Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04402
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-25-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04402

Full Text





RCTE 0N-IMPRIMEUR
Gotnt LMAOLhOIR
BOIs-VERh
1358, Rue Americaine, 1368
TILEPIIOIS N*242
LE NUMERO ~ O CENTIMES


3)6me ANNEE E


j


)


N' 6034


Grand Probl6m


Llm )pecri alsl



Au urs dune sorie fdarli
clues lie's ces jos rlo~r c iers,
IgriN disail qu' les EIals-
.... 'as avuaiet iawmur iunitW( i
riqu lut leur.,q~9yvilleuse pros-
)eriltd kconomin,que dans les lht-
as trds de la( ifurre, mais que,
sns ,ive Ii merci, its mite-
ruieinfa giwrt Ic fnomique el
finntIfere conlre I'Ancien ,It le
Noultuait Continents. Comlle
pour qorroborer noire opinion,
oici cee que Atl Jal(ques Deual
pensi decelle importanle ques-
tion de I'imperialisme aneri-
coin.


'Les Etals-Unis, dans I( plus
secret de leur for intkricur,
pOvent-ils de con q u rir le
monde? D'une apothelose mi-
litaire a leur triomphe econo-
mique?
;No0~ L'idee (i'unc guerre
est p)etletre celle qui repu-
gne le plus i la pens'ee ameri-
taine,; quels qu'en Ipuisscnl
etre lei bhnclices et les f'acili-
tes. Je crois lque ila nation la
plus pacisfitle de I'Europe
n'eit pas avale la mioilic des
couleuvresque e Mexique sert
par plats copicux ia sn p)uis-
sant voisin, avec une quasi-
impuniti:, les rnsques ne se-
raicet pourtant guere plus
grands pour les Erats-Unis que
e sWrait pour I'Allemapne un
con Oit avec le Luxembourg.
Le utin serait gros. Quant
aux*casus belli, les moustiques
du jac d'Enghien font moins
de piiqfres aux promeneurs,
l't que lea fantasques gou-
ver ants de Mexico n en fontu
I' our-propre de la grande
R116blique: elle envoie des
notl tulminantes; I'ambas-
adiur fait ses valises, jamais
sue nalles.
tJe guerre des Etats-Unis
av le Jap n ? Si tavori des
sales de redaction curopen-
ne que soil cc lieu conniun,
il Ipparait d'ici common un
biep pauvre pronostic; bien
plus come un sujet de ran-
culne contre les nations qui
paitissent la souhaiter qtue
cuinsc un sujet d'inqluiitude.
Le Japon a des chaImps d ex-
parsion plus interessa:n:s et
pls congenitaux clue I'Ainc-
Siqlpe. Apr6s (ueh ltnes 'frisse-
mitds de forine (I'jia licn iin-
ac Cels, il a souscrit lde ibone
grAce aux limitations s 1an11n-
caines. Lus rapl)prts des ideux
gouvernements sont des plus
cofdiaux, aes deutx pentiles
s'et liment prolondt:nent ;
ptor je nI siais cluelle laison,
la &sychologie asiatiqu(e des
Els-Unis est 41niniiient plus
st tile, plus efficace que leur
pchologie europcenne., si
n siocre. Le jour-qui vien-
d t-- la politique j:il)o-
n ae s'iIspirera du m .nrols
c ne soot pas les blind,
ide Sattle qui htleront d'a-
d ls obus de Kobe.
e expansipns territoria
leI ? Le journaliste ou L'ecri-
v n americains que cer'aihes
pIr doble sens strr le
Cakla oa le Mexique d6man-
aient par.trop, ferait' bien
a nt de les ecrire de plier
trois pyjamas, sa brosse A
dgnts et ess pantouftes dans
u4 ac de voyage: les portes
dtSig-S.ug lut sont ouver.es
saria mnoindre representation
di< ambassade rs iuteresses.
lln'est pas un American avec
qi j'aie parle qui ut silsts)
qu e lCanada et le MCxique
ne son t, cl:'ri~re l'h')rizon


6


O


POR f-AU-PRINCE ( HAITI)


es InternaUonaux


ne AmIericain
--t *-


II


que des etoiles futures sur le
pivillon national; ce sont I6
de ces belles allaires don't ii
porle mallieur de parler d'a-
vance. I omme on ditl ci, elles
sont encore sur les genoux
des dieux.
Une guerre avec 1'Europe?
Aux fins d'encaissement bru-
tal d'une (elle litigieuse? Qui
y pense?
Je crois sincrement que la
16gitime defense, scrupuleuse-
mcnt comprise et non pas
frauduleux pr6lexte,esl le seui
mntif au moniii6 e quai pl)uisse
actuellement decider i'A meri-
que a une guerre qui, mnme
sans al6a, lui ferait horreur.
Avec quels moyens la fe-
rail-clle?
II n'est pas question de ses
ressources financieres (a
moins d'une victoire initial
foudroyante et sans repliquce
I'adversaire en serai ecriase),
mais de ses forces mililaires.
Le budget de la guerrecet de
la marine pour 1927 est de
676 millions 407.776 dollars
(flix-sept billiards (de tiracs
aujotrd'hl i ). L'armie an i
ric'aiu;e coni.le a.lunllemeint
427.0 o hoimmes, 15.000 oilli
ciers d'active: 13j000 ofli, iers
de reserve, 116.000 616ves of-
ficiers de reserve-
La marine americaine comp-
te actuellement: 8..500 hona-
mes; 10.200 officers; 26.000
officers de reserve; non comr
pris: 17 000 homes et 1.173
ofliciers d'infanterie de ma-
rine-
Mfalgre I'inl6riorite relative
de I'aviation, la v.deur com-
battante de ces efle i:s naval
et militaires serait de premier
ordre tdans une guerre popu-
laire-loutes lesont d'abord-
Sui nietliait dix millions
hommess sur pied. Le tait
J ue I'armee de paix complex 7.
a olo de d(scrleurs ne signfie
autre chose que I'appAt d'une
forte prime d( engagement.
Qu'il n'y ail pas d'inpiria-
lisme militaire a mricain,
giand' exemple de rCsistan Ce A
la te.lation I

Moins plac:dles les ambitions
aciviles.
L'impi rialisme 'conotmi que
americain est f'orm.dable, im-
pl;cl.al! .l
Pour une fois, en hisloire,
ine lecon n'a pas ct0 perdue :
la polilique amnricaine est
cell icmme tie I'Allemagne de
1890 a 1910, qnand les mar-
chan lises du Reich envahi:-
saieit le mon le, retoulaicnt
dans I'arr;6re boutique des
peoples leur production na-
tioiale, ltisaient eclater les
('o ianeC, d*nInmitaieni le be-
lon des pirolectionnismes, ba-
layaient les monopoles.
Economiquement, I'Anmeri-
quc est en guerre avec le
monde enter. En guerre com-
meriale. En guerre financip-
re. El chacune, offensive el
6tensive.
Defensive commercial:
tra'nchees dontaniires infran-
chissables. Rien I'en'reri dce
i'etranger si ce i'cst co i1 a
element de muni io)s fuituras:
les lines brutes, les miecriai.;
qui Se revendro t p us cheI .
L importation d e s malieres
prenrpjres billet d'aller et
retour a depasse en 1926 de
175 ojl les importations d'a
Y aut-gqeFee, LeP importations
de consomuma'ion sont tomn-
, bees a rieco; ptratquemeut,


La dou~atme do
*La Mort d'Aas


Unjournal (isait, au lende-
main de la premiere de a lia
horlt d'A.nacaonla 0 dc Monsi *ur
Burr teyvnaud. qiie cetle piece
avail l,- b.en dl'enduhe par ses
iincr,reles. Jet rouve, pour lla
1 ":1, i (lti, qu ee ell nli"' i
litn lemen'l tsoin ldti Soil inic'r
prmtalion )potr la le0endre. E' l
se dfendi elle-nti ie p ir les (quI
liits inco llesl:ables et iimlliples
ulie tout le mI oilde lIi recoilnait.
EAt d'.l))i'(d,Is les premiers vers
I'on Sc seient eoin presence e de I'(L-l
vre ('un ll i et (ill,. ai unte coll-
IUaiss5ance appioloimiie cde soni
metlierC, joint tine tacilitk 6toln-
sante et une iii:ginatlion miroi-
lante, tout cela servi par iuse vo
lubiilt vcrla(le qu.e I'o n'adl-
mire ias tohujo,.irs.imais iqui n'est
jamais a dIdaigner.
Qu'iiiporte que I'all abulationl
de cette piSce soit ipresq(u'iexis
tail'e ; (lqu' unI poilt de vue sltric
tellliClt sc6llique,sa: conposltiol
n'ait pas la perfection d'une co-
iMdie savanument charpentle,
qut'importe que tous les caraclIt-
res ne soien ps pas profondnniit
.eudies, que quclques-uns d'en-
tre eux ne soient (que des el)au-
ches etl cue, par mniomets cl
c'est IA 1'iiiconvenient d'une f -
cilil suosanim ent jugutle,.
l'oa y entende e ces vers qui
atigais tde suivre I'envol d('uie
belle tirade, trainent le% ailes
au.sol, pareils A (de granasi-
seaux I)tlcS.*s. Qu'importe tout
chla quii nest pas indispensable
:i note joie. L'essentiel c'est de
*plaire ou de toucher, disait-il, il
y a de cela trois sikcles. le grand
driumatiste qui a portC a son
plus haut point I'urt de fire quel
que chose de rien.


rien ne st v''end ei Anmeri(quc l' ni Illiard d(cdolllars.Ccqute
qui lie soil ainei icain, ou do t cela signit'ie ? Si d(.'mnin les
Ic prix inlitil ie soil triple p.irtic iliirs et le gotu\'crit-
par I'mnpt. L' \isteililz de tiient amCericaitisjclaitnll stle'
ccite gluerre defensive lie s'est imarchib mInddial la masse de
)..stfaitattleni(re:on vend tital- Ieurs creaices el Ide leuis l:-
gre tout ici des iartumis iran- Ires, il (dei eurcrai ( des bain-
ais, ties ginger ales cana- (Iues et des budgets eurol)pens
dicils, des i)harim:c.icl)Cs alle- ce qu'il resle tie IPoipei.
mandes, dcs mo les parisien- ,*,
ices; mais lisez biein l dernic- Qu'iinpartent aux EL:s-Unis
re ligne de 1'ctiquette, la men- les tastes et les perils tie 'inm-
ticn imperceptible: ( Iolttle(d perialisnielilitaire ? L'airain
in U. S. A.a, a Manufactured lisse, sans inscriptions victo-
in U. S. A. ). L'imiortalion a ricuses, de I'imperialisine co
touchli terre des deux ipau- n.)ii(itie est di'lin, plit s (lure
les, reduite aux vanil's verba- p-c.mpe. Les In.iiillcs ? I)es-
les, conmme ces titres nol)iliai- Iruction tie clicn's. es inva-
res vitldIs de r6alite loncibre : sons? Chose ci court. lPaix
splcialits pharmi:ceuli(lucs atx in lisons, gtrre aux lbou-
et parfutims de glrandies mar- liques Aux tnisces le sclepltr
(Iues ciraingres sont faubri- b)jscle du monlde : du pole i
ques eimbouteills on (( actle- Iltiquleur, un empire ilmpir-
ves) aux U. S, A. iniat)le,6golste et (ld'l)ionnaire;
,ofltensive esl conduile ron- de6laignieux des conquetes qu
delmentc, gros ellectits. I)e- all eraient son idlelitit; rfy
puis la guerre.les exportalions lktl tir' pressions M paI)r l1 r.
ut Ipassedu si inp!c au double. vers su les~Wnl)cs extericei
Stoss-truppen des automobi- res, colonies de consominai-
les, des machines a ccrire, tics lion ; s egayant de nos luiltes
hurdles de graissag- des con- en ses jouriiax loiiinains,corr
serves, des chauss'es itr' mc les souticers de Cardillf 4
teurs,conserves,lainages, cuirs leurscombats de coqs: reglant,
p( roles, amiantes I Et pour- sans vains gouverneurs, sans
ta.t.... nous aussi ous a\o is vice-rois ostentattoles, les pe-
des douaniers I Mais de p;.u- nuries et les prosperilds.-
vres douanes... Qu'est I'Euru- Pax americana.
pe, sinon une rangee d'echop-
pes et de revendeurs ? Nos
tarils sont excellent pour la X V UN fcrez common
petite guerre,entre nous, pour V tout Ic moide. \ous
e.nbiter le voisin; i)uiril con- irez chez H. B1ALLONI Fils
tre la production en masse, le choisir et acheter les beaux
Niagara de stocks qui balaie arliclcs qut'ilvietl tie recevoir.
ces digues de plancl ettes. Le
protectionnisme americain ? -..l. I
Excellent parce qu unique. Le Surprise I Surprise I
protectionnisllne eurol)een ?
N61asle parce que multiple, Vous trouverez pour les fltes
contradictlore. poilliq ue. du Carnaval les pariums Lance,
et un stock de chales de sole A
, Les vastes coil .t:)irs d Atii- prix rldu;t, A la Maison
riquc ret ien b tie n ms voirc u'tio n
cogc ir les unes coaitre les aut- Genaro IHU'AR)()
tres noe petites voilures (d's Angle Grand'lRue et Miracles
quatre-s:iisons. Pour la guerre --- ---- -_ - -
conmmercilc, ayons d'abo) .(i
die IJverp)ool t Angora, ,I)bre Los bSnx sooets
passag- elt f'rt com1111111i; ce
nIe s:ra pai la vcloi'em .i 1Is u Beaux yeux don't
m ainis la t)laiilic. 'attente est profonde
la guerrc finaniciere est me-
ne i)Tlus dturtemcnu encore. t' Baux ye dentl I'alleule esl pro.Id0e
nsdure ent e core. Trouble es ce,:rs iceisltlletI,
M slne strnaegic dlitcnsive ; e ri ns se
les I)1 ccl.nenis eiroplc)cns enl L dur s s ,t s "f .
Amerique o:11 etc pou cl;l:sadI ,' Lr un si du mutuemnl.
annuleut d
Ancune usine,auctiueentrepri 0tout c qu'n di ale aiml,
SC U li'r~ic 1 i Ie t i i I a 'c leanr iei, surce tiie elliclade
se amcricaine ne travaille avtc '
I'or stranger. A )peine .0,00() lea reirai, don. commrenemtl
000 de dollars, timidementDl es p!us Illem nis ms Ju Mad ;
eparpilles. representent I'hun Wll !ea quIi sr It csr aici
eo6argne europeenne. TIt de puimauce, at qi suvez
Quant a I'ofensive, en voici i hie jeuer ii ha proelle,
le dernier communique : en
plus des centaines de millions Bant pui, diiit charm. de ses;
de dollars, creance officielle Tctre amour esl eto mlindle
des Etats-Unis souscripteurs Pour atlraper bus lu pa'sols.
aux emprunts nationaux en saac B1illcI D
plus des onze milliar s de
dollars de la dette europeenn e
dl',i l)ruis guerre,treize milliards Lklatiri Doeiicainae
de tldllars representent les in- La Legacion D.)ininicana
tloerts ipri\ is et les placements participa a sus nacionales y a
Iba.c.iirc' ambricains dans les los amigos de la RclpubJic:,
aflaires de i'c.urope: huit cent Djominicana, que loi rtecii)ira
quaraite milliards de Irauncs ie ocusionI del aniuversarlio det
en premieree hypothlque stir Ia Inldepeihlacia Naciona!, el
le souffle et IC' b:ttlliment td. :.mingo 27 de Febiero de 1fl
note vie economique. [. mu,.a 12 m.eu la residencia
Est-ce toit ?'Non. Cettle in del Ministro,situada en la Ave-
truision cruit chaquc anne Ihida Lamarliniere,1loisVernia.


):


En yciuenrl, n mce emde au des
rensnils que poor ne pas Irs suivre,
on, si on les a saivis,pour repreher
S(uelqu'un do les aisirdenHi s.
A. DUMAS lils

__ A


VENDREDI 2.5 FIVRI I.M




o.o.a. I .twin 111i t 1.


IULIT Il...l,


jMet en \ tcie a pia'rlir de ce jour des coIpons dt' casi-
mi ir I 1 ii (,niI clt. Ii s soliites i' Or 2.40 pour chaque


I . --- .


M. Galluccio

117, Rue IBonne-Foi, 117:


I I


--~---- -- ~--


-- .;L_ . --
-~--------


_ __ __II~ ~ILi~_


I


... a vu, samedi dernier, a Va.
riblis, A la < premiere ))('Ana-
caona, Itrois graricuses jeunes
lilies et leur cavalier qui assis-
.nient A la representation aux
premnieres places d'orcheslre. A
nil certain intent, les belles
speclalrices eurent, sans doute,
faim et soit, car, NOTHE (E*b it
I'mlcgant cavalier sortir un rioo-
inent el revenir bient6t triom-
phalement emblarrass6 de pieces
de patisserie et de trois bouteil-
les de kola. Sachant bien que,
dlans la salle, il lui serait fort
difficile de trouver de saute-cap-
;sules, le galant avail eu la pre-
caution de fair d6boucher sea
bouteilles des le bar; mais, pour
vviter que la precieuse liqueur
gazeuse ne se perdit, il cut soin
d'introduire ses trois (doigis, I'in-
dex, le mnjeur et Ic mineur dans
les goulo des trois Iouteilles.
Et it'arrivait ainsi, heureux et
triothl)iiant. EtL NoTHI (EI. vit
les gentilles demoiselles croquer
les boonbons, puis sans Ifaon,
lpproctier les bouteilles de leuis
levres dClicates et boire A mnime
les goulots. Le public sesclatfa
en rires et en bravi. Elles ne
perdirent point la carte et bu-
rent de plus belles, en riant de
tout I'Nclat de leurs aduirables
dents. On applaudit encore.
Elles burent encore. Ces demoi-
selles avaient d6tr6n6 Anacao-
na, elles staient vraiment les
reinesde hI soiree ct le specta-
cle,comme eut dit Houssaye,dta t
dans la salle.
*
... a vu, un des nos jeunes
Ing6niears, entrer chez Oloffson
Lucas et demander A acheter
une paire de claussures. Apres
avoir essay~ le :1'/4 des chaus-
sures qui se trouvaicnt sur ls
ktageres, il en trouva cnlin une
qui ltait A sa pointure( entie
nous quii n'est pas modest !)
Et. voilI A f'ngenieur qui se met
A aller en long el en large avec
ses belles chaussures neuves.
I'employ~e, une gentile (demoi-
selle, lui rappela alo.-s lu'il sa-
lissait les s.im.liles s souliers
et que, s'il ne les premiait point,
il ne serait pas possible de les
passer A un autre. I.lungenierr
lurIcux prend son ton le llus
haul et tait uine verle riiposte A
I'observa'ion tres just cepen-
d:nt de la gracieuse venldeuse.
IRumeurs dans le magasin. Les
machines A Acrire s'arrtcnl et
tout le monde se retourne pour
voir qui a paril si fort et si ru-
dement. Le patron s'avance et
poliment fail remarquer A I'a-
cheteur qu'il parlait Aun repr.-
sentant du sexe fail'le et que s'il
conuinuait A trouble le travail
des employs, on sonnnerait
222.
Eh I lit fingenieur, 222 ?
Ileureusement qlue je parole
iiglais et que mon avocat est
la I
... voyait, en eflet, present a
la scene, Me B...
Voila une belle affaire en..,
pied.
*
...a vu, avait-lier, un des
nombreux mendiants A qui le
Patron tend quotidennement la
main se presenter au Bureau et
y cnlrer sans trapper et le cha-
jl).iu sur la t(te, come dans.un
inoulin. Le Patron, qui recevait,
5 ce moment-IA de gros bonnets,
mille tois plusminteressants, en
verit6, que Iennuyeux mienl'i-
got, le pria tout douce. io',l I.'
p,.tssei, ttte Iobis, par li p .
porle (cclle tle la I,., ri'.re et dI
a court. Quilut plus vext ?... *e
Imendiant. Tremublalut de cuolre,
il s'ecria : Puisque vous me
dies de passer par la barrieriw
je ne remeltrai plus les pied.


I


La Mort d'Anacaoni 0 a plu
par son (dcor, I'harminnte et la
eaute da plus grand nombre
de ses vers. Et elle a touclih
cause des sentiments varies el
d6licats qui y sont si habileanent
expriinCs.
Une tell oeuvre ne peut ctre que
d'uii ncrivain de talen.l)'ailleurs,
le Iblic qui est le seul juge en
tell ma'ire a d6jA (lit son senti
inent en taisant A cette piece le
doul)le succ6s auquel elle avait
droit.
I.'interprelation est ) onn e.
Melle Wanda Wiener est uine
An.acaonla flexible et lantuide,
tell C(ue I'a peinte d'ailleurs le
)pote et clle s:iit alterner avec
I'artl liticile del dire, I'art plus
dillicile encore des belles attitu-
des. Mlille Lucieane Ilcraux a
une belle voix harlnmnieiuse, une
dict on aisee et pure. :Co.itraire-
nientt )eaLucoup) de nos u ala-
teurs, elle ne recite pas, 11:is
joue, et joue divineneiin. Melle
Denise l'Ktheart est tout simple-
meat nierveilleuse.Elle salt dire
et s -it jouer. Elle arlicule sa-
vani.neniit et personnel, jen suis
sir, n'a perdu un seul des vers
qu'eIle a si bien modules que
Ion ni' a pas eu d ie pcine A levi
ncr qu'elle sent et coniprend ad-
mii'al)lement le po6 ne qu'elle a
interpl)r i.
IMM. Gerdls, Pierre .iautaud,
Paul Savain soul assez conlnus
du public pour que I'on ne s'at-
tarde p)as A redire le Ie c que
I'on pense de leur talent.


Remise de DiplAmes
aor Garde s-Malades.

Le mercredi 9 mais prochain
une grande cermionie aura lieu
A I'H6pilal G enr'al au cours de
laquellc leurs Dipl6mes seron
remis aux Gardes-Malades de
l: (di. se tl127.
l'.c'.vront leur parchemin :
lMelcs Anlonine Nicaisse, Eva
IBordles, 'l'urelina Maurice, Pry-
nma :omp)re, Agn.-s ienry..lane
Hobo, Anna IousseaCu et Ba-
thilde S6vere.
De nombreux personilages
ofliciels, invites par le Service
d'(Hvgiene lPubliqu(e. assisteronll
:I ( ulle c ri ;..o. ie.


Ss'prise:





4


*1,*




I,'~- ---


pa


liuntiiihrsairc de
(eore \\tastinlilloin
PARIS M. Myron derrick,
S amibasstidetir des Eta's-Unis en
France, A I'occasion de 1'anniver
saire td la naissance de Wa-
.shington, a olfeit un d6jeuncrA
I'Anibassade aux reprisentants
diplomatiques des pitys de I'A-
mnerique laline. Plusieurs dis-
cours y ont tt proionncds. Le
drapeau ain6ricain availt 6l ar-
'i or" sur I'il6tel de Ville.Le dis-
ours (du presidentt Coolidge au
Congrc1s a eti entendu distincte-
inent ct enticrcment ties ama-
teurs tie radio ti61phonique de
Paris et des environs.
WASHINGTON- Alin de fa-
voriscr le movement pour une
grande celI6ration de 20()e an-
nivcrsaire ie George Washing-
.on en 1932, le president Coo-
Sit dge, dals un discourse adress6
au (;ougigrs, a patiil (i6 prettier
pr6sidenl tls Elats-L'nis comi-
ime d'un homine qui se laisait
*. { une hIautre id&e de I'linneur pu
I blic et priv' et conineii un lihon-
'Ilne aussi dollt 'lihabiletl dans les
'i -, allaires n'avail janiais re'iu iou-
*i te L tt'allentioii qiuelle inirilail. Le
discourse du pl."'sidcit iil uie sit -
.nc e du senalt et de la hclinbltre
SNai itl bpour bili d'organise; eI pl(ro
Sgrlaiunic tie la c&l'ltlaliotl tid
19:2.
*" 1 'PAlIIS- Au dinner dotiti ce
soir au C(lulb aniiricain de Paris A
S' occasion del'ainnilversairede tla
naissanlce (ieoi gc' Wasllinti-
ton, M. Louis llarioui, tiiisire
d I la Justice, a (lil: c 11 v.iul
Illieiu consulter ses nioyeiis qi
Sses senliie.ils et lie ipas ess.-
S ver d'aineliorer I'6tal d.: nos
allhires par tides exp&rieuices dout
I' i'clee ourrait i'tred&saslrcuix.
'' fi anlais, coutinua Ic iniiiistre.
SN'&coutez pas les les eieus de
S de liaine q ui ont pr&clii je ne
Ss: is quel d6sir de revanche dans
s eaux troubles, des discordies
survenues entire les Allies el leur
associ6 dans la guerre.Nous soin
irues proiipts, peut-itre, beatu-
":, cdup trop, A oullier Ie in:l qI'-
on nous a ait inais nous galrdons
Sla m6moire les services renu-
dus. Nous ne r6pudierons pas
des obligations contracl'cs i.
.---w-- -
Se raid de l'aviateur italien de Iilledo
SL'aiateur a ichoue
a, + dans sa tentatliue
,. % PERNAMBUCO (Brisil) Le
: commandant aviateur de Pinedo
ia chou6 dans sa tentative de
Svol sans arret des lies du Cap
i Vert A Port Natal.Parti ce m itin
S4 h.10 de Port Canico prcs de
Porto Praya, il a couvert la dis-
tance de 1432 millesjusqu'a 'ile
de Fernando de Noronha eni 12
Sheures environ. Decrivanl alors
un cercle autour de I'le it s'cs'
dirig6 vers la c6te br6siliene..
Des circonstances atmosplhri-
Iques d6favorables l'oitoblig6 -,
Srcvenir A Fernando de Noronha:
oui il est arrive A 4 heures aprcs
avoir survol f'ile. On pritenuI
que I'aviateur a t61 force d' re-
venirpar suite d'une paine t d
aotenr. ,


I BON CONSEIL t
ve to)joulrsI d'un nulr
tiion que vous ponuve
Siir c dc ous-mnime. Ne pen
,jamals'qu'il spit Ientle
cur ou rtiItritre avantulqu
vods l'aie prouei.


i ,),El it s'en alla,. r connme

1 ouvi parole I.,

a vu, If -redi, vers 5 htles
i .lprei'C-s- .i. le buss No 110(
i'Xer" i'aUlti No 1138, a lai rt,
( Mirac es, tout pr'es de i
Isn'm tnh Gardiner & Co. Le
,s/itultiaturelleinent, le p1ui
So' ln omnlg, mrais le 'tlitli l"
Scendit que sa voilure avail
unise tries nlal en point pai
i: u4t're. Bruil, timulle, etc.
. 1(1 c'est l'ternelle lutte du pot
'iterre,- de bois, en cc cas, -
S. alu pot de fer.

i" a jamais vu uin joii lrit de
a. aliale, Staline ? volis connais-
z'? le diclaleur de( tou les les
uessies, le successeur de 1.6-
,tie*, le pape rouge qui loge au
... Lrqinlin. Avez vous danis vos
S, a/piers un portrait de Slaline
S ant vous nie save que fire ?
f' )pportezle aux Bureaux duI
S :latin .. El, en retour, f'oi de
S elltiil (EI., on ne vous verra
uinais quelques Iredaines (ite
*', / us voiUs pcrinelliez I (Gagiez
i1C ,roit d(f Iout vous peruietlhe
a i envoyant le port'ailt de Sla
.ine.


N'avez vous pas admire come
s'arrangent lea cheveux lepersonnes
qui lea portent avec un aspect da
beauty et de soin scrupuleux, si a la
mode du jour?
i Ceci ne s'obtient pas avec un
peigne et une brosse ni applicant de
'eau ou des pommades graisseuses.
Le Stacomb eat le secret de cette
attractive coiffure qui dure toute la
journme. I1 et egalement efficace
pour les deux sexes. Le Stacomb en


creme ou liquid s'applique facile*
ment, est invisible et ne tache pa nl
eat graisseux.
De vente dans touted lee bonnes
parfumeries, pharmacies, etc. Bs-
sayez-lel Appliquez-le vous le martin
et d6poyez votre belle coiffure touted
la joutn6a


Cbnerv. cAw max p.Vesg


Offr. Grati ------
Standard Laboratories, Inc.
113 Waet 18th Street, New York, E. U. A.
Envoyse-mol grati una (chntillon do Stacomb.
Nom
Adrf t e
VIlle et Pays


Le riyleu.'ime d la delle frani.ise
anl\ Elals- nis
I'ne helire ide M. i oicmar

PAIUS -l);ans une lelttle padres
s6e A iM. Mallvy, Iprtsident det la
colmmissionti dts linaices dce l lI
chambre, MI. Poincar- a insist n
sur le caraciere provisoire du L
versemle tIt Invisatg pour I'Anl- d
gleterrIe uti ne Inotlifie nulle- d
meant les droils du Parlement. V
En ce qui concern la ratilica-
tion des accords sur les dettes, i
le gouivernenent a r6serv\ enli i
recent I'avenir ; aucun avanta-
ge particulier n'a ltcW consent I
ou promiiis la Il antique de Fran t
cc. En contre-lpartie, le goiuver-
iiement a fait une proposition
analogue atix Etats-l nis et il es-
pere qu'ils accepteront sur la
deiimande de la commission des
finances tie la cihamnlre. M.Poin-
car' a acccpt- de communique
aussi rapideCient que possible
les pieccs idu dossier relatif aux
nwgociations de Londres et de
Wasiington concernant l'ex6cu
lion provisoire tes accords sur
les dcttes. Le slnat a vot6 un or
dre tdu jour pur et simple impli
quaint sa conliance en la politi-
que econoniiqlue du gouvcrne-
lment.
_-- B5------
L'influenza & Londres
IO()NI)D S Les tlccs dtls ih
l'inlluenza ci Angleterrel qui
avaient diniinue onl aluglillenit
tde nouveau A Ioonres ct dlalS
105 grande villas 990 person-
lics soinot lorlcs tie cetle imaladie
lI sclllinine derniirce conllre 7.5!)
la seiainIe I'pr cdcnte. .o Ic n-
dres cepentdnii la situation sent
ble s'aIul6liorer.

Au sujet de la d6mis-
sion du llinistre des
Affaires 6trang6res
d'Espagne
PAI1S- Ies jourll x l l 'au-
jolurd'hui soit unanimes I trout
ver tI a ni s ia cl6nlission cde
NM .los ; \Yallis'.tl, iiii'rc C des
Affairs 6lranglres id'Espigne,
une preuve (jiie le gouverne-
ienlt die Madtlri comprlllendl mainly
tenant l'ilcolpatibiliti de ses
derniers desitlerata nvec l'esplrit
et lc lettre tdes conventions inter
nalionales.iLa I'rance prelpare sa
rt(ponse a tideriier Inimmoran-
duim.

L'imbroglio chinois
IViU' rane loHiTi,'re criitoise homnbarde
Shali!lhaii
SII.\NGI.AI La cont'ession
Iratn;I iste 1e Sh'luaighai i 'tl at-
telnt par tdes projectiles d'une
canoniirer chiuIoise du goLuver-
netient nationalistle qui tessavait
de botinlardt-r arsenall de Kian-
gnian situe A 1.)()0 u itres La
sud.

1'inlerenltion iles Etals-l'nis
au ticnr;aqua
Noll Ic('s t(lll:ultecs dRun e1)re'-
S tllaI * p ili!i de \1. K'rlloyff.
WASHINGTON Le Hcipri6-
sentant Moore, dinmocrate die la
Virginie, a ireniouvel auuiour-
d'hui ses attaques contrl-e l; I poli
ti(| ,-e iuicir: i tuavoyeciine des l'titls-
t'nis. I 1 l lde)(st nt' resolutiont
demandant au secretaire Kellog.
poutquoi les forces ;aime-raines
au Nicaraigua avuaielit ete rece'ii-
ment auiucnltccs. j


E -
11 peu

d(e Iots...
.vanlt-hier est part pour
es Elats-Unils ah )bordduslea-
ner Cri-tobil (de la Panama
,ine, M. )Duntn qui fut l)irecteur
lu Bie t in e(I Conitilutions
lepuis I institution tie cc Ser-
vice public.
D)etmain aprcs-iuidi it 4 hs.
i V aurl, anu Pairc Leconte, match
te tootl-ball dte 20ce catigoric
neltre << Petite .leunesse Sportive
Idlitielnne et t( Violette Alhle-
tic Club ). Enitre : (0.50. Arbitre:
-acine.
)epuis miiardi out commen-
c les Iravaux d'installation
d'uneic ligne t160plhonique public
que reliant- t ascahobasa iitinche.
Le 10 avril aura lien Ie
2nine. tlirage de la ralle d'un lot
de c ~ Mipagiie et de liqueurs. II
y a 52-iots gagnanls. Billet : ( 2.
Le Pere Manise prchlera
dtlianlche A l'Ecole Elie )Dubois,
rue duCentre.
M. Etesse Monsanto avise
q(lue son lEt;iblissemenlest trans-
Itre dtc lan Iaiislon (Greger, (halip
dte Mars, i la Mahis DWlIly pros
de la P. C. S. .
--de A\a hler, vers 8 hs du
naltin., prs du iLarche Vallire,
uin nalaiidrin, cliauss6 de sou-
liers d(couveCIts lluncs el tie
chlaussletts dte Inmne couletur,
saline tni assez grossac de calt,
a il arit'Ocl l)iar un agent tie po-
lice. Au lIureau.


Le ch6mage
des Jours Gras
lHi-auctiil tdi nos lecleurs nous
ayant dciii-tid' des I)r6cisions
coIlCerIIant ilC C'iiiIage (Ides jioui'rs
(rias, inoLt Illnus sollllesadresse
atil Secrtitairc's d'Elat de 1'tIn-
htIrietur ct tIc 1'lsllIuclion Duubli-
(Ue. ( ctolloitl ll' incnt A I'A..\rrt oltticicl
(jui a l pbillit par L Ab Mlin, le
lutndi S I'\erier en coturs et le
naldIli ler Mars pirochainl, Ics
Services plul)lics et les i'cols
clh'iuierl' t A partir tie iiidi.
I)oin, uiiraint ces deuix jours
iwas, i n'v aura chlitage 16ga-
emientl autorise que pentlant
l'apires-inidi.
--- -- -- -- ----
EnI Plaine dou Cil-de-Sae
Vols d'animaux
Depl:is quelques jours, les
vols d'animli aui doinestiqiues onl
repris de plus belle en Plaine
dtu Cul-dcl-Sac. ,Dans Ic court
eslace dtlune seillniine, l betitls
et 3 chlevaux ont el6 voles datns
la section de Gros. On( vole alssi
IN Cazeil et A C(azeau Pelite Place
ot dics chevaux, (des beiirfs ct
autire animnaux (isparaissent,
enilev6s par des malandrins ex-
perts eni ce genre tie vol. les Indal-
hleureux lha)itanlts de tces regions,
notatiuinit ceilx de Sarthe, de
I)a-nicnis ct d':iitres habitations
situLes dliiis la '2-ie S action
des V\'aril'ux sc plaignent de
L'ii dlccitnc t dlu p)cie de vigi-
l:tiic dl cs ot l'iciers de Police ru-
ralir quic ne s dollent autuni
iliil p tini" ext'el r l itne surveil-
la iiice t'cl'icicte isur ccs haltila-
tiois places sous Icur garden. EL
i!olrs Is mnalIfaiteurs en tont
larigcnlicit leur profit.


iM


--- -. ... -


JEAN BERTHEROY
est morte
I. '21 jlinviver 6coltnuh' eIc incte
SI"a hj IIppe, Al Cainnel (''ri:nucv)
.Mlne .leal Beillerliov. Elle (tait
uI'e AI Hortreiaux cn 1 <>8. lKIle
est l'nuteur dI n roman ltrs IL,
en llaili, La Dansesiis de lounI);i.
EIle comn(losai ntssi des recut ils
IL' V I'S (otl I'1 l ;l f: Iu(o roinlit '
i;r" l'Aciade.nlie lrn;iitlse. Ses
tIIIli'ts (ti'vreS, intsliircs )(ipour
l: plulp rt (lie auliqu16, < soni
1l'ine vie inlte .se vt (l'tiic trI s
lhelle I.ictluire liVne .Iean BIr-
theroyv auparlenait A In lUgion
,i'l illc, ur. 1Ile i tit chlevallier.

Ecole Elie Dubois
i)iiiiuncle iroclhiiii 27 1\&
vrier le l6ivi6reiid IPile M;lnist
.,:,sisti ra f la h i 0u1tioii tcs .\n-
iletliles El`Ives tie I'Elcole Ilie
Juhiois. A 10 lires il leur p'n Ic-
ia. Que toules viencnnt enten-
tire lc PIerc si d(voud nu ,peuple
:Iltiiln ; que touels se r cniuent a
ia riuiiioii fitiiliale tie ce jOur
oil Isulesat entid le IcuII uancic lilies
Ilaitl'esses; (qtle (outes eilin rc-
|);i>ssc lut q(ltliues ioltoeliits lheu-
I''uX ldans c tlle nlii.s(ai l ohi s'c-
coiulrent Ics mniictlcircs nn;ies
(de leur existence.
--- .
Grave inceudie dans
des champs do caniie
k Cuba
Par Sans-fil:
IAVl.\A.- 1Un iicclndie qui a
Mclait dans les cliaiips le cun-
nes a d6truit 500 millions tie L-
vres de cannes, a Caniagucy. 11
y a tu pllusieurs ouvriers ltcgi
relient blesses.
I- ---- I I

BELLE PiiilE
eIl dui mots pP lots
PILULES O(IIENT.ALES
leo u., qul dvelvoppeut, raller
milsnut. reounllltueutl ir lo"au
oie(l>eut Le* saillAii n.neuo e det

J.. ms
Ipau| ct doant oI buIt ual
B iBf *u*.z entbo a & a u
1 L ar"" 1kl A llirtI"*


Po ur le Carnaval,

vous trouverez chez:


Un bel assortment d'Articles tels que

Scrpentins et confetti, fil de toutes cou-

leurs et de toutes dimensions; des col-

liers magnifiques; des rocailles d'une

(Irande originality; des perles de toute

h)eautl et bien vari6cs et pour la clotu-

re du Carnaval, des alumettes Ben ale

ct des pluics d'(toiles, etc. etc. le touta

de tries has prix.


_________ C


Al


Aiines de Progres
U


1lRAPPOltrersT OFIe CIELde

RAPPORT OFFICIAL de 1926


Assurance en course

Nouvelles assurances

Crises 1926

Actif


Or



4


* *


LE MATIN-- 2:5 F6vrier 1927


Eug. Le BOSSF & Co. A!
__


361,166,647 *



70,630,396.

67,643,709.

gents s


i~__~ ~_ ~ __ ___ ____


il |% c\ ex i,.\t 1it,', *i.N. 1



Nen-Orlihans & Soulh Anlrrica Siainship omipau Inc.
PIOCI!AINS DIfPARTS DII:ICTS POUH POIHT-AU-'HIINCE HAITI
Le steamer "Trt)inpenlibl ayant laissc New-()Orl6ans le
21 courant scra A Port-au-Prince le 27 et coutinuera pour
le Cap pregnant dli t1rt pour ce Iport.
Le steamer 'da" liaiss-ia New-Orl6ans Ie 8 Mars pro.
chain pour Port-au-Prince et les ports du Sud.
Ce 24 Fevricr 1927.
A iDE MATTEIS, Agents


- --- ---- --


---- --- -- -----


il-G i I''oab


-- -- --


t-- -


Toute la Joumree

I conserve vos cheveux avec cet effet
6ligant que tout le monde admire






LE:MATIN-2 25 Fevrier 1927


4 ifs


(Itl


('(Il'fltr)(II -t


granlnne pour le
d6til6 du Cort6cgo
.- Le 'are i .c-nill scira
fcCeddpil IgI ', Ipl l"' ii r:s-.-
l iie iIl des ni s'tles., v'e-
c, etc, etc. .
.jaqt c,.jOi i 'a2 ir,'s 1/2
sir111c r)i 'pl e '!i i ai
ceix qii sl S l)ro Io'enil Ide
lt parti a cole c, q(i'ils
I se lendi(l .it I',r Le-
llt'( ) l)'irai le DI ,ile,
'er pire'C ses, I:ouiir Sil-
lit icnrii' ci-cl p s iimli-
L. corltege sc"'i f(rmnI
4s les Numnl&ros ayaint
tlu prix, lesq(iuels lNu-
Sseront (isipo(S)t (LI
indiqu(L' i-dessous :
- Au miiloment d lile
I la Tribune, cheque
rostationnera 10I iiminlu-
i de lailiter Il's iapip6-
is du Jiury.
- Ii (lisitaine e( 5 me-i
era rigoI l I (lisiis ii t o1 )
e el( Ic' s dl il' i cn IIls N1.
l or'n';i le c orllge.
-Le o'()ri't eisli(i('i ell
sera toijouirs |pr'cde
iquel (de genlda rulMes et
par nil aure p)iqu'it.
)ISI'OSJTI X Ni ( )oiT':(;I'GE;.
-Sa MIajcsl'e Ic i{oi Car-
nav'ial.
Les (CaivAlealdes.
Le j'uiif gras.
Les buss cl tliggys
decores ct occupis par
des masques.


rnaval

de 1927
lucces assur6
les cells reillemnent de--
es d'etre inega:ables et
nir les sull rages d( Jury
it s'empres'er de laii;
*mplcttes chez
tAWAS HEIRMANOS


F'cs e. iin tlites ipar des

-- Lci g o0upc's ;'pied.
- L + cline etl 'ol colr.S
- I.es clCars rep)r6seilta-


Carnr-,:alsl Carnavalsl
Arlicles diver: plor travestis
les plus o igiulnlax : Imasques,
bonii' ls, coilflures carnavalcs-
qucs.
Tons rilicles pour routes
sores d(e deguiiseents
Checz


ANTOI.SE I:()Y
n faiace de I Slalion des
Pomp.lers -- (irand'lue.


lils.
10 -- Les atilos dedores et
on u!p'es par des Inas-
ilues.
11 --- Les 'iides ( me1rin-
guCe" el g osses l;andcs)
12 )c'Iguiseinemits et voi-
Ies q(IelconqLuets noln
I ievtis lpI'rni les Nu-
iiinros aiyant droit i
(In iprix.
rPicouLis- 2 1:c6'rier 1927
Du LIPare Leconle i lai r e
O.wni1ld Du)nrand jtusqtiu' lai
Grandiie. )
I)air l Ia 1ainmd iue jii iqu' lu
ruec Mac:ijoiix (20 Ill).
Pl:r Ii r ie Mic Iajoux a la
lrue dui Cellire. 0
Pai la i ti edu oC1en re a la
l 'e deIs I tI' Cs (Is(19 s 1)
Pr lr i I li des IC sars ii la
rile d;I e doiilIIe.
i r i la: ic dii Pet iple i i la
i, i' !i ruec i'.\vee 'i la ruede
I'El' ilil ,
Pair l. ruie dede 'galil6 aIn
Chainmp-de-M.iias en passant
devadil le Ilahiis des Finances
cl le l ialnis Nalion:l..
'.8 |,'evricr 1927
I)u I'ire L.ec(nle "i la tRue
de la I0oilutioiin juisquliA la rue
des ;iserneil s.
Pair lin rute des Casernes iA la
rie (diu M iagaIsi[i de I lEtat.
IPar i'n rne di MagaIisin de
I'Etat ai ia rue du Fort Per.


The loyal lail Steailship
Packet company








I.e S/S ((;Conway allendu
i Jaciic l le .5 1vrier coura il,
sera a Port-au- since le 2
Mars prochain. 11 repartira le
memnle jour pour les ports Idu
\oid et I'Europe.
Le steamer "Kara"' est attend
-i Jacliel le 12 Mturs iprochain.
11 arriveral ~i Port-au-Princc, le
16 Mars,
Port-au-Prince, le 23 Fevrier
1927.
.1. DAALDLR Jr.
Agent Gineral pour Haiti.


Remerciemonti.
Les .uni.les (i;61ira,Fi: n is et
Kauiin nmerci nlt Iien sinllcic-
mient tous les iiis tle la Capitale
et de 1:i Province, parliculiere
ment les Sweurs de St e ose (de
Lima, les F'ieres de I'lnstitutlito
St Louis de Gonzague, I'Arche-
veque Elia Dib et le Club Com-
mercial Syrien qui Icur ont don
n6 des thenoignages de sympa-
thie A I'occasion de la niort de
eur cher et l'r grette
Joseph Gebara
'lles les print de trouver ici
I'e.lpression de leur vive gralitu-
tie,
Poil-ai-l'rince, le 24 fcvricr
1927.


Kesse do requiem
Les families (kbara. Francis ct
'aim leront chanter a la Cathi-
diale, le mardi ler Mars pro-
chain, a( lheures et demie du
martin. une messe pour le repos
de I'amnic e ie ur regr'c'le
.""Joseph Geb(ira
Tlecs lprient leurs a1; s de con-
siddrer le present av s comm-,
invitation, en v assistai t, ils leur
front hien plaisir.
Port-au-Prince, le 24 c1vrier/ 27


Par la rile du ( ultii ;' la rI c
(Ies C&sars.
P;ir lai r Cue d s e:ars i *I.
(;,andl'ike.
( ar li CrIiid'Rul e la rus
Pave en imonlIant pur I'Ave-
nue John Biirown (l.alue )ju
(q a I' liiiipasse I ivl .;i 1(.
iPar l'Ilmpisse LIaav;(:aI il I A
velllic lllarilliiniire(Bois \'el
1na I ;
I'ar l'A\enc ICLama;rlini ert
ia I'Aveue (rtcgoiic ( (ale Pe-
tit-Fouir.
Plir I'Avenuiic (rgoiric 4 la
lotule ) 'Pri've l I ir AiiIaiiil
Par la iroie du I)r Aidaiii
vt Chill (p de Mn,1;i en passanll
lpi' la rue Capoix.
lcr M.ari 1927


Radio
Voici le pri,ramine (jui era.
excti.l, c- stor, au lonCee iL d
It lio :
8 hi. ). in. ()rchestr du 2 lBi-
giment de marine.
1 Hello Petit Cygne Fo trot.
2 Cette Nit Cen Arabi ox
Irot.
3 Plus de Tourments,Fjx trot.
4 Scule.nenit tnl ve ti cm1'oi.
V\lse
8 h p.15 i n) SI lec;io (ste clinlit
par Mite' .iacquliii \\'itciicr
accoiii)agine au lp.imo par
le)Doctelir N. St. ( lr.
1 Les II iguenots de Meyer-
beer.
2 Marquilla. ;de V. 1. Schert-
zinger.
8 h. 30 p. i'pi.clnre par le Ser-
vice d'llygeine.
8 h. 45 p. hi. itecial de lianio)
par M. Paul Tl. lto.lialn.
1 Germiaine Valse.
2 Idillio. M6lodie.
8 h. 55 p.in. ()rclestre du 2e l1-
ginmeient de marine.
I Slippery Elmi. Fox Trot.
2 Katinka. Fox Trot
3 Idolatr ant Fox Trot
Reprocle-le: i la Valse.Valse.
AVIS
Le soussign ) porte i la con-
naissance des organisaleurs de
la rafle d'uneimaisoni ai large si-
se angle des rues Borgella et P'
tion qu'il a gard le billet por-
tant le No 41I1 don't il rest d&-
tente poupour en avoir fail 'ac-
quisitioli.
Port-au-Prince 25 Fevrier 1927
Llio SAMPEIUI

ENiAG ER SI
Pour teindro tous tissue :
LAINI., COTrO., SOI, tc...
*iecua rodult n'6ftle
"1 A AIRESOU*E:
t ic I' nti ugcin- p;"HIOU, 41, Plce Volihtft,
IN t(odtM bonn*.. mallos kM I.
SL~ne < E"o ji J.u "io .ijrg l.u adrtsa
it V' C. FERCOO. t A-N.IRESS ,..) Fm


Panama RF


Aiu Boln Iarcie


Grand'Rue


JJ t-....
e. et pour' bdl 1I

I PHOSPHATINE

FALISRES
Lea meileur alimant de Efantb
depuls I'&ge do 7 h 3 mole
et pendant i* orolsie\noe
FAIIUTI LA KIITmIn FOITIfil us Is
R*RcommandJ aux M&res
qal neerr's nt
et aux Convlscacents. 4
l TRlOTO@UT
6a 1& }
9,u isLa rohetl. -
ic I1_


Pour Il Carnaval de 1927

la creme merveilleuse,


sera


de touted utility.


D1) Pare Le.ccoilean u tC amlip-
de-,\IMirs cni passant par lc Fail
bourg Salomoin.
Sa;ir Ie Cham)p-de-Mars i
coin (iu Pelit- our cii passan:
tlevalii la Sl;illie dle I)cssalines
it par I'Avenicie Mgny..
1)u coiTn (li I elll-Four i
1'Avcn uc ( i n' .jt iqu' 'il
rIle n SI.cr(,I (V':11.
DIC la 11uc du Sacre-r&oeVa iur
I'Avcuuc de 'Turgeau jusqu'I'
la'rue Camille Leon.
PaIr la rue Camille Leon ai
'Aveniue Lanmartinii-re( Hois
Veria ).
Par 1' \v enuic Lminartiniere
aul Chemini dlcs Dalles.
IPar Ic Clihmin des Dalles
an (Chamip-de-Mars cn passant
)ar i'Avcnuie )ucosle ( Rut
'ernct.
LE; 'o rIT':: SPACIAL.


CONFETTIS, Serpeninss
colliers pour masques
Shez ESTEV & C"

_.


Service d ftrt1 et de pss8'gers entire
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, CANAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUEST de I'AMEIIIQUEdu SUI).
I e plus r'pide(. t le plus direct service de transport de pssagers entire la i'i el
les polrs i'uroipcns via Ncw-Yord et Cristobal, Calnal Zone, Islliie de Panama.
Voici l lisle dIe nos agents pour les pirincipaux ports de l'Europe:
Angleterre Ecosse France
Mrs, G. W. SIIlLDOM & Co 17 James Siredl, LI.1ViElOOL, ENGIAND


l l IIIACE:
Mrs. SHII.I)DOM & 0 seul rcpr~scnles
par les uiiaisons sui'lanl's:
GELATILEY. IIANMI:Y & Co
21 Rue de la iepubliqaie
Marseille
IIlNL:) I'EIPONx& Cie (ild
.53 Quai Georges V
liavre
HIII:INU PEImON & Cie. Ltd
Itue (I Moulin i vapeur
Boulogne s/Mer
HEHNx PEl(ON Cie. Lid
951 ue de Marais
Paris
HEiNU I'ERION & Cie. Lid
Ilue de la Tranquilliie
D)unkerque
III RNIU I'EION & Cie Lid.
Rue Roy
Bordeaux


C() L NIIAGUE
)Danemark
Mrs. E. A. 13IxlNnX & Co.
21 Allengade, Copenhague
GENES
Ilalie
Mrs Illimul Coi; & CLERSI
Piazza S. Mallto, No. 1S
Genva. Italic
ClIInSTINIA NONWAY
International
Speditionsselskad
HAMBOUI(iG, (GI.;MANY
S Mr H. oge'malni
Hii iburg,i ;er iiiiny
GoTTEMBiOU&loC, SWElEI)EN
Nordisk Express
Gotlembourge, Sweeden
j ROTTERIAM, HOILLANI)D
Mr. H. \ogenann
lRolcidmiii, llollande


O. B. Thompson
General Agent
Port-au Prince, Hlaili


Private Telephone No. 525


General Office Telephone No.425


.-=1 -~- inm I ~- I- --- ---


A.de Matt6is& Co.Repr6scntanits pour Ha'iti



*.
9.


-' -


- r L 1 I r ~ ~31 _________ _~~_~-4--~-~-~- :7---:-----1--- _~.i--~-~ --- _ ___ ____~ =---L-_3_- -- -- ------'----- -- -T----


r


- ~---------- -~---


PAPER CRI PE pour


confection de Costumes


de Carnival,

Uni, avecC fleir, (lore et

arqecnte.

Chapeaux en paper cre-

pe. Conrettis en sachets

et par livrC.

EIn vente

AUt BON MIA(ARCHE


I.a Crmjne merveilleuse esl une Icrme liqu'de, blanche.
qui done au teint un veloul6 inconmipr.ible, rifrait hII nl
peI:u et rend le visage splendiide. Bien quc te crlationi r-
cenle, elle a ui succes mondial. Tous ceux qui vont au hal,
nui Cin lma, au tlh6tre, dans les reunions mondaines de
jour et de nuit. I'emplo e.it avec plaisir. parce qu'elle
olfre I'avantage immense de n'etre employee qiiune fois
pour plusieurs heures et dispense de renouveler sa poudre
de leinpsen lemps. Apres le lal,ceux qui onl employee cette
"cre.ine meiveilleuse sont toul t)onnns de voir leur leint
aussi frais. aussi pur qu'avant.- Cetle Crme n'altaqcue pas
la peau, conserve au contraire sa beauty, cache les teaches et
(tlfectuosiles du visages,combat les rides.Aussi esl-elle cha-
Icureusenient reconimand6e te I'unec A I'aulre, si bieNci (ce
les llacons s'eiilvent clihaqe jouir eC1 (iqnliI.
D)cnandez ceilec Cr6mne imerveilleuse de beatiul an Noi
.T13 de la Rue du Mexique ( ci--devani It uc Traversierec),.
P','rt-au-P'rice. Le index dC; eiloi est impri iun sur Ic
facon.



railroad Steamship Line
aA







LE MATIN,- 235 lFevrier 1921


- -.. .-


Ces A In non uc


s VOus iniilresseli


lis e-les


- --


rU RODONAL-


Goutte
Rhumatismes
Eczema
Arterio. Scl~rosc
Obbtits4
Calculs


S. S \ sIt, i..


Netioie
le Rein

late let folo
et les urtic.ulliioes,
c o'.,.<.ut tl'u Jc irit i,t.,
O( iti 't"' !a ..irg '.',a
p" t o.r...",'. . I,... ', t.lJ'
|* n.t,,, 4 . ,
(* ii.: :


I ,


I-


Les


sedils


pcintulres Inalterables


-Ingallon deoces peinlures convenablemenltappliqub recouvre 700.pieda carr6s de surface. Voici
les important 6dilices ou notre reinture a 61t employee .
Eglise du Sacr6 C(eur. Turgeiu--lEgli:e Saint Joseph, Port-au-Prince--Eglise de Portlde Paix
Cerele Bellevue Royal Bank of Canada -- Banque Nationalede la Republique d'llaiti, Port- "
au-'rince Bt que Nationale de la Hipublique d'llaiti, Aux Cayes Banque Nationale de
la R6publique d'llaiti' Peti,-GoAve Banque Nationale de la H6publique d'llaiti, J6r6mie
Banque Naflona'e de Ia Rdpublique d'llaili, Jacmel Compagnie Electrique, Rue 4mericaine
Bureau du a Matino,liue amrricaine IRadio Corporation, Hue Feiou HlItel de France
HRue du Quai B r Terminus, Champ de MarsVilla iartioeao, Turgeau VillaAlcide --
Martineju, Tl'igeau-- Villa Leon DAjean, BellevueVilla Rne. T. Auguste, Pition-
Ville Edmo-d Mango,)is, Peu de Chse VilPa Maurice Castera, Peu de ho-e
Villa Minme Veuve T. Auguste, Bois-Verna Villa Antoine Talamas, Peu de
Chose-Rodolphe Honey, Peu de Chose-Villa Flechier Anselme, Turgeau
Villa Ed. Lespinasse, Bellevue Villa iene Faubert, Bellevue
Villa Mme. Veuve Barbancourt, Bellevue
Villa llermpnn Pasquier, Pen de Chose Ville Me A. Morel, Bellevue
Villa Oswald'Brandt, residence Villa Luc Th ard,Qois Vern&-Villa Luc Th6ard, Avenu Jobh Brown
Les meilleures constructions Architecte Geo. Baussan Les meilleures constructions architect
Daniel Brun Lea meilleures constructions architects L6on Matbon
Pour yro commander on tout autre renstigLement, s'adresaer I
Geo. Jeans6me & CO
Hue Firou, (n lace de la Banque Nationale


RAFLE


A cause des fetes qui avaicnt
lieu avant-h er toute la jour-
nee i t ine-Variet6s, le tirage
de la Ratle de la Maison iA ta-
ge rues Borgella et Tetion en
face du Lycee n'a pas pu s'ef-
lectuer. I aura lieu d6finilivc-
ment Dimanche 27 16vrier,
dans I'apr6s-midi.
Le public est cordialement
invite~ y assisted.


LA CHALEUR AUGMENT ..
DONC BAILEYS BEACH

Blaborg-Am ike Hlile


Le steamer ((Grunewald )
est ateindu ici vers le 24 f6-
vricr veniant de l'Europe.
Le secalmer (CMexico est at-
lendu ici vers le 3 Mars pre-
nant du fik ~tpour l'EuLre.
C)LOFFSON, LUCAS & C
Agents Gencraux

Changement d'Adresse
(CordoieIrie 1"' Mot (Ca'rmul
Mr Hippollyte Jeudy annon-
ce a ses nomi reux clients que
depuis le 31 janvier, la
Cordonnerie i(Moit larm'el )
est tranlrbe L la aGrand'llnu
A c6te de I'Administrationi Ge-
nir le ides Postes, maison an-
ciennement occup6e par feu
Ernest Camille.
11 leur promet come tou-
jours le m6me soin dans les
travaux qui lui seront confi6s.
ON t-)i veCra gasoline en
caisse en lace de la station des
Pompiers i 4 4,10 la caisse.


Colombian Sleaniship


Company Inc.
Le steamer "Bridgetown part de lew-lork
le 19 Fivrier courant directement pour Fort-au
Itince est attend le 25. 11 repartira le mimne
jour pour Petit -oave, ir..g)ane, Cayes et Jae.
mel en route pour les ports de la Colombie
pren:nt tr6t et pascagers.
I'ort-au-Prince, le 22 F3vrier 1917.
Colombian Steamship Company Inc.


Gebara &,Co, Agents


VC1'ff.,l '. "k I t.ll it

pcurent se conserver dans tout
Sle kur charge et beaust en leI
lavant avec le
'


-INDISPENSABLE POUR
IOUS LLS TISSUES
DELICATE


MJ.u.


* %.% a


Proprietaires


Suuvenez vous qum le,
pneujs les plus M lides, et
es nmeilleu 1 es tubes .on'
labriquds par Fires'o1e.
.Firestone Full S' e (;um
Dipptd Ballouols onl le
plus connus et Ius plu ,
recherchues
En stock clrz sou, i
gqn vous trouvern z, t u
tes dimensions de pneus
;Iqulier, Beavy Duty,
Balloon, HiIh des tubes
et patches.


-p.


d'A tomobiles


I;.


OOD E


Co.nmrn pour scs aulres product,
(;d Tear labrique scs ccurroies d'a-
pttis des rilhaod's pdciales Blaboree
dans sts laloratoires. r'
Les courroies ordin.ires en cui,
pr6s av ir sirvi pend ni un court
space de temps s'amincisse t,se I,.f
'illent,' et linalemeu:t, ctdent.
eci a p( ur c:uase la Iriction i .-,
qu~lle ces comoroies sont soumises
sans qu'ii soit poss)lle de les lubrilier.
Lkes Courmoies Good Tear,au contraire,
out iune ,substance qraiseuse conte-
nub dans Icur construction, jui les
lubritie automatiquement, conservant


par ainsi leur souplesse e4 leur diasticitd.
Quand on se sert convenablement des courroies ~e year,
tris lon!ltemps et donnent un service surprenant.
Les courroi(s de transmisions Good ear sont faites dans
menssions etpour toutes sortes de travaux.
Essayez les la j rcchaine lois.


Courroie.


( c d Y ar


elles


Boyaux en caou!


The West ladiesirading (

FORT*AU PRHINCE-SON1AVES CAP-HAli


SII
I!


Courroics de Transmission


I


I
L.-


* / I
\ 'Il~rDolr
.- *^. *' wkfc
oJ'&ju


L. Pieetzmann-Aqqerholm,


~CI---L- -


--


II


~cc~-cc~----. --am~,,--*3---mrr~-- -FI--~--~- ~- --


_ --- C-P- - - -- ~-gLL-iPI----C-iiLS----_;- I- .-e .-- -


t.h ,', .,. .,g 6 1


N. . "A ,". .-


AC=4N


PIln tl 1 ' ) ''. -


Sal al$i'l:l'l iicHilf s




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs