Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04399
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-22-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04399

Full Text

eme ANNIE No 6031


POR f-AU-PRINCE ( HAITI)


MARDI 22 FIVRIER 1927


.praods probl6nmo LnternaUomaux


ta lutte de 1'EuroDc et des

Etats-Unis contre le

bolchevisme


Le Secr6taire d'Etal Kellogg
accditftdern lrement le Gou-
vernement des Rlpubliqucs
SthuItstes Sovi6tiques Russes
de se livrer A une violent
propagan.ec bolcheviste e n
': rique entrale, particu-
lir ement an Mexi(ue M. Kel-
.RoJgg redait les Soviets res-
absles dt s troubles qui
C leversent actuellement le
Nicaragua et aussi de la p: li-
tiquegenerale inauguree par
le president Plutarque Call s.
| Ce nest poini pour la premib-
Irtlois que de pareils griefs
sont formulas contre le Gou-
vernement des Rnpubliques
rouges. Le gouvernemeni
nlicain, ecrivat, il y a deja
quelque temps, le COMMERCIAL
d~bie4wjork, retoit ses direc-
tives de Moscou et le plan de
ta Rmuie sovi6tiquc est de
brioiller le Mexiquc av c les
Ettls4Jnis.w
fe~ tiacusations furent ener-
Siquei ent reploussccs p a r
padaie Alexandra Kolon-
tal, .'amIbasadrice des So-
viets i.Mexico. II n'en rest
cependat pas moins vrai que
t prn6ident Calles porte une
certate symnipat~e as regime
bolchlvise, quil imite sou-
vent, dans a tm.gislation reli-
gieuse entte-autres. Sa politi-
que indanisante s'accomode
carfaitement des doctrines de
a Tr0i|sime Internationale,
e, dams sa lutte contre l'ex-
apnsion et la preponderance
dCe Etats-Unis en Amrrique
Central, il applique presque
lojoars et naturellement es
m6thodes de combat prkconi-
ses par les th6oriciens mos.
covites.
Toutetois, M. Kellogg exa-
gere certainement lorsqu'il
IirAe Ieamplto orgails6 en
Ambrique du entire et veut
Voir partout la main rouge
es Soviets. La revolution qui
nna tonal. Il
rdt m e croite, )prs-
u'on observ6i aentivement
a 6v6nements qui se sont de-
ouls dans ce pays qui s'y
r6 ent encore, qu'il sagit
c coipirtin. comwuy
sti "mletlre A feu
l|4g grsnd Continent
In. Ee't bien plut6t
n ouvement de protesta-
n provoque, entire autres
hoses, par I'ingerance de 1'U-
ion F&Clrale dans les aflai-
s int6rieures du Nicaragua.
I en est, assur6ment, de md-
e en ce qul concern le pr&-
'dent Calles. Le Chef de la
nation mexicaine prlterait-il
ne oreille si complaisante
uis ~ tisils dIe -Mscou, si le
vrrnnnment de Washing-
on ne I'y poussait lui-Amn:e
r une intransigeance sou-
ent hautaine adop te depuis
|,)Jemnps par ledslats-Unis
rgard du Mit'il le?' i !'in-
l -oSIhviate g ag ne
9i1f t idp terrain eg ime
ique Cen(rale, la faute en est,
ut-etre, en premier lieu A
'imprialisinc des Etats-Unis
ans cette partie de l'Auieri-
ue. Cependant de toute fla
hion cette influence de Moscot
?ie pett itre clue tres superf-
tielle (tans le Nouveau-.Iht
i (t ne peut sr borner sans
o ule qu'a des encourage-


inents platoniques.
II n'en va pas de meme en
Chine ou la politique sovi6ti-
qne vient de remnporter de Ires
gros sncc6s. En d6pit des d(
mentis de M. Tchitcherine, le
gouvernement rouge de nain
lon doit, en effel, ses victoires
A I'appui de laRlussie. Et ces
violent incidents qui se sont
produils, res jours derniers,
tanila Hankeou qu'i Shanghai
m~ne sont dAts, sans contest,
pour tine large part A I'action
des emissaires (de Moscon.
LA encore, la Troisi6me In.
ternationa'e semble avoir tr's
habilement exploit les pas-
s.ons nationalisles. N'est-ce
pas Lenine qui dic'arail un
jour: ( Chaque mouvemetit de
lilbration nalionale est un iel-
ment de la r-volution prole-
larienne universelle.) Parlanti
de la Chine, le nimoe Lnilne
annoncait, il y a quelques an
notes djiia, q(u'elle passerait
hienllt, elle aussi. par une
crise analogue i celleque Ira-
versa la Russie des Tzars en
1905 et qu' i s'agissait de pren.
dre des measures en cons
quence. Et alors, fut fondue
1 University chinoise de Mos-
cou qui porte le nom de Sun
Yat Sen et oil des centaines
d'6tudiants celestes se pr6pa-
rent a la lutte centre tes imp6-
rialismes strangers dans l'im-
mense Empire.
En donnant asile au mare
chal Feng, apres sa dcfaite de
I'an dernier, et en l'aidant a
recruiter de nouvelles troupes
pour recommencer la lutte,
en menant une ampagne de
propagande incessante contre
les genraux nordistes, en or-
ganisant dans les ports et au
centre meme des concessions
Wtraugeres, 1Immense arm6e
des misereux et des mecon-
tents, en soutenant morale-
ment et financierement, com-
me let d6peches du Cable.
franqals Poas i'apprennent
chaque jiur, rarm6e rouge de
Canton, en lui fournissant ,ies
conseillers militaires et tech-
niques, les Soviets ont atteint
leurs, buts. -II ryst peut-6tre
point loizain 14 jour ol l'in-
ruence euuop6enee serae 1a4
tue en hrdche dans touted la
Chine et oh la Grande-Breta-
gne surtout sera acculke A la
mer.
Cependant, apr6s le triom
phe, un inquiOtant problem
se posera certainement pour
les dirigeants bolch6vistes;
car, il se peUt fort bien qu'a-
pr6s avoir obtenu des Puis-
sances la suppression des an-
ciens privileges, leurs prot6-
gs:secouent 6galement la tu-
telle que les dicltteurs du
Kremlin prltendent leur im-
poser. Et ces dtiera er aieat
ainsi, en fin de compete, les
dinqons de la farce qu'ils ont
eui'-menmes munt6e.
Mais de routes f icons, clle
se:inblc proche l'heure oi loto;s
ces graves problem s qui trou-
blent 1'Ancien come le Nou-
veau Continent rccevront la
solution jneluctable d'ou doit
en sprtir i plaix4ip.Monde.
;- -- r l I II I II
O1 ouvera gasoline en
cals Mn baee de la station des
Pomplers g 4,10 la caisse.


Nouveau Magasin
SI)E

Casimirs anglais,fianglais

eT

D1)'articles divers


NO


TI'OUVER \ i I'ancicnne maison, ngIle dtes
t"Id uirbc el t loux :llcielnelliemn occupy
f:ir la Royal Bank of Cmnalda, tdes articles nou-
vcllcmeint arrivstrlrs originaux, rdponilant A
tous les gouls et i des prix si reduils qu'ils
n'admcttent aucune concurrence.


De nombreux articles on distinguera surtout.
Imipe melibles anglais Tapis Chemises
I'ailles d'.ialie I)Oif holinlme et ciifants
Jarrelires iBretcll s CcintuluIons
Chaussettes fines C squellcs de voyav.g
Chupeaux lane pour ho:nmnls cl Ip)(ur cl'antls
Couvre-lits en soic pour Mariages, Noitveatnes
derniicr cri


V. SIANO & Co.


In memorial


'ous ets pri dl'assister aux gniireuse transfusion de sang
tunriailles du Foot-ball haTtien, potur laquelle s'offrit avec une
(icodl des I'ouverture du cham simplicit6l qui n'exclut pas Il'hi-
pionnat 192(i-1W27. ri'smle. I'i(luiie hai'tienne qui re
Le convoi parlira du Land venati de Kinigslon. I)Ws ce mo-
Morluaire, Parc Leconte etc..... ment, tes mdecins avouerent
De la part de Messieurs Che- que Ie (as (tait lres grave,
vallier, Henriquez.PoitevienLa- sinon d s e s p it r et les
roche, Elie, Prophete, Chenet, roches parents du moribond,
Armand, Cassagnol, pere,oncles, furent pressentis de la necessitl
frres, fils, neveux, cousins et de hAter les dispositions, si pe-
chroniqueur du d6funt. nibles qu'elles soient. qu'entral-
De profundis ne l'apprehension d'une fatalite...
Ainsi-donc le Foot-ball vient Les sports divers, rivalisercnt
de (16vouemen1l an chevet de
de mourir... en pleine jeunesse, de id6vouecn-t a chevet de
alors que les lauriers glands leur fr6re b.en-aimn. Le Saut en
la JamaTque permettaient d'esp6 longueur, le Saut en hauteur, le
rer qu'il fournirait une longue Saut la perche, le Lancement
et glorieuse carrier. II est mort du pits,1 le Foling, le Tennis
des suites d'un accident, relate ct mtnme le Charleston, recmpli-
avec detail par tous les quoti- rent la chambre de leurs sou-
diens de Port-au-Prince, d'un prs... Un traitemnent hdrolque
coup de pied de cheval, requ au u alorstent6 :fxe n Inr6 e arm
Champ-de-Mars, au course du Leconte fulhxee A la some mo
tout premier match de polo. dique de cinquante centimes de
L'accident avail paru 'abord gourde, pour les LI ibunes, et de
sans conauquence car apres un vingt-cinq.centimes pour la pe-
court 6vanouissement, le bless louse. Lt, un vague espoir au
tout ouuriant, avail sembli,avec coeur on attendit, un effet bien-
ses sens, avoir recouvrd ses for- faisant tie 'opralion.
ces... L'espoir ne fult hlas que de
((C'est unfameuxrshool,avait- eourte dlure... et la derntre ren
il plaisant6dn se relevant,et soit contre sportive presepta le carac
u'ild traM,sot qu'il vouldt ras there primitif d'un duel sans tI-
surer ses amis, il avait refuse de moins. II fut impossible de trou
se laisser accompagner, et en ver un arbitre.
driblant 6tait rentr6 chez lui. Un incident malheureux faillit
Quelguesjoupapres, en mail- mime marquer cette mminora-
lot ble et rouge, il accueillail ble journ6e : St Cloud et Soray,
les Cadets du Jeanne ('Arc, et pries de servir d'arbilres de tou
lesEquipiers du Fylgia.A la v&- che, s'estimerent offenses, et I'on
rit6 il montrait une mine pale put un instant redouter qu'ils
de convalescent... I n'adinistrassent un coup de
Morne et soucieux on et (lit pied franc, au pauvre 6m.ssaire.
que quelque pressentiment l'a- un houc en I'espece, qui s'ttait
vertit de sa fin prochaine... el de en trmcn lant, ch rg6 de sollici-
f L Lne semaine plus tard, il ter leur bonne voloii.t
F la chambre. Le malade Pas un curieux ne fut entrevu
s'affailit rapidement,mna!g riune en premiere loge, dans les fu-


UX p6res et mnres de famille, d6sesp6rcs devant
Impossible problem de I'equilibre du budget,
nous disons
GEMS DE;PEU DE FOR
Pourquoi vous tourmcnter ainsi ? Ne savez-vous done
ps qu'il y a sur cette place une Maison oil le hon goot
a simpltcit et I'616gance ne le cCdent qu'A la modicit6
des prx ? Venez: ayant N u de 6os ycux vous ne serez
plus incr6dules.


Kawas HERMANOS


Magasin Moderne
1724 Rue du MIagmin de l'Etat


kL


taies qui bordent I'enclos du
Pare- Ise nur O econnut aucune
escaladle el lea hales de candela-
bres n'abritreut la moindre em
huscade.Pas us amateur ne dai-
gna gravir les gradins de la tri-
bune, pas un auto, pas un ca-
mion, pas une bicyclette, que
dis-je ? pas un buss, n'alla se
ranger derriere I'un ou I'autre
but des cquipes qui s'affron-
talent. En vain la barriere ou-
verte A deux Il)lanls, sans rece
veur, sanis coltlrleur, invitait
les gainlin*1 qui ipassaient A proli-
ter de I'occasion, pour cscuino-
ter une entree s:ns coup) lrir ;
rien n'y til, et le spectacle rest
sains spectateur.
Les gendaiumes mobilisss pour
I" service d'ordre, crurent A une
mystification, et jugeant leur
presence sans objcl, s'en retour-
nirent un peu vexes, dans un
tuniulte rylh Inu de bottes. Nul
ne les avail vus arriver, nul ne
les vit partir.
UTn peu contfis, les 6quipiers
jugirenit, que dans ces condi-
tions, A moins d'avoir la rage
du loot-ball,ils ne pouvaient en-
;ager la partie. Comme un seil
home ils se d6barrasserent de
leurs innillots bigarr6s, de leurs
pan talons courts, de leurs sou-
tiers A crampons, et roulant le
las avec le ) illon dans les filets
du goal, ils i'arroserent de p -
trole... et danserent le shimmy
uiloutr de I'autodat6.
l:I landd tout ne fut plus que
ce(ndies, les derniers foot-bal
lurrs,gi aves commine les derniers
olohicans, lev&rent solennelle-
ienti la main, et d'une voix fer-
ine proonncerent la formula au-
gusle de reniement : A bus le
balloon, Vive la Pologne, et uive
le Polo ! !
El ils s'en furent au Champ
de Mars.
A la nmme minute, important
les regrets unanimes de la Cor-
poration des cordonniers, ren-
dait son dernier soupir,le Foot-
ball haitien qui,import6 de Fran
ce et de Janmaque, livra tant
d'assauts d6sastreux A nos bour-
ses, blranla si souvent et si dou
loureusement les tibias de nos
Ills, et que la 6inacita intelligen-
le et cocardiire de Chevallier
avait Mlev iA la hauteur d'un
sport national. II a droit A un
pleur... de crocodille.
R.C.


Forid e la Rkpublique de Cuba
)epuis longlcmps le Gou
verniement cubain avail le pro"
jet d'une grande route natio-
nalc reliant les deux oiints
exta(1in(s de I'lle, le Cap San-
Antonio dans la Province de
Pinar d'El Rio et le Cap Maisi
dans la IProvince d'Oriente.
I)ernierement M. lenri Ford,
le grand et richissime cons-
tructeur d'automobiles anicri
cain a oflert au Gouverne-
ment de la Havane de lui pro
curer 400 millions de dollars
n6cessaires A la construction
tde cette voie. En retour, il lui
serait accor l uine concession
pour la construction de vastes
usinces d'automobiles t A ntilla
point direct dans les commu-
nications e.tre Cuba et New-
York. Les grands paquebots
de la Munsen. Steamship Line
parcourent ce trajet en 3 jours
avcc escale a Nassau.

(UIEZ PAUL E. AIXILA

N(OUS remercions no-
tre excellent clientele
tie l'accucil tait, la Saison (I
nitrc mix diflcrents rayon di
noire Maison.


Nous lui oflrons cette
anine a des prix remarqua-
blement intlrcssants un assor
liment de tissuis dI soic ct des
Sowliais (I'll Un elganice et
d'un chaussant incomparables
dlla s toi'te. lia Iille (IC cou
Ic tii s i..uc.


t V


Destouches, en face d'une Clini-
ne medical tne petite scene
es plus hizarres. Deux entrants
de ch(Pur et un porte-croix en
noir se pr6sent.rent A lb porte
d'aieu dame habitant le quarJ
tier ct demandtrent si cetait
bien la qu'il y avait un d6c6s. La
bonne fetmme ahurie, effar6e,
la vue de cet apparel fun6raire,
ne prend point la peine de r6-
pondre, elle se pr6cipite A I'ia.
ti eur de sa maiso en criant :
s'arme d'un grand banquet d'eau
et rp andit le liqui3e centre
ceux don't on ne recoit la visit
que lorsque la Mort a passe
dans la mason.
*
... a vu, dimanche, rue la R&i
evolution, grand lmoi dans le
tues d'amples robes multicolo-
res, et leurs !ongucs tresses bat-
tant leurs npaules, v'y prome-
naient, heurtant A chaquc porter
s'o frant A (lire la bonne avan-
ture aux gens. II n'en fallut pas
davantage pour que la rue mk-
aitalt reellenent son nom. Ce tut
en edfet, une veritable rvolu-
Lion, les gains ballaient des
mains en riant et en poussant
des cris, des lemmes jasaient,
des homes, soupconneux, ob-
servaient. Et les bohemiennes
lentemlent s'en allaient, racon-
tant leurs balivernes.
*
... a vu, le Champ de Mars,
avant-hier pendant le concert.
Une fouled normecs'y promienait
berc6 par la belle et bonne mu-
sique'qui mootait du kiosque,
soudain arrivdrent le-..Boys-
Scouts d'Haeti qui revenait de
Thor ou i s venaient dl'assiste
A un service inaugural c6lbri
en leur honneur en la chapelle
.tL'Ascension). Les Boys-Scouts
ddeferent fiers et mnartiaux sous
leur uniform, banniEres rouge
et bleu et blanche avec croix
rouge, en tMle. Arrives pr6s da
Spot du Champ de Mars, ils vim
rent un buss, les No 93, don't Ia
cheval s'etait atfaissd de fatigue
sur la voie publique. Aussitot 4
centree cux se d6tachent des
rangs et courent aider le cocher
A reliever sa bete. El lorsque le
cheval fut reunis sur pied, les
petits gars enjoignirent au co-
cher de se garder de maltraiter
le pauvre animal. Et la troupe
toujours gaillarde, toujours
fire report son chemin. Bravo
braves petits Boys-Scouts I
S I III I I

A Varietes
On redenne a La Mort d'A'
nacaona ,le drame de M. Buvre
Raynaud,'demain soir A Varis. -
tes. La representation cinmtt h*
tographique.qui devaity avoir
lieu cc soir-la, sera done don,
nee aujourd'hui.
On yjouera les 13e et,14e ,
episodes de Teuche de Vetleu
et il y aura une surprise pour
grandes personnel.

Crine ou ooldeat ?
Samedi matin,A la section ru-
rate de D6gand, a la Riviro*e
IFroide, des voisias, ayant r.
mnarqu q.' la chaumierg ha
bitee nar bi~e lavandirn om


mee Cia, avait brtll pendant tI t
nuit, s'approcherent des d6Mco.
bres sous lesquelse a retrouva I
corps de la malheureuse femme
completement carboaise. .
Eat-c. una rime ? Est-. q q
accident ? Cat e que in rMe
iudiciaire, sana 4Q fi *- t
Al$


-7-


IIfHF CTIEURH LMPRIMIEUlR
o-ont UAO OIR

S1358, Rue Am6ricaine, 1358
S tLPHONE N'242
SNIMRO O CENTIMES
t *


O*


i


)W


Quand em tient la vIrit, il m'y a
as de zlie A fair. La vAritE a's pa
ein d'~tre proelame. II sftitl de
I'menTRr.
RErAN


C-~- -


--------------- I I I II II.


--


j







LE MATIN- 22 F6vrier 1927


UN ON CONSEIL L
Nc vous arrilez pas a man
tier vos convictions. Si ellks
sotl vraies. prouvez-lcs !



Intervellion
DES

Etats-Unis
AU

Nicaragua

roes tatiurs oone*r-
vateurv nlcaraguayens
discutent au Congr6s
de N':o gUu la Cone
vention do i9I4 entire
BalU et. iese ltaf-Unis.

Mlinleries de soblils dans
; rarm&e Diiz.

Wis/luiloin e.rdiue' l'eiwoi
de nouveca(r. conlingenls
.-aIt Nicartitri.
- -c< 1
MANAGUA II n'est qucs-
lion a Managua lquc de j'inier-
vention d(s IlkSils Unis pour
imelre fin an conflil ente le I
libdraux t les conserv\ateurs
Nicaraguayens. Dans certain
milieu on declare (iic c'cst
la mcilleure solulion p )or lc
pays mais les avis sont part
g6s quanI;t i la fa on de proce-
dur. Des senaticus parlisans
du Pr'isidli t Iiaz conserva
teur sc sont procure une co
piedu traiti americano-Ilail
tien qu'ils ont discute an con
gres.
MEX', 0 Les Iroupes dit
President )iazse sont muti
ties eni cerlains endroits par
ce qu'elle n oit pas recu leu
lpie et parce qu'elles ount l
soumises rcenmmenti a de
marches forckcs. La plupar
des hommnes ne vnclent plu
aller qu'en automobile et plu
sicurs chaulleurs d'ont les ca
mions ont eu des pannes on
04e fusillds par eux.
WASHINGTON Dc nou
veaux conligents des fusillier
marines ont 6td envoys ati Ni
caragua par suite, lit la uI m
sou lanclihe de bruins id' apri
lesquels des envois d'armes al
raient eld eflectuis de FI'lrai
ger au Nicaragua.



Nouvelles

du Mexi(luc

M, eXICO- Inie grveC ghiInsr
IE des emiil.loys (cs chcmlisiis d(
fer a coinuilencad ,e .ico 6 mi
unit hier soir. Elle a did ordonl
i6e par la feddratlion des on
vriers imexicains macanicin
don't les rclamnationis )oliur un
augmentation (! salaire cl il r,
inl 'gralion (Ie (uiclqtis ouivrier
renvoyds n'alvainet i)as efil al(d
Iniscs par Ia comi:)igni;e ide chl
mnins de ler nalioiiaux.
Le (cparlelenlt mxic'nin
du coilllilcl'Ce et tie I'iindtlsric
61ev6 tdes tdoulcs suir I'xactliltule
S dlu recent rapport du secr6tairl
Kellogganu Srnat amllliricain sur
li situult o (iks COmiigniis p)-
trolifbres au Mexique. I)ains unic
S dcluratiou public uujoiurd'lhui,
on aflirme que sur 40 comnpa-
gnjes animricaines ayani des ler
rains patrolifIres au Mexicque 1


ompagnics seuleinent ont de(-
mand la confirmnalioii de( Iers
concessions pour se cotforli'lcr
A la loi.II y a seize et non pas 10!
de ces conipagnies don't la noi-
tid ont donnC confirmation de
S lears droils.

L r nid e I aI itaeur italien de Piirndc
DAKAR-- Le commandant
aviateur Pinedo est arrive ce
soirA 5 heures 30venant tie Bo-
luina ( Guinde portugaise ). II a
I'intention de repartir pour Por-
- to Praya ( lies du Cap V\rt ) et
dc-continuer son vor'lransatlan
i 'OTO PRAYA ( le du Cap
SVet-- Le commandant de 'i-
nedo venant de Dakar (S'negal
est arrive A Porto Praya, ii es-
pwae partir ce soir pour Ic Bre-
ill et arrivera A Pernambuco en
15-l


le....m m bU-.ft am WSOO c -dMoer.

EIE AVAIT MAL AU DOS E

ALA CEINIE

Un simple remade de famille la
calma come par enchantement

II n'y a aucune rai on nour qu'un mal nous
cause dae heurem ternaleid de souffrance quaidi
il est si facile do le fair dbparattre avec un sim-
ple re mnMd defamill. C'ert, du moin., 'opinion
d'unedanmede Lille,France, qui en a fuit '%ati.
"Je ne pouvais proeque pas me remuor par la
force de Ia douleur que j'avaii au do cet A la ccin-
ture, nmail quelq es applications de Liniment de
Sloan suffirent pour me gu6rir."
L'effet rapide et bienfaisant du Liniment de
Sloan est vraiment aurprenant pour faire dis-
parattre la rigidit6 ct calmer toute douleur nwui-
culaire. 11 suffit d'en appliquer un petit p.u
pourquela congestion datissueaemaltdesdiminue
et les muscles se tonifient et le eoulagement soit
imm6diat et complete.
Le Liniment de Sloan est reconnu comnme un
vrai calmo-dpulptur, propre, agr(at'le et facile l
; employer. I1 n'y a min-c pas bsoil (t4 W firvl tcr
pour quo son action conimence. II eat auail tr&a
facile A obtenir, no coutaut p;ia rher, et se tiuove
en vente dana touted les pharmacies du nionde.
-- ~-- -, I ''i I III


"Lniment
e Ol

de Sloan
lAnlantit Toute DouleMu
-


S la Chambre
e Frangaise
s +. -
S
t Les interplWlafions, surI le cliulaicge
s el la q411slion nionfiire
PARIS La Clhambre a dis-
cult aujourtd'lii les inteipella-
t lions sir le ch'lliage et la ques
lion inloiltaire.M. lPoinctare a de
I- clar6 que la slabilisalion lkgale
s 6tait iilpossible plans la silua-
i- tion act(lelle.(Cetux, lit-il, qiii al-
; firmeiit le colitraire soul mtii"-
s raires ou tlgers..le snis d'ac'cord
sur la niccssilt dle naintilniir li
stlabilisation tide fail indisil)sisa
ble I I'6cooinioici nation)la;i, ) 1 ais
la stalbilisalion illilli(diate lie se-
rait qiu'un not si eile n'etait ac-
comlpaguice des conditions indis-
pensables a l'assurance du inain
tien llu calne I)oliti(t e el finan
ier. .Ie meI relusc l d(ire l;a d(ite
I el surtoutl 1It ltaux d( la shlbil sa
(ion 1I i'gal. Le.s (coi)lrs ;i lt' s rne
prjugeiti auctu'lllmenl t di i (tix
autl(ue'l l: slai)iiliti l I l ig: l' se
a ria possib)l, j'clht'lnds Ir'scIverc
e I'aveir alin qu( la si 6 ul0lion1
ie s'exerce pas danis Iun ens d(6
terninid.
s

SL'inIbroflio

chhiIois
I SIIA.\NGIl.I L.'rn~ie v.11 iue
liit n pieeiic rei' ,it ver.s Shani
glahi aiI'jourd Iuii lnuliis q(c loes
troupes canloiliin:'isQs v\icloriecl-
ses enthaicutli Nal nglchl6o, eld
du syvsltiem e ci dt'lenses dec aI
valiec inferieule (III T"ug Ts' -
kiang sans rencolllnrer c Ie( sis-
tlalce ; iou cs les c. niiiiiinicaa
li lns entrc Slin:gliai ct ldlnkto.l
ouit il cou;nis. Les iation)ijlis-
tes d6cla nIlt (j'i les !it u,)'s dii
slid seraient a Sliha;ghai dans
une semaiiine

La teorp6et sur
les c6tes du Pacifique
N()OIVELL.:S O L()I Al\ NS -l.es
cyclones (iui out ravage l)lu-
s'IIurs |); rtic's tde 1:i LouisinlI'e t
du Mississipi hier soir ont cau-
se la mort d'une trentaine de
persionnes. Le nimbric des bles-
ses est encore ilicoiinii ; oI si-
gnalce (l'illpol(rtalts d6gnts, ceux
qui ont Ie plulS sonffert sont les
erminiers des plantations au sud
de Newellton. A Tensas Parish
( Louisi;ne ) 14 )lrs, onfm s (1ut


it lu ti'cs el unei qlu;r;il.lineC
i)!essi'es. )On pi nsC (ic It'10 nolm-
bre des niorts augnlienilera; en-
core d(I\s q('In Ilnrli; rcn iesll
nouvelles tdes i)lanitlalios iavoisi
s allies.


Ba- exqui et qui durent


E IBks "Holeproof,"outre sa hbaut
dc tissage, offrc la ;;arantic raire
plus liigue. E;lgantrc,clicc,chau:sa:.it
clal(qic jiolic paired dltrce plu:1
longtcps st nu'aucuncc ..t:trc
f awricatioin. /
Itne nouvcellc im tlode tic l;s/'age
(brcvctce p,''Ir" Iolclroot") Iii,:le
plus d t fu rcc .L otn l:L plui:.rt des I
autrcs has s'is;cin t r:Lpit fnlr nt. .
La pointe ct Ic talon idu Bas
"Holcproof" sont rciforct. t.ut
specialement.
Un prix mod6r ct unl plu: ; long
usage rcndcnt Ic HIs"Holcl'root," "/
doublcmnciit avantagcux.


ct tclicatesse
,'unc durce
liar.fAitcmcnt,


Demandez son noni: Bas
"Holeproof."


En vnten
magasins.


dans tous /cs


n0 c
bon> Y


En peu


d(e rmots...
----- w- -
Les cvclisles ont pris I'lIr-
Iilad(e de circular le soir sans
Ilii 1rc d(:tis les r us de Port-au-
Prince. Cela peut causer des ac-
cidents.
)'apres nos informations
totlts les Maisons de Commer(c
(qui possident des enseignes lu-
ilmneulses ont dc(id I de les Isis-
ser allulier toute la nuit l ur:at
les Irois jours de carnival. C'est
une bonne id(e.
I)es informaions parve-
nues au Service National (d'liv-
gicne Publiquc signalent I'exis-
tence d'une maladie eruptive
sevissant dans certaines sections
rurales des Communes de Porl-
au-Prince et de Jacmel.
Le voilier ( John Francis ,
s'est chlou6 ces jours derniers
dans Ics paraces de Tiburon.
Pas de grands domnimges.
D)imance pro:hain, 27 le-
vrier, arrivera i Porlt au-Prince
ai board de son vacIlt ( Seargil .
M. Milchell. lrisidenl de la Na-
lional City Bank, qui passer un
jour a Porl-au-tPrince.
Ies iiMtons se plaignent des
conducteurs d'autos qui con-
tournelt les carrefours des rues
A t.oule vilesse et sails corner.
Avis A la IPolce.

Les Ir'sors des (Gonai'ves
la)pres des informations que
nous avons puist cc-i source surf,
le limncux tIrsor qu'on dit avoir
de' d6(cuvelcrt par uu chefl d't-
qui.e dans la region des Gonau:
ves eltdont Le Aouiwllislef a pa -
16 dans deux editions de la se-
maine (lerniIre. n'a pas I'im-
portauce ql'on lui attribue.
Ie trdsor, d'apres ce iqui notus
a dtc r6pondu, se rdduit al ine
vinflaine de ( carolus -, celle
ancil i ne ionn : ie de billon
alli6e d'argent imiise par Ic r i
IT'spagne, Charles ('(trolih VIII,
d'oSi son nom et qui ava t course
A SI-D)ominrgue aul tlemps de il
Co)lonie. Les pit.ces ont c6i re
trouvLes p'llr un FIoreInll'l des
travalux )ul)'i s au cours'dest ra-
vaux de role (iqui s'excuilenl au
Morne L:cr:ce p;C;I des (Gonai-
ves.


La prewliere de I


La Mort
d'.luaraouas


La premiere de l I.a Mort
d'Anacaona )) de M1. F. Burr
Hlaynaud (qi rfut doinnel same-
di soir a Cin6-Varilies cut un
tries gros success. Une assistance
nombreuse emplissait la salle
de Varitss, si lnombreuse qu'on
deit refuser du iiondle Ai I'enlfre.
La piece fiul tIrs applaudic. Les
decors et les co(slumes claient
de toule i'eauti. L'intcrprilation
a "6t parlaite, audessus de tout
loge. L'uru\ve cllc-nim e qui
presellte deI' i de lIa 0t (uIel4ties
raires fail)lesses nmllrile Iioen ( dans
son CnlsemCl )!L- 1011t le Ibcatu cI
grand success qu'elle a eu.
A la denennde g,6ndrale la
)i'ce sera redonnle demain
soir toujours A Cine-Varidt6s.


ILe GALA c


PARISIANA


Avant-hier soir, Parisiana 6lait
comlble tie Ia plus choisie ct la
plus olllmbreuse ias islaiice. C'est
que tous les aliis et on ne peul
pas les comIpter-de Mmne Taldy
lenliient a l reuouveler leur
synipalhie elt Iurs compliments
por ,tlIc l~eili a i i 'crlsa ire de sa
l)ireclioni l' IParisilala et i a asis-
ter en ni6me ltemps au giala qui
avail di alinonced our cette oc-
casion. V6rilal)le gala. en v6ritd
que cellte soiree du 3cmc anni-'
verssaire de Mine Taldy oi'i fiul
montr6 la ( C"h a u ssC e des
(G 6an Is I ) C'est uni filml nagni-
lique,- et les appl)audissements
qui salucreut, avan-lihier soir,
chacun de ses episodes le mIon-
trent bitn. qu'on ne se las-
scra jainais de revoir.
En remerciant encore I'aimna-
ble )ireclrice de Parisiana de
nous avoir procured ce beau r6-
gal arlistique de dimanche soir,
nous lui envovons tous nos
voeux de bon success.
Les Boys-Scouts
au pled de la Statue
de Dessalines
Conmme nous le disions, sa-
medi, les Boys-Scouts de S~inl-
Cloud se soit reudus en corps
au presby6tre de la Calletdrale
oil ,I. le Chanoine Ilichard,cur6
tie la M6lropolilainc, a b6ni
leurs baniiiies el leur a allressc
la parole. Apris celle ceire6m)no-
nic, M. le Chanoinle I~cli.io d a
act oipag;nc les lI>ys-Scotuls an


Eau de table fr'angaise

Gaz natural

PERRIER
Eau Min6rale Gazeuse Naturelle
Le CII.tSUMiGNE des El'X de TABLE FRANCAISES

LA SO()[II I: EilI111Il est l perfection des Eaux de
S l alc; llc sliieiile l'apllpil, favorite ia digestioe
et facility Feli'mination de I'acide unique.


Fournisseur de Sa Majestd le R i d'Angleterre
Celte EAIT MINEI'AL.F est connue du monde enter.
Da:is s les lies:lurants, sur tons les bateaux. le PERRIER
est I'a kn mineral de predilection; les haitiens qui ont
voy.ig e connaissent tons la popularit6de cette eau
bienifiuisaile.
G,~\ V N'E CIIEZ

Simon VIEUX
GlO S & DETAIL CIIEZ:

Alfred VIEUX
AG ENT


---- --------- - -I _______--


pied de la shlaic ce I)essalines Le8 Tribunes
oil (cs jcuihlcs Ilatliticis otl salu6 du Champ-de-lEa
l'Ell|.iceui el out1l 06 p1ologra- D'apris Ic programme org.
pilies. nisc j)1)ur Ic Carnaval, lia p
gralnde parlic des tes se d6,.
!Irasi' par r1111 le u10 roulerolit au Champ-de Mars,
Sainedii Imaliln, vers 8 Iicures, devaul les Tribunes oi des pit-
sur la route dte Port-au-Prince A i(es seront resei vdes aux Peragl
Carrelbur, tun pii6on1 nomnl6 nlages oficielset touteaslgs .
Ti-Juste a de viclime d'un acci- sonnalil6s qui voudromt i
denl d'aulomobile. L'accident. rChausser par leur praease
s'est piodult devant I Bizoton- I'6ciat de ces f'tes.
les-Bains ). L'auto No :123 qui Serait-ce de trop ou serait-il
allait ai une vilesse exg6r6e trop tard de demander qu'on
heurla avec unegrande violence rajeunisse les Tribunes par un,
le inalliereeux pilon. Le cliaul- belle couche de peinlure? %i
feur ne s'arr'l1a point. cela ipouvail s,: fire, cela alg-
Quelques inst mis plus tard menterait encore la beauty de
une voilure idc I IHpital G6enral a fte.
arrival suir les lieux et la victiine -..-- 11 ...
qui avail de fortes contusions A Une d6mente
la 16le, des blessures aux bras se Jette A la amer
et aux pieds, a e6t transport6e Samedi apres-midi, unejeuas
i l'H6pital. fille don't les parents habitent la
Tous les Bureaux de Police rue des C6sars et atteinte d'alik-
des villes se trouvant dans la nation mental s'est dirig6e iur
direction suivie par la voiture, Ic wharf et s'est jet6e A la
ont l66 aussiltt avis6s par le mer. Des d6bardeurs et des cc-
Bureau de Porl-au-Prince et le nollers, qui avaient vu legeste
jour mine I'imprudent chauf de la pauvre fille, se precipitt.
feur fut arr6td a Petit-Gaave et rent A son secours et parent
conduit i la Capitale. heureusement la ramener ain
et sauf sur la terre ferme.
Accident d'Auto Elle a 1t6 ensuite conduit as
Avanl-hier, vers les 11 heures Bureau de la Police oi ses ps.
du malin, une auto dans la- rents ont te la chercher.


quelle av:ient pris place M.
Barjeux, Caissier de la Maison
lChlriezoA Port-au-Prince et trois
de ses amis, a cliavirc dans les
Iarages enlre le Bois-Wilty et
a Sourcc-Salide.
L: voilure a 6lt tr s endoim-
mragee. Ses occupl:mts out did
rclev6s avec des conltisions et
des blessures M. 3arjeux es
celui qui a Ic pins souffert de
I'accident. 11 a eu des blessures
i la j:ilabe el ule assez grave i
la Icle. II a it6 condtait I'li6-
pilal (Gniiral o il i recoil Ics
sins IL'cessaires a son dial.


-d


DEVIL
Nous avons recu lI f(ire-palt
du deces, survenue dimanche
en son domicile angle du Cle-
min des Dalles et I'Aveitde JohA.
Brown, de Joseph G6baia.
Les fun6railles oht eulieu hier
a prs-miidi A 3 heures eo l'Oglse
M6tropolilame.
Aux nombreuses tamills
6prouv6es par cc deuil partici-
lierelnent A MM. Gebara dont
le d6funt etait Ic p6re, nous pri-
selntons nos bieu vives condo-
16ances.






brogres






u raite C





de 1926



361,166,647.



70.630.396.


__ _______ _~___ ___ -----i~U-~--_


1MO1II & LAlH IN
-Port-au-Prince -


Bas fHoleroof
I .pro Il icr k . uLc .i, A.
52 annt-le d'cxjcrimcdne di. a 4't iln iction de bonneterie.
." '.


-------- ---i~--~ y_.,_ __ --------" -------P_ _-~- ----C__


e ~lwlr ~ ~ -r rr I mob-


-1_-. - -.N--


t'


d


2
=-
1.-


1.-. 1 l
'4r>






LE:MATN- 22 'elvricr 1927


Une ONE NOIVELLE




I, Iai

Rue du Maqcasin de l'Etat, No. 1523:

Port-au-Prince


A le plaisir dannoncer

qu'il organism ai be-

nIfice dii public

UNE


COOF-I7m


Lul~rn~it


dansle but de permettre ltous d'acqueiir uine Adrcssez-vous personnellemenl on par Icllp e
Machine ~ i ecrire remaglen portaliwe ouI Ieminglon a G. (iLG( en face de la liantlue A:ionale de ili
Standard par de petits paiements mi-mensnels. IRcpuli tlque d'Haiti) pour Ioni s rens'i ne inenl ti s.
Main leant, c'st I'occasion de vous procurer ta- Demandez une copic du plan et voius apprecie-
cilemei t une Remington 'Portative'ou 'Standard' rez les advantages que vous oll're celle CO(()PEA-
Chaque nembre de la Cooplralive achelera une TIVE REMINGTON.
machine c ,rlire; la premiere ne coutlera que 3.50 j NOTEZ CE' I: Ie Jury Intel national de la
Or, rcente exposition i Plhiladelphie, i l'oscasio n tie

a SON SIXIEME CENTENAIRE
a a li0la REMINGLON TYPERITERCOMPAFY le GRAND PRIX soit la plus c haute distinction))
pour ses Machines i 6crire et les machiues pour la comptabilite.


SA vendre
Automobile Hudson ) sept
passages, capot neuf, moteur
en parfait etat. Prix net $ 700
tous droits pays.
Voir P. C.Toussainl,Quartier-
Gen6ral Brigade Marines.


Les families
Trouveront i ac leter (I.
beurre frais, grant pur
Par terblanc de 5 lives :3 or
a livres 0.7o,
Chez Mine Vve DOUYON.
ea faced Magasin l.lBrouard.


darnavauil Crnavalsl
Articles (divers pour Iravestis
les plus o, iginaux : iasquIes,
Ionnets, coifTui es carnavnilcs-
ques.
T'ous articles pour toules
sorts de (degLI Ie nients
Chez
ANTOINE ROY
Ei I lace de hi Slilion dc's
Pompt.i'r -- C(r lnd'liiue
AMMfVIrEMPNYSiAI
Bli llSltJlOPPRESS/OSIl
tUagemont immdi att gu6ri@n iarl
lobules R6baud
tatanenMrveillexurpromirS w aU
=a122=wm100 L9UFLACON. VAwtMUes
6. rDALI3LU -CXA7,Rue Vto e
A Portlau-Primc. : Pharmacli B UCH


Capital: Or 1 8.0Oiooo



Eug.LeBosse SCo


Agents Generaux
u" tw srao


- -- --------~----------- ----- --~-~ ---- ----------- -------. ---C------ -L --
--C


AVIS
.J S' si 's .:1nt1'( a L) ILt la-
()11 0lleT'' el11 )p il 'i likel (i e
it' 111 r'c' (s eCll pI )r\' i Cr' t )Pill
1 s besoii.s IIeCes ;iin; es.Pell
danll mlttn .ilsen'ce (i selia dc
courl'e dtlree, l,'s lpersolnnes
lqui out des colnliuni11ii1ciioiis
;'i Mi I'laire soni )rices de s'a-
dresser c Mr Ernestl P. Necker
oil a I oiltellnlieulx,(Ca)binel dt('
Mels loliiin' el ,Morel.
(ENAO) 1IHIIITADO

Iai Socie'licllrd 'illirhliili (tmtiil'ruih,
apit s:
.173 20 IFivricr 1'. or ?,00,00
2174 20 Malrs ;00j,(
2175 .0 Aviil 300,00
2I176 20 Mai 300.00
2177 20 .Ihini 155,90
P. or 1:35),
les dtlelare iuils ayant 'reCu
dupiieata.
Portl -anu- Priince,le 21 Fe\ r;er
1927.


A vendre
Uni aulomoblile Ford en
excellent ilat.
S'adr sserau Journal.
1 Coffre-lorl marque Irau'aise
4 pneus :32 I ()\ erside
1 a lance lpouvant Ieser 10 s
tie c'afL
:;() poids de 25 kilogr.


I'L' ___~_______ -- -T -_____~~__~~__ .__ ______ _- __ __ ~~~ __ ___ ----.- -t


Produils -ADUM


En venite clans louies
les 1onnCs maisons
IL I.


Les cranirs C taili
CCJ3T!PA7ION
.l onoz Jos




SMri nal P rin kIc Ins-
SiL LU IS SE
ta 1 ELOR T, PharnmeA I
crdi, 2Ru i-I con ant, tOal
CEST LE MEILLEUI
DES PURGATIUS
-P O,-, -Iso- PIaxar N Oil
*Ue. E TP,US; Pharmacoe ALIMr.T
Ph irmacie du i Jua W R
,a4 rouotem Ism honnes Pharsnaciev.
raillite Rickars & Go
Lcs cri'aneiers die la laillite
I1ickardls & Co sont invites 'I
sC runlliren Assebl@e a
Tribmual de Premiere his-
tancede ,Port-au-Pirnce le Mer
credit 24 F vrir courant, i,
dix heuresdu imatin pour i'ac-
complisseencit ties loni malits
p'rescrites eln vu'tie ie la nomi-
nation t ll 0Syn ic l)'t\'isii'c.
Port-au- rince,le21 levrier
1N-7. .,


MALADIES o'ESTOMAC
Que de pcrsonnes trienta It i S aU ulilheu pourtatIu d, plainitI. rlr.teis, qut: le temps la diIsipel Celt une
Spri.ftlld ce rcur qu i peat .Aceni le:i lsnrl li plus f Aheuses. Une maladie
d i m t om ac asoimrllIi x stench. t i 1 i stcll. dis toutil i foyer, coin-
Spro mel o ie rmuliic iA sIa (rtiilll d. ca, i'Iii cOllluisOi s-nouI pas?
It n'y a pas d' s"aui P p-ublble pal siC viI hcureuse avec un etlomac qut
di rc i ToI te"' m i ,'s i e 'I e r ics ler ies lors, Ia plus sarleuse
S*ti nll, oll. C. e.t sIii lii 0 d U ": itl at a.u1 is11 ,,pp srr Ic r >*ddled
m s r un remee u i t C is n is l ie n p.Is S'uI s tIIn, oIune sUII Sati teon
SS$ pa,.salere, prove iIrc l'oitr ,,ir l.s c i" in i Ilit sip te iquel alisnent,
p. s u: r t eicr ti os rdlit, l's. pr sil apres hle rcpa 1 i, illeuraliser acidity '
stoiiacai:. supprimnc I es ingr. es c'ou l !x Iimauv.i es digetions, ditln-
fecier 'iiilser io, t it sll Je prcir. e 4 cha.q t repa,. des Poudres die Cock.
I es I1oudirt de CAo Ik i s t .t p ,i l.' i. ns l iin liq litis dia i les cIa de :
Gasiries, I)'pps es il tti:t,, 1> 'ti nrs lallinn events, Aigreurs. Les
r i, ul.at5 P O It C lini, Pal. [ ,It : ile ,illit plir ll d llonr eur IC eflicacilt.
I ; s I'" udrcs ile C,,ck tr, uv: .!a-' t .out les Phalrmacies de I& Colonie,
en boitCs rinc.'llviuCe -- I.ih.' r ',l V'id cs die Cck, Jtumont (Nord).
A i rta..ln nCire : IllidiIa,, i.: ,%i 1 UCHl.


-- U-lma mws


I
SInsF



mUnle des pi

I canadieni

IEu


'8 uir


urance Co

us fortes compaqnie


ies d'assuranre sur

la vie

fi Le Bos-e & Co


A.de Matt6is& Co.Relprdsentantspour 'l


Carnaval
de 1927
Sulcc s s sur6
Toutes cells I 6ellement di(-
siicuises dillrce ini&gla)bles et
(d'(ltelnir Ies suflrages diu .i!iry
livenit sk'cprcsser tie lai ic
Ieti s lni)llp tlctes tlch z
KA\Ws ilIIMANOS
Changemnent d'adresse
Monsieur Fr6d6rie Ga Cijens
aunrlce ai ses clients du I'ois
V\'cr:;i tli'il a quill6 sa ri'si
d(cnicc au coin ce I impasse I,a
\vudIl,en !ace de llnplhil B ou-
aild ci (rvge r. 'i I'eilrt'c de Tiirgca ,
\is a vis (Iu (( L latoloiu. ))
O(I i, ilvera cliez l1i, con( -
mie pIr Ic |iass les li(l tlle i s
'liiill et pri, *visions all ii.llit
I'rix i el'Cii ville.
el i- __


Womanai-A o


I


--BB


i~i~ls~


maj2aBOfB


--.~I--~-. --


-


; I SIZI If;W I W! 9 1SZB ! :.))1 '4g


- ---


- -- -- ---


Rl II Ti


'dgd














































4
*1


' I


.1,
- .




N..

t \


Ic r
I'



t,

I -1
a~'


L F m GY '': :.
le Savon ,.'.
1 , :" e -
pour ia Sane \'./
L.;% i 'i* t Co .. zti.. d,4 ti ., L .A .....


Ne ,buvcz pas ou buvez

I e Rhum Nectar

II 1940, Rue du lagasiande IEtat.
L seaul Rhum qui, tir6 d'Aicools naturels oblteus
dintement parDistillation simple du Sirop des Canes,
d'I UniqueP et tounloirsmime plantation et Ie seul qui,
vikll't par I action du temps dAns leq d6p' rigaireuse do tous dangereux Secrets d tfbricatlon
et roans adjonction d'auciin ingredient d'usine, conserve au
jugncnt do la plu,.art de noi Nolabilitis Mddicales et tni
vt 'sppr6ciation de bons amatomls, la sIuavit incomp-rable
du.h 0l 4 It ilue Iemarqiahble qnalith hygi4niques.
N6me prip avec exeta Rhum Nectar n'enivre pFs et nf pro
duit piw I'Alcoolinwm A la Ionue, comme l.s autres products
Jsalaires el'eomme 'es autres spiritueux.


Frc(I. G(aeljens;
No, 117 lIte R l o l 1 oi;i'-I(. No 117
'N '('I li )1 I '
()N TIM U'VI IA


Alcool fin pour liIi(uctur. :ir cre llisC o nla;ie ct rouge,
gros etI detail,-- RliZp P.r s:c ct p:ir livre,- Sirop, O(rgeat
Grelnadine, '(cl i, ctc. (i ;:iIr lIcs, (:lC 's -'rlf 'l(l, (Cii'r l,
C,ha n Iclcr'c, I'ant~iir ii. (;IIK hllcs re,- Conserves ailnii nr ;,i'rs.-I ift viellx |par livre,
trf6 cel poudie W \VI I, :., l'rlt 'Patzxculh ,If'r. -
Chanip;ig'r e Ml a>sN I''r, s( li!s i'll) 1inpo)l e t valiser av\,c o\va.iiltlagc 1 >('t 11t11m'ric qplelle mliru( de
la plwce.- Chu:mptaino I.:- ison.-- Paifiierie! Vin
blanc par g:lloihs cI pru' 1 o)tI'illCs. Vin rtiIge p)ar
boultilles et gallo()s li iii' su1e;'ticCif (' iltril vie
NECTAF El In non m1i0is I ..i us ,- ,: I'T FT dE(
Madnle Fir'd (e i il i s.
Venez fair une visit et s .s s.


Le steamer a Gruncwiald I
(st attend ici v\ rs Ic 2-1 if-
vrier ven nla die ,'irol '.
Le sCle'me' r Mlexi('( ( st :t'
!endu ici s les I 3 Mars j e
nant du fi tdl out 'llr(l)' .
O)oi.rsox, I.rc:.\s A (>"
A euIts I, Oinlr.m.\
Nouvei
H6tel-Rest aurtnt
C. I) 1P .. t I I 's .M i';r It S. A II
r' e tl f u o nn I' lffI P I l;,I: -I
I: nl (h nl ,M (;illni n!4, I'lj(l
csl Ic tldilc ('tc ir
C'esl til) tli llis,(l ll( I! s li (cl x
oi les clients io(inv r(iiil I:, -
cneil le plus ainmable ct ui1 scir-
vice de t ut premier ordlc.


RAFLE


A cause des fetes qui avaicut
lieu avant-lier lonte la join-
neea iin'-Varilis, le tirvg' e
de la Ralle de la Maison Ai iA .-
ge rues Borgella et P6tion en
f ice du Lyceie i' pias pu s'ef-
lectuer. II aura lieui dleinilivc-
ment Dilmnche 27 lvrier,
dans I'anrcs-miidi.
Le public est cordialement
invite& iA v ass ster.

LA CIIAI.EI' AI'MV . '
D. NC B(AILESII I IACII


b
(e qpi n'a jamais 1te fail
C.e ('1i tie petit 01I*re i-4 pj S4'*.

Kola champagne


F. Scjourne
lIr6puar Jans ldes conditions rigoureuses

D'ASE SIE
l'r6paration et Vente
PIIARMACIE F. SEJOURNE
A nle des Rues Roux et du Centre.


:4
ft


I
i.


5'-
'5:~


IT


I~




0G


A ELDORADO
Vou\s Irouverez un1 BI LL ARD
)i: LA. CI EME LA (i.xiACi
IE I.A BIERl': PA'I'T.NIIO)l.
os BONS SANDWI:HS
DE U BoNNS I.IQULEUtS
Ie FA.M.lUX COCK'1 \ILS
Iu UNION CHAMPAGNEi
COMPTOIR DE PAlISSi:IIE.


iL tout A un Drix trIs modtie.
Cl amp de Mars Phone 597
Fred. GAIRAUD, Direclear,


3AR TERMINUS


A. Widmaier


I


"I
^1


A I hon cur d'intormter sa bienveillante clientlFe lu'ii
a insl:Ill ;- I'iigc.de son etablissement, un salan aelus
sivcil.-nli reserve aux families ou I'on tro &er l es
cons iim :nations de premier clhoix et oi des lultch se.
ri nt servis sur deiniade.
T61ephone N* 78M


Lccitine Granule Brewer
Le plus aclif des Reeonilsithaint
IF,)rtifl, le cerveau, la mcelle epiniere, les os et les
rciiis. Rlet tndmssants e vigoureux les enfants dbiles,
les t ies ftm saiblcs, les personnes uses par des uvaux
assidus.
Eln Icnle cnbn :--Simon Vietx. Alfred Vieux, Itoe
Rivicra, E(I. Estve & A. Bolc, Alphonse Desir, J.
13or la, i"" I,. 11. I)oret, APetit-Goave: S. Martin.
En slock c('ez: R. Brouard, (r nI'R tic No 1709.
GEO JE.\NSEINME & C,


S..n.. s ii.ie e. .--.sse n. li sez-les.-

Ces A 121101Cl'S VOIIS lcesel Isezles


N'-"' p~ 7',
--.C~~~ .5 Yl --


I


S-ti~


Grand Hotel de France
I'. P. PATIIZI, Prpritlaire
Cet Etab iss- ment reDomo6 don't I'elog, n'est
plus A talre vle.t d itre complet.Loaent rc stauii6
et remis A nouf. Les chnibi e- ont tout le con-
fort Inoderne, le se-vice irr6prochable, le es.
tauiratt solgi-. est de tout premier order 111
tel n'ayant rae x nu~l .,6. our fire plais.r A sa
char'rante : ikntcio
Mr PA.\T'II, 'lul pnrt bleantt. ap'mrf ora Ason
ie oaur d~e F'raneA de oituve!les am, li rations qui
dontieoront Ia piu eaf. ee1', *e cion :l Lou
ODjeuner A Ia carte, T0 le d'H6te
S)*lat a dsu aur U c oix.
Prensionn n m is, t la se iitife, ai jo:ir
Garicre nis ,Iratllit ment la disp si ion des
voyagBi s. -- Beins, Iloucheo itou e les heures.
T616phone I o 341
I) nsles Ma.cqasln? souch' A N I "'1 cl- on trou-
V -n* tj,'t'* qlrfoq do provision-, Vins, Liqueurs,
(:iqlrire'lls. 'isds d''.laqgne, die tBoiirogne, d'lltalie, rand
chti.r de Cosiews.
O),i y 'roav4a !'rrfvebo psndant le I4jour ou
au d4a1nrt tout. o- q in 'on 'AI'r atn ;atdaid lo-
tel d, FIranea : P. P. PIATRlZI, Proprik'taire.


La grano cipdell ri


Genaro Hurtado
(Iranil'l.ln., el l.e des Mira. cles o:t-:I l'iPii:'e, I. aili
A le plaisir (l';Iinoncer A ses amlis, clients el Ie pu-
blic en general qale (l ins ()tin Lii)limsiementl oil trouvcra.
Un ,')(Ipenu ipi(n is tuque gaOl e '1rl''u. persmnla;
ausi <(li'uie variety (l'gI ptcles p.)mr ca'le lU n ) ivlle-
n;enl ric'tis ; v\ous troutcrez tiin assortilmelnl It S.rop lt
liquceurs,sanis oublie, l t*fi punch crema:), celte iprdcieasc
bois. on espagnole.
1.a Maison IIUI.TAD ) oil'rir I la s \c: ,. i r li:jlue
cheleur.


----


" a


----


r
-'~i9T I r


rZ-LC-~CI" e~1~311 _1 ii __ I- I


1 1113~ -


1 ,,3 1


I I


Vi


,!


}


seeCiyr


II


,


I


I


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs