Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04408
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-07-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04408

Full Text




DIRECTEURI IMPRIMEUR
SCIlmont MAGL01IRR
Boi-VE hA
1358, Rue Amdricaine, 1358
TELEPHONE N*242
LI NUMERO O CENTIMES


S


j


UIV


)me ANNAE N- 6041 POR f-AU-PRINCE ( HAITI) LUNDI 7 MARS 1927


Trop d'enfants meurent
'AVTP D'TRR COVWnA3LUWWT SOIOGNS I

II a /t releue, depuis qsel- siblement modifibe dans cer-
que temps, soil dans la clien-' tains milieux de notre sociteh.
file des cliniques pridesi soil Cependant, il est encore bien
dans celle des hosnices et des difficile, dans beaucoup de nos
Adpitaux de I ort-au-Prince, families, mdme intelligentes,
ne recrudescence asse: mnr- de taire comprendre les daa-
qaue de la morlalite infantile. grs d'une alimentation trop
Voici 6 ce suife, un article Itrs prjcoce on trop copieuse pour
compel du Dr Joseph Bulteau le tube digestif de leurs en-.
publiU p r le. f',dletin de la faints. C'est parfois parler con-
Socioli de' Midecne d'llalti Ire la raison que (dexpliq uer
Dins le but d'aoporler noire auxjeunes inamans que leur
part de contribution a la pro- lait, r6gulibrement adm nis-
teclion de i'Enfance centre 1, trU, est I'aliment le plus com-
maladie el la moral el d ,re plet et par consequent le plus)
tile aux families nous le re- profitable a I'6volution orga-
produiso,.s in e.rtenso: unique normal de leurs pou-
pons. Leur entdtement tie.t
presqu'A la superstition; el
Les causes cest settlement iorsque la
diarrhee et les vonnissemenls
DE LA continues ont r'duit le petit
1MTAUTE IFANTILE d!re aux proportions d'un
althrepsique qu elles se r6si-
Chaque annue, (dans nos guent it s dresser at Medecin.
,*kJ et nos campagnes. 1 's On comprend alors que le re'
families paicut un tr6s loud sultat soit ( dsesp. :ment plus
tribut A la terre. d(sastreux dans nos classes
Au moment oA, un peu par- inf6rieiires don't la clientele
tout dans le monde, des asso- alimente nos services d'assi,.
clations se forment pour la tance de I'H6pital. En g6n6ral,
protection de lenfance centre les petits malades qui nons y
lea maladies el la mort, il me viennent sont dans tnu tel ctlt
amble qu'il est de grand in- de misere plhysiologique, qu'-
ttrltde rechercher chez nous. aucine mi6dication ne pett les
I causes de la m)rbidit6 ct modifier. MNme lorqu'il est
de la mortality, infantiles. A possible d'en guerir, c'est aux
d6faut d'une stalistique g6n&- prix de quels patients efforts
#Iek, d6partementale ou coin- et, pour lea voir plus tard em-
munale. j.'ai releve A I inten- ports A l'occasion du choc ic
Oton des lecteurs du a Bulletin plus le6ger. I a raison en est
Sde4 'Soci6te de Medecine que les pr6jug6s multiples qui
#Fibi lea causes les plus regnent sur nos masses Ies
q.qentes des dkc.s survenus tiennent davantage Mloignees
Siftiles entants interns A la Ju medecin. En effect, A l'oc-
salle de P6diatrie de I'H6pi- casion de la plus l6g6re mon:
tWl Genhral. 16e de tem perature, de la plus
As course de 1'annbe 1925- futile des indispositions l'i-
196, sur 143 petits malades m:igination simpliste de la
I "tu dans mon service, 55, mAre se people de fantomes
arrives dans des conditions malfaisants qu'elle voit rod r
tellement mishrables, succom- autour de son enfant. Alors,
hIntet immkdiatement tandis nbgligeant le dispensaire pour
Sqt lesa autres continuaient de y revenir toujours trop lard,
trainer leur douloureuse exis- elle va bien loin, confier le
tence. petit malade an t faiseur de
En toulte premiere place, simples ) et au jetecur de
i uone classification des sorts )) q u i se disputent le
I' ll pathologiques de la droit d'envoyer plus vile i la
mortalit6 infantile, nous de- tombe la petite victim, livrte
Tons citer la syphilis Le faux sans defense A leurs pratiques
Et dc par la syphilis h6r6. barbares et raortiferes.
dJir eat consid rable. Bien Sans 6tre aussi nombreux,
ue I'h6r6dosyphilitique soil les cas de t6tanos infantile
roduit de toutes les clas- nous enlivent cependant bon
do mnoire socite, c'est sur- nombre d'enlants. Les cas aug-
das les milieux popu- mentent de plus en plus, et le
et par consequent dans mndecin qui fait de la clientele
es d'assistance popu- hospitalibre a certainement
qu'on rencontre les cas beaucoup plus de chances de
sd6vres. En effet, de- les rencontrer parce que dans
S la vulgarisation de cer- nos agglomerations populai-
concepts scientifiques. ,es, on ignore encore les no
Milte bourgedoie, tid#e lions 616mentaires d asepsie et
btxp rien'e, east .un pc d'antisepsie.
R 1vlstdes e conditions de Dans la totality des cas obser
S} H 6ceUseaires A la a perp6- ves dans notre service, le ba-
I d'sp6ces saines et for- cille de Nicolaler avail pene-
ti l Sdisl que l'homme du tre dans I'organisme par la
I R[igor if ant la nature des plaie ombilicale et il s'agissait
MuS coavent visibles qu'il toujonrs d'enfants nes hours
J prte, ene.omge par la pro- de ia maternity et mis au mon
l *"iscuit6 dans .quelle il vit, de par des mat rones. L'inter-
e asune naissance a des etres vention des matrones pros
R l' A hi rlatance A la ma- des temmes en travail est une
* -t a explique, ce me des vieilles habitudes que 'or-
Sib V que pr6s de la moiti6 ganisation des services d asas
R hl I q a 'qtf, passent par tance medical gratuite *e
1R,* t:, Ied''"obsl6trique vaincra pas entierement de
* !tt it,eacca lnt de m'.)rl- sit6L La Femme-Chargea r*-
mkl,^ 'enfants avari6s. ge sur nos masses avec hm-
i~l fdeur' cause, et qui respect; ausai, le rb-
fo a e enren &la premi'- s ,'!atde si pratique empiri-
1 rWIi ion iuporthitce, c'est lay que est-elle trop souvent c-
I Mno-ent6rile simple ou ver- sastreuse, tant pour lentabt


i aR" --'- qui succombe presque tou-
;keu an concours du corps jours par infectionn tetanique,
Stdlical, grAce aux id6es r&- que pour la mdre qui ne ra-
L?_Spar lea smdecins dans ch6te son druit A la vie qu'en
Sadie de leur clientele ci- passant par les aflres de la
'i. la direction de I'hygi6ne septic6mic puerperale.
eult. .::e 4.1 'il s esea- Qa srI "u! ,tre surprise qfe,


Fabria ie de Pates

Alimentaires

LOPE RIVEIRA
GRANLA.UE N* 1717


I En peu

de mots...
U- . -


-


Offrc 'i lout acheteur d'au moins cinq caisses une bonne
r6ductioii sur les prix de ses p)rodinils.
An lien de G. 1,00 la caisse (Ic 10 livrcs de Vermicelle
sern mise ea venlc d (s atijourd'Ihi 'i 0,.S() e le Macaroni
A $ 1,00 an lieu de 1,20.
L'excellence de nos produils esl dice i la siup6riorile
des l66ments de choix (li !es c(omposent.


--- -- -__ ___--- U
dans cette nomenclalure, noIlls T I
n'avons pas accord la |)iori- p llS-
disIme.) 1
Smns voiloir ,luder leur part 1 C11 0Ci oI! Ica1n1
cerlainement con sid ra b I Un sisaateur r6publi-
(d1ns In morlalilM d inhinl ile cain critique la politl-
chez nous, noutis Iteons cpen- qua d-s Eta ts Unis dans
d(int A d6clarer hien vile que I'Am5rlquo Centrale
dans le cadre o' nous avons (f sIt des i/h,;r.'sx priods qui
pOis6 les observations qi( ont aiyiss:;eti,dil le .Sateur et qui
?ervi a cello ci ssificalio;i nots se serpent de A. IKellogg
avr)Hs hien pen rciconlr de cotnmme dun commiis.
cas de tub.'rctilose pulimoni- W.ASINGTJ, -- Le s6nateur
re ouverle. mais des 16sions Frazier, r i' blican du Dak. la
ganglio-pulmonaires latentes dl Nord, a attlIaq au S6nal au-
et par consequent stisceptibles jo1.rd'hlui la politique de I'admi-
de guerison. En outre, si noin nistralion dans I'Amierique cen-
breux qu'ils nousarrivent,nos trale.II a (lit que le Dparlement
p..tits impaludes guerissent avait agi come collecteur de
toujours sans complications delles et pr6teur sur gages pour
rcdoti ibles. N3.'unoins, q(u'a le Nicaragua.Des intlrts priv6s
gissant iso'-ijtiilou associanSt se tiennent derri6re les dXcors
leurs efit rk!. I'h:matozoaire pour tirer les ficellcs, a-t-il dit,
de Laveran el ie bacille de el se serve( du secretaiire d'E-
Kock nous enl6vent chaque latcomme dun commis.
atrnnee tune qutt:nlil. assez ap- .
urciable d'Wenlapt. (Rom un Aon du Japon
onne gaec. Daord, parce Un aon iver Japonar
que notre pays est un centre &l'Univorslt6dePariu
paludden, ensuite parce (que PARIS Le Japon a donn6
les conditions lament:blihs 38.500 francs A 1'Universitd de
d'hygitne (dans le;quelles vi- Paris pour I'immeuble des Mtu-
vent nos p3pulatioas Iauboui- dials )prolesseurs, iidecins et
riennes en taisant des parents s.ivjints les chambres libres se-
ies tcrrains prepares ai l'vo- roIIt xclusivemeintr userv'es aux
lution de la bacillose, expo-
sent les enfants A une conla- __ ........
gion certain. Voila, cc me
semble, les grandes causes pa- F 1 tes
thalogiqucs de notre mortar
litd intantile, cependant (que
I'igiiorance en est la cause psy- eClI i ie uses
chologique indIniable.
Si l'organisation de 'a lutte A',jourd'hui, 7 mars, est la f6-
contre la mnorbidil etI la nor- tc de St Thomas d'Aqiin, con-
talil des entrants revient de f(sseur ec docteur de lEglise. If
droit A l'Etat, un peu partont appartenait a l'Ordre des Frires
cependant, A c6tA de Itat, i Pr~chet'rs de Saint Domininiquc.
pendants des sci6t s de at11 II naquil en 1227 et mourut en
s'st cr6 des socils civiles, 1274.
associations tMminines ou mix ('est le Patron des libraires,
tes convergeant leurs efforts des thiologiens, des Ecoles ca-
vers un but common : la pro- iholiques.
section de l'enfance. Notre mi- iDemain, 8 mars, sera la fete
lieu n'est certainement pas in- de St Jean de Dieu, fondateur
dfl6rent au mouvement,car, A de lFOrdre des Freresde la Clia-
part 'H6pital Ga', I Hospice r'to, n6 en 1495, mort en 1550.
t Franqois de Sales, I'Asile C'est le Patron des infirmiers
Francais qui sont a Port au- et infirmieres.
Prince nos principaux centres -.-,
d'assistance, la I Crchlie) et la
(Maison des Entants o logent, Remiso do dipl6mes
entretiennent et soigaent hon aux Gardes-malade*
nombre de nos entants neces-
siteux. C'est peut-dtre beau- l1ippelons ( e c'est apris-de-
coup.mais ce n'est rien encore, man, mercredi, 9 mars, A 5 h.
car tant ue I',ducation de nos 12 de l'ap1'6s-mi(Ii, t'aura lieu
car tantque I duealiponde nos A' [pital Gendral Haltien une
masses ne sera pas faite, les grande cr6monie pour)a remind
rsultats seront sensiblemense d leurs Diplmes aux Gar-
les mdmes. C'est pourquoi, il des-ialades de la classes 1927,
me semble que lesentreprses qui sont au noinbre de huit.
du Service National d'Hygiene Voici le programme de la
Publique sont A encourager, fWte :
parce qu'elles se proposeni lo.- Musique.
toutes de libdrer d6finitive- 2o. Allocution de l'Ingdnieur
ment le people de ses habitu- Sanitaire.
des et pr6jugas, par lexp 3o.- Allocution du Secretaire
rience scientifique. Et, le Md d'Etat de l'Int6ricur. Remise des
decin qui dans la splh re ;c 11 ''i: i.p: .a S.
clientle civil collab"' .- 'ndiction par S. .
clients e civile scollat a I'Archev6que de Port-au-Prince.
cette oeuvre, ne satisfait pas Ce sera une tres hblle creuxo.-
seulement les obligations de. nie a laquelle assisteront diver-
sa conscience professionnelle, se per'sonnalit6s officiclles.
il remplit aussi un devoir lIau i
tement social, T NOTICE c
A Vendro T1he amerior High com-
Une automobile Ford en imissionner and Mrs John H.
excellent elat. Russel will not be at home on
S'adresseraun Journal. monday march 7. 1927.


Le tirage de la raile di la
maison de M.. Alain Laraque A
J'remueaura lieu le2( Juin pro
chain. Les organisateurs onl
6mis 1500 billets pour celtte ratle.
Les matlcles pour le chain-
pionat de tennis commencoront
au Tennis Club samedi prochain
12 mars.
Pour le 1t) mars, frtde dcSt-
Joseph, une group de dames
et demoiselles or'ganisent une
grande 16ei au profit (Ie 1'6glise
de St-Joseph.
Les travaux do remise A
reul du( BAMiment du nmarchd
Valliere touchent A leur fin. On
repeint le bIelvldre central.
Le Syndicalt des Cordorn-
niers haltiens, en sa rLunhion du
20 16vrier dernier, sur la pro-
position de l'un dtie se Conseil-
e'rs, a tlu notre I)i'ecletur,
Nuembre proteeteur de la Cor-
poration.
Les Iunerailles de l'Empe-
reur du Japon qui eurent lieui
dans les premiers jours de h',-
vrier out cott6 1 million de dol-
lars.
Mr. Antoine Derenoncourl,
cune artiste sculpleur, qui est
'auteur d'une reproduction de
la statue de Ste-TlhIrbse do I'En-
fant Jesus de la Cathedrale de
Port-au-Prince, est prie d'mndi-
quer son adresse au D6parte-
ment du Travail afin d'6tre ad-
mis A prendre part A I'Exposi
tion Industrielle de Santiago de
los Caballeros.


Nous avonts tre.u
L'e numcro de janvier de ((La
Revue Diplomatique ), revue po
litique, coloaiale. littdraire et ii-
nanciere s'dditant 8, rue Blan-
che, A Paris.
Le nuniro content une lon-
gue et belle b ude biographique
.crite par le Directeur- t~dac-
teur en chef,M.Jules Meulemans
sur note Ministre Pl1nipoten-
tinire a Pa is, le Colonel Ne-
mours don't la pholographie or-
une la premiere page'de la Revue.
La Revue puble en oulre
d'imnportantes et tires int6ressan-
tes informnalions concernant les
questions internationaales.


a"- i I-- '
Goelu qt a coagsu
lI plan dis canal
doe Panama
M. Armn md Reclus, vient de
mourir a Paris A I'Age de 83 ans.
II dtait le fire d'Elias, Eliske,
Ondsime et Paul Reclus, tous
d&c6dls.
Sous les ordres de I'amiral
Jaurdguiberry, il fut l'un des
premiers explorateurs de I'Ama-
rique Centrale. Ce furent ses re-
cherches et sea travaux de tech-
niciens (1879) qui servirent A
l'elaboration du premier plan
pour la construction du canal
de Panama.


Oa est LIavatieur ?
On n'est sans meuvelle de I'avilaear
araguayes Berge"
MADRID-On est ans toujours
nouvellesdu commandant Tadeo
Larres Borges, l'aviateur uru-
guayen qu est parti hier martin
de asoblanca poursuivant son
rait de M vado.Des recher-
ches actives sont eflectuees per
tous lea moyens pour cj .


____ I__ I___ I_~ __ i _______Y__


de retrouver a position "
mais jusqu'ici elles n'ont donii,
aucun r4eultat Les navires de ... a vu, samedi, au March6 d?
guerre fraanais le long de la c6- ia ('athddrale une bourriqae qau
te d'Atrique et les navires espa- attendait paisiblement que sa
gnols aux lies Canaries out requ maltresse eut vendu toute sa
lordre d'opirer des recherches. merchandise pour reprendre Ie
Un batiment francais vient de chemin de sa fraiche campa-
quitter Camblanca et va aller A gae. Soudaia le haut-parleur se
ta recherche des aviateurs le mit a crier des co:.si.s aux
,long d," la route qu'ils devaient braves marchands et inarchan-
,uivrc. des et la grosse voutitUgaa. t


On m'est pas appelA la cendnite
des grades afflaires, ni aSu siies-
mea, ni aax arts, ai i la vert quand
Sa'aime pas les cheese our elles-
M#Ues iHipendammeit de la oS-
sidtratia qu'elles attirent.
VALUVFNAIGlES


11


oireI..





...a vu, mardi de la semaine
(lderniire, un houtiine pJ)ti' lrer
dans un des (Ib)ils la Place St-Louis polns s'lnunce
ler le gosier. IPcuvdanl que I1'
proprio luiremplissailt son verrv,
on ne sail pour t(iaielle riisoI,
I'lionme s'esquiiva jiir tu pe-
tite porle dei c61 et l'otn l tt 'irs
surprise d( le r'erotiver A l'inti-
rieur de Ia mniison. Le brave
cabarelier qui a auAlnit d'exp(-
ri'nce que (I aIrbW a;i tmento(
comiprit qu'il avait allairei' aul r
chose qtfa un lthonnuic Ihielenr
et se mit aussi6tl cn ldevoir d(I
laire reprendre a l Iindistrcel le
chemnin de la rue. ('C i i ( filutl le
plus vexc ?... I'ac!teleuir. II prt;.
tendit qu'il avail t6ic boiiscul',
frapp6 et le r'sle. Le chel de
quarter intervint ct pi irentc le
chemini du pose de police : le
cabaretier, sa lenmne et l'hoti-
me. L'affaire nala pi)ortait pis
plus loin; mais quiest-l-e quc la
lemme du patron venait tairo
dans celte galore ? C'est ce que
Noritu (EtL ne voit ipas.

...a vu, toujours mnardi (ler-
nier, le buss No 53 lqui Irans-
portait deux ft'lards, s'arrtMcr
devant la marchande de pois-
sons trits au coin dc la rue de
I'Egaliti et des Casernes. Les
deux copains se mircnt A bonufler
en se pourl6chanlt di"dOl(0 .t
Le cocher impatient reclama son
salaire pour s'en aller. L unt des
deux camarades, 11..., Invi lanva
le nom du gros et gias comp:m-
gnon de St-Antoine. Le (ocher,
vex6, ,auuta A bas de son vtii-
cule et allait cerlaincmnclt faire
un mauvais parli m l'autre. Ce-
lai-ei vita la rixe avec 61gance:
..Je vous ai appel: cocher, dit-
il. Ne I'1tcs-vous pas ? ,.
C'~lail raison.
*
.. a vujeudi soir, a Eldorado,
un gentleman s'appliquer sur
I'un de ses ycux unec large piece
de 20 dollars, toute dorie. Et il
paradait danls le chic itabllisse-
Iiinct en rcpetant : VoilA I'(EL.
veritable I! .
Oui, mais au travers ,dc sa
piece, il ne voyait rien et c'est
cela qu'il ne voyait pas.
*
... a vu, vendredi soir, vers 6
heures, grand lumulte A la rue
des Miracles. C'dlaut apres la
c6l6bration d'un enterrement.
I'entreprenneur dh pompcsi lu-
nihres n'avail point encore en-
lev6 les chaises et les textures
qu'un avocat qui, A tort ou A
raison, croit avoir droit Ai 'hir-i-
tage de ia defunte se prnsenla
avec Juge de Paix huissiers et
et records, pour taire I inventaire
du mobilier, car, la mortle dtait
la propriitaire dun itablisse-
ment qui, ironic des noms!
s'appelle a. Restaurant de I'A-
venir a. Les parents et les v6-
ritables heritiers de la more
s'opposerent A de teldles exigen-
ces. On entralna le brave Me
dans la rue, mais IA, furieux,
voulant quand mmne executer
la mise sons scelles des biens
de la tr6passae, il mit revolver
au poing, pret A lout casser. Cela
produisat un Urand imoi dans la
rue et un plaisant qui assistant A
la scene dit en rant : II a
.1 la inalheureuse I











LE MATIN-7 Mars 1927


UN BON CONSEIL
Si jamnis tu es appel6 A gou
verner ion people, songe qu'ilI
i a Irois regles immuables
pour que tu en sois aimb :1
,* ,'spectes les lois, soisjuste el


hurlit : i Pas bate bourique la !
i )i li touttille I l'a mache )I L'.ine
qpti av il, sans doute, comprise
etl qui cruit iqut e'atit A lui que
s'adlresisit ce discours, n'en al-
tendil pas la finl, ses lougucs
orcillcs dressees, sa queue en
tr"'ip Celle, iI secoua le sac pi!lle (lq t i'eml)arrassait, lun-
'anl Itrois ruades et... autl'es
choscs il prit lacleldescchamps,
p)oursu 'i |)ir la brave f emime,
;(i -', ;Aint i[ hilauges eti niriuiiltes.
Ce fiul ti beau lapage et il y
C.;I g '0-ii nld tiiiilItc au iiimarchl' .
... voil \\ ..rlis.,c tcis, les cochers (des
btU Colitintlenlt. en ouetiailt
leuirs chevaux, de ne faire au-
intue attention lux pitoins qui
rs(lcnth a toll inoinent (Ide re-
ccvoir dc terribles coups de
foit. (Cela jatiircra des ennuiss
aux bussmen.


N Bulletin de la Soci6t6
de M6decine d'Halti *
il/Nons reprodIuisons I'atinl pro-
p'"s suivitill de la no1uellre tIli'
poUtr n i'(ifaire connailrc le butil el
le rorillammille:
11 s'cst constitud A Port-au-
)Prinuce une society de MI6decine
dont Ic pr6sentlt lhu!clini r6pan-
dra le miouveiientci scientilique
au (ldehors. Elte voudrait deveniiir
enlre lous les nidecins t(i pays,
une sorlte tie refuge conitre eux-
miwnes, un terrain de paix el
d'eitente oil degag6si de touted
passlioii qui lausse e jugement,
(is Iravailleraient iA loisir au
lpirogrs scienlilique qui est un
d(s :specls de leur mission d'a-
pjiisante ab)n6gation come aun
inieux-htre gtn6ral qui est leur
raison d'ttre. C'est pourquoi en
d(,.'i)il des difficultts de l'heurce
note journal entire en lice, dans
till csprit de large et bienveil-
lante coneilialion et envoie i ses
ain>s dans la press son salut
CODiiiX 1t-ta tieu proniouvoir
taut par ses uceuvres que par ses
conseils, une opinion g6ndrale
plus saine, plus raisonnde, con-
forine l Iexp'rience des lails,
en sevrant le wilieu tour a1 tour
des prtj'lges qui i'enserrent, des
cireurs qui 'Fenlisent et des su-
p)rstitions qui le disqualifient.
)e telles fins, us n nous en
rendons l)ien compile, ne s'ob.
tiiennent point danis la tourinenle
non plus que ipar dcs niesdes
prises ex-catliedra. Aussi lai-
SOIs-nous un appel cordial A
totis ceux qui croicnt avoir un
nilot just ai placerdan s)pheIre
oil nous alloens 6voluer, A se ran-
ger d 'ili bren'nl .' nos 6t'os. II1
a 11i lti ui s X riellx )tpostolat don't
a liliute impior'taice n'lichiapper
poiinltt i cclui (tuie tl' lgure au tcunl
zelc inteiipestil el qui nie sonlge
qu'u progt'res de la Mdedecinec
Hl 'litienie el qu' a gloire du
norm Haitien.


Le S1aiixt P6reo
et le Fascisme
Le .itc1l de' Il'hlise ,vilique la cor-
ri)liofn i fasrisle de I'lal
ROME-Le Pal)e Pie XI a, de
nomuveaul, faith une vigoureuse cri
tiqnet de la corruption fasciste
de I'Eat (dans un discours qu'il
a l)pononct devant les pr6dica-
teurs du Cart me de Rome. 1 a
renouvelh sa disapprobation de
I'idle fasciste de tout et de cha-
cun dans 'Etat et pour -'Elat,
disapprobation qu'i avait djb
exprimbe dans une rtcenle allo-
cution. Le Souverain Pontife a
declar6 qu'une pareille concep-
tion itait contraire aux prdeep-
tes divine qui enseignent que
I'Homme doit Wtre la fin el non
pas le moyen de toute organisa-
tion social du genre human.


Dans la Iariae de guerre
des Elals-Inik
WASHINGTON-La Chamnbre
a adopt un project de loi auto-
risant un credit de $ 26.150.000)
pour la modernisation des cui-
rass6s tOklahoIma) et Nevadtla
y compris I'augmentation de
i'angle de tir des canons des tou
relies ; une parties du credit est
Ogalement aftlccte ;i I' i 've-
ment de trois navircs a.iuelle-
nAct *9Atfgio


I Commercial Agencies

and Commission
EN FACE DE LA DOUANE

Parmi les marchandisecs en stock,l nous avons:


Whisky:


Black & While, White Label. Prix
dtfiantt cule concurrence.


hailr-i a ,L roGIN, Dtblonnec
11ani1ait et* rouge ,t iblne..


VINS


1 OlTT l : lli;t et prix defiant loule
1 1- l t ,o,. concurrence.

(OC O r llt, Alinunt int ill i)pur .xclleince,
C dulllC1 (tiin g out ex(qus.\

Davis Baking Powder :
Prix defiant tonte concurrence.


Point Les fameuses peintures de
1 :1in 1 :. 1 ().Pierce Co (oQualilt et prix
(deiant toulte cocurrence. )
Ces peintures qui, par leur excellent quality d fient
toule concurrence, ne sont offerles qu'ta ,I'1ite ; c'est A
dire i ceux qui d6sirent de la peinture de superiority
extreme, donnant un fini beau, durable et un travail
economlique.
La rclaime de ccs p)einlures n est plus iA faire. Nous
tenons A la disposition dc tous, la longue lisle de ceux
qui font usage de ces pl)cintures.
Telep)hone: 791


ta-^Ha----- iB------ I

Ecroulement de mal.
sons dans un village
corse
PARIS- La nouvelle de l'e-
croulement de nombreuses mai-
sons dans le village de Binsin-
chi en Corse dans le district de
Morosaglia a W revue au t Ma-
tin )). On craint qu'il n'y ait de
nombreux tu6s et blessds. Bin-
sinchi a 600 habitants. On dit
que les survivants se sont en-
fuis et que les villages voisins
organisent des 6quipes de se-
cours.Le pr(fet et Ie sous-pr4-fet
de Corse se sont rendus Ai Bin-
sinchi pour diriger les secours.
On eroit que le d6sastre est di

le desastre de loquebillre dans
le midi de la France en Novem-
bre dernier.


Dans la marine de guerre franfaise
IDclaralions de M. Leagues

PARIS- M. Georges Leygues,
miinistc de la marine, a d6chla'
iujouird'hui au repr6sentant deI
l'Associated Press que le project
lions nav.aes qui doit 6tre pr6-
sent6 au PTrlement avant la fin
lu mnois, tailt parties d'un pro-
gramline visant A remplacer les
pertes subies pendant la guerre
et les units d6moddes. Le pro-
gramme de construction depuis
la guerre, a declar6 le ministry,
comprend sept croiseurs, huit
contre-torpilleurs, trente-n e u f
sous-marins, vingt-six torpil-
leurs, trois sous-marins poseurs
de mines, un croiseur sous-ma-
rin, deux navires porte-avions,
un navire ravitailleur de sous-
marins, deux navires pdtroliers.
C(' programme scra. en grande
parties, realisW en 1930. Ces nou-
veaux navires, a dit M. Leygues,
sont destines A remplacer les bn
timents perdus pendant la guer
re et les unites d(m1od6es. La
guerre nous a codle qualre dread
noughls,' 5 croiseurs cuirass6s,
18 contre-torpilleurs, 15 sous-
marinm, 10 torpilleurs et 80 ba-
timents auxiliaires, en tout 132
units. C'est plus que n's perdu
aucun des autres belligirants,
saul l'Anglelerre.


A ELD(


a


Le r6glement
de la dette frangaise
13PARIS- (< Le Petit Parisien ))
declare qu'apres que M, Poinca-
r& aura pose la question de con
finance sur I'ajournement de la
discussion des dettes, les repr6-
sentants des trois groups des
gauches front une declaration
pregnant acte des arrangements
intervenus qui n'engagent pas
1'avenir el qui ont 6l1 conclus
sous la responsabilit6 du cabi-
net i une epoque oft les facilities
de trans'ert 6taient offertes au
gouvernement en raison de 1'ex-
eellente situation de la tresore-
rie.
M. Chappedelaine, au oinm de
chamnbre, a 6tabli un rapport in-
vifant la chambre i ajourner la
discussion de !a motion de M.
Vincent Auriol relative aux ac-
cords du 15 fevrier au sujet des
dettes interallices.


La Grande Bretagne
et lea Soviets
.L()ND)RES- M.Chamberlain,
secrdtaire aux Aftaires- lrange-l
res, a d6clar6 aujourd'hui ai la
Chamnbre des Communes que
I'Angleterre ne romprait pas les
relations diplomatiques avcc la
Russie des Soviets et qu'elle don
nerait A celle-ci une dernibre
chance de montrer sa bonne vo
lont,.
---es~e------*

La querelle des w sees *
et des a humides )
WASHINGTON Les humni
de la chambre se sont organisms
aujourd'hui en vue du renouvel
leinent tie la guerre contie la
prohibition A la prochaine ses-
sion du Congrc.1ls ont Mlu I 'u-
nanimitl le Repr6senlantJ. ( les Linthieuni, democrale du
Maryland, comnie president de
la comniission ofticieuse de la
chambre pour la modification
de la loi Volstead. II succede au
Repr6sentant Hill, du Maryland,
Tui se retire. On a aussi votWe
ianugineerler ie nombre des niem
bires de la commission de 60 A
80. M. Hill a d&clard que 184 des
meminbres blus au prochain con-
gr6s soutiendront la commis-
sion.





ORADO


Vous trouverez un BILLARD
I>) LA CREME A LA GLACE
1F: LA BIERE PATZENHOiF'
D BONS SANI)WICIHS
DE BONNES LIQUEURS
DE FAMEUX COCKTAILS
DU lION CHAMPAGNE.
COMPTOIR DE PATISSEI'E.
Le out a un prix tries m ide ie.
(hamp de Mars !'houe 957
F. GAIRAUDI), Direchkur,


KI


I


MA RI ;E ETIENNE fls
Angle des Rues du Mlagasuu de
./ :/hiI ,,1 des 1 ronis-porls
Forn'cs de chapeauxx, der
ni6re mode.
Parli meriCs d( touecs mar.
ques Hloubigant. Ihivert, etc.
Colip))tir ide m rcei'rie.
Chapc Wi pouur enlants, honi
Imes ct damles.
Articles les plus fins a la
porile de t utes les ibourse.



Les families
Trouveront A a:cheter du
beurre frais, g,;ranli pur
Par terblanc de 5 livres 3 or
( livres 0.70
Chez Mnie Vve DOUYON,
cit faccd. .. :'gasin R.lh'ouard.



L ",

4'. 3 a .. .. .
S

Savons et Produits
CADUM


Le raid panam6ricain
des eviateurs de Par-
m6e des Etats-Unis
ASSUMPTION ( Paraguay )-
Les aviateurs de I'armnbe des
Etats-Unis accompagn6s par le
ministry anmricain M. Kreeck,
ont 6t recus aujourd'hui par le
president Ayala du Paraguay au
quel ils ont remis une lettre du
president Coolidge. Plus tard le
ministre de la guerre leur a of-
fert un banquet.


L'Espagne n'ira pas A
la Cont6rence 6cono-
mique international
GENEIVE' L'Espagne a refu-
s e de participer i lahi Conference
6conomlique interniationale con-
voq(jie par la S. 1). N. pour le 4
Mai. Le ler ministre, M. Primo
de livera n'a donn6 aucune rai-
son pour le relus, mnis on esti-
inc gcn6ralement que c'est une
indication que le gouvernement
de Madrid n'a pas pardonne A la
Societd son refus d'dlire I'Espa-
gne i un si&ge permanent an con
seil ; c'est I la suile Ie ce refus
que I'Espagne donna sa d6mix-
sion ala S. 1). N.


La silhialion i Shanghai
SilANGIIAl -- Vingt mille sol-j
dais angliIs, friatiIais et italiens
se sotl retr'ainches derriere la li
gnw de tils de fer barbelks, de
sacs de terre et de mitrailleuses
qui constitute la defense lev&e
sur une longueur d'une vinglai-
ne de miles autour de la con-
cession t"rang1re pour cmp&-
cher I'cntire aux troupes chi-
noises des diff6rentes factions.
Celle I i g n e protege quelque
600(0 rangers etablis a Shan
ghai don't les biens sont dvaltus
A plus de 16,000,000 de dollars.

LePresideilt iacliadi pourra quitler
la Hiavane dans 4 ou a jours
LA HAVANE- De I'avis du
Dr Ilenriquez de la Torre qui leI
soigne, le president Machado
pourra quitter la Havane dans
quatre ou cinq jours. La grippe
dont1 il soutire continue a i stam
liorer come elle l'a faith depuis
deuix jours.
LA HAVANE La president
l nl4, lt ul% A >.m,,%& avait ALA alIint
par la grippe va beaucoup niteux,
il pourra probablement partir
pour les Etats-Unis.

ON DEMAND
& Acho>- r
Trois terrains p ') unuaisons
d'ha l)itat ion,
S'adresser mau bureau du
Journal.
-mm -- -
Compagnia G6n6rale
Transatlantique
Lc paqleot o, nravelle
part dc Brodca x lc 20 t6-
vrier est ittelAndu i lPort-au-
I rince le 11 ccuranl.
II reparlira irc men jour
pour: Petit Goa\ve, Santhigo,
et les ports du sud.
La suite dC ilincraire sera
fixcc a lariv'c do va|w)ir.
Port au-Prince, It'le Mars 1927
E.ROBELIN & Cie, Agcnts


'. ." . *.'
. . .
,- ..:<. .
c.h ,.7= #


i)cunandez la PAte lDentifrice Botot 1
D)emandez i'Eau de Botot.
D)crnandc;: leSavon dentifrice Botot
D)emnatdez la iPoudre dentitrice Bo
tol al Corail et au Quinqu na. ,
Deinandez le (( Sublime)) de Botot
centre la chute des cheveux.
Les lDentitrices Botot sonf rei
commnandes par les meilleurs dew
tistes d'Haiti,et sonten venle chqz'
Dlclcurs Volny Rouzier, Jamoe
Ewald. Holly, iDumerve, Daniels
Thiblaud etc etc.


En vente dans les liaisons suivantes:
Phatrmacic Parisot, Pharlumacie Bourraine, Pharmacie
Saint--Jcan, Maurice Etienne its, Paul E. Auxila, Jul.y
Gornail, Iole t, J. lPoujol, Carmnen Douville, Stamboyt
ly & Sergile, etc(', etc.
Et danis to)u ls le l bones Maisons de Provinc .
En gros et en delail chez les gentsexclusist pour Ha.t.
F. I.AVELANET & Cic ;*
171(G, luie du Magssin d(e l'Etat
P. 0. Io x '19t or-n-l-ri-ia-Illce
Tel (phone No. 1()q

,.1 ,l,, -
CAS No III.

La va!e r rutr;'v d. Viro.. l'.nontce dx-,i une slrie 4c is-,.
do it lea J. nt uvrlis par des membrea
ja n.;r:. >22 ti^ dA. J
,, -- -- ,.....-,..:--- -- -.



.- -.K


A14ms. Poka 49 36, Aes 24mois. Poid.. 01
Avast l'emploi du Vhi". Ae. pmp &av '
RAPPORT DU M WDECIN
On m'a amen HU. J., un petit gargon de 12 mois. Qund Ii
ir 6tait fort 6puis6. On easaya 'un aprss l'autra Sur ui., "iin lj
r6sultat, les remibes classiques habituels. 11 ne peait que 4N'
Cast alors que je o soasmis au Virol en obtenanlt u sucs I ti n i'
diat at encourageant. Sou poids so mit I augmenter Uai
A raison de 170 grammes par emalne usqu'au 6 M .l ui imt,
laquelle il pesait 10t 206. Co'st maintenant us belt enant
dans 1'etat le plus satisfailat possible, at qui p t13 IS 40.
L. yviroltt un* prpartio eompoede de oGarml"
Moelle, d;'Etrait GlycdrlBn de Moellt RoSge O 'P t
d'Extrait de Malt, d CEI ., do Urop doe Citron, W. I
Le Virol em unan i.it pleuhna dm hei lr d'
tet*n Dd*cfeu, dd Shi m, i !Aw.
dtimeet d e oPhtid. il



VIRO
U L AOvNIS$: *iL
w. QTIN WiLUAMS ft Co., Po t Primi HAh. W O PF,
V' il,):LTP. IAI'qG^' LA,^r ALING. LONDIMRS. ANGLTRItiRI.


-L-------~ y~ __~_ ~ _. ~ __;r-r .._ 5--------- -------


- UU-"L--- i~i=ly^----LiL~_ - --_~~~---C_


II- Ile~L


*;


En vento dans toes

les bOilcS IaiOlS
11----.11-------T - **w -~f M -v y ^sa t 'S S '
--.. .....- ..- .. .. ..


SOCl IL des Produits

BOTOT Paris
AINITAL: 3.4(00.000() rancs
La plus anciennc ie 1iison lpour les Dentifrces
Foidc' Cen i 1573
De BOTOT est I seul (d'eiiifrice appriouv par l'Aca-
--~~(... dtieic deMedecine de Paris.







LE MATIN- 7 Mars 1927
o


DANS
VOTRE INTt OT
SLXJCliZ TOUJOURn
SPASTLLES VALDA
MViRTABLES c
*.- e Peuvent ire vendune
r .BOITES portent le nomVAL
81 on vous propoEs -
1TN Ir, .:lEDl MEIrLBUR,
UN REMf~Dg AUSSI BONT.,_
UN IIEMIDE MEILLICR ft MARfCH
CE WEST PAS DANS VOTRE INrtRfI
Pour Ie traltement des
MALADIES DES V01ES RESPIRATOWES
viimploycz toujours
PASTILLES VAILA


JAMBOS CONSERVES
CCNOUCRO'IT(.- F&IES GRAS LEGUMES
r1FRUITS CONFITURES CONDIMENTS
En Vncte d.-n. routes les Bonnes Maisons
Agcnt Gencral pour Haiti : Ch. MAGNANT6
r GROS: 118, Rue Baudin, LEVALLOIS-PERRET (Fra.)


pital: Or 18.000 ooo


,.LeBoseOto

Agents (efieranux
I 5


urn-s


A louer
Jolie maison toute neuve-
six pieces avec bassin,cuisine.
hangar,etc Sise Bas de Peu
de Chose.
S'adresser a Mr'
Emmanuel LAJOIE,
Angle des Rues R6publi-
caines et Dantes Destouches.

A vendre
Un salon composi de: un
canap6, deux faulcuils, quatre
rocking-chairs, un meu)le A
musique, un divan, un venti-
lateur, une grande et une pe-
lite glaci6re, un rocking-chair
en bois iecourbe.
S'adresseri la L6gation de
France, Cha mn-de-Mars.

Si...
... vous avcz l)esoin de ra-
fraichissement (dlicieux, de-
jenners exquis,de vins flns,de
cigares et cigarettes de toutes
les marques, allez au SPOT'S
CAFLt o les plus difficiles se-
ront satisfails.
ES articles de chez H.
Balloni fils n out qu'un
seul d6faul: Leur bon march.

Avis
Nous cherchons un Chet
M6canicien competent sachant
conduire les moteurs Diesel
et connaissant parfaitement
la m6canique. Bonne place
d'avenir pour personnel s6.
reuse.
S'adresser A la
Manufacture de Brique
S/A aLA BAUDRY
Port-au-Prince,le 2 Mars 1927
A vendre
1 Buick march Six. En bon
6tat avec pneus ;de rechange.
S'adresser au ler Lieut. Ito-
berts. Bureau de la Police,
Phone 222.


51131 AI A.de Matt6is & Co


II


j~gi~Bg~




























I

I.'


UN BON CONSEIL
Si janmis tu es appel6A gou
v'erner Ion people, songe qu'ilJ
a trois r6gles immuables
pour que tu en sois aim :
Iespectes les lois, soisjuste el
Iolannes lui la libel If.

hurlail : Pas bale bourique la !
l)i li ouille I I'a niachli I L'ine
(lui avil, sans doute, comnpris
le qui cr'oit que c'dcail a lui que(
s'a drcssait ce discours, n'en al-
teiilli l pus la fin, ses lougiies
oreilles (Iresskes, sa q(Iuue t en
Iro' ellellc, it secoua le sac (Id
Plilel (1ui 'ufinhalrrassail, hmn-
ailt Ivrois rilades el... autilres
cli():o s il I)rit laCIC dess chlianii s,
>()iiriisvI i ip)r 1hi brave feIini e,
rC';v1r. ,:iil liiigt's cs t liia niuiltes.
C( fI'l iln b)eau lapage ct il y
.;( Lr;ln( tiliii lte' au i hil 'evlic.
voil i::, i igr6 tons les
iv'rili.ss.'e lilts, les cocihers des
btil > conliluentlll. n ell out tllanit
leurs chevaux, de ne fair au-
ciilneattention ituX pistons (uli
r;sii ict 'i loul lmomlenllt e re-
co\'ir lde terribics coups (Ide
foiet. Cela ( attirera des niinuis
aux bussmen.


S;ulletin do la Soci6t6
do M6decine d'Halti t
.)IIs rep/rodtisoin I'tvttlI Ipro-
p .s s iiiaiint (de i n liuvelle ret'it'
pour n fairi'e( conna/irc le but el
lk programminne:
II s'c.st constitute A Port-au-
P'rince tine sociit& de Mldecine
don't le prseCnlt IBullelin re'pan-
dra le mouiveciment scientiliqiue
au deliors. Elle voudrait devenir
enitr tousles11iedecins (tiu p.ys,
unec sort ti' refuge conitre eux-
Sn"'Iles, uin terrain tie paix et
d'cnlente 0oft de'garg6s de loute
passion qui lausse ie jugement,
its travailleraient eA loisir au
I)rogrecs scientiliique qui est un
ties aspects de leur mission d'a-
paisainte abngation come au
iineux-Otre gtn6ral qui est leur
raison d'6tre. C'esl pourquoi en
d'.'pit des difficult6s de I'heure
note journal entree en lice, dlans
tiln espri t de large et bienveil-
lante conciliation et envoie A ses
aincs dans la press son salut
coj)iXtW 1 .t-, a ctic proniouvoir
tant par ses truvres que par ses
conseils, une opinion generale
plus saine, plus raisonnde, con-
fbrine A 1'expe-rience des laits,
en sevrant le milieu tour A tour
deis prl'jnges flqui 'enserrenit, des
erieur's qui 'enlisent et dessu-
pursitiions qui le disqualilient.
D)e telles fins, nous nous en
renudons bien compete, ne s'ob.
tieiinent poinl dans la tourmniente
non plus que par des measures
prilSes ex-catliedra. Aussi lai-
sons-nous un applel cordial I
tons ceux qui croient avoir un
nio jiuste a tplacer dans la sphere
oil nlous allons 6voluter, A se rani-
ger d'1il)(i'rpienil ;'i nos cotes. 11
yg a !'I tnil srieux lisposlolal tdont
la i ulte iliil)ortalin 'e 'cliappera
poinil I cclui (tiue 'ltgel'Ce are cunl
zeic inte'mpestl et qui ne songe
qu'iiu p'rogres de la Ma eccine
Hailienne el qu'a la gloire du
nomni Haitien.


Lo Saitit P6re
et le Fascisme
Le' Ilhit'! f e I'Tilise crilique la cor-
ri.pliii fascishle f I'lIal
I)OME'-Le Pape Pie XI a, de
nouveuij, faith une vigoureuse cri
tiqwu tie la corruption lasciste
de Il'Eta dans un discourse qu'il
a l)rononcc deviant les pr<'dica-
teurs du Carmine de Rome. 11 a
renouvel6 sa disapprobation de
1'idee fasciste de tout et de cha-
cun dans l'Etat et pour IEtat,
disapprobation qu'il avait dejA
exprim) e dans une rc&ente allo-
cution. Le Souverain Pontife a
dkclari qu'une pareille concep-
tion 6tait contraire aux pr6cep-
tes divine qui enseignent que
'Homme doit etre la fin el non
Sas le moyen de toute organisa-
ion social du genre human.


DaMs Ia marine de guerre
des Elals-lni-
WASHINGTON-La Chambre
a adopt un project de loi auto-
risant un credit de $ 26.150.00 ()
pour la modernisation des cti-
rass6s (Oklahloman et ,Nevadat
y compris I'augmeincation de
angle de tir des canons des tou
relies ; une parties du credit eat
ogalement aftect i t ',e-
ment de trois navirics ;aiuelle-
pou 9904w a- 1


Commercial Agencies

| and Commission
EN FACE DE LA DOUANE

Parmi les nmarchal dises en stock, nous avons:


Whisky:


Black & While, White Label. P1rix
d(kfiantl cule concurrence.


ChnaI 1 paq roue Nioni.t
a l* r,)uge cl blh,,e.


VINS


SFi mra es. Qutalit et prix dfiant boutle
1 1O "lllC O (Concutrence.t

COCO I a1. Aliment inuiilil par e.wilence,
Coco daun igouti cxquis.

Davis Baking Powder :
Prix dlfianl toute concurrence.


Pei tures Les faneuses peintures de
I 11 LIt eS : F. O().Pier'ce :o (Qualili et prix
defian ltoule concurrence. )
Ces peintures qui, par leur excellent quali6 d(efient
toute concurrence, ne sont offerlies qu'A 1'clite ; c'est A
(lire a ceux qui d6sirent de la peinture de sup6rioritl
extreme, do)nant un fini beau, durable et un travail
economnique.
La rdclame de ccs peinlures n csl plus a fair. Nous
tenons a la disposition dc tous, la longue liste de ceux
qui font usage de ces peintures.
''Telephone: 791


Ecroulement de mat. Le r6glement
sons dans un village do la dette frangaise
corse, PARIS- ((Le Petit Parisien )
PARIS- La nouvelle de 1'6- declare qu'aprbs que M. Poinca-
croulement de nombreuses mai- r6 aura pos6 la question de con
sons dans le village de Binsin- fiance sur 1'ajournement de la
chi en Corse dans le district de discussion des dettes, les reprt-
Morosaglia a ctW refue au u Ma- sentants des trois groups des
tin o. On craint qu'il n'y ait de gauches front une declaration
nombreux tus et blesses. Bin- pregnant acte des arrangements
sinchi a 600 habitants. On dit inlervenus qui n'engagent pas
que les survivants se sont en- I'avenir et qui ont 6 conclus
fuis et que les villages voisins sous hi responsabiliht du cabi-
organisent des 6quipes de se- net A une tpoque oil les facilities
cours.Le prefet et le sous-prefet de transeertl taient offertes au
de Corse se sont rendus A Binll- gouvernenient en raison de 1'ex-
sinchi pour diriger les secours. eelleate situation de la trIsore-
On croit que le dUsastre est d'A l ie.
ld ii q iMonctf .-M. Chappedelaine, auinain lie
le desastre de Roquebillere dans chlianbre, a 6tabli ua rapport in-
le ntidi de la France en Nove- vitant la chambre A ajourner la
nbre i d ener a discussion de !a motion de M.
Vincent Auriol relative aux ac-
cords du 15 fevrier au sujet des
dettes interalliecs.


Dans la marine de guerre Irantaise
DIcarations de M. Leagues

PARIS- M. Georges Leygues,
minister de la marine, a clarete
iiujourd'hui au repr6sentant de
l'Associated Press que le project
de loi concernant les construc-
lions navales qui doit 6tre pr6-
sent6 au Parlement avant la fin
du mois, fait partie d'un pro-
gramme visant A remplacer les
pertes subies pendant la guerre
et les units demodces. Le pro-
gramme de construction depuis
la guerre, a declare le ministry,
comprend sept croiseurs, huit
contre-torpilleurs, trente-n e u f
sous-marins, vingt-six torpil-
leurs, trois sous-marins poseurs
de mines, un croiseur sous-ma-
rin, deux navies porte-avions,
on navire ravitailleur de sous-
marins, deux navires patroliers.
Ce programme sera, en grande
parlie, realism en 1930. Ces nou-
veaux navires, a dit M. Leygues,
sont destinds A remplacer les ba
timents perdus pendant la guer
ire et les unites d6modees. La
guerre nous a colh6 quatre dread
noughts,' 5 croiseurs cuirass6s,
18 contre-torpilleurs, 15 sous-
marins, 10 torpilleurs et 80 ba-
liments auxiliaires, en tout 132
unites. C'est plus que n'a perdu
aucun des autres belligkranls.
sant I'Angleterre.


La Grande Bretagne
et les Soviets
LONDI)ES- M.Chamberlain,
secretaire aux Affaires-.1range-)
res, a d6clard aujourd'hui A la
Chambre des Comnmunes que
I'Angleterre ne romprait pas les
relations diplomatiques avec la
Ilussic des Soviets et qu'elle don
neraLi A celle-ci une dernicre
chance de montrer sa bone vo
lonit.
---ssee---*

La querelle des o sees *
et des a humides ,,
WASHINGTON Les humi
de la chambre se sont organisms
aujourd'hui en vue du renouvel
leinent de la guerre contle la
prohibition A la prochaine ses-
sion du Congrc.Ilsont 0 lu A\ 'lu-
nainimit le RcprcsentantJ. (har
les Linthieum, demnocrale du
Maryland, comnme president ide
la commission otlicieuse de la
chambre pour la modification
de la loi Volstead. II sueccde au
lleprtsentant Hill, du Maryland,
ul se retire. On a aiussi vot1&
aiugniecler le nombre des menm
bres de la coninission de 60 A
80. M. Hill a declard que 184 des
niembres lus au prochaiu coln-
grCs soutiendronti la commis-
sion.l


A ELDORADO


Vous trouverez un BILLARD
1i, LA CREME a LA GLACHE
i- LA BIERE PATZENHIIOF
DE BONS SANDWICHS
DEB 13NNES LIQUEURSi
DE FAMEUX COCKTAILS
DU l ON CIIAMi'.\rNE
COMPTOIH DE PATISSEIIE.
Le out it un prix tres nm odre.
Champ de Mars
F. GAIRAUD,


Fhone 957
Direclcur,


Le raid panam6ricai n
des eviateurs de Par-
m6e des Etats-Unis
ASSUMPTION ( Paraguay )-
Les aviateurs de 1'armnee des
Elats-Unis accompagnes par le
ministry amnricain M. kreeck,
ont 616 re'us aujourd'hui par le
president Ayala du Paraguay au
quel ils ont renis une lettre du
president Coolidge. Plus tard le
ministre de la guerre leur a of-
fert un banquet.


L'Espagne n'ira pas A
la Gont6rence 6cono-
mique international
( I:NI:VlE LT's|)agne a Nrclu-
s6 te parlicil)r i la Confl'erence
coniomiqutie interialionaie con-
voqu(e par la S. D). N. pour le -1
Mai. Le ler iministre, M. Primo
de livera i'a dontie auccue rai-
son poir le t relis, iniis on esti-
me gen6raleienl que c' est une
indication quite le goutvernement
die Madrid n'a pas pardonn6 A In
Society sot refus d'dlire I'Espa-
gne a un sige permanent aucon
sill ; c'est i hia suile de ce refus
(que I'Espagne (donna sa d6mis-
sisn a la S. I. N.

La silith; in i' Sh- ii hai


S1IAN(ilIA.\l- Vingt mille sol-
dais angl :is, l'r;:n1)ais et italiens
se sont retranches derriere la li
gn, de ills de fer barbelks, de
sacs de terre et de initrailleuses
qui coustitue la defense lev&e
sur une longueur d'une vinglai-
ne ie miles aulour de la con-
cession 1trangere pour empp-
cher i'entie aux troupes clui-
noises des difftrentes factions.
Cette 1 i g 1 e proltge quelque
6000 strangers 6tablis A Shai
ghai dont ls iensontesnto 6valu6s
A plus de 16,000,000 de dollars.

LePrisideiil IMachado pourrla quitler
i lavanlle dans 4t on i jours
LA HAVANE- De l'avis du
Dr llenriquez de la Torre qui le.
soigne, le president Machado
pourra quitter la Havane (dans
quatre ou cinq jours. La grippe
(oni il souilre continue A s'ainlt
liorer come elle I'a faith depuis
deux jours.
LA'HAVANE La president
lfin.ia .1a-, .1i a a6t i/ ntlecint
par la grippe va beaucoup niieux,
il pourra probablenient partir
pour les Etats-Unis.

ON DEMAND
& Ach*-%r
Trois terrains p) 'ar iia isons
(d'hal)itation,
S'adresser ii u lireCau du(
1 Journal.
I II Ij l. I


Compagnie G6n6rale
Transatlantique
Le paq:iebotk nravelle,
parti dc lBcrdea x le 20 f16-
vrier est attend' ,a Port-au-
I rince le 11 c;iranlt.
II repartira le i;'me jour
1)pour: Pelit GoAve, Sainlligo,
et les ports du sud.
La suite de l'ilintraire sera
lix'c a Iarl ivcC du vIIapeur.
Port au-Prince, Ie -: Mars 1927
E.HIOBEL1N & Cie, Agents


4lAJftRi ETIENNE tils
Angle des Rues du Alagasin de
.'hluTl I des I ronis-lorls
Forcs die .chapeaux. der
nitre mode.
ParlumieriesdeS touts mar.
ques floubiganl, Ilivert, etc.
Coml itoir de meIrccrie.
Chalpcai pour etifants, homil
tiles et d(1n11 s,
Articles es )plus fins A la
portlce dc tiulcs Ies bourse.



Les families
Trouveront A acheter du
lbeurre frais, granli pur
Par terblanc de 5 lives 3 or
( livres 0.70
Chez Mmc Vve DOUYON,
n 11ice'd,i \ >gasin II.hrooard.


Si!7 ., I I ICT S
C' -' . I
.. 'I-.. ...
o r r- a,, .i' "


Savons et Produits

CADUM.


En ven to dLanis routes

les boOns malsOllS

'iv. t .! aif.- ----- --


SOCIiE Tl desIProduits

BOTOT Paris


APITAL: 3.4-0.000(
La plus ancienne luison )pour
FondeL' en 1,)75
De BOTOT est le seul d'eiltifrice
-:. _dmInie de M


f'ra cs
les Dentifirces


ap)prouvcI par 1'Aca-
edecine de Paris.


e'imJnde i(lea Pie )Dentifrice Botot
Y ',- / .I>D)emnandex I'Ean tie Botot.
^^'.'- Dl)emandez le SavondentifriceBotote
-Deminndez la Poudre dentilriceBo-
^'*:- */- loto lu Corail et au Quinqu na.
,_.,co . Deiu(ndcz le ( Sublime )) de Botot
-.o::n:,, .- COtre la chute des cheveux. .
.- Les Dentifrices Botot sont re.
:..-;h"*:) -Yf comnmandes par les meilleurs dew,
: ,, tistes d'Haiti,et sonten ventocib
.,'.;- Doctleurs Volny Rouzier, Jam.o
*y^ ^ ., Ewald. Holly, Dumerve, Danisl
", '' lThe6)aud etc etc.
En vente (dans les masons suivantes:
1Plarmacic Parisol, Piharinmn'i Bourraine, Phurmacie
Saint--Jean, Maurice Eltieine fils, Paul E. Auxila, lulop
Gornail, ,,. IPolt&,.. Poujol, Carmen Douville, Stamboth
ly & Scrgilc, cIc, eltc.
Et (ds o! les Is honnes Maisons de Provinc .
En gros et en detail chez les A gents exclusist pour Ha.t i
F. IAVI'.LANEIT & Cic e
171;, Rtie du Magasin de l'Etat f
1)O.o\ n 1 h i.- Poalrhince
Tri phone No. 1)9g

1 --- --- '^l^
CAS No III. I
Lit va!e 'r rutr've d. Vir.l ,.nontie dai.-; une lrie 4 ,
do it lea a!s t par des i member
p





A-
S i,, e J Ie .


p ^T^1^..d 'i "tsi- o

,... -Ji..
| 1 A1,


Ap, 14 '-i. Poidtj 4" Sm AV, 24m..oi*. i ods13
Avant I' .mpoi du VihL Alv Pi'ihw Ido Vk. h
RAPPORT DU MiDECIN t
On m'a amen* H. J., un petit garqon de 12 mois. Qua.d J 1
il itait fort 6puis. on esaya 'un aprbs I'autre stir lu,ms
r6sultat, les rembjes classiques habituels. II ae permit qg 4 '4
C'est alor que je o Io umis su Virol en obtnant us Iuc I
diat et encourageant. Soa poids oe mit A augmenta uaiti| .
A raison de 170 gramme par remain. jusqu'au 6 Mat lit.w
laquelle il pesait 100Pg6. C 't mainten at un bel iftnta
dans l'etat le plus satisfalaSt possible, ot quf pt Is 40t .
L Virol *st *n prparato coaMpbededs d Oill
Moill*, d'Extrit Glycerind d Modll Roa ged'
d'Extrait de Malt, d'(Euf, d rop do Citron, eOW
Li Virol e ma nat pr4ci dams recast
nation DAi ssemel, de *M r d!'Am ilelt




VIRO-

w. Qwn wuAMS C, P t-, ,Prm, HAMT. bs M
*j'-. ;LTO AIAGrR LMNE EALING. LONDfRS, ANGLP.?RRU*


KAI


LE MATIN --7 Mars 1927


-II I I r


- I~-L--- ----- ~-C` .-I--"~--~- ---~::~~~- -".-~'


--`-IT~- --1 -I


~~T--L~


;;-C~L~rs~- -O~~-TTI ~-ppyC


-- --- ,____I II __




FET__ EL


LE MATIN- 7 Mars 1927


4


U-


Capital: Or 18.00


ug.LeBosse Go

Agents Generaux

^^'.$fi4 I


I.iri~iWiif


Insurance Co


Une des plus forces comipagnie
canadienues d'assurance sur


-U.--Bi~b~BS1~19


~MENEM--W
JAMBO S CONSERVES
CN UCROU,'C FOIES GRAS -LEGUMES
n'RUITS C:,IFITURES CONDIMENTS
En Ventc d.ns toutcs es ls Bonnes Maisons
Agcnt Gendal pour Haiti : Ch. MAGNANT6
CROS: 118, Rue Baudin, LEVALLOIS-PERRET (F-)


A louer
Jolie maison toute neuve-
six pieces avec bassin,cuisine.
hangar,etc Sise Bas de Peu
de Chose.
S'adresser Mr"
Emmanuel LAJOIE,
Angle des Rues Rdpubli-
caines et Dantes Destouches.


I


A


vendre


Un salon compose de: un
cinap6, detIx fauteuils, quatre
rocking-chairs, un meuble A
llusique, un divan, un venti-
lateur, une grande et une pe-
tite glaci&re, un rocking-chair
en bois, ecourb&.
S'adresser i la L6gation de
France, Cha mp-de-Mars.
Si...
... vous avcz l)esoin de ra-
fraichissement delicieux, de-
j enners exquis,de vins fins,de
cigars et cigarettes de toutes
les marques, allez au SPOT'S
CAFL o6 les plus difficiles se-
ront satisfaits.
LES articles de chez H.
Balloni fiUs n ont qu'un
scul defaut: Leur bon march.


Avis
Nous cherchons un Chef
M6canicien competent sachant
conduire les moteurs Diesel
ot connaissant Iarfaitement
la mecanique. Bonne place
d'avenir pour personnel s6.
rieusp.
S'adresser A la
Manufacture de Brique
S/A aLA BAUDRY
Port-au-Prince,Ie 2 Mars 1927
A wvndre
1 Buick march Six. En bon
6tat avec pneus ;de rechange.
S'adresser au ler Lieut. Ro-
berts. Bureau de la Poli.e,
Phone 222.


Iorit Liine
Le Steamer VENUS scra ici Ile dI'manl'ce (!
rant e pirtira le lun:li aprcis inmi vi i les p )'rt:s
et ,uerto-Plata paur I'Earope, pren lt, du tr'c.


Io:I-
1101'd


Le Steamer MINNA IHiR arriiera e, I, le :0,a.,;.,, -,';:.,i
de I'iropte aver d t IrM el passagers el colinti iera i !,i'; ict' jnr
psur Ctr.icao i a iaiuslon, Jarmi''l 0tl Sainiii)om ini.i'iI.


Ce


batea u


sera


tour a la Capitale


de


re-


ver':s;la


fin du moiset offre ipa rses
Cabines mtodernes Lune


occasion


exceptionnelle


aux


voyager pour l'Europe.
Le Steamer llEINZ IIOl N ienant dei l'Erope sat aleii, ici
iers le 22 de re muois.
HAEIINEI & (Co
Agents GCnb'rao,


BAR TERMINUS


PROPRIETAIRE:


A.


Wid aier


A 1 honncur d'informcr sa hicnveillan t clictIle qu'il
a install it 1'tage dec son ct1al)isscmnct, un salon cxclus
sivement r6serv6 aux families ot I'on troi vera (Ics
consommations de premier choix et oft des luncihs se-
ront servis sur demand.
Telephone N" 786


M. Galluccio
117, Rue Bonnc-Foi. 117


Met en veute A partir de ce jour des conpons de casi-
mir pour complete. ti6s solides i Or 2.40 pour chaque,


IENAli' BA.de Matteis& Co.Reprsentantspour Haiti


- ... . --., -- - ---t __


49iiQ~.o,~:;$;~prii~;;Q;~,


,T=


Mm Imea


m
in


sse


personnel desirant


co








LE MATIN 7 Mars 1921


Ces


1/


S vois illereissenl:


A ~ v ~L


lise -les
I S .,


(raid Hot l cle FI'ance
IP. PI. PAT'r IZI, Propridlair.
C(t talh i st ment rnomm5 don't l'loge n'est
plus i lairfr vient d ,tre com1 letement rtstaure
ot Ternis A neul. Les chambie- onttoiit le con-
foi t. moderne, le et vice irr6prochable, le Ies.
taurint soigne6 est de tout premier ordr. I Ilo*
tel n'ayant rtin n6glig6 rour faire plalair A ia
< hai uanie ellentele.
Mir PATIHIZI, qut part blentlt. apportera Ason
ie our do France de nouvelles amnliorations qui
donneront la plus entitre satisfaction A tous
D6Jeuner A la carte, Table d'H6te
Plat du Jour au choix.
Pension an tmuoi., A la In smaie, par jour
Garage mis lratultement 11 IA disposition des
voyageu Bainr, I)oucheo a touted les heures.
T616phone i No 341
lDansles Magasins souch6s A lV' oel, on trou-
vera touuees ortes de provision-, Vins, LiqueurS,
(Cijrien'llIs, I'i.s d'F's/.( ne, (de Il r!joyne, Id'laliei,raind
chi>r de Cor;er-se e.s.
On y trouve a 'arrftv6e pendant le jourr eu
au d iurt tout ce qae l'on (16-tir au (i'andl it,)-
tel de Fiancae : P. 1. IATllZI, Propl) icaire.


gerivn1e 1kpelU ri4


C,;;i:'l:d itlIcei Iuc deIs Miracles


1l 'tl ain Prince,. Iaiti


A le paiisir d anloncecr iA sts amis, clienis c0l Ic pu-
blicu n gC ('i al (itle dians Aoil S n lisoiseliint on i tui\ ia.
( t, lui u cu l io',r c'hit rIe'iil I ct' s ; voi S II (lisic I 1lIII .Ssoi tillilill ('c S i )p tl
iitili ttinrs,.all soui l lier 4 l.a )puiinch i C t I ac o, ctcliL ip i tiushc
bols! (,n csj'ag .(t le.
La ?i'iaison HIIL'Iti'A t A o (lTiia tin stui\l(liii i at ( Ique
chetcur.


FI red. Gae jens

No, 117 Hlue liuxo oin lBonic-loi. .No 117
I ; hionl : 6t'(7
ON T''lOt'V'E \ :
Alcohol tin putur Itqueuir. SUC I, llisc(o i)lauc elt rouge,
glos cl detail, lizi pItr sac Ht par livre,- Sirop, Or'g tl
Grenadine, I'the, ct.-- C(:iguCetts. ChIslci field, Ca11ji.
h ant lcclerc, Plalntl con. M h.ticti'ihts tqualitl si1periein-
Ic. (Conserves alinlcntairc i '. i't livrc
c:l' itn l poudle W hisky, I ',r h'lffer. -
Champniagln Mass6 lire citl lIls II. inipa glie qui pet l ri-
valiser avcc 1 Ivanage' aver i'in'l,.p; t'c (lucllIc iaain-que tde
Ia place. --Chaimp:ign IAnrlon". l :.atil'uiiric! Vin
blanc |r gallons t pIN:t r ihoutilles. -- Vin rn ge par
houli ill's ct gall(o s quailit sl' i| riclc i v (:hlaiinl vietrgt
SbIarr);u i i 's c g:il lois. 'nfi i in c I:x \ H I I I M
N'ECTAI.Et la nol1 ii0i s fain c Iu se A N IS TTE Etce
SMadame Fr6t,'h- ;iW : :
VeneZ fair unl vi\s.c vou\ s sorl':i'z salist.iils.


l.tO 'AgrA eri'. t l r/-,Li l !.t tii.-tie
W-i. tr b.,o *..I .i. "-qt -
bicn- Itre ;''f *r..i: a I ~am ,.'rt-
I'Blpp !lt t' i a f ;' il l is
tlub l I'ed.l, a ;:' < I I'.,


Service Cuba Haiti
Le s'c:imer a Ilabana ) ve-
nant (e" (:d t0 (est altendulu a
Port-aii-Prince, !e 19) MNirs cou
rant. i lon't p)"llr P lto-
PlatL et Porto-Ilico).
11 seri (,e retolur IPorl-au-
Prince, le 2(; comrant, |renant
frietl passagers pour Santiago
de Cuba et l.i I lava ne.
Port-aui-lrii.ne, le5 Mars 1927
J. )AAIDE I. Jr,
Agent


llmburol- uerik Linle


,Le st.lier ( MeicaC) sai -
ici Ic 8 Mars coulattl pr.i'nallt
(tiIl Ilt poiur 'Europe.
Le slteine'r i 'uhl)a venaiit
de I'Tliiro[pe est altendoi ici
vers le 20 crt.
Le stlea iIn cri'G (ru niwaldeistl
atleniud ici vers Ic 22 mars,
prea'iiai it du (1 cet c des |passa
ger poir l I'Tlropi'.
(OLOFI.sx, IUcAs & Co
Agents GindIratx


The Royal Rail Steamship
Packet Company


Le S/S ( Kira atten.lun a
lacmel. Ic 1 I M irs c(oio i:>nl,s,-
ra 1orl a l-, in c Ie 8
Mars couti'iin II ;L.rii :i le nio-
Ime jour accipliint I. 1I': pour
les ports tiI IV:dct IK'Eoi'lp.
Le stcam:-i "SI'Shed Fi Eld-" t-
tendu i .LI( nu I c -1 avril pr( -
chain, sern :1' I Por au-l'rincc,
le (8 Av'i II c'!virg,'r:a i)pour
les pols 1 u Nordl el 1'luropi,
Le stmllri" 'Monlri'ova1l-' \L-
nant !le Kinglhton, ('st alletnlit
i lPorl :n-I'rinc le, Ic 1 IMal s A
7 a. i. II 11 a: i r la I nl'li c ijoiur
pour la Ilav ( c.N:issao Lti Nw\v
Yoik accI)t' )l;il diLs | a ges,, ('i S
pl)our ces p)rI'S.
J. IAA t.i Jr.


Ce qui n'a jaiia is u 'l1i H ail
C(: qui ne peuil irei dipassO.

Kola ch(lf)ampagne
F. Seiourne
I)rl'plire dans s dico dlitiols rigo I-:' Iv.'s
I)'A.\SE i': SIE
l.ci)paration et Vciite
lhin.v.UM(;i F. SciOU tlIN
Anglec des R ues Rou.r el du Centre.


Nc luvez paI.S OU I)UVOZ
l( It hulm N eclar

No 1910, Iute da Magasin de I'Elat.
L re 1 thum qei, t1ir <' | t;)1 l ,na qr L hAt. rus
directementl pa. Distll:11'itI -., ) i,;,0: ,, C:- T e
d'un UiII t Iuj ,0,' sviill'l par I acioo du Ifirp. d th s 1s dI po s :\Ti x '0,..ion
i:g.inc:e dtic ous da g, retx Se'e ri .s 41 1., I1( :i ll
it an,? adjnt'clioi. d'anicun irgrdietii d'u.ine'. "n:eve aut
itg'" i t :f| l it ,3'i t de ,s Nolal ilits V \di,.. 1 I s 1 >s i
vl I 1I' p P'ir 'op ai lii o : < i'isi a* s(. pi?,b ,,i o. t *)i
du lrcuqi I ,i u. u i- i -mari iAbbls quali(Z Iv,.Ii:n: .['.a
M4 tI p:.;, ap a c ck. !hiut. N, tar h'. iv:c ,' s t 1,- pro
diit. p.is ''coo! 'm :,a !orgu- comme lJs atires pc-(ciu's
s8, il ,- c r M e l(s .iilf e spritrh e


La santg est une premiere
L'Inergie d'une sante magAiftqu.
gagne tout dans ce monde. Lm
,# maladies proviennent des germe qs i
abcndent dans la salett. Le Saves
Lifebuoy d6truit tous lea germe. d-*
la peau. II la purilie et &l protg f.
Lver Bros. Lid.. Port Sunllght. Aneiere duw


( T I
OPilS(lflOITITel *


ln a'in tint vos complete chez NICO0
voi:s oltiiil.'z. ulne coupenWsC tr6s 16ganl!,I
lrr,'atil soigncux t la perfection tailWlO
til p!'ix rais)~niatl lec deliant toute cost
il n e.
.1,. re la hlsse acluelle nous melpt
volre dilp.) sitioon de I)')i casilnir angla
et fotrnis Ia P.or li.,()) d ars. :6 1
Cunplet Pamin liach fint et fourni 10
D) ill I)bI.-l supiricur 5.00.d
Nous accepilots tis courtoiseient, f
aiihUn ip)rcjiudicc,lcsclienls qui veulent ap
ter leiur lissus p:)itr dire contcctionln6s.
E. M. NICOLAS


Marchand Taillcur
.305 Rue des Miracles 306
Pres de la Pharmacie Notre-Dame


Lecitine Granule Brew
Le plus a,'li l' s -i '. 's
Forlifile le ccrvcau, la nm~llc 6,ini'Cre, les os
reins. lhli(nd puissants et vigoureux tls infants d
I's fenllies laibles, les pcrsoiines uses par des
assidus..
. F11 "ile lhez : Simon Viecnx. Al'red Viclxl
li\ cra, : d.H Ete & ", A. lholl, Alphon De)sir,
lord v, 1- . I. (ort,fi etit-(iGoAve: S. M.iarti
i Il stock thSez: 1L l rouard, Grand'Ruc No 1709.
GEO JALNSfIME & C 0,


) '. ~


/a


combat 1'an6mie


.*^!> as .uj -!Il* fortn.

a. .*:.* i *'i 1 h* hi-irii
i '' e .* i r | (;'B .t .l r,,'o uie-
I '.1..1.0' *Ul.C


Cenvalcscene(.
N0I11urasiA6nlo


Tuerculo r:- ... .
Anrmr rl //

.i" i ti.' v* IB g Va a I. 1 . ' *
s ,. ;}i i ..> *- . *; * '
.- !e (ru -.il(; r e<: V,'.' | "o ; ...
S-. -o ..- .
't :ard: .. .. .


__


_ _


I -~


i~ -------r I---:L--i --


, _F- __ __ ____~_~ L~ ___, ___


- II


-- ----- ----- ---- c.l---,


I


Al 40tiJ


I .


4~LCI




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs