Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04410
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-09-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04410

Full Text





I DIECTEUI{ IMPRIMEUR
I t tmnt MA L01RI
Bors-VEmM
Rue Am6ricaine, 1358
TELEPHONE N'242 ,
ti tNUMERO 0 CENTIMES


O


4


J


'd6ANNiE NO 6043 PORf-AU-PRINCE (HAITI) MERCP.EDI 9 MARS 1927
*^____________________ ___


~lUo 6aoonoques...


:*Le


odi


secret de la grande

action aux Etats-Unis


La guerre a fait connaltre
I. Herbert Hoover, aujour-
dAiministre du Commerce
de6 Etats Unis. II a public
dejwuirement un article don-
Mat quelques aspects nou
vetusuu d6veloppement des
affairs en Amrrique. Les
id6es quilt nonce meritent de
renlair I'atlcntion gdn6rale.
I'nolc te ut d'abord qu'un
reviremnit complete s est pro-
duit aux Etats-Unis dauns les
conceplions relatives Ai I' ta-
blifement du salaire. II y a
25abs,on regardait les salai-
rt les plus r(duits et les jour-
'les de travail les plus lon-
gaic comme les moycns d'o')-
i le coAt de production Ic
pt buas et les b6n6fices les
,it lAnuureux. En mnime
,lo, ies syndicats ouvriers
owftaienl que la restric-
Vioa de effortt individual dec-
vait permettre la multiplica-
tion des emplois et leur s6cu-
ri .
Ces conceptions ont tait
lace Ad'autrcs, tout opposes.
secret de la grande pi oduc.
tiou reside dans les hauls sn-
eits et lesprix de vente peu
mpip. L'in fuence des salai
1I4ev6s atpeue des 6cono-
,iK de main duvre et une
,, vre administration. En
temps, les heures de
a ont diminuu. Ien enst
que les idees des ou-
tV_ ^se sont compl6tement
1Hke: ils o0-nt compris
liausse du salaire de-
It de l'accroissement de
uction,ce qui implique
tindividuel sans restric-
l'utilisation maximum
chines, I'hlimination
APtgaspillage. Cette vo-
des iddes a contribui
mment A ambliorer les
a entire employers et
t dans un grand nom-
d' Industries et A accroltre
ment national.
In$ me temps le sens de
ration s'est d6velopp6
iutes les classes de la
,de meme que dans les
es. Les idees sur la
nce se soul transfer
legislation ancienne
tre les trusts avait pour
B e maintenir en concur-
'dans chaque branch
production, un grand
bre d'entreprises. Les
0clns ont reconnu que
acipe 6tait faux. L'abus
P.coucurrence dans les
publics entralne des


111. T
.: Loterie
do, ma

Sepouvoir ffectuern au
le% rage de la loterie
T S ,wlee orgpisasteurs
S e metire la rale
non vendus. C'est ain-
tm anche derxier, A 10
f4aimanaa' o. 217 de
~ i* ., tu4a premier
8 billets a t16 mis A la
le tirage eut lieu en pr--
.O nuombreux intdressds.
"ci les r-sultats.
i 435 a gagn6 40 billets
1 ) dollars, les Nos. 988
10 billets chacun; les
193. 213, 633, 5 billets
les Nos. 210, 377, 381,
797 1207, 931, 1339 et
ts checun.
o-,A cs ,carent par


d6penses consid6rables par le
double emploi de I'ontillage.
11 affaiblit financierement ks
entreprises, augmente les frais
gen6raux et ne permet de
fournir aux consommateurs, A
des pris elev6s, que des servi-
ces de quality inf6rieure. II
sultil, pour tenir une eulre
prise en haleine, qu'elle se
senate le risque de se voir
replace par une autre. II est
d'ailleurs bien entendu que"
lorsque le Gouvernement fe-
(deral on I'un des 48 Etats
donne Al industriese la s6curite
d un monopole partial, ce mo-
nopole ne va pas sins le con-
trole cAliciel des tariffs et des
finances de I'entreprise.
Dans les industries de
fabrication, la concurrence
est e lore admise A la condi-
tion dte ne pas 6tre destructive.
C'est une question d'espece.
Mais les Am&ricains ne con-
damnent pas une entreprise
pour la seule raison qu'elle
est important.

M. Hoover signal une autre
revolution important d a n s
les idees. Autrefois, il etait de
r6gle que l e s proprietaires
d'une alaire, en tait, ceux qui
avaient fourni le capital, de-
vaient contr61ler la produce
lion. La dispersion des ac-
tions entire de multiples pro-
pri6taires inactifs a change cet
Otat de choses. GrAce A liner-
tie d'un grand nombre d'ac-
tionnaires, la direction des
affaires tend A passer des ca-
pitalistes A des professionnels,
qui n'Ant qu'une faible parti-
cipation au capital. II en r6-
suite que les benefices ten-
dent A aller dans une plus
grande measure aux produc-
teurs et aux consommateurs,
des qu'a etW pourvu le taux
d'int6rdt minimum auquel on
peut se procu er des capitaux
sur le march&.
D'une maniere gdnerale, il
taut noter une 6norme diflu-
sion du capital Les sections
des aflaires industrielles sont
aujou d'hui, pour une part ap-
pr6ciable, entire les mains des
ouvriers. En m6me temps, les
industries tendent, de plus en
plus,a se liborer de I'influence
des banques et du credit;
beaucoup d'entre elles sont
aujourd'hui leur propre ban-
quier. II en r6sulte plus de
stability dans la production,
la consommation et la main
d'oeuvre.


ce moyen pouvoir arriver sous
pen- an tirage de la rafle de la
mason.

oas bluft, mam01d"
sralent vwadu
& aeudRt

II nous a et6 signalI que cer-
tains boachers de la Capitale
qui s'approvisionnent au mar-
chl6de Beadet ont remarqud que
leis beufs qui leur avaient et6
ve.idus n'6taient point en par-
faite sant6. 11 y en a m6me ui
sont morts avant d'avoir tui
abattus.
11 serait done n6cessaire que
de m6me qu'A l'Abattoir de Port
au-Prince, un v6tbrinaire fudt
place au march de Beudet pour
f1examen de 1'6tat de'sant6 des
boeitfs qui sont vendus aux bou-
Schefs4


Fabrique de Pates


Alimentaires

LOPE RIVERA
SGRANDAUE N T1717
Offre A tout acheteur d'au moins'cinq caisses une bonne
riduclion sur les prix de ses products.
Au lieu de G. 1,00 Ia caisse de 10 livres de Vermicelle
sprn mise ca vente d6s aujourdl'hii A 0,80 et le Macaroni
A $1,00 nau lieu de 1,20.
L'excellence de nos prodluils estl d(Ie ai la sup6riorit6
des elements de choix qui les component.


Etrange

decouverte
-----"e----~----
II y a trois ou qualre jours,
des pronieneurs qui tI'aisaient
une excursion en mier apeivu-
rent, A 1'endroit appelt (( Anse it
Galels )), situ6 A la coMe nord-
est de FIle de la GonAve, dans
le Canal de St-Marc, une large
anfractuosit6 du rivage, sorte
de grotte profonde A voile assez
haute.
Intrigues, lea promeneurs y
p6antrerent; mais ils so trou-
verent bient6t devant une large
plaque de for scellant I'orifice
de la grolltte et po: tant ces mots:
Nous I'avonis cnferm6 ici pour
la tranquilliC( d. notre Roy .
Audessous, il y a un millsilme
en chiffres remains.
Cest 1A une bion strange et
bien troublantI d6couverte.
Quel priionnier" redoutable a
tid jadis enferm6 vivant peut-
Mtre dans cette prison de pierre
A pour ia tranquillity du i oy ) ?
Les restes de quel personnage,
de quel nouveau Latude, de
quel nouveau Masque de Fer
t6'e cette large plaque do ler?
Espirons que les recherches
qui seront assur6nient entre-
prises apporteront la lumi6re
sur cette mysterieuse d6couverte
qui peut bien 6tre la clef de
quelque drame des dpoques
royales don't la trame eat rest6e
jusqu'ici inconnue.

LES BEAUX SONNETS


Oui, les illusions don't toujeors
je me berce!...
Oui, les illusions duol Ioujiurs j e mn berre,
iE vain leurreal mo cour d'un espoir decevaul;
Impassib!e et cruel It minde Ies disperse,
AiRsi que des brios dl erhe emportis par le ITel.
El mNi, me rallachaml a ma hertu adverse,
J't1stI ldais moin sin tool penser ervant ;
aIlri mn d isepsir it It' pleirs que je wirsi,
Je is i I aveir, el. je march en avnal I
Pear sneOir a lei, j'raf il Is marljyr
les uru s qa jptle me as ire stir
I sm rive Asmer Ih plus par, It plu c.r.


On rM miller It e, hire solhir it fhr,
l-. I. J:- ... _._J .P .


Au Syndicat des Typos
Dinianehe. 'i Cin,-Vairiot(s, Ie
Syndical des Typos s'est r6uni
en Asseminl)e (',alirale afin de
proceler A l'instalhllion de son
nouveau Conseil I'Admininistra-
tion.
Cest MI P. I). Plaisir, SynIdic
sorlant q (0i pr'sid lit.
Course s6ance aucours de la-
quelle de chaleureux veux fiu-
rent changes po ir la prosp6ri-
t6 de la CorporitioAn.

Elections BNa9onniques
Dl)imanche 13 mars courant,
auront lieu, au local du Temple
( L'Amiti des Fr res r6unis
No ler les elections du Vn6-
rable et des offlcierr charges de
gerer les inrt6rts de la loge du-
rant i'exercice 1927-1928.
Des planches closes ont dt6
adress6es A cette fin, aux digni-
taires maVonniques de cel
Orient.

La Blentalwance
Sopjs ce litre, une rafle de
131 lots de marchandises assor-
ties estimes a 2570 gourdes
vient d'tre organise au profit
de 1'oeuvre de la Creche de Port-
au-Prince, eruvre si utile et qui
a dji rendu tant de services A
l'enfance n6cessiteuse.
Le tirage de cette rafle aura
lieu le dimanche 20 Mars cou
rant A 8 heures du martin.

Rafle
De la mason Laraque
& J6r6mie
C'est par erreur qu'il a Rt6
annonc6 par plusieurs journaux
que le tirage de cette rafle au-
railt lieu le 30 Juin prochain.
C'est plut6t le 30 Octobre qu'il
s'effectuera irr6vocablement.
Les porteurs de billets en sont
avis6s,


La situation

Nicaragua

MANAGUA- La mission libd
rale qui s'est rendue A Muy En-
plein Desert pour essayer d'ob-
tenir la cessation des hostilities


1r ili rall : et r 1tablir la paix an Nicaragua
hi of o hial ail p!i l"s iran I A I \a 1chou6 jusqu'ici dans ses ef
W6i CtIll, forts.


*$ensationnel.
"che pt. vos complete chez NICOLAS
.aodt z une coupe tres 616gante, im
at ml x A la perfection tailleur et
4"xItnable dMant toute concur-

Islaun act uelle n )is mellons A
on debon casimir anglais faith
et rurnis,. or 16,00 dollars.
C'implet Pa'min Beach faith et fo irni 10 dol.
Drill blanc sup6rieur 5.00 dollars.
Nous acceplons Itrs courtoisement, sans
aucun prejudice,les clients qui veiulent appor-
ter leur tissus pour etre confectionnas.
E. M. NICOLAS
Marchlnd Tailleur
305 Rue des Miracles 306
Pres de la Pharmacie Notre-Dame


Lapaixarme I
La 'rergmisatil.n de 111 I
I'arme rarlisr' IIt
I,'alIlidM sees daesat I'ememi
Eu, as deg ierre,toul le mnid, a u lel


PARIS Le plan de r6orga-
nisation de I'arnm6e trnnaisv
6labore par la Chambre des
Diput6s pose con me premier
principc 1'alit(le des sexes.
Le project nedit pas si,aIu )point
de vue lega', le service s'appli-
que 6,alemeat aux femnmes, et
si aelles ci auironI i in n'ier le
fusil come les hommes;mais
il est a supposed que le point
sera iclairci iilltrieur(mcnt.
Pliisieiurs amendementiiis ontl
cleJi et sonillmis elln verl'. des-
qiiels cet 'Ic clse Ie i l loi ne
s'aIppliqiuerail ) is anix tnlllmes.
!e priamiibile con)lent eg:tle-
ieni tine clause (Iui iporlerail
Lill coup ) m111orll ax )pr oileuIrs
de la guerre. II declare (lu Ites
forces economii.lues (li pl)iys,
sous toites leurs formes,poiir
ront dtre en cas de guerre r&-
quisitionn6es par le Gouver-
nement avec supression abso-
Ine de tois profits. Les rerac-
taires par scrupules de cons-
cience,les tireurs au Ilanc tont
1'objet d'un article special qui
declare qu'il ne saurait dire fait
aucune exception A la r6gle
qui exige que tout citoyen frani
Vais lasse son'service, I moins
d'incapacit6 physi(ne absolute.
Le principle fundamental du
project qui est expos dans le
p r6amnbulc est I armement et
lentrainement de la nation
toute entire.
Ceci neveut pas dire com-
me on serait portA A le croire
en pregnant le project au pied de
la lettre que la nation toule
entire sera conslamment sous
les marines; mais bien que la
p)rparation pour la defense
national sera impos6ec i tous
sans exception, pendant uine
p6riode limit6e.Le r6sultat sera
une diminution (ldes effectifs
en service actil et un stage
plus courl sous les drapeaux.
Le project tel qu il a t16 soumis
A la ralification des chaimbrcs
prevoit le recrulement d'unie
arme (de 1,000,000 d'hoiiiics
engages ou rengag6s et uine
dimninution (du I10ombre des
conscrits, de tell sorte qu'il
n'y aura guire A n im )poile
quel moment que300,000 honi
mies sous les drapeaux. Ceci
ramenerait les forces totals
de 1'armee franqaise sur le
pied de paix de 700,000 i 400,
000 hommes.


Adnianm.,trdtin Ghecral
des Postes
Avis de depart
Les d6epches pour New-York
et I'Europe (via New-York di-
rect) par le steamer aAncon i,
seront termeesjeudi 10 du cou-


.. a vu, luindi soir. rs I ) leun-
'es 1 1. 'i |a (irni: i i' ie dev\a:il
Spol's (aC l. 1111 g- lai (qLti ;avalit
p)lac6 a caliloiuriuIii siir soi bI)'
cane tiune Ielle-de-i1u1i. lel',
levon (le bicvletlh.' .i lnir dYo
lutne! Le collile lilail rapidc-
llenllt su les eu.lx mroues, Ics
guidLons Zigzagi/aiiL'! i 1tl )eLI,
car Ihi (( i!le oi t' c.i l.aille l)rt-
I: ,il loUtIL' li p)ICi C cl I)i;,iaiis;Iil
loutlrde i |(p ler. INIis enfili
(lii nid( i ni'iit" on a!l,,il t )boii I rini
Ve'trs (llIl ,. |clh, ;I'niitur'.

... v I, IV 111"*i1 'r, V ". rs 11
hei r.'iies ;li coin (10' i ( r ld'ii ,,
el dit, lal rur de.s -o)ils-i"-orls li
Fordl No. 3218 dbol)icwht-r ld,
carrefour A I;a plus viv.' allure,
ses deux lantens lt vciiIglaLiles
de lumii&Cre, et salls corlilel'. Al-
lons, chaillfu'iirs, so( v r (ldon
plus prudelnts! S'il v ;ivail lauti
pitlon I
*
... a vu, avanil-hiter, vers lis '.
du soir, au1 (C.hl:tn)p de Mars. ine
genlille et )ien chartianite idvlle.
'n couple 61 ganl, iun t'rai-
che brune el un svelle da ndy (iu i
bras (1'ssus blas I esLsou, a;i pa;
coinr)t's, laisait iitermniiiahc-
nient le tour de la atat lue de
Dessalines se disaunt tantlM det
vers lendres, lat(itl se miurllIu-
railt de sLaves clhaiisoiis.
Isa ronde sentinientale dura
jusque vers 10 li. 1 2, hlleure ;i
aquelle le ggentil couple s'aper-
cut qu'il laisait froid, (que la
Junesouriait malicieusenteiiit et
qu'il fallait renlrcr.

...a vu, to)uioirs avanti-hier
el vers 11 lhetires du soir, a Ila
rue lonne-Fioi, f. ';iidc stdl du
Ma elel dcI l A (;i t'lli'dialc. litle
lelntlre s'oiivrir soutind.iii cl 1ile
silliou telle d( I" iI! IC 1111 ue
a'l)l);iailtre dans I' F lcadvilclent
lulmineux. Vile. i.le i vt';a d:lans
la rue let coiitl u litl i recipient
tout rIolid, ;Il 1i1 1lme1 I'col'( Iurb'),
(fui gile toLujoiuls sons (l s litls
tr'S utile, la iniil (cl don! i'iro- l,
in. jouir, cut grad l)besoin. Malis,
le Inalhleur! c'est (ue, danis la
late (qu'availt la (laier, \' verscr
sutr la cl'husse le Ic cont'iei p|aI-
l'tutiin, NOTiL: (l'i. vit le conile-
nanti s''chali)ptr aLissi de se'
mains el suivie Ic le niie iche-
min. Elun etl recipient vinllut
heurlter riudeeiitnIt le belon. L'une
s'6tala en large nappe, cutiimiu-
se coniine i ne vague ( ti i'rappe
un rocher, Iaul"re rebonldissant
avec un grand bruit de casseL
role. Mais, au rez-de-Jiaussce,
une porte s'entre)hailla, la minme
forine de la Icentihc s'v mantra,
se glissa, ligere, datns la rue si-
lencieuse clirchla fobjet qui
avait roul plus has, le rattrapa,
et disparut par la mnme porte.
Et cc fut tout.


rant. *
Port au-Prince,le 8 Mars 1927 ... voil, chaque jour, des ma-
landrins comnnettre de nom-
Au Corole 1I" Aurore breux vols au March lde la Ca-
Le same 19 Marscourant, th drale. C'estIA leur quarlier
Le samedio 9 Mars dScourant,' general. Une bone rafle faite
sehoccasion de la teo de Saint Jo- par la Police strait n6cessaire
seph, le Cercle l' Aurore don- pour la tranquillity des pauvres
nera son premier grand bal marchandes.
annual. *
Le Bureau du Cercle met tout ... a vu, lunni soir, sur I'Es-
en (cuvre afin que cette fcle ail planade do la Cathddrale, des
le plus bel 6clat el le plus ,r mins s'amuser A lancer des
succ6s. crres contre la lampe rouge
... ,.L.e au haut de l'une des tours
(die I'eglise, afin de voir qui pour-
DU ANDBEZ rait l'atteindre le premier. Au-
LE cuni ne l'alleignit, heureuse-
R ment I Mais, petits, c'est IA jeu
uM a (ll -gereux. St vous brisez la
R u St Rco i n luampe, vouis creverez ... I'eil du
Repute etl Reconnu comme 13Bon Dieu el le marin en mer, au
vieux et pur. loin, qu'il dirige A bon port, se-
Rccon',nand6 comme forli- ra privet de son luim'neux regard
faint ct rccJintituant. rouge si prccicux.


*
- d-~. ~-


On peut lailler l rme, faire mol-
lir I\ fer, fondre I diamant, dissen-
dre Ior an\ flammes: mais on me lail
jamains plier les gr:'ndes Ames.
Louise COLET


c.


IL


I'


I









LE MATIN -9 Mars 1927


UN BON CONSEIL
. M'sure hla valeur d'un hoem
me iu nomblre de ses eml i
mis. S'il en a beaut oup, 'e st
qu'il cst de grande valour. I lu
tot que de reconn..ilre ses \ ei
lus et ses qualitIs, on pirfI'rt
le hair. Ainsi est toute Huma



LES

Etats-Unis
ET LE

Mcxique

MEXICO Le minisire des
Ataires lrangeres mexicain d6
nmet abso!umient que la rkcente
nodte amiritaine envoyde au iMe
xique protcste contre la prten-
due pro pagnde aux Etals-Uns
de l'am bassadeur M. Manuelf.
Tellcz et du consul general du
Mexique A New-York M. Arluro
Elias. Par la mcme occasion le
ministre d6ment qu'on envisage
ou qu'on craigne une rupture di
ploiiinlique entire les Etals Unis
et le Mexique.
WASIIINGTON-- On declare
A la Maison Ilanche que la prin
cipale diflicult6 existant entire
les Etals-Unis et le Mexique est
la question de confiscation d(es
propriktls amnricaines au Mexi-
que. Lee p)ricident eslime que si
e le 6tait r6solue lous les autres
inalcnlendus lc seraient presque
automatiquement.

Le proc6s
Daugherty-liller aux
Etats-Unis
NEW-YORK-- Pour la deu-
xi&ne fois en une ann6e, M.
Harry Dl)augherty, ancien Attor-
ney-Gdniral des Etats-Unisau-
quel le president Harding au-
rail du, assure-t-on, sa nomina-
tion, a &chapp)p A la condainmna-
tion par suite du disaccord en-
tre les jurms au tribunal du dis-
t -ict f&6dral. M. Thomas W. Mil-
d. du Delaware, ancien garde
.,s biens strangers s6questrks
pir M. Iauigherty, a, par centre.
el6 d6clar6 coupable il y a un
an ; les jur6s n'avaient pu se
meltre d'accord ni sur M. Dau-
glherly, ni sur M. Miller. A l'au-
dience d'hier, Ice jury, aprcs 34
heures de deliberation, avail re
connu M. l)aughorty coupable
par 10 voix centre 2 ; quantA
M. Miller, sa cupahbili6 avait 6t~
prononcee dios le debut des dt-
libbrations. M. Daugherty ne fut
p is jug6 A nouveau lorsque r'on
annonVa que le jury n'avsit pu
se metro d'accord sur son cas..
M. Buckner, District Attorn y, a'
demand( que I'accusalion don't
l'ancien Altorney-Ginzral est
lobjet ful supprimnc ; le juge
Knox a fait droit A sa requate.l.a
m'ine maximum qu'cucoure M.
miller est de deux ans de prison
etl 10.(0) dollars d'amnende, son
avocat, M. Aaron Sapiro, a in-
terjct I'appel et la caution de
M. Miller a t6 inintenue. MM.
l)augherly et Miller elaient in-
culpes d'avoir fail lever le se-
questre sur 7 millions de dol-
lars de biens strangers slques-
tris en verlu lde n la loi sur le
)rnnierce avec r'ennemi.
------9G-- -

Al stjet decs ronersalions ectre les
Ilirreletars des lla u:es de Frame,
d1'Alihinagne et d aglelerre
PARIS Le ministry des fi-
nances declare dnus de tout
fondement les bruits de conver-
sations engagees recemment en-
tre la banque de France et d'An
gleterre et la Reichsbank en vue
'une action concertle visant la


stabilisation du franc. 11 n'existe
aucun rapport, aucun lien entire
les conversations de M. Monta-
gue Norman et de M. Moreau re
atives uniquement au dkp6: de
la banque de France A la ban-
que d'Angleterre et au voyage
de M. Montague A Berlin.


W. Chamberlain
on route pour Gen6ve
LONDRES- Sir Austin Chain
berlin, secretaire des Aflaires
6trangeres, accompagn6 de sa
femme et de plusieurs fonction-
naires du ministere, est parti
pour Paris se rendaunt a Gcn&ve
pour assister a la reunion du
conseil de la S. D. N. M. Chain-
berlain et sa suite pensciin fAre
e voyage de Paris A Geneve
sur le meme train gue M.Briaand


Le raid de I'aviateur uruguayen
Borges se serait lermin#,
par une catastrophe
Les avialeurs ne sont pas morts
PALIS Un hydravion en
miettes a chou4 A I embouchure
d'une petite rivit're sur la c6te
d'Afrique colonial espagnoleen
terriloire habits par des tribus
hostiles, c'est tout ce qui restait
ce soir du projel de raid airien
transatlantique du commandant
radeo Larre Borges,aviateur uru
guayen. don't on 6tait sansnou-
velles depuis mercredi dernier.
On ne sail du rest encore aujus
te ce qu'il est advenu du com-
mandant et de ses trois compa-
gnons, mais il semble que les
chances de les retrouver sent
minces. Des navires de guerre et
des airplanes rangais et espa-
gnols exploraient la c6te de I'A-
frique depuis trois jours sans
i_-2-_is-" In--- t"t.A-- I-i_-An


naux Mercier el Ferrari.Les ora
teurs Mgr D)ploige, president
de I'lnstitut calholique de Lou-
vain et M. Guiraud, rkdacteur
en chef de ( La Croix m, ont, dil-
il, 'inlOr'l et les bienfaits de
leurs aouvresdansl'Am6rique du
Sud et out ce1Wbr6 leurs vertus.
Le cardinal iubois s'est associk
6loquemment aux declarations
des orateurs.

Un Agent consulelre
am6ricain eot battu
au Nicaragua
MANA, UA (Ic.ARAGUA)-Wil-
liam H. de Savigny. Agent consu
laire ambricain A Matagalpa qui
a Wt svv&erement battu par deux
individ is jeudi ltait encore dans
un Mlat tres grave aujourd'hui.
Les m6decins ont dit qu'il avail
reVu des blessures internes. On
pense cependant qu'il en echap-
pera.


Valeurs

recueillies


Pour l'OrganisaUon
des F6tes du Carnaval


I


irouver ia lIuiaIUre tracc uesa -F -
aviateurs.C'est un aeroplane fran CIlAlre da Cogrts aarimie E
Vaisse rendant A Dakar qui a W AS1iMGToN-'r andisr
apercu les debris de !'hydravion WASHIMGTON- Tandis u'- A
A 60 miles nord du cap Judi. II une obstruction obstine au 6- G
descendirt A moi ns de 20 nat empachait le vole de plu C
pieds au-dessus de lappareil et sieurs propositions de loi, le 69e 1I
hien qui- naii p a s atlerri iI Congris s'est cloi aujourd'hui V
e s t certain d'avoir reconnu P.ar iandl4 coislituuionnel. Plu C
I'hydravion du commandant Lar sieurs lois imporlantes prices V
re Borges. A la reception de la dans la press du dernier mo- E
nouvelle la canonniere espagno- meit n' nt pass t votes. A Ia S
le Bonifazoet deux alroplanes Maison Blanche, on a d6clard
civil espagnols sont'partis pour que le president n'avait nulle- \
l'endroit indiqu p e mnt lintenlion de convoquer F
PARIS- On announce que le ine session sp6ciale; s'il rest I
commandant Larre Borges et sea fiddle A ce programme, le 70e C
compagnons don't l'hydravion congrcis ne se r6unira qu'en D1)-
est venu se briser sur la c6te cembre.La session a pris fin au-
occidentale de l'Afrique sont jourd h ui Ain idi une minute, I
sains et saufs.On les a vus se di- al rcs q u e le vice-pr6sident 1l
rigeant h pied versle cap Judi. D)awes etlt appeld attention d V
Des aviateurs frat~ais ont rap- I'Assemblde sur les r6glements I
port la nouvelle i Casablanca imparfaits que l'on avail mis en d
t6clarant qu'ils avaient atterri A usage pendant deux jours et
proximity de i'hydravion d6truit deux nuts pour gener les tra-
et que des indigenes leur avaient vaux du SMnat.
d6clar6 que le commandant et Le no ean ministry des Pa-s-Bas.
ses compagnons 6taient parties A
pied dans la direciikn du cap aux EtNals-UnIR
Judi accompagnes par une par- N,'E\V-YORIK- M.Van Royen,
tiedeMaures. r ecap udi estsi- nomnu 6ministre des Pays-Bas
tu6surla c6te d'Afrique A I'ouest aux Etats-Unis, est arrive hier
du Sahara en taces des lIes Ca- soirpar le s/s alRominn accompa
naries. gnp6desa femme. Le nouveau
ministry a reprsent16 les Pays-
Terrible cyclone Bas pendant sept ans en Itarlie
Terrible cyclone six n pagne c u Japon
six en E pagne, cling aU Japon
In r Tan aave de 1901 A 1904. II 6tait secrtaire
IOniport a lsdeis doe la Igation n6erlandaiae A
LONDI)ReS- Le message par Washington. MI. Van Royen rem
T. S. F. envot aux Loyds du" place M. Audrl de Graaegg, nom
paquebot (( G n'al l)uchesne )) m6 gouverueur-g.neral (fes i-
par voice de I'lle de France et da desN verulanduises a Batavia.
tl d'hier dit : Terrible cyclone a
completement ravage ville etl '
baie de Tamatave ; les d6gAls d& Les Inaan:iires de l'armhe
assent 100 millions de francs. astricaie
Ls aquebots ( Calinato, & Ste WASlI[NGTON Cont anro-
Anngne et o Amanda a et les planes et 6503 homes de la 2e
navires A voile a Elizabeth a et division participeront aux ma-
a Beriziky a sont compl6tement noeuvres qui auront lieu dans
perdus. On pense qu'il y a cu de les environs de San Antonio
nombreuses victims. ( Texas ) du 11 au 21 mai. C'est
PARIS- Des telcgrammes du la 16re lois qu'une force oarien-
gouverneur de Madagascar an. ne aussi considerable aura Wtl
noncert qu'un cyclone a caus6 concentr6e aux Etats-Unis. Tou-
des dagAts important et lin mort ltes les troupes seront sous tle
d'un assez grand nombre d'indi- commandement du maj or-gn&d-
genes dans la region de Tamala ral Hinds, command nt la 8e
ve. Les degAts sont peu impor- region militaire.
tants ailleurs.

Cam asoraliom de rammiversaire de Cine V arietes
la sort des eardiaux Mercier CE SOIlR
et Ferrari La Reine Margot, d'alprcs
PARIS-Le cardinal Dubois a le ctlbre roman d'Alcx !nire
nil.;A ,a i-rnmioni d. m manni Diumas. (avec une surprise).


L~[M2 c wleullg us uuglsl


--


E chaussette "Holeproof Ex-Toc," riche, ilgantc, cat Cabriquie
pour reiattr spdcialemicnt1 i ( a i )luj'art Ohs chausscttcs
courantes i'usciit d'ahord. lne ni)uvel'c: i iveni, n p ur"it un ren-
fircement tenacec i li pointe it atu t.dlon e rnipcie It chatuette
"Holeproof Ex-Toe" de se troucr air.-i cu'.l c t touniin d.ini la
production courante.
Cctte soliditici pciale explique pcurquai l. chausc-:,c II.,Ielroof donne
e: 4 i 5 f i plus d'usage.
Le mnessicurs prcftrcnt "IIoleprootf rx.7-.c" ',,-t:r 1: 1 n ue 'u'.-
ct li qu3liti-et nltce que Ic rix W'clt ,;. 11., ,letee uic ljPur l I
articles ordinaires. Demandcz 1, nom
mime -**H" olepr<,,f Ex-Toe"- '
cxigez lI'tiquette de fAbrique.
Ex viit dam lass As iLow iagz ir.. *^S
MOHR & LAURIN, Agents
DONNETECinS
Holeproof Ex-Toe
IlI pr of Ho.sry o ., Milwaukr, Wi U A.
5 1 annt rs 1cxitience dua a U f liritai, l 1 i,.,neit i.


A
n



Pi
S
S


G
Ii

(i


A

1\
A
\.
C


G
I,
(

E
I.-
C
V

I]
S
C
L
K
I
T
A
S
DI
1
A

K
11


Us surveillaml de la I ASCO
tue un enlast
Le dimanche 27 Fl:vrier der-
nier, un long convoi de wagons
de la llasco chargAs de cannes
A sure deliluil d1ins la Grand'-
Rue. Un imlprudent enlant sa-
mus 6it 6 h:.pper ati passage qitel
ques batonnels. Peut-=tre, tlait-
ce po.ir apaiser sa faim qu'il se
risquait ainvi, le petit, 6 se faire
6craser par Ies wagons!
Un surveillant des pares, au
lieu de se contender d'une sim-
ple menace qui aurait eflray6
renfant et lui ferait interrotn-
pre sa dangercuse besogte, lui
rensa une pierre de toute sa
force. Le gamin lut atteint si
terriblement qu'il dut tre trans
port A l'Hapital Gendral. 11 y
est mort dimanche dernierdans
I'apres-midi, inulgt6 tous les
soins qui lui furtnt prodigu6s.
Mais quelles sanctions ount tW
prises centre le trop brutal sur-
veillant ? Car, il est inadmissi-
ble que l'on puisse ainsi imyu-
nmtent tuer un enfant.


lnministration Commu-
ile dIe Pert-au-Prince .e
. E. Mr le I'rbsident
e Ia iIApublique,
IM. les SecrNt. d'Etat
lons. E. F. Clemei.ts
In Ami
'untalcon Guilhaud
. Elliot
SPreelzinanin Agger-
olm
.( e Rivera
. Pradel
Sde Lespinasse
). B. landt
Via E. Bleo
.e Boss6 & Cie
gem e 11. Auguste
uig. Marais
1. Gadel
)r. B. Ricot
kLiicale du Lyckc
V. de Matteis & Co
A. 0. Ballonu Ills
'. Collatrella

E. Sepc
Russo
;. Bertolini
'asqualii Viltiello
;. B. Pleoia
:rnest Caprio
niselmino Marlino
,esar de Rogatis
titiello Frres
iallucio
rebara & Co
I. Silvera
oci6ld d Importation
i6nbrale
.oussi & Salli
(awas Herinanos
laboun cousins
'alamas cousins
kntoine Talamas
tambuly & Sergile
lichel Laham
)week Kouri & Co
1. Chalom
kntoine Abraham ftrres
Zhike
3ouez treres
.. Esp re
I& N. Sada
Jeorges Halaby
!'lie Hakimn
,nt. Jaboul
leo. & S. Ilajje
tlub Commercial Syrien
iinque NIe.de la R.d'H.
V. il. Williams
E. V. E.
V. Voorhies
d. Es~vec
imon Vieux
Le Bon March, %
V. Buch
H. llaehner
Iirsch & Lemnke
)loffson Luca, & ,Co
I. Pape
eminbold & Co
I. C. Staude
i. Widmaier
Wisatco
linile Peters (Chambre
le Commerce Anglaise)
Total: or 1


300.oo
50.oo
50.oo
50 oo
40.oo
40.oo
40.oo
25.o(
20.oo
20.oo
20.oo
20.00o
25.o0,
20 oo
10.oo
5.oo
5.oo
5.oo
5.oo
4.oo

4.oo
3.oo
2.00
1.oo


0.60
1.oo
1.oo
0.0)

.00)
25.oo
30.oo
10.oo
5.oo
5.oo
2.oo
3.oo
10 oo
3.oo
300
3 oo
5.oo
3.oo
5.oo
5.oo
5.oo
5.oo
10.oo
2.oo
3.oo
2.oo
2 oo
20. to
75.00
10.oo
10.oo
10 oo
20.oo
20.oo
20.oo
2.oo
2oo
3.oo
5.oo
2.oo
15.oo
3.oo
5.oo
3.ooo

23.oo
.149.80
1.149.80


SOCIETE des Produits

BOTOT Paris
CAPITAL: 3.400.000 frarcs
La plus ancienne Maison pour les Dentifrces
Fond6e en 1575
De BOTOT est le seul dentifrice approuv6 par I'Aca-
ji dimie de Medccine de Paris.
Demandez la PAte Dentifrice Bolot
Demandez l'Eau de Botot.
Demandez le Savon dentifrice Botot
Demandez la Poudre dentilrice Bo-
tot au Corail et au Quinqu na.
Demandez le a Sublime )) de Botot
centre nla chute des cheveux.
Les Dentitrices Botot sont re-
command6s par les meilleurs den-
tistes d'Haiti,et sonten vente chez.
Docteurs Volny Rouzier, James
Ewald. Holly, Dumerv6, Daniel,
S----- Th#baud etc etc.
En vented dans les maisons suivantes:
Pl' armacie Parisot, Pharmacie Bourraine, Pharmacie
Saint-Jean, Maurice Etienne fils. Paul E. Auxila, Jules
Gornail, t. bolt, J. Poujol, Carmen Douville, Stambou-
ly & Sergile, etc, etc.
Et (dans toutes les bonnes Maisons de Provinc,.
En gros et en detail chez les A gents exclusist pour Haiti.
F. LAVELANET & Cie
1716, Rue du Magasin de l'Etat
P. 0. Box 196 r-a-Primce
Telephone No. 1l


~_ ___II_


M. et Mme Camillp D
le plaisir de fair P'' I
amis de la naissa fic I
Guy, survenue, nrcrdi
nier A 2 hs. du male . ;
Tous nos vaeux bibA

Le charlesto
otE L
A la suite d'une
privde de charleston
a American Ballroom
sions )) au palais de 11U
President DoumergPe eut
cette danse. L'opinion dua
dent de la RWpublique IrBa
est quelle est des plts
centers et qu'elle ne surawai
venir aux receptions li;
dans Ia socitto en Frqc ,
A Port-au Prince, 6ite (
a Wt6 depuislongt"i*E
et prohi be par Wos 14,
dents de nos cercles
et en g6n6ral, onsouhal
disparaisse entire
reunions mondaines
so t laissee aux bal
Faire-pa rtsm
Nous avons recu
funebre de la sort,
6 fWvrier dernier & P
dame H6,lne Balitina,
Le convoi, sertic et
meant out eu lie ue
main. mardi 8 fth
du martin n 6 1glie O
Germain-des-Pre 10
De la part de .&eL
gendre et belles-tll.
Andr6 GOrard, M. *Dr
Georges Audain .
Raoul Audain, M. *
Boisson.
Aux families
deuil LEMATIN en vot
cAres condoleances.

MINNEAPOLIS (
-Jimmy Delnasy.
boxer poids mi-toe
Paul, eat mort ce mwa
septic6moie rsuwltlde
sure au bras
son match control
le 11 f6vrier.
UIM lti fra~aise d'
%eap ed erI
PARIS- La Chamlb.
A l'unaniimit6 moins Ie
nistes I article premier o
nisation gn&ral en t
guerre. Tous les franc91
distinction d'Age ou de in
tenus de participer A 1
du pays.


r^w S rr


Les F6Les catholiques
Demrain, 10 mars, est la f4e
des 40 Martyrs. C'Mtaient 40 sol-
dats chr~liens qui, A Sebaste,
en Arm6nie, refuserent d'abju-
rer leur foi et d'adorer une Wte
de chevre. Ils subirent le mar-
lyre sur l'ordre de l'cmpereur
Lucinius, en 316. On ignoreleurs
noins; mais on sail qu'ils furent
tous r6unis dans un minme sup-
plice et que pas un ne laillit
dans les horribles tourments
qu'on leur lit endurer.
Chaque ann6e, I'Eglise c61bre
pompeusement la fete de ces
martyrs.


I r I ` ---- I


_ I_ ~__ ___ __ I__ _Y~_ -~Ip~19-~------S-~ -~Y~ ---


-1 -- C-


LES BOTyS500f 1
CHEZ DES PERSONNA(M.
OFFICIALS -
Samedi aprfs-midi, lei
scouts de St-Cloud a.aMp
dus en corps chz eIs
d'Etat do rlanrieur.--
ment reCus parM. Charlek
brun, its ont executes, Mm
yeux, divers exerclces
teressants do culture
Le Secrttaire d'Etat a
compliment le DirecteuI
boys-scouts pour sa
utile initiative et a prom
son concours et touts I
tude du Gouvernemwnt
interessante organisatiop.
Dimanche apr6s.-aidI
boys-scouts, toujours eal
lion militaire,ont t6
NM. le Colonel I'elestino
no, Ministre de Ia lU
de Cuba A Port-auPi
Bencomo s'est vivemeat i
s6 aux diverse 6volutiops
cutees devant lui per I
scouts. 11 a faith un doe i
tant A leur caisse; at lehr a
mis d'ajouter de nomiwe
fets a leurs 6uiaipemeanta
nomm6 1 sergent et 2
et leur a ensuite anno
durant les vacauces scwoail
leur tera taire, A se frais s
s6jour A Cuba o6 its so
treront avec des boy
cubains, come cela sep
dans tous les autres pays
existent des institutions de
scoutisme. Les petits boyt
sont parties enchanlts .d
cueil que leur reserva I;
seitant de la R6publique
Cuba.
Ensuile, its se sopt
ciczI M. Lovalon, E. eL
nistre Plcnipolentiaire de
publique Dominicaine 6
an-Prance.lls lurent encore
jet de la plus ainabler
I. Lovaton prit le plut
thret a tous le s mou
d'ensemble quo le boys
ex6cutaient. II leur adres
fectueusemeat la parole,
promit toute son aide et
profit aussi de le asider We
un sejour dans la Capi
la Rdpublique Dominicajas,
Puis, tambour et clI4ro1
t6te, les boys-scouts on P
chemin du retorw.


I I I)


_ __, __ _I___. I~


A l'Exposition
do Santiago-de-los-
Caballeros
Notre ami Andre Chevallier,
Administrateur G6 6ral des Pos-
ies. nous a announce, hier, qu'il
availt 616 nomm Commissaire
General d'ltalti I lExposilion
industrielle, agricole et du Tra-
vail de Sanliago-de-los-Caballe-
ros, charge de l'organisation de
la section haitienne A la dite
Exposition.
Noue engageons vivement tous
nos industries, agriculteurs et
artistes de toutes sortes A prea-
dre part, en plus grand nombre
possible, A cette Exposition qui
servira h faire connallre dans
la Rbpublique voisine, nos pro-
duits et productions.







LE-MATIN- 9 Mars 1927:


S~AA3OE _


Micanicien competent sachant
'conduire les moteurs Diesel
et connaissant parfaitement
I to 1eaique. one place
d'avenir pour personnel s&-
SIr'ad er a la
Manufacture de Brique
S/A ALA BAUDRYn
SPort-.u-Priacele 2 Mars 1927

1 Buick march Six. En bon
dat avec paus de [rechange.
S'adresser au ler Lieut. to-
bert& Bureau de la Police.
Phone 222.


-D


Horn Line


SSteer MINNA ORN arriver iel le 10 renat venant
Svor r df Irtd pssagers etomIuenc I me e jouer
peor Carneas via KISlnS, Jgaoel et Saint-Dmianue.


MOSr & a ux QuX VOUs ATTAQUEWTN
OlIE le vampire d lafable qui subitemenit cmnnep il
%.A steer le saag des Boses quad ils dirmaient vienal
Is moustique, terrible pertlese da malaria. Ce vbiesle de ia fivre
et de Ia mort altiqae la naIL A la favear des Iek6bres Ia mnostiq.i
joue le rile bideux do vampire s ast le sang des bosses et laisse
sa place le terrible pois. di alaria.


Poor guirir ou viter
dISRAISS *OOTISPA1t4*
SUSAbIAS AVTOQUS
IL SUFFIT de proadr
& Pun do vwes ope
IsMi tes dmwse fts eassmum
uM Pllie dul Milt
4T, rue du Faub UiDts, Par* i
as g Ilaut(Blp Tinft"M
ql snat tOut o t t beac e
a er et hab deae-eU soe am
DEHAUT A PARIS


Low e Star
Stianhlp tComI I&Y
Le steamer KSouthm6asesl
altendu a Port-au-Prince, le 12
du courant el partira proba-
blement le rrme jcur pour
Porto-Rico.
EOUI Z Frres
Agents


U NE Maison se ci ee une re-
nommee avec le tempt,
celle de H. BALLONI Fils est
faite.

ON DE=ANDU
A loner une maison, dans
les environs de la ville, ayant
eau, lumiire electrique, re-
miise.
S'adresser Rue du Quai No
1917 en lace de la Gare.


Les families
Trouveront h acheter du
beurre frais, garanti pur
Par terblanc de 5 livres 3 or
a livres 0.70
Chez Mme Vve DOUYON,
en faced Magasin R.Brouard.
A louTw
Jolie maison toute neuve-
six pieces avec bassin,cuisine.
hangar.stc Sise Bas de Peu
de Chose.
S'adresserTMr- '
Emmanuel LAJOIE.
Angle des Rues 'R6publi-
caines et Dantes Destouches.

A vendre
Un salon compose de: un
canape, deux fauteuils, quatre
rocking-chairs, un meuble A
musique, un divan, un venti-
lateur, une grande et une pe-
Stie glaciere, un rocking-chair
Sn bois recourb6.
S'adresser la Legation de
SFrance, Chaimp-de-Mars.

Si...
h ... vous avez besoiu de ra-
Sfraichissement delicieux, d6-
jeanera exquis,de vins ftns,de
cigares et cigatetles de louts
les marques, alloz au SPOT'S
CAFP. ou les plus difficilos se-
ront satisfaits.
LE articles de chez H.
BSalloni ills n out qu'un
seul d6hant: Leur bon march.

Avis
Nous eherchons an Chef


occasion


exceptionnelle


aux personnel desirant

voyager pour l'Europe.
Le Steamer HEINZ HORN vemant de I'Eurepe est atteuda ici
venr le 22 de ee uis.
HAEHNER & Co
Agents Generaux


BAR TERMINUS


,.mi.t : A. Widmaier
A I honneur d'inlormer sa bienvej l clientele qu'If-
a install a '6tage de son 6tab cement, un salon exclus
sivement reserv6 aux fa f.*es ou I'on trouvera des
consommations de premieI choix et ou des lunch se-
ront servis sur demand'.
ST616phone N* 786


Colombian steamship
Company Inc.
Le steamer "Bolivar" parr' ae: ew-Tork le 4
lars courant directement pou r|tort-au-?rince
est attends le 10. 11 repartira le mime jour
pour Petit-Solve, liragomie, Cayes et Jacmel
en route pour les ports de la Colombie pre-
nant trit et pasLagers.
Fort.au-Prince, le 8 Ears 1917.
Colombian Steamship Company Inc.

Gebara &,Co, Agents


Chapellerie Saint-Martial
Ameieammest easnnu Ies i mom Clapellerie laternationale
Reparation des Panamas d'apris nature, sans ingr6-
d'*nts. Reparation do toules sortes de chapeaux de paille
pour hommes et femmes.- R6paration de chapeanx de
line et de comas, avec bordures neuves, etc...
Les plus jolies coiffes.
GOUT SOIN PROMPTITUDE
216, Rue des Miracles, en face du bureau des T6legra-
phes terrestres.



WEST INDIA OIL Co
POUR doubler la dur e de votre MOTEUR
EMPLOYEE la

Wico Anti-Knock Gazoline


West India Oil Co.


-- -m -R M ..---...


A.de Mattiis&Co.Representants pour Hait


Ce bateau sera de


re-


I~'P~eu~`rr~nVn~e~Q~d9r~g~n~2eil


i


tour a la Capitale vers la

fin du moisetoffre parses

Cabines modernes une


I





* ',
I
I,

'I.'




(I

II


'I.
'.4
'I
'S


Ainoinces vIouS interessetl:


Agit vite et radicufementm
Supprime les douletrs
de at miction
Evite (, complication

E't I njeLinil Is 'il.tis ded
VIaics ui lln ir-". qinQtl r' .
\11 ieoli lImpil eInH i I th Ir 1 *
en 4 jingt:Int mo4. les 1 I
crobes ;iqu l hiali.tei.

VAMIA'tINL /
' t.iftte Malfwi:t oi la Pte *
i Au. i M .I 6 L2 $ Si *t PLA.
'L,, ..' ,,
S.4 .1 4


lisez- les


igeol

antiseptique urinaire


queusM de Trtol ar*
(" i \VS I I e W ,
nalrn.ea.o ll o
Sauxque. gre
mourtrl* snm
ment poor leo
par tout o& S
m eWonemr e l poows
tout. n en I@ fon4o, ZT
Sent. Ia bes do trI-*
tement doe iarhrite o t
'du rhumatism blermaor-


(iGrind1 Ho(ctel de France
I. P. P1\TIHil, PIro'0priclie
C(-t t.ih iB, mnl -tnomm ,dontr 1 loge n'est
pls i s; ali(~ viei td ttre compl'etement restaure
et -o imis '.t neuf. Les chaimbies onttont Is con-
fort moderne, le se' vice irr6prochable, Ie les.
tauir nt soignI6 eat de tout premier order. 1 I 6-
t;, a'":, .. lgle iy our fair plalsir sa
Sha;'llanito e ienteie..
A.\r I'ATI'lZI, uli part ble t, apporfera A son
So our do France de Itouvelled amdiorations qui
donneront lia plus entire e sa fiction iA tous
D6jeuner & la carte, T le d'H6to
Plat du Jour au ch iancai.s
Pensios as Mi, 4 to mo m r )our ^_
Garage mis ratiutementa la disposition d-f
voyageu s.- lainu, I)ouchee. A toute lea heuiea.
T616phone I No 341
l)ans les Magasins souchAs a- l'f6tel, opi trou-
vera totltes sorts de provlsionp, Vinss, Liqueurs,
Ci(jrell'es, ins ,'ls&Kspinre, de Dow-u'ogyne, d'lalie,t'Grand
choir de Con'sc eCs.
Ol)hy ttrouve a i'arrfv6e. pendant le skjour ou
au depart tout ce que'l'on 416s ire au Graud Ho-
tel de France : P. P. PATRIZI, Propritaire.





Ia g(1n,'ie cbpel rii.


Gii~aio tluri do
Cri;i ;(l ite et 1lue des Miracles-- Forlt-u lPrince, Haiti
Ale plisir d announcer ni ses amis, clients el le pu-
bl)ic tn gciniral (1ue dans soiln ca)lissemenlt on Irouvera.
', (1hapetu pour (chaque' gondl el chaque Ipersotnn;
Ilusi ( tl111U 2 Vaiiel t ('arliclcs j)()utii cdeitlX lioul vele-
1Ieitl I ,- q'CUS; v'(lus trouvCerz til assorliment dc Sirop el
Liqu uirs,s.ns ou blier tLa punch creina), cetlle prcicuse
loisi (ln espagiiolc.
La Mason l'11iTADO ouffrira un souvenir ai cheque
chcelur.





Fred. Gactjens
No, 117 Hue lioul on lBonni-Foi. No 117
T'I lhone: (;6i7
ON TU()uVEi.\ :
Alcohol tin )pour lii(icur.- Sucre thsco black et rouge,
pros el d(ilail, ltz pmr seI el par livre, Sirop, Orgeat
Grcndline, li&t he, etc.- Cigarettes, Chesterfield, Camel
(c hnlt( (lcrct, l'anth Iron.- Manchettes quality superieu-
Ic. (Coiserc'vs ::limenlirus.--Cal vicux par liv e,
cal(('I I ( dlc- W( \ Ly. -c-- Ire U IZe'alzcnhol 'er. -
(:itnp,;i l e M1 Pe e (t lfils, Cha('Ii a gni clqui petit ri-
valiscr ;ave( a\anl: ge ;,\ c'"c it'iinpoilrc (ui lle inarqu (!e
la plate.- h (lanmn, agn(el' l.ai'son.- tarliimclie! '-Vin
blallc pal;r f4 Illons ci I ~r I i tcillcs. Vin roueiC par
om il l lcs gallons 'nlile' iI i j icmEuL'-- (lairin vierge
lr ULari s et gallons., li'in Ii fa f nl' i x [ 11 IU' M
k'ECTAl. ia non ilins fa in tI u se A NI S TITL de
Madame Frt'iic (i s.
Venez failre Une visit l vois sortiriz salistaits.


rr4.ique, pierce qu -l t -s
ceui doe la blennorra-
i e elle rnfme. *
do B matitle.
de MAJaleialte.

r.-.l:! r"''i .,'*,. '. r Ge VLIcn-



-'* .. ,.\.,,.. i. rA aiaeiN


Service Cuba Naiti
Le slcaner( Habana ve-
nant de C0!mi est allendn a
Port-au-Prince, 'e 19 Mars con
rant, en rotie Wp'ur puucilo-
Plata et Porto-llico.
11 sera dc retour Li Port-ani
Prince, le 26 courant, pregnant
frlet passngers po ii r Santia go
deCuba ct la lavane.
Porl-au-Prince,le 5 Mars 1927
J. I)AALDI)EI J
Agent

im-urgalmorl- -in-ke
Iumberg-A merika Lioe i


Le steamer iCuba venault
de I'Europe est altendu ici
vers lc 20 ci t.
Le stea ier Grunewaldwest
attcndu ici vers le 22 mars,
pregnant du Irht et des pass
ger pour I'Europe.
OI.crFSON, LUCAS & C"
Agents G6nbraux

LA ciemei i la glace don't
on ral'ole et celle
qu'on sert au af de Mr Em-
manuel FLORVIL.


Ce qni D's jamais W lfail


HI 4"


.1'


r


dri~AY'ir*


The Royal lail Steamship
Packet Company

/- U-

/

Le S/S a Kara t allcndu a
lacniel. le 14 Maris cotranl, se-
ra a Porl-a.tV iiincc Ic 18
Mars couranl. I ):-rlira le mi-
nme jour acceptlit le fie'e p(ur
les ports du iNord et I'Europe.
Le steamnei "Sheaf Field" at-
tendu a Jacniel le 4 avril pro
chain, sera i Port au-Prince,
le (8 Avril. 11 chargers pour
les porls u Nord et I'Europv.
Le steamer 'Monlroyal-' ve-
nant de Kingston, est atleudu
A Port mu-Prince, le '. 1 Mars iA
7 a. mi. 11 pa rira le ndme ljou
pour la lHavane,N:ssau et New
York acceptant des pa.ssag(rs
pour ces porls.
J. DAALDLI Jr.


C qui at perl Ire depasse.
Kola champagne

F. Seiourne
i 6p ir dans des coa litions rigo .i)-Iscs
D'ASE SIE
Preparation et Vente
PHARMACIES F. SIJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centre.


Ne buvez pas ou buvez

Le R BhuNcaclr
Ne 1940, Rue din M agasia de I'Elt.
Le e-1 Rhum qui, tir d' Ic)ols naturels obtenu
direclement pa' lDilill it' n simple du Sirop des CannoP,
d'un hriqu" et lioii itrsmime plantation el 'e .eul qui,
vieillit par I'aciion du Irmp.p ddrs 1e dop6ts amee exclusion
rigoureuse de tous dargereux secrets d lfbrication
et Pans adjonction d'auicrn ingredient d'usite, conserve au
jugement de la plur I d- n tis otabli8ds Mddicalhs et sui
vant I'appriciation do bon, ism'te'ris, '8 suavi!d int omp: rable
du bouquet et les lu's Ecm inluables qr'alils hygieniques.
Meme pris avec exc.s, Rhi' m Ncclar n'enivre pas et ne pro
"'ui pRq I'Alcoohisme h&a loiueW, come 1's aoires produits
sihallijc s ct c:r rme '(s tuic .i 'rift:ER.


~e.


FINIES LES PANNI
DE ,-

CAOUTCHOUC!!I
Une bonne nouvelle pour tous les propri6t.
( alllion I I 0


pI
'Ii':


111- en vente son PNEU s ,)LIDE 30 x 5 pour todirj
de celle dimension.
monstralion, il s'agt de votre interdt.
L. PREETZMANN.AGGERHOLM, AS

._-- . .. ...u.


Cc que v-us pcu:cz don.
ncr de plus pr,;ux i
ctr C ti.falint, c'cst la;. s;;it6.
iitms n rI-ii<.:s m, ,irr d'hy~.v.l s< nt fc !cs /
" .''i: pr,.6 uNc vecnt la
io die. Attacucz Ia
cr '. a-- v ni cu' Ic il ct
I .~' es de rt. rcr L:an,
l 'rs d .a ,a u
Si '. 7 ." C" qiVt *. a p V rrIn| I
- < s,'llvc t ien<, se Je
(;i^>n ,vec le ?av<.u /- /


I


Levt-


le Sav*
pcLzr la Sa


Lecitine Granule BI
Le plus actidl es Reconstituantd
Fortifie le cerveau, la moelle pinire, les
reins. Rend puissants et vigoureux les enfantoi
les femmes faibles,4es personnel uses par a
assidus.
iN te clide : -- Simon Vieux. Alfred Viel
Rivera, Ed. EstHve & 1 , A. Bolte, Alphonst D
.Borday, M"" L. H. Doret,A Petit-GoAve : S. MarI
|E sioc eia: iR. Brouard, Grand'Rue No 170
GEO JEANS1IME & C0,


- ------- -- ---- --- --I


LE MATIN 9 Mars 192/


Ces


PC

Energique


TV: .7!-.~~'-. ~ l~ pC'2 t~~ :~flOCO1 3111,


- simir....


'I



J


U


P


I w -


---- --- --


--


" .


aAs


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs