'ouvrir et oiu
uftants d.s nation
tI.terde wonder, su
nr encore fumanle
pjties mutilees, u
al veau r6gi par la
le roit, les dirig
p plies europ6et
q t non sans in
endances imper
Icr. puissaht associ(
yeAU-Monde, tenda
les inappreciahi
ces qu'il venait de r
Alli6 en accourant
qrs de tons les to
'I uies don't il d(
iient naturellcmce
A Is demand de
re et des Etals-Ui
convene que la par
des petits Elats aux
tionsserait de pure
que les conditions c
leur seraient comn
Squ'apies que les cin
Puissances de la ci
centre 1' \llemagne s
aWIS compltemenu
.u, premnieres reuin
Sminaires qui eure
h li. mme on le
Sla ."ade-Bretagne,
Unis, la France, I'llt
JApon, ces visees
SVies politiques du
ilson et de ses
leurs s'av6rrent pl
meant, plus liautain
core.
p Tout d'abord. le
ut President des E
. rbitre de la Paix
out net que dans
lion, ce serait corn
A lavance la paix
thsulter aprs 4 a
plus epouvantable
que de laisser penel
emagne la masse d
Wllie et que Ie plus
ese corner a liec
AetA du Rhin que
occupation a y a i
t i eflectit indis
rer la possess
de la Paix El
air toute objection
union, le Preside
uta (que si les
Is des nations eu
KI jugeaient autre
oupes des Etats-I
lent pas autorisee
ner leurs co
ames dans leur e
ute ilans les I
7rmidable empire
lern qui ven
or.
Wait nettemen
.1 vieille politiq
ceHe de la to t


PIEMIEII A. 1TI, LE

Sit dc la granite elenendalient avoir voix
a Paris dul i pieond(ranilc dans les nego-
I des didl- ciations pour le relablisse-
aux gran- meant de la paix, el que I'Uni-
aix quial- vers detail poursuivre desor
lesRepre- mais son evolulion politique
is allient l'ombtie d'uneptixatneric(irine-
r les rui- Une telle conception du not -
!s de leurs veau modus rivendi unive sel
n monde sourit agreablement a la Gran-
Justice et de-Brelagne. Et les armies du
geants des mar6chal Foch durent fair
ns remar- halle
qui6tudes (ependant si les dgledgues
ialisles de Iranpmais s'apaiserent parce
6 du Nou- que V. Wilson,dip!omate av;-
nces que se, sut admirablement flatter
les servi- I'orgueil traniqais en usant de
cndre aux son influence auCoingres pour
a leur s,- en faire donner, sans diseus-
rmidables sion, in presidency ai M.' l-
ispos e, menceau, parce que la Lor-
nl accrue. raine et I'Alsace rentraient
I'Angleter- dans les fronti6res de la 11-
nis, il ll )publique et quela paix allait
rticipation ire signed A Versailles, dans
K n6gocia- celle minme Salle des Glaces
forme et ou 47 ans auparavant Guil-
de paix ne laume ler et le Chancelier de
inumiquies Fer avaient proclanm6 l'Empire
I1 grades allenmand, si I'Angleterre se
oalilion montra satislaite du butin
se seraient qu'elle recou\ r.it: la suppres
t d'accord. sion de la puissance maritime
lions pr.- de I'Allemagne, le dilgue ja-
?nt a i n si ponais n'avait pas. lui, tant de
sait, entire raisons d'accepter la decision
, les Etals du chefde la delegation amne-
talie et le ricaine. Aussi, d6s la fin des
d'hg6rmo- premieres reunions fit-il pres-
Pr6sident sentiraux journalists qui ,le
collabora- pressaientde questions que Ic
lus haule. reglemeint de la paix serait
ement en des plus laborieux et que le
temps pendant lequel les ca-
tout-puis- nons cesseraient de grounder
Etats-Unis, ne serait prob.blement qu'utne
, declara trve.
son opi- II1 strait trop long d'6num6-
promeltre rer les nombreux sympt'mes
qui devait qui percerent au course de
nn6es du cedte Conference de dessous
carnage I'allitude en apparence desia-
Irer en Al- teressde de M. Wilson et des
es armies autres d6l6gufst ainericains,
sage. lait revelant que les Etats-Unis
nvoyer au entendaient jouir jusqu'a sa
des corps tiUt1 des privileges, des avan-
n t stride- ages de la magnifique situa-
pensable`A lion economique et politiquc
on les ga- que leur avait apporl6e le
t pour pre- plus heureux des hasards et
)n a cette que, devenus une Puissance
nt Wilson mililaire de lout premier or-
Represen- dre, ils allaient, dans le Nou-
ropeennes veau Monde, ,donner au dog-
ment, les me de Monroe sa plus large
Jnis ne se- conception et y pronener vic-
s A accoin torieusement la banniere ltoi
)mpagnons 16e comme jadis CUsars et
:ntrke con- consuls triomphaleurs, en tai-
daichesdu sant resonner sur la terre oc-
des Ho- cidentale le lourd pas des le-
ait de s'6- gions triomphanles, faisaicnt
claquer au vent des contrees
t marquer limilrophes de I'Empire leurs
juedeTar- 6tendards, palladiums de la
te de pav6t puissance romaine-


d v s uuanl un champ ne doit
I ever plus haut que les a
la poliliqbre delvait ea Prechaise arrive A Port-aa-Priace
1en &%uilibre)devait ema r .j
pr6valoir en Eu rope. C'6 des aviateurs L raid panamericai
.l carrement poser le prin- Lesaviateurs de l'armbe des
ols'e de la sauvegarde, Etats qui exkcutent le grand
0t. oute chose, des int6rats raid panamericain arriver'onl
I culies des Etats. C'est ce a Port-au-Prince vers le 12 ou
t| _Charles Maurras appela, le 13 Avril prochain.
a tard, hl trois aspects du
:& tsident \\ ilson; la politique
'enOuvelke des deux Pitt etde Changement d'adrosse
lettkesagdh apro s les grandes Sam Ching Annouan avise
esd 'u Contiment. Par des- sa clientele que sablanchisse
__outo, c'Ceait montrer que rie a &el transferee de la Place
PfIT4i qui avaient aide Gell'rard A la rue des Mircleis
*Airi~es A donner le dernier tout pr6s de la maison Nicolas
*"up de boutoir .j I'Empire de' Cordasco.


SSensationnel
lii achetait vos completls chez NICOLAS
vous obtiendrez une coupe tries delganlt,. (in
Itraivail soigneux :' la perfeclioun lailleur et
tin prix raisonnable defiant toute concur-
enuce.
Malgrc la hausse acloelle nous melons 'a
volre disposition de bl)') casimir angi is faith
et fourinlis a iP.or I.O () dollars.
Comlplet Palm Beach failt et fourni 10 dol.
Drill )l-.lnc supericur 5.0(M) dollars.
Nois accel)tons Ires courtoisemenl, sans
Sautcn Ii prjudice,lcs clientss q(i ivenilent al)ppor-
teer lcur tissus )pmir dlire contectionnes.
I E.M. NICOLAS
Marclhandil Toilleua
30)5 Rue des Miracles 306
Pres de la Plharmacie Nolrc-D)ame


Une fusillade

a Brooklyn

La Ne'w Jersey Aven ie, AL
Brooklyn, a dd derni'remenit,
le lheal re d'u ne verilable Iusil
lade eiiinr deux handes de mal
faileursqui se sonl rencon-
tr.es par hasard,aux environs
de Magistratlls Court.
Dissimuls derriere des au-
tos,dans lei entreesdes mai-
sons,dLrriere les poteaux lec
triques, les individus se livr6-
rent i une fusillade en rgleI
qui mit en (mni tout le quar-
tier. Un certain nombre de
coups porl-rent,car piusieurs
individus gagn6rent en tre-
buchant leurs autos, soutc-
nus par des camarades.
Les agents qui arriverent
stir les lieux apres que la ba-
laille eut pris fin, trouverent
le nommn Sidnev Jacobson,23
ans, demeurant 145 East New
York Avenue, Brooklyn, ae-
croupi sur les marches du 'ri-
bunai, avec des balles de re-
volver dans le bras et le colt
gauches.
II a declare aux detectives
qu'il s'agissait ( d'une aflaire
personnelle ), etqu'il seI de-
brouillerait tout seul a. Lors-
q,'on lui fit comprendre qu'il
ne survivrait probableenti,
pas LA ses blessures,il repondit
que ses amis sauraient ven-
ger sa mort.
Des t6moins de I'affaire de-&
clarent que les individus |
Mtaient au nombre d'une dou--
zaine, et qu'environ 23 coups I


de feu f'urent echangd.s.
.ilcobhson est au Kings Coun
ty I os)ital dans un 6tat grave.


LES IIEAIX SONNETS


Bientot...
BienI6l j'aiirai quillte ome ode deoulureux ,
Je a ai plus que la forme apparente d'un ntre ;
Je regarded les jours s'eifuir el disparaltre,
Ils n'onl plus rien pour moi, je t'ai plus rieo
| pour eun.

J'approcke en souriant do lerme rigoureuo ;
L'homnme,pauvre jouet,passe de maitre en maitre,
II voudrail tout savoir et me peul rien connaltre,
II espere saas li et rest malheureui.
.
0 charme piotraut des deruieirs aunae!
Les rOves soot hfiis, les lAches termiuukes;
Neus u'alleJeeos plussrie s I ihommes eltdu sert,
.
Ceux qui nousonl ai ie nesonl p'us qu poussikre;
Noire pace esl ideij urquie au cmelire,
Et nous nous priparons doucement i la mort.
rHer BECOI.


Une maison d'6cole
brIle
Vendredi dernier, les paisibles
habilants de Cormiers, section
rtrale de la Commune de la
(irande Iliviere du Nord. eurent
une vive lerte. L'ne iaisse fu-
mI e indiquait (qu'ut incendie e-
nail d'clater danl In tranquille
I1 alite. C'Mtait la maison d'6cole
rurale qui 'brilait.
Le modesle ibAtiment, malgr6
les ellorls des habitants pour
,teindre le feu, a 6t6 complkle-
ment d6h-uit.


ET VOUS DOUTIEZ?...
UAND commenga A se realiser son rdve de fran-
chir les &tapes de la gloire t iomphale, vous
vous disiez sceptiques, que, seul, ic rccnul du
temps affirmerail son success,
Mais les PATRIOTES n'auraientjamaisatltendusi long
temps pour devenir la cigarette ideale.
La valeur d'un produit de selection ne peut d6pen-
dre du nombredesannkes.
Elle est, en eflet, la meilleure cigarette vendue Ca meil
leur march. Ses acheteurs en tirent un triple avantage-
Ristourne de Gdes. 2.50 sur cent bons primes; d'une se-
conde valeur de Gdes 2.50 siir cent pochettes usagees,
possibilities de gagner 200 gourdes avec chacun des bonds
portant les Numnos 12. 14, 16, 16, 17, 19et 20 renferm6s
dans les pochettes.
Messieurs Albert Noisette et Odilon S, Villejoint qui
ont respectivement apport6 en nos bureaux les numeros
12 et 18 ont tW les deux premiers bennficiaires de nos
prix de DEUX CENTS Gourdes. Notre liste des boas de
laveur n'cst pas limiteel Essaytz la PATRIOTE et vous
lui accorded ez vos preferences.
La M anufactlure tient chaqu elven-
La Manufacture dredi D TX miIl-
les pochettes echantillons a: la disposition de tous Fu-
meurs qui veulent en connaltre le goutt e li qtialit. Les
interesscs n'ont qu'i passer au dpo6t general, 206 Rue
JustiD Lherisson
GEBARA & C* Propriktaires.


La Flotte des

Etats-Unis
dans los eaux
haltiennes
I:t rue passed par le Presideml
Ilorno
Les iari'ill's li'1 suit pias iuiloris.s
Sdesendre It Ierre
()ONAIVES I.e lPrsident
!! )lriio d'lhiii a assist', aujour-
d'hui a I revue dei la lotte des
E als-L'nis do plus tie cent navi
re; de guerre. Quaranite mnille
imarius se ten ienti l a l isse Ian
di'. que le President d'HaiTli, ac-
coinipagne du secr6taire-adjoint
dei In mrine lRobl)ison, passait
anI milieu Idc I Il olte A l ord d(in
cioliseur i" T'rellon ).l.es navires
de p'reniiire Igine outl ire cha-
cUll 1ine salve de 21 coups de
canon. Quinze amiraux onut par-
ticip6 A la revue.Lesniarins n'ont
lins 616 autoris6s A ldescendre A
lerre ; on n'a dolmin acunlne ex-
plication sur la cause de cel
ordl e.


Ce


(u a VU


en Haiti
13 VICE-PRESIDENT
do la COLOMBIAN
STEAMSHIP Co
Amnlioralion remarqnee
pour I'aenir d'llaili
M. C. II. C. iPearstal qui visit
dtrnibreenl notire Pays, a con-
iC ses impressions 'i un journal
des Etals- Inis The Journal ol
Commerce. 'esI awec plaisir
que nous les reprodiitisons:
Monsieur C. IH. C. Pearsall,
vice-president et directeur g-
nral die la Colombian Steam-
ship Company qui est retourne
d'un voyage dans la Mer des Ca.
raibes et les ports des Indes Oc-
cidentales, a not6 une grande
amnlioration dans la condition
des affairs. en general, d'llaiti.
a .I'ai trouv6, dit-il, une grande
amnlioration dans les villes hai-
tiennes que j'ai visildes en les
comp)arant A I'uMtat dans lequel
elles se trouvaient lors de ma
derni6re visite. Les progres r6a-
lises dans I'lHygilne publique et
la construction des routes sont
liarticuliriement remarquables;
el il semnible exister un d6sir g6-
neral de la part des Conmmer-
Vants indigenes de cooplrer par
tous les moyens possi)les avec
le Gouvernement en vue du
developpement c o nomi qu e
d'(Haiti.
((Au Cap Hailien,j'ai vu qu'une
concession a Wt accordee pour
la culture des planes textiles
sur uine large chiellc et que la
station experimental de la
,Haytian Pine Apple Company.
progress tres tavorablement.
Aux Gonaives, des plans ont
61t6 ludies pour I'irrigation de
la valle de I'Arlibonite qui de-
vra prd)uiie conomiquement
la plus fine esp&ce de colon de
Ceylan.
0 Le changement a Port-au-
Prince durant ces quatre der-
nitres amnnes a el6 phlnomenal.
Les rues sonl propres, bien bi-
tonnees et I'atmosphere, en ge-
neral, d'un Mtat sanitaire quon
trouve rarement dans les tropi-
ques. Dans une entrevue avec le
resident Borno, celui-ci m'sa ex-
prilme son grand d6sir que, dans
un avenir prochain, il soit pos-
sib!e, grAce A certain projects
d(ja labors,. d'avoir en Haiti
des cultures plus variees et
qu'lles ne se linr tent plus seu-
Jement A la production du cal4,
combine c'en est actuellement le
cas ).
A vendre
1 Buick march Six. En bon
6tat avec pneus de rechange.
S'adresser au ler Lieut. Ro-
berts. Bureau de la Police.
Phoue 222.


lire iL.





... a vi, dimanche, dans la
nuit, un noctambule qui s'kdait
miSs A I'abri de la pluie sous 'a
galerie de la Maison Robelin et
attendait, avec impatience qul
elle cessAt de bomber pour con-
tinuer sonil chemin. I
M ais, i s, inlassablenment. I'eau
ruisselait sans cesse du ciel bas
et gris. Enfin NOTrE (EIL vit Ie
gentleman, las d'attendre, enle-
verses chaussures, mettre son
chapeau sous sa vesle et ainsi
pieds et tele nus partir brave-
nment sous londee.
Si cc Cut plus 6cononique, ce
ne lut pas trns prudent.

... voit aujourd'hui les shines
ajouter un nouvel objet A leur
attirail. C'est un petit nir6ir
qu'ils posent sur le couvercle
(e leur hole lorsqu'ils cirjit
les chaussures de leurs clien s.
Et alors ils on1, plus souvent,
les regards fixes sur le petit mti-
roir indiscret que sur les sou-
liers qu'ils astiquent.
II faut interdire aux shines de
telles espi6gleries.
*
... a vu un client qui avail
achet6 des monlres chez un com
mnerVant de la Place Gelfrard et
qui, sans doute, n'en ayant pas
eu pleine satisfaction, assign
celui-ci en renmboursement du
prix des montres, doinmages et
Intirets et tout le hataclan,par-
ce que, prtlendail-il, les lnca-
niques dtaient affecties ide vice
r6dhibitoire,
En justice, on en voit de tou-
tes les couleurs.
,
... voit les chauffeurs conti-
nuer A contourner les carref
fours A toute vitesse et sans cor-
ner. Quanld done complrendront
ils que cette habitude est tres
dangereuse et qu'ils peu vent
6ciaser des pistons ou entrer
en collision avec d'autres voi-
tures.


UN

Intcressant

process

Depuis quelques jours se plai-
de par devant Ie Tribunal de
Premiere Instance de Port-au-
Prince un proces des plus init-
ressants.
11 s'agit du paienient d'une
certain valeur due par De Me-
za, commerfant de St. Marc, A
Munchmeyer et Co. pour un
stock de marchandises rescues.
Un retard, appor't par De Me-
za a acquitter I facture, a ame-
nle I procs en question.
Le dcbiteur entend se liberer
de cette ereance avec des marks
paper qui, depuis 1924, n'a plus
course liberatonre en AllemiItgne.
Les creanciers refusent et de-
mandent A itre payer en marks-
or.
De part et d'autre, de tres in-
teressants et suggestils points
de vue ont 6t6 exposes et des
observations for t judicieuses
produites au course des debats.
C'est Me M. Morpeau qui plai-
de pour Munchmeyer et C et
M" David Jeannot et Stacco
pour De Meza.
C'est, comme on le voit, un


tres inidressant proces dout la
solution, qui p .t 6tablir ge
jurisprudence pour bien d'atres
affaires, r6clame un trds haut
es rit de justice.
Notons en passant que l.Tri-.
bunal de Premiere Instance de
S' Marc avait tU6 4634aaja


0


4


COeni-IA seul est erme que la
rrainle des disgraces, de la douleur
et de Ia eort m.me, relprumsee de
Ia gleire,de Ia lrluea ** do plaisir;
me percent carter dpa Irli qu'il a
j g le plus rainomable el le plus
hommlte. DIDEROT


- ------ ----~-- --,; -- C---~-


--- r


">^.


^ .


-- am







LE MATIN-22 Mars 1927


I IN ON CONSIL I
Veux-th apprendre ti vivre ?
\plwends d'abord ia outtl'i i
'iniiistice, i'envie, lai haine, Ia
sottise. apprends A pardon( r"
la m6chanceteS

l'affaire pour cause de suspicion
16gitime, exception soulevce par
MtWnchmever et C4. Chest ainim
que 1l'affuire a pu etre clntendiiC
par le Tribunal de Premiere
Instance de Port-au Prihice.


La Saint-Joseph
1%oole des Arts
Soet U6tie rs
Avant-bier, A I'oetasion de la
Saint-loseph qui est le patroii
il'Ecole Centralte des Arts el
llEltiers, les 616ves dei l'llablis-
aement offraiet unc nmatin6e
r6crettvc qui cut un beau suc-
c6s.
La petite fete cut lieu sous la
m residence dc M. Auguste Scott,
Secr6taire d'Etat de I'lnstruc-
tion Publique. Dans 'assistance,
oa remarquait M. le I)r Cumber
land, Consciller Financier, M.
le Dr Freeman, Directeur du
" Service Technique d'Agricultu-
re et plusieu Is autres p)eisonnia-
Vit6s otlicielles.
Un des jeunes pensionnaires
de I'Ecole ouvrit la f6te par uine
allocution de bienvenue au Se-
cr6taire d'Elat de I'Instruction
Publique. Puis les autres par-
ties du programme, qui avail
6 6 pr6pare pour la circonstaince
uient exciutees avec talent par
les 61ves qui mtriterent Iorl sou
vent les plus chauds applau-
dissements. ( La Conscience ,
cette belle et forte piece d'llugo,
SLe loup et I'agneau ), le genial
apologue du lonhommne furent
dits avc un edition remarqua-
ble el un style d'interpritation
r6es just.
Le clou de la llte lut une pie-
ce au Drapeau lue par un des
tout pelits, s'adressant A ses ca-
marades.
Ce lul, en some, une char-
mante el gentille fete qui per-
mail tousceux qui y assisktrent
de passer quelques' heures tres
agr6ables.


Pour ( La CrAche .
Comme on le sait, celle tres
utile el tr6s belle (Euvre de pro-
tection de I'Enfance a toujours
ben6fici6 d'une subvention de
la Commune de Port-au-Prince.
L'Administration Commnunale
actuelle a cu al son cg'ard un
geste encore plus louab e. Dans
ie budget copimunal pour rExer
cice 26-27, la subvention a 06
port6e A 250 gourdes par mois.
On ne peut que 11eiciter vive-
ment la Commission Commu-
nale de cette excellence decision
envers cette Institution qui rend
tant de services A l'Enlance ne6-
cessiteuse.


A Cin6-Vari6t6s
Le success des matinees cinei-
malograp)hiques pour enlants of1
lertes,chaque dimanclhe, par la
Direction de Cinm-Varie1ts s'ac-
centue de plus en plus.
Avant-hier, une grande ouile
de gosses (Ide ous Ages emplis-
saicin ia salle deVari0i6s el ap-
plaudissaient avec la plus belle
gait6 les films d'un (comique d16-
sopilant qui se dtroulaient sur
I'6cran. i'rreur d'enbranche-
ient) t Log6s i ia lu0me en-
seigne (, Sa uve qui peul t,
a Beaucitron ) curel;t un 6nor-
me success de tou rire et soule-
v6rent les longs applaudisse-
ments de la juvenile assistance.
Une surprise, la ralle d'lii re-
veil-matin avait 616 rdservee aux
enfants. C'est le No. 5 qai ga-
gna i'obje'.


A Salat-Louis
de Gonzague
Dimanche matin, il y eul, en
la chapelle de l'Institulion Saint
Louis de Gonzague, c6r6mnonie
de Premiere Communion priv6e
des 61lves de I'Etblissement.
La ciremonie se deroula sans
fasteet sons pompe, touchante
de simplicity. L otlice ordinaire
du dimanche Mtail clobi'-6 par
I'Aum6nier de I'lnstilution, le
choeur des eleves execula quel-
ques beaux conliques et, au mio-
nment de la Communion, les pe-
tits qui avaicnt 6t, pre par'cs
pour Iaccomplissement tde e
-. grand Acte, s'a ,prui.,i"
"lainsjointes et fronts inclineIS
4 d6lIaTableSainte,


BHt ~oD46 danme I* oTr de l nui.

LA RIGDITE E IA DOULEUR

iSPARAISSENT EN

UNE NUIT

II craignait ne pas pouvoir retour.
ner au travail, mais il trouva un
remd&e efficace et conomique.

Tou ceoux qui sont oblige A travailler dehom
doivent auivre l'exam ile d'un ouvrier de la
ville de Perpignan, Fra1nc, qui fut attrapdpar la
phio A l fin d'un dur jour de trnvail dans lea
champs, lui causant un refroidisomnent et de
1,rribsca doulpurs mu sculaircs qui I'impossibili-
terent do doubler son corps.
"Ayant 6t tremlp par lan pluie je rentra chess
moi et me mis au lit. Ilereuseinent que ma
fe(nme cut la precaution de ni'appliquor du Lini-
nwrnt de Sloan qui m'enleva instantanmnient la
douleur et de retour au travail le jour suivant,
nia condition physique 6tait dljA normale.'I
L'cffct du Liniment de Sloanesatvraiment sur-
prenant. 11 suffit de l'appliquer, sans frotter,
pour so rendro comlpte d sea propri6t& cura-
tives. I,.s musclua so tonifient et laia.ent de fire
mal. et I 'o n nt un bin-tre g6n6ral. Achetea
un ilaucon A la pharmacies la plus prochaine.



Liniment

fIdeSloan
Aniantit Tute Douleur


Unentant faillit 6tre
61ectrocut6
Dimanche, vers 3 heures de
1'aprbs-midi, A la rue Tiremasse,
dansle quarter de la lontaine
Coleau, des enfants s'amusaient
an serf-volant.
L'un d'euxavail attach au fil
par lequel son cerf-volant 6tait
retenuun morceau de fil de cui-
vre. A un certain moment, le
cert-volant alia s'iccrocher au
fil de I'Mclairzige I lectri q u e
public. Un fo'ort co uramnt
d'lecl ricil6 s'Mta lit a u s i t t
ar le fil im6tallkique l'el:nial
ut violemnent p'recip)it sur le
sol. un de ses canurades ct une
fenunm qui voLulurent luI porter
seour's revurent aussi une vio-
lente commotion. C'est avec die
gIItlrandes l)re'icaultionIs (u'on )Ut
interrolil)re le cou ran t et
tircr le gamin de isa licheuse po
S ltion.
II fult relev6 avec des brillu-
res aux bras ct ldans Ie dos.
Tralnsporlt fi I'llo)ital (iGn6rial,
il y recut les soins nt6cessaires.


Polo
Devant I'iabiluel el nombreux
public qui assiste toujours aux
parii's de 1)01oo (jui out lieu de-
vant les 'ribuncs du Chami.iip de
Mars, se dilrotuhli, tiuIatnchie, un
match tris mouvemeni en tre
une cquipe die a IBrigade ( Vert
cl lllinc) etl ine fohin1alon ci-
vile, ies Janles.
Quoique Il premiere (6quip)e
cut accorti6 une avance de : l)buls
A la deICLxiele, lIle a (uiiand
time oblelnu la victoire p)ar 11
buts ,5).
IJ. I


DW ,(llarldt d 1 ..I. !l. !)1 ,0: .1 J
Par !e sleamerr (Coiimewijie"
de 1. Comip.ianie 1oy.ale Ne'r-
landaise tie Navigation est part,
vendredi dernie'r, pour Ne'w-
York, M. J. l)a;alder .1, Ie distin
gu6 Consul Genwral des Pays-
Bus A Port-au-P iince.
M. l)aaldhr lera uu s6jour de
3 mois a I'e ranger.
Nous souhailons un heureux
voyage au sympathlique Agent
general de la loyal Mail SteamiI
Packet C" et nums sros heln-
reux de Ie revoir en bonne san-
tW.


Voulez-lvous'?
I' re vLiu av'ec chic, voNll z
voUs ('-Ire I- lgll.?\ ooulIcz-vous
(|)'nIC vou s voi'i oe vus
croie r iV i l)illc' v',s tChez:
Andre 1. I)ID I1l
ltue du 1'%uuic


Line prise de

la prohibition
-b
I'u argo est salsit an largI de San
Francisco, aiuc nil million dIe
dollars de lhiske' i lbord..

La discussionn il lanelle aa
(domn ',icun la saisie (Itu cargo
" Fedleralship ", ellct'ite' der
niremiient par les agents fIde-
raux i 31(00) mrilles au lhirge de
San Fran cisco,a demonit c que
le gouvernNemnnt des I tis-
Unis n'h16site pas a porter la
lulle conlre les boolleggers
jus(iu'in hiaute mer,sans tenir
comipe)tc ila limile de 12 mil
les, lorsqu'il est prou\6 que
les navires viss font la con-
trebande de spiritueux.
Le "Federalship"avaitl son
board. dour plus d'un million
de dollars de whisky.
Les maigres delp&ches (le T.
S. F. annilonant la capture,
n'indi(uent pas si le garde-
cltes a nit ilusage de ses ca-
ilO1s pouraml ncer le ((Fede-
ralship i se ren(lre; itis
I'on sail, cpi)el(llant que leC
agents ava'ient ,t6 aulorises i'
ouvri le fellu.
Le F**d'eralship" est amine
Ai San Francisco,sous la garden
de (Iilairc gpardc-cotes, ct eIt
cap)ilainl et 'I 6qUlpage ont ete,
arn'ls. I+c cargo arrivera de
main.


La situation

chinoise
Les arm6es cantonal-
ses menacent Nankin
ot Shanghai
Les coolies aux prises avce les solhdil
anglais
SIIANGIIAI- Nankin et Shal
ghai se trouvent menaces par
es armies cantonaises qui se li-
vrent acluellement au r. ord-
ouest de cette derniere ville A
une offensive de grande'enver-
gure centre les nordistes.
PEKIN- Des coolies apparte
nant Ai la SociWt6 des Vengeurs
sont entr6s hier en collision avec
des fusiliers n'irins anglais a
Chungking. lIs se sont emn ares
d'approvisioiiiieinenls q u i a-
vaient etc d'barqu6s d'une (a-
nonniere anglaise pour 1re trans
portles i une cantine militaire.

Un vol de boissons
alcooliques
I'n qiuarl dis Iboissoins enoy 'es A
aI' flmitss:t:le de l'Fraln'r esl
vol' en chemiin.

\VASIINGOT)
(hiel(q 'it a tiluch61 A 1 'en-
voi de boissons alcooli(lues
(lestine a i l'ambassade de Iran
cea w\Vaslinglon, et a cnlevc
un quart des boissons expe-
dices en France.
l e faith a cle d6convert Li
I'anmbassade oa les attaclihs sc
(lentaindent (ilui a brisc Ics
sccaux (li|)lomatli(ucs (ui |I'o-
tgcaient les li(queurs, les vi is
ct le chanmpiagne en v'oys de
France.
Qtiand I'envo)i, q(ui sc faitl
semi-anluellementl a, l'asb.is-
sade,a e16 reqi,tols us les sceauxx
avaient l l)brises, mais )on
u'aviit vo!' (iu'une l)r'lie du
prccicux colts

Lo rol Ferdinaxnd


compl6tement gu6ri
BUCAIEST' Les m6decins
du roi Ferdinand annoncent qu'
un exainen du souverain a Ir've
16 qu'il ne restait aucune trace
de la mialadic don't il avail d 1
atteint. L'.lat g6neral du roi 6st
bon et il pourra parlir quand il
voud a pour un climate lus
chaud qui, selon les Inmdeeias,
compltera sa guerison.

L'A nniaadeur dr' Fralue aiu Etals.
'nis A I'Ain'r'ce' IUgioil
1)STO()N M1. P-au Claudel,
novel amubassadeur d -France
aIx Ia.:tas-U'nis, a actcpt0 iho-
norer de sa presence Ii rlunioni
annmelle de I'Aineric.in L gon
de I't.tlI de Maissachussets( q i
aura lieu al Boston le Ii ;av'il pro
chain. M 11 ',i d I. Saiv d'.L '
e(m'0 n:ntllaint n.tkional de la L_"
gilon, asssisterIa eglenlent A cette
reunion.


Le vol de l'aviateur
italien do Pinedo
It'ENOS-AIRES Iitens-i-
Aires etait loujours sans nou-
velles exacles din comiland(ant
Francisco de Pinedo A 5 iheures
ce .oir. Une d)peclie rescue pmi
le telegriapl)e Ibrsinien disiut q te
le cotmmnii a itt a t ia ti dc
San Luis de Caures ( I'resil ) 'i
3 heures die I'apirs-iuli hi'ej
pour continue son v )lt ui-des
susdesquatre con' ineils sails in
diquer sa deltina ion, lad s
qu une autre announce lqi'll ltail
arriv A Maltto Grossu.

Les grands raids
en avion
PEItNAMBUC-Le 111.1joi' i
mnento Heires, aviateulr tiu to '
du moude, La travrse l'.\tkliitii
que et est arrive A Poi I Nat ll
( Bresd )a 12.42 uujouridlui. 11
a vol tdie di c leleriiidu dod)
Norioia cli face deI la c6toe bire-
silteiane oui ii etut arrive hier tilcs
miles lissagos pris des cltes l'Ari(iLiue.
Klo I)E .JANEIRO- Les aviia
leuis de limnilte aminricamne dti
vol panamitericain sontl pariis I
6) lieures ce mnatin ptiur leir vol
vcrs le nir lout Ic long die la
cote br'siliie ie.Une dIpechie een
v\'Oye par le It6lgraphe nalioual
I aitlnllonce que s a'viAteuilr..'
avaient survole Victoria i 9 lieu
res :15i nais qtle dix minutes
plus lard ils cluieint revenues et
avaient alt. rri.

Une caisse d'6pargn9
deo Sentinelle Clubs
Nous avons al)pris (iLC le Co)-
miite de la (( Sentielle C l l) ,), i
sa sl'ance du 13 mliars, a d'cidle
d'instituer une Caisse d'epirgiue
qui devra sulbvenir auix b)souns
ties Boys-Scouts niecessiteux.
A l'uiiaiiimitc le lvtn(leuN IPc
re Iichard,' ur'de Ih li Cathlitlrat-
le, a etli choisi (0111111e trsorier
et Admunistrateur de cette nou-
velle branch du cercle.
Nous ne )Ouvons nous enmp
cher d'adresser nos felicitations
au comit6 de l'oeuvre, particulii
recent A notre ami Allionse St
CloLId donti 1'nergie et 'cspril
d'initiative sont un bel example
pour la jeunesse qui vient.

La France el la Cofrence a I trois
pour Ic dlesarmelmeifl liaal
PARIS II est peu probable
que la France envoie mnme unn
simple observaleur ? la coun)-
rence des trois puissance' ,o
pos)e par Ice president '.oobuge
ar,, ai llique la monlc h1 nolte
public e hier A (ienivc "'ashing-
ton se tiouve en d.-,accord fla-
grant avec la col mission du de
sarmemient de la SocietW des Na
lions.


Une eltiijoriq:p iIcl:'Ialionl des So-
\iels aIu sjIl de la Iproduclion
i's qia.z asii plants
MOSCOU -- Nous sommnines
prOls A ab.indoiner la I'abrica-
lion et l'umsage des gaz empoi-
so0nns si les autres pays veiu-
lent se decider I'iaire de mme,
declare a La Izvestia ,, organe
alliciel des Soviets. Nous som--
Imes disposes &'g.ilemenit pren-
dIre part a nii'iuporte (itllce con
lerence ayant pour objet unie
nouvelle rductii )t des arme-
ments, ajoute le journal. Ces d6-
clarations viennent eu r6ponse
A un recent discouls prollnonce
ai la chamnbre des communes
par s i r Laming Worthiigton
E'valns, secrl1tai e angla s Ai la
gu'r-ire, et dans lejuel celui-ci *
allirni6 que la RLssie des Soviets
fabrique actuellement plus de
g'z einIpoisoinnts que n'imiporte
quelle atitre nation. Afliuinant
(lite ces al'firni:lit,ns sunt absolt
meitl lausses, (a lizvest:na d
clarncLt (I u'aux l'lflts-Unlis et enu
Aniglelerre il v a six c(n1;))agnies
tiver utin cI1)tlil unli(qile (uni de-
mi iiilliaId (|ii p)iodul sent il
ctles scules plus de ga'z tq e qu
ce soil et le journal tait lrnssorlir
q(u'en 1925 l; | comp1:guieL aniiiri
caine Dl)upontl d( Nemours a d s
Iribu6 58 millions de dollars de
dividLndes.


tne manift-station ealhuline
en I'heia.enr dl due d'Tork
DUNEDIN (Nouvelle Zland ,*)
- La fatigue a 616 cause (i 'uino.
centaine d'enfants se sont fronu-
ves nial pendant une manilesta-
lion I lauILIClle 11) pour cent d'en
tre eux avaient particip6 A Lo-
,,an Park dans cette vile aujour-
'hui en I'honneur du due d'York
qui est en train de taire une
tournee dans I'Australie.


1 articles (de chcz 11
L Billoni fils n ont (q'u1 n
seul defaut: Leur bou march.


Nouveau croiseur do
querre des Etats-XUte
& Port-au Prince
Same Ii ale)r n-idi est arri-
ve en ride itde Port-atu-Prince,
le croiseur de la marine de
guerre des Elats Unis, | Ile
(( Texas P. ballant pavilion du
vice amirl Rloberlson.
Hier, (10) heurcs (Ii martin
Ic vice-a nirial accpll agn du
Glf'" cnil .1olin 1I. Htisscll.! laut
Co um ss i t-, de %i. Gross,
llarige d IT'ires des Eltas-
ULi's et de deux oficiers de
son El'ut-imajor fil visit au
Dloparlement (I e s Relations
Exti ivures i M.1. Ca nill e
I"lon1, Secret ire d'Elat dei
(.1l:i!iins I'Exterictircs. -uisa
11 hlures 111t. le vice-amiral
fut r ttui, an I)alais National,
):r le I'rls lcnt de la R6pu-
I) i le.
Vcrs 11 Irs. 11|, ces visits
Itir('it rcv),rlorntcs I ) bord par
Ic Secretaire d'Elat des Rela-
tions Extriciires. accompagn6
d(II cap taine Larocche, Chef de
la Maison militaire du Pr6si-
(kilt de la RIlpublique.


Les taxes sur les rava-
nus aux ELats-Unis
WAS IlNGTON-Les rapports
sur la perTception des taxes pr6-
sent&s at t)r'csident C oliulge
'ontl coinv incu i(lil inoins qu'il
n'vy it diminution dI chilfre des
altfir'es peidJut cc'tc annAe, Ie
C ngrts pourra penser I rMduire
le taix dc la taxe sur ,: reveniu
et d'aul es encore.


--U
En peu

de
-Durant e dIe
die 19216, il a 6t1 eil
Port-au-Prince, feR1.u
439 d6ces, 98 maria tl
vorces.
Pour la coal
la population, 2247
cabris, 3341 pores a
tons ont 616 abattusl
vice de I'Abattoir.
Le Service de &
a capture 538 chiens.
abatllus, 39 ot
135 alentes ont
Dimanche ntl
10ou 12 ans don't
habilent la rue
qui prensit un bai
lev parages de
faillit se noyer. Ce fu
moms le I acci4deot
rent A le retire e eII
Avant-hier soir,
sant qui iongait la
Foi, arrive au coIR
Courbe, devant l I#
CAble Irangais la
pied sur un fil 6l
d6tach6 de I'isolat'
sur la chaussee.
De nombreuxj
s'etaient rendus, d
Champ de Mars poII
concert dominicaloV'
que du Palais. e-
ceaux lu,' et ex4.ut ,
Les chiensontt
leurs mnlaits dans te
rant les deux derniem
la semaine 6coulte,
sonnes out 6t6 nO
trois de ces anilniaux
atteints de rage.


Une minteressante nou'
Nous avonus W inlorm6s que dans le butde
unc purlie de son stock la Maison KAWAS HERI
s'esl decide a& fair in rabais exceptionnel sur m
quantity de marchandises. .
Cc rabais qu'elle comr pte faire sur ces marchaM
ra extraordinaire, et celte bonne occasion ne du"
-0jours,du 25 Mars au 15 Avril.
Done p6res et meres de tamille pr6parez vousl
profiter.


Voile de tou
1Everett clacs
Bas de c ton
:haussettes
las soie blan
\'%ppe coulet
\'appe Blancc
Vappe lblanc
Fanux-cols Ira
Fualx cols tm(
lionn Il.ulb)i
Couteau;x po
Pouldre Sa l
Pond(re Java
File i nmitc
l'oile a male
I einture pot
I ^ F-


ENTIRE AUTRES SERONT VENDUS
Prix anciens w14
tes sortes blanc & coul.laune 2,004
isics G. I,'*&
1,00
pour entan s 1,~5 "
ic sup. 625
ur I'aunec 6,00
he A barres 5,00
lie 4,50
mnqais sup6ricurs ch. 1,50
)i 1,50
i a ssrt. flacon 2,00
ur table sup. ch. 2,00
lal boilc 1,50
1,50
elas sup. dIouble large. I'aune 4.00
elas suil. simple 2,00
ir (ames, cuir,rouge& bl. ch. 4,00


Crepon imarocain blanc I aune 340
Raline couleur asst. ** 4,0
Crlpon a carreaux blro( 3,54
einlures ruir pour homes chaqec 4,0
heimiselle tricot pour homes sup.ch. 4,0
Chapeaux paille pour entants 5,0
** 6,5
", 8,0
Illl):in sole coulctur assl. No 3 pc. 2,5
No 5 3.0
No 5 4,0
1'repon dle soie et colon l'aune 7,5
Toile. dc soice assi. 120
Ch(emises franti. blanche ssup. pr horn. ch. 10 0
Ch:liusetles colon ( pour homes 1,0
Cli(miises (lecoul. a barres de soic p.h. 10,0
Chtemises dIe coul. pour honmmes 7A
Pcrale sup. I'aune 2,5


7 0!


9uu


Nous avons le plus .

Stock.

Nos prix defient to

concurrence.


Commeretal Agencie


and commiss


____ ____ ___^ ___~_____i_


I -- -'- =~c--- li~7


I ~)II IC __ __


I







SE MATIN 22 Mars 1927


MALADIES o'ESTOMAG
0 Oe pefs inctv "i t;.1 i Etre une maladic d tomac et attenadent,
au meu PIIJ ..I J . pr..twiron eitr qur e ut ..meneer its sa,.; les plu fichcuses. Une maladkl
def~fn^a_ a imiru i stciu:, )mc lj iii:<-se Jans toit un foyer, com-
j '1 IIIXGN- U 1)' OCI ILC.;&1 t t I C U b t dI I C 4.o'se I -, -t- N.." co-
pruictuu i-'n rl on las-ni& e CaI.ub I n I1 S y je sii'. I puosible, pas de vie heuruse avc un cesturnac qul
() s!:ere a i Toiuic ,mna!a.I;e ,e to ac uinrate, ics lori., la plus stricuse
attwn9on. ( c't o (icbut o mail q jit taut au.lt oppose le reinede.,
ma0 i un rctno.lv qui Mutrit Iti iun doirane pa aeulcmcuit une satisfaction
XU f pass,erc, pr vi:. irr P a.ur "tr. fac Ic cmt niuipirte quicil a!innt
pu': iv'yr l.W i r ur, I' p[r,. s on >prcs lec rcpas, ncuir.aiser laciditl
5 t ; It . . ..* e ;i. a> illX i aiVA d.esdton;. ils, .i.n-
i f.t. 1 t t' ... . ..!c, a. haq e rt.pas, des PI-.udrcs Coick
1 ''a .." d 1* 1 t i ul.*ri ent in. iqu-%s densI ks can d :
Gp 1 i .t li.itai ui. flallonnetents,. Asprrur. I.es
.jre .. i. .butte .:ii pnar Je aai.avtr Iur e
Ic v t an* tiIL*r Iei ) ha- ".isde1l. L,aaflte,
cri 1 81 I9 vid Lt JLumiont Nj( .j 5
ammmm


----rn-rn


.*A Parislana
Ava Hier, un public nom-
breuxgi choisi emplissait la
be.li coquette salle de Pari-
l ur applaudir la fin de
Z,0 mlille, a(dIm;rable film
"Iet divers episodes ont v61
ivis vec un inler'M, sans cesse
flWI sat par Ics amateurs de
uelH i. trtisticlues projellions.
D)imnche assistance cIail en-
ore plki nombreuse et Iorsque
Ia prseentalion s'acheva ce fut
uf.0 xpression unanime de re
W voir se terminer si 161
Uaft 'be spectacle.

l3 OI DE IA. Blenfaitance
L-lirage de la ratle (( La Bien-
faijice ) cut lieu, avant-hier A
8 heures dau martin dlans la gran-
de cour de ( La Cr6che ). Un
public nombreux y assistant.
Le No 2982 a gagn6 le ler lot
de 1000 gourdes de marchan-
dises, le No 2164 le second lot.


Pour rOrphelinal de la Madeleine
Le dimanche de'Paques, 17
avril prochain, aura lieu, A I'A-
sile Irancais, un grande matinee
theatrale au profit de I'Orpheli-
nat de la Madeleine.
Le programme tr n riche et
trIs vari6 comporle ulne cause-
rie, des po6iies, des mollolo-
gues, chants par h's 010ves de
NIrcole (( Mre Eustochie ), une
comddie et une ralle d'objets
divers et utiles.
Les cares, au prix d'une
gourde, sont en vente rI'Orphe-
inat de la Madeleine, A la Phar
macie Bayard et A la Biblioth6-
que moderne.


SAstbme-
sottldj'ement lot( 6ril Ste
pal ilosAk... sIAarPOUDRk ESPIC
Signats'. J.eSPit. Sur chaquecsigarette.


NOUS OFFRONS

les boissons suivantes:
POEItR : Tennent Stout XXX
V1i UTII: Martini, Ilossi
DUINE'Er, Punch, Suiidois.
W1llISKY: Jhonnie W alker,black & nr d labels
VINS Grives l Melhoc de A. Delor & Ce
SIIERRY BiIIANDY Danois.
LIQUEURS assorlies.
En ventic a In maison :
L. PREETZMANN-AGGi'RIIOL\M.
Rue du Quai
El -




Voulez voiis

Quevos enfants Irop peu avanc6s pour leur Aige r6pa-
t1t le temps perdu ?

Vou z-vous 's voir acqucrir en peii
; o lezilusc d te cmps et relativement
Speu de trais les connaissances indispensables pour
bien gagner leur vie?
Envoyez-les a


Parisiana
CLTSOIRI
I nporia
L-1 La Lit xroe
I)I.MAIN ; 0I.1
(CiIllSil S
1 g(our le
,.11."U 1)1
l)6SIRi t

de la Troupe

Nava rro




A vend re
I['ir : n ullo lobil-' ( I)old e
SpteCt.il 'lO' i(iil e lu pIatfaili
dalt, j eI l plLtis el pint U ic
rechange i etifl'.
Sadresstr au lirBeau dUn
Service d'Hygine, lBue des(
Miracles, ou par tellphonec an
No 6t25.
Win. C('. Van NORIDEN
Officer du Service d'l lygiie.-


Hy n line
Le steamer (( lcinz I lorn ))
venant de I'EEuirope via les
ports du Nord est attenduI i lai
Sapitaile le 24 Mals e conti.
niue'ra Ic nme~ jour(via Kings-
tlon Sainl-l)omin iigue)pour Ctn-
rigao.
Le SIS ( MinHna lorn )) ve-
nant de Cutmaao via Kingston
el les ports du Sud cst atlendu(
ici le 27 Mars et conlinuera le
ilnme jour pour 1'Europe viAt
les ports dui Nord pregnant lret
ct passages.


I
I -


TArfIlNER & Co
AgeYiit generaux.


Mademoiselle
Leo Avon
Annonce a son aimable clien-
tele qu'elle a change d'adresse
et queson niagasin est actuellc-
nient situ6 Rue de I'Eglise du
.icie-Coeur, au Bois (le Chine,
en fice de '(Ecolc des Senr.s
de St Joseph de Cluny.


a pital:Or 18.OOOooo


Eug.Le Bosse Co

Agents Gieveraux
s'tl~~ ~~*AIyy!^'t tT't" WW


Rafle de 42


de ler e
Les poiteurs d( s 1)illics \ven-
(ils A ternme soul tpi is de soc-
quitller sans rttartld envrs i.o
agents de v' ilc. ; quel11 0 IIu
puissions c(isLIt\'c l: (!di le d(I
mirage qui (IMIL-LIR''' 1ix 11c 27
Mars couran t.
Que ls rcl;i.0 !;.!;ri'Ts SO pirt's
senl, parcel (1u'il i l it s 110115 r I
qu'un petit nolmbre de fillets i
placer I
Le Pr6sidnil du (Comiil :

DEMAND"Z LE
Rhum Salim
16)putW et l econnu conimm
vieux et l)pur.
Rleconn iiaiic colime ior'ti-
fiant et rcc(.nstituant.
Oftro d'emploi
On demand a employer uii
jeune homme honnete, actil,
pouvant voyager et obten r des
commander de mar chandises.
S'adresser au J o urnal.


1R APPELEZ-VOUS
A niie n ui tre avoiue n'a le i. ... -.
0 o0it (!n 3 Mi3nute Oat Flakes ))A- P REAKFAST IN A JlIF
a: t t (In atict in ne l'est prl'par6e *
S n0111111 le !!
Notre nouveIt nu Iprotc6d de
sel-eclio(n (liI uoustst propre,
le triage f0 la preparation de
Iav()ile, lil iiiv l lt6 'l tIl ll 1i-
I,'lioII0 &I 11 n de I cunire 'a.-
\ ie c. s in.i'. i la talle.
C iLitli\' ca )i oceede. tcolnn l
( 11011o SeiSl., (1& 1 4 til o Ull fj-I
me (Ie noix distin t' et dille-
ie!t l deIt' clii de loultes uuitres "L --t
nvoiinws (ilie vous avyez iuang' fM He
jlS'. l'iei. II lie pctl-e;re ctOii- C 'hi & M wr"n m .mu "-w
) tu ;'Li eel i d'tiiicii le auli't "-. iSN v ... e,
III ruet nc e peal s'y ren- A S
conlre'r (Itlied s le v 'ritabl)e 3 Minute at Flakes)).
(Goilez le aiioirdlit'l.
En vente atrx prin'ipales E)iceries de la Ca;itale,
.Icimel,Jetemie. P'etit-GoAive, Saint-Marc, (onai ves, Plort
de-lPaix et Cap-)-laitien,
Three Minute Cereals CO
CEDAR R \PIDS, IOWA. E. U,A.
AGENT REPRIESENTANT.
Rafael C. CROEN


f L'huile 3-IN-ONE esl la chose la plus utile \'
du monde.
Les feiines en ont besoin pour neiluoer les :ueubleS
et les boiscries, raviver leI miroir.sel les vitrines,
1 pour gratisser'les machines a cou-
(ire etautlrel.4
l," h ,'tllh *'1 ,xl. IsuNit, [..,r relatr l ar h lr r s-rz r Leg
.. a, i ,I I,[ll, l' I ** .I- i .i vl a ia l is 1 ,r'.% 141 -,.
Taut le n:< nde en a be.,in (i.r les ioilursM !Vis HbTi-
firlices el tn Is lesriamniim lerrs, pFir mUiier,
grainer el pretriir la rouille.
Des imlliers d hemlines el de feuimes A Iraver le sn-
deo ueaL consilam ulo I 3 in O11F. \11 me Tvdnradt
pas vinre sans clip.
En vente dans les Magasins,ti de quin-
Caillerie, tous les Bazars, Armnureries
et Magasins en bouteilles de 3 diunen
Visions et en petits bidons. 3,)
lThre it One Oil Company.- 131 Willias St. New-lork
Echantillons et mode d'emnploi: gratis


- 3-


A.de Matt6is & Co.Rprcsentants pour Ha


*


I


SI


mn- -- I I --


- -


_


I


kMt 0" .


ISUR


ICE


CO








LE MAIN --


- -


ions ilneressentl


"l



liser-les


*1
-4


--- a - - r Tl-.


Pageol


Energique antiseptique urinalro


Agif vite et radicatement
SSupprime tes douluers
S do lu miction
jait touted complication

L PItol dOconlcatllonne
et rajounit les tius des
v st urinairoo. i'll re-
ne-t complt'i"ont a neu i l
Pll )IulAIt toun les 1-s .
cro qui 14 s tiabiteli.


VAMTIANINE
Aews, MatIetI, aS o Pea.
Pre ull jIU.OVAt.
pwoe * d a'. eto ** m. nr*


PAGEOL es.t sans pltha poui les gInocOqueaS
hl6tas ndls~lablcs des votes uilna rO


eoncaMtkaf t NO
guOue des votes *
S Dalrs. NreouvelO I
Ussu. irsO* & ua r
leunmssoment
do collu Le. Ia
mourtrier DOD
meant pour I gooco
partout ot 11
Smae eonoor pour w o
lea autres microbM
S auxquels eo dermlr
S nut s'assocrr. sufi
ragout. 11 sot le foods.
moment, la bas du tral-
toment de o'artrite ou
du rhumatisme bleimor-
rpgique. IIarc qu'il W
celul doe la bleaorra-
gle elle-meme. *
Dr iBTRAim.
de MaottiUi.

rllh t. a lin. '. r ae Vali.
tlassurb. C il. et Oft P --*


--a


F INI1S LES


I' \NNIES


(AOUTCOLC!!!
1'i i ,iid ilit : l 'jo lclt? 1) il r 1^tt s l s I): ^ii'1:c ile s (I .
, .tK ) ! !1





Im il 1111n \ 0'i10 '' I'NI s i.II) 1 0 3 pou r ll out C1iiiion
lt it e t'lc (1111Cl i siO i l.
J.I .V .s inlilt ;a ; 'Iss(r 'i 11 n n .ig:isin i)po r line i (
mInf l"l', I 'minl, ii l '' Ivoir' I'' cI l.
L.. ,I L 1'Z \I.\NN-A'. EU! l()I.M. AgenI.t-




-1 g a toujo urs du
danger dans les foules!


Le germes dangecrux
pollulent dans lc< i .i
igomerations. On nc l
ut pas touours viter
foules-mais il tst
toulours possible de
oS priterver dc toutc
obance de contagioin.
L Uyem le plus ur rt
|l e Ifficace cat do
*tI.I tIriquemmen t Ia
sa -I Jais&nt uSAge da
IAVON


LIFEBU
le Savon
pour la Sante
lvwr Bros. Co., Bostuon M.is., L'.S A


Fr&ed. Gaetjens

No, 117 Rue Roux on Bonne-Foi. No 117
Telephone: 6(67
ON TROUVERA:
ALcool fin pour liqueur.- Sucre llasco blanco et rouge,
gros el detail,- Riz par sac el par livre, Sirop, Orgeat
Grenadine, Peche,ctc.- CigarelIs, (licslilield, Camel,
Chanteclerc, Pantlaleon.-- M.la lCIiie'Csi tt;ilit: suplprien-
re,- Conserves alimenta ir s. ( \ ,i i ; i :,iiv i're,
cafe en poudre Whisk'. 'c I ':' h fi'er.-
Champagne Masse Pere el1ils (lhaIinogine qui peul ri-
valiser avec advantage avec n'imipor)lc (elle mnarqu&"We
la place.- Champagne L:inson. P li t ncriel- Vin
blanc par gallons et par bo)leilles. Vin rouge par
bouteilles et gallons quality sLij)erciCire-C lriin v'iere
ar barriulues et gallons. Epfin le flam enux 1 U I
NECTAl.IIat la non moil's e se A Ni S TTE (le
Madame Frt deric (l'tjens.
Venez faire une visltc vt s ous soi l.rz s.tislails.


Hamburs-Amerik Li: i


Le steamer ( Grunewald )
est atlendu ici vers le 28 crl.
pregnant diCs passagers et du
Ir.t pour l'Eutropc.
Le st-amnier (('tba est alien
du ici vers le 25 courant avec
du tIrt de I'Europe.
L- s!eamer ( Troja es at t
tenJu ici vers le3avril avec (idi
ln de I'Europe.
Les S/S tCutil et Troja nc
sont p s ai .' ', p|onur );is-
sa gcrs.
Oi. FFvSON, LUCAS & C"
Agents Gentraux


IPi


A.


Service Cuba Haiti
Le steamer ( Habana ) ve-
nant de Cuba est attend i
Port-ai-Prince, le 19 Mars cou
"ant, en role ipur 1'ucito-
1'lain el Porlo-lic-o.
II sern de relour ;i tPorl-.n-:
Princt, le 2 co'()rantl, p nlt iii
rI'rlt pt m'agexrs potIlr S:inlliago
dle (uiba 11 i hi u i;ne.
J. I).\.\iJ) I .J'.
.. .. .. .. A. L I I


\VidmaicTe


A I ho) n uc r <', ln)or':tr s:i i)if'i\eilluv i aic I Lcnllc "(iu'il
a inslalli' I i c lace de s iIi c IaIblissenllin titI st l.nI .\(I lus
S!\enlitlil ItseCIe atix Ifamilles oil I'ou li V \.eri d(Is
('o()i n, t,: ois ui |remnier tloix l o6 itcs li1o .:, st-
1',)il sCI\'is Sill' d Ltill.lli '.


Ce qgi n'a jmta;is iW fail
( y q(i I |Ih l O e'l O dp'*.Oss(.
Kola champaIg)eC

F. Sejourne
Prepare' dlis ties co) lilionas' rii o.,.i.' i ."
I n.SE SIlE
Prep:nrilion tl V, ent
PIl.INIMA(:II.: F'. Sl.h l Ul \ :i
Aniyle des Ihues Rion.r el dii <(': re..


.La grao43 cp1apillri
D ,

Gemaro Hurtado
Gran.l'Ilue 1 t lReI-des'.Miracles Port-aLu-Prince,'Haiti
A Ic pl) isd'r i';I ii> l1 er :i ses amis, clients et le pu-
blic eC inig 0r.il Ito. d.,iiis son 6l ti)lhissemn nt on trouvera.
t'r h i)'. i /i ) ',* c. 1 te (oul el chiaque person;
atnsi titi' tii e'iri L1 :-,ii. I.'s )m l Ir cadeaux no. velle-
Iment rIetus; v\),s t. OtlI'C L'rI/ L aII ssor'liment de Sireop et
Liqlueu rs.sii(s )ilt)!icr ma pL iu)i. crenias, cett e prcieusC
l)ois, on t-,l '. 1 l,)i.
La u:i ',: iI.i i.TAD 1.O .ir. un so'.'.-euir haque
icli ,i ur.


Lecitine (Granlule Brew
L.e pl::s erif des RIeonsliluants
Fortilie le ce:'vo'ii, la m elle e )iniere, les os |
reins. llct(d puissants et vigoureux les enfants
les Ifemines l'ai,!Ics, le.s )perisonnes uses par desi
1 S.' ( I uLS.
Ei %idec rheiz --Si mon Vieux, Alfred Vieux,
it.viu, Ed. Estve & 0o, A. Bolte, Alphonse Dsirl
130Iov,, MV'. i 11. I)oret, a Petit-Goave : S. Martii.
I. stu k Clidhez.: [1. IBrouird, Gri:ndlltue No 170J.
GEO JEANSEME &L-,



Ne .buvez pas ou buvy

Le Rhum Nectar
No 1910, Rue dtilagasia)del'iitat.
Le seul:Rhum qui, tirU d'Alcools naturels4
directement parDistillation simple du Sirop d10
d'un Unique et toujoursmime plantation et le a
vieillit par I'action du temps dans 1.* d6p6ts av a"
rigoureuse de tous dangereux Secrets d- fabra
et sans adjonclion d'aucun ingredient d'usine, col
jugement de ia plupart de nos Notabilitds Mddicalet
vant l'appreciation de bonA amateurs, la suavitd incoI
du bouquet et les plus remarquables quality by hgi
MAme pris avec exc"t, Rhum Nectar n'enivre
uit pas I'Alcoolisme Ala longue, come Ias aunlm
..,niliires .e c~,rme les ultres spiritueux.



Grand Hotel de Fra
P. P. PATRIZI, Propri6taire
Cet Etablissement renomm6 doGt l'61
plus A taire vient d'6tre oompl6tement
et remls A neuf. Lee ohambros oat tout
fort moderne, le service irr6prochabli
taurant soign6 eat do tout premier o
tel n'ayant riMe n6glig6 pour laire p
charmante cllnt6 e o
Mr PATRIZI, qui part blentot, apport
re, our do France do nouvolles am61oI
donneront la plut entire satisfaett
D6jeuner & la carte, Table Od
Plat du Jour au chois
Pension an meis, A Ia seasia,', par jP* J
Garage mis gratultement l la disp
voyageura.- Bains, Douohes A touteS 0*
T616phonei No W3J
Dansles Magaslns souch6s 1l'FHOtel.
vera toutes sorts do provisions, Vins,
Cigareltes, Iins d'Espaqne, de Bourgogne, d'l1
choix de Conserves.
On y trouve a "arrfv6e, pendant le
au d6part tout ce que l'on d6sire au
tel de France P. P. PATRIZI, ProprietalH


Ces


a,


Fr
st


3"I


IT





,1


BARANMCO


/ 4


-I


-- .. II Iv.. , 00 -" 77 M


---~


-.~ -.I-IL:-Y ~I


--


r


I ql mpw,._ -MEM


I .- _ _


2 Mars 1921


o'l


B 5--L~./IYIIIL;J=-~,- -Y I-~-~-~--~-.r~L~-. --y- II.


^- ^^


--- ---;-----


An inoi0 ts i


13AR TERMINUS




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs