Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04415
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-15-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04415

Full Text







)I1IECTEUIl 1MPRIMEUR
Clement MAGLO1RBZ
Bos-VNRM
35, Rue Am6ricaine, 1358
TELEPHONE N*242
LE NUMERO 0O CENTIMES


S


J


h4 AJNNEE


N 6048


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


MARDI 15 MARS 1927


- --.-------.----- ------- - - - .- - ----- -- --- -- 'I -


m I6diUoation do la Jeunesse...
i - .

es parents, le sDort, 1'enfant

et le pensionnat


L 6rf souvent, enlendu s:tires aux conditions de i'c.xis
ps riprocher aIu iimres. ence nimderne: I'endurance'
!a at vielles el bones la rapidile dans I'action, la
Adpares que les coudi- precision dans le jingeient, la
Sivvliruses et surchaut- justesse du coup-d'weil, le sens
),;de la vie moderne ef- de la camaraderie, la concei-
lent, do veiller de trop pres tion de I'honneur, I'esprit de
rtkursenlants. de voir par- sacrifice de l'individu vis-i-
t. pourcux des perils sans vis du group auquel il appar-
lbr., de temoigner u ne tient routes qualiles qui nous
liiteexcessive des dangers manqnent presque totalement
jiles mieuacent, depuis le et qui sont par consequent in-
me que le gamin attrape dispensables i fire acquerir ia
sl'xposant en sueur dans la eunesse tlaitienne. II lau.
i, ourant d'air jusqu'au taire comprendre i I'enfant
Rufleur maladroit qui ecra- querl'quipe est tine r6ductio i
.1'imprudent ou r6tourdi du cadre social, qu'il exist
ti rue. une mystique du sport, une
eid certain, que t rutes Ics correlation intime, une reli-
iMlignes lde ce nom, ne gion entire 1&6quilibre physi-
TsIpot ama is empOcher que et rI'quilibre mora e.
4.eusi iliti de s'alarmer C est pour cela que tout en
niespre des risTues que veillant 4 emphler les exce',
ie, celled aujourd' hui sur les pires et les m6res ne do.-
st asit courir A leur enfant. vent point, par tendresse ex- I
ldant, si 'inqiiittu e c-ssive, salarmer outre me-
ve l'a;iour mieux qu'au- sure du coup de pied benin
Sd6nonstration 'de tel que leur gosse peut recevoir nic
i o une cousideration ini- uu couis.de la partic de loo. (.i
Itatle est a relenir pour I'c- ball. p
ftion de I'enfant, c.cst qu'il I)e c6l6bres iduncaleurs, de qi
ugso4neusetli nt tmpxcher r. nnnimes peddigogues, Pes e('
cetltinqi0tgIlude jponssee talozzi, entire autrnts preconi- fa
itrtm#, au 4eu (1tre sa sent la plus grande extension
tair, n'etoulTf, cheizle petit possible des exercices physi- si
to! e!joltin d'ihitiative, ques dans l'education. Is se eC
I.upprinme cmpRtement montrent egalement des parti- d
lui tous sli i is de liberal sans de la vue de college ui a
Lait I se! it plus ap- pour effet de s6parer len-
A oir: e tirer d'af- fant du milieu familial. 1
lui-m 'e, eit loues cir- Cettle question demeure ce-
MUiaces. *; pendant assez complex, en
fl ne taut pas agir i la Haiti surtout ou la pension
Sde 'entant. 11 faut lui eoic cher et oil I'existLnce A
re i agir. Telle doil de 'enfant au foyer permet de tW
Ia premiere, rigle de con- realiser quelques economist el
.pour une bonne educa- surle budget aflectia son Mdp- n
STout en simulant l a cation elt son insti action. S
r-propre du.pe it, il laut Cepeidant, une autre consi- e
r de deve!opper son deratiou se dresse contra le d
ilalive, son adresse et sur- penslonnal.Mais cAlt ii oins
4ali volonte. judicikuse. Quoique nos eta-
sertaines m6res trou'ent blissements d 'aujourd'hui
up plus facile de conti- soient pourvus de tout le con-
i habiller et fire man- tort moderne devant assvrer ia
iehb6b, qui grandit, pluat6t 'enfant une vie saine, fralche,
deguider les pelits doigts joyeuse, les parents, plus par- r
biks A passer les boutons liculiieremet)t les mi6res ont, (
Sle boutonnieres, a sa- tort souvent, une peur terri-
Sla cuiller ou la ble que des mailres strangers s
ole la bouche. ne sachent p a s s'enployer a
plirces fonctions pour le a ec ass z de douceur i coni-
it Atre, perinet d'aller plus prendre la sensibility. de IcurI
P 4tiimplifie, cn apparence [etit. El!ei cro ent que per-
*iaW ne maternelle;'t,sans, sonne ne peut inieux qu 'lles
,os I'on n'analyse pas c:s consoler les chagrins parfois
&i1. its peuvent paraitre si profonds de l enta e et
i uigiiliants et piurils- leur coeur se serre. Kiles vou-
lusl tard, lorsqu'on es- draient aussi pouy, irtoujours
ideleouvtrir I'origine de dresser contre les deceptions
Premise d'un enfant Ide 12 inevitablesde la vie qui ap a-
parexemple, on ne trou raissent souvent des Ic colle-
loBvent aucune cause p'us ge. le remparl de leur alTec-
-tante, plus saillante que lion, EfitU, leur egolsme ina-
tt petits fails qui ont e Iti rnel s'6meut de 'voir cleurs
Sedebutdeson education petit s'chapper. Et le pen-
y1 t.t6 perpetuellemnent sionnal leur apparait comnme
our tous les actes le une prison, come un tom-
lres, un peu pins lard, beau.
la. a (Ache scolaire pre- Les parentsont tort cepen-
quel.que dillicultle, si, au dant d'oublier que pour 1'du-
-iaiuser son cerveau es cation de I'enfant, chest vers
de la I'soudre, oU la i'avenir et non verse le passe
onte iA sa place, I'enfant qu'il taut lourner leurs re-
riappris i se servir ni de gards. Lenfant ne doit pas
catpacites de raisonne- etre sacrifi at ses parents, A
1_, de ses possibilitls de eurs faiblesses,i leurs sensi
et d'at lion. bleries. Si le college petul mel
Lnage des sports, iI fault Ire A sa disposition de meil-
*reconiillnahrpeut,daus leures armes polr les lu.tes
large, miesure. ambliorer futures, un plus betl quilibreic


emae modifier celt tat de physique et moral, une per-
cri6 par la tendresse sonnaliie plus forte et plus
ivedes parents. Lesp.rt complete, un caractere plus
condition (detre pratique it joyeux, mieux trempe une
Oe.lave U m thode et me- education enfin plus large,
.*t excellent, parce qu'il plus adequate aux conditions
eloppe .ies qua.lits ,nces- I gtralcs de !a vie daipr-sent,


ET VOUS DOUTIEZ?...
LUAND onmmenqa se rbaliser soln ire die fran-
chir les elaps de ia gloire tiiomplhale, vous
vous disiez scelptil|iuts, (lile, scuI, le recul Idu
temps atfilnwrail sl uccs,
Miis lIs AT'RIOTES n'aiai ent jamais :tleidu si long
teimps p our Idevenir la cigarelle id6ale.
La bvalenr di'un pro l ilt de ste'cltion tie peitl (dpen-
(l'Ce !l I, cmnl)lbre& sannies.
lile est, en elet, Ia meilleure ig-irelle vnii' Ai nmicil
leur mnarche". Ss achelctiis en liren I nil Ipriple avanitage-
iisltourlle d Gd les. 2.50 suir cent Ihoniis ) rimeC ; ('iine se-
C(inle v'aletir (Ie Gdes 2 50() slr cenil Iochellcs tusages.,
possibililcs (Ie gagner 2(0) goml es ma e (li cun ides l)ons
portanil ls Numieos 12. I1, 16. lid, 17. 1,:1 2 ) re i 'f.-:
dans Ics pochelltes.
Messieurs Albert Noiselt' cl Odilon S, Villejoinlt (liii
ont l es)ectivement applwrltd n nos )bureaux les unm ibross
12 et 18 ont e.e lts (tdeux premiers l)bineiciaires de nIos
prix de DEUX CENTS Gourdes. Notre lisle des bons de
laveur nest pas limilee! Essayvez la 'ATRIOTI: el vouil
lui accorldei ez vos prdlerences.
i elia(nt ic eveii-
La M manufacture dedill:Xmil
les pochettes echantillons :1 la disiposilion de tous Fu-
nicirs (iqu venlent en connailre le gout et ila quality. L,'s
inte6ess6s n'ont ( i'A passer au de(6t geilrerl, 206 R ie
Justi) Llhirisson
GEBARA & C0 Proprietaires.


ousconseillons aux parents oul
ui en ont les moyens de nie VCZ-VO- US
)int h6siter a fire laire ce
ue leur tendret se A de trop Lire velu avec chic, voulez
xagere et Ai cinfier kIurs en- vous tre ilkgant?Voulez-vons
nis all penionn'it. (Itl'en vous voyant, on vous
Tout pour I'enfant sans h&- croie revenue de Paris?... ha-
tation,sans laiblesse, car,c'est billez-vous chez:
n Lui que s'incarne la atric AndIre ISIDOIjE
e demain. flue dt leuile


Iademoiselll

L6o Avon
Announce a son aimable clien
!c qu'elle a change d'adresse
t queson niagasin est actuelle-
lent situe Rue de l'Eglise du
acr6-Coeur, au Bois de Chene,
n face de I'Ecole des Sleu'rs
e St Jose.ph de Cluny.


Visite do S6nateurs
am6ricains

-- De nombreux Congress-
man aim6ricains, parni les-
|uels les -enateurs Barkley duI
Kentuckyet Henrick Shiptead,,
sontarrives, dimanche,iA ort
,u-Prince a bord du steamer
iCris'o! a'a,!e ia lPanama Li,.
Ces dislinguds visiteurs se
sont rendusau Palais Natio-
nal on'6 le Pr6sidenti orno les
reult en audience prlvee.
Le PI'esident, en un1e Ccoulre
alloculiou leur souhailaa hlien
venue. Le Senateur Batkley
repondit en lornmulant des
veux pour le ho;iliiiur el ia
prosperitl de notre Pays eni
soulignat, combien lui el ses
colleagues 6taient heureux de
constater leselforts que faisait
le Gouvernement pour I'avan-
cement et le progres d'-laili.
----l- ..... -i--- IT
Service Hydraulique
de Pde-as-PrIc et de Pttis-Vilte
AVIS
Le Service Hydraulique dec
Port--au Pritce rappellc i ses
abounns que le dIlai pour Ic
palement de I'abonnenlen'
doit expirer le 15 Ma s v
course.
II leur r.ippelle,en outre, que
passe cette date, leurs prises
beronl couples pour non-|:aie-
ment et une valeir de onze
gourdes sera exigible pour les
fiais de retablissement,ce,con-
torn:6ment a ses reglements.
Port-aui-PrN.ce,le 11 Mars 1927
La Direction


/
/


J'ai


LES BEALUI NETS
It1
TRISTESSE
perdl -a forwe el *a vi,


I t i amis ,1 ma gali ;
J'ai perd.o jusn'ai la kilrle
Quin faail t ire i mo gklie
.*.
Onaud jai 0on, la Tfrili
J'ai frl que c'tla lse aIie ;
Quad je i'ui ramprie it semlie,
J ei lis deii degta .

1E. porlauilt Cell ilemellc,
it cel i se 8I palli J'elle
1 Id has oit outl itnort

lies parle, il laul qu'o lii repndie,
Le sell ie qui ae reile al mide
\ i d'avoir qurlquefois pleuri.
A. de IlSSI./


Seel-Mairie d'Elal des IRelalioes
Exlerieures
COKMUNIQUl
La Secretairerie d'Etat des Re-
lations Extirieures nous com-
munique :
Monsieur Williams H. King
ovantt manilesli son intention
de se i'endre en Haiti, le Gou-
veriieilnt Hlalien lui a fait no-
lilier qu'il le considtrie coinme
indesiralble el que I'acc6s du
iTn ifoirie I 'llati Iii est interdil.
I'altilude (du (Gotivernement
sejuslifie par les molils suivanti:
1 Moniieur King a lenu pu-
bliquement aux Et ats-Unis des
propose men songers el ble-,sants
contre Ie Piresident d'llaili el ses
collaborateurs qui ex6cutent lo-
yalement le Tril6t de 1915 vott
par le Sknat des Elals-Unis et
par le Corps Lgislulil d'Haiti.
2 0 Monsieur King s'est tail
,ux Eilus-Unis l'agen! des pires
16menls de d6sordre de aI:i po-
liliq ue haltienne. Si presence
en Haiti provoquerait une agi
station politique de l part de cces
61lments, agitation qui crcerait
un sentiment g6nrial d inquiL-
tude et d'insccurit6, et don't les
consequences seraient d6sas-
treuses sur les populations qui
s'accoutument maintenant A la
paix et au travail.
LEON


Le traffic

de Panama ini
I, IJill$


Nous aliios pIli6 dernie-
re n1'il(t (il Il Cours de( I 'annl6e
1 ,) 6(. I" IrIlic11d ca-n:1l de Pu-
nt1 ion:1 :it nllrilnt le chillre
record lIe 2(.8.;.()(00 tonnles,
lildis ([ n tic tiours de i mine
'11111('c II, t raiL.du i nIlv I)a de SInez
n cs' 1 I-l e 1 ev qu i 2(,0);(),(X)0

Ajonions cedetalil (qui a son
importl:l,'.v,. (ie le tonnage de
PIan;)ima se dec)nm)ose en
25.83:6,01 0 tonnes de tragic po-
vrant ct environ 1 (0I.()000 de
Irafic inun pi vant di anu tran-
sit des ni-ivir ', de guerre de la
marine des El'lal 'Unis.


La Ligne Hollandaise
entire en liquidation
lI1ar line circlhlire an Corn -
merce el 'i ha Pre,'qe. I: (( I )-
yal Netherlands W\Vst India
Mail 1 inflorme quet, lenlis le
ler fkvrier cotili. hla KiWn
klijke West-Indische M: il
dienst ) etablie en 1884 et (. n
nue, en lHati. sons I n')im de(
' giie Holland;iise'. o Irans-
ftre sesaflairesi 11 Conm:igniie
'lovale N'erlandaise d e \'a-vi
gation oi'l Royal Netherlands
Steamship Co etablie en 1856(
(loni elleetait d(ta dep)uis long
lemds I'auxiliaire. i'omime
Compaglnie d(istincte, la L'gne
.Hollanlaike est done entree
en liq(idation.
Aucun changement n'inler-
viendra planss les lines exploi
tees pnr la West-Indische Mail
diensi, ellles seront desservies
au moyen des mdnes vapeurs
ar la Compagnie Royale Neer
ndaise.
M. John YIl continuer.i ses
services conime Inspectlcur de
la nou\e!le Coinpagnie, avec
s )i s!:ee Port-au-Prince, de
mdme que Mr. R >bert Stark
coln e Agent local-
Dans les autres villes tous
les Agents sont maintenus.


PrIparailis e vuie de la IR'reptioeh
tde Son Eelliene rle Prtrsidemli
deI I IItpiiltliq'ie d'lalli,
I r. Lonis 1101110M
bans son No du 7 Mars, le Lis-
tin I)iario de Santo Domingo
public:
Ce main, au Pailais de la Prld-
sideln'e, le licencii Raphael Au-
gusto Sanchez, Seer6taire d'E-
Ilt des lRelations Exhbrieures, le
licencii Manuel de Jesus Tron-
coso) d hi Conclia, President du
Tribunal Suporieur des terres,
Dr Htamon laez, Pr6sident du
Conseil Communal de celte ville,
le litcencie J. Peynado, Mr Evans
E. Jun, President du Contry
Club ., Mr P. A. Richart, Presi-
dent du ( Club Union *, Mr
Joaquiu Garcia Do Pico, Presi-
dent de la ( Casa de Espagna ))
et Jose de J. Ravelo, Directeul
du Club ( Octeto se consti-
tuerout en comiti priparatoire
de la reception qui sera laite
lant dans le monde official que
dans le monde social au Dr
Louis Borno, President de la
Ripublique d'HaIti qui, dans
leu de ours, sera I'h6te de la
Republique. Les gentilshommes
don't les Pnoms soot mentionn~#a
plus haul au coura de leur r6u-
nion., i laquelle le President
Vasqjuez prendra one part effec-
live, cxposeront leurs idWes au
sjiet de I'arriv6e do premier
Magistrat de la Ispublique Sweur
alin d'arr6ter un programmine de
reception digne de rillustre vi-
siteur.
Nous no mauquerons pas d'in-
former nos lecteurs des measures
3ui aurout &t prises au course
e ccele rnuuion.


,


.. ,i visauedi So .i, vel S I'.
le q.,,rti er la Ii (ii:iil'iitc ( iit
p)iis entire la I uti ds MIiralI
et la rue I)anils-D)-sI(.n los. n;i',
subitenintli li n t i 1i ( L.'',l .1 .
I... iqui i, prleitert'i tl l i' i-
vole d'u1ne h1chaii (n or I l o l' ute
ime(laillc t'ln ;r1 gcIll, cl- tl I rt's '-
coilll itrc entire Is 1 il :ii hs (h'iI le
petile fille (qui Is oll'r.iil pour
q(uitel(luti s (cet' i '-;.
.. vit saii-i," cI s o(l tI t le ild
I'CU i, la t' hirit s l>r!si. II v ci,(
chunligtei dch p iic ;i s-1 Itx S,
;itlro ipcl'l n!>l d(I t 'llll ii\ sois
It's ,, lrirs [>ro('!it d | I t < l,'.
( in11 nl lint ilil I ( c ;i ..
(t'sts ce t' ie No i i. (LiI. itne
vii llilit.
*
... vii, hier, vers 9 hlurt'is
du mu tini. i; I\i rue du Centic, en
faiLre es IBar'eaux (hi Service
Tec hni(lUe, tii I)portelaix qui fut
subi lllint'l pris I'unLe indispo-
sition. Ne )potivainl plus se tenir
snil ses pinion s. le iallit'iireux
s'ualltiiss:i silr la t liiliss e, I'nte
contire Itrre.
... le vovaitl encore l' la milrilie
place ulne lhhelre )plus thrd. II nl'y
avail dlont point uii main cia-
ritable pour )ortler stcol's au
nuillt'ureux? ()u le caniion de
I'lH('pitail tait-il en panne?
**
... voit circuler unli a ni ion
poitant le No. 3211 conduit
par le chaufleur V... Mais hi
chose drile. e'est que la moili6
de la plaque (du veiicule est
peinte en noir, alors, il n'y a
que deux chiffres du numero
(lili soul visi les, It's dieux il i'e-
illrs. Done le I taiilion pi'e Ile
No. 32. (C'est (lit' let' cihatlf'iur
est iiaitetir de 'lirnle vitesse
el lors(que let 3211 coineiiitlra
un actciden 't st le No .1 'Jlu'nll
accusera el que la Police I recher-
chera.
*
...assiste press que tous les
jours et l toutes It's heut's, A
des scenes scandaluses quii se
dtroulent n1itre deux ( fille's ),
Ies noinuiintes Maiit'rite' H An-
na Melinna. Le quaii;ilie'r est ialors
mins sens dessus dessous el 1'6-
chio de lahi rue jetlt I tons les
vents les lropos les plus oidu-
riers.
Cela se |;asse A la rue de la
Revolution"
Ne pourirail-oni inposer si-
lence A ces discuses d'injures?

... a vu, avant-hier, vers les 5
lieures de I'raprs-midi, au
Champ de Mars quatre bhomnues
et une temmie porlcursd('uin hien
curieux atlirail : deux hommnes
avaient, chacun, sous le bras,
un coq, un troisi'nme portrait
une A n'acoute et le quatrineme
lie popiait rien coinme dans la
chanson. La feminme qu iaccomil-
pagnait le septuor avail, elle,
dtux chanteclers sous les bras.
On revenait de la gaguerre )
et tout cela, la troupe d6cavee
et les corqs becs bas, saignant,
pantelants, traversaient la Place,
Le coup-d'ceil 6tait des plus
dr6les.
*
... voil, depuis quelques ours,
ear la routa de Port-au-Prince
A L6ogAne, certain chauIleurs
d'autos ou de camions A passa-
gers, prendre un dangereux plai-
sir A mettre la vie des passants en
danger en conduisant leurs voi
tures i une allure immoderbe
sans garder la droite de la voie.
A i n s i, dimanche apres-midi.
NOTHE (EIL vit, dans les para-
ges de Gressier, r'autobus A pas-
sager conduit par son proprie-
tane lui-.nime, D. ., a):aiadon-
uer sa droite et qui, en allan(


Cteli qui di ljncessaminmeti qu'il
a do I'hooneur el de la probili,, qu'il
meu nil i persmnne, qu'il consent
que le mal qu'il fail au\ autres lui
arrive, el qNi jure pe r le faire
croire, me Mil pma msme reot'cfaire
hemme te kia. B RE
LA BRLIVRE


- --- I


~I -


- --


-qp


K








LE -r'TIN-15 Mars 1927


Si In lie p.:\x pas appmirede i.
oiWir. to ne sauras jtllals iap-
prendre h commander.

A toute allure, faillitl c'crscr
deux cvclisles qui rcntraieut i
Porl-au-Prince. Cc n'cst qii'a
leur sang froid que les cyclists
durent d'ehapper atin ;aI c lent.
lis restlrent sur leur main etl
firent signe au condluc'eur de
raulobus d'observer les i&,gle-
pils dtde circulation sur la volk
-fublique.

... vi, hier, penldant toute la
OUrnle I pavilion dle I'Agenice
Transatluntique hiss6 A I'occa-
sion de hi a presencee en trade du
*(Caravellel, blotter lai te ell
1as.

A la rue Am6ricaine,
un viel obus explose
Pas dI'arCideiet
Iliir, vers une here 1/4 de
I'aprcs-nidi, le quarlticer de la
rue Ainui liciine comnpris entire
les rues D laniis-Dl)sloiches cl
des Casctlies liil lsoiuda in iis cin
grand mtni. I'lle forle d6toila-
0ion paireille 'i in 'colli) die ('i-
non v nt' iiat de rIetel nlir. I'Ile
avail t '1 produilte ]):ir l'ex|lo-
Sion d'l i vieil oilius O eI i it i solls
terre, di.s ti e court, l m str Ic-le-
(ii'l on avail alliliUm un Ieu dti
cuisine.
ILes liabilalitls du( I q latiers et
de la tn ' 1 ii firent quitits Ipour
unle petite t'mlotioni. Nutl neci-
dtent. Ie chel de I (lu( rlit r s'taiint
rendii su r eIs Iieiux, a Iralimaisse
les dh(Iris d(Iec ngin.

It Iroi seiurs ide ira ils clih tllhis
Samedi sonr, vers 9 helt'res,
sur la route dl 'lmion-Ville, tes
calnLpagnardes, qui revenalent
de Porlt-au-Prince, regagnaienti
leur -domicile. Artivees au pied
du i'os-Morne, tout )prs de la
petite Iontaine, elles virent sulr-
gir de l'oinbre detix inallaileurs
qui, en les les ne nl, s bl-
gerent a leuir reliietlre les pa-
niers qu'elles portaient. Terri-
tlies, les piauvres lenines s'ex6-I
cutirent. ILes deux d6lrousseuts
fouillerent les |paniers de foiind
en comble, n'y trouvant rien, ils
se retournerent contre les bon-
nes femmies qui lurent, elles aus.
si, minutieusenient Iouill6es.
Elles portaient stir elles le pro
duit de la vente de leur mar-
chandises. Les deux nialad(rins
s'en approlrierent et disparu-
rent par le miniime chemin par
oil its laient venus.
Des niesures s'imposent pour
empchlier le retour de pareils
Illits.

L'Exposition
de Santiago
de-los-Caballeros
Nous avonis reIu, hie,',au MNI.
TIN, I'aiiliuble visite de S. E. M.
Lovaton, E. EI et Ministre Pl6-
nipoleniiire de la lt6publique
1)oiniicaiiiie i P1orl-au-Prince.
qui nous a ail part (qu'un eA-
blograiniitne otticiel transniis i hi
L.6gation I)oinicaine a Po'lrt-
au-Priitce, lui a annoncc que
louveriurc de l'(Ixlposilion agri-
cole, inil'ustrie'lle el du travail
die Sanliago-de-los-Cabe)lleros,
lui devail avoir lieu Ie miercre-
di 10 tn.i i's eotlrait, A &t1 reie-
VOVey aij.cudi ;co m nai )rotl',iin. i
L'ai>|);el alion otihieclle de l'Ex-
plosition est : ( I'xj)osition Nia-
tliio!, l e Inlelrai illaise de San-
tiago-de'-los-C(Ialleros( (i. 1).)
.e lepr6.entahiit de la IH1pu-t
blique I)ominicaine a port r,
hier, l'annonce du renvoi (Idet
I'inauguration dle I'Exo.siiion Li
la connaissance du Gouverne-
liuent ha'itien. <


Oftre d'emploi
On demand a employer un
jeune hoimmne honnile, aclit,
pouvant voyager et obten;r des
commands de marchandises.
S'adresser au Bureau du
Journal.


NiURICE ETIENNE fsil
Angle des Rues du IMagasin de
I'Elal etl es bronts-Porls
For'res de chapeaux, der
nitre mode.
Partunieries de touts 11:1r
ques Iloubigant, Pivert, etc.
Coiumptir de 'ierccric.
Chapeau pour eufa'lls, lioiii
Wes et dames.
Articles les plus lines i 'i" la


portcc de toutle lus bourse.


Souffrt Inutibmeant pndent dee ann&ea


A LA FlIL TROU LE

REMEDE POUR Lf

RHUMAISME

II d6pensa beaucoup d'argent
avant de pouvoir se soulager.

Un vicillard de Maremilies, France, mainte-
nant actif et vigoureux, a 4t6 un invalide pen-
dant prs de vingt anal par le rhumatisme qu'il
avait aux pieds et au doe, ju.squ'A ce qu'un sim-
pie remilde de famille lui produisit une gu(rison
compnIvte.
"Apria avoir d6pens6 de l'argent en m6decines
pendant vingt ana pour gu(rir nw maux-- nou,
dit-il-un anmi me conseilla ( 'ayor hc Liniment
de Sloan et avec son usage j'ai obtenu un soulage-
ment complete "
L'action curative du Liniment dp Sloan esi
vraiment remarquable, meme dans les cas dt
rhumatisme les plus rebelled. I1 est eulvimntn
n6ccsairo de I'appliquer mans trotter pour qu'
la douleur commence & s'amortir, I'intlamma
tion diminue et la rigidit6 musculaire disparaiase
Toutes lea pharmacies vendent le Liniment de
Sloan.



SUniment

Sde Sloan
l Aneanlit Toute Doulem

La tourn6e pastorale
de 1'Archev6que
de Port-au-Prince
Counile on le sait, le jeudi .3
l'vrier &eoult, S. (i. Mgr I'Ar-
chievjque e 1 ort-au-)Prince, eln-
treprenail sa ttoUriie i)astorale
anuuelle dlans les Comiimuines Ide
l'Arcahaic, (dc la C oix-des-o30u-
quets, dte Thoiazcau et de Gan
thier.
Au course d(e cette longue tour
ie6 qui d(ira trois semaines,
I'Archevqi&ue donna ia Confir-
ntaion A- 1232 persoinnes, don't
378 gar'ons et 851' filles.
lParlout le Chel dtie l'Eglise
d'llaili ut accueilli avec le plus
grand enthousiasme el S. G. re-
gagna la Capialle le vendredi
25 fvrier 6coule.

A DELMAS
Avant-hier, combine d'ailleurs
clihaque inois, un tr s grand
nonibre de lidelcs s'&taient .ren-
dus a t)clnlLas pour assister l' la
mlesse du 2eite diianche dut
Ilois.
L'ollice iul c161br6, i 6 h, 1 2
du inalin, par M. le Chanoine
licliard, Cure die la Cath'drale,
en presence d'une noinbreuse
assistance.

Une relique de S" Anne
a 16glise
de l'Anse-A-Veau
I.c tllois dernicr. I'A.\rchev-
qu e-b\vpti des (:iv\.s entrepril
lui aussi 1t1e loillt"i Utolrnel e
pastlorl' d(I.iis Its di veri'ses pa-
roiss.'s de soiln 1);oc)L '.
A: t'.\nse--Ve:0, .Igr lichon
renil au PL',rc I." Net, cnird i ela
Paroisse, dontIil nous allnnonlqons
aillciurs lia lioiindiiliion colulmle
Chainoiic lionoi'air'e (Ie la Ca-
th'drale des Cacit., iiiIe reli.tue
de Sic Anne don't lui ava':il fail
don. lors dti soii d icr.itr voyage
en trance, Mir Le Scnne, cv'-
que de tkeauv\'is.
La premise de celte relique,
qui sera gar le en l'\glise pa-
roissile dle I'A.\nsc-ls-Veaiu ptla-
Cdte sous le vocabille de Ste An-
ne, donna lieu i untie grande el
belle minail'cstilion relinieuse.
Une toule n cinorme-de fiddles v
assislait. Apri,.s I'olice religi u x
l'Ars l.i &' c tI.s (::i'es dol;ois
assis';!n-ce.


l iun aratj'lio1 du pasitotii \eiiraiii
i la I ure i0h' rinir iiai lh ih' I. !,bll
LYAON -Lt' cotisuil i Mexi(que
a iiia.uigUie ile )pavillon mexictain
A ila Foire ilii'trnaltionale en pre
sence de pLlisi e rs -' itiisti!s no-
ltaliil n tcil ce \ I i I : :I. (1. ( .>-
lom llic el dui V Ii nila i')c'-
entant les municipfhs.


LES

li1noiclations

on F'anCe

.'I,,., Les plie.s qui ltoi- 8l
i) ntl s..;;s atli-.c n tleir depulis
qulcquj, s ti. ;ps oit l povo-li |'
lahins lc sii!-oesl des inli ona-
lio -; ol ut i is d i' i l 1 LE
,IIs. s ie" cent'la!lcs tic lie aibo s
d1 sui: 'c de i :: l.:.tI e t ese: ..l'li- et

iec ri< it iln cerlain nl iiin li' c
'ti( ii oiil tl'i eessrt I. i'i( 'iT I.
A\ LInii'ac, cails le itt el (ia-
I,-nne, ON Iiliiolt i soill (I.ilis .
l'eauij j s([Ii'cu i r iiier clage ct
les hl;l)ilunists o0ii les I)luS glr DI
des dilictilhk s i sc proctireC IciI I
notrrituti'c. A Villeneuve-su'r-
Lot elt dinsi la region enviroin-
aulile la sitluilioni est p 4'liculi.-
renicil grave. Le Lot a alleinit
ieni plusiculrs idi roits un iivi'eau
qu'on n'a pas vu depuis uni si- a-
cle et les autorit6s ont ordoitn6
I',vacuatlin (Ide plisieurs locali-
t6s river'aint's. A lordeaux, Its
(qtiarliers l)as solit coiuplt'teintent
1inoi0 'Cs. Ia I )lui11 co tinue i lC
olilbel'r n lorrenltils et p)rovo(lie
(ies glitss e nlils d ticel rains daln.s
les rl' ,iis li iilta)ltiti s .los. ri- '
vines du inrd dc la 1"ran l'e .
iioktitntl ;nt s i, nn i la i sihl liot i .1
y est lioilis grave que dans le
sud-oucst.
--- 301 .
La r6organisation
de l'arm5e francai3O a
Ies fienImes s''iont ilss'ice -1
.1 lai thii sie Ilitl iilhd' u '


PA.IS- (On dtleJlnit aLiujoir
d'hui ltu L liiiti,It de la gtirri'
que Il I cliIuse lA pr l et tde r'iIr-'
ganisali,)n de I'armin vote 1un-
di dernier liar lha lanlbre pin-
v'o\antl ia mobilisalion des l'nit-
tiles i'inilpli(ltie pas qL ue celles-ci
serolut astlieit ls A IprellIre k's
armces en cas de eonflit a'mine,
ce qu'on leulr dlcialndern ac'es!
d'en i'iire leIr pari' ein cs d(I
g erre HtI ll1.6 rt1e coiisistn a i
rellmpilcr l'Its holmineis ippeils
sotus les dIrapleaux tdlns leIu's
diiltreilts postes civils.En lt.iasso-
cianti les I'minies a la defense nia
tionile,hssurle-l-oM, tI est l'1:it
appe', avant lout, a leur bboniie
volonto et iI leur dtsir de servir
le pa ,mais il n'e.4 pas question
tie lut'sures t'oercitives. La clau-
se en question a L16 suggeie ;C'
i'eux qui ont l'iboir6 le project
par I athlirda)e ellort don't les
feuiunes ont I'ilt lpreuve au coLirs
tie la derniire guerire.

Lasnt6da rol
de Roumanie
ltl'CA.IEST On annon, e
que la prin'esse IlWana accoin-
pagnera le roi Ferdinand et la
reine lMaric en Sicile i la lin du(
miois ou alln coinllencemell dI'a-
vril. .e lbrluit court A ce sujet
d'uXn prol)tc d liancailles entire
la jeunie l)rincesse et le prince
lii ilier luimlerlt d'ltalie.La s.an
t6 du roi Ferdinand s'est ltelle-
ment ain6lior" avec le tr.ite-
ment par le radium que les sp&-
cialistes qui le soignent pensentl
que le souverain peut voyager
et relircra iprobl)ablement beau-
coup dtie bidice du cliualt du
Midi.

Les grands raids
en a-ion
LISIBONNI -Le coin iianl.itil
Sart'ien!o Heires, avidilur ')o'i u
gifus, est p:ili t .Li5 he rics ; ) 'c
l'a|prs-nil(li de lIolomli ( (Gil; ice
portulgaise) I)olur 'Por't Naia lt li0
sil). I'vi ailct r qiiui espciree ic L'
premier l voler dii tcteinint il l
conliiilt;i ~lricain an ucontili:til
sud-:lii -ri, ;in coIit Collple cauritir
les 171.5 iniles en 20 hiures en -
viron.

Las propositions am -
ricaines pour la limt-
Lation des armaments
L:i re' alerel'eii' ia irais
Acceptalion du iapon
W\ASHINGTON LIe I)ep:p;le
menl t d'Elat a !,lit auljouird'l i lih
.delairalioil suiv-ilte : IL.": u!li-
sade'ir japoiniis :i iilo:'i;m ii n
io nrd ui lo se ,rll.ire l'ln itl que
le olluve Ill1 11i"1il 1 i11) lni ns a Il'-
ceCpte !in'iN li!i0on Iti d.I .\ et'nic-
ientil a.m i':iwiii das' iSilt c; i une
1lisciiss:onli (it'Gll v' e re e les
lIlals-t'nis. I'Anigleterre et le .i -
Ijpon t slij t diC li qi'e. siii i I 0 I s
ir' eii i'i s !iivAis. 11 e'l !i se II,1
rail gr-ni d i i.'n! l' i]li '
F ranci.e et I l li: 1 'iI :,. ,.
norilt ;l ... f }* r' "iv l I I
'o'vii' 1'ii' il (t'|>ck w ll nt s'il L
inllposibi dc t O.ilc0 1 1 i' U


*^
^
".<


:j
.1


'HAR]iACIE
PPJIN(IALB
II. (cANONN!E

8l-0 kiA'--'A SiCASTOPOL
PARIS
vendant
M MEILLEUR MARCIIE e U iMONDS
Products des Prmisres Marques
, toujours de premier, fralcherl
UNE SEULE QUALITY
*LA MEILLEURE *

RAYON F'i'ECIAi-
POUR LES COLONIES
ROGUEIUE, IILIRORISTWRIU
SP*C:ALITtS
FrancaISes et EtrangerM
SELS DE QUININE PURS
Tous products en flacons,
7mpoule5, comprim6i, cachets.
SOLU:IONS YPODERMIQULES
BANDAGES, CEINTURES,
BA'3 A VARICES
APPAltEILS HYW' iIOUES
pour tons usa;'ec
APPARELS ORTHOP01QUES
SerinJes hypoderrniques
HAiRMACIES DE POCHE, DE VOYAGE
COFFREb PHAR-IIACEUTIQUES
pour Usincs, Communce, etc.

Proj"1 Fs de Factures
cl ious r1en'C ignCci3emelts
s:'r denumude adressce &A
PHARMACIE PRINCIPAL
40, RUE RFAUMUR
68-90, BOULEVARD StBASTOPOL
PARIS
MATSON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en France ni a 1'Etranger.


piircille colopLlration ; Ie giuiver
nieincnitl japonais est tout dis)osi.
SprIendre part A la discussion
propose entire les trois puissaln-
ces et a aider aux telntilives fai
tes pourt arriver aLu but tdsifr.


n I t)eCu

de iOL[S...


Avant-hiler
entire en rale dc
utin croiseur de
guerre des Et:-Is
ton )). Les saluts
6 chalng6s entire
hord.


ip )'cs-i i lies
PorL-au- Plrince
la marine dtie
' nis, ie T( ren-
td'usage ont elte
la terre el le


Tris prorhainemen I 'Ar-
clievque de Port-auI-Prince se
rentdra i Rome et daar's lios
inlormatioins, :)i son rtlouri, S.
G. rapportlrii la bullet p1lipule
autorisant le sucre de 1M. le Cha.-
noine Vicaire Gtenral Le Gouaze
coinile eveque-coadjuleulr.
Di)anche Li 9 heures du
malin, reuniion des membres de
I'Associalion Mixle de I'(En\'re
C(hrelinne. Belle catiL -rie de M.
F1. S)I'aVi surI I' Les advantages de
la )ai'rticipatio:i I'a.iiliiie a
Par decision tie S. (. 1lgr.
PI. hvl a Ai'chlev .|i,,--v''(|11 e .l's
:,y'e.s, M I'|):)le L / I l 't, crii'
1, i A',i^c-5-Veui, ;i 61.- m1tin iine
..i nininl hol lo., lin (le i.t Ci
i "i-dr',ile Iu '.. C 'V s.\ .
-- c tl c t i t i 's t.i', il '.,1i -
c .' I.I mil i.iL'e ciane i ito ri.ipiii-
q I ;c o r nii l', it [ i ,i i di-
111",1, i' ,,('i iL'V il| i s.D"s-os-
n i t. Ci s;i n \ u ll h'-s )S "v
a .s;s':iiciit et a j)i!:i .ll ssa: .cni
avec enlthouisias'ni tes beaux
lilius )iro'ije es stir 'c. an1.
A Parisiani, i n : belle as-
sistauce Mtait venue voir les
tdeux e)piodes detSias 'amutilleo),
le poign tl filn. que doinne, die-
lpuiis q1iidques jours, la )irec-
tion de 1Eluablissement.


contre

CONSTIPATION
prenez les
COMPRiM8KI
SUISSES
de DELORT, Pharmacitm,
919, Ru* aint-Antoini
C EST LE MEILLEUR
SDE S PURGATiFS

SAlOteBTRUi; Pbarmaele ALIRTUS
Pharmacte du D, lstia TURND
S t n,,tq, lF* hnnnn. Pharmac,...


Leos ous Secr6taires du
Tr6sor et de la Marine
des Etats-Unis ai
Port-au-Prince
Commc nous 1'annonqons
auire part, dimanche apr's-
midi est arrive, en irde dePort
an Prince, le croiseur "Tren-
ton" de la marine de guerre
des Elals-Unis ayant i hbord,
N.Thlodore Du glass lobinson
Sous-Secr&h.tire de lai Marine,
,1N. Charles I)ewey, Sius Secre
hlice du Tr6sor el M. Blicon,
lmenlbre du Congres des Etats-
U'nis.
Ilicr, 'a 10 liCures du mlatiin.
cs ht1,ils persoiiunages se soit
retictduiidus au Dparteiet des
ilci tions Ext'ricures oifl ils
ont tailt visible :i Mir Camille
L1on, Secretaire d'Elatl des Re-
lations Extericures. Ensuiteils
luirent reiui .9l Palais National,
en aildielice privee par Ie Pie-
sidlent de la e1publique.
An course de ces visits, les
vOcux les plus cordiaux furent
de part et d'autre, exprinlms
pour le bonihlur ct la )prospc
rit& de deux pays.
V\'i., 11 eurent'c, M. I col, Se-
c t1 :;;ire I'l-tat des 1I'latioins
lx,' r curesl' C,'o.11Il).in (I du
(C ,pitl.linc l.arl'c.hl i hl ie C Li
.1:i-on inililairedul Pl sidlenll
l); lno, illicit il a t bord porllr
relitll'c ire uir visit, auix Sous.-
(, ('1 1' 1 I re's.
De)s salves d'arlillerie,furiien
execultesAi 'arrivee et au dc-
parl (iu St cr6taire (I' tIat.
Le croiseur Li quitter ort-au
Prince cc soir.,

Minme 0. B. Thompson
Ce nous est ui plaisir d'an-
inoncelr aux noiul)reux aimis de
Mr & ",ime O. 1. ITihonmpson que
ce'le-ci, souffi'ante, c'es jours
derniers, ia New-York a pu ilis-
ser I'H11 pilal oi elle s'.tait fail
intlerner apres avoir recouvre
sa sant6.
Nous profito'is de cette occa-
sion i)our reniouveler nos sym- -
pathies au distingu6 agent de la
lanama Line.

In gest e titni:;i ilif
Au course d'une leia ce qui cut
lieu Dimanclie miatin a la Loge
( L'Anili6 des Fr'res r&6itis n,,
il a kte tit, sur la proposition
dI Vt d'nrab')le Hya.lellrn i;-1l, une
co(le'le e'i t.iveur de Ml-idanme
Napole)lon Francis, vietliipe dI
dernier inte:ldie.
U ic assex izorte valeIr I'ilt re-
cueillic et apportee iinm.'diale-
m .il it la si listrCe d )il le mnari,
benit d'll itli, a 6le Vcnlrable
de celte Loge.

Polo
Avant hiier, devalit les T'ribtl
ties diu (iiap d&, b Ma.rs, s'esl
.ioun uu intilt'ressalt nii cli hde
polo suivi p.ar un nlmilibreux
public.
La parlie avail lien entire une
lorination civil les l(Ilueb)irdso
cl une &quipe de la Li. d Ill.
Quoique celle-ci ect accord'
aux ((Bluebirds) une avance de
6i buts, elle eui quaniid mnnme
Ih victoire par 12 bItS A 9.

La th"'l uII' .S-Josiph
I.a mc.sse S:un {di prchloin 10 Mars, f.-le
(IL S: .Le s ,)i, rP 'ro1 dies ou-
v:'i.s, i s.'ia c 1 'i )re, c om me: lc
chli i e Ii'lt ;'i 5 liv il'ts 1/2 ldu
,i:nlini, ;I lI i( lli Icrale de Port-
au-Prince line mIlic ise des.Osi-
v'riers.
i"s ouvricers 1)o-l aui-prin-
<'ici. y n ssislen loiiours eci
iu's grind noumle. Le I e-e Le
Guen leur adi'essera ;a parole.


Xnlissahre,
: Mr et Mine Louis Ulysse Joseph
font part A leurs amisde la nais-
lance, survenue avant-hier soir,
de leurn is : Antonio.
Nos meilleurs voeux au b6bi.



Parisiana
CE SOIR
Imperial en 12 episodes jout
par l-ortanne Charles et Roche-
On commeneera par: < de Marin ,.
lnitree 0 51 ; Balcon : 1.00.



ES articles de chez H.
r alloni fils n'ont qu'un
Scul dc'iaut; Leur bon march.


LZ

Grand R
enliepris par le Cel. De'


Un Aigle dc 'Italie'l
pilot par le mnarqiuisF.'
nedo, I'intr6pide as
I'avi"tion italienne, a
jA traverse I'Attatt
lieu res,'des lies du
aux ctes du Brusil,
son raid des cinq con
I ort-au -Prince,
6ventuelles di>positi
traires de l'Aviateuir,e
pris dans I'itineruire
cieuse entreprise.
D'apres les nou
nous sont parvenues,
pendant donner aucu
cision,(ceci, peut rc,
s&curite du Vol.) le C
I inedo peut faire
lion sur cette capi
moment a I'aulre. Et
de cela, un comil6 aI
constiu6 dans la ColiJd
licnne pour recevotl
illustre compatriots. -.
'e glorieux conqnt
l'air est Ie nme&te aviNia
fameux raid de 55,000l
tres de la c&!&bre enl
qui en 19.5 porta les i
l'aviation de notre Pay
aiint tous 1:s danger%(
)pIant sur les torcesi
bles de la nature, vi4
continents: Ile Roln-6'
bourne, tde Me bour. e&
et de celle dcrn.ifre
de nouveau a l'orne;
nant ainsi,pour cetle
l'oi,sonl (rouvie e r
et d italianite qui
ilonde entier. ,1
Par celte victoire
les distances, sitr les
et sur la perversit,
tains peuples qui n'i
pas ce.ser de denigr.!
me Fasciste, il a entc
conniiltre de quoi so
ble les jeunes ene
genie de 1'italic noe m
Le but de ce deux
c'est-a-dire du vol at
cinq parties du min
un autre program
que le pr6c6dent.
Dans les grande
consist a part
que nous ignorol$,
visit 'de sympalhie
a ordonn6e de taii
liens 6pars de par'
et aux Pays qii'od
cher- en des ce
ques afin que 'avial
ne puisse dire dd
perfection co:nplteli
L'avion sur iequet
Marquis de Pinede'
noino doe La Santa'.
lis in t ce 1liO il, 1 6
prelnd.a sans peliutei
que Il'talie a euti
revivre dans I'espfrili
pies.
La mission de C
dire dinventer, d t
enlin,de perfectio
qui est imparfaits
re, il l parait qu'elle
dans tous les te
Providence aux
des grants sOivec
pole: Italiai. Aus :
mes tiers de i'ap
i'atLice decrtiier'c.!
14U ube rto, labuilesti
Idgelhla r. aviatei
ivs, qti, aprc i
el 'consitlruit tat
l,,,nlreprit ete
Polaire : llome-s
Irant clans des
jusque hIer 1
i'homme, couv
10,000 kilounelt
Nous, italieDa
res de notre T,,


tons en de Pi
qui vienta no"a
gitime orgueilO,a
la pensee fruater
ce p1)lerinage al
voyant en ce
de n i re g'errT
g'll[ic c i irii,
aviation, en uni
veilleuse, Ia
trie oper-Jtile d,
la paix et duLi II
tranit i ir,.lverS
plus hauleS 1 ,at ,
Onwe lalini.
Pour I'arri'e j
Marquis de Pi
sons un chaleurm


I ~' II - --- -------- M _


- --~--


m


i


M


a


m


1
I
I


I







LE MATIN.- 15 Mars 1927


I Capital: Or j.g000,000



Rug.LeBosso6co I

Agents Gen~raux


hoble et hospitali6re popular
tioi de cette capital de se
i'mer sur les lieux indiques
iludebarlt|Umlent de ce diglue
filsde l ime pour I'acclaiier
avec nous, qui avons adopil
IlHili ('o:mnme otie second
Prairie, i\vec des cris:
Vivede I'cnido-- V\ve flaili-
Vive I'llalie.
14. A. VITIELLO.
[It idu('i lire lascish, l1alien'
pour Baili.

REKER CIEMENTS
Nous remerci,'ns hien ch:l
Iclurcuscinent 1 ilustre ( ol(
ilil dc I'airinic Cul.ine, Mi
Celestino, des (Idcoralions qun'
il nous a (Idonndes uvec lint
grice sales parcille et un finiin
p)laisir. Nous nous sentoi .
irellement honors du ges!i
te nolie proteclcur ct nou0
(lenmandons si Mr 3encoino :i
lien pla)ce ,a conliance. IPoil-
(|l0oi nIa -il pas chloisi |iarm:
ir.i nos altres (c llI Ii .s? \Ve:
ilnout, ccraser soils e po id(Is
(hiu formid:labl h-i'net r qu'il
I)is a faii ? Quo '? Est-ce vrai?
i(ous avon l1d tails sergent e,
qriporanx par Ie vaillant (C'!o
*el Cul)bain. C'estl un ri'e (itU
. ')ls croirions irraliisable s:
lous n'avions chz n()tous, pila
e i r'eiindroil le phis cher di
os toyers ces ichlies Me
Iilles que nHos peres ont re
ti'rd6 avec des ycux d'envic.
ussi tenoIs-nouis A assurer
Ic'olonel que nou avons fait
grand cas de ces honicurs,
t'il s'est acquis par sa gene-
osit6 ,ine pl os0 cmsurs cc ncus le rcneicr-
lionlls ilU)li(ueiicnil.
SLuca:x LAlAIARRE, Sergent
!i Lois C(HATEl., (a|ornil
'CAiii.:s BEIRO T, Caporal
i e la Sciilinelle Club
A vendre
1 Buick march Six. En bon
,41at avec pneus (de rcchange.
S'adresser au ler Lieut. Ho-
berts. bureau de la police.
. ; Phone 222.


COMMERCIAL


AG ENCI ES

and COMMISSION
EN FACE DE LA DOUANE
P hir i les ilnchaildiscs en -,oc, 1nous avols:

H h; ,i. ilck & W hi i!e, W while l ub!l. i 'lit
V l-i lS y d(ifiil li( nt c IoIIcu-ln ce.


Chalnmlpallg e: 1 1 ", ,,;l,,c.


\'INS


1tronia1 o s: 0c ). n tit Coc m al Alin'M lit igillt CX( pir nce,
COCOHTll: d('un go)l exquis.

Davis Baking Powder:
Prix d fia it Io','.'c c icirenc,
Les fliiniises ne iiilu.es de F.
Peinl tureCS : 0. I c,.< iul et prix
dclant 10ou e coicuirrence. )
Ces j.ci.dlii es quii, ipari leur excellence quality d fient
toule conciIurrei ce, lie solt (ulleres (Iu'it I'dlile ; c'est a
dire ia ceux qui desircnt de la piiilnture de superioritA
extrdume. donna int un lini beau, durable et un travail
conicniique.
Lia rl'cClaie de ces i)cinluri's n'cs plus IA faire. Nous
L.i A il, la d, ) -,ii ).i d t ;s, la l)ngue listed de ceux
qui font uSage dc ce,, peintuies.
Tel)phione :791



i.r. --... i.. .. .. . .. _


- -' .. -at- -' -' -.. -'

SJAMBONS ONS RV
CHKOUCROUTE FOIE GRi1.3 L. J
FRUITS CO .FiTUiS C.OIi..E;
En Vcn!c dans t.v i.s ieo F.:nr:s 7'";.
/ ..e. :.,. .'-. -. ..


L ... -. I _


'I AJ a


Ianiama Railroad Steamship Line


Service ae fret et ae passagers entire
NEW-YAORK CITY N. Y. CRISTOBAL, CANAL ZONEct les FORTS de la COTE
OUEST de IAMERIIQUE du SUI).
I c plus 'aI )id te ( cl eI Il s ilnett t'lr L' i it iit; lr i (.u 1 i ',,,ry: rs enC re i e('
h s lpio s E ri c ins vila N -t\- ordi l ( .I is;( I ;il, ( .;, '< 1.1 lsll'ic (IC Pain' L I.
Voici lalisc c de nos agents )pour les ipriiic;i clix I';i Is (dc IlEH op( :


Anglotorre E,
Vrs, (. \\. SllDI-.OM & Co 17
iL n ilA. (E: |
Iii's. S,' Il( os & ('" sitt repr's n lh
par l's N iailsolls sl:il illes :
( i i.A'ii.Y I,\ANMrv & Co.
21 !l'Icdet Ihl llcplilliqai
Mar seille
II :iiN l' i oIN & I ie I-td
53 Qual (ieorges V
Slavre
I!iiNxul1 PloN & Cie. .L(I
Ilute dii Molil ai v tap oi
Hot logne s/Mer
I III:t: PlnoN Cie. Ltid
95 i tc' tie Marais
Paris
11i1INU l' EiON & Cic. I""
hlue de la iTranqluillile
I i lker(uie
li; lN1U I':IION & (Cie Ltd.h
Ihlue Roy
lBordeaux


cosse France
James Sir cl, ]Livir.ool, Ex(,i.\ ;)
C(I ENIIAGUE
I )ancinairk
Mrs. E. A. &l.:iix & ('o.
21 Alle : (I, (-lCo enli!tgue


Mrs Illi" ((): & C.l.EilSl
Sinzz.a S. Mallto, No. .5
Ct'iVa. Italic
ClHlIS-lINIA N(OIIW,%Y
Inl Crnalio(nal
Spc(diti onsselskad
I -.\\ Ino 'I GE:R.MA\N y
M i !i. \o&) iu.iaIiU

G r()T Ml'l()l'l(I, I'SW I:I:)N
Nordisk Express
Got Imin I ) rge, sweeden
R()rTri:l).\M, I o).i.ANI)A
Mr. 11. Vo\gcninil
lRolttrdaml, Hollia de


0. B. 1Thompson
General Agent
F'orl-au Prince, lhnli
Private Telephone No. 525 General (Office Telephone No.425


I ~I ii ii~


Pr6fecture
do Port-u-Prince
11 est porIe6i la connaisslnce
des p)ersonnes don't Ics noims
suivent quc des auloi,'alions
d'arpenhtagc out '6 dcli'rics
en ieur laveurli pr Ie Sccrlaire
d Eliil de rlnt1 ricur pour Its
lerriins du I)onuallinc de Elat
qu'elles onl sounliunssionit s a
hire de lerme :
I linri Paiinson,
.Josep)h (Cadcl,
1). (iraciA,
Mine .Jt l It Fo liln:1o,
Mille Marie- Louise Avleis,
lBadeie Pe li it i1,
Dolrcius Paul,
I'criiii(ld SI-Suii iln.
(C lin 'lll Ii o li t I,
ilte oil (asfrs el 11. L \ etiic,.
( '.1'i l s 1I )a,I ",
l)r A (;,rit ,
I; l. -t i C I l lspe l i,
l i.s I .i' aii ,
I h 11 1 ld n Rmn htColl,
\'v Li s.; 7 L ii ust,
I ,1iin i;i u tl Ilo ' Val i ( lte S1 01,I l,
. "1 I n I dI i: is.
I ;n |nlI t ul I 'r n.lt." tI ( s i )o-
i iric s, hll e'-i r'). (co ldie nlit-
i: il 1; l o I I, i )l 1 l' ns 0l pro)
I (tsS-\Ci l.x (d'la l i'i ge dont
li;cc eX| tdilin 1 S ii rI llln ci la
Pri'ct ime ia luitis fis i i.es
SWITiS.
Pul'-nau-PI since, le 11 MIar 1927.
-- ------- ._._ I


Quod VOUS AUREZ TOUT ESSA'I l

rac lan uer. o m irop poor
Soncthil. o m.r*u clx e,' lt
|I 1 A tSTHMAxTIQUES .a4.i-A

Sit supreme lag m surs oct Ic
| Idam1eato ( pharmlascl: 1 -4.80 im





ones co npJgn e .4. sieurs shce.D tic scil:. lout.
IL aoh,. ^ ndividul,.', 1111 uisur

Avis

ortes com pai. ll",,e .end,,,me,, ,<.,,,ee,. .eo-
sieurs chevunx de seile. Ioul
arindividtiivy.mliun ouplhisieurs
SaSSUlrauf C SUr cbevaux a'vendr slt iiivi6 A
les con(iduiireCa Chrnmpde Mars
le lel cledi cl Ic su a edi i 4-
a-vie eicuiS tde I')lis-nidi, pour
SI c ,i ll-vux SOSS ('O s (icinl( 0 six ;ins ec avoir
IQ Itreize niinin. (!f IhaiIIIeur.
d*I e QudlL .11a!i(rdI la (
d('in 'ejie'.


i





"


Savons t Produits

CADUM























En venCtc dans toutes

les bonnes maisons



NOUS OFFRONS

les boissons suivantes:
POIIITER : Tinnenul Sloul XXX
l lMO imTl : hiarliui, il)ssi
lilllt01.lEr, Piinch, S l(ldhi<.
IIIISKVY: Jho1unim i Ialker,l)'arIk ri rel Inhe's
I1.S (ir;n- s el titior ile A. Delor A 0
SlIEKRV Ilti V !'ii" anois.
IQ EUllS as rlis.
En !enle i la maison :
I. PIREE TMAN\'-AGGEliUIOLM.
Rue (Iu Quai


M. Galluccio
1: i; I.rc-"oi, 117

r de ce jour des coons d e casi-
ts s lides A Or 2.40 pour chaque,


Suiirpi
Met en vente part r
, mir pour complete ti


A.deMattis&Co.Rerdsentats our H


I


__ ___ __~_ ~ ____ _ ____ j_ _ ___ _I ____:_ _


_ ----


1CI1I~ - --


_I


-L


F Wta MMGo


--


A---


A


(


I


.m.


1








LE MATIN 15 Mars 1921


- -- -- -- ---


Ces


/ uno nces loiis ilil ressell[t


lise-les


li-n';'-;c-L-:il:,Tf I~~G~ I~ ..kC ~ -


W ~ a'', .. - -n 0~~~~.


-~ .
~ 'p
a..


FlI


Pa geol


EnergiqUe antiseptique urinaire



lm urtrir aOW
N uspOfttotre ouellte
autu.m
Ion j Ieus $sees w ir, *mIa
re ment bae labss Ado.I-
SItement de I'rthrtte ou
ml du rhumatiasme blenno
I*, I rtvique. pares qu'l eU
nOt. , celut de Ia blelnorra-
geI ell e-fintm.
D' BtRanum
de. MaltfWe.


ICtbl. (Chatelain, r e ValeS*
clansls. Parts. at to pbem


NI


IS LES 'PANNES


DE

CAOUTCHOUC!!!
Ucne boilne noiuvelle pour toils le-s pro riItaires tie
Cam oni ! I
-9iI



mel en venic soiln NE'U SOLIDE 30 x 5 pour tout C(amnoni
de celtte dimension.
Je vous invite a passer A mon Magasin pour Lune d&-
monsllsration, il s'agit de votre int6r6t.
L. I 'EETZMANN-AGGERHOLM. Agent.


FredI (iac jenis
No, 117 liue Ul on ol Iomn.' Fi. .\ 117

ON T"OU'VEIA :
Alccol fin Iour liqueur.- Sucre Il:.sto oI)lnc ti rouge.
gr( s cl dtlail,. I.z i s;' et parilivre, Siro<), (Orgt';
Grenadine, I'Pl e,etc.- Ci Uirettes, (Chtlstel licl. ('iCn-cl
Ch.:nituclert, Paltaleon.-- MaTlchett.cs qualile supr.out
re -- (onserves alimenitair,. tC.f .,. par :li.'
caf6 en pondre --- Whisky, I' .tnhrlolft-.
Clmlagu ignc Ma s P ere el Cils, ('haump igne qui p)cu ri-
valiscr a\cc a\tm ntage avec n'importc (quellc miarqie dt.
li place.--- C lu mpnie Lanson. Partuineriel Vino
M)likC par" g hlloni.s ,e .r I oIutcIc' te. \'ii roiigI par)
boutlelks cl gat.;ll,h s ; l l, siC i :i.i W -c- I.ltirinl viclrg'
paur bari rutc I t' gallons. Enfin le fm ine u x 11I U M
NECTAR. il la on- n mains fa in cause A NI S ETT E de
Madame Fr'<(ritn (' ,' ons.
V'cncz airic iUc unC \iaitl v1ous sourtrcz saitisl.il6.


11smburi-Aimerika Linle






Le steamer t Grunewald
esa at tend i ii vrs I 24 cr.
)prt'ii l (Ihs ),assagers el (ilu
,Le s|n.l (t u" ( )l)) esi alien
du i'i vY"rs le 21 courant avec
(In Ir l tie I'Europe.
ie sic:.Iemer ( "l'roa )) est at
temint ici vers lc5avril avec duI
Ir,'.i le 1 Europe.
Lo's S/S Ci):1 et Troja ne
s')!t p.mi am i tg'-s p)ur p is-
sagers.
Ol.< liON-, LucAS & C
Altents G rn6raux



The Royal lail Iteamship
Paoket Company


Le S/S Kara attend i
laumel. le 14 Mars courani,se-
ra Ai Port-ai Prince le 18
Mars courant. II parlira le mni-
me jour accei)ptnt lef Irt pou
Ics ports du \ornd l I'Eunope
.Le steamer 'Sheaf Field- at
tenidui Ai Jac l It 4 avril pro
chaiii, Sera ai I'ort au-I'riiice.
Ie 8 Avril. 11 cihairgera po:n
les ports u Nord el ki'lurIopec
i.e sic:aincr r' o il i'ovr al-' v-
Int11 de Kings on, cs1 "l! tuldl
Pi lort aun-Prlicc, Ic 1 Mars ii
7 a. In. 11 pal tir.i le nfI e:.t'l jo)U
t)poulr la la; :ci! N:issaiiu e Ne\\
Yt rk, acceplalt dls passagr:
pour ces p)orls.
.1. IAALD.It 1Jr.


Service Cuba Haiti
Le steamer ( Habana i ve-
ii int t(!. Cula est attend ia
iPri-au;-Prince, Ic 19 .Mars cou
ranit, en route pur I'liuei t-
Plata et Porto-Ric,).
II sera de retour ii Porl-atu
Priince, le 26 courant. prcnan'
t'reet passagrs I) )iur Santiigo
de Cuba et la IHavane.
Port-au-Prince, le 5 Mars 1927
J. I)AALDEIL J',
Age'n I


Plus de l moilie dos Pnaus


vendus en laili south GoodYar


tesleceux quiont lemieux resit1 aux inW9gl116s et aspiuites des routes
de la I4publique.
Les fibres connues Fous le nom de Superlwist qui entrent dana la If-
brication des pneus Good Year, leur permettent non seulement do' i-
sister aux chocs, mais de les nboorber.
Achelez la prochaine lois des pneus Good Year, et jouissez du plaisir
qu'ollrent les longues courses sane crevaisons.


The West ladiesTrading C.


b.. - -


U.rrrr _~


C- --- -I --_~-


_~


NIE


L~c.~-I-.rV ~J


-r-- --.--_i-ur---_ cc- ----- ---


I -- -- L -


# db '


14,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs