Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04396
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-18-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04396

Full Text





D, RCTELUR IMPRIMEUR
Cidmont MAGh01RIB
Dois-VERnA
1358, Rue Amdricaine, 1358
TELEPHONE N*242
LE NUMERO SO CENTIMES


O.


/


w6. ANNIEE


N 6028


POR f-AU-PRINCE ( HAITI)


VENDREDI 18 FIVRIER 1927


Les Etats-Unis, le canal 'de

Panama et l'Archipel

des Antilles


DEUXIflZ ARTICLE


Dans le Pacifique, les 616- caine p#aUs conatitutils de cette li- va vous pargner de transpor-
gne de defense d o n t nous ter 48 tonnes d'or. ) En rap-
ans,;prPcl hier, font compli- plant combien, si on l'6chan-
ihmeintdMfaut. C'est pour cela geait centre bo.nnes espc(s son0
que la plupart du temps I'A- nantes, le petit paper rectan-
mirautW des Etats-Unis con- gulaire reprdsenterait un lourd
centre dans les bases du Paci- fardedu a transporter, I'hom-
fique la plus grande parties de me d'Etat ambricain voulait
ses plus puissantes units de surtout fire remarquer que
#hute ligne. A d6taut de forti- les Elats-Unis, d'un coeur 16
ficpions terres res, le canal ger, payaient fort cher ces miles
e covert par line ligne de qu'tls venaient d'acquerir et,
pUissants cuirass6s. qu'en aucun moment,ils ne 16-
Dans I'Atlantique, c'est bien sineraientdansl'achatdes pos-
autre chose. Une ligne inin- sessions europennes d a n s
terrompue d'iles, Petites etl 'Atlantique.
Grandes Antilles, Les Luca. Et le gouvernement amenri
yes -, s'6tend, telle une Ion- cain come p.ur bien mon-
gue chalne, du nord-est du trer le droit naturel, le jus soli
Vinzu61a A 1'entr6e du Golfe qu il considerait que les Etats-
a1 Mexique. Et c'est cette li- Unis poasedaiebt sur ces lies,
gre quit. aux yeux des antori- commune pour bien laire com-
ies navales- des Elats- Unis, prendre A tous que le temps
peut merveilleusement cons- pendant lequel elles avaient
|ituer, doit.ditre le rempart, la ei en possession d une nation
Cirba protectrice du anal. de I'Europe n'teait consider
.mt9 s ces lies nappar- par l'Union que comme une
pat point ou ne sont sorte d'usurpation territorial
inonas le contr6le de IUnion el un statit p)ovisoire, com-
dramlet, e plus grand nom- tue pour efacer jusqu'au sou-
.1et lapropri6t6 de Puis- venir de ce qu'un Senateur de-
safes europ6ennes. Et com- mocrate des Etats-Unis appe-
mntit, sans Obvrir le premier la, un jour, I'occupation euro-
un coffllit avec elles peut-on peenne de territories amnri-
fafr tonuir ces posses ca s'empressa de changer
iohs ou fl6ttent leurs cou- I'appellation de ces lies qui
elars wu vase Ipla de defense rentraient enfin dans la veri-
df canal? Toute mainmise table 6cliptique politique et
brutae sur ces merres serait, administrative dans laquelle,
gasdutela guerre; et, nous selon lui, ellesauraient du de
Pwons dit dernierement, les tout temps naturellemeut evo-
njj ,jouissant en ce mo luer. II les ba tisa du norn
fnt, d'une prospkrite finan- d'Iles Vierges, cest-A-dire qui
cI.. et ,conomique sans pa. 'avaient amlais m souillees,
r1 eque la paix mondiale est qui n avaient jamais apparte.
16e A accrottre encore, nu A d'autrcs.
n otltacun intrj.l A joner ce L urope enlii re compnit
bhiewi' tre centre personnel et le mot da Secretaire d'Etat
dang let hasards d'une guerre Lansing au Ministre du Dane-
qui risquerait vile de d-gcne- mark et la signification du
rer centre eux en une formi- gesle du gouvcrnemient des
'abl eeasition. Etats-Unis. De grandes ru-
meurs po i.iqucs vinrent alors
En maintes fois, le Gouver- s'ajouler, dans les grande La-
nehrrt-am6ricain tenla d'ou- pitales europeennes, au fra-
r t daes negocia- cas de la guerre qui faisait
a inus deo'An- e ag W o
ie~ eit ade 1 oAn rage aax quatre coins du
it esi nt pe t sla d Vcessio -.,.x-,oe. Ni i. Wilsoij,
c6t -ci d I'I l i.que.Jusqu-en ni M. Lansing n eurent souci
cite-ci de l Alayitiqne Jusqu E (atlenuer, par la moindre de-
unseu pays (e urope claralionl, I let de ce qui ve-
a t6 ioreilc aux offres de nal d'avolr 'ieg. AU contrai-
cqin et consentit la .r El .tl'd, lrsqie le
Ce d, itoulo i11o* Pr6sidA MWsdn prsadans
t M! T ichi e All eses A p4Ants de aixque, par
..Ceflhte Dane iark. 11 lroit nature la Lorraine et
cda St-Thomas, une lie de I'Alsace devaient etre, surL
12.,000habitanPt, la plus sep- Rhin, lesliontires naturelles
tentrionnale des Petites An- de la France. nous ne sommes
titles, ainsi que quelques lies pas loin de croire que, dans
pis petites pqui avoisaent. sa pense, il voulait r6server
espourplers pour achat A son avs la liberty, un droit
Sdeces flesirrent cepe ndant futur de reclamer en vertu ddt
longtemps. Entreprns, des Ia u. e.
ngemps. Entre ds la mme principle, que soient in-
UI -de la guerre Skcession, corpor6s*. dans I'Union, ou
le Secr6taire d'Etat Wil- tout au moinwque marchent A
*la Seward, is ne parent ombrere de la bannire 6taile
iboutir qu'en t116, au course tos lea peuplesa vivant sur
de la Grande Guerre. Le trait ces terres que baigne la Mer
Squ assurait aux Etats Un la d-es fararqui etlte larttle do
pp passsion de St-Thomas ift i Atlantique que, d'aprsr lopi-
,e4 aoAt 1916 par Mr n de q., e tpo -
k.iMinisre du Da- coeiicda on na ac
eirbittkf Washington. Faut-il anIrc
rappeler le mot que, s'adres-
sant en la circonstance pu Re-
* prsentant de S. M. le.roi du I o T -fc, r ll,-


----s Ma l &IN -& r 6 ' .I I -
le de 25 nilions de ddl Tronveront A iheter du
prix convenu pour la beurre frais, garanti pur
, prononea, en riant, M. fa tterblanc de 5 lives 3 or
lug, tout heureux duo livres 0.70
I succ6s que venait d'ob-1 Chem Ma Vve DOUYON,
la diplomatic hamri- en facednuMagaainR.Brouard.


Nouveau Magasin'
DE

Casimirs anglais,franeais

ET

D'articles divers
O N TROUVER \ i 1ancienne maison, angle des
rues Courbe etl Roux anciennement occupke
par la Royal Bank of C:nada, des articles nou-
vellement arrivestrie originaux, repoldant a
tous les gouts et i des prix si r#duils qiu'ils
n'admettent aucune concurrence.

De nombreux articles on distinguera surlout.
Inperm6ables anglais Tapis Chemises
Pailles d'ltalie potr homes et enfanis
Jarrelires Brelelles Ceinturons
Chausseltes fines Casquelles de voyage
Chapeaux lane pour homines el pour enfanits
Couvre-lits en soie pour Maringes, Nouveau6s
dernier cri


V. SIANO & Co.


L'talie eot lea proposi-
tions do N. Coolldgo
pour le d6sarmnement
naval.
Par cAble francais
ROME En acceptant le |
principle du d6sarmement pro
portionnel de routes les forces
navales declare la ( Tribuna )
L'Italie ne ferait que sanction-
nerofficiellement et juridique
ment son interiorite et sa de-
pendance politique.Critiquant
I'idge de puissances navales
proportionnelles les 1~gitimes
desirs de croissance et d'ex-
p .nsi es petits nations et
p et ~qu'il laisserait les pe-
tit uV ssance qui consenti-
r l desarmer dans une
situation d6savantageuse par
rapport aux puissances qui
reluseraieut de suivre le mou-
vement et sans aucune defense
vis a vis des grandes puissan-
cUs.

Chex PAUL E 'AUXILA
N OUS remercions notre
N excellente clientele de
I'accueil fait, la Saisen der-
nitre auxedilffrents rayons de
notre Maison.Nous luioll'rons
cetlte ann6e A des prix remar-
quablement interessants un
assortment de tissus de soie
et des Souliers d'une elegance
et d'un chadu'sant incompara-
bles dans toute la game des
couleurs mode.

"ONdit courammeut que
les acheteurs apprcn-
nent A acheter. Actuellement
plus que jamais, il taut savoir
acheter, car d'une mason a
.~autre,sur les mdmes articles,
il existe s6uvent les diflfren-
ces 6normes de prix.- Et voi-
IA pourquoi la faveur du pu-
blic va sans cesse 6 H. B A L-
LONI Fils, car Ion sait qu'il
pratique lejuste prix dans I'in
t6ret du public.

LA CHALEUR AUGMENTE . .
DONC BAILEYS BEACH


Cine Varietes
VENDREDI
Un comique
Toehe de Velours
( Suite et fin )
Entree 0,50
DIMANCHE A 5 heures
Matinee avec surprise pour
enfants 0.50.
A 8 heures
Francesca Berliui
DANS
La Tnsa
Entree: 0 50

ON trouvera gasoline en
caisse en lace de la station des
Pompiers a s 4.10 la caisse.

Secours aun Sinislres
du 1i Jaaviir dernier
La Commission Conmmunale
a fait premise fi M. Ch mnoine
Richard, Cur6 de la uathedra-
Ie, pour etre reparlies entire
les sinistres de I'incendie du(
15 janvier (dciier.des valeiirs
suivantes recueillies a leur
intention :
Souscription de Son Excel-
lence Monsieur le President
de la Republique et des Se-
crdhliresd'Etat Or 70
Souscription de I'Ad-
ministralixn Comnmunale
de Port-au- rice 50
Or 120I
Don de Mr V. Kieftr Mar-
chaind, l:onsul Geuirai d'Haiti
a Lima ( Un cheque de Mifle
francs au No 6936, sur la So-
ci6et Gendrale) prs. 1.000


Carnaval

de 1927

T"lute" eele;s roelumeat d6-
sirmtsi du#tre in_4alt w s et
d'obw lei suft.[': -S & t ,J ur
do(V ,ej ,as 1 1aire
leurm*wpleltr nthtz
KAWAs HERM NOS


117, Rue Bonne-Foi, 117


Met en vente A partir de ce q o'Le casi
mir pour complete. trs solids rW aque,


ParisianUi [re In,
Direction: C. Muffat Taldy! 1 I
Dimanche 20 Frvrier 1927
A l'occasion du 36me Annivet- o
saire de sa directionn Part-
siana, Mme Taldy donncra en
grand gala

La Chaussee
dI es0 ... nvoitl. chaque soj'r, sous la
des 9JG anL galerie dune Eplce e hifue A
Suprfillm en parties, et bien la ruelle D'Ennery, un jeuue
que le film nit co'te Itres cher,I dominicain qui fait un course
sans augmenlationi de prix, pour d'espagnol A un group nom-
remrcicr Its clients lideles, qui breuxde gains et de badauds.
ne lui ont pas Imnnag6 leurs en. Ce sont alors de longs eclats de
couragemienls au course de sa rire et des applaudissements
direction et qui ont su si bivn sans fin. Les lemons durent fort
apprcierr I'effort fait pour don. tard et les habitants du quarter,
ner A Port-au-Prince un rang don't le tumulte trouble le som-
parmi les Capilales artistiques. meil s'en fAchent.
La Chaussee des Gdants, qu *
fut donn6 en exclusivity a MaNri- ... a vu, mercredi, vers les 11
vaux 150 representations esl heures du martin, sous ja galerie
donne ia Port-au-Prince 6 mois de la West Indies, une vive al-
aprts Paris. tercation entire un courtier et
La lhaussue des Gcants, est son client. II paralt que la com-
de ravis de beaucoup de lettres, mission die sur une affaire taite
I euvre la plus ing6nieuse etla par courtier navait pas t61
plus allachante de Pierre Benoit. exactenent paye et voussavez
Ce sujet exigeait une uise en q'aujourd'hui personnel n'ac-
oeuvre de moyens, vraimnent ex ceple A perdre le moindre sou
traordinaire. Rien ne lut nigli- sur ce qutilui est dd et le coqr-
g- par les r6alisateurs pour don- tier, turieux, menaca meme de
uer A laChauss6e des Gdants u.t, rapper son client qui, en pruo
cadre fastueux digne de I'mu- sence d'une lelle attit de s'ex6-
vre littdraire. lout ce qui a trait cuta. Les choses nall6rent pas
a la revolution et aux combats plus loin.
est parliculikremenilrdussi. Tou
tes ces scenes o6 vibre la limn- *
me de I'enlhousiasme out te *... a vu, mercredi, vers 1 h.
rendues avec un accent de force de I'apres-midi,un couple, horn-
et d sincdril( extraordinaires. me et fenime, quis'insultaitdans
Ces tableaux ont 616 vivement la rue comme du poison ponfri.
applaudis A leur presentation. Ils se disaient les pires injUres
Remarquables dgalement les el les plus grosses obscdnit6s.
scenes d'intimit6, entire Antiope La temme armee d'un gros hA-
et Framuois Gerard, les into- [on dlait bien decidee A roster
rieurs et la grande Wfte du pa- son homme comme une borme
lais de la princess Yanitza. &':. inmnag6re rose un matela,b le
l6gance c6toie constau;went, martin. La sc6ne se passait A la
dans la Chaussee des Gdants, le rue du -Centre, devant lI'6tel
pittoresque et le tragique. El Communal. Sols aIt galerlf de
on revit vraiment les 6inotions Ia Maine des curieux et le gen-
fortes du roman. darme de serviceriaient A gorge
L' terpri action deployke tandis que les elevies
Sfllit, pour soute nirpraion : de institution St-Louis de Gon
II fallait, pour souvenir pareille zague que les propos orduriets
action, des inlerprtles entralnes du couple effarouchaient rega-
an grand jeu cinegraphique. gnalent en hate Ie chemin de
Dans le rAle de Francois Gerard,t cole.
Ie popuhtire Armand Tallier C'est bien diflicile d'61ever,
plaira A tous par ses qualit6s :mjourd'hui, les enfants avec les
de charge et de sensibilt6. desceuvrbs de la voie publique I
Philippe 1leriat prcle au per- *
sonnage myst6rieux de Ralph sa
silhouette curieuse et son talent ... a vu. mercredi apr6s-midi.
original. .Jeanne Ililbling el vers: heures 1/2, A la rue des
Yanova tiennent les deux rnles Miracles, au coin de la Banque
d(e eimmies. La premiere est tine Nationale de la HI publique
Antiope ddhietiise de lenire 'll:i' li, un homine qui portrait
fermeld, d'exaltalion passionn&e imne vareuse blue, us6e, des
et de do(uceur quasi inmytique. culottes de propret6 tr6s don-
Yanova est une admirable prin- lense et qui avail A la main un
cesse dte Igeiude, souveraune- bouquet de 6 roses rouges, ma-
Ieni belle et in ijestueuse. ngiliques et parlumies, le gail-
lard, pour prot6ger ses belles
Ileurs, les abritait A l'ombre do
son chapeau et allait, lui, tIle
D6part do la Havane nue sous le brAllant soled. Assez
du aitre do New-YorA beau petit spectacle I
Par cAble frangais
L% HAVANE Mr James oNevesapgillat a
1.IWalkerMaire de New-Yorl, CT arMS maI
sest embarqub aujourd'hui Par cable francais "
pour Floride. M. Miguel M. WASHINGTON Des pa4
Gomne:, Maire lu d(le la Hava. roles qui ont caus c n6
ne et tis dc l'ex-Prdsident Go tailleontde nouveau t tan
mez ainsi quede nombreus.s g8es au "'ongres aujourd 1
p:rsonnalites cubaines et amnie sans toutefois qun 41 s F, qlt
ricaines assislaient au depart suivi de grands dommages.
du Maire de New York. Celte tois c est le reprasentant
Sol Bloom de New-York et iL
-.. .. -- representant Thomas Blntaon
A propoe du d6armen (lu Texas qui en oant vensu
nent navaL. aux matins apres avoiraient
lime d.ueaim. du j 1 *change des coups.
[ae d Jettdi1 da ter apn.sl. Le match a 6tt de courts dua
de Japes re et sans decision. La dim-
TOKIO Le premier mi- )pute s*est produite A une rz*u-
nistre Wakalsuki a declare ai union de la Commisaon *de
la ChamLre Haute de la diet district de Columbfnls Mant


aujourd'hui que les forces mi qu'on 6coutait la lecture d'nae
litaires et navales actuelles du proposition de loi approve
Japon sont justifices A moins par M. Blanton en vue d'bte-
a t-il ajout6 qu'il y ait un chan nir la fermeture des th6btres
gement marque duns la silua- le dimanche dans la capital
tion international du Japan. M. Blator se pr6cipita sur IL
II laut que ce pays conserve Bloom apr#s qua ce dsm
sa force actuelle stir ner et I'eut accus6de aire detufe=
sur termrv. declaration s


'I'
V -


La m use, dI iie kl l"Ii, Mr
d*tfaltmnatives de e~ql-a-
its, vers USr erfti sqwq|rAa-

1e 1 un


A






















r
/


~Sl~slU--;;r;-;-------- __ __ __


1


I


<
^


s ,







LE MATIN- 18 Fevrier 1927


UN SON CONSUIL
N4e M fatigue jamais A cher
chr trft loin le bonheur.Re-
gardt adtour de toi, il est
peut-ttre A porthe de to manl.


Carnaval

de 1927

Elootion do la Reine
R6sultats du 16 FI:vmuRE 1927


Camille Duplessy
,ipha Sturel
ltlis Wbara
Lolita Cebas
Georptte St-Victor
Jeanine Anselme
fillane Laraque
Marie Henriette Roy
Fernnde 'Skiliano
Georgetto Romin
Anne Matl Ronmain
Denile Roy
Alice Malval
Fernande Polynice
Alice Duplessy _


1.04)0
694
587
598
397
339
272
242
240
185
185
161
148
132
125


LE COMITE.


URsultats au 17 FI :vHIEll


Camille Duplessy
Emilie Gdbara
Anna Saurel
Lolita Cuebas
Georgette St-Victor
Lilianne Laraque
Jeanine Anselime
Marie Henriette Roy
Fernande Siciliano
Georgette Romain
Anne-Marie Roumain
Denise Roy
Alice Malval
Fernande Polynice
Alice Duplessy
Alice Chauvet
Sabine Pmncombe


1595
1221
694
508
397
372
353
292
240
185
185
1(61
148
1:2
125
114
52


En peu

de mots...
-On a fini de repeindre les
deux halles du March6 Vallikre.
Elles sont flanibant neuves et
pr6tes pour les bals populo des
urs-Uras.
M. Friddric Gaetjens avise
qu'il a change de residence. II
habite maintenant la maison
Greger, A I'entree de Turgeau,
en face de la Rdotonde. Li-
queurs, rhlum et provisions au
m6me prix qu'en ville.
Depuis hier une certain ani-
mation regne dans les magasins
du Bord-de-mer. On s'achete les
articles n6cessaires pour les tra-
vestis et d6guisements du car-
naval.
A bord du Rapido ) qui
sera A Port-au-Prince demain,
le ch~eur mixte des chanteurs
ukraniens part pour la Havane.
Le salon de coiflure de Jo-
seph Duroseau, (( L'EIgance ))
es transfer de la rue des C6-
sars A la rue des Miracles No.
306, en lace do la Pharmacie
Notre-Daine. Avis I' ses clients.
-Tous les amis d'llyppolite
Florvil blessed dernicreientl de
deux balls de revolver par M.
Odilon Barreau appreindront
avec plaisir qu'il est en ce mo-
ment isors de danger.
Mardi, le Prdlet des Arron
iseinelments dtie Port a Prince,
de Mirebalais et de Lascaliobas
u tail une tourn6 d'inspection
administralive danis Ies Conm-
mnunes de la Croix dcs-Bouquet6
et de Thomnazeau.

Overture du C'hampiomnal nationall
., de See-ltill
L'U. S. S. P1. communique
L'ouverture du Championnat
National de premiere categorit
( 1926/27 ) est rcnvoyfe au di-
manche 6 Mars prochain. Les
clubs intiress4s soot avis6s (qu'ii
Sfin du dit championnat il serai
choisi ( 22 joneur pour repce-
stinter Haiti ))a la IXe Olym-
piede qui setiendra A Amstcr-
danm(Hollande).
SFM ball
Dimanche A 4 heures p. im.
ant Parc Leconte aura lieu t.n
match de 26me categorie entire
lc Saint-Louis de Gouzague et
V.'nus Club.- Entree g6enrale
Z50. Arbitre: Alphonse Racine.

A NAQGRR KI
Pour teindre tous tiuus :
AM 4 r COTOW, SoE. te..-
*o$a0 pgodult 3',al
MAURESOUE:
; V .eate "-A .u-I lnce.*Phareai6eW.BUCR
9eu .rae iP*OU, 42,. Ptac V 4ft,
IMf m t bonn'-, *: ,* d H ',
V.d r.*-***..* I'a... nr m r mded" a4rer*A I
S r o ,*- "" ".' 'o


S* I INTERVENTION
Les propositions de des

MCOOlidge pour le dlesar- Etats-Unis


Les Cheveux isebelles Deviennent
Soumis et eAttractifs avec le k Cw-


Avant, let cheveux dehordonn6s L Stacoab peut tre ob
et hrie Ofralet tseur propre ex- deux fagons: dams la form o
cause. A present un piu de Stacomb de crime ou en forme Uquk
appliqu6E vas cheveux le martin les cune des deux n'et raiu
retiendra liUeset famboyants toute tache pms. Le Stacomb eat
la journ6e sans besoin de pommades dans touted In pharmaIes
graisseuses. Le huiles curatifs qui fumeries.
entrent dan sa composition main-
tiennent le pericrAnc et lui donnent
de la vigueur et de la sant6. Em-
ployez le Stacomb sans aucune h6si-
tation. Co.er be egs~r peE
Offre Gratis..--------- -----
Standard Laboratories, Inc.
113 Wont 18th Street. New York, IC. U. A.
Envoyes-moi gratis un kchantillon do Stacomb.


tenu de

me et a
n vemto
et pr-
S Vit


AdresU -
VillW et Ples


I I & 1P.0 N \ %.4& A A V4.10 q%.& %.0"" I I


irs

ices

926


Or 3611

Or 361,166,64


70,630,31

67,649,79


:I


moment naval

La r6pbnse de la France
S-ggestils rommeulaires d'un organe faseisle ialie. .
Par CAble Franqais
s d
WASHINGTON- La r6ponse au moment minute oia la commi
de la France A la proposition sion pr6paratoire est apple ii I
am6ricaine pour une nouvelle formuler la conclusion de ses
conference sur les armements discussions que les cinq plus im
naval A Gen6ve a td publi&e portantes puissances maritime d
par le D6partement d'Elat.Voici s'occUtpent (de la question et en
les principaux passages : tant qu'elle les concern lui don
Le Gouvernement trancais d& nent une solution qui serait d&
sire d'abord dire combicn il ap- nature A prdjuger des decisions
pr6cie le but Mleve de la note pour tous les problinmes navals.
americaine.Le gknereux idcalis- Les delkgues trancais A Genve d
me qui l'inspire est tout A fait en out d(fendu et faith pr6valoir dans
harmonic avec les sentiments les commissions techniques deu%
de la France.. DIe son c6t le principles g6io6raux : d'un c6tl,
Gouvernement de la RPpublique ( aurait6tl heureux d'adh6rer aux Xe limiter les armemants navels
propositions sans reserves, mais sans p)ren(lre en considOration
r6tude attentive des proposition; les solutions proposess par les
amr'icaines a convaincu le goii armaments terrestres et arienis.
vernement de la Rpublique que
dans leur forne actuelle elles l)'un autre ctol, particulibre-
pourraient comprometlre le sui c tInIt (lu I)int de vue naval (iue
cesde la t:che (deja enterprise i la h liltat ion des armenents ne
Geneve avec la participation ac- s:turait se aire que par !'attribu-
tive des repr6sentants du gou- tioil 1i une l)uissance quelconque
vernement amiricain.L';article 8 (h1tno tonnage global quelle se-
du Pacte de la Soci6t (des Na- r-it libre (de divisor suivant les
tiois a fait de la limitation ,- .' st~n s.Li proposition amnri
ncrale des arminments u n des de (1, illent imfindiat ienlt de c)
voirs essentials de tIn S,)awiel. t cos tleux principle, ce qui all
Sans doute en 1921 lesPtuis- r1 t 1poar consequence que le c
sances auxquelles s':idresse les govr nt iirancais qui a pris
Eltats-LUnisavaient dejA uni leurs Milatt alitulde devant touts les
efforts pour rnaliser par elles- nations represemnies Li Geneve
m6m-s la limitation es armine- e l)pourrait adopter cette propol)
mints naval. Au moment of sitmio qu' aandomnant son
elle a cu lieu la rNunion de la prop)re po )int de vue. Le gouver-
confkrence de Washington 6tait nouieint I'ran;ais ayant envisage
parfaitement justified, mais au- les tdiloreits aspects de la pro-
lourd'hui les circonstances sont position aniqricaine, conscient
(difl6rentes. La S. I). N. a contm- des devoirs qui lui sont imposS
encte sa tliche pour la conclu- comn meimbre de la S. D.N.,
sion d'une convention sur le Ira craignant de (iminuer l'autoritu
fic des armes, la preparation d'une convention pour la manu- qu aucune (ruvre durable de paix
facture par des compagnies pri- ne peut tre 6Lablie sans le c o-
v6es du matrtiel entin la convo sotenment common Cde toules les
cation d'une commission prepa- I1imssaices convoquoes stir un
ratoire en vue de la reunion lnielol traitieuint pour (lteni(re
d'une conference pour la limit les droits lcurs et intr ls, pcnse
tion g6nerale des armenments, que c'est i (env et par la econ
commission a laquelle tous les mission prnparatoire elle-mnimeo
pays du monde ont t61 invites I laquelle nous avons 6W si heu
et A laquelle la plupart dentre reux de voir participer lesAdplo
eux participent. Toutes ces acti- guos des Etats-Unis que la pro-
vit6s indiquent un progres cons position ameicaine peut Otre
tant vers le but fixed par le pacte. examine avec fruit.
Sans aucun doute, Ic gouve.- ROME ( II Tevere ), orga-
nement ambricain n'a pas I 'inten ne fasciste, dans ses commentai
lion de retire A la tAche coin- res sur la proposition de M.Coo
mencee la collaboration ellicace lidge et l'ouverture de la Foire
que, depuis pros d'un an, ses de Tripoli, declare: .4 II nous
dele gus ont apport6.Au contrai faut une marine pour defendre
re, i promet de la continue. Ce nos colonies et chercher de nou
pendant, sa proposition a pour veaux debouch6s pour notre ex
r6sultat pratique de dessaisir la cedent die population et notre
commission preparatoire d'une d(sir de travailler. Nous ne fai-
question cssentielle qui figure a sons que suivre 1'exemple de ces
son programme et de constituer nations qui sont maintenainti
I ctol une conference sp6ciale A nos guides.Une marine a perniis
laquelle scules partici peraient LA I'Angleterre de conquerir un
quelques puissances et ( out les empire. Une marine a conquis
&(cisions, sous pines de rester 1)our les Elals-Unis l'heritage co
vines, devraient au moins en lonial de l'Espagne.Nous sommies
principle 6tre reconnues plus aussi capable que les Anglais
tard conmne valides par les puis et les Americains de porter no-
sances qui n'auraient pas Wti ad tre civilisation au dell de nos
nises a les discuter. fronti'res. Pourquoi renounce
Le principle de I'cgilite des I ions-nous ti notre avenir ? 11 esl
Duissances petites ou graniies e.st centre les mains de l)ieu ct cle
un des principles recol'lus par proverbe dit ( Aide-loict le cel
nla S. D. N., conuminent ad;niittre I'aidenia )>.


au Nicaragua I
WASIIINGTON- Au moment
mnme ou le coatre-amiral Lati-
mer de la marine amiricaine
conf6rait avec M. Sacasa, chef
du gouvernement nicaraguayen,
le Departement de la Marine
donnait l'ordre au transport
AHenderson, de quitter demain
Philadelphie pour Guantanamo
avec 800 fusiliers marins.La des
tination detinitive du transport
d6pendra des 6v6nements au Ni-
caragua, mais il cst evident que
le gouvernement a mn r i c ai n
prend les measures necessaires
pour prot6ger les inter6ts amnri
camins sans attendre Ie r'sultal
de la conference Litimer-S.a-
cas:i.

Au sujet de Tanger
ie's nf.cwiations Ifran('o-f splian1oles
PARIS La (ele6galion espa-
<1ole qui parti.-ipe avec les de-
1 gues lraniais a la conl6rence
ayant pour but l'otablissement.
des status de la zone internatio
nale de Tanger ont pc6senta au-
jourd'hui le memorandum ren-i
fiermant leurs desiderata. Les d16
lIgu6s fr'anais ont accuse reccp
t o i du document dans la soi-
ree.lls vont i'6tudier et trans-
mettront leur rapport au gouver
niiment I,-an ais et ce n'est qu'a-
pr.s cos prliminaires que les
n -ori laliotls col lenceront.

Au sujet du palemant
des reparations par
l'Allemagne
\ASHINGTON I M. lenry
Robinson, president (ide la First
National Bank de Los Angeles
et qui a grandement contril)bue
l'stablissement du plan Dawes
estime que l'Allcinagne peut el-
fectuer tous ses paiemenis des
reparations sins que st prosp6-
rite en soit atteinte. Dans son
rapport soumis au conseil nation
nal du commerce stranger, M.
Robinson allirme que le fardeau
des reparations est probable-
ment nmoindre et certainement
pas plus lou'rd que celui que sup
portait I'Allemnigne pour son or-
ganisation de guerre avant 1914.
Le rol des Beiges
& Londroes
LONDRES- Le roi des Bel
ges a visit Londres aujourd'hui
avec un plaisir manifeste. Tout
seul le souverain a parcouru les
rates de la ville, s'est rendu cdans
les magasins et a mnlime donn6
Aa manger aux famnux pigeons
de St Paul. La reine Elisabeth
est all6e faire des achats dans
Bond Street ou ellc a faith em-
plette de plusieurs toilettes. Le
roi et la reine rentreront en Bel
gique remain par bateau, le
blrouillard les iemnpchal.t d'emn-
priunter la voice des airs commni
le desirerait le roi Albert.


Le Radio
STATION H H K
Voici le progrn'nme du con-
cert qui sera ctiuL, ce soir au
Radio:
8.00 p. in. Orchestre des Fr6res
Duroscau.
1. Chagrin d'Amour,
par Kreisler
2. Elle m'estime encore
plus. Valse. E. L. Du-
rosea u.
3. C'est Merveilleux,
Fox-Trot.
4. L'Aurore. M6ringue
par A. L. Ouroseau.
8.15 p. in. Selection de chant par
Mme Jules Th6baud
Accompagnee au pia-
no par Mine Numa
Rigaud.
1. Samson et Dalila.
2. L'Espagnole ( chant
Italei ).
8.30 p. in Lecture par le Service
Technique.
8.40 p. in. Rcital de piano par
Mr Ferjui Vyl.
1. Why don'tyowi come
again. 0C1 0rl-ston.
2. Pourquoi 45e ne serait
pai m i. Fox-Trot.
3. La Vuelta a la Vida.
Merin sue.
8.45 p. m. Po-dsic par M. Clement
Coicou.
Accompagn6 au piano
par lIcnri Bclair, dans,


140 Ainee:






Ulanniaclinrevs





RAPPORT (



Assurance en cou

Nouvelles assurai

emises 1

Actif



Eu


sa dernidre valse aLm
gueur *.
8.50 p. m. Solo de Clarinette
le Lieutenant LucJlema
Baptisle, G. d'iH.
Accompa$n6 -au p mp o
par Henri Bela'r.
1. Pus de Deux.
2. How can I lepve Ti.'a
:1. Alice where are th6h
Nus engageons vivement le
publc itulou ours assister aux
concerts dtI Radio. c'est une ex-
celleile occasion d'avoir,le oir,
quel((ies lieures de saine dis-
traction.


Au sujet do la doerni6*
a6dition militaire
au Portugal
LISBONNE--.Le gouverme-
ient a l'intention de faire
enqurte severe sur l'origine t
fonds qui ont aliment6 la
nikre revolution pour laqaelk
des d6penses con s id 6.ra b
avaient W6t faites.On assure
les r6volutionnaires s'6taient
cur6 quantity d'armes en
gne. La commission esti
d6gAts mat6riels produits
revolution et de lourdes
seront imposes a.ux perso
ayant particip6 directed eat
indirectement A la r6be
,ISBONNE- 1
ir. .Carmona a pro
d6cret supprimant le tI
grove au Portugal. Le'
ment des units milita
particip6 a la derni6re,
a 6t 6galement prdonbt I

Les melaits d'ae ava
VIENNE- Des d6
noncent que douze .pe
ont Wt6 tu6es A SaraVejo pti
avalanche qui a d6~ruit dix
sons A la suite de v.iolenteI
cousses sismiques.


s de Progr












)FFICIEL de 1926


g. Le BOSS & Co.



7 I .'


'. fc :


~~'CL---L-- -_~ _____~_ ~ ___~ ~__ __ii------ _I -


) ~___ __ __ ___1 ~_~~_


-r I 1. I .1


_i_ __ _ __ _~~ ______ ~__ I


No=


5


~ r J-


_I


Carnaval I Ca=nnavalest
Articles divers p):mr travestis
les plus o iginatux : mni:sques,
bonnets, coilTores carnavales-
ques.
Tous articles pour touts


sorts de deg.a senients
Chez
ANTOINE ROY
En lace de In Station
Pompiers Grand'lluc.


(Ies


I
I





La Rafle
DE
CAI EAUX DE TERRE
mimraateuIs de ctte ra/te
us" mmuniqaeht :
Le" terres don't il s'agit sont
pes dacs la 86me Sectian ru
le 4e I'Arcahaie. Elles ont I W
,hetes le 26 Mars 1897 par feu
Ursbinvile,pkre des consorts
rsinvle parmi lecsqutls l'on
ipte Ie. Luc Dorsinville, run
Saganisateurs de la ralle.
L'#qte d'achaat a 6 passed au
Port de Me Joseph Bellevue
j notaire A I'6poque & Port-
u-Prince.
Cette ralle n'est en realit6 qu'-
ne vente A plusieurs. C'est un
ioyen pratique et rapide que
s orgasnifsteurs out trouvb pour
qui dr Ie bien. En achetllnt
un des billets de cette rafle l'on
a t que faire une bonne


Ajustez
v6itr cmarbramteur
Notre 'notvelle gasoline don-
nant un mcilleur resultat avec
une faible consommation nous
recommandons a nos clients
et aux consommaleurs de la ga
soline Texaco nouvelle et meil
teure d'ajuster leur carbura-
teur afin d'avoir un m6lange
restreint.
En se servant de notre pro.
duit on obtient le maximum
d'acceleration. Done, moins
de gasoline, une plus grande
quantity d'air, une puissance
plus grande, la distance par
course plus longue.


Westclox


.h' t9he* le noim Westclox
+ .' ** ," i .
1HIOISISSEZ un reveil avec la marque de fabri-
que Westclox sur le cadran et vous pouvez etre
certain de recevoir un bon riveil. Big Ben et Baby
Ben iuae pparence fort attractive ont des mecanis-
am d'Alarme sonnant sans intermission ou en inter-
valles. Ametica coated moins cher et sonne d'une ft-
Von continue..
WESTERN CLOCK COMPANY, LA SALLE, ILLINOIS, E. U. A.
*'


I


Syndi "at
TYPOS DE POIT-AU-Plm
L'Assemblhle g6iirael qi
vrait avoir lieun dim:nrche
courant, iA (Citi-Variiths, e
vov6e au dimatnchle 27.
Le Bureau profilec de cel
casimon potur pri, r l.us Iles
bres nctil'.s du Syndicant de
acted le presence.
Cc 18 FIvrier 192
A VENDRE
1 Cadillac Sedan.
1 # adillnc Touring.
Prix Irres l)on march
lace station Pompiers.
L -_ L _ . -


- 4- I-n-


SINCE
uli die-
20 du
st Ien
Ie oc-
* fire
2.


W' enl


Chez F. IAVEL.E:T & Ciie
1716 Rue du Magasini
de I'Elat 1716
Marchandises Frannaises: Tou-
tes fournitures pour Robes et
chapeaux, Clhapeanx ;arnis,
F<.rmes TACAL: Chaussures
pour Dames et Enlants.
IURCE ETIENNE Ills
Angle des Rues du Magasin de
:'Etat et des fronts-Ports
Forces de chapeaux, der
niere mode.
Parlunti ries de toutes miar.
ques Houbigant, Pivert. etc.
Comptoir die mercerie.
Chapeati pour enfants, horn
mes et dames.
Articles les plus fins A la
port6e de routes les bourse


Inmemoriam
e Jeu(ii 3 Mars pi ochain, A
6 1 2 hs,il sera cdl6bree en I'E-
glisedu Sacr6 Coeurunemesse
de Reqiuiein en memoire de
Mine Jkremie n6e Aglae La-
mothe, dctdee le 2 Mars de
I'annee derni&re. En assistant
A cette pieuse cer6monie, sur
la prdsente invitation, les amis
dce la dflunte donneront i son
61 oux, et i sa famille un pr6-
cieux Wtmoigpage de sympa-
thie.
Port au Prince, le 15 f vrier
1927.


2"WRP LATRIN, AGbris-Port-au-Prince--P. OB0 x i2 I




lfrt which Union lire Insurance

Socii lhiited Fond6e en 1797

Au Capital de Or. 30.ooo.ooo I

One ilpis imporlaufi Cpaes dSaacmes

e ontreJi 'ineendie i
A~,^A^r- Au p-waiUu 1j. PABAV5I )
. 1 !JWWilto Aeu (^ JKiV ,BO lf-4acmael, A.TURNIERI

,ml^.L & ALDER I9
fS~. y +A^illfae


WmWsM


I


I


Ut


*I
*3
S
U


A


ELDORADO


Vous tronverez until IlLLA, D)Ei LA CHEME i.A (Gi..\C.:E
De I.A MHIEl" i' 1 .v1rz"i. oF
Di Bi)NSS\N|IVII\Il1IS
D)1 I RNNES I .1 UEI'IS
1,1 FAMII;UX COCKTAILS
DU ION CIIHAMP.GNE
COMrPTOIn DE IPATISSE1lI E
Le tout ii un trix try's model' .


( laivp de Mars


I hone 597


Fi6ed. GAIRAUD, nirocleur.


. . . L-__+ '++. _' . -. . ..


Eau de table franchise
Gaz natural
PERRIER
Eau Min6rale Gazeuse Naturelle
Le (IAMPAGNE des EAIX de TAIILK IIIA.(.ASIIS
LA SOURCE PERRIER est laI perfection des Eaux Id
table; elle sliniule I'appelil, favorisc hi digestion
et facility I'liiminalion de l'acide urique.
Fournisseur de Sa Majest le Bli d'Angleterrc
Cette EAU MINIERALE est connue du monde enlier.
Dans les IRestaurants, sur lous les bateaux. le PERRIERI
est I'Eau min'rale de predilection les hailiens qui outt
voyage connaissent tous hi p)puilarit de celie eai
bienfaisante.
e,,\ V NIE CHEZ


Simon
GROS & DETAIL CHEIZ:


VIEIUX


Alfred VIEUX
AGENT


SRomercietnl '
L's lamniles cr. Lc, "
D)oret ainsi que I bus ht es tilres
parents el allies iremercinti
)ien sinceliiement les a mis (C
Port-au-Prince. de (raiud'o.i-
ve, de Petit Gouive, de Mirago,,'
ne el de I'Ansn a Veau qui leir
ont donned des t1moignag's do
Sympailltie iA I'occasion lr dol:
brusque disparitilin dei klir
regrettfe
1me I re Marius I' <;r'
UIs les print die c)ire
Ieur prolonde recontiissai-ct.
AVlIS
Je soussigni' (enaro llurtl-
do announce alu public t ;i>a
Commerce cca pnrticitlicr (ilI
ic tle rends en province po ur
I s besoiinsde mies T11 iiires.PIeit
dant mnn al)bsenuce tqUi sera do
courle dure., les personnus
(iuiont des colillmuieliclhios
;I Ine taire sont ) pries die s'a-
dresser ii Mr Ernest 1. Necker
o(i au, onlenlieux,Cabinet tie
Mes lionaly ce Morel.
ENARto IInRTAD) )
OW DrMANDE
& aoheter
Trois terrains pour maisons
d'habilation,
S'adresser au bnurc::u d
Journall.
Une note de 1'Allena-
gne & la Pologne
IEKRLIN- L'Atleniague a plir
senle une nole 1 la dhlegalio'i
poloniaiL A Beiliau ujourdi'liii
ipour l'intoriner qu'il filltit ( till accord lul t concli enire lIa Po
lotge et I'Alleiniitgne pour leI re
glement des droils dets coloiis
allcniaunds avant (qu'oi put Ic-
1 rndre les negotiations en VLIU
d'ui traitde co-mmerce.
Loe raid de'aviateur
italien Pinedo
I MADRID Le coniandnhiit
Pinedo, aviateur italien, est a;'ii
g o A Rio de O1)( coloid e e.;l). i-
gnole du Sahara oceitden al).


lHMRiRali


I


I,
I


Insurance Co


Une des plus forces compagnie

canadiennes d'assurance sur
la vie

Eug Le Bos- & Co


m



I
*
U
'a
Ut~f
Uy
U


A.de Matt6is& Co. Repr6sentantspourHait


. ~ : r- ~. '4 . .. r-


I


I


_ __ _I ________ ____


AL k----------


Carnaval de 1927

ELECTION LE LA REINE
MIle
ct: thc eerl cr I'H6tel Communal
uvcc la mnntlon : IARNAVAL de 1927


_ ~-----------~ ___~__ __~_


wim


slrru ;~ __ __


. - i I


:r :-----U


~I~BsPDi~


CIILU~PU'L'T1Y~I~~ IVYI ~I~


LE MATIN- 18 F6vrier 1927


PHOSPHATMNE
FALIERES
L meWO&r ailment uet Eafants
depute P'&go do 7 & 8 mote
at pendant la orolasanoo
AIU LA iWnm TIMF Las i
SsaxMid Mre

U TO -PAR TOUT
*.$ases asIT toasbel


1 Canutal: Or MI,.lilwiiam


7o-


k


L1
W-


I


i


Q1






LE MATIN 18 F6vrier 1921


TEINDELYS
dobse un teit doe lys

Stent la poudre
Assaur ante
carnation fexquise


___-- t-" .. .
La CrDe Taindels. mt, ao. oarfanse.
ftnhrf lto feuta e r t. de ijuantalse, .embellft. efface lea re


La santi est une premiere nkcessiti
L'Inergie d'une santd magnifique
gagne tout dans ce monde. Lee
maladies proviennent des germes qul
aboadent dans la saletd. Le Savoa
Lilebuoy d6truit tous lea germes dO*
Ia peau. 11 la purifie et la protg4e.
LeU lSm Ltd Pwlt Sunlight, Anglerm SM



Ne buvcz pas ou )uvez

Le Rhum Nectar


No 1940, Rue du Magasin de I'Etal.
Le soul Rhum qui, tir6 d'Alcools naturelsobenus
dt~rctemeut parDi-tillation simple du Sirop des Can'nes
d'un Uniqui et toujoursmime plantation et le seul qui.
vieill t par I'actioon du temps dans lei d6p6's ,vpe exclusion
rigoureuse de tons dargereux Secrets d. lubrication
et sans edjonction d'aucun irgr6dient d'usin., conserve au
jugement de la plupart de nos Notabilitis M dicales st s'Ai
vant I' ppreciahon de bons amateurs, la suavity incomparable
du bouquet et les t ius iemarquables qualities hygidniques.
Meme pris avec exchs. Rhum Nectar n'enivre pas et ne pro
duit pas 'Alcoolisme la longue, come ls autres produits
similaires elt comme lea autres spiritueux.


Fred. Gactjens
No, 117 Hue lioux 0()1 BoI nie-Fi. No 117
TNlehi c(e: (67
ON TROUVERA :


Alcohol fin pour liqueur. S ire tMasco blanc et rouge,
ros et (Idtail,--- iz par s:, l :c r mlivrc, Siro), ()rge"eat
Grenadine, Pchlic, etc. (Cigrettes, Chieslel lield, Camel,
Chanteclerc,Pantaleon.- anchetles qualitye supericl-
re,- Conserves alimentiris. C(afe vieux pIar livre,
cafe en poudre --- Whisky, Biterc Palzenihofler.-
Chamipagne Masse P'ere elils Chamnip:-gnc (Iui pet4 ri-
valiser avec avantage avoc i'iniporle (quelle marqun'de
la place.- Champagne l,.1.son.- lPaiifinericl- Vin
blanc par gallons el i):ir lo()ileilles. iVm rouge par
bouteilles et gallons quality superiecire-Clairin vierge
par hari rim.es el gallons.- Enfin le fa m e u x RH U M
NECTAR.Et la'non moins fa me u se A NI SETTE de
Madame Fi Ilde ict (' tjcns.
Venez faire ulne visit et vous sortir.z salisfaits.


RAFLE
A cause des Iecs ,qiuiiva ent
lieu av':nil-lihier tole la jcur-
nIcit iain&-V\arcit&(s, le mirage
de Ila '.alle de la Maison, A eta-
re nues lIorgell.i ct ','t o. en
face du Lvce e n'a pas pu s'tf-
lecturr. I ll :uii ii u d(!eini!ive-
ii 1'nl l)i i:mchc '-7 lvjier,
(dins l'ap)rs-iiil i.
I.e u)Ll)lic 'Cst cordialement
i \ ie .'i y aN .sis.'r.


La grande chaple


Genaro Hlurtado


Grand'llRu et Rue des Miracles Port-au i'ri:e, [laili
A le ipli:sir d IIannoncer 'i ses amis, 'lienls cl le u
blic' en gCieral ique dains son ela! lis. s tiiinl on trouivera.
U,, ~tcpe~iL po i' chaquie Jo.'l el chtl j.u pr'.-ion/i;
a'lsi (ill nile variel d'ar1licles poi)(ur ca lci:i'l nolvelle-
i:CIislt I Cls ; vous trlotverez un i assorlimilnt de Sirop el
Li, eIers,, i.sa oubl ier a La pi)unch cremna), cl te pr6cicuse
b iis? onil svagniole.
La '-,ai, n 'lUltTADO off a 'in o .venir 5 c'ia u
cheleur.

--- -


changement d'adre It
Mme Christian PETION
Sage-femnme
Rue du C:entre No 1710
En lace de Melle Titinc ALl-
gustin.

Chngement d'Adrosso
Cordonnmerie (ilot C;'riul
Mr Hlippolyte Jeudy annon-
ce a ses nombreux clients (lie
depuis le 31 j navic r, lai
Cordonhneric (lMont I:armel ))
est tranlre3e A la ( Grand-Rue
A cotdede 'Adminisralion Gl-
ner le des Postes, maison un-
ciennement occulpee par feu
Ernest Caiille.
11 leur promet comilme tou-
jours le inime soin duns les
travaux qui lui seront conli&',.
Nouvel
H6t el-Restaurant
A I':mcien local ocnp) pemr I
C. D R.. rue dei Mirnclcs. vient
(l'tre ouverl un I6tlel-le'slau-
rant dunt M. (uillerio Puj(Ol
est le directeur.
C'cst un tlalhisscmenicn sricuX
oi les clients irouiveronil rac-
rneil le plus aimal)le et un ser-
vice de tout premier ordre.


Service Haiti Coi
Le steamer (dIabana venant
de St~ago de Cuba, est atten-
du i fort-au-Prince. le 19 Fe-
vrier courant. en route pour
4(-0(6-Pfala et Porto-l"ico.Ce
itentimer sera de retour a Pert-
au-Prnee, le 23 Fcvrier pour
prendre rd. et passages pour
Santiago de Cuba et la HavAne.
Port au-Prince, le 11 fev icr
1927.
J. DAAL!):'I J.,
Agent


Ces A lnornces VO inIst ersetf e
_______________I______CIA'~ u in'-


WE U


Colombian SteamshI

Company Inc.

to steamer Baracoa part de olt4
I I Flvrier cooraDt est atlendu 1 Por. ae
il, 19 da courant via les ports du Pord. i
partira le mime Jour directement poi. r
uhie en route pour les ports doe 1 Coos
pregnant Irit et pascagers.


I'ort.au-F
. Colombian


rince, le II Fdlrier 19,7.
Steamship Compasy. Inc.


Gebara &,Co, Agen
f


BAR TERMINUS


PROP ilETAIRE:


A.


Widmaier


A I honneur d'iniormer sa bienveillante clientleq
a installed I l'tage de son elablisseinent, un salon ea
sivement reserv6 aux families ou I'on Iro ivers
consummations de premier choix et ou des lunehl
ront servis sur demand.


Telephone N" 7W


Courroies de TransmisSm
--T

.O '



Cowwe pour ses aaures 6 D.
GOd lear labrique sea c OurremSw
pris des inmthodes spdiales dbO
dans ses laboratories..
Les courroies ordinaires. es a
apr6s avoir servi pend st unBe
space de temps e'ant.mqmsez
iillepf, et finalement, cident.
Ceci a pour cas.e AI
quelle ces Courroes soutt 'a
isa os0quINhoi
Lea ourroies O ,*
out une subltafce gresas
nDue dana leur construction, L
tub:'i!ie auto?.iqueiien, coR


par ainsi leur souplesse et leur elasticit4.'!,
Quand on se sert convemablement des cou roies d yeor,
li6s longlemps et doinebt uA service surpteadii-.
Les courroits de transmissions God Tr sent laites dans
mebasions et pour toules soEt' le t(avatl.
Eavez les la P0rochaine to.


'V.,


loutleg~


-. '


~Creme


" DI


La Crime TEINDELYS. ftne
Oettueuse. neutre. eo incapable
d'o*ensor en ries li peau. qu'db
Jo)ucilt. aisouphli it blanchit sa-' t
tbLrfer-i I'exccs ou inamisis ta fart
hre Parfamee a*M extraits de
Mtra, hi Crime T NDL)ELYS e**
Is type Ie twis parfait di s crime
to luiltile. tson tmproit d vlt It
bab. leis aches de roussiu' 9r leI
orrnlatieos dues i 4s poussuire

ARYS
3, Rue de Ia Paix. 3
PARIS
TuNL 'irfurneriest G irand. M-la.,...


'I


Cow: roies G"O# YeqW


The 1Ms It"sradiO

PORT.IW-PRItCE-. &gI*$if SMAIq


B Jcaout


U


- -


,,


_ Y


_ _~h- I -llL__ ~CLIC ~r


I ------~---~z--i- ;-~- _


I -M


*




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs