Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04397
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-19-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04397

Full Text






iIRECTEUR IMPilMEl't
"ilm nt HMAQL01R
BOIS-VERhA
1358,-Rue Amrricalne, 1358
TELEPHONE N0242
.E NUMERO 20i, CENTIMES
'-",l <. ^


p1


6me-.AtEB N* 1029 POR C-AU-PRINCE ( HAITI) SAMEDI 19 FAVRIER 1927
-- - - n n -


esEtats-Unis, le canal de

e11iea et 1'Archipel

'des Antilles


TROISME ARTICLE


Hier, notre deuxi6me arli- leurs habitants devraient Ctre
le di 't qiue le mot du Secr6- votls sans delai par le Con-
ire d A Lansing au Minis- gr6s.w
re du Danemark A Washing- En terms plus clairs: gan-
ond Ja decision du Gouver- tons de velours le fer de notre
ement desElals-Unisdechan main afin que la proie saisie
er le nom de Saint-Thomas n'e n ressente aucune souf-
I des lteW adjacentes qui ve- france et que,,par ses cris, clie
aientditreacquises pour 25 n'6loigne de nous les aulres
illin lde dollars, avaientilc don't il faut cole que co'lte
I)pp rts A leur juste signifi- nous emparer.
talio pair I'Europe entire. Si Et renmarquez co le jour-
a Gr l(de-Brelagne garlda,: cc nal -- et nous l'avons souli-
om0 nt a1, un silence 6lo- gn6 ~crit: (( nos Antilles ).
uent le Pr6sident idu f'onseil Mais il y a plus. La desas-
es lnlisres fran'ais, alors treuse situation tinanci6re fai-
l.Rib6t, si nous avons l)onne le ii I'Europe par le grand con
6n:0~re, ne se crut pas oblige flit de 1914 a rendu peniblc et
iparitil nutisme ou bien plu- Jaborieux le r6glement des
il, nt crul point prudent, en dells de guerre. Et jusquici,
'. lat.Oia e a aient les choses, 60 olo au moins des creances
le ne point rassurer sur leur am6t'icaiies sur les nations
',ritable situtialon polilique europennes possesseurs d'l-
l'apres guerre ccux qui les dIns I Ar ri el des Antilles
talent accourus de par delh re'ncltiml ay es. ette difficile
es mers fire de leurs poitri- situation (li tait aux Etals-
es un rempcart A la France. Uhis une place prpond6rante
1, de la tribune du Parle- dans les afaires economiqucs
ient fratiais tomnba ccqle tdi el finnncia'es d!e I'Eiirope a a:(-
laratlon Jifnclle, icl)iiis, criu leur desir cd soul oilin0r,
ft souive 6fte p0r tolls une fois pour Loules cc Iw r-
'a homes !itiquelquli lo- bl6me polilique et mnlitaire
ent au quai. rsay. que la des defenses avanc6es du Ca-
yance jamais ne consentira A nal de Panama.
Hliner a moiadre arcelle de L'otcasion, en eflet, parail
n territoire tofroiial qu'ele belle; et. il y a quelques ours,
unsidl Le re' un patrimoine le 11 f6vrier, le Representant
ationpl. de New-York A la a hrmb:e
Cepitnant ,A Elals- Unis, des Ints-Unis, M. Fish, r6pu-
e u p le et bOuvernements, blicai reclama, sans detours,
'ont jamals renowned a ce qu'- I'achat pur et simple par les
Is croient eIre un intangible Etats-Unis des possessions eu
roil natural, ce jis soli doni rop6ennes dans la Mer des
ous parlions hier, en meme Antilles. Et, sans mAcher s5s
emps qu'un inatlaquable tex- moftssans htsila ion,sans son
Se jurisprudence intern1- geler# trouble que ses paro
ionale, que les terres et leases sallaient produire dans le
ers de I'Amirique doivent monde enter, sans s'arrtler a
ppartenir aux Americains; et penser A tous les orgueils na-
lois, leur drollt dre les mai- tionaux, A toutes les suscepli-
res de ce long group d'lles bilites que sa proposition al-
orm6 klir la Jamalquc, la lait lesser, le embre du
uadeloupe, la Martinique, les Parlement amiricain ajouta:
Antlles, les Lucayes et e L'achat de ces lies permet-
tes les aulres qui, vivant trait aux Etats Unis d organic
s la protection des Etats- serenfin les d6fensesavanc6es
s doivent, d'apreseux, for- du Canal de Panama et en
i reour, le bouclier neme temps d'eteindre lea
cleu* du caal. dettes de I'Angleterre et de la
urd'hui < lees difficul- Frnncc.)
politiques cefes*necessil6s El, dans I'impressionnant
garantic militaire devien- silence qlii dut assuriment A
it, chaque jour, plus pres- ce momnenit-la plane sur toute
ntet ar toujours l'h6g6mo- la Chalibre, M. Fih poursui-
iet'il (orianalion fia4m,'.-- yit; Que4'Anglderre et la
pol iqu rmilitaird p-ro- France estlment la valeur de
re plus de crainte, plus d'in- ces iles qui se trouvent dans
i61a es A ce x qui les pos- la sph6re de notre influence et
ent qui'l ceux qui les su- q u i geographiquement de-
ssent, plus pressant aussi se vraient nous appartenir. Je
it le besoin d'acquerir tout suis persuade que nous les
chipel antillken. A la fin de paierons, sans h6siter dix fois
tN de 1926, la ( Chicago Tri- ce qu'on nous en demanderait
ne ) 6crivait': Ce pays ( les pour nous d6barrasser des eu-
als-Unis) devrait poss6der ropeens dans la Mer des An-
utes les I es des Antilles, par tiles, dans I'Ainrique du Sud
,que nous ne voulons pas ainsi q u e dans I Amrique
une D'uissance menace le Centrale. Meme si nous de
NOI vions abandonner des centa!-
Et pour bien fair conmpren- nes de millions de dollars de
au people des Etats-Unis sa detle a l'Angleterre et la
u'il rw dolt s'6pargner aucu- moitie autant A la France, la
mepeare, aucun sacrifice pour chose en vauldrait bien la
atltyimlr ce rand desidera- peinepournons.
'icm nalhoal, journal pour- Voi[a done la question defi-
uitn:a i-)u av.ionM la sa- nitivement hours d'une simple
a' d st ipnt, nous iten- opilon de journalite. dCfini-
s la vie ai agreable aux tivement Isortie du doma!ne
des tiesqui lnous a) de la P'resse pour entrer, en
*^ W les habitants cpeine lumi(tre, dans le domai-
itant Praient desi- ne ofd1cjel. Si les nations
lennent qL 's. Les me- europ*eones croient, que les
autres iles ablisse- choses n'iront pas plus loin
x de vener a ""n R'n ci- que ces 6ditoriaux de jour-
re once rnad tra aux ou ces declarations par-
endu noe adtiles t lemefrtaires, el les comnmet-
oi des droits de c, ,


C'est incroyable


mais vrai cepcndant

QE La NATIONAL
OFFRE SA NOUVELLE MARQUE

CHEVALL *


A R,\ISN I)E


20 cigarettes pour 15 cts.

FUMEURS, votre surprise sera non moins grande de
co nstaler, apres essai, quie ila iualie d ( noirte notiveall
p]roduit est au mnoinis gale ai celle de tout autr e re abri-
cation locale.
En vente parlout.
l)ep6t (inr'al ichez

Eug. Le BOSSES & Co
+ __ -- ir Ill------------


traient une lonrde erreur. Lce
tem' ps press; I'i:is6ctnril6 poli-
t .lue dans laquelle vivent ious
les p)euples de l'Ulivers, la su-
pre.Latie financiere i laquelle
ont atleint les Etals-Unis, I'hl
g6ionic mli i:aire a la(quel!e
ils soni! f r. emnt obliges d'as
pirer.pour Ireserver, garantir,
proteger, lefendre au besoin
celte mervcilleuse prosp'ril6
6conomique tout cela les obli
gera un j ur qui n'est, peut-
! tre, point loatain a s'appro-
c cr vivement de la table au-
tour de laquclle sont assis les
Repr6sentants de I'Europe ct
de rsie et jeter brusque-
nient sur le tapis vert'es nle
gociations pour les dettes in-
ternationales, le d6sarmemcnt
et autres, un vieux Iparcheminm
oil chacun stupefiait lir'a 'in-
tangible loi de Monroe, I'Ame-
rique aux Amdnrcains!



LA REINE DES REINES et
routes les REINKs du Car-
navat ach6tent pour leurs cos
tuncs les jolis Tapilata nes
lames, les aarnitures pour
tdle,chez PAUL E. AUXI LA.
Vous voulez 6tre la plus belle,
n'est-ce pas, Madame, alors
d6pechez-vous.


IL'Esplanade
de la Cath6dra'
E:lle st dans I'Mlat le plus
d<1plor:il)le. Les hIerbcs flles et
routes sorts de lannles sauva-
Sges y poussent A foison. C'est
une veritable brousse que Ira-
versent de ci de 1i de pelils
sentiers boueux. A tout cela,
s'ajoute le grave inconvenient
des nialingreux et des vaga-
bonds qui logent aux abords de
nohre M6tropolitaiie et qui se
servent de 1'Esplanade comme
W-C.
Nous uous liaisons I'interpr6te
du sentiment g6nranl en deman-
dant qu'unc hin soil mise 1 ce
riste Mat (de choses.

La Mort d'Anacaona
C'est cc soir. i 8 lheures, que
sera dotnnte, a Cin--Vari~ts et
non a Parisiana conime il avait
et6 prcc&demment annouc6e,
la (( premiere l du drame de M.
Burt-liaynaud : d'.micarona.
Le sujet du drame, le succs
des prceidentes (cuvres de M.
Burr-laynaud et les noms des
acteurs qui interpriteront la
piece font augurer qu'un public
nombteux scra. ce s'ir, A Vari6-
t6s pour assi;ter i cette ( pre-
miere et que i'oeuvre aura le
plus beau succis.
-----~ -- --- ~~-
LA :CIALEiL: AUGENTE .
DONC BAILEY'S BEACH


L'Administration



Communal

Informe quc le march

qui se tient le Dimanche


au Fort Sain

ferme a partir

prochain.

Port-au-P In

vrier 1927.


It-Clair


sera


duler Mars


cc, le 18 Fe-


Les bals

travestis

Dans osIs (%Cnlcs mondains
A l'occasion dates fIes du
Carnaval qui, comnie le sait,
seront trWs brillanles cette an-
nee, tons nos grands circles
monda1tins org:nisent leur Ial
Iravesti annu-'l el les PrIsi-
dents et les Comit&s de direc-
lion de ces Cluhbs nellcent tout
en (',v're alii que ces reu-
nions aient le plus beal. et le
plus clirmani succe.s.
A Ba:i.LvUe:. Ces't Belle-
vue (lti outvrira la series.
Son )al Inravesti annual naura
lie,, saniedi ip ocdiin 2(6 l i
vrier. Ailin q(iue la I,'te revet
toul lc beau cachet qu'elledoit
avoir en I'occurence, le Presi-
(elli ct Iet lComiie diu Cercle
ont decide qlue tolls cetux qui
vcullent y assisler doivcnt tdre
travcslis. Se f iree ti dte,res-
scmbler p )ur (quelues heures
i atnulre chose que soi, c'est I;t
reglc iulperieusesi l'on veut
(n(' ce jour-lia, a la porte de
I llevue on vous laisse pol -
ser la chevillette pour fairec
clihix la b)obinelte.
Excellence disposition qui
c'O('r;buera cirlainement a
donlner plus de charge. ,plus
dlienlrain A la 'fete et (qui con-
tribuera a6 r6ehasser I'eclat
(liq'ot toujours d'ailleurs tou-
tes les reunions de Bellevue.
A MA.itiANli.- Le lendemain,
dimanche 27 tevrier, c'est au
Cercle ,de Mariani que danse-
ront loups et bhcrgres,pierret-
t -s el pierrols, colonimines el
arlequins. prince el paysan
ne;, rois et reines d'une heu-
re. ejai tout est mis en train
pour li fete. Inutile de dire
conbien elle sera brillante, si
I'on songe q(l'elle se dcroulera
dcans le beai cadre de Mariani
pure avec le gotta rare et reve-
tu de I'el1gant cachet (qui sont
les signs distinctits de la
( Mason. i
A I.'INTaI tNAONOAr. ATHL'TIC
C'eu. A p1eine la musique
se sera-t elle tue i Mariani que
lolles et fous,beaux messieurs
grimes et soubrettes 616gantes
se 'etrouveront le lendemain,
li;di 28 fevrier, ai I'Internai-
tional Athl6tique Clulb.,Li en-
core, la tlte sera charmante.
L'orchestre mettra des foutr-
mis dlans les jamlbes des plus
vicux ct la gait (de ces jours,
de belle liesse aidant, le bal
travesti a I'Athl6lique CLltl)
ermeltra a chacun dIe vivre
es heures les plus agr6ables,
A PonT AU PRINCIEN- Por:-
au Princien ouvr'ra ses beaux
salons le mime jour, lundi 281
Vtvrier ai 4 heures Jde I'ap.es
midi pour les enlants. E' test
cela qui sera original de voir
tcu; ces gosses, fillettes el
garConnets, qlui, en a(cles), qliri
en ulpetits chaperons rouges),,
( pL iun es* a astrologues >, quc
sais-jo encore! tournoyer tol
element dans le grand salon du
Cercle admirablement pare
de ses plus beaux atours de
fite. A 9 heures commencera
le bal pour les grandes per-
sonnes generalement. un pre.
sage dte cclle soiree travestie
aurla I'eclatan' Fucccs~qui mar
que loules les fetes organism's
a 1'o1 t-au-Princien,


AUJOURI)'-UI c'est s-.
medi ct drlnain c'est
(lilllmlnclt'., d!onl cc soir r t dt.
ilain soir A

Sea Side Inn.


'osIre liL


... a vu jeudi soir, au Chat
Noir )), Mtablissement ou Ion
s'amuse a peu de trais, M... qui.
oubliant qu'il n'a plus 20 ans.
prenait gaiement ses bats en
compagnie d'une petite aux che-
veux coupes A la boy et lui con-
tait des histoires folichones. 11
avail certesdu pognon, le vieux,
car pros d'atteindre la majority
du bedon, et hunide comme ii
I'lail, sa coinpagne I'etl pla-
qu6...
Mais survint un dandy A...,
qui se riit a jouer de... l'eil
sans se sourcier du n6tre. Ex-
perl en cela, conmme d'ailleurs
en m6canique, il finit par avoir
a sa table celle qu'il convoitait.
Tlte de M... qui trouva, certes
un peu tard, ce mot, oh coni-
bien heureux: L'argent du vieux
ne remplacera jamais le... coups
l(eil du jeune.
*
... a vu jeudi soir, toujours au
C Chit Noir ), deux copains qui
craignant d'etre... vus entrete-
nir, et A haute voix, une jolie
f-mine de la monotonie dans
laquelle vivent, ces jours-ci.
ni6ne ceux qui, come I'un
d'eux. est mari6. Ce n'6lait pas
la meilleure faVon de chercher
A n'etre pas vu que.de dire cela.
Amusez-vous done, celibataire.
jeune, m=ariC I NO'itE (EIL qui
voit tout et partout est plus sou-
vent en qu#te de laits r6elle-
meents int6ressants...
*
... a vu, hiermatin, vers 8 hs.
1/2, une pettle dactylo, aux
yeux bleus coinmme rn coin de
ciel, 61kgante, parfumne come
un cotlret de Coty qui s'en allait
par la rue des Miracles, a pas
lenits, elle lisait attentivement
un poulet.Si attentivemen)t
qu'elle n'tatendit point venir
une auto just en face d'elle. Le
chauffeur, malicieux, fit avancer
lenteinent sa micano et lors-
qu'elle fut tout pros de la dac-
tylo, vlan I un coup de klakson
strident. La daclylo faillit mou-
rir de peur...
*,
.a vu, Iiier martin, L la Ban-
tie Nationale de la I6publique
d'llaii une petite histoire sug-
gestive. Jusqu'A une certain
valeur, la Banque pr6l1ve 25
centinme sur les chlques 6tran-
gers. Si le montant de votre
ch6que est juslement de 25 cen-
times, vous n'ave. rien A tou-
cher. Mais, attendlz, il y a chose
plus drAle. Si vote ch6que s'6-
Ive, par exemple, l 22 centimes,
vous dtes non seulement oblige
de le laisser a la Banque, mats
encore de lui compler par des-
sus le march les 3 centifmel
qui manquent.
C'est ce que NOTrE (EIL a vu
survenir, hier, A un employ#
qui pr6sentai au guicho ad"'
cheque de 22 centimes. A tiled"'
beaut6s de la Finance

Lees oy-Soouts obes
le Cur" 1 Cat Udrl


Ce matin, i 8 heures,les Boys-
Scouta de la Sentinella *
sont rendus en uniterme el en
corps, banniere d6ployve tu
presbytere de la Cathdrale o0
ils ont 6t reCus par M. le Cha-
noine Richard, Cur6 de la Ma
Iropolitaine qui a donned la bE-
ndliction A !eurs bannieres et
leur a adresse une belle alley*
cution.
April* cette petite c6rdmonia,
les Boys-Scouts, en forinmti
militaire, ont d6fle daNfiplua
sicurs rues de PQrt-au-Prljyl


Id
- ~A'- ,.


L, .. .


II tfaut eltre ensemble la justice
el I fore# p par rcfl taki qe ee
qui PI jiNshe sail e( e e Lt.a ,
lort sail jiuse.
PASAL
AII L


.. .


UI__


D


(


=tt^








LE MATIN- 19 F6vrier 1927


UN B6IW CiONSEIL I
Avantde d&orcr nl maisoni
de inoilures dorkes et de i-
ches colifichels, songez de
bord A la balayer.
I-I I


Carnaval

de 1927

Election do la Reine
1t6sultats au 18 FIVIuII:n


Camille Duplessy
EInilie G(bara
EIanry Richardson
Anna Saurel
Lolila Cuebas
Francine Nadrau
llliane Laraque
Mladel!': Laorestrie
(ieorgullc St-Victor
leaningc Auselme
Fernande Polynice
Ferinaude Siciliano
Simone D)ominique
Anne-Marie liournain
Denise loy
Alice Malval
Alice Chlauvet
Sabine PIncombe


I


I


3433
2429
778
698'
527
521>
433
362
330
240
236:
198
11l
118
17.4
110


Les propositions de

M. Coolidge pour le desar-

mement naval

Le refuse de 1'Italie, de la France


cie
pa
ll
di
sa
ai


II
i
I'
Ii

(1
t


9


DeIman,
-- A. heures 1/2 du natin,
re nio(n len stance litt6raire, ien
1: ur local ii I'Avenue J.o lii
B ro w n, No 1111, des memlnbres
des deux Sections du Cercle
t L'Aurore )).
A VariblAs 9) h eures 30),le'
inaugural de la a Senlinelle
Club oln Boys-Scouts I. II y auLra
att'racl'ons diverse, toimliola,
k ermesse, tirage des iafles orga-
nisecs aii i)rofit des iBoys-Scouts
de Saint-Cloud.
A 1 heures de I'apr6s-midi,
au Pare Leconte. match de foot-
ball de 2cnme caItgoric entire
4 St-louis de Gonzague ) el
u Venus Club n.-- Enlr6e : 0,50.
En la Clhapelle ( l'Ascen-
cion fi Thor, i 4 heures p m.,
service d inaugurationn pour les
Boys-Scouts d'lHati.
A F heures, A Varikt6s, ma-
tinde cin6matographique avec
surprise pour enfants. Entree
0,50 centimes.
Au Cercle Port-au-Prin-
cien, Champ-de-Mars, il y aura
bal du diimanche. Ia fete conm-
mencera A 6 heures du soir.
A 6 heures, il y aura con-
cert au kiosque du Champ de
Mars par la Musique du Palais.
A 8 heures du soir, Vari&-
tes done La 'fosca avec
Francesca Bertini.
A 8 heures aussi, A I'occa-
sion du 3nme aliniversaire de
sa direction A Parisiana, Mada-
me Taldy oflre un grand gala
oi sera donnie (La Chauss6e des
Grants. ,
)e 10 heures bi inuitu, on
dansera dans les dancing ct
bals publics.


Pour la Place.
GEFFRARD
Malgr6 tout ce que nous
avons pu dire au sujet de I'6tat
deplorable dans lequel se trouvc
laPlace (ieflrard, kiosque, jar-
dinets et le rest, rienn ny a il
change.
Nous insislons ceendalit pour
que certain eCIIL'llisseienti s ct
des amilioriilions soient apl)or-
16s i la Place (i~Gf;ard q(ui, bien
entrcleniue, olfr'ira ccrtal'imentlli
uii charniiatl coup-d't(il et nous
apportons cette suggestion : ce
serait d'avoir une entente entrc
les Maisons de Comnlerce, si-
tues sur la Place Geflrard, qui.
A I'aide d'une cotisation, recueil
leraient les tonds n6cessaires .
rdparer le Kiosque et A rltaubli,
les jardincts A charge ensuilt.
par rAdninistration Commnu
nale de I'entretien general.
Cependant d'unc lavoii on
d'une autre, il faut, aujourd'hui
longer i la Place Getfrard, c(i:
le spectale qu'il offre, en pleiir
centre commercial de Port nn-
Prince, est vraiment dsol:;nl


'- I r
AVIS
Je soussigne Genaro Hlir'ta-
do announce au public et au
(gm nerce en particidlier que
je]-pe rends en provl\i.c pour
les hesoinsde mes af;!aircs.Pen
Sdant mioni absence qui scra de
court (durce, les I)crsonnes
qli ont (des coilnllniicantionsi
; ane faire sont ipri'ces de s'ai-
.resser Ah Mr Ernest 1'.Necker
otau Contcnticux, Cabinet de

GENAIlO HURTADO
Mes Boam i Morel.


ROME-Un communique ofli
eux fail pr6voir le refuse de la
art de I'Italie de la proposition
u president Coolidge sur le d6-
rnlement 'naval. L'Italie suit
nsi I'exemple de la France et
our la meme 'raison, c'est-A-
ire i)our sa protection person-
elle.
(iENEVEr-L'insistalnce sur le
laintien d4 la pissiance et de
autorit6 de, la Socitel des Na-
ions avec le respect scrupuleux
les (dsiitS de tons les meImbres
le la Socilt6, petits on grandls,
elle est I'interprtlalion donn6e
plans les milieux de la Soci6tl ai
a r6pons e de la France i laI pro
position de Washington dans la
quelle elle refuse d'accepler la
parlicipation ii une nouvelle con
i'rencce naval liniit6c aux cinc
grail(des puissances navales. O)n
roil (Iue la rpolnse deI la 1'an-
ce Lalidonne la proposition
anriiicaine A li commission pr&
)I ratoire de d6sarenllment ( Ol
es d(legeis al6ericains pour-
ront d6fendre I'opportiunile de
enir i une conference dIes g'rn- i-
des p)Iissances colUle ulie des
ipreiCeres (linIarches vers la i6


VAOUKlVE TIENNE tils
Angle des Rues du Magasui d'
'Elatl el des Pronls-Porls
Forn-cs de chapeaux, der
nicre mode.
Parlumeriesd te outes mar.
ques Houbigant, I iver, etc.
Comptoir de mecrcerie.
Chalpeat pour enfants, homi
mcs et dames.
Articles les plus fins i hla
poree( de toutes les bourse.


Au Reichstag
Un discouiirs du nomilan ministre
d(es Filllllnes
IIBELIN-M.I eirich Koehler,
le nouveau ininistre des finances
du Beicli a prononc6 aujourd'hui
au Reichstag un discours dans
sequel il a d6peint sous un jour
pessimiste la situation iconomli-
que de I'Alleniagne. 11 a insist
particuli6reinenl sur le lourd
fardeau des r(plarations de guer
re. (( .e ne vois pas en ce mno-
ment, dit-il, la possibility pour
I'Alleniagne de triouver les soni-
ines ncessaires pour les r6para
lions en 1929 mnialgir les imcil-
leures intentions L. La situation
ge6nirale 6conomiique cst extro-
lmemlent serieuse, ajoula-t-il, le
nolnl)re des clioiiieurs est dan-
gereliusientelt 61v tandis'que les
barriers douanicrres des pays
i'rangers coulfenul lindustric
allemande.
-- >114 -
Violente temp6te
dans le Pacifique
SAN ANTONI) -- 1)es glisse-
nivtins de c.lhenins dte fer et sur les rou
les out tt ca t us's ipar les pluies
torrenlitelles qui ont suivila 1)plus
1gralile tell)pete qui se soil ja-
inilis aliatluc su1r la ct6e duI Pa
ciiqlue el q(ui a cLaus6 21 mnorts,
un grand noinllr)e de blesss et
('ill )ortlanls dt g.ls. Les fils t616
gral iqucs rnompius resent coin
lme prieuves de ia violence de la
teinllple en Claliforinic. I)es nies
sagels )ar Iradi(olil6gr:il. Iie en
vo\s de Saln )Digo i HoIllVwood
disent que les fermiiers quli liabi
tent p)res dte San D)igo quiltent
!es fernmees pour se rendre sur
les hauteurs A cause des pluies
continuelles. San I)iego se trou
ve 1'our ailnsi dire isole et la Val
16e de la Missioln est rIecouvrle
de cinq A dix pieds d('eau.



En Chine
SHANGHAI La chute dt
HIanik6ou, capital (ie la proving
tc dtl Tt'flikinili et |)r'iicipial
ivaiil-[ ste dul iiiarc1. li;' il Sutil
Chluan Fang est iinliiniicite ;
tcaus e ls a d (l'Ail t subilic p r st-s
Iroupes sil 1 la igilu ti l)d,1illc
du sud.


duction g6n6rale tes armements.
LIe m6moranduim franqais ve-
nant apres le refus de 1'Firope
d'accepter les reserves americai-
nes en ce qui concern a cour
inlernationale de justice, est
aussi considered d:Ins les nilieux
de Ia socil 6 coinnie lune nou
velle mnuil'estalion de I'oplinion
europenne qu miles IEtuls-Unis
devront s'daresser a la SocitL
des Nations elle-mmie et noh
pas ai cei tains nmembres s'ils de-
sirent cooperer effectivement
avec I'Tiurope.
LONDI)ES- Le secrlaire des
AlLaires etlranglres sir Austin
(lhanmberlahin, rlpondant aux
questions a la ChambnredesConi
muines au suijcl de la proposi-
tion du Lpr6sident Coolidge pour
de i,ouvelles reduclions navales,
a d(clari qlu'il ne lui Mtait pas
possible (ie fire de declaration
pour Ie I1omen1t. Le secr'6taire,
en response a une autre c ues-
tion, a (lit (qel Ie temps n'etait
pas encore venu de rendre unei
decision lot sujet es proposi-
tions de dlc srinement it ue 1'. n
glelcrre souiieltrait a la prochui
ine conflrence de d6sarmementi
A (Genieve.
-- -- -


Syndicate
I)1:S
TYPOS 1)E PO()iT-AU-PRINCE
L'Assenihble gen6rale qui de-
vrail avoir lieu dimanche 20 du
courant, i Cin6-Varit6s, est ren
vov6e an dimanche 27.
Le Bureau profit de cette oc-
casion pour pricr tous les meln-
bres actlifs du Syndical de faire
acte de presence.
Ce 18 F6vrier 1927.

La Russie sovi6tique se
prepare a la guerre
MOSCOU-- Le gouvcrnement
sovielique a miniuticusement or
ganise le passage de t'.'is les ou
vrieres des f;briques et dcs filatu
res i la guerre chimique ct 1'avia
lion. Cette measure, declare le
gvt., a pour objet de preparer
la nation en cas d'attaquc de d1'
stranger, les course de science min
lilaires scront d'une dur6e de 6
inois et obligaloire.

Pour la fabricalion du 1hiski m i
dticinal inll Etals-lnis
\VASHINGTON- La commiis
sion ides finances de la chainbrl
a adopted A I'unainmilti un ralp-
portl sur Ic l)e iojet de loI aulori-
sant le secrltaire de la tr6sore-
rie a accorder A des companies
p6trolileres des permits de fabri-
cation de whisky medicinal.
Le statute de Tanger
I,'Espaqiin rirclam I 'nilan ioli de
Tanger A la zone espaqYnle
Par cAble fri'aIis
PA IS L c ininmire Idu
Gol'nvcrncnln It Espagn lI siur
la question de 'Te.iinglr r'claumc
tout simplemelnt I aiinc\xio
S de 1; v\ili' de 'TaIin r i 1:1 zo
Iin' cspliaIole (I Maroc. Rien
Sn'a e'e decide ncn ce (qui con-
ccrl.e les n1ouivelles conleren-
ces en I re les tidl0gus Iraniqais
et csl)agliiols ct il csl tres Ir
lballe qutl Ics pou rparlers voni'
rcstltren suspens poor quel
(lues jours pendantquiie le go
vcrnelnitll franis cludice Ic
lunioire esp;inol, On colni-
(IreId'ores ct dtij co iniie (Ci
I lin que li 'France sr';i datis
I'in (ipossibilil c d'accepolcr l.a
these de I'csplignCe tl la d(l6-
gation esipagnole dev\ra (Iemanl
dier des nouvclles instructions
Li Madrid 1poulr que les nlgo

htre entnlnees.
Marriage
El1 I'.lgisc d ( Saicr 6 Coeur de
Turciiai seria l ni, le .amedi ,5
Mar's )poclhaiii ( lir hcres du soir
Ile iiar;aige tlt MNI!!c l i.ciiCt
I. l nin.l(,1c, ille du )D r .Jusliii
1) ;' 'ct! r dcc I', olc
(de Ml'c. in:. aver Mr Piu
I l>iupils lii. s (I Mr Cl h:rl(c
I, ous i r scnlsois nolics mieil-
lCnrs souliais aUIx crlii ullli
coujpls.


A LA IN IL lTRUE LE

REMOE POUR LE

RHUMASME

I1 depensa beaucoup d'argent
avant de pouvoir se soulager.

Un vieillard de MarseiUea, France, mainte-
nant actif et vigoureu a un invalide pen-
dant pros de vingt ans par le rhumatiame qu il
.;vait aux pieds et au doe, jusqu'a ce qu'un aim-
ple remade de famille lui produisit une guerison
complete.
"Aprs avoir d6pena de i'argent en medednes
pendant vingt ans pour gu6rir mes maux-nous
dit-il--un ami me conseilla d'essayf le Liniment
de Sloan et avec son usage j'ai obtenu un soulage-
na( nt complete "
L'action curative du Liniment de Sloan est
vraiment remarquable, meme dans lea cas de
rhumatisme le plus rebelles. II est seulement
n6cessaire de l'appliquer sans frotter pour que
Is d ouleur commence s 'amortir, I'infamma-
tion diminue et la rigidity musculaire disphraisse
Toutes lea pharmacies vendent le Liniment de
Sloan.


Liniment

I deSloan
Anantit Toute Doleur

II -I -- -I
DEUIL.
Ilier aprcs-lnidi, a a Catlic-
drale, ont eu lieu les tun6railles
de Marie .oseph Marc (aglnelron,
ocde c le inline jour A 4 lihures
du malin.
Aux nombreuses fa in ill e s
6prouv'ees par ce deuil nous en-
voyons nos ineilleures condo-
l4ances.


la
CONSTIPATION
prenez ls
COMPRIMI8l
I USES
de LDELORT, Phanracian,
s 9, Rue Saint-Antol*
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS


PO .rT-Ai -PRnxwa '
Alm.PZTRUB; Pharmacie ALBERTIU
Pharmaeie du D Justin VIAR
touted I ** bonnie Pharmacie


140


- e -


.L1oavelle L-gation
A Port.au-Prince
Hieintil inouls iuiroils I Por'-au-
Prini e li I',,gaiioll dcs Elats-
Unis du lrc"sil. C'cst Monsieur
Arlhulr Luitaiii;rs hde( Araujo
.loreg qui a ele (C'6igun pir le
Gouvei' e nent IBrLsilien coilmme
1I,\vo'v6 l-xtila rdillaiirc el Min is-
!re ilhnilpotcllntiaire du Iii6sil
pies le GoiuverneiCent lliti ln.
Le nouveau lMinistre ii'ra son
sicgep Ie)crmanent ct sa residence
A la 1lavane.


1


Opprewul, Citt

Ou6brion oetOlae "pm
CIGAREnTES CLET
.ta POUDRE C
Or CLiR, 5a, BaofL Usars,Oa ft
A*-uPi!!rma-s


Goatez-y
et

vow verrez


-' j ('ZTTE sensation de fralcheur et de pro-
%-j ,\, prtt6 absolute de It bouche n'a d'eutre
cause que l'emploi de la PfAte Dentifrice
K,',yn(.. Mait la PAte Kolynoa fait mieui
c,:e d!e Imnplement nettoyer. Ele puriie. San
aucuir d.,ager, elle dctruit par millions l Iaenn
dc mal di s de la bouche, cause de la carie du
dcals-El!c dissout la pellicule, deloge et Cvacti
1l, mnoindres particular de nourriture. Be assure
bl'lyg;e p rf-ite dc la bouche. Cequel'eauetla
broste )e r xurrak'nt jamais fair, la PAte Kolynom
I'..cc;r:pii t r, pide:nent et absolument.
E7c cst au;:i fcur.3miquee ear un centimtre de
r:aosur br,.se she asu~it c haque nettoyagle


PAT D EM TI F-IJC&

SuLYNDS


U,


A ill ies de Progre


l ildINrf Fsile Inisunrance




APVPORT OFFICIAL de 1926


ASSuL'ranCC en course

Not\vcllcs assurances

emises 1926

Actif
*


Or 361,166,6


70,630,39

67,643,709


EgLBS
Eug. Le BOSSE 'A



A Ae^ 0t
i


et de 1'Angleterre
Par CAble Franpais


_ ----~.ri
----- -------- -- '


__
------- ---- 3 11 II i ---------


Petites nouvelles
do Paris
PARIS -- Mr P',oillar& insis
tern (it-on suir le vote du bud-
get de 1928 avant le 14 juillet.
D'apres Ic Maltinl) un conlp
Ie rendu de I'truvre de la cais-
Ce (I amortissement sera trans
mis au monde enter par T.
S. F. Ic 18 tlvrier.
M. Patino ininistre de Boli
vie a rcmi iM. 1Briant ses let-
tresde crca nce.
La Suissea inlerdit a M.Ca-
chin (e)l>ute co immunlliste (de
la Seine Ie passage sur son ter-
riloire pouir se rendre en Rou
inmnice. Ir aI' liln passera par
I' Ilemagne.
Cercle
Port-au-Princien
Ies Mcilmr'es diu ercle sonit
iviscs lu' il y luna le dinman-
.lie 2%) fevrieri une sauterie a
i)artir de ( hires p. ri. au Ceri
cle. Ils v south invilds a.nsi
que letu I:-.iiille el lceurs amis.
Le hal tra\esli (l'enlantlsalu-
ra lieu Ic lutind 28 fi partir de
I hIcres d(e lI';pres&-miidi.Suivi
de hil l our les aiiOs, pairti
le 8 he-rcs.
o iO~1 LgIt o


- --- --- ----------


--;---- ---


- --


uIIIIIl I -


U1'


rr


--- _


~_ _ __ _____ --


__ __~ ~ _~ __


ENERGIE
Les adults abusent amu
vent de leurs force et noe s
rendent pas comptle qu t
percent de P1'nergie.
L'rniulsion Scot
donne de I'6nerge t del
vigueur au sysrtme per I
puissancetonifiante. Reaiti .
votre 6nergie, fortified
votre system avec
l'1mulsion Scott.



Parisiana:
DErAIW 0OIR
A 1'occasion du 36me AnniverN
saire de sa direction A Pari.
siana, Mme Taldy donnera *a
grand gala :

La Chaussee,

des Gean
Entr6e : 2, 3, 4 gourdes.


I


PNOOM


**


\


.r


p V14M.-1- I 701M *T-rrT-gnd irsQrVA a u




.4
.4


LE MATIN-. 19 F6vrier 1927


ne BONh OUVELLE


CV LE
LEI
Rue du Magasin de 1'Etat, No. 1523

Port-au-Prince


Ale plaisir d'annonccie

qu'il a organism au be-


nefice


du public


UNE


dansle but de p'rnellcire 'a tous d'acqiu6'ir I:ne
Machine l ccrire Il'einil|on porlalive on Rteinigtoin
Slaldard par dte petis paicnieenils mi-mnnsucls.
SMainteant, c'esi I'occasion de vous procurcr Ita-
cilemeLt i ne Reniinglon 'Portalive' ou 'Standard'
Chaque nicnbrl de la Coope alive achelera lne
machine Ai crire; la premiere ne coillcea (lue 3.-0O


Mulll I TOl

Adresscz-vous personnellemeini I |)ipar Icllc
a G. GILG( (n lace de l;i laiiicq Nt lioill lc e ( a
lcL Iipuilicque d'Haili)l(poir lois Iellnsc iginciiioiis.
Demandez une (o;)i(! du Ipln el \ivos ;appIlliic-
reZ Ilts avanlages (Iue vous ol're cclle C(() I)'l1.\
TrlVlE H I1.\,N IITON.
NOTEZ CE l: le Jir'y Inte; riliona):i dele 1
r6icn'.e exposition A Philadelp'lie, ;i I'o.scasioii d1


SON SIXIEME CENTENAIRE
a allou 6a In REMING.ON TYPEWRITER COMPANY le GRAND PRIX soit la plus haule
pour ses MachinesA 6 crire et les machiucs pour la comptabilite.


Eau de table*franaaisc
4, Gaz natural
PERRIER
Eau in6rale Gazeuse Naturelle
le i;HAIPAGIE des EAUX de TAIIE-FIIANCAISIA
LA SOtjR'E PERRIER est la perfection des Eaux de
Stable; ele slimule I'appetil, favorite la digestion
et facility I'dliinalion de laiide urique.
Fournisseur de Sa Majesti le Iloi d'Angleterre
Cette EAU MINI RALE est connue du monde enlier.
Dans les Restaurants, sur tous les bateaux. le PERRIER
est l'Eau mindralc de predilection; les haiticirs qui ont
voyage. connaissent tous la popularit6de cette eau
bienfaisantc.
EN V'N'EICHEZ


Simon VIEUX
GROS & DETAIL CHEZ:
Alfred VIEUX
AGENT


a--


Protection Sire
Contre la Grippe
et la Bronchite
Arretez vos rnumea ds d le debut
en vouis Frictionnant avec un
un Onguent Volatil.
Lo,'scque le rhume se porte sur la
poitnne-etat tr&s proche de la
bronchite ou de la grippe-fiction-
nez simplement votre gorge et votre
poitrine avec Vicks
VapoRub avant de
vous coucher.
Sox irigr.dients sa-
lutaires sont vaporiks
par la chaleur dutorl,
et sont inhalis direct.-
ment aux, regior.3 at-
teintcs, libbrant l
flegnie. d6ro;geant Ils
v\i,- r.apiratoires t vo.is frmncttant aitn.i
d.c aor-nir confortablement.
En mime temps, Vicks agit commei u':
cataplasncm, "attirant" la raideur .t l.i
c.dileur et aidant lPs vapeurs inhall6,s i.
suppriil'er Ia congestion.
Mume le rhume Ie plus obsti'n disparn'
g&nralt r ent en une I.uit et tout danger C
couplication est ainsi c;irL6.

VAPo Ru
Plus de 21 millions de pot
en usage annuelrneacnt


which Union Eirc Insurance

Socilte limited Fondee en 1797

Capital de Or. 30.ooo.ooo 00

plus imporlantes Compagies dissurances
Seontre il'incendie
I t-" 'Cap-Haitien :J. PARAVISINI
Ae l--c4gAu~SJyes JN BOURGEO1S-Jacmel, A.TURNIER

iJ JDAALDER gj
Port-au-Prince


Il"vw


Latte des Boys-Scouts
V, ici le p roganiinine de aIn
I'e d(o., Il,,s Scouts qui aura
liit deniini in \'ariet6s:
I( re I '.I 'AH II..
1 Allo lion (Il St cr6tai
re. M. (:lermonf.
2 Monologue C Benoit.
1 Exercices par les Boys-
Scouts.
4 Poesie F. Sylva'n et L.
l.alcatf.
T"i nle I'AIrIrI
1 Reilise de m6dailles
off i'tes i,:p I I resident de In
( Silitille,",M' r S.t Cloud niix
jotirLnrs ie I'( ol-ball (ui
avaiuntl e&t 1la 'amaiqi'e.
2 I'n (:;ani tie Boys-
Sco its|p>;wii''nime locale jonee
ipa;r les :1,ys-Scouts. La st tie
s' i ssc i la (Croix-t. s-NMis-
sioiis.
S-- riSi la t s d s I' cS.
Ch ungemnent d'adrosso
Monsieur l Frid'ic (: ej'.' is
; llnonce I' ses (clicnls dil I o'is
\'eV -i:; tuI'il a (it iilli s-i r('si
dlence anl coin de I imiiipscL I.:m
i iilde l i i,, ic de ll\ipi l I ,11-
i'd( ct (Iti'il ai |)i's hi MIN isoi
I! cger, :.' I'( il c dc it ll'gi';;ll,
\'is-ai \is Idu (( IlA Ioloiitic, ).
OIn loulveia clicz luii, 'oliii-
me )):ir le )Clias,. its iiI'ecu s
rl lii etl t l" 'visions .-1 1 ifIOfi
prix (iti'cn vilc: .


IB&&&&&&mesgeg

,FAIARIR


ProduiitsCAl)UM


En \ve te dins toutes
los )onnelS n maisons


'; ; Ill vlil ItIU!l lllitl .lA I I ,


Capital: Or 18.000aU0 *


P40 u Le Bosse Ot ,o .















mUne des plus fortes compagnie
lmgents Generaux















a canadiennes d'assurance sur
Eu L m
Fi in vie
SEug Le Bosse & Co


A,deMattCis& Co.Repr!eintants pour -'Ha


-I


-
Ca'li itav11l le 1()27

11..ECTI'ON 1) : L. REINE

1 D1 lichcr cn cnvoyer '1 ( Coinnmnnal
avei'c \i a c iii 'on CA : (A U. de 1117


lort




Au






Agent G


iaiiiWiarm I


L


.2


.,, __ ..


--


.


d( is linclion))


En








LE MATIN 19 l Fevrier 192/


Pagepo
LEergique anttleptique rbu


La sant4 est une premiere ndcessiti
L'6tegie d'une aante magnifique
gagne tout dans ce monde. Lee
f maladies proviennent des germes qui
aboadent danu la salet. Le Savoa
Lifebuoy d6trult tous lea germes do 4
Ia peau. II la purifie et la protege.
WM We. mkL e.l el t. *A**** -


No buvez pas ou buvez

Le Rhum Neclar

No 1940, Rue de Nuaasin de I'Etal.
LA eoal Rhum qui, tired d'Alcools naturelsobleous
diroclement parDitsill;tion simple du S.rop des Oannes,
d'un Unique et lolljouirsmime plantation et Ie senl qui,
vieill tpar I action du temps dens leq dl)6'1 HveP exeluaion
rigoureuse de tous dangereux Secr-ts d I.brication
et sans adjouction d'aucun ingredient d'usine, conserve au
jagemrnt de la plupart de nos Nolabilit6s Mhdiealis et sui
vant I'appreria'ion de bonds amatents, la suavitA incomparable
du bouquet tel lee tiu4 temarlu'iibles qulalildS hygi riques.
M6nme prie avec ex,-. Rhhrtr Neetar n'enivre pvs et n nPro
duit y~n I'Ilcooliqme A latlon~itu.!, comme l.a autres Irrdduilts
similaires et come les aI re- spiiiftui i.




Fr(d. (Giaucitns
N o, 117 I li l \ on, l I ''! i l:i i. I'; 1 1
Tl'V lr pl .,;.-: I(;) I
ON TROU'\VII\ :
Arool fin p)onr li(|u.'ur'. iAcr II;so - bl:! i c rtl r-ngie,
gros iel detail, Ii pir 11 :,' : -'1 p arlivr c. Siro)'. ()rIgc.i
Greneadie, iM'ncli -. ( 1ii' 'lcstx.si l'.''l, (:i n i
re. --- (' o(miscrves alimnent ur,.s. ::Gfc vicu 1 \ ir livre,
cafe' en ponildre W\ I sl.v, |}vB ',, eI'i,,cll.e l ,iTt.'r.
Chamup e Mas*e Pere cl dils Chaiwm'.1gni (ii peit ri-
valisea olMdva nlage 11 av I'iiniporte iutelle mnairue rde
la place.- ChampagneI n: .son I'.ii lluerit! Vinl
blanc par gallons el 'r l o Im ol il Its. Vin ro1II P):Iar
bouteilles et gallons tqualil t stupiritcure-(llairii \ ic rv e
par barriques ct gallon,. :ili .r f. in c X 1l II .'.M
NECTAl. Et la non i io ;ir; 1:;in 1 -n .s -' A N .1 I ' I" t
Madamee IFrIOCiic (;I.ijcns.
Venez fair uine visible et v ,i ; so .


Service aiti Cuba
I c stcameri (Iahl)ana)) venait
(it' S. i iilluag t!(. ( .1 l,).,, C.i v itI 'i -
! 'i i ort-11 ui ii c 11c. 1 I

1' I ). i \. .I ) l e I ,1 I







Nou Ie!
Ei6tel-R# staLrant
o, i. r i l i, l 'l -' l' ( 1 i (, ( .

j.) l li Ides P;aIS v)'I i.
fl ;iii (t .on It (.tiI :1i `c ;i l la i\ nt









tsi le diret(0p1u1.
Col ot I ; -iii l 'c, Ic I I '' v i'r
Nou el
K6tel-R -s tcirant
A l\I';lcit'n 'i l < ) ,Il l o p) :1 |;, l:1
C. 1) H., ru (!cd s MN1-:1(hI \( Owl
ranl di it M. (iuillrT1iio 1t.ijo!
t'sl Ie (lid rcletir.
C( cst til ('1llilis(,n c i l .', : nx
on les clicnls irolivern, i I' ,
(c11 il le lpius ai1111l)cl iI s
vicedefc lou prctl',ii(ortlrc.


-!---!


Grand Hotel de France
P. PI. PATHIZI, Propriwaire
Cet F'tab isse ment renomm6 don't l'eloge n'est
plus A laire vent d attre complement restaur6
et remis A neuf. Les chambre ont tout le con-
fort moderne, le seevioe iPreproohable, le t.es
tauirant solgu6 eat do tout premier ordrt, Illo
tel n'ayant riet n6Ulige r our fire pla'sir.A sa
charluante cllenteie.
Mr PATRIZI, qul part blentlt, apnorf era Ason
Ai our de France de ntl4uvelles ameliorations qui
donneront la plus entire satisfaction a tous
D6jeuner & la carte, Table d'H6te
Plat du Jour au choix.
IPnisiion .iu l ois, i ln semaime, par jour
Garage mis ,ratuitement a la disp siiorn des
voyageu a.- Baion, I)auches A toune les hours.
T616phonyi No 34 __
hinsle s Magasins souchis A I' o'el o0i trou.
vrn to'ila s,)rtrs de provision', Vins, Liqu'eurs,
CiQ ',rlh's 'ins Ld';Es(lqIm. de Iourfyogmn', d'lltlie,':ri1nd
rho .r ie( C(o sc', les.
On yv ro'rvaa ,'arrfvee, pendant Ie s4j u u
an titpart toll c q fi Ion 'Ai re anu (ratnd II>)-
tel de Frano : P, PAT'RIZI, Propritlaire.


!3a Pgranu chi ?1hriv
I) *

Genaro HurIla d)
I .
Grand'Rue et iRe (des Miracles Port-au Prince, haifti
A lc p)laisir d'ainnonccr i ses amis, clients et le )pu-
bila (11 g ,#L 'ra" l qI '.. i' .' >) c~a Ilissti,; ,' l O i I' u rn..
r, ip irr /o r ,' W g )il ,e .' i ' 'p u.a, ;
PlIsi (III'i IP c v tirii x'tl:.ic'ts p )nir tle I i n iv.'I'c-
nI:ciil re~t ns ; \voits trotuycI V z 1 ;i s ssO)-tiili.'i It r()p I) .
IiquCicurs,suns ())llir (.I f|)nli ich i I >,, ccI | l ci C se.,
1,oisS on cs;>Inollo,
La 'l 4 ison II UtT''A l) ') ,f,'i .1 i) l I i .'.ir I' c' a
hchtcur.


Colombian Steamishi

Company Inc.


Le steamer H r, coa parti de New-Torkkl
11 Fdvrier conta ,i st actlndu i Porf.-an-hit
le 13 di courant via-les potls du olrd.
parlira le minme jour directerent pooar
mle en route pour les p)rs de la Colomfbi
----_- i Is '


pretnan irer el pasagers.
'ort-au-Prince, le 15 Fdvrier.1917.
Colombian Steamship Compa y Inc.

Gebara &,Co, Aent


BAR TERMINU ,

PROPiumTAIRE;: A. W idmaier.i
\ o .lIucr dl'inllorer s:a ,bienveilla:te clientele (jil
Sz, iall ~ I' elug de s n ela;blissc;nent, ul salon exclai
sivn(.m..it reserve au:l taillcs oh, I'on troavera dd
co is in n; lt .ns p ,li sir\ is stlr (Ileiiiiin le.
--_ Tl6Tlphone N, 786

Leoitiin Granule Browe
1I. plus aelil des Rlconistilanluts I
F irlii., l ce:''vea I nr!le in~ pinf.',,re, "les Os ev
r is. i'ind puissants e'l v'igoureu les enrfants dS)bil
les fenivus faibiles,les pers')nnes usdes par des travel
assi'la s.
lin u. 'al, ". -- SSmon Vieux. A.'Fred Vieux, L
1iwerl., El-. Esli'e & ,'. A. Boolte.'Alphqnse Desir, I
H(loni .a. M"" I. 1 Doret, A Petit-Goatve : S. Martin.
El stork lh. : 1{. 1'rolard, Grand'Rue No 1709,
GLO JEANSIMIE & C,


Si -ess.-le. -- - -- .


Ces H on n0l lressenlr iise- les


7..' &z


a ~ - r


^.


I, It


~n7E


' ,I V
'* f^'St
S' *i


'I

"I, ,+y
- .-^
i,,

..^*,



-'tl t
t xq


iv

W


' ~I ~-


* u'


. 0491
* - ,7


&AIRpANCOIT
~~/ ..s*



7Anco~


I
K






I


2'a

(II




.4



ji



"i.,



f I


b. -


_ i_ __


-0


OMNI&


-C


124


r


4
i


1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs