Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04406
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-04-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04406

Full Text








DIRECTEURI IMPRIMEUR
Client MAQL01OJ
BoIS-VERNA
1358, Rue Americaine, 1358
TELEPHONE N0242
LE NUMERO 2O0 CENTIMES


O


J1


, .e ANNIEN N 6039 PORf-AU-PRINCE( HAITI) VENI)IIDI 14 MARS 1927
, i Ii
1* ____^____


So.qu'il faut savoir sur...


LE CAFE


Coni
constiti
de noti
station
nal. II e
vie ecol
poque
vateurs
pour la
sappell
et les
se piati
dessech
decorti(
avec ra
more s
le cotmi
Rent s
kconom
plong6e
thargie.
la rrcol
s'anime
tont plu
l merce s
de gens
ver un
et A leui
Au ca
plus lar
nomiqu
quelles
cette pr
leprem
lain et r
pare av
lass e d
que pas
Ane orn
Un et qi
mencer
Voici
riques
Inous a
hos lect
que le i
on d6sil
les 6tab
dent de
provien
principi


Le ca
union la
milse, o0
maridic
d'o6 il
danl l'Y
reuse.
prcieu
h fore
gdons q

adeb
Utepr
,nePnro
pointt
volt de
fournis!
Uim0, ce
dans 1l
Pays d'
decaN6
L'usa
rit a
le n
O 'est
que
set
Iiles
Nme
t du
ftp
es. Lu

et


l or
an G
ea
cafk
an'est
S AUi
.is )


ne on le sait, le cafd cafe dans une petite boutique
ie le principal facteur A la foire de St-Germain. Ce
re commerce d'expor- fu leI premier caf ouvert en
essentiellement natio- France et le point dIe depart
est le grand pivt(6 de la dune vogue brillante et du-
nomique du Pays. L'c- rable.
de I'ann6e oil les culti- Deux a u t r c s s'l6ablirent
arrivent dais les villcs bient6t iA Paris, I'un rue Ma-
vcnlc,, de lers fdves, zarine, I'autre rue de Buci,
e, chez nous, la rricolle mais ldans des conditions d(d-
mois lendant les(qticls fav\orables: le ((divin Ir)cuva-
(Itlenl la cucillecte, le ge) y Lait l de mauvaise quali-
iage des acerises le 16 et d'ailleiirs mal servi...ce
cage constituent cc qu'- qui arrive encore de nos jours.
ison nous appllons la Un Sicilien, nomnin. Procope,
aison, car, alors, d lns ouvrit A cette 6poque un cati
nerce les ventes dimi- 6 1gant dans la-rue des F.,s-
,nsiblement, I'activilt s6s St-Gcrmain. La fortune de
i que du Pays parait Procope anena d'autres com-
dans uine sortde d 16- necrcants a ouvrir de nou-
Au contraire, pendani veaux t6ablissements de cc
te, la vie conomnique genir, ct vers la fin du rIgne
, les Iransactions se dce Louis XIV,il y avait a Paris
is frcquentes, le corn- environ six cents caf6s.
e ranime et beaucou;) Bient6t la consommation
out la faculty de t1rou- que firent les Europecns des
emploi A leur inergic grains de cafe devint si con-
r besoin de travailler. sid6rable et donna lieu a un
itW se rattache.donc la commerce si important, que
ge part de la vie 6co- les Hollandais song6rent A in-
ie de la nation. Mais troduire le caffier dans leurs
sont les origins de possessions de 1'archipel In-
recieuse fdve? Qui eut dien. En 1690. un nomme
ier l'id6e du Ibreu\vagc Van Horn riussit, non sins
'6c .nfortant qu'on pr- peine, A se procurer en Arai
ec elle? D'ou vient la bie quelques pieds de cet ar-
e cafe exquis et chaud brisseau qu'ilfit planter A Bata-
Sun haitien ne d6dai- via et qui y propos6rent mer-
squ'il se reveille ma- veilleusement. En 1710,le jar-
u'il s'apprlte A recom- din botannique d'Amsterdam
sa tAche quotidienne? recevait de Java un specimen
quelques notes histo- de caf6ier. Deux ans plus tard,
tres int6ressantes que on fit hommage a Louis XIV
vons rccueillies pour d'un plant n6 dans les series
eurs et o6 ilsverront hollaudaises. Ce pied unique
not rcaf6a par lequel fut plac6 dans celles duJardin
gne, aujourd hui, tous des Plantes, a Paris, oi il ne
lissements oil se ven- tarda pas a se multiplier.
s liqueurs spiritueuses Le gouvernement franiais
iI du nom de notre conqut alors le project d'accli-
al product agricole. materla pr6cicuse plante dans
ses possessions des Autilles.
ffier est, suivant I'opi- Un souvenir touchant se rat-
plus g6n6ralement ad- tache A l'introduction du ca-
rigiuaire des provinces f6ier dans ces colonies. En
anales de I'Abyssinie, 1720, Antoine-Laurent de Jus-
aurait &et transport sieu, professeur de botanique
(6men ou Arabic heu- au Jardin du roi, confia trois
II est probable que ce jeunes pieds de cat6ier au ca-
x v6g6tal appartient a pitaine Desclieux pour les
indig6ne des deux r6- transporter a la Martinique et
ui bordent la ner Rou les:soumettre Ala culture sous
du d6troit de Bab-el- le climate favorable des An-
. Du reste, nulle part, tilles. Comme l'eau vint A
osplre mieux que vers manquer pendant la traver-
e de I'Arabie, oi l'on see, deux p6rirent en route.Le
belles plantations qui troisieme plant ne fut conser
sent le cat6 le plus es- v6 que grAce aux soins du
alui que l'on rencontre capitaine qui n'h6sita pas A
e commerce dans les partager sa ration d'eau avec
outre-mer,sous le nom te petit caf6ier. Celui-ci de-
Snioka... vint la souche de toutes les
ge habituel du cafe plantations de caf6iers qui s'6-
ivoir exist en Perse tablirent a la Martinique, a la
ieuvieme siecle. Mais, Guadeloupe, A St-Domingue
ju'au quinzi6mc si.- et A la Guyane.
les Arabes commen- Terminons en signalant que
A cultiver le cafe, et le premier livre public sur le
element A cette epoque cal6 date de 1671; :tait, pour la premiere du caph6, du th6 et du choco-
ntion de cet arbrisseau lat A. A cette 6poqne, ce prg-
breuvage aromatique duit n'6taitqu'un m6dicament,
>r6pare avec ses grai- car nous trouvons, dans cet
sage du cafe pass a 6crit ha remarque que "la plu-
i la Mecque, puis au part de ceux qui usent du ca-
t ADamas,et ensuite,en f6, Y sont reduits par n6cessi-
I Constantinople ou les te et le prennept plut6t com-
ns apprirent a le con- me mnedicament que come
D'Iltalie, un Venitien regal "..
ta en 1644 Marseille, .. Mlais les temps, et les
rec 1'introduisit A Lon- ", 'ls, ont bien change, de-
n 1652. Parisne connut puis deux sides et demi! Et
que sons Louis XIII et qui d'entre nous se passe au-
qu'en 1660 que Soli- jourd'hui, a son r6veil, de sa
ga, ambassadeur de la bonne tasse de cafe chaud !
te Porte prCs le roi o V'ii
KIV, le mit la mode Ai A Vendre
r. Douze ans plus tard, Une automobile Ford en
2un Armenien, nomme excellent Mlat.
Sd~bitait des lasses de S'adresser au Journal.


Ii--- --- _________________


ET VOUS DOUTIEZ


0 ? .0


\ o UAND commienca a se r6aliser son rave de fran-
chir les tapes dte la gloire triomphale, votus
vous disiez sceptiques, que, seul, Ie recul du
lemps alfirmcrait son succ6s,
Mai is les PAT1IOTES n'anraicnt jamais attend si lonii
tcmils po doevenir la ig rellc id6alc.
Ida \fr (ii l'n ipronuit de selection ne peti depetn-
Ire l( nonl)re tes ann s.
Ille est, en flet, Ia meilleurc 'iIgarelle vei(du.l Ai meil
Ienr in.i~rcli. Ses acheceurs en lirent un Iriple avantage-
1isloiurn tie GIdcs. 2.50 sur cent bons priines; 'uiie se-
comnde v;icur tie Gdes 2 50 sir cent pochettes utsages.
)possi biliits die gagner 200 gourdels avec chacun des )bons
plorlant les Ntumeos 12. I 1, 1,. 1i, 17, 19et 20 reiil'rm6s
dlaiis les pj chelles.
Messieurs Albert Noiselte et O(,lilon S, Villcjoint (qui
out respectivement app)orl6 en Inos bulreaucx les numniros
12 el 18 ont 6,6 les delix premiers beitniciiires de nI s
prix de I)EUX CENTS (Gourndcs. Notre lisle des Ilons de
tavcuir n'est pas limiltle! Essayez la PATI'TIIE ct V\ouik
lui accorderez. vos pr'dlerences.
La MVanufacture t lieni c iic vcn-
SIlLild LIl dredi DElX mil-
les pochelltes echantillons ;i la disposition de tons Fui-
incurs iii vetulent en connlaire Ie goCt et la qualild. Les
inthresses n'ont qcu'A passer au d66t g6nural, 206 Rnue
Justii) Lherisson
GEBARA & C' Proprio aires.
--- III I --I -- ;-- b --


Soiree Lill'raire et ThCatrale
Le 2 Avril prochain,un group'
pe de demoiselles donnera au
profit dte 1'(Euvre de la Mutua-
lit6 Scolaire, une soir6e Litt6-
raire ct T'hdalrale a (ine-Va-
riHtis. Un emouvant drame
sera interpreted ; des actrices
de talent se front entendre.
En assistant a cette fete, on
aura l'occasion de vivre quel-
ques heures exquises tout en
contribuant a une bonne ac-
tion.
Que les amateurs d'art s'cm-
pressent die rclamer leurs
cartes. Ellcs se vendent au
prix de deux gourdes. On en
trouvera chez les Membres ldu
Conseil d'Administration de
la Mutualit6 Scolaire et chez
les demoiselles Barrau, A la
Grand'Rue.


Sentinelle-Club on Boys-Scouls
Le deuxieme tirage de la
Rafle de la t Sentinclle-Club
ou Boys-Scouts ) aura lieu le
Dimanche, 24 du mois d'avril
prochain.
Les billets seront mis en
vente a partir du 10 Mars pro
chain.
Avis en est donn6 au Public!
Protitez de la bonne aubai-
lie.
Achetez un billet et vous
pouvez gagner deux fois si la
chance vous sourit.
Si votre numdro sort, un
articlede prix vous sera im-
m6diatement remis.
MWme au cas ou votre nu-
mero ne sortirait, ce qui est
peu probable-- vous acconm.
plissez une oeuvre et la Senti-
nelle vous sera reconnais-
sante.
Le Comith


Communique
Le l)eparlement de 1'Agri-
culture, dIu Travail et du Con -
merce portent ai la connais-
sance de tons ceux que la
question int6resse que, repon-
dant A 1'aimable invitation
qui lui a Wt tfaite par le Gou-
vernement de la R6publique
Dominicaine, le Gouverne-
ment haltien a d6cid6 de par-
ticiper a une Exposition Na-
tionale d'Industrie, d'Agricul-
ture et d'6levage qui sera ou-
verte le 30 Mars courant A
Santiago de 1o s Caballeros
(R.D.)
II est recommend( a nos
agriculleurs et A nos indus-
triels de preparer Icurs pro-
dulls et travaux qu'ils d6si-
rent exposerr et qui le seront

serve A Haiti.
Les objets i expose devrut
etre achemines, le 15 de
niois au plus lard, A I'Ecole
Central di'Agriculture de Da-
mien ou ils seront centralis6s
en vue de leur expedition aux
frais de l'Etat.
Les int6resses qui d6sirent
avoir de plus ainples rensei-
gnemeitti voudront bien s'a-
dresser au Dcpartenent du
Travail.
Port-au-Prince, le 3 Mars 1927.


Si...
...vous avez besoin de ra-
fraichissement delicieux, d6-
jeuners exquis,de vins fins,de
cigares et cigarettes de toutes
les marques, allez au SPOT'S
CAF8 o0t les plus difficiles se-
ront satisfails.

LE- articles di chez H.
Balloni fils n ont qu'un
scul d6fant: Leur bon march.


Fabriaue de Pates

Alimentaires

LOPE RIVERA
ORATd'yAJE N 1717
Offre A tout acheteur d'au moins'cinq caissesune bonne
reduction sur les prix de ses products.
Au lieu de G. 1,00 la caisse de 10 livres de Vermicelle
sera mise en vente dc s tajourd'hui a 0,80 et le Macaroni
a $1,00 au lieu de 1,20.
L'excellence de nos prodnits est dile a la superioritl
,des elements de choix qui les composent.
n I


Une note
DES

Etats-Unis


Mcxiquc
WASIHINGTON Le Dl par^e
inmln l d'Ela a rdtligt u ne noiu-
velle nole )pour Ie Mlexique mais
il refuse po)ir le momentI d'en
(ivulguer le contenu. Ce docu-
nit'lit lie coIICerlle In llemient,
(til-on, In queslionI des pliroles
et dtes terrains. (Certaines irmes
ambricaines se sent plaintes des
nouveaux rgletiments mexieains
sur les com p:gnies d'assurance
6tra;ngcres. II y a en outre d'au-
tre s poise ( friction enlrec es
'dex 'gouIverIIneCeiiis, onl dit ini-
mei que l I )1i'): ) rle i Ien1t d'ii HIt a
p'rotest6 conllrec les colnulica-
tio :is tu Iprr,silenl Calles au s6-
natcur BIor:ah qui i'ont pas suivi
la voice diploniatique.
-- !:--- 4&

La scandal des p6-
troles aux Etats-Unis
L''pilofiie
WASHINGT'ON- M. ldward
L. Doheny se voit oblig( de re-
noncer aux baux et aux con-
trals pour les d(p6ts dl'essence
pour la marine qui lui avaieat
tc6 attributes par M. Albert IB.
Fall quand ce dernier dtait se-
cridtaire d'Etat de I'Intericur ; on
ne Iui rendra pas non plus
I'argent qu'il a d6pens6 pour
I'execulion de ces contracts.
I)ans une decision qui 6qui-
vaut A une complete victoire
pour le gouvernement, la Cour
Supreme a soutenu aujourd'hui
que non seulement les contracts
dtaient entaches de fraude mais
que la faCon de conclure les
baux suivie par M. Fall etait ill-
gale.



P I'I ia la
)IMANC E

Sans Famille
tiy-dt- o innoan d'Hector Matot,
-p1ar MM. Georges Monca et Mau-
rice Keroul. Six episodes nous
reracent les ventures touchan-
tes du jeune Remy, son odyss6e
chez 13arberin avec Vitales, sa
fausse famille retrouv6e, en at-
tendant qu'il ait le bonheur de
rcntrer dans la vraie.
Monca et Keroul ont fait de
Sans Famille
un film admirable qui sera suivi
avec la plus grande emotion, et
Ie plus vii int6rct. L'interpr6ta-
tion est remarquable avec I)e-
nis Lorys, Henri I3audin, le petit
Leslie Shaw, et avec Marie Ange
Feriel, Charles Lor Ymeson, les
petits Rolny Guichard, Tourez,
umbert, etc.ctc.
Entree : 2, 3 et 4 gourdes.


Au Bureau des Conlributioas
C'est M. John S. Stanley, an-
cien inembre ambricain de la
Commission des R6clamations
qui a WtC choisi pour retiplacer
M1. Dunn a la direction du Bu-
reau des Contributions.
M. Stanley a repondu qu'il ac-
ceptait I'offre qui )uia dte faite. II
arrivera A Port-au-Prince, aprs
remain 6 mars.
M. Stanley a signals son pas-
sage a la C. D. R. par un bel es-
prit de justice et une grande
amabilite envers tous. Nous cro
yons done heureux le choix faith
de lui pour diriger le service
dcs Contributions.

A louer
J )lie maison totile neuve-
six pieces avec bassin,cuisine,
hangar,2tc Sise Bas de Peu
de Chose.
S'adresser A Mr
Emmanuel LAJOIE,
Angle des Rues Rlpubli-
caincs et Danitcs Destouches.
#


lolre Jl.


... a vu, saiiiei i i lin, Ie suip-
Ilranilt l.Ing' (IC laii I aI; sec-
tl()n It 'rd st r('ilrtrsi ir l cs licux
o avail 'ut lal' It decriicr inc 1i-
Ct col' mIiinc r Ic r I 'clquItIl quiii
doil cn dtcrmincei les vcrila-
Wies catlses. 11 v aiv il ltln (ros
atlrouiipeuiil (ideviia t l'imu:cti n-
ble inccndi .


... voil, cha(ltIIe ji:Ir, des pais-
sa ts, genis li)ti et p)itV cs
Il'ies, s'aippi)ochier du miiuri d
l''gl isc S c Anne la ,'itle ot'est,
el, sailns al ,i-() i. arrosetr Copl isc-
iiinle les herl)es verdovAnltls
(tnli croissenl en cit iendroit. Les
alntoiselles et les dlines qui
passelit A' ces iin icinls-l'I s.
dc rour ntl delaroutches de cc
spectacle ilsp -a< :'icin cl.
Gallons Illtssi(e'tirs, reIp)ect A
I'lhgionc et a la morale publi-
que I
*
... i viu, diniiiin chl et lundi
ai)'ris-midi (det x bl)';nix gestcs
des Boys-Scouts dec SI-Cloud.
Ils 6taient sorts en camion
pour preindre pri t aux 1Mtes (lt
Carnival. Arrives dtc'ani I '( Au-
sonia Hltel uils a)er urenl
I'auto de M. Hermann Pasquier
en IAcheuse posture; elle avail
les deux: roues arrlere qui s'e-
taient coimplhtcmeit eint)our-
bees. Aussit6t les boys-scouts
de sauter A terre, de s'arc-boutl r
aux roues et de pousser de ton-
tes leurs forces. Grace A eux, la
voiture sortit in-lomnie de cc
mauvais pas. (C ltitl diianiche
Iutiidi, li scene lit plus lon-
chante. Vers (I his 1 2 p. mi. au
coin de la rue Montialais et de
la rune des Miracls, ICs loys-
scouts vireult, stir Il i cliiussee,
un lholniice soninei e s so tciail. UI, se pr -
cipitent aussitol vers I inal-
lieureureux gars, le soulevent,
le tranisplortent jusq'tli leur ca-
mton qui le conduit aul Bureau
de la Police et deIc l I'll6pital,
Bravo, boys-scouls !
.. a, vu, mardi, le .lugoe de
Paixde la section nord entendre
un rdf&r6 au local de I'anicienne
Phliarmnacie Centralc oi le Ma-
,gistrat proc6de a nil inventaire.
L'un des naniidataires des par-
ties, II... C... plaidail ;avc calnie
et sang-froid; mais I'aultre, bon
Dieu I G... A... parlail d'lie voix
de stentor criait, gesticulait,
mettant tout le quartlir en emoi,
troublant le Ca(rnval. 11 fit
tant et si bien que le Juge dut
ordonuer de qutirtr les agents
de l'ordre pour metcre Ala rai-
son le trop bruyant Fond4 de
pouvoir.
*


... a souri en voyant hier, vers
une here de I'alpr6s-nudi, un
home encore jeune, quoique
poivre et sel, qui, comme tou-
jours, inipeccabl cment vtu, lon-
geait A pied, ce (qui n'est pas
dans ses habitudes, la rue de
notre Imprimerie 11 avait 'air
press. NMais arriv,-, cependant,
sous la galerie de la Compagnic
Electrnquc, il s'arrela.
Et NoTi.: (EI. vil Ic vcrt ga-
lant counter fleurelle A uic pas-
sante, ma foi, assez jolie qu'il
c mpliiiicita pour... ses beaux
IlIollets cil Iui iecornmandatnt
de prendre garde... aux chiens
qui pourraiciiiet ire mis en ap-
petit pIar ss forlles aguichantes,
finalement, on se s6para et
'liomme, radicux. pourquoi ?
ctra anu Grand ItMtel de
l'Franii, of il perdit leux tour-
in,'cs; dt cocktail.
Le proverbe a raisoi : heu.
reux en amour, uia'hcii 'cux au
jeu !...


MRien n'st plus imporlalt que Id
itn diswrner les fiantes qui mnri-
tent d'~lrepunies el cells qui doi-
ventl tre pardonates.
IlOLIIN


- -- I












LE MATIN-4 Mars 1927


a l si nation
A '



N ic 1iiIatlual





Imc l r 1,,'i calrai lir ti iiIcrlls caI
t areil cili ct I allhaili
4.1 h's I',l;ls iiis

Opinion lisq lit rlil l an


,\.\SillN(GTON I.;s 16gation
dit N'irc.,t u is \\as'u ington a







(ItC s lii i:,s l Ics cii \l\iliit ii co-
ipu li iii' ci prd'hol i un lessicag
d& i ;N silut .lIia zil t Niciaraguai
cde:nMiii 'nil ait ptIeupi! aluel icin
d't tilier (iavi rabl teiI les pro











gt" Cl it' I i :IC ut Liid i'ic0iil m ICS IWO
pI silioins (t uil Ia' liles l I gilu--
'vrneiait de \\'shilngoii dans
le l)tit d'ctbir de nouvieles relay
tions entire les tdeux nations afin
de sitabli'iser les conditions eco-
lnomiqtes Iei politiunues iau Nica-
MAN.\N. a'A-L.e general )iaz,I
lite du tl giiouerlieme li coinser-'
vateur ti Nic:arag aI lu alujour
td'hli s ui te sllI'.ce llldu Cotlll'gr
niciaratayen Cle little d'tun pro-
jet de trailAI qui a dI)t envoy au
gouvll-'r'lilCilllne t n lricn1ai1n.El'n ver
tio e de Ie tait), lts Etats-Unisau-
raien :/. garantir ila souveraine-
I elt I'ilId illdailnc dtl t Nicair'a-
gui pe idanit une prliode tie 100
alis I'lai is title lei Nic a'iias tia as-
s reiail ;iu1\ Il.ilA s-i'llis certainls
droils luvitSiaux Iltn Nicsaragti et
's iodei* 0r ail ct igo. uverneli,' l ent de












tIClIi u Li IM'i' it'd ;ll i CI )Ie'il (CI
Washington le dro:t d'intervenir
au Nicraigua po)(ur protlger les
cilovens n ilcricains. ril.e gaenIsral
Diaz demi:de (tiue des potrpar-
lers solent eII lalin iinullt diati e
lent.
Pt'IlITTO CAllEZAS -- L':ug-
ientalion des ell'ccifs des trou-
is an Nicaragua etla In proposi-
tion de M. )Diaz at x Elats-Unis
Ldemandit nl un ltlt conlie ce-
iui l'llal ( iti i. acasa, sont
les 'cotllsIs(t nceit s logic es Ide
P'o slintil lioi l'a ge t i go t'er
lpelic nit 1i 6,riclaiii i, s'I d'iorcer
te nous inp11 oser D )i'-a/. Ilien tiue
Ie's tro il's |0)il5cralcVL s c(iti '.leni
a plis glii( t l ilie du payit s,
lialgrel I hO.,tiliti des lol0.Tesaiine
l icaies. i crinls fort (Iue si tles
A.\u ricains denandent que les
liberSiiux s' rcideiil poulr soutle-
nir iDia ils soieiAtl ai',:'.s de coin

la ie.ii;aalili h, priusidtl (oiaiz poi-l*
till 1t41i (1ti lfraill' r \ Iiopliss>'r
rIir hI's nlilas-e l tS

1) 1' si 'i dr1 < Ihtryli ; d'.{/{hires


M.\N.\(I '.\ I'n mouvement
en favenr de la paix au Nicara-
giua vienl d'itre hInc iavec l'ap -
probaltion lacite tcs autorites
nin ricaines et I'assurance de la
part du 's ( ident ).az (itL'ilt ac-
co;'d ri'a till sat -t'-coiduitl a lous
!es lil)biriux pour fraelhiur les
lignes des conservaleurs..

Coolilge croit que ha situation
au Nicaragua esl sur le point de

ai at"lendre les resllhls des pro

dent Diaz.D'autre part, on a ap-
ris que le Oeplir enmenr d'lEai

lion du president iiaz pour la
avec les Flals-aUnis. ce qui cu ce-

rait un protectorat amnricain
,ir la petite r1publlique de I'A-
.,leritque central. Les Imuetion.
,iaires du I)tparlement d'F.ta
oi'ont p)as voull dontr i'ucun


rrVnseignceilcnt sur tcellc qiues-
liion, tmais toult lpa il ildiquer
l ue la suga est ioiln i 'I paI:is t.1Ic li-
voirableliie t iagi L',.
La tdluission de NI. Malurenctc
ienniis quli tail chaiir: d'.\lfai-
I s i 'Man;i;agii a d iit di m(out
tii ilt r '\o llt l ll Ii 1 \ '-
i ait pr .lier i. : ;
-, plications lti Sl tii'. lii)|op ei
de .son os po t V': ) ill

in i tuluormu \\uag ig LIA


- I I III
UN BON COISEIL
L.Iorm'' u npp0ortes ts es ser
\ic(s Iux t(iralnls,ne t'appuies
pas trop stir les faveurs lu'ils
t'accordeent; car',,ils ont Ipar-
fois tron de reasons qui les it;
c ,i (l' ilelipor ce que lu croi-
qu'ils tc doivent.
- --a-m I -; --.I-- --r'Ta coi


dci:;ssionniit. Le D6parlemennt
Ln'a IrIS voulu reveler le colntnu
de la lettre de d6minssion.
CO)IIN ( Nicaragua )- M.
IHaroli. Palterson, charge u'A\ltai
res )i ilannique, a contiier loIn-
gueimenlt ve le capilaine LIec-
kie, commandant le croiseur bl i
tanniqlue <( Colombo i cenvoyv
danis les caux nicaragtuayennes
pour serir ventuellenimnt de
place de reluge aux residents
anglais. 11 a declare que si cela
i6ait nicessaire, la (iGrande lire-
tagne reconnaitra le regime l)iaz
et que rien nie sera tail sans
avoir conilfr6 et s'Mre entretenu
avec I'aniiral Latiiner, COlmillilan-
dant les forces nava;les amrnii-
caines.

L'INFLUENZA A CUBA
LA IIAVANE-M1. Fernandez,
ministre de ic'lygiene. a annoiin-
cc qu'une C6pidetliie d'inlluenzai
existait ia Cuba. La maladies se
developpe imais bieni (u'on n'ait
pas requ des rtapports complete
des divers points da pays, ii est
certain que le nomllre des per-
soiines alteintes n'arrive p.is aux
chitfres elevCs constat6s en 1918
et 1!)1).

La r6ponso de la Russie
A la note britannique
M()S(( )L;- La liussie vient
de 'Lrepondre A la note de la Giran
te Bli'etagne illenlanlili de roiil-
)'re' les relations diplonmalliques
avec les Soviets si ceux-ci eic
Iletallienlt filn i leIur propaganda
anti-anglaise. lIepondanl au (dd-
sir de pai)x des masses laborieu
scs de I'l'nion sovictique et eln
colmlelt accord avec les Vt(ux
de la nation anglaise, dclurt e en
substance la reponse de la Rlus-
sie, le gouvernement des So-
viets poursuivra sa politique pa
cilique icartant soigneuscmient
tout split d'agression centre
les autres nations et il saluiera
avec ein prclssemllt'nl Itoule tcita-
live dIe i'A.\ni letierre i o:lllborl'ie
a\ cc lui dans la voice de la jaix.
*: --+
Le Car6me au Mexique
MEXICO()- L'archevOque Mo-
ra del Iio exhorte tdans un man
denunt tous leses lideles i ol)ser-
ver ctele aln111 e le cai'Ille ilal-
gre I'abscice de pritres suspend
dus depuis le mnois d'Aoult der-
nier.
-- ---fi-at------
A la Chambre et
au S6nat am6ricains
'WASIHINGTON Le 69'Ilne
congr s approche de sa fin.le s6
nat se Irouve dans un lal de
chaos Itgislalil, nais la cli.im-
bre est calmne. Ie s6:al essaiera
de regler les questions des 6di-
lices public ee. la riorganisa
tion ie Ia prohibition, mais on
croil que ses efforts n'auront pas
plus de stccts ql'le ceux qulil a
tents hier pour restreindre les
d(bats sur le Boulder Canyon et
la retratte des otliciers.

L'Allemagne ne renon-
ce pa ^ ses angiennca
frontieres
I'.\IIS I'i t (llc dep t'c e Ie lei
lilt announce tt I a'ollicieuse .I'i' '.
lisc l !4unI schau 1 1ri c tille
t o iaLlemintiil it\ detClaraLtioii.'
de Ni M. lIriand, il n'esl tIC a t lq.'s-
lion que I'.\llemagnle i'cnlllc.
S S ;l l llll Cs 1' i t !t 1 !
renanci yiulenwt ls na


I


L'ainli ors':ire < 1 vh Initr de \liilni
PAIIS A la conimmiinora-
tionl deo In irlti de M. lien' Vi-
viani, %I. h'iind a I'retraed le ro-
le politique et social d(e 'hoiun
mne qui. finall de moiiilter la v'olon
tI pacili(lue de Ila France, (1ci-
d(d cn I.)l d'arirlTIer ICs tr'Ollpes
a (i kilonmires de la ifronli&re
allemnndce.Le miinisite dles.-.\f'ai
res 'tliralluirs a adjuri tous Ic's
frany:ais (t'entendre par dde'i la
tombe 1'orateur lisparu dlisant
d'aller toujoLurs plus loin stir la
route (dillici!e de la rdconcilia-
tion iiilernalioiiale.
Une d6faite des Espa-
pagnols au Maroc
PA1IlS On imand t d lldil :it
a u NMitin ) quc les l spagliiols
luriaicnt subi uin ieClle d(Ials la
region fronlilre (ce Skert, les f'i-
vards se serliienlt ird'ugids tails
les poses f'ranuais.
--- *e --, -
Ie rihIleinit dl e hi ilelle frtieI se'sc
ili\ Hilts-Iinis
PARIS On 'confirmne (tle tl's
nf'goiations coin'crn:1n till ln i-
cord lprovisoirLe fi'allco-anmlrii-
cain sur les dtlles se pomusuii
vent la\voirilleinli '.i)ans la mla-
tiile (on alnnonailtl dani s les mi-
lieux liien inl orm'lls (que la signa
lure tde I'acct'o (Ti i est ilniiii-
nenle dl6pen(dait seulclleiit de la
Inise alu point tie queltues (Ie-
tails.
PAR\IIS- M. Poinlare a coam-
nuinique ail crnseil des m1inis--
tres I'acCord provisoire Ifranco-
La!iler'icniln su:- les delles. (On dtl-
clare i la prIeisicdence dtu coinseil
(lite la nole Ciaiianlt dIe CNew-
I lrk ali s11jet tie accord provi-
soili sur la l(Iete esl inconllh)-
te, dlle n Itraduil pas exacle-
ment la piroposilioni 'rancaise.
Notamllentl elle n.conlienil pns
la clause essenticle rIservanlt cx
pressement les droils du Parle-
nent tfranc'ais concernant la ra-
tificalioln.i e lt exleCe l'accor( se-
ra pub1lid t.'s Iq le ie gOu\iernle-
nment f'raiinais auri'a coinniaissain-
ce de I'acccptation tdes E:ils-
IUnis.
-----see -
Morl des;a i;iltirs (:i raidl

IUt'ENOS-AlItlS- La popti-
lation de Bule.ios-.ire's a salu u
respectueuseenict les cercueils
des olliciers aviateurs amiii
cains Woolsey et lIenlon tucs
thagit[lleilent td a s I'accileilil
d( sainedi. Le 'apcuir \'aluban))
les transjorlera a New-York Ic
WVwige diuiaint 20 jouirs. A la 1'-
tI dlu coir cge qui a accompagn6l
nl qjunii les resles des olliicetrs
sct tiouivaiein le. president I)e
Alaeur ainsi que les mnnistles
de la guerre et de la marine. ILes
bires 6taienl rccouvei tes de dra
peaux amCricains et argentins.
1_31 .I


Foot-ball
II v aura, di manche prochailn,
ai I heurcs de I'aprs-n iidi, ;il
Pare I.cconte, tn grand ini iltlc
de lool-hall sons la iprsitdence
dhliou;neur de M. C. Marlin,
cIousul (intdral dI'laitli i\ la .i'a-

CC st'nil utlie tr s lS lle i, tc O
Sln lrti\ ie ia cOurs d(I liuliellh
I I' uiptI u rcpti sclna l it s ic(t-
lcurs i ini sllon s, linsc i!vr :\ 'i
1: I' / nlllixtc.
!c' W ii ,'i .l dl pdr" t t d,'t-
pt't i l; t l(d(iii'n diipu i i.,


Suav.e,
brillunt,
inolt ruble,
tomte ljo4iSf








Les coffures hrisses

et echevelees
Jusqu'A r6cemment les cheveux
presntaient un problbme difficile
aux hommes et femmes de bon lodt,
conscients de leur apparence. Tout
le monde voulait une coiffure lime et
bien nrrang6, mais ne pouvait pas
l'obtenir. L'eau en se sechant lais-
sait les cheveux h6rissks et deseche
et les pommades et brillantines leur
donnaient l'aspect d'Ctre coll6.
A present le Stacomb a resout le
problem. Porter lea cheveux hrie-
sa, see ou decolors mnaintenant,
n'est que de la negligence.
De n'importequellefagonquevous
vouliez vous peigner, le Stacomb


En Ipeu

(de 1I ots...
Par un Arrh de d la Com-
mission (.oi llmliale (le Port-
au-Price, putil!i an Journal
oilticel, 1'.Arrle communal du
20) mai 192r' r'lemlncitant la
vente td( lail t et tdlemt'iiirt
rapport.
Le 8 .an'vier d r.ier, MN
Georges Gen!il a te rcqu, uiii
Vatican, ell a;tl(ience so'einelle
par S. S. le Pape a qui t it il re-
mise des tll'res I'accri'dil:111t in
quality die lepr6sentiant d'(l ail
aupr's du S.lilti-Sicge'.
--- nii llemplacem, nt dl c l M.
)Domini I1 tais: us, d( nlis.sittn-
nal. e, c I.egrand lIierre a dce
Inomlnu, par le Pr6sidiet dle la
a6,C uli(itIt, lmemibr,- de la Coin
miisim Comnniunale dI l'Aica-
la ie.
Un .\bonnIt nous icrit pour
nous demand de conseiller aux
(chaulleuis de( ralentir la viiesse
(e Icurs votitures ne passant
ldeva:i les colcs. C'est un tries
I)on conscil.
-- 11 v tut. dimanche, au
a College SI-Vincent de Paul t
liring pe;r 1N. Laventure, une
Iries belle f'le organis6e par les
levces. Allocation, chants, pod-
-ics. La reunion 6tait pr6silde
par le Chef de division au I)&-
p itemeult e I'Inslruction Pu-
1)1 ,ue.


Po i, e. ]
LA,* 0--,
S6. *
S >* .l .. 0 '
S-
'' *


fIt%










ont passed lhistoire
gardera vos cheveux en place jus-
qu'A I'heure de vous coucher. Aprts
se laver la tate quand les cheveux
sont le plus rebelled, un peu de
Stacomb les rendra tram docile et
soummis et d'un lustre natural.
Le Stacomb peut s'obtenir en pots
ou tubes, en creme ou liquid selon
votre preference, dans les bones
pharmacies, drogueries ou par-
fumeries.



CornwerP 1. chOiewU peind


Nous avons reu'

Ilhurea Internattional tlu T ra-
,til.-- I)it ren-s articles sur ln
stabilisation monctaire et le c(h6-
nmage en Blelgique,- sur la si-
tuation des iavailleurs aux
Eltats-Unis,-- c'c.
Barclayis Bank Limiled.- Re-
port of the thirty-second Ordi-
: v general Meiting o' the
ShaIehutldLrs, Ilild at the Cn-
nion Street Hotel, London, E. C
1, on thursday, 20th January
19(27.
iileliin q(nrIl ('s ('om-
In LieS dc h(i I Flt:tlliqu'.- I.e
flsscicule qlui v ien (de pa rili,'
iuil)lic des pieces concernli: I
I'Ad\llinistratlio C o niin nt it l
(IIAquin.
Bultlelini de hi Soci'ice; de A .
('ccine (r luhli.- Nouiielle pu
blication plaraissan tous Iles
dleux mois. Administration Ht
ledactiol : IDocdtrit s Paul Slt i-
n.or, Molire Civil, IA'.Ol` Moise,
SIenony ilyson et .uslin l)Doii-
nitque.
!/Ihe \A;lim nI ulnderw'rier.
L.if fi.s ',I tr nce li'd liin.-- il'fe
Iilstur:111iiice Pav !i- in t e lI -
Icd Stli' s ;ir n, ( :;;i :1( 1 in l1' -

in:ct tds i s 'ii cs
pu bidic t ;;: 1'. i,, tia ; 1 ,''.,*I l :'
csl ii co i l : I). 1. lasciicule
(Id lI)t'c l Ci e iL -- .Ilivit(
l1'2"7 conili2ut la n'i'riesp.,i, m n t ie
,.'lhn~ge eI'e rele i)1pwerlcineuiit
ies Ielaltio s l:lxti'ricures et la
.(,tion dI'AlclinCt'gne colncC'-
nI l les L611 i( 1ut's .le lalbrilu'. -
Ii l'sol itti titn Conseil Id !ltt
Irlal ive ;i PIihnr la correspon(dance ehin'
enl Ic lI)e prtement des llia-
lions lxtilcriures et le Consulat
(i!L6ral des Pays-lk1s au sujet
tli pisseport. etc.
i'ils.- .Sili (l (Cenlr re A.ni;r-
(iul(.- .ouin'l t(idcs Almerlicains'
latins en France et lcs Fran-
qais en Amnl'riuc(.- Ntuii'roe cll
20() .avier 1t2'I illuslir- .0t con-
tennnt qucluel s rdflexions sur
Co(ta-lRia, ties inl'orulmtions ge-
n1riales sur les ripubliques aiiic -
ricaines, etc.
Ncic;l' des 'ilions.- le3su-
11W Mensuel des Travanx die
I'organisatlon international du
T'ra:Ial.-- (Ouvrages sur la So-
cidle des Nations catlloglues a la
Bilbliolthelque tu Scrdariat.-
La Socite (Ics Nations en 192g6.
Quarante troisimne session du
Cconscil.
LI( Cu lture l*rtlltu(lise.- Pu-
blication t1rmiestrielle.- Ai nu-
nislration, 10) luic dtes cBaux
A Its, Paris.


Cin6 Varite6s
Cl: S011
L'EIL Sol 'S M.\IUN
1),.,* 1


Les fam,
''rouvc.'onit ac hwt
)eiicire firais, garanti I
I ir teblianc de5 5I
(( lives
SChez Mnie Yve D
en face tlu Magasin R;

Amateurs de
bellI
Vous trouverez d
tes toute l'ann6ie au
Avenue La martini6re
Vcrna.
~'"' ------ a~sa^
Compagnie G
Transatlai
Le pla(uel)(ot a.'
parti de Bordeaux I
vricr cst attend i
I rince lc 11 courant
II re)arira le
pour: I'clit Goave,e
ct lcs poirtsdu sud.>
La suite e l itin
lix&ce I1 'arr'iv&c do
Pori au-lirince, le
E.11BIELIN <


La Mason '

F. Lave


I j 0 T
MAURICE IENNE fils &
Angle des Rues du Aagasin de
;'Etalt e des bronls-Porls sLes rclnames de
Forres de chapeaux, le, i Lavelanct & Ci~
e moIe. chiur Idic)Cor ont ~ld
la i'.ei, .ics ( tiL il i '.'L :lar quIII l L s. En
(lutCs IIHoiu l, i\ ,ltl, i el ch iles al lct u d't
(Co doinr die iercc, ie. .sicilt acivcs et
Chapeaau p ): enfants, oIm trvs acaux tlans
mc'; et dames trouvaint dans l
A-ticle s t' pluis lins it la i:lnt une quat
poi thc tde lutsl le l)s i lurs d impnritls, de
.p.-tes ct savolis
--tot et vntaient.
prodlils qu'ils
(idaient iI la foul
Les Rhumes et le o aa Mason F.-

CataThe Soulags Co intl
au e Cana\ al a faith

par des Vapeurs qon spcialie.
Actuellement, cos Vapeurs peu- Bototles fame
vent 0tr3 C:tenues par I'em- rence el Cie,
p4oi d'un o'.guent Volatil. ChampagneS
Les rhu-nes peuvent seulement Nous telici
etre soigrds avec efficacit, si l'on F. Lavelanet&
atteint directement les voies respi.
ratoires. Pour un rhume ordinaire, tiative.
il sruft de fire fondre
in peu de Vicksa vra.
Rt.b dans une cuifler
et d'en hlier lea va- all deea
peurs. On datoit aus A 'ccasiou
en aspirer.
Pour le cnterrth et rime qui a
1'&-uhme, mnittez une hivc, ,gr 1'Arc
cuil;ierc de Vicks dans
de l'eau bouillante et ::ul l iuce a d
'-pirez-en les vap'ear pendant quelqueo pastorale c cl
Bien que co traitement n'amene pas tou- IIaIndement dP
course ui6rison elrtaine dans l c:x les Chefs des
graves, ii a1lge hA tte, fait;t- la r ,pira- chidiocase. AU
tion et permit de dormir avec comfort.
Dans de normbreux cas, un soulagement Sa GrandTeur es
dr mitif s'enrt, clique (hI Souve.
Vle 7cme center
S de SL-lFrangois
S VA^PO RUI La lettre, le
Plus de 21 millions de pot 1l'Encvclique
ot LU4a nMUawnwU t L ue des dirIanca-f


Source De Sante Depuis 18l

Le system human a besoin de cer
taines nourritures riches en vitamin
reconstituantes pour promouvoir la sant6
et une croissance normal.
Les savants Cminents admettent que
I'huile foie de more est une des meil.
leures nourritures m6dicinales qui exi-
tent.
L'mulson Scott content de lhuile
do foie de more, aussi de la glycerine
et des hypophosphites de chaux et de
soudc, une combinaison qui manu
rarca-ent de conner Ics resultats vouu .
Des mi!Iions de personnel ont employ i
aec .-ucc,. cd,.te nourriture tonifiante
^: : 1. C'est un reconstituant
cYi, c:t., LI.-? :c, agreable au goit-just.
min't ce qui convient i' ceux qui sont
dfcp.n'i i3.
tVcus ne rY' atteIrez jamais d'avoir
S. Is V/o:S meme e I'mulsion
S': l' huile de foie de more
vil;.Ate ou de I'avoir donn6e a
votAe infant .


-- .. ..


------.-Offre Grati ------------------.-- .
Btanldard Laboratories, Inc.
113 West 18th Street, New York, E. U. A.
Envoyez-moi gratis un ,chantillon do Stacomb.
Nonm
Adresse
Ville et Pays


------.~,;


---- -----.-


- 2-


I I1 MIMO


-- u_


Le 1adio
Voici le Pro',Iran;l'eI du (C on- I
cert qui uira !ieu, ce soiri, au
Radio :
8.0( p. in. Orhiestre de lai Gen
darnmerie d 'llaiti.- 1. I.es Flai
tires, MaIrche; 2. loi. rtow liosie,
Fox-Trot;; 3. Complalinles, Valse
ar 1.1. Luc I-Blaptist'; 1. Pan-
tal-Lion,. cr;ngue parl 0. .leaintv.
S.15 p.m. Selection de chant
par les demoiselles Christiane
et May St-Cvr accoinpa)Lnine au
iano par lelle Millia St-Cvr.--
Somewhere a voice is calling.
( Melle Chrisliane St Cvr ); 2.
Dear old Pal ol Mine, ( Mclle
May St-Cvr).
8 50 p. in. Lecture par la Di-
rection Gdnera!e des Travaux
Publics.
8. LI) p.m. Monologue Criole
par Mr. Cl".ineC C(,'iconi.
8, 15 p. mil. l6cital de piano
par Its )esinoiselles Sunchilne
& Vr.1i niqie Ilui'ke.- 1. Sotus
lBalanillic ice de la V\'i'loire. (Duo
par S.'& V. liirkc ); 2. Une fo-
ie. (Mdlle V. IlurIke ).
8.3 l. i. l () Orch'le te de la
Genidaurlneied'iLiii.-- IIFleurs
de Poinnie, l:ox-Tro'l; 2. Quani
Vous ei Moi : ~vious dix-sept ans,
Valse; 3. 0 ,alarina, IFox-Trtol;
I Sensation. lMdringue 'par Ll.
Luc .In-lapiliste.


q7








LE:MATIN-- 4 Mars]1927;
- I I L. ..J I_ I .. . ..I K I I_ II -- -- II . I ..i I.. ..


Une BONNE NOVELLE

"=lf
m3


Rue du Magasin do I'litEt,

Pol t-au-Plrincl


No.


]523


ncp/icc


dii pub


lic


TINE


it

WL.


dans le but (de pcrmellre i tous d'acquerir unic
Machine h ,crire lheminufon porhaliahe on liehmiinloii
Standard par de peltits 1)p icnents mi-nmcnsnels.
Mainteant, c'est l'occasion de vous procurer ia-
cilemncLt une Reminngton 'Portative' ou 'Standard'
Chaque membre de la Cooprative acheitera une
machine a clire ; on peut avoir i plartir dc3.50une
amchine de la valour marchande de 65 dollars.


ITS


L~I


S(Ircssez-vous personnellemeln ou par IcItre
a G. GILG( en face dc la lBalnlue Nulionale de la
1Iliubliquc d' lai 'i) pour ltos renscigineimcn Is.
)emandez unc copies du plahi ct vous apprecic-
rcz les avantagcs (que vous oll're ccte COOPER'A-
TIVE REMINGTON.
NOTEZ C: 1: Le Jury Internitional de la
rdcente exposition i Philatdclphlic, i I'oscasio i de


SON SIXIIFME \ NNIVIERsAIREI
a allou AI la REMINGEON TYPi ,RITER COMPAFY Ic GRAND P1IX soil la plus # hmiue distinction >
p ur ses Machines a crirc et les lmachiies pour la comptabilite.
1) .rsc Mac ." '."" '" " I~ ... I


ROME Ic


Catial : Or 18Oo


IEug.LeBossewo

Agents Genieraux


- 9 --I- -'FITI% X*%- Y*-- 'T-M-' T V J T' 'I


urn ..~ *rq


- U -3 4b1


*Insurance Co

Une des plus fortes coaip gnie

can idieunes d'assuraaue sur

la vie


m


I -iEug Le B.ss6 &-Co I
1 UA


Remerciements
Mine Veuve Benoit Armand,
Mr ct Mmne Em. B. Armand et
leurs enfanls, Mr Benoit Ar-
nand Fi's,lcs,dem,)iselles I is,
Antoinette, Ainmlie, (.lotilde,
Anita et Lucic Armand, les
families Armand, Latond,Pier
re Noel, Lahens, Lcscouflair
ct Bouclircau, et tons les au-
tres parents et allies, remer-
cient Sa Grandcur Mgr I'Ar-
chlvevquc de Port-au Prince,
les S rurs l u Pcnsionnat No-
Ire D)amne du Sacre-Crur, les
strurs de St Joseph de Cluny,
les Ipr't'rcs du Saint Esprit, les
I'rrers ie I'Instruction hre-
!icnne, Is eniiibres til I'U. S.
S.II. ct ide tous ces clubs Spor-
tils, et tous ccux tant de la
Capilale que de la Province
qui leur on! donn6 des :'mar-
q(tes de sympathies a 1'occa-
sion tic la pertc cruelle qu'ils
oult lpiouL\' cn la pcrsonne
de leur regreltt
BIENOIT ARMAND
lis les prient de rccevoir
expression de leur profonde
gratitude.
Port nu-Price, Ic 2 Mars 1927.
- ...-- 1 -. r. ---I---'T"

Avis
Nous clhrchons un Chel
Mecanicien conmptent sachant
conduire les moteurs Diesel
ct connaissatnt parfaitenient
la mucanlique. Bonne place
d'avenir pour personnA s6-
rieuse.
S'adresscr i la
Manufacture de Brique
S/A c(LA i3AUDRY
Port-au-Prince,le 2 Mars 1927
A vendre
1 Buick march Six. En bon
6tat avec pneus de rechange.
S'adresser au ler Lieut. Ro-
berts. Bureau de la Police.
Phone 222.
NOTICE.
The american High com-
thissionner and Mrs John H.
Russel will not be at home on
monday march 7, 1927.


I.VbITABLE ^,.


A SO NT EV ILNSAIp
PASTILLES Vjjw:Q,
& I'ENFANT, an Pr. i I
w comme aux GRAND3 P
pour PRESERVER
LZURS ORGANES REG ...r.-, ,
ou pour SOiGlNYFR
i l-BInMES MAIU de GOUGE, LARYNGITE.- Rtnpt,, .(ir S
GRIPPED INFLUE NZA, E:T~FZIP!", ct.
NAIS UL FAUT AVOIr DILV lYSUI D,
VL n'Weployer quo
Ies PAtilles VALDA vnrj bles
STaduOs eaulamont on nOI-E3S
is Po.rta t lonom


-. tfl..


A ELDORAD)O
D IA: ..\ CH .NMI'I i..\ (ii.(:n.
w .: i..\ Il I {I, lEi .{'z1 i ,,i,,
1w: 1i)NS S\NI)| 'IIIS
l)N: l NNE S I'lSI E:IIS
:lA.Mi.:'x (COCKTAILS
DII 1 ON (I.MIA '.\GNi,
(C)MPoiTOiI i 1E ATISSEIUIl..
Le tout A ill Drix trhs nlol(d'.
(1ham1 ) de Mars I I'hc 3)7
Fred. GAIRAllU), Iir,,lcur.


BAiR TERMINUS


PRiOPIIIEITA ilEA:


A.


Widmaicr


A 1 honncur d'informcr sa )ienveillante clientele qu'il
a install Ii l'6tage (d son clablissenIent, un salon exclus
Isivelicnt rescrv auix families oi il'on ti'oi,vera des
consommations de p)remnicr choix et on ti s lunchs se-
ront servis sur tdeilanlde.
Telephone N" 786


U]-
n)_ -- ------ ---_ ---~-~----------------- ...



Westclox








7


Lisez l'heure dans l'obscurit6
C EUX qui cho(isi;;sent Ics mcillcurs r6veils,
veulent seulement WVestclox. Ics aiguilles ct les
heures de Big Ben et de (lo-lien illustres ici, 6tant
couvertes d'un compose de radium sont visible pen-
dant la nuit. C'est une quality quc vous apprcicz
sans doute.
WESTERN CI.OCK COMPANY I.A SAI.I.E, II.IINOIS, E. U. A.
I "0
M(OHR & LAUHIN, A(l;.Nrs
I, "


surprise:


M. Galluccio
117, Rue Bonne-Foi, 117


Met en vente 6 partir de ce jour des coupons de casi-
mir pour cmplet. trds solids a Or 2.-0 pour :chaque,


A.de Matteis& Co.R cpi'sentan is pour Hati


A le laisir d'annoncer
S a o


'I





I '


C -- -- ---- ---'----~---=~`-~- ~ ~--~`~


--- -' --- --:- ;--


r, *I Ar yl-Yf -*%


--wal---.


CO










- 4 Mars 1921


2c: I llt. ci-er~~ns


'I

iii.


S ?. Vt .Ln.-
I o t p 0',%


*^~ --^ ^s a ^^
",- "" -*-*-' ^ -S'^ ^tf--'- -- i^^ ^
, -.L -. -.-?- -
^*-:-? ^ ^^ ^ ^^ &^Bi?
_... -..~ C -,; .e,_..- -_ .
.3 ...1+~.-

La mr t- t I'- r, cett lgu qe. dial ki con ? in du JUSOL
Li mTr fnurnil l'g>'-hr, toIt (IgU* mafine qoi *ntr drnt k con;3orition du JUBOL


Grand Hotel de France
P. P. PA.1T,1ZM, iPr(|ri-lhirel;i
(fet It;a: iss ment renom.ni dint l'elogge nest
plus :i laih e vler.t d ttre comply! element re astaire
at re its :i netf. Les cha.i lo o ut tout le con-
fort ino)lerne le service irr6prochable, le !'es
tauiirnt soigil6 eat de tout premnir order, 1 116
tel n'ayant rien nb!(l &6 rour fire plalsir A ea
(-h:,r ante cllentoie
Mr IPAT''lIZI, qlu part blentht. apporfera A son
re our de France de nouvolles ameliorations qui
donneront la plus entire satisfaction af tous
D6Jeuner A la carte, Table d'H6te
Plat du Jour au choix.
IPension an nmois, it la semaile, par jour
Garage mis liratultement h 1l disp si ion des
voyage a.- Uanl,, Uouc es a toute- les heures.
T616phone i No 341
liansles Magaslns souch4s a l''1Atel, oni trou-
vera toutes sorles de provision*, V'ins, Liqueurs,
Ciyiarel'es, 1is d'Espa/ifne, de IBouiotlne, (Id'lIdie,Grand
choi.r de, Colserves.
(hi y trouve a 'lirrlv6e pen plant le s1jour ou
au depart tout oe q-e l'on desire au (iranidtl )-
tel de l,'ranc3 P. P. PATiIZI, Iropriitaire.

.. .. .-- .. .". .. .




La gran4e chapellerie
DE

Genaro Hurtado
Gra ndI'luice Rue ides Miracles Po:-t-nu Prince, Haiti
A Ic plaisir (d'anonicer a ses amis, clients et le pu-
bllic eii gi eral (iue d slls oni Ctiilisscenct on trouvera.
UI, t.htpeau poul lr caqil y t el chliaqu(lij' i)L'vsoln;
anisi (lu'mle \variile d'arliclcs pour cadeaut nouvelle-
mcni rccus; vos ous rverez uil assorlimelnt deSirop et
Liqueurs,sans oul)lier La puncli crelmal), celic p1): cieuse
lbois on ceslag)nolec.
La liaisonn HUL'ITAD)( offrira un souvenir a cheque
chc'cur.


Fred. Gaetjens

No, 117 Rue Roux on Bonne-Foi. No 117
T6liphone: 66i7
ON TROUVERA:
Alcool fin pour liqueur.--Sucre Ilnsco blanc et rouge,
gros et detail,- Riz par s: c et par livre,-- Sirop, Orgeat
Grenadine, Phche, etc.- Cigarettes, Chesterfield, Camel,
Chanteclerc, Pantalion.- Manchettes qinalite superieu-
re,- Conserves alimentaires.- Cafe vieux par livre,
cafe en poudre Whisky. 1Birrc Palzlihoffer.-
Champagne Mass6 P re etllils ('l:ii ( 1' ri-
valiser avec avantage avec n'ii)mporic I marque deI
la place.- Champagne Laniison. PaI;fualerie!-- Viii
blanc par gallons et par hutiillcs. Vin rouge par
bouteiles et gallons quality sup -ricure--Clairin vierge
ar barriques et gallons.-- i:nfin lIc a Ill'ei x 1H1 UN
FCTAR.Et la non lmins fa I e sm e A NISETTE Ide
Madame Frlderic (iGajcns.
Venez fair une visie cl \'ous sortire? salislaits.


1I r'.~J.
r Il( t i * t".n 1 'fit
55 t. 51*. ;2J A ', t, i I,3



quo (i i l b %" w firent, A
IV .nlips Ii& : i 1 f'i *, i
tOlit :l", ll n "llllls ll II1Cn 1l

rint,& I i rtis "ns nl.~-
t ;rr i l l' i r < i lu l ..tl' r .'


S ' nauo sm .
do to Fac do Md de Moml t It
- Im1MORnOflmes -
Si 1il t ,it in r0 ;,. rit ldtlrnn '
51)7 fO l ll i l im f., 'lr ps
JUBaITAN : Pammon
d, conl i_ Le "s r<-, i ullr_
qtKu t fl'. in tt.S" hu area,, S






i doctor Muq.r(ltan .
rI.Irr, l i Ij;e ectai dat d
rlrOlU.
SXTA1S B4AS


Smbburs-Amerik L'il


Le steamer ( Mexico 1 seia
ici le 8 Mars courant pregnant
du fret pour I'Europe.
Le stermir (Cuba) venant
de l'Europe est attend ici
veis le 20 crt.
Le steamer (Grunewald()est
attend ici vers le 22 mars,
pregnant du Ir6t et des pass
ger pour 1'Europe.
OLOFPSON, LUCAS & C0
Agents (;6nraux

Panama Railroad
Steamship Line
Les chargers sont pries Ide
noter querle steamer ((AlCOIn))
est attend a Port-au-Prince,
Haiti, venant de ( rislobal, ca-
nal zone,le Jeudi 10 Marsl927.
ecs perimis d'enmbarquc-
ment seront dielivr6s pour le
tfrt a destination Ide New-
York et des Ports Europ6ens
sur demanded faite i cc Bu-
reatu.
Ce steamer i )arlira le meme
jour plour New-York.
Port-au-Plrince,.c 2 Mars 1927
0. B. THOMPSON
Agent G6n6ral


,



t ,







cl P r .l e
; Drc pe
pith. lA-telaln


The Royal a.i mt;. s!lip
Packel ompaI;y








Le S/S a Col, \; n allenllu
a Jacniel leIc 5 It \ iicr co raiit,
seran i Port-,, I'lince le 2
Mars prochaiii. 11 reparlira le
immne jour l(.uIr les ports du
Nord et I'Et rople.
Le steamer "Kara" est allendu
A Jacmel le 12 Mars prochain.
II arrivera i' Port-au-Prince, le
16 Mars,
Port-au-Prin e, le 23 Fevricr
1927.
1. )DAALDiItR Jr.
Agent Gic:i''rail pour Haiti.


Ce qii u'a jauiis W' lail
(ie qui ine peut lre deitpssO.

Kola champagne

F. Selourne
Prepare dans desconditions rigoureu ies
D'ASEPSIE
lPrparation et Vente
PI'ARMACIE F. SEJOURNE
Angle des Rues Roux et da C idre.



Ne ibuvez pas ou buvez

Le Rhum Neclar
No 1940, Rue du Iagasil]del'Etat.
Le soul Rhum qui, tird d'Alcools naturels oblenus
dTretement parDistillation simple du Sirop des Cannes
d'um Unique et toujoursmime plantation et le deul qui,
vneill'tpar I'actiop du temps dans les dop6ts avce exclusion
rigoureuse de tous dargereux secrets de fabrication
et sans edjonctien d'aucun iogr6dient d'usine, conserve au
jugemertde la plupart denos Notabiliths Medicaks et sui
vant I'appriciation de bons amateurs, la suavit6 incomparable
du bouquet et les plus remarquables qualie.s hygiiniques.
Meme pris avec exc6s, Rhum Nectar n'enivre pas et ne pro
duit pas 1'Alcoolisme ala lorgue, come les acutres rrcduits
similaires et comme lee autres spiritueux.


lise z-les

,i~o~.?i~~ fs~br~it ~~'P-~PT


I'~
"I,

'Li




4..


ow
^fe'


t..cr de pptis ] :ci n-tix
v l;re enfanrii, ....e'. ,st .-. *
f/ r ': ; 'h'- t ; .! f .ci c'3 .




tci,,r dc p :l pti i) / <
I S ; r .cuins .* n
1 r rendrt. C'est rar 14,
mi rprt16 que vieiat la
n-. (dic. AttaquezY la
ciusst av.: ti ''l all cut#,
Cc q'eips d& tn ircr ians n.
lscr de pc ;ai .aiLat. I
Vei.lz A c.- qrut votre enfant .
se rlvrcmve. ct r .t soigi.e.
ment avei le Sl av,n // ti


i FE BUEO
le Savon
pour la Sant6
Lev~'-


Colombian steamship

Company Inc.
te ste:mer "lino(oa" parli des IlW-orS
27 Fcviier dernier pour Port-aupince viAl
p'rts du Rort est !attcndu ici le 6 Iars
i'aut. I1 repartira le inine jour direct
p iir Jeireinie, en Iroule, pour I- s ports
C Alowbie prenanit 1ril tI pasLagers
'ort-au-Prince, le 2 lars 1927.
Colombian St< amship Company la,

Gebara &,Co, Age




Lecitine Granul6 Bre
Le plus aetif des Rew.astitluait
Fortifie le cerveau, la m elle 6piniere, les os
reins. Rend puissants et vigoureux les infants
les femmes faibles,'les personnel uses par destnr
assidus.
En vente chez : Simon Vieux. Alfred Vieux,
Rivera, Ed. Estlve & C, A. Bolt6, Alphonse D6sir, I
Borday, Mine L. H. Doret, A Petit-GoAve: S. Martin.
En stock chez: R. Brouard, Grand'Rue No 1709.
GEO JEANSEME & C,


Atitonces vous inleressenl'


t I'i:., *-


Ces


JR^-











iWi



*


I ~ ~ I r r----------- -~ ~Wll


''


LMEN=


3- C


LE MATIN


- -~-rrc--~-- -2--' '---- '-"


; :.J',
.t 2
t 1. ,
X~jzr~.Cj~,T?.? ''


.. .- . -


'^J-dwy


--- ~ ~




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs