Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04400
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-23-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04400

Full Text

















*l.


- ------ -- ------ ---~- ~ ------- ----- ---


)pme ANNIE N 6032


POR f-AU-PRINCE ( HAITI )


MERCREDI 23 FEVRIER 1927


- ------- -


Itlite chronique d'outre-mer


LE DESARMEMENT


Entourchant nouveau le
vieux dada de la I)olitique ex-
1trieure amnricaine, le d6sar
mement,(celui de la politique
interieure c'est le week-dry),
le President Calvin ( oo-
lidge invite les grandes puls-
sauces A limiter leurs croi-
seurs et sous-marins come
en decembre 1921, on limnita,
A Washington, I e s capital-
ships. '

Les r6ponses, scion les in-
iormalions die presse,arrivenl,
des latins, d' june, du cou-
sii: ailglo-saxon. IEt on song
i ce que fut, en faith, la prece-
dente conference de d6sarme-
ment. Dans une saisissante
etude qile publia THE AMIErI-
CAN REVIEW OF REVIE:'s, M.
Franck 1I. Simonds, I'un des
jiArnalistes les plus avertis
de'a libre Amerique le revela.
De la.limitation des capilal-
bhips, butavouLe de I'anaire,
les yankees navaicnt cure. Le
Ilut de I operation l6ait la rup-
ture de I alliance anglo-japo-
naise qui emptechait de dor.
mir les bureau (d M. 1 u he,
ses amiraux. lRupture clue tinl
accepter I Angleterre sons la
pression de deux de ses Do.
minions,le Canada )ouss6 par
,on voisin am6ricain, I'sus-
tralie hallucin6e par sa han-
tise du peril jaune.
En faith la conference de con-
g6 naval, ce fut cela. Quant au
d6sarmement, on en parla
pour la forme, pour les naifs.


Ce qui ne trompa nul split
renseign. )Deux caricatures le
mon trrent....
La premiere, de ( Simnlic-
cisinus o: I'hymne a la 1 aix.
Ils sont cinq A le chanter;
I'uncle Sam, Marianne, un pe-
tit lap, John Bull, et un Mus-
solini avant la lettre. Visages
de bons Zigues 6panouis. Oh
leur donne it le bon Dieu
sans confessTon. Et maintc-
nant I'envers du decor: cha-
cun de cesexcellents garcons
et celtt jolie garconne de Ma-
rianne portelt, bien caclihe
derrnire le dos une armed ter-
rible; i l'usage de I'autre ou
de la paix ?
Charmant n'est-ce pas? Et
voici I'autre dessil, de ( Kike
riki *: toujours nos cinq co
pains, !es m i m e s. Autour
d'une table ils s'embrassent.
Sourires. Rircs. Mais sous la
table, un (Eil, aussi indiscret
que Ic Notre, a note sur les
genoux tdes Ions camarades
ui browning, une machin-
gun, un style, une bombe,
une haionnette.
Dsarmllenmnt. Forces. (On
pense aun mot terrible du pen.I
seur rdvolte: (Je vous le dis,
en verite, la paix nest pas
dans ces palabres,pas plusque
dans les coimdies des impi-
rialismes camoufles. a paix
nest pas dans toute cette pi-
trerie mensongere. Et si elle
nest pas dans la conscience
des peuples,eh bien elle n'est
nulle part! ll


Une lettre de M. Constant

Vieux au Directeur du

"Temps"


A propos dfupe s rie d'arli-
cles public par LE TEMPS )oel
traitani des evenemenls qui se
direurent d a n s les premiers
jours de I'intervention, amiri-
caine M. Constant Vieux a
adressd la letire suwante au
Direcleur du journal
Port-au-Prince, le 18 F6v. 1927
Mr le Directeur du TEM PS
En Ville.
SMomsieur le Directeur,
L'auteur de la ssrie d'arti-
eles ue public votre journal
ous le pr6texte avou6 (d'6-
clvabr notre opinion publi-
que sur les caractlres et les
tlti de action am6ricaine
tllllurs et chez nous, mais
da le but vrai et inavou6 de
continue une vaine campa-
gue lectorale pr6sidentielle,
d6passe tellement les bornes
del'admissible et froisse A ce
point la v6rite historique na-
tionale que, pour la dignity
,4 tristes 6venements qu'il
rlppeIle a sa tacon, n'importe
qui peut etre autorisd A pro-
tester afin de r6'ablir les cir-
constances allit6es d'une fa-
fon si outrageusement volon-
taire.Car il est impossible que
la conscience des honnetes
gens qui pensent (ce mot est
en tete de votre journal) et
qui savent (ce mot, votre col-
laborateur semble le croire a
i son usage exclusil) ne se re-
volte pas en presence d'une si
folle audace, audace que ne


peut excuscr quc la chimi ri-
que ambition de votre colla-
boraleur devenu son propre
pan6gyriste, el qu explique
seulement une hilarante ou-
trecuidance de ( parvenu in
tellectuel si croirel tous les
autres plus bWtes que soi, si
betes qu'en verite ils ne sau.
raient point distinguer le faux
du vrai, un hoinnte citoyen
d'un arriviste forcene.
Mais vous admettrez bien avec
moi autorisation A la portle de
chacun se change pour certain
en une inmprieuse obligation
quand, A c6tb de lounges men-
song6res don't se grise un mau-
vais journalist metamorphose
en historien t16mraire, celui-ci
ose encore leur adresser des
blAmes et leur jeter 'intamie.
N'est-ce pas en effet pour mon-
trer aux calomnies cette obliga-
tion sacr6e que la moralili de Ia
loi leur accord le droit de la
r6plique In place mCme oiu 'ef-
fense leur a dt aite ?
Or, en parlant du second Ca-
binet qui collabora avec le Pre-
sident Dartiguenave, votre col-
laborateur a 6crit: ( II (le colo-
nel Waller) imposa des titulai-
res pour le portefe lille des Fi-
nances,et:pour celui de I'Iinl-
rieur ). Et plus loin il a ajour:,
Sdesignant nominalement celui
qui eut a occuper ce portefeuille
de l'Intdrieur: Le Departement
rhinisltriel plus specialement
charge de l'organisation politi-
que et administrative Atait oc-
cup- par M. Constant Vieux, an-
cien agent de notre systlme mi-
litpire aboli, que sa carriere an-
te-ieUre n'avait jamais prepare A


Occuper des functions aussi d6-
icales en un tel moment. II si-
gna avee la parlie amnricaiine
les derniers rcglements de la
Gendarmerie, nclltant nos Conm-
missaires pris du Slate )epart-
ment devant un fait accompli
etc...
Me voilA done tres netlemenit
imis en cause. Personne ne pent
me conlester mon obligation de
repliquer.
Faut-il voius dire, Monsieur le
Directeur, <(iie je t;is un Inr's
mince cas du jugemien tie votre
collaborateur sur ma t prepara-
tion A preuI:re part, dans la
cruauc tdes inoments que inosi
traversons, aux ( dilicates )
tonclions politiques de mon
pays ? Elt coivienidrati-il que
'avoue que les haules fonc-
lions de Ministre de l'Int6-
rieur, que j'eus I'honneur d'oc-
cuper pendant Af peine deux
mois, mavaient paru iOre en-
core plus delicates ) que ne
semble le penser 'historien de
voire journal, A cause des cir-
conslauces de desoiganisation,
(ie corruption et d'avilisssement
dans lesquelles mi'tait echue la
lonrde succession politique lque
.l'avais accept6e ? Rolmpu A la
lulle, sir de moi-memie et des
coups que je porte, ayant des
tails et des homes de chez
mot une connaissance ample ,t
scropuleuse, je me reserve de
choisir le bon moment pour
franper just et ort...
Quant A present, je me con-
tente de savoir que si j'aviis
choisi (I elre un tancien agent dle
notre systinme militaire,) plut't
quun tripotier des anticham-
bres presidentielles et des cou-
lisses parlementaires, c'est que je
prefore la vie rude des combats
oi l'on s'expose, A la lutte qu'on
livre sous des masques hypo-
crites et dans laquelle, pour
armes, au lieu de la carabine et
de 6Ip'e, on n'use que de l'in-
trigue, de la bassesse et de la
perfidie. Cest aussi, peut-etrel
que je pensais que dans la car-
riere que j'avais adoptde. il y
aurait plus de vraies possibiiits
d'tre utile A mon pays. El je
courais ainsi les champs ou-
verts, 'arme en main, le couur
haut, le tele hfre, tandis que
d'autres couraient les estami-
nests, le verre en 'air. 1'esprit
atrophid. la conscience d6voyee!
Je me r6jouis de me dire que si
je ne suis ni un michant poCte,
ni un 6crivain poncif. je palis
depuis 25 ans sur des livres de
sciences politiques, A 1'*tude des.
quelles jai mis toute mon intel-
ligence et toutes mes qualities de
comprehension et d'assimila-
lion d6sint6ress6s dans le but
unique de pouvoir tLre, un jour
utile A mon pays. J'ai la satis-
faction de pouvoir me dire,
quand je me regarded intlrieure-
ment: je suis un honnnle cito-
yen. Je me fais gloire d'avoir
toujours eu, A d6taut de la com-
p6tence qu'on me contest, la
fiert6 des situations officielles
que j'ai occupies. El ma grande,
ma supreme consolation en ce
d.bat actual que voIre collabo-
rateur a provoqub, est de pou-
voir dedaigner une erudition
ridicule et pen convaincante,
pour ne fair 6talage qu. d'un
g rand souci d'arguments loyaux.
que l'histoire et les documents
authentiques ne pourront iamais
dementir.
Faut il au surplus que je
m'occupe A reliever toute les
faussetes maladroitement sa-
vantes don't est jonchee cha-
que pagede I histoire ou dles
histoires que votre collabhora-
teur se croit tenu d'dcrirc?
Dois-je signaler les lacunes et
les trous, que dis-je ? les gouf-
fresque contiennent les pages
aui pretendent etre histori-


ques ? Par example: l'arresta-
tion d'Elie Gu6rin et de ses
camarades, de Pradel et de
tant d'autres, la mainmiie tde
I'occupation sur notre trsc;-
rerie, etc. 11 taudrait, dans ce
cas, chercher I'explication de
tels fails; ue risquerait-on pas


ET VOUS DOUTIEZ?...
UANI) ctinmvnca i se realiser son reve de fran-
chir ls tapes de la gloire triomiphale, vous
)vous disiez scepliques, que, seul, Ie recul du
temps allirinmcait son success,
Mais les I)ATrl'IOTES n'niirtaient jamais attendiu si long-
tcml)s pour devenir la cigarette idla.le.
La valeur d'un proluit de selection no plen dip.ln-
dre du nombre desann6es.
Elle est, en eflet, la meilleure Cigarelle vendlue a meil
tleur marclih. Ses achlecurs en lirent un triple avantage-
li;stourne Ide (des. 2.50 sur cent l)ons prilmes ; d'une se-
coinde vanlur de (ides 2.50 sur cent pIochetles usages,
possililites dte gagner 200 gourdes avec chacun des bons
|Iortant iks Nuimos 12. 14, 16, 16, 17, 19 et 2) renfcrm6s
(lans Ics pochelets.
Messieurs Albert Noisette et Odilon S, Villejoint qui
onl rcspec(:tivemenl apporti eni nos bureau les numrinos
12 ct 18 ont e.e les deux premiers h6neliciaires dte nos
prix Ide )EUX CENTS Gourdes. Notre lisle des bons de
Iaveur n'est pas liiiitec! Essayez la PATRIOTE et vous
liii accorderez vos pretcrences.
La M manufacture li lt c-la( \,el
tient chaquc ven-
c idredilDE UXmil-
Ies )pocltelles echianlillonis i la disposition de tons Fu-
mciiurs qui veulent en connaitre lc goti el la qualitye. Les
intiecss(6s n'ont (quIl passer au depot geniiral, 206 Rue
Juslii Lhrisson
GElIilAA & Co Proprietaires.
II- . li I 2


(liore ob)lig tie les atlribucr
ai la haine d'uon niiiiistre de
I liiltricur i)otr tous crci\
d ()t les sentiments hl)nnIltes
,tont u:i blame pour s; cons-
c'eice, a son besoin d'clltcer,
futl-,e en se servant des ba on-
ne'tes amiricaine, des rivaux
e!lrevus par son ambition (Id-
jA nwiissainle (u )pouvoirii a soni
s5ns precoce et ellriene du cri-
me poliique et tie la dilapida
tion publique ? C'est la une
besogne laquelleje ne veux
pas me livrcr pour le moment
car les dvdnements, qui ne
datentI que de dix ans, out en-
core leur rdsonnant echo dans
tons les csprits honntles et
kclairds. S'il po)uvait c tre ne-
cessairedc e c taire revibrer a
it un moment done, je con-
sentirais, a cc iomient o)lor-
tun, i fire sooner encore la
ir'inde cloche des vriites poli-
tiques de cc pays.
Mais quand aux faits avan-
ces, a savoir : qu j'avais 6t1
(( impios )) par le i colonell Wal-
ler ct llque jai eu A i signer
avec la p):rtie amiricaine les
derniers reglements de la (en
darmeric, mettant nos (Com-
missaires prcs du State D)c-
partment devant un fail ac-
compli), .je proleste qu'ils
sont faux et calomniateurs.
Le Colonel Waller, avec qui
j'avais en des relations olfi-
cielles en ma qIualit de Com-
mandant d'Arrondissement,
connaissait trop bien mon ca-
raclire et times idecs pour croi
r- a une concession possible
de ma part sur certain prin-
cipcs. Et s'il a pu y avoir cru,
quelle deception il a diiavoir
en presence de la resistance
opiniiatre que je presentai a ses
desseins ? Mais tout effort de-
vait tlre vain par la connais-
sance qu avail Washington des
actes aussi ldegradaiits que
dIloyaux qui avaient caract6-
ris6 administration d'un an
cien Ministre de l'Intlrieur.
Washington, .ui avail eu des
preuves accc.Alantes que, pro-
(itant lds mallieiurs nationaux
nous tensions de bl)air sur les
ru: tes de notre ( system mi-
lilaireaboli et gr.a-e a I'appui
de sa 'puissante protection,
come une chaussec de gra-
nit oil taire tr6ner les eld-
meints les plus ind6sirables
plans la perennite de la plus
lis-olvante politique et par
line orgie de measures inspi-
rdes par les dcsseins les plus
bas) ct une tactique de r6sis-


tance quii n'tait rion Ilmons
(Iu li ere et loyale Washing-
ton ayant un )roloanld degotit
dc la tiSon t(.nt nous comlpre
n ions(( et administrative ,et ayant per
(Id toIute conliance dalns 1'e61
ment haitien, tail tdorenavant
decid i a appliquer cliez nous
le (systoime militaire). C(epen-
dant, (quand, apres deiux mois
de litle resolue je quittai le
ministre, je n'a ,:rssigne aui-
cuin (Wr/l'/nimnl .
Les fausses r6vwlations de
votre journal constituent une
veritable diffamation. je vous
demande,apr6s publication de
cette leltre,d'aller aux inlborma
tions, afin que, en touted cons-
cience vous puissiez Inaint(-
nir ou rectifier les assertions
contre lesquellesje reclame.
Ayant loi en votre loyaute,
que j'ai toujours cru devoir
appr cie, j 'spcre,Mr le Direc-
teur, qu'un haul sentiment de
votre probilt professionneile
vous iclera de taire celque,
autlrmeint. je me verrais ol)li-
g6 de demander aux tribu-
naux de fire a votre place:
proclainer la faussetC <(e vos
informations.
Reccvez en attendant, mncs
sentiments distinguish.
Constant VIEUX


Le Mexique et la Commission Inler-
nalionale des Banquiers.
MEXICO On announce of-
ficiellement que le gouverne-
ment Mexicain a envoy $,665.
441 A la Commission Interna-
tionale des banquiers come
parties du premier paiement
du service de la dette pour
1929.


La terre tremble eneere em Here-
gevire
BELGRADE -- Un lormiila-
ble tremblement de terre s'est
produil hier en IUerzegovine
dans la meme region que di-
maiche (dernier vingt six mai-
son ont edi dnmoli et 91 per-
sonnes ont p6ri enseveli'.s
sons !es decomnbres.
---- ;- -----

s+iaanment d.'dresso
Mine Christian PETION
Sage-femme
Rue du centre No 1710
En face de Melle Titine Au-
'tuslia.


ole


m


j


DIRECTEUR. INMPRM1tEU
" Clement MALLO1UR
BOIS-VERhA
1358, Rue Am6ricaine, 1358
TELEPHONE N0242
LE NUMERO *20 CENTIMES


j


I n u finit par creer re que I'n r-
ie : rontinuons, malgr toult, d'agir,
d'aiuirr ct d'esperer cemme si mose
avions allaire iA nre kimanili id6ale.
Maurice l.ETEILI:CK


- -------- --


--4t


.., voit, depuis quelques jours,
que des travaux de voirie sont
entrepris A la rue Dantes-Des-
touches, quarter compris entire
la rue Amnricaine et la rue du
Magasin de I'Etat, on creuse, on
bchie, on measure au niveau
et au compas. C'est que, sous le
sol des ealeries, on place des...
6goits. Puissent les eaux ne plus
nous envahir lorsqu'il pleut I
*
... a vu le cabinet de travail
du Juge de Paix de la Section
Nord pourvu eifin d'un mobi-
lier. Lorsqu'on a besoin de par-
ler au Juge, NorTHu (l:I'. volt, au
moins qu'on peut s'asseoir. II y
a des chaises, le bureau du Ma-
gistrat est en bel ordre, des pe-
tits tableaux d6corent les murs,
le parquet est,chaque martin as-
tilque; e tout cela mini oe le res-
pect qu'on doit avoir lorsqu'on
entire dans la maison dce ThImiis,
Un bon regard au jeune Juge
D)everson qui tient main ferine
au prestige de son tribunal.
*
... volt tols les jours, A la rue
du Centre et A la Grand'Rue des
6lkves tu Cours Normal de I'Ins-
titution St-Louis de Gonzague,
se tenir aux abords de 14cole
avant I'heure des classes et aprcs
la sortie. Et cela, dans uniquec
but de faire de... I'oeil aux elves
tilles des Institutions voisines
qui sont absolument cceurkes
et des inconvenances de ces pe-
tits messieurs qui se croient d6jA
des Pic de la Mirandole A qui
tout est permis. Allons, petits
gamins, ouvrez done plut6t les
gros livres que vous avez sons
e bras, vous y trouverez mieux
A fire que dans vos willades
ridicules, vous qui n'avez pas
un duvet sous Ie nez.



Arret

BORNO
President de Ia RIpublique
Vu I'Article 55 de la Cons.
tittition;
Vu l'art.2 de laloidu 19juil
let 1926;
Considerant qu'il y a lieu
lie qrescrire le ch6mage des
Services Publics pendant les
jours gras;
ARIlTE:
Art. ler- Les services pu-
blics et les Ecoles ch6meront
le lundi 28 F6vrier en course et
le mardi lerMars, A partir de
midi.
Art. 2- Le present arr&t6 ae-
ra public a Ia diligence des
Secr6taires d'Etat de l'Int6-
rieur et de l'lnstruction Publi-
que.
Donngau Palais National, A
Port-au-Prince, le .2 Fevrier
1927.
BORN,
Par le President;
Le Secr6taired'Etatde PIn-
terieur:
FOMBRUN
Le Secr6taire d'Etatde lins-
'ruction Publique: /
(A.SCOTT. /"



P risiana
JEUDI
L'Alglonne
8e et 9e episode
EntrIe : 0.50 ; B


.J 1






.- -


LE MATIN 23 F6vrier 1927


UM BON CONSEIL i
Nei jetz jamlnis les h1on-
neurs ii pleines mains, car,.
beaucoup d'indigtens les ra-
matseraient e le Ic rite s'in
irait.

Violente temp6te our
les c6tes am6ricaines
---- -------
Le's di'gAUs
NE\W-VORK Une temnipite
de neige accolmpagnlee d Line
mer d&miontec et de imare d'in-
ne hauteur inusittc s'cst ab;iltue
hier sur les c6les de 1'est des
Etats-Unis, elle a cause des peri
tes en vies huniaines et d'iior-
mest d6gAls et a compl6l)tement
d6sorganis6 toices les commrn-
nications. Le garde-c6le 23 est
venu sous la violence de l;i len
pote se briser contre les rochers
du cap Cod et les huit hoiiinies
qui 'occupaient ont peri iiulgr e
les efforts des 6quipages te de ux
contre-torpilleurs qui s'elaic'il
lportls A leur secours. I.e' cinq
mAls ((Nancy, a e, jeh 'i l a c6-
te pr"s de Nantucket el un aulre
bateau qui i'a pu encore Ntre
idientiiU est signal dlais line si-
tuation dangercuse auI large duI
cap Cod. Les stations balmniaircs
de Long Island, Stalen Island ct
du New-Jersey olt soull'er'l con
sid1rableinent de inarees d '.ii
hauleur ilnoniliii. in ier 11
teinipcle alteint line thlle violen-
ce que la navigation a 0t6 coli-
pitement d6sorganis('e el les ni
vires out subi des regards tie 12
A 18 heurts.

La Grande Bretagne et
la Chine
HANK.()OT ln accord dte
]a plus grandei m ililportance ita '
conclu entire les anglais et les
cantonniais.On announce otllicil-
lement que IM. IEugnile Chen, ini
nistre des affairs etranileres na
tionaliste ct M.(wein 0. Malley,
charge d'AfTaires britanniques
ont signal sainedi soir un accor(Il
don't les terniCslns li')loi )a (~t di-
vulguis. La (rande iBrichign
coinmencera d'aiutre part les inl
gociations avec les repr6sentants
dt la Chine du Nord dans le but
de conclure gleaiiieiit tin atc-
coid avec I'adiiniislration du
nord. M. Wellington loo, Iii-
nistre des Allaires I6rangeres dti
gouverinenient de iPekin el M.
Lanpson, ininiistre de Grande
Bretagne en Chinei ental eront
lundi ties conversations a I'-
kin.
LONDIHS- Bien tiqle siri A\us
tin (;hainberl'aiiin ai t (lit ,aM.lil-
dwin et A ses autres colligucs
(qu'il esperait que M. Clinii signed
rait un accord Ai la lin de la se-
maine. La nouvelle duI liil ac-
conpli a cause ulle agri'able siir
prise en raison de tols les dl-
sa)ipoinileiients (qi'oln avail cius
auparavant. On pense (lie lia
pruicipale clause It (',accord sC-
ra lah cssA:iloui (Ii coiiilrol' ex-
clusit dc I'Aii.leterre sir la con
cessioni d'Hankoul, cctie deriiin
re 6ltanl place sous la diriectlic(n
d'une CmOmilission llixte siemlla
hie a cell des ccncesioins alle-
ilnianlide el ri'usse. O)n assure iue
sir Austen a consenti A spaii'er
cminplenieieilt i Ie :'olle0nie IlanI
kcou de Ia queslionl g inui'eale
des concessions angla.ises eni
(hliine et que nalurellenient l'ac
cord n; concclrne enl aiuc.ie f;a-
,on Slianglihii. l)es deip\clies dei
Slhangllhai aInnonceut qile la grl'-
ve generale s'elenld.

Itn accord de pail siiudo-belle
STOCKHOLM l.a Suide et
la Belgique viennent de conclu-
. re un accord d'apres lequel les
deux pays s'engagenit i ne p)as
se fire la guerre pour un inolii


quelconque mnime s'il est uiics-
tion d'intkre's vitaux et d'hon-
Sneur national.


IAndemnit6 de vivres
dans l'arm6o am6ri.l
caine
S2 WASHINGTON--Le president
Cooltdge a declare que I'inden.l
6 de vivres de I'arine ami6ri-
- serait port6c e 36 A 50
par jour. 11 en c'oitera au
t .une somine annuelle de
1.OOO dollars.
--- Et-i---~-
If. St rseman sur la C(:lt d'l .ir
PARIS- On mande de Si u
Rerno que M. Streseannlall ir.i
s.maine prochaine sur I (',.l.
d'Aiht ftnnaisepurenic.t Ic. i I
Me simple tourist.


CarnlaN al

Avant-li- icr, I I li ili ; de(I I'la-
pi''s-iiilni, Ic I'ollil ( d'()orI'alisa-
tion des 1FOlIes a; conflormiiiiicnl
alIx siilfl'rages i'tc 1ilirlis p I I'.
Section colinpiLlet, Ip ocll-lii
Melle CA.. II.I.i: Drli.ssy, lemine
(du Carnaval de 1927.
Les diiim s (d'1liiincir sonl :
lMtclles Emiiiy iciallrdsonl, l'FraiI
cine Nadereau, ltFernande l)oly-
nice, Madeleine Loloreslrii .i-
liaine Laraque ct Simione I)oii-
niqute.
NMileh l.iiilie iel)i r', iayant cul
la doulcIu.r de peldre son grand'
perc, don't tls luneriailles Olit c
ieu le 21 du couranli, ne tIra
pas parlie dilt cortlge,
Les modifications suivantes
soul aIppori6es au pIln d'organi-
tlliotn des )lprocl' aines l I',tes :
A La Section ( IHeine ), au
lieu de Or 1.10, eii Imeltra 20)( f
la disposition de la line et de
sa cour.
3-- wLs lMelnbres du Coimnit
d'organisalion, pliesenlts au -
lile6 t(I (I'oi'ole devant la Triliu-
ne, seronit qualiics pour dlon-
ner leuri appreciation sur It s n1u-
iliro s et )poir dc1ct'eriic less prix
en l'alseiice de la sec i .in coml-
piltenle.
C -- Aprles la procla nation des
prix, la line ainsi (flie sa court
seront invitees par le Coiuitle i
vidcr' une coupe de clhaipagne
au Cercle iPoit-au Princien.
1) L'enfant l e llicux dtiXgui-
s'le Ic nias(que I I)Ilus bouill'i,ce-
iui Ie )IluIs artistetment tldguis&
ainsi (fi le Ic )lus original,s seronlt
choiis Iparini n'ilmporte quel 1111
ii ro adinis au cortlge.
LE COMITIE
---------- -i-


En pIeu

de moots...


II DEMANDEZ-LE DANS LES
PARFUMEIES. PHARMACIES. ETC.
Lea propositions du pr6
sidentCoolidg3 pour
le !d6sarmemont
W\A\SHING(TON 11 seinble
qute la |)roposili()ln di president
Coolidgel ai sujet de hl conlif-
rence spL)ciale sill le dI(sarllle-
mcnt (ielGenve ail iiimins enl
inoiins ide chances de s( rl'ealiser
I)rochainilicenilt. Le.c-1,apo vient
de lairet s:ivoir quIe ses .iIleguies
lie ser;lienlt Ips (n niesutre td'tn--
tamer des iingociiaton:s avant Ie
ler Juin au plus 1tt.

La terrei IembllhiA, i Aliglclherre
I0)NI)II-:S- l'ned6|),clhe de
Normandiei aiiiic' qtile Ib vio-
lent Ireiiiblciilitit de tlerre (lii a
6branhI hier soirlJersey Ia 6l
resseniii a (iGcl'rnlesev,des ebotile
inenis se s',:it pi'oltits d1iiis la
valle de St lPirre,de niomnbreux
illirs et d(Is liiaisonIs ellti&'res
son l Izati'dies.

Dans It's sel'iicer's Ilr:tilimiis
Iriiiilsliuailiq ues
PARIUS- On pa;te Ib'eaucoup
du LI transfer' ati IliavrTe des servi-
ces tra insllantiqtues tde St Na-
zaire, ce dernier port delinlire-
rail itle de iigle ; au depart et
au ril'our Ics batcatiix iraHienll (i-
r''clctllltlil au liiavire avec les car
gaisoins d'illlorlalion. Les coim-
pagIlies p ieriC'lint I'ls iuldeCmni-
Lts iicC's:saires. LlUe decision a
ce sujet est procliaine.


Le Syndic provisoiie de la Le statut du Tang
laillite Rickards&Cto sera nomi- Le statt du Tang
me demiain la 10 hs. par les crd'- L's III"'jorialioii.'s fra'Incil spllijI
ancic'rs rllunlis au 'ITribuual de PARIS Dlns sa repo
Premiere In.ltance. m 0'morandu de 1l'lsplUgne
Le 2 Avi il prochain sera liveielnett la questions de 'J
le 7mine aniniversaire de la fon- ger, la France iepoutsseria la
tlalioin de la (( Mulualit& Sco- sL du goiuverlNiileilei( de .Ma
laire dlu Iel-A.ir ,. ULn group deimalidintl la supplresilon d(
de jeunes tilles organisent une gilie nlternaliondil au(Iul vI
grande dle th'liilrale a cette druit se subslituer Ile coln
occt'Lsi(ll. (de I'Espagnle scule. La r1i'p(
D)inianclicLe 3 11 ls. du liI- 'ifcaill'iise S C i' a 'riiscilbia
tin, cl il ie.idie a 'cia6 tiiisli iient reinist a tcoiciite il
liaison de coiiiiiierce ide AM. de Leon aLIu ddbLlxi de la sc1,ii,
Alexis T'issy, a (inGrand GoAve. La prochailLn. On penCsec ue les
Ina;soni a etc completementi d- 10guis espLigniols en relcrei
truile. Pcrles iinportantles. a ,Iladrid et attelndroint de I
I)ans l'auto de M. larjieux vclek's iiistlructions a'vailt de
(qi a Ifail panache, dimanclie, suivre les ncgociations. Le <
dtans les parages de la ( Source vtelrniemlt birilailnique estl
Sal 'e i yI avail aitssi M. BIt in- aIt couiraiit des pourparlers.
ville AlugusliIn qui cut line 'frac-
lutire .i lal j1amblle et aun il'as el M.
Pierre Monlasse qui a 6i I1ge- 10h'lh1' I l.1 iiih I'inl<< jI
rleitI l btless a la Itle M. Au- A ,e'l
guslin est ia l'lliiital. NIEV-Y()K lile lenl
Au iatch de loAt-ball de de pluie et de neiges'est aba
(linlldache, au lPare Ieconte, le Iiicr' s sour la; ville de N
S\'Vnius Club ( a batIu le St- York ciusanlt les )plus gral
Louis de Uionzague Athlelic dilliculls ia la ciicuialion.
CIlub par :1 buts () 0. __ ..
Ce soir, Ai 8 hs, A Varints,
on rei''prendl c< lIa Mort dl'Anacal- Lil llislioln dIs I'lhc's I' Iia Fr
ona )I, le draine de NM. Burr- il l li avnaiud. PARiIS- Tot en cvilant
gnricusemlinti d(e ro!ivrir Ili (
- "-- t(ion des dettcs Iavc \VasI
toln p)a la voic diillomiiti(
La sant6 du Chanoine M. Ploincari' est, dil-on, disl
SLe Goun s a co(Illlnlt'llcr'i Ies I):iicit'c its


Nous avois cte hcicureux d'ap-
prit'ire quie la san ti de 1 M. Ie
(Chioine, 'icaire( Gieniral ,Le
(ouiaze qui avanit cu une clavi-
('ile d(inmist A I suite (d'uic
clute de clieval don't al.e Malini)
avait relate lIs details en soil
teC!lps. s'est seilsibleiint amlle-
or(ce. I )'ici iquelques joMurs, toule
atrac (' I I'i'actlure' aurna ditspiru.
Noius rienouvelons nIa syn'iii-
Ihiqiue et distingii6 Vicaire (i6-
inTral Ionus nlos. vitlx de lioipil
rta blisseinenl I.


Carlnaval

de 1927
Succ6s assure
Tlou'es c'..1i i Icl eni t d -il
sirenus s -s . ;( ilcn' lables et
d'oblelriir les silll irages dil .J1 :'
,Iiv'ent s' ,nil| stsrl di' liirc
Iht'il 'S ('11i ')It't t'Cs ('11,z
cIIrs ni))plttcs chez
K.A\wSs 1il-LMANOS

L ES a rticlcs de chic H. I3AL-
I.ONI Fis ruiiissent :
Qtjalit. E ic ,, Modicit,
dc prix.


ors
ioIles
2e au
It Ia

(Irid
ieu -


tine
dle-


ront

lenu
5(O11,
tellu1


York

Iltt
'ew-
ides



soi-
liies
iiing
|ite,
IosLX
~I0IS


tlals-L'nis sclon les mlod ,lils
de \Washinglon.
PARIS-- D'apr6s OLe l Mtini,
les instructions de M(. IPoinicar'
conicernant n comproiMiis pro-
visoire suir la dclte tdc la 1Frallce
visent ai fair accepted par Ie.s
Ilats l'nis (des Iannuit',s tde dix
'ilillions i(1 dollars d lns Ic but
d(e I arlaiire cellos do Iri-ciilie pl -
vueLs Iar I'aItccoriLl 1c l -hii-l rieni -
ger don't v'iiigt MInt (lr'i payt's a
litre d', iilirots 1de la dtcllc pour
stock ks.

Mort du Dr Brand6s
COPENHAG. E -LLe I)r George
IBrandcs, I'imineni critique lilt&-
raiie, est orf aujourd'ui alpres
I)lusieurs semiaiiins de ialaddic.

I'llcn iiia;si cl hi S. I). \.
(GINEVI -- On a I'iinpression
dilis les ili i X (It,' I:i Societ',
des Na;lions (iue i'.\ilc;laglne va
I'.iir' de( s ellt~;rls piolir liiri ad-
imlerlc I'0tClkiiilnd coi'ie la;nga
"C, sC:lli-ct!iciel ai la Soicitcl' (des

ON touiverila .isoline ell
c.iissc en (ii ac dic la slalIion (lc-S
1oumnpicrs ;'i ., 1,10 la c;iisse.


Faillit.e ZAl Atty6
Nous, Mural )Dilcucour I)(o-
vcni dii Trildiianile I i 'rnmieri'
Insltancc dc Saint Marc', C im-
illissaiic t'i l I: iillii L d Iu sieilr
Zi'ki Alive.
Vu les articles 471, 472, 17;I
(Code de oi )Inec' ; Covo-
(oliuS lolIs tles ci dalicicrs du i
lailli en 1;i (h:liiii)br dtl (I Con-
scl l l I 'i a i 'Apr il, anll
iii (iquii scra 7 M il'rs proC'liaii i
Ai 10 litii'Cr.s (IL ini!il.
F:ait .III Palais de Jusiicc.ai St
Mlarc, l 18I F (,-,icr 1927. i
Murat IA'.EI \COU
l' erle ]'galii, l'FraterniiL i0
il6P)uiiblique( d 'lhaiti
Aniinomn le la Iela'pIuliiiet'
e rilinldefri Il I ll'e [nsltance
de S-'ain MI:l'r-,coinlm pctcclien lll
ireuni an lPalais de Jiistice, a
rcidulu,en ses allriultioils co.1n
uiircrialcs,le jugcmln uil ,su i\'aiia:

Iar ces cauLses et ilotils: I
Trilbnal declare Ic sicur" Zeki
Allytn', co(inliiicrianlt 11raliger,
cl'Iaili i St-Marc, domiicilic a....
nt ('tat de faiil ite ; Fixe I'pr-
visoirlmcnt lac cessation de
ses payielin:S a l'ouverliire
de hla fdllit alu \a nigt-dleux jan
vi'r dernlier, dale a lalquelle
Zeki A\lty dcclara l.ii-inldle
la cessation dl e ses pavemeuts;
Dit (iue Ic Jige soussignli reml
plira les formlalitcs (devolues
:i .Jngc-comimissaire; Nonm
mll )rovisoirement coni1m
aIgent de la faillite Ic sieur L.
I). Pasqu2et, coinllerqant, qui
exercera celle fouction s':ns la
surveillilnce du Jiuge soissi-
gIle seriient pi)reilableme2.it
p)'1ti'; (rdolinll, que la lclr-
sonle du liilli, ile sieur Zeki


Eau de table franchise

Gaz natural

PERRIER
E au Mln6rale Gazeiile Naturalle
I Lr b ilIP.IlAE ihes IEll T die TAlHl FRA.ICAISES

IA SOl()Ul E ? Elilli'E est la eiIrfection des Eaux de
Stb;ille; elle slimulc I'al)ppil, Ifavorise la digeslion
el facilile1 I'61limiii:ilioi de I'lcidle urique.
I:O'llrnissuri rlde Sa i1 ijestle Ic lii d'Angleterre
C(el e 1'AIJ NIINIXIAL\.c-', coinnui du monde enter.
l).iis les Ic 'sl; Lauiiii, sour Io ) les lba teaux. le PERRIER
ct I'lm mnin ralde dc pridClilection ; les Iiaitins qui ont
voyage c'onlinisseiitl t)is la Ipoiularit de cette eau
liuiciif.is:,intc.
i.N V N'ECIIZ







Ai't', s mison d'.rrtl de cette ville leoiiour., I) V)yien, presence
)p iur dcllt ( ar t3')2 C. C(oem.) de Me Felix )ianlbois, Com-
l)il,.ceCpledi nlkt.'il ne plmiria missai're (dlu Gioernemept et
Olre rcit (0 i .c lui nii ecroli assisle de Mr Joseph Fanfaw.
ni reconinatuidationl pour au- Grellier,i I'audliejice publique
tres dellts ; Ordloiin qlie u \(venidredi quadti'e FPvrier
le pri'se. t jiugeiient soil afli mnil ncuL cent vingt sept.
che eL insere3 par e\lrait, d(In S II est ordonn6, etc. .
les journal ex, al te1ries te iEn foi de (jUioi, etc:
I'arl. 451 immece code ; D)lare ( Signe) MNirat D)ALENC )UR,
excultoire, provisoirem 'int el Joseph FANFAN.
sur minute. Ie preseniit ii.e Deux lines et un Mlot rjyes,
i lenlt; ColidauLinIe, cili.i, I, nuls.
tailli,le sieuri'Zki Alty, au\ 1'Pour copies conform.
deplensliqui6ile laI ;o1iiiide.I Joseph FANFAN


.. 1 t ...... -..- .. -------- t
-_ -; ---- -*- _


Pour le Carna val,

V(


ous trolloerez chez :



=3 .-If6


Un bel assortment d'Articles tels que:

Serpentins et confetti, fil de toutes cou-

leurs et de routes dimensions; des col-

liers magnifiques; des rocailles d'une

grlan(c originalite; des perles de toute

beauty et bien varies et pour la clotu-

re du Carnaval, des alumettes Bengale

et des pluies d'(toilcs, etc. etc. le tout

dc tries has prix.


0 Aniiees de P


1lnRnv lifCe ltnrane
RAPPORT FFICIEL de 1926



RAPPORT OFFICIAL de 1926


Assurance en course

Nouvelles assurances

emises 1926

Actif


Eug. L


Or 361,166,647



70,630,396.

1 67,643,709.

e BOSSES & Co.

Agents
ACJOITi


~'%1'


___ __ _ _ L____I~___~_ ___~


Y ~ I--- _I--'-~IYLI*I- ~~ --


a . ..-i- ,to-u --- ...


~~' ~~ -~--~'--~ ~- --


i,


I


-r-
- ----








LE1MATN- 2: Fi6vricr 1927,


La Compagnic (illettc n assume
la responsabilild du aIrl'Iit lone
tionnement de la vraicd lame Gil-
cllet que loIrscu'oi s'en sert avec
le vrai rasoir Gillette. *


4it onll iairchel


G"9IInd'Hule


PAPITII


con!


Un i,


eelion de Costumcs


(IVCC


flou 1r,


dore el


arlgenite.

Chapcaux en papi)er crC-

pe. Confettis en sachets

et par livre.


En vcnle

AU BON MARCH


--~~~~~~ Ni -~,-~- -m_


Savons et Produits
CADUM


En velnte dans toules
les b1onnles ma118iSOlS


Dr R. Charmant
llcd'erinie q| ier ;lera
Pcii-dlc-Clcs -A A lcnu \N
N., 729.
Maison te iMadalme (.1 arles
I csravinmes.
(onsiillations: 7 i 9 a. 1m.
3 ia 5 p. iu.


Caravvalil Carnavalsl
Articles divers pour Ira vestis
les plus originu ux : masques,
bonnets, coillu res carnavales-
ques.
Tous articles pour loules
sores de d(egiL: mentsI
Chez


ANTOINE B(Y
Ell lace de la Slationi
Pomnpiers Grand'Rlue.


des


A vendre
Une automobile Ford en
excellent deat.
S'adresserau Journal.
--- - CI
ICoffre-lort marque Irau Caisc
4 pneus 32/4 Overside
1 alnce poilvat peser 10 s
de card
33 poids de 25 kilogr.


*f3W

V.~3


FAIBLESSE
DEBILITE


SS- ROP ,o
DESCHIENS
Si6'H6moglobino
1B4g6n6rateur du Sng. preLt rUtllt*o mdi* -la.
ryiU & 1*a @ doroaue t arrux. g~in.ux- dmnl dans I**i PAU do P a
DWI Gamalw DEIIGHINII &rne isul aud/ UIPAM 4 Phhl em.l


WEST INDIA OIL Co
POUII doubler la cluri' ce de vore ('MOTEI't
EMlPLOYEZ la
Wico Anti-Knock Gazoline
Vest India Oil Co.


i 2


Agents Generaux


mw-ImM


Faillite Rickars & Co
Lcs cr.6ani icrs d(e l;i ;iillile
I~ickards & Co solll Ivilts
So r( nllir' ln ssin)Imblie ;ui
'l'i iblinl l (Ie I'rciliiiCe I s-
1:lncc'de Iori-1 a -'it nce le je i-
(1i 21 ld vr icr cotir;a it, a'I
dix lcurcs (du Inaliln pour I'ac-
I onplis.senu-nl des l -oi nrl lil('s
p)rscrilts tc CVIIC d( lIa io10i-
tuliou duii Syvtilic l|.)r is()ie.
o;i t-a - riii cle 1 li\ric
19 7.
Changement d'A -resse
Cordoinernie :Ailonl C(:aritmel
Mr lip;ol, 'le .lelld :innon-
cc a scs nolln irITcll cliXeils (iui
depulis le 31 jinvie r, la
Cordonnerie (c Mott ICarmel )
est Iranlfrde i la; (irand'llue
a c6iei d I'Administralio ( Gd-
nicrle ties Posies, maison. an-
cic.enlunt oceup)Cd l ar f'cu
Erniesl Camillc.
11 leur promel commie tou-
jours le mnme soin dans les
travaux qiui luscront confics.


Vente & 1'encan
II sc'ra jrocd6 jit udi 21 f -
vricr 192i j 110 h.dIu niimlin, riru
oti ( ,ai ciln la e dic 1.1 ( reC li
(:lhmic in dei lr. la entlc itI
I'cvilan t cs lili'i llaundises .Smi-
v.i ll s .
200) siacs die Iarie :avirit,
nlinrtf:e E'loile.
1 .ol tde l i le it o a n0iiic,a\a
r tis.
1 l.,o d Ic iir()ii s el divc'rs


a ti I ies
I'orl
1927.


a rCi'lc s.
au-Prince, !e 22 feiv ier
Mni(Ill)un tEiLI, E
I':llcallicie pr ui l)iic


Les families
Trouvcront a aclictcr du
IcIIIe Ifrais, g.?rtati pir
Par Ilrblanc de 5 lives :1 or
u livres 0.70)
Chez Mme Vve DIAU',ON.
en fIaccdu Magasin 1.Ilhrot rd.


Pour guerir ou Evlter I
mIeOAIMIe -OONSTIPATION
IONOUTIONS-STOURONN 0 MTO
90BARRAS SASTRIQOU
IL SUFFITdo prendre
a run de roV repae
touam er die ourn slement
une Pil le du Debaut
47, rue du Faiobr t-Denis, Paris
ads lg lfat ezlgrleri tdralle1
qul aont toot A tilt blsch
"otur eUIN M eN queg OO ".S
DEHAUT A PARIS
enot tre lihblemeat Impmb **e Now.


A vendlr
A ioitol)ble (( Iludson )) sept
p;a.,sgerAs, capot Ileul', iioleur
en p)arlait tlail. IPrix net $ 700
Ious (lroits pays.
V(oir P. C. Toussainl,Quarlier-
(itn'ral Brigade Marines.


SUne des plus fortes companies

Scanadiennes d'assurance sur

i la vie

Eug Le Bosse & Co

r WEEI


Sj


,-m -------I- 9 -_I MEE= M&


"'IA


A.dleMatteis& Co. Reprcsent,ats our HAti
S9 ,


N V Usse islseu,


.. iCElRIICE

11ilKI


Capital: Or 18.OO0,



Eug.LeBosse f#Co


Insurance Co I


S
x .f


__ I __ __ ___ __1_


--


r


--


__


~n+pQz~P;ii~hll


-- --- ____..r_


----------- ---


r


CRI PE p:)ul


de Carnaval,









I.L MATIN 23


-'.1










It













i. e





* S
L.


Sou ia nour--lt form
&iqulde
t n,'",', tagtcable t bhulr*
It P t -,.i. .' fre:rwirt "1 commindl
6.i';r : e;fa, ,,. C'*At Is re*oo -
E 1.0,t JAR-al.n 4,16 >


Convals'cence
Neurasth6nlo
Tuberculos
Artn nri


combat r anOmi

combat 1'an6mie


I,


luttCirteniet rT:orb e4 asilmilt
uban troduie Idastricue L ti .Ol nnL-
palion, ieJ lobLol liquid procure
use incomparal e se'taliuon de
bien-Atre. paranf!e k I'amglior:-
taon rtpide de Is nutrition el te
rappitit e u l disparition dlct
troubles nerveux associds indisso-
Iublemenl I a chlorose.
Doteur ELIACRAR,
N4K0Iwa u$s Crcets plrsileftolr


_-- / r~ urli< It1 (ilulnulnl, romn.
PO RAL ch~ hrhiquet. lubtrcu-
i. e Aifli1e .'!. Ihy fl"* livls; '" l r'.
F _' ..... in i 1 .. tI, I*


..-... . l i0A A A 1 1irjm . ....... ... ......
suihriud'. lu. 1 ror, a coIr'anAlt nl I6
po14 ate Ie .t'n.l. 0 l tuI reh.plct Ia cur.
1.Ul ul .hrl *s I'yr'l*&n D-* t(*-H .
SVrg. [ r IuS vl:ce coa. I llInsomnlerl no trn.
-*.,* .. fr ......; zD,.., v NOCTYL ...I"-I
o r ,t ,Fie jr ', d ,;.
46- -' - - l- ->- L-__ -- i
l ~ ~^ .-,c'=''::^;*:"^m ee3~' ^ .s-^ ta ,m ,, ^ ^ ,-


I so


Nc .b)uvcz p)as oU )IuCZ

Le Rhum Nectar

No 1910, Rue du aagasin'deTI'Etat.
Le seul Rhum qui, tir6 d'Alcools naturelsobtalnus
directement parDist illation simple du Sirop des Cannes
d'un Onif lu P et tojiolJlrPmjmft pitntntion et le sil qui,i
vitill'tpar I'action du temps dans l1e dpV6' HVPe exclusion
rigoureuse de tons dargereux Sererf9 41 l .,bricallon
et sans adjonction d'aucun inierrdient d'usinp. ennmerve au
juigement de la plupart de nos Nolaliliths Mdieales el sui
vant I'Rpprdriation de bon' amAlttpis, la sanvit6 incomp'rab!*
du bonqlut t I l rliia remarqnahles qualitIi hygi niqqnm
Mome prior avec ex,'-a. Rhum Nectar n'enivre ok et no pro
4init ~ea I'lcen~liarn.i Ala Ingeii, cohnme I's auires produit.s
similaire. el comme 'es autre. spirilueux.



1
GIi CI i'e, I t"


'O N T i.' ,l I i A : t' "
Alcool lin pom( r lit!uiri-. S- .:ir, I:l s bl::inc rl rIiu e,
Gr ais c d( it il. li |) .,. s; ,' i, ii,' i\ :'.. S i ', ,() 4cat.
G re( s ine, l' e ( i , i"i' ;. ('.,.; .. iicil, (;n'el,
:ha ink'c 'T', l ;. n 111. M;, ,i. \Ili hiii lti t',S s .; i ,;i i' : '; ipt-
re.- (Conserves I ali, ,I irc.s. i' ''' d- 1:w;" livrt.
cafe en pioudre Wi\\ ky. ,,re i', c,,fi lcr. -
Champiagie .N\sc I'Perr tI Ills 1 i 1 :'e uri PI'nl i-
valiser avec advantage ;I c ii'iioI()ric (|u'cilc i11n: Irue de(
la place.- ClhampIIagn 11.ansoni a 1ii ileric! Vin
blanc par gallos el ):ir Ihoulillc.s. ViI rotle par
bouteilles et gilltio s (j|ltlit( suit;)e:icurt -I larin viierge
par barr'i(ui'Cs cl g'illoi;. l':,l' I n .ii \ u 1' M
ECTAH. Et :i noin moins fi in .It ; c ,A Ni l'l'TTE: de
I alalmne I:r6(tld ic (;Gw'.;ev.
enez fire l 1un1 \li' le e ot v io ss, I .,/ >: S.


hroborg-Amerika line





L se S!e;i ci' (C. ( I I I \\:1 )
est all;r;(!i ici \( r, If Z- it -
viier venantl (i! '. Lrv|I c.
I.e slc;aii ( r lcxi(, ( t sI :.i
endu ici vers I 3 ,Mas ,'
liant du 'flCt H, t i i m 1 .
(Oi .( SON, 1.I (AS N\ (.
Akcnts G(j di anx
I crtr cl
H6tel Et 'I v t r: n t

('. 1) 1'..1 ,t 'i, k i. : N i, I
(1 '0 l t, I C I 1 1 .1 ) I 1 <' '1 I I I 1-
i;nl , ( it 11 (l illt i ( 1 i i l:
c.', II (1l ti''( 1 i r

il le p'sts I t v: I, 'c" v -' I s( r-
N ice ('c t1 ut1 1(tn1iti. oli (1 v.


A cau'de des ffles (ii i ava ie n
lieu av:inl-hicr Iouic la jout-
nee A Cin&-Vari6tes, le tir.ig
de la Ratle (Ie In Maison aiil
ge rues Bo'rgclla et PCtion en
t ice du Lvcee a pas pu s'( f-
tectuer. Ii aura lien d(efini'i\v-
ment Dimanche 27 lkv. icr,
dalls Iapri s-iiii'li.
lae )i l)lic est (ovrdialem entt
invite i v assisted'.

L,A (l.I..Cll AUGMINTi '
D N(C ILIILEY'S IBEACII


F6vrier 1921


Colombiarn Steamship

Company Inc.
!e steam r 'iliq't, wn parli de Tew-lork
le 19 Fvvr;el' comat: di ectement pour Port-ai
iince est ;,att ndu I\ 25. 11 repartira le mAme
jour pour P tt .'.,v -, I r pane, Cayes et Jac
mel en rnu (1our I, s ports de la Colombie
preni. trft t t I' a- :La lrs
,'*r't-aii-Plcnc le 22 Ftvrier 1917.
SColomlan Steamslhip t ompa y Inc.

(eI);i r &.C), (Ag ents
b~l CrI,


A ELDORADO

V,.,s l, otvIez 1111 HILLARD
1)1.; I,.\ (!!l-.ll" 'Il I,..\ (%i.|Cl.:
1):.: t..\ I; -j l | I \ rl- x K (10 .'
).: )i NS S \NI \'l:llHS
I,; I$ NNIS I .Int'i' llU S
i) FA.\i.'xx COCKTAILS
D)U JI()X '\ CIIAMI.\ GN
CoMl'TOll DE PATISSE1IK'.


Le Lout A un t)rix tres mo(lere.
Champ de Malas Phone 597
Frdd. GAll\AUD, Direcleur,




BAIR TERMINUS


Grand H6tel de France
I'. P. PATRIZI, Piopriktaire
Cet Ftahissement renomm6 don't l'eloge nest
plus a iaire vient d 4tre oompletement restaur6
et remis a neuf. Les ohambi e ont tout le con-
fort moderne, le service irr6prochable, le lies
taurant soign6 est de tout premier ordr 1 II6
tel n'ayint rlen n6jl g6 pour fire platsir a sa
charmnante c'lenteie.
Mr PATRIZI, qui part blent6t, aptorfera A son
re our de France de nouvelles am6liorations qui
donneront la plu4 entire sitisf action a tous
D6jeuner & la carte, Table d'H6te
Plat du Jour au choix.
Pension au mois, ,i la semaine, par jour
Garage mis turatuiternent h la disposition des
voyage s.- Beins, I)ouches A touted les heures.
T616phonei No 341
Dans les Magasins souch6s a PHo-te'. .n t ou-
vera totes aorles de provisions, Vims, Liqueurs,
Cigarelles, Vinsd'JEspagne, de Bourgogne, dt'llalie,;rand
choir de Conserves.
On y trouve a l'arrfv6e. pendant le sejour ou
au d6part tout oe qae I'on e6tire au I;rand Ho-
tel de France : P. P. PATRIZI, Propri6tairc.


La grape chapollerie
DIE

Genaro Hurtado
Grand'llucet I 1ue des Miracles Port-au-Prince, Haiti
A le Pi:;ir tl :nni, ii ti ses amis, clients et le pu-
bhli eCin gc i.'il (|Ui' I :i ns son olaolis .in llsntl l i O il ,era.
i t't -,ill p ir ch i u e' y/: ti' '/ I P *e*; i: ,,;
antsi il i'l -;ri tle d'artl' lesc |).)l l c ., i I > I .'.d' ,-
ienClit v ; vouS trol vei'eZ l il ;ss ) :l.'l e S rop et
.i(l|'i, ir.." :'s(il>,li.r < L a Lapullich circim an), ce:c i,:; 'ictilse
bois- o l) ,splglo!c.).
l.i ',,.:isoin l l .. l'.\ ) > .,lL r I u l s : :' 1; :.i .i


A.


Widmaier


Al Iii cr iii ormrs l) ienveillante clientele qu'il
a install i I' Il;g e ie s'n etlallissement,un salon exclut
sivem.-nW l rIrs-,'v :nlu fannille; o i I'o i tro. vera dtes
couls; iii'n,:it.ions (te i);-llicer chloix et'olu des lunch se-
irtit servis sur dem: nide.
Tdl pl)hone N 786 ,


Letciline Granule Brewer
Le plus aclif des Rlleonslitlanl .
Ioi-rliO le cc;\eaut, la nmielle ei)ini,'-re, les os .et le
rcils. Lend uliissants el vigor()rcu les enfants d6bilej
le!; femmes laibles, les personnel usdes par des travail(
assidlus.
lI:n mle iclez : Simon Vieux. Alfred Vieux, Lo
l1Se, El I. EIstcve & CO, A. Bolt, Alphonse Desir, J.
o, l a., M'"" ,,. II. Doret, a Petit-G(oave : S. Martin. 1
In stock cliez: 11. Irouard, Gr.nd'i le No 1709.
GEO JE\NSfMEE & C,


* - - *-'-. - ---'- -*-- ...


S vo iiilS ss ent lise-les


- W.AD


I
T
^


, )

p :. .'


RAFLE


I.



'4.,
.1*i



I"1 1'


I.-


CC -- --P-Y-~--r-- ~ -~- L_-----~ .----U11--.l---- CLL---L ~-


---II


--


--1 Y I
~111 _~ _~~~ 1


Irr~u~ -- - -..--I__, ---,


I


W Y -


E




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs